VENDREDI

14
MAI 2010

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1203 PRIX 20 DA

Guedioura «Je suis fier d’être ici !»

Les Verts enflamment

la Suisse
Yahia «Avecest un accueil pareil, on
plus que jamais motivés»

Saâdane «Un tel engouement
me procure du courage»

Platini «J’aurais pris la
nationalité algérienne, si… » Matmour «Etant marié, je pourrai me concentrer sur le Mondial»

M’bolhi «Objectif : être parmi les 23»

J

2

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

27
De nos

envoyés spéciaux en Suisse

Les Verts

Mohamed Saâd

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

Redouane Bouhanika

Mourad Hachemi

Yacine Selhani

depuis hier à Crans-Montana

Gaouaoui, Matmour et Zemmamouche dans le même vol

s’est envolée hier matin s s La délégation algérienne, quirejoindre lecomposé reen direction de Genève pour lieu de groupement de l’EN à Crans-Montana, était de trois internationaux. Il s’agit des deux gardiens de but Lounès Gaouaoui et Mohamed Lamine Zemmamouche ainsi que du milieu de terrain du Borussia, Karim Matmour.

Ils n’étaient pas assis ensemble
Une fois n’est pas coutume, les joueurs algériens, qui ont rallié la Suisse hier en provenance d’Alger, n’étaient pas assis ensemble dans l’avion. Éparpillés, Zemmamouche a pris place à l’avant, à côté d’une vieille dame. Gaouaoui est resté au milieu, quant à Matmour, il a préféré s’asseoir à l’arrière de l’avion, à côté d’un vieil homme.

Présence en force des journalistes algériens

stage de la sélection s s LeMondial,préparation qu’effectueraen prévision algérienne de football à Crans-Montana, du prochain constitue un événement majeur pour la presse algérienne. C’est ce qui explique la forte présence des journalistes dans ce vol Alger-Genève d’hier matin. En effet, ils étaient plusieurs confrères à se rendre en Suisse pour assurer la couverture de ce regroupement qui s’étalera en terre helvétique jusqu’au 27 mai prochain. Une équipe spéciale de la télévision algérienne a été aussi dépêchée par les responsables de l’ENTV.

H

ier matin se sont envolés trois joueurs seulement d’Alger à destination de Lausanne. Il s’agit des deux gardiens de but Lounès Gaouaoui et Mohamed-Amine Zemmamouche, ainsi que de l’ailier droit du Borussia Mönchengladbach, Karim Matmour. Se trouvant à Alger depuis le début de la semaine, Karim a fêté son mariage dans la capitale avec sa famille et ses plus proches amis, avant de prendre, hier, la direction de CransMontana. «Il était très important pour moi de fêter mon mariage avant d’aller au Mondial. Désormais, j’aborderai la compétition libéré», nous a fait savoir le milieu de terrain international. Les autres joueurs, du moins ceux qui se sont rendus disponibles à rejoindre le lieu de regroupement des Verts en Suisse hier, ont pris le train en début d’après-midi de Paris, évitant ainsi les perturbations des vols en raison du nuage de fumée qui paralyse le trafic aérien européen depuis quelques semaines. Saâdane est venu depuis Marseille Une fois n’est pas coutume, le sélectionneur national Rabah Saâdane n’a pas accompagné ses assistants et les autres joueurs depuis Alger. Saâdane, qui se trouvait en famille à Marseille ces deux derniers jours, a pris, lui aussi, le train pour Lausanne. Il était attendu en début de soirée à Crans-Montana.

Les staffs au complet D’autre part, nous avons signalé la présence de tous les membres des staffs technique, médical et administratif. Etaient aussi présents des cuisiniers et des agents de sécurité qui ont l’habitude d’accompagner les Verts lors de leurs déplacements à l’étranger. Des étudiants chez Gaouaoui Si la présence de Karim Matmour a accaparé toute l’attention des présents, il n’en demeure pas moins que Lounès Gaouaoui était lui aussi très demandé. Pour preuve, les étudiants qui sont venus spécialement pour lui. On nous a appris qu’ils préparaient un mémoire de fin d’études sur le gardien de but de l’ASO Chlef. Intéressant ! Zemma n’était pas au courant pour Matmour Le gardien de but du MCA, Mohamed-Amine Zemmamouche, était tout étonné d’entendre tout le monde féliciter Karim Matmour pour son mariage. Il se trouve que l’ex-Usmiste n’était pas informé de la nouvelle. Du coup, il était allé présenter lui aussi ses félicitations à son coéquipier, s’excusant au passage de ne pas l’avoir fait plutôt, lui expliquant qu’il n’a pas été informé.

Gaouaoui aux nouvelles de Raho

de algérien, s s Le gardien pas but international camarade àLounès Gaouaoui, n’a oublié son ancien la JSK et en Equipe nationale, Slimane Raho. Dans une brève discussion avec notre photographe, le portier de l’ASO Chlef a demandé des nouvelles de son ex-équipier. Ce qui prouve que le Sétifien manque terriblement à son camarade. Ils ont rigolé sur Yahia et Bougherra et l’histoire de la caméra cachée Zemmamouche et Matmour n’ont pas arrêté de rire lorsqu’ils ont appris que Madjid Bougherra et Anthar Yahia, qui étaient à Alger pour signer des contrats publicitaires, ont été piégés par une caméra cachée dont les images seront diffusées durant le mois sacré. Raouraoua est venu d’Egypte De son côté, le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, était venu directement du Caire où il se trouvait ces derniers jours. Raouraoua a assisté à une réunion du comité exécutif de la CAF. Quant à Walid Sadi, le manager de la sélection, il était déjà sur place depuis mardi dernier. Il s’était assuré que tout était prêt pour accueillir le groupe à Crans-Montana, avant de se déplacer hier matin à Lausanne pour attendre l’arrivée des joueurs. M. S.

à l’accueil du staff technique qui arrivés jeudi en début s s WalidàSadi étaitSadi s’esont des joueurs algériens et d’après-midi Genève. st occupé de tout pour faciliter les formalités douanières qui se sont déroulées dans de très bonnes conditions. La délégation algérienne n’a d’ailleurs pas mis beaucoup de temps à quitter la zone de la Police des frontières.

Walid Sadi en éclaireur

s Durant ce voyage Alger-Genève, Mohamed Lamine Zemmamouche a pris place à côté d’une vieille dame. Le portier du MCA, qui a trop apprécié la sympathie de cette hadja, n’a pas vu le temps passer. En descendant de l’avion, Zemma l’a accompagnée pour l’aider à porter ses bagages. Cette dernière lui a souhaité bonne chance et une grande réussite. par les hôtesses l’air à en classe A, Karim sollicité par les s s Invitédes VertsMatmourdeétait trèsprendre placeDes quelques fans présents à l’intérieur de l’avion. supporters de l’Equipe nationale algérienne ont profité de la présence du sociétaire du Borussia Mönchengladbach pour prendre avec lui quelques photos souvenirs.

Une vieille dame prie pour Zemmamouche

s

Matmour, le plus sollicité

Gaouaoui, un dernier sms pour la famille avant de prendre lʼavion.

Zemmamouche très sollicité pour les photos.

Les hôtesses toutes contentes de servir les Verts.

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

J

3

27

éroport de Genève. Il est midi. D’emblée, on se rendait compte que l’ambiance n’était pas ordinaire. Des signes avant coureurs nous faisaient tout de go comprendre qu’il y aura du monde à l’attente de la délégation des Verts qui a pris le vol à destination de la ville suisse dans la matinée. Déjà que le parking de l’aéroport, pourtant grand à contenir tout un contingent, était plein en cet après-midi-là. Il n’y avait plus de place où stationner, ce qui a contraint les agents à dévier les voitures qui affluaient encore vers d’autres parkings, pas très loin de là. Une fois à l’intérieur, il était facile de reconnaître des Algériens, tous ornés de drapeaux et autres fanions aux couleurs nationales qui attendaient patiemment l’arrivée des joueurs. Jusqu’ici, ces Algériens venus d’un peu partout, de Lausanne (65 km), Lyon (140 km) et d’autres villes françaises voisines, se déplaçaient par petits groupes. Le fait qu’hier était un jour férié en Europe a favorisé la venue des Algériens en grand nombre. Une fois tous réunis, ils étaient quand même plus d’une centaine à avoir fait le déplacement afin d’être là lorsque les Verts arriveront à Genève. Il faut dire que jamais cet aéroport, pourtant habitué à accueillir des stars en tous genres, n’a connu pareille effervescence. Même lors de la Coupe d’Europe 2008, il n’y avait pas autant d’engouement.

Jamais l’aéroport de Genève n’a connu une telle effervescence A
mesure que l’heure d’arrivée des Verts approchait. Prévu à 14 h, heure locale, l’avion a atterri avec quelques minutes de retard. Le regroupement en masse des supporters algériens, aussi indiscrets que l’aurait été un éléphant dans un magasin de porcelaine, a ameuté les policiers qui étaient venus voir l’organisateur de ce rassemblement. Lorsqu’on leur a expliqué que c’est un rassemblement spontané, ils se sont excusé, mais sont restés quand même à l’écoute de tout ce qui s’est passé. Des agents munis de caméras sont même venus filmer la scène, sans doute pour le service de sécurité de l’aéroport. «C’est bien, c’est bien», disait-il.

L’avion est arrivé avec un peu de retard Comme indiqué ci-dessus, l’avion d’Air Algérie qui transportait la délégation de l’EN s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Genève avec quelques minutes de retard. Pendant ce temps-là, les supporters guettaient l’arrivée des joueurs avec impatience, accompagnant les sorties des voyageurs avec des «olé» qui faisaient sourire certains. Des Algériens ont accédé jusqu’au tapis de réception des bagages Un Algérien est un Algérien. On chasse le naturel, il revient au galop ! Hier à l’aéroport de Genève, certains supporters ont accédé jusqu’au tapis de réception des bagages, profitant du fait qu’il n’y avait pas de surveillance aux portes de sortie. Là-bas, comme on sait que cet accès est réservé exclusivement pour la sortie des voyageurs, personne n’a osé entrer, sauf certains malins parmi les supporters algériens qui ont été illico éconduits à l’extérieur, gentiment quand même, par des policiers. Olé, ils sont arrivés !
Devant la porte de sortie des voyageurs, celle de droite (il y en a deux), les supporters algériens se sont entassés en grand nombre, étant convaincus que les joueurs allaient sortir par là. L’arrivée des autres voyageurs arrachaient aux présents des «olé» qui faisaient sourire du monde. Un vieux voyageur s’est arrêté pour demander qui arrive. Lorsqu’on lui a dit que c’était l’équipe d’Algérie, il s’en est allé non sans afficher un large sourire.

Saâdane était arrivé avec le consul général Rien de tel pour apaiser l’impatience des supporters que l’apparition du sélectionneur Rabah Saâdane qui était sorti accompagné de Brahim Younès, le consul général d’Algérie à Genève. Saâdane s’était arrêté pour prendre des photos souvenirs avec les supporters qui l’ont littéralement assiégé dès son apparition. Certains lui ont demandé de refaire le coup des éliminatoires. «awedha ya Cheik», lui ont-ils répété inlassablement. Comme à son habitude, il se contenta de leur lancer : «Inch’Allah.» A gauche toutes !
Ainsi donc, la sortie sud de l’aéroport de Genève était littéralement assiégée de monde. On ne sait pour quelle raison les supporters étaient persuadés que les joueurs allaient sortir par là. Erreur ! Nabil, le magasinier de l’EN, et le Dr Boughlali ont été aperçus par une autre porte de sortie, celle de gauche. En un rien de temps, tout ce beau monde s’est trouvé une place pour accueillir comme il se doit les joueurs. Gaouaoui en premier, puis Zemma, Matmour et… M’bolhi et Medjani.

A peine arrivé, Medjani accorde sa première interview à la télévision algérienne

Grand étonnement chez les voyageurs Ce défilé haut en couleurs de l’Algérie a suscité à la fois la curiosité, mais aussi l’étonnement des voyageurs qui se demandaient qui allaient débarquer. Lorsqu’ils ont pris connaissance que c’est l’équipe d’Algérie qui était attendue, ils n’ont pas manqué de manifester un certain étonnement qu’on ait fait tout ça pour une équipe de foot ! Ce n’est pas qu’on n’aime pas le foot en Suisse, mais on est tellement habitués là-bas à voir défiler des personnalités que les gens se demandaient si on ne faisait pas un peu trop là ! Ça a ameuté même les policiers
L’effervescence commençait à monter chez les supporters algériens, venus, pour certains, en famille, à

M’bolhi et Medjani étaient là Au départ, seuls trois joueurs sur les 25 retenus étaient attendus sur ce vol. Mais voilà que Wahab Raïs M’bolhi et Carl Medjani sont aussi arrivés au même moment que les autres. Renseignements pris, les deux nouveaux sont arrivés à 13h10 sur un vol d’Air France depuis Paris, mais ils ont été retenus à l’intérieur par le personnel d’Air Algérie qui leur avait demandé d’attendre l’arrivée des autres pour partir ensemble. Les supporters, qui espéraient voir débarquer tous les joueurs, étaient tout de même repartis contents d’avoir approché, parlé, ou serré la main à ceux qui étaient là. Les cinq joueurs et les membres des staffs technique, médical et administratif ont quitté Genève à destination de Crans-Montana à bord d’un grand bus noir mis à la disposition de la délégation par l’hôtel Golf&Palace qui hébergera les Verts durant leur stage. F.A.S.

Gaouaoui, M’bolhi et Zemmamouche n’attendent que Chaouchi

Petits et grands sont venus accueillir les Verts

La sélection paraguayenne, une heure après les Verts
ne heure après l’arrivée des Verts, on a entendu quelques cris à la sortie de l’aéroport de Genève. C’était des cris de supporters paraguayens venus accueillir leur sélection venue se préparer en Suisse comme les nôtres. Seulement, l’engouement des nos amis latino-américains n’avait rien à voir avec celui des Algériens qui ont enflammé l’aéroport (voir reportage).

U

Riberos : «Belhadj doit avoir des germes latinoaméricains» Santa Cruz ayant rejoint la Suisse avant la délégation de son pays, l’un des rares joueurs connus de la sélection latino-américaine, c’est Riberos qui évolue en Angleterre, plus exactement à Sunderland. Questionné sur l’Algérie, Riberos nous a avoué avoir suivi les matchs contre l’Egypte «qui a montré un

bon visage du football algérien qui aura mérité d’aller en Coupe du monde. Concernant les joueurs qu’il connaît, Riberos s’est contenté de parler de quelques joueurs «anglais» qu’il a appris à connaître, «mais que le meilleur d’entre eux est sans conteste Belhadj qui doit avoir des germes latino-américains grâce à sa technique hors norme.» M. S.

Algériens et Uruguayens côte à côte à l’accueil de leur sélection

J

4

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

27
De nos

Ziani, Yahia, Bougherra et Abdoun

envoyés spéciaux en Suisse

Mohamed Saâd

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

Redouane Bouhanika

Mourad Hachemi

Yacine Selhani

enflamment la gare de Lausanne
approchait. Un quadragénaire, se présentant comme membre d’un comité d’Algériens vivant à Lausanne, a demandé aux supporters que ce soit lui seul qui approche les joueurs afin de les saluer au nom de tout le monde et de leur remettre un bouquet de fleurs, mais il a essuyé un refus catégorique, surtout de l’un d’eux qui s’est écrié : «Je suis venu de loin, de très loin, pour prendre quelques photos et tu me dis de ne pas m’approcher ? Jamais ! Je ne reconnais pas ton comité et je ferai ce que je veux !»

16h37 : Ziani descend en premier du train
A 16h37 tapante (en heure locale, c’est-àdire à 15h37 heure algérienne), le train a fait son entrée sur le quai. «Ils sont en première classe», lance Wissam, décidément très bien informé. Tout le monde guette le wagon de première classe, signalé par un bandeau en rouge sur la voiture. Or, il y avait deux wagons de première classe. Dans le doute, les supporters se sont séparés en deux groupes, chacun s’étant approché d’un wagon. Finalement, c’est de celui de l’avant que Karim Ziani a fait son apparition, sautant sur le quai d’un pas svelte en traînant sa valise. Il a été tout de suite suivi par Djamel Abdoun. Les ayant aperçus, les supporters accourent vers eux.

Les joueurs n’ont refusé aucune sollicitation
Anthar Yahia et Madjid Bougherra, les derniers des quatre à descendre du train, sont littéralement happés par la foule. Les «Bougherra, allez allez allez !», «Karim Ziani ! Allahou Akbar !», «Ou Anthar dialna !» et «Abdoun ! Abdoun !» fusent et s’entremêlent au gré de la répartition des supporters autour des joueurs. Ces derniers, surpris par un accueil aussi important, se montrent toutefois très disponibles. Avec une gentillesse et une amabilité rares en pareilles circonstances, ils se sont pliés à l’inévitable séance de photos souvenir et de signatures d’autographes et de maillots. Les quatre étaient autant sollicités et ils ont eu du mal à s’extraire de la foule. Toutefois, ils n’ont décliné aucune sollicitation, souriant beaucoup, affichant une très grande décontraction.

ont enfin pu montrer dans le fourgon noir que la direction de l’hôtel Golf & Palace leur a envoyé. Le véhicule s’est ébranlé sous les hourras des supporters, descendus jusqu’au parking. Quelques minutes plus tard, la gare de Lausanne a retrouvé son calme légendaire, perturbé par une liesse inhabituelle que seuls les Algériens peuvent créer. Désormais, dans toute la Romandie, on sait que la sélection algérienne est là…

F. A-S

Bougherra heureux de trouver Wissam
Madjid Bougherra était heureux de trouver, en plus des supporters, son ami Wissam à l’accueil. Ils se sont donné rendez-vous à CransMontana, pour peu que les entraînements soient ouverts au public. Un Algérien, croyant déceler de la nervosité chez le défenseur des Glasgow Rangers, lui a lancé : «Il ne faut pas avoir peur !» Bougherra a répliqué, souriant : «Je n’ai pas peur. Pourquoi devais-je avoir peur ?» Puis, il a posé avec tous les supporters qui l’ont sollicité. C’est difficilement que les agents de l’hôtel Golf & Palace chargés de les transporter ont pu les extraire de la foule pour les emmener au parking.

«Je suis très content d’être au stage au premier jour. Ma joie est décuplée en voyant que des Algériens sont venus jusqu’ici, à Lausanne, pour nous recevoir. C’est vraiment touchant. J’entame ce stage avec les meilleures dispositions morales et physiques. Je me sens très en forme et en possession de tous mes moyens.»

Yahia : «Content d’être au stage au premier jour»

amais les internationaux algériens arrivés hier à la gare de Lausanne par train, en provenance de Paris, ne s’imaginaient qu’ils allaient trouver un nombre conséquent d’Algériens à leur arrivée. Lorsque le TGV est entré en gare à 16h37, sur le quai numéro 5, il y avait déjà près d’une centaine de supporters, venus individuellement ou en famille, à les attendre. Résultat : une effervescence qui a sidéré les voyageurs et employés suisses de la gare, habitués plutôt au calme dans cette ville où il est rare de voir quelqu’un élever trop la voix.

J

venue attendre des gens qui ne sont pas venus. Déçus, certains Algériens ont aussitôt pris la route ou le train pour l’aéroport de Genève en espérant qu’il y aurait des joueurs qui arriveraient par le vol Alger-Genève d’Air Algérie.

L’arrivée confirmée pour la fin
d’après-midi Ceux qui étaient restés à Lausanne ont guetté chaque arrivée en provenance de Paris et, à chaque fois, ont été déçus. Il ne restait qu’un seul train dans la journée, avant ceux de la nuit : celui qui devait arriver à 16h37. Un ami d’enfance de Madjid Bougherra, Wissam, présent à la gare, a confirmé aux supporters que les joueurs étaient présents dans ce trainlà. Ceux qui s’étaient rendus à l’aéroport de Genève ont été prévenus par téléphone et, aussitôt que le bus transportant les joueurs arrivés par avion eut démarré, ils se sont empressés de parcourir les 65 kilomètres séparant l’aéroport de Lausanne.

«Anthar, refais-nous le coup de Khartoum !»
«Anthar, s’il te plaît, refais-nous le coup de Khartoum !», a supplié un supporter à l’adresse de Yahia, qui s’est contenté de répondre avec un sourire ; «Karim, faites-nous plaisir encore une fois. Il y a 35 millions d’Algériens qui vous attendent», a crié à Ziani ; «Magic, on sait qu’avec toi, Ronney et Crouch ne passeront pas !», a dit un autre à Bougherra ; «Djamel, cette Coupe du monde, c’est la tienne», a lancé une dame à Abdoun… C’est là un simple échantillon des multiples jolis mots que les supporters ont adressés aux quatre joueurs, signe que l’attente est vraiment grande parmi les Algériens.

«Je suis vraiment agréablement surpris par cette foule venue nous attendre. Je ne m’y attendais vraiment pas. C’est très motivant avant le début du stage. Nous sommes contents de nous retrouver pour ce stage qui est très important. Nous nous sentons déjà dans le Mondial.»

Bougherra : «Cette foule m’a agréablement surpris»

Fausse alerte à 11h37
Il faut dire que les supporters algériens ont galéré pour voir leurs idoles. Cela avait commencé la matinée. Sitôt après avoir appris, en consultant le site web du Buteur, que des joueurs allaient faire le trajet Paris-Lausanne par train, des Algériens se sont précipités vers la gare pour s’enquérir de l’horaire d’arrivée du premier train. C’était 11h37 et ils étaient des dizaines à faire le pied de grue sur le quai, drapeaux et écharpes algériens déployés. Malheureusement pour eux, aucun joueur n’est venu dans le train en question et les voyageurs qui y descendaient ont été surpris par cette foule

Un obscur comité de Lausanne s’est fait rabrouer
A la gare, les chants à la gloire des Verts se sont amplifiés à mesure que l’heure d’arrivée

16h58 : départ vers l’hôtel sous les hourras
C’est à 16h58, soit plus d’une vingtaine de minutes après l’arrivée du train, que les joueurs

«Cela fait vraiment plaisir de trouver un tel accueil. C’est motivant pour le stage. La flamme de Khartoum est non seulement encore vivante, mais elle est encore plus vive car la qualité de la compétition et des adversaires nous poussera à nous transcender.»

Abdoun : «La flamme est plus vive qu’à Khartoum»

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

J

5

27

Saâdane chaleureusement

reçu à Genève
omme il fallait s’y attendre, une grande foule était présente, hier, à l’aéroport international de Genève pour accueillir les joueurs de la sélection nationale ainsi que le staff technique, à leur arrivée en terre suisse pour effectuer leur stage préparatif à Crans-Montana. Plusieurs dizaines de supporters d’origine algérienne de différents âges ont tenu à se rendre à l’aéroport pour manifester leur soutien à l’équipe et, surtout, saisir l’occasion de prendre des photos souvenirs avec nos représentants en Afrique du Sud. Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, était le premier à arriver en provenance de Marseille où il était allé se ressourcer chez son fils, avant d’entamer le grand travail. Bien entendu, les nombreux fans présents ont saisi l’occasion pour s’approcher du cheikh et prendre des photos avec lui. Ils n’ont pas manqué de lui poser des questions sur l’actualité de l’équipe tout en lui souhaitant bonne chance pour le

C

Mondial. Malgré la grande foule, Saâdane a accepté de répondre favorablement aux sollicitations de nos ressortissants, avant de s’éclipser en compagnie du représentant de l’ambassade d’Algérie en Suisse.

«Être accueilli de la sorte me fait plaisir»
Pour notre part, nous nous somme approchés du sélectionneur national pour connaître ses sentiments par rapport au chaleureux accueil que lui ont réservé les fans algériens ici à Genève. «C’est vrai qu’il y a un grand engouement autour de la sélection. C’est encourageant de voir toute cette attention de la part de nos ressortissants à l’étranger. Ça fait toujours plaisir d’être accueilli de la sorte. Je dois vous dire que je n’avais jamais vu autant de ferveur que durant ces derniers mois. Depuis un an et demi maintenant, l’EN a pris une nouvelle dimension. D’où cette période stressante. A nous de bien la gérer.

N. D.

émerveillé par l’accueil que lui ont réservé les Algériens
L’ancien meneur de jeu de l’équipe de France des années 1980 et actuel président de l’UEFA, Michel Platini, qui était de retour en Suisse (le siège de l’UEFA se trouvant à Nyon) en provenance de Hambourg où il avait assisté à la finale de l’Europa League qui a mis aux prises la formation de Fulham avec celle de l’Atletico Madrid, a eu un accueil des plus chaleureux de la part des supporters algériens à l’aéroport de Genève, eux qui étaient venus attendre les joueurs de l’EN. L’ancien Ballon d’Or français a été émerveillé par la grande assistance présente sur place et n’a pas manqué de souhaiter bon courage à la sélection algérienne en Coupe du monde.

Platini
Il accepte de poser avec le drapeau algérien
Michel Platini a volontiers accepté de se faire prendre en photo pour les lecteurs du Buteur avec le drapeau algérien sur ses épaules. L’ancien numéro 10 français paraissait très enthousiaste, nous affirmant qu’il a beaucoup d’amis algériens. N. D.

«Je ne m’attendais pas à un tel accueil des Algériens»
Un commentaire sur cet accueil que vous ont réservé les Algériens ici à l’aéroport de Genève ? Croyez-moi, ça fait très longtemps que je n’ai pas eu un tel accueil. Je ne m’attendais pas du tout à ce que des Algériens m’accueillent aussi chaleureusement. C’est vraiment quelque chose d’extraordinaire. Pensiez-vous avoir autant de succès de la part des Algériens ? Non, jamais. D’ailleurs, je pense que je vais demander prochainement la nationalité algérienne (rires). Les Algériens m’aiment bien et ça me fait vraiment plaisir. Les supporters présents attendent l’arrivée des joueurs de l’EN… Oui, je vois ça. Cela prouve que les Algériens aiment leur sélection et qu’ils sont à fond avec elle. A voir toute cette effervescence ici à l’aéroport, on imagine presque que l’Algérie a déjà remporté la Coupe du monde. En tous les cas, je profite de l’occasion pour souhaiter à votre pays une très bonne participation en Afrique du Sud. Entretien réalisé par Nacym Djender

«Si j’avais su toute cette passion, j’aurais pris la nationalité algérienne»
Charmé par toute cette passion que vouent les supporters à leur Equipe nationale, Michel Platini s’est laissé à une déclaration pleine de bon sens. «Si j’avais su toute cette passion, j’aurais pris la nationalité algérienne», leur a-t-il lancé, avant de s’éclipser en douce.

J

6

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

27
De nos
Mohamed Saâd

Matmour
Karim Matmour a enterré sa vie de célibataire dimanche dernier. L’ailier droit de l’EN, qui se trouvait en Algérie, a en effet fêté son mariage en toute intimité avec sa famille et ses proches. C’est un homme comblé que nous avons eu au bout du fil mardi passé. Il nous dit dans l’entretien qui suit tout son bonheur d’homme marié et parle de ses ambitions à l’orée du stage de Crans-Montana. Sans vouloir être indiscret, peut-on connaître les vraies raisons de votre séjour en Algérie en début de semaine ? Je suis venu pour célébrer mon mariage, voilà, c’est dit ! J’ai organisé une fête très intime, en attendant la grande fête pour bientôt, Inch’Allah ! Pourquoi avoir choisi ce moment précisément pour convoler en justes noces ? Je voulais partir en Coupe du monde en ayant l’esprit libéré. Comme ça, je n’aurai à me concentrer que sur la préparation. Sincèrement, depuis dimanche, je suis encore plus heureux. Je nage dans un bonheur indescriptible que ma nouvelle vie d’homme marié me procure. C’est important. Comme ça, mon attention sera focalisée seulement sur la Coupe du monde. Comment avez-vous connu votre épouse ? Vous m’excuserez, mais je n’ai pas envie d’étaler ça dans les journaux. C’est quelque chose d’intime qui nous concerne tous les deux. Je me suis entendu avec elle pour ne pas en parler. L’essentiel est que je me sente bien dans ma peau. J’aborderai le stage de Suisse avec beaucoup d’ambitions. Vos coéquipiers vous ont-il chambré depuis que vous avez quitté le groupe des célibataires pour celui des mariés ? Non ! Non, pas du tout. En fait, c’est tout le monde qui m’a félicité. Il y a ceux qui ont as-

envoyés spéciaux en Suisse

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

Redouane Bouhanika

Mourad Hachemi

Yacine Selhani

«Maintenant que je me suis marié, je vais aborder le Mondial libéré»
verra… Le stage de la sélection débutera samedi prochain (entretien réalisé mardi, ndlr), les joueurs se présentent avec des temps de jeu différents, ne craignez-vous pas un déséquilibre au sein de l’équipe par rapport à ce paramètre ? Je pense qu’il faudra attendre la fin du stage pour en parler. Là, on ne ferait que spéculer. Il reste encore un mois pour nous préparer en conséquence. Les staffs technique et médical sont là pour évaluer l’état de forme de chacun de nous et préconiser un programme de travail en fonction de ce paramètre. Attendons la veille du match face à l’Irlande pour en parler. Ça ne sert à rien de polémiquer. Il y aura de nouveaux joueurs au stage de Crans-Montana ; en tant qu’ancien, allezvous les aider à s’intégrer dans le groupe ? D’abord, je dois préciser que je ne me considère pas comme ancien. Ce serait manquer de respect à des tôliers comme sisté à la fête, tandis que les autres « Maintenant que j’ai consommé Saïfi et Mansouri qui sont là depuis dix ans minimum. Après, il est cerm’ont appelé au téléphone pour me tain que je ferai de mon mieux pour mon mariage, je vais me présenter leurs vœux. les aider à s’intégrer. PersonnelleEn parlant de votre avenir, on sait consacrer pleinement au stage » ment, je connais trois d’entre eux. que plusieurs clubs veulent s’attaOn va bien s’entendre, c’est certain. cher vos services, où en est la situaVous souvenez-vous de votre pretion à l’heure qu’il est ? pas la porte définitivement. Avec le coach, on mier stage en EN ? a abordé la question et on s’est quittés avec J’ai laissé le soin à mon agent de s’en occuOui ! Cela remonte à février 2007. C’était des convictions. per. Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas envie de lors d’un stage précédant un match contre la Que vous a-t-il dit ? m’encombrer la tête avec ça. Je préfère me Libye. C’est comme si c’était hier. Qu’il voulait naturellement m’avoir dans le concentrer pleinement sur la sélection. Mon Y a-t-il des joueurs de l’actuel groupe qui groupe pour la saison prochaine. Mais il ne agent s’occupera du reste. vous ont aidé à vous intégrer à vos débuts refuse pas pour autant de me laisser partir. Dites-nous au moins si cette saison est la ? En fait, la situation est simple : si une bonne dernière pour vous à Mönchengladbach ? Oui, tous m’ont aidé. Mais il y a trois en offre se présentait et que le club autant que Difficile à dire. Je dirai que je laisse une particulier qui ont beaucoup fait pour moi. Il moi trouvons notre compte, on ne me bloporte entrouverte. C’est quand même grâce à quera pas. C’est ce qu’il m’a dit et pour être s’agit de Saïfi, Mansouri et Ziani. Je ne l’oublie mon club que j’ai atteint certains de mes obpas. franc, cela me convient. Après, il faudra atjectifs. Mönchengladbach m’a offert l’opporEntretien réalisé par tendre de voir les offres qui se présenteront. tunité de passer un cap. Du coup, je ne ferme Mohamed Saâd On étudiera tout ça tranquillement, puis on

Voilà Zahia !
q Zahia Dehar, l’escorte girl par qui le scandale des Bleus était arrivé, s’est fait une belle réputation si bien que les supporters algériens ne se sont pas empêchés de taquiner une femme brune aux cheveux blonds qui lui ressemblait beaucoup. «Voilà Zahia ! Voilà Zahia ! Elle part pour Tignes !», plaisantaient-ils. Tignes, c’est là que l’Equipe de France se préparera en prévision du Mondial. A mourir de rire !

q

position par l’hôtel Golf &Place qui les accueillera durant leur séjour làbas. L’hôtel a aussi mis à la disposition des Verts un fourgon pour le transport des bagages.

Une Suissesse est restée ébahie

L’hôtel Golf & Palace déjà personnalisé

q L’hôtel qui les Verts durant q accueilliraGolf & Palace, mis leur stage à Crans-Montana, s’est aux couleurs d’Algérie. Déjà une affiche Coupe du monde ornait l’entrée de l’établissement. Des drapeaux algériens ont été accrochés un peu partout ainsi qu’une affiche souhaitant la bienvenue à l’équipe d’Algérie.

Cinq mieux que rien

q Les qui s’ taient déplacés en qnombreésupporters algériens grand ont souhaité voir hier tous les joueurs de la sélection. Mais, ils se sont contentés de cinq d’entre eux. «C’est déjà ça», ont-ils dit après coup.

q En Suisse, les gens ne se soucient pas trop des personnes qui les entourent. Ainsi, pas très habituée à voir une scène pareille, une Suissesse n’a pas trop compris pourquoi les gens se précipitaient à prendre des photos avec Matmour à l’intérieur de l’avion. Suite à quoi, on lui a expliqué qu’il s’agissait d’un joueur international algérien, très estimé, qui évolue dans le championnat d’Allemagne de première division. Même si elle a fait mine de tout comprendre, elle est restée ébahie par toutes ces marques de sympathie affichées pour Matmour.

q

Les joueurs partis dans un bus noir
q Les cinq joueurs de la sélection ainsi que les membres des staffs technique, médical et administratif ont quitté l’aéroport de Genève à destination de Crans-Montana au bord d’un bus mis à leur dis-

Un Algérien s’est proposé d’approvisionner les Verts en viande hallal

Notre représentation diplomatique à l’accueil

q

q Un Algérien résidant à Gepossède ferme, q nève, quifournir àunedélégas’est proposé de la tion algérienne de la viande hallal. Il a essayé de prendre attache avec un responsable de la délégation pour lui toucher un mot. A priori, l’hôtel Golf & Palace s’est déjà occupé de ça.

q délégation algérienne la meilleure q étéLaaccueillielesdemembres dea des manières par notre représentation diplomatique exerçant à Genève. Ces derniers, qui étaient à l’accueil des Verts à l’aéroport de Genève, ont souhaité à leurs compatriotes un bon séjour et une bonne préparation en prévision du prochain Mondial.

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

J

7

27

Mbolhi : «J’avoue que ma convocation en EN m’a un peu surpris»
«Mon premier objectif est d’être retenu parmi les 23»
rien. Ma mère m’a beaucoup encouragé à jouer pour l’Algérie et je suis quelqu’un très attaché à ce pays et à ses traditions. Je me considère comme un Algérien pur et dur. Y a-t-il des éléments que vous connaissez particulièrement dans ce groupe ? Non, pas vraiment. Mis à part Bellaïd, je ne connais personne. Mais cela ne devra pas poser problème, car j’aurai très bientôt l’occasion de connaître tout le monde. Je n’aurai pas un problème d’adaptation, car j’ai eu des échos favorables de l’ambiance qui règne dans le groupe. Donc, ce stage vous arrange bien ? Bien sûr, car il va me permettre de connaître l’ambiance du groupe et connaître de plus près mes responsables et mes coéquipiers de la sélection. Je suis vraiment excité à l’idée de prendre part à ce stage qui va être très bénéfique pour moi. joueur aimerait bien prendre part à une phase finale d’une Coupe du monde. Vous venez d’effectuer trois jours de tests à Manchester United. Ce qui n’est pas donné à tout le monde… Je ne me considère pas comme une star. Ces trois jours à Manchester étaient l’occasion pour moi de côtoyer les stars et un grand entraîneur, Fergusson. C’était une bonne expérience pour moi. Avec quel joueur étiez vous plus proche chez les Diables rouges ? Je communiquais surtout avec Patrice Evra qui était mon éclaireur làbas. A présent, tout le monde attend les résultats des tests que vous avez passés à MU ? S’ils sont concluants, les deux parties n’auront qu’à négocier. Sinon, mon objectif est d’intégrer un grand club européen. Avec la présence de 4 gardiens de but, ne pensez-vous pas que la concurrence sera rude dans les bois des Verts ? Les trois autres portiers sont très bons, sinon ils n’auraient pas été là. Pour ce qui est de mon cas, ma convocation en Equipe nationale prouve bien que Saâdane a besoin de moi. Je ferai tout pour le convaincre et lui prouver qu’il ne s’est pas trompé de m’avoir fait appel. Certains pensent que vous êtes pressenti, grâce à votre gabarit, pour être le numéro 1 face aux Anglais et aux USA ? Ecoutez, je ne veux pas précipiter les choses. Avant de parler du Mondial, je dois dire que mon objectif principal est d’être retenu parmi les 23. Je dois donc me concentrer sur cet objectif en me donnant à fond durant ce stage pour espérer convaincre le staff technique. Mais vous êtes aussi pressenti pour le match contre l’Eire ? Je ferai le maximum durant ce stage et lors des prochains matchs amicaux pour montrer de quoi je suis capable. Sinon, je pense que Saâdane aura le dernier mot concernant ma titularisation ou pas. Ressentez-vous une certaine pression sur vos épaules ? Non, pas du tout. Au contraire, je me sens hyper motivé et décidé à faire bonne impression pour ma première sélection. Philippe Troussier n’a pas manqué de vanter vos qualités. Cela devra vous encourager non ? Par ce qu’on se connaît bien, car j’ai déjà travaillé avec lui à Marseille et au Japon. Malheureusement, je n’ai pas pu avoir de ses nouvelles depuis. J’essayerai de relancer mes contacts avec lui. C’est un grand plaisir pour moi de recevoir les éloges d’un entraîneur comme Troussier Avez-vous déjà parlé avec Saâdane ? Pas encore. Mais le stage de Suisse sera l’occasion pour moi de discuter et de bien connaître mon sélectionneur mais aussi les autres joueurs. Peut-on connaître vos origines ? Je suis de Maghnia, tout comme Amri Chadli. Entretien réalisé par H. Mourad

Comment vous sentez-vous alors Comment avez-vous trouvé les que vous allez intégrer pour la conditions d’accueil ici à Genève première fois la sélection ? ? Il n’y a pas photo, c’est un sentiJe dois dire que je ne m’attendais ment de fierté qui se dégage en moi. pas à un tel accueil. Je croyais que Je suis très heureux. Je n’arrive pas à notre arrivée à Genève allait passer trouver les mots pour décrire ma inaperçue, surtout pour moi qui suis un nouveau joueur inconnu des sup- joie. Je viens non seulement de réaliser mon rêve mais aussi celui de ma porters algériens. mère qui n’a pas cessé de sauter de Apparemment, vous avez eu joie. Je tiens à dire que je suis un All’occasion de faire votre première rencontre avec un nouveau coéquipier, Medjani. Cela s’est-il bien «Les déclarations de Troussier m’encouragent» passé ? Oui, j’ai eu l’occasion de gérien à 100 %. rencontrer à l’aéroport Carl Medjani, Est-ce que vous vous attendiez à Justement, cela n’a pas empêché en attendant les autres. C’était une cette sélection, d’autant plus que certains de vous critiquer, du belle occasion de se connaître mais le staff technique ne vous a moment que vous ne connaissez aussi de bien discuter de l’Equipe jamais supervisé ? pas l’Algérie ? nationale, du moment qu’on est tous J’avoue que j’étais un peu surpris, C’est vrai que je n’ai pas eu la les deux dans la même situation, à car je m’attendais qu’on me sollicite chance de visiter l’Algérie, mais cela savoir qu’on va découvrir pour la après la Coupe du monde. Bon, tant n’empêche pas que je suis un Algépremière fois la sélection. mieux pour moi car n’importe quel

e seul joueur à être arrivé seul a été Adlène Guedioura qui a préféré prendre le vol Paris–Genève avant de rallier directement Crans-Montana. Eparpillé à travers les aéroports et les gares suisses, les responsables de la fédération n’ont pas pu aller accueillir le joueur de Wolverhampton, mais ils ont pris le soin de lui envoyer un chauffeur suisse qui a exhibé une pancarte avec le nom du joueur et le drapeau algérien pour se faire connaître. Guedioura n’a passé que quelques minutes avant de reconnaître la personne qui était venue l’accompagner jusqu’à CransMontana.

Guedioura est arrivé seul à 17h15 L
«Je risque de vous décevoir, mais je ne fais pas de déclarations»
Avant de s’engouffrer dans la voiture qui l’a ramené au centre de préparation des Verts, nous avons pu accrocher Guedioura au moment où il attendait sa valise sur le tapis A de l’aéroport de Genève. Dès qu’il a su qui nous étions, Guedioura a esquissé un large sourire pour nous lancer gentiment : «Je risque de vous décevoir, mais je ne veux faire aucune déclaration. Vous voyez, je viens juste de débarquer en sélection, je suis nouveau, je préfère donc m’abstenir de faire des déclarations à la presse. On verra bien une fois en stage», nous a-t-il expliqué. Son sourire en disait pourtant long sur sa fierté de faire partie du groupe Algérie, à un mois jour pour jour du Mondial. Le TGV qui avait transporté le groupe de quatre joueurs algériens à Lausanne était composé de deux wagons. Les fans des Verts se sont postés au second Wagon pour attendre leurs idoles. Finalement, les internationaux algériens sont descendus du 1er, prenant tout le monde à contre-pied. Dès qu’ils ont été alertés, les supporters de l’Equipe nationale se sont précipités pour aller les accueillir. Après avoir longuement scandé des slogans à la gloire des joueurs de l’EN et de l’Algérie, ils leur ont gentiment demandé de prendre avec eux quelques photos souvenirs. Très à l’aise avec leur public, Ziani, Bougherra, Yahia et Abdoun ont cédé volontiers à la demande de leurs fans.

Ziani, Yahia, Bougherra et Abdoun driblent leurs fans

Il s’est confié au micro de l’ENTV
«Je suis très fier d’être là avec le groupe de l’Equipe nationale. Je connais les joueurs de la sélection par réputation. Je suis impatient de mieux connaître le groupe. On verra bien, je vais discuter avec le coach Saâdane avant de pouvoir me fixer sur le rôle qu’on attend de moi en sélection. Tant que je n’ai pas encore rejoint mes camarades, je ne peux pas avancer grand-chose.» M. S.

«Je suis fier d’être là»

Les camarades de Djamel Abdoun, malgré la fatigue, se sont montrés disponibles et pas du tout embarrassés. Après quelques instants passés avec leurs fans, ils ont eu du mal à se frayer un chemin parmi cette grande foule pour quitter la gare ferroviaire de Lausanne. Ils ont été finalement conduits difficilement par bus à l’hôtel.

Ils ont été transportés par bus

Le milieu de terrain international algérien, Karim Ziani, qui tenait beaucoup à être parmi les premiers à rejoindre le camp des Verts à Crans-Montana pour entamer très tôt la préparation avec ses camarades, a été le premier à descendre du train. Il a été suivi d’Anthar-Yahia, Madjid Bougherra et enfin Djamel Abdoun.

Ziani, le premier à descendre du bus

M. S.

8

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

2e partie

Coup d’œil

Entretien

Meziane Ighil «J’ai vécu deux
moments terribles en prison : la mort de ma mère et celle de Kheddis»
Est-ce qu’on vous a dit que d’autres personnes auraient mérité d’être en prison à votre place ? Je n’ai pas la capacité de juger et de dire qui doit mériter une sanction ou pas. Mais enfin, ça ne changeait pas grand-chose. J’étais là et j’ai purgé toute cette peine. J’ai essayé au début de m’habituer et m’adapter à cette nouvelle situation très difficile, mais il fallait survire, puis carrément penser à vivre. Cette espèce de gène ou de retenue que j’avais commençait petit à petit à s’estomper et puis on finit par redevenir monsieur tout le monde. On mène une vie comme celle d’un grand quartier avec des voisins et des règles de vie autour. Mais je tiens à souligner le respect qui m’a été témoigné par les détenus et par tous ceux qui étaient là, que ce soit le personnel du pénitencier ou autres. On ne vous a jamais manqué de respect ? Jamais ! Depuis mon arrivée jusqu’à mon départ, jamais je n’ai été confronté à quoi que ce soit de ce genre. Aucun mot de déplacé ou de trop, ou même la moindre insinuation. Franchement, pour cela, je dirai hamdoullah. Je vais peutêtre vous étonner, mais j’ai même été honoré en prison ! Chose qui ne m’a pas été faite à l’extérieur. (Il sourit). A chaque grande occasion comme l’Aïd ou autre, on nous organisait des fêtes, parce qu’il y a des fêtes en prison, si vous ne le savez pas ! Il y a aussi beaucoup d’activités pour les détenus qui le désirent. On fait du sport, on joue au foot, on organise même des tournois ! Il y a aussi des gens qui poursuivent leurs études et ceux qui suivent une formation pour préparer leur réinsertion… Il y a une vie qui continue en prison ? Oui, il y a une vie qui se poursuit pour ceux qui veulent rentabiliser et fructifier leur séjour en prison. Il y a une main qui est toujours tendue en prison pour ceux qui veulent bénéficier de quelque chose durant ce séjour forcé. Il y a toujours une possibilité pour ceux qui veulent apprendre… Et vous, comment aviez-vous fructifié votre séjour ? Je m’étais inscrit dans cette dynamique et j’ai suivi une formation de 18 mois dans la botanique. C’était tellement intéressant et instructif ! J’ai fait aussi un peu d’informatique et j’ai surtout organisé des tournois de football à chaque fois qu’il y avait des occasions, des prix étaient décernés pour les participants et les organisateurs de ces activités dont je faisais partie. C’est comme cela que j’ai été honoré par les responsables du pénitencier. Mais c’est toujours un peu délicat de passer du temps dans ce genre de lieux, malgré tout ce qui vous est proposé dedans. Parce que vous ne pouvez pas oublier où vous êtes. Il n’y a pas d’échappatoire. Vous avez beau être estimé, valorisé et tout, il y aura toujours quelque chose qui vous fait rappeler que vous êtes privé de votre liberté. C’est cela qui est le plus difficile en fait. C’est d’être privé de sa liberté et d’être loin de ses enfants. De ne pas pouvoir protéger ses enfants et sa famille ou tout simplement d’être auprès d’eux en cas de maladie. Toutes ces interrogations-là vous dépriment et vous rendent le quotidien très pénible à surmonter. Comment passe-t-on son temps à l’intérieur ? En fait, il y a une vie collective et il faut s’organiser. En fait, c’est un endroit avec des règles à respecter, il faut se discipliner, il y a des horaires et un organigramme à respecter par tout le monde. Il y a des horaires pour les adulés, en fonction de leur rendement individuel pendant le match. Je me rappelle qu’après le famatch est des joueurs. C’est incroyable la passion qui s’est emparée des gens. J’ai vu avec plaisir comment l’EN fédérait les uns et les autres. C’était incroyable ! Même après les lendemains des matchs et des victoires, les gens s’identifiaient aux joueurs en se faisant appeler Ziani, Bougherra ou Matmour. Chacun avait un joueur qu’il aimait et adulait comme si c’était un proche. Si demain vous redeveniez sélectionneur des Verts, vous emmèneriez vos joueurs rendre visite aux détenus qui les adulent autant ? (Il se marre un bon coup). Je ne sais pas, je ne sais pas… Cela relève des initiatives personnelles des gens. Vous savez, lorsqu’on est en prison, toutes les visites sont les bienvenues. penser constamment qu’on peut perdre un être cher à tout moment et ne pas être à ses côtés. C’est un sentiment tellement douloureux qu’il faut le chasser de son esprit aussi vite qu’on y pense. Sinon, ça devient trop dur à vivre. Et la mort de ma mère Allah yerhamha a été sans doute le plus dur moment de ma vie, parce que je l’avais appris de façon tout à fait particulière. Pénible, tragique même ! Qui vous a appris le décès de votre mère ? En fait, j’étais en train de lire un journal et puis je tombe sur des condoléances qui m’étaient adressées, pour la perte de ma mère. J’ai lâché le journal de mes mains et j’ai reculé de stupeur. Je ne pouvais pas admettre que ça me concernait, que ça tombait sur ma tête de cette manière si violente. Puis, c’était le trou noir, le tourbillon dans ma tête. (Il se tait un long moment). C’est dur de perdre sa maman, de ne pas pouvoir être présent pour au moins l’enterrer. Pourquoi on ne vous a pas permis d’assister à l’enterrement de votre propre maman ? D’après ce qui ma été rapporté, les personnes qui étaient habilitées pour prendre la décision de me laisser sortir n'avaient pas pu être jointes à temps, ce qui avait rendu impossible ma sortie pour me rendre à son enterrement. Je n’ai donc pas pu sortir et je ne l’ai appris qu’une fois que c’était fait. C’était le moment le plus terrible à vivre, c’était très, très, très difficile à surmonter. Parce qu’on est toujours hanté par cette image. Cela a duré plusieurs mois. Là vraiment, j’ai sombré. En fait, on sent qu’un repère important de son existence, de sa propre vie, vient de disparaître. Quand on perd sa maman, on perd beaucoup de choses avec. Ma mère, c’est comme toutes les mères, elle représentait tout à mes yeux. Disparaître de cette façon, sans que je sois à ses côtés pour au moins l’accompagner dans ses derniers moments de vie, son dernier souffle. Je sais que c’est la vie et que nous sommes tous appelés à partir un jour, mais je me dis que j’ai raté un devoir exceptionnel dans ma vie. L’ultime devoir que je devais avoir envers ma mère, je n’ai malheureusement pas pu le faire ; celui de pouvoir l’enterrer, moi son fils unique. Je ne l’ai pas fait et ça me brûle encore le cœur. C’est extrêmement dur… Malheureusement encore, à votre sortie de prison, vous perdez aussi votre père… Malheureusement oui, un autre coup du sort, mais le fait d'être sorti de l'avoir revu, d’avoir vécu avec lui ces derniers moments, ça ne me réconforte pas beaucoup, mais je l’ai pris un peu mieux que la perte de ma mère. A dire vrai, on n’était pas restés longtemps ensemble, on ne s’est vus que trois semaines après

« Mon père a passé 3 ans de prison en tant que
études, la lecture Moudjahid, dans les geôles françaises. Il était ou la formation. Même pour à Sétif et moi, pas loin à Bouira. » sortir, faire la sieste, etc. Il y en a qui passent des examens grâce Que dire donc d’une visite de ce cameux match d’Oum Dourman, aux cours par correspondance. J’en libre là ! En tout cas, cela donnerait c’était le nom de Chaouchi et Yahia ai même vu certains réussir leur énormément de joie à ceux qui sont qui revenaient le plus souvent. On bac en prison ! Pour ceux qui le dédedans. Ça leur donnerait aussi ne parlait que d’eux après le match, sirent, ils ont cette chance de poubeaucoup de courage pour tenir. mais on se demandait avant comvoir s’accrocher à la vie pour Mais je ne sais pas si c’est possible. ment Meghni allait se débrouiller. redémarrer sur de bons rails à leur Yebda aussi a été époustouflant, Vous avez vécu des événements sortie de prison. tout comme Halliche, Ghezzal ou qui se sont produits à l’extérieur Vous lisiez la presse régulièreBougherra. Tous avaient leurs fans alors que vous étiez dedans. ment ? et tout le monde a scandé les noms Quel a été le moment le plus dur On avait pratiquement tous les de Matmour, Saïfi ou Karim Ziani. à vivre ? journaux et même la télévision ! Comment ne pas les aimer après Tous les jours ont leur poids. A Chacun était abonné à un quotiune telle qualification ! Tous les chaque jour suffit sa peine, comme dien et on se les échangeait entre joueurs méritaient notre respect et on dit. Mais les grands jours que nous. On demandait surtout les nos remerciements. Ils sont devejournaux sportifs, bien évidemnus de vrais héros, des idoles ! Mais nous avons vécus nous ont aidés à passer la journée un peu plus rapiment. En termes d’information moi, de par mon vécu sur le banc dement. Ça les aide beaucoup à sportive, je peux vous assurer donc en tant qu’entraîneur, je n’oublierai tenir le coup. Lorsque vous vous que moi personnellement, je n’ai pas de souligner le travail ds staffs fixez un rendez-vous, cela vous pas perdu une miette de ce qui s’est technique, médical et le personnel passé. J’étais au courant de tout ce administratif qui ont tous veillé à ce permet de vous accrocher à une qui se passait dans les moindres dé- que les joueurs atteignent un tel ni- date et de tenir un peu plus. tails même. Vous avez aussi vécu des moveau de forme. Parce que si l’équipe ments terribles en apprenant le Vous avez donc bien suivi les éli- est arrivée là où elle en est, c’est aussi grâce aux hommes de l’ombre décès de votre chère maman en minatoires des Verts, non ? qui ont préparé le terrain d’une telle prison. Comment l’aviez-vous Et comment ! Je n’ai pas raté un réussite. appris ? seul match. J’ai vécu ces éliminaC’est encore très difficile de se le Comment était l’ambiance pentoires avec les mêmes tensions et la rappeler. J’avais laissé ma mère et même passion qui m’ont toujours dant les matchs de l’EN ? mon père qui étaient âgés et maanimé. Ils nous ont fait vivre des Extraordinaire ! Vous ne pouvez lades tous les deux. C’était un de moments vraiment exceptionnels. pas imaginer l’ambiance qui y rémes soucis majeurs. En fait, la gnait. Lorsque l’EN s’apprêtait à Quels joueurs étaient les plus grande hantise qu’on peut avoir jouer un match, c’était la mobilisaappréciés ? lorsqu’on est emprisonné, c’est de tion générale. On ne parlait que du Je dirai tous étaient appréciés et

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

9

Coup d’œil

Entretien

«C’est en lisant le journal que j’ai appris le décès de ma mère»
ma sortie. Il est tombé malade, on l’a emmené à l’hôpital et 48 heures plus tard, il décédait. Je n’ai pas pu profiter de sa présence. On n’était pas restés assez ensemble. Trois semaines, c’est très peu. Lui aussi est parti, mais j’ai eu au moins la chance d’être là pour l’accompagner dans ces moments importants. J’ai été à l’hôpital, je l’ai enterré moimême… En fait, je me dis Al hamdoullah que j’ai pu être là au moins pour lui, qu’on s’est vus avant qu’il parte. Mais il y a eu aussi d’autres moments durs en prison… Comme la disparition de votre ami de toujours, Mohamed Kheddis ? Oui, c’est de lui que je voulais parler. En prison, j’ai eu deux coups durs : la perte de ma mère et celle de Mohamed Kheddis qui était un ami d’enfance. Voilà les deux coups durs que je n’ai pas encore acceptés. Il y a deux sillons qui resteront tracés à vie dans mon cœur : la perte de ma mère et celle de Mohamed Kheddis qui est parti brusquement, alors que deux mois auparavant, il était venu me rendre visite avec l’association Ouled El houma. Je l’avais trouvé en bonne santé et bien portant. En regardant la télévision, je vois son image avec un commentaire qui annonçait qu’il avait succombé à une crise cardiaque. Ce n’est pas évident à vivre, surtout dans cet endroit. Votre fils Anis est également footballeur au PAC. Quel regard portez-vous sur son jeu ? Mon fils a toujours aimé le football depuis qu’il était tout petit, un peu comme tous les jeunes. Je ne lui ai jamais interdit de s’adonner à sa passion. C’est vrai que j’ai été là pour l’encourager à poursuivre, mais sans trop intervenir dans ce qu’il faisait. Il a fait toutes ses classes au NAHD et en cadet et juniors, je le voyais se débrouiller pas mal. Il lui reste donc à franchir d’autres paliers pour arriver là où il ambitionne d’être un jour. Il sait que c’est un métier qui demande beaucoup de sacrifices. En tout cas, je n’interviendrai pas dans sa carrière, en dehors de quelques conseils de père. Vous savez, dans le football, on fait sa carrière tout seul. Beaucoup disent que Anis aurait eu sa chance au NAHD si son papa était dehors, vous êtes de cet avis ? Je ne sais pas, mais c’est vrai qu’il n’a pas été aidé. Mais je lui ai toujours dit que quand on travaille, lorsqu’on y croit et qu’on se donne à fond, ça finit toujours par payer un jour ou l’autre, malgré les entraves et les embûches. Mais je sais qu’il a les qualités pour devenir un footballeur, en attendant qu’il bosse beaucoup plus pour émerger complètement. Est-ce que vous pensez que le regard des gens et des amis a changé aujourd’hui ? C’est vrai que c’était quelque chose que j’appréhendais beaucoup, même si mentalement, je m’étais un peu préparé à cela. Mais en fait, on ne l’est jamais suffisamment de ce côté-là. Car le jugement des autres est toujours sujet à interprétation, quoi qu’on en pense. Parfois, on adopte son attitude ou son comportement en fonction des personnes qu’on a en face de soi. Même si j’évite de me laisser influencer par l’ambiance extérieure, on ne peut pas y échapper malheureusement. C’est vrai qu’au début, en retrouvant ma famille, j’avais plus envie de rester à la maison auprès des miens, d’être entouré d’amis qui venaient me rendre visite tous les jours. Dans le regard de ceux-là, je n’ai senti aucune appréhension, aucune gêne. Bien au contraire, ils m’ont toujours soutenu, encouragé ma famille et moi. Beaucoup de mes amis ont répondu présents en mon absence. Ils me l’ont fait savoir à travers le soutien qu’ils ont apporté à ma famille. Et puis, j’ai eu l’agréable surprise, une fois que j’avais décidé d’affronter le monde extérieur, de découvrir que je n’avais pas à m’inquiéter plus que ça. Les événements de la vie ont fait que j’ai eu à le faire plus vite que je ne le souhaitais, déjà par la perte de mon père. Beaucoup de gens sont venus à l’enterrement et donc j’ai eu à renconter beaucoup de gens très rapidement. Et bien entendu, j’étais plus préoccupé par la perte de mon père que par le regard des gens. Mais je peux vous assurer que je n’avais pas senti de regard gênant. Ça aide beaucoup de se sentir toujours accepté ? Bien sûr que ça aide. C’est très encouragent quand on lit la compréhension dans les yeux des gens. Ça vous donne envie d’aller vers eux, en tout cas. Est-ce qu’ils étaient tous là, justement ? Je dirai même que beaucoup de gens que je ne connaissais pas étaient venus me rendre visite, parmi eux des supporteurs aussi. Et puis, je me suis mis à sortir dans la rue, comme je le faisais avant, normalement, simplement. Je ne savais pas comment j’allais être reçu. Vous savez, dans des moments pareils, c’est dur de cerner la situation. J’étais à l’affût des regards et j’attendais une remarque, un rictus, puis enfin de compte, hamdoullah, rien de tel n’est arrivé. Les gens ont eu des regards tout à fait positifs à mon endroit. C’est cela aussi qui m’a encouragé à reprendre goût à la vie, à m’aider à comprendre et me faire comprendre. En fait, il y a toujours des regards indécryptables de personnes inconnues. A mon âge, on finit par lire ce qui est exprimé dans le regard des autres. Mais je dis encore hamdoullah, je n’ai pas vu de regards hostiles. Et puis, pourquoi pensez-vous que vous méritez tant d’hostilité de la part des gens, vous qui avez mis toute votre vie au service du pays ? Vous savez, quand on a fait de la prison, c’est très gênant. Enfin, il y a certainement ceux qui s’en accommodent plus que d’autres, mais pour ma part, c’est très gênant en tout cas. Dans ma famille, quand on parle de prison, c’est trop lourd comme terme. En avoir fait, c’est terrible ! Vous êtes peut-être le premier de toute votre famille à en avoir fait, non ? Mon père en a fait lui, mais dans les geôles françaises, en tant que Moudjahid. Mon père, Allah yerrahmou, a été un vrai miraculé dans la bataille d’Annaba. C’était l’un des survivants et il a été blessé à mort, mais Dieu lui a accordé une longue vie, malgré le fait qu’il soit criblé de balles. Il a été par la suite en prison et il est resté lui aussi, trois ans ! Comme quoi, le destin… Lui était à Sétif et moi pas loin, à Bouira. Passons maintenant à l’EN. Qu’en pensez-vous en tant que technicien ? Pourriez-vous nous décortiquer les faiblesses et les forces des Verts actuels ? (à suivre…) Entretien réalisé par Nacym Djender

Bouras

(préparateur physique)

«La préparation sur les hauteurs pourrait aggraver les blessures des joueurs, sauf…»
C’est l’un des meilleurs préparateurs physiques en athlétisme. Vous l’avez sans doute deviné… C’est Ammar Bouras, l’entraîneur des deux plus grands champions olympiques : Noureddine Morceli et Hassiba Boulmarka. Dans cet entretien, nous avons voulu connaître son avis sur le lieu de préparation de l’Equipe nationale, le Crans-Montana, en Suisse.

Ambassade des Etats-Unis d’Amérique

Ecrivez un essai sur le thème
«Le Sport et les Relations entre les Peuples»

et

gagnez un séjour d’une Los Angeles semaine à

Etant donné que vous êtes un préparateur physique, nous aimerions avoir votre avis sur le lieu qu’a choisi Saâdane pour peaufiner sa préparation… Sincèrement, je pense que le sélectionneur national est conscient de ce qu’il fait, puisqu’il a choisi les hauteurs comme lieu de préparation avant la Coupe du monde. Je crois qu’il a entièrement raison. Vous avez déjà déclaré que la préparation sur les hauteurs influe négativement sur les blessures plus qu’elle ne les aide… C’est vrai, mais c’est mon expérience qui me fait toujours dire ça. J’ai eu déjà af-

faire à des cas pareils à chaque stage de préparation, surtout lorsque les athlètes sont déjà blessés. Leur blessure se complique encore plus sur les hauteurs. Pour surmonter cet obstacle, il faudra une chose… Laquelle ? L’Equipe nationale renferme des joueurs qui possèdent d’énormes qualités et assez d’expérience. Pour cela, il faudra prolonger le séjour de préparation vu que la période joue un grand rôle. Chaque joueur doit forcer et travailler à fond pour éviter une quelconque blessure lors de la Coupe du monde. Croyez-vous qu’une semaine de préparation sera

suffisante ? Je pense que le staff médical de l’Equipe nationale maîtrise bien la situation puisqu’il a opté pour plus d’une semaine. La situation de nos joueurs s’améliore petit à petit. Peut-on avancer que l’EN est prête pour le Mondial ? Non, pas encore. Si on compare notre équipe avec les autres, nous sommes un peu loin vu que les Européens ne souffrent pas de ce problème de blessures, contrairement à nous. D’ailleurs, même le temps de jeu de leurs joueurs est plus élevé que le nôtre. Pour dire qu’on est prêts à 100 %, ce n’est pas le cas. Entretien réalisé par Lyès F.

A lʼoccasion du match entre lʼAlgérie et les Etats-Unis entrant dans le cadre de la Coupe du Monde FIFA 2010, lʼambassade des Etats-Unis dʼAmérique à Alger organise un concours dʼécriture sur le thème : «Le Sport et les Relations entre les Peuples». qq Qui peut participer ? Le concours est ouvert à tous les jeunes Algériens âgés entre 15 et 18 ans. qq Comment participer ? Ecrire un essai sur ordinateur (les essais écris à la main ne seront pas acceptés) de deux (02) pages maximum en arabe, en français ou en anglais et lʼenvoyer à lʼadresse e-mail : melaksouh@state.gov. NB : Mentionner : «Le Sport et les Relations entre les Peuples» comme sujet de lʼemail. Date butoir : la date butoir pour lʼenvoi des essais est fixée au 20 mai 2010. Prix : Il y aura six gagnants, trois garçons et trois filles.  Les premiers gagnants, un garçon et une fille, passeront une semaine à Los Angeles où ils participeront à un stage à la fondation «Los Angeles Futbol Club» (LAFC). Ils regarderont le match entre lʼAlgérie et les Etats-Unis le 23 juin avec les membres de la communauté algérienne établie à Los Angeles ainsi que leurs amis américains.  Les deuxièmes gagnants, un garçon et une fille, recevront chacun un appareil photo dernier cri.  Les troisièmes gagnants, un garçon et une fille, recevront un ipod chacun.

10

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup sûr MCA-JSMB

MCA 1 - JSMB 1
Stade : 5-Juillet (Alger)
Affluence : faible Arbitres : Houasnia, Badache, Boulekrinet Avertissements : Zafour (25'), Dehouche (45') (JSMB) Buts : Boulaïncer (34') (JSMB) ; Megherbi (40') (MCA)

s le le club à la chaîne de télévision s soitBien quelogocontrat liantNessma TV gelé, le de Nessma TV fi-

Nessma TV toujours sur les maillots

Ce n'est pas de la sorte

gure toujours sur les maillots des joueurs du Mouloudia.

qu'on remportera

s

30', fausse alerte

MCA Senouci, Bedbouda, Zed: Ouamane,
dam, Megherbi, Bouchama, Koudri, Attafen, Mokdad (Kabla 81'), Amroune, Bensalem (Babouche 65') Entraîneur : Bracci

le titre !

s A la 30' du match, on a assisté à une fausse alerte, puisque les supporters du Mouloudia se sont levés en un seul homme après avoir eu une fausse alerte sur une ouverture du score du CAB. Finalement, ce n'était qu'une fausse alerte.

s a marqué l'occasion de ce match s sousMohamed Megherbi son secondà but les couleurs du Mouloudia de-

2e but de Megherbi avec le Doyen

JSMB Megatli, Bellakhdar, Za: Si Mohamed,
four, Messali, Dehouche (Belkheïr 65'), Hamlaoui (Bellatrèche 74'), Deghiche, N'djeng, Zerdab, Boulaïncer Entraîneur : Menad

puis qu'il a rejoint le club le mercato dernier. Le libéro des Vert et Rouge, qui a produit une très belle prestation, a sauvé son équipe en égalisant six minutes seulement après l'ouverture du score de la JSMB. Son premier but a été inscrit face au CAB à Rouiba.

Après ce faux pas inattendu face la supporters moulous sà ontJSMB, lesleur colère sur Frandéens déversé çois Bracci, l'entraîneur mouloudéen. Ils ont en effet critiqué beaucoup ses choix au point d’être montré du doigt. Certains ont même osé l'insulter.

Les Chnaoua en colère contre Bracci

Devant une faible affluence

s Les du Moun'ont pas répondu présents s loudia inconditionnelspar leur abà l'appel, eux qui ont brillé
sence, même si les Vert et Rouge jouaient gros lors de ce match. En effet, leur nombre n'a pas dépassé les 6 000 supporters. Ce qui nous pousse à nous poser plusieurs questions sur ce boycott, alors qu'ils s’étaient déplacés en masse à Oran. es Mouloudéens ont raté deux points précieux qu’ils pourraient regretter au décompte final. Ils ont sérieusement compromis leurs chances de décrocher leur septième titre de champion, en réduisant l'écart avec leur poursuivant immédiat, l'ES Sétif, qui est allé s'imposer à Batna face au CAB. A cinq longueurs du Doyen, l'Aigle noir compte aussi deux matchs en retard. Ainsi, la mission des coéquipiers de Bouguèche s'annonce très difficile avant le fameux ESS-MCA au stade du 8-Mai-45. Les Mouloudéens étaient méconnaissables sur le terrain lors de la première mitemps face à des Béjaouis qui ont su gérer le jeu. Il aura fallu attendre la 27' du premier half pour assister à la première occasion de but des Vert et Rouge algérois, suite à un débordement de Mokdad sur

L

Tiab n’a rien compris

s Le président de Tiab, si vraiment séquipe se demandaitsection, Zahir son allait affronter le Mouloudia,
lui qui n’a pas compris pourquoi les gradins étaient vides. Habituellement lorsque le Mouloudia joue les premiers rôles, le 5-juillet affiche complet.

Les juniors l'ont emporté 3-0

s juniors affronté leurs homologues bés ontLes emportédu Mouloudia, qui jaouis, l'ont sur le score de
trois buts à zéro, dans un match qui s'est joué au stade de Zéralda. Il faut rappeler que c’est Mohamed Mekhazni qui a dirigé son équipe lors de cette rencontre.

l'aile droite trouvera Bouchama à la réception qui, de la tête, croise trop le ballon. On croyait à cet instant que les Mouloudéens sont enfin rentrés dans le match, mais c'est le contraire qui s’est produit. C'est le coup de théâtre au stade du 5-Juillet. Le jeune attaquant Boulaïncuer, après avoir reçu un bon ballon à la limite du hors-jeu, parvient à secouer les filets de Réda Ouamane qui a remplacé Zemmamouche à l'occasion. Les protégés de Bracci vont tout faire pour égaliser, et c’est ce qu’ils réussiront à la 40' par le biais du longiligne défenseur oranais, Mohamed Megherbi, d'une belle tête, alors qu'il était carrément oublié par les défenseurs de la JSMB. En seconde période, les Mouloudéens entament le jeu avec une folle envie de gagner ce match en marquant un second but. A la 51', Malek Mokdad réussit à s'infiltrer dans la

défense adverse et se retrouve seul face à Si Mohamed, mais rate lamentablement son tir, alors que tout le monde s'attendait au deuxième but. Six minutes plus tard, Boulaïncer, côté béjaoui, déborde sur le flanc gauche et sert N'djeng qui échoue dans sa tentative, alors que la défense du Doyen était totalement battue. Les Mouloudéens continueront à presser, mais leur excès de précipitation ne leur permet pas de concrétiser leurs occasions. Et ce sont les Béjaouis qui rateront le deuxième but de la victoire. Le match s'achève ainsi sur ce score nul, au grand dam des Mouloudéens qui regretteront longtemps ces deux points perdus à domicile, alors qu'ils avaient l'occasion de commencer à fêter le septième titre de champion de leur histoire. T. Che

Les anciens joueurs du Mouloudia étaient l'occasion de s srencontreprésents, àclub bougiote. cette contre le

Bouiche, Betrouni et Zenir présents...

Il y avait, en effet, Omar Betrouni, Nasser Bouiche et Abdelwahab Zenir, d’anciens joueurs emblématiques du club. Ces derniers ont pris place dans la tribune de presse.

Derrag, Hadj Bouguèche et s s MohamedMohamed Aberane étaient également présents au stade

... Derrag, Bouguèche et Aberane aussi

pour assister à cette rencontre. Ils ont également pris place dans la tribune de presse. Il faut rappeler que les deux premiers cités sont sous le coup d'une suspension, tandis que le troisième n'a pas été retenu pour ce match pour des raisons techniques.

Koudri en capitaine

Bracci : «Le ratage de Mokdad a été le tournant du match»
«Je suis vraiment déçu de ce nul réalisé ici à domicile. Nous avons bien joué, mais la chance nous a tourné le dos. On a été très amoindris par l’absence de certains joueurs. A mon sens, le tournant du match, c'est le ratage de Mokdad. Puisqu'après, on a commencé n'importe comment. Malgré la victoire de l'ESS face à Batna, je garde toujours l’espoir de remporter le titre.»

s

s Hamza Koudri a hérité du brassard de capitaine d’équipe, à l'occasion de cette rencontre face à la JSMB qui a eu lieu au stade du 5-Juillet. Le milieu de terrain des Vert et Rouge a été désigné par le coach François Bracci troisième capitaine d’équipe derrière Babouche et Bouguèche, tous deux absents pour cause de blessure et de suspension.

s Une banderole a été accrochée, hier, au stade du 5-Juillet, à l'occasion de cette rencontre, pour rappeler que le jubilé de l'ancien attaquant du Mouloudia Omar Betrouni, qui a marqué l'histoire du club, aura lieu le 4 juin prochain.

s

Une banderole sur le jubilé de Betrouni

Menad : «Je promets aux Mouloudéens de jouer les prochains matches avec la même hargne»
«Je suis satisfait de ce résultat. On est venus pour gagner et non pas pour un faire match nul. Comme on voulait ajouter un second but, j’ai incorporé autre attaquant en seconde mi-temps, mais il y avait une grande volonté chez les Mouloudéens. Je suis vraiment désolé pour eux parce que cela leur complique les choses pour le titre. En tout cas, je leur promets de jouer les prochains matchs avec la même hargne.»

Babouche et Harkat laissés sur le banc

s Réda Babouche et Harest très en du ont été laissés le banc s katpar l'entraîneur sur Sofiane de s s Le Comité de supporterd'accrocher colère contre l'homme fortoù ilMouloudia, Rachid Marif. Il n'a pas trouvé mieux que une banderole anti-Marif est mentionné : «Marif égale touche François Bracci. dix années de bricolage et de blabla. Laissez le Mouloudia tranquille !» On se demande quelle sera la
Le premier souffre d'une blessure au genou, alors que le second du dos. Le driver des Vert et Rouge a choisi le jeune Bedbouda à gauche, tandis que dans l'axe, c'est Mohamed Megherbi qui a été aligné. réaction de Marif.

«Marif égale dix années de bricolage et de blabla»

Même s’il n’a pas réussi à se faire une place parmi les seniors, l’attaquant Hichem Bouyousfi réussit de belles prestations au niveau de sa catégorie, c'est-à-dire avec les juniors, où il réussit à tirer son épingle du jeu à chaque fois. Ce qui n’a pas échappé à l’œil avisé du coach des juniors du Mouloudia d’Alger, Mekhazni. Ce dernier, lors du dernier match de championnat entre les deux équipes à Oran, a pris en aparté le joueur et lui a parlé de l’intérêt qu’il lui porte tout en lui proposant d’opter pour le Mouloudia d’Alger, d’autant plus qu’au MCO, on ne lui a pas donné sa chance pour montrer de quoi il est capable. A noter que le longiligne attaquant du MCO sera libre de tout engagement en cette fin de saison. T. M.

s

Le MCA veut Bouyousfi

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

11

Coup fort MCA-JSMB

Babouche
«C’est moi qui ai voulu jouer face au MCO»
Ayant rechuté après avoir pris part au match de championnat face au Mouloudia d’Oran, Réda Babouche ne serait pas d’attaque face aux Béjaouis.
Vous devez être déçu d’avoir ressenti des douleurs au niveau de votre genou qui vous handicapent cruellement pour la suite du parcours de votre équipe ? Je suis très déçu, car je veux être avec le groupe qui va aborder cette ligne droite. Mais que voulez-vous, j’ai ressenti des douleurs au niveau du genou qui me handicapent sérieusement et m’empêchent de me donner à fond. Vous savez lorsqu’on est amoindri, il est préférable pour le groupe de céder sa place. Il faut laisser ceux qui sont en meilleure forme se produire sur le terrain. C’est comme ça que je vois les choses. Ne pensez-vous pas que vous avez pris des risques en prenant part à la rencontre de championnat contre le MCO ? Je reconnais que c’est moi qui ai demandé à jouer ce match, du fait que je ne pouvais laisser un groupe de jeunes seuls, surtout que Bedbouda était indisponible. L’importance de cette rencontre m’a incité à reprendre du service. Handicapé par cette blessure, vous allez être contraint de vous contenter d’un statut de remplaçant contre la JSMB. De quoi vous mettre le moral à plat… J’aurais aimé être à 100% pour cette rencontre capitale, mais Bedbouda est revenu à sa meilleure forme. Il est de ce fait plus apte que moi pour jouer cette rencontre. Pour ma part, je ferai tout pour être au top pour les quatre derniers matchs du championnat. Entretien réalisé par Tarek-Che

Bouguèche sollicité par Al Shamal Qatari

M

eilleur buteur du Mouloudia cette saison avec 14 réalisations, Hadj Bouguèche intéresse plus que jamais les clubs du Golfe. L’une des équipes qui a affiché clairement son envie de recruter l’enfant d’Arzew, est la formation d’Al Shamal Qatari qui était entraînée, il y a quelques mois, par Allain Michel avant qu’il ne soit limogé pour insuffisance de résultat. Moussa Coulibaly était lui aussi sur le point de finaliser avec le club qatari, avant de prendre la destination de la Libye.

rek El Mansour qui nous a confié : «Nous avons sollicité au dernier mercato Hadj Bouguèche, mais on n’avait pas pu matérialiser ce transfert, car nous n’avions droit qu’à trois joueurs étrangers. Nous avions focalisé notre énergie sur Moussa Coulibaly qui nous a fait faux bond au dernier moment. Bouguèche nous intéresse au plus haut point. A partir de là, nous ferons tout pour l’avoir avec nous pour le prochain exercice, surtout qu’il est en fin de contrat. Donc il sera libre de choisir sa future destination», nous a confié le responsable de la formation qatarie.

Cheikh M’Barek El Mansour
(pdt d’Al Shamal)

Hadji pas très chaud pour jouer en 2e Division
Le fait que la formation d’Al Shamal ait rétrogradé en D2 du championnat qatari devrait ne pas motiver Hadj Bouguèche qui préfère jouer dans une équipe de l’élite, lui qui est le deuxième meilleur buteur du championnat national. T. Che

«Bouguèche nous intéresse au plus haut point»
Nous avons joint par téléphone le président du club d’Al Shamal, Cheikh M’Ba-

Pierre Cabbé «On voudrait renouveler notre contrat avec le Mouloudia»
s Devenu l’un sponsors du vieux club sfirme Diamal, quidesalgérois, la est présidée par Pierre Cabbé, a réédité hier son voeu de prolonger son contrat de partenariat avec le Mouloudia d’Alger. C’est hier matin lors d’une conférence de presse qui eu lieu au siège de la firme à Bab Ezzouar que le P-DG français a affiché sa volonté de signer un nouveau bail avec le Doyen. «Nous sommes satisfaits de nos engagements avec le Mouloudia d’Alger. Pour notre première année de travail en commun, le MCA est sur le point de décrocher le titre de champion. On voudrait renouveler notre contrat avec le Mouloudia, mais tout dépendra des négociations», dira lors de la conférence le responsable français. Avec un engagement de 500 millions de centimes, il est clair que la direction du MCA voudrait voir à la hausse l’apport de Diamal.

Stade 20-Août 55 (Bordj Bou-Arréridj)
Affluence : faible Arbitres : Bahloul, Oussenna, Zid Avertissements : Linarès (78’) (CABBA) ; Guechi (49’) (USMAn) Buts : Bentayeb (14’, 57’), Touati (17’) (CABBA), Gasmi (19’), Guechi (25’) (USMAn)

CABBA 3 -USMAn 2

Bordj prend sa revanche
poulains de Amrani continuent leur pressing et réussirent à la 25’ de jeu à remettre les pendules à l’heure. Suite à un coup franc excentré exécuté par Bouder, le jeune Guechi monte plus haut et de la tête catapulte le cuir au fond des filets. Les Bordjiens ont essayé par la suite de reprendre l’avantage en vain, l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires sur ce score de parité. En deuxième période, les locaux reprennent les choses en main et réussirent à prendre à nouveau l’avantage sur leur adversaire à la 57’, grâce à leur buteur Samir Bentayeb. Ce dernier, d’un tir puissant des 20 mètres, trompe la vigilance de Ouadah qui n’a pu que constater les dégâts. Les Bordjiens conservent leur avance jusqu’au coup de sifflet final et prirent leur revanche après leur élimination en Coupe d’Algérie sur les Annabis. A. B.

«Le maintien est assuré, on peut continuer tranquillement»
«C’est une victoire logique. Même si notre adversaire a réussi à revenir dans le match en remontant deux buts de retard, on a pu lui damer le pion en deuxième mi-temps en inscrivant le but de la victoire. On aurait pu marquer d’autres buts, mais bon cette victoire nous permettra de poursuivre notre parcours avec plus de sérénité, puisque le maintien est désormais assuré à 100 %.»

Abbas

CABBA :
Kial, Hachoud, Benlouham, Linarès, Bakha, Bounab (Bouharbit 46’), Zazoua, Derrahi, Ammour, Bentayeb, Touati (Bitam 84’) Entraîneur : Abbas

USMAn :
Ouadah, Remache, Mansour, Maïza, Zazou, Rebih (Bensaïd), Guechi, Gasmi (Tebbal 77’), Bouder, Hemani, Guemari Entraîneur : Amrani

Et de14 pour Bentayeb !

En s’offrant le doublé hier lors de la de son équipe contre s s rencontreBentayeb, a inscrit son l’USMAn, Samir 14e but de la saison toutes compétitions confondues dont onze en championnat et trois en Coupe d’Algérie.

Les juniors du CABBA s’imposent

Les juniors se sont imposés, hier, sur le score de 2 à s sl’USMAn endu CABBAuverture1 contre match d’o des seniors. Ces derniers ont fait de même en gagnant sur le score de 3 à 2.

a n s enjeu pour les deux équipes, le match d’hier entre le CABBA-USMAn n’a pas drainé la grande foule. Mais les quelques supporters qui se sont déplacés au stade 20-Août n’ont pas eu tort puisqu’ils ont assisté à un festival de buts en un laps de temps très court. 25 minutes ne se sont pas écoulées que les deux équipes ont inscrit deux buts chacune. Ce sont les locaux qui ont été les premiers à trouver la faille à la 14’ de jeu grâce à Bentayeb. Sur un centre millimétré de Hachoud sur le côté droit, le buteur

S

du CABBA, d’une jolie tête plongeante, ouvre le score. Trois minutes plus tard, suite à un contre rapide, Ammour sert idéalement Touati qui se présente seul devant Ouadah et ne trouve aucune difficulté pour corser l’addition (2-0). Les Bordjiens pensaient alors avoir tué le match, mais c’était sans compter sur la volonté de l’équipe visiteuse. En effet, les Annabis n’ont pas mis beaucoup de temps pour réagir puisque à la 19’, ils ont réussi à réduire la marque grâce à Gasmi qui, après avoir effacé toute la défense bordjienne, met le cuir au fond des filets. Les

«C’est dommage de sortir encore une fois les mains vides !»
«On a été cueillis à froid en encaissant deux buts trop tôt. On a été indisciplinés tactiquement, mais on a réussi toutefois à revenir dans le match. On a égalisé à 2 à 2 et on aurait pu même prendre l’avantage 3 à 2, mais l’adversaire en voulait plus. La saison se termine pour nous sans aucune récompense. C’est dommage de sortir encore une fois les mains vides, au grand dam des supporters qui attendaient beaucoup de cette équipe.»

Amrani

12

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup sûr USMH-CRB
USMH-CRB, aujourd’hui à 16h
Incertitudes autour du onze de départ

Confiance et sérénité chez les Harrachis
evigorés par leur belle performance réalisée à Sétif où ils ont été imposer le nul à l’Entente devant son public lors de leur dernière sortie en championnat, les Harrachis sont déterminés à enchaîner par un autre bon résultat. Même si leur adversaire de ce vendredi, en l’occurrence les Belouizdadis, paraissent au mieux de leur forme, comme en témoigne leur récente qualification en Coupe de la CAF, cela ne suscite aucune inquiétude chez les joueurs de l’USMH. Un peu trop confiants peut-être quant aux capacités de leur équipe dont le réveil est on ne peut mieux illustré par cet enchaînement de quatre succès, les Jaune et Noir, autant que leurs supporters d’ailleurs, sont pratiquement sûrs de réussir un résultat positif face au CRB. En tout cas, la plupart de ceux qu’on a rencontrés à la veille de ce rendez-vous affichaient une grande sérénité. L’optimisme visible sur le visage, les joueurs ne paraissaient nullement inquiets à le veille de cette confrontation. Les poulains de Charef restent en tout cas confiants en se montrant déterminés à ne pas laisser filer les points de la victoire.

sC’ ce sdra estunematin que Charef prendécision définitive concernant le onze qui débutera le match. L’entraîneur harrachi, qui a procédé, hier en fin d’après-midi, aux derniers réglages, devrait être ce matin définitivement fixé sur la composante à aligner d’entrée. Par rapport à l’équipe qui a affronté l’ESS à Sétif, c’est surtout le milieu de terrain qui inquiète le plus le coach harrachi. Et il y a de quoi quand on sait que Naïli et Aouamer ne seront pas là pour cause de suspension. L’entraîneur harrachi sera contraint de trancher ce matin concernant les éléments qui seront appelés à pallier ces absences. Mais il est possible que Charef attende jusqu’à la dernière minute pour prendre une décision finale. Ce ne sont pas les solutions qui manquent, mais Charef semble tergiverser avant d’opter pour le choix de la meilleure formule qui permettra à son équipe de se comporter de la meilleure façon possible.

R

Malgré l’absence d’Aouamer
Pas de problème en défense
sLa du jeune Abdat, ce défenseur ssemblemontée en forcepolyvalent qui s’accrocher parmi les tituadverse qui subira la pression des supporters.» en position de favoris, mais on sait que les Belouizdadis ne nous faciliteront pas la tâche. A mon avis, ce sera difficile pour les deux équipes. Croyez-moi qu’on ne leur cèdera pas le moindre pouce de terrain. Bien sûr, le résultat final dépendra de plusieurs paramètres, mais, à mon avis, le facteur psychologique influera beaucoup sur le résultat final. Cela suffit donc pour dire que sera un match très serré où l’équipe qui maîtrisera ses nerfs l’emportera et sur ce plan-là, je pense qu’on est bien mieux armés qu’eux.» N. R. laires en défense, fait que l’absence d’Aouamer ne suscite aucune inquiétude chez les supporters et encore moins chez les membres du staff technique. D’ailleurs avec la présence Mebarakou, Zouak, Abdat, Benabderahmane, Bouchemal et autres Djeghbala, il est clair que Charef n’aura que l’embarras du choix pour composer sa défense. Tous ces éléments cités se déclarent prêts à 100 % pour prendre part à cette confrontation.

Djabou : «On a les atouts pour gagner ce match»
De son côté, le dangereux attaquant Abdelmoumene Djabou, autant que tous ses camarades, ne semblait pas inquiet à la veille de cette confrontation face au CRB. Après nous avoir fait part de sa grande confiance, il enchaîne en avançant qu'il est certain que son équipe pourra récolter les trois points dans ce derby face aux Belouizdadis : «Nous ne devons pas faire de ce match une montagne. Certes, l’équipe adverse est considérée comme un gros calibre, mais nous avons aussi des atouts à faire valoir. Si on arrive à marquer dans les vingt premières minutes, on prendra confiance et c'est l'équipe

Boualem : «Nous avons un avantage psychologique par rapport au CRB»
De son côté, le milieu de terrain Boualem que nous avons approché à la fin de la séance de jeudi s’est montré confiant et serein quant aux chances de son équipe à arracher la victoire, même si le match a lieu à Rouiba : «Un match reste toujours un match. Certes, on n’est jamais certain d’une victoire, mais la logique est souvent respectée. Dans ce match nous partons

Zouak «Les trois points
sont impératifs»
Vous recevez cet après-midi la formation du Chabab de Belouizdad. Comment est l’état d’esprit du groupe quelques heures seulement avant le coup d’envoi ? A travers l’ambiance qui a régné lors des dernières séances d’entraînement, je peux vous dire que le groupe est animé d’une grande volonté qui prouve toute sa détermination à arracher la victoire. On suppose donc que vous êtes prêts... Effectivement, cela ne fait aucun doute que tous les joueurs sont prêts à se donner à fond pour arracher les trois points qui sont impératifs pour nous si on veut rester dans le trio de tête. La rencontre se déroulera à Rouiba, c’est-à-dire en terrain neutre. Cela ne vous gêne-t-il pas ? C’est vrai qu’on aurait de loin souhaité jouer à Lavigerie, mais je dois dire aussi que le stade de Rouiba nous convient et donc il n’y a aucune gêne pour nous à jouer là-bas. Nous avons l’habitude d’évoluer sur ce terrain et cela nous a permis d’avoir des repères. Il y a aussi le fait que nous allons jouer devant notre grand public, ce qui constitue un avantage psychologique par rapport à notre adversaire. Par conséquent, je pense qu’on a suffisamment d’atouts pour gagner ce match. Comment cela ? Je veux dire que du point de vue psychologique, nous serons plus motivés que notre adversaire. Le fait que cette rencontre se jouera sur terrain neutre et que nous évoluerons devant nos supporters, cela nous donnera plus d’assurance. C'est ce qui me pousse à croire que nos chances de gagner sont plus grandes. Donc, c’est tout à fait le contraire du CRB qui n’a que rarement réussi à s’imposer sur ce terrain... Même si le CRB n’arrive jamais à s’imposer à Rouiba, cela reste un pur hasard, je suppose. Dans un derby, tout peut arriver et donc, très souvent, la logique n’est pas respectée. Nous devons donc rester méfiants, car un match reste toujours imprévisible. Comment comptez-vous procéder pour vous imposer ? Dès le coup d'envoi, on essayera de prendre les choses en main pour non seulement rester dans le match, mais aussi parvenir à arracher une victoire. Un pronostic ? Tant qu’un match n’est pas joué on ne peut avancer aucun pronostic. En football, il y a beaucoup de surprises. Il faut donc prendre tous les matches avec une grande détermination. C’est la seule solution pour réaliser des résultats positifs. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

Lalouche, Ferrag et Abdelkader iront en Afrique du Sud

sLes membres l’Association anciens joueurs ont fait sdesconcernant lesdeéléments leur choix qui iront le mois prochain en Afrique du Sud pour assister à la Coupe du monde. Ils sont deux joueurs et un entraîneur. Ce dernier ayant été choisi en sa qualité du plus ancien coach de l’USMMC à la période post-indépendance. Quant aux deux premiers, il s’agit de Ferrag Mokrane, qui fut l’ancien inter gauche du club des années 65 à 69, et Abdelkader Benahmed, qui n’était pas seulement réputé pour sa barbe, mais aussi pour avoir été l’un des plus célèbres avant-centres que l’USMMC ait possédé et qui a été notamment l’auteur du but de la finale de la Coupe d’Algérie entre l’USMMC et la JS Bordj Menaïel, remportée par les Harrachis.

Trois assemblées générales ce mois-ci

sLa direction de l’USMH a assemblées géscidé de tenir troisplus de celle dénérales ce mois-ci. En qui aura lieu demain et qui concernera le bilan moral et financier de l’année 2008, il y aura une autre qui est prévue pour la semaine prochaine. Celle-ci concernera les bilans moral et financier de l’année 2009. Quant à la troisième, ce sera une AG extraordinaire qui sera consacrée au professionnalisme et aux changements des statuts. N. R.

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

13

Coup d’envoi USMH - CRB

Les Belouizdadis veulent en finir avec le complexe des derbys
la Coupe de la CAF. Les Belouizdadis veulent profiter de cet engouement pour enchaîner avec une deuxième victoire consécutive. N’ayant pas encore définitivement assuré le maintien, le Chabab abordera ce match avec l’idée d’empocher les trois points pour se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise à l’heure du décompte final. Le CRB voudra également se débarrasser de cette étiquette de mauvais élève dans les derbys. Dans ce genre de confrontations, le CRB n’a en effet gagné qu’un seul match (2-1 contre le NAHD) sur les cinq derbys disputés jusqu’à présent. C’est le même problème d’ailleurs qu’a connu le Chabab lors de la saison passée. S’il avait réussi à mieux négocier ses derbys, le club aurait occupé une place sur le podium la saison dernière. Idem pour l’exercice en cours où les camarades de Mameri ont échoué dans les derbys. Il leur en reste trois sur les cinq derniers matchs pour se rattraper et terminer le championnat en apothéose. A commencer par cet après-midi contre l’USMH avant de jouer contre le NAHD et le MCA. N. B.

Coupe de la CAF
Le CRB affrontera Djoliba AC
Le tirage au sort des huitièmes de finale barrage de la Coupe de la CAF a eu lieu hier au siège de cette instance, au Caire. Seize équipes, les huit qualifiées des huitièmes de finale de la Coupe de la CAF et les huit éliminées en Ligue des champions africaine, sont en course pour accéder à la phase des poules. Le CRB affrontera la formation malienne de Djoliba. Le match aller aura lieu à une date à choisir entre les 16, 17 ou 18 juillet au Mali alors que le retour se jouera probablement le 25 du même mois au stade 20Août. Dans le cas d’une qualification, le Chabab sera appelé à jouer dans un groupe composé des vainqueurs des matchs suivants : Al Ittihad (Libye)-Primeiro de Agosto (Angola), Al Hillal (Soudan)-Caps United (Zimbabwe) et Al Merrikh (Soudan)-ASFAN (Niger).

révue pour hier, la rencontre entre le CRB et l’USMH a été décalée de 24 heures à la dernière minute par la LNF. C’est donc aujourd’hui que ce derby aura lieu au stade de Rouiba à partir de 16h00. Un report de dernière minute qui a chamboulé le

P
P

programme de Mohamed Henkouche qui s’est contenté d’une séance légère mercredi, en croyant que c’était la dernière avant le match. «Nous n’avons été informé de ce report qu’à l’entraînement, ce qui nous a un peu perturbés», nous dira le technicien belouizdadi. Les Rouge et Blanc ont été donc obligés

d’effectuer leur énième séance d’entraînement hier pour préparer ce derby contre l’USMH. En dépit de ce report, le moral des troupes est au beau fixe après la belle victoire réalisée vendredi passé contre la formation de Amal Atbara (2-0) lui permettant de décrocher son billet qualificatif pour le prochain tour de

L’ESS l’a éliminé la saison dernière
La formation malienne de Djoliba AC connaît bien les clubs algériens qu’elle a eu à affronter à plusieurs reprises en compétition africaine. La dernière confrontation remonte à la saison passée, où les Maliens ont croisé le fer avec l’ESS dans la même compétition et au même tour. L’Entente s’était qualifiée sur le sol malien à l’issue des tirs au but, les deux matchs s’étant terminés sur le score de 3 à 1 en faveur des équipes locales. Le CRB fera en sorte de rééditer l’exploit en arrachant son billet de passage à la phase des poules.

Des changements dans le onze de départ
our son derby contre l’USMH, le CRB ne se présentera pas avec tous ses atouts pour différentes raisons. Akniouène et Bellat sont suspendus ; Mekhout et Aksas non convoqués ; alors que Saïbi, Boussehaba et Lahmar sont blessés. Mohamed Henkouche sera donc contraint d’effectuer des changements par rapport au onze qui a affronté Atbara vendredi passé. Dans le compartiment défensif il ne doit pas y avoir de changements avec Ousserir dans les bois, Maziz et Boukria dans les couloirs, Mebarki et Mameri dans l’axe, tandis qu’au milieu du terrain Alex devra remplacer Mekhout (non convoqué) pour évoluer aux côtés de Berradja et Aoued, alors que devant Bey remplacera Boussehaba (blessé) pour épauler Slimani et Younes qui seront normalement maintenus.

M

ziz a

«On jouera pour gagner»
On s’est entraînés le plus normalement du monde mercredi avec l’idée de jouer jeudi. On a effectué une séance légère et l’entraîneur a établi sa liste et nous a donné rendez-vous l’après-midi à l’hôtel pour la mise au vert. Finalement, on nous a appelés pour nous apprendre que la mise au vert a été annulée puisque le match se jouera vendredi et qu’il fallait s’entraîner jeudi. On a été surpris puisque dans notre tête le match était programmé pour jeudi. Mais bon, on est obligés de faire avec. On s’est donc entraînés ce matin (entretien réalisé hier ndlr) et nous allons rentrer à l’hôtel l’après-midi. Ce report ne risque-t-il pas de vous perturber ? Le programme a été chamboulé certes, mais c’est le cas des deux équipes. Nous ne devons pas nous focaliser sur la programmation, mais il faut essayer de garder sa concentration. On n’a pas d’autre choix. Comment avez-vous préparé cette rencontre ? Dans les meilleures conditions. La victoire de vendredi passé contre le club soudanais nous a fait beaucoup de bien. Psychologiquement, le groupe est libéré. Nous avons aussi gagné la confiance de nos supporters après cette qualification méritée pour le prochain tour de la Coupe de la CAF. Nous avons passé une semaine tranquille en se concentrant sur notre rencontre face à l’USMH. Comment voyez-vous cette rencontre ? C’est un derby comme tous les autres. Il faut s’attendre à tout. Ce sont des matchs indécis qui se jouent sur des petits détails. Nous nous sommes bien préparés pour jouer toutes nos chances dans cette rencontre. Nous allons bien évidemment pénétrer sur le terrain pour gagner. On a besoin des trois points pour améliorer notre classement. Sur le plan individuel, vous avez commencé à avoir plus de temps de jeu… Exact. Je commence à retrouver le rythme de la compétition. J’ai participé à l’intégralité de la dernière rencontre contre Atabar. Je ne me sens pas en manque de compétition, car en parallèle je joue régulièrement avec l’équipe militaire. Vous êtes donc prêt pour ce derby avec l’USMH... Bien évidemment. Je me tiens toujours prêt pour jouer. Si l’entraîneur me fait appel, je tâcherai d’être à la hauteur de la confiance placée en moi. J’aimerai tant participer à ce derby, car c’est contre cette formation que j’ai joué mon premier match en seniors. C’était au stade de Rouiba et nous avions perdu sur le score de 2 à 1. J’espère que cette fois-ci la chance sera de notre côté. Vous allez affronter le club malien de Djoliba pour votre prochain match de la Coupe de la CAF, comment voyez-vous cette rencontre ? Malheureusement je ne serai pas concerné par ce match à cause de la suspension. Mais je fais confiance à mon équipe qui fera tout son possible pour se qualifier à la phase des poules et continuer l’aventure africaine. Entretien réalisé par N. B.

Aligné lors de la dernière rencontre contre Atbara sur le flanc droit où il s’est acquitté convenablement de sa tâche, Nadjib Maziz est pressenti pour être reconduit dans le onze de départ qui affrontera l’USMH aujourd’hui au stade de Rouiba. Un match spécial pour lui, puisque la saison passée ce fut contre cette même équipe harrachie et dans ce même stade de Rouiba qu’il avait effectué sa première sortie avec l’équipe première du CRB.
Alors que vous deviez affronter l’USMH jeudi, le match a été décalé de 24 heures pour se dérouler ce vendredi, comment avez-vous reçu la nouvelle ?

Kerbadj : «C’est un tirage favorable»
Joint par nos soins afin de nous donner son avis sur le tirage au sort des huitièmes de finale de barrage de la Coupe de la CAF, le président du CRB nous dira : «C’est un tirage acceptable. Nous ne sommes pas tombés sur un foudre de guerre. Le tirage nous est favorable du moment que le match aller se jouera chez l’adversaire et le retour chez nous. Je pense donc que la qualification est à notre portée. Mais ce match de la Coupe de la CAF risque de nous causer des problèmes pour le stage de préparation d’intersaison. Faute de temps, nous serons peut-être obligés de nous préparer en Algérie.» Concernant les éventuels adversaires en phase de poules en cas de qualification, Kerbadj dira : «Pour la phase des poules, ce sera une autre histoire. Mais selon les adversaires en présence je vois que la formation soudanaise d’Al Merreikh est la plus redoutable. On n’en est pas encore là, mais en cas de qualification le tirage des poules nous est d’ores et déjà favorable dans la mesure où nous allons recevoir deux fois lors des matchs retour. Cela pourrait constituer un avantage pour nous.» N. B.

14

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup difficile JSK Ce sera Al Ahly, Al Ismaily et le Heartland du Nigeria
Fiche technique du groupe B

Les Kabyles dans le carré d’as
L
es deux représentants algériens en Ligue des champions africaine connaissent désormais leurs adversaires lors des phases finales. L’ESS qui était classée dans le chapeau 2 affrontera le Dynamo du Zimbabwe, le TP Mazabie de la RDC ainsi que l’Espérance de Tunis. Pour ce qui est du groupe B, celui de la JSK, les Canaris ont eu des adversaires plus coriaces. Ils s’opposeront aux deux représentants égyptiens, en l’occurrence Al Ahly et l’Ismaily, ainsi que le Heartland du Nigeria. D’après les observateurs, c’est tout simplement le groupe de la mort. Le favori est bien évidemment Al Ahly d’Egypte. Vainqueur de la Ligue des champions à 6 reprises dont 2 éditions consécutives (2005 et 2006), les camarades de Mohamed Aboutrika restent les plus dangereux du groupe. Du coup, plusieurs points vont être revus du côté de la direction du club kabyle, à commencer par le recrutement. La JSK qui a un effectif jeune devra impérativement renforcer son groupe par deux ou trois éléments expérimentés afin d’être mieux armés en prévision de ce genre de rendezvous.

Al Ahly Sporting Club (Egypte)
Création : 1907 Surnom : Les Diables rouges Entraîneur : Housam Al Badry Stade : Stade international du Caire (74 000 places)
Palmarès :

Champion d’Egypte (35) Coupe d’Egypte (35) Supercoupe d’Egypte (4) Ligue des champions (6) Supercoupe d’Afrique (4) Coupe des coupes (4)

Ismaily Sporting Club (Egypte)
Création : 1924 Surnom : Al Daraweesh. Entraîneur : Emad Soliman Stade : Stade d’Al Ismaïly (16 000 places)
Palmarès :

La JSK a déjà éliminé Al Ismaily et le Heartland FC en Coupe de la CAF
Les trois clubs en question ont déjà affronté la JSK en compétition africaine. Deux d’entre eux n’ont pas fait le poids devant la redoutable équipe de la JSK des années 2000.

En effet, la JSK avait éliminé en 2000 le Heartland du Nigeria connu alors sous le nom de Iwuanyanwu lors des demi-finales de la Coupe de la CAF. A l’aller, le match s’était achevé sur le nul d’un but partout après un exploit de Moussouni. Au retour, les Canaris se sont qualifiés en finale après avoir gagné par un but à zéro. Par la suite, ils ont affronté Al Ismaily en finale. Le match aller les deux équipes s’étaient neutralisées (1-1), avant d’en faire autant au retour au stade 5-Juillet, mais sur le nul vierge cette fois, donnant ainsi l’avantage aux Kabyles à la faveur du but marqué à l’extérieur. Pour ce qui est de la confrontation face au Ahly, les Canaris se sont inclinés en 2006 au

Caire sur le score de 2 buts à 0, avant de réaliser un nul 2-2 au retour pour le compte de la phase des poules de la Ligue des champions.

Le premier match en Egypte face à l’Ismaïli

La JSK débutera le premier match du groupe à l’extérieur. Elle affrontera Al Ismaily en Egypte le 17 juil- Programme let prochain. C’est 1er match : Al Ismaily-JSK (16/17/18 juillet) dire que les diri2e match : JSK-Heartland (30/31, juillet/01 août) geants, tout au3e match : JSK-Al Ahly (13/14/15 août) tant que le staff 4e match : Al Ahly-JSK (27/28/29 août) technique, ont 5e match : JSK-Al Ismaily (10/11/12 septembre) déjà une idée sur 6e match : Heartland-JSK (17/18/19 septembre) la période de

repos, la date du début et la fin du stage d’intersaison. Il est clair que les Canaris auraient préféré jouer le premier match à Tizi, histoire de bien démarrer la compétition. C’est un départ en force qui attend les joueurs kabyles qui n’auront pas beaucoup de temps de répit. Abdelatif Azibi

Champion d’Egypte (3) Coupe d’Egypte (2) Ligue des champions (1)

Heartland Football Club (Nigeria)
Ancienne dénomination : Iwuanyanwu Création : 1976 Stade : Dan Anyiam Stadium (10 000 places) Entraîneur : Kelechi Emetole
Palmarès :

Champion du Nigeria (5) Coupe du Nigeria (1)

Hannachi : «C’est un bon tirage»
Quelques minutes après le tirage au sort, nous avons pris attache avec le président Mohand Cherif Hannachi qui nous dira : «Je trouve que c’est un bon tirage. Le plus grand avantage, c’est de n’avoir qu’un seul déplacement en Afrique noire. Dans ces périlleux voyages, nous avons toujours été exposés à des imprévus. De plus, Al Ahly et Al Ismaïli sont deux formations qui disputent leurs rencontres en nocturne, ce qui arrangerait nos affaires. Concernant les relations entre les deux pays, je trouve que tout est rentré dans l’ordre. La tension a baissé depuis la Coupe d’Afrique. On se déplacera en Egypte le plus normalement du monde.»

Il a affronté le Heartland et l’Ismaïli en 2000

M. Dob : « Les deux clubs ont un complexe devant la JSK »
«Je me souviens de ce fameux match en demi-finale face au club nigérian. Nous avions fait match nul. Au retour, nous nous sommes imposés par un but à zéro. Par la suite, nous avons affronté Al Ismaily en finale. Face à une excellente formation, nous avions pu arracher le nul d’un but partout, suite à un superbe but de Bendahmane. Au retour, le match s’est achevé sur le nul vierge de zéro partout. Ce fut notre première Coupe de la CAF en 2000. Tout ce que je retiens, ce sont les conditions de jeu très difficiles au Nigeria et en Egypte. Nous avions subi beaucoup de pression. Ça ne va pas être facile, mais c’est jouable. D’autant plus que les deux clubs en question ont un complexe devant la JSK. Pour ce qui est du Ahly, là aussi, la JSK n’a rien à craindre. En affrontant les formations égyptiennes, les joueurs n’ont même pas besoin d’être motivés. Ils doivent foncer pour arracher un bon résultat et se qualifier pour les demis. Je reste confiant et je leur souhaite bon courage !»

A. A.

Le stade Oukil-Ramdane a vibré comme au bon vieux temps
a cérémonie du lancement des travaux du futur complexe 50 000 places a été organisée dans le mythique stade Oukil-Ramdane, dans lequel la JSK a connu ses débuts. Le choix des pouvoirs publics d’organiser l’événement du lancement du futur joyau du football à Tizi, au stade OukilRamdane précisément, n’étant pas fortuit et a permis à plusieurs figures marquantes du club de se retrouver à l’occasion d’une fête conviviale qui s’est déroulée au moment où les deux entreprises signaient le précieux document qui les engage à démarrer les travaux qui prendront fin d’ici trente mois.

Djiar a levé l’équivoque

L

néficié d’une infrastructure d’une telle envergure. Avant, c’était pour nous un rêve surtout qu’il a trop tardé. A chaque fois, on nous disait que les travaux allaient démarrer, au point où on a eu peur qu’il ne se réalisera jamais. Maintenant c’est du concret, le stade verra le jour, c’est une réalité, Dieu merci. La JSK sera encore plus grande.»

«Je n’ai aucun texte de loi qui m’autorise à répondre à votre demande»
par la JSK lors de ses déplacement en Afrique ; un montant que les responsables kabyles ont estimé à pas moins de cinq milliards de dinars. Ainsi, au moment où plusieurs voix ont annoncé que le président de la JSK allait boycotter la visite du ministre, ce dernier a été heureux de se trouver sur le site même où sera érigé le futur complexe sportif. En effet, pas loin dudit site, deux hectares ont été accordés à la JSK pour la construction de son propre centre de formation. C’était donc le rendez-vous tant attendu par toute la famille de la JSK, à commencer par son président qui a profité de l’occasion pour relancer le ministre. M. Djiar n’ira pas par trente-six chemins en expliquant à Hannachi que rien ne l’autorisait à prendre en charge cette demande. «Monsieur Hannachi, sachez bien que ce n’est nullement dans notre intention de tourner le dos à la JSK ou bien une mauvaise volonté, sachez que je ne dispose d’aucun texte de loi qui me permet de satisfaire votre demande. La JSK, à l’instar de tous les clubs algériens, mérite toute notre considération mais en fonction des moyens dont nous disposons», a tenu de préciser monsieur Djiar, qui ajoutera : «Par contre, soyez rassuré monsieur Hannachi, la JSK ira encore mieux avec cette nouvelle étape. Plusieurs clubs ont déjà démarré les procédures, à l’instar de la JSMB qui songe à tenir son AG. L’Etat accompagnera tous les clubs.»

Younsi : «C’est ce qui manque à la JSK»
«A l’instar de tous mes anciens partenaires à la JSK, je crois que ce stade va apporter beaucoup de choses pour notre club. La JSK a défendu dignement les couleurs nationales et l’Algérie, comme l’a dit monsieur le ministre, il est fier d’elle. Le complexe est l’infrastructure qui manque vraiment à la JSK pour grandir encore.»

Fergani : «Ce n’est que justice rendue»
«Compte tenu du manque d’infrastructures sportives non pas uniquement en Kabylie mais à travers toutes les wilayas du pays, je ne pourrai que saluer le fait que les pouvoirs publics ont décidé de mettre le paquet cette fois au service du football et du sport en général. Le stade de Tizi Ouzou servira la JSK et aussi l’Equipe nationale. Pour la JSK, ce n’est que justice rendue de la part des responsables du pays pour tout ce qu’elle a fait depuis sa création en 1946.»

Larbès : «J’ai une pensée pour les anciens»
«Aujourd’hui, la JSK vit un moment particulier de son histoire. Après tant d’années d’existence et de loyaux services au football, elle a bénéficié d’un complexe digne de sa réputation. Nous ne devons pas oublier les fondateurs du club, les hommes qui sont morts pour que la JSK reste toujours debout. A eux, nous devons dédier ce stade.» L. A.

Anane : «C’est un rêve qui devient réalité»
«Je suis très content que notre club ait bé-

La visite qu’a effectuée le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hachemi Djiar, dans la wilaya de Tizi Ouzou avant-hier, à l’occasion de la remise de l’ordre de service au groupement d’entreprises chargées de la réalisation du futur complexe sportif de 50 000 places, un document qui prend effet à partir d’avanthier pour un délai de trente mois - a été aussi une occasion pour les deux hommes, monsieur le ministre et le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, de soulever d’une manière officielle le point pendant depuis plusieurs années, celui relatif au remboursement du MJS des dépenses effectuées

Djiar aurait rassuré Hannachi de trouver une meilleure formule
Par ailleurs, on a appris que le ministre aurait rassuré les responsables de la JSK de faire de son mieux pour trouver la meilleure formule possible pour venir en aide à la JSK, ainsi qu’aux autres clubs engagés en Coupe d’Afrique.

L. A.

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

15

Coup difficile JSK-USMA

JSK 2 - USMA 2
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : moyenne Arbitres : Necib, Bahloul, Ghadjadi Avertissements : Belkalem (81’) (JSK) ; Ouznadji (93’) (USMA) Buts : Coulibaly (42’), Yahia-Cherif (55’) (JSK) ; Ouznadji (72’, 75’) (USMA)

Fin de match difficile pour les Kabyles !

Daham, Billel Benaldjia et Ghazi non convoqués
Publiée juste après la fin de la dernière séance d’entraînement de la semaine qui a eu lieu mercredi, la liste des joueurs convoqués pour le classique d’hier après-midi ayant mis aux prises, à Tizi Ouzou, l’équipe locale avec l’USMA, à l’occasion de la 30e journée du championnat, a été marquée par une grosse surprise. En effet, Noureddine Daham n’a pas été retenu dans le groupe. Deuxième meilleur buteur du club et élément indispensable dans le onze de Saâdi, l’ancien joueur de Koblenz a été donc laissé à la maison, après avoir ressenti des douleurs à l’issue de la séance de mercredi. Ne voulant pas prendre de risque en le faisant jouer blessé, Noureddine Saâdi a préféré en toute logique ménager son joueur. Buteur face à l’ASO Chlef lors du dernier match, la non-convocation de l’ex-international l’a donc privé de rejouer au stade du 1er-Novembre et retrouver par la même occasion son ancien club. En plus de Daham, le premier responsable de la barre technique s’est passé des services de deux milieux de terrain défensifs, à savoir Billel Benaldjia et Karim Ghazi. Le premier a été écarté pour des choix tactiques, tandis que le second a été jugé trop court physiquement et pas encore prêt à renouer avec la compétition officielle.

JSK :
Hadjaoui, Ziti, Nessakh, Coulibaly, Belkalem, Cherif El Ouazzani, Douicher (Meftah 78’), Yahia-Cherif (Aoudia 79’), Ech Chergui, Hamiti (Tedjar 63’), Seguer Entraîneur : Geiger

USMA :
Abdouni, Rial, Cheklam, Layati, Khoualed, Aouamri, Aït Ouamer, Hamidi (Ouznadji 28’), Sayah (Meknouche 61’), Benaldjia (Patem 72’), Anani Entraîneur : Saâdi

Les joueurs applaudis
Les joueurs de la JSK ont eu un accueil très spécial suite à leur belle qualification à la phase des poules de la Ligue des champions. Dès leur entrée au stade pour la séance d’échauffement, l’ensemble de l’assistance a longuement applaudi les joueurs en les félicitant pour la performance réalisée à Luanda dimanche dernier. Toutefois, la fête aurait été meilleure si le match s’était déroulé un weekend.

A

Saâdi en discussion avec Hannachi
Avant le coup d’envoi de la rencontre, l’ancien entraîneur des Canaris, Noureddine Saâdi, s’est longuement entretenu avec le premier responsable du club, Mohand Cherif Hannachi. Après l’avoir félicité pour cette qualification à la phase des poules de la Ligue des champions, l’entraîneur usmiste a parlé avec le boss kabyle sur les prochains adversaires de la JSK, y compris les chances du club dans cette compétition.

lors qu’ils menaient par 2 buts à 0, les Canaris ont sombré à 15 minutes de la fin de la partie en encaissant 2 buts en l’espace de minutes sur un doublé d’Ouznadji. Le match s’emballe dès l’entame de la partie. Ce sont même les Usmistes sans complexe qui se créent la première occasion à la 1’ par l’intermédiaire de Hamidi qui sert Aït Ouamer. Ce dernier enchaîne un tir qui passe juste à côté. YahiaCherif réplique à son tour d’un tir qui n’inquiète pas le portier Abdouni. A la 4’, Seguer a failli ouvrir le score d’un tir décroisé. A la 21’, suite à un superbe tir d’Ech Chergui, Abdouni bien placé dévie difficilement le cuir en corner. 4’ plus tard, Aït Ouamer voit sa frappe des 20 m passer juste à

côté. L’action la plus dangereuse côté usmiste arrive à la 25’ lorsque Hamidi, sur un contre, a failli prendre à contre-pied Hadjaoui. Le portier kabyle sort en catastrophe pour dégager le ballon hors de sa zone. Sentant le danger, les Canaris osent plus devant. 42’, Coulibaly, d’un superbe coup franc des 25 m, crucifie Abdouni. Les joueurs de la JSK ont même failli doubler la mise dans le temps additionnel suite à une frappe cadrée d’Ech Chergui, mais Abdouni s’interpose. La mitemps s’achève en faveur des locaux sur le score d’un but à zéro. Alors qu’on s’attendait à une réaction des Usmistes, surtout après la rentrée d’Ouznadji, les Canaris aggravent la marque à la 55’. Hamiti récupère la balle puis sert

Yahia-Cherif qui se retrouve seul face à Abdouni qu’il bat calmement du plat du pied. Malgré ce retard de deux buts, les Usmistes n’abdiquent pas. A la 72’, Ouznadji réussit à réduire la marque. Suite à une contre-attaque, l’attaquant usmiste réussit à lober le portier kabyle Hadjaoui avant d’accompagner la balle de la tête. 3 minutes plus tard, ce même joueur parvient à remettre les pendules d’une frappe du pied droit prenant à contre-pied et la défense et le gardien kabyle. Les Canaris n’ont pas sur gérer les 20 dernières minutes de la partie. Aoudia, blessé, laissera ses camarades évoluer à 10. Visiblement fatigués de leur périple en Angola, les Kabyles ont laissé filer les trois points de la victoire. Lyès Aouiche

Tout est rentré dans l’ordre pour Berchiche
Le défenseur central de la JSK, Kouceïla Berchiche, a enfin pu voir le bout du tunnel concernant son affaire. Traduit en conseil de discipline après un accrochage avec Cherif El Ouazzani, le joueur a écopé d’une amende financière avant d’être autorisé à rejoindre le groupe. Au total, Berchiche a été écarté pour une semaine avant que tout ne rentre dans l’ordre. Dans sa déclaration, il n’a pas caché son soulagement.

Saâdi : «Les joueurs de la JSK doivent relever le défi»
«La JSK affrontera l’une des plus grosses cylindrées du football africain, Al Ahly. Mais je pense que c’est un défi pour ces jeunes joueurs de la JSK. Ils ne doivent pas avoir peur. C’est une expérience nouvelle. Qu’ils foncent ! Je leur souhaite bon courage. Je sais qu’ils vont honorer dignement les couleurs de l’Algérie et celles de la JSK.»

Saâdi : «Ce nul est comme une victoire»
«Nous sommes revenus de loin. Ce n’est pas facile de remonter un score de 2 buts de retard. Je pense que mes joueurs ont fait l’essentiel. Ce nul est comme une victoire pour nous. Maintenant, nous devons poursuivre sur cette lancée et terminer la saison sur une bonne. Je vais rencontrer Allik pour discuter de la saison prochaine. On fera appel à un préparateur physique pour le stage d’intersaison.»

Geiger : «Les joueurs ont fait de leur mieux»
«Les joueurs étaient fatigués, surtout en fin de rencontre. Certaines erreurs défensives nous ont été fatales. Mais je pense qu’il ne faut pas les accabler. Ils ont fait de leur mieux. Maintenant, nous devons oublier cette rencontre. Il faut poursuivre la préparer pour cette fin du championnat. Pour ce qui est du tirage au sort de la Ligue des champions, je pense qu’il est bon, d’autant plus qu’il n’y a plus d’équipe facile à ce stade de la compétition.»

«Place au travail !»
Afin de connaître ses impression suite à cette décision, nous avons pris attache avec Berchiche qui nous dira : «Je viens de passer en conseil de discipline cette matinée (entretien réalisé hier, ndlr). Il y avait le vice-président et l’avocat du club. Ouaked m’a signifié que je vais écoper d’une amende financière. Toutefois, je suis autorisé à rejoindre le groupe. Je ne vous cache pas que cette décision m’a soulagé. Maintenant, je dois reprendre le travail avec mes partenaires, car la fin du championnat sera rude.»

Hannachi : «La fraîcheur physique a fait défaut»
« C’est dommage, nous avions l’opportunité de gagner ce match. Avec une avance de deux buts, les joueurs avaient fait le plus dur. Mais par la suite, les 15 dernières minutes leur ont été fatales. Physiquement, les joueurs étaient fatigués à cause du déplacement en Afrique. Je dirai aussi que l’arbitre a été vicieux. Il nous a privés du défenseur Belkalem pour le prochain match face à l’ESS.»

Ziti et Nessakh de retour dans le onze
En choisissant de faire tourner l’effectif face à l’USMA, le staff technique a incorporé le jeune Mohamed Khoutir Ziti à la place de Rabie Meftah et Chamseddine Nessakh à la place du latéral gauche Nassim Oussalah. Les deux joueurs ont pu ainsi renouer avec la compétition, après plusieurs semaines sur le banc.



Yahia-Cherif applaudi par… les Usmistes
En inscrivant le second but de la partie, le milieu de terrain kabyle SidAli Yahia-Cherif a été applaudi par les supporters de la JSK, mais aussi de l’USMA. En effet, la cinquantaine de supporteurs algérois présents au stade ont été séduits par la prestation du jeune Canari. Une façon aussi d’exprimer leur désarroi pour les joueurs de leur équipe.

L’USMA avec 5 juniors
La formation usmiste s’est déplacée, hier à Tizi Ouzou, avec 5 juniors dans son effectif, dont 2 ont été titularisés d’entrée : Benaldjia et Anani. Ce qui confirme la politique de rajeunissement de l’effectif au sein des Rouge et Noir.

 

Condoléances
Le président, les membres du bureau, les joueurs ainsi que les supporters de la JSK, très touchés par le décès de la mère de M. Bahbouh Lyès, ex-joueur de la JSK, présentent à ce dernier et à sa famille leurs sincères condoléances et les assurent de leur profond soutien. Que Dieu le Tout-Puissant accueille la défunte en Son Vaste Paradis.

Les juniors s’inclinent
Encore une fois, les juniors de la JSK se sont inclinés, hier, face à la formation usmiste sur le score d’un but à zéro. Les jeunes Kabyles n’ont pu revenir dans la partie, ce qui complique davantage leur situation au classement.

Le stage officiellement à Aix-en-Provence
C’est ce qu’a déclaré hier le premier responsable de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, avant le début de la rencontre face à l’USMA. Le boss kabyle a affirmé que la JSK se préparera à Marseille, plus précisément au centre de préparation d’Aix-en-Provence, durant la période transitoire. Du coup, les joueurs n’auront pas assez de temps de repos, vu que le premier match de la Ligue des champions est prévu pour le 17 juillet à Al Ismailya.

Belkalem out face à l’ESS
En écopant d’un 3e carton jaune, le défenseur central Saïd Belkalem ne jouera pas le match de dimanche prochain face à l’ESS. Du coup, le staff technique n’aura que deux séances entre les mains pour désigner son successeur.

16

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup d’œil CAB-ESS
Stade : 1er-Novembre (Batna) Affluence : faible Arbitres : Amalou, Benarous, Rachdi But : Hemani (75’) (ESS) Avertissements : Chebana (54’), Soualah (80’) (CAB) ; Benchaïra (54’), Belkaïd (82’) (ESS)

CAB 0 - ESS 1

Le Chabab flirte dangereusement avec la zone rouge

A quand les travaux de réfection du stade du 8-Mai ?
A moins de 45 jours du début de la compétition africaine, d’aucuns à Sétif s’interrogent sur les raisons du retard accusé par la DJSL de la wilaya de Sétif pour entamer les travaux de réfection du stade du 8-Mai. Le plus urgent concerne les travaux de peinture des gradins qui n’ont pas été teints depuis 2002 ainsi que la réfection de l’éclairage devenu très faible ces derniers temps.

CAB :
Aouiti, Soualah, Bensaci, Chebana, Aribi, Daïra, Kab, Rasmal (Ziouar 85’), Kebia, Bettoumi (Ouanès 60’), Boukhlouf Entraîneur : Biskri

ESS :
Ferradji, Megueni (Benchaïra 46’), Diss, Belkaïd, Zoubiri, Lemmouchia, Delhoum, Ambane (Kaddour 85’), Metref, Kacem, Hemani (Berguiga 89’) Entraîneur : Solinas

Les installations de l’OPOW conviennent bien au club
Depuis quelques semaines et quand le CAB dispute les matchs de championnat à domicile, les Cabistes utilisent les installations sportives et hôtelières du complexe du stade du 1er-Novembre. C’était le cas lors de la 30e journée, le CAB avait pris ses quartiers à l’hôtel de l’OPOW.

Serrar en colère contre Bouderbal
our des raisons qu’on ignore, les supporters batnéens ne se déplacent que rarement au stade ces derniers temps. Pourtant, leur équipe a besoin de leur soutien. Il faut aussi noter une autre absence, celle de Zekri, le coach de l’Entente. Il est, nous disent aussi bien les fans du CAB que ceux du MSPB, indésirable. La première mi-temps est pratiquement équilibrée. Même si l’on note deux occasions sérieuses. Celle de Kab qui s’en ira seul à l’entrée de la surface de réparation. Il réussit à dribbler le gardien de but Ferradji, mais malheureusement pour lui, Diss tacle le ballon sur la ligne du but. L’Entente va se montrer dange-

P

reuse à la 44’, mais la frappe d’Ambane ne fera pas mouche. Aouiti est sur la trajectoire du ballon. Les deux équipes rejoignent les vestiaires dos à dos. En seconde période, le CAB tente de mettre la pression pour espérer décrocher une victoire, mais la hargne qu’on avait l’habitude de voir chez les Cabistes est absente.

Ambane en coupe comme en championnat
Le but de l’Entente est encore une fois l’œuvre d’Ambane. En coupe comme en championnat. Ce dernier va déborder sur l’aile et remettre dans le petit rectangle. Hemani, étrangement seul, ne trouve aucune difficulté à donner l’avantage à son équipe. Le CAB est obligé de courir derrière le score. Il lui faut deux buts

pour prendre les trois points. Mais quand on a en face l’ESS, cela n’est pas de tout repos. On procède à des changements du côté des Cabistes. Bettoumi, en manque de compétition et probablement de confiance, cède sa place au jeune Ouanès. Le score en restera là. Le CAB ne réussira pas à revenir à la marque. Les coéquipiers de Megueni n’en demandaient pas tant, eux qui reviennent d’un long voyage de Zambie. Toutefois, ils n’ont pratiquement aucune chance de décrocher le titre parce qu’en Algérie, le championnat se gagne de différentes manières et le MCA ne lâchera pas le trophée. Pour les Rouge et Bleu, c’est désormais la crise. Omar N.

Abdelhakim Serrar n’a pas apprécié le comportement du joueur Bouderbal qui a pris la décision de faire un voyage en France sans l’autorisation de son président. Ce dernier, qui nous a fait part de son mécontentement, sanctionnera très certainement le joueur. Il est utile de souligner que Bouderbal est déjà rentré de France pour remettre à la direction de l’ESS le dossier médical prouvant qu’il subira une intervention chirurgicale. S. B.

Ligue des champions africaine

Résultats et classement 30e journée de la Division 1
JS Kabylie MC Alger NA Hussein Dey WA Tlemcen CA Batna USM Blida CR Belouizdad ASO Chlef CA Bordj Bou Arréridj Pts 59 54 48 46 44 43 43 43 41 41 38 37 37 37 34 33 18 16 J 30 28 30 29 28 30 30 30 29 30 29 30 30 30 30 30 30 30 2-2 1-1 1-2 2-2 0-1 2-0 3-2 3-2 G 16 15 12 12 12 11 11 11 12 10 10 9 9 9 9 8 3 3 USM Alger JSM Béjaïa AS Khroub MC Oran ES Sétif MC El-Eulma USM El- Harrach (aujourd’hui) MSP Batna USM Annaba N 11 9 12 10 8 10 10 10 5 11 8 10 10 10 7 9 9 7 P 3 4 6 7 8 9 9 9 12 9 11 11 11 11 14 13 17 19 Bp 42 38 39 43 33 41 37 37 33 33 31 25 28 28 26 27 18 20 Bc 18 21 27 30 21 29 33 38 33 33 34 27 31 36 37 41 38 49 Dif +24 +17 +12 +13 +12 +12 +04 - 01 00 00 - 03 - 02 - 03 - 08 - 11 -16 -20 -29

L’ESS avec l’ES Tunis, le Dynamo du Zimbabwe et Mazembe
Le tirage au sort de la Ligue des champions africaine effectué hier matin au siège de la Confédération africaine de football au Caire a donné lieu à des rencontres explosives. L’Entente de Sétif se retrouve dans le groupe A en compagnie de l’Espérance de Tunis, le Dynamo du Zimbabwe et du tenant du titre, le Mazembe. Les Sétifiens entameront cette compétition au stade du 8-Mai où ils devront accueillir la formation de l’Espérance de Tunis. CS Sfaxien pour le compte de la Supercoupe nord-africaine. Cette rencontre devrait avoir lieu à Alger vers le 24 ou 25 juillet prochain.

Le Mazembe, premier déplacement des Sétifiens
Après leur match contre l’ES Tunis prévu à la mi-juillet, les Sétifiens devront se déplacer au Congo pour affronter le Mazembe, le tenant du titre. La rencontre aura lieu à Lumumbashi, considérée comme la deuxième grande ville de la République du Congo. Ce sera la première fois que les Noir et Blanc se produiront dans cette ville. L’Entente, pour rappel, a affronté à deux reprises des équipes congolaises. D’abord en 1991 face au Mutima Bimbi, puis l’année dernière contre le Vita club. Ces deux rencontres ont eu lieu à Kinshasa, la capitale de l’ex-Zaïre. Parmi le groupe, seuls Raho et Belkaïd connaissent le stade de Lumumbashi pour y avoir affronté, en 2000, la formation de Mazembe, mais sous les couleurs de la JS Kabylie.

L’ES Tunis, encore une fois adversaire de l’Entente
L’Entente de Sétif se retrouvera, encore une fois, confrontée à l’Espérance de Tunis. En moins de deux ans, ces deux formations se retrouvent pour la troisième fois. En 2009, elles se sont affrontées à deux reprises. La première fois, c’était pour le compte des demi-finales de la Coupe arabe des clubs champions au mois d’avril 2009, puis en finale de la Coupe de l’UNAF huit mois plus tard. Il est utile de rappeler que ces deux équipes devaient se rencontrer en 1981 pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe. Mais cette rencontre n’a pas eu lieu, l’équipe tunisoise s’étant retirée de la compétition. Ce qui avait permis à l’ESS de passer aux quarts de finale sans jouer. Il faut savoir que la formation de Sétif sera, en l’espace d’une semaine, confrontée à deux équipes tunisiennes au mois de juillet prochain. Les camarades de Hadj Aïssa joueront l’EST puis une semaine plus tard, le

01- MC Alger 02- ES Sétif 03-JSMBéjaïa 04- USM El Harrach 05- JS Kabylie 06- USM Alger 07- WA Tlemcen 08- CABordjBouArréridj 09- ASO Chlef 10- USMAnnaba 11- CR Belouizdad 12- USM Blida 13- MC El Eulma 14- MCOran 15- CA Batna 16- AS Khroub 17- NA Hussein Dey 18- MSP Batna

Prochaine journée
USM Alger USM Annaba AS Khroub USM Blida JSM Béjaïa MC El Eulma CR Belouizdad ES Sétif MSP Batna CA Bordj Bou Arréridj JS Kabylie MC Oran ASO Chlef WA Tlemcen CA Batna NA Hussein Dey MC Alger USM El- Harrach

A Harare durant le Ramadhan
Après leur déplacement au Congo, les Noir et Blanc de l’Entente seront en appel à Harare, la capitale du Zimbabwe, où ils affronteront le club local du Dynamo. Cette rencontre sera peut-être l’une des plus difficiles pour les Sétifiens, dans la mesure où elle aura lieu entre les 13 et 15 août prochain, c’est-à-dire aux premiers jours du mois de Ramadhan.

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

17

Coup d’œil Division 1

USMB 2 - MCEE 0
Stade: OPOW Tchaker (Blida)
Affluence : nombreuse Arbitres : Mial, Gouraoui, Bourabi Buts : Telbi (8’), Ezechiel (55’) (USMB) Avertissements : Sebaï (35’), Defnoun (38’), Belloucif (89’) (USMB) ; Karaoui (43’), Melouli (64’) (MCEE)

Merci qui ? Merci Ezechiel !

Les joueurs de Blida ont passé la nuit de mercredi à jeudi à l’hôtel Relax pour leur mise au vert avant le match face à El Eulma. Ils seront à Tchaker deux heures avant le coup d’envoi de la partie.

La nuit à l’hôtel Relax

USMB :
Ghalem, Sebaï, Chaouaou, Defnoun, Belahouel, Belloucif, Oussad (Tayeb 87’), Harizi, Abdelwahab (Abed 77’), Telbi, Ezechiel Entraîneur : Assas

Le milieu de terrain de l’ES Mostaganem, Touaoula, a eu une discussion avec Zaïm, mercredi en fin d’après-midi. Le joueur aurait donné son accord de principe, au président de l’USMB, pour défendre les couleurs de Blida lors du prochain exercice.

Touaoula proche de Blida

MCEE :
Sahraoui, Mahfoudhi, Renane, Mellouli, Boudjellida, Bourenane (Bouhafer 59’), Karaoui, Hadiouche, Mangolo (Kaoua 68’), Belhadj, Ghodhbane Entraîneur : Khezzar

«Je suis satisfait, bien sûr, et je ne peux que féliciter mes joueurs qui ont appliqué, comme il se doit, les consignes qui leur ont été données et qui se sont bien battus. Leurs efforts ont été récompensés par une précieuse victoire. Sincèrement, le score aurait pu être plus lourd si ce n’avait été le manque de chance et de réussite. Il y a une certaine maladresse devant les buts et c’est dans ce domaine que nous avons à nous améliorer. Cette victoire est bonne à prendre devant une coriace équipe du MCEE. Nous continuerons dans cette voie car le maintien est loin d’être assuré.»

Assas : «Mes joueurs se sont bien battus»

S

«Nous avons raté un grand nombre d’occasions surtout en début de match et nous aurions pu prétendre à mieux. D’un autre côté, nous avons eu affaire à une équipe de Blida courageuse et qui s’est battue sur tous les ballons. Nous aurions pu gagner au moins un point avec un peu plus de réussite et surtout de réalisme. Il nous manque de l’adresse devant le but. C’est dans cette optique que nous allons axer notre travail. Nous allons continuer à travailler et à nous battre sur le terrain. J’ai d’ores et déjà averti mes joueurs. Pour ce qui est du reste du championnat, ce sera difficile.» Slimane B.

Khezzar : «Nous sommes maladroits devant le but»

uite aux nombreux appels, le public blidéen a répondu présent pour cette confrontation entre deux équipes avides de points. Si l’on doit retenir quelque chose de ce match, ce sera l’excellente prestation des deux gardiens de but, surtout celui d’El Eulma qui a évité à son équipe une véritable débâcle. Ce sont les Blidéens qui allumeront les premières mèches et cela dès la 1’. Ezechiel verra son tir frôler la transversale de Sahraoui. Les Blidéens trouveront la faille à la 8’. Après un rapide échange entre Harizi et Telbi, ce dernier éliminera un défenseur avant de battre Sahraoui dans un angle fermé. (1-0). Le pressing blidéen continuera et Ezechiel, survolté, enverra un missile des vingt mètres qui rasera la transversale de Sahraoui. Les locaux s’installeront dans le camp eulmi et leur domination sera outrageuse. Ils trusteront, d’ailleurs, six corners en l’espace de vingt minutes. Les joueurs de Assas seront tout près de doubler la mise à la 38’. Harizi,

suite à un joli travail sur l’aile, servira idéalement Abdelwahab dont la reprise rasera le poteau de Sahraoui. Les Eulmis ne sortiront de leur coquille qu’à une seule reprise et cela sur l’un des rares contres qu’ils amorceront à la 37’, Ghodhbane a failli tromper Ghalem. Le jeu ne baissera pas d’intensité et les occasions des deux côtés resteront vaines jusqu’au moment où Mial, l’arbitre du match, sifflera la fin de la première période La mi-temps surviendra sur une logique avance des Blidéens et cela juste après que Ezechiel eut mis le cuir au-dessus après un superbe service de Harizi (42’). Les choses s’emballeront après la pause. Des occasions d’un côté et de l’autre, et ce sont les Blidéens qui trouveront le chemin des filets. A la 55’, Ezechiel passera en revue la défense eulmie avant de battre Sahraoui d’un tir du plat du pied en coin (2-0). Les joueurs de Blida rateront à plusieurs reprises l’occasion de tuer le match. On jouait la 66’ quand Oussad servira Ezechiel qui sautera plus haut que tout le monde et son hea-

ding rasera la transversale. Le Tchadien récidivera à la 70’ et mettra, du plat du pied, le ballon hors de portée du portier eulmi, mais à quelques centimètres du poteau. Le Tchadien sera imité par Belahouel dont le tir frôlera le poteau du portier Oranais (75’). On assistera, par la suite, à un jeu décousu sans que les deux gardiens soient réellement mis en danger. La fin de match sera toute blidéenne mais, comme cela est le cas depuis le début de la saison, tout le travail préparatoire est réduit à néant par des attaquants qui font preuve d’une maladresse déconcertante. Ezechiel, encore lui, a failli alourdir la marque, à la 88’. Son tir frôlera le montant gauche de Sahraoui. Sur le plan comptable, les Blidéens ont réalisé une excellente affaire car cette victoire leur permet de maintenir l’écart avec leurs poursuivants immédiats. Cette victoire face à une bonne équipe du MCEE fera le plus grand bien aux coéquipiers de Harizi. Slimane B.

Pour affronter les Eulmis, Assas s’est passé des services de deux de ses joueurs. Il s’agit de Boutabout et de Khellaf. Ce dernier est un élément à vocation défensive. Le coach blidéen a voulu en outre mettre sur le banc ses deux juniors, Tayeb et Abdou, pour éventuellement leur donner du temps de jeu. Pour ce qui est de Boutabout, sa non-convocation a plutôt des allures de sanction. Comme rapporté dans une de nos précédentes éditions, l’exinternational ne s’est pas entraîné lors de l’avant-dernière séance avant le match. Si Assas n’a pas compté sur Boutabout pour la rencontre face au MCEE, il ne le fera sûrement pas pour les matchs à venir.

Khellaf et Boutabout non convoqués

NAHD 1-ASK 2
Stade : Zioui (Hussein Dey)
Affluence : faible Arbitres : Saâdi, Talbi, Oukhaled Avertissements : Harrouche (27’) (NAHD) ; Naït Yahia (20’), Ziad (36’) (ASK) Buts : Derrardja (90’+3 s.p.) (NAHD) ; Naït Yahia (17’, 64’) (ASK)

Herbache a été l’un des grands absents de ce match face au MCEE, dans les rangs de l’USMB. Le défenseur blidéen nous a dit qu’il aurait beaucoup donné pour être sur le terrain. Il est, en effet, suspendu. «C’est un match difficile et aussi très important que celui que nous aurons à jouer face à El Eulma et, croyez-moi, j’aurais beaucoup donné pour être sur le terrain. Je suis certain que ceux qui y seront ont les moyens de réaliser un bon résultat», nous a dit Herbache, la veille du match contre les Eulmis.

Herbache : «J’aurais voulu être sur le terrain face à El Eulma»

Malgré la victoire, le Khroub toujours relégable
ous les deux dans la zone rouge, le match des mal classés et qui a mis aux prises le NAHD avec l’ASK s’est terminé sur le score de deux buts à un en faveur des visiteurs. Les gars du Khroub n’avaient pas le droit à l’erreur s’ils voulaient garder l’espoir de se maintenir, et c’est pour cette raison qu’ils se sont montrés très volontaires et présents dans les duels, contrairement aux locaux qui sont déjà en Super D2. Lors de cette rencontre, il nous a fallu attendre dix-sept minutes de jeu pour assister au premier but de la partie. Naït Yahia donne l’avantage à son équipe d’un coupfranc direct détourné par un joueur nahdiste dans son propre but. Toujours d’attaque, les Rouge et Blanc vont faire le break à vingt minutes de la fin. Naït Yahia, encore lui, double la mise d’un très beau but des 35 m, ne laissant aucune chance à Asselah. Le gardien de but de l’équipe nationale des locaux n’a rien pu faire que suivre le ballon des yeux en le voyant se loger au fond des filets. Ayant réussi à faire le plus difficile, les protéges d’Aït Djoudi vont se contenter de gérer les débats, mais cela n’a pas empêché les Sang et Or de réduire la marque. Derrardja transforme avec succès un penalty accordé par l’arbitre de la rencontre dans les arrêts de jeu, suite à une main d’un joueur dans la surface de réparation. Malgré cette précieuse victoire, l’ASK occupe toujours la seizième place, à un point du CAB, le premier non relégable. Y. M.

T

NAHD :
Asselah, Benamri, Mekkaoui, Khellili, Nehari, Gana (Benayad 63’), Harrouche, Aït Ali (Ammoura 66’), Abbès, Derrardja, Oudni (Regad 63’) Entraîneur : Zaoui

ASK :
Azioune, Bendrissi, Rezig, Ziad, Djillali, Gil, Khaled (Si Hadj 67’), Naït Yahia, Daoudi, Gouaïche (Mesfar 62’), Mahdaoui (Chermat 86’) Entraîneur : Aït Djoudi

Le boss blidéen nous a parlé de ces dizaines de milliers de fans de l’USMB qui, dira-t-il, sont l’âme du club et qui, tout comme les hommes de terrain, ont un rôle très important à jouer : «Nous occupons une bien mauvaise place et je comprends parfaitement la déception de nos supporters après le parcours mitigé effectué par leur équipe ces dernières années. Il est tout à fait légitime qu’ils veuillent que l’USMB conserve sa place en D1 mais il faut qu’ils se fassent à l’idée que cela ne peut venir qu’après un travail de longue haleine. Tout le monde se rappelle dans quelles conditions a débuté la saison et il est certain que les choses ne seront pas faciles. Ils ont un rôle très important à jouer, d’abord en ne privant pas les joueurs de leur soutien total. Ils ont tous les droits d’être exigeants mais ils doivent en retour faire en sorte que les joueurs ne se présentent pas au coup d’envoi d’un match avec la peur de mal faire. C’est ensemble que nous réussirons.»

Zaïm : «Les supporters sont l’âme du club»

18

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup d’œil Division 1
Stade : Akid Lotfi (Tlemcen)
Affluence : moyenne Arbitres : Bousseter, Hammou, Chamby Avertissements : El Bahari (22’), Meddahi (54’) (MCO) ; Boulahia (57’), Bachiri (85’) (WAT) Expulsion : Meddahi (90’) (MCO) Buts : Ghezzali (8’), Djallit (57’) (WAT) ; El Bahari (61’), Hichem Chérif (87’) (MCO)

WAT 2 - MCO 2

Belatoui «Un point
qui vaut de l’or»
Le coach oranais s’est montré très satisfait du point du match nul décroché par son équipe face au WAT. «C’est un point qui vaut de l’or, même si on regrette les deux buts encaissés sur des bourdes de notre portier. Malgré ce mauvais coup du sort, on a cru en nos chances et on a su réaliser l’exploit de revenir à la marque. C’est toujours satisfaisant de revenir d’un point de Tlemcen qui reste une grande équipe. Ce résultat va non seulement nous remonter le moral mais nous rendre la suite du championnat moins compliquée.»

Les Hamraoua reviennent de loin !

WAT :
Djemilli, Boulahia (Sidhoum 68’), Boukhiar, Hebri, Bachiri, Boudjakdji, Belgherie, Chaïb (Yallaoui, 75’) Benmoussa (Abdellaoui, 83’), Ghezzali, Djallit Entraîneur : Bouali

Bouali «Les intempéries
nous ont perturbés»
Très déçu, l’entraîneur du Widad de Tlemcen pense que son équipe a dû être déconcentrée par les intempéries que le stade a connues en seconde période. «Je pense que le résultat de 2 à 2 ne reflète absolument pas la physionomie du match que nous avons dominé. En menant par deux buts d’écart, on avait cru avoir fait l’essentiel. Je dois dire que les intempéries survenues en seconde période nous ont perturbés. Il est clair qu’à l’issue de ce résultat, on doit dire adieu à la troisième place. Mais on donnera tout donner pour arracher la 4e ou 5e place.» O. R. B. A.

MCO :
es Hamraoua ont réussi à forcer le WAT au partage de point dans un match à rebondisseEn juniors ments durant lequel ils sont revenus de loin en remontant deux buts. Ayant pris les choses en main s Le Widad de Tlemcen vient d’inflidès le coup d’envoi de la partie, les locaux ger la seconde défaite consécutive ont très vite ouvert le score par l’inévitable aux Hamraoua qui se sont déjà inclinés Ghezzali qui a repris victorieusement un face au MCA lors de la précédente journée. Le WAT l’a emporté par la plus petite centre de Benmoussa. Il faut dire que l’international tlemcénien a profité d’un des marges 1-0. malentendu entre Ouasti et le gardien de but El Ghoul pour placer sa tête. Une ouKherris, le grand verture de score qui a eu pour effet de donner des ailes aux Bleu et Blanc qui raabsent ! s Le grand absent de ce derby contre teront un second but par l’entremise de Djallit, son tir étant passé à côté. La réacle Widad de Tlemcen n’a été autre que le latéral droit du Widad Kheïreddine tion des Hamraoua arrivera à la 20’ Kherris qui a toujours pris part à ce genre lorsque le jeune Aouedj met à contribution Djemilli qui dévie la balle en corner. de match avec une certaine motivation et Peu avant la fin de la première période, rage de vaincre. Légèrement blessé, le Benmoussa rate à deux reprises le break. joueur, qui a été ménagé par son entraîLa première fois sur un tir des 25 mètres neur, a tenu à assister à ce match en tant que le gardien de but oranais El Ghoul que spectateur. capte (33’) et la seconde fois sur un centre El Ghoul, Boussaâda, Hamdadou, Kechamli, Ouasti, Benattia, Zmit, Aouedj (Hichem Chérif, 64’) Balegh (Medjahed, 70’) Meddahi, El Bahari Entraîneur : Belatoui

WAT 1 - MCO 0

s

L

s

tir qui a failli profiter à Ghezzali. Après la pause, les gars des Zianides reviennent avec les mêmes intentions en portant le danger dans le camp adverse. Mais il a fallu une autre bévue d’El Ghoul pour que le WAT parvienne à doubler la marque par Quelque peu surpris l’entremise de Djallit qui ne trouve aucune par l’information peine à catapulter le cuir au fond des filets rapportée par nos soins et d’une cage vierge qu’El Ghoul a étrangefaisant état de son probable ment désertée. Touchés dans leur amourdépart pour le Portugal, le propre, les Oranais jettent toutes leurs numéro 15 de la formation forces en attaque. C’est ainsi qu’El Bahari d’El Hamri affirme que l’anréussit, à la suite d’un centre de Meddahi, cien entraîneur lusitanien à réduire le score à l’heure de jeu, avant du MCO s’était effectiveque Hichem-Cherif ne réussisse à remettre ment adressé à son père les pendules à l’heure profitant d’un capour lui faire part de cette fouillage dans la surface de réparation. La perspective, mais cela reformation oranaise se battra sur toutes les monte à plus de six mois. balles, ce qui lui a valu d’arracher le point «Cela fait longtemps que du nul, en dépit de l’expulsion de MedGomès avait parlé avec mon dahi. Si le WAT a raté une belle occasion père qui s’occupe de ma carde se hisser au classement, le MCO s’aprière. Il lui avait alors proproche du maintien petit à petit. Othmane Ryad Baba Ahmed posé l’idée de me soumettre à des essais au Portugal sans

Sebbah «Gomès s’était

s

déjà adressé à mon père il y a six mois de cela»

donner plus de détails», dira Sebbah Abidine avant d’ajouter. «Gomès qui est en Arabie Saoudite ne s’est pas manifesté ces derniers temps, sinon mon père m’en aurait fait part. Cela dit, j’avoue que je suis intéressé par l’idée de tenter ma chance dans un club étranger, surtout en Europe. Je sais bien que Gomès a son poids au Portugal où il a réussi à transférer Binya et Halliche, mais je ne me fais pas trop d’illusions, d’autant qu’en ce moment je me concentre sur la fin du championnat.»

Stade : Mohamed-Boumezrag (Chlef)
Affluence : faible Arbitres : Benbrahim, Belarbi, Belkheïr Avertissement : Chouati (24’) (MSPB) Buts : Ali Hadji (25’, 70’), Soudani (89’) (ASO) ; Ziad (41’), Amaouche (50’) (MSPB)

ASO 3 - MSPB 2

Soudani libère Chlef !

«C’est décevant de perdre d’une telle manière. Nous avons encaissé un but dans les toutes dernières minutes, et cela est dû au manque d’expérience de mes joueurs dont la plupart est issue de la catégorie juniors. Je pense que j’ai commis une faute en optant pour un schéma défensif, parce qu’aujourd’hui, Chlef était à notre portée. Il nous fallait juste savoir en profiter, mais ça n’a pas été le cas.»

s

Bendjaballah : «L’expérience a fait la différence»

ASO :
Kouadri, Hosni (Messaoud 54’), Mekkioui, Zaoui, Ziane-Cherif, Abbou (Boukhari 68’), Ali Hadji, Zaouche, Soudani, Gherbi, Sidibé Entraîneur : Benchouia

merci, nous nous sommes imposés, et c’est plus n’était pas évident s «Dieuleéquipeimportant. CeNous sommes en face à une accrocheuse. train de passer par une période difficile après ce que nous avons vécu ces dernières semaines, à commencer par notre élimination en Coupe d’Algérie. J’espère que ce succès va libérer les joueurs.» n s’imposant hier face au Mouloudia de Batna sur le score de trois buts à deux à l’occasion de la 30e journée du championnat national, l’ASO Chlef a renoué avec le succès quelques jours après avoir essuyé une cinglante défaite lors de la précédente journée face à l’USMA sur le score de cinq buts à zéro. Une victoire qui fera certainement beaucoup de bien aux coéquipiers de Hosni à quatre journées de la fin de l’actuel exercice. Lors de ce match, il nous a fallu attendre vingt-cinq minutes de jeu pour assister au premier but de la partie. Ali Hadji profite d’un coup-franc de Abbou contré par les défenseurs du MSP Batna pour donner l’avantage aux siens. Les Noir et Blanc vont répliquer à quatre minutes de la fin de la première période. Ziad remet les deux équipes à égalité après un bon travail de Leman. De retour des vestiaires, les visiteurs vont surprendre les camarades de Kouadri en doublant la mise à la 50’. Leman, une fois de plus, a mené

Benchouia : «J’espère que cette victoire libérera les joueurs»

MSPB :
Litim, Chouati, Hazil, Bitam, Loukili, Allili, Belhadj, Ziad, Zerbi, Amaouche (Dehouane 79’), Leman Entraîneur : Bendjaballah

Les juniors s’imposent
C’est sur le score d’un but à zéro en faveur des locaux que la rencontre ayant mis aux prises les juniors de l’ASO Chlef avec leurs homologues du MSP Batna. A signaler que les jeunots de Chlef ont renoué avec le succès après avoir perdu lors de la précédente journée face à l’USMA. Il faut dire que cette nouvelle victoire ne fera que du bien aux joueurs, puisqu’elle va leur permettre de préparer leurs prochains matchs avec un moral au beau fixe. Notons en dernier que les deux équipes sont hors course pour le titre de champion.

E

un contre rapide avant de servir Amaouche. L’ancien joueur de la JSK ne s’est pas fait prier pour battre le portier de l’ASO à la grande frustration des présents. Très actif, Karim Ali Hadji va permettre à son équipe de mener au score en marquant son deuxième but dans cette rencontre. Ne voulant pas renoncer, les deux formations ont continué à attaquer, mais sans le moindre changement au tableau d’affichage jusqu’à la 89’. Alors qu’on pensait que c’est sur ce score nul de deux partout que les deux équipes allaient se quitter, Soudani réagit et offre une précieuse victoire à son équipe. Le jeune attaquant de l’ASO profite d’un bon centre de Mekkioui pour battre Litim, laissant exploser la joie des coéquipiers, membres du staff technique et les supporters présents. C’est donc sur ce score que l’arbitre de la rencontre siffle la fin du match. Une victoire difficile à décrocher mais méritée vu les efforts fournis par les Chéliffiens. A. F.

Mouassa, futur
La présence de Kamel Mouassa hier au stade Mohamed-Boumezrag a fait couler beaucoup de salive, et plusieurs questions ont été posées. Il faut dire que ce déplacement avait certainement un but car l’ancien coach de l’USMA et de l’USMB n’aurait pas fait tout ce déplacement juste pour assister à un match de football sans importance pour les deux équipes, du moment que les locaux ont assuré leur maintien, et les visiteurs seront officiellement en Super D2 la saison prochaine. En effet, à en croire une source bien informée, si Mouassa s’est présenté au stade pour suivre cette rencontre, c’est pour superviser l’ASO Chlef. A la recherche d’un successeur à Slimani qui a démissionné juste après la lourde défaite concédée à Alger contre l’équipe usmiste sur le score de cinq buts à zéro, Medouar semble avoir jeté son dévolu sur le technicien guelmi. En cas de nomination, Mouassa entraînera sa troisième équipe depuis l’entame de la saison, lui qui avait débuté la saison à l’USMA pour rejoindre ensuite l’USMB.

entraîneur ?

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

19

Coup d’œil Super D2

ESM-MOB

Madouni : «Terminer le championnat à la deuxième place»
Dans quel état d’esprit allez-vous aborder ce dernier match face au MO Béjaïa ? C’est vrai que c’est le dernier match de championnat et que certains pensent que cette rencontre n’aura pas beaucoup d’importance pour nous, mais moi je ne vois pas les choses sous cet angle. Nous allons tout faire pour gagner ce match afin de terminer le championnat à la deuxième place. Donc, nous avons bien préparé cette rencontre que nous espérons gagner. Avouez tout de même que la préparation de ce match n’a pas été facile après avoir perdu toutes vos chances dans la course pour l’accession ? Nous aurions souhaité jouer le match d’aujourd’hui avec l’espoir de décrocher notre billet pour la D1, mais c’est la loi du football. Vous savez, nous devrons nous comporter comme des professionnels et terminer le championnat par un succès. Nous aurons la possibilité de nous classer deuxièmes de la D 2 et ça sera, vraiment une bonne chose pour l’ESM. Le match sera également important pour le MOB qui lutte pour assurer sa survie en D2 ? Oui, le MO Béjaïa lutte pour assurer sa survie en D2. Nous n’allons pas lui faire de cadeau puisque nous allons lutter de toutes nos forces pour décrocher les trois points de cette confrontation. Comme je vous l’ai déjà dit auparavant, nous devons nous comporter comme des professionnels et jouer toujours pour la gagne. Comment évaluez-vous le parcours de votre équipe cette saison ? Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que nous avons effectué un très bon parcours cette saison en championnat. Avec peu de moyens, nous avons été sacrés champions d’hiver et nous aurions pu décrocher notre place pour le championnat d’élite mais beaucoup de paramètres ont joué en notre défaveur. Entretien réalisé par Riad O.

CSC-WRB
C’est de nouveau l’hécatombe pour la Vivement la fin de la saison
formation clubiste qui, au fil des rencontres, perd joueur après joueur pour divers motifs. Une situation a poussé le coach Rouas à refaire appel à des juniors. Il alignera donc un onze remanié par rapport à celui de la dernière rencontre de championnat face à Hadjout. Il a admis que l’opportunité était de taille pour découvrir les jeunes du club et intégrer en senior ceux qui possèdent des prédispositions techniques. Ainsi pas moins de quatre nouveaux juniors ont refait surface la semaine dernière. Ce qui a porté le nombre de juniors à près de dix éléments. Beaucoup d’entre eux ont donné entière satisfaction et pourraient être maintenus la saison prochaine. Il s’agit de Lakehal, Derbal, Ramdani, Chial, Chettih et l’attaquant Souici. La grosse déception est venue de l’attaquant Boulaaouidat qui a eu de fortes opportunités sans pour cela arriver à convaincre qui que ce soit.

La formation de l’ES Mostaganem sera cet après-midi privée des services de son joueur milieu de terrain, Ferahi Rachid, suspendu après avoir écopé de son troisième avertissement lors de la précédente rencontre de son team face à l’USM Sétif.

Ferahi suspendu face au MOB

Les Crabes doivent gagner, prier et espérer !
e rideau va tomber cet après-midi sur le championnat national de Super Division avec le déroulement de la 34e et dernière journée, qui s’annonce décisive que cela soit pour l’accession ou la relégation. C’est ainsi donc que les Crabes du MO Béjaia se rendront à Mostaganem pour affronter l’ESM dans un match qui revêt une grande importance pour les Béjaouis dans la mesure où ils doivent tout d’abord, gagner, prier et espérer le faux pas des autres concurrents pour se permettre de terminer l’exercice actuel à la meilleure position possible. Ainsi donc, en dépit de la difficulté de la tâche, les poulains de Hocine Zekri étaient conscients de la tâche qui les attend et décidés à réaliser un bon résultat afin de terminer le championnat en beauté. D’ail-

L’AGE reportée pour samedi
Ayant programmé une assemblée générale extraordinaire pour la journée de mercredi dernier pour débattre du championnat professionnel et les modalités d’intégrer ce championnat à partir de la saison prochaine. Les dirigeants du MOB n’ont pas pu tenir cette AGE faute de non présence des deux tiers de l’assemblée générale, puisque sur les 163 personnes qui composent l’AG, seuls 80 membres ont marquée leur présence dans cette réunion. Ce qui a poussé les représentants de la Direction de la jeunesse et des sports qui ont été présents eux aussi, de demander le report de cette AGE étant donné que le quorum n’a pas été atteint. A cet effet, les membres du directoire ont profité de cette occasion qui s’est présenté devant eux, pour ouvrir les débats avec les présents et discuter à propos de l’intégration du MOB en championnat professionnel à partir de la saison prochaine et les modalités à adopter pour réussir à mener le club à bon port. D’ailleurs, les membres du directoire ont décidé de la reporter pour la journée de demain samedi à partir de 16h au niveau du salon d’honneur de l’OPOW. L.H.

D’autres cadres absents
Pour le déplacement de Bentalha, le staff technique clubiste devrait se passer des services d’éléments cadres, tels que le gardien de but Daïf, sous le coup d’une suspension après son expulsion à Hadjout, alors qu’il était sur le banc des remplaçants, de Boutria, Harkas, Chettih et Meziani tous sous le coup d’une suspension. Il faut convenir qu’avec pareilles indisponibilités il devient difficile, voire impossible de composer un onze complet en mesure de renouer avec la victoire.

L

leurs, c’est ce que nous avons constaté chez les joueurs qui sont prêts pour ce match, tout en affichant une grande détermination à terminer par une victoire un exercice éprouvant sur tous les plans. Les Béjaouis doivent attendre la décision de la FAF Bien que des informations aient déjà circulé jusque-là, concernant une probable décision émanant de la Fédération d’annuler la relégation pour passer au championnat professionnel qui devrait débuter dès la saison 2010/2011, il n’en demeure pas moins que rien n’a été communiqué par l’instance concernée. Pour cela, les Mobistes sont appelés à livrer leur dernier match de championnat ce vendredi et attendre la décision de la FAF pour voir un

peu plus clair et surtout connaître leur sort en cette fin de saison. Zekri aura des atouts à faire valoir Par ailleurs, à l’occasion de cette dernière journée du championnat, le staff technique du MOB aura à bénéficier des atouts à faire valoir lors de la rencontre de ce vendredi face à l’ES Mostaganem. Il s’agit de la disponibilité de tout l’effectif puisque le groupe sera au grand complet où tous les joueurs se sont montrés aptes à disputer ce match important. Ce qui va permettre au coach Zekri d’avoir l’embarras du choix pour choisir une équipe qui sera en mesure de réaliser un bon résultat et terminer le championnat en beauté. Lahcène H.

Il y a aussi des blessés
Dans le même chapitre des éléments devant faire l’impasse sur le prochain déplacement, on retrouve les deux jeunes éléments blessés, à savoir l’attaquant Boulaaouidat et Ramdani, touché dernièrement à Bejaïa. Ce dernier est encore sous le choc après s’être vu signifier par le staff médical un arrêt de travail de 90 jours, hypothéquant ainsi sa future préparation de la prochaine saison. Tahar Aggoune

PAC-ABM
Benyounès : «On a une revanche à prendre sur Merouana»
Comment se présente pour vous la rencontre de ce vendredi face à l’ABM ? C’est le dernier match de la saison et comme on le jouera sur notre terrain, on n’a absolument pas le droit à l’erreur. On doit gagner pour terminer sur une victoire et atteindre la barre des 50 points au classement général. Ce qui ne sera pas aisé face à cette équipe de Merouana qui n’est pas du tout facile à manier, n’est-ce pas ? C’est vrai, c’est une équipe accrocheuse qui joue sans complexe et donc on va sûrement trouver des difficultés pour battre cette équipe, mais le dernier nul ramené de Constantine nous a remonté le moral, ce qui nous motivera davantage pour terminer sur une bonne note. Cette même équipe vous a battus sur le score de 3-0 à l’aller… Raison de plus pour battre cette équipe et prendre notre revanche après ce cuisant revers qu’elle nous avait fait subir à l’aller. Je pense que ce n’est pas la motivation qui risque de nous manquer pour faire en sorte de terminer la saison sur une note positive. Entretien réalisé par Sofiane Mehenni

ASMO-MCS
Tahar : «On connaît bien notre adversaire»
Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous actuellement à quelques jours de la rencontre cruciale que vous serez appelés à livrer ce samedi face au MCS ? Pour le moment, tout va pour le mieux. L’ambiance est excellente durant les séances d’entraînement et tout le monde travaille studieusement pour préparer cet important évènement qui représente tout une année de dur labeur. Justement, comment se présente pour vous ce rendez-vous ? Comme je l’ai souligné, c’est l’aboutissement de toute une année de travail notamment durant la seconde partie du championnat où on a dû puiser dans nos réserves pour préserver toutes nos chances de montée. Maintenant qu’on y est presque arrivés, on ne lâchera rien. On jouera à fond nos chances même si on évolue hors de nos bases. Avez-vous effectué une préparation spéciale pour ce match ? Pas du tout. Notre préparation a été ordinaire comme toutes les rencontres qu’on a eu l’occasion de disputer jusquelà. Cependant, notre coach programmera certainement quelques réglages technico-tactiques durant la dernière séance du cycle car chaque match a ses vérités. Avez-vous récolté des éléments qui peuvent vous être utiles ce samedi face au MCS ? Sincèrement, vous n’avons pas jugé utile de nous renseigner sur notre adversaire du moment qu’on le connaît parfaitement et je pense que c’est réciproque. Nous avons eu l’occasion de le croiser à deux reprises cette saison. L’une en championnat et l’autre en amical lors du mercato d’hiver. C’est une formation coriace qui renferme d’excellentes individualités qu’on devra surveiller comme le lait sur le feu. D’un autre côté, on a décelé certaines faiblesses dans cette équipe qu’on tentera de mettre à profit pour la battre. Donc, la victoire est impérative pour vous pour accéder au palier supérieur ? Absolument, on n’a pas d’autre choix que de battre Saïda afin d’accéder en première division. Tout autre résultat est synonyme d’échec. Nous sommes conscients que notre tâche sera difficile mais pas impossible dans la mesure où la pression sera dans le camp adverse. Je suis persuadé qu’on peut surprendre le leader chez lui car nos meilleurs résultats nous les avons décrochés à l’extérieur. Entretien réalisé par M. Dani

Un mini stage bloqué pour le MCS

Les joueurs du MCS sont entrés dans un mini stage depuis mardi dernier puisque les entraînements se font à huis clos au stade 13-Avril 1958 et juste après chaque séance les joueurs se dirigent vers le siège du club où ils déjeunent et profitent d’une petite sieste. Ils ne sortent pas en ville afin de rester concentrés et éviter la pression des supporters à la veille d’un match aussi important, sans oublier les éventuelles intoxications alimentaires.

Khaldi : «Le match de ce samedi c’est une finale»

Le président Khaldi considère le match de ce samedi entre le MCS et l’ASMO comme une finale car la défaite est interdite pour les deux clubs. «La dernière rencontre ce sera une finale de ce championnat de la deuxième division et ça sera sûrement d’un bon niveau. Mon équipe elle est prête pour ce grand derby et tous les moyens ont été mis à la disposition de l’équipe pour qu’elle fasse un grand match et gagne cette confrontation. Je suis sûr que les joueurs vont relever le défi et gagner ce match. Je souhaite la bienvenue à nos amis de l’ASMO, c’est un match de football et que le meilleur gagne dans la bonne humeur et dans le fair-play le plus total».

Il s’est réuni avec le comité des supporters
Afin que la rencontre de ce samedi entre le MCS et l’ASMO se déroule dans de très bonnes conditions le président du club de Saïda, Khaldi, s’est réuni avec le comité de supporters et a demandé de canaliser les fans du MCS et en même temps de sensibiliser tout le monde avant, pendant et après la rencontre à encourager leur équipe dans un fair-play total. Amar Bensadek

20

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup d’œil Super D2

JSMS-RCK

MOC-USB
Quel visage pour un MOC enquestion qui semble occuper les esprits de ceux vacances La
qui suivent cette fin de saison demeure relative aux moyens à mettre en œuvre par un Mouloudia de Constantine dans sa dernière rencontre d’un championnat clos depuis la semaine passée. Le hic, c’est que ce match est décisif pour l’adversaire du jour aussi que les deux autres formations du groupe, concernées par la relégation à savoir le Mouloudia de Bejaïa et l’OM Arzew. Une certitude c’est que le Mouloudia n’a rien fait tout au long de la semaine qui puisse laisser croire à une prise en charge réelle de ce rendez-vous. La meilleure preuve étant celle relative au fait que le groupe a opéré sa première séance d’entraînement mardi dernier. L’administration Madani, consciente de ce qui risque de se passer, a pris les devants en annonçant que l’équipe jouera le jeu à fond, mais ajoutera que si l’adversaire est supérieur, ceci sera dû à sa réelle valeur, sans plus.

Banouh : «Je veux m’imposer
sans brûler les étapes»
Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur le dernier match nul contre l’USMBA ? En dépit de ce faux pas concédé à domicile, j’estime que le match a été d’un niveau moyen. Nous avons essayé de faire mieux que lors des précédentes rencontres, mais nous n’avons pas eu de réussite. Je dirai que les jeunes ont fait de leur mieux et pour cela, ils ne sont pas à blâmer. Malgré le fait que vous appartenez encore à la catégorie des juniors, vous avez réussi à tirer votre épingle de jeu, cela doit vous réjouir, n’est-ce pas ? Si j’ai réussi une belle prestation, c’est surtout grâce à mes coéquipiers qui m’ont facilité la tâche. Le porteur du ballon n’hésite pas à me faire la passe à chaque appel. J’ai reçu pas mal de ballons et c’est pour cela que j’ai pu me distinguer ce jour-là. Vous êtes même bien parti pour décrocher le statut de titulaire la prochaine saison… Mon objectif est de réussir une grande carrière. Je veux d’abord réussir ma première expérience en seniors, mais,

Kioua quitte le bateau mociste
avant tout, je suis là pour apprendre, travailler et progresser. Certes, mon souhait est de gagner une place au sein de cette équipe du RCK, mais sans brûler les étapes. Je ne suis qu’à mes débuts et beaucoup reste à faire. L’attaque, qui a été le maillon faible, sera très étoffée la saison prochaine, ce qui rend la concurrence ardue, n’estce pas ? Un effectif étoffé est une bonne chose pour l’équipe, cela donnera plusieurs choix au staff technique. Contrairement à ce que pensent certains, la concurrence est bonne pour le groupe, car elle stimule et incite à travailler davantage. Il faut savoir que l’intérêt de l’équipe passe avant tout autre considération personnelle. Les mieux préparés et les plus en forme joueront, les autres devront attendre leur chance. Vous allez clôturer le championnat vendredi avec un déplacement à Skikda. Comment voyezvous cette confrontation ? Ce sera un très bon test pour nous, les jeunes. L’avantage, c’est que nous allons évoluer sans la moindre pression. Donc, on jouera cette fois-ci très à l’aise, ce qui nous permettra de donner le meilleur de nous-mêmes sur le terrain. En plus, cette confrontation sera une excellente opportunité pour nous, les juniors, afin de bien préparer notre finale contre l’ASMO. Entretien réalisé par Youcef M. L’entraîneur mociste, Kioua, soucieux d’entretenir son image de marque depuis sa venue à la tête du MOC, a tenu à nous appeler au moment de quitter Constantine en partance vers l’Italie. Il dira en substance : «Je tenais à vous faire part de mon départ définitif du poste d’entraîneur du MOC. Je viens de faire ma dernière séance d’entraînement avec les éléments présents. C’est cela la vie de coach et je tenais à remercier tous ceux qui m’ont aidé dans ma tâche difficile. Je reste persuadé qu’avec un peu plus de correctifs, le MOC était en droit de prétendre à une accession sans que personne ne trouve à redire. Pour l’heure je rejoins ma petite famille en Italie et je vous affirme que je pourrais revenir avec une autre formation en Algérie si les contacts établis à ce jour trouvent écho.» Tahar Aggoune

Neuf juniors convoqués

A l’occasion du match contre la JSMS, le staff technique du RCK a convoqué neuf juniors. Laroui aurait même voulu, à l’occasion de ce déplacement à Skikda, ne prendre que trois seniors, mais la réglementation l’oblige à porter neuf seniors sur la feuille de match. C’est ainsi qu’il a préféré faire appel aux éléments qui n’ont pas beaucoup joué cette saison à l’image de Djebaili et Khaldi.

Les cadets sur les traces des juniors

Hichem Merazga : «Nous jouerons pour gagner»
Après votre victoire sur Skikda, la saison est-elle terminée pour votre équipe ? Pas encore, il nous faut terminer notre dernier match face au MOC car nos poursuivants sont devenus ces derniers temps actifs après un long coma, ce qui prouve encore une fois que notre football ne se joue pas uniquement sur le terrain. Vous irez donc à Constantine pour gagner? Absolument. La décision de rétrograder ou non n'a encore pas été clarifiée par la LNF, il faut se prémunir contre toute surprise. L'US Biskra compte faire partie des clubs professionnels la saison prochaine. Que pensez-vous de cette décision ? Elle est à prendre au sérieux. Biskra a tous les moyens pour devenir un club pro, il faut juste des hommes capables de hisser cette formation au niveau où elle aurait dû être depuis longtemps. Si l'USB s'engage dans le professionnalisme, accepterez-vous de renouveler votre licence qui expire après le match face au MOC ? Pourquoi pas, si les choses sont claires et que tout est consigné sur des contrats en bonne et due forme, je ne vois pas pourquoi je partirai. Pensez-vous que l'USB pourra s'en tirer avec cet effectif le prochain exercice ? Je pense que l'équipe a besoin de se renforcer. Si, cette saison, nous avons joué sans grands enjeux, ce ne sera pas le cas l'exercice prochain. Il faut étoffer l'ossature pour tenir dans un haut niveau, je crois que l'expérience de cette saison a démontré aux dirigeants ce qu'il y a lieu de faire. Entretien réalisé par T. S.

Après les juniors de Hamada, c’est au tour des cadets de Gougam de remporter le championnat de leur catégorie haut la main. Malgré le manque de moyens, les jeunes loups koubéens ont réussi une très bonne saison et confirment ainsi la vocation de club formateur qui fait la réputation du RCK.

Boumediène : «Je voudrais terminer la saison avec le titre de meilleur buteur»
Pour ce dernier match de la saison face à Kouba, le fer de lance de l’équipe, Boumediène, espère enrichir son capital buts face à Kouba pour décrocher, dira-t-il, le titre de meilleur buteur de la saison avec les V-noirs. Boumediène a inscrit jusqu'à aujourd’hui10 buts. Voilà enfin arrivé le dernier match de la saison face au RC Kouba. Une saison où il y a beaucoup à dire ? Je peux vous dire que j’ai connu une saison des plus difficiles depuis que je joue dans ce club, et comme le dit si bien l’adage « tout est bien qui fini bien », mais nous devons aussi bien négocier ce match face à Kouba pour obtenir les 42 points et ne pas garder les 39 qu’on a récoltés jusqu’à présent. Kouba reste un adversaire respectable et connu pour son beau football ? C’est vrai que ce club est connu pour être un bastion de jeunes talents, tout comme la JSMS. Je pense que les deux équipes sont prêtes à gratifier l’assistance d’un football de bonne facture, et que le meilleur l’emporte. Vous paraissez décidé à inscrire des buts dans ce match ? J’ai déjà inscrit dix buts cette saison. Je voudrais encore marquer face à Kouba et décrocher le titre de meilleur buteur de l’équipe. Votre avis sur le professionnalisme, la saison prochaine ? C’est une très bonne chose, surtout pour la JSMS qui, je pense, a tous les moyens pour en faire partie. Il reste que la dette du club doit trouver une solution et je suis prêt à faire des concessions sur mon contrat de la saison et ce, pour l’intérêt de l’association. Entretien réalisé par Hafiane Mohamed Lamine

USMBA-CRT
Benkabou : «On est déterminés à gagner»
Quelle lecture faites-vous de la rencontre contre Kouba ? Je dirai qu’on avait la possibilité de revenir avec les trois points, malheureusement nous nous sommes contentés du point du match nul qui est aussi bon à prendre. Maintenant, on a un match à livrer contre Témouchent et nous nous y préparons le plus normalement du monde. Comment est l’ambiance au sein de votre groupe en cette période de fin de saison ? Tout marche comme prévu. Les joueurs travaillent d’arrache –pied et sont conscients de leur mission et prêts pour cette rencontre. En plus nous avons récupéré les joueurs suspendus à l’image de Kabri et Tahar. Vous allez affronter le CRT, comment comptez- vous aborder cette rencontre ? C’est un match très important qu’il faut bien négocier. Nous sommes tenus par l’obligation du résultat. Nous tenons à la 4e place et cela passe impérativement par une victoire. On ne doit pas rater l’opportunité de jouer à domicile pour engranger les trois points Un commentaire sur ce match entre deux clubs rivaux ? Ce sera une empoignade très difficile pour deux formations qui sont logées aux avant postes. Cela dénote de l’âpreté des débats. C’est pour vous dire que nous sommes déterminés à gagner. Nous devons confirmer devant notre public notre redressement et nous disposons de tous les moyens nécessaires pour réaliser notre objectif. Entretien réalisé par M. O. N

Programme de la 34e journée vendredi 14 mai à 15 h
Lieu Boudouaou Constantine Skikda S.B.Abbès Arzew Mostaganem Samedi 15 mai Saïda Mohammadia Baraki Rencontre PAC-ABM MOC-USB JSMS-RCK USMBA-CRT OMA-USMS ESM-MOB MCS-ASMO SAM-USMMH WRB-CSC Arbitre Brahimi Zouaoui Habibatni Ghorbal Chenane Haddada Achouri Sahraoui Bayou

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

21

Coup d’œil International

Club Atletico Madrid 2 - Fulham FC 1 (a. p.)

L'Atletico, 48 ans plus tard !
Forlan, l'homme du sacre !
Bousculé par une formation londonienne décomplexée et très entreprenante, l'Atletico Madrid n'a dû son salut qu'à Diego Forlan, auteur d'un doublé salvateur. D'abord à la conclusion d'un beau mouvement initié par Simao (32e), le buteur uruguayen, prochain adversaire des Bleus au Mondial, a libéré les siens à arrachant la victoire dans les dernières minutes de la prolongation, sur un service parfait d'Agüero (116e). Entretemps, les Cottagers étaient parvenus à égaliser rapidement sur une volée du droit de Davies (37e). Mais malgré leur incroyable énergie et leur volonté de ne jamais rien lâcher, ils ont finalement dû s'incliner devant la réussite de «Cachavacha», déjà décisif face à Liverpool lors du tour précédent. Avec six buts inscrits lors de cette campagne, Forlan restera donc le grand artisan de ce triomphe madrilène ! En attendant la finale de la Coupe du Roi, le 19 mai, contre le FC Séville...

Sanchez Flores : «Fier de mes joueurs»

P

our cette première finale de la Ligue Europa nouvelle version, l'Atletico Madrid s'est imposé face à Fulham (2-1 a.p.) avant-hier soir, au bout du suspense, grâce à un superbe doublé de Diego Forlan. Ce n'était plus arrivé du côté de l'Atletico Madrid depuis 1962, et une victoire en finale de la Coupe

des Coupes remportée face à la Fiorentina (1-1, 3-0). Un autre temps ! Pour leur cinquième finale continentale, les Colchoneros, actuels neuvièmes de la Liga, ont offert à leurs supporters le deuxième trophée européen de leur histoire. Les hommes de Sanchez Flores ont tout de même dû batailler plus de 120 minutes pour venir à bout

d'une équipe de Fulham aussi valeureuse que malheureuse (1-1 à l'issue du temps réglementaire, 2-1 a. p.). Après avoir sorti le Chakhtior Donetsk, tenant du titre, la Juventus, Wolfsburg et Hambourg, le club londonien devra donc encore patienter pour écrire une première ligne à son palmarès.

Forlan «J'ai fait mon boulot»
Héros de la finale de la Ligue Europa avec un doublé contre Fulham (2-1 a. p.), l'attaquant de l'Atletico Madrid, Diego Forlan (30 ans, 33 matchs et 18 buts en Liga cette saison), n'a pas tiré la couverture à lui. «J'ai juste fait mon boulot, marquer des buts pour un attaquant, c'est formidable, je prends beaucoup de plaisir dans cette équipe. Remporter le Soulier d'or la saison dernière, c'était bien, mais ce titre est encore plus fort, car c'est un titre qu'on partage avec toute une équipe», a commenté l'Uruguayen après coup. «On ramène le trophée en Espagne, j'espère que le nuage de cendres va nous permettre de rentrer à Madrid en toute sécurité et que Madrid va se parer de rouge et de blanc pour nous recevoir», a ajouté le futur adversaire des Bleus.

Sufrid Lesmilliers de ores sont guéris Des

supporteurs du club Atletico de aux Madrid ont anges convergé vers la ne Neptune fontai au centre-ville de la capitale espagnole mercredi soir après la victoire en finale de l'UEFA Europa rteurs de tous âges League contre le Fulham FC. Des suppo côté du musée d'El ne, à se sont rendus sur la place de la fontai traditionnellement ses titres. Prado, là où le club fête ux, feux d'artifice... Écharpes, maillots, danses, chants, drapeae 2-1 à Hambourg. La fête était à son comble après la victoir célébrer un preavaient l'occasion de Les fans de l'Atletico pionnat d'Espagne en mier titre depuis le doublé coupe-cham trophée européen du er 1995-96. Il s'agit également du premi club en 38 ans.

Vainqueur de la Ligue Europa mercredi après avoir battu Fulham (2-1 a. p.) en finale, Quique Sanchez Flores, l'entraîneur de l'Atletico Madrid, s'est dit admiratif de la performance de ses hommes : «On est très contents, car nous avons atteint notre objectif. C'est un grand motif de satisfaction pour moi, je suis très fier de mes joueurs, j'espère que nos supporters sont aussi fiers de nous, car ils ont toutes les raisons de l'être. On est conscients que cela a pris un certain nombre d'années pour qu'on se retrouve dans cette situation, on va en profiter. Je savais que cela allait être difficile de marquer des buts contre cette équipe de Fulham bien organisée. Il y a eu deux matches dans ce match : on a d'abord dû attaquer puis défendre face à cette équipe qui méritait vraiment de disputer cette finale. Avant de rentrer sur le terrain, j'ai juste dit à mes joueurs qu'ils devaient être courageux et se battre pour profiter pleinement de cette finale. Je suis très, très fier de mes joueurs et de cette victoire.»

«Dur à accepter» pour Davies
Simon Davies, buteur pour le Fulham FC en finale de l'UEFA Europa League face au club Atletico de Madrid, déclare que la défaite des Anglais 2-1 est «dure à accepter», mais se dit heureux d'être allé en finale. «Une fois rentrés, je suis sûr qu'on aura l'impression d'avoir fait quelque chose cette année, mais pour le moment, c'est dur à accepter. On a bien joué et on leur a posé des problèmes. On est passés tout près, et c'est une grosse déception. Mais félicitations à l'Atlético.»

L'UEFA Europa League en chiffres
tir cadré par le Fulham FC lors du match aller de sa demi-finale sur le terrain du Hamburger SV.

0:

le nombre de victoires du Club Atletico Madrid en compétition européenne cette saison, pour quatre défaites et huit matches nuls.
la moyenne de buts par match en UEFA Europa League : 547 réalisations en 205 rencontres.

2:

le nombre de Coupes des clubs champions européens remportées par les équipes alignées en seizièmes de finale : Liverpool FC 5, AFC Ajax 4, Juventus 2, Benfica 2, Olympique de Marseille 1, Hamburg 1, PSV Eindhoven 1. le nombre de points marqués par le FC Salzburg, la seule équipe à effectuer un sans-faute lors de la phase de groupes. Ils furent éliminés par le R. Standard de Liège en seizièmes de finale.

16 : 18 :

1907 Cluj lors de la quatrième journée a vu un nombre de fautes supérieur à n'importe quel autre match (et 34 tirs au but).

2,66 :

55 : le nombre de joueurs expulsés en 204 rencontres. 192 : le nombre de clubs présents sur la ligne de départ avant la finale du 12 mai entre Fulham et l'Atletico à Hambourg. le nombre de jours entre la victoire 3-0 de Fulham lors du troisième tour préliminaire face au FK Vėtra en Lituanie et la finale. le nombre de minutes disputées par le gardien Mark Schwarzer lors de la campagne de Fulham, soit plus que tout autre joueur dans la compétition. le nombre de kilomètres que Liverpool a dû parcourir par la route pour disputer sa demi-finale aller contre l'Atletico à Madrid après la fermeture de l'espace aérien en Europe en raison d'un nuage de cendre volcanique. l'année de naissance de Romelu Lukaku. A 16 ans et 218 jours, il est devenu le plus jeune joueur et buteur de la compétition avec deux réalisations pour le RSC Anderlecht face à l'Ajax lors de la sixième journée.

3 : coups du chapeau réalisés avec Liedson (Sporting Club de Portugal 3-2 SC Heerenveen), Claudio Pizarro (Werder Bremen 4-1 FC Twente) et David Villa (Werder Bremen 4-4 Valencia CF). le nombre de minutes nécessaires à Alberto Zapater du Genoa CFC pour inscrire le tout premier but d'une phase de groupes de l'UEFA Europa League. la plus large marge, le SL Benfica battant Everton 5-0 lors de la troisième journée. le nombre de nations représentées par les huit équipes transférées d'UEFA Champions League en UEFA Europa League cet hiver : Italie, Allemagne, France, Espagne, Angleterre, Russie, Roumanie et Belgique. le nombre de buts inscrits par les meilleurs buteurs de la compétition, l'attaquant de Benfica Óscar Cardozo et Claudio Pizarro pour le Werder.

24 : associations nationales représentées en phase de groupes, dont la Moldavie et la Lettonie pour la première fois
dans une compétition de clubs de l'UEFA.

286 :

4:

26 : malgré son élimination en huitièmes de finale, le Werder est le club qui a inscrit le plus de buts dans la compétition. le nombre de tirs cadrés lors du match nul et vierge entre le FC Twente et le FC Steaua Bucureşti en phase de groupes. Le Werder et Valence en cadrèrent quatre de plus lors de leur confrontation en huitièmes de finale en Allemagne, mais il y eut également huit buts de plus. l'âge du gardien de Twente Sander Boschker, le plus vieux joueur de la compétition. Valence a reçu plus de cartons jaunes que toute autre équipe, se voyant sanctionné toutes les 27 minutes en moyenne. Le club a également vu rouge quatre fois.

1 591 : 1 900 : 1993 :

34 :

5: 8:

39 :

40 :

9:

53 : la victoire de l'AC Sparta Praha 3-2 face au CFR

22

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

Coup d’œil International Real Madrid Olympique de Marseille BetClic sponsor officiel
L'Olympique de Marseille a officialisé avant-hier son accord de partenariat avec la société de paris en ligne BetClic, qui sera le principal parraineur maillot jusqu'à la fin de la saison 20102011. Cette annonce intervient alors que le Conseil constitutionnel a validé mercredi la loi ouvrant à la concurrence les jeux de paris en ligne, adoptée par le Parlement début avril. Le gouvernement mise sur une libéralisation effective des paris pour l'ouverture de la Coupe du monde, le 11 juin 2010. Le contrat entre BetClic et l'OM était en fait prêt depuis avril 2008, et attendait le changement législatif pour entrer en vigueur. Il prévoyait que, tant que celui-ci n'était pas acquis, la société Direct Energie resterait le sponsor maillot de l'OM, les deux entités ayant à leur capital le même actionnaire, Financière Lov, contrôlée par Stéphane Courbit. L'OM et la société de paris en ligne n'ont pas précisé le montant de l'investissement.

Lassana attend Mourinho
S'il y a un joueur du Real Madrid qui espère la venue de José Mourinho comme entraîneur la saison prochaine, c'est bien Lassana Diarra. Le Français, qui ne joue plus du tout, pourrait bien quitter le club de la capitale espagnole dès cet été. Mais la possible arrivée du technicien portugais à la Maison Blanche devrait changer la donne. Mourinho est tout simplement la personne qui l'a fait venir du Havre en Angleterre (Chelsea), en 2005, avant qu'il ne s'engage, deux années plus tard, avec Arsenal. Un vrai échec, chez les Gunners, que l'international français n'a pas oublié. «Avec Mourinho, vous pouvez parler les yeux dans les yeux en parlant des problèmes s'il y en a. Mais avec Arsène (Wenger), rien à voir !» a déclaré le milieu de terrain au quotidien As. «José ne me parle pas comme s'il était mon père mais il m'explique tout. Il fait bien les choses et j'ai toujours compris ce qu'il me disait. Il a toujours cru en moi. Mourinho est quelqu'un d'important et de spécial pour moi.»

Kaka : «Mourinho, il a tout gagné»
Interrogé par la presse espagnole sur la possible venue de José Mourinho au Real Madrid la saison prochaine, le Brésilien Kaka a tout simplement déclaré : «Mourinho est un grand entraîneur. Partout où il est allé, il a tout gagné. Si ce serait bien qu'il vienne au Real Madrid ? C'est une décision qui appartient au club.» Rappelons que le quotidien Marca annonçait mercredi que pour s'attacher les services du Portugais, les dirigeants de la Maison Blanche devraient débourser la somme de 16 millions d'euros.

Chelsea Drogba : «Torres est le bienvenu»
En énormes difficultés financières, le Liverpool FC devrait être contraint de vendre Fernando Torres (26 ans, 22 matches de Premier League cette saison, 18 buts) durant l'intersaison. El Niño serait notamment sur les tablettes de Chelsea, tout juste sacré champion d'Angleterre. Une hypothétique arrivée de l'Espagnol ravirait Didier Drogba (32 ans, 32 matches de championnat en 2009/10, 29 buts). «J'ai entendu parler de la possible arrivée de Torres et je m'en réjouis, bien sûr. Chaque fois qu'un nouveau joueur arrive, cela permet au club de grandir et d'être encore plus fort. S'il y a une chance de le faire venir ici, il sera le bienvenu parce que toute aide est la bienvenue», a clamé dans les colonnes du Daily Mirror l'Ivoirien, meilleur buteur de Premier League au terme d'une excellente saison.

Barça Chelsea et City à l'affût pour Ibra
Un an seulement après son arrivée en provenance de l'Inter Milan, Zlatan Ibrahimovic (28 ans, 28 matchs en Liga cette saison, 16 buts) pourrait déjà quitter le FC Barcelone. Une rumeur fait notamment part d'un possible retour à la Juventus Turin en échange d'un joli chèque de 40 millions d'euros. Mais selon le Daily Mail, si l'attaquant suédois venait effectivement à être placé sur le marché des transferts cet été, Chelsea et Manchester City pourraient rapidement dégainer. D'autres clubs pourraient eux aussi venir aux renseignements.

Galatasaray Mehmet Topal à Valence

Lyon Gourcuff intéresse toujours Aulas
Le milieu défensif international turc Mehmet Topal (24 ans, 16 sélections) va quitter Galatasaray pour rejoindre le Valence CF. La direction du club turc l'a officialisé jeudi. «Un accord a été trouvé entre les parties sur tous les sujets. Le transfert de Mehmet Topal à Valence aura lieu après une visite médicale», lit-on sur le site internet du club stambouliote. Le communiqué ne donne pas de détails sur les modalités financières de l'accord. Selon le quotidien Hürriyet, Valence s'est engagé à verser cinq millions d'euros à Galatasaray. Topal aurait rajouté 500.000 euros de sa poche pour faciliter l'opération, croit savoir Hürriyet. Interrogé au sujet de la rumeur rendue publique par le quotidien Sud Ouest et qui annonce la possibilité d'un transfert du meneur de jeu bordelais Yoann Gourcuff (23 ans, 29 matches en L1 cette saison, 6 buts) à Lyon cet été, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a démenti avoir entamé toute négociation mais ne cache pas qu'il «nous a toujours intéressés. On était en discussions très fortes quand il est parti à Milan, ça ne c'est pas fait. On était aussi en discussions au moment où il a signé à Bordeaux. Pour l'instant, on n'a pas du tout entamé de discussions mais un joueur comme ça nous intéresse toujours. J'espère beaucoup l'apercevoir, parce que je vais aller en Afrique du Sud car on a beaucoup de joueurs sélectionnés, avec le Brésil, le Cameroun et la France. J'espère donc lui parler quand j'irai voir la France», a indiqué Aulas en marge du match contre Monaco (3-0) mercredi soir. Mais est-il prêt pour autant à miser sur un seul joueur toute son enveloppe transferts, 25 millions d'euros (montant avancé mardi par le président lyonnais), une somme qui correspond à la clause libératoire de Gourcuff ?

Juventus
Retour à l'envoyeur pour Diego ?
Acheté 24,5 millions d'euros l'été dernier au Werder Brême, Diego Ribas da Cunha n'a pas convaincu pour sa première saison sous les couleurs de la Juventus Turin. Les dirigeants de la Vieille Dame songeraient déjà à se séparer de l'international brésilien de 25 ans. D'après les informations de Tuttosport, le Werder serait disposé à le récupérer. Outre le club allemand, le FC Séville et l'Atletico Madrid seraient à l'affût pour Diego.

Allemagne

Milan AC Borriello : «si Leonardo devait partir...»les sélectionneurs, MarA l'instar de tous
cello Lippi a donné une liste de 30 joueurs présélectionnés pour le Mondial 2010. Parmi les trente Italiens retenus figure Marco Borriello, l'attaquant du Milan AC. Celui-ci s'est exprimé au sujet de son entraîneur actuel en club, Leonardo : «J'espère qu'il restera car il m'a beaucoup donné et m'a fait part de sa confiance. Mais s'il devait partir, je suis sûr que le club fera le bon choix.»

Podolski fait trembler des retraités
L'attaquant international allemand Lukas Podolski, auteur de deux buts en Bundesliga cette saison, fait actuellement l'objet d'une procédure pour conduite dangereuse à la suite d'une plainte de deux retraités, comme l'a indiqué mercredi le parquet de Cologne. Selon ce couple de retraités, Podolski a failli les renverser alors qu'ils traversaient la chaussée, puis les a copieusement injuriés et les a ensuite menacés. L'attaquant de Cologne, en pleine préparation pour la Coupe du monde en Afrique du Sud, devrait prochainement être entendu par les enquêteurs. L'ancien buteur du Bayern Munich, âgé de 24 ans, doit affronter jeudi Malte en match amical, pour la première des trois rencontres de préparation de la sélection allemande avant le Mondial (11 juin-11 juillet).
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

e par e-mail : Réagissez à cette pagteur.com jeux-santé@lebu

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

L'argent est la hache qui sépare les amis inséparables

Le proverbe du jour

D écrassage
(Proverbe indien )
Dohr Asr Maghreb Icha

Le Buteur n° 1203 Vendredi 14 mai 2010

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Horaires des prières

Vendredi
: 13h20 : 16h33 : 19h50 : 21h23

VENDREDI
PLUIE MODÉRÉE

SAMEDI
BIEN ENSOLEILLÉ

Ins

Un homme attaqué par des vampires

O

lites

Nouvelle Zélande - Un homme a déclaré s'être fait agresser par trois personnes qui auraient bu son sang. L'incident aurait eu lieu durant la nuit : trois jeunes gens se seraient rués sur la victime et l'auraient mordue avant de boire son sang. Deux des agresseurs présumés, un couple âgé de 19 et 22 ans, ont été accusés d'agression dans le but de rendre un homme inconscient. Un mandat a été émis pour retrouver le troisième agresseur âgé de 19 ans. James Brooks, l'un des suspects, a déclaré que si quelqu'un avait bu du sang, ce n'était pas lui. «Est ce que j'ai l'air d'un vampire ? Je sors pendant la journée», s'est-il défendu. Selon le Dr Wilson, spécialiste en croyances paranormales, boire du sang est un acte plutôt rare chez les hommes. En effet, les dents humaines ne sont pas faites pour déchirer la peau et boire du sang. De ce fait il faudrait beaucoup de détermination pour y parvenir.

Lorsque leur maladie apparaît à la maturité, de nombreux diabétiques de type 2, jugent leur maladie mineure. «Pourtant, les complications à long terme, oculaires, cardiaques et rénales existent», estime le Dr Tomy O'Sullivan, président de la Fédération internationale du diabète. La marche à suivre pour limiter les risques. 1. S'impliquer dans le suivi de sa maladie Huit diabétiques sur dix le souhaitent. Ce qui signifie qu'on n'attend pas tout du médecin et des médicaments, mais qu'on a envie de se prendre en charge. Pour cela, il faut être bien informé. 2. Connaître son taux d'hémoglobine glyquée Si vous êtes diabétique et que vous n'avez jamais entendu parler de l'hémoglobine glyquée (HbA1c), vous n'êtes sans doute pas assez bien suivi. Ce dosage permet d'évaluer la quantité moyenne de sucre ayant circulé dans votre sang les mois précédents. Car l'hémoglobine fixe le glucose. 3. Stabiliser ce taux en dessous des 7% D'un pays européen à l'autre, l'objectif est de ne pas dépasser 6,5 à 7%. En France, la règle est d'être en dessous de 7%. Chaque baisse de 1% réduit le risque de complications vasculaires de 25%. 4. Faire une prise de sang tous les trois mois Afin de contrôler le taux

S

anté

10 clés pour bien soigner son diabète

Samedi
Fedjr Chourouk : 03h59 : 05h40

Matin : 13°C A-M : 18°C Vent : 22 km/h Direction : S.W.

Matin :13°C A-M : 20 °C Vent : 18 km/h Direction : W.

Recette
Crème au chocolat noir
Ingrédients:
 125 g de chocolat noir  100 g de crème fraîche  1 paquet de sucre vanillé  1 litre de lait  3 jaunes d'oeufs  80 g de sucre  40g de farine

d'hémoglobine glyquée dans le sang, mesure plus fiable que celle de la glycémie (taux de sucre dans le sang). 5. Prévoir des consultations spécialisées Une fois par an, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste. Selon votre état de santé, et si votre maladie est plus ou moins bien équilibrée, voyez un diabétologue, un cardiologue... 6. Faire de l'exercice régulièrement Une bonne hygiène de vie diminue les accidents de santé au cours de la vie. C'est encore plus vrai chez les diabétiques, car leurs vaisseaux sont plus fragiles. Parmi les activités recommandées : la marche, le vélo, la natation. 7. Suivre un régime en cas de surpoids L'excès de poids augmente le risque de diabète et le rend difficile à équilibrer une fois qu'il est déclaré. Dans l'enquête, seulement quatre diabétiques sur dix ont maigri après le

diagnostic de la maladie. 8. Connaître les limites des traitements oraux Plusieurs médicaments doivent parfois être associés pour obtenir un contrôle suffisant de la glycémie. Néanmoins, il arrive que leur action s'émousse avec les années et que la carence en insuline s'aggrave. 9. Abandonner ses craintes face à l'insuline Vécue comme une contrainte et une perte d'autonomie, la prise d'insuline continue de faire peur. Pourtant, les piqûres ne font plus mal. L'injection est devenue facile, et surtout ce traitement augmente l'espérance de vie. 10. Définir ses objectifs avec son médecin Apprendre qu'on est diabétique oblige à modifier ses habitudes de vie, ce qui n'est jamais facile. Se fixer des objectifs aide à se motiver : perdre cinq kilos, baisser son HbA1c de 1%, marche au moins 30 mn chaque jour...

Préparation:
Faire bouillir le lait avec le sucre vanillé. Lui ajouter le chocolat fondu dans 3 ou 4 cuillerées à soupe d'eau (sans le laisser bouillir) ou le cacao délayé dans la même quantité d'eau chaude. Pendant ce temps, fouetter les jaunes avec le sucre, puis ajouter la farine. Verser le lait sur le mélange en fouettant; remettre tout en casserole et faire bouillir à gros bouillons 1mn pour faire épaissir. Laisser refroidir en appliquant sur la crème un papier beurré (ou un film alimentaire) afin d'éviter la formation d'une peau. Mettre au réfrigérateur. Au moment de servir, mélanger la crème fouettée en chantilly. Pour accompagner la crème au chocolat : brioche mousseline, biscuit de Savoie, biscuits à la cuillère, tuiles aux amandes..

Etats-Unis - Une adolescente de 17 ans qui a le corps et l'esprit d'un bébé pourrait être la clef du processus de vieillissement selon les scientifiques. Brooke Greenberg, 17 ans, possède encore ses dents de lait, ne peut pas parler et a toujours son corps de bébé. Brooke souffre en effet d'un problème génétique qui empêche son corps et son cerveau de se développer normalement. «On pense que Brooke souffre d'une mutation des gènes qui contrôlent son vieillissement et son développement, c'est pourquoi elle a l'air d'être figée dans le temps», a expliqué à la presse le professeur Walker, qui étudie l'ADN de l'adolescente. Les scientifiques espèrent que la maladie qui affecte Brooke permettra de comprendre un peu mieux le processus de vieillissement. Ainsi des maladies dues à l'âge telles que la maladie d'Alzheimer ou l'arthrite pourraient peut-être être soignées dans le futur.

Une adolescente coincée dans le corps d’un bébé peut être une clef

Bâtonnets au miel
Ingrédients
Pour la pâte : * 1 verre de lait froid, * 1 verre d'huile, * Une pincée de sel * La farine Enfiler chaque filet de pâte sur un batonnet et mouiller l'extremite pour que la pâte ne se détache pas (au Maroc on utilise du bambou, mais comme je ne trouve pas de bambou j'ai acheté des bâtons dans un magasin de bricolage que j'ai découper en plusireurs morceaux pour cette recette) Faire frire avec les bâtonnets. Retirer du feu, laisser égoutter, enlever le bâton, et tremper les gateau dans un mélange de miel et d'eau de fleur d'oranger.

Préparation :
Travailler tout les ingrédients jusqu'à obtention d'une pâte consistante. Abbaisser la pâte en une mince feuille. A l'aide de la roulette découper des filets de 8cm de long et de 1cm de large.

Solutions anti sciatique
Une sciatique, ça fait mal, très mal ! Médicaments classiques, homéopathie, plantes, massages, infiltrations, opération... Treize solutions pour soulager la douleur

S

olot. ue us pie nt es

Yannick Noah est la dernière personnalité en date à avoir réagi à lʼaffaire Zahia, affaire de mœurs ayant impliquée plusieurs cadres de lʼéquipe de France, dont Franck Ribéry et Karim Benzema. Cette sombre histoire, le chanteur la qualifie de «bal des faux culs». Yannick Noah sʼen explique avec Le Parisien. «Cʼest le bal des faux culs. Si je sortais des tiroirs toutes mes histoires, je serais mort. A un moment, il faut être un peu solidaires, tu ne laisses pas un mec se faire lyncher comme ça parce quʼil est allé voir un tapin», dit-il.

Zahia D- Yannick Noah a son mot à dire

T ars

Le saule blanc, antidouleur
Parce qu'il possède une légère action antidouleur, le saule blanc est traditionnellement utilisé en cas de sciatique. Son écorce contient en fait de la salicine, une substance transformée par l'organisme en acide salicylique (principe actif très proche de lʼaspirine). En pratique : En décoction : 3 cuillères à soupe rases d'écorces pour 1 tasse d'eau froide. Porter à ébullition douce, à couvert, puis couper le feu. Laisser infuser pendant 15 minutes avant de filtrer. Boire 4 tasses par jour avant chaque repas. En gélules de poudre dosées à 260mg : 3 par jour avec un verre d'eau avant chaque repas. La cure se fait en général sur 6 semaines, à renouveler en fonction des résultats. Attention : L'utilisation du saule est contre-indiquée aux personnes asthmatiques, sous traitement anticoagulant, en cas d'ulcère, d'allergie aux salicylates et de troubles cardiaques. Avant toute prise, il faut impérativement consulter un médecin. Le saule ne peut se substituer à un traitement classique.

Le miel contre la mauvaise haleine
Pour une haleine fraiche et une bouche désinfectée après votre brossage de dents quotidien. Diluez une cuillère à soupe de miel dans un verre d'eau à peine chaude. Gargarisez vous avec ce mélange pendant 40 secondes et rincez votre bouche. Le miel, qui contient des anti bactériens naturels, va protéger vos dents de la plaque dentaire.

A

stuce du jour

Question
Les oeufs sont de différentes qualités
Vrai ! Les oeufs sont numérotés en fonction de leur mode d'élevage. 0, un élevage biologie. 1, élevage ne plein air, 2 élevage au sol, 3 élevage en batterie. Se méfier des oeufs en vrac dans un joli panier en osier ils proviennent très souvent d'élevage en batterie. Préférez consommer des bio ou au moins élevés en plein air.

ent endà ispi-

Mel Gibson ne perd pas de temps. Lʼacteur américain vient à peine de mettre un terme à sa relation avec la chanteuse russe Oksana Grigorieva, quʼill lui a déjà trouvé une remplaçante. Papa de 8 enfants, Mel Gibson serait en effet tombé sous le charme dʼune productrice de film X,Violet Kowal, selon une révélation du magazine National Enquirer. Cette femme dʼorigine polonaise a même confirmé cette liaison. Sa liaison avec lʼacteur hollywoodien a duré trois mois, a-t-elle expliqué. Suite au démenti des représentants de lʼacteur, lʼagent de Violet Kowal (interrogé par E ! Online) persiste et signe. Sa protégée a bien été la maitresse de Mel Gibson.

Mel Gibson – Dans les bras d’une productrice du X

News

ool été

Le

C

hiffre du jour

90.000

Pour la première fois en Europe, une étude évalue les apports en polyphénols dans l'alimentation. Ces substances d'origine végétale, que l'on trouve dans le café, le thé ou le cacao auraient des effets bénéfiques sur la santé. Maladies cardiovasculaires, cancers, vieillissement cérébral: si les données scientifiques sur l'effet protecteur des polyphénols restent encore limitées, des études chez l'animal

S

anté

Le thé, le café et leurs phénoménaux polyphénols
ont permis de leur attribuer des propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires, anti-carcinogènes ou protectrices du système vasculaire.Les sources alimentaires de polyphénols sont principalement le café (36,9%), le thé -vert ou noir- (33,6%), le chocolat pour son cacao (10,4%), le vin rouge (7,2%) et les fruits (6,7%). Le café voit confirmer son rôle important en France, mais fait pratiquement jeu égal avec le thé.

?

La police n’arrive pas à se débarrasser de 90.000 kilos de cannabis
i elle r sait , il o-

La police d'une ville américaine a avoué avoir des difficultés à se débarrasser de plus de 90.000 kilogrammes de marijuana en raison de ce que coûterait la destruction de leur prise. Le cannabis emmagasiné dans

les locaux de la police provient de diverses prises de drogue réalisées au cours des dix dernières années. Aujourd'hui, il est devenu une priorité pour le shérif de détruire la drogue. Seulement, l'inciné-

ration a un prix plutôt élevé pour le petit commissariat. L'autre problème qui survient également est le manque de main-d'oeuvre pour retirer l'emballage plastique qui enveloppe la marijuana. En effet la

police de la ville ne compte que 7 officiers et un inspecteur de la criminelle et les prises de cannabis ne cessent d'augmenter. La police envisage de détruire la drogue localement afin de réduire le coût.

12:30 Ibtikarat 13:00 Journal télévisé ( édition du 13h) 13:30 Luisa Fernanda 14:40 Varietes musicales 15:00 Documentaire 16:30 El-djawal 17:00 Aâlem El-hacharat 17:30 Mouchahid min aâlem 18:00 Journal télévisé ( édition Amazigh) 18:30 Afaaq filahia 19:00 Ikhetar soualek 20:00 Journal télévisé ( édition du 20h) 21:00 Treize à la douzaine 23:00 Concert de chant

12:45 Météo 12:50 Trafic info 12:55 Euro millions 12:56 Le Pic de Dante 14:45 Chien de flic 2 16:15 Playboy à saisir 18:05 Le juste prix 18:50 Là où je t'emmènerai 18:55 Météo 19:00 Journal 19:30 Le quiz de la biodiversité 19:35 Courses et paris du jour 19:37 Météo 19:40 Trafic info 19:45 Koh-Lanta, le choc des héros 21:25 L'amour est aveugle 23:10 Euro millions 23:14 Link, la vie en face 00:50 Trafic info

11:50 Charmed 12:40 Météo 12:45 Blue Crush 14:50 Dirty Dancing 2 16:20 Ma famille d'abord 16:50 Un dîner presque parfait 17:50 100% Mag 18:43 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Un gars, une fille 19:40 NCIS : Los Angeles 20:25 NCIS : enquêtes spéciales 21:20 NCIS : enquêtes spéciales 22:10 Californication 22:40 Californication 23:15 Scrubs 23:40 Scrubs 00:10 Scrubs 00:35 Scrubs

12:00 Des chiffres et des lettres 12:30 Journal (RTBF) 13:00 Mots croisés 15:00 TV5MONDE, le journal 15:30 Questions pour un champion 16:00 Le monde des couleurs 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'éco 17:30 L'invité 17:40 Rumeurs 18:05 François en série 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Les diablogues 21:25 TV5MONDE, le journal 21:35 Journal (TSR) 22:05 Temps présent 23:05 TV5MONDE, le journal Afrique

Phillipe Troussier
«Ziani sera l’un des joueurs les plus frais du Mondial»
Philipe Troussier est pressenti pour prendre les rênes de la sélection algérienne de football au lendemain du Mondial. Certes, ce dernier ne l’avoue pas, mais il laisse toujours apparaître des indices qui attestent de l’information publiée récemment sur ces mêmes colonnes. L’indication la plus claire est le fait que l’ex-sélectionneur du Japon, du Burkina Faso, de l’Afrique du Sud est très au fait de ce qui est relatif à l’Equipe nationale, du plus petit détail au plus grand. A vous d’en juger à travers cet entretien.

LE BUTEUR N° 1203 VENDREDI 14 MAI 2010

«L’Algérie va créer la surprise face aux Anglais et les Américains»

que Saâdane a été intelligent en qui était le troisième portier derrière Bartez et Quelles en sont vos nouvelles, puisque vous choisissant des éléments qui sont Gavanou. Il a été bien formé à Marseille, et je étiez injoignable ces derniers temps ? fiers rien qu’à l’idée d’honorer le l’ai pris avec moi dans un club japonais. C’est à Je n’étais pas au Maroc ces jours-ci pour des maillot national. Vu leur statut de prol’époque qu’il avait formulé le vœu de jouer obligations professionnelles. Je dois rejoindre pour l’Algérie. Il se sentait Algérien malgré fessionnels, ils vont accepter très sportivele Japon mercredi prochain pour répondre à ment d’être des remplaçants en Afrique du qu’il soit de père congolais. Je trouve qu’il a une invitation de certaines chaînes japonaises, Sud. C’est d’ailleurs le message qu’aura beaucoup de qualités et une bonne formation. en prévision du Mondial. adressé Saâdane à ces nouveaux joueurs qui, Malgré son jeune âge, je pense qu’il pourra On veut connaître tout d’abord votre avis malgré leur statut de remplaçants et leur perendre d’énormes services à la sélection sur la liste des 30 joueurs de la sélection tite expérience, sont meilleurs que les joueurs algérienne. française, qui ne comporte pas les noms de locaux du moment qu’ils évoluent dans de Pourra-t-il prétendre à une place de Benzema et Nasri ? grands clubs et dans un niveau bien supétitulaire ? On m’a déjà sollicité pour avoir mes impresrieur que le championnat national. Je pense qu’il a beaucoup sions sur la liste de la Même le staff technique a été élargi en de qualités qui peuvent France et du Japon, aussi à «Govou, Ribéry et engageant un préparateur physique jouer à son avantage. Il pospropos de la non convocaen la personne de Bochory, qui a sède un grand gabarit mais tion de Benzema et Nasri. Benarfa sont les travaillé sous votre coupe à la tête cela ne l’empêche pas d’être Je dirai que leur mise à cadres de l’équipe de des Nippons ? souple sur sa ligne. Il négol’écart n’a rien à avoir avec Oui, il a travaillé à Marseille et au cie très bien les balles aél’aspect technique, car je France au Mondial» sein de l’encadrement technique de la riennes, surtout que l’Algérie pense qu’ils ont un grand sélection japonaise lors des Jeux devra affronter deux sélecavenir avec les Bleus, mais olympiques 2000 et la Coupe d’Asie la mission de Domenech n’était guère facile en tions qui usent des balles longues tels que l’An2002. Je l’ai même emmmené avec gleterre et les USA. Donc, il doit bien présence de 40 éléments qui étaient sélectionmoi lors de mon court passage au s’intégrer dans le groupe et respecter la culture nables. Il a établi une liste qui comporte 13 ou Qatar. Il a travaillé dans algérienne. Technique14 joueurs susceptibles d’être les titulaires. Il a une académie là bas. Il a ment, il a tout pour être pensé ensuite à la liste des 16 ou 17 joueurs également travaillé avec un portier international remplaçants, puis on trouve des éléments qui Mutsu. Si j’avais pris en et de jouer dans un risquent de ne jouer aucune minute au Monmain la Côte d’Ivoire, grand club comme dial. Ce qui l’a poussé à écarter des noms je l’aurais pris avec moi Manchester qui s’intécomme Benzema et Nasri qui, selon mes inforcar tout simplement il resse à lui. mations, ont créé quelques problèmes durant est jeune et compél’Euro 2008. C’est pourquoi Domenech a pensé Quel est votre avis en tent. Il sait parfaiteà préserver l’équilibre du groupe en sacrifiant ce qui concerne la ment préparer les de bons éléments à cause de leur caractère imconvocation de Ziani joueurs sur le plan prévisible. qui n’a pas trop joué, physique et connaît «Raouraoua sait que je suis et de Meghni qui Peut-on avoir votre avis sur la liste de même le plan techsouffre d’une Saâdane avec, entre autres, la présence de nique. Il devra beauprêt à travailler en Algérie» blessure ? M’bolhi qui a déjà joué sous vos ordres à coup aider Saâdane, «M’bolhi que j’ai Le pari de Saâdane est l’OM ? et Raouraoua a bien de remettre sur pied Je n’ai pas des détails précis sur la liste de connu à Marseille a fait de l’engager. les équipes vont se préparer en Suisse ou en Meghni lors du stage en les moyens de jouer Saâdane, mais je crois qu’il a compté sur l’ossaAutriche. Il sera difficile pour l’Algérie d’avoir Est-ce que c’est vous qui l’avez Suisse, car il n’a pas ture qui a pris part aux éliminatoires du Monà MU» le meilleur terrain puisque les Suisses vont proposé à Raouraoua ? voulu prendre le risque dial. Sinon, je pense que le choix de M’bolhi l’occuper. Non, Raouraoua n’avait pas besoin d’éliminer ce joueur qui est judicieux car je connais ce gardien de but qu’on lui propose Bochory, car il dispose de qualités techA combien estimez-vous les chances de la connaît parfaitement le CV du technicien en niques indéniables. Je pense que le match du sélection algérienne en Afrique du Sud ? 28 sera révélateur, si Meghni sera prêt ou pas question et les staffs avec lesJe suis persuadé que l’Algérie quels il a déjà travaillé. pour le Mondial. va créer la surprise dans le groupe C, mais elle doit faire atQue pensez-vous du choix Et que pensez-vous de Ziani qui souffre tention aux Slovènes qui ont de Crans Montana pour la d’un manque flagrant de compétition ? presque les mêmes arguments préparation des Verts ? Il y aura des joueurs fatigués pour avoir pris et qui veulent eux aussi créer la C’est l’endroit idéal pour la part à plus d’une cinquantaine de matchs. surprise face à l’Angleterre et les préparation et la récupéraZiani, certes, n’a pas beaucoup joué mais il USA. Mais je suis presque sûr tion pour les joueurs. Ce était sérieux aux entraînements puisqu’il est que l’Algérie va créer beaucoup premier stage sera consacré motivé à l’idée de jouer le Mondial. Il sera l’un de problèmes à ses adversaires au repos, car les joueurs sedes joueurs les plus frais durant ce Mondial. grâce à sa diversité dans le jeu ront en vaAvec sa volonté, il va et sa solide défense. Je pense cances réaliser un grand Monqu’ils ont toutes les cartes pour contrôlés. dial vu son statut dans «Domenech a écarté passer ce premier tour. Crans Monl’équipe d’Algérie. Benzema et Nasri à tana est un joli Vous êtes pressenti pour Que pensez-vous des cause de leur lieu avec un succéder à Saâdane, qui sera derniers renforts de paysage mapartant après le Mondial. comportement à la sélection, à l’image gnifique qui Qu’en dites-vous ? de Boudebbouz ? l’EURO 2008» permettra aux Je respecte beaucoup Saâdane Saâdane était à la rejoueurs de caset la Fédération algérienne à sa cherche d’un certain ser la routine, «Saâdane prendra tête Raouraoua. Mais je pense équilibre. Il connaît paret en même temps de charqu’il n’est pas du tout opportun faitement son groupe qui renferme environ 14 une décision à ger les accus. Il faut dire que d’évoquer ce sujet avant le Monjoueurs qui constituent les piliers de l’équipe. la sélection est obligée de dial. Il est vrai que je suis libre propos de Meghni Je pense qu’il a son idée sur l’équipe type prendre part à un stage dans de tout engagement et je soucontrairement à certains techniciens qui sont le 28 mai» les hauteurs du moment haite retourner travailler sur le encore à la recherche d’un onze idéal. Il a raqu’elle abordera dans les terrain après avoir terminé avec jeuni l’effectif à 30% afin d’injecter un nouveau mêmes conditions ses mon projet de relancer le footsang dans la sélection, mais aussi réveiller les matchs au Mondial. Cela devra permettre aux ball au Japon. Avec le projet du lancement du anciens par la biais d’une concurrence saine. nouveaux joueurs de s’intégrer dans le groupe, championnat professionnel en Algérie, je suis C’est une façon pour dire qu’il n’y a pas de tituet c’est aussi valable pour les autres membres intéressé pour travailler à l’objectif de la FAF. laire indiscutable. du staff technique et médical. Mais il reste un Raouraoua sait très bien que je suis prêt à tout Selon vous, les nouveaux joueurs vont se seul problème… moment. contenter du rôle de remplaçants de luxe… Entretien réalisé par Lequel ? Il y a Boudebbouz qui pourra bien être dans H. Mourad Je connais bien cet endroit qui sera très la peau d’un joker, et pourrait même aspirer à dense en cette période de la saison, car toutes une place de titulaire. Pour les autres, je pense

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful