Vous êtes sur la page 1sur 303

AMNESTY INTERNATIONAL

RAPPORT 2008

LA SITUATION
DES DROITS HUMAINS
DANS LE MONDE

AMNESTY INTERNATIONAL
éditions francophones
4 Amnesty International - Rapport 2008
08
Amnesty International - Rapport 2008 5
© Les Éditions francophones © Version originale anglaise :
d’Amnesty International, Amnesty International
ÉFAI, 2008 Publications 2008,
efai@amnesty.org 1 Easton Street,
www.efai.org Londres WC1X 0DW,
Royaume-Uni.
DIFFUSION
Ce livre est en vente auprès des sections Index AI : POL 10/001/2008
et groupes d’Amnesty International.
Il est également en vente en librairie. Tous droits de reproduction réservés.
Il est interdit de reproduire intégralement
DISTRIBUTEURS ou partiellement le présent ouvrage
pour la Belgique, Nouvelle Diffusion ; sur quelque support que ce soit
pour le Canada, Dimédia Inc. ; sans autorisation des éditeurs.
pour la Suisse, Éditions d’En Bas.
ISBN : 978287 666 1684
IMPRESSION
CLAES-printing à St Pieters-Leeuw, Belgique www.amnesty.org

6 Amnesty International - Rapport 2008


AMNESTY INTERNATIONAL
RAPPORT 2008

08
LA SITUATION
DES DROITS HUMAINS
DANS LE MONDE

Ce rapport couvre la période allant de janvier à décembre 2007

Amnesty International - Rapport 2008 7


© Amnesty International

La section népalaise d’Amnesty International


organise une manifestation à Katmandou
en solidarité avec toutes les victimes de la
répression au Myanmar (1er octobre 2007).
8 Amnesty International - Rapport 2008
PRÉFACE

« L’AVÈNEMENT D’UN MONDE OÙ LES ÊTRES HUMAINS SERONT LIBRES DE


PARLER ET DE CROIRE, LIBÉRÉS DE LA TERREUR ET DE LA MISÈRE, A ÉTÉ
PROCLAMÉ COMME LA PLUS HAUTE ASPIRATION DE L’HOMME. »
Déclaration universelle des droits de l’homme, 1948

Publié en cette année de célébration du soixantième et dresse une liste de quelques-uns des principaux
anniversaire de la Déclaration universelle des droits de documents qu’elle a produits au cours de l’année
l’homme, le Rapport 2008 d’Amnesty International est pour ce pays.
consacré aux questions relatives aux droits humains
qui se sont posées dans 150 pays et territoires tout au Le Rapport 2008 montre le chemin qui reste encore
long de l’année passée. à parcourir avant que les êtres humains soient vérita-
blement « libérés de la terreur et de la misère ». Notre
Il couvre la période de janvier à décembre 2007 et vision est celle d’un monde où chacun peut se préva-
donne à voir un monde déchiré par les inégalités, les loir de tous les droits énoncés dans la Déclaration uni-
discriminations et la répression politique. verselle des droits de l’homme adoptée il y a soixante
ans, et dans les autres textes et instruments interna-
Mais il montre également que l’esprit de la Déclaration tionaux élaborés depuis.
universelle des droits de l’homme est toujours vivace
et qu’il a fait croître, au long de ces décennies, un Amnesty International est un mouvement mondial regrou-
mouvement mondial de défense des droits humains pant 2,2 millions de personnes, dans plus de 150 pays
d’un grand dynamisme auquel Amnesty International et territoires. Dans le monde entier, nos membres et
est fière d’appartenir. sympathisants œuvrent pour le respect et la protection
des droits humains internationalement reconnus.
L’ouvrage s’ouvre sur cinq résumés régionaux qui pas-
sent en revue l’évolution de la situation en matière de Notre mission consiste à effectuer des recherches et à
droits humains depuis l’adoption de la Déclaration. Ils mener des actions pour prévenir et faire cesser les graves
analysent notamment l’adéquation entre la réalité et atteintes aux droits humains, quels qu’ils soient – civils,
les discours tenus et évaluent l’influence que les ini- politiques, sociaux, culturels et économiques. De la liber-
tiatives de défense des droits fondamentaux ont eue té d’expression et d’association à l’intégrité physique et
sur la vie des personnes. Ils soulignent en outre les mentale, de la protection contre les discriminations au
tendances et événements essentiels qui ont illustré droit au logement, ces droits sont tous indivisibles.
l’année 2007 dans chacune de ces régions.
!" " Le présent rapport reflète l’approche d’Amnesty
La partie principale de cet ouvrage est une étude International qui, pour lutter contre les atteintes aux
de la situation des droits humains, pays par pays, droits humains, examine les problèmes qui se posent
de l’Afghanistan au Zimbabwe. Chaque entrée com- et les possibilités de changement qui existent dans un
mence par un résumé de l’état des droits humains pays ou une région donnés. Ces données déterminent
dans le pays traité. Elle expose ensuite les préoc- son action et l’amènent à traiter de tels ou tels sujets
cupations d’Amnesty International sur un certain de préoccupation selon les différents contextes natio-
nombre de questions, au besoin en citant des cas naux. Le fait qu’un thème ou un pays ne soit pas traité
concrets individuels. Puis elle précise quand l’orga- ne signifie pas qu’aucune atteinte aux droits humains
nisation s’est rendue dans le pays, le cas échéant, n’a eu lieu pour le pays ou le thème visé.

Amnesty International - Rapport 2008 9


AMNESTY INTERNATIONAL EN BREF

Amnesty International est un mouvement mondial réunissant des personnes qui œuvrent pour le respect
et la protection des droits humains universellement reconnus. La vision d’Amnesty International est celle
d’un monde où chacun peut se prévaloir de tous les droits énoncés dans la Déclaration universelle des
droits de l’homme et dans d’autres instruments internationaux relatifs aux droits humains.

Afin de poursuivre cet idéal, Amnesty International mène de front ses missions de recherche et d’action
dans le but de prévenir et de faire cesser les graves atteintes aux droits humains, quels qu’ils soient
– civils, politiques, sociaux, culturels ou économiques. De la liberté d’expression et d’association
à l’intégrité physique et mentale, de la protection contre les discriminations au droit au logement, ces
droits sont tous indivisibles.

Amnesty International est financée essentiellement par ses membres et par les dons de particuliers.
Elle ne cherche à obtenir ni n’accepte aucune subvention d’aucun gouvernement pour mener
à bien ses recherches et ses campagnes contre les atteintes aux droits humains. Amnesty
International est indépendante de tout gouvernement, de toute idéologie politique, de tout
intérêt économique et de toute religion.

Amnesty International est un mouvement démocratique. Les principales décisions


politiques sont prises par un Conseil international (CI) qui se réunit tous les deux
ans et qui est composé de représentants de toutes les sections nationales. Le CI élit
un Comité exécutif international (CEI), chargé de mettre en œuvre ses décisions et
dont la composition est la suivante : Soledad García Muñoz (Argentine), Deborah
Smith (Canada anglophone), David Stamps (États-Unis), Pietro Antonioli (Italie),
Vanushi Rajanayagam (Nouvelle-Zélande), Lilian Gonçalves-Ho Kang You
(Pays-Bas), Peter Pack (Royaume-Uni, président), Christine Pamp (Suède) et
Levent Korkut (Turquie). Le poste de secrétaire général d’Amnesty International
est actuellement occupé par Irene Khan (Bangladesh).

Un détenu sur la base navale américaine de


Guantánamo, Cuba (9 octobre 2007).
À la fin de l’année, quelque 275 prisonniers
10 encore sur cette base.
se trouvaient Amnesty International - Rapport 2008
© Brennam Linsley/AP/PA Photos

Amnesty International - Rapport 2008 11


SOMMAIRE
RAPPORT 2008

CHAPITRE I Colombie, 144


Résumés régionaux Congo, 150
Afrique, 19 Corée du Nord, 151
Amériques, 29 Corée du Sud, 153
Asie et Océanie, 39 Côte d’Ivoire, 155
Europe et Asie centrale, 48 Croatie, 157
Moyen-Orient et Afrique du Nord, 56 Cuba, 160
Danemark, 162
CHAPITRE II Égypte, 163
Afghanistan, 71 El Salvador (voir Salvador)
Afrique du Sud, 74 Émirats arabes unis, 169
Albanie, 78 Équateur, 170
Algérie, 81 Érythrée, 172
Allemagne, 84 Espagne, 174
Angola, 86 Estonie, 178
Arabie saoudite, 89 États-Unis d’Amérique, 179
Argentine, 93 Éthiopie, 185
Arménie, 94 Fidji, 188
Australie, 95 Finlande, 190
Autorité palestinienne, 97 France, 191
Autriche, 101 Gambie, 193
Azerbaïdjan, 102 Géorgie, 195
Bahamas, 105 Ghana, 197
Bahreïn, 106 Grèce, 198
Bangladesh, 108 Guatémala, 201
Belgique, 111 Guinée, 203
Bénin, 112 Guinée-Bissau, 205
Biélorussie, 113 Guinée équatoriale, 206
Birmanie (voir Myanmar) Haïti, 208
Bolivie, 115 Honduras, 210
Bosnie-Herzégovine, 116 Hongrie, 211
Brésil, 120 Inde, 214
Bulgarie, 126 Indonésie, 218
Burundi, 128 Irak, 221
Cambodge, 131 Iran, 226
Cameroun, 134 Irlande, 231
Canada, 136 Israël et territoires palestiniens occupés, 233
Chili, 137 Italie, 237
Chine, 138 Jamaïque, 240
Chypre, 143 Japon, 242

12 Amnesty International - Rapport 2008


Jordanie, 243 Russie, 347
Kazakhstan, 246 Rwanda, 352
Kenya, 247 Salvador, 356
Kirghizistan, 251 Sénégal, 357
Koweït, 253 Serbie, 358
Laos, 254 Sierra Leone, 364
Lettonie, 256 Singapour, 366
Liban, 258 Slovaquie, 368
Libéria, 261 Slovénie, 370
Libye, 263 Somalie, 371
Lituanie, 266 Soudan, 375
Macédoine (ex-République yougoslave de), 267 Sri Lanka, 380
Malaisie, 269 Suède, 382
Malawi, 272 Suisse, 383
Mali, 273 Swaziland, 384
Malte, 273 Syrie, 387
Maroc et Sahara occidental, 275 Tadjikistan, 390
Mauritanie, 278 Taiwan, 391
Mexique, 279 Tanzanie, 392
Moldavie, 284 Tchad, 393
Mongolie, 286 Thaïlande, 397
Monténégro, 287 Timor-Leste, 399
Mozambique, 289 Timor-Oriental (voir Timor-Leste)
Myanmar, 290 Togo, 401
Namibie, 295 Trinité-et-Tobago, 402
Népal, 296 Tunisie, 403
Nicaragua, 298 Turkménistan, 406
Niger, 299 Turquie, 408
Nigéria, 300 Ukraine, 412
Ouganda, 305 Uruguay, 415
Ouzbékistan, 308 Vénézuéla, 416
Pakistan, 312 Viêt-Nam, 417
Papouasie-Nouvelle-Guinée, 317 Yémen, 420
Paraguay, 318 Zambie, 423
Pays-Bas, 319 Zimbabwe, 424
Pérou, 320
Philippines, 322 CHAPITRE III
Pologne, 324 État des ratifications de certains
Porto Rico, 327 traités relatifs aux droits humains, 431
Portugal, 327 Traités internationaux, 435
Qatar, 328 Traités régionaux, 441
République centrafricaine, 330
République démocratique du Congo, 332 CHAPITRE IV
République dominicaine, 336 Adresses des sections et structures, 450
République tchèque, 338 Bulletin d’adhésion, 454
Roumanie, 340 Publications, 457
Royaume-Uni, 342 Index, 460

Amnesty International - Rapport 2008 13


LES REPÈRES CONCERNANT LES PAYS
Les données figurant au début de chaque entrée proviennent des sources indiquées ci-après.
Les chiffres sur l’espérance de vie et le taux d’alphabétisation des adultes sont tirés de l’Indicateur du développement
humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), disponible à l’adresse
http://hdr.undp.org/en/media/hdr_20072008_fr_indictables.pdf.
Les derniers chiffres disponibles concernent l’espérance de vie à la naissance (pour 2005) et le taux d’alphabétisation
des adultes (en pourcentage de la population de quinze ans et plus, pour la période 1995-2005).
Sauf indication contraire, les données concernant l’alphabétisation correspondent à des estimations nationales établies
à partir d’enquêtes ou de recensements réalisés entre 1995 et 2005. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du PNUD
ou sur celui de l’Institut de statistique de l’UNESCO (http://www.uis.unesco.org).
Afin de calculer l’IDH, le PNUD a tablé sur un taux d’alphabétisation de 99 % pour certains pays entrant dans la catégorie
des pays à « développement humain élevé ». Dans ces cas, et lorsque l’ONU a omis de préciser cette statistique dans
ses tableaux, nous avons fait de même.
Tous les chiffres concernant la population et le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans portent sur l’année
2007 et proviennent des Indicateurs démographiques, sociaux et économiques du Fonds des Nations unies pour la population
(UNFPA), disponibles à l’adresse http://www.unfpa.org/swp/2007/french/notes/indicators/f_indicator2.pdf.
Le chiffre de la population n’est fourni que pour indiquer combien de personnes sont concernées par les sujets que nous
traitons. Amnesty International reconnaît que ce type d’information a une utilité limitée, et ne prend pas position sur des
questions telles que la délimitation de territoires litigieux ou la prise en compte ou non de certains groupes dans le
décompte de la population.
Certaines entrées de ce rapport omettent d’indiquer des informations en ce qui concerne une partie ou l’ensemble des
catégories figurant dans les repères. Différentes raisons expliquent ces omissions, notamment l’absence de telles
informations dans les tableaux des Nations unies évoqués plus haut.
Les chiffres indiqués dans cet ouvrage sont les derniers disponibles à l’heure de la mise sous presse et leur seul objectif
est de situer le pays dans son contexte. Toute comparaison entre pays doit être faite avec la plus grande précaution,
compte tenu des différences de méthodologie et du caractère temporaire des données fournies.

QUELQUES SIGLES ET ABRÉVIATIONS DE NOMS DE TRAITÉS UTILISÉS DANS CET OUVRAGE


DESC Droits économiques, sociaux et culturels
ONG organisation non gouvernementale
ONU Organisation des Nations unies
PIDCP Pacte international relatif aux droits civils et politiques

UNICEF Fonds des Nations unies pour l’enfance


Convention contre la torture Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants
Convention européenne des droits de l’homme Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales
Convention sur la discrimination raciale Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale
Convention sur la protection des travailleurs migrants Convention internationale sur la protection des droits
de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille

Convention sur les femmes Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes
Deuxième protocole facultatif se rapportant au PIDCP Deuxième protocole facultatif se rapportant au PIDCP, visant à abolir la peine de mort
Protocole à la Charte portant création d’une Cour Protocole relatif à la Charte africaine des droits de l’homme et
africaine des droits de l’homme et des peuples des peuples portant création d’une Cour africaine des droits de l’homme et des peuples
Protocole facultatif à la Convention contre la torture Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture
et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants
Protocole facultatif à la Convention Protocole facultatif se rapportant à la Convention
relative aux droits de l’enfant relative aux droits de l’enfant, concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés
© Elizabeth Dalziel/AP/PA Photos

Chine : devant le bureau des plaintes


de la Cour suprême à Pékin, une mère
cherche à savoir comment sa fille est
morte (1er mars 2007).
16 Amnesty International - Rapport 2008
08
AMNESTY INTERNATIONAL - RAPPORT 2008
CHAPITRE I - RÉSUMÉS RÉGIONAUX

Amnesty International - Rapport 2008 17


© Esdras Ndikumana/AFP/Getty Images

Burundi : des soldats des forces gouvernementales en


patrouille (22 octobre 2007). Pendant les années du conflit
armé, la violence sexuelle était endémique. Aujourd’hui, les
affrontements restent essentiellement localisés dans l’ouest
du territoire mais les femmes et les jeunes filles continuent de
subir des viols et d’autres agressions sexuelles partout dans le
pays, non seulement du fait des forces armées en présence,
mais également au foyer et au sein de leur communauté.
18 Amnesty International - Rapport 2008
AFRIQUE

Soixante ans après la Déclaration universelle


des droits de l’homme RÉSUMÉS
Depuis l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme,
en 1948, le continent a connu de profonds bouleversements. Le pro-
RÉGIONAUX
cessus de décolonisation et la fin de l’apartheid en Afrique du Sud
AFRIQUE
(politique elle aussi mise en place en 1948) sont allés de pair avec
le développement des institutions à l’échelle nationale et un respect
accru de l’état de droit. De nombreux pays d’Afrique subsaharienne
Le système de défense des
comptent désormais avec des sociétés civiles dynamiques et des mé-
droits de la personne en
dias indépendants et diversifiés. Malgré ces évolutions significatives,
Afrique s’est étoffé grâce
le respect des droits fondamentaux de la personne contenus dans la
Déclaration demeure loin d’être une réalité pour tous les Africains.
à la mise en place au niveau
Un terme a été mis aux conflits armés qui sévissaient de longue date régional d’institutions de
en Angola, dans le sud du Soudan, en Sierra Leone et au Libéria. Les protection des droits
répercussions en matière de droits humains se font toujours sentir fondamentaux et à l’adoption
cependant, aussi bien en termes de développement économique et de différents traités dans ce
social que sur le plan politique. Bien que de nombreux États soient domaine. Pourtant, le respect
désormais en voie de démocratisation, la lutte acharnée pour le pou- des droits fondamentaux de la
voir est demeurée un aspect important de la vie politique des pays personne contenus dans la
africains, même lorsqu’ils n’étaient pas en proie à un conflit armé. Déclaration universelle des
Les expériences passées témoignaient de la difficulté à trouver des droits de l’homme demeure
solutions viables et durables aux conflits de la région, en dépit du
loin d’être une réalité pour
rôle joué par l’Organisation de l’unité africaine, puis par l’Union afri-
tous les Africains
caine, dans la prévention et la résolution de ceux-ci. On ne pouvait
que déplorer vivement l’absence de volonté politique de mettre un
terme aux violations des droits humains, qui sont bien souvent à l’ori-
gine des tensions politiques et des dissenssions. Le Conseil de paix
et de sécurité de l’Union africaine ne s’est pas acquitté de la mission
qui était la sienne de suivre la question des droits humains dans les
conflits armés sur le continent.
Le système de défense des droits de la personne en Afrique s’est
étoffé au fil des décennies grâce à la mise en place au niveau régional
d’institutions de protection des droits fondamentaux et à l’adoption
de différents traités dans ce domaine. Ainsi, la Charte africaine des
droits de l’homme et des peuples est-elle entrée en vigueur en 1986
et la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
(Commission africaine) a-t-elle célébré son vingtième anniversaire en
2007. Cependant, bien que les institutions africaines de défense des

Amnesty International - Rapport 2008 19


droits humains se soient développées de manière significative, no-
tamment avec la création de la Cour africaine des droits de l’homme
et des peuples, la Commission africaine était en permanence
confrontée à des obstacles d’ordre financier ou politique. Faute
d’un financement approprié de la part de l’Union, elle dépendait de
soutiens extérieurs pour subvenir à une bonne partie de ses besoins
en personnel. De nombreux États membres se sont par ailleurs révé-
lés peu désireux d’accueillir ses conférences.
Au cours des dernières années, nombreux ont été les pays afri-
cains qui se sont montrés réticents à nouer un dialogue construc-
tif avec les institutions internationales de défense des droits
! À partir du mois de juillet,
humains, notamment avec le Conseil des droits de l’homme
des centaines de familles du
mis en place récemment par les Nations unies. Beacoup ont calqué
quartier d’Iraque, à Luanda
leur attitude sur celle d’une poignée de pays résolus à affaiblir l’ac-
(Angola), ont été expulsées de
tion de ces institutions. Il existe toutefois des exceptions notables et
force lors d’opérations au cours
certains États ont joué un rôle constructif, parfois même courageux,
desquelles leurs maisons ont
auprès des Nations unies en défendant les victimes de graves viola-
été détruites par l’entreprise de
tions des droits humains.
bâtiment Jardim do Éden
(« Jardin d’Éden »)…
Ces opérations visaient à libérer Regard sur 2007
des terrains pour construire un Cette année encore, les droits de nombreux Africains ont été ba-
complexe de logements haut foués. Les droits économiques et sociaux n’avaient aucune réalité
de gamme. Aucune solution de concrète pour des millions de personnes. Les conflits armés internes
relogement ni indemnité n’a qui continuaient de ravager plusieurs États se sont accompagnés de
été fournie. En novembre, deux violations patentes des droits humains, notamment d’homicides illé-
journalistes qui effectuaient un gaux et d’actes de torture (y compris de viols). Dans certains pays,
reportage sur le sujet, António nulle forme de dissidence n’était tolérée. Dans de nombreux autres, la
Cascais, pigiste pour la radio liberté d’expression était restreinte et les défenseurs des droits fonda-
allemande Deutsche Welle, et mentaux étaient en butte à des manœuvres d’intimidation et de harcè-
Alexandre Neto, de la radio lement. Les femmes étaient victimes de discrimination généralisée et
angolaise Despertar, ont été d’atteintes systématiques à leurs droits fondamentaux. Sur l’ensemble
agressés par des membres de du continent, les auteurs d’atteintes aux droits de la personne humaine
la société de sécurité privée et jouissaient de l’impunité.
détenus pendant plus de trois
heures par la police militaire. Droits économiques, sociaux et culturels
Malgré l’augmentation de la croissance économique dans de nombreux
pays au cours des dernières années, des millions d’Africains n’avaient
toujours pas accès aux éléments indispensables à une vie dans la
dignité : logement décent, éducation et soins médicaux. L’instabilité
politique, les conflits armés, la corruption, le sous-développement et
l’insuffisance des investissements dans les services sociaux de base
étaient autant de facteurs qui empêchaient de donner une réalité

20 Amnesty International - Rapport 2008


concrète aux droits économiques, sociaux et culturels des hommes, des
femmes et des enfants d’Afrique.
L’Afrique australe affichait toujours les taux de contamination au
VIH/sida les plus élevés au monde. En Afrique du Sud, la pauvreté
constituait un obstacle à l’accès aux soins et aux traitements pour les
personnes défavorisées vivant en milieu rural, en particulier pour les
femmes. Le droit à la santé de celles-ci était hypothéqué par l’impos-
RÉSUMÉS
sibilité physique de se rapprocher des services de soins, par le coût RÉGIONAUX
des transports, la pénurie de personnel médical, l’insuffisance des AFRIQUE
prises alimentaires journalières et les inégalités liées au genre.
Dans un certain nombre de pays, des familles ont été expulsées de
force de leur domicile afin de laisser place à des projets d’aménagement
ou d’urbanisation. Bien souvent, les gouvernements ne prévoyaient ni L’Union africaine a autorisé
indemnisation ni solution de relogement, privant des centaines de le déploiement d’une force
milliers d’Africains du droit à un abri et à un logement décent. de maintien de la paix en
Somalie, sans toutefois lui
Conflits armés confier explicitement le
Caractérisés par des violations flagrantes des droits humains mandat de protéger les civils
– exécutions illégales, violences sexuelles et enrôlement de mi-
neurs comme soldats, notamment – les conflits armés chroniques
qui rongeaient certains pays avaient des conséquences désastreuses
pour les populations civiles. Les déplacements forcés et les morts
dues aux maladies et aux famines provoquées par les conflits se sont
poursuivis dans des proportions massives.
Les conflits en Somalie et dans l’est de la République démocratique
du Congo (RDC) se sont intensifiés au cours de l’année. En janvier,
l’Union africaine a autorisé le déploiement d’une force de maintien de
la paix en Somalie, l’AMISOM, sans toutefois lui confier explicitement
le mandat de protéger les civils. Moins d’un cinquième des 8 000 sol-
dats initialement prévus avaient été déployés à la fin de l’année.
Le Darfour (au Soudan), l’est du Tchad et le nord de la République
centrafricaine demeuraient en proie aux affrontements et à une insé-
curité généralisée. Au Darfour, les groupes armés en présence se sont
divisés et ont proliféré, faisant encore reculer la perspective d’une
solution politique. En juillet, le Conseil de sécurité des Nations unies
a autorisé le déploiement dans cette région du Soudan d’une force
hybride composée de 26 000 soldats de la paix de l’Union africaine
et des Nations unies. Ce processus a cependant été retardé à la suite
d’obstacles dressés par le Soudan et du fait que les États membres
des Nations unies n’avaient pas fourni le matériel militaire nécessaire
à la mise en place effective de la force. En septembre, le Conseil de
sécurité a autorisé l’organisation d’une opération multidisciplinaire au

Amnesty International - Rapport 2008 21


Tchad et en République centrafricaine, ainsi que la présence d’une
force militaire européenne. Ces forces n’avaient toutefois pas encore
été déployées à la fin de l’année.
Dand le nord du Niger, des affrontements ont éclaté entre les forces
gouvernementales et un groupe d’opposition armé touareg. Ces
heurts ont été émaillés de violations des droits humains.
Des progrès ont été faits en vue de la résolution de certains conflits :
un accord de paix a été signé en mars en Côte d’Ivoire, et les négo-
ciations se sont poursuivies afin de mettre un terme au conflit qui
secouait le nord de l’Ouganda.
La prolifération des armes légères demeurait un problème majeur.
Dans de nombreux cas, les embargos sur les armes imposés par le
Conseil de sécurité des Nations unies étaient violés ou ne faisaient
pas l’objet d’une surveillance suffisante.

Impunité
Les policiers et les autres responsables de l’application des lois
n’avaient que rarement à rendre compte des graves atteintes aux
Pour certaines affaires, droits humains – arrestations et détentions arbitraires, mauvais trai-
les mécanismes tements et actes de torture, entre autres – dont ils avaient pu se

internationaux de justice rendre responsables. L’impunité était la règle dans de nombreux


pays, notamment en Angola, au Burundi, en Érythrée, en Guinée
ont contribué à faire
équatoriale, au Mozambique et au Zimbabwe. Les forces de l’ordre
en sorte que les auteurs
ont fréquemment fait un usage excessif de la force au Bénin,
de crimes au regard du
en Guinée, au Kenya, en Mauritanie, au Nigéria, au Soudan et au
droit international aient à Zimbabwe, entre autres. Rares étaient les enquêtes ouvertes sur ces
répondre de leurs actes épisodes, même lorsque des personnes trouvaient la mort.
Un dispositif d’amnistie était à l’étude au Burundi et une loi en la ma-
tière a été adoptée en Côte d’Ivoire pour les crimes commis lors des
conflits armés qui ont divisé chacun des deux pays. Leurs dirigeants
respectifs ont toutefois affirmé que les responsables de crimes au re-
gard du droit international ne pourraient bénéficier d’une amnistie. Ni
le Burundi ni la Côte d’Ivoire n’ont cependant cherché à enquêter sur
les auteurs des graves violations des droits humains perpétrées lors
des hostilités ou à traduire ces individus en justice. Au Libéria, les
travaux de la Commission vérité et réconciliation s’enlisaient.
Pour certaines affaires, les mécanismes internationaux de justice ont
contribué à faire en sorte que les auteurs de crimes au regard du droit
international aient à répondre de leurs actes.
En avril, la Cour pénale internationale (CPI) a décerné des mandats
d’arrêt à l’encontre de deux hommes impliqués dans le conflit du Dar-
four : Ali Kushayb, chef des milices janjawids, et Ahmad Muhammad
Harun, ministre soudanais des Affaires humanitaires. Tous deux

22 Amnesty International - Rapport 2008


étaient accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.
Le gouvernement soudanais a néanmoins refusé de livrer les accusés
à la CPI.
En mai, le procureur de la CPI a annoncé l’ouverture d’une enquête
en République centrafricaine. Dans le cadre des crimes de guerre et
des crimes contre l’humanité qui auraient été commis en 2003 dans
le district de l’Ituri, en RDC, la CPI a décerné en juillet un mandat
RÉSUMÉS
d’arrêt à l’encontre de Germain Katanga, qui a par la suite été livré RÉGIONAUX
par les autorités du pays. Les responsables de l’Armée de résistance AFRIQUE
du Seigneur (LRA) mis en accusation par la CPI dans le cadre du
conflit en Ouganda, parmi lesquels figurait Joseph Kony, étaient, eux,
toujours en fuite.
Les procès se poursuivaient devant le Tribunal pénal international ! Le 20 septembre, un
pour le Rwanda. L’instance avait entamé sa stratégie d’achèvement caporal des Forces de défense
en proposant de transférer certaines affaires sous la compétence de populaire de l’Ouganda (UPDF),
juridictions nationales, dont celles du Rwanda. Geoffrey Apamuko, a été
En juillet, le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a reconnu trois condamné à mort par
membres du Conseil révolutionnaire des forces armées (AFRC) cou- pendaison pour homicide
pables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Deux volontaire. En Ouganda, les
membres des Forces de défense civile (CDF) ont également été décla- tribunaux militaires ont
rés coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Le continué d’infliger des
procès de Charles Taylor, ancien président du Libéria, a été ajourné sentences capitales et
et devait s’ouvrir en 2008. d’ordonner des exécutions
L’affaire concernant Hissène Habré piétinait. En 2006, l’Union africaine de soldats des UPDF.
avait formulé une requête afin que l’ancien chef de l’État tchadien soit Le nombre exact de soldats
jugé au Sénégal au titre de la compétence universelle pour les crimes exécutés en application du
commis au regard du droit international. Code de justice militaire
demeurait toutefois incertain.
Peine de mort
L’année 2007 a été marquée par un certain nombre de mesures en-
courageantes concernant l’évolution de la peine de mort, ce qui
venait confirmer le fait que les États africains étaient de plus en
plus nombreux à devenir abolitionnistes de droit ou de fait. Si la
sentence capitale demeurait en vigueur dans plusieurs pays, les
exécutions n’ont pas été nombreuses.
Le Rwanda a aboli la peine de mort en juillet. Le Gabon a annoncé en
septembre son intention de faire de même – si le Parlement se pronon-
çait en ce sens. En octobre, le Mali a soumis au Parlement un projet
de loi relatif à l’abolition de la sentence capitale. Dans plusieurs pays,
les condamnations à mort ont été commuées en peines de réclusion à
perpétuité, notamment au Congo, au Ghana et en Zambie.
En décembre, l’Assemblée générale des Nations unies a voté une
résolution appelant à un moratoire sur l’application de la peine de

Amnesty International - Rapport 2008 23


mort : 17 États africains se sont prononcés en faveur du moratoire
et 20 se sont abstenus.
Des exécutions ont cependant eu lieu en Éthiopie, en Guinée équato-
riale, en Somalie et au Soudan. En Ouganda, des tribunaux militaires
ont ordonné l’exécution de soldats. Les informations recueillies par
Amnesty International en 2007 ont révélé qu’au moins sept exécu-
tions avaient eu lieu au cours de l’année précédente au Nigéria, alors
que des représentants du gouvernement avaient officiellement déclaré
qu’aucune peine capitale n’avait été appliquée dans le pays ces der-
nières années.

Violences contre les femmes et les jeunes filles


Même si certains pays ont renforcé leur arsenal juridique dans ce do-
maine, peu de choses ont été dans l’ensemble entreprises pour lutter
contres les violences à l’égard des femmes. Le Ghana et la Sierra Leone
! Une jeune fille de quatorze
ont adopté des lois sur la violence domestique. En Sierra Leone, ce-
ans qui vivait dans le camp
pendant, un projet de loi relatif aux droits de l’enfant n’a été ap-
pour personnes déplacées
prouvé qu’après suppression des dispositions érigeant en infraction
d’Aradip, dans la région du
pénale les mutilations génitales féminines.
Dar Sila (Tchad), a été capturée
Au Kenya, qui a adopté en 2006 la Loi relative aux infractions à ca-
et violée par plusieurs hommes
ractère sexuel, au Libéria, qui s’est lui aussi doté en 2006 d’une nou-
armés après avoir quitté le
velle loi sur le viol, et en Afrique du Sud, où la Loi sur les infractions
cam tôt le matin pour aller
à caractère sexuel et aspects connexes portant modification du Code
chercher du bois, le 30 avril.
pénal a été promulguée en décembre, des femmes et des jeunes filles
ont été victimes de violences généralisées, y compris de viols. Au
Nigéria, un projet de loi visant à incorporer dans le droit nigérian la
Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à
l’égard des femmes [ONU] n’a pas été adopté par le Parlement fédé-
ral, alors que le pays avait ratifié la Convention depuis vingt-deux ans.
De plus, un projet de loi relatif à la violence domestique a été rejeté
au niveau fédéral, bien que différents États, dont celui de Lagos,
aient adopté des dispositions similaires.
Les violences sexuelles demeuraient très répandues lors des conflits,
entraînant des conséquences à vie pour les femmes et les jeunes filles
qui en étaient victimes. Un grand nombre d’entre elles ne bénéficiaient
pas de soins médicaux et psychologiques adaptés et n’avaient pas ac-
cès à la justice. Les auteurs de violences contre les femmes, y compris
de viol, jouissaient presque toujours de l’impunité. De nombreux élé-
ments attestaient le fait que les femmes et les jeunes filles qui avaient
subi des violences sexuelles durant les conflits armés et au lendemain
de ceux-ci au Burundi, en Côte d’Ivoire, en Ouganda et en Sierra Leone
n’avaient pas obtenu réparation. Bien souvent, ces victimes subis-
saient l’opprobre, se voyant encore davantage mises à l’écart.

24 Amnesty International - Rapport 2008


En juillet, les soldats chargés du maintien de la paix dans le cadre
de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) ont été
accusés d’agressions sexuelles généralisées à l’encontre de femmes
et de jeunes filles. Ces allégations ont fait l’objet d’une enquête des
Nations unies et du Maroc – des soldats marocains étaient visés par
les accusations. Les résultats des investigations n’avaient pas été
rendus publics à la fin de l’année. RÉSUMÉS
Dans l’est du Tchad, les femmes et les jeunes filles déplacées en
raison du conflit risquaient d’être victimes de viol ou d’autres formes
RÉGIONAUX
de violence sexuelle lorsqu’elles sortaient des camps de personnes AFRIQUE
déplacées. Il en allait de même au Darfour, où les femmes et les
jeunes filles étaient susceptibles de subir des violences sexuelles
lorsqu’elles quittaient les camps pour aller chercher du bois et de
l’eau ou pour se rendre au marché. Par crainte de représailles, les
femmes s’abstenaient bien souvent de signaler aux autorités les
violences sexuelles dont elles avaient été victimes.
Cette année encore, de nombreux viols et d’autres formes de vio-
lence sexuelle ont été signalés en RDC, en particulier dans l’est du
pays. Parmi les auteurs présumés figuraient des soldats et des poli-
ciers, ainsi que des membres de différents groupes armés. Certains
de ces groupes ont enlevé des femmes et des jeunes filles et les ont
réduites en esclavage sexuel. De nombreuses informations ont fait
état de viols commis dans le cadre du conflit en Somalie par des sol-
dats éthiopiens, des membres des forces du gouvernement fédéral de
transition et des hommes armés.
Au Malawi, des fillettes et des jeunes garçons, âgés parfois d’à peine
dix ans, travaillaient dans des exploitations agricoles. En Mauritanie,
vingt-six années après son abolition officielle,l’esclavage a été érigé
en infraction pénale car certains éléments laissaient penser que les
pratiques esclavagistes n’avaient pas disparu.

Réfugiés, demandeurs d’asile et migrants


Souvent au péril de leur vie, des centaines de milliers d’Africains
ont franchi les frontières de leur pays en quête de protection ou
d’un niveau de vie suffisant.
Des milliers de personnes ont tenté de fuir le conflit armé en Soma-
lie et de gagner le Kenya. En janvier, les autorités de ce pays ont ce-
pendant fermé leur frontière avec la Somalie, en violation du droit
international relatif aux réfugiés. Le Kenya a de plus renvoyé de force
en Somalie des centaines de demandeurs d’asile. Des dizaines de
milliers de personnes ont fui le conflit armé et les violences secouant
le Darfour et la République centrafricaine et se sont réfugiées dans
les pays voisins, en particulier au Tchad. Un grand nombre d’entre

Amnesty International - Rapport 2008 25


elles n’ont pas bénéficié d’une aide humanitaire adaptée.
Au cours de l’année, la Tanzanie a procédé à de nouvelles expul-
sions de personnes originaires du Rwanda, du Burundi et de la RDC
qu’elles accusaient d’être des immigrés clandestins, alors même
que beaucoup d’entre elles avaient sollicité – et pour certaines ob-
tenu – le statut de réfugié. Les autorités ougandaises ont présenté
comme volontaire le retour au Rwanda de 3 000 réfugiés et deman-
deurs d’asile originaires de ce pays. Ceux-ci étaient toutefois nom-
breux à affirmer qu’ils avaient fait l’objet d’un renvoi forcé. Des de-
mandeurs d’asile et des réfugiés ont été expulsés en Érythrée par
le Soudan et le Royaume-Uni, en violation des principes directeurs
émis par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés
(HCR).
Des milliers de Congolais présents dans le nord de l’Angola ont été vio-
lemment expulsés vers la RDC. Un grand nombre de femmes auraient
Les répercussions de la
été violées par des soldats angolais au cours de l’opération.
« guerre contre le
terrorisme » menée par les « Guerre contre le terrorisme »
États-Unis se sont fait de plus Les répercussions de la « guerre contre le terrorisme » menée par
en plus sentir dans la Corne les États-Unis se sont fait de plus en plus sentir dans la Corne de
de l’Afrique et dans d’autres l’Afrique et dans d’autres régions du continent. En janvier, les autorités
régions du continent kenyanes ont arrêté au moins 140 personnes qui tentaient de pénétrer
dans le pays depuis la Somalie. Plus de 80 d’entre elles, détenues au
secret sans inculpation ni jugement en raison de leurs liens présumés
avec le Conseil des Tribunaux islamiques somaliens (COSIC) ou, pour
certaines, avec Al Qaïda, ont été transférées de manière illégale vers
la Somalie, puis vers l’Éthiopie. À la fin de l’année, plus de 40 se
trouvaient toujours au secret dans des lieux de détention clandestins
en Éthiopie.
En Mauritanie, un certain nombre de personnes, dont plusieurs
n’étaient pas de nationalité mauritanienne, ont été arrêtées car elles
étaient soupçonnées d’appartenance à une cellule liée à Al Qaïda. En
juin et en juillet, 14 hommes accusés d’appartenir au Groupe sala-
fiste pour la prédication et le combat (GSPC, groupe armé actif en
Algérie) ont été jugées en Mauritanie.
À la suite de sa visite en Afrique du Sud, le rapporteur spécial des
Nations unies sur la promotion et la protection des droits de l’homme
et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste s’est déclaré
préoccupé par le fait que des migrants pouvaient être maintenus en dé-
tention durant une période de trente jours ou davantage, sans examen
judiciaire obligatoire. Il déplorait également le fait que les autorités ne
respectaient pas le principe de non-refoulement, dans les affaires de
terrorisme présumé, mais pas uniquement.

26 Amnesty International - Rapport 2008


Défenseurs des droits humains et répression
de la dissidence
Dans de nombreux pays d’Afrique, exprimer un point de vue in-
dépendant ou critique s’avérait toujours dangereux. Les groupes
d’opposition politique, les défenseurs des droits humains, les

RÉSUMÉS
journalistes indépendants et la société civile dans son ensemble
étaient exposés à la répression des autorités.
Le champ d’action des défenseurs des droits humains demeurait res-
treint dans de nombreux pays, notamment en Angola, en Érythrée, en
RÉGIONAUX
Gambie et au Rwanda. Dans certains pays, les défenseurs eux-mêmes AFRIQUE
étaient en danger, et en bien des endroits, ils étaient victimes de
manœuvres d’intimidation et de harcèlement, notamment par le biais
de placement sous surveillance ou d’arrestations. ! En février, en Guinée, les
Au Zimbabwe, de nombreuses défenseures des droits humains ont gardes présidentiels ont arrêté
été arrêtées lors de manifestations pacifiques et beaucoup ont été deux personnes travaillant pour
brutalisées par des policiers au cours de leur détention. En RDC, une la radio FM Liberté, dont ils ont
défenseure des droits humains a été violée par un agent des services saccagé les studios. Les soldats
de sécurité alors qu’elle visitait un centre de détention. Les filles d’une ont accusé la station d’avoir
autre militante ont été agressées chez elles par des soldats qui leur ont diffusé des interviews critiques
fait subir des violences sexuelles. à l’égard du président Lansana
Des défenseurs des droits humains ont été arrêtés au Soudan ; cer- Conté. L’un des employés, David
tains auraient été torturés par le Service de la sécurité nationale et Camara, a été interpellé par des
du renseignement. En Éthiopie, deux éminents défenseurs des droits membres des forces de sécurité,
humains ont été condamnés, en décembre, à l’issue d’un procès ini- qui l’ont menacé de mort et ont
que, à une peine de deux années et huit mois d’emprisonnement. écrasé une cigarette allumée
Un militant de premier plan a été assassiné en Somalie. En RDC, les sur son cou. Il a été libéré sans
défenseurs des droits humains demeuraient en butte à des agressions condition deux jours plus tard.
et à des menaces de mort, qui étaient essentiellement le fait d’agents
de l’État.
La marge de manœuvre des militants des droits des lesbiennes, des
gays, des personnes bisexuelles et des transgenres était particuliè-
rement limitée. En Afrique du Sud, au Cameroun, au Nigéria et en
Ouganda, ils étaient la cible d’attaques lancées par différents grou-
pes de la société à la suite de leurs actions de défense et de promo-
tion de leurs droits fondamentaux.
Des individus considérés comme des prisonniers politiques ou
des prisonniers d’opinion étaient détenus au Congo, en Érythrée,
en Éthiopie, en Guinée équatoriale, au Niger et dans la Répu-
blique autoproclamée du Somaliland (Somalie).
Dans un grand nombre de pays, la presse indépendante ne pouvait
travailler sans entraves et le droit à la liberté d’expression était ba-
foué, notamment par des lois visant à restreindre les activités des
médias et par le recours aux arrestations arbitraires de journalistes.

Amnesty International - Rapport 2008 27


En Somalie et en RDC, des journalistes ont été victimes d’assassinat
parce qu’ils avaient simplement exercé leur métier.
Des centaines de personnes ont été tuées ou blessées au début de
l’année en Guinée lors de la répression violente par les forces de sé-
curité des manifestations organisées par les syndicats. Le gouverne-
ment a décrété l’état de siège et transféré aux militaires des pouvoirs
normalement exercés par les autorités civiles. Au Zimbabwe, des cen-
taines de défenseurs des droits humains et de membres de l’opposi-
tion ont été la cible d’une répression violente alors qu’ils exerçaient
leur droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion paci-
fique.
Au Nigéria, les élections d’avril ont été entachées de graves irrégula-
rités et émaillées de violences. Des électeurs, ainsi que des candidats
et leurs sympathisants, ont été menacés et agressés par leurs oppo-
sants et par des groupes armés à la solde de responsables politiques.
Au Kenya, des policiers ont abattu des dizaines de personnes qui par-
ticipaient aux manifestations organisées au lendemain des élections
générales de décembre.

28 Amnesty International - Rapport 2008


AMÉRIQUES

Soixante ans après la Déclaration universelle


des droits de l’homme RÉSUMÉS
Si les droits humains se trouvent actuellement au cœur du projet des
Nations unies, c’est en grande partie grâce aux efforts d’un certain
RÉGIONAUX
nombre de pays d’Amérique latine. En effet, ces droits ne consti-
AMÉRIQUES
tuaient pas réellement une priorité pour les principales puissances de
l’après-guerre – dont les États-Unis – ayant participé à l’élaboration
de la Charte des Nations unies. Toutefois, en 1945, peu de temps En mai 1948, plusieurs
avant la Conférence de San Francisco qui a donné naissance à l’ONU, mois avant l’adoption de la
la Conférence interaméricaine réunie à Mexico décidait de chercher Déclaration universelle des
à intégrer dans la Charte une déclaration des droits transnationale. droits de l’homme,
Cette initiative a abouti plus tard, en 1948, à l’adoption de la Décla- la Conférence interaméricaine
ration universelle des droits de l’homme. Plusieurs mois auparavant, avait adopté le premier
en mai 1948, la Conférence interaméricaine avait proclamé la Décla- document international du
ration américaine des droits et devoirs de l’homme, le premier docu- monde se rapportant aux
ment international du monde se rapportant aux droits humains. droits humains
Dans les années qui ont suivi, cette contribution essentielle à la dé-
fense internationale des droits fondamentaux a été éclipsée par les
régimes militaires qui ont dominé une grande partie de la région. En-
tre les années 1960 et 1985 environ, de nombreux pays d’Amérique
latine ont été dirigés pendant plusieurs années par des gouverne-
ments militaires qui se sont caractérisés par des violations systéma-
tiques et flagrantes des droits humains. Certaines de ces pratiques,
comme les disparitions forcées, sont devenues emblématiques de ces
régimes, mais aussi des campagnes menées par Amnesty Internatio-
nal dans la région au cours de cette période.
La fin des régimes militaires et le retour à des gouvernements civils
élus selon des règles constitutionnelles a mis un terme à l’utilisation
systématique et généralisée, contre les opposants politiques, des mé-
thodes telles que les disparitions forcées, les exécutions extrajudiciai-
res et la torture. Toutefois, les espoirs d’avènement d’une nouvelle ère
de respect des droits humains ont bien souvent été déçus.
La majorité des constitutions garantissent les droits fondamentaux et la
plupart des pays de la région ont ratifié les principaux traités interna-
tionaux relatifs aux droits humains. Les États-Unis constituent dans
ce domaine une exception notable : ils sont l’un des deux seuls pays
à ne pas avoir ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant, et

Amnesty International - Rapport 2008 29


l’un des rares à ne pas avoir ratifié la Convention sur l’élimination de
toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Le gouver-
nement américain a également signalé aux Nations unies qu’il n’avait
pas l’intention de ratifier le Statut de la Cour pénale internationale
(Statut de Rome).
Les régimes autoritaires du passé ont laissé des traces qui se reflè-
tent dans les carences institutionnelles dont continuent à souffrir
de nombreux pays d’Amérique latine, notamment en Amérique cen-
trale et aux Caraïbes. La corruption, le manque d’indépendance des
systèmes judiciaires, l’impunité accordée aux agents de l’État et la
! L’armée des États-Unis faiblesse de certains gouvernements ont sapé la confiance du peuple
maintenait toujours en dans les institutions. Si l’égale protection des citoyens devant la loi
détention pour une durée existe bien dans les textes, elle reste souvent lettre morte dans la
illimitée, sur le territoire pratique, notamment pour ce qui est des catégories défavorisées de
américain, le ressortissant du la population.
Qatar résident aux États-Unis Le fossé entre la loi et la réalité qui perdure dans de nombreux pays
Ali al Marri, que le président de la région trouve ses origines dans les abus commis dans le pas-
Bush avait qualifié de sé en matière d’application des lois, et auxquels les gouvernements
«combattant ennemi» en juin successifs n’ont pas su ou n’ont pas voulu remédier. La police, les
2003. En juin 2007, un collège forces de sécurité et les systèmes judiciaires ont longtemps servi à
de trois juges de la cour d’appel réprimer l’opposition, tout en favorisant la corruption et les intérêts
du quatrième circuit a décidé bien ancrés des pouvoirs économiques et politiques. Cet abus de
que la Loi relative aux pouvoir dure encore de nos jours. Alors que les appareils judiciaires
commissions militaires n’était sanctionnent, voire emprisonnent, des personnes qui sont en grande
pas applicable dans le cas de majorité défavorisées ou dépourvues de moyens d’action, ils punis-
cet homme et qu’il fallait mettre sent rarement les responsables d’abus de pouvoir ou d’atteintes aux
fin à sa détention par l’armée. droits humains.
Le gouvernement a toutefois Bien que les pratiques abusives n’aient pratiquement pas changé,
obtenu la tenue d’une leurs objectifs ne sont plus les mêmes. Les techniques qui servaient
nouvelle audience devant autrefois à réprimer la dissidence sont désormais employées contre
l’ensemble des juges du ceux qui dénoncent les injustices sociales et les discriminations – les
quatrième circuit ; la procédure défenseurs des droits humains, par exemple –, ou contre les person-
était en instance à la nes qu’ils cherchent à aider. Ces militants ont pris la défense d’un
fin de l’année. large éventail de droits au sein de mouvements dynamiques et de
plus en plus assurés. Un ensemble d’organisations, bien éloignées
du système de pensée et des expériences ayant forgé la Déclaration
universelle des droits de l’homme il y a soixante ans, prolongent dé-
sormais la lutte engagée pour que les droits garantis par ce texte
deviennent une réalité.

30 Amnesty International - Rapport 2008


Regard sur 2007
« Guerre contre le terrorisme »
Six ans après le début de ce que l’on a appelé la « guerre contre le
terrorisme », les États-Unis continuaient de maintenir des centaines
de personnes en détention militaire pour une durée illimitée,
sans inculpation ni jugement, en Afghanistan et à Guantánamo
Bay. À ce nombre s’ajoutaient les milliers de détenus en territoire
RÉSUMÉS
irakien.
En juillet, le président George W. Bush a autorisé la poursuite du pro-
RÉGIONAUX
gramme de détention secrète et d’interrogatoire de l’Agence centrale
AMÉRIQUES
du renseignement des États-Unis (CIA). Ce faisant, il rejetait claire-
ment les principes de la Déclaration universelle des droits de l’homme ;
en outre, cette décision n’était qu’un exemple dans la longue
liste des politiques illégales adoptées par le gouvernement des États-
Unis dans la « guerre contre le terrorisme ». En effet, le président
Bush a signé ce décret un an après que deux organes de suivi des
traités des Nations unies eurent fait savoir sans équivoque au gou-
vernement américain que les détentions secrètes constituaient une
violation des obligations internationales des États-Unis.
En 2007, au cours d’une suite d’événements considérés comme cru-
ciaux pour les droits humains, l’attention de ceux qui tentaient d’ob-
tenir justice pour les détenus de Guantánamo s’est concentrée sur la
Cour suprême des États-Unis. En février, la cour d’appel de circuit
du District de Columbia a conclu que les dispositions de la Loi rela-
tive aux commissions militaires privant les tribunaux de la possibilité
d’examiner les requêtes en habeas corpus s’appliquaient à tous les
détenus de Guantánamo. La Cour suprême a dans un premier temps
rejeté un recours formé contre cet arrêt, mais plus tard, en juin, elle a
pris l’initiative très inhabituelle d’annuler ce dernier. Le 5 décembre,
elle a entendu des représentants du gouvernement qui soutenaient
que la procédure de réexamen judiciaire dont les détenus en ques-
tion pouvaient bénéficier, même si elle était limitée, remplaçait de
manière satisfaisante l’habeas corpus, auquel elles avaient effective-
ment droit (ce que le gouvernement contestait).
L’habeas corpus est un principe fondamental de l’état de droit. Des per-
sonnes détenues par les États-Unis et privées de ce recours ont été vic-
times de disparitions forcées, détenues et transférées en secret, torturées,
soumises à d’autres formes de traitements ou châtiments cruels, inhumains
ou dégradants, ou jugées au cours de procès inéquitables. De telles poli-
tiques et pratiques bafouent la vision du monde portée par la Déclaration uni-
verselle des droits de l’homme, soixante ans après son adoption. La Cour su-
prême doit se prononcer sur l’habeas corpus d’ici le milieu de l’année 2008.

Amnesty International - Rapport 2008 31


Les situations de conflit
En Colombie, les civils continuaient de payer un lourd tribut au conflit
armé interne qui sévissait de longue date dans le pays. Bien que le
En Colombie, toutes nombre des personnes tuées ou enlevées ait continué de décroître,
les parties au conflit toutes les parties au conflit – les forces de sécurité, les paramilitaires
commettaient encore et les groupes de la guérilla – commettaient encore des atteintes gra-
des atteintes graves ves aux droits humains. Des centaines de milliers de personnes ont
aux droits humains de nouveau été déplacées en raison des affrontements.

Peine de mort
Pendant de nombreuses années, la politique des États-Unis relative à
la peine de mort s’est inscrite à contre-courant de la tendance aboli-
tionniste dans la région. En 2007, des condamnations à mort ont été
prononcées aux Bahamas, à Trinité-et-Tobago et aux États-Unis, mais
seul ce dernier pays a effectivement procédé à des exécutions. Cer-
tains signes montrent toutefois que même aux États-Unis le soutien
à la peine de mort perd du terrain.
Le 17 décembre, le New Jersey est devenu le premier État américain
depuis 1965 à abolir la peine de mort. Le lendemain, l’Assemblée
générale des Nations unies adoptait une résolution historique appe-
lant à un moratoire mondial sur les exécutions. Soixante ans après
la consécration du droit à la vie et de l’interdiction des châtiments
cruels, inhumains ou dégradants par la Déclaration universelle des
droits de l’homme, et trois décennies après la reprise des exécutions
aux États-Unis, les partisans de la peine de mort sont de plus en plus
sur la défensive dans le monde entier.
Aux États-Unis, les perspectives de la cause abolitionniste sont bien
moins sombres qu’il y a seulement dix ans. Un certain nombre de
facteurs ont contribué à faire évoluer la situation, et notamment la
libération de prisonniers qui ont quitté le couloir de la mort après
avoir été innocentés - plus de 100 depuis 1977, dont trois en 2007.
Après avoir atteint un sommet au milieu des années 1990, le nombre
de sentences capitales prononcées chaque année continue de dé-
croître. On estime qu’un peu plus de 100 personnes ont été condam-
nées à mort aux États-Unis en 2007, alors que, pendant les cinq
années de 1995 à 1999, la moyenne était de 304 par an.
Quarante-deux exécutions ont eu lieu aux États-Unis en 2007. Même
si cela faisait 42 exécutions de trop, ce chiffre annuel est le plus faible
observé depuis 1994. Il s’explique, au moins en partie, par le moratoire
que les États-Unis ont observé sur les injections létales depuis que la
Cour suprême fédérale a accepté de se prononcer, fin septembre 2007,
sur un recours contestant la constitutionnalité de ce mode d’exécution.

32 Amnesty International - Rapport 2008


Au Canada, une décision du gouvernement a suscité de nombreuses
inquiétudes. Les autorités sont en effet revenues sur une politique
établie de longue date consistant à solliciter la grâce pour les res-
sortissants canadiens condamnés à mort à l’étranger. Désormais, le
Canada ne sollicitera plus de grâce si les condamnations sont pronon-

RÉSUMÉS
cées dans une « démocratie respectueuse de l’état de droit ».

Violences contre les femmes


L’Amérique latine a continué de prendre des mesures importantes et
RÉGIONAUX
novatrices pour faire de l’égalité entre les genres une réalité et pour AMÉRIQUES
éradiquer la violence contre les femmes. Le Mexique et le Vénézuéla,
notamment, ont adopté des lois destinées à combattre ce fléau, qui
élargissent la définition de la violence contre les femmes et offrent L’Amérique latine a continué
un ensemble plus exhaustif de mécanismes de protection. Certaines de prendre des mesures
initiatives destinées à lutter contre cette violence – par exemple, la importantes et novatrices
création de postes de police spécialisés au Brésil – pâtissaient tou- pour faire de l’égalité entre
jours en 2007 d’un manque de ressources adéquates et d’incompré- les genres une réalité et pour
hensions persistantes quant à la nature et à l’ampleur du problème. éradiquer la violence
Aux États-Unis, à la suite d’une campagne menée conjointement par contre les femmes
une grande coalition d’organisations, le Congrès a recommandé une
augmentation des fonds destinés à la mise en œuvre la Loi relative à
la violence contre les femmes, un texte législatif fédéral comportant
un ensemble de mesures applicables à l’échelon local et au niveau
des États.
Dans la plupart des cas, les auteurs de ces violences n’ont pas eu à rendre
des comptes, ce qui dénotait une absence de volonté politique persis-
tante dans ce domaine. Les obstacles que rencontraient les femmes
cherchant à obtenir justice étaient, en grande partie, très semblables
d’un pays à l’autre. Les recherches d’Amnesty International ont mis
en évidence un manque flagrant de foyers d’accueil offrant une pro-
tection adéquate, l’insuffisance des formations dispensées aux res-
ponsables de l’application des lois sur les techniques d’enquête – et
notamment les examens médicolégaux –, et l’inadéquation des systè-
mes de poursuites judiciaires, qui ne tenaient pas compte du besoin
de protection des femmes, pas plus qu’ils ne garantissaient le respect
de leurs droits et de leur dignité. Les femmes qui parvenaient à porter
leur affaire en justice étaient souvent victimes de discrimination au
sein de l’appareil judiciaire lui-même, ainsi que de manœuvres d’in-
timidation de la part leurs agresseurs.
Les discriminations en matière de genre étaient souvent aggravées
par d’autres formes de discrimination. Une femme noire, autochtone,
lesbienne ou pauvre doit surmonter des obstacles encore plus grands

Amnesty International - Rapport 2008 33


pour obtenir justice. Par ailleurs, si les agresseurs savent qu’ils peu-
vent battre, violer ou tuer une femme en toute impunité, ces agis-
sements se répandent et s’enracinent encore davantage. Ainsi, aux
États-Unis, les femmes amérindiennes ou autochtones de l’Alaska
victimes de violences sexuelles se heurtent souvent à l’inertie ou à
l’indifférence des autorités. Elles subissent également des niveaux
disproportionnés de viols et de violences sexuelles. D’après le minis-
tère américain de la Justice, le risque pour les Amérindiennes et pour
les femmes autochtones de l’Alaska d’être violées ou victimes d’une
Selon les statistiques du autre forme d’agression sexuelle est 2,5 fois plus grand que pour les
gouvernement canadien, femmes américaines en général. Selon les statistiques du gouverne-
les femmes appartenant aux ment canadien, les femmes appartenant aux populations autochtones
du Canada risquaient cinq fois plus que toutes les autres femmes de
populations autochtones du
mourir des suites de violences. Ces chiffres démontraient l’absolue
Canada risquaient cinq fois
nécessité d’un plan d’action national exhaustif pour lutter contre ces
plus que toutes les autres
violences et protéger les femmes autochtones des discriminations.
femmes de mourir des
suites de violences
Justice et impunité
En avril, à Buenos Aires (Argentine), une cour d’appel fédérale a es-
timé que les mesures de grâce dont avaient bénéficié, en 1989, l’an-
cien dirigeant militaire Jorge Videla et l’ancien amiral Emilio Massera,
pour des crimes sanctionnés par le droit international, étaient contrai-
res à la Constitution et devaient par conséquent être annulées.
En septembre, la Cour suprême du Chili a rendu un arrêt histo-
rique : elle a accepté d’extrader l’ancien président péruvien, Alberto
Fujimori, afin qu’il réponde d’accusations de corruption et d’atteintes
aux droits humains au Pérou.
En novembre, cependant, arguant du fait qu’il y avait prescription,
cette même Cour a acquitté un colonel à la retraite qui était accusé
de la disparition forcée, en 1973, de trois personnes. Bafouant les
normes internationales en matière de droits humains, cette décision
représentait une défaite pour tous ceux qui cherchaient à obtenir jus-
tice et réparation pour les crimes commis sous le régime militaire de
l’ancien président Augusto Pinochet. Au Panamá également, la Cour
suprême a jugé que les disparitions forcées dont s’étaient rendus cou-
pables des agents de l’État à la fin des années 1960 et au début des
années 1970 étaient prescrites.
Au Chili et en Uruguay, les lois d’amnistie restaient en vigueur pour
les crimes commis sous les régimes militaires des années 1970 et
1980. Toutefois, en Uruguay, une cour d’appel a confirmé en sep-
tembre la décision prononcée par une juridiction inférieure de placer
en détention l’ancien président Juan María Bordaberry (1971-1976),

34 Amnesty International - Rapport 2008


en vue de son procès pour participation présumée à 10 homicides.
En décembre, l’ancien président Gregorio Álvarez (1981-1985) a été
arrêté et inculpé en tant que coauteur de la disparition forcée de plus
de 30 personnes.
Au Mexique, un juge fédéral a conclu en juillet que le massacre de

RÉSUMÉS
Tlatelolco, en 1968, était constitutif d’un crime de génocide, mais
que les éléments retenus contre l’ancien président Luis Echeverría
étaient insuffisants pour continuer les poursuites.
Dans la plupart des pays de la région, les enquêtes sur les violations
RÉGIONAUX
des droits humains commises par des agents de l’État demeuraient AMÉRIQUES
insatisfaisantes. Au Brésil, au Salvador, au Guatémala, en Haïti et en
Jamaïque, par exemple, rares étaient les poursuites engagées contre
des responsables de l’application des lois pour ce type de crimes. ! Rufina Amaya, la dernière
Dans de nombreux endroits de la région, les systèmes judiciaires se survivante du massacre
caractérisaient par la corruption, l’inefficacité et l’absence d’une d’El Mozote, est décédée en
réelle volonté politique dès lors qu’il s’agissait de traduire en justice mars de mort naturelle. Selon
des responsables de violations des droits humains. De plus, il était les informations recueillies,
très inquiétant de voir que des agents auteurs de tels actes pouvaient 767 personnes ont été tuées
être jugés par des tribunaux militaires ou de police. En Colombie, par dans ce village et ses environs
exemple, où les forces de sécurité auraient tué plus de 200 personnes en décembre 1980, au cours
en 2007, nombre de ces affaires d’homicide ont été confiées à des tri- d’une opération des forces
bunaux militaires. Ces derniers ont généralement accepté l’assertion armées salvadoriennes. À ce
du personnel militaire selon laquelle les victimes avaient été tuées jour, nul n’a eu à répondre de
lors de combats, et ont classé les affaires sans chercher à obtenir un ces homicides ni des autres
supplément d’information. Au Mexique, la Commission nationale des massacres perpétrés pendant le
droits humains a certes conclu que des militaires avaient sérieuse- conflit armé interne.
ment attenté aux droits fondamentaux d’un certain nombre de civils
au cours d’opérations de maintien de l’ordre, mais elle n’a pas recom-
mandé que ces affaires soient traitées par des tribunaux civils mal-
gré l’incapacité générale des juridictions militaires à rendre la justice
dans les affaires de droits humains.
Quant à l’attitude des États-Unis dans la « guerre contre le terrorisme »,
le non-respect de l’obligation de rendre des comptes pour les violations
des droits humains commises constituait toujours un grave problème,
notamment aux plus hauts niveaux de la chaîne de commandement.

Compétence universelle
De nouvelles lois intégrant le principe de la compétence universelle
ont été adoptées en Argentine et au Panamá. En décembre, le prési-
dent des États-Unis, George W. Bush, a promulgué une Loi relative
à l’obligation de rendre des comptes en cas de génocide. Ce texte
permet d’enquêter et de poursuivre pour génocide toute personne

Amnesty International - Rapport 2008 35


amenée ou localisée aux États-Unis, même si le crime a été commis
à l’étranger.
Aucun progrès significatif n’a été constaté au sujet des poursuites
lancées contre le général José Efraín Ríos Montt, ancien président
du Guatémala, et contre d’autres anciens hauts gradés de l’armée de
ce pays. La Cour constitutionnelle a jugé inapplicables les mandats
d’arrêt et la demande d’extradition concernant le général Ríos Montt
délivrés en 2006 par un juge espagnol. Cette décision, considérée
comme une non-reconnaissance du principe de la compétence uni-
verselle, a suscité de très nombreuses critiques.
En décembre, un juge italien a décerné des mandats d’arrêt contre
146 anciens militaires et responsables politiques d’Argentine, de Bo-
livie, du Brésil, du Chili, du Paraguay, du Pérou et de l’Uruguay. Ces
mandats étaient liés au meurtre et à la disparition forcée, dans le
cadre de l’opération Condor, d’un certain nombre de Sud-Américains
d’origine italienne. Organisée dans les années 1970 et 1980 par au
moins six gouvernements militaires de la région, le plan Condor visait
à éliminer des opposants politiques.

Discrimination économique et sociale


Les nouveaux gouvernements d’Amérique latine et des Caraïbes su-
bissaient des pressions accrues visant à leur faire tenir leurs promesses
Alors que l’on constatait une en matière de lutte contre des inégalités économiques et sociales pro-
tendance persistante à traiter fondément enracinées. Certains programmes de réduction de la pau-
de vastes franges de la vreté ont été salués pour leurs effets positifs, mais d’autres ont été
population comme critiqués parce qu’ils mettaient l’accent sur la charité plutôt que sur
secondaires lors de l’égalité et la concrétisation des droits humains.
l’élaboration de projets de De larges secteurs de la population, notamment les personnes d’ori-
développement économique, gine africaine et les peuples autochtones, restaient exclus de la vie
divers groupes continuaient politique. Ce phénomène était lié aux discriminations et à divers obs-
d’organiser des campagnes tacles bloquant l’accès à un ensemble de services essentiels à la réa-
afin de faire valoir leurs lisation des droits humains. Il s’accompagnait d’une tendance persis-

droits, souvent au mépris des tante à traiter de vastes franges de la population comme secondaires,
ou à les exclure des projets de développement économique. L’ab-
menaces et des manœuvres
sence de transparence et d’obligation de rendre des comptes servait
d’intimidation
souvent à protéger certains intérêts économiques et constituait un
obstacle majeur à la lutte contre la pauvreté et les discriminations.
Divers groupes continuaient néanmoins d’organiser des campagnes
afin de faire valoir leurs droits, souvent au mépris des menaces et
des manœuvres d’intimidation. Au Mexique, par exemple, un grand
nombre d’autochtones et de paysans se sont opposés à des projets
tels que la construction d’un barrage à La Parota. Dans de nombreux

36 Amnesty International - Rapport 2008


pays des Andes du sud, des communautés se sont organisées pour
s’opposer aux activités d’extraction minière qui risquaient d’empiéter
sur des terres protégées ou de nuire gravement à l’environnement.
Plusieurs États, dont le Nicaragua et le Paraguay, n’ont toujours pas
mis en œuvre les décisions de la Cour interaméricaine des droits de

RÉSUMÉS
l’homme relatives aux droits à la terre des peuples autochtones.
Des centaines de militants et de dirigeants communautaires de toute
la région ont dû faire face à des accusations mensongères pour avoir
tenté de protéger les terres de communautés rurales défavorisées
RÉGIONAUX
contre des tentatives d’usurpation illégale, souvent imputables à des AMÉRIQUES
sociétés nationales et multinationales. Certains ont été injustement
condamnés et emprisonnés.
Dans des pays comme le Pérou, la République dominicaine et le Gua- Des mouvements à la fois
témala, les autorités aggravaient l’exclusion sociale en ne fournissant diversifiés et dynamiques
pas de certificats de naissance en bonne et due forme à certaines relèvent pourtant ce défi et
catégories de population. Ceux qui ne disposaient pas de ces docu- développent des formes
ments risquaient de ne pas pouvoir accéder à un ensemble de ser- nouvelles de militantisme et
vices, notamment à l’éducation et à la santé. Ils étaient par ailleurs d’autonomisation. Ils exigent
privés du droit de vote, du droit de participer aux affaires publiques, que l’ensemble des droits
du droit à la sécurité d’occupation de logements et de terres, et d’un consacrés dans la Déclaration
emploi régulier. deviennent, pour tous,
Aux États-Unis, les discriminations raciales se traduisaient, entre
une réalité
autres, par des inégalités dans l’application des lois et dans le sys-
tème pénal ; elles se reflétaient également dans le traitement infligé
par les militaires américains aux étrangers détenus dans le cadre de
la « guerre contre le terrorisme ».
Des lois discriminatoires sanctionnant les relations entre personnes
du même sexe restaient en vigueur aux Caraïbes et en Amérique cen-
trale. Toutefois, au Nicaragua, les dispositions érigeant ces relations
en infraction étaient supprimées dans le nouveau Code pénal.
Le VIH/sida continuait de toucher une plus grande proportion de
femmes que d’hommes ; c’est chez les femmes des Caraïbes (notam-
ment en Haïti et en République dominicaine) que l’on constatait l’inci-
dence la plus forte. Cuba restait l’exception, avec de faibles taux d’in-
fection. Chez les peuples autochtones de la région, les discriminations
devant l’accès aux services de santé se traduisaient par des taux
disproportionnés d’infection par le VIH et de mortalité maternelle.
Quatre pays de la région persistaient à considérer l’avortement comme
une infraction en toutes circonstances : le Chili, le Honduras, le Nica-
ragua et le Salvador. En octobre, près d’un an après que le Nicaragua
eut érigé en infraction pénale toute forme d’avortement, des groupes
de défense des droits des femmes ont signalé que des femmes

Amnesty International - Rapport 2008 37


payaient de leur vie ce retour en arrière dans la protection maternelle.
Leurs recherches ont montré une augmentation de la mortalité mater-
nelle, qui aurait pu être évitée si l’avortement avait été dépénalisé. À
titre de comparaison, à Mexico, les décès liés à des avortements pra-
tiqués dans des conditions peu sûres ont diminué après l’adoption,
en avril, d’une loi dépénalisant l’avortement.
Dans de nombreux pays, il était toujours dangereux de dénoncer les
abus. Des journalistes signalant des affaires de corruption ont été
menacés et attaqués, tout comme des écologistes qui exposaient les
dommages provoqués par la pollution des ressources naturelles, alors
que des millions de personnes en dépendaient.
La Déclaration universelle des droits de l’homme promet d’affranchir
l’individu de la peur et du besoin. Toutefois, dans de nombreux en-
droits de la région, au nord comme au sud, vivre à l’abri du besoin
reste une illusion. Malgré l’extraordinaire augmentation des riches-
ses de ces soixante dernières années, une injustice sociale fortement
ancrée continue de priver des communautés entières des bénéfices
potentiels liés à une telle croissance. Des millions de personnes
restent en butte à l’exclusion sociale et aux discriminations. Des
mouvements à la fois diversifiés et dynamiques relèvent pourtant ce
défi, dans toute la région, et développent des formes radicalement
nouvelles de militantisme et d’autonomisation. Ils exigent que l’en-
semble des droits consacrés par la Déclaration universelle des droits
de l’homme deviennent, pour tous, une réalité.

38 Amnesty International - Rapport 2008


ASIE ET OCÉANIE

Soixante ans après la Déclaration universelle


des droits de l’homme RÉSUMÉS
De nombreux États de la région, par exemple l’Inde et la Birmanie
(Myanmar), venaient d’accéder à l’indépendance lorsqu’ils signèrent
RÉGIONAUX
la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948. Pour eux, ASIE ET OCÉANIE
l’engagement international en faveur d’un monde où tous les êtres
humains seraient « libres et égaux en dignité et en droits » avait une
signification particulière. Depuis 1960, en dépit des
Dans les nombreux pays d’Asie et d’Océanie devenus par la suite mem- disparités observées entre les
bres des Nations unies, du Laos à l’Indonésie en passant par le Cam- pays de la région, la richesse
bodge et Fidji, l’aspiration des citoyens à être « libérés de la terreur en Asie a globalement
et de la misère » était tout aussi forte. augmenté plus vite que
Quelques décennies plus tard, la volonté de se libérer « de la mi- partout ailleurs dans le monde
sère » a manifestement payé, au vu de la formidable émergence de
l’Asie en tant que puissance économique. Depuis 1960, en dépit des
disparités observées entre les pays de la région, la richesse en Asie a
globalement augmenté plus vite que partout ailleurs dans le monde.
C’est en Asie que se trouvent la Chine et l’Inde, les deux pays les plus
peuplés de la planète avec respectivement 1,3 et 1,1 milliard d’ha-
bitants. Ces deux économies affichent aussi des taux de croissance
parmi les plus élevés au monde. Pour autant, tous les habitants ne
bénéficient pas de cette croissance. En Chine comme en Inde, l’essor
économique s’accompagne d’un creusement du fossé entre riches et
pauvres, ce qui ne fait qu’accentuer des discriminations déjà très
répandues dans ces sociétés.
Le défi qui consiste à conjuguer le développement économique effré-
né et les avancées des droits économiques, sociaux et culturels des
populations pauvres de la région est loin d’avoir été relevé.
Cette année encore, la persistance des conflits et les actions de plus en
plus violentes des groupes armés se sont traduites par de graves attein-
tes aux droits humains dans toute la région, menaçant ainsi la sécurité
de millions d’individus. Aucune solution durable n’a été trouvée au
problème des réfugiés et des centaines de milliers de personnes res-
taient déplacées à l’intérieur de leur pays en raison des conflits. Dans
de nombreux États, les forces de sécurité bafouaient les droits humains
(exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées, torture et mauvais
traitements, entre autres) en toute impunité depuis des décennies
sous prétexte de garantir la « sécurité nationale ». Dans plusieurs

Amnesty International - Rapport 2008 39


pays, l’instabilité politique et la réaffirmation de l’autorité de l’armée
– qui passe souvent par l’instauration de l’état d’urgence – ont décré-
dibilisé des institutions qui étaient essentielles pour la protection des
droits humains ou en ont empêché la réforme.
En cette année de célébration de la Déclaration universelle des droits
de l’homme, l’espoir de voir les victimes de violations des droits hu-
mains obtenir réparation reste illusoire dans beaucoup de pays.
Même dans les États où les structures juridiques sont solides et où
les droits fondamentaux sont garantis par la Constitution, des consi-
dérations politiques nuisent souvent à la protection et au respect des
droits humains. Les pays d’Asie et d’Océanie ayant ratifié les princi-
pales conventions des Nations unies montrent certaines réticences
à adopter les protocoles facultatifs instaurant des mécanismes in-
ternationaux pour traiter les plaintes individuelles. Des organismes
nationaux de défense des droits humains existent désormais dans
13 pays, mais leur indépendance et leur efficacité ont souvent été
mises à mal ces dernières années.
Si l’Asie reste la dernière région du monde à ne pas disposer d’un
instrument global de défense des droits humains, le mois de novem-
bre 2007 a toutefois été marqué par une évolution importante dans
ce domaine, puisque les dirigeants des 10 pays membres de l’Asso-
ciation des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) – Brunéi Darus-
salam, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines,
Singapour, Thaïlande et Viêt-Nam – ont célébré le quarantième an-
Les chiffres régionaux niversaire de l’organisation en signant leur première charte officielle,
révélaient un écart dans laquelle ils se sont notamment engagés à créer une instance
grandissant entre riches et sous-régionale de défense des droits humains. Le Forum des îles du
pauvres. Cette année encore, Pacifique a commencé à réfléchir à des mécanismes similaires dans
la création de richesse, très le cadre d’initiatives visant à promouvoir l’intégration et la coopéra-
tion dans le Pacifique.
inégale, a bénéficié de
L’année 2007 a également permis la finalisation du nouveau
manière disproportionnée aux
Conseil des droits de l’homme des Nations unies, dont le Ban-
populations instruites,
gladesh, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, le Japon,
formées et urbaines
la Malaisie, le Pakistan, les Philippines et Sri Lanka sont actuel-
lement membres. Chaque État membre s’est engagé à respec-
ter les droits humains ; à coopérer avec les mécanismes des
Nations unies ; à créer et à maintenir au niveau national des systèmes
solides de protection des droits humains, et à ratifier et à appliquer
les normes internationales. L’avenir dira si les nouveaux mécanismes
dont est doté le Conseil des droits de l’homme, notamment l’examen
périodique universel, faciliteront un contrôle international rigoureux
et l’adoption de mesures contre les membres qui ne respecteront pas

40 Amnesty International - Rapport 2008


leurs engagements, et si ces nouveaux mécanismes amélioreront réel-
lement le quotidien des populations de la région.

Regard sur 2007


Croissance économique, mondialisation et pauvreté

RÉSUMÉS
Dans la région Asie et Océanie, l’année 2007 a été essentiel-
lement marquée par une croissance économique effrénée. Im-
pressionnante sur le plan statistique, celle-ci demeurait plus
discutable au niveau des droits humains. Les chiffres régionaux
RÉGIONAUX
révélaient un écart grandissant entre riches et pauvres. Cette ASIE ET OCÉANIE
année encore, la création de richesse, très inégale, a bénéficié
de manière disproportionnée aux populations instruites, formées
et urbaines. ! Dix personnes en instance
L’économie chinoise a enregistré un taux de croissance de d’expulsion ont trouvé la mort
11,4 p. cent, le plus élevé depuis 1994. Mais cet essor s’est dans l’incendie du centre de
accompagné de tensions sociales et d’une paupérisation de plus détention de Yeosu, en Corée
en plus importante dans certaines zones rurales, ainsi que d’une du Sud, au mois de février.
dégradation de l’environnement. Les protestations véhémentes Dix-sept autres ont été
des paysans n’ont guère eu d’effet sur les expulsions décidées blessées. Les familles des
par les autorités pour réaliser des projets liés notamment à l’ac- personnes décédées ont été
cueil des Jeux olympiques de 2008 à Pékin. En Inde, l’envo- indemnisées. Les autres
lée économique s’est traduite par la marginalisation accrue de détenus ont étérapidement
300 millions de personnes déjà pauvres et vulnérables. L’intérêt renvoyés dans leurs pays
des entreprises (le plus souvent des multinationales) l’a emporté d’origine. Beaucoup n’ont
sur les besoins des plus pauvres : l’exploitation des ressources reçu aucune indemnisation
naturelles a jeté des dizaines de milliers d’individus à la rue, et se sont retrouvés sans
sans espoir de retour ni d’indemnisation. Au Cambodge, des mil- aucun recours pour récupérer
liers de personnes ont été expulsées parce que l’État s’est ap- les salaires qui leur
proprié leurs terrains. étaient dus.
Les migrations intérieures et internationales étaient l’un des prin-
cipaux facteurs de la prospérité économique de la région, mais
elles étaient considérées dans de nombreux pays comme un phé-
nomène indésirable. Les immigrés en situation irrégulière, c’est-
à-dire ceux qui ne possédaient pas les documents les autorisant à
séjourner dans le pays d’accueil, étaient la cible de discrimination,
de violences et d’autres mauvais traitements.
En Malaisie, plus de 20 000 migrants ont été arrêtés par le Corps
des volontaires du peuple (RELA), utilisé par le gouvernement pour
traiter le « problème » de l’immigration « illégale ». Le RELA a
lancé de nombreuses opérations contre des lieux abritant des tra-
vailleurs immigrés, des réfugiés et des demandeurs d’asile. Les occu-
pants étaient très souvent violemment frappés et arrêtés de manière

Amnesty International - Rapport 2008 41


arbitraire. Certains ont été transférés dans des camps de détention
pour immigrés, avec le double risque d’être renvoyés dans leur pays
d’origine et, une fois rentrés, de subir des tortures ou d’autres mau-
vais traitements.
Les migrants vivaient donc sous la menace constante d’être arrêtés
par les autorités, mais ils étaient aussi la cible de violences phy-
siques et psychologiques de la part de leurs employeurs et bénéfi-
ciaient rarement des mêmes avantages et de la même protection que
la main-d’œuvre autochtone.
En 2007, environ 500 000 étrangers résidaient en Corée du Sud,
dont la moitié étaient des travailleurs en situation irrégulière. Beau-
coup étaient soumis à des restrictions qui limitaient considérable-
! Zakia Zaki, qui dirigeait la ment leur mobilité professionnelle et ils n’avaient aucune ou quasi-
station privée Radio de la paix, ment aucune voie de recours à leur disposition pour lutter contre les
a été tuée le 5 juin par des traitements discriminatoires ou autres qu’ils subissaient sur leur lieu
hommes armés qui l’ont abattue de travail.
chez elle, dans la province de
Parwan, dans le centre Conflits armés et répression politique
de l’Afghanistan. La région Asie et Océanie est demeurée l’un des principaux théâtres
Le Syndicat indépendant des d’opération de la « guerre contre le terrorisme » menée par les États-
journalistes d’Afghanistan a Unis, qui cette année encore a influé sur les conflits armés, les rivali-
recensé 53 cas de violences tés et les luttes de pouvoir dans les différents pays et dans la région.
exercées contre des journalistes
En Afghanistan et au Pakistan, les combats entre forces gouverne-
au cours de l’année, tant par le
mentales et groupes armés se sont poursuivis, causant la mort de très
gouvernement afghan que par
nombreux civils et entraînant une détérioration de la situation des
les insurgés talibans.
droits humains fondamentaux. Ces conflits revêtent une grande impor-
Six journalistes ont trouvé la
tance sur le plan géopolitique, dans la mesure où les forces internatio-
mort à la suite de ces attaques.
nales et l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) apportent
un soutien à l’État afghan et où la coalition internationale emmenée
par les États-Unis continue de faire pression sur le Pakistan pour qu’il
s’implique davantage dans la « guerre contre le terrorisme ».
En Afghanistan, le conflit opposant les groupes insurgés au
gouvernement soutenu par les forces internationales s’est intensifié.
Au moins 6 500 personnes, dont environ deux tiers de civils, ont été
tuées dans des violences. Toutes les parties au conflit ont bafoué les
droits humains. Des groupes armés – notamment des combattants
talibans – ont délibérément pris des civils pour cibles, tuant ceux qui
leur semblaient favorables au gouvernement ou aux forces interna-
tionales. Parallèlement, les offensives et les bombardements aériens
des forces internationales ont fait des centaines de morts dans la
population civile. Les forces de sécurité afghanes ont elles aussi pro-
voqué la mort de nombreux civils.

42 Amnesty International - Rapport 2008


Déjà fragilisé, mais soucieux d’apparaître comme un allié de la « guerre
contre le terrorisme », le Pakistan a plongé dans le chaos politique
en novembre, lorsque le général Pervez Musharraf a proclamé l’état
d’urgence et suspendu la Constitution. Ces mesures ont fait suite à
plusieurs recours déposés devant la Cour suprême, qui demandaient
que Pervez Musharraf ne soit pas autorisé à se représenter à l’élec-
tion présidentielle s’il demeurait chef des armées. Une cinquantaine
RÉSUMÉS
de juges appartenant aux plus hautes instances judiciaires du pays
ont été démis de leurs fonctions. La vague de répression qui a suivi
RÉGIONAUX
s’est traduite par une limitation sévère de la liberté d’expression et
ASIE ET OCÉANIE
de mouvement et par la détention arbitraire de milliers d’avocats, de
journalistes et de défenseurs des droits humains. Les élections ont
été programmées pour janvier 2008 et les anciens Premiers minis-
tres Benazir Bhutto et Nawaz Sharif sont rentrés d’exil fin 2007 pour
présenter leur candidature. Le processus électoral a immédiatement
été marqué par un climat de violence, qui a atteint son paroxysme en
décembre avec l’assassinat de Benazir Bhutto.
Dans le reste de la région, on a également assisté à une montée de
la violence et de l’insécurité ainsi qu’à un durcissement de la ré-
pression politique, qui a notamment pris la forme de restrictions à la
liberté d’expression. Les défenseurs des droits humains et les autres
citoyens tentant de faire respecter leurs droits de manière pacifique
s’exposaient à de nombreuses violences. Les enlèvements, les dispa-
ritions forcées, les détentions arbitraires, les actes de torture et les
autres mauvais traitements étaient des pratiques courantes qui res-
taient bien souvent impunies.
En août, des manifestations de grande ampleur ont commencé à être
organisées au Myanmar pour dénoncer les mesures économiques et
les choix politiques du gouvernement. Au moins 31 personnes (plus
vraisemblablement une bonne centaine) ont été tuées lors des opéra-
tions de répression conduites par les autorités, et à peu près autant
auraient été victimes de disparition forcée. Si la première réaction de
la communauté internationale a été ferme, ses protestations étaient
nettement moins audibles à la fin de l’année. Malgré les assurances
données par le gouvernement aux Nations unies à propos d’un retour
à la « normale », les arrestations et condamnations pour motifs poli-
tiques se poursuivaient fin 2007.
Cette année encore, le durcissement du conflit entre les forces gou-
vernementales sri-lankaises et les Tigres libérateurs de l’Eelam ta-
moul (LTTE), un groupe d’opposition armé, s’est accompagné de
disparitions forcées, d’homicides illégaux, d’arrestations arbitraires
et de tortures. Les deux parties en présence s’en sont pris à des

Amnesty International - Rapport 2008 43


civils, les LTTE se rendant en particulier coupables d’attaques
aveugles. Les disparitions forcées relevaient apparemment tou-
jours d’une stratégie gouvernementale anti-insurrectionnelle sys-
tématique et auraient souvent été organisées par les forces de
sécurité ou par des groupes armés complices. La poursuite du
conflit a obligé des centaines de milliers de personnes à partir
de chez elles, en particulier dans le nord du pays. Avec l’inten-
sification des combats, les possibilités d’exprimer une opinion
dissidente sont devenues de plus en plus réduites ; des journa-
listes ont été agressés, enlevés et tués, surtout parmi ceux qui
travaillaient pour des médias tamouls. Malgré l’existence de
preuves accablantes, les autorités n’ont pas mené d’enquêtes en
bonne et due forme sur les homicides illégaux ni poursuivi leurs
auteurs en justice.
Au Bangladesh, l’état d’urgence a été maintenu et les restrictions sé-
vères à la liberté d’expression et de réunion et aux garanties légales
sont restées en vigueur. L’interpellation de centaines de milliers
de personnes aurait été facilitée par des dispositions d’exception
conférant aux forces de l’ordre des pouvoirs très étendus en matière
d’arrestation. Des défenseurs des droits humains et des journalistes
ont été menacés, intimidés et impliqués à tort dans des affaires
montées de toutes pièces. Plus de 100 morts en détention ont été
imputées à des fonctionnaires chargés de l’application des lois,
mais personne n’a eu à répondre de ces décès.

Peine de mort
Dans un monde de plus en plus favorable à l’abolition, les
condamnations à la peine capitale ont été encore très nombreuses
Le secret entourant la peine
dans la région. En Afghanistan, les 15 personnes qui ont été pas-
capitale demeurait un sujet de sées par les armes étaient les premières à être exécutées depuis
préoccupation majeur dans de trois ans. Entre 70 et 110 personnes restaient par ailleurs sous le
nombreux pays de la région. coup d’une condamnation à mort dans ce pays. Au Pakistan, la liste
En Chine, les statistiques sur des crimes passibles de la peine de mort s’est encore allongée et
la peine de mort étaient plus de 100 personnes ont été exécutées en 2007.
encore considérées comme un Le secret entourant la peine capitale demeurait un sujet de préoc-
secret d’État cupation majeur dans de nombreux pays de la région. En Chine, les
statistiques sur la peine de mort étaient encore considérées comme
un secret d’État et, malgré l’évolution positive que représente le ré-
tablissement du contrôle judiciaire des condamnations à mort par
la Cour populaire suprême, la peine capitale continuait d’être très
souvent appliquée. Au moins 470 personnes ont été exécutées en
2007, le chiffre réel étant peut-être bien supérieur.

44 Amnesty International - Rapport 2008


Dans les pays d’Asie et d’Océanie, des condamnations à mort ont de nou-
veau été prononcées non seulement dans des affaires de meurtre mais
aussi pour punir des délits non violents (infractions à la législation sur
les stupéfiants, corruption et autres délits économiques). En Corée du
Nord, des prisonniers politiques et des personnes reconnues coupables
d’infractions économiques ont été pendus ou passés par les armes.
Le Réseau asiatique contre la peine de mort (ADPAN) a constaté avec RÉSUMÉS
inquiétude que la majorité des condamnations à mort prononcées
dans la région concernaient des infractions à la législation sur les stu-
RÉGIONAUX
péfiants. En février, un groupe d’avocats indonésiens défendant cinq
ASIE ET OCÉANIE
personnes condamnées à mort pour ce type d’infraction a fait appel
en faisant valoir que la loi indonésienne sur les stupéfiants contre-
venait au « droit à la vie » garanti par la Constitution. Le recours a Les milliers de femmes
été rejeté en octobre. Au Viêt-Nam, au moins 83 personnes ont été « de réconfort » qui ont été
condamnées à mort pour trafic de stupéfiants. contraintes de fournir des
services sexuels à des soldats
Violences contre les femmes japonais n’ont toujours pas
Les violences liées au genre, y compris les violences sexuelles,
obtenu de véritables excuses
constituaient une menace quotidienne pour les femmes, les jeunes
ni de réparations de la part
filles et les fillettes en raison de l’impunité dont bénéficiaient les
de l’État japonais.
agresseurs présumés, dont certains travaillaient dans la police ou
occupaient des postes de pouvoir. Dans de nombreux pays, les
femmes qui portaient plainte pour viol se heurtaient à de sérieux
obstacles. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, les violences contre les
femmes étaient l’un des vecteurs de la propagation du VIH/sida,
tandis que l’épidémie entraînait à son tour de nouvelles atteintes
aux droits des femmes.
Cette année encore, des femmes ont été victimes de violences conju-
gales et ont subi des violences physiques et psychologiques sur leur
lieu de travail. En Chine, l’augmentation de 120 p. cent du nombre
de violences domestiques observée au premier trimestre 2007 s’expli-
quait par la détermination accrue des victimes à déposer plainte.
Au Pakistan, l’État n’a pris aucune mesure pour éviter que les femmes
subissent des violences au sein de leur foyer ou de leur communauté,
notamment des mutilations, des viols et des crimes « d’honneur », et
pour veiller à ce que les auteurs de ces violences soient poursuivis.
De janvier à octobre, dans la seule province du Sindh, 183 femmes
ont été assassinées au motif qu’elles auraient attenté à « l’honneur »
de leur famille. La swara, une coutume consistant à donner une fem-
me ou une jeune fille en mariage à un ennemi pour mettre un terme
à un conflit, constituait une infraction depuis 2005 et pourtant elle
continuait d’être pratiquée en toute impunité.

Amnesty International - Rapport 2008 45


En mars, l’Indonésie a promulgué la Loi sur la lutte contre les crimes
relevant de la traite des êtres humains. Ce texte a été salué par les
associations locales car il contient une définition de l’exploitation
sexuelle et prévoit l’immunité pour les victimes. Néanmoins, la traite
des femmes et des jeunes filles demeurait répandue dans la région.
Toujours en mars, Taiwan a adopté plusieurs dispositions modifiant la
Loi sur la prévention de la violence domestique, de telle sorte que ce
texte s’applique désormais également aux couples de même sexe et
aux couples non mariés.
À travers le monde, des Parlements ont adopté des résolutions de-
mandant justice pour les femmes victimes du système d’esclavage
sexuel mis en place par le Japon pendant la Seconde Guerre mon-
diale. Les milliers de femmes « de réconfort » qui ont été contraintes
de fournir des services sexuels à des soldats japonais n’ont toujours
pas obtenu de véritables excuses ni de réparations de la part de l’État
japonais. En mars, le Premier ministre, Shinzo Abe, a déclaré qu’il
n’existait aucune preuve établissant que les femmes « de réconfort »
avaient été réduites en esclavage sexuel.

Vers un meilleur respect des droits humains


Dans toute la région, les militants, la société civile et les mouve-
ments sociaux étaient de mieux en mieux organisés pour se mo-
! U Thilavantha, biliser en faveur d’actions et de manifestations visant à dénoncer
le supérieur adjoint d’un divers problèmes, notamment l’impunité dont jouissent souvent les
monastère de Myitkyina, au responsables de disparitions forcées, d’homicides extrajudiciaires
Myanmar, a été battu à mort et de torture, ainsi que les violations des droits des populations
en détention le 26 septembre. marginalisées.
Il avait déjà été passé à tabac En Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Coalition pour mettre fin à la
la veille, lorsque les forces de violence par arme à feu a été formée en réaction à l’inertie des pou-
sécurité avaient investi son voirs publics face à la prolifération et à l’utilisation des armes à feu
monastère. Après la vague de illégales. Les défenseurs des droits de la femme, de plus en plus
répression de septembre, actifs, ont organisé en octobre une manifestation silencieuse très
plusieurs prisonniers (leur médiatisée pour dénoncer les violences faites aux femmes.
nombre n’a pas été confirmé) Au Myanmar, où l’économie était déjà sur le déclin, la hausse du
sont morts en détention des prix du carburant a déclenché des manifestations pacifiques. Des
suites des mauvais traitements moines ont pris la tête du mouvement de protestation national
dont ils avaient été victimes contre la politique économique gouvernementale et ont formé un
pendant leur interrogatoire. nouveau groupe, l’Alliance des moines de Birmanie (ABMA).
Le Laos a ratifié le Pacte international relatif aux droits écono-
miques, sociaux et culturels en février. En octobre, l’adhésion de
la Thaïlande à la Convention contre la torture [ONU] a récompensé
l’action militante menée depuis de nombreuses années par la

46 Amnesty International - Rapport 2008


société civile et d’autres acteurs ; un peu plus tôt, en août, la
Thaïlande avait signé le Statut de Rome de la Cour pénale inter-
nationale.
En Inde, la question du coût de la mondialisation et des consé-
quences de ce processus pour les populations pauvres a fait l’objet
d’un vif débat sous l’impulsion des organisations non gouverne-
mentales et de la société civile. Pour les États de la région Asie et
RÉSUMÉS
Océanie, le défi consiste à faire en sorte que l’essor économique
qui profite aux catégories les plus favorisées dans un petit nombre
RÉGIONAUX
de pays bénéficie progressivement à tous dans tous les pays.
ASIE ET OCÉANIE
Cet objectif ne sera atteint que si les droits humains sont placés
au centre du cadre législatif des pays de la région et si les discours
débouchent sur des actions concrètes.

Amnesty International - Rapport 2008 47


EUROPE ET ASIE CENTRALE

Soixante ans après la Déclaration universelle


des droits de l’homme
En 1948, le continent européen était dévasté par la Seconde Guerre
mondiale. Il allait bientôt subir la division imposée par la guerre froide.
Au long de soixante années, cette situation a modelé les réponses in-
dividuelles ou collectives apportées à la nécessité de s’entendre sur
des intérêts communs, tandis que l’Europe cherchait à atteindre la
prospérité, à assurer sa sécurité et à ancrer l’état de droit.
En l’espace d’une décennie, l’Europe occidentale avait posé les fon-
dations de la future architecture institutionnelle régionale paneuro-
En l’espace d’une décennie,
péenne, ce qui allait lui permettre de créer un système de protection
l’Europe occidentale avait
des droits humains unique au monde et de transformer un ensem-
posé les fondations de la ble initialement limité à une communauté locale du charbon et de
future architecture l’acier en une union dotée de pouvoirs économiques et politiques
institutionnelle régionale mondiaux.
paneuropéenne, ce qui allait Au cours de cette période, le Conseil de l’Europe élaborait le premier
lui permettre de créer un instrument juridique international de protection des droits humains,
système de protection des créait la Cour européenne des droits de l’homme pour veiller à son
droits humains unique application et mettait en place une Assemblée parlementaire. Re-
au monde groupant aujourd’hui 47 États membres, le Conseil de l’Europe a
élargi son dispositif en se dotant d’un commissaire aux droits de
l’homme et de divers organes de suivi. Mais sa vision, centrée sur les
droits humains, la démocratie pluraliste et l’état de droit, perdure.
Les communautés économiques fondées dans les années 1950 ont
évolué pour donner naissance à l’Union européenne. Elle s’est élargie
à de nouveaux États membres issus de l’ancien bloc communiste. Sa
vision s’est approfondie, et elle est devenue une « Union de valeurs »
qui aspire à placer les droits humains au cœur de sa politique inté-
rieure et extérieure.
La conjoncture politique qui régnait en Europe au lendemain de la
Seconde Guerre mondiale a également favorisé l’apparition de l’Organi-
sation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la plus grande
organisation régionale de sécurité du monde, regroupant 56 États par-
ticipants, y compris les pays d’Asie centrale. L’OSCE est le fruit de la
politique de détente mise en œuvre au début des années 1970. Elle
jouait alors le rôle de forum multilatéral pour le dialogue et la négo-
ciation entre l’Est et l’Ouest. Un des acquis importants de l’OSCE, le

48 Amnesty International - Rapport 2008


processus d’Helsinki, est lui-même à l’origine d’une série d’ONG créées
pour surveiller la manière dont les États appliquaient les promesses
faites aux citoyens dans le domaine des droits humains.
Le chemin parcouru pour en arriver là n’a cependant pas été exempt
d’embûches. Au cours des soixante dernières années, l’Espagne, la

RÉSUMÉS
Grèce, le Portugal, la Turquie ont connu des dictatures militaires, tan-
dis que des régimes répressifs s’installaient dans les États du bloc so-
viétique. Des groupes armés ont cherché à faire prévaloir par la force
telle idéologie ou la cause de telle ou telle minorité. De sanglants
RÉGIONAUX
conflits ont éclaté, ici ou là, dans l’ex-Union soviétique et l’ex-You-
EUROPE ET
goslavie en voie de démantèlement. De nouveaux États sont apparus ASIE CENTRALE
sur la scène internationale, ainsi que des territoires au statut indécis,
que la communauté internationale n’a pas reconnus à ce jour.
D’importantes questions se posent encore. Une grande partie de la
Il faut malheureusement
région est stable, mais de nombreux crimes commis lors des récents
conflits sont toujours couverts par l’impunité. Des centaines de mil-
reconnaître que l’Europe,
liers de personnes restent déplacées, et elles ont peu d’espoir de si prompte à se présenter
regagner leur foyer dans un avenir proche. Alors même que dans l’en- comme un modèle en matière
semble la prospérité de la région s’est accrue, cette évolution n’a pas de droits humains, continue
bénéficié à ceux qui sont privés des droits économiques et sociaux les de s’accommoder du gouffre
plus élémentaires en raison de diverses discriminations, à motivation qui sépare les discours de la
raciste ou autre. réalité, les normes de leur
L’Europe continue d’attirer ceux qui cherchent à échapper aux per- application et les principes de
sécutions, à la violence ou à la misère, mais elle ne répond guère à la pratique
leurs attentes, puisqu’elle pratique une politique répressive à l’égard
des migrants en situation irrégulière. La sécurité est au cœur des
préoccupations des États de la région. Elle est pourtant constam-
ment compromise par ceux qui entendent lui subordonner les droits
humains au nom de la lutte contre le terrorisme, voire brandir ce pré-
texte pour étouffer toute dissidence ou empêcher toute contestation
de l’ordre établi.
La région reste une zone d’insécurité pour les innombrables victimes
de la violence domestique.
Enfin, il faut malheureusement reconnaître que l’Europe, si prompte
à se présenter comme un modèle en matière de droits humains, conti-
nue de s’accommoder du gouffre qui sépare les discours de la réalité,
les normes de leur application et les principes de la pratique.
Des États qui avaient adhéré de manière déterminée aux engagements
pris par les institutions régionales ont lancé des attaques tout aussi
déterminées contre les droits humains. Ils ont affaibli ces droits, se
sont soustraits à leurs obligations et n’ont pas témoigné de la volonté
politique nécessaire pour combattre les abus les plus graves.

Amnesty International - Rapport 2008 49


Regard sur 2007
Droits humains et sécurité
La pratique dite des « restitutions » reste l’un des phénomènes les
plus marquants. Des éléments révélés en 2007 permettent en effet
d’affirmer que des États européens se sont rendus complices d’un
programme de détentions clandestines et illégales orchestré par les
États-Unis. La preuve est désormais faite que les autorités de certains
pays ont participé au transfert de personnes vers d’autres pays en
dehors de tout cadre légal, se rendant complices de disparitions for-
! La Cour européenne des cées, de torture et d’autres mauvais traitements sur ceux qui faisaient
droits de l’homme a rendu en l’objet des « restitutions » et des placements en détention secrète.
juillet un arrêt concernant le Les failles du droit qui ont permis à des services de renseignement
meurtre à caractère raciste européens ou autres d’opérer au mépris du droit et les ont dispensés
d’Anguel Dimitrov Iliev, un de rendre des comptes ont également été mises en lumière. Les États
homme d’origine rom mort en ont eu, là encore, une réaction caractéristique en choisissant de se
1996 après avoir été agressé taire et de ne rien faire.
par six adolescents dans la ville Dans bien d’autres domaines, la sécurité prenait le pas sur les droits
de Sumen. La Cour notait que fondamentaux de la personne, ce qui nuisait à l’une comme aux
les autorités avaient reconnu autres. La Chine, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et la Russie ont pour-
que l’agression était inspirée par suivi la coopération qui les liait au nom de la sécurité régionale et de
la haine raciale, mais qu’elles la « guerre contre le terrorisme », au mépris des obligations que leur
n’avaient pourtant rien fait pour imposaient le droit international relatif aux droits humains et le droit
mener dans les meilleurs délais international relatif aux réfugiés. Des personnes ont notamment été
une enquête sérieuse renvoyées de force vers des pays où elles risquaient de subir la torture
sur cette affaire. ou d’autres graves violations de leurs droits.
Faisant peu de cas de la prohibition universelle de la torture, le gou-
vernement britannique a continué d’expulser, sur la foi d’assurances
diplomatiques invérifiables, des personnes représentant, selon lui,
une menace pour la sécurité nationale vers des pays où elles étaient
réellement exposées à de graves violations de leurs droits fondamen-
taux. Il a également tenté de convaincre d’autres États européens,
et jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme, que de telles
« assurances » étaient dignes de foi.
Au Tadjikistan et en Turquie et, l’absence d’équité des procès intentés
au titre de la législation antiterroriste suscitait des préoccupations.

Réfugiés, demandeurs d’asile et migrants


Les étrangers, y compris ceux qui cherchaient à obtenir une protec-
tion internationale, restaient exposés à un ensemble de violations des
droits humains. Hommes, femmes et enfants n’avaient pas accès sans
de grandes difficultés aux procédures de demande d’asile. Certains ont
été placés en détention au mépris de la loi ; d’autres étaient privés de

50 Amnesty International - Rapport 2008


l’assistance et du soutien juridique indispensables. Beaucoup ont
été expulsés illégalement avant que leur demande ne soit examinée.
Certains ont été envoyés dans des pays où ils risquaient de subir des
atteintes aux droits humains. Dans plusieurs pays, les demandeurs
d’asile déboutés se retrouvaient dans un extrême dénuement.
En Belgique, en France, en Suisse et dans d’autres États, de nou-
velles lois restreignant encore davantage les droits des demandeurs RÉSUMÉS
RÉGIONAUX
d’asile et des migrants ont été adoptées.

Racisme et discrimination EUROPE ET


Dans toute la région, les discriminations visant les Roms étaient lar-
ASIE CENTRALE
gement répandues. Ils étaient en grande partie exclus de la vie publi-
que et ne pouvaient jouir pleinement de certains droits, notamment
en matière de logement, d’emploi et de santé. Dans certains pays, les
pouvoirs publics ne veillaient pas à ce que les enfants roms soient ! En novembre, 10 policiers
scolarisés sans être victimes de discriminations. Ils toléraient, et sou- ont été acquittés dans une
vent encourageaient, la création d’écoles ou de classes réservées à affaire de torture concernant
ces enfants, avec parfois un programme d’enseignement restreint. deux femmes, Y. et C., alors
Comme les juifs ou les musulmans, les Roms ont été victimes de cri- qu’elles étaient en garde à vue
mes haineux. En Russie notamment, les agressions racistes se sont à Istanbul, en 2002.
succédé à un rythme alarmant. Elles auraient été notamment
De nombreuses personnes subissaient des discriminations en raison rouées de coups, forcées à se
de leur statut juridique. En particulier, les personnes déplacées en déshabiller puis aspergées de
raison des conflits qui ont affecté ou continuent d’affecter l’ex-You- jets d’eau froide à haute
goslavie et l’ex-Union soviétique se voyaient privées de toute une pression et victimes de
série de droits ou n’en jouissaient que de façon partielle, du fait de tentatives de viol.
leur situation administrative. L’acquittement a été prononcé
En Lituanie, en Moldavie, en Pologne et en Russie, les autorités ont après la production d’un
cette année encore favorisé la persistance d’un climat d’intolérance
nouveau rapport médical,
vis-à-vis des lesbiennes, des gays, des personnes bisexuelles et des
effectué à la demande des
transgenres. Un certain nombre de hauts responsables politiques ont
accusés et n’apportant
ainsi tenu des propos ouvertement homophobes ; des manifestations
« aucune preuve tangible
publiques ont été contrecarrées. En Lettonie, en revanche, un défilé
qu’un crime de torture a été
de lesbiennes, de gays, de personnes bisexuelles et de transgenres,
commis ».
qui avait été interdit les deux années précédentes, a été autorisé en
2007 et la police a assuré la protection des participants face aux
contre-manifestants.

Impunité et obligation de rendre des comptes


Malgré quelques progrès en matière de lutte contre l’impunité des
crimes commis sur le territoire de l’ex-Yougoslavie pendant les conflits
des années 1990, de nombreux auteurs de crimes de guerre et de
crimes contre l’humanité continuaient d’échapper à la justice. En

Amnesty International - Rapport 2008 51


effet, la coopération avec le Tribunal pénal international pour l’ex-
Yougoslavie était insuffisante et les tribunaux nationaux ne faisaient
pas preuve d’une diligence suffisante.
La torture et, plus généralement, les mauvais traitements restaient uti-
! En janvier, le tribunal lisés un peu partout en Europe, souvent pour extorquer des « aveux »
albanais chargé des infractions et dans bien des cas sur fond de racisme. La lutte contre l’impunité
graves a condamné Fatos dans ce domaine se heurtait à plusieurs obstacles : non-respect des
Kapllani et Arben Osmani à des garanties légales par la police, impossibilité de bénéficier rapidement
peines respectives de seize et des services d’un avocat, crainte des représailles chez les victimes,
quinze ans d’emprisonnement, absence d’un système indépendant, doté de ressources suffisantes,
pour s’être rendus coupables pour le suivi des plaintes, ou encore corruption de la police et de
d’un trafic d’enfants à l’appareil judiciaire. En Bosnie-Herzégovine, en Espagne, en Moldavie,
destination de la Grèce et pour en Ouzbékistan, en Russie, au Turkménistan, en Turquie et en Ukraine,
avoir forcé les victimes à se en particulier, l’absence d’enquêtes promptes, approfondies et im-
prostituer ou à mendier. partiales entretenait une véritable culture de l’impunité.
La protection des témoins
demeurant un aspect critique, Peine de mort
les victimes répugnaient souvent La région a enregistré des progrès significatifs en matière d’abolition
à déposer une plainte à la police de la peine de mort. Au mois de mai, le Kazakhstan a réduit le nombre
contre les trafiquants, d’infractions passibles de la peine capitale et seule une infraction à
par crainte de représailles. la législation contre le terrorisme en relève encore. Il a maintenu son
Le personnel du service de moratoire sur les exécutions, à l’instar du Tadjikistan. Le Kirghizistan
protection des témoins du et l’Ouzbékistan ont promulgué en juin des textes législatifs rempla-
ministère de l’Intérieur a suivi çant la peine de mort par une peine d’emprisonnement de longue
une formation. En avril, le durée ou à vie. L’Ouzbékistan a toutefois refusé d’adopter un mora-
gouvernement a approuvé un toire sur les exécutions jusqu’à l’entrée en vigueur de ces nouvelles
ensemble de mesures relatives à dispositions, prévue au début de l’année 2008.
la prise en charge des victimes. À contre-courant, la Biélorussie semblait vouloir s’enfermer dans son
En novembre, la police aurait rôle de dernier État d’Europe exécutant encore des condamnés. Dans
néanmoins engagé des ce pays, comme dans d’autres, le secret restait un problème. Le corps
poursuites contre une jeune fille de la personne exécutée n’était pas remis à sa famille et le lieu où il
de dix-sept ans pour « absence était inhumé n’était pas révélé. L’État ne publiait pas de statistiques
de signalement d’un crime », sur l’usage de la peine de mort.
après que celle-ci eut refusé
de communiquer l’identité des Violences contre les femmes
trafiquants dont elle avait été La violence domestique visant les femmes, les jeunes filles et les
victime à l’âge de quatorze ans. fillettes restait omniprésente dans la région, indépendamment des ca-
Elle avait été contrainte de se
tégories d’âge ou des groupes sociaux. Elle prenait des formes diver-
prostituer après avoir été
ses : injures, tortures psychologiques, sévices (notamment sexuels),
envoyée en Italie.
asservissement économique, meurtre, etc. Sur la totalité des femmes
ayant subi des violences, seule une faible proportion signalait ces agis-
sements. Certaines victimes redoutaient de subir les représailles de

52 Amnesty International - Rapport 2008


leurs compagnons violents ou d’être accusées d’infractions diverses.
D’autres facteurs pouvaient expliquer le nombre réduit de plaintes,
par exemple le sentiment de gêne, la crainte d’attirer la « honte »
sur sa famille, l’insécurité financière, une situation juridique incer-
taine pour certaines étrangères, l’absence de centres d’accueil ou de

RÉSUMÉS
mesures de protection efficaces, pour les femmes comme pour leurs
enfants, et surtout l’impunité dont bénéficiaient habituellement les
auteurs des violences.
Les femmes doutaient en outre de la capacité des autorités concernées
RÉGIONAUX
à traiter effectivement ces violences comme une infraction pénale, et
EUROPE ET
non comme une affaire du domaine privé. Ce manque de confiance ASIE CENTRALE
et le faible taux de plainte qui en résultait nuisaient aux femmes en
quête de justice, mais également aux efforts de lutte contre la violence
domestique au sein de la société, en masquant l’étendue et la nature
exactes du problème.
Si quelques évolutions positives ont été constatées en matière de
protection légale, des carences fondamentales subsistaient. Ainsi,
certains pays n’avaient pas de lois faisant de la violence dans la fa-
mille une infraction pénale spécifique, et beaucoup ne procédaient à
aucune collecte exhaustive de données statistiques dans ce domaine.
En Géorgie, depuis l’adoption d’une nouvelle Loi sur la violence do-
mestique, en 2006, la police et les tribunaux n’hésitent plus à pren-
dre ou à entériner des mesures de protection et autres ordonnances
de restriction. Malheureusement, certaines dispositions essentielles
de cette loi n’ont pas été appliquées de manière suffisamment rapide
et complète, et le nombre de foyers d’accueil pour victimes de la vio-
lence domestique restait insuffisant. L’Espagne a adopté un certain
nombre de mesures allant dans le bon sens. Un protocole a notam-
ment été élaboré à l’intention du personnel de santé amené à s’oc-
cuper de victimes de la violence domestique. Les femmes immigrées
restaient cependant particulièrement exposées à ce type de violence
car elles subissaient toujours une certaine discrimination, dans les
textes comme dans la pratique, lorsqu’elles voulaient saisir la justice
ou bénéficier d’aides de première nécessité (assistance financière,
suivi psychologique, accès aux foyers, etc.).

Traite des êtres humains


Dans toute l’Europe, des femmes, des hommes et des enfants étaient
victimes de la traite, voués à l’exploitation dans l’économie parallèle,
en tant qu’employés de maison, ouvriers agricoles, manœuvres dans
l’industrie ou le bâtiment, ou dans le secteur hôtelier, ou contraints
à la prostitution. La pauvreté, la corruption, le faible niveau d’études

Amnesty International - Rapport 2008 53


et la désintégration des structures sociales contribuaient à la généra-
lisation de ces pratiques.
Lorsque les pouvoirs publics se trouvaient en présence de personnes
soumises à la traite, plutôt que de les considérer comme les victimes
d’un crime odieux, ils les traitaient fréquemment comme des délin-
quants, des étrangers en situation irrégulière ou de simples instru-
ments au service du système judiciaire. Lorsqu’une assistance était
offerte à une victime de la traite pour l’aider à surmonter l’épreuve
qu’elle avait vécue, c’était souvent à la condition qu’elle accepte de
coopérer avec la justice, dans le cadre de poursuites engagées contre
les trafiquants. Or, bien souvent, en acceptant de coopérer, la victime
prenait de gros risques et mettait également ses proches en danger.
Il était rare que les victimes bénéficient d’un véritable accès à la jus-
tice, comportant des réparations avec indemnisation et réinsertion.
Les étrangers ne bénéficiant pas du droit au séjour dans le pays dans
lequel ils avaient été repérés étaient fréquemment renvoyés, sans que
soient pris en compte les risques qu’ils pouvaient courir à leur retour
chez eux (retomber sous la coupe des trafiquants, faire l’objet de re-
présailles ou d’autres vengeances, etc.).
De nombreux États appliquaient une politique qui avait le défaut de
ne pas être fondée sur le respect et la protection des droits des victi-
mes. En Grèce, par exemple, la grande majorité des femmes victimes
de la traite n’étaient pas identifiées comme telles par les autorités
et n’étaient donc pas à même d’exercer leur droit à la protection
La Convention sur la lutte et à l’assistance. En Suisse, les personnes ayant subi la traite des
contre la traite des êtres êtres humains pouvaient bénéficier d’un permis de séjour temporaire
humains a atteint le stade des pendant toute la durée de la procédure judiciaire dans laquelle elles
10 ratifications, ce qui signifie étaient appelées à témoigner, mais elles le perdaient lorsque le pro-
qu’elle va entrer en vigueur cès était terminé.
Il y a toutefois eu une bonne nouvelle en 2007, puisque la Convention
sur la lutte contre la traite des êtres humains [Conseil de l’Europe] a
atteint le stade des 10 ratifications, ce qui signifie qu’elle entrera en
vigueur dans les États parties à compter du mois de février 2008. Au
Portugal, les victimes de la traite n’étaient plus considérées par les
autorités comme des migrants en situation irrégulière.

Répression de la dissidence
Dans la région, on constatait en de nombreux lieux une diminution
de la place accordée aux voix indépendantes et à la société civile,
du fait d’attaques persistantes contre la liberté d’expression et d’as-
sociation. En Turquie, des lois réprimant l’expression non violente
d’opinions dissidentes étaient toujours en vigueur. Des avocats, des

54 Amnesty International - Rapport 2008


journalistes et des défenseurs des droits humains ont notamment
été les victimes d’actes de harcèlement, de menaces, de procédures
judiciaires injustes et d’agressions. Au lendemain de l’assassinat du
journaliste turco-arménien Hrant Dink, une atmosphère d’intolérance
s’est abattue sur le pays.

RÉSUMÉS
En Ouzbékistan, la liberté d’expression et de réunion était plus que
jamais battue en brèche ; les pressions exercées sur les défenseurs
des droits humains, les militants politiques et les journalistes in-
dépendants ne se relâchaient pas. En Biélorussie, la répression
RÉGIONAUX
continuait de frapper la société civile. Toute activité publique non
EUROPE ET
approuvée par l’État, y compris dans le domaine religieux, était ASIE CENTRALE
passible de poursuites. Le droit à la liberté d’expression, d’associa-
tion et de réunion était totalement bafoué. Au Turkménistan, bien
que le nouveau chef de l’État ait pris sur certains points une orien-
tation différente de celle de son prédécesseur, il n’y a eu aucune ! Âgée de soixante-seize ans,
amélioration réelle en matière d’exercice des droits humains. Des Soumaïa Abzouïeva aurait été
dissidents, des journalistes indépendants, des militants de la so- rouée de coups par un groupe
ciété civile et des membres de minorités religieuses auraient été de jeunes gens, le 9 janvier,
harcelés, arrêtés ou jetés en prison. En Azerbaïdjan, les journa- alors qu’elle se rendait au
listes indépendants et d’opposition risquaient l’emprisonnement marché d’Argoun, en
pour diffamation et étaient souvent harcelés par des agents de la Tchétchénie. Elle s’efforçait
force publique. Certains ont été agressés par des inconnus. Deux d’obtenir qu’une enquête soit
titres à grande diffusion de la presse d’opposition ont dû cesser de ouverte sur la mort de son fils,
paraître, et les éditions de journaux d’opposition comportant des tué en 2005. Selon son
reportages politiquement sensibles ont été saisies ou interdites à témoignage, elle aurait été
la vente par des autorités locales. menacée à plusieurs reprises
Les autorités russes rejetaient avec une intolérance croissante toute par les hommes qui étaient
opinion dissidente ou toute critique, dénonçant de telles positions venus arrêter ce dernier au
comme « antipatriotiques ». L’année a été marquée par une campagne domicile familial et l’avaient
de répression portant atteinte aux droits civils et politiques, notam- emmené. Ces hommes étaient
ment à l’approche des élections législatives de décembre. L’action soupçonnés d’appartenir aux
des ONG était toujours entravée par des tracasseries administratives forces de sécurité tchétchènes.
imposées par des modifications de la législation. En Tchétchénie
et, plus largement, dans le Caucase du Nord, les personnes qui
cherchaient à obtenir justice étaient en butte à des actes d’intimi-
dation et de représailles.
Malgré les menaces, les intimidations et les arrestations, les dé-
fenseurs des droits humains de toute la région, fidèles aux idéaux
de 1948, ont fait preuve de détermination dans la poursuite de
leurs actions, incitant d’autres personnes à les rejoindre afin d’ob-
tenir des changements durables et de promouvoir le respect des
droits de chacun.

Amnesty International - Rapport 2008 55


MOYEN-ORIENT
ET AFRIQUE DU NORD

Soixante ans après la Déclaration universelle


des droits de l’homme
Il y a soixante ans, des représentants de plusieurs pays du Moyen-
Orient ont participé aux négociations qui ont débouché sur l’adop-
tion de la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’Égypte,
l’Irak, l’Iran, le Liban et la Syrie étaient au nombre des 48 États qui
ont eu la clairvoyance d’adopter ce texte. L’Arabie saoudite était l’un
des huit pays qui se sont abstenus, parmi lesquels figuraient aussi
l’Union soviétique et le régime d’apartheid de l’Afrique du Sud.
On aurait pu s’attendre à ce que, ayant bénéficié d’un tel soutien
au départ, la Déclaration universelle des droits de l’homme ait, six
décennies plus tard, un impact plus fort sur la vie des habitants du
Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Pourtant, la région accuse un
retard par rapport à l’Afrique, aux Amériques et à l’Europe dans le
domaine de l’élaboration de cadres juridiques et de systèmes de
mise en œuvre efficaces de la promotion et de la protection des
droits fondamentaux des personnes. Certains États, tels l’Arabie
saoudite et plusieurs des petits États du Golfe, n’ont même pas
On aurait pu s’attendre à encore adhéré aux deux traités internationaux fondamentaux qui
ce que, ayant bénéficié découlent directement de la Déclaration universelle des droits de
d’un tel soutien au départ, l’homme – le Pacte international relatif aux droits civils et poli-
la Déclaration universelle tiques (PIDCP) et le Pacte international relatif aux droits écono-
des droits de l’homme ait, miques, sociaux et culturels (PIDESC) –, que la plupart des autres
six décennies plus tard, un pays ont ratifiés depuis de nombreuses années. De même, l’Iran est
impact plus fort sur la vie des l’un des très rares États qui n’est pas encore partie à la Convention

habitants du Moyen-Orient et sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard


des femmes.
d’Afrique du Nord
Il aura même fallu attendre le soixantième anniversaire de la
Déclaration universelle des droits de l’homme pour que la Charte
arabe des droits de l’homme entre en vigueur. Cet instrument
contient des éléments positifs qui vont au-delà des droits énon-
cés dans les traités internationaux relatifs aux droits humains,
mais aussi des aspects très négatifs – par exemple, il ne prohibe
pas l’exécution de mineurs –, que des États pourraient être ten-
tés d’utiliser pour réduire leurs obligations au regard de normes
universelles contraignantes.

56 Amnesty International - Rapport 2008


La lenteur avec laquelle le système international de protection des
droits humains s’est mis en place au Moyen-Orient et en Afrique du
Nord est due à un ensemble de raisons complexes. Dans une cer-
taine mesure, la Déclaration universelle des droits de l’homme a été
présentée par de nombreux dirigeants comme une tentative d’impo-

RÉSUMÉS
ser des valeurs « occidentales » au lendemain de la Seconde Guerre
mondiale. C’est ainsi que les références à la non-discrimination se
heurtaient aux systèmes juridiques et coutumiers en vigueur dans les
pays musulmans et aux idées à propos de la liberté de religion ainsi
RÉGIONAUX
qu’au rôle et au statut différents des hommes et des femmes.
MOYEN-ORIENT
De tels problèmes auraient toutefois pu être surmontés en l’absence ET AFRIQUE DU NORD
d’autres événements décisifs qui ont eu lieu en 1948, à savoir la
création de l’État d’Israël et la dépossession de la population palesti-
nienne qui en a résulté. La création d’un État juif au cœur du monde
Les gouvernements de la
arabo-musulman a eu l’effet d’un cataclysme, provoquant dans les
région continuent de
faits un état de guerre permanent entre Israël et ses voisins arabes.
privilégier la «sûreté de
La dépossession des Palestiniens et la création d’une population de
réfugiés en exil ont engendré une situation difficile qui n’a toujours
l’État» et la «sécurité
pas été réglée et qui est ponctuée de flambées récurrentes de vio-
publique» au détriment des
lence entre Israël et ses voisins, la plus récente étant la guerre de droits humains et de la vie
trente-quatre jours qui a opposé en 2006 Israël et le Hezbollah. de leurs citoyens
Les sentiments des populations sont souvent exploités pour des rai-
sons d’opportunité politique. C’est ainsi que le gouvernement syrien
et, dans une certaine mesure, le gouvernement égyptien utilisent la
« menace » représentée par Israël pour justifier le maintien de l’état
d’urgence depuis des décennies, tandis qu’Israël invoque la « me-
nace » que constituent ses voisins arabes pour justifier sa politique
militariste et obtenir un soutien occidental permanent. L’incapacité
de la communauté internationale à mettre un terme à l’occupation
militaire israélienne des territoires palestiniens et à parvenir à une
solution durable qui reconnaisse et garantisse les droits fondamen-
taux des Israéliens et des Palestiniens a des répercussions négatives
pour toute la région et reste une source potentielle de confrontation à
l’échelle de la région ou de la planète.
Les gouvernements de la région continuent de privilégier la « sûreté
de l’État » et la « sécurité publique » au détriment des droits hu-
mains et de la vie de leurs citoyens. Cette attitude s’est renforcée de-
puis le déclenchement de la « guerre contre le terrorisme ». Dans de
nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, les atteintes
graves aux droits humains conservaient un caractère à la fois généra-
lisé et endémique. En dépit du discours sur la démocratie, la bonne
gestion des affaires publiques et l’obligation de rendre des comptes,

Amnesty International - Rapport 2008 57


le pouvoir reste largement concentré entre les mains de petites élites
– l’oligarchie cléricale en Iran, des civils qui entretiennent des liens
étroits avec l’armée en Algérie, en Égypte et en Tunisie, des groupes
religieux minoritaires dans les pays du Golfe, et les baasistes – des
laïcs – en Syrie. Ces groupes n’ont pratiquement pas de comptes à
rendre à ceux qu’ils gouvernent.
Dans toute la région, de tout-puissants services de sécurité et de ren-
seignement assurent le maintien du pouvoir de l’État et répriment la
dissidence ainsi que le débat. Les personnes qui expriment leur opi-
nion risquent d’être arrêtées de manière arbitraire et détenues sans
jugement, d’être torturées et maltraitées par des membres de services
de sécurité que leurs supérieurs laissent agir en toute impunité. Les
victimes de ces violations de droits hummains n’ont le plus souvent
pas accès à des voies de recours ni à une réparation. Les tribunaux,
guère indépendants, sont inféodés au pouvoir exécutif.
Auparavant, les gouvernements occidentaux au moins dénonçaient
ces agissements et appelaient au changement, même s’ils n’étaient
pas disposés à mettre en danger leurs intérêts économiques et avaient
eux-mêmes mené des politiques des plus répressives durant la pério-
de coloniale. Depuis le 11 septembre 2001, toutefois, les critiques
se sont tues. Dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme », les
États-Unis et d’autres pays occidentaux ont trouvé des alliés parmi
les services de sécurité et de renseignement de quelques-uns des
régimes les plus répressifs de la région. Ils ont « restitué » en secret
des suspects à des pays tels que l’Égypte, la Jordanie et la Syrie,
afin qu’ils soient détenus, interrogés et torturés, et en ont renvoyé
d’autres en Algérie et en Tunisie en dépit des risques encourus. En
agissant de la sorte, ils ont non seulement violé le droit international,
mais aussi contribué à établir fermement les méthodes illégales des
services de sécurité de la région.
Aujourd’hui, l’espoir de réforme est essentiellement incarné par la
jeunesse de la région, qui est chaque jour plus nombreuse à se de-
mander pourquoi elle ne peut pas jouir de ses droits fondamentaux
inaliénables. L’audience croissante des chaînes diffusées par satellite
et l’usage de plus en plus répandu d’Internet ne permettent plus de
fermer aussi facilement l’espace de débat.
Les présupposés des élites au pouvoir dans la région sont remis en
question. Celles-ci sont soumises à des pressions pour s’adapter et
rendre des comptes aux populations qu’elles représentent. La trans-
formation a démarré peu à peu et les signes sont visibles partout : les
campagnes Un million de signatures et Stop Stoning Forever lancées
par des défenseurs des droits humains en Iran, les protestations des

58 Amnesty International - Rapport 2008


juges égyptiens qui réclament une plus grande indépendance du pou-
voir judiciaire, l’émancipation des femmes au Koweït, les initiatives
du Maroc pour aborder la question des atteintes aux droits humains
commises dans le passé et abolir la peine de mort, la détermination
dont font preuve les signataires de la Déclaration de Damas empri-

RÉSUMÉS
sonnés en Syrie, et les efforts de rapprochement entre les commu-
nautés menés par des organisations israéliennes et palestiniennes
qui œuvrent en faveur des droits humains.
RÉGIONAUX
Regard sur 2007 MOYEN-ORIENT
Conflit ET AFRIQUE DU NORD
En 2007, près de cinq ans après l’invasion menée par les États-Unis
et qui a entraîné le renversement de Saddam Hussein, le conflit en
Irak n’a guère perdu en intensité. Au début de l’année, le président
! En Irak, Mostafa Ahmad,
américain George W. Bush a envoyé 26 000 soldats supplémentai-
un réfugié palestinien, a été
res dans le cadre d’une « montée en puissance » ayant pour but
enlevé au mois d’août, par des
d’améliorer la sécurité. Pourtant les atteintes aux droits humains,
hommes armés qui
commises par toute une série d’acteurs – groupes armés et milices
appartenaient semble-t-il
sunnites et chiites, forces du gouvernement irakien et troupes de la
à l’Armée du Mahdi.
Force multinationale (FMN) dirigée par les États-Unis – sont restées
Deux jours plus tard, les
très nombreuses. Plusieurs milliers de personnes ont été tuées, et
ravisseurs de ce chauffeur de
d’autres ont été atrocement mutilées et torturées lors de violences
taxi ont utilisé son téléphone
interconfessionnelles. De nombreux Irakiens ont été contraints
mobile pour dire à sa famille
de quitter leur foyer : quelque deux millions étaient réfugiés dans
de venir récupérer le corps à
les pays voisins et 2,2 millions d’autres étaient déplacés à l’inté-
la morgue. Il avait été torturé
rieur de l’Irak. À la fin de l’année, des sources gouvernementales
au moyen d’une perceuse,
américaines et irakiennes ont avancé que la « montée en puissan-
ses dents avaient été
ce » avait été efficace et qu’elle avait entraîné une baisse du nom-
arrachées, et il présentait six
bre de victimes civiles ainsi que le retour de réfugiés. Les attaques
blessures par balles.
restaient néanmoins fréquentes et les conditions de vie de la plu-
part des Irakiens étaient très dures. Plus de 60 000 personnes
étaient détenues sans procès par les autorités irakiennes et par la
FMN dirigée par les États-Unis. Les forces de sécurité irakiennes
avaient régulièrement, et en toute impunité, recours à la torture ;
les personnes accusées d’attaques et d’homicides étaient jugées
lors de procès inéquitables et, de plus en plus souvent, condam-
nées à mort.
Vers la fin de l’année, des troupes turques ont été déployées le long
de la frontière irakienne en vue de lancer des attaques contre des
séparatistes kurdes de Turquie basés en Irak. Les déclarations de
plus en plus véhémentes qu’échangeaient les gouvernements amé-
ricain et iranien mettaient en danger toute la région du Golfe.

Amnesty International - Rapport 2008 59


La situation n’était pas meilleure dans les territoires palestiniens
occupés par Israël. Des groupes armés palestiniens continuaient de
tirer sans discrimination des roquettes artisanales Qassam en direc-
tion du sud d’Israël, causant la mort de civils, tandis qu’Israël usait
de sa puissance militaire pour riposter, tuant et blessant des civils
palestiniens. Dans le même temps, les autorités israéliennes pour-
! En août, l’armée israélienne suivaient l’expansion des colonies illégales en Cisjordanie occupée,
a détruit plusieurs habitations maintenaient un contrôle strict sur les déplacements des Palestiniens
et des cabanes servant à et construisaient un mur/barrière « de protection » pour lequel elles
abriter le bétail à Humsa, un expropriaient des étendues de plus en plus vastes de terres pales-
petit village de Cisjordanie tiniennes. En Cisjordanie et à Gaza, l’impact de ces mesures était
situé dans la vallée du Jourdain. aggravé par les divisions de plus en plus profondes au sein de la
Les familles d’Abdallah Hsein population palestinienne. Les affrontements qui ont opposé durant
Bisharat et d’Ahmad Abdallah le premier semestre de l’année des branches rivales des forces de
Bani Odeh, soit une quarantaine
sécurité palestiniennes et des groupes armés fidèles au Fatah et au
de personnes dont une majorité
Hamas ont atteint leur paroxysme en juin, lorsque le Hamas a pris le
d’enfants, ont été privées de
contrôle de la bande de Gaza, ne laissant que la Cisjordanie à l’Auto-
toit. Les soldats ont également
rité palestinienne dirigée par le Fatah. La communauté internationale
saisi les réservoirs à eau et le
a immédiatement suspendu l’aide à la bande de Gaza et les autorités
tracteur des habitants. Ces
israéliennes ont imposé un blocus, soumettant les 1,5 million d’ha-
villageois avaient été contraints
bitants de la bande de Gaza à une sanction collective. Ces mesures
de quitter Hadidiya pour
ont tout particulièrement affecté les catégories les plus vulnérables, à
s’installer à Humsa, l’armée
savoir les enfants, les personnes âgées et les malades. Des personnes
israélienne ayant menacé de
atteintes de maladies graves et dont la vie était en danger ont été em-
détruire leurs habitations.
pêchées de quitter le territoire pour recevoir des soins médicaux.
L’armée considère cet endroit
comme une « zone militaire
« Guerre contre le terrorisme »
fermée », où les soldats
Les répercussions de la « guerre contre le terrorisme », intenses dans
s’entraînent au tir.
toute la région, ont été exacerbées par des attaques comme celles
menées en Algérie par un groupe armé, qui ont entraîné la mort d’en-
viron 130 personnes, dont de nombreux civils. Condamnés sans ré-
serve par Amnesty International, ces actes déplorables ne justifiaient
toutefois pas les violations systématiques des droits humains qui
continuaient d’être perpétrées au nom de la « guerre contre le terro-
risme », dont bon nombre de victimes n’étaient pas impliquées dans
le terrorisme ou dans de quelconques actions violentes.
À la fin de l’année, les Yéménites représentaient le groupe le plus impor-
tant parmi les prisonniers détenus par les États-Unis à Guantánamo Bay
(Cuba). Des ressortissants d’autres pays – l’Arabie saoudite, Bahreïn,
le Koweït, la Libye et la Tunisie, entre autres – ont été renvoyés dans
leur pays d’origine où ils ont été, le plus souvent, placés en détention
dès leur arrivée. Un certain nombre ont rapidement recouvré la liberté,

60 Amnesty International - Rapport 2008


mais d’autres ont été jugés et condamnés à des peines d’emprisonne-
ment. Les prisonniers renvoyés en Arabie saoudite étaient soumis à un
programme de « réforme » sur lequel on ne disposait guère d’informa-
tions ; on ignorait notamment si les détenus y participaient volontaire-
ment ou bien sous la contrainte. Le sort de certains détenus était peu

RÉSUMÉS
clair à la fin de l’année ; c’était notamment le cas de deux hommes
renvoyés en Libye et apparemment incarcérés sans jugement.
À l’instar d’autres pays, les autorités saoudiennes ont invoqué la
« guerre contre le terrorisme » pour justifier des mesures répressi-
RÉGIONAUX
ves qui existaient bien avant l’apparition d’Al Qaïda. Les pouvoirs MOYEN-ORIENT
étendus d’arrestation arbitraire, de placement en détention secrète ET AFRIQUE DU NORD
et sans contact avec le monde extérieur, de perquisition et de saisie
étaient utilisés non seulement contre des terroristes présumés, mais
aussi plus largement pour réprimer la dissidence. En Égypte, des
! En Arabie saoudite,
membres éminents des Frères musulmans ont été inculpés et, bien
des images vidéo sur
que civils, traduits devant un tribunal militaire sur ordre du président
lesquelles on pouvait voir
alors qu’une juridiction civile avait acquitté certains de toutes les
des détenus soumis à des
charges qui pesaient contre eux. Au Maroc, plus d’une centaine de
actes de torture dans la prison
militants islamistes présumés ont été incarcérés.
d’Al Hair, à Riyadh, ont été
diffusées en avril.
Détention sans jugement, torture et autres mauvais traitements Le gouvernement a annoncé
Dans toute la région, des milliers de personnes ont été emprisonnées l’ouverture d’une enquête et
sans jugement pour des motifs politiques. Selon certaines sources, les autorités pénitentiaires ont
on recensait en Égypte quelque 18 000 détenus administratifs, dont affirmé par la suite qu’un
certains arrêtés au cours des années précédentes, alors que le minis- soldat avait fait l’objet de
tère de l’Intérieur affirmait que leur nombre ne dépassait pas 1 500. sanctions disciplinaires pour
Le gouvernement saoudien a révélé que 9 000 personnes avaient été actes de torture et d’une
emprisonnées depuis 2003, dont plus de 3 000 étaient toujours déte- mesure de suspension
nues en juillet 2007. Plus de 800 Palestiniens étaient maintenus en d’un mois. Pour n’être pas
détention administrative par les autorités israéliennes. À l’instar des intervenu afin de mettre un
8 000 autres Palestiniens au moins, dont des enfants, placés en dé- terme aux sévices infligés aux
tention provisoire par les autorités israéliennes ou purgeant une peine détenus, un autre soldat a
d’emprisonnement, les détenus administratifs étaient pour la plupart été suspendu de ses fonctions
incarcérés en Israël, en violation du droit international. Cette mesure, pour une durée de vingt jours.
dans la pratique, empêchait leur famille de leur rendre visite. On ignorait si une enquête
Les détenus, tant les prisonniers politiques que les suspects de droit indépendante avait été
commun, étaient régulièrement torturés et maltraités par des policiers, menée et si les responsables
dont le mode opératoire consistait à obtenir des « aveux » des sus- présumés avaient été
pects en les frappant, et ce en toute impunité. Dans les affaires poli- traduits en justice.
tiques, la police était secondée dans certains pays par des tribunaux
dont les juges ne tenaient pas compte des sévices infligés dans la
période précédant le procès, rejetaient les demandes d’examen médical

Amnesty International - Rapport 2008 61


formulées par les avocats de la défense et déclaraient les accusés cou-
pables sur la seule base de « preuves » obtenues sous la torture. La Cour
suprême de sûreté de l’État, en Syrie, n’était à cet égard qu’un exemple
parmi d’autres. Les autorités libyennes ont instauré une Cour de sûreté
de l’État qui a ravivé le souvenir du Tribunal populaire, juridiction iné-
quitable et discréditée qui n’avait été abrogée qu’en 2005.
Des châtiments cruels et inhumains, comme la flagellation et l’ampu-
tation, étaient appliqués dans plusieurs pays – l’Arabie saoudite, les
Émirats arabes unis et le Qatar, notamment.

Restrictions de la liberté d’expression et répression


de la dissidence
La plupart des gouvernements contrôlaient étroitement la liberté d’ex-
pression et prenaient pour cible les journalistes, entre autres person-
nes, dont les déclarations et les écrits ou les blogs étaient jugés trop
critiques ou subversifs. Des journalistes et des blogueurs ont été pour-
suivis pour diffamation en Algérie, en Égypte, dans les Émirats arabes
unis, au Maroc, en Tunisie et au Yémen. En Iran, des journalistes ont
été emprisonnés pour avoir exprimé leur opinion tandis qu’en Irak ils
étaient tués par d’obscurs groupes armés. Dans de nombreux pays, les
personnes qui exprimaient des idées dissidentes ainsi que les mili-
tants politiques et les défenseurs des droits humains risquaient d’être
arrêtés et emprisonnés ou harcelés et intimidés par les autorités.
Parallèlement, et bien que les gouvernements en bloquent l’accès,
l’utilisation croissante d’Internet et des téléphones mobiles permettait
aux citoyens d’accéder plus largement à l’information et, dans certains
cas, rendait publique et mettait en œuvre une nouvelle pression sur
les autorités. En Égypte, quelques instants d’une scène filmée par des
policiers sur un téléphone mobile et diffusée dans le quartier de la vic-
time ont suscité un tollé et mis en lumière le recours systématique à la
torture par les policiers ainsi que leur sentiment d’invulnérabilité. Au fil
des années, les mots, innombrables, n’avaient pas réussi à avoir un tel
En décembre, le représentant impact. Les autorités se sont retrouvées sur la défensive et elles ont été

de l’Algérie a voté en faveur contraintes d’engager des poursuites contre les policiers responsables.

du moratoire au niveau
Peine de mort
mondial sur les exécutions
La peine de mort continuait d’être largement appliquée en Arabie
adopté par l’Assemblée
saoudite, en Irak, en Iran et au Yémen, pays dont les gouvernements
générale des Nations unies
étaient parmi ceux qui procédaient au plus grand nombre d’exécu-
tions au niveau mondial. Les autorités irakiennes affirmaient qu’elles
répondaient à la situation désastreuse dans le domaine de la sécurité
et qu’elles aimeraient mieux ne pas recourir à des mesures aussi

62 Amnesty International - Rapport 2008


extrêmes. En revanche, les pays du Maghreb ont maintenu le mora-
toire sur les exécutions qu’ils observaient de longue date, bien que
des civils aient trouvé la mort à la suite d’actes de terrorisme.
Les autorités iraniennes, qui procédaient à des pendaisons en public,
se servaient des exécutions pour intimider les opposants. Le gouverne-

RÉSUMÉS
ment saoudien parlait de réforme juridique, mais il a été responsable
d’une augmentation rapide des exécutions à l’issue de procès iné-
quitables. Beaucoup d’accusés étaient des étrangers, essentiellement
des travailleurs migrants pauvres originaires d’Afrique ou d’Asie. Ils
RÉGIONAUX
étaient condamnés à l’issue de procès menés dans une langue qu’ils
MOYEN-ORIENT
ne comprenaient pas, et certains n’ont appris qu’ils allaient être exé- ET AFRIQUE DU NORD
cutés que peu avant leur mort. L’Arabie saoudite et l’Iran exécutaient
des mineurs délinquants, ce qui constituait une violation flagrante
du droit international. En Iran, des prisonniers reconnus coupables
de crimes liés à la moralité figuraient au nombre des suppliciés ; une
personne au moins a été lapidée. Des exécutions, le plus souvent pour
des condamnations prononcées à l’issue de procès inéquitables, ont
également été signalées en Syrie et au Yémen. Dans ce dernier pays,
Hafez Ibrahim, un délinquant mineur, a été sauvé quelques heures
avant d’être fusillé grâce à un appel téléphonique adressé à Amnesty
International, ainsi qu’à l’intervention du président Ali Abdullah Saleh
à la suite d’appels à la clémence au niveau international.
En décembre, le représentant de l’Algérie a voté en faveur du mora-
toire au niveau mondial sur les exécutions adopté par l’Assemblée
générale des Nations unies. Les représentants marocain et libanais se
sont abstenus et le représentant tunisien n’a pas pris part au vote. On
craignait que les pays arabes ne votent en bloc contre le moratoire, et
le fait qu’ils n’aient pas agi de la sorte était un signe encourageant.

Violences contre les femmes


Dans des pays tels l’Algérie, l’Irak, Israël, le Koweït, la Tunisie et le
Yémen, des femmes occupaient des postes de ministre ou de par-
lementaire ou exerçaient des fonctions importantes dans toute une
série de professions.
Dans la plus grande partie de la région, toutefois, les lois relatives
au statut personnel, entre autres, maintenaient les femmes dans une
position inférieure à celle des hommes. Souvent le produit de normes
sociales et culturelles dominantes, les violences contre les femmes
– toujours répandues et profondément enracinées – étaient facilitées
et aggravées par la réticence de l’État à aborder ces questions. En
Égypte, près de 250 femmes auraient été tuées au cours du premier
semestre de l’année par leur mari violent ou par d’autres membres de

Amnesty International - Rapport 2008 63


leur famille. Deux femmes étaient violées chaque heure en moyenne et de
nombreuses fillettes continuaient de subir des mutilations génitales, bien
que ces pratiques soient désormais totalement illégales. Comme les années
précédentes, des crimes « d’honneur » ont été perpétrés en Jordanie et en
Syrie, entre autres. Dans le sud de l’Irak, des femmes qui ne respectaient
pas les codes vestimentaire et de moralité très stricts ont été tuées par des
! En juin, un tribunal militants chiites.
pénal jordanien a condamné Le cas probablement le plus emblématique a eu lieu en Arabie saoudite,
un homme à six mois où un tribunal présidé par un homme, bien qu’ayant reconnu qu’une jeune
d’emprisonnement pour le femme avait été victime d’un viol en réunion, l’a condamnée à une peine
meurtre de sa sœur, de flagellation et d’emprisonnement. Quel crime avait-elle commis ? Elle
célibataire, les juges ayant se trouvait en compagnie d’un ami lorsque le couple a été attaqué par les
accepté qu’il l’ait tuée dans violeurs. Cette affaire ayant eu un grand retentissement, la procédure a
un « accès de rage » après été annulée après que le roi eut accordé, en décembre, sa grâce à la jeune
qu’elle eut raconté qu’elle femme.
était enceinte. Des avancées encourageantes ont toutefois été signalées. Deux émi-
nents responsables religieux – le grand mufti de Syrie, Ahmed
Badreddin Hassoun, et le plus haut dignitaire chiite du Liban, l’ayatollah
Mohammed Hussein Fadlallah – ont tous deux dénoncé les crimes « d’hon-
neur » et les autres actes de violence contre les femmes, qu’ils ont qualifiés
de pratiques contraires à l’islam.

Réfugiés et migrants
La poursuite du conflit et les atteintes aux droits humains ont contraint
des milliers d’Irakiens à quitter leur foyer. Deux millions étaient réfugiés à
l’étranger, et plus de deux millions d’autres étaient déplacés à l’intérieur
de leur pays. Certains gouvernorats irakiens refusaient, semble-t-il, l’entrée
aux personnes déplacées tandis que la crise des réfugiés pesait lourdement
sur la Syrie et la Jordanie tout particulièrement. La communauté interna-
tionale n’a pas répondu de manière suffisante aux demandes d’aide huma-
nitaire du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR),
bien que certains pays aient mis en place des programmes de réinstallation
pour certaines des catégories de réfugiés les plus vulnérables.
Plusieurs centaines de milliers de réfugiés palestiniens étaient toujours
confinés dans des camps misérables au Liban, où leurs familles avaient fui
en 1948 à la suite de la création de l’État d’Israël. Bien que vivant – pour
bon nombre d’entre eux – depuis toujours au Liban, ils étaient toujours
victimes de discrimination et restaient privés d’accès à l’éducation, au
travail et aux soins médicaux. Le sort de ces réfugiés a été mis en lumière
en mai, lorsque des affrontements ont éclaté à Nahr el Bared, l’un des
plus grands camps de réfugiés, situé non loin de Tripoli, entre des mem-
bres d’un groupe armé islamiste qui avaient pris position dans le camp et

64 Amnesty International - Rapport 2008


l’armée libanaise. Quelque 30 000 Palestiniens ont été contraints de
quitter leur foyer.
Les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile originaires des pays
d’Afrique subsaharienne étaient confrontés à des difficultés énormes au
Maroc, en Algérie et en Libye, particulièrement lorsqu’ils tentaient de

RÉSUMÉS
traverser ces pays pour gagner le sud de l’Europe. Au Maroc, des réfu-
giés reconnus étaient au nombre des personnes qui ont été arrêtées ar-
bitrairement et abandonnées avec des quantités insuffisantes d’eau et de
nourriture dans un territoire inhospitalier, à la frontière algérienne. Dans
RÉGIONAUX
un contexte d’allégations de torture et d’autres formes de mauvais trai- MOYEN-ORIENT
tements, les autorités libyennes ont procédé à des arrestations et à des ET AFRIQUE DU NORD
expulsions massives, sans chercher à savoir si les personnes concernées
étaient des réfugiés qui fuyaient les persécutions et avaient besoin de
protection ou des migrants économiques dont les droits humains devaient
également être respectés. En Égypte, les forces de sécurité ont tué au Dans toute la région,
moins six réfugiés ou migrants qui tentaient de franchir la frontière pour les défenseurs des droits
pénétrer en Israël. humains ont porté le flambeau
Dans les pays du Golfe, les travailleurs immigrés qui occupaient des em- au nom de tous ceux qui se
plois essentiels mais mal payés dans les secteurs de la construction ou reconnaissent dans les
des services, et tout particulièrement les employées de maison, étaient
normes énoncées il y a
maltraités par leurs employeurs, entre autres ; des cas de viols et de
soixante ans de manière
sévices sexuels ont notamment été signalés. Ces immigrés n’étaient pas
aussi convaincante
suffisamment protégés par la loi et les autorités ne se préoccupaient guère
du respect leurs droits fondamentaux.

Défenseurs des droits humains


Les défenseurs des droits humains, en première ligne du combat en faveur
de ces droits, étaient confrontés à de nombreux défis et dangers dans toute
la région. Ils étaient souvent la cible de la répression. Dans des pays com-
me l’Arabie saoudite et la Libye, ils pouvaient à peine se manifester pu-
bliquement en raison des menaces émanant des autorités. Dans d’autres
pays, comme l’Égypte et la Tunisie, leurs activités étaient entravées par
l’obligation d’enregistrer leurs ONG pour fonctionner légalement, mais ils
n’avaient aucun recours quand les autorités refusaient l’enregistrement.
En Syrie, les partisans les plus en vue des réformes qui avaient eu le cou-
rage de signer la Déclaration de Damas ont été incarcérés et condamnés
à des peines d’emprisonnement à l’issue de procès iniques ; ils ont été
maltraités en détention. Pourtant, malgré ces vicissitudes, les défenseurs
des droits humains ont, dans toute la région, porté le flambeau au nom de
tous ceux qui se reconnaissent dans les normes énoncées il y a soixante
ans de manière aussi convaincante.

Amnesty International - Rapport 2008 65


66 Amnesty International - Rapport 2008
© Arash Ashoorinia, www.koosof.com

Iran : une militante de la Campagne pour


l’Égalité manifeste contre le maintien en
détention des défenseures des droits humains
Maryam Hosseinkhah et Jelveh Javaheri
(13 décembre 2007). Ces deux femmes
seront finalement libérées sous caution en
janvier 2008.
Amnesty International - Rapport 2008 67
68 Amnesty International - Rapport 2008
08
AMNESTY INTERNATIONAL - RAPPORT 2008
CHAPITRE II - SITUATION PAYS PAR PAYS

Amnesty International - Rapport 2008 69


© Amnesty International

Albanie : un homme passe devant le bâtiment


où il habite, un ancien internat à Tirana (avril
2007). En violation de la législation nationale,
l’État albanais a failli à son devoir de fournir
un logement décent à de nombreux orphelins
devenus adultes.
AFGHANISTAN Contexte
!e gou'ernemen+ a-g.an a /oursui'i 2a mise en
3u're du 5a6+e /our 278-g.anis+an 6on62u en 2006
République islamique d’Afghanistan a'e6 ses /ar+enaires in+erna+ionaux= >ui /or+e sur 2e
789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : 8amid HarIaJ d?'e2o//emen+= 2a s?6uri+? e+ 2a gou'ernan6e. !es
P9ID9 D9 EB0? : maintenue e--e6+i-s des -or6es in+erna+iona2es= 6om/renan+
PBP@<!?IBD : M2,M millions 27o/?ra+ion Liberté immuable e+ 2a AB8C= on+ ?+?
9OP>0!D79 D9 CI9 : P2,9 ans /or+?s D 49 000 au moins.
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 2MP T 2P0 V !7insurre6+ion a gagn? en in+ensi+?. !es +a2iGans e+
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 24 Y d7au+res grou/es arm?s on+ /ris +em/orairemen+
2e 6on+rH2e d7un 6er+ain nomGre de dis+ri6+s= surI
L’escalade du conflit et l’insécurité croissante +ou+ dans 2e sud du /aJs= e+ se son+ r?gu2iKremen+ A
qui affectaient une grande partie du pays et qui .eur+?s aux -or6es a-g.anes e+ in+erna+iona2es.
ont été aggravées par la sécheresse et les inon- !e gou'ernemen+ a-g.an a reLe+? 2es demandes
dations ont entraîné des déplacements forcés de des +a2iGans >ui r?62amaien+ un re+rai+ des -or6es
population de grande ampleur tout au long de in+erna+iona2es. !es +en+a+i'es en 'ue de -a6i2i+er 2e
l’année. Au moins 6 500 personnes ont trouvé dia2ogue en+re 2es /ar+ies en /r?sen6e on+ ?+? /2us
la mort dans le cadre du conflit. Des atteintes nomGreuses. 5ar ai22eurs= 2es e--or+s 'isan+ D en6ouI
au droit international humanitaire et au droit rager une so2u+ion r?giona2e du 6on!i+ on+ d?Gou6.?
international relatif aux droits humains ont été sur une jirga MassemG2?e +riGa2eN de /aix= >ui s7es+
commises en toute impunité par toutes les parties +enue en aoO+ e+ a rassemG2? des /ar+i6i/an+s
au conflit, tant les forces de sécurité afghanes a-g.ans e+ /aPis+anais.
et internationales que les insurgés. Tous les ac-
teurs en présence ont mené des attaques sans Violations des droits humains imputables
discrimination ; citons notamment les frappes au gouvernement afghan
aériennes de la Force internationale d’assistance à la Système judiciaire
sécurité (FIAS) et de l’opération Liberté immuable Qn Luin= une 6on-?ren6e in+erna+iona2e a mis en 2uI
sous commandement américain, ainsi que les miKre 2es 6aren6es gra'es e+ sJs+?ma+i>ues dans 2e
attentats-suicides imputables aux groupes armés. -on6+ionnemen+ de 2a Lus+i6e a-g.ane R au ni'eau du
Selon le Bureau de sécurité des ONG en minis+Kre de 2a Sus+i6e= des +riGunaux= des /risons=
Afghanistan (ANSO), quelque 2 000 civils non de 2a /o2i6e= de 27arm?e e+ de 2a Tire6+ion na+iona2e
combattants ont trouvé la mort ; plus du quart de 2a s?6uri+? MTUC= 27agen6e du renseignemen+
des victimes ont été tuées par les forces inter- a-g.aneN R en d?/i+ de 27aide in+erna+iona2e 6onsaI
nationales et un peu moins de la moitié par les 6r?e de/uis /2usieurs ann?es D 2a r?-orme de 6es
insurgés. Les droits à l’éducation, à la santé et ins+i+u+ions.
à la liberté d’expression étaient violés, tout par- !a mission de 2a TUC res+ai+ /eu 62aire= 2e d?6re+
ticulièrement dans le cas des femmes. Des dé- /r?siden+ie2 >ui /r?6ise ses /ou'oirs ?+an+ +ouLours
fenseurs des droits humains et des journalistes, 62ass? 6on"den+ie2. Tans 2a /ra+i>ue= e22e semI
dont de nombreuses femmes, ont été menacés, G2ai+ dis/oser d7un manda+ ?+endu 2ui /erme++an+
agressés, incarcérés, voire tués. La réforme des d7arrV+er e+ d7in+erroger 2es /ersonnes sou/WonI
services de l’État, notamment la police et les n?es d7a'oir 6ommis des 6rimes 6on+re 2a s?6uri+?
services de renseignement, progressait lente- na+iona2e= d7en>uV+er sur e22es= de 2es /oursuiI
ment. Les responsables gouvernementaux et les 're e+ de 2es 6ondamner. !7aGsen6e de s?/ara+ion
dirigeants locaux n’ont pas été amenés à rendre en+re 6es di'erses -on6+ions 'io2ai+ 2e droi+ des
compte d’atteintes aux droits humains signalées. sus/e6+s D un /ro6Ks ?>ui+aG2e= -a'orisai+ 27im/uI
Quant aux possibilités d’accès à la justice, elles ni+? des au+eurs de 'io2a+ions des droi+s .umains
étaient limitées, voire inexistantes dans de nom- e+ /or+ai+ a++ein+e D 27?+a+ de droi+. Tes in-ormaI
breuses régions. +ions /ersis+an+es on+ -ai+ ?+a+ d7a6+es de +or+ure e+

!mnesty International / 0apport 2004 76


de mau'ais +rai+emen+s in!ig?s aux d?+enus /ar des ?>ui+aG2es e+ +rans/aren+s e+ >ue 6er+ains a'aien+ ?+?
agen+s de 2a TUC. ex?6u+?s /our des mo+i-s /o2i+i>ues.
T7au+res 2a6unes gra'es 6on+inuaien+ d7en+ra'er 2e e 2a 6onnaissan6e d78mnes+J Bn+erna+iona2= en+re
-on6+ionnemen+ e-"6a6e de 2a Lus+i6e : un /ersonne2 70 e+ 110 /ersonnes ?+aien+ sous 2e 6ou/ d7une
Ludi6iaire non >ua2i"?= une -or6e de /o2i6e ma2 -orI 6ondamna+ion D mor+.
m?e e+ ma2 /aJ?e= une Lus+i6e don+ 27ind?/endan6e
?+ai+ mena6?e /ar 2es /ressions des grou/es arI Violations des droits humains imputables
m?s= ainsi >u7une /ro6?dure Ludi6iaire in?>ui+aG2e= aux forces internationales
6ara6+?ris?e /ar 2a 'io2a+ion du droi+ de -aire 6i+er Homicides de civils
des +?moins e+ de 2es in+erroger e+ 2e d?ni du droi+ 52usieurs 6en+aines de 6i'i2s auraien+ ?+? +u?s 2ors
des a66us?s D G?n?"6ier de 27assis+an6e d7un a'oI d7o/?ra+ions men?es /ar 2es -or6es in+erna+iona2es.
A 6a+ e+ D a'oir 27a66Ks D 27in-orma+ion. !e man>ue de der+ains on+ /roGaG2emen+ ?+? 'i6+imes d7a++a>ues
6on"an6e dans 2a Lus+i6e o-"6ie22e e+ 2a di-"6u2+? a'eug2es au 6ours de raids a?riens= en+re au+res o/?I
D J a66?der en+raYnai+ 2e re6ours D des sJs+Kmes ra+ions >ui /ou'aien+ 6ons+i+uer une 'io2a+ion du droi+
in-orme2s= /ar+i6u2iKremen+ dans 2es Zones rura2es o[ in+erna+iona2 .umani+aire. e 2a miI2007= D 2a sui+e
/2us de 80 /. 6en+ des a--aires ?+aien+= semG2eI+Ii2= de /2usieurs 6as +rKs m?dia+is?s dans 2es>ue2s des
r?so2ues /ar des m?6anismes /ara22K2es. 6i'i2s a'aien+ ?+? +u?s /ar 2es -or6es in+erna+iona2es=
2es -or6es de 2a AB8C on+ ado/+? de nou'e22es
Impunité 6onsignes d7ou'er+ure du -eu. gn ignorai+ 27im/a6+ de
!e 62ima+ d7im/uni+? /ersis+an+e a ?+? ren-or6? /ar 6e++e ini+ia+i'e. Tes in-orma+ions -aisaien+ +ou+e-ois
27ado/+ion= en -?'rier= d7un /roLe+ de 2oi d7amnis+ie r?gu2iKremen+ ?+a+ de /er+es 6i'i2es dis/ro/or+ionI
>ui a d?2i? 2e gou'ernemen+ de +ou+e res/onsaGi2i+? n?es au 6ours des o/?ra+ions mi2i+aires des -or6es
de +raduire en Lus+i6e 2es au+eurs /r?sum?s d7a++ein+es ?+rangKres.
aux droi+s .umains e+ de 6rimes re2e'an+ du droi+ !"!e 4 mars= D 2a sui+e d7un a++en+a+Isui6ide 6on+re
in+erna+iona2 6ommis dans 2e /ass?= no+ammen+ de un 6on'oi am?ri6ain sur 2a rou+e de TLa2a2aGad
6rimes de guerre e+ de 6rimes 6on+re 27.umani+?. Qn M/ro'in6e du Uangar.arN= des so2da+s am?ri6ains
d?6emGre= 2e /r?siden+ ]arZa^ a indi>u? >ue son on+ ou'er+ 2e -eu au .asard 2e 2ong d7un +ronWon
gou'ernemen+ n7a'ai+ /as en6ore 2es moJens d7arrVI de 12 Pi2omK+res a au moins 12 6i'i2s on+ ?+? +u?s
+er Gon nomGre des res/onsaG2es d7a++ein+es /ass?es e+ 35 au+res /ersonnes G2ess?es. !7en>uV+e e--e6I
e+ /r?sen+es aux droi+s .umains= ni d7engager des +u?e /ar 2a dommission ind?/endan+e des droi+s de
/oursui+es D 2eur en6on+re. 5armi 2es /ersonnes a6I 27.omme en 8-g.anis+an a 6on62u >ue 2es +rou/es
6us?es de +e2s agissemen+s "guraien+ des memGres am?ri6aines a'aien+ eu re6ours D 2a -or6e de maniKre
du 5ar2emen+ ainsi >ue des res/onsaG2es de 27admiI ex6essi'e e+ sans dis6rimina+ion. !7arm?e des i+a+sI
nis+ra+ion /ro'in6ia2e. `nis a soumis 6e++e a--aire au ser'i6e des en>uV+es
8u6un /rogrKs n7a ?+? a66om/2i dans 2a mise en 3u're 6rimine22es de 2a marine= en in'o>uan+ 2a n?6essi+?
du 52an d7a6+ion /our 2a /aix= 2a r?6on6i2ia+ion e+ 2a de mener des in'es+iga+ions 6om/2?men+aires.
Lus+i6e 2an6? en -?'rier 2006.
Torture et autres formes de mauvais
Peine de mort traitements
_uinZe /ersonnes on+ ?+? ex?6u+?es en o6+oGre. !es -or6es de 2a AB8C 6on+inuaien+ de +rans-?rer des
B2 s7agissai+ des /remiKres ex?6u+ions de/uis +rois d?+enus D 2a TUC ma2gr? 2es in-orma+ions -aisan+ ?+a+
ans. `n 6ondamn? aurai+ r?ussi D ?6.a//er D 2a de +or+ure e+ de mau'ais +rai+emen+s in!ig?s /ar des
mise D mor+ en 'ersan+ un /o+IdeI'in a 2es 15 su/I agen+s de 6e ser'i6e. !es -or6es in+erna+iona2es ne
/2i6i?s on+ ?+? /ass?s /ar 2es armes a2ors >u7i2s sur'ei22aien+ /as +ouLours 2e sor+ des d?+enus a/rKs
essaJaien+ de s7en-uir. Tes d?+enus de 2a /rison de 2eur +rans-er+.
5u2Ie d.arP.i on+ imm?dia+emen+ en+am? une grK'e 5ar ai22eurs= 2es +rou/es /ar+i6i/an+ D 27o/?ra+ion
de 2a -aim >ui a dur? dix Lours. B2s on+ a-"rm? >ue Liberté immuable= sous 6ommandemen+ am?ri6ain=
2es su//2i6i?s n7a'aien+ /as G?n?"6i? de /ro6Ks 6on+inuaien+ de reme++re des d?+enus D 2a TUC

2 !mnesty International / 0apport 2004


ou de 2es +rans-?rer dans des 6en+res de d?+en+ion 6ours d7une 6?r?monie dans 2a /ro'in6e de jag.2an.
g?r?s /ar 2es i+a+sI`nis= no+ammen+ 2a Gase Te +rKs nomGreuses au+res on+ ?+? G2ess?es. der+aiI
a?rienne de jagram= D /roximi+? de ]aGou2. !es au+oI nes 'i6+imes on+ /roGaG2emen+ ?+? a++ein+es /ar 2es
ri+?s am?ri6aines on+ +rans-?r? /2us d7une 6en+aine +irs de gardes des memGres du 5ar2emen+ >ui assisI
de /risonniers de jagram e+ de kuan+lnamo dans +aien+ D 2a 6?r?monie e+ >ui on+= semG2eI+Ii2= ou'er+
2e G2o6 T r?no'? de 2a /rison de .au+e s?6uri+? de 2e -eu a/rKs 27ex/2osion de 2a GomGe.
5u2Ie d.arP.i= D 2a /?ri/.?rie de ]aGou2. gn ne sa'ai+ !"!e 17 Luin= 24 /ersonnes on+ ?+? +u?es e+
/as exa6+emen+ >ue22e au+ori+? a'ai+ 2a res/onsaGi2i+? 35 au+res on+ ?+? G2ess?es D 2a sui+e d7un a++en+a+I
du G2o6 T. Qn'iron 600 /risonniers ?+aien+= semG2eI sui6ide dans un au+oGus +rans/or+an+ des /o2i6iers
+Ii2= +ouLours in6ar6?r?s D jagram D 2a "n de 27ann?e. a-g.ans en 6ours de -orma+ion.

Exactions imputables aux groupes armés Homicides à l’issue A


Enlèvements et homicides de procédures quasi judiciaires
Tes grou/es arm?s= /armi 2es>ue2s "guraien+ 2es +a2iI !es +a2iGans e+ d7au+res grou/es arm?s on+ /ro6?d?
Gans= 2e meZGIe Bs2ami M5ar+i de 27is2amN e+ 82 _a^da= D des ex?6u+ions i22?ga2es D 27issue de /ro6?dures
/renaien+ d?2iG?r?men+ 2es 6i'i2s /our 6iG2e dans >uasi Ludi6iaires.
2e 6adre du 6on!i+ 2es o//osan+ au gou'ernemen+ !"!e 30 se/+emGre= des 6omGa++an+s +a2iGans son+
a-g.an e+ aux -or6es in+erna+iona2es. B2s on+ no+amI 'enus 6.er6.er qainu22a.= un ado2es6en+ de >uinZe
men+ +u? des /ersonnes >ui= su//osaien+Ii2s= +raI ans= dans 2e GaZar o[ i2 +ra'ai22ai+ 6omme -aGriI
'ai22aien+ /our 2e gou'ernemen+ a-g.an ou 2es -or6es 6an+ de 62?s dans 2e dis+ri6+ de Cangin M/ro'in6e du
?+rangKres= ou Gien 6o22aGoraien+ a'e6 eux. 8-"rman+ me2mandN= dans 2e sud de 278-g.anis+an. 8/rKs 27a'oir
>ue 2es en2K'emen+s ?+aien+ une / bonne tactique 4, a66us? d7V+re un es/ion= i2s 27on+ /endu D un /o+eau
nu22a. Tadu22a.= un 6ommandan+ des +a2iGans= ?2e6+ri>ue a'e6 une no+e a'er+issan+ >ue >ui6on>ue
a en6ourag? 2es 6omGa++an+s D re6ourir da'an+age serai+ /ris D es/ionner suGirai+ 2e mVme sor+.
D 6e++e m?+.ode. !es en2K'emen+s on+ 6onnu une
-or+e augmen+a+ion dans 2e sud e+ 2e sudIes+ du /aJs. Liberté d’expression
!"!e 24 Lui22e+= >ua+re em/2oJ?s d7un +riGuna2 /roI Tes res+ri6+ions s?'Kres 6on+inuaien+ de /eser sur 2a
'in6ia2 on+ ?+? en2e'?s /ar 2es +a2iGans a2ors >u7i2s 2iGer+? d7ex/ression. 52usieurs Lourna2is+es on+ ?+?
se d?/2aWaien+ dans 2e dis+ri6+ d78ndar M/ro'in6e de arrV+?s ou in+imid?s= 'oire +u?s. Tes memGres de 2a
k.aZniN. !eurs 6or/s on+ ?+? re+rou'?s /ar 2a sui+e dommission ind?/endan+e des droi+s de 27.omme
/ar 2es au+ori+?s a-g.anes. en 8-g.anis+an e+ des re/r?sen+an+s d7organisa+ions
!"!e 19 Lui22e+= 23 CudIdor?ens on+ ?+? en2e'?s 2o6a2es de d?-ense des droi+s .umains on+ ?ga2emen+
/ar 2es +a2iGans a2ors >u7i2s se d?/2aWaien+ dans 2a -ai+ 27oGLe+ de mena6es.
/ro'in6e de k.aZni. Teux d7en+re eux on+ ?+? +u?s= !e CJndi6a+ ind?/endan+ des Lourna2is+es d78-g.anis+an
+andis >ue 2es au+res ?+aien+ re2o6.?s a/rKs six a re6ens? 53 6as de 'io2en6es exer6?es 6on+re des
semaines de 6a/+i'i+?. Lourna2is+es au 6ours de 27ann?e= +an+ /ar 2e gou'erneI
!"!e 18 Lui22e+= 6in> 8-g.ans e+ deux 822emands men+ a-g.an >ue /ar 2es insurg?s +a2iGans. Cix LournaI
on+ ?+? en2e'?s /ar des +a2iGans dans 2a /ro'in6e de 2is+es on+ +rou'? 2a mor+ D 2a sui+e de 6es a++a>ues.
pardaP. !7un des 8-g.ans s7es+ en-ui e+ 27un des 82I !"qaPia qaPi= >ui dirigeai+ 2a s+a+ion /ri'?e
2emands es+ mor+ en 6a/+i'i+?. !es au+res o+ages on+ radio de 2a /aix= a ?+? +u?e 2e 5 Luin /ar des .ommes
?+? 2iG?r?s au mois d7o6+oGre. arm?s >ui 27on+ aGa++ue 6.eZ e22e= dans 2a /ro'in6e
de 5arsan= au 6en+re du /aJs.
Attentats-suicides !"]amran nir maZar= Lourna2is+e +ra'ai22an+ /our
Tes grou/es arm?s on+ /er/?+r? en'iron 140 a++enI 2a radio Ca2aam pa+andar e+ r?da6+eur en 6.e- de
+a+sIsui6ides 6on+re des 6iG2es 6i'i2es e+ mi2i+aires= 27agen6e de /resse ]aGu2 5ress sur Bn+erne+= a ?+?
+uan+ >ue2>ue 300 6i'i2s. arrV+? D deux re/rises= a//aremmen+ /ar6e >u7i2
!"!e 6 no'emGre= /rKs de 80 /ersonnes on+ +rou'? a'ai+ 6ri+i>u? 2e gou'ernemen+. B2 a ?+? 2iG?r? sans
2a mor+ D 2a sui+e d7un a++en+a+Isui6ide /er/?+r? au a'oir ?+? in6u2/?.

!mnesty International / 0apport 2004 7M


Violences contre les femmes, les jeunes
filles et les fillettes
!es droi+s des -emmes ?+aien+ +ouLours res+rein+s dans
AFRIQUE DU SUD
Gien des domaines. !es -emmes >ui +ra'ai22aien+ /our République sud-africaine
2es /ou'oirs /uG2i6s ?+aien+ 2a 6iG2e de mena6es e+ 789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : ?habo Ebeki
/2usieurs on+ ?+? 'i6+imes de +en+a+i'es d7assassina+. P9ID9 D9 EB0? : abolie
!"nasoma 8nsarJ= res/onsaG2e de 2a Tire6+ion PBP@<!?IBD : P7,7 millions
de 2a 6ondi+ion -?minine dans 2a /ro'in6e de k.or= 9OP>0!D79 D9 CI9 : ]0,4 ans
a sur'?6u D une +en+a+i'e d7assassina+ en no'emGre. EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 77 T 70 V
!a diminu+ion des a++a>ues 6on+re 2es ?6o2es a /erI ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 42,P Y

mis 2a r?ou'er+ure de 6er+ains ?+aG2issemen+s dans


A des Zones /eu sOres a 2e nomGre d7en-an+s s6o2aris?s Dans un contexte de pauvreté et de chômage
a augmen+? d7une maniKre g?n?ra2e. tou+e-ois= de endémiques, la police a géré un certain nombre
nomGreuses "22e++es ne /ou'aien+ /as a22er D 27?6o2e de manifestations publiques en recourant à une
en raison de 6rain+es /our 2eur s?6uri+?. Ce2on 2e force excessive et en procédant à des arresta-
deuxiKme ra//or+ de 2a dommission ind?/endan+e tions arbitraires. Cette année encore, des cas de
des droi+s de 27.omme en 8-g.anis+an sur 2es droi+s criminels présumés ayant été torturés pendant
?6onomi>ues e+ so6iaux= /uG2i? en aoO+= 36=1 /. 6en+ leur garde à vue ont été signalés. Les conditions
des "22e++es en oge d7a22er D 27?6o2e n7?+aien+ /as s6oI d’incarcération restaient très dures. La violation
2aris?es D 6ause de /roG2Kmes d7a66essiGi2i+?= e+ noI du principe de non-refoulement a été critiquée
+ammen+ de s?6uri+?. par les Nations unies. Les violences contre les
femmes, y compris les viols, demeuraient mon-
Autres documents naie courante et les obstacles empêchant les
d’Amnesty International victimes d’être protégées et de saisir la justice
# Afghanistan. v tous 6eux >ui ne son+ /as nos amis son+ n’ont pas été supprimés. Une nouvelle stratégie
nos ennemis w. Les exactions commises par les talibans
de lutte contre le VIH/sida a été adoptée, mais
contre les civils M8C8 11/001/2007N.
# Afghanistan. Les talibans mènent des attaques de plus moins de la moitié des malades ayant besoin d’un
en plus nombreuses et systématiques contre des civils traitement antirétroviral en bénéficiaient.
M8C8 11/002/2007N.
# Afghanistan. Nombre de morts en hausse parmi les Contexte
civils. Davantage doit être fait par toutes les parties pour
protéger les civils M8C8 11/006/2007N.
8u sein du dongrKs na+iona2 a-ri6ain M8Ud= au /ouI
# Afghanistan. La justice et l’état de droit sont 'oirN= 2es 6ri+i>ues D 27?gard des mesures ?6onomi>ues
essentiels pour la prospérité future de l’Afghanistan /rises /ar 2e gou'ernemen+ e+ du s+J2e /r?siden+ie2
M8C8 11/007/2007N. de t.aGo nGePi se son+ mu2+i/2i?es= en /ar+i6uI
# Afghanistan. Amnesty International demande
2ier 2ors de 27?2e6+ion de Sa6oG quma D 2a +V+e du
la libération immédiate de tous les otages
M8C8 11/010/2007N. /ar+i. Ces /ar+isans on+ oG+enu +ous 2es /os+es de
# Afghanistan. Des transferts vers la torture F la FIAS dire6+ion de 278Ud. !es +ensions /o2i+i>ues se son+
complice I M8C8 11/011/2007N. a66en+u?es >ue2>ues Lours /2us +ard 2ors>ue Sa6oG
# Afghanistan. Amnesty International condamne quma a ?+? mis en a66usa+ion /ar 2a 6.amGre de
l’exécution illégale d’un adolescent de quinze ans
imputable aux talibans M8C8 11/013/2007N. 2a dour su/rVme D 5ie+ermari+ZGurg /our -raude=
# Afghanistan. Amnesty International est consternée en+re au+res in-ra6+ions. Con /ro6Ks de'ai+ s7ou'rir
par l’exécution de 15 personnes en Afghanistan en 2008.
M8C8 11/014/2007N.
Qn se/+emGre= 2e /r?siden+ nGePi a sus/endu de ses
-on6+ions 2e dire6+eur na+iona2 du minis+Kre /uG2i6=
uusi 5iPo2i= >ui en>uV+ai+ sur des a6+es de 6orru/I
+ion a++riGu?s D Sa6Pie Ce2eGi= 2e dire6+eur na+iona2
de 2a /o2i6e. Bn+er'enue Lus+e a/rKs 27oG+en+ion /ar
2e /ro6ureur d7un manda+ d7arrV+ 6on+re Sa6Pie Ce2eGi=

7P !mnesty International / 0apport 2004


6e++e sus/ension a ?+? +rKs 2argemen+ 6ri+i>u?e= M2e 5aPis+anN soi+ d?62ar? i22?ga2= en 27aGsen6e de mesures
no+ammen+ /ar 27asso6ia+ion de Luris+es !as Co6ie+J de /ro+e6+ion a//ro/ri?es. !a Luridi6+ion a ?ga2emen+
o- Cou+. 8-ri6a. !7en>uV+e sur 2e dire6+eur de 2a re-us? d7ordonner au gou'ernemen+ 27ou'er+ure d7une
/o2i6e ?+ai+ +ouLours en 6ours D 2a "n de 27ann?e. en>uV+e sur sa v dis/ari+ion w /endan+ 2es dixI.ui+
52us de 43 /. 6en+ des CudI8-ri6ains 'i'aien+ en mois aJan+ sui'i son +rans-er+. Qn o6+oGre 2007= 2e
dessous du seui2 de /au're+?= 67es+IDIdire a'e6 +riGuna2 a reLe+? une deuxiKme re>uV+e 'isan+ D 6e >ue
moins de 3 000 rands Men'iron 300 eurosN /ar an a 2a d?6ision de -?'rier soi+ sus6e/+iG2e d7a//e2. `ne
2e +aux de 6.Hmage ?+ai+ d7au moins 25 /. 6en+. 52us nou'e22e demande en 6e sens a ?+? d?/os?e de'an+ 2a
de 11 mi22ions de /ersonnes G?n?"6iaien+ du dis/oI dour su/rVme d7a//e2.
si+i- /uG2i6 d7aide so6ia2e. !7a66Ks aux ser'i6es esI Tans 2e 6adre d7une a--aire 6on6ernan+ 2e demanI
sen+ie2s s7am?2iorai+= mais 27oG+en+ion d7un 2ogemen+ deur d7asi2e 2iGJen BGra.im 82i 8GuGaPar tan+ous.= 2a
d?6en+ +enai+ +ouLours de 2a gageure. de++e si+ua+ion 6.amGre de 2a dour su/rVme D 5re+oria a d?62ar?= en A
?+ai+ sour6e de 6on!i+s so6iaux e+ a ?+? D 27origine se/+emGre= >ue 2e re-us o//os? D 27in+?ress? /ar 2es
d7a6+ions en Lus+i6e r?62aman+ 2e res/e6+ de 6er+ains organismes de d?+ermina+ion du s+a+u+ de r?-ugi? ?+ai+
droi+s -ondamen+aux. i22?ga2. Q22e a re6onnu D 82i 8GuGaPar tan+ous. 2e s+aI
domme 2e ni'eau ?2e'? de 6rimina2i+? res+ai+ un suLe+ +u+ de r?-ugi? 2ui /erme++an+ de G?n?"6ier de 27asi2e.
d7in>ui?+ude /our une maLori+? de 27o/inion /uG2i>ue=
2e gou'ernemen+ e+ 2a /o2i6e suGissaien+ une /resI Usage excessif de la force par la police
sion a66rue /our >ue des so2u+ions e-"6a6es soien+ `n 6er+ain nomGre de mani-es+a+ions 2i?es D des reI
mises en 3u're. !7?2aGora+ion /ar des organismes 'endi6a+ions so6io?6onomi>ues on+ ?+? r?/rim?es
gou'ernemen+aux e+ des memGres de 2a so6i?+? /ar 2a /o2i6e= >ui a -ai+ usage d7une -or6e ex6essi'e
6i'i2e d7une 6.ar+e de /rise en 6.arge des 'i6+imes e+ /ro6?d? D des arres+a+ions arGi+raires.
de 2a 6rimina2i+? a /rogress?. Qn Lui22e+= une 6ommisI !"Qn se/+emGre= des mani-es+an+s non arm?s on+
sion /ar2emen+aire a re6ommand? 2a 6r?a+ion d7un d?"2? dans 2a r?gion de TurGan /our d?non6er 2e
organe -?d?ra+eur >ui o/?rerai+ 2a -usion de 2a domI man>ue de 2ogemen+s d?6en+s. !7asso6ia+ion aJan+
mission sudIa-ri6aine des droi+s .umains e+ d7au+res a//e2? D mani-es+er= 278Ga.2a2i GasenLondo2o= un
organismes= no+ammen+ 2a dommission /our 27?gaI mou'emen+ >ui r?uni+ des .aGi+an+s de Gidon'i22es=
2i+? des sexes= de maniKre D am?2iorer 27e-"6a6i+? a'ai+ res/e6+? 2es dis/osi+ions de 2a !oi re2a+i'e aux
de 6es organes= D r?duire 2es 6oO+s e+ D /romou'oir rassemG2emen+s. !es /ar+i6i/an+s a++endaien+ /aisiI
27indi'isiGi2i+? des droi+s .umains. G2emen+ de /ou'oir /r?sen+er 2eur /?+i+ion >uand 2a
/o2i6e 2es a dis/ers?s sans /r?a'is= en u+i2isan+ des
Réfugiés, demandeurs d’asile et migrants 6anons D eau e+ des grenades assourdissan+es= en 2es
de++e ann?e en6ore= 2es ?+rangers d?+enus /ar 2a -ra//an+ D 6ou/ de ma+ra>ues e+ en +iran+ des Ga22es
/o2i6e ou dans des 6en+res de r?+en+ion on+ 'u 2eurs en 6aou+6.ou6. deux >ui -uJaien+ on+ ?+? /oursui'is
droi+s Ga-ou?s. !es demandeurs d7asi2e 6on+inuaien+ e+ -ra//?s au .asard. _ua+orZe mi2i+an+s on+ ?+? arrVI
de ren6on+rer des di-"6u2+?s /our a66?der aux /ro6?I +?s= don+ un des organisa+eurs= nniPe2o UdaGanPu2u=
dures de d?+ermina+ion du s+a+u+ de r?-ugi?. >ui s7?+ai+ rendu au /os+e de /o2i6e /our s7en>u?rir
!e ra//or+eur s/?6ia2 des Ua+ions unies sur 2a /roI du sor+ d7au+res /ersonnes in+er/e22?es. B2s on+ ?+?
mo+ion e+ 2a /ro+e6+ion des droi+s de 27.omme e+ des a66us?s d7a++ein+es D 27ordre /uG2i6. Qn no'emGre=
2iGer+?s -ondamen+a2es dans 2a 2u++e an+i+erroris+e s7es+ 2eurs /ro6Ks on+ ?+? re/ouss?s D 2008. der+aines
d?62ar? /r?o66u/? /ar 2e -ai+ >ue des migran+s /ouI des /ersonnes arrV+?es /r?sen+aien+ des G2essures=
'aien+ V+re main+enus en d?+en+ion +ren+e Lours e+ /2us dues D des 6ou/s ou D des Ga22es en 6aou+6.ou6 a
sans examen Ludi6iaire oG2iga+oire= e+ >ue 2es au+ori+?s narie+ UPiPine= /ar exem/2e= a ?+? +ou6.?e D 6in>
ne res/e6+aien+ /as 2e /rin6i/e du nonIre-ou2emen+. re/rises dans 2e dos /ar des /roLe6+i2es +ir?s D -aiG2e
Qn -?'rier= 2a 6.amGre de 2a dour su/rVme D dis+an6e.
5re+oria a reLe+? 2a re>uV+e >ui a'ai+ ?+? d?/oI Tans 2a /ro'in6e du !im/o/o= des 'i22ageois >ui ne
s?e /our >ue 2e +rans-er+= en no'emGre 2005= de /ou'aien+ /2us a66?der D 2eurs +erres= ?+aien+ soumis
].a2id ne.mood ras.id aux au+ori+?s de son /aJs aux e--e+s des ex/2osions 2i?es D 27ex/2oi+a+ion miniKre

!mnesty International / 0apport 2004 7]


e+ s7a++endaien+ D des +rans-er+s de /o/u2a+ion D 279 signa2emen+s de mor+ en garde D 'ue e+ a ?+?
grande ?6.e22e on+ mani-es+? 6on+re 8ng2oI52a+inum in-orm?e de 419 d?6Ks 6ons?6u+i-s D des o/?ra+ions
e+ d7au+res so6i?+?s miniKres. de /o2i6e a 141 sus/e6+s on+ no+ammen+ ?+? aGa+I
!"Qn Lan'ier= 15 /ersonnes R /our 27essen+ie2 des +us /endan+ 2eur in+er/e22a+ion. Qn'iron 2a moi+i? de
'i22ageoises de kaI5uPa R >ui mani-es+aien+ /our emI 6es 698 mor+s son+ sur'enues dans 2es /ro'in6es de
/V6.er 2a so6i?+? miniKre de 62H+urer 2eurs 6.am/s kau+eng ou du ]saqu2uIUa+a2.
on+ ?+? -ra//?es D 6ou/s de /ied e+ de /oing e+ GousI
6u2?es /ar des /o2i6iers. `ne -emme sou--ran+ d7un Conditions carcérales
.andi6a/ /.Jsi>ue a d?62ar? a'oir ?+? -ra//?e /ar Qn se/+emGre= des gardiens e+ des agen+s de s?I
2a /o2i6e= >ui 2ui aurai+ ?ga2emen+ /u2'?ris? du gaZ 6uri+? de 2a /rison nedium j de TurGan auraien+
/oi're dans 2es Jeux a2ors >u7e22e ?+ai+ d?LD aux u+i2is? des 6.iens de garde= des Gou62iers D d?6.arge
A mains d7agen+s. !es mani-es+an+s on+ ?+? remis en ?2e6+ri>ue e+ des ma+ra>ues 6on+re des d?+enus
2iGer+? sans a'oir ?+? in6u2/?s. non arm?s >ui re-usaien+ de sor+ir de 2eurs 6e22u2es.
!"Qn mai= 2a /o2i6e a arrV+? 18 mani-es+an+s D T7a/rKs des oGser'a+eurs 6.arg?s de 'ei22er au
naandags.oeP= don+ une -emme en6ein+e e+ une res/e6+ des droi+s .umains= 6er+ains /risonniers
-emme >ui a22ai+ai+= e+ 2es a main+enus i22?ga2emen+ /or+aien+ +ouLours des +ra6es 'isiG2es de 2eur agression
en d?+en+ion duran+ douZe Lours. B2s on+ ?+? remis au Gou+ de >ua+re semaines. !es /risonniers n7on+
en 2iGer+? sous 6au+ion a/rKs a'oir ?+? in6u2/?s de /as ?+? au+oris?s D se -aire examiner /ar un m?de6in
+rouG2es D 27ordre /uG2i6. Qn mars= 2e +riGuna2 de /reI ind?/endan+.
miKre ins+an6e r?giona2 a'ai+ re2ax? d7au+res .aGiI !es /oursui+es /?na2es engag?es 6on+re des memGres
+an+s de naandags.oeP >ui= 2ors d7une mani-es+a+ion du /ersonne2 de 2a /rison de U6ome= dans 2e ]saquI
organis?e en Luin 2006= a'aien+ ?+? dis/ers?s /ar 2a 2uIUa+a2= on+ ?+? aLourn?es /our /erme++re un 6omI
/o2i6e au moJen d7une -or6e ex6essi'e. /2?men+ d7en>uV+e sur 2es 'io2en6es in!ig?es D une
6in>uan+aine de /risonniers= en 2003. Qn 2006= 2a
Torture et autres mauvais traitements dommission Sa2i a'ai+ re6ommand? >ue des /oursuiI
Te nou'eaux 6as de +or+ure e+ d7au+res mau'ais +es soien+ engag?es e+ a'ai+ 6ri+i>u? 2es au+ori+?s /?I
+rai+emen+s in!ig?s /ar des /o2i6iers dans 2e 6adre ni+en+iaires /our 2eur immoGi2isme.
d7en>uV+es 6rimine22es on+ ?+? signa2?s. !es 6as !7Bns/e6+ion Ludi6iaire des /risons= >ui es+ 27organe
a'?r?s 6on6ernaien+ no+ammen+ 27u+i2isa+ion de de sur'ei22an6e 6om/?+en+= a ins/e6+? 235 ?+aG2isI
6.iens /o2i6iers /our a++a>uer des sus/e6+s en+ra'?s= semen+s dans +ou+ 2e /aJs e+ 6on62u >ue 2a sur/o/uI
27as/.Jxie= 27adminis+ra+ion de 6ou/s de 6rosse 2a+ion= 27insu-"san6e des /rogrammes de r?inser+ion
e+ de 6ou/s de /ied e+ 2e /assage D +aGa6. des e+ 2es /?nuries de /ersonne2 ?+aien+ des /roG2Kmes
/ra+i>ues on+ ?+? re2e'?es en di'ers endroi+s= J 6omI / généralisés 4= e+ >ue 2e dis/osi+i- de soins en miI
/ris au domi6i2e des sus/e6+s ou D /roximi+?. !es 2ieu 6ar6?ra2 ?+ai+ dans un ?+a+ / critique 4.
d?+enus G2ess?s se son+ /ar-ois 'u re-user 27a66Ks D
des soins d7urgen6e. Impunité
!"Qn se/+emGre= q. C. a ?+? a++a>u? /ar des 6.iens Qn Lui22e+= des -ami22es de 'i6+imes d7a++ein+es aux
/o2i6iers a2ors >u7i2 ?+ai+ meno++? e+ 6on+rain+ de droi+s .umains 6ommises duran+ 27a/ar+.eid= 2e
res+er agenoui22?. Turan+ sa d?+en+ion dans un /os+e grou/e de sou+ien ].u2umani e+ deux au+res gUk
de /o2i6e des en'irons de TurGan= ses G2essures se on+ in+en+? une a6+ion de'an+ 2a 6.amGre de 2a dour
son+ in-e6+?es a'an+ >u7i2 ai+ /u G?n?"6ier de soins su/rVme D 5re+oria /our >ue soien+ in'a2id?es 2es
m?di6aux. modi"6a+ions a//or+?es en 2005 D 2a 5o2i+i>ue naI
!a Tire6+ion ind?/endan+e des /2ain+es= >ui es+ 27orI +iona2e en ma+iKre de /oursui+es Ludi6iaires a i2s 6raiI
gane de sur'ei22an6e de 2a /o2i6e= a indi>u? a'oir gnaien+ en e--e+ >ue 6es modi"6a+ions garan+issen+
?+? saisie de 23 /2ain+es /our +or+ure e+ 530 /2ainI 27im/uni+? aux 6rimine2s >ui n7a'aien+ /as 6oo/?r?
+es /our 6ou/s e+ G2essures en 'ue d7in!iger des a'e6 2a dommission '?ri+? e+ r?6on6i2ia+ion ou >ue
2?sions 6or/ore22es gra'es en+re a'ri2 2006 e+ mars 6e++e derniKre a'ai+ re-us? d7amnis+ier. !a /ro6?dure
2007. 8u 6ours de 2a mVme /?riode= e22e a reWu ?+ai+ +ouLours en 6ours D 2a "n de 27ann?e 2007.

7^ !mnesty International / 0apport 2004


Qn aoO+= 2a 6.amGre de 2a dour su/rVme D 5re+oria a Tire6+ion ind?/endan+e des /2ain+es a indi>u?= en
a66e/+? de n?go6ier e+ a /ronon6? des /eines a'e6 surI no'emGre= >ue seu2emen+ 23 /. 6en+ des 245 /osI
sis D 27en6on+re d78driaan u2oP= minis+re de 2a !oi e+ de +es de /o2i6e ins/e6+?s en 2006 se 6on-ormaien+ aux
27grdre sous 27a/ar+.eid= e+ de >ua+re au+res /r?'enus. oG2iga+ions >ue 2eur im/osai+ 2a !oi sur 2es 'io2en6es
52aidan+ 6ou/aG2e= i2s a'aien+ ex/rim? 2eurs / remords 4 domes+i>ues a si dans 2es /ro'in6es de n/uma2anga
/our 2a +en+a+i'e d7assassina+= en 1989= du dirigean+ e+ du !im/o/o au6un /os+e ne res/e6+ai+ 6es oG2igaI
an+iIa/ar+.eid Aran6P d.iPane e+ a'aien+ a66e/+? de +ions= dans 2a /ro'in6e du da/Igues+= en re'an6.e=
6oo/?rer dans 2e 6adre d7au+res en>uV+es. +ous ?+aien+ en rKg2e.
Qn o6+oGre= 2e minis+Kre de 2a Sus+i6e e+ du Tes -emmes 'i6+imes de 'io2en6es e+ des organiI
T?'e2o//emen+ 6ons+i+u+ionne2 a /uG2i? une d?62aI sa+ions 2eur 'enan+ en aide on+ indi>u? D 8mnes+J
ra+ion ra//e2an+ 27o//osi+ion du gou'ernemen+ D 2a Bn+erna+iona2 >ue 6er+ains /o2i6iers -a6i2i+aien+ 27insI
/ro6?dure engag?e aux i+a+sI`nis /ar des 'i6+imes +aura+ion de mesures de sOre+? mais >ue d7au+res A
d7a++ein+es aux droi+s .umains /er/?+r?es en 8-ri>ue ren'oJaien+ 2es /2aignan+es dans 2eur -oJer= ome+I
du Cud. des /ersonnes 'eu2en+ oG+enir des r?/araI +aien+ de saisir des armes dangereuses ou re-usaien+
+ions de 50 so6i?+?s am?ri6aines= 6anadiennes e+ de /rendre >ue2>ue mesure >ue 6e soi+ +an+ >ue 2a
euro/?ennes= >u7e22es a66usen+ de s7V+re rendues 'i6+ime n7a'ai+ /as engag? de /oursui+es au /?na2.
6om/2i6es de 'io2a+ions 6ommises /endan+ !7a6+ion de 2a /o2i6e /our rem?dier aux 'io2en6es
27a/ar+.eid. !a d?62ara+ion de 2a minis+re a -ai+ 2i?es au genre a semG2eI+Ii2 /erdu de son e-"6a6i+?
sui+e D 2a d?6ision de 2a dour d7a//e2 de Ues yorP a/rKs 2e d?man+K2emen+ des uni+?s s/?6ia2is?es dans
d7in"rmer un Lugemen+ de /remiKre ins+an6e /ar 2es 'io2en6es -ami2ia2es= 2a /ro+e6+ion de 27en-an6e
2e>ue2 27a--aire a'ai+ ?+? 62ass?e. !a minis+re a e+ 2es 6rimes sexue2s= >ui a ?+? sui'i d7une redisI
/r?6is? >ue 2a res/onsaGi2i+? de 2a r?ada/+a+ion +riGu+ion des e--e6+i-s 6on6ern?s en+re 2es di--?ren+s
e+ de 2a r?/ara+ion re'enai+ D 27i+a+ sudIa-ri6ain e+ /os+es de /o2i6e 2o6aux. !e minis+Kre de 2a Sus+i6e
non D des Luridi6+ions ?+rangKres. a in+errom/u 2e /rogramme de d?'e2o//emen+ des
+riGunaux s/?6ia2is?s dans 2es in-ra6+ions D 6ara6+Kre
Violences contre les femmes sexue2= Gien >ue 6es Luridi6+ions /ronon6en+ da'anI
Tes 'io2en6es sexue22es= mais aussi d7au+res -ormes +age de 6ondamna+ions >ue 2es +riGunaux ordinaires
de 'io2en6es 6on+re 2es -emmes= 6on+inuaien+ d7V+re dans 2es a--aires de 'io2.
signa2?es en +rKs grand nomGre. Qn d?6emGre= au +erme d7une r?-orme 2?gis2a+i'e
!es 'io2s d?62ar?s aux au+ori+?s a'aien+ diminu? de 6ommen6?e /rKs de dix ans /2us +H+= 2e /r?siden+
4=2 /. 6en+ au 6ours des six ann?es /r?6?den+es= se2on nGePi a /romu2gu? 2a !oi sur 2es in-ra6+ions D 6ara6I
2es s+a+is+i>ues de 2a /o2i6e. U?anmoins= 52 617 'io2s +Kre sexue2 e+ as/e6+s 6onnexes /or+an+ modi"6a+ion
on+ ?+? signa2?s en+re a'ri2 2006 e+ mars 2007. gn a du dode /?na2. !e 'io2 J es+ d?"ni sans r?-?ren6e
?ga2emen+ d?nomGr? 9 327 /2ain+es /our / attentat au sexe des /ersonnes e+ s7a//2i>ue D +ou+es 2es
à la pudeur 4= une >ua2i"6a+ion 6om/renan+ 2e 'io2 -ormes de / pénétration sexuelle 4 sans 6onsen+eI
ana2 e+ d7au+res -ormes d7agressions sexue22es >ue men+. !a 2oi oG2ige 2es /ou'oirs /uG2i6s D ins+aurer
2e droi+ /?na2 sudIa-ri6ain n7in62uai+ a2ors /as dans un 6adre d7a6+ion g?n?ra2 e+ D di--user des ins+ru6I
2a d?"ni+ion du 'io2. !es s+a+is+i>ues /uG2i?es en +ions D 27?6.e22e na+iona2e /our assurer 27organisa+ion
d?6emGre /our 2a /?riode a22an+ d7a'ri2 D se/+emGre de -orma+ions e+ une mise en 3u're 6oordonn?e de
2007 -aisaien+ ?+a+ de 22 887 /2ain+es /our 'io2. ses dis/osi+ions. tou+e-ois= 2es mesures de /ro+e6I
Tes res/onsaG2es de 2a /o2i6e on+ indi>u? au 5ar2eI +ion e+ 2es ser'i6es d7aide aux 'i6+imes e+ aux +?I
men+ >ue= de Lui22e+ 2006 D Luin 2007= 2a /o2i6e a'ai+ moins /r?'us /ar 2e +ex+e son+ /2us 2imi+?s >ue 6eux
enregis+r? 88 784 in6iden+s 2i?s D des / violences ini+ia2emen+ /r?6onis?s /ar 2es organisa+ions mi2i
domestiques 4 +e22es >ue d?"nies dans 2a !oi re2a+i'e +an+es. !es dis/osi+ions au+orisan+ 2a /ra+i>ue de
aux 'io2en6es domes+i>ues de 1998. !e minis+Kre de +es+s de d?/is+age oG2iga+oires /our 2es sus/e6+s
2a Sus+i6e a -ai+ sa'oir >ue /2us de 63 000 mesures /2a6?s en ?+a+ d7arres+a+ion on+ ?+? 6ri+i>u?es /ar6e
de sOre+? a'aien+ ?+? d?6id?es /ar 2es +riGuI >u7e22es ne ser'aien+ /as 2es in+?rV+s des /2aignan+s e+
naux en+re a'ri2 2006 e+ mars 2007. tou+e-ois= 2a Ga-ouaien+ 2es droi+s des sus/e6+s.

!mnesty International / 0apport 2004 77


# South AfricaF Submission to the UN Universal Periodic
Santé – personnes vivant avec le VIH/sida SevieW First Session of the UPS Working Yroup 7-11 April
gn es+imai+ >ue 5=5 mi22ions de /ersonnes 'i'aien+ 200] M8Ar 53/005/2007N.
a'e6 2e uBm/sida en 2007. Qn mai= 2e gou'ernemen+ a
ado/+? un nou'eau /2an s+ra+?gi>ue na+iona2 de 2u++e

ALBANIE
6on+re 2e uBm/sida /our 2a /?riode 2007I2011= a/rKs
six mois de 6onsu2+a+ions aJan+ r?uni di'ers minis+Kres=
des organisa+ions de 2a so6i?+? 6i'i2e e+ des /ro-essionI
ne2s de san+?. !e /2an a'ai+ /our oGLe6+i- de /or+er D
République d’Albanie
80 /. 6en+ 2a /ro/or+ion de /ersonnes 6on6ern?es /ouI
'an+ a66?der aux +.?ra/ies= aux soins e+ aux ser'i6es 789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : !l_red Eoisiu,
remplacé par Xamir ?opi le 2P buillet
d7aide= e+ de r?soudre 2es oGs+a62es s+ru6+ure2s 2imi+an+
P9ID9 D9 EB0? : abolie
A 2a /r?'en+ion ainsi >ue 27a66Ks aux +rai+emen+s e+ aux
PBP@<!?IBD : M,2 millions
soins. Qn aoO+= 2e 2imogeage /ar 2e /r?siden+ nGePi de 9OP>0!D79 D9 CI9 : 7^,2 ans
2a minis+re d?2?gu?e D 2a Can+?= >ui a'ai+ Lou? un rH2e EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : M2 T 24 V
essen+ie2 dans 27?2aGora+ion du /2an s+ra+?gi>ue na+ioI ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 94,7 Y
na2= a -ai+ 6raindre >ue 2e gou'ernemen+ ne soi+ /as
/2einemen+ engag? en -a'eur de 6e2uiI6i. Comme les années précédentes, la population ne fai-
Ce2on 2es 6.i--res o-"6ie2s /uG2i?s en mai= sait guère confiance à la justice. Le procureur gé-
303 788 /a+ien+s G?n?"6iaien+ d7une +.?ra/ie anI néral a été révoqué en novembre, pour des raisons
+ir?+ro'ira2e dans 2e se6+eur de 2a san+? /uG2i>ue. juridiques discutables. Les conditions de détention
!es organisa+ions 6.arg?es de 'ei22er au res/e6+ du de nombreux prisonniers, prévenus et condamnés,
droi+ D 2a san+? d?/2oraien+ +ou+e-ois 2e -ai+ >ue 6e demeuraient éprouvantes en raison à la fois de la
6.i--re re/r?sen+ai+ moins de 2a moi+i? du nomGre surpopulation, du manque d’hygiène et de l’absen-
+o+a2 de /a+ien+s aJan+ Gesoin d7un +e2 +rai+emen+. ce de soins médicaux. Un certain nombre de cas de
Qn mi2ieu rura2= 27a66Ks aux ser'i6es de san+? e+ 2a personnes maltraitées par la police au cours de leur
6a/a6i+? d7oGser'an6e des -emmes ?+aien+ 2imi+?s garde à vue ou de leur détention provisoire ont été si-
/ar 27im/ossiGi2i+? /.Jsi>ue de se ra//ro6.er des gnalés. La traite des femmes et des enfants à des fins
ser'i6es de soins= 2e 6oO+ des +rans/or+s= 2a /?nurie de prostitution ou d’autres formes d’exploitation s’est
de /ersonne2 m?di6a2= 2es re+ards dans 27a++riGu+ion poursuivie, même si elle semblait avoir diminué.
des agr?men+s /erme++an+ aux ?+aG2issemen+s de
/ro/oser 2es +rai+emen+s an+ir?+ro'iraux= 27insu-"san6e Contexte
des /rises a2imen+aires Lourna2iKres e+ 2es in?ga2i+?s na2gr? une am?2iora+ion de sa si+ua+ion ?6onomi>ue=
so6io?6onomi>ues. 2782Ganie a-"6.ai+ +ouLours un ni'eau de /au're+? e+
Qn mai= a/rKs a'oir reWu /2usieurs /2ain+es e+ un +aux de 6.Hmage ?2e'?s. donLugu?es D 27insu-"I
6ons+a+? 27insu-"san6e des ser'i6es de san+? dans de san6e des ser'i6es de san+? e+ d7?du6a+ion en se6I
nomGreuses /ro'in6es= 2a dommission sudIa-ri6aine +eur rura2= 6es di-"6u2+?s 6on+riGuaien+ D 2a /oursui+e
des droi+s .umains a organis? des audien6es /uG2i>ues de 27exode rura2 e+ /ar 6ons?>uen+ D 2a /r?sen6e de
sur 2e droi+ D 27a66Ks aux ser'i6es de san+?. Q22e n7a'ai+ sansIaGri e+ d7.aGi+a+s i22?gaux dans 2es 'i22es.
/as /uG2i? ses 6on62usions D 2a "n de 27ann?e.
Évolutions juridiques, constitutionnelles
Visites d’Amnesty International et institutionnelles
Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus Qn a'ri2= 2e 5ar2emen+ a ado/+? des modi"6a+ions
en 8-ri>ue du Cud en mars e+ en mai. au dode /?na2 mi2i+aire a"n d7aGroger 27ensemG2e
des dis/osi+ions /r?'oJan+ 27a//2i6a+ion de 2a /eine
Autres documents d’Amnesty International de mor+. !a /eine 6a/i+a2e a ?+? aGo2ie en 2000
/our 2es 6rimes de droi+ 6ommun.
# Pakistan P Afrique du Sud. Qhalid Mehmood Sashid
réapparaît après dix-huit mois de détention au secret Qn se/+emGre= 2782Ganie a ra+i"? 2a don'en+ion
M8Ar 53/003/2007N. in+erna+iona2e /our 2a /ro+e6+ion de +ou+es 2es

74 !mnesty International / 0apport 2004


/ersonnes 6on+re 2es dis/ari+ions -or6?es. Qn noI !"Qn Luin= deux .ommes originaires de !us.nLa on+
'emGre= e22e a ra+i"? 2e 5ro+o6o2e -a6u2+a+i- D 2a ?+? arrV+?s e+ in6u2/?s de +rai+e sur une Leune "22e de
don'en+ion re2a+i'e aux droi+s de 27en-an+= 6on6erI seiZe ans= 6on+rain+e de se /ros+i+uer en krK6e o[ e22e
nan+ 2a 'en+e d7en-an+s= 2a /ros+i+u+ion des en-an+s a'ai+ ?+? en'oJ?e.
e+ 2a /ornogra/.ie me++an+ en s6Kne des en-an+s !a /ro+e6+ion des +?moins demeuran+ un as/e6+ 6ri+iI
zgU`{= ainsi >ue 6e2ui 6on6ernan+ 27im/2i6a+ion >ue= 2es 'i6+imes r?/ugnaien+ sou'en+ D d?/oser une
d7en-an+s dans 2es 6on!i+s arm?s. /2ain+e D 2a /o2i6e 6on+re 2es +ra">uan+s= /ar 6rain+e
de re/r?sai22es. !e /ersonne2 du ser'i6e de /ro+e6I
Violences contre les femmes +ion des +?moins du minis+Kre de 27Bn+?rieur a sui'i
Violences domestiques une -orma+ion. 8u mois d7a'ri2= 2e gou'ernemen+ a a/I
Ce2on une ?+ude o-"6ie22e rendue /uG2i>ue en noI /rou'? un ensemG2e de mesures re2a+i'es D 2a /rise
'emGre= /as moins d7un +iers des -emmes a'aien+ en 6.arge des 'i6+imes. Qn no'emGre= 2a /o2i6e aurai+ A
d?LD suGi des 'io2en6es -ami2ia2es. !es 6as de 'ioI n?anmoins engag? des /oursui+es 6on+re une Leune
2en6es ?+aien+ semG2eI+Ii2 en augmen+a+ion. !a "22e de dixIse/+ ans /our / non-dénonciation d’un
'io2en6e au -oJer ne 6ons+i+uai+ /as une in-ra6I crime 4= a/rKs >ue 6e22eI6i eu+ re-us? de 6ommuniI
+ion s/?6i">ue d?"nie /ar 2e dode /?na2= e+ des >uer 27iden+i+? des +ra">uan+s don+ e22e a'ai+ ?+? 'i6I
/oursui+es n7?+aien+ engag?es >ue dans >ue2>ues +ime D 27oge de >ua+orZe ans. Q22e a'ai+ ?+? 6on+rain+e
rares 6as o[ 2es s?'i6es a'aien+ en+raYn? 2a mor+ ou de se /ros+i+uer a/rKs a'oir ?+? en'oJ?e en B+a2ie.
de gra'es G2essures.
Qn ma+iKre 6i'i2e= une 2oi re2a+i'e aux mesures de Conditions de détention
2u++e 6on+re 2a 'io2en6e au sein de 2a -ami22e es+ Qn se/+emGre= 2e domi+? euro/?en /our 2a /r?I
en+r?e en 'igueur en Luin. Q22e 'ise D /r?'enir 6e++e 'en+ion de 2a +or+ure Md5tN a remis son ra//or+ sur
-orme de 'io2en6e e+ D assurer une '?ri+aG2e /ro+e6I 2782Ganie D 2a sui+e de sa 'isi+e dans 2e /aJs en mars
+ion aux 'i6+imes. Qn Lui22e+= un +riGuna2 de tirana 2006. !a d?2?ga+ion du d5t a'ai+ 'isi+? 2es >uar+iers
a im/os? 2a /remiKre mesure de sOre+? /ro'isoire r?ser'?s D 2a d?+en+ion /ro'isoire dans 2es 2o6aux
au +i+re des nou'e22es dis/osi+ions. Qn no'emGre= de 2a /o2i6e de Turr|s e+ de Aier= ainsi >ue 2es 6e2I
une uni+? s/?6ia2e 6.arg?e de 2a 2u++e 6on+re 2a 'ioI 2u2es de deux /os+es de /o2i6e de tirana. !e ra//or+
2en6e au -oJer e+ de 2a /ro+e6+ion des mineurs a ?+? d?nonWai+ 2es 6ondi+ions d?/2oraG2es de d?+en+ion
mise sur /ied au sein de 2a /o2i6e de tirana. D Turr|s e+ D Aier e+ dans 27un des /os+es de tirana.
B2 /oin+ai+ ?ga2emen+ du doig+ 27insu-"san6e des soins
Traite d’êtres humains m?di6aux.
!782Ganie a ra+i"?= en -?'rier= 2a don'en+ion sur 2a Qn Luin s7es+ a6.e'? 2e +rans-er+ de res/onsaGi2i+?
2u++e 6on+re 2a +rai+e des V+res .umains zdonsei2 des /ersonnes en d?+en+ion /ro'isoire du minis+Kre
de 27Quro/e{. Te sour6e /o2i6iKre= 2a +rai+e des de 27Bn+?rieur au minis+Kre de 2a Sus+i6e. de22es e+
-emmes e+ des en-an+s a ne++emen+ diminu? en 6eux >ui ?+aien+ re+enus dans 2es 2o6aux de 2a /oI
2007 : se/+ a--aires on+ ?+? signa2?es 6on6ernan+ 2i6e on+ ainsi ?+? +rans-?r?s dans 2es ?+aG2issemen+s
des en-an+s e+ 13 au+res 6on6ernan+ des -emmes. /?ni+en+iaires. !es 6ondi+ions J ?+aien+ moins mauI
!es gUk es+imaien+ +ou+e-ois >u7un nomGre ne+I 'aises= mais 27arri'?e de nou'eaux d?+enus a aggraI
+emen+ su/?rieur de 6as n7?+aien+ /as /or+?s D 2a '? 2a si+ua+ion de sur/o/u2a+ion dans 6es /risons.
6onnaissan6e des au+ori+?s. mui+ .ommes on+ ?+? !a 6ons+ru6+ion de deux nou'eaux ?+aG2issemen+s
re6onnus 6ou/aG2es de +rai+e de -emmes e+ deux /?ni+en+iaires e+ d7un 6en+re de d?+en+ion /ro'isoire
au+res de +rai+e d7en-an+s. n7?+ai+ /as a6.e'?e D 2a "n de 2007.
!"Qn Lan'ier= 2e +riGuna2 6.arg? des in-ra6+ions Qn o6+oGre= 2e nomGre +o+a2 de d?+enus s7?2e'ai+ D
gra'es a 6ondamn? Aa+os ]a/22ani e+ 8rGen gsmani D 4 638= soi+ un d?/assemen+ de 1 172 /ersonnes /ar
des /eines res/e6+i'es de seiZe e+ >uinZe ans d7emI ra//or+ aux 6a/a6i+?s d7a66uei2. `n 6er+ain nomGre de
/risonnemen+= /our s7V+re rendus 6ou/aG2es d7un +raI /r?'enus n7on+ /ar 6ons?>uen+ /as >ui++? 2es /os+es
"6 d7en-an+s D des+ina+ion de 2a krK6e e+ /our a'oir de /o2i6e= ou J on+ ?+? re6ondui+s= 6e >ui 6ons+i+uai+
-or6? 2es 'i6+imes D se /ros+i+uer ou D mendier. une 'io2a+ion de 2a 2oi.

!mnesty International / 0apport 2004 79


Qn se/+emGre= 16 /ersonnes ?+aien+ semG2eI+Ii2 Qn no'emGre= a2ors >u7i2s ins/e6+aien+ 2es 2oI
!"
d?+enues au siKge de 2a /o2i6e de tirana= dans 6aux du 6en+re de d?+en+ion /ro'isoire de u2ora= des
>ua+re 6e22u2es 6onWues /our n7a66uei22ir >u7une 6ommissaires du Gureau du m?dia+eur on+ ?+? inI
seu2e /ersonne 6.a6une. Qn raison du man>ue -orm?s >u7un d?+enu= B2irian na2aL= a'ai+ ?+? -ra//?
de /2a6e D 27.H/i+a2 6ar6?ra2 de tirana= 2es /risonI 2e Lour mVme /ar des gardiens /our a'oir /ro+es+?
niers a++ein+s de +rouG2es men+aux ?+aien+ souI 6on+re 2a -oui22e de sa 6e22u2e. B2irian na2aL /r?sen+ai+
'en+ in6ar6?r?s a'e6 2es au+res d?+enus. Qn aoO+ a des G2essures a//aren+es= a++es+?es dans un deuxiKI
d?Gu+? 2a 6ons+ru6+ion d7un .H/i+a2 /sJ6.ia+ri>ue me +em/s /ar un examen m?di6o2?ga2. Con r?6i+ a de
/?ni+en+iaire D Turr|s. /2us ?+? 6on"rm? /ar d7au+res d?+enus. !e m?dia+eur
!e domi+? me2sinPi d782Ganie a d?non6?= en
!" a demand? 27ou'er+ure d7une in-orma+ion Ludi6iaire
no'emGre= 2es 6ondi+ions 6ar6?ra2es en 'igueur /our +or+ure 6on+re >ua+re gardiens don+ 27iden+i+?
A au 6en+re de d?+en+ion /ro'isoire de u2ora= o[ ?+ai+ 6onnue.
92 d?+enus ?+aien+ en-erm?s dans des 6e22u2es
d7une 6a/a6i+? +o+a2e de 46 /ersonnes. 5armi eux Conditions de logement
"guraien+ 6in> mineurs og?s de >ua+orZe D dixIse/+ !782Ganie 6om/+ai+ /2us de 45 000 -ami22es sans
ans= don+ 27in6ar6?ra+ion a'e6 des adu2+es 6ons+iI domi6i2e. 5armi 2es grou/es 2es /2us 'u2n?raG2es de
+uai+ une 'io2a+ion de 2a 2oi. 6e++e /o/u2a+ion "guraien+ >ue2>ue 340 /ersonnes
aJan+ /erdu 2eurs /aren+s 2ors>u7e22es ?+aien+ enI
Torture et autres mauvais traitements -an+s. Qn 'io2a+ion de 2a 2?gis2a+ion na+iona2e= 27i+a+
Tes modi"6a+ions D 27ar+i62e 86 du dode /?na2= >ui ne 2eur a'ai+ /as -ourni de 2ogemen+ ad?>ua+ au moI
6on6erne 2a +or+ure e+ 2es au+res +rai+emen+s d?graI men+ o[ e22es a'aien+ a++ein+ 27oge adu2+e e+ o[ e22es
dan+s ou in.umains= on+ ?+? ado/+?es en -?'rier. a'aien+ >ui++? 27enseignemen+ se6ondaire. jeau6ou/
Q22es in+roduisaien+ 2a d?"ni+ion de 2a +or+ure +e22e 'i'aien+ dans des 6.amGres 6ommunes d7in+erna+s
>u7e22e es+ ?non6?e dans 2a don'en+ion 6on+re 2a d?2aGr?s e+ se 'oJaien+ /ri'?es du droi+ D 2a s?6uri+?
+or+ure zgU`{. tou+e-ois= en 27aGsen6e de re-on+e de 27o66u/a+ion de 2eur 2ogemen+.
in+?gra2e du dode /?na2 e+ du dode de /ro6?dure
/?na2e= 2es /o2i6iers res+aien+ da'an+age sus6e/+iI Visites d’Amnesty International
G2es d7V+re in6u2/?s d7in-ra6+ions moins gra'es >ue Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus
6e22es de +or+ure e+ de mau'ais +rai+emen+s. e 2a en 82Ganie en a'ri2 e+ en no'emGre.
6onnaissan6e d78mnes+J Bn+erna+iona2= au6un /o2iI
6ier n7a ?+? d?62ar? 6ou/aG2e de +or+ure ou de mauI Autres documents d’Amnesty
'ais +rai+emen+s en 2007. International
!e d5t a indi>u? a'oir reWu= en mars 2006= un 6erI # AlbaniaF ^No place to call home_ ` Adult orphans and
the right to housing MQ`r 11/005/2007N.
+ain nomGre d7a22?ga+ions de d?+enus se /2aignan+
d7a'oir suGi des mau'ais +rai+emen+s d?2iG?r?men+
in!ig?s /ar des agen+s de /o2i6e au 6ours de 2eur
garde D 'ue= en /ar+i6u2ier 2ors de 2eur in+errogaI
+oire. 5ar ai22eurs= un 6er+ain nomGre de /ersonnes
re+enues au /os+e de /o2i6e de Turr|s on+ d?62ar?
>ue des agen+s des -or6es d7in+er'en+ion s/?6ia2e
2es a'aien+ meno++?es= 2es a'aien+ oG2ig?es D /orI
+er un 6as>ue e+ 2es a'aien+ -ra//?es sur 2a +V+e D
27aide d7oGLe+s 6on+ondan+s.
Qn aoO+= un Lourna2is+e a d?62ar? a'oir 'u /2uI
!"
sieurs /o2i6iers rouer de 6ou/s de /oing e+ de 6ou/s
de /ied 27une de ses 6onnaissan6es= B2ir Uas+imi=
dans un /os+e de /o2i6e de 2a 6i+? uni'ersi+aire de
tirana.

40 !mnesty International / 0apport 2004


ALGÉRIE
/?+ro2e e+ de gaZ ne G?n?"6ian+ /as D 27ensemG2e de
2a /o/u2a+ion. !e !ux de migran+s en /ar+an6e /our
27Quro/e n7a /as 6ess?.
République algérienne Qn no'emGre= 2e domi+? des droi+s de 27.omme
789: D9 <’>?!? : !bdelaIiI Xoute!ika zgU`{ a re6ommand? au gou'ernemen+ de /rendre
789: D@ AB@C90D9E9D? : !bdelaIiI Xelkhadem des mesures /our agir sur 2es /roG2Kmes /ersis+an+s
P9ID9 D9 EB0? : abolie en pratique de 27im/uni+?= de 2a d?+en+ion se6rK+e= du re6ours D
PBP@<!?IBD : MM,9 millions 2a +or+ure= de 2a dis6rimina+ion D 27?gard des -emmes
9OP>0!D79 D9 CI9 : 76,7 ans e+ des res+ri6+ions D 2a 2iGer+? d7ex/ression.
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : M] T M6 V
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : ^9,9 Y
Homicides à caractère politique
5rin6i/a2 grou/e is2amis+e arm? en 82g?rie= 27grgaI A
Les violences politiques ont persisté dans tout nisa+ion d782 _a^da au nag.reG is2ami>ue= 6onnue
le pays, faisant au moins 491 morts, un nombre au/ara'an+ sous 2e nom de krou/e sa2a"s+e /our 2a
plus élevé qu’en 2006. Beaucoup de victimes /r?di6a+ion e+ 2e 6omGa+ MkC5dN= a men? des a++a>ues
ont été tuées à la suite d’attentats à l’explosif qui 6on+re des 6iG2es 6i'i2es e+ mi2i+aires. !7organisa+ion
ont été revendiqués par un groupe se faisant ap- a re'endi>u? 2es a++en+a+s D 27ex/2osi- /er/?+r?s D
peler l’Organisation d’Al Qaïda au Maghreb isla- 82ger en a'ri2 e+ en d?6emGre ainsi >ue 6eux 6ommis
mique. Des personnes soupçonnées de parti- D ja+na e+ Te22es en se/+emGre= >ui on+ -ai+ au +oI
cipation à des activités terroristes ont été rete- +a2 au moins 130 mor+s R 6i'i2s /our 2a /2u/ar+ R e+
nues dans des lieux de détention secrets et sans /2usieurs 6en+aines de G2ess?s. Qn se/+emGre= 2es
contact avec le monde extérieur. Elles risquaient au+ori+?s on+ annon6? >ue massan ma++aG= /remier
d’être soumises à la torture et aux mauvais traite- 6.e- du kC5d= s7?+ai+ rendu.
ments. Plusieurs personnes soupçonnées de terro- !es -or6es gou'ernemen+a2es on+ +u? des diZaines
risme et qui avaient été renvoyées en Algérie par de memGres /r?sum?s des grou/es arm?s au 6ours
des gouvernements étrangers ont été condamnées d7o/?ra+ions de ra+issage e+ d7a--ron+emen+s. 5eu de
à des peines d’emprisonnement à l’issue de pro- d?+ai2s ?+aien+ dis/oniG2es= mais on 6raignai+ >ue
cès qui ne respectaient pas les normes internationa- 6er+ains de 6es .omi6ides ne soien+ des ex?6u+ions
les d’équité. Des défenseurs des droits humains ex+raLudi6iaires.
et des journalistes ont été harcelés. Le gouver-
nement a pris des initiatives encourageantes en Violations des droits humains dans le
vue de protéger les femmes contre les violences cadre de la lutte contre le terrorisme
et d’abolir la peine de mort. Rien n’a été fait, Détention secrète
en revanche, pour mettre un terme à l’impunité !e T?/ar+emen+ du renseignemen+ e+ de 2a s?6uri+?
dont bénéficient les membres des groupes armés MTrCN= ser'i6e de renseignemen+ mi2i+aire= 6on+iI
et des forces de sécurité responsables d’atteintes nuai+ de d?+enir des /ersonnes sou/Wonn?es
flagrantes aux droits humains commises dans le d7a6+es de +errorisme. Bn6ar6?r?s sans 6on+a6+ a'e6
cadre du conflit interne des années 1990. 2e monde ex+?rieur dans des 2ieux de d?+en+ion
se6re+s= 2e /2us sou'en+ des 6asernes de 27arm?e= 6es
Contexte /risonniers ris>uaien+ d7V+re +or+ur?s ou ma2+rai+?s.
!e -aiG2e +aux de /ar+i6i/a+ion aux ?2e6+ions 2?gis2aI 5armi eux "guraien+ /2usieurs 82g?riens ren'oJ?s
+i'es >ui on+ eu 2ieu en mai +raduisai+= semG2eI+Ii2= dans 2eur /aJs /ar des gou'ernemen+s ?+rangers.
2e man>ue de 6on"an6e de 2a /o/u2a+ion dans 27e-"I !"no.amed ra.mouni a ?+? arrV+? 2e 18 Lui22e+ /ar
6a6i+? des au+ori+?s D r?g2er 2es /roG2Kmes de 2a s?I des memGres des -or6es de s?6uri+? D /roximi+? de
6uri+?= du 6.Hmage= du man>ue de 2ogemen+s e+ de son domi6i2e= D jourouGa= un >uar+ier d782ger. !a
2a /?nurie d7eau= en+re au+res. !e m?6on+en+emen+ -ami22e de 6e+ .omme s7es+ en>uise de son 2ieu de
?+ai+ exa6erG? /ar 2es /roG2Kmes de 6orru/+ion= 2es d?+en+ion. `n mois a/rKs 27in+er/e22a+ion= sa mKre a
re'enus /ro'enan+ des ex/or+a+ions 6roissan+es de ?+? 6on'o>u?e au Gureau de 2a /o2i6e Ludi6iaire de

!mnesty International / 0apport 2004 46


jourouGa= o[ on 2ui a indi>u? >ue son "2s ?+ai+ d?I Ludi6iaires. !e +riGuna2 a re+enu 6e++e d?62ara+ion
+enu /ar 2e TrC e+ >u7i2 ?+ai+ Gien +rai+?. tou+e-ois= D +i+re de /reu'e D 6.arge= sans ordonner une enI
D 2a "n de 27ann?e= on ignorai+ 2e 2ieu de d?+en+ion >uV+e sur 2es a22?ga+ions -ormu2?es /ar v m w. de2uiI
de no.amed ra.mouni ainsi >ue 2es 6.arges ?'enI 6i a ?ga2emen+ a-"rm? >ue 27amGassade d782g?rie D
+ue22emen+ re+enues D son en6on+re. Ces /ro6.es !ondres 2ui a'ai+ donn? 27assuran6e >u7i2 G?n?"6ieI
n7?+aien+ /ar ai22eurs +ouLours /as au+oris?s D 2ui rai+ des mesures d7amnis+ie /romu2gu?es en 2006
rendre 'isi+e. en 6as de ren'oi en 82g?rie= mais 2e +riGuna2 n7en a
!"Teux .ommes M27un d?sign? /ar 27ini+ia2e v ] w /as +enu 6om/+e.
en raison de res+ri6+ions 2?ga2es e+ 27au+re s7a//e2an+ !"reda Tendani a ?+? 6ondamn? en no'emGre D
reda TendaniN on+ ?+? arrV+?s res/e6+i'emen+ 2e 20 .ui+ ans d7em/risonnemen+ /our / appartenance
e+ 2e 24 Lan'ier /ar des agen+s du TrC D 2eur arri'?e à un groupe terroriste opérant à l’étranger 4. B2 a
A D 82ger. B2s 'enaien+ d7V+re ren'oJ?s dans 2eur /aJs a-"rm? au 6ours de son /ro6Ks >ue des agen+s du
/ar 2es au+ori+?s Gri+anni>ues au mo+i- >u7i2s re/r?I TrC 27a'aien+ Ga++u >uand i2 a'ai+ 'ou2u 2ire une
sen+aien+ une mena6e /our 2a s?6uri+? du roJaumeI d?62ara+ion >u7i2s a'aien+ /r?/ar?e e+ >u7i2s 2ui
`ni. v ] w a ?+? 2iG?r? sans in6u2/a+ion 2e 4 -?'rier demandaien+ de signer. B2 a aLou+? >u7i2 n7en a'ai+
a/rKs a'oir ?+? re+enu sans /ossiGi2i+? de 6onsu2+er /as /ar2? 2ors de sa /remiKre 6om/aru+ion de'an+ un
un a'o6a+ auIde2D de 2a dur?e maxima2e de douZe Luge= 6ar 2es memGres du TrC 27a'aien+ mena6?. !e
Lours. T?+enu /ar 2e TrC Lus>u7au 5 -?'rier= reda +riGuna2 n7a men? au6une en>uV+e sur 6es a22?ga+ions.
Tandani a ensui+e ?+? +rans-?r? en /rison dans 27a+I
+en+e de son /ro6Ks M'oir /2us 2oinN. !es deux .omI Impunité
mes on+ ?+? gard?s dans un 2ieu +enu se6re+= /roGaI !e gou'ernemen+ n7a /ris au6une mesure /our +en+er
G2emen+ une 6aserne de 27arm?e D 82ger a i2s n7on+ de rem?dier aux a++ein+es !agran+es e+ massi'es aux
/as ?+? au+oris?s D ren6on+rer 2eurs /ro6.es. droi+s .umains 6ommises /ar 2es grou/es arm?s e+
2es -or6es de s?6uri+? 2ors du 6on!i+ in+erne des anI
Procès inéquitables n?es 1990= au 6ours du>ue2 /rKs de 200 000 /erI
!es /ersonnes sou/Wonn?es d7a6+es de +errorisme sonnes on+ ?+? +u?es.
?+aien+ Lug?es dans 2e 6adre de /ro6Ks ne res/e6I Qn no'emGre= 2e domi+? des droi+s de 27.omme
+an+ /as 2es normes d7?>ui+?. Tans 6er+ains 6as= 2es zgU`{ a demand? au gou'ernemen+ de modi"er 2es
d?+enus n7?+aien+ /as assis+?s d7un a'o6a+ 2ors de ar+i62es 45 e+ 46 de 27grdonnan6e n} 06I01 /orI
2eur /remiKre 6om/aru+ion de'an+ un Luge. Tes /riI +an+ mise en 3u're de 2a d.ar+e /our 2a /aix e+ 2a
sonniers on+ a-"rm? >u7i2s n7a'aien+ /as d?non6? 2es r?6on6i2ia+ion na+iona2e. Qn+r? en 'igueur en 2006=
a6+es de +or+ure ou 2es mau'ais +rai+emen+s >ui 2eur 6e +ex+e a66orde 27im/uni+? aux -or6es de s?6uri+? e+
a'aien+ ?+? in!ig?s /ar des agen+s du TrC /ar /eur rend /assiG2e de /oursui+es +ou+e 6ri+i>ue du 6omI
de re/r?sai22es. _uoi >u7i2 en soi+= 2es au+ori+?s LudiI /or+emen+ de 6e22esI6i.
6iaires n7on+ ordonn? au6une en>uV+e sur 2es a22?gaI
+ions de +or+ure e+ de mau'ais +rai+emen+s -ormu2?es Disparitions forcées
/ar 2es d?+enus= mVme 2ors>ue des v a'eux w >ui !782g?rie a sign?= 2e 6 -?'rier= 2a don'en+ion in+erI
auraien+ ?+? oG+enus sous 2a +or+ure ou 2a 6on+rain+e na+iona2e /our 2a /ro+e6+ion de +ou+es 2es /ersonnes
?+aien+ re+enus D +i+re de /reu'e 2ors de 2eur /ro6Ks. 6on+re 2es dis/ari+ions -or6?es= mais au6une ini+ia+i'e
!"`n .omme d?sign? /ar 27ini+ia2e v m w e+ >ui a'ai+ n7a ?+? /rise /our ?2u6ider 2e sor+ de mi22iers de /erI
?+? ren'oJ? en 82g?rie /ar 2es au+ori+?s Gri+anni>ues sonnes dis/arues. 5ar ai22eurs= 27grdonnan6e n} 06I
a ?+? 6ondamn?= 2e 10 no'emGre= D +rois ans d7emI 01 es+ res+?e en 'igueur a e22e /r?'oi+ 27indemnisaI
/risonnemen+ /our / appartenance à un groupe ter- +ion des -ami22es des dis/arus a/rKs 2a d?2i'ran6e /ar
roriste opérant à l’étranger 4. 8u 6ours de son /roI 2es au+ori+?s d7une no+i"6a+ion ?6ri+e de 2a mor+ de
6Ks= i2 a a-"rm? >ue des agen+s du TrC 27a'aien+ 2eurs /ro6.es. Tes -ami22es on+ a-"rm? >ue 2es au+oI
+or+ur? e+ >u7i2s 27a'aien+ 6on+rain+ D signer une d?I ri+?s a'aien+ -ai+ /ression sur e22es /our >u7e22es so2I
62ara+ion don+ i2 n7a'ai+ /as ?+? au+oris? D /rendre 2i6i+en+ 6e do6umen+. T7au+res on+ re-us? de 2e -aire
6onnaissan6e a'an+ d7V+re /r?sen+? aux au+ori+?s 6ar e22es 6raignaien+ >ue 6e++e d?mar6.e n7ex62ue

42 !mnesty International / 0apport 2004


d?"ni+i'emen+ +ou+e /ossiGi2i+? d7in'es+iga+ion. !es i2s ?+aien+ /oursui'is /our a'oir remis des oGLe+s D
au+ori+?s on+ d?62ar? au domi+? des droi+s de 27.omme des 62ien+s d?+enus sans en a'oir oG+enu 27au+orisaI
>u7e22es a'aien+ re+enu 6 233 demandes d7indemniI +ion.
sa+ion e+ 62ass? >ue2>ue 17 000 6as dans 2a 6a+?I !"no.amed Cma^n= /r?siden+ de 2a se6+ion de
gorie des / terroristes tués 4 a e22es n7on+ +ou+e-ois re2iZane de 2a !igue a2g?rienne de d?-ense des droi+s
-ourni au6un d?+ai2 sur 2es dis/arus don+ i2 s7agisI de 27.omme M!8TTmN= a ?+? d?62ar? 6ou/aG2e= 2e
sai+. Tes -ami22es on+ reWu des no+i"6a+ions de d?6Ks 27 o6+oGre= de / dénonciation de crimes imagi-
indi>uan+ >ue 2eurs /ro6.es dis/arus a'aien+ ?+? naires 4.B2 a'ai+ a-"rm? >ue 2es 6or/s d7une 'ingI
+u?s /ar6e >u7i2s ?+aien+ memGres de grou/es arm?s. +aine de /ersonnes aJan+ v dis/aru w a/rKs a'oir ?+?
gn ignorai+ 2e nomGre de -ami22es indemnis?es. 6a/+ur?es /ar des mi2i6es 2o6a2es arm?es /ar 27i+a+
!"8u6un /rogrKs n7a ?+? a66om/2i dans 2e 6as de a'aien+ ?+? en+err?s dans une -osse 6ommune si+u?e
Ca2a. CaPer= un enseignan+ dis/aru a/rKs son arresI D Cidi no.amed jenaouda. no.amed Cma^n a ?+? A
+a+ion en 1994 /ar des agen+s de 27i+a+. !e domi+? 6ondamn? D deux mois d7em/risonnemen+ assor+is
des droi+s de 27.omme a'ai+ /our+an+ r?62am?= en d7une /eine d7amende e+ de dommages e+ in+?rV+s.
2006= 27ou'er+ure imm?dia+e d7une en>uV+e sur 2e !e +riGuna2= >ui 27a'ai+ d?62ar? 6ou/aG2e en 2002=
sor+ de 6e+ .omme. 2e reLugeai+ D 2a sui+e d7une d?6ision de 2a dour
!"Qn Lui22e+= 2e domi+? des droi+s de 27.omme a renI su/rVme. no.amed Cma^n a de nou'eau in+erLe+? a/I
du ses 6on62usions sur 2es 6as de no.amed krioua /e2 a i2 ?+ai+ main+enu en 2iGer+? D 2a "n de 27ann?e.
e+ de nourad ]imou6.e= dis/arus a/rKs 2eur arresI !"ma-naoui k.ou2= un Lourna2is+e d?-enseur des
+a+ion /ar des agen+s de 27i+a+ en 1996. !e domi+?= droi+s .umains e+ memGre de 2a se6+ion de TLe2-a de
>ui a 6on62u >ue 27i+a+ n7a'ai+ /as /ro+?g? 2a 'ie e+ 2a !8TTm= a ?+? a'is?= en se/+emGre= >ue 2e 6omI
2es droi+s de 6es deux .ommes= a r?62am? 27ou'er+ure mandan+ de 2a Grigade de gendarmerie de TLe2-a
d7une en>uV+e a//ro-ondie /erme++an+ 2a 6om/aruI 27a'ai+ in6u2/? de di--ama+ion e+ >u7i2 de'ai+ se /r?I
+ion en Lus+i6e des res/onsaG2es /r?sum?s. sen+er une -ois /ar semaine D 2a gendarmerie. de+
.omme a'ai+ ?+? em/risonn? /endan+ six mois en
Liberté d’expression 2004 a/rKs a'oir ?+? re6onnu 6ou/aG2e de di--amaI
Tes d?-enseurs des droi+s .umains e+ des Lourna2isI +ion en'ers des res/onsaG2es 2o6aux.
+es on+ ?+? .ar6e2?s /ar 2es au+ori+?s.
`n 6er+ain nomGre d7en+re eux on+ -ai+ 27oGLe+ de Réfugiés et migrants
/oursui+es e+ on+ ?+? mena6?s d7em/risonnemen+ !es r?-ugi?s= 2es demandeurs d7asi2e e+ 2es migran+s
/our di--ama+ion. des man3u'res 'isaien+ se2on en si+ua+ion irr?gu2iKre ris>uaien+ d7V+re arrV+?s e+
+ou+e a//aren6e D 2es dissuader de 6ri+i>uer 2a ma2+rai+?s e+ de -aire 27oGLe+ d7ex/u2sions 6o22e6+i'es.
/o2i+i>ue gou'ernemen+a2e e+ 2es agen+s de 27i+a+= ou jien >u7i2 soi+ di-"6i2e d7oG+enir des in-orma+ions
D 2es /unir /our 27a'oir -ai+. jien >ue 2e domi+? des /r?6ises= on es+imai+ >ue /2usieurs mi22iers de /erI
droi+s de 27.omme ai+ demand? aux au+ori+?s a2g?I sonnes a'aien+ ?+? ren'oJ?es 'ers des /aJs d78-ri>ue
riennes de modi"er 2a 2?gis2a+ion e+ de d?/?na2iser 2a suGsa.arienne sans a'oir 2a /ossiGi2i+? de so22i6i+er
di--ama+ion= au6une mesure n7a ?+? /rise dans 6e 27asi2e ni d7in+erLe+er a//e2 de 2a d?6ision d7ex/u2sion.
sens. !"Qn aoO+= 28 /ersonnes originaires d78-ri>ue
!"8mine Cid.oum= un a'o6a+ d?-enseur des droi+s suGsa.arienne e+ re6onnues r?-ugi?es /ar 2e mau+I
.umains= a ?+? in6u2/? de di--ama+ion en raison de dommissaria+ des Ua+ions unies /our 2es r?-ugi?s
/ro/os >ui 2ui a'aien+ ?+? a++riGu?s dans un ar+i62e MmdrN on+ ?+? ex/u2s?es 'ers 2e na2i a/rKs a'oir ?+?
/aru en 2004 dans 2a /resse. !7au+eur de 27ar+i62e a Lug?es= en 27aGsen6e d7a'o6a+ e+ sans G?n?"6ier de
2ui aussi ?+? in6u2/?= D 2a "n du mois d7o6+oGre. !e 27assis+an6e d7un in+er/rK+e= /our a'oir /?n?+r? 62anI
/ro6Ks des deux .ommes= >ui de'ai+ s7ou'rir en des+inemen+ sur 2e +erri+oire a2g?rien. des migran+s
no'emGre= a ?+? aLourn? D Lan'ier 2008. Qn mars= on+ ?+? aGandonn?s sans nourri+ure ni eau ni assisI
8mine Cid.oum e+ sa 6ons3ur massiGa joumerdessi= +an6e m?di6a2e dans une r?gion d?ser+i>ue D /roxiI
e22e aussi s/?6ia2is?e dans 2a d?-ense des droi+s mi+? de 2a 'i22e de tinZaoua+ene= o[ o/Kre un grou/e
.umains= on+ ?+? re2ax?s dans une au+re a--aire : arm? ma2ien. B2s son+ res+?s G2o>u?s D 6e+ endroi+

!mnesty International / 0apport 2004 4M


/endan+ /2usieurs Lours en raison de 27ins?6uri+?=
a'an+ de /ou'oir reLoindre 2a 6a/i+a2e ma2ienne. ALLEMAGNE
Violences et discrimination à l’égard des République fédérale d’Allemagne
femmes 789: D9 <’>?!? : 8orst Hdhler
!a ra//or+euse s/?6ia2e des Ua+ions unies sur 2a 789: D@ AB@C90D9E9D? : !ngela Eerkel
'io2en6e 6on+re 2es -emmes s7es+ rendue en 82g?I P9ID9 D9 EB0? : abolie
rie en -?'rier. tou+ en sa2uan+ 2es modi"6a+ions PBP@<!?IBD : 42,7 millions
im/or+an+es ado/+?es en 2005 en 'ue de r?duire 9OP>0!D79 D9 CI9 : 79,6 ans
2a dis6rimina+ion en'ers 2es -emmes= e22e a a++ir? EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ]T] V

27a++en+ion sur 6er+ains as/e6+s du dode de 2a


A -ami22e >ui ?+aG2issen+ un +rai+emen+ in?ga2 en L’Allemagne n’a pas fait la lumière sur les viola-
ma+iKre de 2ogemen+ e+ de su66ession. Q22e s7es+ tions des droits humains commises dans le cadre
?ga2emen+ in>ui?+?e de sa'oir si 2es 'i6+imes de de la « guerre contre le terrorisme » menée par les
'io2 e+ d7es62a'age sexue2 duran+ 2e 6on!i+ in+erne États-Unis, en particulier sur son implication
a'aien+ ?+? indemnis?es. dans les « restitutions » (transferts illégaux de sus-
!e domi+? des droi+s de 27.omme a demand? >ue pects d’un pays à l’autre). De plus, en violation de
2a 2?gis2a+ion a2g?rienne soi+ modi"?e= de maniKre D ses obligations aux termes du droit international,
garan+ir 27?ga2i+? en+re .ommes e+ -emmes dans 2es elle a tenté d’obtenir des assurances diplomati-
domaines du mariage= du di'or6e e+ du 2ogemen+= e+ ques au sujet de personnes qu’elle souhaitait ex-
D ?riger 2e 'io2 6onLuga2 en in-ra6+ion /?na2e. pulser vers des pays où elles risquaient de graves
atteintes à leurs droits fondamentaux.
Peine de mort
!es au+ori+?s on+ main+enu un mora+oire de facto Mauvais traitements, notamment dans le
sur 2es ex?6u+ions a des 6ondamna+ions D mor+ cadre de « restitutions »
6on+inuaien+ +ou+e-ois d7V+re /ronon6?es. 52usieurs !"Qn aoO+= 2e /ro6ureur de t~Gingen a rou'er+ des
diZaines de memGres de grou/es arm?s on+ ?+? in'es+iga+ions sur 2es a22?ga+ions se2on 2es>ue22es
6ondamn?s D 2a /eine 6a/i+a2e= dans 2a /2u/ar+ des nura+ ]urnaZ= ressor+issan+ +ur6 n? en 822emagne=
6as /ar 6on+uma6e= /our des a6+es de +errorisme. a'ai+ ?+? +or+ur? e+ soumis D d7au+res -ormes de mauI
Qn no'emGre= 2782g?rie a 6o/arrain? une r?so2u+ion 'ais +rai+emen+s /ar des memGres des -or6es s/?6iaI
D 278ssemG2?e g?n?ra2e des Ua+ions unies >ui r?62aI 2es de 27arm?e a22emande M]C]N en 2002= a2ors >u7i2
mai+ un mora+oire au ni'eau mondia2 sur 2es ex?I ?+ai+ d?+enu en 8-g.anis+an sous 2e 6on+rH2e des
6u+ions. au+ori+?s am?ri6aines. !a r?ou'er+ure de 27en>uV+e
?+ai+ 2i?e D 27a//ari+ion de +rois nou'eaux +?moins.
Autres documents d’Amnesty !iG?r? en 2006= nura+ ]urnaZ a ?+? main+enu en
International d?+en+ion /endan+ >ua+re ans e+ neu- mois au +o+a2=
# Algérie. Communication au Comité des droits de D kuan+lnamo jaJ 2a /2u/ar+ du +em/s.
l’homme MnTQ 28/017/2007N.
!"Ain 2007= 2a 6ommission /ar2emen+aire 6.arg?e
d7en>uV+er sur 2e rH2e Lou? /ar 27822emagne dans
2es 'io2a+ions des droi+s .umains 6ommises dans 2e
6adre de ses a6+i'i+?s an+i+erroris+es a 6ommen6? D
examiner 27a--aire 6on6ernan+ 2e ressor+issan+ a22eI
mand nu.ammad qammar. 8u 6ours des audien6es=
i2 es+ a//aru >ue 2a 5o2i6e -?d?ra2e 6rimine22e Mj]8N
a'ai+ in-orm? en no'emGre 2001 2es au+ori+?s am?riI
6aines des da+es du 'oJage de 6e+ .omme au naro6=
/aJs de/uis 2e>ue2 i2 a ?+? +rans-?r? i22?ga2emen+ en
CJrie.

4P !mnesty International / 0apport 2004


Ain d?6emGre 2001= nu.ammad qammar a'ai+ ?+? Assurances diplomatiques
2i'r? D 2a CJrie /ar des -on6+ionnaires maro6ains e+ !"!e 3 o6+oGre= 2a dour euro/?enne des droi+s de
/2a6? en d?+en+ion au se6re+ a /endan+ 6e++e d?+enI 27.omme a indi>u? au gou'ernemen+ a22emand >ue
+ion i2 aurai+ ?+? +or+ur? e+ soumis D d7au+res -ormes masan 8+ma6a ne de'ai+ /as V+re ex+rad? en tur>uie
de mau'ais +rai+emen+s. Lus>u7D nou'e2 ordre. e son en+r?e sur 2e +erri+oire a2I
Qn no'emGre 2002= nu.ammad qammar a ?+? 2emand= en -?'rier 2005= 6e+ .omme a'ai+ ?+? arrV+?
in+errog? /endan+ +rois Lours /ar des agen+s de 2a /ar 2es au+ori+?s a22emandes= >ui 2e sou/Wonnaien+
/o2i6e Ludi6iaire e+ des ser'i6es de renseignemen+ d7a//ar+enir D une organisa+ion 6rimine22e. !es au+oI
a22emands. `ne -ois de re+our en 822emagne= 2es ri+?s +ur>ues a'aien+ demand? >u7i2 soi+ ex+rad?
en>uV+eurs n7on+ 6ommuni>u? au6une in-orma+ion /our r?/ondre d7a6+i'i+?s en -a'eur du 5ar+i des +raI
aux au+ori+?s sur 2e sor+ de 6e+ .omme. Ain 2007= i2 'ai22eurs du ]urdis+an M5]]N.
n7a'ai+ +ouLours /as ?+? 2iG?r?. Qn mai 2006= 2e gou'ernemen+ a22emand a'ai+ 6.er6.? A
!"Qn se/+emGre= 2e gou'ernemen+ a22emand a anI D oG+enir des au+ori+?s +ur>ues 27assuran6e >ue masan
non6? >u7i2 ne demanderai+ /as 27ex+radi+ion de 8+ma6a serai+ /2a6? en d?+en+ion dans une /rison de
13 6i+oJens am?ri6ains= don+ au moins 10 agen+s de .au+e s?6uri+? 6on-orme aux normes in+erna+iona2es e+
278gen6e 6en+ra2e du renseignemen+ des i+a+sI`nis >ue 2es au+ori+?s a22emandes /ourraien+ 2ui rendre 'iI
MdB8N= sou/Wonn?s d7a'oir en2e'? un 822emand n? au si+e. !es au+ori+?s +ur>ues a'aien+ /romis >u7une sui+e
!iGan= ].a2ed e2 nasri. -a'oraG2e serai+ donn?e D 6es demandes.
].a2ed e2 nasri a'ai+ ?+? arrV+? e+ /2a6? i22?ga2emen+ !e +riGuna2 r?giona2 su/?rieur de Aran6-or+ a'ai+ esI
en d?+en+ion a2ors >u7i2 se +rou'ai+ en na6?doine= en +im? >ue 2a demande d7ex+radi+ion ?+ai+ re6e'aG2e.
d?6emGre 2003. B2 a'ai+ ?+? remis D des agen+s am?riI de/endan+= 2e 31 mai 2007= 2e +riGuna2 adminis+raI
6ains e+ en'oJ? se6rK+emen+ /ar a'ion en 8-g.anis+an= +i- de Tarms+ad+ a enLoin+ D 27g-"6e -?d?ra2 de 27imI
dans 2e 6adre du /rogramme de / restitutions 4 mis en migra+ion e+ des r?-ugi?s d7o6+roJer 2e s+a+u+ de r?I
/2a6e /ar 2es i+a+sI`nis. 8u Gou+ de 6in> mois= /enI -ugi? D masan 8+ma6a= e+ a d?62ar? >ue 6e2uiI6i ne
dan+ 2es>ue2s i2 aurai+ ?+? ma2+rai+?= ].a2ed e2 nasri /ourrai+ /as V+re ren'oJ? en tur>uie= dans 2a mesure
a'ai+ ?+? +rans-?r? /ar a'ion en 82Ganie e+ 2iG?r?= 2es o[ une +e22e mesure /ourrai+ 6ons+i+uer un ren'oi
au+ori+?s am?ri6aines s7?+an+ a//aremmen+ rendu -or6?= 67es+IDIdire une ex/u2sion 'ers un /aJs o[ 2a
6om/+e >u7e22es s7?+aien+ +rom/?es de /ersonne. /ersonne ris>ue d7V+re 'i6+ime de gra'es a++ein+es D
Qn Lan'ier 2007= 2e /ro6ureur de nuni6. a demanI ses droi+s -ondamen+aux.
d? 27ex+radi+ion de 6es 13 ressor+issan+s am?ri6ains. 8ux +ermes de 27ar+i62e 4 de 2a !oi sur 2a /ro6?dure
Qn a'ri2= 2a dour 6ons+i+u+ionne22e -?d?ra2e a es+im? d7asi2e= 2es au+ori+?s a22emandes /eu'en+ ex+rader une
>u7en ordonnan+ 2a mise sur ?6ou+e des 2ignes +?2?I /ersonne >ui s7es+ 'u re6onnaY+re 2a >ua2i+? de r?-uI
/.oni>ues de 27a'o6a+ de ].a2ed e2 nasri= 6e magisI gi?= 6e >ui es+ 6on+raire aux normes in+erna+iona2es.
+ra+ a'ai+ /ris une d?6ision i22?ga2e. Qn -?'rier= 2e minis+Kre -?d?ra2 de 27Bn+?rieur aurai+
!"Qn Lui22e+= 2e 6ommissaire aux droi+s de 27.omI +en+? d7oG+enir des au+ori+?s a2g?riennes des assuI
me du donsei2 de 27Quro/e a adress? D 27822emagne ran6es di/2oma+i>ues garan+issan+ >u7e22es ne +or+uI
2es re6ommanda+ions sui'an+es au suLe+ de 2a 2u++e reraien+ au6une /ersonne sou/Wonn?e d7im/2i6a+ion
6on+re 2e +errorisme : ?2aGorer des 2ignes dire6+ri6es dans des a6+i'i+?s +erroris+es >ui serai+ ren'oJ?e sur
s/?6i">ues D 27in+en+ion des ser'i6es de renseiI 2eur +erri+oire de/uis 27822emagne.
gnemen+ 6on6ernan+ 27in+erroga+ion des d?+enus D Qn Lui22e+= un sousIse6r?+aire d7i+a+ s7es+ rendu en
27?+ranger a 'ei22er D 6e >ue 2es ?2?men+s de /reu'e tunisie /our demander au minis+re de 27Bn+?rieur
oG+enus sous 2a +or+ure ou au moJen de +rai+emen+s des assuran6es simi2aires au suLe+ de deux ressorI
in.umains ou d?gradan+s ne soien+ /as re6e'aG2es +issan+s +unisiens sou/Wonn?s d7a'oir des 2iens a'e6
de'an+ 2es +riGunaux a en>uV+er /2einemen+ sur 2es des organisa+ions +erroris+es. !es au+ori+?s a22emanI
6as /r?sum?s de / restitutions extraordinaires 4 >ui des on+ ensui+e /ris des arrV+?s d7ex/u2sion 6on+re
auraien+ ?+? e--e6+u?es sur 2e +erri+oire a22emand e+ 6es deux tunisiens= >ui on+ 6on+es+? 6e++e d?6ision
ado/+er des mesures e-"6a6es /our em/V6.er +ou+e en Lus+i6e. e 2a "n de 27ann?e= 27a--aire ?+ai+ +ouLours
/ restitution 4 i22?ga2e D 27a'enir. en ins+an6e.

!mnesty International / 0apport 2004 4]


Droits des migrants et des réfugiés ?6.a//? D sa 'igi2an6e 2ors d7une -oui22e 6or/ore22e.
Te nou'e22es dis/osi+ions 2?gis2a+i'es me++an+ en gurJ Sa22o. a'ai+ ?+? en6.aYn? D son 2i+ /ar6e >u7i2
3u're 11 dire6+i'es de 27`nion euro/?enne re2a+i'es se serai+ 'io2emmen+ o//os? D son arres+a+ion. B2 es+
au droi+ d7asi2e ne /r?'oJaien+ /as une /ro+e6+ion mor+ des sui+es d7un 6.o6 +.ermi>ue. T7a/rKs 27enI
ada/+?e /our 2es /ersonnes -uJan+ 2es 'io2en6es. Qn >uV+e /r?2iminaire 6ondui+e /ar 2e /ro6ureur= 27a2arme
6ons?>uen6e= D +i+re d7exem/2e= de nomGreux deI in6endie de sa 6e22u2e a'ai+ ?+? d?Gran6.?e.
mandeurs d7asi2e originaires du 6en+re e+ du sud de
27BraP >ui n7a//ar+enaien+ /as D une minori+? /rise

ANGOLA
/our 6iG2e ne G?n?"6iaien+ /as d7une /ro+e6+ion a/I
/ro/ri?e.
!"!e 11 Lui22e+= 2e 6ommissaire aux droi+s de 27.omme
A du donsei2 de 27Quro/e a /uG2i? un ra//or+ sur 2a République d’Angola
'isi+e >u7i2 a e--e6+u?e en 822emagne en 2006. i'oI
789: D9 <’>?!? : fosé 9duardo dos Oantos
>uan+ 2e droi+ d7asi2e e+ 27immigra+ion= i2 a ex.or+?
789: D@ AB@C90D9E9D? : :ernando da Piedade Dias dos Oantos
27822emagne D /r?'oir des mesures de /ro+e6+ion /our
P9ID9 D9 EB0? : abolie
2es r?-ugi?s >ui son+ 'i6+imes de /ers?6u+ions /ar6e PBP@<!?IBD : 6^,9 millions
>u7i2s mani-es+en+ ou'er+emen+ 2eur re2igion ou 2eur 9OP>0!D79 D9 CI9 : P6,7 ans
orien+a+ion sexue22e. EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 2P] T 26] V
!"!e 18 a'ri2= 2e domi+? euro/?en /our 2a /r?'enI ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : ^7,P Y
+ion de 2a +or+ure Md5tN a /uG2i? un ra//or+ sur 27822eI
magne. B2 J re6ommandai+ >ue= dans +ous 2es Lbnder Les personnes et organisations qui défendent
Mi+a+sN= 2a d?+en+ion de migran+s soi+ r?gie /ar des les droits humains ont été victimes d’un nombre
rKg2es s/?6i">ues +enan+ 6om/+e de 2eur si+ua+ion croissant d’actes d’intimidation et de menaces,
/ar+i6u2iKre= e+ >ue 2es au+ori+?s de mamGourg e+ de dans un climat de restriction de la liberté d’ex-
jasseICaxe= ainsi >ue 6e22es de +ous 2es au+res i+a+s pression. Un journaliste a également été empri-
a22emands= ado/+en+ 2es mesures n?6essaires /our sonné pendant plusieurs mois. Quoique moins
>ue 2es migran+s /2a6?s en d?+en+ion soien+ .?GerI nombreux que les années précédentes, des cas
g?s dans des 6en+res s/?6i">uemen+ /r?'us D 6e+ d’expulsion forcée et de violations des droits hu-
e--e+. B2 6onsei22ai+ ?ga2emen+ aux au+ori+?s du jranI mains commises par la police ont été signalés.
deGourg de /rendre des dis/osi+ions a"n de garanI Une rébellion à la prison centrale de Luanda s’est
+ir 2a /r?sen6e r?gu2iKre d7un /sJ6.o2ogue dans 2e soldée par des morts et des blessés, dont le dé-
6en+re de d?+en+ion d7Qisen.~++ens+ad+ e+ de me++re compte officiel a été mis en doute.
en /2a6e des /rogrammes de /rise en 6.arge /sJ6.oI
so6ia2e D 27in+en+ion des ?+rangers d?+enus dans 6e+ Contexte
?+aG2issemen+. Qn mai= 278ngo2a a ?+? ?2u au donsei2 des droi+s de
27.omme zgU`{. !e /aJs a ra+i"?= en no'emGre= 2e
Garde à vue 5ro+o6o2e D 2a d.ar+e a-ri6aine des droi+s de 27.omI
!"Qn Lan'ier= 2e +riGuna2 r?giona2 de Tessau= annuI me e+ des /eu/2es re2a+i- aux droi+s des -emmes e+
2an+ une d?6ision /r?6?den+e= a engag? des /oursui+es ad.?r? au 5ro+o6o2e -a6u2+a+i- D 2a don'en+ion sur
6on+re deux /o2i6iers sou/Wonn?s d7V+re im/2i>u?s 27?2imina+ion de +ou+es 2es -ormes de dis6rimina+ion
dans 27a--aire gurJ Sa22o.= un CierraI!?onais mor+ D 27?gard des -emmes zgU`{.
dans sa 6e22u2e= en Lan'ier 2005= a2ors >u7i2 ?+ai+ en !a mise en 3u're de 27a66ord sign? en 2006 /our
garde D 'ue. me++re "n au 6on!i+ arm? s?'issan+ dans 2a /ro'in6e
!7un des /o2i6iers a ?+? in6u2/? de 6ou/s e+ G2essures de daGinda s7es+ /oursui'ie. !es exI6omGa++an+s du
aJan+ en+raYn? 2a mor+ /our a'oir= se2on 2es in-orI Aron+ de 2iG?ra+ion de 27en62a'e de daGinda MA!QdN
ma+ions re6uei22ies= d?sa6+i'? 27a2arme in6endie D on+ ?+? in+?gr?s au sein des Aor6es arm?es ango2aises
/2usieurs re/rises. Con 6o22Kgue a ?+? in6u2/? MA88N en Lan'ier. Qn a//2i6a+ion de 2a 2oi d7amnis+ie
d7.omi6ide /ar im/ruden6e /ar6e >u7un Gri>ue+ a'ai+ de 2006= /2us de 60 memGres de 27arm?e d?+enus

4^ !mnesty International / 0apport 2004


D 2a /rison mi2i+aire de !andana /our des 6rimes indemniser 2es 6en+aines de -ami22es des >uar+iers de
6ommis duran+ 2e 6on!i+ on+ ?+? 2iG?r?s en Lan'ier. damGamGa B= damGamGa BB e+ didadania= D !uanda=
Qn aoO+= 2e A!Qd s7es+ reGa/+is? Aron+ de 2iG?ra+ion ex/u2s?es de 2eur -oJer de/uis 2005. des -ami22es
de 27i+a+ de daGinda. 'i'aien+ +ouLours sans +oi+= dans 2es d?6omGres de
re/or+?es D 2a "n de 27ann?e 2007= 2es ?2e6+ions 2?I 2eurs maisons= sous 2a mena6e d7V+re -ra//?es une
gis2a+i'es e+ /r?siden+ie22e on+ D nou'eau ?+? aLourI nou'e22e -ois /ar une o/?ra+ion.
n?es e+ son+ d?sormais res/e6+i'emen+ /r?'ues /our Qn Lui22e+= en'iron 200 -ami22es se son+ re+rou'?es
2008 e+ 2009. !a da+e 2imi+e d7ins6ri/+ion sur 2es sans 2ogemen+ D 27issue des ex/u2sions organis?es
2is+es ?2e6+ora2es= ini+ia2emen+ "x?e au 15 Luin= a ?+? dans 2es >uar+iers de domandan+e SiPa e+ de damama=
/rorog?e au 15 se/+emGre en raison des -or+es /2uies dans 2es muni6i/a2i+?s de naianga e+ ]i2amGa ]iaxi
e+ des rou+es im/ra+i6aG2es= >ui on+ en+ra'? 2es d?I Magg2om?ra+ion de !uandaN. 52usieurs .aGi+an+s de
/2a6emen+s de mi22ions de /ersonnes. 52us de .ui+ domandan+e SiPa on+ signa2? >u7une /ar+ie des 2ogeI A
mi22ions d7?2e6+eurs se son+ ins6ri+s sur 2es 2is+es. men+s de rem/2a6emen+ a'aien+ ?+? a++riGu?s D des
!7?/id?mie de 6.o2?ra >ui s7?+ai+ d?62ar?e en 2006 a /ersonnes 'enan+ de 27ex+?rieur= e+ >ue 6er+aines -aI
6on+inu? de s?'ir. e 2a "n du mois d7aoO+= e22e a'ai+ mi22es n7a'aien+ /ar 6ons?>uen+ nu22e /ar+ o[ a22er.
-ai+ /2us de 400 'i6+imes. !a si+ua+ion a ?+? exa6erG?e Q22es n7on+ oG+enu au6une au+re indemnisa+ion.
/ar 2es /2uies +orren+ie22es >ui se son+ aGa++ues sur e /ar+ir du mois de Lui22e+= des 6en+aines de -ami22es
!uanda en Lan'ier e+ -?'rier. 52us de 110 /ersonnes du >uar+ier d7Bra>ue= D !uanda= on+ ?+? ex/u2s?es
on+ +rou'? 2a mor+= en'iron 10 000 2ogemen+s on+ de -or6e 2ors d7o/?ra+ions au 6ours des>ue22es 2eurs
?+? d?+rui+s e+ 27on es+ime D 28 000 2e nomGre de -aI maisons on+ ?+? d?+rui+es /ar 27en+re/rise de Go+iI
mi22es >ue 6es /2uies on+ 2aiss?es sans aGri. `ne maI men+ Sardim do iden Mv Sardin d7iden wN. T7a/rKs
2adie in6onnue= /ro'o>uan+ un ?+a+ de somno2en6e= 2es in-orma+ions reWues= 2a maLori+? des ex/u2sions
des 'omissemen+s e+ des diarr.?es= a -ai+ son a//aI on+ ?+? r?a2is?es /ar des em/2oJ?s de 2a so6i?+?= sous
ri+ion en o6+oGre D da6ua6o= dans 27agg2om?ra+ion de 2a /ro+e6+ion d7agen+s de s?6uri+? /ri'?s e+ de 2a /oI
!uanda. 8u moins 400 /ersonnes on+ ?+? .os/i+a2iI 2i6e na+iona2e. des o/?ra+ions 'isaien+ D 2iG?rer des
s?es e+ deux son+ mor+es des sui+es de 6e++e ma2adie. +errains /our 6ons+ruire un 6om/2exe de 2ogemen+s
Ain no'emGre= 27grganisa+ion mondia2e de 2a san+? a .au+ de gamme. 8u6une so2u+ion de re2ogemen+ ni
indi>u? >ue 2a 6ause en ?+ai+ /eu+IV+re un em/oisonI indemni+? n7a ?+? -ournie. Qn no'emGre= deux LourI
nemen+ au Gromure. na2is+es >ui e--e6+uaien+ un re/or+age sur 2e suLe+=
Qn se/+emGre= 27an6ien dire6+eur des ser'i6es de renI 8n+•nio das6ais= /igis+e /our 2a radio a22emande
seignemen+s= 2e g?n?ra2 Aernando kar6ia nia2a= a ?+? Teu+s6.e pe22e= e+ 82exandre Ue+o= de 2a radio angoI
6ondamn? D >ua+re ann?es d7em/risonnemen+ /our 2aise Tes/er+ar= on+ ?+? agress?s /ar des memGres de
insuGordina+ion /ar un +riGuna2 mi2i+aire. B2 ne s7?+ai+ 2a so6i?+? de s?6uri+? /ri'?e e+ d?+enus /endan+ /2us
/as /r?sen+? D 2a 6?r?monie mar>uan+ sa r?+rograI de +rois .eures /ar 2a /o2i6e mi2i+aire.
da+ion= in+er'enue a/rKs >u7i2 eu+ ?+? d?mis de ses e !uGango= 2a 6a/i+a2e de 2a /ro'in6e de mu€2a= /2uI
-on6+ions en 2006. trois au+res /ersonnes R AerraZ sieurs -ami22es Men+re >ua+re e+ 20= se2on 2es sour6esN
8n+•nio= nigue2 8ndr? e+ naria Tomingos R on+ ?+? auraien+ ?+? ex/u2s?es de -or6e en Lui22e+ en 'ue de
d?62ar?es 6ou/aG2es d7insuGordina+ion /our 2a mVme 2a 6ons+ru6+ion d7un 6om/2exe .H+e2ier de 2uxe. Tes
raison e+ 6ondamn?es D deux ans e+ demi d7em/riI +en+a+i'es de re2ogemen+ on+ ?+? en+re/rises= mais
sonnemen+. Q22es on+ in+erLe+? a//e2. essen+ie22emen+ dans des >uar+iers ?2oign?s des
2ieux de +ra'ai2 e+ des ?6o2es des /ersonnes 6on6erI
Logement – expulsions forcées n?es= ma2 desser'is e+ d?/our'us de ser'i6es de Gase
!e ris>ue d7ex/u2sion -or6?e res+ai+ d7a6+ua2i+?= Gien a//ro/ri?s. 8u6une au+re -orme d7indemnisa+ion n7a
>ue 2e nomGre de /ersonnes -ra//?es /ar 6es o/?I ?+? o--er+e.
ra+ions ai+ diminu? /ar ra//or+ aux ann?es /r?6?I
den+es. der+ains .aGi+an+s ex/u2s?s en 2007 on+ Police et forces de sécurité
?+? re2og?s. de/endan+= 2e gou'ernemen+ ne s7es+ !a /o2i6e s7es+ rendue 6ou/aG2e de 'io2a+ions des
guKre R 'oire /as du +ou+ R moGi2is? /our re2oger ou droi+s .umains= no+ammen+ d7arres+a+ions e+ de

!mnesty International / 0apport 2004 47


d?+en+ions arGi+raires= ainsi >ue d7a6+es de +or+ure +rans-?r?es D uiana ainsi >ue 2e nom des /risonniers
e+ de mau'ais +rai+emen+s aJan+ en+raYn? 2a mor+ en +u?s e+ G2ess?s. B2s on+ +en+? de mani-es+er Lus>u7au
d?+en+ion des 'i6+imes. Ui 2es res/onsaG2es /r?suI /a2ais /r?siden+ie2= mais en on+ ?+? em/V6.?s /ar 2a
m?s de 6es a6+es ni 6eux des 'io2a+ions 6ommises en /o2i6e. Teux Lours a/rKs 2a r?Ge22ion= 2e 'i6eIminis+re
2006 n7on+ ?+? +radui+s en Lus+i6e. de 27Bn+?rieur a /romis une am?2iora+ion des 6ondiI
!"Qn -?'rier= des /o2i6iers on+ arrV+? Aran6is6o !e'i +ions 6ar6?ra2es.
da dos+a e+ deux au+res .ommes >u7un 6ommerWan+
a'ai+ a66us?s de +en+a+i'e de 'o2 de +rois 6aisses de Défenseurs des droits humains
/oissons. B2s 2es on+ 6ondui+s au /os+e de /o2i6e n} 8 !es a6+es d7in+imida+ion e+ mena6es 6iG2an+ 2es d?I
de !uanda= o[ i2s 2es on+ Ga++us /endan+ >ua+re Lours -enseurs des droi+s .umains se son+ mu2+i/2i?s. Qn
d7a-"2?e. Aran6is6o !e'i da dos+a aurai+ ?+? -ra//? D a'ri2= 2e dire6+eur g?n?ra2 de 27`ni+? +e6.ni>ue /our
A 2a +V+e e+ aurai+ /erdu 6onnaissan6e= mais 2a /o2i6e 2a 6oordina+ion des a--aires .umani+aires M`td8mN=
27a a66us? d7a'oir simu2? 2e ma2aise /our V+re 2iG?r?. un organisme /uG2i6= a annon6? >ue 2e gou'erneI
B2 es+ mor+ >ua+re Lours /2us +ard dans une 6e22u2e men+ me++rai+ Gien+H+ "n aux a6+i'i+?s des organiI
du /os+e. 5ersonne n7a ?+? arrV+? D 2a sui+e de 6e++e sa+ions non gou'ernemen+a2es MgUkN n7aJan+ /as
a--aire. !es au+ori+?s /o2i6iKres on+ -ai+ sa'oir D 8mI d7/ impact sur le plan social 4. Qn Lui22e+= i2 a a66us?
nes+J Bn+erna+iona2 >u7une en>uV+e ?+ai+ en 6ours. /2usieurs gUk M278sso6ia+ion Lus+i6e= /aix e+ d?moI
!"Qn mars= des /o2i6iers auraien+ +ir? sur Bsaias 6ra+ie R 8S5T R= nains 2iGres= 2a Aonda+ion g/en CoI
CamaPu'a= /r?siden+ de 27`nion na+iona2e /our 27inI 6ie+J e+ CgCImaGi+a+N d7in6i+a+ion D 2a 'io2en6e e+ 2es
d?/endan6e +o+a2e de 278ngo2a M`UBt8N= 2ors d7une a mena6?es d7in+erdi6+ion.
r?union dans 2es 2o6aux du /ar+i D Uda2a+ando= dans rau2 Tanda= Lourna2is+e e+ res/onsaG2e d7une orgaI
2a /ro'in6e de duanZaIUord. `ne Ga22e aurai+ a++ein+ nisa+ion de d?-ense des droi+s .umains in+erdi+e= a
au /ied un garWon de >ua+orZe ans >ui ?+ai+ assis sur ?+? in-orm? en Lan'ier >ue 2es /oursui+es engag?es
un mur D 27ex+?rieur du Go+imen+. Bsaias CamaPu'a 6on+re 2ui a/rKs son arres+a+ion D daGinda= en se/I
n7a /as ?+? G2ess?. !e res/onsaG2e de 2a /o2i6e /our +emGre 2006= a'aien+ ?+? aGandonn?es en 'er+u de
2a /ro'in6e a d?62ar? >u7une en>uV+e ?+ai+ en 6ours= 2a 2oi d7amnis+ie de 2006. B2 a'ai+ ?+? in6u2/? /our
mais D 2a "n de 27ann?e= ses r?su2+a+s n7a'aien+ /as ins+iga+ion= in6i+a+ion e+ 6om/2i6i+? dans des a--aires
?+? rendus /uG2i6s. d7a++ein+es D 2a sOre+? de 27i+a+.

Conditions carcérales Liberté d’expression


e 2a sui+e d7une 'isi+e e--e6+u?e en 8ngo2a en se/I Tes a++ein+es D 2a 2iGer+? d7ex/ression on+ ?+? signaI
+emGre= 2e krou/e de +ra'ai2 des Ua+ions unies sur 2?es. `n Lourna2is+e a ?+? 6ondamn? D /2usieurs mois
2a d?+en+ion arGi+raire a indi>u? >ue 2es /risonniers d7em/risonnemen+ M'oir 6iIdessousN e+ deux au+res
?+aien+ main+enus dans des 6ondi+ions +rKs ?/rouI on+ ?+? in+er/e22?s e+ /ri'?s de 2iGer+? duran+ >ue2I
'an+es= dans des 2ieux a--reusemen+ sur/eu/2?s. >ues .eures a2ors >u7i2s r?a2isaien+ un re/or+age sur
T?Gu+ o6+oGre= des d?+enus de 2a /rison 6en+ra2e de des ex/u2sions -or6?es dans 2e >uar+ier d7Bra>ue M'oir
!uanda se son+ reGe22?s. !es au+ori+?s on+ d?62ar? >ue /2us .au+N.
deux /risonniers ?+aien+ mor+s e+ six au+res a'aien+ !"Qn Lui22e+= des agen+s de 2a Tire6+ion /ro'in6ia2e
?+? G2ess?s= mais d7au+res sour6es on+ -ai+ ?+a+ d7un de 2a /o2i6e Ludi6iaire MT5BdN D daGinda on+ a//r?I
nomGre de 'i6+imes Gien su/?rieur. `n message enI .end? >ua+re .ommes 2ors d7une messe 6?2?Gr?e
'oJ? de 2a /rison -erai+ men+ion de 80 d?+enus +u?s D 27o66asion de 2a 'isi+e d7un en'oJ? du ua+i6an.
dans 2a 6e22u2e n} 11. !es au+ori+?s /?ni+en+iaires des .ommes +enaien+ des /an6ar+es /our /ro+es+er
27on+ ni?= a-"rman+ >ue 6er+ains /risonniers a'aien+ 6on+re 2a nomina+ion= en 2005= d7un ?'V>ue origiI
?+? +rans-?r?s D 2a /rison 6en+ra2e de uiana. !a 5o2i6e naire d7une au+re /ro'in6e. B2s on+ ?+? d?+enus au
d7in+er'en+ion ra/ide M5BrN a ?+? a//e2?e /our maYI siKge de 2a T5Bd /endan+ +rois Lours= /uis in6u2/?s
+riser 2es /risonniers= ainsi >ue 2a -ou2e rassemG2?e d7inLure 6on+re une au+ori+? /uG2i>ue e+ d7in6i+aI
D 27ex+?rieur. Tes /ro6.es des d?+enus on+ demand? +ion D 2a 'io2en6e 6on+re une au+ori+? re2igieuse. B2s
>ue 2eur soien+ 6ommuni>u?s 2a 2is+e des /ersonnes on+ ?+? 2iG?r?s dix Lours /2us +ard= a/rKs a'oir ?+?

44 !mnesty International / 0apport 2004


Lug?s /ar 2e +riGuna2 /ro'in6ia2 de daGinda dans 2e
6adre d7une /ro6?dure a66?2?r?e. 5edro naria 8nI
+•nio a ?+? a6>ui++?= mais ses 6oIa66us?s on+ ?+?
ARABIE SAOUDITE
6ondamn?s D des /eines d7em/risonnemen+ : deux Royaume d’Arabie saoudite
mois /our 8ndr? e+ Tomingos donde= six mois /our 789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : !bdallah bin !bdul
5au2o na'ungo. !es /eines d7em/risonnemen+ on+ !IiI al Oaoud
?+? 6ommu?es en amendes e+ +ou+es 2es 6ondamI P9ID9 D9 EB0? : maintenue
na+ions on+ ?+? assor+ies d7un sursis a'e6 mise D PBP@<!?IBD : 2],4 millions
27?/reu'e de deux ans. 9OP>0!D79 D9 CI9 : 72,2 ans
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 2] T 67 V
!"Qn o6+oGre= 2e +riGuna2 /ro'in6ia2 de !uanda a
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 42,9 Y
6ondamn? Ae2isGer+o da kraWa dam/os= dire6+eur de
27.eGdomadaire Semancrio Angolense= D .ui+ mois A
d7em/risonnemen+ /our di--ama+ion e+ inLure enI Bien que le débat public sur les droits des
'ers un an6ien minis+re de 2a Sus+i6e M27a6+ue2 m?I femmes se soit poursuivi et que des réformes légis-
dia+eurN. !es /oursui+es re/osaien+ sur des ar+i62es latives aient été annoncées, la situation des droits
/uG2i?s en a'ri2 2001 e+ mars 2004= dans 2es>ue2s 2e humains est restée désastreuse. Des centaines de
minis+re de 27?/o>ue ?+ai+ a66us? de d?+ournemen+ personnes soupçonnées d’activités terroristes ont
de -onds /uG2i6s. Ae2isGer+o da kraWa dam/os a ?+? été arrêtées et détenues quasi secrètement. Plu-
d7aGord in6ar6?r? D 2a /rison 6en+ra2e de uiana= /uis sieurs milliers d’autres emprisonnées les années
2iG?r? sous 6ondi+ion en no'emGre= dans 27a++en+e de précédentes ont été maintenues en détention.
27examen d7un a//e2. Amnesty International considérait comme des
prisonniers d’opinion certains de ceux qui ont été
Violences contre les femmes incarcérés en 2007, parmi lesquels figuraient des
Tes mi22iers de dongo2ais on+ ?+? 'io2emmen+ exI citoyens ayant prôné pacifiquement des réformes
/u2s?s des Zones d7ex/2oi+a+ions de mines de politiques. Les femmes continuaient de subir de
diaman+s= dans 2e nord du /aJs= e+ ren'oJ?s /ar 2es graves discriminations, dans la législation et dans
au+ori+?s en r?/uG2i>ue d?mo6ra+i>ue du dongo. la pratique. Le recours à la torture et à d’autres
Ce2on 6er+aines in-orma+ions= un grand nomGre de formes de mauvais traitements contre les détenus
-emmes 6ongo2aises ex/u2s?es on+ ?+? 'io2?es /ar 2es demeurait très répandu, et des prisonniers ont été
mi2i+aires duran+ 27o/?ra+ion. condamnés à des peines de flagellation ou d’am-
putation. Au moins 158 personnes, dont un jeune
Visites d’Amnesty International homme qui était mineur à l’époque des faits pour
Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus lesquels il a été condamné, ont été exécutées.
en 8ngo2a en -?'rier.
Contexte
Autres documents d’Amnesty Tes a6+es de 'io2en6e s/oradi>ues on+ ?+? 6ommis
International /ar 2es -or6es de s?6uri+? ainsi >ue /ar des .ommes
# AngolaF Lives in ruins - forced evictions continue arm?s a//aremmen+ o//os?s au gou'ernemen+. Tes
M8Ar 12/001/2007N.
6i'i2s= des o//osan+s /r?sum?s e+= dans de rares 6as=
# Above the LaWF police accountability in Angola
M8Ar 12/005/2007N. des memGres des -or6es de s?6uri+? on+ ?+? +u?s ou
G2ess?s 2ors de 6es in6iden+s= mais i2 ?+ai+ di-"6i2e
d7oG+enir des in-orma+ions /r?6ises D 6e suLe+.
Qn -?'rier= >ua+re ressor+issan+s -ranWais >ui -aiI
saien+ du +ourisme a'e6 d7au+res /ersonnes on+ ?+?
+u?s dans une a++a>ue men?e /ar un grou/e arm?
dans 2e d?ser+= dans 27oues+ du /aJs. !e gou'erneI
men+ a annon6?= en a'ri2= >ue 2e /rin6i/a2 sus/e6+
dans 6e++e a--aire a'ai+ ?+? +u? 2ors d7une o/?ra+ion

!mnesty International / 0apport 2004 49


des -or6es de s?6uri+? 6on+re son domi6i2e= dans 2a 2e nomGre exa6+ de sus/e6+s in+er/e22?s= ainsi >ue
'i22e sain+e de n?dine. 2eur 2ieu de d?+en+ion. !es au+ori+?s n7on+ /as /r?I
6is? 2e nomGre de sus/e6+s arrV+?s 2es ann?es /r?I
Progrès législatifs 6?den+es e+ >ui ?+aien+ main+enus en d?+en+ion a on
Qn o6+oGre= 2e gou'ernemen+ a /romu2gu? une 2oi es+imai+ >u7i2s ?+aien+ /2usieurs mi22iers. Qn Lui22e+=
'isan+ D res+ru6+urer 2es +riGunaux e+ une au+re moI 2e minis+Kre de 27Bn+?rieur a indi>u? >ue 9 000 /erI
di"an+ 2es rKg2es r?gissan+ 2a /ro-ession Ludi6iaire. sonnes a'aien+ ?+? arrV+?es /our des mo+i-s de s?I
B2 a a--e6+? en'iron 1=30 mi22iard d7euros D 2a mise 6uri+? en+re 2003 e+ 2007= e+ >ue 3 106 d7en+re
en 3u're de 6es r?-ormes. B2 ?+ai+ +ou+e-ois +ro/ +H+ e22es ?+aien+ +ouLours en d?+en+ion. !a /2u/ar+ de 6es
/our 'oir >ue2 im/a6+ 6e++e ini+ia+i'e /osi+i'e aurai+ /risonniers auraien+ ?+? enrH2?s dans un /rogramme
sur 2es +rois /roG2Kmes 6ru6iaux >ue son+ 2e se6re+ de / réforme 4 dirig? /ar des ex/er+s re2igieux e+
A e+ 2e man>ue de +rans/aren6e du sJs+Kme de Lus+i6e des /sJ6.o2ogues. !e gou'ernemen+ a annon6?= en
/?na2e= 2e nonIres/e6+ des normes in+erna+iona2es no'emGre= 2a 2iG?ra+ion de 1 500 /risonniers >ui
d7?>ui+? e+ no+ammen+ du droi+ d7V+re assis+? d7un a'aien+= semG2eI+Ii2= +ermin? 6e /rogramme.
a'o6a+ e+ d7in+erLe+er a//e2 d7une d?6ision de Lus+iI Qn mai= 2a +?2?'ision a di--us? des images de d?+eI
!"
6e= ainsi >ue 2e man>ue d7ind?/endan6e du /ou'oir nus >ui a'ouaien+ 2eur a//ar+enan6e D des / groupes
Ludi6iaire. des 6aren6es= >ui son+ res+?es mani-es+es déviants 4 e+ r?'?2aien+ 2eur in+en+ion de /er/?+rer
+ou+ au 2ong de 27ann?e= on+ -a'oris? 2es a++ein+es des a++en+a+s D 27ex/2osi- 6on+re des ins+a22a+ions
aux droi+s .umains. d7es+ ainsi >ue 27a//arei2 LuI /?+ro2iKres= en+re au+res 6iG2es. !es au+ori+?s on+
di6iaire a gard? 2e si2en6e -a6e aux 'io2a+ions des d?62ar? >u7i2s seraien+ Lug?s sur 2a Gase de 2eurs
droi+s -ondamen+aux 6ommises dans 2e 6adre de 2a a'eux. 5armi 6es /risonniers "guraien+ Uimr Ca.aL a2
2u++e 6on+re 2e +errorisme R >uand i2 n7en n7?+ai+ /as ja>mi e+ 8Gdu22a. a2 nigrin= don+ 2es a'eux auraien+
6om/2i6e R e+ >u7i2 a 6on+inu? D a//2i>uer des 2ois ?+? d?62ar?s re6e'aG2es /ar des Luges. gn ignorai+
dis6rimina+oires e+ rendre des d?6isions dis6riminaI si 6es deux .ommes= >ui a22aien+ /roGaG2emen+ V+re
+oires dans des /ro6?dures 6on6ernan+ des -emmes. in6u2/?s d7in-ra6+ions /assiG2es de 2a /eine de mor+=
a'aien+ ?+? au+oris?s D 6onsu2+er un a'o6a+. !e sor+
Lutte contre le terrorisme de +ous 2es /risonniers res+ai+ en+our? de se6re+.
52usieurs 6en+aines de sJm/a+.isan+s /r?sum?s de
grou/es re2igieux d7o//osi+ion= o-"6ie22emen+ d?I « Guerre contre le terrorisme »
sign?s 6omme des / groupes déviants 4, on+ ?+? T?+enu /ar 2es i+a+sI`nis sur 2a Gase na'a2e de
arrV+?s. Tes mi22iers de /ersonnes em/risonn?es 2es kuan+lnamo MduGaN= 2e Caoudien yasser ta2a2 a2 qa.rani
ann?es /r?6?den+es res+aien+ en d?+en+ion sans LuI es+ mor+ dans 2e 6ouran+ de 27ann?e. 8u moins
gemen+= /ri'?es des droi+s -ondamen+aux re6onnus 77 au+res /risonniers on+ ?+? 2iG?r?s /ar 2es au+ori+?s
aux /risonniers. am?ri6aines e+ ren'oJ?s en 8raGie saoudi+e= o[ i2s
5armi 2es /ersonnes /2a6?es en d?+en+ion au 6ours on+ imm?dia+emen+ ?+? arrV+?s a i2s on+ +ou+e-ois ?+?
de 27ann?e "guraien+ des indi'idus sou/Wonn?s d7a6I au+oris?s D re6e'oir 2a 'isi+e de 2eur -ami22e. 52usieurs
+i'i+?s +erroris+es e+ >ui a'aien+ ?+? ren'oJ?s en 8raI d7en+re eux on+ ?+? ?2argis /ar 2a sui+e. T7au+res=
Gie saoudi+e 6on+re 2eur gr? /ar des gou'ernemen+s >ui on+ ?+? main+enus en d?+en+ion= on+ semG2eI+Ii2
?+rangers= no+ammen+ 6eux des i+a+sI`nis e+ du ?+? enrH2?s dans 2e /rogramme gou'ernemen+a2 de
y?men. !a /2u/ar+ des arres+a+ions on+ +ou+e-ois eu 2ieu / réforme 4 des+in? aux /risonniers d?+enus /our des
dans 2e roJaume. Tans 6er+ains 6as= des a6+i'is+es mo+i-s de s?6uri+?.
/r?sum?s on+ ?+? +u?s dans des 6ir6ons+an6es /eu
62aires /ar des memGres des -or6es de s?6uri+? >ui Prisonniers d’opinion
disaien+ a'oir +en+? de 2es in+er/e22er. Ce2on 2es 52us d7une 6en+aine de /ersonnes arrV+?es du -ai+
au+ori+?s= 172 /ersonnes sou/Wonn?es de /r?/arer de 2eurs 6on'i6+ions re2igieuses ou de 2eur orien+aI
des a6+es de 'io2en6e on+ ?+? arrV+?es en a'ri2 e+ +ion sexue22e ?+aien+ des /risonniers d7o/inion= /r?I
208 au+res en no'emGre= dans di--?ren+es r?gions du sum?s ou a'?r?s. 5armi 6es d?+enus "guraien+ des
/aJs. 8u6un au+re d?+ai2 n7a ?+? -ourni e+ on ignorai+ +ra'ai22eurs immigr?s a//ar+enan+ D 2a 6ommunau+?

90 !mnesty International / 0apport 2004


a.madiJJa= >ui se 6onsidKren+ 6omme des musu2I em/risonn?s de mars 2004 D aoO+ 2005. !e minisI
mans= ainsi >ue des 6.ii+es= des r?-ormis+es sunniI +Kre de 27Bn+?rieur 27a in-orm? >u7i2 2ui ?+ai+ in+erdi+
+es e+ des o//osan+s non 'io2en+s. gn 6om/+ai+ ?gaI de >ui++er 278raGie saoudi+e Lus>u7en mars 2009.
2emen+ au nomGre de 6es /risonniers des -emmes T7au+res /ersonnes auraien+ 'u 2eur in+erdi6+ion de
>ui a'aien+ mani-es+? en Lui22e+ de'an+ 2a /rison des se rendre D 27?+ranger renou'e2?e D son ex/ira+ion.
renseignemen+s g?n?raux D juraJda.= au nord de
riJad.. Q22es r?62amaien+ >ue 2eurs /ro6.es= d?+eI Violences et discrimination à l’égard des
nus de/uis /2usieurs ann?es sans Lugemen+ e+ sans femmes
V+re au+oris?s D 6onsu2+er un a'o6a+ ou D 6on+es+er Teux 6as indi'idue2s on+ mis en 2umiKre 2a gra'i+?
de'an+ 2a Lus+i6e 2e GienI-ond? de 2eur d?+en+ion= e+ 27am/2eur de 2a dis6rimina+ion don+ sou--ren+ 2es
soien+ remis en 2iGer+?= ou D d?-au+ Lug?s /ar un +riI -emmes en 8raGie saoudi+e= no+ammen+ dans 2a 2?I
Guna2. !a /2u/ar+ des /ersonnes arrV+?es en raison gis2a+ion. B2s on+ d?62en6.? un d?Ga+ au ni'eau 2o6a2 A
de 2eurs 6on'i6+ions on+ ?+? ra/idemen+ remises en e+ in+erna+iona2.
2iGer+?= mais 2es ?+rangers= 6omme 2es a.madis= on+ !"!e -rKre d7une -emme /r?nomm?e Aa+ima= mKre
?+? 2i6en6i?s de 2eur em/2oi e+ ex/u2s?s sans /ou'oir de deux en-an+s= a us? des /ou'oirs >ue 2ui 6on-?rai+
6on+es+er 2e GienI-ond? des mesures /rises D 2eur enI son s+a+u+ de +u+eur 2?ga2 /our oG+enir une d?6ision
6on+re. de Lus+i6e /rononWan+ 2e di'or6e en+re Aa+ima e+ son
e 2a "n de 27ann?e= +ou+e-ois= au moins 12 /risonI ?/oux= 6on+re 2a 'o2on+? du 6ou/2e. de+ .omme a
niers d7o/inion ?+aien+ main+enus en d?+en+ion a-"rm? >ue son GeauI-rKre a//ar+enai+ D une +riGu
sans Lugemen+ e+ sans V+re au+oris?s D 6onsu2+er un aJan+ un s+a+u+ in-?rieur D 2a sienne e+ >u7i2 n7a'ai+
a'o6a+. 5armi eux se +rou'aien+ 8Gdu2 ra.man a2 /as r?'?2? 6e++e in-orma+ion au momen+ de sa deI
C.umaJri e+ neu- au+res uni'ersi+aires= ?6ri'ains e+ mande en mariage. na2gr? 27o//osi+ion des ?/oux=
a'o6a+s arrV+?s en -?'rier a/rKs a'oir di--us? une 2e +riGuna2 a /ronon6? 2e di'or6e sur 2a Gase de 2a
/?+i+ion /r?6onisan+ des r?-ormes /o2i+i>ues. Bn6arI rKg2e +riGa2e de 27?ga2i+? de s+a+u+ en+re 2es -ami22es
6?r?s dans 2a /rison des renseignemen+s g?n?raux D e+ 2es +riGus 6omme 6ondi+ion de 2a 'a2idi+? du maI
TLedda= 6es .ommes on+ ?+? gard?s au se6re+ /enI riage. draignan+ de suGir des 'io2en6es de 2a /ar+ de
dan+ /rKs de six mois a'an+ d7V+re au+oris?s D re6eI sa -ami22e= Aa+ima a 6.oisi de res+er en /rison /2u+H+
'oir 2a 'isi+e de 2eurs /ro6.es. Teux d7en+re eux au >ue de 'i're au domi6i2e de son -rKre. Q22e a ensui+e
moins seraien+ main+enus D 27iso2emen+. ?+? +rans-?r?e a'e6 ses deux en-an+s dans un -oJer
!es au+ori+?s on+ /ris une ini+ia+i'e in.aGi+ue22e en /our -emmes. Aa+ima n7a /as /u ren6on+rer son exI
2iG?ran+ sous 6au+ion 8Gdu22a. a2 mamid. de /risonI mari 6ar 6e2a serai+ 6onsid?r? 6omme une in-ra6+ion
nier d7o/inion a'ai+ ?+? in6ar6?r? /endan+ une 6our+e re2a+i'e au khilWa M2e -ai+ de se +rou'er en 6om/agnie
/?riode D 2a sui+e de 2a mani-es+a+ion des -emmes d7un memGre du sexe o//os? >ui n7es+ /as un /aren+
e+ Lug? /ar un +riGuna2 /?na2 ordinaire 2ors d7une /ro6.eN= >ui 2es ex/oserai+ +ous 2es deux D des /ourI
audien6e en /ar+ie /uG2i>ue. de+ .omme e+ son sui+es d?Gou6.an+ sur une /eine de !age22a+ion e+
-rKre= >ui 6om/araissai+ en mVme +em/s >ue 2ui /our d7em/risonnemen+.
des 6.e-s de /r?'en+ion 2i?s D 2a mani-es+a+ion des !"`ne -emme de 'ing+ ans= d?sign?e sous 2e nom
-emmes= on+ ?+? re6onnus 6ou/aG2es e+ 6ondamn?s de / !lle d’Al datif 4 dans un sou6i de /ro+e6+ion de
res/e6+i'emen+ D des /eines de six e+ >ua+re mois son iden+i+?= a ?+? 'i6+ime d7un 'io2 6o22e6+i- /er/?+r?
d7em/risonnemen+. B2s on+ dO= en ou+re= s7engager en 2006 /ar six .ommes dans 6e++e 'i22e. T?62ar?s
D ne /2us in6i+er D des mani-es+a+ions. B2s ?+aien+ en 6ou/aG2es d7une in-ra6+ion de khilWa= 6e++e Leune
ins+an6e d7a//e2 D 2a "n de 27ann?e. -emme e+ un ami >ui ?+ai+ a'e6 e22e a'an+ 2e 'io2
52usieurs 6en+aines d7an6iens /risonniers d7o/inion= on+ ?+? 6ondamn?s D 90 6ou/s de -oue+. !es 'io2eurs
de d?-enseurs des droi+s .umains e+ de /ar+isans de on+ ?+? 6ondamn?s D 2a !age22a+ion e+ D des /eines
r?-ormes /o2i+i>ues /a6i">ues ?+aien+ +ouLours emI 6om/rises en+re un e+ 6in> ans d7em/risonnemen+.
/V6.?s de se rendre D 27?+ranger. d7?+ai+ no+ammen+ tou+es 2es /eines on+ ?+? a2ourdies D 27issue de 2a
2e 6as de na+rouP a2 Aa2i.= un /ro-esseur d7uni'erI /ro6?dure d7a//e2. !a 'i6+ime du 'io2 e+ son ami
si+? >ui ?+ai+ au nomGre des /ar+isans des r?-ormes on+ ?+? 6ondamn?s D six mois d7em/risonnemen+

!mnesty International / 0apport 2004 96


assor+is de 200 6ou/s de -oue+= e+ 2es au+eurs de sui+e >u7un so2da+ a'ai+ -ai+ 27oGLe+ de san6+ions disI
27agression sexue22e on+ 'u 2eurs /eines d7em/risonI 6i/2inaires /our a6+es de +or+ure e+ d7une mesure de
nemen+ /or+?es de deux D neu- ans= ou+re 2a !age2I sus/ension d7un mois. 5our n7V+re /as in+er'enu a"n
2a+ion. !7a'o6a+ de 2a Leune "22e a d?62ar? /uG2i>ueI de me++re un +erme aux s?'i6es in!ig?s aux d?+enus=
men+ >ue sa 62ien+e= en +an+ >ue 'i6+ime= n7aurai+ un au+re so2da+ a ?+? sus/endu de ses -on6+ions /our
/as dO V+re san6+ionn?e. !e minis+Kre de 2a Sus+i6e une dur?e de 'ing+ Lours. gn ignorai+ si une en>uV+e
a r?/ondu >u7en 6omme++an+ une in-ra6+ion re2a+i'e ind?/endan+e a'ai+ ?+? men?e e+ si 2es res/onsaG2es
au khilWa= e22e s7?+ai+ rendue en /ar+ie res/onsaG2e /r?sum?s a'aien+ ?+? +radui+s en Lus+i6e.
du 'io2. !e minis+re a engag? une a6+ion dis6i/2inaire 8u moins six /ro6?dures /our a6+es de +or+ure e+
6on+re 27a'o6a+= >ui a ?+? a66us? d7en-reindre 2a 2oi mor+ en d?+en+ion on+ ?+? engag?es de'an+ di--?ren+s
e+ d7a'oir r?'?2? 27a--aire aux m?dias. Qn d?6emGre= +riGunaux 6on+re des memGres de 2a /o2i6e re2igieuse
A 2e roi a a66ord? sa gro6e D 2a 'i6+ime. !es /oursui+es R 2e domi+? /our 2a /ro/aga+ion de 2a 'er+u e+ 2a /r?I
engag?es 6on+re e22e e+ son ami auraien+ ?+? aGanI 'en+ion du 'i6e Md5u5uN. !es a66us?s on+ ?+? a6>ui+I
donn?es. !a /ro6?dure dis6i/2inaire 'isan+ 27a'o6a+ a +?s dans +ou+es 6e22es >ui ?+aien+ +ermin?es D 2a "n
?ga2emen+ ?+? sus/endue= e+ 2e Luris+e a ?+? au+oris? de 27ann?e. !es m?dias rendaien+ +ou+e-ois 6om/+e
D re/rendre ses a6+i'i+?s. de /2us en /2us sou'en+ de 6es a--aires.
Qn se/+emGre= des mi2i+an+es -?minis+es on+ demanI
d? au roi d7au+oriser 2es -emmes D 6onduire= 6omme Châtiments cruels, inhumains et
e22es en on+ 2a /ossiGi2i+? dans +ous 2es au+res /aJs dégradants
du monde. Tes a//e2s on+ ?ga2emen+ ?+? 2an6?s en !es +riGunaux /rononWaien+ r?gu2iKremen+ des
-a'eur de 2a /ar+i6i/a+ion de s/or+i'es saoudiennes D 6ondamna+ions D des 6.o+imen+s 6or/ore2s= no+amI
des 6om/?+i+ions in+erna+iona2es= aux 6H+?s de 2eurs men+ 2a !age22a+ion= in!ig?e D +i+re de /eine /rin6i/aI
.omo2ogues mas6u2ins. 2e ou 6om/2?men+aire /our 2a /2u/ar+ des in-ra6+ions
!a dis6rimina+ion -a'orisai+ 2es 'io2en6es 6on+re /?na2es e+ ex?6u+?e >uasi >uo+idiennemen+. Qn o6I
2es -emmes. !es em/2oJ?es de maison ?+rangKres +oGre= deux .ommes re6onnus 6ou/aG2es de sodomie
?+aien+ /ar+i6u2iKremen+ ex/os?es au ris>ue de mauI /ar un +riGuna2 d782 ja.a on+ ?+? 6ondamn?s D re6eI
'ais +rai+emen+s R 6ou/s= 'io2 e+ mVme meur+re R e+ 'oir 7 000 6ou/s de -oue+= 2a /eine de !age22a+ion 2a
de nonI/aiemen+ de 2eur sa2aire. gn 6raignai+ >ue 2es /2us 2ourde don+ 8mnes+J a Lamais eu 6onnaissan6e.
2ois dis6rimina+oires re2a+i'es au mariage n7oG2igen+ Tes en-an+s on+ ?ga2emen+ ?+? 6ondamn?s D des /eiI
2es -emmes D res+er a'e6 un 6onLoin+ 'io2en+ 6on+re nes de !age22a+ion.
2e>ue2 e22es n7a'aien+ au6un re6ours 2?ga2. trois /ersonnes au moins on+ suGi 27am/u+a+ion de
!e gou'ernemen+= >ui a remis son /remier ra//or+ 2a main droi+e a/rKs >u7e22es euren+ ?+? d?62ar?es
au domi+? /our 27?2imina+ion de 2a dis6rimina+ion D 6ou/aG2es de 'o2.
27?gard des -emmes zgU`{= de'ai+ V+re en+endu /ar
6e+ organe en Lan'ier 2008. Peine de mort
8u moins 158 /ersonnes R 82 Caoudiens e+
Torture et autres mauvais traitements 76 ?+rangers R on+ ?+? ex?6u+?es. 5armi 2es su/I
!e re6ours D 2a +or+ure e+ D d7au+res mau'ais +rai+eI /2i6i?s "guraien+ +rois -emmes e+ au moins un miI
men+s ?+ai+ r?/andu e+ 2es au+eurs de +e2s agissemen+s neur d?2in>uan+= T.a.ian raPan a2 CiGai= 6ondamn?
G?n?"6iaien+ 2e /2us sou'en+ de 27im/uni+?. !es -or6es D mor+ /our un .omi6ide 6ommis a2ors >u7i2 n7?+ai+
de s?6uri+? u+i2iseraien+ di'erses m?+.odes= no+amI og? >ue de >uinZe ans. B2 a ?+? ex?6u+? en Lui22e+ D
men+ 2es 6ou/s de Go+on e+ de /oing= 2a sus/ension ta^-. !es /risonniers ex?6u+?s a'aien+ ?+? 6ondamI
/ar 2es /oigne+s= 2a /ri'a+ion de sommei2 e+ 2es inLures. n?s /our meur+re= 'io2= in-ra6+ion D 2a 2?gis2a+ion
!e gou'ernemen+ a annon6? 27ou'er+ure d7une enI sur 2es s+u/?"an+s= sor6e22erie e+ a/os+asie= en+re
>uV+e= D 2a sui+e de 2a di--usion= en a'ri2= d7images au+res 6.arges. 5ra+i>uemen+ au6une in-orma+ion
'id?o sur 2es>ue22es on /ou'ai+ 'oir des d?+enus souI n7?+ai+ dis/oniG2e sur 2eurs /ro6Ks ou sur 2es ?'enI
mis D des a6+es de +or+ure dans 2a /rison d782 mair= D +ue22es /ro6?dures d7a//e2 a on ignorai+ ?ga2emen+
riJad.. !es au+ori+?s /?ni+en+iaires on+ a-"rm? /ar 2a s7i2s a'aien+ G?n?"6i? de 27assis+an6e d7un a'o6a+.

92 !mnesty International / 0apport 2004


!a /2u/ar+ des ex?6u+ions on+ eu 2ieu en /uG2i6. Impunité – atteintes aux droits humains
gn es+imai+ >ue /2usieurs 6en+aines de /ersonnes commises dans le passé
?+aien+ sous 2e 6ou/ d7une 6ondamna+ion D mor+. 52usieurs /ersonnes a66us?es d7a++ein+es aux droi+s
Tes mineurs d?2in>uan+s ?+aien+ au nomGre des .umains 6ommises sous 2e r?gime mi2i+aire de 1976I
6ondamn?s= don+ riZana Ua-eeP= une em/2oJ?e de 1983 on+ ?+? 6ondamn?es en 2007.
maison sriI2anPaise >ui s7es+ 'u in!iger 2a sen+en6e !"Qn o6+oGre= d.ris+ian 'on perni6.= an6ien aumHI
6a/i+a2e /our un .omi6ide 6ommis en 2005= a2ors nier de 2a /o2i6e de juenos 8ires= a ?+? 6ondamn? D
>u7e22e ?+ai+ og?e de dixIse/+ ans. 2a r?62usion D /er/?+ui+? /our son im/2i6a+ion dans
42 a--aires d7en2K'emen+= se/+ meur+res e+ 31 6as de
Visites d’Amnesty International +or+ure.
8mnes+J Bn+erna+iona2 a de nou'eau so22i6i+? 27au+orisaI !"Qn Lui22e+= 2a dour su/rVme a d?62ar? in6ons+i+uI
+ion d7en'oJer une d?2?ga+ion en 8raGie saoudi+e /our +ionne22e 2a gro6e /r?siden+ie22e a66ord?e /ar 27anI A
?'o>uer 2a si+ua+ion des droi+s .umains. !e gou'erneI 6ien /r?siden+ dar2os nenem D 27an6ien g?n?ra2
men+ n7a'ai+ /ro/os? au6une da+e D 2a "n de 27ann?e. Can+iago ri'eros= a66us? de 'io2a+ions des droi+s .uI
mains /er/?+r?es dans 2e /ass?. !a dour sou2ignai+
dans son arrV+ >ue 2e droi+ in+erna+iona2 /ro.iGe 27imI

ARGENTINE
/uni+? /our 2es 6rimes 6on+re 27.umani+?.

Police et forces de sécurité


République argentine Qn mai e+ en aoO+= dans 2a /ro'in6e de Can+a druZ=
des em/2oJ?s muni6i/aux on+ 2an6? des grK'es e+
789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : Déstor Hirchner,
des mani-es+a+ions D 27a//ui de 2eurs re'endi6a+ions
remplacé par 7ristina :erngndeI de Hirchner le 60 décembre
P9ID9 D9 EB0? : abolie sau_ pour crimes ehceptionnels sa2aria2es. der+aines mani-es+a+ions se son+ so2d?es
PBP@<!?IBD : M9,] millions /ar de 'io2en+s a--ron+emen+s a'e6 2a /o2i6e. TouZe
9OP>0!D79 D9 CI9 : 7P,4 ans mani-es+an+s on+ ?+? G2ess?s /ar des Ga22es en 6aou+I
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 67 T 6P V 6.ou6 +ir?es /ar des agen+s de 2a /o2i6e /ro'in6ia2e.
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 97,2 Y din> /o2i6iers on+ ?ga2emen+ ?+? G2ess?s.
Qn a'ri2= D Ueu>u?n M/ro'in6e de Ueu>u?nN= un maI
Plusieurs personnes ont été blessées, l’une d’elles ni-es+an+ a ?+? +u? /ar une grenade 2a6rJmogKne au
mortellement, lorsque des employés municipaux 6ours d7une mani-es+a+ion d7enseignan+s >ui r?62aI
ont manifesté pour réclamer des hausses de maien+ de mei22eures 6ondi+ions de +ra'ai2. `ne enI
salaire et de meilleures conditions de travail. Des >uV+e a ?+? ou'er+e sur sa mor+.
cultivateurs et des membres de communautés
indigènes auraient été maltraités par la police. Conflits fonciers
Tes 6ommunau+?s /aJsannes e+ indigKnes= en /arI
Contexte +i6u2ier dans 2a /ro'in6e de Can+iago de2 Qs+ero= on+
Qn o6+oGre= dris+ina AernlndeZ de ]ir6.ner= D 2a +V+e du ?+? 2a 6iG2e de 'io2en+es des6en+es de /o2i6iers e+ de
Aron+ /our 2a 'i6+oire= une 6oa2i+ion eng2oGan+ 2e 5ar+i gardes arm?s a//aremmen+ 2i?es D des 6on!i+s -onI
Lus+i6ia2is+e au /ou'oir= a ?+? ?2ue D 2a /r?siden6e. 6iers. Tes organisa+ions 3u'ran+ en -a'eur des 6u2+i'aI
`ne 2oi /or+an+ ada/+a+ion de 2a 2?gis2a+ion na+ioI +eurs on+ -ai+ 27oGLe+ de man3u'res de .ar6K2emen+.
na2e au C+a+u+ de rome de 2a dour /?na2e in+ernaI
+iona2e es+ en+r?e en 'igueur en Lan'ier. 8ux +ermes Discrimination - droits des peuples
de 6e++e 2oi= 2e g?no6ide= 2es 6rimes 6on+re 27.umaI indigènes
ni+? e+ 2es 6rimes de guerre son+ 6ons+i+u+i-s d7une Qn se/+emGre= 2e m?dia+eur na+iona2 a saisi 2a dour
in-ra6+ion /?na2e. su/rVme /our demander des mesures 6onser'a+oiI
e 2a "n de 27ann?e= une /ro/osi+ion de 2oi in6orI res en -a'eur des 6ommunau+?s indigKnes= essenI
/oran+ 2e 6rime de dis/ari+ion -or6?e dans 2e dode +ie22emen+ +oGas= de 2a /ro'in6e du d.a6o. B2 d?I
/?na2 ?+ai+ en a++en+e d7a//roGa+ion /ar 2e C?na+. nonWai+= en+re au+res= 2es +aux ex+rVmemen+ ?2e'?s

!mnesty International / 0apport 2004 9M


ARMÉNIE
de /au're+? ainsi >ue 2e man>ue de nourri+ure e+
2es /roG2Kmes d7a66Ks D 27eau /o+aG2e= D 27.?GergeI
men+ e+ aux soins m?di6aux don+ sou--raien+ 6es /oI
/u2a+ions. Tans un arrV+ rendu en o6+oGre= 2a dour République d’Arménie
su/rVme a d?62ar? >ue 2es au+ori+?s -?d?ra2es e+ /roI 789: D9 <’>?!? : 0obert Hotcharian
'in6ia2es ?+aien+ +enues de -ournir D 2a /o/u2a+ion 789: D@ AB@C90D9E9D? : !ndranik Earkarian,
de 2a nourri+ure= de 27eau /o+aG2e e+ des /rogrammes décédé le 2] mars, remplacé par Oerge Oarkisian le P avril
sani+aires e+ ?du6a+i-s= e+ de /r?'oir des ressour6es P9ID9 D9 EB0? : abolie
s/?6i">ues /our -aire -a6e D 2a si+ua+ion 6ri+i>ue >ue PBP@<!?IBD : M millions
9OP>0!D79 D9 CI9 : 76,7 ans
'i'aien+ 6es 6ommunau+?s.
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : M^ T M6 V
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 99,P Y
A Conditions carcérales
Qn no'emGre= /2us de 30 d?+enus son+ mor+s dans un
in6endie D 2a /rison de Can+iago de2 Qs+ero. !7in6enI La liberté de réunion et la liberté d’expression
die aurai+ ?+? a22um? /ar des /risonniers >ui en+enI étaient soumises à des restrictions. Une personne
daien+ /ro+es+er 6on+re 2es mau'ais +rai+emen+s= 2es détenue par la police est morte dans des cir-
aGus de /ou'oir= 2es -oui22es au 6or/s .umi2ian+es e+ constances controversées. Des témoins de Jéhovah
27aGsen6e d7en>uV+e sur 2eurs /2ain+es. !e ra//or+eur auraient été agressés physiquement sans qu’aucune
sur 2es droi+s des /ersonnes /ri'?es de 2iGer+? de 2a enquête ne soit menée sur les faits. Les autorités
dommission in+eram?ri6aine des droi+s de 27.omme a n’avaient pas instauré de véritable service civil en
-ai+ /ar+ de ses /r?o66u/a+ions e+ a demand? ins+amI remplacement du service militaire et les objecteurs
men+ aux au+ori+?s de /rendre des mesures en 'ue de de conscience continuaient d’être emprisonnés.
/ro+?ger 2es /ersonnes d?+enues au sein du sJs+Kme
6ar6?ra2= e+ d7en>uV+er sur 6es a22?ga+ions. Menaces contre la liberté d’expression
Ce2on des in-orma+ions D 2a -ois nomGreuses e+
Autres documents d’Amnesty 6r?diG2es= 2e droi+ D 2a 2iGer+? de r?union ?+ai+ soumis
International D des res+ri6+ions. !es /ar+is d7o//osi+ion on+ signa2?
# ArgentinaF Elecciones 2007 - Llamamiento para >ue= /endan+ 2a 6am/agne /our 2es ?2e6+ions 2?gis2aI
creacifn de un Plan Nacional de Derechos gumanos
+i'es de mai= 27adminis+ra+ion a'ai+ aGus? de ses /ouI
M8nr 13/004/2007N.
'oirs /our em/V6.er 2a +enue de mani-es+a+ions au+oI
ris?es. Qn mai e+ en o6+oGre= 2a /o2i6e a -ai+ usage de
2a -or6e /our dis/erser des mani-es+a+ions /a6i">ues
organis?es /ar des -orma+ions de 27o//osi+ion.
!"Qn Luin= kaguiP d.am6.ian= un Lourna2is+e ind?I
/endan+ 6o22aGoran+ a'e6 deux /uG2i6a+ions d7o//oI
si+ion= a ?+? 6ondamn? /our -raude D une /eine de
+ren+e mois d7em/risonnemen+ a'e6 sursis. de22eI6i a
?+? ramen?e D un an en a//e2. !e 6.e- de -raude a'ai+
?+? re+enu 6on+re 2ui en Lui22e+ 2006= a/rKs >u7i2 eu+
d?62ar? a'oir ?+? agress? /ar des /ro6.es du maire
de UouGara6.en= dans 27agg2om?ra+ion d7Qre'an. !es
/oursui+es engag?es 6on+re ses agresseurs /r?sum?s
on+ ?+? aGandonn?es en -?'rier 2007.
!"Qn o6+oGre= 2es r?da6+eurs en 6.e- UiPo2 5a6.inian
e+ d.oguer na+e'ossian on+ ?+? in+er/e22?s a/rKs a'oir
/ar+i6i/? D un d?"2? dans 2e 6en+re d7Qre'an a'e6 des
/ar+isans de 27an6ien /r?siden+ !e'on ter 5e+rossian=
+rKs 6ri+i>ue D 27?gard du gou'ernemen+ en /2a6e.

9P !mnesty International / 0apport 2004


!"!e 13 d?6emGre= une ex/2osion a eu 2ieu dans 6ar 6er+ains re6ours -orm?s /ar 2e minis+Kre /uG2i6
2es Gureaux du Lourna2 d7o//osi+ion Tchorrord /our oG+enir des /eines maxima2es on+ reWu une
Ichkhanoutioun. !e mVme mois= 2es au+ori+?s on+ a+I sui+e -a'oraG2e a 2es 2iG?ra+ions sous 6au+ion ?+aien+
+a>u? 2a 6.aYne de +?2?'ision ka2a tu= don+ 2e siKge /ar ai22eurs /2us di-"6i2es D oG+enir.
es+ D kJoumri. Q22e a'ai+ donn? des in-orma+ions sur e 2eur sor+ie de /rison= des +?moins de S?.o'a. on+
2es a6+i'i+?s de !e'on ter 5e+rossian a/rKs a'oir ?+? a//aremmen+ ren6on+r? de nou'eaux /roG2Kmes :
o-"6ie22emen+ a'er+ie= semG2eI+Ii2= >u7e22e n7a'ai+ /as 2es au+ori+?s aJan+ re-us? de 2eur d?2i'rer un 6er+iI
2e droi+ d7en -aire ?+a+. "6a+ a++es+an+ >u7i2s ?+aien+ 2iG?r?s de 2eurs oG2igaI
+ions= i2s a'aien+ des di-"6u2+?s D oG+enir un /asseI
Mort en détention /or+= un /ermis de s?Lour ou d7au+res do6umen+s
!"Qn mai= un res+aura+eur d7Qre'an es+ mor+ au im/or+an+s.
minis+Kre de 27Bn+?rieur= D 27issue d7un in+erroga+oire A
de deux Lours des+in? D re6uei22ir son +?moignage sur Visites d’Amnesty International
des 6ou/s de -eu mor+e2s +ir?s de'an+ son ?+aG2isseI Tes re/r?sen+an+s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+
men+. T7a/rKs 2es au+ori+?s= !e'on kou2ian es+ mor+ rendus en 8rm?nie au mois de mars.
en +omGan+ d7une -enV+re a2ors >u7i2 +en+ai+ de s7enI
-uir ou de me++re "n D ses Lours. !es /ro6.es du resI Autres documents d’Amnesty International
+aura+eur on+ r?-u+? 6e++e +.Kse. # Europe and Central AsiaF Summary of Amnesty
International’s concerns in the region, iuly-December
8/rKs son in+er/e22a+ion e+ un /remier in+erroga+oire=
2006 MQ`r 01/001/2007N.
!e'on kou2ian a'ai+ ?+? au+oris? D ren+rer /our
>ue2>ues .eures 6.eZ 2ui. Ca -ami22e aurai+ a2ors
6ons+a+? 2a /r?sen6e d7.?ma+omes sur son 6or/s.
!7au+o/sie /ra+i>u?e /ar 2es ser'i6es du /ar>ue+ a
6orroGor? 2es d?62ara+ions du minis+Kre. !es au+o/I
sies e--e6+u?es /ar des ex/er+s in+erna+ionaux n7on+
AUSTRALIE
/as /ermis de +irer des 6on62usions. 789: D9 <’>?!? : 9liIabeth II, représentée par Eichael fe__ery
789: D@ AB@C90D9E9D? : fohn 8ojard, remplacé par
Impunité Hevin 0udd le M décembre
P9ID9 D9 EB0? : abolie
e Qre'an= des re/r?sen+an+s des +?moins de S?.o'a.
PBP@<!?IBD : 20,^ millions
on+ signa2? >ue 2es agressions /.Jsi>ues >ui 'isaien+
9OP>0!D79 D9 CI9 : 40,9 ans
2eurs ade/+es ne -aisaien+ /as 27oGLe+ d7en>uV+es de EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ^T] V
/o2i6e en Gonne e+ due -orme.
!"Qn -?'rier= deux +?moins de S?.o'a. r?siI
dan+ dans 27arrondissemen+ de d.enga'i+= rouGen Les autorités ont adopté, sans consultation adé-
].a+6.a+ourian e+ Uarine kue'orPian= on+ d?62ar? quate, un vaste plan d’action en direction des
a'oir ?+? Ga++us e+ mena6?s /ar des 'oisins. B2s on+ a-I communautés indigènes défavorisées du Terri-
"rm? >ue 2a /o2i6e +ardai+ D di2igen+er une en>uV+e. toire du Nord, qui a notamment eu pour effet de
limiter le contrôle exercé par les Aborigènes sur
Prisonniers d’opinion leur territoire. La législation antiterroriste restait
!es au+ori+?s n7on+ /as ins+aur? de ser'i6e 6i'i2 de une source de préoccupation. Des demandeurs
rem/2a6emen+ au ser'i6e mi2i+aire oG2iga+oire= ma2I d’asile étaient soumis à de longues périodes de
gr? 27oG2iga+ion >ue 278rm?nie a 6on+ra6+?e en 6e détention en dehors du territoire australien dans
sens 2ors de son ad.?sion au donsei2 de 27Quro/e. le cadre de la politique dénommée « solution du
de++e ann?e en6ore= des oGLe6+eurs de 6ons6ien6e Pacifique ».
M+ous +?moins de S?.o'a.N on+ ?+? in6ar6?r?s. Qn se/I
+emGre= un re6ord a ?+? a++ein+= a'e6 82 +?moins de Discrimination
S?.o'a. main+enus en d?+en+ion. !e nomGre d7oGI der+ains indi6a+eurs me++aien+ en ?'iden6e 2a /erI
Le6+eurs de 6ons6ien6e em/risonn?s a augmen+? sis+an6e d7in?ga2i+?s 6rian+es en+re /o/u2a+ion

!mnesty International / 0apport 2004 9]


indigKne e+ non indigKne. !es 8GorigKnes a'aien+ B2 s7agissai+ de 2a deuxiKme ordonnan6e de 6e +J/e
une es/?ran6e de 'ie in-?rieure de dixIse/+ ans D ?mise en 8us+ra2ie. !a /remiKre= d?2i'r?e D 27en6on+re
6e22e du res+e de 2a /o/u2a+ion e+ i2s ?+aien+ 13 -ois d7un .omme sou/Wonn? de +errorisme= Sose/.
/2us sus6e/+iG2es d7V+re em/risonn?s >ue 2es au+res v Sa6P w t.omas= a ?+? 2e'?e en aoO+ e+ 6e2uiI6i a ?+?
8us+ra2iens. 2iG?r? sous 6au+ion= mais dans des 6ondi+ions +rKs
`ne 2oi /r?'oJan+ une in+er'en+ion sans /r?6?den+ res+ri6+i'es. !a mau+e dour aus+ra2ienne a'ai+ s+a+u?
des au+ori+?s dans 2e terri+oire du Uord a ?+? ado/+?e >ue 27ordonnan6e de 6on+rH2e 2e 6on6ernan+ n7?+ai+
D 2a sui+e de 2a /uG2i6a+ion d7un ra//or+ a66aG2an+ /as 6on+raire D 2a dons+i+u+ion.
6onsa6r? aux a++ein+es sexue22es sur mineurs. Tans
2e 6adre de 6e /2an d7a6+ion= ?2aGor? sans 6onsu2+aI Réfugiés et demandeurs d’asile
+ion des /ersonnes 6on6ern?es= 2es /ou'oirs /uG2i6s Tans 2e 6adre de 2a / solution du Paci!que 4 M/o2iI
A on+ d?G2o>u? des ressour6es 6onsid?raG2es en 'ue +i>ue des au+ori+?s aus+ra2iennes 6onsis+an+ D /2a6er
de me++re un +erme aux in?ga2i+?s don+ 2es 6ommuI des demandeurs d7asi2e en d?+en+ion en de.ors de
nau+?s indigKnes ?+aien+ 'i6+imes= mais on+ remis 2eur +erri+oireN= 82 Cri !anPais ?+aien+ +ouLours d?I
en 6ause 2e 6on+rH2e exer6? /ar 2es 8GorigKnes sur +enus D Uauru= don+ 72 /ersonnes >ui a'aien+ d?LD
27a66Ks D 2eur +erri+oire. !es dis/osi+ions 2?gis2a+i'es ?+? re6onnues 6omme r?-ugi?es /ar 2e minis+Kre
ado/+?es +en+aien+ de 6on+ourner 2a !oi sur 2a dis6riI aus+ra2ien de 27Bmmigra+ion. !e gou'ernemen+ /r?I
mina+ion ra6ia2e e+ 2a don'en+ion in+erna+iona2e sur 6?den+= 6.er6.an+ D se sous+raire D ses oG2iga+ions
27?2imina+ion de +ou+es 2es -ormes de dis6rimina+ion aux +ermes de 2a don'en+ion re2a+i'e au s+a+u+ des
ra6ia2e. r?-ugi?s= a'ai+ +en+? de -aire /ression sur se/+ deI
!78us+ra2ie s7es+ /ronon6?e 6on+re 2a T?62ara+ion des mandeurs d7asi2e ro.ingJas du nJanmar a"n >u7i2s
Ua+ions unies sur 2es droi+s des /eu/2es au+o6.+ones re+ournen+ en na2aisie. B2s son+ res+?s /2us de douZe
2ors du 'o+e de 278ssemG2?e g?n?ra2e de 27gU`= en mois D Uauru= mais on+ ?+? r?ins+a22?s en 8us+ra2ie
se/+emGre= >ui a aGou+i D 27ado/+ion de 6e +ex+e. en d?6emGre D 2a sui+e du 6.angemen+ de gou'erI
nemen+.
« Guerre contre le terrorisme » !"!e r?-ugi? iraPien no.ammed Aaisa2 a ?+? r?insI
!"no.ammed manee-= un m?de6in indien= a ?+? +a22? en 8us+ra2ie a/rKs /2us de 6in> ans de d?+enI
main+enu en d?+en+ion sans in6u2/a+ion duran+ +ion D Uauru. Bni+ia2emen+ 6onsid?r? 6omme une
douZe Lours a'an+ >ue des 6.arges de +errorisme ne mena6e /our 2a s?6uri+?= 6e+ .omme a ?+? au+oris?=
soien+ re+enues 6on+re 2ui= /uis aGandonn?es= 6e >ui D 27issue d7un r?examen de sa si+ua+ion= D s?Lourner
me++ai+ en ?'iden6e 2es -ai22es de 2a 2?gis2a+ion an+iI en 8us+ra2ie o[ i2 a'ai+ ?+? +rans-?r? /our re6e'oir
+erroris+e aus+ra2ienne. 5ar 2a sui+e= son 'isa de +raI des soins m?di6aux a/rKs a'oir -ai+ des +en+a+i'es de
'ai2 en 8us+ra2ie a ?+? annu2?= mais 2a dour -?d?ra2e sui6ide.
a in"rm? 6e++e d?6ision. Qn o6+oGre= 278us+ra2ie a annon6? un mora+oire sur 2a
!"Qn mai= Ta'id mi6Ps= un d?+enu de kuan+lnamo r?ins+a22a+ion des r?-ugi?s en /ro'enan6e d78-ri>ue=
jaJ= a ?+? +rans-?r? dans une /rison aus+ra2ienne a-"rman+ >u7i2s a'aien+ des di-"6u2+?s D s7in+?grer.
a/rKs a'oir /2aid? 6ou/aG2e de'an+ une 6ommission de++e d?6ision a sus6i+? des in>ui?+udes >uan+ au
mi2i+aire am?ri6aine. B2 a ?+? 2iG?r? en d?6emGre. Qn 6ara6+Kre dis6rimina+oire de 2a /o2i+i>ue aus+ra2ienI
'er+u d7un a66ord sur 2a /eine 6on62u a'an+ 2e /roI ne en ma+iKre de r?ins+a22a+ion.
6Ks= Ta'id mi6Ps ne /eu+ s7ex/rimer /endan+ douZe !a /ersis+an6e du r?gime de /ro+e6+ion +em/oraire
mois sur sa d?+en+ion D kuan+lnamo a de /2us= i2 a oG2igeai+ 2es r?-ugi?s D demander une /ro2onga+ion
dO signer une d?62ara+ion indi>uan+ >u7i2 n7a'ai+ ?+? de 2eur +i+re de s?Lour au Gou+ de +rois ans= 2es /ri'an+
ni +or+ur?= ni soumis D d7au+res -ormes de mau'ais de +ou+e garan+ie de /ou'oir res+er en 8us+ra2ie.
+rai+emen+s /endan+ >u7i2 ?+ai+ aux mains des au+oI
ri+?s des i+a+sI`nis. e sa 2iG?ra+ion= i2 a ?+? /2a6? Violences contre les femmes
sous 2e 6ou/ d7une ordonnan6e de 6on+rH2e 2imi+an+ Qn d?6emGre= un +riGuna2 de dis+ri6+ a ramen? D
ses d?/2a6emen+s e+ son droi+ D 2a 2iGer+? de s7asI une / expérimentation enfantine 4 2e 'io2 en r?uI
so6ier e+ de 6ommuni>uer a'e6 d7au+res /ersonnes. nion don+ a'ai+ ?+? 'i6+ime une "22e++e indigKne

9^ !mnesty International / 0apport 2004


de dix ans e+ a ?'o>u? 2ors du /ro6Ks= de maniKre des Gou62ages e+ des san6+ions ?6onomi>ues dans
d?/2a6?e= 2a >ues+ion du 6onsen+emen+. !es neu- 2es +erri+oires /a2es+iniens o66u/?s s7es+ /oursui'ie.
.ommes re6onnus 6ou/aG2es n7on+ /as ?+? 6ondamI !e G2o6us im/os? /ar Bsra|2 dans 2a Gande de kaZa a
n?s D des /eines /ri'a+i'es de 2iGer+?. ?+? ren-or6? D un ni'eau sans /r?6?den+= /renan+ au
/iKge ses .aGi+an+s= 1=5 mi22ion de 5a2es+iniens. !a
/2u/ar+ des .aGi+an+s de kaZa 'i'aien+ en dessous du

AUTORITÉ
seui2 de /au're+? e+ d?/endaien+ de 27aide in+erna+ioI
na2e >ui= dans 6er+ains 6as= ne /ou'ai+ /as 2eur /arI
'enir M'oir Israël et territoires palestiniens occupésN.

PALESTINIENNE !es grou/es arm?s /a2es+iniens on+ +u? 13 Bsra?2iens=


don+ se/+ 6i'i2s. _ue2>ue 370 5a2es+iniens on+ ?+?
+u?s /ar 27arm?e isra?2ienne a /rKs de 2a moi+i? des A
P0>OID9D? : Eahmoud !bbas
'i6+imes ?+aien+ des 6i'i2s= don+ une 6in>uan+aine
789: D@ AB@C90D9E9D? : IsmaJl 8aniyeh, remplacé par
Oalam :ayyad le 6] buin d7en-an+s.
P9ID9 D9 EB0? : maintenue
PBP@<!?IBD : M,9 millions Contexte
9OP>0!D79 D9 CI9 : 72,9 ans !es a--ron+emen+s arm?s en+re -a6+ions /a2es+iniennes
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 2M T 24 V se son+ in+ensi"?s e+ 2a 6rise ?6onomi>ue s7es+
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 92,P Y aggra'?e au 6ours du /remier semes+re de 2007=
/ar+i6u2iKremen+ dans 2a Gande de kaZa o[ Bsra|2 e+
Les violences politiques entre groupes palesti- 2a 6ommunau+? in+erna+iona2e a'aien+ im/os? des
niens, qui ont considérablement augmenté au san6+ions ?6onomi>ues D 2a sui+e de 2a 'i6+oire ?2e6I
cours des six premiers mois de 2007, ont entraîné +ora2e du mamas= en 2006. !a d?+?riora+ion de 27?6oI
la prise de contrôle de la Cisjordanie et de la bande nomie /a2es+inienne a ?+? exa6erG?e /ar 2e ren-or6eI
de Gaza par les différentes factions durant le men+ du G2o6us isra?2ien ainsi >ue /ar 2a des+ru6+ion
deuxième semestre de l’année. Les affrontements des in-ras+ru6+ures 6i'i2es /a2es+iniennes 'is?es /ar
qui ont opposé les forces de sécurité et des groupes 2es o/?ra+ions r?/?+?es de 27arm?e isra?2ienne.
armés liés au Fatah du président de l’Autorité pa- Qn mars= 2es dirigean+s du Aa+a. e+ du mamas on+
lestinienne, Mahmoud Abbas, et au Mouvement 6on'enu de me++re un +erme aux 2u++es de -a6+ions
de la résistance islamique (Hamas) du Premier e+ on+ -orm? un gou'ernemen+ d7union na+iona2e
ministre, Ismaïl Haniyeh, ont causé la mort de dirig? /ar 2e 5remier minis+re Bsma^2 maniJe.. !es
plusieurs centaines de personnes. Après la violen- a--ron+emen+s arm?s on+ +ou+e-ois re/ris /eu a/rKs
te prise de contrôle de la bande de Gaza par le a'e6 une in+ensi+? renou'e2?e. !e 14 Luin= 2es -orI
Hamas, en juin, le président Abbas a dissous le 6es du mamas e+ 2es mi2i6es >ui 2ui son+ 2i?es on+
gouvernement d’Ismaïl Haniyeh et proclamé l’état /ris 2e 6on+rH2e de +ou+es 2es ins+a22a+ions de s?6uI
d’urgence, puis il a nommé un gouvernement ri+? de 278u+ori+? /a2es+inienne Lus>ue 2D 6on+rH2?es
d’urgence qui ne comprenait aucun membre du /ar 2e Aa+a.= ainsi >ue des au+res ins+i+u+ions de 2a
Hamas. Les deux parties ont commis des attein- Gande de kaZa. !e /r?siden+ na.moud 8GGas a disI
tes graves aux droits humains, notamment des sous 2e mVme Lour 2e gou'ernemen+ d7union na+ioI
actes de torture et des détentions arbitraires. na2e e+ nomm? un gou'ernemen+ d7urgen6e Gas? en
disLordanie= e+ don+ Ca2am AaJJad a ?+? nomm?
Tes 6en+aines de 5a2es+iniens on+ +rou'? 2a mor+ D 5remier minis+re. re-usan+ de 2e re6onnaY+re= 2e
2a sui+e de -ra//es a?riennes= en+re au+res a++a>ues mamas a mis en /2a6e un gou'ernemen+ de facto >ui
men?es /ar 27arm?e isra?2ienne= >ui on+ ?ga2emen+ a adminis+r? 2a Gande de kaZa Lus>u7D 2a "n de 27anI
d?+rui+ /2us de 100 .aGi+a+ions e+ Giens a//ar+enan+ n?e. !7`nion euro/?enne= 2es i+a+sI`nis e+ 2es au+res
D des 5a2es+iniens. !a d?+?riora+ion des 6ondi+ions dona+eurs in+erna+ionaux on+ ren-or6? 2es san6+ions
so6io?6onomi>ues r?su2+an+ de /2usieurs d?6ennies im/os?es au gou'ernemen+ de facto du mamas D
d7o66u/a+ion isra?2ienne= des o/?ra+ions mi2i+aires= kaZa e+ on+ re/ris 2eur aide "nan6iKre dire6+e au

!mnesty International / 0apport 2004 97


gou'ernemen+ d7urgen6e de 278u+ori+? /a2es+inienne e+ de garan+ies en ma+iKre de droi+s .umains.
Gas? en disLordanie. tou+ en ren-orWan+ 2e G2o6us _ue2>ue 40 000 memGres des -or6es de s?6uri+?
de 2a Gande de kaZa= 2es au+ori+?s isra?2iennes on+ e+ -on6+ionnaires de 278u+ori+? /a2es+inienne on+ ?+?
res+i+u? D 6e gou'ernemen+ une /ar+ie des droi+s de 2imog?s /ar 2e gou'ernemen+ d7urgen6e 6ar i2s ?+aien+
douane 6on"s>u?s /r?6?demmen+. Q22es on+= en+re sou/Wonn?s de +ra'ai22er /our 2es ins+i+u+ions 6on+rH2?es
au+res= in+erdi+ 27en+r?e de ma+?rie2 m?di6a2 D kaZa /ar 2e mamas dans 2a Gande de kaZa. Tes diZaines de
e+ em/V6.? des ma2ades >ui a'aien+ Gesoin de re6eI mi22iers d7au+res= >ui ne /er6e'aien+ >u7une /ar+ie de
'oir des soins en urgen6e de >ui++er 2e +erri+oire. `ne 2eur sa2aire de/uis /2us d7un an= on+ ?+? /aJ?s /ar 2e
>uaran+aine de /ersonnes son+ mor+es D 2a sui+e de gou'ernemen+ d7urgen6e de 278u+ori+? /a2es+inienne
6es mesures. Gas? en disLordanie D 6ondi+ion >u7i2s 6essen+ de se
Qn no'emGre= 2e gou'ernemen+ isra?2ien= 2e /r?siI rendre D 2eur +ra'ai2 dans 2a Gande de kaZa.
A den+ de 278u+ori+? /a2es+inienne e+ 2e gou'ernemen+ !es -or6es du mamas on+ r?gu2iKremen+ .ar6e2? des
d7urgen6e on+ /ar+i6i/? D une r?union in+erna+ioI an6iens memGres des -or6es de s?6uri+? ainsi >ue
na2e sous 27?gide des i+a+sI`nis >ui s7es+ +enue D d7au+res -on6+ionnaires "dK2es au gou'ernemen+ d7urI
8nna/o2is Mi+a+sI`nisN e+ don+ 2e mamas a ?+? ex62u. gen6e de 278u+ori+? /a2es+inienne. !e 16 aoO+= des
de++e ren6on+re a'ai+ /our Gu+ de re2an6er 2es /ourI memGres des -or6es du mamas on+ d?+enu /endan+
/ar2ers de /aix= mais au6un /rogrKs '?ri+aG2e n7a'ai+ une 6our+e /?riode 2e /ro6ureur g?n?ra2 de 278u+ori+?
?+? a66om/2i D 2a "n de 27ann?e. don+rairemen+ aux /a2es+inienne= >u7i2s on+ somm? de ne /2us exer6er
engagemen+s >u7i2 a'ai+ /ris a'an+ 2a r?union= 2e gouI ses -on6+ions. !e 4 se/+emGre= 2e gou'ernemen+ de
'ernemen+ isra?2ien n7a /as 2e'? 2es res+ri6+ions D 2a facto du mamas a annon6? 27ins+aura+ion du donsei2
2iGer+? de mou'emen+ des 5a2es+iniens D 27in+?rieur su/rVme de 2a Lus+i6e= 6.arg? de 2a d?signa+ion des
des +erri+oires o66u/?s= e+ i2 a /oursui'i 27ex/ansion Luges en 6oo/?ra+ion a'e6 2e minis+Kre de 2a Sus+i6e
des 6o2onies isra?2iennes en disLordanie. dans 2a Gande de kaZa. de++e ini+ia+i'e ?+ai+ 6on+raire
tou+ au 2ong de 27ann?e= 2es /rin6i/aux grou/es arI au /rin6i/e de 27ind?/endan6e du /ou'oir Ludi6iaire
m?s /a2es+iniens R 2e TLi.ad is2ami>ue= 2es domi+?s e+ 6ons+i+uai+ une 'io2a+ion de 2a 2?gis2a+ion /a2es+iI
de r?sis+an6e /o/u2aire= 2es jrigades des mar+Jrs nienne.
d782 8>sa M2a Gran6.e arm?e du Aa+a.N e+ 2es jrigades !es ri'a2i+?s en+re 2e Aa+a. e+ 2e mamas on+ exa6erG?
QZZedine a2 _assam M2a Gran6.e arm?e du mamasN R 2es oGs+a62es 6onsid?raG2es ren6on+r?s /ar 2es .aGiI
on+ r?gu2iKremen+ +ir? des ro>ue++es ar+isana2es +an+s de kaZa >ui 'ou2aien+ oG+enir Lus+i6e ou r?/araI
_assam de/uis 2a Gande de kaZa en dire6+ion du +ion au/rKs des ins+i+u+ions Ludi6iaires e+ de s?6uri+?
sud d7Bsra|2 a deux 6i'i2s isra?2iens on+ ?+? +u?s e+ d?-ai22an+es de 278u+ori+? /a2es+inienne.
/2usieurs au+res on+ ?+? G2ess?s. Qn Luin= a/rKs 2a /rise de 6on+rH2e /ar 2e mamas de 2a
Gande de kaZa= des .ommes arm?s a//ar+enan+ au
Aa+a. on+ men? des a++a>ues D +i+re de re/r?sai22es
Prise de contrôle de la bande de Gaza 6on+re des sJm/a+.isan+s no+oires ou /r?sum?s du
par le Hamas mamas en disLordanie. gn a no+ammen+ signa2? des
Qn Luin= a/rKs 2a /rise de 6on+rH2e des ins+a22a+ions en2K'emen+s e+ des agressions ainsi >ue 27in6endie
de s?6uri+? e+ des au+res ins+i+u+ions de 278u+oI 'o2on+aire de diZaines d7.aGi+a+ions e+ d7en+re/riI
ri+? /a2es+inienne /ar 2e mamas e+ 2es mi2i6es >ui ses. des a6+es on+ ?+? 6ommis en +ou+e im/uni+?= 2e
2ui son+ 2i?es= 2e /r?siden+ 8GGas a ordonn? 2a susI /2us sou'en+ en /r?sen6e des -or6es de s?6uri+? de
/ension des a6+i'i+?s des -or6es de s?6uri+? e+ des 278u+ori+? /a2es+inienne= >ui ne son+ /as in+er'enues
ins+i+u+ions Ludi6iaires de 278u+ori+? /a2es+inienne /our -aire res/e6+er 2a 2oi.
dans 2a Gande de kaZa. !e gou'ernemen+ de facto
du mamas a mis en /2a6e une s+ru6+ure de s?6uri+? Homicides, criminalité et impunité
e+ des organes Ludi6iaires /our rem/2ir 2e 'ide LuriI Janvier-juin
di>ue e+ ins+i+u+ionne2 r?su2+an+ de 6e++e d?6ision. !e 62ima+ d7anar6.ie e+ d7im/uni+? >ui r?gnai+ deI
des s+ru6+ures ?+aien+ d?/our'ues de /ersonne2 dOI /uis /2usieurs ann?es s7es+ ren-or6? au 6ours du
men+ -orm?= de m?6anismes de res/onsaGi2isa+ion /remier semes+re de 2007= a2ors >ue 2es a--ron+emen+s

94 !mnesty International / 0apport 2004


en+re 2es memGres du Aa+a. e+ du mamas s7in+ensiI agissemen+s. Tes memGres des -or6es du mamas on+
"aien+ dans 2a Gande de kaZa. ?ga2emen+ ?+? 2a 6iG2e d7a++en+a+s D 27ex/2osi-= >ue 2e
_ue2>ue 300 5a2es+iniens on+ ?+? +u?s 2ors des mou'emen+ a a++riGu? D des mi2i+an+s du Aa+a..
'io2en6es en+re -a6+ions. !a /2u/ar+ des 'i6+imes !"!e 12 no'emGre= au moins six mani-es+an+s on+
a//ar+enaien+ aux -or6es de s?6uri+? e+ aux mi2i6es ?+? +u?s e+ /2usieurs diZaines d7au+res on+ ?+? G2esI
ri'a2es= mais /2usieurs diZaines d7en+re e22es ?+aien+ s?s a/rKs >ue des memGres du mamas euren+ ou'er+
des 6i'i2s non arm?s >ui se +rou'aien+ /ar .asard 2e -eu sur des /ar+i6i/an+s D un rassemG2emen+
sur 2es 2ieux. Tes .ommes arm?s se son+ 2i'r?s D organis? /ar des mi2i+an+s du Aa+a. D 27o66asion du
des a++a>ues e+ D des -usi22ades dans des >uar+iers +roisiKme anni'ersaire de 2a mor+ de yasser 8ra-a+=
dens?men+ /eu/2?s= J 6om/ris dans e+ au+our des 27an6ien /r?siden+ de 278u+ori+? /a2es+inienne e+ du
.H/i+aux= au m?/ris de 2a 'ie des .aGi+an+s e+ des Aa+a.. !es -or6es de 278u+ori+? /a2es+inienne on+
/assan+s. a++a>u? D /2usieurs re/rises des mani-es+an+s en A
Tes memGres des -or6es de s?6uri+? de 278u+ori+? disLordanie.
/a2es+inienne e+ des grou/es arm?s 2i?s au Aa+a. e+ !"!e 27 no'emGre= une /ersonne a ?+? aGa++ue D
au mamas on+ +u? ou en2e'? 2eurs ad'ersaires en +ou+e m?Gron 2ors d7une mani-es+a+ion 6on+re 2a ren6on+re
im/uni+?. Qn Luin= des .ommes arm?s a//ar+enan+ au isra?2oI/a2es+inienne d78nna/o2is.
mamas on+ /our6.ass? des memGres des -or6es de Coumis D une -or+e /ression des dona+eurs o66iI
s?6uri+? de 278u+ori+? /a2es+inienne e+ des jrigades den+aux= 2e gou'ernemen+ d7urgen6e de 278u+ori+?
82 8>sa= mi2i6e 2i?e au Aa+a. a 6er+ains on+ ?+? +u?s /a2es+inienne a /ris des mesures /our Lugu2er 2a
e+ d7au+res on+ ?+? G2ess?s /ar Ga22e aux LamGes. Tes 6rimina2i+? >ui s7?+ai+ g?n?ra2is?e 2es ann?es /r?6?I
.ommes arm?s du Aa+a. on+ men? des a++a>ues siI den+es= agissan+ no+ammen+ /our me++re un +erme
mi2aires= >uoi>ue moins nomGreuses= 6on+re des aux en2K'emen+s e+ agressions= en+re au+res a++a>ues
memGres du mamas. im/u+aG2es aux jrigades 82 8>sa. Qn o6+oGre= 2es
!"no.ammed CserPi= un 6uisinier de 2a karde /r?I -or6es de s?6uri+? de 278u+ori+? /a2es+inienne on+ mis
siden+ie22e= a ?+? /r?6i/i+? du +oi+ d7un immeuG2e D en 3u're une s?rie de mesures ?2aGor?es /ar 2e g?n?I
kaZa 2e 10 Luin. B2 a'ai+ ?+? en2e'? a'e6 un au+re ra2 ]ei+. TaJ+on= en'oJ? am?ri6ain /our 2a s?6uri+?=
memGre de 2a karde /ar des .ommes arm?s du maI en 'ue d7am?2iorer 2a si+ua+ion D Ua/2ouse= "e- des
mas a/rKs s7V+re +rom/? d7immeuG2e en a22an+ /or+er jrigades 82 8>sa. des ini+ia+i'es on+ /ermis une
de 2a nourri+ure D des 6o22Kgues. e +i+re de re/r?I diminu+ion signi"6a+i'e R mais /as un arrV+ +o+a2 R
sai22es= des .ommes arm?s du Aa+a. on+ en2e'? muI des a++a>ues men?es /ar 6es grou/es.
sam 8Gu _inas= un sJm/a+.isan+ /r?sum? du mamas !78u+ori+? /a2es+inienne n7a +ou+e-ois /as +radui+ en
>ui ren+rai+ de son +ra'ai2= e+ i2s 27on+ /r?6i/i+? du +oi+ Lus+i6e 2es mi2i+an+s des jrigades 82 8>sa sou/Wonn?s
d7un au+re immeuG2e. d7V+re res/onsaG2es d7.omi6ides ou d7en2K'emen+s=
!"`ne mani-es+a+ion /a6i">ue organis?e 2e 13 Luin en+re au+res a++ein+es aux droi+s .umains.
D kaZa /ar des /ar+is de gau6.e= en+re au+res= /our
a//e2er 2es deux /ar+ies D 6esser 2es 6omGa+s= a ?+? Détention arbitraire, torture et autres
/rise dans une -usi22ade. trois mani-es+an+s on+ ?+? mauvais traitements
+u?s : tag.reed Ca2a. a2 82ia= C.adi taJseer a2 BL2a e+ Gaza
no.ammad na.moud 8das. 8/rKs 2a miILuin= 2es 6omGa++an+s e+ 2es mi2i6es du
mamas on+ 2an6? une 'ague d7arres+a+ions D moGi2e
Juin-décembre /o2i+i>ue >ui on+ 6ondui+ D 27in+er/e22a+ion de >ue2>ue
!a 6rimina2i+?= 2es .omi6ides i22?gaux e+ 2es en2KI 1 500 /ersonnes. 52usieurs 6en+aines de /ersonnes=
'emen+s on+ -or+emen+ diminu? dans 2a Gande de des sJm/a+.isan+s du Aa+a. /our 2a /2u/ar+= on+
kaZa a/rKs 2a /rise de 6on+rH2e /ar 2e mamas en Luin. ?+? arrV+?es de maniKre arGi+raire /our a'oir /ar+iI
tou+e-ois= 2es memGres du mamas e+ des mi2i6es on+ 6i/? D des mani-es+a+ions non 'io2en+es. !a /2u/ar+
r?gu2iKremen+ a++a>u? des mi2i+an+s du Aa+a.= de d7en+re e22es on+ ?+? 2iG?r?es dans 2es >uaran+eI.ui+
mVme >ue d7au+res o//osan+s ou mani-es+an+s ainsi .eures sui'an+ 2eur in+er/e22a+ion a e22es on+ +ou+eI
>ue des Lourna2is+es >ui rendaien+ 6om/+e de 6es -ois ?+? 6on+rain+es de s7engager /ar ?6ri+ D ne /2us

!mnesty International / 0apport 2004 99


/ar+i6i/er D des mani-es+a+ions ni D au6un au+re !es -ami22es on+ raremen+ ?+? in-orm?es de 27arresI
mou'emen+ de /ro+es+a+ion. Tans Gien des 6as= +a+ion de 2eurs /ro6.es ou de 2eur 2ieu de d?+enI
2es -or6es du mamas on+ ?ga2emen+ exig? >ue 2es +ion. Tans 6er+ains 6as= 2es -or6es de s?6uri+? on+
d?+enus /aien+ une amende. !es /ersonnes arrV+?es +rans-?r? 2es d?+enus d7un endroi+ D 27au+re /our
on+= 2e /2us sou'en+= ?+? d?+enues dans des an6iens em/V6.er >u7i2s ne soien+ /r?sen+?s D un magis+ra+
2o6aux des ser'i6es de s?6uri+? de 278u+ori+? /a2es+iI ou /our ne /as a'oir D a//2i>uer 27ordre de remise
nienne ainsi >ue dans d7au+res endroi+s >ui n7?+aien+ en 2iGer+? /ronon6? /ar un Luge. jien des d?+enus
/as des 2ieux de d?+en+ion au+oris?s /ar 2es 2ois n7on+ /as ?+? /r?sen+?s D un Luge dans 2e d?2ai /r?I
/a2es+iniennes. 'u /ar 2es dis/osi+ions 2?gis2a+i'es /a2es+iniennes.
Te nomGreux /risonniers se son+ /2ain+s d7a'oir !es in-orma+ions -aisan+ ?+a+ d7a6+es de +or+ure e+
?+? +or+ur?s ou ma2+rai+?s= no+ammen+ d7a'oir ?+? d7au+es mau'ais +rai+emen+s= rares dans un /reI
A -ra//?s= a++a6.?s dans des /osi+ions dou2oureuses mier +em/s= se son+ mu2+i/2i?es D /ar+ir du mois
(shabeh) ou mena6?s. der+ains on+ a-"rm? >u7on 2es d7aoO+. Tes /risonniers se son+ no+ammen+ /2ain+s
a'ai+ mena6?s de +irs dans 2es LamGes. Teux .ommes d7a'oir ?+? 2igo+?s dans des /osi+ions dou2oureuses
au moins R pa2id 8Gu Ta2-a e+ Aad.e2 Ta.mas. R (shabeh). tou+e-ois= 2a /2u/ar+ des 'i6+imes ?+aien+
son+ mor+s en d?+en+ion= a//aremmen+ des sui+es de r?+i6en+es D d?/oser une /2ain+e 6ar e22es 6raignaien+
+or+ure ou d7au+res -ormes de mau'ais +rai+emen+s. d7V+re de nou'eau arrV+?es /ar 2es -or6es de 278u+oI
!"tari> no.ammed 8s-our= un an6ien /o2i6ier= a ?+? ri+? /a2es+inienne ou /ar 27arm?e isra?2ienne.
arrV+? D 2a "n du mois de Luin /ar des memGres du !"8.mad To2e. a ?+? arrV+? D Ua/2ouse au d?Gu+
mamas e+ des mi2i6iens. B2 a ?+? -ra//? six .eures de Lui22e+ /ar 2es -or6es de 278u+ori+? /a2es+inienne
duran+ D 6ou/s de 6oG2e m?+a22i>ue= de Go+on e+ de >ui 27on+ d?+enu /endan+ 6in> mois= sans in6u2/aI
/e22e a on 2ui a /2an+? des 62ous dans 2es +iGias D +ion ni Lugemen+= dans di--?ren+s endroi+s. B2 a ?+?
6ou/s de mar+eau. a//r?.end? /ar des so2da+s isra?2iens >ue2>ues
!"pae2 k.a2Gan= un mi2i+an+ du Aa+a. d?+enu /enI Lours a/rKs a'oir ?+? remis en 2iGer+? /ar 278u+ori+?
dan+ une nui+ en no'emGre= a ?+? 'io2emmen+ -ra/I /a2es+inienne= au d?Gu+ de d?6emGre.
/? sur 2a /2an+e des /ieds e+ sur d7au+res /ar+ies du !"mussein a2 C.eiP.= un a'o6a+ originaire de 2a r?I
6or/s /ar des memGres du mamas. gion de je+.2?em= a ?+? d?+enu /endan+ +reiZe Lours
en se/+emGre /ar 2es -or6es de 278u+ori+? /a2es+iI
Cisjordanie nienne= a'an+ d7V+re remis en 2iGer+? sans in6u2/aI
8/rKs 2a miILuin= 2es -or6es de s?6uri+? de 278u+ori+? +ion. 8rrV+? une semaine /2us +ard /ar 2es -or6es isI
/a2es+inienne on+ 2an6? dans +ou+e 2a disLordanie une ra?2iennes= i2 a ?+? /2a6? en d?+en+ion adminis+ra+i'e
6am/agne de r?/ression 6on+re 2es sJm/a+.isan+s sans in6u2/a+ion ni Lugemen+.
du mamas au 6ours de 2a>ue22e en'iron 1 500 /erI
sonnes on+ ?+? arrV+?es. !a /2u/ar+ on+ ?+? 2iG?r?es Impunité
sans in6u2/a+ion dans 2es Lours >ui on+ sui'i= a/rKs Ui 278u+ori+? /a2es+inienne en disLordanie ni 2e
a'oir 6ondamn? 2e mamas e+ s7V+re engag?es D ne mamas dans 2a Gande de kaZa n7on+ /ris de mesuI
/2us sou+enir 6e mou'emen+. Te +rKs nomGreux au+res res 6r?diG2es /our -aire en sor+e >ue 2es memGres
/risonniers on+ ?+? d?+enus /endan+ /2usieurs semaines= de 2eurs -or6es de s?6uri+? e+ des mi2i6es aien+ D
'oire /2usieurs mois= a'an+ d7V+re remis en 2iGer+? rendre 6om/+e de 2eurs a6+es. deuxI6i 6on+inuaien+
sans in6u2/a+ion. tou+e-ois= D /ar+ir du mois de se/I de G?n?"6ier de 27im/uni+? /our 2es a++ein+es aux
+emGre= 27arm?e isra?2ienne a arrV+? un grand nomGre droi+s .umains >ui 2eur ?+aien+ im/u+aG2es= no+amI
de /ersonnes 2iG?r?es /ar 278u+ori+? /a2es+inienne. !a men+ 2es .omi6ides i22?gaux= 2es /rises d7o+ages
/2u/ar+ des arres+a+ions a'aien+ ?+? e--e6+u?es /ar 2es e+ 2es in6endies 'o2on+aires= en+re au+res a++a>ues
-or6es de s?6uri+?= e+ /2us /ar+i6u2iKremen+ 2es memGres 6on+re 2es /ersonnes e+ 2es Giens.
de 2a C?6uri+? /r?'en+i'e= >ui ne son+ /as au+oris?s /ar
2a 2?gis2a+ion /a2es+inienne D a//r?.ender des sus/e6+s. Exactions perpétrées par des groupes armés
Tes /risonniers on+ ?ga2emen+ ?+? in6ar6?r?s dans des Tes grou/es arm?s /a2es+iniens on+ men? des
2ieux de d?+en+ion non o-"6ie22emen+ re6onnus. a++a>ues sans dis6rimina+ion 6on+re des 6i'i2s

600 !mnesty International / 0apport 2004


isra?2iens. !e nomGre d7Bsra?2iens +u?s R 13= don+ 6es -emmes on+ ?+? +u?es /ar des memGres de 2eur
se/+ 6i'i2s R ?+ai+ 2e /2us Gas de/uis 2e d?62en6.eI -ami22e /our des raisons v d7.onneur w.
men+ de 27Bn+i-ada= en 2000. !a 'ie des -emmes ?+ai+ en6ore /2us di-"6i2e du
!es grou/es arm?s /a2es+iniens de 2a Gande de kaZa -ai+ de 2a d?+?riora+ion des 6ondi+ions so6io?6oI
on+ r?gu2iKremen+ e--e6+u? des +irs de ro>ue++es nomi>ues. !es Gou62ages isra?2iens dans 2es +erI
ar+isana2es _assam en dire6+ion de 2a 'i22e isra?2ienI ri+oires /a2es+iniens o66u/?s res+reignaien+ 2eur
ne 'oisine de Cdero+ e+ des a2en+ours. Teux Bsra?2iens a66Ks aux soins m?di6aux= en+re au+res ser'i6es
on+ ?+? +u?s e+ /2usieurs au+res on+ ?+? G2ess?s. essen+ie2s. trois -emmes au moins on+ a66ou6.?
!"C.ire2 Ariedman e+ gs.ri gZ on+ +rou'? 2a mor+ D D /roximi+? de /os+es de 6on+rH2e de 27arm?e isI
Cdero+= res/e6+i'emen+ 2e 21 e+ 2e 27 mai= D 2a sui+e ra?2ienne a/rKs s7V+re 'u re-user 2e /assage /our
de +irs de ro>ue++es _assam. se rendre dans un .H/i+a2 'oisin.
!es a++en+a+sIsui6ides e+ 2es -usi22ades on+ /ra+i>ueI A
men+ 6ess?. `n a++en+a+ a ?+? /er/?+r? 2e 29 Lan'ier Visites d’Amnesty International
D Qi2a+ /ar des PamiPaZes du TLi.ad is2ami>ue. Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus
!"Qmi2e 8me2ia6.= Bsrae2 qama22oa e+ ni6.ae2 jen D kaZa e+ en disLordanie en Luin= Lui22e+ e+ d?6emGre.
Cadon on+ +rou'? 2a mor+ D 2a sui+e d7un a++en+a+I
sui6ide /er/?+r? dans une Gou2angerie d7Qi2a+ 2e Autres documents d’Amnesty
29 Lan'ier. International
Tes grou/es arm?s /a2es+iniens on+ 6on+inu?= au # Autorité palestinienne. Le nouveau gouvernement
d’union nationale doit faire passer la protection des civils
6ours du /remier semes+re de 27ann?e= d7en2e'er des
avant les questions politiques MnTQ 21/001/2007N.
memGres de -a6+ions ri'a2es ainsi >ue des ?+rangers. # Autorité palestinienne. Le nouveau gouvernement
52usieurs o+ages /a2es+iniens on+ ?+? +u?s M'oir 6iI doit mettre !n à l’impunité pour les actes délictueux
dessusN a 2a /2u/ar+ on+ +ou+e-ois ?+? 2iG?r?s sains MnTQ 21/002/2007N
e+ sau-s. # Les territoires palestiniens occupés déchirés par des
luttes entre factions MnTQ 21/020/2007N.
!"Qn mars= 2e Lourna2is+e Gri+anni>ue 82an So.nsI
+on a ?+? en2e'? D kaZa /ar 278rm?e de 27is2am= un
grou/us6u2e /ra+i>uemen+ in6onnu >ui 27a re+enu

AUTRICHE
/endan+ 6en+ >ua+orZe Lours e+ 27a mena6? de mor+
ou de s?'i6es D /2usieurs re/rises. B2 a ?+? 2iG?r? au
d?Gu+ de Lui22e+ D 2a sui+e de /ressions exer6?es /ar
2e mamas. République d’Autriche
!"Qn Luin= 2e mamas e+ 2es domi+?s de r?sis+an6e
789: D9 <’>?!? : 8einI :ischer
/o/u2aire on+ di--us? un enregis+remen+ audio de
789: D@ AB@C90D9E9D? : kol_gang Ochlssel, remplacé par
ki2ad C.a2i+= 2e so2da+ isra?2ien 6a/+ur? en Luin !l_red Ausenbauer le 66 banvier
2006. B2s 6on+inuaien+ +ou+e-ois de 2ui re-user +ou+e P9ID9 D9 EB0? : abolie
ren6on+re a'e6 2es d?2?gu?s du domi+? in+erna+iona2 PBP@<!?IBD : 4,2 millions
de 2a droixIrouge MdBdrN ainsi >ue +ou+ 6on+a6+ a'e6 9OP>0!D79 D9 CI9 : 79,P ans
sa -ami22e. EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ^T]V

Violences contre les femmes Les demandeurs d’asile étaient régulièrement


52us de 10 -emmes on+ ?+? 'i6+imes de 6rimes placés en détention et des migrants étaient ex-
v d7.onneur w. Te +rKs nomGreuses au+res on+ ?+? pulsés sans que leur vie privée et familiale soit
+u?es ou G2ess?es /ar 2es -or6es isra?2iennes ou dûment prise en compte. Le système de contrôle
au 6ours d7a--ron+emen+s en+re -a6+ions /a2es+iI des lieux de détention n’était ni indépendant, ni
niennes ri'a2es. exhaustif. Sur l’ensemble du territoire, il était
Uisreen no.ammad 8Gu jureiP e+ Bnaam
!" rare que des réparations soient accordées dans
SaGer Tai-a22a. on+ ?+? assassin?es res/e6+i'emen+ les cas de mauvais traitements ou de morts en
en Lui22e+ e+ en aoO+ D kaZa. Ce2on 2eurs /ro6.es= garde à vue.

!mnesty International / 0apport 2004 606


Réfugiés et demandeurs d’asile >ua+re /o2i6iers re6onnus 6ou/aG2es d7a6+es assiI
Qn raison de modi"6a+ions 2?gis2a+i'es= 2es demanI mi2aG2es D de 2a +or+ure= e+ a r?dui+ 2e mon+an+ des
deurs d7asi2e ne /ou'aien+ /2us saisir 2e +riGuna2 amendes aux>ue22es i2s a'aien+ ?+? 6ondamn?s= iniI
adminis+ra+i-= de sor+e >ue 2a /ro+e6+ion de 2eurs +ia2emen+ 6om/ris en+re un e+ 6in> mois de sa2aire.
droi+s -ondamen+aux se +rou'ai+ 6onsid?raG2emen+ !e 7 a'ri2 2006= 6es /o2i6iers a'aien+ 6ondui+ 2e resI
amoindrie. sor+issan+ gamGien jaParJ S. dans un .angar inu+iI
!a !oi de 2005 sur 2a /o2i6e des ?+rangers= non 2is?= D uienne= o[ i2s 27a'aien+ /ass? D +aGa6 e+ souI
6on-orme aux normes in+erna+iona2es= /erme++ai+ aux mis D un simu2a6re d7ex?6u+ion. B2s a'aien+ a-"rm?
au+ori+?s de 6on+inuer D arrV+er r?gu2iKremen+ 2es deI >ue jaParJ S. s7?+ai+ G2ess? 2uiImVme en +en+an+ de
mandeurs d7asi2e D 2eur arri'?e sur 2e +erri+oire= sans s7?6.a//er. e 2a "n de 27ann?e= 6e+ .omme n7a'ai+
/rendre en 6om/+e 2eur oge= 2eur 6ondi+ion /.Jsi>ue G?n?"6i? d7au6une r?/ara+ion.
A ni 2eurs 2iens -ami2iaux= en 'io2a+ion de 2eur droi+ au
res/e6+ de 2eur 'ie /ri'?e e+ -ami2ia2e. Tans de nomI Commerce des armes
Greux 6as= 2a d?+en+ion ?+ai+ /ro2ong?e= dis/ro/orI !e 6on+rH2e des +ransa6+ions sur 2es armes /r?sen+ai+
+ionn?e e+ i22?ga2e. dom/+e +enu de 2eur 6ara6+Kre +ouLours des 2a6unes= e+ i2 n7exis+ai+ au6un sJs+Kme de
d?/2oraG2e= 2es 6ondi+ions de d?+en+ion ?+aien+ en sui'i ou de '?ri"6a+ion de 27usage -ai+ des armes a/rKs
ou+re assimi2aG2es D une -orme de mau'ais +rai+eI 2i'raison. !a !oi re2a+i'e au ma+?rie2 de guerre n7o--rai+
men+. 5ar ai22eurs= 2es demandeurs d7asi2e ne /ouI +ouLours /as de garan+ies su-"san+es e+ man>uai+ enI
'aien+ G?n?"6ier des ser'i6es d7un a'o6a+ ni ra/ideI 6ore de +rans/aren6e. !a d?"ni+ion des 6ri+Kres de
men+= ni r?gu2iKremen+. re-us des +rans-er+s d7armes= en /ar+i6u2ier= 2aissai+
5armi 2es /ersonnes /ri'?es de 2iGer+? dans 27a+I /2a6e D une marge d7a//r?6ia+ion /r?o66u/an+e= >ui
+en+e de 2eur ex/u2sion "guraien+ des mineurs R 6e /ou'ai+ a'oir /our 6ons?>uen6e des ex/or+a+ions
>ui 6ons+i+uai+ une 'io2a+ion de 2a don'en+ion re2aI 'ers des /aJs o[ /ersis+aien+ de gra'es a++ein+es aux
+i'e aux droi+s de 27en-an+ R ainsi >ue des /ersonnes droi+s .umains.
sou--ran+ de +rauma+ismes.
!"`n no2da'e .andi6a/?= >ui a'ai+ -ui 2e 6rime

AZERBAÏDJAN
organis? dans son /aJs= a ?+? main+enu en d?+enI
+ion duran+ +rois mois a'an+ >ue 27asi2e ne 2ui soi+
a66ord?.
!"`n 6i+oJen russe a ?+? /ri'? de 2iGer+? duran+ 6in> République d’Azerbaïdjan
mois a'an+ d7V+re ex/u2s?= a2ors >u7i2 ?+ai+ en +rKs 789: D9 <’>?!? : Ilham !liyev
mau'aise san+?. 5armi ses sJm/+Hmes "guraien+ des 789: D@ AB@C90D9E9D? : !rtur 0asiIade
maux de +V+e e+ des dou2eurs +.ora6i>ues. P9ID9 D9 EB0? : abolie
PBP@<!?IBD : 4,] millions
Forces de police et de sécurité 9OP>0!D79 D9 CI9 : ^7,6 ans
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 90 T 46 V
Qn no'emGre= 2e domi+? des droi+s de 27.omme zgU`{
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 94,4 Y
s7es+ di+ /r?o66u/? /ar 2a 2?gKre+? des /eines /rononI
6?es /ar 2es au+ori+?s au+ri6.iennes dans des a--aires
de mor+s e+ de mau'ais +rai+emen+s en garde D 'ue.
B2 a re6ommand? >ue 6es 6as -assen+ 27oGLe+ sans Cette année encore, d’importantes restrictions
d?2ai d7en>uV+es men?es /ar un organe ind?/endan+ ont été apportées à la liberté d’expression et de
e+ im/ar+ia2 ne re2e'an+ /as du minis+Kre de 27Bn+?I réunion. Les journalistes indépendants et d’oppo-
rieur. !e dode /?na2 au+ri6.ien ne /r?'oi+ +ouLours sition risquaient l’emprisonnement pour diffama-
/as 2e 6rime de +or+ure= 6on+rairemen+ aux dis/osiI tion et étaient souvent harcelés, voire agressés,
+ions de 2a don'en+ion des Ua+ions unies 6on+re 2a par des agents de la force publique. Deux jour-
+or+ure. naux d’opposition à grande diffusion ont été inter-
!"!e 11 se/+emGre 2007= 2a 6ommission dis6i/2iI dits. Cinq journalistes ont bénéficié d’une mesure
naire d7a//e2 a 6on"rm? 2e main+ien en ser'i6e de de grâce et ont été libérés à la fin de l’année.

602 !mnesty International / 0apport 2004


Trois adolescents ont été condamnés à dix ans d’em- / terrorisme, incitation à la haine ethnique et fraude
prisonnement. Les allégations selon lesquelles des !scale 4. B2 a reLe+? +ou+es 2es a66usa+ions don+ i2
« aveux » leur auraient été extorqués sous la tor- -aisai+ 27oGLe+. 8mnes+J Bn+erna+iona2 2e 6onsid?rai+
ture n’ont donné lieu à aucune enquête. Plusieurs 6omme un /risonnier d7o/inion.
militants des droits humains ont fait l’objet d’actes !"_ua+re au+res Lourna2is+es e+ r?da6+eurs en 6.e-
d’intimidation. Un militant issu de la communauté ind?/endan+s ou d7o//osi+ion R AaramaZ Uo'ruZo!2u=
azérie iranienne a été extradé vers son pays d’ori- ya"ar 8gaZade= ro'"an ]eGir2i e+ UaZim _u2iJe' R on+
gine, où il risquait pourtant d’être maltraité ou tor- ?+? in6ar6?r?s /our di--ama+ion e+ insu2+es= a/rKs 2a
turé. Les personnes déplacées à l’intérieur du pays /uG2i6a+ion d7ar+i62es 6on6ernan+ d7im/or+an+es /erI
n’avaient pas la possibilité de jouir pleinement de sonna2i+?s /o2i+i>ues ou d?nonWan+ 2a 6orru/+ion
leurs droits sociaux et économiques. /r?sum?e de 6er+ains agen+s de 27i+a+. AaramaZ
Uo'ruZo!2u= ya"ar 8gaZade e+ ro'"an ]eGir2i on+ ?+? A
Liberté d’expression – les journalistes gra6i?s e+ remis en 2iGer+? au mois de d?6emGre.
!e droi+ D 2a 2iGer+? d7ex/ression suGissai+ des resI UaZim _u2iJe' a ?ga2emen+ ?+? 2iG?r? en d?6emGre
+ri6+ions 6ons+an+es= in!ig?es no+ammen+ aux LourI sur d?6ision du +riGuna2.
na2is+es >ui d?nonWaien+ des -ai+s de 6orru/+ion ou !"ra"> ta!i e+ Camir Cede>e+o!2u= 27un Lourna2is+e=
au+res aGus de /ou'oir 6ommis /ar des agen+s de 27au+re r?da6+eur en 6.e- de 2a re'ue Cana+= on+ ?+?
27i+a+= ou en6ore 2es /roG2Kmes so6io?6onomi>ues 6ondamn?s en mai res/e6+i'emen+ D +rois e+ >ua+re
don+ sou--rai+ 2e /aJs. `n Lourna2is+e a ainsi ?+? rou? ann?es d7em/risonnemen+ /our in6i+a+ion D 2a .aine
de 6ou/s /ar des in6onnus. Teux au+res auraien+ ?+? re2igieuse. B2 2eur ?+ai+ re/ro6.? d7a'oir ?6ri+ e+ /uI
-ra//?s /ar des res/onsaG2es de 27a//2i6a+ion des G2i? un ar+i62e 6ri+i>ue D 27?gard de 27is2am. 8mnes+J
2ois. !es ?di+ions de Lournaux d7o//osi+ion 6om/orI Bn+erna+iona2 n7a rien re2e'? dans 2e +ex+e in6rimin?
+an+ des ar+i62es sur des suLe+s /o2i+i>ues sensiG2es >ui /uisse V+re in+er/r?+? 6omme une in6i+a+ion D
on+ ?+? saisies ou in+erdi+es de 'en+e /ar des au+oI 27.os+i2i+?= D 2a 'io2en6e ou D 2a dis6rimina+ion= e+
ri+?s 2o6a2es. !7en>uV+e sur 2e meur+re= en 2005= du 6onsidKre don6 6es deux .ommes 6omme des /riI
r?da6+eur en 6.e- Q2mar m~seJno' ?+ai+ +ouLours au sonniers d7o/inion. ra"> ta!i e+ Camir Cede>e+o!2u
/oin+ mor+= de mVme >ue 2es in'es+iga+ions sur /2uI on+ ?+? "na2emen+ gra6i?s e+ 2iG?r?s en d?6emGre.
sieurs agressions gra'es /er/?+r?es en 2006 6on+re !"Tes in6onnus on+ agress? Gru+a2emen+ 2e LourI
des Lourna2is+es /ar des in6onnus. na2is+e d7o//osi+ion ‚ZeJir de-ero' en a'ri2= 2e Lour
!" r?da6+eur en 6.e- +rKs in6isi- de deux /uG2i6aI o[ i2 ?+ai+ en+endu en +an+ >ue +?moin D d?6.arge
+ions d7o//osi+ion +rKs 2ues= Sealny Azerbaïdjan e+ dans 2e /ro6Ks d7QJnu22a Ae+u22aJe' M'oir /2us .au+N.
Ynndelik Azerbaycan= QJnu22a Ae+u22aJe' a -ai+ 27oGI !7en>uV+e sur 6e++e agression n7a'ai+ /as aGou+i "n
Le+ d7a++a>ues en rKg2e >ui on+ d?Gou6.? sur deux 2007.
/ro6Ks dis+in6+s= 27un en a'ri2= 27au+re en o6+oGre. B2 a !"8u mois de se/+emGre= C~.eJ2e _emGero'a=
?+? 6ondamn? en a'ri2 D +ren+e mois d7em/risonneI Lourna2is+e du /?riodi>ue Impuls= aurai+ ?+? -ra//?e
men+= /our a'oir= se2on 27a66usa+ion= di--am? 2es 'i6I /ar des agen+s des ser'i6es Ludi6iaires= a2ors >u7e22e
+imes e+ 2es sur'i'an+s des massa6res 6ommis dans e--e6+uai+ un re/or+age sur des /ersonnes ex/u2s?es
2e 'i22age de •o6a2#= /endan+ 2a guerre >ui a ra'ag? 2e de 2eurs 2ogemen+s. 8/rKs a'oir reWu des 6ou/s de
mau+I]araGaP. de 1991 D 1994. QJnu22a Ae+u22aJe' /ied e+ de /oing= 2a Lourna2is+e a ?+? .os/i+a2is?e.
a'ai+ /our+an+ ni? V+re 27au+eur des +ex+es /2a6?s sur !"Tans 2a r?gion aZerGa^dLanaise du UaxWi'an= siI
Bn+erne+= d7origine dou+euse= >ui 6ons+i+uaien+ 27?2?I +u?e .ors du +erri+oire de 278ZerGa^dLan= Gord?e /ar
men+ 6en+ra2 du dossier D 6.arge. !es deux Lournaux 27Bran D 27oues+ e+ au sud e+ 278rm?nie D 27es+ e+ au
don+ i2 ?+ai+ res/onsaG2e on+ 6ess? de /araY+re en mai= nord= mePime2dos+u ne.diJe'= Lourna2is+e de 2a /uI
a/rKs une s?rie d7ins/e6+ions men?es dans 2eurs 2oI G2i6a+ion d7o//osi+ion Yeni Mnsavat= aurai+ ?+? arI
6aux /ar 2es /ou'oirs /uG2i6s= >ui 6.er6.aien+ maI rV+? /ar 2a /o2i6e= -ra//? e+ /2a6? en d?+en+ion /enI
ni-es+emen+ D in+errom/re 2eur /uG2i6a+ion. QJnu22a dan+ >ua+re Lours= au mois de se/+emGre. B2 2ui ?+ai+
Ae+u22aJe' a ?+? de nou'eau 6ondamn? en o6+oGre= a//aremmen+ re/ro6.? d7a'oir ?6ri+ des ar+i62es sur
6e++e -ois D .ui+ ans e+ demi d7em/risonnemen+= /our 2es /roG2Kmes so6io?6onomi>ues de 6e +erri+oire.

!mnesty International / 0apport 2004 60M


!"_enime+ qa.id= r?da6+eur en 6.e- du Lourna2 Bn+erna+iona2 >ue 2eurs "2s a'aien+= D 2eur a'is= ?+?
d7o//osi+ion Azadl"q e+ -rKre du sa+iris+e em/risonn? d?sign?s 6omme 6ou/aG2es en raison de 2eur origine
CaPi+ qa.ido'= a ?+? in6u2/? en no'emGre de / houli- russe= a"n de /ou'oir /r?sen+er 2e meur+re 6omme
ganisme 4 e+ de 6ou/s e+ G2essures= a/rKs une a2+erI un 6rime mo+i'? /ar 2a .aine e+.ni>ue= 2a 'i6+ime
6a+ion a'e6 deux /assan+s= mon+?e de +ou+es /iK6es= ?+an+= e22e= d7origine aZ?rie.
se2on 2ui= /ar 2es au+ori+?s. !a /ro6?dure ?+ai+ en
ins+an6e D 2a "n de 27ann?e. Défenseurs des droits humains
Tes agen+s de 2a -or6e /uG2i>ue auraien+ us? de
Police - recours excessif à la force 27in+imida+ion en'ers des d?-enseurs des droi+s .uI
!a /o2i6e aurai+ -ai+ usage d7une -or6e ex6essi'e /our mains. Tans un 6as= 2es -or6es de 27ordre n7auraien+
em/V6.er des Lourna2is+es de 6ou'rir des ?'?nemen+s rien -ai+ /our /ro+?ger 2es memGres d7une gUk >ui
A /o2i+i>uemen+ sensiG2es M6er+ains rassemG2emen+s de se +rou'aien+ mena6?s.
/ar+is d7o//osi+ion= /ar exem/2eN. 8u mois de Luin= !"8u mois d7a'ri2= Sa'id 82iJe'= 2e "2s d78Pi-a 82iJe'a=
>ue2>ue 200 /o2i6iers on+ dis/ers? une mani-es+aI 6oordonna+ri6e de 2a me2sinPi di+iZens7 8ssemG2J
+ion non au+oris?e= >ui regrou/ai+ une 6in>uan+aine /our 2a 'i22e de kanLa= a ?+? arrV+? e+ 6ondamn? D
de Lourna2is+es en+endan+ d?non6er 2es res+ri6+ions +rois Lours d7em/risonnemen+. B2 2ui ?+ai+ re/ro6.?
im/os?es D 2a 2iGer+? d7ex/ression. 52usieurs maniI d7a'oir re-us? de 6oo/?rer a'e6 2a /o2i6e= >ui 27a'ai+
-es+an+s on+ ?+? rou?s de 6ou/s de /ied e+ de /oing. in+errog? sur 2es raisons /our 2es>ue22es i2 a'ai+ +endu
!7un d7eux a dO V+re .os/i+a2is? /our des G2essuI un rideau sur 2a 2une++e arriKre de sa 'oi+ure. de++e
res au 'en+re. 8u mois de Lui22e+= 2e /r?siden+ de 2a in+er/e22a+ion -aisai+ sui+e D des mena6es >u7auraien+
r?/uG2i>ue= #2.am 82iJe'= a annon6? >u7au6un /o2i6ier /ro-?r?es des memGres de 2a /o2i6e 2o6a2e= se2on 2esI
ne serai+ in>ui?+? /ar 2a Lus+i6e /our 2es 'io2en6es don+ >ue22es 27engagemen+ d78Pi-a 82iJe'a en -a'eur des
auraien+ ?+? 'i6+imes des memGres de 2a /resse= droi+s .umains me++ai+ en danger ses en-an+s.
2ors des ?2e6+ions 2?gis2a+i'es de 2005. !es d?-enI !"!e 5 Lui22e+= des mi2i+an+s du n~asir n~sa'a+
seurs des droi+s .umains on+ es+im? >ue 6es /roI M5ar+i de 27?ga2i+? moderneN son+ 'enus -aire 2e siKge
/os 6ondamnaG2es a2imen+aien+ 2e 62ima+ d7im/uni+? des Gureaux d7une gUk= 27Bns+i+u+ /our 2a /aix e+ 2a
don+ G?n?"6iaien+ 2es /o2i6iers au+eurs de 'io2en6es d?mo6ra+ie. B2s on+ 2an6? des 3u-s e+ di'ers oGLe+s
en'ers des Lourna2is+es. 6on+re 2es 2o6aux de 27organisa+ion= sans >ue 2es /oI
2i6iers /r?sen+s in+er'iennen+.
Torture et autres mauvais traitements
!7usage de 2a +or+ure e+ d7au+res mau'ais +rai+emen+s Expulsions et extraditions
/ar des res/onsaG2es de 27a//2i6a+ion des 2ois a ?+? !es au+ori+?s on+ 6e++e ann?e en6ore ex+rad? des /erI
d?non6? D de nomGreuses re/rises. !e 'i6eIminis+re sonnes >ui ris>uaien+ d7V+re ma2+rai+?es ou +or+ur?es
des 8--aires in+?rieures= ui2aJe+ QJ'aZo'= a re6onnu dans 2eur /aJs d7origine.
en o6+oGre= 2ors d7une 6on-?ren6e de /resse= >ue 2es !"madi Cid Sa'ad nuse'i= ressor+issan+ iranien a//arI
/o2i6iers a'aien+ /ar-ois re6ours D 2a +or+ure= 2orsI +enan+ D 2a 6ommunau+? aZ?rie iranienne e+ mi2i+an+ du
>u7i2s in+errogeaien+ des sus/e6+s en garde D 'ue. nou'emen+ du r?'ei2 na+iona2 de 278ZerGa^dLan du sud=
!"8u mois de Luin= +rois ado2es6en+s R Timi+ri a ?+? ex+rad? 'ers 27Bran au mois d7a'ri2. B2 s7?+ai+ r?-ugi?
5a'2o'= naPsim kuena6.i2Pine e+ rous2an jessoI en 8ZerGa^dLan en 2006= a/rKs a'oir ?+?= se2on 6er+aiI
no' R on+ ?+? 6ondamn?s /ar 2e +riGuna2 6.arg? des nes in-orma+ions= arrV+? e+ +or+ur? dans son /aJs.
6rimes gra'es D dix ans d7em/risonnemen+= D 27isI !"!e domi+? 6on+re 2a +or+ure zgU`{ a es+im? en
sue d7un /ro6Ks en+a6.? de 2ourdes irr?gu2ari+?s. B2s mai >ue 27ex+radi+ion 'ers 2a tur>uie d7Q2i- 5e2i+ Mune
?+aien+ a66us?s d7a'oir +u? un au+re Leune garWon= ]urde de na+iona2i+? +ur>ueN= en o6+oGre 2006= ?+ai+
u~sa2 qeJna2o'. 8u6une en>uV+e n7a ?+? men?e sur 6on+raire aux oG2iga+ions in+erna+iona2es 6on+ra6+?es
2es a22?ga+ions des +rois Leunes gens= >ui a-"rmen+ /ar 278ZerGa^dLan= >ui in+erdisen+ 2e ren'oi -or6? d7un
s7V+re mu+ue22emen+ a66us?s du 6rime sous 2a +orI indi'idu dans un /aJs o[ i2 ris>ue d7V+re +or+ur?.
+ure= D 2a sui+e de 2eur arres+a+ion= en mars 2005. 52usieurs /ersonnes on+ /ar ai22eurs ?+? ex/u2s?es sans
!es /aren+s des ado2es6en+s on+ d?62ar? D 8mnes+J a'oir eu a66Ks aux /ro6?dures d7a//e2.

60P !mnesty International / 0apport 2004


!"Cix +?moins de S?.o'a. de di--?ren+es na+iona2i+?s dans 2eur r?gion d7origine= dans 27?'en+ua2i+? d7un
M5aJsIjas= roJaumeI`ni= russie /our deux d7en+re a66ord de /aix= 27in+?gra+ion dans 2eur r?gion d7a66uei2
eux e+ k?orgie /our deux au+resN on+ ?+? ex/u2s?s en ou une r?ins+a22a+ion d?"ni+i'e ai22eurs en 8ZerGa^dLan.
Lan'ier= en 'er+u de manda+s adminis+ra+i-s a//2i6aI
G2es sans /ro6?dure Luridi>ue. Ce2on 2es au+ori+?s= Visites d’Amnesty International
6es /ersonnes ?+aien+ ex/u2s?es /our a'oir 'io2? une Tes re/r?sen+an+s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+
2oi in+erdisan+ D des ressor+issan+s ?+rangers de -aire rendus en 8ZerGa^dLan au mois de se/+emGre.
de 27agi+a+ion re2igieuse. des mesures on+ ?+? /rises
a/rKs une o/?ra+ion de /o2i6e men?e en d?6emGre Autres documents d’Amnesty
2006= 2ors d7une r?union de +?moins de S?.o'a.. International
!es /ou'oirs /uG2i6s disen+ a'oir saisi D 6e++e o6I # Europe and Central AsiaF Summary of Amnesty
International’s Concerns in the Segion,
6asion du ma+?rie2 se /rV+an+ D des a6+i'i+?s d7esI
iuly - December 2006 MQ`r 01/001/2007N.
/ionnage= a22?ga+ion reLe+?e /ar 2e grou/e re2igieux. # AzerbaijanF The contracting space for freedom of B
!es /ersonnes ex/u2s?es n7on+ /as eu= semG2eI+Ii2= 2a expression MQ`r 55/003/2007N.
/ossiGi2i+? de -ormer un re6ours. # AzerbaijanF Displaced then discriminated against
` the plight of the internally displaced population
MQ`r 55/010/007N.
Personnes déplacées à l’intérieur du pays
Tes 6en+aines de mi22iers de /ersonnes= d?/2aI

BAHAMAS
6?es D 2a sui+e du 6on!i+ >ui a a--e6+? 2e mau+I
]araGaP. de 1991 D 1994= se .eur+aien+ +ouLours D
des oGs+a62es 2es em/V6.an+ de Louir de 27ensemG2e
de 2eurs droi+s ?6onomi>ues e+ so6iaux. Q22es ?+aien+
Commonwealth des Bahamas
no+ammen+ soumises D des res+ri6+ions de 2eur
2iGer+? de d?/2a6emen+ e+ se +rou'aien+ souI 789: D9 <’>?!? : 9liIabeth II, représentée par !rthur Dion 8anna
789: D@ AB@C90D9E9D? : Perry Aladstone 7hristie,
'en+ dans des Zones ?6onomi>uemen+ d?-a'oriI
remplacé par 8ubert !lehander Ingraham le P mai
s?es e+ iso2?es. Q22es a'aien+ ?ga2emen+ Geau6ou/
P9ID9 D9 EB0? : maintenue
de ma2 D -aire enregis+rer 2es 6.angemen+s d7?+a+ PBP@<!?IBD : 0,MM million
6i'i2 e+ ne dis/osaien+ /as de m?6anismes 6onsu2I 9OP>0!D79 D9 CI9 : 72,M ans
+a+i-s. Qn se/+emGre= 2e domi+? na+iona2 /our 2es EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6^ T 66 V
r?-ugi?s e+ /ersonnes d?/2a6?es a assur? D 8mnes+J ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 9],4 Y
Bn+erna+iona2 >ue +ou+es 2es /ersonnes d?/2a6?es
Louissaien+ d7une +o+a2e 2iGer+? de mou'emen+ sur Des condamnations à mort ont été prononcées
27ensemG2e du +erri+oire na+iona2. B2 a 6e/endan+ reI cette année encore, mais aucune exécution n’a
6onnu >ue des /roG2Kmes exis+aien+ en ma+iKre d7enI eu lieu. De nouveaux cas de violences commises
regis+remen+ des nou'eaux -oJers -ami2iaux e+ >ue par des policiers ont été signalés. Les autorités
des e--or+s ?+aien+ en6ore n?6essaires /our garan+ir ont expulsé plusieurs milliers de migrants, des
27exer6i6e des droi+s ?6onomi>ues e+ so6iaux des /erI Noirs originaires d’Haïti pour la plupart. Certains
sonnes d?/2a6?es 'u2n?raG2es 'i'an+ en Zone urGaine. auraient été soumis à des mauvais traitements.
Tans 6e++e /ers/e6+i'e= 2e domi+? na+iona2 a'ai+ /r?I
/ar? un /rogramme 'isan+ D sa+is-aire 2es Gesoins des Police et forces de sécurité – recours
/ersonnes d?/2a6?es .?Gerg?es en 'i22e= dans des excessif à la force
?6o2es= des 6asernes ou des Go+imen+s muni6i/aux Tes /assages D +aGa6 e+ des .omi6ides i22?gaux imI
d?sa--e6+?s. !es /ersonnes d?/2a6?es e+ r?ins+a22?es /u+aG2es D des memGres des -or6es de s?6uri+? on+
ne /ou'aien+ +ouLours /as= 6e/endan+= oG+enir un ?+? signa2?s.
+i+re d?"ni+i- re6onnaissan+ 2eurs droi+s sur 2e 2oI !"]enne+. russe22 a ?+? aGa++u /ar 2a /o2i6e au
gemen+ >u7e22es o66u/aien+= 6e2uiI6i ?+an+ d?"ni 6ours de son arres+a+ion 2e 3 se/+emGre= dans 27Y2e
6omme / provisoire 4. de++e si+ua+ion 2imi+ai+ 2eur d78ndros. `n coroner a ?+? 6.arg? de d?+erminer si
6a/a6i+? d7exer6er 2eur droi+ D 6.oisir en+re un re+our 2a -or6e a'ai+ ?+? em/2oJ?e de maniKre Lus+i"?e D

!mnesty International / 0apport 2004 60]


BAHREÏN
27en6on+re de 6e+ .omme a D 2a "n de 27ann?e= 27enI
>uV+e ?+ai+ +ouLours en 6ours.
!"Ara//? D 6ou/s de Ga++e de GaseIGa22 /ar deux
/o2i6iers 2e 17 Luin dans un /os+e de Uassau= 2a 6aI État de Bahreïn
/i+a2e= Tesmond ]eJ ?+ai+ +ouLours dans 2e 6oma "n 789: D9 <’>?!? : Oheikh 8amad bin Issa al Hhali_a
2007. Qn aoO+= 2es deux -on6+ionnaires on+ ?+? in6u2I 789: D@ AB@C90D9E9D? : Oheikh Hhali_a bin Oalman al Hhali_a
/?s /our 6es Gru+a2i+?s. e 2a "n de 27ann?e= i2s ?+aien+ P9ID9 D9 EB0? : maintenue
en 2iGer+? sous 6au+ion e+ a++endaien+ d7V+re Lug?s. PBP@<!?IBD : 0,7] million
9OP>0!D79 D9 CI9 : 7],2 ans
Demandeurs d’asile et migrants EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6] T 6] V
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 4^,] Y
de++e ann?e en6ore= un grand nomGre de migran+s=
originaires d7ma^+i /our 27immense maLori+? d7en+re
B eux= on+ ?+? ex/u2s?s. der+ains auraien+ ?+? ma2I Des cas isolés de répression contre des défen-
+rai+?s. 8u 6ours de 27ann?e= 6 996 immigr?s= don+ seurs des droits humains, des journalistes et des
6 004 ma^+iens= auraien+ ainsi ?+? ren'oJ?s. sites Internet ont été signalés. Deux condamna-
!"`n ma^+ien a ?+? G2ess? /ar Ga22e D 2a 6uisse tions à mort ont été prononcées, mais aucune
/ar un memGre des Aor6es roJa2es de d?-ense des exécution n’a eu lieu.
ja.amas MrjTAN 2ors de 27in+er6e/+ion= 2e 4 mai D
Uassau= d7un '?.i6u2e 6on+enan+ un grou/e d7immiI Contexte
gr?s 62andes+ins /r?sum?s. `n +riGuna2 a es+im? >ue Tes mani-es+a+ions on+ ?+? organis?es en -?'rier
rien ne /rou'ai+ >ue 27.omme s7?+ai+ o//os? D son D 2a sui+e de 27arres+a+ion de +rois /ersonnes a des
arres+a+ion= 6omme 6e2a a'ai+ ?+? a-"rm?= e+ >ue 2es .eur+s on+ o//os? 2es mani-es+an+s aux -or6es de
rjTA n7?+aien+ /as .aGi2i+?es D /ro6?der D de +e22es s?6uri+?. !es +rois .ommes a//r?.end?s R 8Gdu2
o/?ra+ions en 27aGsen6e de re/r?sen+an+s des ser'iI madi a2 ].asaLa= /r?siden+ du den+re Ga.re^ni+e
6es de 27immigra+ion. !e mi2i+aire 6on6ern? n7a'ai+ des droi+s .umains= organisa+ion dissou+e a massan
/as ?+? re2e'? de ses -on6+ions D 2a "n de 27ann?e. ns.aima= an6ien /risonnier /o2i+i>ue e+ 6.e- du mouI
'emen+ radi6a2 6.ii+e d7o//osi+ion a2 ma> a e+ C.aPir
Violences contre les femmes no.ammed 8Gdu2 mussain R on+ ?+? in6u2/?s
T7a/rKs un ra//or+ 6onLoin+ /uG2i? en mars /ar d7/ incitation à la haine et tentative en vue de modi-
27g-"6e des Ua+ions unies 6on+re 2a drogue e+ 2e !er le système politique par des moyens illégaux 4=
6rime e+ /ar 2a jan>ue mondia2e Mr?gion 8m?ri>ue en+re au+res in-ra6+ions. B2s on+ ?+? remis en 2iGerI
2a+ine e+ dara^GesN= 2es ja.amas /r?sen+en+ 2e +aux +? sous 6au+ion 2e Lour de 2eur in+er/e22a+ion. !es
de 'io2s signa2?s 2e /2us ?2e'? au monde. /oursui+es Ludi6iaires engag?es D 2eur en6on+re on+
?+? aGandonn?es /ar 2a sui+e= D 2a demande du roi
Peine de mort C.eiP. mamad Gin Bssa a2 ].a2i-a.
de++e ann?e en6ore= des sen+en6es 6a/i+a2es on+ ?+? ja.re^n a ad.?r? en se/+emGre au 5a6+e in+erna+iona2
/ronon6?es. 52usieurs 6ondamn?s D mor+ ?+aien+ dans re2a+i- aux droi+s ?6onomi>ues= so6iaux e+ 6u2+ure2s.
27a++en+e d7un r?examen de 2eur /eine= 2e domi+? LudiI
6iaire du donsei2 /ri'? MSd5d= 2a /2us .au+e ins+an6e Défenseurs des droits humains
d7a//e2 /our 2es ja.amas= si+u?e au roJaumeI`niN !"UaGee2 raLaG= 'i6eI/r?siden+ du den+re Ga.re^ni+e
aJan+ aGo2i en 2006 2e /ronon6? oG2iga+oire de 2a des droi+s .umains= organisa+ion dissou+e= aurai+ ?+?
/eine 6a/i+a2e /our 2es meur+res. Qn no'emGre= 2es .ar6e2?. B2 a ?+? sui'i e+ sa -emme e+ 2uiImVme on+
ja.amas se son+ /ronon6?es 6on+re 2a r?so2u+ion des reWu des a//e2s +?2?/.oni>ues anonJmes insu2+an+s
Ua+ions unies a//e2an+ D un mora+oire mondia2 sur ainsi >ue des 2e++res e+ des messages de mena6e.
2es ex?6u+ions. e 2a sui+e du 'o+e= 2e 5remier minis+re UaGee2 raLaG a ?+? 6on'o>u?= en mars= de'an+ 2a
a d?62ar? /uG2i>uemen+ >u7i2 es/?rai+ >ue 2a /ra+iI Tire6+ion des en>uV+es 6rimine22es= a//aremmen+
>ue des ex?6u+ions re/rendrai+ aux ja.amas. /ar6e >u7i2 a'ai+ di--us? des do6umen+s 6on6ernan+
un ra//or+ rendu /uG2i6 en se/+emGre 2006 /ar

60^ !mnesty International / 0apport 2004


Ca2a. a2 jandar= un an6ien 6onsei22er du gou'erI Arrestations et détentions arbitraires
nemen+ Ga.re^ni+e= de na+iona2i+? Gri+anni>ue. CeI _ue2>ue 45 /ersonnes on+ ?+? in+er/e22?es D 2a sui+e
2on 6e ra//or+= des res/onsaG2es gou'ernemen+aux de mani-es+a+ions >ui on+ eu 2ieu 2e 17 d?6emGre e+
on+ en'isag? de +ru>uer 2es r?su2+a+s des ?2e6+ions dans 2es Lours sui'an+s. jeau6ou/ on+ ?+? 2iG?r?es au
2?gis2a+i'es de no'emGre 2006 au d?+rimen+ de 2a Gou+ de >ue2>ues .eures ou de >ue2>ues Lours= mais
/o/u2a+ion 6.ii+e maLori+aire. !a mau+e dour 6rimiI 20 au moins on+ ?+? main+enues en d?+en+ion dans
ne22e a'ai+ in+erdi+= en o6+oGre 2006= 2a di--usion de 2es 2o6aux de 2a Tire6+ion des en>uV+es 6rimine22es e+
+ou+e in-orma+ion 6on6ernan+ 2e ra//or+ de Ca2a. a2 dans 2a /rison 6en+ra2e de nanama. des /risonniers
jandar. e 2a 6onnaissan6e d78mnes+J Bn+erna+iona2= /2a6?s D 27iso2emen+ on+ eu 2es Jeux Gand?s /endan+
UaGee2 raLaG n7a -ai+ 27oGLe+ d7au6une in6u2/a+ion. de 2ongues /?riodes. der+ains on+ reWu des 6ou/s
e+ des d?6.arges ?2e6+ri>ues sur di--?ren+es /ar+ies
Liberté d’expression du 6or/s= en+re au+res +or+ures suGies au 6ours de
Qn mai= >ue2>ue 200 Lourna2is+es Ga.re^ni+es on+ 2eurs in+erroga+oires /ar des memGres des -or6es B
mani-es+? de'an+ 2a d.amGre des re/r?sen+an+s de s?6uri+?. Ce2on 6er+aines sour6es= +rois d?+enus
M5ar2emen+ ?2uN /our r?62amer une /2us grande R no.ammad ].a2i2 a2 nadooG= mussain ].a2i2 a2
2iGer+? des m?dias e+ 2a su//ression des /eines nadooG e+ mussain 8Gd a2 UaGi R se son+ /2ain+s
d7em/risonnemen+ /our 2es d?2i+s de /resse. 8u d7a'oir ?+? +or+ur?s dans 2es Lours >ui on+ sui'i 2eur
6ours du mVme mois= 2e donsei2 6onsu2+a+i- Mau+re arres+a+ion. !eur a'o6a+ a 6ons+a+? >u7i2s /r?senI
organe /ar2emen+aireN a ado/+? D 27unanimi+? un +aien+ des 2?sions au 'isage r?su2+an+ a//aremmen+
/roLe+ de 2oi dans 6e sens. !a 2oi n7a'ai+ +ou+e-ois des 6ou/s >ui 2eur a'aien+ ?+? /or+?s.
/as ?+? /romu2gu?e D 2a "n de 27ann?e.
8u moins 22 si+es Bn+erne+= don+ 6er+ains di-I Peine de mort
-usaien+ des 6ri+i>ues 6on+re 2e gou'ernemen+= `ne modi"6a+ion du dode /?na2 de 1976 'isan+ D
?+aien+ +ouLours in+erdi+s. aGo2ir 2a /eine de mor+ /our +ra"6 de drogue a ?+?
Ce2on 6er+aines sour6es= 2es m?dias 2o6aux auraien+ reLe+?e= en Lan'ier= /ar 2e donsei2 6onsu2+a+i-. e 278sI
reWu 27in+erdi6+ion d7in+er'ieser k.ada Sams.eer= semG2?e g?n?ra2e des Ua+ions unies= en no'emGre=
une mi2i+an+e des droi+s .umains. 2e gou'ernemen+ a 'o+? 6on+re un mora+oire sur 2es
ex?6u+ions.
« Guerre contre le terrorisme » Teux /ersonnes re6onnues 6ou/aG2es de meur+re on+
!es derniers ressor+issan+s Ga.re^ni+es en6ore d?+eI ?+? 6ondamn?es D mor+ : un ressor+issan+ Gang2adais
nus sur 2a Gase na'a2e am?ri6aine de kuan+lnamo don+ on ignore 27iden+i+?= en Lan'ier= e+ niZan Uoor a2
R Sumaa no.ammed a2 Tossari= r?siden+ en 8raGie ra.man 8JouG niJa.= un au+re jang2adais= en a'ri2.
saoudi+e= e+ Bssa 8Gdu22a. a2 nurGa+i R on+ ?+? renI
'oJ?s en 8raGie saoudi+e e+ D ja.re^n= res/e6+i'emen+
en Lui22e+ e+ en aoO+. B2s on+ ?+? remis en 2iGer+? sans
in6u2/a+ion /ar 2es au+ori+?s de 27un e+ 27au+re /aJs.

Loi antiterroriste
8u moins 11 /ersonnes auraien+ ?+? arrV+?es D 2a
miI2007 en 'er+u de 2a 2oi an+i+erroris+e en+r?e en
'igueur en 2006. Cix on+ ?+? remises en 2iGer+?=
mais 2es 6in> au+res on+ ?+? /2a6?es en d?+enI
+ion au mois d7aoO+. Bn6u2/?es de / préparation
d’attaques contre un pays tiers, appartenance à
une organisation interdite et !nancement d’atten-
tats terroristes 4= e22es on+ 6om/aru 2e 23 o6+oGre
de'an+ un +riGuna2 e+ demeuraien+ in6ar6?r?es D 2a
"n de 27ann?e.

!mnesty International / 0apport 2004 607


BANGLADESH manda+= 27ind?/endan6e e+ 2es moJens de 6e++e 6omI
mission 2ui /erme++en+ d7V+re un m?6anisme e-"6a6e
de /ro+e6+ion des droi+s .umains.
République populaire du Bangladesh e Ta66a= D d.i++agong e+ D ].u2na= /2us de
789: D9 <’>?!? : Iabuddin !hmed 60 000 .aGi+an+s de Gidon'i22es on+ ?+? ex/u2s?s de
789: D@ AB@C90D9E9D? : Iabuddin !hmed, remplacé 6.eZ eux a/rKs >ue 2es au+ori+?s euren+ d?mo2i 2eurs
provisoirement par :akhruddin !hmed le 62 banvier .aGi+a+ions. B2s n7on+ ?+? ni re2og?s ni indemnis?s.
P9ID9 D9 EB0? : maintenue !e 6J62one Cidr= >ui s7es+ aGa++u D 2a miIno'emGre sur
PBP@<!?IBD : 6P7,6 millions 6er+aines r?gions du sudIoues+ du /aJs= a d?+rui+ 2e
9OP>0!D79 D9 CI9 : ^M,6 ans 2ogemen+ e+ 2es moJens de suGsis+an6e de /2us d7un
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ^] T ^P V
mi22ion de /ersonnes= e+ -ai+ /2us de 3 000 mor+s.
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : P7,] Y

B Restrictions imposées en vertu de l’état


Dans le cadre de l’état d’urgence décrété à la d’urgence
suite d’une période de violences politiques gé- !es dis/osi+ions de 27?+a+ d7urgen6e on+ res+rein+ 2a
néralisées, les droits humains ont fait l’objet de 2iGer+? d7asso6ia+ion e+ de r?union= su//rim? des
restrictions sévères. Des centaines de milliers de garan+ies 6ons+i+u+ionne22es 6on+re 27arres+a+ion arGiI
personnes soupçonnées d’avoir commis des acti- +raire= e+ 6on-?r? aux -or6es de 27ordre des /ou'oirs
vités délictueuses ou enfreint les dispositions de ?+endus en ma+iKre d7arres+a+ion. !7in+erdi6+ion des
l’état d’urgence auraient été arrêtées. Le recours rassemG2emen+s /o2i+i>ues a ?+? /ar+ie22emen+ 2e'?e
à la torture demeurait systématique. Plus d’une au mois de se/+emGre a"n de /erme++re aux /ar+is
centaine de cas de mort en détention ont été im- /o2i+i>ues de /r?/arer 2e dia2ogue a'e6 2a dommisI
putés aux forces de sécurité, mais personne n’a sion ?2e6+ora2e au suLe+ des r?-ormes des s6ru+ins.
eu à rendre compte de ces actes. Six hommes au !es memGres des /ar+is sou+enus /ar 2e gou'erneI
moins ont été exécutés. men+ on+ ?+? au+oris?s D se r?unir sans res+ri6+ion
+ou+ au 2ong de 27ann?e.
Contexte !es garan+ies d7?>ui+? on+ ?+? mises D ma2 /ar 2e
8/rKs /2usieurs semaines d7a--ron+emen+s 'io2en+s re6ours D des +riGunaux d7ex6e/+ion >ui on+ im/oI
en+re 2es sJm/a+.isan+s des /rin6i/aux /ar+is /o2i+iI s? des res+ri6+ions s?'Kres aux 6on+a6+s des a'o6a+s
>ues= 27?+a+ d7urgen6e a ?+? /ro62am? 2e 11 Lan'ier. a'e6 2eurs 62ien+s= e+ /ri'? 2es /ersonnes in6u2/?es
!es ?2e6+ions >ui de'aien+ a'oir 2ieu 2e 22 Lan'ier on+ en 'er+u des dis/osi+ions de 27?+a+ d7urgen6e de 2a
?+? re/or+?es Lus>u7en 2008. !e /r?siden+ BaLuddin /ossiGi2i+? d7V+re remises en 2iGer+? sous 6au+ion.
8.med a nomm? un nou'eau gou'ernemen+ in+?riI
maire= dirig? /ar AaP.ruddin 8.med e+ sou+enu /ar Police et forces de sécurité – torture et
27arm?e. !a /o2i6e e+ 27arm?e on+ ?+? d?/2oJ?es /our morts en détention
assurer 2e main+ien de 27ordre. !es -or6es de s?6uri+?= no+ammen+ 27arm?e e+ 2es uniI
!e nou'eau gou'ernemen+ a 2an6? un /rogramme de +?s /arami2i+aires d?/2oJ?es en 'er+u de 27?+a+ d7urgen6e
2u++e 6on+re 2a 6orru/+ion e+ /ris des mesures en 'ue aux 6H+?s de 2a /o2i6e= on+ 6ommis des 'io2a+ions
d7une r?-orme Ludi6iaire e+ ?2e6+ora2e= mais 2a mise des droi+s .umains en +ou+e im/uni+?. Q22es se son+
en 3u're de 6es r?-ormes a ?+? ex6essi'emen+ 2en+e. no+ammen+ rendues 6ou/aG2es de +or+ure e+ d7au+res
!e rH2e de 27arm?e dans 2a 'ie /o2i+i>ue= ainsi >ue -ormes de mau'ais +rai+emen+s e+= /roGaG2emen+=
des /roG2Kmes ?6onomi>ues +e2s >ue 27augmen+aI d7ex?6u+ions ex+raLudi6iaires. !a /o2i6e sou--rai+ d7un
+ion 6onsid?raG2e du /rix des denr?es a2imen+aires man>ue de -orma+ion e+ de ma+?rie2 ainsi >ue de
R en+re au+res /rodui+s de Gase R= ?+aien+ des sour6es 27aGsen6e de m?6anismes e-"6a6es de 6on+rH2e e+ de
de /ro-onde /r?o66u/a+ion. res/onsaGi2isa+ion. !es memGres de 27arm?e a66us?s
!e gou'ernemen+ a annon6? 2a 6r?a+ion d7une de 'io2a+ions des droi+s .umains n7?+aien+ /ra+i>ueI
6ommission na+iona2e des droi+s .umains. 8mnes+J men+ Lamais +enus de rendre 6om/+e de 2eurs a6+es
Bn+erna+iona2 a /ri? 2es au+ori+?s de 'ei22er D 6e >ue 2e de'an+ 2es m?6anismes Ludi6iaires 6i'i2s.

604 !mnesty International / 0apport 2004


!"rang !ai nro= /ersonna2i+? in!uen+e des d.i++aI !oi de 1974 sur 2es /ou'oirs s/?6iaux. der+ains de
gong mi22 tra6+s= a ?+? arrV+? 2e 23 -?'rier. B2 aurai+ 6es d?+enus on+ ?+? in6u2/?s d7in-ra6+ions D mo+i'aI
?+? +or+ur? /ar des mi2i+aires e+ a dO re6e'oir des +ion /o2i+i>ue.
soins D 27.H/i+a2. Bn6u2/? de d?+en+ion d7armes= i2 Tes /ersonnes d?+enues en 'er+u de 27?+a+ d7urgen6e
aurai+ ?+? 6ondamn? D une /eine de dix ans d7em/riI on+ ?+? a66us?es d7/ extorsion 4= en+re au+res a6I
sonnemen+. 8u mois d7o6+oGre= 6e+ .omme aurai+ +i'i+?s d?2i6+ueuses. 5armi e22es "guraien+ /2us de
une nou'e22e -ois ?+? in+er/e22? /ar 2a /o2i6e= Ga++u 160 /ersonna2i+?s /o2i+i>ues a//ar+enan+ aux /rinI
e+ .os/i+a2is?. 8u6une en>uV+e ne semG2e a'oir ?+? 6i/aux /ar+is= ainsi >ue des .ommes e+ -emmes d7a-I
ordonn?e sur 2es s?'i6es >ui auraien+ ?+? in!ig?s D -aires ais?s. Tes /risonniers d?+enus sans Lugemen+
rang !ai nro. aux +ermes des dis/osi+ions de 27?+a+ d7urgen6e ou de
!"Ca.eGu22a. aurai+ ?+? arrV+? 2e 16 mai /ar des 2a !oi sur 2es /ou'oirs s/?6iaux auraien+ ?+? +or+ur?s
memGres du ja+ai22on d7a6+ion ra/ide Mr8jN e+ +orI ou ma2+rai+?s.
+ur? dans 2e Gureau du dire6+eur de 27.H/i+a2 uni'erI !"C.a.idu2 Bs2am= d?-enseur des droi+s .umains= B
si+aire de raLs.a.i. de+ .omme aurai+ eu 2es LamGes a ?+? a66us? de meur+re en -?'rier sur 2a Gase des
Gris?es. B2 a'ai+ ?+? in+er/e22? a/rKs a'oir r?62am? v a'eux w d7un au+re d?+enu d?nomm? jadru2.
>u7un m?de6in s7o66u/e de sa -emme= 2aiss?e sans de++e a66usa+ion a em/V6.? 2a remise en 2iGer+? de
soins /endan+ douZe .eures. de++e derniKre es+ mor+e C.a.idu2 Bs2am= don+ 27ordonnan6e de mise en d?I
2e 2endemain. +en+ion aux +ermes de 2a !oi sur 2es /ou'oirs s/?I
52us d7une 6en+aine de mor+s en d?+en+ion on+ ?+? 6iaux ex/irai+ en -?'rier. jadru2 es+ re'enu sur ses
im/u+?es aux -or6es de s?6uri+?. 8u6une mesure ne d?62ara+ions de'an+ 2e +riGuna2= en a-"rman+ >ue
semG2e a'oir ?+? /rise /our +raduire en Lus+i6e 2es 2es /o2i6iers 27a'aien+ 6on+rain+ D me++re en 6ause
res/onsaG2es. C.a.idu2 Bs2am= mais 2es /oursui+es engag?es 6on+re
!"].aGiru2 Bs2am Tu2a2= originaire du 'i22age de 6e dernier n7on+ +ou+e-ois /as ?+? aGandonn?es.
d.ar Aas.ion= dans 2e dis+ri6+ de jo.2a= a ?+? arrV+? C.a.idu2 Bs2am= >ui aurai+ ?+? +or+ur? en d?+en+ion=
2e 20 -?'rier /ar des memGres de 2a marine. B2 aurai+ a ?+? 2iG?r? sous 6au+ion D 2a "n du mois d7aoO+.
?+? Ga++u= /uis immerg? dans un ?+ang= 2es mains !"e 2a sui+e d7a--ron+emen+s >ui on+ ?62a+? en aoO+
a++a6.?es a'e6 une 6orde= a'an+ d7V+re de nou'eau D Ta66a e+ D raLs.a.i en+re 2es -or6es de s?6uri+?
-ra//?. B2 es+ mor+ 2e soir mVme. e+ des ?+udian+s >ui r?62amaien+ 2a 2e'?e de 27?+a+
!"d.o2es. ri6.i2= 6.e- de 2a 6ommunau+? indigKne d7urgen6e= 10 enseignan+s des uni'ersi+?s de 6es
garo= es+ mor+ 2e 18 mai a2ors >u7i2 ?+ai+ d?+enu deux 'i22es on+ ?+? arrV+?s. 8mnes+J Bn+erna+iona2 2es
/ar des memGres des Aor6es 6onLoin+es Marm?e e+ 6onsid?rai+ 6omme des /risonniers d7o/inion. 52uI
/o2i6eN. Tes ?2?men+s so2ides 2aissen+ /enser >u7i2 sieurs diZaines d7?+udian+s a66us?s d7a'oir /ar+i6i/?
es+ mor+ sous 2a +or+ure. trois au+res memGres de 2a aux a--ron+emen+s on+ ?ga2emen+ ?+? in+er/e22?s. !es
6ommunau+? garo R to.in madima= 5iren Cimsung six enseignan+s de 27uni'ersi+? de raLs.a.i on+ reI
e+ 5ro+a/ SamGi2a R arrV+?s en mVme +em/s >ue 2ui 6ou'r? 2a 2iGer+? en d?6emGre= mais 2es >ua+re enI
auraien+ ?ga2emen+ ?+? +or+ur?s. !e gou'ernemen+ seignan+s de 27uni'ersi+? de Ta66a ?+aien+ +ouLours
a ordonn? 27ou'er+ure d7une in-orma+ion Ludi6iaire d?+enus D 2a "n de 27ann?e.
sur 2a mor+ de d.o2es. ri6.i2= mais on ne dis/osai+
d7au6une in-orma+ion D 2a "n de 27ann?e. Liberté d’expression
!es res+ri6+ions de grande am/2eur /esan+ sur 2es
Détention arbitraire m?dias n7?+aien+ /as s+ri6+emen+ a//2i>u?es= mais
Ce2on 6er+ains m?dias= 2es au+ori+?s on+ d?62ar? >ue 2eur main+ien ren-orWai+ 27au+o6ensure /ra+i>u?e /ar
/2us de 440 000 /ersonnes on+ ?+? arrV+?es /our des 2es Lourna2is+es e+ 2es r?da6+eurs en 6.e-. Tes LournaI
mo+i-s di'ers au 6ours de 27ann?e. UomGre d7en+re 2is+es on+ ?+? mena6?s d7arres+a+ion s7i2s 6ri+i>uaien+
e22es on+ ?+? em/risonn?es de maniKre arGi+raire= 27arm?e ou 2es ser'i6es de renseignemen+.
dans un /remier +em/s en 'er+u des dis/osi+ions de !"e 2a sui+e de mena6es ?manan+ de grou/es is2aI
27?+a+ d7urgen6e. Q22es on+ ensui+e -ai+ 27oGLe+ d7orI mis+es= 8ri-ur ra.man a ?+? arrV+? 2e 17 se/+emGre
donnan6es de mise en d?+en+ion aux +ermes de 2a au suLe+ d7un de ses dessins= >ui u+i2isai+ 2e nom du

!mnesty International / 0apport 2004 609


/ro/.K+e na.ome+. Bn6u2/? d7/ offense aux senti- Atteintes aux droits humains commises
ments religieux 4= 6e+ .omme ?+ai+ 6onsid?r? 6omme dans le passé
un /risonnier d7o/inion. B2 a -ai+ 27oGLe+= aux +ermes !es demandes se son+ mu2+i/2i?es au 6ours de 27anI
de 2a !oi sur 2es /ou'oirs s/?6iaux= d7une ordonnan6e n?e en -a'eur de 27ou'er+ure d7en>uV+es sur 2es
de mise en d?+en+ion /our une dur?e de +ren+e Lours= 6rimes de guerre= 2es 6rimes 6on+re 27.umani+? e+ 2es
>ui a ?+? /ro2ong?e de +rois mois. au+res 'io2a+ions gra'es du droi+ in+erna+iona2 .umaI
ni+aire e+ re2a+i- aux droi+s .umains 6ommis en 1971.
Défenseurs des droits humains tou+e-ois= 6e++e ann?e en6ore= 2e gou'ernemen+ n7a
domme 2es ann?es /r?6?den+es= des d?-enseurs des /ris au6une ini+ia+i'e /our me++re en 3u're 2a !oi de
droi+s .umains on+ ?+? 'i6+imes de d?+en+ions arGiI 1973 re2a+i'e aux 6rimes in+erna+ionaux M+riGunauxN.
+raires e+ +or+ur?s. Tes a'o6a+s auraien+ ?+? mena6?s 5ar ai22eurs= au6une 6ommission o-"6ie22e n7a ?+? d?I
d7V+re arrV+?s /our 6orru/+ion si Lamais i2s en'isaI sign?e /our dresser un Gi2an g2oGa2 des ?'?nemen+s
B geaien+ d7in+er'enir dans 6er+aines a--aires +rKs m?I de 1971= d?+erminer 2es res/onsaGi2i+?s e+ ?me++re
dia+is?es. des re6ommanda+ions en 'ue d7a66order r?/ara+ion
!"tasneem ].a2i2= un Lourna2is+e >ui +ra'ai22ai+ /our aux 'i6+imes.
2e >uo+idien Daily Star e+ /our dUU= ainsi >ue /our
muman rig.+s pa+6.= a ?+? arrV+? 2e 11 mai. B2 aurai+ Violences contre les femmes
?+? +or+ur? /our a'ai+ -ourni des in-orma+ions sur des domme 2es ann?es /r?6?den+es= des a6+es de 'io2en6e
'io2a+ions des droi+s .umains= e+ 8mnes+J Bn+erna+ioI 6on+re 2es -emmes on+ ?+? signa2?s= no+ammen+ des
na2 2e 6onsid?rai+ 6omme un /risonnier d7o/inion. 6ou/s= des agressions D 27a6ide e+ des assassina+s
Sa.angir 82am 8Pas.= Lourna2is+e e+ res/onsaG2e
!" 2i?s D 2a do+.
2o6a2 de deux organisa+ions de d?-ense des droi+s !"Tans 2e dis+ri6+ de ]us.+ia= /our 2e seu2 mois
.umains= a ?+? arrV+? 2e 24 o6+oGre /ar des agen+s de Luin= 2es regis+res de 2a /o2i6e e+ des .H/i+aux
du r8j D raLs.a.i= dans 27oues+ du /aJs. !7orgaI indi>ueraien+ >u7au moins 19 -emmes se son+ sui6iI
nisa+ion 2e 6onsid?rai+ 6omme un /risonnier d7o/iI d?es= e+ >ue 65 au+res on+ +en+? de 2e -aire en raiI
nion. B2 aurai+ reWu des d?6.arges ?2e6+ri>ues= ainsi son de 'io2en6es exer6?es /ar 2eur mari ou d7au+res
>ue des 6ou/s de Go+on sur 2a /2an+e des /ieds memGres de 2eur -ami22e.
e+ on 27aurai+ ?ga2emen+ sus/endu au /2a-ond=
2es mains a++a6.?es. !ors>u7i2 a ?+? +rans-?r? D Peine de mort
27.H/i+a2 de 2a /rison de raLs.a.i= i2 /r?sen+ai+ des 8u moins 90 .ommes e+ +rois -emmes on+ ?+?
2?sions mu2+i/2es. !7arres+a+ion de Sa.angir 82am 6ondamn?s D mor+ e+ six .ommes au moins on+ ?+?
8Pas. a eu 2ieu D 2a sui+e d7un re/or+age +?2?'is?= ex?6u+?s.
di--us? en mai= 6on6ernan+ un .omme non arm?
sur 2e>ue2 des agen+s du r8j a'aien+ +ir?. Bn6u2/? Visites d’Amnesty International
d7/ extorsion 4= une a66usa+ion g?n?ra2emen+ /erI Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus
Wue 6omme -ausse e+ r?/ondan+ D des mo+i-s /o2iI D Ta66a= D Sessore e+ D ].u2na en mars /our ?+udier
+i>ues= i2 a ?+? d?+enu /endan+ /2us d7un mois 2es 6ons?>uen6es de 27?+a+ d7urgen6e sur 2a si+ua+ion
a'an+ d7V+re 2iG?r? sous 6au+ion. des droi+s .umains.

Système judiciaire Autres documents d’Amnesty


!e gou'ernemen+ a /ris des mesures /our me++re en 3uI International
're 2a d?6ision rendue en 1999 /ar 2a dour su/rVme= # pangladeshF Death in custody and reports of torture
M8C8 13/005/2007N.
>ui /r?'oJai+ 2a s?/ara+ion des /ou'oirs ex?6u+i- e+
# pangladesh. Amnesty International demande la
Ludi6iaire= e+ 2a modi"6a+ion en 6ons?>uen6e des tenue d’une enquête exhaustive et sans restriction
2ois 6on6ern?es. !e nou'eau sJs+Kme es+ en+r? en sur les violations commises par les forces de sécurité
'igueur 2e 1er no'emGre. B2 semG2ai+ +ou+e-ois >ue 2es M8C8 13/011/2007N.
magis+ra+s adminis+ra+i-s /ourraien+ 6onser'er 6erI
+ains /ou'oirs Ludi6iaires.

660 !mnesty International / 0apport 2004


BELGIQUE /2a6?es dans des 6en+res de d?+en+ion
m?s /our migran+s= o[ 2es /ossiGi2i+?s d7a66Ks
D des ser'i6es e+ D des soins /sJ6.ia+ri>ues ada/+?s
-erI

Royaume de Belgique D 2eur ?+a+ ris>uaien+ d7V+re insu-"san+es.


789: D9 <’>?!? : !lbert II !"Qn Luin= une -ami22e don+ 2a demande d7asi2e a'ai+
789: D@ AB@C90D9E9D? : Auy Cerho_stadt, ?+? reLe+?e aurai+ ?+? ma2+rai+?e /ar des /o2i6iers 2ors
Premier ministre par intérim d7une +en+a+i'e d7ex/u2sion 'ers 2782Ganie. !7o/?raI
P9ID9 D9 EB0? : abolie +ion de ren'oi a ?+? in+errom/ue 2ors>ue d7au+res
PBP@<!?IBD : 60,] millions /assagers du 'o2 on+ /ro+es+? 6on+re 2es m?+.odes
9OP>0!D79 D9 CI9 : 74,4 ans des /o2i6iers. !a -ami22e a /ar 2a sui+e oG+enu 2e s+aI
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ^T]V
+u+ de r?-ugi? en je2gi>ue. `ne /2ain+e /our mau'ais
+rai+emen+s a ?+? d?/os?e au/rKs du domi+? /ermaI
Des responsables de l’application des lois se nen+ de 6on+rH2e des ser'i6es de /o2i6e Mdomi+? 5N. B
seraient, cette année encore, rendus coupables !"8/rKs a'oir ?+? /2usieurs -ois d?+enu en je2gi>ue
de mauvais traitements. De nouvelles dispositions e+ en krK6e= e+ ex/u2s? de 6es deux /aJs= un 6ou/2e
législatives ont encore restreint les droits des iraPien a "na2emen+ oG+enu 27asi2e en je2gi>ue en
demandeurs d’asile. Pour la première fois, une se/+emGre. !7.omme e+ 2a -emme ?+aien+ arri'?s
juridiction de jugement a ajouté à une condamna- en krK6e en d?6emGre 2004= mais 2eur demande
tion pour meurtre la circonstance aggravante de d7asi2e a'ai+ ?+? reLe+?e e+ i2s a'aien+ reWu 27ordre de
racisme. Sept personnes condamnées pour des >ui++er 2e /aJs sans /ou'oir d?/oser au6un re6ours.
infractions liées au terrorisme ont obtenu d’être 5ar+is reLoindre 2eur "2s >ui r?sidai+ 2?ga2emen+ en
rejugées en raison de l’apparente partialité du je2gi>ue= i2s on+ ?+? arrV+?s dKs 2eur arri'?e dans
juge. La Belgique a été le premier pays à interdire 6e /aJs e+ ren'oJ?s en krK6e au mo+i- >ue= se2on 2e
les armes à uranium appauvri. rKg2emen+ TuG2in BB de 27`nion euro/?enne= 2e /aJs
res/onsaG2e de 2eur demande d7asi2e ?+ai+ Gien 2a
Contexte krK6e. !D i2s on+ ?+? D nou'eau arrV+?s= /uis somm?s
Tes ?2e6+ions na+iona2es on+ eu 2ieu 2e 10 Luin= mais de >ui++er 2e /aJs. !e 6ou/2e es+ re+ourn? en je2gi>ue
2e nou'eau gou'ernemen+ n7a'ai+ +ouLours /as ?+? en -?'rier 2007 e+ a ?+? de nou'eau /2a6? en d?+enI
-orm? D 2a "n de 27ann?e. `n gou'ernemen+ in+?riI +ion= a'an+ d7oG+enir en"n 2e s+a+u+ de r?-ugi?.
maire= dirig? /ar kuJ uer.o-s+ad+= a ?+? a//rou'? /ar
2e 5ar2emen+ 2e 23 d?6emGre. Racisme
!"!e 11 o6+oGre= mans uan t.ems6.e a ?+? d?62ar?
Migrants, réfugiés et demandeurs d’asile 6ou/aG2e du douG2e meur+re= D 6ara6+Kre ra6is+e=
`ne nou'e22e 2?gis2a+ion 2imi+an+ en6ore da'an+aI d7une -emme noire en6ein+e e+ de 2a "22e++e G2an6.e
ge 2es droi+s des demandeurs d7asi2e es+ en+r?e en don+ e22e s7o66u/ai+= e+ de +en+a+i'e de meur+re sur
'igueur en Luin. 8ux +ermes des /ro6?dures ainsi 2a /ersonne d7une -emme +ur>ue. !es -ai+s se son+
ins+aur?es= 2es re6ours en a//e2 doi'en+ V+re -orm?s d?rou2?s D 8n'ers en mai 2006. B2 a ?+? 6ondamn?
/ar ?6ri+ dans un d?2ai de >uinZe Lours sui'an+ 2a D 2a r?62usion D /er/?+ui+?. !e den+re /our 27?ga2i+?
/remiKre d?6ision= 6e >ui /eu+ rendre /2us aigu 2e des 6.an6es e+ 2a 2u++e 6on+re 2e ra6isme MdQd!rN e+
Gesoin d7assis+an6e Luridi>ue s/?6ia2is?e /our 2es 2a !igue des droi+s de 27.omme ?+aien+ /ar+ies 6i'i2es
demandeurs d7asi2e. de++e assis+an6e ris>ue +ou+eI au /ro6Ks. d7?+ai+ 2a /remiKre -ois >u7une Luridi6+ion
-ois d7V+re di-"6i2e D oG+enir= en /ar+i6u2ier /our 2es de Lugemen+ aLou+ai+ D un meur+re 2a 6ir6ons+an6e
/ersonnes >ui son+ re+enues dans des 6en+res -erm?s. aggra'an+e de ra6isme.
!a nou'e22e 2?gis2a+ion a ?ga2emen+ ?2argi 27?'en+ai2
des mo+i-s Lus+i"an+ 2e main+ien en d?+en+ion des « Guerre contre le terrorisme »
demandeurs d7asi2e. !"!e 19 a'ri2= 2a dour de 6assa+ion a annu2? 2es
B2 es+ a//aru >ue des /ersonnes sou--ran+ de /roI 6ondamna+ions /ronon6?es 6on+re ja.ar ]imJong~r=
G2Kmes de san+? men+a2e ?+aien+ 6ourammen+ ]aJa CaZ= nusa 8sog2u= C~PriJe 8Par= Ae.riJe Qrda2=

!mnesty International / 0apport 2004 666


BÉNIN
qerin Cari e+ Tursun ]ara+as= au mo+i- >ue 2a d?I
signa+ion d7un Luge /ar+i6u2ier a'ai+ mis en dou+e
27im/ar+ia2i+? du +riGuna2. tous a'aien+ ?+? d?62aI
r?s 6ou/aG2es= en -?'rier 2006= d7a//ar+enan6e République du Bénin
ou de sou+ien D une organisa+ion +erroris+e= en raiI 789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : ?homas Xoni mayi
son de 2eurs 2iens a'e6 2e grou/e d7o//osi+ion +ur6 P9ID9 D9 EB0? : abolie en pratique
5ar+iIAron+ r?'o2u+ionnaire de 2iG?ra+ion du /eu/2e PBP@<!?IBD : 9 millions
MTm]5IdN. !7a--aire de'an+ V+re reLug?e= 2e nou'eau 9OP>0!D79 D9 CI9 : ]],P ans
/ro6Ks a 6ommen6? 2e 8 no'emGre de'an+ 2a 6our EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6P9 T 6P] V
d7a//e2 d78n'ers= mais n7?+ai+ /as a6.e'? D 2a "n de ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : MP,7 Y

27ann?e.
Tes a'o6a+s se son+ /2ain+s du r?gime de d?+en+ion Des membres de la garde présidentielle ont
B s/?6ia2 au>ue2 6er+ains des /r?'enus a'aien+ ?+? ouvert le feu sur une foule, en mai, faisant deux
soumis. der+ains ?2?men+s de 6e +rai+emen+ /eu'en+ morts. La surpopulation chronique constituait un
a'oir 6ons+i+u? des 'io2a+ions des droi+s .umains= problème dans plusieurs prisons.
no+ammen+ 2a -r?>uen6e ex6essi'e des -oui22es au
6or/s= 2e -ai+ >ue C~PriJe 8Par ai+ eu 2es Jeux GanI Contexte
d?s 2ors de son +rans-er+ au +riGuna2 e+ 2es 6on+rH2es Qn mars= des .ommes arm?s on+ -ai+ -eu sur 2e 6or+KI
no6+urnes in6ommodan+s des 6e22u2es de ]aJa CaZ= ge du /r?siden+ t.omas joni yaJi= G2essan+ au moins
nusa 8sog2u e+ C~PriJe 8Par. >ua+re de ses gardes du 6or/s. !7en+ourage du /r?siI
den+ R >ui n7a /as ?+? G2ess? R a >ua2i"? 6e++e a++aI
Commerce des armes >ue de +en+a+i'e d7assassina+ e+ 27a a++riGu?e D des
e 2a sui+e de 27ado/+ion= en 2006= d7une 2oi in+erdiI assai22an+s o//os?s D sa 6am/agne de 2u++e 6on+re
san+ 2es GomGes D sousImuni+ions= 2e 5ar2emen+ a 2a 6orru/+ion. Ce2on d7au+res sour6es= 2es au+eurs
'o+? D 27unanimi+?= 2e 11 mai 2007= en -a'eur d7une n7?+aien+ >ue des Gandi+s ordinaires. Ce/+ /ersonnes
/ro/osi+ion de 2oi /ro.iGan+ 27u+i2isa+ion= 2e s+o6Page= on+ /ar 2a sui+e ?+? arrV+?es a D 2a "n de 27ann?e= e22es
2a 6ommer6ia2isa+ion= 27a6.a+ e+ 2e +ransi+ d7armes e+ ?+aien+ +ouLours d?+enues sans a'oir ?+? Lug?es.
de muni+ions 6on+enan+ de 27uranium a//au'ri ainsi 8u mois de mars= 2a 6oa2i+ion du /r?siden+ a remI
>ue +ou+e -orme d7uranium +rai+? indus+rie22emen+. /or+? 2es ?2e6+ions 2?gis2a+i'es.
!e +ex+e en+rera en 'igueur en Luin 2009.
Police et forces de sécurité – recours
Autres documents d’Amnesty abusif à la force
International Qn mai= des memGres de 2a garde /r?siden+ie22e on+
# Europe and Central AsiaF Summary of Amnesty +u? deux /ersonnes e+ G2ess? 6in> au+res au moins
International’s concerns in the region,
D guida.= D 35 Pi2omK+res D 27oues+ de do+onou= 2a
ianuary ` iune 2007 MQ`r 01/010/2007N.
/2us grande 'i22e du /aJs. !es gardes on+ +ir? sur
un grou/e de /ersonnes >ui /ro+es+aien+= semG2eI
+Ii2= /ar6e >u7une rou+e ?+ai+ res+?e G2o>u?e a/rKs 2e
/assage de 2a 'oi+ure du /r?siden+. Qdgar 82ia= a2ors
minis+re de 2a C?6uri+? /uG2i>ue= a annon6? >u7une
en>uV+e a'ai+ ?+? ou'er+e sur 6es 6ou/s de -eu. e 2a
"n de 27ann?e 6e/endan+= 2es r?su2+a+s des in'es+igaI
+ions n7a'aien+ /as ?+? rendus /uG2i6s.

Conditions carcérales
Tans /2usieurs ?+aG2issemen+s /?ni+en+iaires= 2a -or+e
sur/o/u2a+ion rendai+ 2es 6ondi+ions 6ar6?ra2es
/ar+i6u2iKremen+ ?/rou'an+es. 8insi 2es /risons de

662 !mnesty International / 0apport 2004


do+onou e+ d78GomeJ= dans 2e 6en+re du /aJs= aGriI Liberté d’expression
+aien+ Lus>u7D six -ois 2e nomGre de d?+enus /our 5our a'oir mani-es+? 2eur o//osi+ion= des d?+ra6+eurs
2e>ue2 e22es a'aien+ ?+? 6ons+rui+es. du gou'ernemen+ on+ ?+? 6ondamn?s D de 2ourdes
/eines de /rison= ou 6on+inuaien+ de /urger de +e22es
/eines. 82exandre ]aZou2ine= 6andida+ D 27?2e6+ion

BIÉLORUSSIE
/r?siden+ie22e du mois de mars 2006= /urgeai+ +ouI
Lours une /eine de 6in> ans e+ demi d7em/risonneI
men+ /ronon6?e en 2006 /our / houliganisme 4 e+

République du Bélarus / organisation d’actions de groupe troublant l’ordre


public 4. B2 a'ai+ /ro+es+? 6on+re 2a maniKre don+
789: D9 <’>?!? : !lehandre <oukachenko
27?2e6+ion s7?+ai+ d?rou2?e. !7grganisa+ion /our 2a s?I
789: D@ AB@C90D9E9D? : OergueJ Oidorski
6uri+? e+ 2a 6oo/?ra+ion en Quro/e MgCdQN a'ai+ esI
P9ID9 D9 EB0? : maintenue
PBP@<!?IBD : 9,^ millions +im? >ue 6e s6ru+in 6om/or+ai+ des irr?gu2ari+?s. B
9OP>0!D79 D9 CI9 : ^4,7 ans !"!e 25 mars= de 50 D 60 /ersonnes on+ ?+?
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 20 T 6P V arrV+?es dans 2e /aJs D 27o66asion de mani-es+a+ions
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 99,^ Y /a6i">ues organis?es /our 2a Sourn?e de 2a 2iGer+?=
>ui mar>ue 27anni'ersaire de 2a 6r?a+ion de 2a r?/uI
L’offensive du gouvernement visant à museler G2i>ue /o/u2aire de ji?2orussie= en 1918. de++e LourI
la société civile s’est poursuivie. Toute forme n?e= 6?2?Gr?e /ar 27o//osi+ion= n7es+ /as o-"6ie22eI
d’activité publique non autorisée par l’État, men+ re6onnue. !a /2u/ar+ de 6es /ersonnes on+ ?+?
notamment les cultes religieux, était passible 6ondamn?es D des /eines de d?+en+ion adminis+ra+i'e
de poursuites. La liberté d’expression, d’asso- a22an+ Lus>u7D >uinZe Lours. !a /o2i6e aurai+ donn?
ciation et de réunion était bafouée. Des mili- des 6ou/s de /oing e+ de ma+ra>ue aux mani-esI
tants de l’opposition ont reçu de lourdes peines +an+s a"n de 2es em/V6.er de se r?unir sur 2a /2a6e
de prison pour avoir simplement exprimé leurs d7g6+oGre= dans 2e 6en+re de ninsP= 2a 6a/i+a2e.
opinions de manière pacifique. D’autres ont été uin+souP uia+6.orPa e+ uia+6.es2a' Ciou+6.iP= deux
harcelés et poursuivis au titre du Code admi- des organisa+eurs= on+ ?+? in+er/e22?s 2e 13 mars.
nistratif pour des infractions minimes, et mis uin+souP uia+6.orPa a ?+? 6ondamn? /our a'oir u+iI
à l’amende ou emprisonnés pour de courtes 2is? un 2angage oGs6Kne. uia+6.es2a' Ciou+6.iP a
périodes. Les organisations de l’opposition ou d7aGord ?+? a//r?.end? /ar6e >u7i2 ressemG2ai+ D un
de défense des droits humains rencontraient d?2in>uan+ "6.?= /uis in6u2/? /our a'oir urin? sur
de grandes difficultés pour s’enregistrer. Des 2a 'oie /uG2i>ue. des deux res/onsaG2es /o2i+i>ues
militants ont été poursuivis pour leur action au on+ ni? 2es -ai+s >ui 2eur ?+aien+ re/ro6.?s. Sug?s s?I
nom d’organisations non reconnues. La Biélo- /ar?men+ 2e 4 a'ri2= i2s on+ ?+? re6onnus 6ou/aG2es
russie restait le seul pays européen à exécuter de .ou2iganisme mineur= mais 2e Luge n7a im/os?
des prisonniers. au6une amende ni /eine de d?+en+ion= du -ai+ >ue
2es in-ra6+ions ?+aien+ / insigni!antes 4.
Surveillance internationale
Qn d?6emGre= 278ssemG2?e g?n?ra2e des Ua+ions unies Liberté d’association
a ado/+? une r?so2u+ion 6ondamnan+ 2es 'io2a+ions !es grou/es de d?-ense des droi+s .umains e+ 2es
des droi+s .umains aJan+ 2ieu en ji?2orussie. de +ex+e organisa+ions de 27o//osi+ion on+ ren6on+r? des di-I
demandai+= en+re au+res= 2a 2iG?ra+ion de +ou+es 2es "6u2+?s 6onsid?raG2es >uand i2s +en+aien+ de se -aire
/ersonnes em/risonn?es /our des raisons /o2i+i>ues= re6onnaY+re /ar 27i+a+. 5ar ai22eurs= des 6on+rH2es
2a "n des /oursui+es= in+imida+ions e+ man3u'res de s+ri6+s e+ i22?gi+imes ?+aien+ im/os?s D 2eurs a6+i'i+?s.
.ar6K2emen+ 'isan+ 2es o//osan+s e+ 2es d?-enseurs jeau6ou/ de 6ondamna+ions on+ ?+? /ronon6?es au
des droi+s .umains= 2e res/e6+ de 2a 2iGer+? d7ex/resI +i+re de 27ar+i62e 1931 du dode /?na2. 8Lou+? au dode
sion= d7asso6ia+ion e+ de r?union= ainsi >ue 2e res/e6+ en d?6emGre 2005= 6e+ ar+i62e rend i22?ga2e +ou+e
de 2a 2iGer+? de re2igion ou de 6on'i6+ion. a6+i'i+? men?e au nom d7une organisa+ion in+erdi+e

!mnesty International / 0apport 2004 66M


ou non re6onnue= >ue22e >ue soi+ 2a na+ure de 6e++e in.um?. !a /resse a -ai+ ?+a+ de 2a 6ondamna+ion
a6+i'i+?. Qn 2007= 6e +ex+e a ?+? essen+ie22emen+ emI D mor+ /ar 2a dour su/rVme= 2e 22 mai= d782exanI
/2oJ? 6on+re 2es memGres du Aron+ Leune= une orgaI dre Ciar.eJ+6.iP= re6onnu 6ou/aG2e de six meur+res=
nisa+ion /o2i+i>ue de Le unes o//osan+s >ui a +en+? D en+re au+res 6rimes. de+ .omme aurai+ ?+? ex?6u+?
>ua+re re/rises de se -aire re6onnaY+re o-"6ie22emen+= en no'emGre= mais ni 2a da+e exa6+e ni 2e 2ieu de son
essuJan+ un re-us des au+ori+?s D 6.a>ue -ois. in.uma+ion ne son+ 6onnus. !e 9 o6+oGre= Cergue^
!"!e 29 mai= 6in> memGres du Aron+ Leune= naroZas e+ Bgor Tan+6.anPa on+ ?+? 6ondamn?s D
Uas+a 5a2aLanPa= joris kare+sPi= g2eg ]orGan= mor+ /our une s?rie de meur+res 6ommis dans 2a r?I
qmi+ser AedorouP e+ 82exe^ yanou6.e'sPi= on+ ?+? gion de kome2. des deux .ommes a'aien+ d?LD ?+?
6ondamn?s /our a'oir / organisé des activités ou 6ondamn?s D mor+ une /remiKre -ois en d?6emGre
participé aux activités d’une organisation non 2006= de mVme >ue 2eur 6oIa66us? ua2eri korGa+i.
enregistrée 4. _ua+re a66us?s se son+ 'u in!iger une i'o>uan+ 2a r?so2u+ion des Ua+ions unies a//e2an+
B amende e+ 2e 6in>uiKme un a'er+issemen+ o-"6ie2. !e D un mora+oire mondia2 sur 2a /eine de mor+= >ui
4 se/+emGre= deux au+res memGres de 27organisa+ion= a'ai+ ?+? ado/+?e 2a 'ei22e= 2e minis+re de 27Bn+?rieur
B'an d.i2o e+ Uas+a 8ZarPa= on+ ?+? re6onnus 6ou/aG2es a d?62ar? D des Lourna2is+es= 2e 16 no'emGre= >u7i2
de 2a mVme in-ra6+ion= au 6ours de /ro6Ks dis+in6+s. ?+ai+ en6ore +ro/ +H+ /our a//2i>uer 6e++e r?so2u+ion
Uas+a 8ZarPa a reWu une amende= mais au6une /?naI en ji?2orussie.
2i+? n7a ?+? im/os?e D B'an d.i2o. dondamn? D dixI.ui+
mois d7em/risonnemen+ en 2006 en 'er+u de 27ar+i62e Discrimination
1931= qmi+ser Ta6.Pe'i+6.= 27un des dirigean+s du !es res+ri6+ions im/os?es aux 6ommunau+?s re2igieuses
Aron+ Leune= a ?+? Lug? une nou'e22e -ois a2ors >u7i2 /ersis+aien+. 8ux +ermes de 2a !oi sur 2a re2igion de
/urgeai+ sa /eine. B2 a ?+? 6ondamn? D /aJer une 2002= un +ex+e res+ri6+i-= seu2es 2es asso6ia+ions re2iI
amende 2e 9 no'emGre /our a'oir re-us? de -ournir gieuses re6onnues au ni'eau na+iona2 on+ 2e droi+ de
des /reu'es en +an+ >ue +?moin. !7a66usa+ion ?+ai+ -onder des monas+Kres= des missions e+ des ?+aG2isI
2i?e D des en>uV+es de /o2i6e 6on6ernan+ B'an d.i2o. semen+s ?du6a+i-s= ainsi >ue d7in'i+er des ?+rangers D
!"!e 24 Lui22e+= 2e domi+? des droi+s de 27.omme /rV6.er ou mener d7au+res a6+i'i+?s 6on-essionne22es en
zgU`{ a es+im? >ue 2a disso2u+ion de 27organisa+ion ji?2orussie. `ne au+orisa+ion de 27i+a+ es+ re>uise /our
de d?-ense des droi+s .umains uiasna= en 2003= organiser des ser'i6es re2igieux dans des Go+imen+s non
6ons+i+uai+ une 'io2a+ion du droi+ d7asso6ia+ion= e+ re2igieux. gr 2es grou/es >ui n7on+ /as de /a+rimoine=
>ue 6e++e organisa+ion a'ai+ droi+ D des r?/ara+ions= 6omme 2es ig2ises /ro+es+an+es= ren6on+ren+ des di-"I
don+ un r?enregis+remen+ e+ une indemnisa+ion. !es 6u2+?s grandissan+es /our 2ouer des 2o6aux.
memGres de uiasna a'aien+ -ai+ une demande de !"Saros2as !uPasiP= /as+eur /ro+es+an+ /o2onais e+
r?enregis+remen+ 2e 23 Lui22e+= mais 6e22eI6i a ?+? reI memGre de 27`nion des 6.r?+iens de 2a -oi ?'ang?I
Le+?e 2e 28 aoO+ /our di'erses raisons= e+ no+ammen+ 2i>ue= a ?+? arrV+? 2e 27 mai 2ors d7une des6en+e de
>ue 20 de ses 69 -onda+eurs ?+aien+ sous 2e 6ou/ de /o2i6e e--e6+u?e /endan+ un o-"6e re2igieux 6?2?Gr?
6ondamna+ions /our des in-ra6+ions D 6ara6+Kre adI dans 2a maison du /as+eur 8n+oni joPun= de 27ig2ise
minis+ra+i-. !7organisa+ion a -orm? un re6ours= don+ /en+e6H+is+e de SeanIja/+is+e. B2 a ?+? remis en
e22e a ?+? d?Gou+?e 2e 26 o6+oGre. 2iGer+? 2e Lour mVme a/rKs 27in+er'en+ion du 6onsu2
/o2onais= >ui s7?+ai+ rendu dans 2es 2o6aux de 2a
Peine de mort /o2i6e. !e 30 mai= 6e+ .omme a ?+? d?62ar? 6ou/aI
!e / meurtre prémédité avec circonstances aggra- G2e= au +i+re du dode adminis+ra+i-= de /ar+i6i/a+ion D
vantes 4 e+ 12 au+res 6rimes res+aien+ /assiG2es un rassemG2emen+ non au+oris? e+ d7/ activités
de 2a /eine de mor+ en ji?2orussie. gn ne dis/oI religieuses illégales 4. `n arrV+? d7ex/u2sion a ?+? /roI
sai+ /as de 6.i--res o-"6ie2s >uan+ aux ex?6u+ions non6? 6on+re 2ui. B2 a ?ga2emen+ ?+? 6ondamn? D une
/our 2a /?riode 6ou'er+e /ar 2e /r?sen+ ra//or+. !es amende d7un mon+an+ ?>ui'a2an+ D un mois de sa2aire.
6ondamn?s son+ ex?6u+?s d7une Ga22e dans 2a nuI Saros2as !uPasiP r?sidai+ en ji?2orussie de/uis
>ue. !es /ro6.es ne son+ /as o-"6ie22emen+ in-orm?s 1999. Con ?/ouse e+ 2eurs +rois en-an+s son+ 6i+oJens
de 2a da+e de 27ex?6u+ion= ni du 2ieu o[ 2e 6or/s es+ Gi?2orusses. de /as+eur a ?+? ex/u2s? 2e 8 Luin.

66P !mnesty International / 0apport 2004


Violences contre les femmes des centaines de blessés. Ces affrontements ont
Tes -emmes Gi?2orusses on+ ?+? 'i6+imes de 2a +rai+e eu lieu alors que les tensions s’exacerbaient en
des V+res .umains= J 6om/ris D des "ns d7ex/2oi+aI raison de la nouvelle Constitution et de réformes
+ion sexue22e. Q22es on+ ?+? en'oJ?es en Quro/e de économiques et politiques. Des journalistes ont
27gues+= au noJenIgrien+ e+ en russie. Ce2on 2e ra/I été harcelés et agressés.
/or+ sur 2a +rai+e des /ersonnes /uG2i? en Luin /ar
2e d?/ar+emen+ d7i+a+ am?ri6ain= 2e gou'ernemen+ Évolution de la situation constitutionnelle
Gi?2orusse a d?/2oJ? d7im/or+an+s e--or+s /our /ourI et institutionnelle
sui're 2es +ra">uan+s= mais n7a /as o--er+ une /ro+e6I !e +ex+e de 2a nou'e22e dons+i+u+ion a ?+? a//rou'?
+ion e+ une assis+an6e ad?>ua+es aux 'i6+imes. Tans en d?6emGre dans un 62ima+ /ersis+an+ d7agi+a+ion
6e domaine= i2 s7es+ essen+ie22emen+ a//uJ? sur 2es so6ia2e. !78ssemG2?e 6ons+i+uan+e= ins+aur?e en aoO+
organisa+ions non gou'ernemen+a2es. 8u6un /rogrKs 2006 a'e6 /our manda+ de r??6rire 2a dons+i+u+ion=
n7a ?+? 6ons+a+? 6on6ernan+ 27in+rodu6+ion d7une 2oi a ?+? soumise D des remous r?gionaux e+ D des +enI B
6on+re 2a 'io2en6e domes+i>ue. sions /o2i+i>ues /or+an+ sur des >ues+ions di'erses=
don+ 2e -u+ur em/2a6emen+ de 2a 6a/i+a2e du /aJs.
Visites d’Amnesty International !es s?an6es de 278ssemG2?e on+ ?+? sus/endues D
`ne d?2?gu?e d78mnes+J Bn+erna+iona2 a s?Lourn? en /2usieurs re/rises.
ji?2orussie du 3 au 5 se/+emGre a"n d7oGser'er 2e !a /ro6?dure d7a//roGa+ion s7es+ d?rou2?e a2ors >ue
d?rou2emen+ de /ro6Ks. +ous 2es memGres de 27o//osi+ion n7?+aien+ /as /r?I
sen+s. !e nou'eau +ex+e /erme+ une 6er+aine d?6enI
Autres documents d’Amnesty +ra2isa+ion= 6ar i2 a66orde un degr? d7au+onomie aux
International indigKnes e+ aux ins+an6es muni6i/a2es= r?giona2es
# Europe and Central AsiaF Summary of Amnesty e+ d?/ar+emen+a2es. B2 a-"rme >ue 2a jo2i'ie es+ un
International’s concerns in the region, ianuary ` iune
i+a+ uni+aire= /2ura2is+e e+ mu2+ie+.ni>ue= a'e6 un
2007 MQ`r 01/010/2007N.
# CommonWealth of Independent StatesF pelarus - the /ar2emen+ D deux 6.amGres= dis/ose >ue 2es ressourI
sole executioner MQ`r 04/002/2007N. 6es na+ure22es son+ 2a /ro/ri?+? de 27i+a+ e+ /ose 2e
# piélorussie. Craintes d’exécutions imminentes. /rin6i/e de 2a gra+ui+? des soins de san+? e+ de 27?duI
Sergueï MarozaW q Igor Dantchanka q Valeri Yorbati
6a+ion= ainsi >ue du droi+ D 2a /ro/ri?+? /ri'?e. Cu6re
MQ`r 49/009/2007N.
# Elections to the United Nations guman Sights es+ re6onnue 6omme 2a 6a/i+a2e .is+ori>ue du /aJs
CommitteeF background information on candidate countries e+ 2e siKge des /ou'oirs Ludi6iaire e+ ?2e6+ora2= e+ !a
MBgr 41/012/2007N. 5aZ 6omme 2e siKge des /ou'oirs ex?6u+i- e+ 2?gis2aI
+i-. !e +ex+e de'ai+ V+re soumis D r?-?rendum.
Qn -?'rier= 2e gou'ernemen+ a sign? un a66ord a'e6
2a .au+I6ommissaire aux droi+s de 27.omme en 'ue

BOLIVIE d7?+aG2ir une /r?sen6e des Ua+ions unies sur 2e +erI


rain. !e Gureau du mau+Idommissaria+ aux droi+s de
27.omme a 6ommen6? ses a6+i'i+?s en Lui22e+ /our
République de Bolivie
6on+riGuer D 2a /romo+ion e+ D 2a /ro+e6+ion des droi+s
789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : 9vo Eorales !yma .umains. B2 s7em/2oiera no+ammen+ D am?2iorer 2e
P9ID9 D9 EB0? : abolie sau_ pour crimes ehceptionnels -on6+ionnemen+ de 2a Lus+i6e e+ D ren-or6er dans +ou+
PBP@<!?IBD : 9,] millions
2e /aJs 2es 6a/a6i+?s de 2u++e 6on+re 2e ra6isme e+ 2a
9OP>0!D79 D9 CI9 : ^P,7 ans
dis6rimina+ion ra6ia2e.
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ^] T ]^ V
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 4^,7 Y
Liberté d’expression – agressions de
journalistes
Dans plusieurs villes, de violents affrontements Tans 2e 6ouran+ de 27ann?e= des memGres des -orI
ont éclaté entre opposants et sympathisants du 6es de s?6uri+? e+ d7au+res auraien+ agress? e+ meI
gouvernement, faisant au moins cinq morts et na6? des /ro-essionne2s du se6+eur des m?dias.

!mnesty International / 0apport 2004 66]


Qn no'emGre= /2usieurs diZaines de Lourna2is+es on+ Autres documents d’Amnesty
mani-es+? /our d?non6er 6es agissemen+s. !es sJnI International
di6a+s de Lourna2is+es on+ aussi /ro+es+? 6on+re 2es # polivie. Les autorités doivent maintenir l’ordre et
protéger les habitants M8nr 18/001/2007N.
6ri+i>ues don+ 2eur a6+i'i+? -aisai+ 27oGLe+ de 2a /ar+
# polivie. Amnesty International demande la mise en
de memGres du gou'ernemen+. suvre d’un plan pour les droits humains et de mesures
!"52us de 10 Lourna2is+es auraien+ ?+? agress?s D pour éviter de nouveaux affrontements et protéger les
Cu6re en no'emGre a2ors >u7i2s 6ou'raien+ de 'ioI défenseurs des droits humains M8nr 18/003/2007N.
2en+s a--ron+emen+s en+re 2a /o2i6e e+ des /ersonnes
mani-es+an+ 6on+re 2a nou'e22e 6ons+i+u+ion.

Violences politiques BOSNIE-


HERZÉGOVINE
Tans /2usieurs 'i22es= don+ Can+a druZ e+ do6.aI
B GamGa= des 'io2en6es on+ ?62a+? en+re des sJmI
/a+.isan+s du gou'ernemen+ e+ des o//osan+s=
-aisan+ au moins 6in> mor+s e+ des 6en+aines de
789:O D9 <’>?!? : une présidence tripartite est ehercée par
G2ess?s. 8aris Oilabdni!, Deboboa 0admanovi! et pelbko Homoi!
Qn Lan'ier= d.ris+ian `rres+i e+ Suan ti6a6o2>ue
!" 789: D@ AB@C90D9E9D? : !dnan ?erIi!, remplacé par
on+ ?+? +u?s e+ /2us de 100 /ersonnes on+ ?+? G2esI Dikola qpiri! le 9 _évrier
s?es D do6.aGamGa Md?/ar+emen+ de do6.aGamGaN P9ID9 D9 EB0? : abolie
D 2a sui+e d7a--ron+emen+s en+re des grou/es -a'oI PBP@<!?IBD : M,9 millions
raG2es au nou'emen+ /our 2e so6ia2isme Mn8CN= au 9OP>0!D79 D9 CI9 : 7P,] ans
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6] T 6M V
/ou'oir= >ui exigeaien+ 2a d?mission du /r?-e+ de
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 9^,7 Y
do6.aGamGa= e+ des grou/es /ar+isans du /r?-e+=
>ui re'endi>uaien+ une /2us grande au+onomie r?I
giona2e. !7en>uV+e Ludi6iaire ou'er+e sur 6es .omiI Nombreux étaient les auteurs de crimes de guerre
6ides n7?+ai+ +ouLours /as +ermin?e "n 2007. et de crimes contre l’humanité commis pendant
Qn no'emGre= deux Lourn?es de 'io2en+s a--ronI
!" la guerre de 1992-1995 qui n’avaient pas encore
+emen+s D Cu6re Md?/ar+emen+ de d.u>uisa6aN on+ été traduits en justice. La lumière n’avait toujours
-ai+ +rois mor+s e+ /2us d7une 6en+aine de G2ess?s. pas été faite sur le sort de milliers de victimes
Tes mi22iers de mani-es+an+s arm?s de /ierres e+ de disparitions forcées. Bien qu’insuffisants, des
de ma+ra>ues se son+ .eur+?s D des /o2i6iers= >ui progrès ont toutefois été enregistrés en matière
on+ -ai+ usage de grenades 2a6rJmogKnes e+ de de coopération avec le Tribunal pénal internatio-
Ga22es en 6aou+6.ou6. Tes mani-es+an+s on+ a++aI nal pour l’ex-Yougoslavie et de poursuites des cri-
>u? 2e siKge de 2a /o2i6e des +rans/or+s en 2anI minels de guerre présumés devant les tribunaux
Wan+ des /?+ards e+ des 6o6P+ai2s no2o+o'. Tu maI nationaux, notamment la Chambre des crimes
+?rie2 de Gureau a ?+? d?+rui+ e+ des 'oi+ures de de guerre, siégeant à Sarajevo. Les minorités fai-
/o2i6e e+ des '?.i6u2es /uG2i6s on+ ?+? in6endi?s. saient l’objet de discriminations, en particulier
konZa2o Turln daraZani e+ Sos? !uis dardoZo on+ dans le domaine de l’emploi et de l’accès à l’en-
su66omG? D des G2essures /ar Ga22e= +andis >ue Suan seignement. Le retour des personnes déplacées
dar2os Cerrudo nuri22o es+ mor+ a/rKs a'oir ?+? a+I par la guerre s’effectuait toujours avec la même
+ein+ /ar une grenade 2a6rJmogKne. Tes /o2i6iers lenteur. Des cas de mauvais traitements en garde
on+ ?ga2emen+ ?+? G2ess?s /endan+ 2es a--ron+eI à vue et en prison ont été signalés.
men+s. !7ou'er+ure d7une en>uV+e sur 6es 'io2en6es
a ?+? annon6?e. Contexte
!a josnieImerZ?go'ine res+ai+ di'is?e en deux enI
Visites d’Amnesty International +i+?s /2us ou moins au+onomes : 2a re/uG2iPa
`ne d?2?ga+ion d78mnes+J Bn+erna+iona2 s7es+ rendue Cr/sPa MrCN e+ 2a A?d?ra+ion de josnieImerZ?go'ine.
en jo2i'ie en -?'rier. !e dis+ri6+ de jr$Po Louissai+ d7un s+a+u+ s/?6ia2.

66^ !mnesty International / 0apport 2004


!a 6ommunau+? in+erna+iona2e exerWai+ +ouLours !"qdra'Po to2imir= >ui -aisai+ 27oGLe+ d7un a6+e
une in!uen6e 6onsid?raG2e sur 2a 'ie /o2i+i>ue du d7in6u2/a+ion= a ?+? remis au triGuna2 en Luin.
/aJs= no+ammen+ /ar 27in+erm?diaire d7un .au+ reI B2 a ?+? arrV+? D 2a -ron+iKre en+re 2a CerGie e+ 2a
/r?sen+an+ do+? de /ou'oirs ex?6u+i-s e+ nomm? josnieImerZ?go'ine /ar 2a /o2i6e de 2a rC= sur des
/ar 2e donsei2 de mise en 3u're de 2a /aix= organe indi6a+ions -ournies /ar 2a /o2i6e serGe= se2on 6erI
in+ergou'ernemen+a2 6.arg? de 'ei22er D 27a//2i6aI +aines in-orma+ions. 8n6ien 6ommandan+ adLoin+
+ion des a66ords de /aix de TaJ+on M1995N. !es 6.arg? du renseignemen+ e+ de 2a sOre+? au sein de
/r?/ara+i-s en 'ue de 2a -erme+ure du jureau du 27?+a+ImaLor de 278rm?e serGe de josnie= qdra'Po
.au+ re/r?sen+an+ MjmrN= /r?'ue /our 2007= on+ to2imir es+ a66us? de g?no6ide= 6ons/ira+ion en
?+? s+o//?s= 2e donsei2 de mise en 3u're de 2a /aix 'ue de 6omme++re un g?no6ide= 6rimes 6on+re 27.uI
aJan+ es+im? 6e22eI6i /r?ma+ur?e= en raison= noI mani+? e+ 6rimes de guerre= /our son rH2e /r?sum?
+ammen+= des /rogrKs insu-"san+s enregis+r?s dans dans 2e massa6re de /2usieurs mi22iers d7.ommes
2e domaine des r?-ormes /o2i+i>ues. !es e--e6+i-s e+ de Leunes garWons musu2mans= +u?s en 1995 D B
de 2a Aor6e de 27`nion euro/?enne MQ`AgrN= 6.arI CreGreni6a.
g?e du main+ien de 2a /aix= on+ ?+? r?dui+s= /assan+ !"!e triGuna2 a 6ondamn? en d?6emGre un an6ien
d7en'iron 6 000 D 2 500 .ommes. 6ommandan+ de 278rm?e serGe de josnie= Tragomir
`n nou'eau gou'ernemen+ 6en+ra2 es+ en+r? en ni2o„e'i%= D +ren+eI+rois ans d7em/risonnemen+= /our
-on6+ion au mois de -?'rier= a'e6 D sa +V+e 2e 5reI 6rimes de guerre e+ 6rimes 6on+re 27.umani+?= noI
mier minis+re UiPo2a ƒ/iri%. +ammen+ /our une s?rie de meur+res e+ d7a6+es de
!a /ara2Jsie /o2i+i>ue a re+ard? /endan+ 2a maLeure GarGarie 6ommis /endan+ 2e siKge de CaraLe'o= dans
/ar+ie de 27ann?e 2a /ro6?dure de'an+ mener D 27inI 2e 6adre d7une /o2i+i>ue d?2iG?r?e de +irs e+ de GomI
+?gra+ion de 2a josnieImerZ?go'ine dans 27`nion Gardemen+s= >ui a'ai+ -ai+ de nomGreuses 'i6+imes
euro/?enne. `n a66ord de s+aGi2isa+ion e+ d7assoI /armi 2a /o/u2a+ion 6i'i2e.
6ia+ion a'e6 27`nion euro/?enne a "na2emen+ ?+? !a 6oo/?ra+ion en+re 2e triGuna2 e+ 2es au+ori+?s de
mis en /2a6e au mois de d?6emGre= a/rKs 27ado/I josnieImerZ?go'ine e+ de 2a rC semG2e s7V+re am?I
+ion /ar 2e donsei2 des minis+res de josnieImerZ?I 2ior?e. !a /ro6ureure du triGuna2 a d?62ar? en Luin
go'ine d7un /2an d7a6+ion /or+an+ sur 2a r?-orme de >ue 2e ni'eau de 6o22aGora+ion des /ou'oirs /uG2i6s
2a /o2i6e= /r?a2aG2e indis/ensaG2e D 2a signa+ure de josnieImerZ?go'ine a'e6 ses ser'i6es a'ai+ /roI
d7un +e2 a66ord. gress? de/uis >ue2>ues mois e+ >u7i2 ?+ai+ d?sormais
sa+is-aisan+ dans 27ensemG2e.
Poursuites internationales pour crimes !a dour in+erna+iona2e de Lus+i6e a rendu en -?'rier
de guerre un arrV+ dans 27a--aire posnie-gerzégovine c. Serbie-
!e triGuna2 /?na2 in+erna+iona2 /our 27exIyougosI et-Monténégro= dans 2e>ue2 e22e 6on"rmai+ >u7i2 J a'ai+
2a'ie M2e triGuna2N a /oursui'i ses +ra'aux= dans 2e Gien eu g?no6ide D CreGreni6a en 1995 M'oir SerbieN.
6adre des /oursui+es engag?es 6on+re 2es au+eurs
/r?sum?s de 6rimes de guerre e+ de 6rimes 6on+re
27.umani+?. Qn a//2i6a+ion de 2a / stratégie d’achè- Poursuites nationales pour crimes de
vement 4 d?6id?e /ar 2e donsei2 de s?6uri+? des guerre
Ua+ions unies= i2 de'ai+ a'oir men? D +erme +ou+es !es /ro6Ks engag?s au ni'eau na+iona2 /our 6rimes
2es a--airesde son ressor+= /ro6?dures d7a//e2 de guerre se son+ /oursui'is= no+ammen+ de'an+ 2a
6om/rises= d7i6i D 2010. d.amGre des 6rimes de guerre= 6r??e au sein de 2a
Tragan qe2eno'i%= an6ien memGre d7une uni+?
!" dour d7i+a+ de josnieImerZ?go'ine. !es ini+ia+i'es
de 278rm?e serGe de josnie o/?ran+ D Ao$a= a ?+? 'isan+ D +raduire de'an+ 2es +riGunaux 2es au+eurs
re6onnu 6ou/aG2e au mois d7a'ri2 d7a6+es de +orI /r?sum?s res+aien+ 6e/endan+ insu-"san+es e+ ne
+ure e+ de 'io2s= /er/?+r?s en 1992 sur 2a /ersonne /erme++aien+ /as de rendre Lus+i6e aux 'i6+imes=
de -emmes e+ de Leunes "22es musu2manes de ?+an+ donn? 27am/2eur des a+ro6i+?s 6ommises e+
josnie. B2 a ?+? 6ondamn? D >uinZe ann?es d7emI 2e nomGre /roGaG2emen+ 6onsid?raG2e des a6+es
/risonnemen+. sus6e/+iG2es de donner 2ieu D des en>uV+es e+ des

!mnesty International / 0apport 2004 667


/ro6?dures Ludi6iaires. !e sJs+Kme de /ro+e6+ion a'aien+ +ouLours du ma2 D +rai+er 2es a--aires de 6e
des +?moins sou--rai+ d7im/or+an+es 2a6unes. 8insi= genre. !es 'i6+imes e+ 2es +?moins des a--aires +raiI
6er+aines 'i6+imes 'u2n?raG2es= aJan+ -ai+ 27oGLe+ de +?es dans 6e 6adre ne G?n?"6iaien+ +ouLours /as
'io2en6es sexue22es no+ammen+= ne G?n?"6iaien+ /as d7une /ro+e6+ion su-"san+e /our 2es me++re D 27aGri
d7une assis+an6e e+ de garan+ies a//ro/ri?es. des a6+es de .ar6K2emen+ ou d7in+imida+ion e+ des
koLPo SanPo'i%= an6ien 6ommandan+ d7une uni+?
!" mena6es aux>ue2s i2s /ou'aien+ V+re soumis.
de 2a jrigade de Ao$a de 278rm?e serGe de josnie= jranis2a' jerLan= an6ien memGre de 278rm?e
!"
a ?+? 6ondamn? en -?'rier D +ren+eI>ua+re ans d7emI serGe de josnie= a ?+? 6ondamn? en o6+oGre D se/+
/risonnemen+ /ar 2a d.amGre des 6rimes de guerre= ann?es d7em/risonnemen+= /our 6rimes de guerre
>ui 27a re6onnu 6ou/aG2e de 6rimes 6on+re 27.umaniI 6ommis 6on+re des nonICerGes= D 27issue d7un /roI
+?= e+ no+ammen+ de meur+res= d7a6+es de +or+ure= de 6Ks de'an+ 2e +riGuna2 6an+ona2 de CaraLe'o. B2 a ?+?
'io2s= d7es62a'agisme sexue2 e+ de d?/2a6emen+ -or6? re6onnu 6ou/aG2e= en+re au+res= de 6rimes 6ommis
B de /o/u2a+ion= /er/?+r?s en 1992 e+ 1993 6on+re 2a sur 2a /ersonne de u2adimir e+ de radis2a' na&ura=
/o/u2a+ion musu2mane de 2a muni6i/a2i+? de Ao$a. en2e'?s en 1992 D 2eur domi6i2e d7B2id…a= dans 2a
8u mois de mars= 27ins+an6e d7a//e2 de 2a d.amI
!" Gan2ieue de CaraLe'o. !es deux 'i6+imes son+ res+?es
Gre des 6rimes de guerre a aggra'? 2a /eine /roI o-"6ie22emen+ v dis/arues w Lus>u7D 6e >ue 2eurs
non6?e D 27en6on+re de rado'an C+anPo'i%= 2a -aiI 6or/s soien+ re+rou'?s e+ iden+i"?s= en 2004.
san+ /asser de seiZe D 'ing+ ans d7em/risonnemen+. !"!e +roisiKme /ro6Ks /our 6rimes de guerre de >uaI
rado'an C+anPo'i% a'ai+ ?+? 6ondamn? en 2006 +re an6iens memGres du donsei2 6roa+e de d?-ense=
/our 6rimes 6on+re 27.umani+?= en+re au+res /our 2a -or6e arm?e des droa+es de josnie= ?+ai+ +ouLours
es62a'age e+ 'io2= 6ommis en 1992 sur 2a /ersonne en 6ours de'an+ 2e +riGuna2 6an+ona2 de nos+ar.
de -emmes d?+enues /ar 2es -or6es GosnoIserGes Cou/Wonn?s d7V+re res/onsaG2es de 27arres+a+ion e+
dans 2a muni6i/a2i+? de Ao$a. B2 s7agissai+ de 2a /reI de 2a dis/ari+ion -or6?e= en 1993= de 13 so2da+s de
miKre a--aire +ransmise /ar 2e triGuna2 D 2a d.amGre 278rm?e de 2a r?/uG2i>ue de josnieImerZ?go'ine= 2es
des 6rimes de guerre. rado'an C+anPo'i% s7es+ ?'ad? a66us?s a'aien+ d?LD ?+? a6>ui++?s deux -ois= mais
au mois de mai= a2ors >u7i2 se rendai+ sous es6or+e 6es deux /remiers Lugemen+s a'aien+ ?+? annu2?s
D un examen m?di6a2 D 27ex+?rieur de 2a /rison de /ar 2a dour su/rVme de 2a A?d?ra+ion de josnieI
Ao$a= o[ i2 /urgeai+ sa /eine. B2 ?+ai+ +ouLours en -ui+e merZ?go'ine.
"n 2007.
!"Uise+ rami%= an6ien memGre de 2a T?-ense +erI Disparitions forcées
ri+oria2e de 2a r?/uG2i>ue de josnieImerZ?go'ine= Ce2on 2es es+ima+ions de 2a dommission in+erna+iona2e
a ?+? 6ondamn? en Lui22e+ /ar 2a d.amGre des 6rimes de des /ersonnes dis/arues MBdn5N= on ?+ai+ +ouLours
guerre D +ren+e ans d7em/risonnemen+. B2 a'ai+ ?+? reI sans nou'e22es de /2us de 13 000 /ersonnes don+ on
6onnu 6ou/aG2e de 6rimes de guerre= no+ammen+ d7.oI a'ai+ /erdu 2a +ra6e /endan+ 2e 6on!i+ M1992I1995N.
mi6ides 'o2on+aires= 6ommis en 1992 dans 2a r?gion de UomGre d7en+re e22es on+ de -ai+ ?+? 'i6+imes de disI
uisoPo sur 2a /ersonne de 6i'i2s serGes de josnie. /ari+ions -or6?es. !es res/onsaG2es 6on+inuaien+ de
Qn no'emGre= 2a d.amGre des 6rimes de guerre
!" Louir d7une +o+a2e im/uni+?.
a 6ondamn? SadranPo 5a2iLa D 'ing+I.ui+ ans d7em/riI !e rJ+.me de 2a +ransmission des 6om/?+en6es des
sonnemen+= /our 6rimes 6on+re 27.umani+? e+ 6rimes 6ommissions des /ersonnes dis/arues de 2a A?d?raI
de guerre /er/?+r?s 6on+re 2a /o/u2a+ion non serGe +ion de josnieImerZ?go'ine e+ de 2a rC D 27Bns+i+u+
de 2a r?gion de CansPi nos+. de+ an6ien memGre de na+iona2 des /ersonnes dis/arues ?+ai+ +ouLours aussi
278rm?e serGe de josnie a no+ammen+ ?+? re6onnu 2en+. !e donsei2 des minis+res de josnieImerZ?go'ine
6ou/aG2e d7.omi6ides 'o2on+aires sur 2a /ersonne de a ado/+? en no'emGre un 6er+ain nomGre de +ex+es=
6i'i2s e+ du 'io2 d7une -emme a//ar+enan+ D 2a 6omI don+ 2e s+a+u+ de 27Bns+i+u+= 6e >ui de'rai+ en"n /erI
munau+? musu2mane= en 1992. me++re D 6e+ organe de 6ommen6er D +ra'ai22er.
`n 6er+ain nomGre de sus/e6+s de se6ond /2an on+ !es -oui22es en+re/rises D 27em/2a6emen+ d7un 6.arnier
?ga2emen+ ?+? +radui+s de'an+ des +riGunaux 2o6aux si+u? D ]ameni6a on+ /ermis de re+rou'er 76 6or/s
>ui= -ai+e de moJens= no+ammen+ en /ersonne2= e+ 2es res+es /ar+ie2s de 540 au+res /ersonnes.

664 !mnesty International / 0apport 2004


B2 s7agirai+ des d?/oui22es de 'i6+imes des massa6res /o2i+i>ues= menaWan+ d7ex/u2ser 2es /ersonnes
/er/?+r?s en 1995 D CreGreni6a /ar 2es -or6es des /ri'?es de 2eur 6i+oJenne+?= no+ammen+ 2es inI
CerGes de josnie. di'idus 6onsid?r?s 6omme re/r?sen+an+ / une
r?a6+i'?e en d?6emGre 2006= 2a 6ommission
!" menace pour la sécurité nationale de la
6.arg?e d7en>uV+er sur 2a dis/ari+ion -or6?e d78'do posnie-gerzégovine 4. de++e dommission aurai+
5a2i% n7es+ /as /ar'enue D 2o6a2iser 2es res+es de 6e es+im? >ue seu2s +rois des six .ommes d7origine
dernier. !7en>uV+e n7a "na2emen+ rien donn?. do2one2 a2g?rienne d?+enus D kuan+lnamo /oss?daien+ 2a
dans 278rm?e de 2a r?/uG2i>ue de josnieImerZ?goI na+iona2i+? Gosnia>ue. gn 6raignai+ >ue des /erI
'ine= 8'do 5a2i% a dis/aru a/rKs a'oir ?+?= se2on 6erI sonnes d?6.ues de 2eur 6i+oJenne+? soien+ ex/u2I
+aines in-orma+ions= emmen? de -or6e 2e 27 Lui22e+ s?es 'ers des /aJs o[ e22es /ourraien+ V+re ex/os?es
1995 /ar des so2da+s de 278rm?e serGe de josnie D de gra'es a++ein+es D 2eurs droi+s -ondamen+aux.
'enus 2e 6.er6.er dans 27en6ein+e de 2a Zone mise en `n .omme d7origine a2g?rienne a ?+? ex/u2s? 'ers
/2a6e /ar 2a Aor6e de /ro+e6+ion de 27gU` D †e/a. 2782g?rie au mois de d?6emGre= a/rKs s7V+re 'u re+iI B
rer sa na+iona2i+? Gosnia>ue= D 27issue de 27examen
Réfugiés et personnes déplacées de son dossier /ar 2a dommission.
52us d7un mi22ion de r?-ugi?s e+ de /ersonnes d?/2aI
6?es D 27in+?rieur du /aJs son+ ren+r?s 6.eZ eux deI Torture et autres mauvais traitements
/uis 2a "n de 2a guerre= sur un +o+a2 a//roxima+i- de Tes 6as de mau'ais +rai+emen+s en garde D 'ue e+
2=2 mi22ions de /ersonnes. !a si+ua+ion des au+res en /rison on+ ?+? signa2?s. !es res/onsaG2es de +e2s
n7a'ai+ guKre ?'o2u?. !a mission du mau+IdommisI a6+es Louissaien+ g?n?ra2emen+ de 27im/uni+?. `ne
saria+ des Ua+ions unies /our 2es r?-ugi?s MmdrN en ex6e/+ion D signa2er= 6e/endan+ : 2e /ro6Ks de +rois
josnieImerZ?go'ine a enregis+r? >ue2>ue 7 600 reI /o2i6iers du 6an+on de CaraLe'o= a66us?s d7a'oir
+ours en+re Lan'ier e+ d?6emGre. ma2+rai+? un Leune .omme. !es audi+ions on+ d?I
!es /ersonnes re'enan+ dans des Zones o[ e22es ne Gu+? en a'ri2 2007 de'an+ 2e +riGuna2 muni6i/a2 de
-aisaien+ /as /ar+ie de 2a 6ommunau+? e+.ni>ue ou CaraLe'o. `ne 'id?o a'ai+ 6ir6u2? en -?'rier sur Bn+erI
re2igieuse maLori+aire s7ex/osaien+ +ouLours D des disI ne+ mon+ran+= se2on 6er+aines in-orma+ions= 27un des
6rimina+ions en +ermes de droi+s so6io?6onomi>ues. +rois /o2i6iers en +rain de -ra//er 2a 'i6+ime.
!a di-"6u2+?= 'oire 27im/ossiGi2i+?= de +rou'er un emI !e domi+? euro/?en /our 2a /r?'en+ion de 2a +or+ure
/2oi 6ons+i+uai+ un oGs+a62e maLeur au re+our duraG2e Md5tN s7es+ rendu en josnieImerZ?go'ine au mois de
de nomGreux r?-ugi?s e+ /ersonnes d?/2a6?es= >ui mars. B2 a re2e'?= dans ses oGser'a+ions /r?2iminaiI
se .eur+aien+ no+ammen+ D des dis6rimina+ions D 6aI res= un nomGre 6onsid?raG2e d7a22?ga+ions de Gru+aI
ra6+Kre e+.ni>ue. 2i+?s /o2i6iKres. !e d5t a ?ga2emen+ signa2? >ue de
nomGreuses in-orma+ions -aisaien+ ?+a+ de mau'ais
« Guerre contre le terrorisme » +rai+emen+s /er/?+r?s 6on+re des d?+enus de 2a /riI
!es six .ommes d7origine a2g?rienne >ui a'aien+ son de qeni6a /ar 2e /ersonne2 de 27?+aG2issemen+.
?+? remis i22?ga2emen+ en 2002 /ar 2es au+ori+?s de
josnieImerZ?go'ine D des agen+s des i+a+sI`nis se Discriminations contre les Roms
+rou'aien+ +ouLours en d?+en+ion sur 2a Gase am?riI !es /ersonnes d7origine rom ?+aien+ +ouLours en Gu++e
6aine de kuan+lnamo MduGaN. 8u mois d7aoO+= 2es D des dis6rimina+ions. !es +aux de s6o2arisa+ion
au+ori+?s de josnieImerZ?go'ine auraien+ demanI dans 2e /rimaire des en-an+s d7origine rom ?+aien+
d? aux i+a+sI`nis 2a garan+ie >ue 6es /ersonnes Gas. !a misKre res+ai+ 27un des /rin6i/aux -a6+eurs
ne seraien+ /as soumises D 2a /eine de mor+= D 2a d7ex62usion des roms en ma+iKre d7enseignemen+.
+or+ure ou D des mau'ais +rai+emen+s. !e 52an d7a6+ion de 2004 re2a+i- aux Gesoins en
!a dommission gou'ernemen+a2e de r?'ision des ma+iKre d7enseignemen+ des roms e+ /ersonI
d?6isions de na+ura2isa+ion des 6i+oJens ?+ranI nes a//ar+enan+ D d7au+res minori+?s na+iona2es
gers= >ui s7es+ mise D 273u're en josnieImerZ?I n7?+ai+ /as su-"sammen+ a//2i>u? /ar 2es /ou'oirs
go'ine en 2006= a /oursui'i ses a6+i'i+?s= sur /uG2i6s= +an+ au ni'eau de 27i+a+ >ue des en+i+?s
-ond de d?62ara+ions D 2a /resse de res/onsaG2es 6ons+i+u+i'es e+ des 6an+ons.

!mnesty International / 0apport 2004 669


BRÉSIL
!es au+ori+?s de 2a A?d?ra+ion de josnieImerZ?go'ine
on+ a22ou? des suG'en+ions /our 27a6.a+ e+ 2a dis+riI
Gu+ion de manue2s au /ro"+ des ?2K'es 'u2n?raG2es=
no+ammen+ roms= /our 27ann?e s6o2aire 2007I2008. République fédérative du Brésil
Tans 6er+ains 6as= +ou+e-ois= 2es ser'i6es so6iaux 789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : <uiI Ingcio <ula da Oilva
6an+onaux e+ muni6i/aux n7auraien+ /as /ro6?d? D P9ID9 D9 EB0? : abolie sau_ pour crimes ehceptionnels
2a remise de 6es manue2s aux ?2K'es roms. rien n7a PBP@<!?IBD : 696,M millions
'raimen+ ?+? -ai+ /our >ue 2a 2angue= 2a 6u2+ure e+ 9OP>0!D79 D9 CI9 : 76,7 ans
2es +radi+ions roms "guren+ de maniKre sJs+?ma+i>ue EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : MP T 2^ V
dans 2es /rogrammes s6o2aires. ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 44,^ Y

Violences contre les femmes Cette année encore, les habitants des quartiers
B Te nomGreux 6as de 'io2en6e domes+i>ue 6on+iI marginalisés ont été exposés à beaucoup de vio-
nuaien+ d7V+re signa2?s. 8u 6ours des onZe /remiers lence de la part aussi bien de bandes organisées
mois de 27ann?e 2007= 2es di--?ren+es adminis+raI de criminels que de la police. Les opérations de
+ions 6an+ona2es de 2a A?d?ra+ion de josnieImerZ?I police menées dans ces quartiers se sont soldées
go'ine 6.arg?es des a--aires in+?rieures on+ re6ens? par des milliers de morts et de blessés et ont,
1 011 6as /?naux de 'io2en6es -ami2ia2es= un 6.i--re dans bien des cas, accentué l’exclusion sociale.
en augmen+a+ion d7en'iron 58 /. 6en+ /ar ra//or+ D Des escadrons de la mort ayant des liens avec la
2a mVme /?riode de 27ann?e /r?6?den+e. _ue 6e soi+ police auraient eux aussi commis plusieurs cen-
en rC ou au sein de 2a A?d?ra+ion= 2es -oJers d7a6I taines d’homicides.
6uei2 de 'i6+imes de 'io2en6es domes+i>ues ?+aien+ Le système judiciaire était tel que les responsa-
6on-ron+?s D des di-"6u2+?s "nan6iKres. der+ains bles présumés de violences n’étaient pas amenés
d7en+re eux d?/endaien+ d7un "nan6emen+ ?+ranger. à rendre compte de leurs actes et que les per-
!a josnieImerZ?go'ine res+ai+ un /aJs d7origine= sonnes incarcérées dans les prisons et centres
de +ransi+ e+ de des+ina+ion /our 2es -emmes e+ 2es de détention pour mineurs, surpeuplés et dotés
Leunes "22es 'i6+imes de 2a +rai+e D des "ns d7exI de ressources insuffisantes, subissaient de nom-
/2oi+a+ion sexue22e. 8u mois de mars= 2e donsei2 des breuses violations de leurs droits fondamentaux.
minis+res de josnieImerZ?go'ine a ado/+? 2e /2an Des femmes ont de nouveau été maltraitées et
o/?ra+ionne2 2007 de 2u++e 6on+re 2a +rai+e des V+res torturées dans les prisons et les cellules de po-
.umains e+ 2es migra+ions i22?ga2es. de do6umen+ lice. Des militants et des indigènes luttant pour
/r?'oJai+ no+ammen+ 2a ra+i"6a+ion de 2a don'enI l’accès à la terre ont été menacés et attaqués par
+ion sur 2a 2u++e 6on+re 2a +rai+e des V+res .umains des policiers et des agents de sécurité privés. Des
du donsei2 de 27Quro/e= un 6er+ain nomGre de meI cas de travail forcé et des conditions de travail
sures 2?gis2a+i'es e+ 2a 6oordina+ion des di--?ren+s proches de l’exploitation ont été signalés dans
organismes im/2i>u?s dans 2a r?/ression de 2a +rai+e. plusieurs États, notamment dans le secteur de la
canne à sucre, en pleine expansion.
Visites d’Amnesty International Le gouvernement fédéral a mis en place un nou-
Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus veau plan de lutte contre la violence urbaine,
en josnieImerZ?go'ine au mois de Luin. consolidé son programme en faveur des défen-
seurs des droits humains et créé un organisme
Autres documents d’Amnesty indépendant pour la prévention de la torture.
International
# Europe and Central AsiaF Summary of Amnesty Contexte
International’s concerns in the region, ianuary - iune 2007
!e /r?siden+ !uiZ Bnl6io !u2a da Ci2'a a d?Gu+? son
MQ`r 01/010/2007N.
# posnie-gerzégovine. Lettre ouverte aux autorités sur la deuxiKme manda+ en Lan'ier 2007. !es gou'erneI
révision de citoyenneté et le renvoi forcé vers des pays ot il men+s de /2usieurs i+a+s on+ ?ga2emen+ ?+? renou'eI
existe un risque de torture MQ`r 63/004/2007N. 2?s. !e 2an6emen+ du 5rogramme /our 27a66?2?ra+ion

620 !mnesty International / 0apport 2004


de 2a 6roissan6e M58dN a 6ons+i+u? 2e /rin6i/a2 6.aI /ersonnes aJan+ dis/aru D 6e++e ?/o>ue a2ors >u7e2I
/i+re de 2a /o2i+i>ue du gou'ernemen+ -?d?ra2. !7oGI 2es ?+aien+ en+re 2es mains des /ou'oirs /uG2i6s. !e
Le6+i- de 6e /rogramme ?+ai+ de ren-or6er 2es grandes jr?si2 demeurai+ 27un des rares /aJs de 2a r?gion
in-ras+ru6+ures R au+orou+es= r?seaux d7assainisseI o[ n7a'aien+ /as ?+? remises en >ues+ion 2es 2ois
men+= ins+a22a+ions /or+uaires= en+re au+res R e+ de a66ordan+ aux o-"6iers du r?gime mi2i+aire 27im/uI
"nan6er un 6er+ain nomGre de /rogrammes so6iaux. ni+? /our des 'io2a+ions gra'es des droi+s .umains
Tes organisa+ions non gou'ernemen+a2es MgUkN +e22es >ue 2a +or+ure.
Gr?si2iennes on+ ex/rim? 2eur /r?o66u/a+ion >uan+
aux 6ons?>uen6es de 6er+ains des /roLe+s= don+ 2a Police et services de sécurité
6ons+ru6+ion de rou+es goudronn?es e+ de Garrages !es /o/u2a+ions /au'res res+aien+ /rises au /iKge
D /roximi+? de +erres indigKnes. !e /rogramme de en+re 2es Gandes 6rimine22es r?gnan+ sur 2eurs >uarI
redis+riGu+ion des ressour6es mis en /2a6e /ar 2e +iers e+ 2a /o2i6e= >ui -aisai+ usage de m?+.odes 'ioI
gou'ernemen+ -?d?ra2 D 27a++en+ion des -ami22es a 2en+es e+ dis6rimina+oires. jon nomGre d7.aGi+an+s B
6on+riGu? D r?duire 27ex+rVme /au're+?. !e ra//or+ de 6es >uar+iers 'i'aien+ de 6e -ai+ dans une si+uaI
mondia2 sur 2e d?'e2o//emen+ .umain /uG2i? en noI +ion end?mi>ue de misKre so6ia2e e+ ?6onomi>ue.
'emGre /ar 2e 5rogramme des Ua+ions unies /our 2e !es r?/onses D 2a 6rimina2i+? 'io2en+e a//or+?es /ar
d?'e2o//emen+ M5U`TN -ai+ "gurer= /our 2a /remiKre 2es au+ori+?s -?d?ra2es e+ 6e22es des i+a+s n7?+aien+
-ois= 2e jr?si2 sur une 2is+e de /aJs D d?'e2o//emen+ /as +ou+es iden+i>ues. !e gou'ernemen+ -?d?ra2
.umain ?2e'?. a ado/+? un 5rogramme na+iona2 de s?6uri+? /uG2i>ue
8ussi Gien 2e gou'ernemen+ -?d?ra2 >ue 6eux des e+ de 6i+oJenne+? M5rgU8CdBN= ax? sur 2a /r?'en+ion
i+a+s on+ ?+? aux /rises a'e6 des s6anda2es 2i?s D du 6rime= 27inser+ion so6ia2e= 2a r?inser+ion des anI
2a 6orru/+ion. T7im/or+an+es en>uV+es de 2a /o2i6e 6iens /risonniers e+ une augmen+a+ion des sa2aires
-?d?ra2e on+ d?'oi2? des /ra+i>ues +e22es >ue 2es Leux des /o2i6iers. tou+e-ois= ma2gr? de nomGreuses
i22i6i+es= 2es /o+sIdeI'in e+ 2e d?+ournemen+ de -onds in-orma+ions -aisan+ ?+a+ de 'io2a+ions des droi+s
'enan+ de 6on+ra+s /uG2i6s= don+ 2e "nan6emen+ .umains 6ommises /ar 2a /o2i6e= 2e /r?siden+ !u2a e+
a'ai+ ?+? ar+i"6ie22emen+ gon!?. !7argen+ d?+ourn? des memGres im/or+an+s de son gou'ernemen+ on+
6om/renai+ no+ammen+ des -onds -?d?raux des+in?s d?-endu /uG2i>uemen+ 6er+aines o/?ra+ions de /o2i6e
D des /roLe+s so6iaux e+ d7in-ras+ru6+ure /our deux +rKs m?dia+is?es= en /ar+i6u2ier D rio de Saneiro.
des i+a+s 2es /2us /au'res du /aJs= 2e naran.‡o e+ 8u ni'eau des i+a+s= ma2gr? 2es r?-ormes /romises
2e 5iau€. /ar 6er+ains gou'ernemen+s= 2a /2u/ar+ des -or6es de
!e gou'ernemen+ -?d?ra2 a mis en /2a6e un organe /o2i6e u+i2isaien+ +ouLours des m?+.odes 'io2en+es=
ind?/endan+ /our 2a /r?'en+ion de 2a +or+ure= 6on-orI dis6rimina+oires e+ en+a6.?es de 6orru/+ion 2orsI
m?men+ au 5ro+o6o2e -a6u2+a+i- se ra//or+an+ D 2a >u7e22es +en+aien+ de 6omGa++re e+ d7endiguer 2a 6riI
don'en+ion 6on+re 2a +or+ure zgU`{= ra+i"? /ar 2e mina2i+? dans 2es >uar+iers /au'res= o[ 2es moJens de
jr?si2 en Lan'ier. de+ organe es+ .aGi2i+? D e--e6+uer sur'ei22an6e e+ de 6on+rH2e ?+aien+ insu-"san+s. de6i
des 'isi+es ino/in?es dans 2es /risons e+ 2es /os+es a ?+? /ar+i6u2iKremen+ mani-es+e dans 27i+a+ de rio
de /o2i6e. de Saneiro= o[ 2es /remiKres /romesses de r?-orme
Qn aoO+= 2a dommission s/?6ia2e sur 2es mor+s e+ on+ ?+? aGandonn?es e+ o[ 2e gou'erneur a ado/+?
2es dis/arus /o2i+i>ues a /uG2i? son ra//or+ sur 2e une a++i+ude de /2us en /2us dra6onienne e+ agressi'e
droi+ D 2a m?moire e+ D 2a '?ri+? in+i+u2? Direito sur 2es >ues+ions de s?6uri+?. !es o/?ra+ions masI
c Memfria e c Verdade. de do6umen+ d?6ri+ 2e 6as si'es de /o2i6e mi2i+aire se son+ mu2+i/2i?es= -aisan+
de 475 /ersonnes +or+ur?es e+ en2e'?es sous 2e /2usieurs 6en+aines de mor+s. T7a/rKs 2es 6.i--res
r?gime mi2i+aire M1964I1985N e+ mar>ue 2a re6onI o-"6ie2s= au moins 1 260 /ersonnes on+ ?+? +u?es
naissan6e o-"6ie22e /ar 2es au+ori+?s du -ai+ >ue /ar 2a /o2i6e dans 27i+a+ en 2007= soi+ 2e 6.i--re 2e
des 'io2a+ions de droi+s .umains on+ ?+? 6omI /2us ?2e'? Lamais enregis+r?. !es /ou'oirs /uG2i6s on+
mises /endan+ 6e++e /?riode. der+ains dossiers sJs+?ma+i>uemen+ a-"rm? >ue 2es 'i6+imes a'aien+
mi2i+aires son+ +ou+e-ois res+?s ina66essiG2es e+ des -ai+ a6+e de r?Ge22ion= e+ /eu d7en>uV+es s?rieuses
-ami22es on+ 6on+inu? D 6.er6.er 2es d?/oui22es de on+ ?+? men?es sur 6es a--aires= 'oire au6une.

!mnesty International / 0apport 2004 626


!"Tes o/?ra+ions de /o2i6e on+ -ai+ un +rKs grand exerWan+ en de.ors de 2eurs -on6+ions on+ 6on+inu?
nomGre de mor+s e+ en6ore /2us de G2ess?s dans 2e D s?'ir dans une grande /ar+ie des -a'e2as de rio de
dom/2exo do 82em‡o R un ensemG2e de 21 >uar+iers Saneiro.
so6ia2emen+ d?-a'oris?s du nord de rio de Saneiro Qn a'ri2= Sorge da Ci2'a Ci>ueira Ue+o= /r?siden+
!"
>ui regrou/e /2us de 100 000 .aGi+an+s R e+ dans 2a de 27asso6ia+ion des .aGi+an+s de ]e2son= une -a'eI
ui2a da 5en.a 'oisine. Qn ou+re= des mi22iers de /erI 2a de 5en.a +enue /ar des mi2i6es= a ?+? -or6? de
sonnes on+ ?+? +ou6.?es /ar des -erme+ures d7?6o2es >ui++er 2e >uar+ier a/rKs a'oir reWu des mena6es de
e+ de dis/ensaires e+ /ar des 6ou/ures d7eau e+ mor+. 866usan+ 6in> agen+s de 2a /o2i6e mi2i+aire de
d7?2e6+ri6i+?. Ce2on 2es in-orma+ions re6uei22ies= des s7V+re arrog? des / pouvoirs dictatoriaux 4 au sein du
/o2i6iers se seraien+ rendus 6ou/aG2es d7ex?6u+ions Gidon'i22e= i2 a d?/os? une /2ain+e au/rKs du CerI
ex+raLudi6iaires= de /assages D +aGa6= de 'anda2isme 'i6e des a--aires in+ernes de 2a /o2i6e= du se6r?+aire
e+ de 'o2s duran+ 6es o/?ra+ions. Tes .aGi+an+s on+ d7i+a+ D 2a C?6uri+? /uG2i>ue e+ du /ar>ue+. trois des
B d?62ar? >u7un '?.i6u2e G2ind? de 2a /o2i6e (caveiruo) -on6+ionnaires on+ ?+? d?+enus /endan+ une 6our+e
a'ai+ ?+? u+i2is? 6omme 6e22u2e moGi2e= e+ >ue des /?riode= /uis remis en 2iGer+? au d?Gu+ du mois de
/o2i6iers J -ra//aien+ des /ersonnes arrV+?es e+ 2eur se/+emGre. _ua+re Lours a/rKs 2eur 2iG?ra+ion= Sorge
adminis+raien+ des d?6.arges ?2e6+ri>ues. da Ci2'a Ci>ueira Ue+o a ?+? aGa++u. `ne in-orma+ion
!a r?/ression s7es+ 6on62ue "n Luin /ar une / mé- Ludi6iaire a ?+? ou'er+e= mais e22e n7a'ai+ /as /roI
gaopération 4 D 2a>ue22e on+ /ar+i6i/? 1 350 /o2iI gress? D 2a "n de 27ann?e.
6iers 6i'i2s= mi2i+aires e+ memGres de 27uni+? d7?2i+e !es au+ori+?s de 27i+a+ de C‡o 5au2o on+ une nou'e22e
de 2a /o2i6e na+iona2e -?d?ra2e. 8u moins 19 6rimiI -ois -ai+ ?+a+ d7une Gaisse du nomGre o-"6ie2 d7.oI
ne2s /r?sum?s= don+ un n7a'ai+ >ue +reiZe ans= on+ mi6ides 6ommis /ar 2a /o2i6e= mais 6es 6.i--res on+
?+? +u?s= e+ une diZaine de Gadauds on+ ?+? G2ess?s. ?+? 6on+es+?s e+= 6e++e ann?e en6ore= des /ersonnes
treiZe armes e+ une grande >uan+i+? de drogue on+ d?+enues /ar des /o2i6iers on+ ?+? 'i6+imes de 'io2aI
?+? saisies a i2 n7J a /as eu d7arres+a+ions. !a domI +ions des droi+s .umains.
mission des droi+s .umains du Garreau de rio de Tans 2a 'i22e de jauru= dar2os rodrigues Sˆnior=
!"
Saneiro e+ 2e se6r?+aria+ s/?6ia2 aux Troi+s .umains og? de >uinZe ans= aurai+ ?+? +or+ur? e+ +u? 6.eZ 2ui
du gou'ernemen+ -?d?ra2 on+ annon6? >ue= d7a/rKs /ar /2usieurs /o2i6iers mi2i+aires. T7a/rKs 2es ra//or+s
2es en>uV+es ind?/endan+es men?es sur 2es ra//or+s d7ex/er+ise m?di6o2?ga2e= i2 a reWu une +ren+aine de
d7ex/er+ise m?di6o2?ga2e= des ?2?men+s de /reu'e d?6.arges ?2e6+ri>ues 2ors d7un in+erroga+oire D /roI
so2ides semG2aien+ indi>uer >ue des ex?6u+ions somI /os d7une mo+o 'o2?e. Cix /o2i6iers se +rou'aien+ en
maires a'aien+ ?+? 6ommises. e 2a sui+e de sa 'isi+e d?+en+ion /ro'isoire D 2a "n de 27ann?e.
D rio de Saneiro en no'emGre= 2e ra//or+eur s/?6ia2
des Ua+ions unies sur 2es ex?6u+ions ex+raLudi6iaires= Escadrons de la mort
sommaires ou arGi+raires a 6ri+i>u? 27insu-"san6e 8u 6ours des dix /remiers mois de 27ann?e= 92 /ersonnes
d7en>uV+es o-"6ie22es sur 2es .omi6ides e+ ?mis 2a on+ ?+? +u?es D C‡o 5au2o R essen+ie22emen+ dans 2a
6on62usion >ue 27o/?ra+ion a'ai+ ?+? mo+i'?e /ar des /ar+ie nord de 2a 'i22e R 2ors d7o/?ra+ions im/u+aG2es
6onsid?ra+ions /o2i+i>ues. D des es6adrons de 2a mor+ e+ aJan+ -ai+ 6.a6une /2uI
Qn o6+oGre= une o/?ra+ion men?e /ar 2a /o2i6e
!" sieurs 'i6+imes. Tans 2es 'i22es de riGeir‡o 5ires e+
6i'i2e dans 2a -a'e2a MGidon'i22eN de dor?ia= D Cenador gsas6o= des /o2i6iers on+ -ai+ 27oGLe+ d7en>uV+es au
damarl Mdans 2a /ar+ie o66iden+a2e de rioN= a -ai+ suLe+ de 2a mor+ de /2us de 30 /ersonnes. Tes .oI
12 mor+s : un /e+i+ garWon de >ua+re ans a//aremI mi6ides 6ommis /ar des es6adrons de 2a mor+ on+
men+ /ris en+re deux -eux= un /o2i6ier e+ 10 / sus- ?ga2emen+ ?+? signa2?s dans d7au+res i+a+s= no+amI
pects 4= don+ un en-an+ de >ua+orZe ans. !es images men+ 6eux de rio de Saneiro Men /ar+i6u2ier dans 2a
di--us?es sur une 6.aYne na+iona2e de 2a +?2?'ision jaixada A2uminenseN= de 27Qs/€ri+o Can+o= de ja.ia= de
Gr?si2ienne on+ mon+r? 2e momen+ o[ deux .ommes 5ernamGou6= du rio krande do Uor+e e+ de dearl.
?+aien+ +u?s /ar Ga22es D /ar+ir d7un .?2i6o/+Kre a2ors !"Qn aoO+= 8urina rodrigues Can+ana= son mari
>u7i2s +en+aien+ de -uir 2es 2ieux. Tes mi2i6es de s+J2e rodson da Ci2'a rodrigues e+ son "2s 5au2o rodrigo
/arami2i+aire 6om/os?es de /o2i6iers e+ de /om/iers rodrigues Can+ana jraga on+ ?+? +u?s /ar Ga22es

622 !mnesty International / 0apport 2004


/endan+ 2eur sommei2 /ar des .ommes /or+an+ des Violences contre les femmes
6agou2es= dans 2eur maison du >uar+ier de da2aGe+‡o= Qn 2007= 2es +riGunaux on+ 6ommen6? D Luger des
D Ca2'ador de ja.ia. !e +ri/2e meur+re a eu 2ieu a/rKs a--aires don+ i2s on+ ?+? saisis en 2006 en 'er+u de 2a
>ue 2es 'i6+imes euren+ -ai+ ?+a+ de +or+ures in!ig?es 2oi v naria da 5en.a w= >ui ?rige en in-ra6+ion /?na2e
/ar >ua+re memGres de 2a /o2i6e mi2i+aire D 5au2o e+ 2a 'io2en6e domes+i>ue. jien >ue 6e +ex+e ai+ 6ons+iI
D sa s3ur= og?e de +reiZe ans. +u? un /rogrKs im/or+an+= 2e man>ue de moJens= 2es
`n -ai+ /osi+i- a ?+? 2e d?man+K2emen+ d7un es6adron /roG2Kmes d7a//2i6a+ion des mesures d7?2oignemen+
de 2a mor+ /ar 2a /o2i6e -?d?ra2e= en a'ri2= dans 27i+a+ e+ 27insu-"san6e des ser'i6es de sou+ien on+ ?+? un
de 5ernamGou6. de grou/e ?+ai+ sou/Wonn? d7a'oir oGs+a62e D sa mise en 3u're.
+u? /2us de 1 000 /ersonnes sur une /?riode de 6in> !es -emmes ?+an+ ma2 /ro+?g?es /ar 2es /ou'oirs /uI
ans. `n au+re de 6es es6adrons a ?+? d?man+e2? en G2i6s dans 2es >uar+iers margina2is?s= e22es ?+aien+
no'emGre e+ 34 /ersonnes on+ ?+? arrV+?es= don+ des ex/os?es aussi Gien D 2a 'io2en6e des 6rimine2s >u7D
/o2i6iers= des a'o6a+s e+ des /e+i+s 6ommerWan+s. 6e22e de 2a /o2i6e. Tans 2es Zones aux mains des +ra"I B
>uan+s de drogue= e22es ?+aien+ en Gu++e D 2a dis6rimiI
Prisons – torture et autres mauvais na+ion e+ D 2a 'io2en6e e+ a'aien+ du ma2 D G?n?"6ier
traitements des ser'i6es de Gase. Ce2on 6er+ains +?moignages= i2
`ne -or+e sur/o/u2a+ion= de mau'aises 6ondi+ions es+ arri'? >ue des -emmes aien+ 2a +V+e ras?e /ar6e
sani+aires= 2a 'io2en6e des gangs e+ 2es ?meu+es on+ >u7e22es a'aien+ ?+? in"dK2es D 2eur mari= soien+
6on+inu? D r?gner au sein du sJs+Kme 6ar6?ra2= o[ ex/u2s?es de 2eur >uar+ier /ar6e >u7e22es ?+aien+ s?I
+or+ure e+ mau'ais +rai+emen+s ?+aien+ monnaie 6ouI ro/osi+i'es au uBm ou en6ore 6on+rain+es d7a66order
ran+e. des -a'eurs sexue22es /our remGourser des de++es.
Qn aoO+= 25 d?+enus on+ ?+? GrO2?s 'i-s D 2a sui+e
!" Cou'en+= 2a /eur 2es a em/V6.?es de /or+er /2ain+e.
de Gagarres en+re Gandes dans 2a /rison de 5on+e Tans /2usieurs 6as= des -emmes >ui s7e--orWaien+
Uo'a Mi+a+ du ninas keraisN. d7oG+enir Lus+i6e /our des /ro6.es dans des a--aires
Tans 27i+a+ de 27Qs/€ri+o Can+o= o[ des a66usaI
!" d7.omi6ides 6ommis /ar 2a /o2i6e on+ ?+? 2a 6iG2e de
+ions de mau'ais +rai+emen+s e+ de +or+ure on+ ?+? mena6es e+ de man3u'res d7in+imida+ion.
-ormu2?es= 2es au+ori+?s on+ em/V6.? 2e donsei2 des !e nomGre de -emmes in6ar6?r?es= >uoi>ue re/r?I
droi+s .umains= /our+an+ o-"6ie22emen+ manda+?= de sen+an+ une -aiG2e /ro/or+ion de 2a /o/u2a+ion /?I
'isi+er des 6e22u2es de /rison. de+ organe es+ .aGi2i+?= ni+en+iaire +o+a2e= es+ en augmen+a+ion. !es Gesoins
aux +ermes de 2a 2?gis2a+ion de 27i+a+= D exer6er une des d?+enues n7on+ /our+an+ Lamais ?+? '?ri+aG2eI
sur'ei22an6e sur 2e sJs+Kme 6ar6?ra2. men+ /ris en 6om/+e. Tes 6as de +or+ure= de 6ou/s e+
!"52us de 20 /ersonnes son+ mor+es dans 2a /rison de 'io2en6e sexue22e on+ ?+? signa2?s dans des /os+es
d78n€Ga2 jruno Mi+a+ de 5ernamGou6N en 2007. de+ de /o2i6e e+ des /risons.
?+aG2issemen+= 6ons+ammen+ en sousIe--e6+i- e+ a'e6 Qn no'emGre= une Leune "22e de >uinZe ans a66uI
!"
une /o/u2a+ion +rois -ois su/?rieure D sa 6a/a6i+? norI s?e de 6.a/ardage a ?+? /2a6?e en d?+en+ion dans un
ma2e= -ai+ de/uis 2ong+em/s 27oGLe+ d7a22?ga+ions de /os+e de /o2i6e d78Gae+e+uGa= dans 27i+a+ du 5arl.
mau'ais +rai+emen+s e+ de +or+ure. Q22e a ?+? main+enue duran+ un mois dans une 6e22u2e
Tans +ou+ 2e /aJs= 2es 6ondi+ions r?gnan+ dans 2es o[ se +rou'aien+ en+re 20 e+ 30 .ommes. Q22e a ?+?
6en+res de d?+en+ion /our mineurs res+aien+ /r?o66uI 'io2?e D /2usieurs re/rises= en ?6.ange de nourri+ure
/an+es. Tes 6as de sur/o/u2a+ion ainsi >ue des 6ou/s semG2eI+Ii2. Tes /o2i6iers 27auraien+ mena6?e 2ors>ue
e+ des mau'ais +rai+emen+s on+ en6ore ?+? signa2?s. 2es -ai+s on+ ?+? r?'?2?s= e+ e22e a ?+? /2a6?e sous
5ar une d?6ision 6ri+i>uan+ 2e man>ue d7.JgiKne e+ /ro+e6+ion. Ca -ami22e= >ui a e22e aussi -ai+ 27oGLe+
2es mau'aises 6ondi+ions dans 27?+aG2issemen+ de de mena6es de 2a /ar+ de 2a /o2i6e= a G?n?"6i? d7un
tie+V= 2a dire6+ri6e de 2a Aonda+ion d8C8 de C‡o 5auI /rogramme de /ro+e6+ion de +?moins. !7a--aire aJan+
2o M/r?6?demmen+ 6onnue sous 2e nom de Aonda+ion ?+? +rKs m?dia+is?e= /2usieurs organes -?d?raux on+
Gr?si2ienne /our 2a /ro+e6+ion des mineurs= AQjQnN ou'er+ des en>uV+es >ui on+ r?'?2? de nomGreux 6as
a ?+? d?mise de ses -on6+ions. de++e r?'o6a+ion a /ar o[ des d?+enues on+ ?+? 'i6+imes= dans +ou+ 27i+a+=
2a sui+e ?+? annu2?e /ar 2a 6our d7a//e2 de 27i+a+. de 'io2a+ions gra'es de 2eurs droi+s -ondamen+aux.

!mnesty International / 0apport 2004 62M


Conflits fonciers 'ierges de 2a sa'ane du 6en+re du /aJs (cerrado) e+
!a 'io2en6e rura2e s7es+ /oursui'ie= sou'en+ dans 2e de 278maZone= mais aussi dans des Zones de monoI
6on+ex+e de 6on!i+s en+re grands /ro/ri?+aires +erI 6u2+ure des i+a+s /2us ri6.es de C‡o 5au2o= du ninas
riens e+ ou'riers agri6o2es sans +erre= au+o6.+ones ou kerais e+ du rio krande do Cu2.
quilombolas MmemGres de 6ommunau+?s 6ons+i+u?es Tans 2e se6+eur de 2a 6anne D su6re= en ex/ansion=
d7an6iens es62a'es a--ran6.isN. 5armi 2es 6auses de 27ex/2oi+a+ion des ou'riers s7es+ /oursui'ie. Qn mars=
6on!i+s "guraien+ 27ex/ansion de mono6u2+ures +e22es des /ro6ureurs agissan+ /our 2e minis+Kre du tra'ai2
>ue 27eu6a2J/+us ou 2e soLa= 27ex/2oi+a+ion i22?ga2e des de 27i+a+ de C‡o 5au2o on+ 2iG?r? 288 ou'riers de six
-orV+s e+ du sousIso2 e+ 2a mise en 3u're de grands /2an+a+ions de 6anne D su6re o[ i2s ?+aien+ em/2oJ?s
/roLe+s +e2s >ue 2a 6ons+ru6+ion de Garrages ou 2a dans des 6ondi+ions de +ra'ai2 -or6?. !e mVme mois=
d?ri'a+ion du C‡o Aran6is6o. !es 6ondi+ions de +raI 409 ou'riers= don+ 150 indigKnes= on+ ?+? 2iG?r?s de
'ai2 R /ro6.es de 27ex/2oi+a+ion R dans 2es domaines 2a dis+i22erie d7?+.ano2 den+ro ges+e Bgua+emi= dans
B du d?-ri6.age= de 2a /rodu6+ion de 6.arGon e+ de 2a 2e na+o krosso do Cu2. Qn no'emGre= des ?>ui/es
6u2+ure de 2a 6anne D su6re on+ e22es aussi ?+? sour6e d7ins/e6+ion on+ +rou'? 831 ou'riers indigKnes dans
de gra'e /r?o66u/a+ion. une /2an+a+ion de jrasi2ondia= ?ga2emen+ dans 27i+a+
!es ex/u2sions -or6?es se son+ mu2+i/2i?es= sou'en+ du na+o krosso do Cu2. B2s ?+aien+ 2og?s dans des
a66om/agn?es de mena6es e+ de man3u'res d7in+iI 2o6aux sur/eu/2?s e+ insa2uGres= aux 6ondi+ions Gien
mida+ion. Ce2on 2a dommission /as+ora2e de 2a +erre= en dessous de 2a norma2e.
un organisme de 27ig2ise 6a+.o2i>ue= 2 543 -ami22es 52us d7un mi22ier de /ersonnes +ra'ai22an+ dans
!"
on+ ?+? ?'in6?es en+re Lan'ier e+ se/+emGre 2007. de des 6ondi+ions s7a//aren+an+ D de 27es62a'age on+ ?+?
6.i--re= en ne++e augmen+a+ion /ar ra//or+ D 2a mVme 2iG?r?es d7une /2an+a+ion de 6anne D su6re D `2ian•I
/?riode de 2006= 6on6erne 27ensemG2e du +erri+oire /o2is Mi+a+ du 5arlN= /ro/ri?+? du /rodu6+eur d7?+.aI
na+iona2. no2 5agrisa. e 2a sui+e de 6e++e o/?ra+ion= une 6omI
Qn no'emGre= des ou'riers agri6o2es >ui o66uI
!" mission s?na+oria2e a a66us? 2es ins/e6+eurs d7a'oir
/aien+ une ex/2oi+a+ion /rKs de 2a 'i22e de Can+a tereI exag?r? 2e 6ara6+Kre d?/2oraG2e des 6ondi+ions de
sa do ges+e= dans 27i+a+ du 5aranl= on+ ?+? a++a>u?s +ra'ai2 de 6es ou'riers. Qn 6ons?>uen6e= 2e minis+Kre
/ar 40 .ommes arm?s >ui= se2on 6er+aines in-ormaI du tra'ai2 a +em/orairemen+ sus/endu 2es +ra'aux de
+ions= a'aien+ ?+? re6ru+?s /ar une 6om/agnie de s?I 27?>ui/e d7ins/e6+ion= de 6rain+e >ue 6es a22?ga+ions
6uri+? +ra'ai22an+ /our une mu2+ina+iona2e Gas?e en ne /or+en+ a++ein+e D sa 6r?diGi2i+?. !es ins/e6+ions
Cuisse= /ro/ri?+aire de 27ex/2oi+a+ion. ua2mir no++a on+ re/ris en o6+oGre.
de g2i'eira= dirigean+ d7un mou'emen+ de +ra'ai22eurs !e gou'ernemen+ a /ris >ue2>ues mesures a"n
sans +erre= a ?+? +u? de deux Ga22es dans 2a /oi+rine. d7am?2iorer 2es 6ondi+ions de +ra'ai2 dans 2e se6I
`n agen+ de s?6uri+? a ?ga2emen+ ?+? +u? dans des +eur de 2a 6anne D su6re. Tans 27i+a+ de C‡o 5au2o=
6ir6ons+an6es non ?2u6id?es e+ .ui+ au+res /ersonnes o[ se 6on6en+re /2us de 60 /. 6en+ de 2a /rodu6I
on+ ?+? G2ess?es= don+ BZaGe2 Uas6imen+o= >ui a ?+? +ion su6riKre du /aJs= 2e /ro6ureur 6.arg? des
Ga++ue au /oin+ de /erdre 6onnaissan6e. !e meur+re a--aires du +ra'ai2 a /ris 27ini+ia+i'e de 2an6er des
de ua2mir no++a de g2i'eira s7ins6ri'ai+ dans 2e 6adre ins/e6+ions e+ d7engager des /oursui+es. 8u ni'eau
d7une /ra+i>ue /ersis+an+e de 'io2en6e e+ d7in+imidaI -?d?ra2= 2e gou'ernemen+ a /romis de me++re sur
+ion don+ 2es au+eurs ?+aien+ des mi2i6es rura2es de /ied un m?6anisme d7a//roGa+ion /or+an+ sur
27i+a+ du 5aranl. 2es >ues+ions so6ia2es e+ en'ironnemen+a2es a"n
Tes 6as de +ra'ai2 -or6? on+ ?+? signa2?s dans +ou+es d7am?2iorer 2es 6ondi+ions de +ra'ai2 e+ de r?duire
2es r?gions du /aJs. Qn d?6emGre= 2e minis+Kre du 2es e--e+s n?ga+i-s sur 27en'ironnemen+.
tra'ai2 a mis D Lour sa 2is+e d7em/2oJeurs soume+I
+an+ 2eurs ou'riers D des 6ondi+ions de +ra'ai2 /roI Populations indigènes
6.es de 27ex/2oi+a+ion. de++e 2is+e 6on+enai+ 2es noms !es 'io2en6es 6on+re 2es /eu/2es indigKnes se son+ enI
de 185 em/2oJeurs dans 16 i+a+s >ui -aisaien+ +raI 6ore 6on6en+r?es dans 27i+a+ du na+o krosso do Cu2.
'ai22er des ou'riers non seu2emen+ /our 2e d?-ri6.age Qn Lan'ier= ]ure+V !o/es= une indigKne guaraniI
!"
des -orV+s e+ 2es +ra'aux agri6o2es dans 2es +erres Paiosl og?e de soixan+eIneu- ans= a ?+? +u?e d7une

62P !mnesty International / 0apport 2004


Ga22e dans 2a /oi+rine +ir?e /ar un agen+ de s?6uri+? 8u 6ours de 2a 'ague de 'io2en6es >ue des gangs
!"
d7une so6i?+? /ri'?e= 2ors d7une o/?ra+ion d7ex/u2sion de 6rimine2s on+ -ai+ d?-er2er sur 27i+a+ de C‡o 5au2o
de +erres >ue 2es kuaranisI]aiosls o66u/aien+= 6ar en mai 2006= 2a /o2i6e de 27i+a+ a +u? /2us d7une
i2s 2es 6onsidKren+ 6omme 6e22es de 2eurs an6V+res. 6en+aine de d?2in>uan+s /r?sum?s a dans 87 au+res
Qn se/+emGre= >ua+re dirigean+s guaranisIPaiosls 6as= 6er+ains ?2?men+s donnen+ D /enser >ue des esI
im/2i>u?s dans 27o66u/a+ion de 6es +erres on+ ?+? 6adrons de 2a mor+ aJan+ des 2iens a'e6 2a /o2i6e seI
6ondamn?s /ar des +riGunaux de 27i+a+ D dixIse/+ raien+ im/2i>u?s. Ce2on 2e /ro6ureur de 27i+a+= au6une
ann?es d7em/risonnemen+ /our 2e 'o2 /r?sum? d7un /oursui+e n7a'ai+ ?+? engag?e D 2a "n de 27ann?e.
+ra6+eur. Tes gUk 2o6a2es on+ es+im? 6e++e 6ondamI
na+ion dis/ro/or+ionn?e e+ dis6rimina+oire e+ on+ Défenseurs des droits humains
d?62ar? >u7e22e ?+ai+ mo+i'?e /ar des 6onsid?ra+ions `n organe -?d?ra2 de 6oordina+ion a ?+? mis en /2a6e
/o2i+i>ues. !7a--aire ?+ai+ en a//e2 D 2a "n de 27ann?e. dans 2e 6adre du /rogramme na+iona2 de /ro+e6+ion
!"Qn Luin= 2e dirigean+ indigKne gr+iZ !o/es a ?+? des d?-enseurs des droi+s .umains. !e man>ue de B
aGa++u dans sa maison D dorone2 Ca/u6aia. 82ors moJens e+ 27aGsen6e d7organisa+ion 6on+inuai+ 6e/enI
>u7i2 ou'rai+ 2e -eu= 27.omme >ui 27a +u? 2ui aurai+ di+ dan+ d7en+ra'er 2a mise en 3u're de 6e /rogramme.
>u7i2 a'ai+ ?+? en'oJ? /ar 2es -ermiers /our r?g2er une de++e ann?e en6ore= des d?-enseurs des droi+s .uI
a--aire. T?-enseur a6+i- des droi+s D 2a +erre des kuaI mains on+ -ai+ 27oGLe+ de mena6es e+ d7a6+es d7in+iI
ranisI]aiosls= gr+iZ !o/es a'ai+ d?LD au/ara'an+ reWu mida+ion.
des mena6es de mor+. !"!e dirigean+ indigKne nar6os !udison de 8raˆLo
Qn aoO+= D 27issue d7un 2ong 6on!i+ o//osan+ 2es Mnar6os •u6uruN a reWu des mena6es de mor+ en
tu/ini>uims e+ 2es kuaranis D une en+re/rise de /o+e Lui22e+. domme i2 a'ai+ d?LD ?+? 2a 6iG2e D /2usieurs reI
D /a/ier= 2e gou'ernemen+ -?d?ra2 a annon6? sa d?6iI /rises d7a6+es d7in+imida+ion de 2a /ar+ de 2a /o2i6e -?I
sion de d?62arer +erres indigKnes 11 009 .e6+ares de d?ra2e= i2 a demand? D V+re /ro+?g? /ar des memGres
2a r?gion d78ra6ruZ Mi+a+ de 27Qs/€ri+o Can+oN. de 2a /o2i6e mi2i+aire en >ui i2 a'ai+ 6on"an6e= /2u+H+
>ue /ar 2a /o2i6e -?d?ra2e= norma2emen+ res/onsaG2e
Impunité de 6e +J/e de /ro+e6+ion. de++e mesure es+ /r?'ue
Tes au+eurs de 'io2a+ions de droi+s .umains son+ deI /ar 2e /rogramme de /ro+e6+ion des d?-enseurs des
meur?s im/unis en raison de d?-ai22an6es 6ons+a+?es droi+s .umains. tou+e-ois= i2 a ?+? en danger /endan+
D +ous 2es ni'eaux du sJs+Kme Ludi6iaire= sau- 2ors>ue 2es >ue2>ues mois >u7on+ dur? 2es n?go6ia+ions en+re
2es a--aires a'aien+ des rami"6a+ions in+erna+iona2es. 27adminis+ra+ion de 27i+a+ e+ 2e gou'ernemen+ -?d?ra2.
!"!es au+ori+?s on+ /ris des mesures /our en>uV+er Qm/2oJ?e d7une gUk >ui= D main+es re/rises= a
!"
sur 2e meur+re de 2a missionnaire am?ri6aine ToroI d?non6? 2es a6+i'i+?s d7es6adrons de 2a mor+ dans 2a
+.J C+ang= +u?e en -?'rier 2005= engager des /ourI jaixada A2uminense= une Zone ex+rVmemen+ 'io2en+e
sui+es e+ 6ondamner 2es res/onsaG2es. Qn mai= ui+a2I D 2a /?ri/.?rie de rio de Saneiro= nar6ia monora+o
miro jas+os de noura= un /ro/ri?+aire +errien a66us? a reWu /2usieurs mena6es de mor+= e+ i2 es+ mVme
d7a'oir 6ommandi+? 27assassina+= a ?+? 6ondamn? D arri'? >u7on 2ui /oin+e une arme D -eu sur 2a +V+e.
+ren+e ans d7em/risonnemen+. Qn o6+oGre= raJ-ran
das Ue'es Ca2es= 27un des +ireurs= s7es+ 'u in!iger une Visites d’Amnesty International
/eine de 'ing+Ise/+ ans de d?+en+ion= mais 2a senI `ne d?2?ga+ion d78mnes+J Bn+erna+iona2 s7es+ rendue
+en6e a ?+? in"rm?e en a//e2. au jr?si2 en mai e+ Luin.
de Lugemen+ demeure a+J/i>ue= dans un i+a+ o[
27im/uni+? es+ 2a norme /our 2es 'io2en6es 2i?es aux Autres documents d’Amnesty International
droi+s D 2a +erre. T7a/rKs 2a dommission /as+ora2e de # présil. Des bus incendiés aux v 6a'eir‰es w F à la
recherche de la sécurité pour tous M8nr 19/010/2007N.
2a +erre= 568 des 814 .omi6ides /er/?+r?s dans 2e
# prazilF Submission to the UN Universal Periodic
6on+ex+e de 6on!i+s -on6iers en+re 1971 e+ 2006 SevieW ` First session of the UPS Working Yroup,
dans 27i+a+ du 5arl n7on+ +ouLours /as ?+? ?2u6id?s. 7-11 April 200] M8nr 19/023/2007N.
5our 92 a--aires 6rimine22es= une seu2e /ersonne
a ?+? em/risonn?e.

!mnesty International / 0apport 2004 62]


BULGARIE La minorité rom
!es roms D 2a re6.er6.e d7un 2ogemen+ ou d7un emI
/2oi se son+ .eur+?s D des oGs+a62es= +ou+ 6omme
République de Bulgarie 6eux >ui +en+aien+ d7a6>u?rir une -orma+ion /ro-esI
789: D9 <’>?!? : Aueorgui Parvanov sionne22e ou de -aire des ?+udes. Ce2on un ra//or+
789: D@ AB@C90D9E9D? : OergueJ Otanichev r?dig? /ar une gUk Gu2gare= 65 D 70 /. 6en+ des
P9ID9 D9 EB0? : abolie roms de ju2garie en oge de +ra'ai22er ?+aien+ au 6.HI
PBP@<!?IBD : 7,^ millions mage= en'iron 18 /. 6en+ ?+aien+ ana2/.aGK+es e+
9OP>0!D79 D9 CI9 : 72,7 ans 65 /. 6en+ n7a'aien+ /as +ermin? 2eurs ?+udes se6onI
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6^ T 6P V daires. T7a/rKs 27`UBdQA= 2a moi+i? D /eu /rKs des
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 94,2 Y
-oJers roms n7a'aien+ /as 27eau 6ouran+e e+ 20 /. 6en+
des en-an+s roms n7?+aien+ Lamais a22?s D 27?6o2e.
B La discrimination contre les minorités, en particu- Qn se/+emGre= 2e domi+? des minis+res du donsei2
lier contre les Roms, s’est poursuivie sur fond de de 27Quro/e a 6on"rm? 2es d?6isions du domi+? euroI
méfiance à l’égard des réfugiés, des demandeurs /?en des droi+s so6iaux se2on 2es>ue22es 2a ju2garie
d’asile et des immigrés. Les personnes souffrant 'io2ai+ 2a d.ar+e so6ia2e euro/?enne en re-usan+ sJsI
de troubles mentaux vivaient dans des conditions +?ma+i>uemen+ de res/e6+er 2e droi+ des roms de disI
très pénibles et ne recevaient pas de soins adap- /oser de 6ondi+ions de 2ogemen+ ad?>ua+es. !a ju2I
tés à leur état. Si l’on en croit certaines infor- garie a r?agi en annonWan+ 27ado/+ion d7une nou'e22e
mations, les autorités n’enquêtaient pas sérieu- 2?gis2a+ion= -a'oraG2e D +ou+e une s?rie de mesures e+
sement sur les affaires de mauvais traitements et /or+an+ no+ammen+ sur 2a 6ons+ru6+ion de nou'eaux
d’usage abusif d’armes à feu imputables à des 2ogemen+s so6iaux.
responsables de l’application des lois. !"!a dour euro/?enne des droi+s de 27.omme a rendu
en Lui22e+ un arrV+ 6on6ernan+ 2e meur+re D 6ara6+Kre
Contexte ra6is+e d78ngue2 Timi+ro' B2ie'= un .omme d7origine
!a ju2garie a ad.?r? D 27`nion euro/?enne M`QN 2e rom mor+ en 1996 a/rKs a'oir ?+? agress? /ar six adoI
1er Lan'ier 2007. Tans son ra//or+ de sui'i du mois 2es6en+s dans 2a 'i22e de Cumen. !a dour no+ai+ >ue
de Luin= 2a dommission euro/?enne /riai+ ins+amI 2es au+ori+?s a'aien+ re6onnu >ue 27agression ?+ai+
men+ 2a ju2garie d7ado/+er des mesures /2us -ermes ins/ir?e /ar 2a .aine ra6ia2e= mais >u7e22es n7a'aien+
/our 2u++er 6on+re 2a 6orru/+ion e+ r?-ormer son a/I /our+an+ rien -ai+ /our mener dans 2es mei22eurs d?I
/arei2 Ludi6iaire. !es au+ori+?s Gu2gares ?+aien+ ?gaI 2ais une en>uV+e s?rieuse sur 6e++e a--aire. !es /ourI
2emen+ in'i+?es D me++re en 3u're une s+ra+?gie de sui+es engag?es 6on+re >ua+re des agresseurs a'aien+
2u++e 6on+re 2a 6rimina2i+? organis?e. ?+? aGandonn?es e+ 2es deux au+res n7a'aien+ /as ?+?
+radui+s en Lus+i6e. !a dour a es+im? / totalement
Discrimination inacceptable 4 >ue= +ou+ en aJan+ 6onnaissan6e deI
!e gou'ernemen+ a ado/+? en Lan'ier un 52an na+ioI /uis 2e d?Gu+ du 6ara6+Kre ra6is+e de 27agression= 2es
na2 de /ro+e6+ion 6on+re 2a dis6rimina+ion= >ui 6ou're au+ori+?s n7aien+ /as +radui+ en Lus+i6e 2es au+eurs.
+ous 2es domaines de 2a dis6rimina+ion /r?'us /ar 8u mois d7o6+oGre= 2e den+re euro/?en /our 2es droi+s
2a 2?gis2a+ion Gu2gare= J 6om/ris en ma+iKre d7orienI des roms a in+en+? une a6+ion 6o22e6+i'e de'an+ 2e
+a+ion sexue22e. na2gr? 2es ini+ia+i'es de 6e genre= domi+? euro/?en des droi+s so6iaux= a66usan+ 2e gouI
27in+o2?ran6e e+ 2es a//e2s D 2a .aine res+aien+ r?/anI 'ernemen+ Gu2gare de ne /as a'oir ?2imin? 2es in?gaI
dus. 8insi= /endan+ 2a 6am/agne des ?2e6+ions 2?gisI 2i+?s en ma+iKre d7assuran6e de san+? e+ d7a66Ks aux
2a+i'es euro/?ennes= en mai= un dirigean+ du /ar+i soins m?di6aux >ui exis+aien+ en+re 2es roms e+ 2es
d7ex+rVme droi+e 8+aPa M8++a>ueN aurai+ /2a6ard? une au+res grou/es 'u2n?raG2es de 2a so6i?+? d7une /ar+=
a-"6.e .os+i2e D 2a 6ommunau+? +ur>ue D 27in+?rieur e+ 2e res+e de 2a /o/u2a+ion d7au+re /ar+. de++e gUk
mVme du Go+imen+ du 5ar2emen+. Tes memGres de re/ro6.ai+ ?ga2emen+ au gou'ernemen+ de +o2?rer des
6e mVme /ar+i on+ /ar ai22eurs 6on+inu? D -aire des /o2i+i>ues e+ des /ra+i>ues /r?Ludi6iaG2es D 2a san+?
d?62ara+ions .os+i2es aux minori+?s. des roms e+ des memGres des au+res minori+?s.

62^ !mnesty International / 0apport 2004


La minorité macédonienne 2es en>uV+es men?es sur 2es 6as d7aGus n7?+aien+ ni
!a dommission euro/?enne a demand? en se/+emGre /rom/+es= ni a//ro-ondies= ni im/ar+ia2es. !e domi+?
au gou'ernemen+ Gu2gare de res/e6+er 27arrV+ de 2a me2sinPi de ju2garie a ?ga2emen+ re2e'? /2usieurs
dour euro/?enne des droi+s de 27.omme in'i+an+ 2a 6as de Gru+a2i+?s /o2i6iKres don+ auraien+ no+ammen+
ju2garie D re6onnaY+re 2e /ar+i grganisa+ion ma6?doI ?+? 'i6+imes des roms.
nienne unie R gng R B2inden 5BrBU= >ui re/r?sen+e Qn o6+oGre= 2e domi+? des minis+res du donsei2 de
2a minori+? ma6?donienne de ju2garie. !a dour suI 27Quro/e a examin? 2a maniKre don+ 2a ju2garie a/I
/rVme e+ 2e +riGuna2 muni6i/a2 de Co"a a'aien+ 27une /2i>uai+ 2es arrV+s rendus /ar 2a dour euro/?enne
6omme 27au+re re-us? d7a66e/+er 2a demande d7enreI des droi+s de 27.omme en ma+iKre de Gru+a2i+?s /oI
gis+remen+ d?/os?e /ar 6e++e -orma+ion. 2i6iKres. !e domi+? a es+im? D 6e++e o66asion >ue 2a
-orma+ion /ro-essionne22e des memGres de 2a /o2i6e
Réfugiés et demandeurs d’asile res+ai+ insu-"san+e e+ >ue 2es >ues+ions re2a+i'es D 2a
!es demandeurs d7asi2e= 2es r?-ugi?s e+ 2es migran+s d?+en+ion e+ aux garan+ies d7ind?/endan6e des -on6I B
ris>uaien+ +ouLours d7V+re d?+enus /endan+ des mois= +ionnaires 6.arg?s des en>uV+es n7a'aien+ +ouLours
'oire des ann?es= en a++endan+ d7V+re ex/u2s?s. Ci /as ?+? r?g2?es de maniKre sa+is-aisan+e.
27on en 6roi+ 6er+aines gUk Gu2gares= 2e /2a6emen+
en d?+en+ion de 6es /ersonnes serai+ d?sormais une Prise en charge de la santé mentale
/ra+i>ue 6ouran+e= en 6on+ra'en+ion a'e6 2a 2?gisI !a ju2garie a sign? en se/+emGre 2a don'en+ion re2aI
2a+ion= >ui 'eu+ >u7une +e22e mesure n7in+er'ienne +i'e aux droi+s des /ersonnes .andi6a/?es zgU`{.
>u7en dernier ressor+. !e den+re de d?-ense du .andi6a/ men+a2 MnT8dN
!"
Ce2on un ar+i62e /aru en Luin dans Qapital= au moins a in+rodui+ au mois d7aoO+ un re6ours de'an+ 2a dour
36 /ersonnes auraien+ ?+? d?+enues /endan+ /2us de euro/?enne des droi+s de 27.omme= d?nonWan+ 27inI
six mois au den+re s/?6ia2 d7.?Gergemen+ /ro'isoire su-"san6e de 27en>uV+e men?e sur 2a mor+= en -?I
/our ?+rangers de jousman+si= /rKs de Co"a. des 'rier 2004= d7une -emme og?e >ui a'ai+ ?+? /2a6?e
/ersonnes n7auraien+ /as ?+? in-orm?es des raisons dans un -oJer des en'irons de Co"a. 5endan+ son
de 2eur d?+en+ion. Q22es n7auraien+ /as non /2us ?+? s?Lour dans 6e++e ins+i+u+ion= e22e aurai+ ?+? 'i6+ime
ra/idemen+ /r?sen+?es D une au+ori+?= Ludi6iaire ou de /2usieurs -ra6+ures= aurai+ ?+? ex/os?e D des +emI
au+re. /?ra+ures g2a6ia2es e+ aurai+ sou--er+ d7un man>ue
!"8nnadourdJ ].adLie'= 2eader en exi2 d7un /ar+i de d7.JgiKne= de nourri+ure e+ de soins. `ne en>uV+e
27o//osi+ion +urPmKne= mari? D 2a d?-enseure des droi+s adminis+ra+i'e di2igen+?e en 2005 6on6ernan+ 2a maI
.umains au turPm?nis+an tadLigou2 jegmedo'a= a ?+? niKre don+ e22e a'ai+ ?+? +rai+?e e+ 2es 6ondi+ions >ui
arrV+? /ar 2es au+ori+?s Gu2gares en -?'rier= a/rKs >ue r?gnaien+ dans 6e -oJer a Gien mis en ?'iden6e de
2e turPm?nis+an eu+ demand? son ex+radi+ion sur 2a -oi gra'es man>uemen+s= +an+ sur 2e /2an 2?ga2 >u7en
d7a66usa+ions de d?+ournemen+ de -onds. 8nnadourdJ ma+iKre de /ro6?dure= mais 2es au+ori+?s Ludi6iaires
].adLie' e+ tadLigou2 jegmedo'a G?n?"6iaien+ +ous n7on+ /as men? d7en>uV+e en Gonne e+ due -orme e+
2es deux d7un / statut humanitaire 4= >ui 2eur /erme+I /ersonne n7a eu D rendre de 6om/+es.
+ai+ de s?Lourner en ju2garie. !e +riGuna2 de dis+ri6+
de uarna s7es+ /ronon6? en a'ri2 6on+re 27ex+radi+ion Autres documents d’Amnesty
d78nnadourdJ ].adLie' 'ers 2e turPm?nis+an. !e /arI International
>ue+ aJan+ -ai+ a//e2= une Luridi6+ion su/?rieure a # Europe and Central AsiaF Summary of Amnesty
International’s concerns in the region,
6on"rm? en mai 2e Lugemen+ ini+ia2 e+ a ordonn? 2a
MQ`r 01/010/2007N.
remise en 2iGer+? de 27o//osan+ +urPmKne. # pulgarie. Torture P Préoccupations d’ordre juridique.
Annadourdy Qhadjiev MQ`r 15/001/2007N.
Forces de police et de sécurité # pulgarie. Informations complémentaires.
Torture P Préoccupations d’ordre juridique. Annadourdy
!7gUk domi+? me2sinPi de ju2garie a signa2? >ue 2es
Qhadjie' MQ`r 15/002/2007N.
res/onsaG2es de 27a//2i6a+ion des 2ois 6on+inuaien+
de re6ourir aux armes D -eu dans des 6ondi+ions
non 6on-ormes aux normes in+erna+iona2es e+ >ue

!mnesty International / 0apport 2004 627


BURUNDI Ti'erses moda2i+?s de 27a66ord g2oGa2 de 6esseZI2eI
-eu sign? en se/+emGre 2006 /ar 2e gou'ernemen+
e+ 2e dernier grou/e d7o//osi+ion arm?= 2es Aor6es
République du Burundi na+iona2es de 2iG?ra+ion MAU!N= n7on+ /as ?+? mises
789: D9 <’>?!? : Pierre DkurunIiIa en 3u're. !e n?6anisme 6onLoin+ de '?ri"6a+ion
P9ID9 D9 EB0? : maintenue e+ de sui'i= une /2a+e-orme de n?go6ia+ion /our
PBP@<!?IBD : 4,6 millions 27a//2i6a+ion du /ro6essus de /aix= a 6ommen6?
9OP>0!D79 D9 CI9 : P4,] ans ses +ra'aux 2e 19 -?'rier. 8rguan+ de mena6es /our
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 64] T 6^2 V 2eur s?6uri+?= 2es d?2?gu?s des AU! se son+ re+ir?s
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : ]9,M Y en Lui22e+ de 27?>ui/e de sui'i du /ro6essus de /aix=
e+ D 2a "n de 27ann?e 2es n?go6ia+ions ?+aien+ +ouI
En raison de tensions politiques, le gouverne- Lours au /oin+ mor+. Qn se/+emGre e+ en o6+oGre=
B ment n’a pas mis en œuvre les mesures pré- de 'io2en+s a--ron+emen+s en+re deux -a6+ions des
vues pour la protection des droits humains. AU! on+ ?+? signa2?s dans 2es en'irons de juLumI
Les négociations de paix entre le gouverne- Gura= 2a 6a/i+a2e du /aJs.
ment et le dernier groupe d’opposition armé !a 6ommunau+? in+erna+iona2e s7es+ d?62ar?e /r?I
ont abouti dans une impasse. L’administra- o66u/?e /ar 27ins+aGi2i+? /o2i+i>ue e+ 2es mena6es
tion de la justice laissait encore beaucoup à >u7e22e -aisai+ /eser sur 2e /ro6essus de /aix en
désirer et les conditions de détention étaient 6ours e+ sur 2e Gon -on6+ionnemen+ des ins+i+u+ions
déplorables. De très nombreux placements en na+iona2es.
détention et arrestations arbitraires ont été der+aines ins+i+u+ions "nan6iKres in+erna+iona2es
signalés et la torture et les mauvais traite- on+ ?ga2emen+ ex.or+? 2e gou'ernemen+ D s7a++aI
ments étaient monnaie courante. Cette année >uer au /roG2Kme de 2a 6orru/+ion.
encore, des femmes, des jeunes filles et des
fillettes ont été victimes de violences sexuel- Arrestations et mises en détention
les, notamment de viols. Le gouvernement a arbitraires
tardé à prendre les mesures requises pour ins- B2 es+ arri'? D de nomGreuses re/rises >ue 2es
taurer des mécanismes destinés à enquêter sur au+ori+?s ne res/e6+en+ /as 2a dur?e 2?ga2e de
les crimes graves commis pendant les douze 2a d?+en+ion /ro'isoire. tou+ au 2ong de 27ann?e=
années du conflit qui a pris fin en 2005, et à des arres+a+ions e+ des /2a6emen+s en d?+en+ion
en poursuivre les auteurs. arGi+raires im/u+aG2es aux ser'i6es de renseigneI
men+= D 2a /o2i6e ou D 27arm?e on+ ?+? signa2?s=
Contexte don+ 112 mises en d?+en+ion /our 2e seu2 mois
5ro+es+an+ 6on+re 2e -ai+ >u7i2s ?+aien+ sousIre/r?I de Lan'ier. `n grand nomGre des /ersonnes arrVI
sen+?s au gou'ernemen+= 2es /ar+is de 27o//osi+ion +?es ?+aien+ des /ar+isans su//os?s des AU!. Te
on+ GoJ6o++? 2es +ra'aux de 278ssemG2?e na+iona2e. sur6roY+= 2es -or6es de s?6uri+? on+ ?+? im/2i>u?es
de GoJ6o++ a em/V6.? 2a /romu2ga+ion de /2usieurs dans des ex?6u+ions ex+raLudi6iaires de 6i'i2s.
+ex+es 2?gis2a+i-s im/or+an+s= no+ammen+ un nou'eau !"!e 29 Luin= un .omme mari? e+ /Kre de deux enI
6ode /?na2 >ui aurai+ ?rig? en in-ra6+ions 2a +or+ure -an+s aurai+ ?+? ex?6u+? /ar des memGres de 27arm?e
e+ d7au+res +rai+emen+s 6rue2s= in.umains ou d?graI Gurundaise= D ju.inJuZa M/ro'in6e de nuJingaN. B2
dan+s MJ 6om/ris 2es 'io2en6es 'isan+ 2es -emmes e+ Gu'ai+ une GiKre en 6om/agnie de ses 'oisins= /rKs de
2es en-an+sN e+ aurai+ aGo2i 2a /eine 6a/i+a2e. 6.eZ 2ui= 2ors>ue /2usieurs so2da+s son+ arri'?s. des
`n remaniemen+ minis+?rie2 o/?r? 2e 13 Lui22e+ a a'iI derniers= >ui e--e6+uaien+ une /a+roui22e dans 2a r?I
'? 2es +ensions en+re 2e gou'ernemen+ e+ 2es /ar+is gion= on+ ordonn? aux .ommes de se 6ou6.er D +erre.
d7o//osi+ion. de n7es+ >ue 2e 14 no'emGre >u7une 5ani>u?= 27.omme a +en+? de -uir. !7un des so2I
nou'e22e r?organisa+ion minis+?rie22e R >ui s7es+ +raI da+s 27a aGa++u sur 2e 6.am/. e 2a 6onnaissan6e
dui+e /ar une mei22eure re/r?sen+a+ion de 27o//osiI d78mnes+J Bn+erna+iona2= 6e+ .omi6ide n7a donn?
+ion R a /ermis de sor+ir de 27im/asse. 2ieu D au6une en>uV+e.

624 !mnesty International / 0apport 2004


Torture et autres mauvais traitements !e 3 aoO+= des 6omGa++an+s des AU! se seraien+
!"
!a +or+ure e+ au+res mau'ais +rai+emen+s ?+aien+ 6ouI in+rodui+s 6.eZ un .omme a66us? de sor6e22erie D
rammen+ /ra+i>u?s dans +ou+ 2e /aJs. Tes organisaI ]aGeZi= dans 2a /ro'in6e de juLumGuraIrura2. 8rm?s
+ions 2o6a2es de d?-ense des droi+s .umains= don+ de ma+ra>ues= i2s 27auraien+ -ra//? D mor+.
2786+ion des 6.r?+iens /our 27aGo2i+ion de 2a +or+ure Qn Lan'ier= D ]anJos.a MjuLumGuraIrura2N= des
!"
M8d8tN au jurundi= on+ r?gu2iKremen+ signa2? des .ommes des AU! on+ /ris en o+age 6in> memGres
a6+es de +or+ure e+ des mau'ais +rai+emen+s a++riGuaI d7une -ami22e= don+ +rois en-an+s. Qn guise de ranI
G2es D 2a /o2i6e na+iona2e Gurundaise= aux Aor6es de Won= i2s on+ exig? de r?6u/?rer une grenade >ue 2e
d?-ense na+iona2e e+ aux ser'i6es de renseignemen+. 6.e- de -ami22e a'ai+ +rou'?e e+ a//or+?e au /os+e de
!e 28 -?'rier= 2e 6.e- de 2a /o2i6e de jururi e+
!" /o2i6e 'oisin.
un au+re /o2i6ier auraien+ +or+ur? un .omme /our 2ui
-aire a'ouer un 6rime >u7i2 n7a'ai+ /as 6ommis. B2s 2ui Violences contre les femmes
on+ arra6.? ses 'V+emen+s e+ 27on+ Ga++u e+ mena6? !es 'io2en6es sexue22es= no+ammen+ 2es 'io2s= demeuI B
de mor+. raien+ +rKs r?/andues dans +ou+ 2e /aJs. `n 6er+ain
!e 26 Lui22e+= D ki+ega= un Leune .omme de dixI
!" nomGre de 'io2s on+ ?+? 6ommis /ar des mi2i+aires ou
.ui+ ans a66us? d7a'oir 'o2? une Gi6J62e++e aurai+ ?+? des /o2i6iers. Tans 2a /2u/ar+ des 6as o[ 2es 'io2s on+
+or+ur? 2ors de sa garde D 'ue. 8/rKs 2ui a'oir a++a6.? ?+? d?62ar?s= 2es 'i6+imes ?+aien+ des Leunes "22es
2es Gras dans 2e dos= 2a /o2i6e 27aurai+ -ra//? D 6ou/ mineures. Qn rKg2e g?n?ra2e= 2es 'io2eurs n7on+ ?+? ni
de ma+ra>ue e+ 2ui aurai+ in!ig? des GrO2ures. Ce2on /oursui'is ni san6+ionn?s /ar 2es au+ori+?s e+ 2e +aux
des oGser'a+eurs 6.arg?s de 'ei22er au res/e6+ des de /oursui+es /our 'io2en6es sexue22es aJan+ d?GouI
droi+s .umains= ses Gras e+ son 6ou gardaien+ des 6.? sur des 6ondamna+ions es+ res+? +rKs Gas. reI
6i6a+ri6es de 6es 'io2en6es. dou+an+ sou'en+ d7V+re mon+r?es du doig+= 2a /2u/ar+
!"!e 18 Lan'ier= un .omme de UJanZaI!a6 M/roI des 'i6+imes gardaien+ 2e si2en6e. Tes 'i6+imes de
'in6e de naPamGaN a ?+? arrV+?. Turan+ sa garde D 'io2 e+ 2eurs -ami22es on+ eu re6ours au sJs+Kme +raI
'ue= i2 a ?+? /ass? D +aGa6 /ar 2e 6.e- de 2a /o2i6e di+ionne2 e+ in-orme2 de r?so2u+ion des 6on!i+s= >ui
e+ >ua+re de ses .ommes. 8/rKs a'oir ?+? 6ondamI /r?'oi+ sou'en+ de n?go6ier a'e6 27agresseur ou ses
n? D /aJer une amende= i2 a ?+? remis en 2iGer+? 2e /ro6.es e+ d7a66e/+er une somme d7argen+ en d?I
Lour mVme. 8u6une en>uV+e n7a ?+? di2igen+?e e+ 2es dommagemen+.
au+eurs des 'io2en6es n7on+ /as ?+? +radui+s en Lus+i6e. !e 19 Lan'ier= une -emme og?e a ?+? 'io2?e /ar
!"
8/rKs 6e++e in+er/e22a+ion= 2a 'i6+ime s7es+ /2ain+e de un indi'idu non iden+i"? /or+an+ un uni-orme mi2iI
dou2eurs au ni'eau des orei22es= de 273i2 droi+ e+ des +aire. !e 'io2eur a'ai+ au/ara'an+ ordonn? au mari de
/ieds. 27aider D +rans/or+er des 'i'res. !e mari aJan+ re-us?=
Qn -?'rier= 2e domi+? 6on+re 2a +or+ure zgU`{ a reI sa -emme s7es+ ex?6u+?e D sa /2a6e. !e so2da+= >ui
6ommand? au gou'ernemen+ de 6omGa++re 2e 62ima+ n7a /as ?+? iden+i"?= 27a 'io2?e sur 2e Gord de 2a rou+e.
d7im/uni+?= de ren-or6er 2es moJens de 27a//arei2 LuI !a 'i6+ime a reWu des soins m?di6aux 2e 2endemain=
di6iaire e+ de garan+ir son ind?/endan6e= e+ d7ins+auI mais n7a /as signa2? 27agression aux au+ori+?s.
rer des m?6anismes e-"6a6es /our sur'ei22er +ous 2es !e 17 no'emGre= une "22e++e de douZe ans a ?+?
!"
2ieux de d?+en+ion. 'io2?e /ar son 'oisin= un .omme mari?= /Kre de +rois
en-an+s. B2 a ?+? arrV+? e+ in6u2/?= a'an+ d7V+re remis
Exactions imputables à un groupe armé en 2iGer+? deux Lours /2us +ard. Tes d?-enseurs 2oI
Tans 2es /ro'in6es de juLumGuraIrura2= diGi+oPe 6aux des droi+s .umains on+ -orm? un re6ours de'an+
e+ juGanZa= des memGres des AU! se son+ 2i'r?s D 2e 6.e- de 2a /o2i6e a 6e dernier a ordonn? une nouI
/2usieurs re/rises D des a6+es de 'io2en6e sur des 'e22e arres+a+ion= mais 27agresseur demeurai+ in+rouI
6i'i2s. B2s se son+ rendus 6ou/aG2es de 'o2= d7ex+orI 'aG2e D 2a "n de 27ann?e.
sion e+ d7en2K'emen+s 6on+re ranWon e+ on+ 'io2? des
-emmes e+ des Leunes "22es. T7a/rKs des oGser'aI Système judiciaire
+eurs des droi+s .umains= i2s on+ re6ru+? des en-an+s 8u jurundi= 2e sJs+Kme de main+ien de 27ordre e+ 27a/I
/our 6omGa++re dans 2eurs rangs. /arei2 Ludi6iaire -on6+ionnaien+ ma2 e+ des r?-ormes

!mnesty International / 0apport 2004 629


s7im/osaien+ d7urgen6e. !e sJs+Kme Ludi6iaire manI /?ni+en+iaires= 2es d?+enus n7aJan+ /as en6ore ?+? LuI
>uai+ de ressour6es .umaines= "nan6iKres e+ ma+?I g?s re/r?sen+aien+ en+re 65 e+ 70 /. 6en+ de 2a /o/uI
rie22es. !a -orma+ion des res/onsaG2es de 27a//2i6aI 2a+ion 6ar6?ra2e. 52us de 400 en-an+s og?s de +reiZe D
+ion des 2ois e+ du /ersonne2 Ludi6iaire ?+ai+ insu-"I dixI.ui+ ans ?+aien+ main+enus en d?+en+ion= sou'en+
san+e e+ 2e /roG2Kme de 2a 6orru/+ion suGsis+ai+. !e dans 2a mVme 6e22u2e >ue des adu2+es.
man>ue de 6on"an6e dans 2e sJs+Kme s7es+ +radui+ !"!a /rison de n/imGa= D juLumGura= ?+ai+ un des
/ar de nomGreux in6iden+s au 6ours des>ue2s des 6en+res de d?+en+ion 2es /2us sur/eu/2?s du jurundi.
/ersonnes on+ ?+? 'io2emmen+ /rises D /ar+ie= 'oire Qn no'emGre= on J a d?nomGr? 2 289 d?+enus /our une
+u?es= /ar une -ou2e aJan+ 'ou2u -aire Lus+i6e e22eI 6a/a6i+? de seu2emen+ 800 /2a6es. den+ >uaran+eI6in>
mVme. d7en+re eux ?+aien+ des mineurs in6ar6?r?s a'e6 des
!e 21 -?'rier= six /o2i6iers son+ arri'?s D UPenga
!" adu2+es= e+ seu2emen+ 19 /. 6en+ de 6es mineurs a'aien+
jusoro= dans 2a 6ommune de ]anJos.a. B2s ?+aien+ ?+? Lug?s e+ 6ondamn?s. !a /rison ne dis/osai+ d7au6un
B +ous arm?s mais seu2emen+ deux d7en+re eux /orI /ra+i6ien a/+e D dis/enser des soins m?di6aux.
+aien+ un uni-orme. `ne s?rie de 'o2s D main arm?e !e /roG2Kme de 2a sur/o/u2a+ion se /osai+ ?ga2emen+
aJan+ eu 2ieu /eu de +em/s au/ara'an+= 2es ri'erains dans 2es 6e22u2es des /os+es de /o2i6e. Tans 2es 2o6aux
on+ 6ru >u7i2 s7agissai+ de 'o2eurs e+ 2es on+ a++a>u?s. de 2a /o2i6e de ]aJanZa= /ar exem/2e= 76 /ersonnes
_ua+re /o2i6iers on+ r?ussi D s7en-uir= mais deux on+ auraien+ ?+? en-erm?es dans une 6e22u2e de 13 mK+res
?+? ra++ra/?s e+ Ga++us D mor+. 6arr?s. Qn Luin= 58 sus/e6+s ?+aien+ in6ar6?r?s dans
!e 24 no'emGre= un /o2i6ier a ?+? +u? /ar des .aI
!" une 6e22u2e du /os+e de ]irundo /r?'ue /our 40 /erI
Gi+an+s de UJamurenZa= dans 2a /ro'in6e de UgoZi. sonnes. B2 J a'ai+ aussi des en-an+s : un mineur ?+ai+
B2 a'ai+ semG2eI+Ii2 'o2? un 6ommerWan+ e+ agress? 2e d?+enu a'e6 71 .ommes.
6ousin de 6e dernier. B2 a'ai+ ?ga2emen+ insu2+? un !"!ors d7une 'isi+e au Gureau du /ro6ureur D
.omme 'enu s7in+er/oser= a'an+ de +irer sur 2ui. ]irundo= en Luin= une organisa+ion 2o6a2e de d?-enI
Ce2on 6er+aines sour6es= des d?6isions Ludi6iaires se des droi+s .umains a signa2? >ue 2es +oi2e++es des
on+ ?+? in!uen6?es /ar 2e gou'ernemen+. 6e22u2es a'aien+ d?Gord?. !es oGser'a+eurs des droi+s
!es au+eurs du massa6re de nuJinga= au 6ours
!" .umains n7a'aien+ /as /u en+rer 6ar 2e so2 des 6e22u2es
du>ue2 au moins 16 /ersonnes sou/Wonn?es d7a'oir e+ du 6ou2oir ?+ai+ 6ou'er+ d7ex6r?men+s.
des 2iens a'e6 2es AU! auraien+ ?+? sommairemen+
ex?6u+?es /ar des mi2i+aires en Lui22e+ e+ aoO+ 2006= Justice de transition
?+aien+ +ouLours re6.er6.?s. `ne 6ommission LudiI !es a6+es de g?no6ide= 2es 6rimes de guerre e+ 2es 6riI
6iaire a ?+? mise en /2a6e /our assis+er 2e /ro6ureur mes 6on+re 27.umani+? 6ommis duran+ 2e 6on!i+ son+
6.arg? de 27a--aire. Tes mi2i+aires 6omme des 6i'i2s res+?s im/unis. !e /roLe+ de mise en /2a6e d7une 6omI
?+aien+ sou/Wonn?s d7a'oir /ar+i6i/? aux meur+res= mission de '?ri+? e+ de r?6on6i2ia+ion e+ d7un +riGuna2
J 6om/ris des o-"6iers de .au+ rang. !e /ro6ureur a s/?6ia2 6.arg? d7en>uV+er sur 6es 6rimes e+ d7en LuI
+ou+e-ois d?62ar? >u7au6un 6i'i2 ne serai+ /oursui'i e+ ger 2es au+eurs ne s7es+ /as 6on6r?+is?. TKs 2e d?Gu+=
a +ransmis 2e dossier au /ar>ue+ mi2i+aire. 2es deux /ar+ies n7on+ /as r?ussi D s7en+endre sur 2es
>ues+ions re2a+i'es D 27amnis+ie e+ aux ra//or+s en+re
Conditions de détention 2a 6ommission de 2a '?ri+? e+ 2e +riGuna2 s/?6ia2= ni sur
!es /risons ?+aien+ sur/eu/2?es e+ 27.JgiKne J ?+ai+ 27ind?/endan6e de 27organe 6.arg? des /oursui+es.
d?/2oraG2e. !es d?+enus ne G?n?"6iaien+ /as des Qn mai= 2e /r?siden+ a 6on"rm? >ue 27amnis+ie ne
+rai+emen+s e+ des soins re>uis /ar 2eur ?+a+= en /arI 6on6ernerai+ /as 2es 6rimes de guerre= 2e g?no6ide= 2es
+i6u2ier 2es /ersonnes a++ein+es du sida ou s?ro/osiI 6rimes 6on+re 27.umani+? e+ au+res 'io2a+ions gra'es des
+i'es au uBm. !es regis+res /?ni+en+iaires n7?+aien+ /as droi+s .umains. !es deux /ar+ies on+ 6on'enu de 2anI
+enus 6orre6+emen+. 6er des 6onsu2+a+ions na+iona2es sur 2a mise en /2a6e
e 2a "n du mois de no'emGre= /2us de 8 000 /ersonI des deux m?6anismes e+ sur 27ins+aura+ion d7un 6omi+?
nes ?+aien+ in6ar6?r?es e+ 2a maLori+? d7en+re e22es dire6+eur r?unissan+ des memGres du gou'ernemen+=
ne mangeaien+ /as D 2eur -aim. T7a/rKs 2es organisaI des Ua+ions unies e+ de 2a so6i?+? 6i'i2e Gurundaise.
+ions de d?-ense des droi+s .umains e+ 2es au+ori+?s !e 2 no'emGre= 2e gou'ernemen+ a sign? un a66ord

6M0 !mnesty International / 0apport 2004


o-"6ie2 mar>uan+ 2e d?Gu+ de six mois de 6onsu2+a+ions.
de22esI6i on+ ?+? sa2u?es 6omme un /remier /as d?6iI
si- 'ers 27?+aG2issemen+ d7une Lus+i6e de +ransi+ion au
CAMBODGE
jurundi. Royaume du Cambodge
789: D9 <’>?!? : Dorodom Oihamoni
Retours de réfugiés 789: D@ AB@C90D9E9D? : 8un Oen
8u +o+a2= 38 087 jurundais r?-ugi?s D 27?+ranger son+ P9ID9 D9 EB0? : abolie
re'enus dans 2eur /aJs en+re Lan'ier e+ no'emGre. PBP@<!?IBD : 6P,^ millions
T7a'ri2 2002 D no'emGre 2007= 2e mau+IdommissaI 9OP>0!D79 D9 CI9 : ]4 ans
ria+ des Ua+ions unies /our 2es r?-ugi?s MmdrN a /roI EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6M0 T 620 V
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 7M,^ Y
6?d? au ra/a+riemen+ de /2us de 374 700 jurundais
>ui s7?+aien+ r?-ugi?s en tanZanie 'oisine. _ue2>ue
9 000 -ami22es Gurundaises on+ ?+? ex/u2s?es de Les spoliations et les litiges fonciers se sont multi-
tanZanie sur 27ensemG2e de 27ann?e. pliés. Selon les informations disponibles, quelque
150 000 Cambodgiens étaient menacés de perdre
C
Liberté d’expression leur logement en raison de ce phénomène. Des
e main+es re/rises= des Lourna2is+es on+ ?+? mena6?s habitants de quartiers ou de villages pauvres ont
d7V+re arrV+?s uni>uemen+ /our a'oir exer6? 2eur /roI cette année encore été victimes d’expulsions
-ession. et les recours légaux auxquels ils avaient accès
!"8rrV+?s en no'emGre 2006 e+ in6u2/?s de mena6es étaient très limités. Le Parti du peuple cambod-
D 2a sOre+? na+iona2e= Cerge UiGiZi e+ Tomi+i2e ]iram'u= gien (PPC) a poursuivi sa stratégie de consolida-
res/e6+i'emen+ r?da6+eur e+ Lourna2is+e D 2a radio /uI tion du pouvoir, maintenant un contrôle étroit sur
G2i>ue a-ri6aine= on+ ?+? a6>ui++?s 2e 4 Lan'ier 2007. l’appareil judiciaire, qui continuait, globalement,
!e minis+Kre /uG2i6 a -ai+ a//e2 de 27a6>ui++emen+ e+ de souffrir de graves carences. Les Chambres
2es deux Lourna2is+es on+ ?+? 6i+?s +rois -ois D 6om/aI extraordinaires au sein des tribunaux cambod-
raY+re en 2007. e 6.a>ue -ois= 2a da+e de 6om/aru+ion giens (CETC, destinées à juger les crimes des
de'an+ 2es +riGunaux a ?+? re/or+?e. Khmers rouges) ont enfin commencé à fonction-
Tes a6+es de .ar6K2emen+ e+ d7in+imida+ion de LournaI ner, avec un retard considérable. Cinq arresta-
2is+es= J 6om/ris des agressions /.Jsi>ues= on+ ?ga2eI tions ont été réalisées et une première audience
men+ ?+? signa2?s. a eu lieu.
!"Qn o6+oGre= a/rKs s7V+re in+er/os? dans 27arres+a+ion
a//aremmen+ inLus+i"?e de deux Leunes "22es= k?rard Contexte
UZo.aGona a semG2eI+Ii2 ?+? Gru+a2is? /ar .ui+ /o2iI !e 55d d?+enai+ /2us de 98 /. 6en+ des siKges de
6iers. !es agen+s >ui 27on+ +aGass? 27auraien+ +rai+? de 6.e-s de 6ommune D 27issue des ?2e6+ions muniI
/ chien de journaliste 4. 6i/a2es du mois d7a'ri2. !ors du s6ru+in= >ui s7es+=
/our 27essen+ie2= d?rou2? dans 2e 6a2me= 2a -ormaI
Visites d’Amnesty International +ion au /ou'oir a rem/or+? /2us de 70 /. 6en+ de
`ne d?2?ga+ion d78mnes+J Bn+erna+iona2 s7es+ rendue 2a +o+a2i+? des siKges en 2i6e= +andis >ue 2a /rinI
au jurundi en o6+oGre. 6i/a2e -or6e d7o//osi+ion= 2e 5ar+i de Cam rainsJ=
s7en adLugeai+ 23=4 /. 6en+. 8--aiG2i /ar une s6isI
Autres documents d’Amnesty International sion in+erne e+ /ar 2a 6ondamna+ion D dixI.ui+ mois
# purundi. Menaces d’arrestation arbitraire et de d7em/risonnemen+ /our / abus de con!ance 4 de
détention illégale P Craintes d’emprisonnement pour des
son an6ien dirigean+= auLourd7.ui en exi2= 2e /rin6e
raisons d’opinion P garcèlement P Intimidation. Yabriel
Sufyiri M8Ar 16/001/2007N. Uorodom ranaridd.= 2e Aron+ uni na+iona2 /our un
# purundi. Aucune protection contre le viol en temps de damGodge ind?/endan+= neu+re= /a6i">ue e+ 6ooI
guerre comme en temps de paix M8Ar 16/002/2007N. /?ra+i- MA`UdBU5QdN= a22i? du 55d au sein de 2a
# purundi. Aucune protection contre le viol en temps de 6oa2i+ion gou'ernemen+a2e= s7es+ e--ondr?= a'e6
guerre comme en temps de paix M8Ar 16/004/2007N.
seu2emen+ 2=4 /. 6en+ des siKges.

!mnesty International / 0apport 2004 6M6


Système judiciaire ?ga2emen+ a//e2? / frère numéro deux 4. des 6in>
!e donsei2 su/rVme de 2a magis+ra+ure a ado/+? 2e /ersonnes ?+aien+ +ou+es in6u2/?es de 6rimes 6on+re
5 -?'rier 2e dode d7?+.i>ue D 27in+en+ion des Luges. `n 27.umani+?= e+ +rois d7en+re e22es en ou+re de 6rimes
nou'eau dode de /ro6?dure /?na2e a ?+? /romu2gu? de guerre. `ne /remiKre audien6e s7es+ +enue en
en aoO+= un mois en'iron a/rKs 27en+r?e en 'igueur du no'emGre de'an+ 2a 6.amGre /r?2iminaire. !es /roI
nou'eau dode de /ro6?dure 6i'i2e. tou+e-ois= ni 2a 2oi 6Ks de'raien+ d?Gu+er en 2008.
de 2u++e 6on+re 2a 6orru/+ion= 6onsid?r?e 6omme une
/riori+? /ar 2a 6ommunau+? des dona+eurs in+erna+ioI Homicides
naux= ni 2e nou'eau dode /?na2 n7a'aien+ ?+? ado/+?s mJ uu+.J= se6r?+aire du CJndi6a+ 2iGre des +ra'ai22eurs
D 2a "n de 27ann?e. dans 27usine o[ i2 ?+ai+ em/2oJ?= a ?+? +u? /ar Ga22e 2e
!a /r?siden+e de 2a dour d7a//e2 a ?+? d?mise de ses 24 -?'rier. B2 s7agissai+ du +roisiKme res/onsaG2e de
-on6+ions= une en>uV+e du minis+Kre de 27Bn+?rieur 6e++e organisa+ion +u? de/uis 2004.
aJan+ ?+aG2i >u7e22e a'ai+ a66e/+? une somme ?>ui'aI
2an+ D un /eu /2us de 20 000 euros en ?6.ange de 2a Expulsions
C 2iG?ra+ion de deux .ommes 6ondamn?s /our des -ai+s 5endan+ 27ann?e 2007= des mi22iers de /ersonnes
de +ra"6. Q22e a ?+? rem/2a6?e /ar you jun2eng= 27un on+ ?+? ex/u2s?es de 6.eZ e22es dans 2e 6adre de /roI
des Luges d7ins+ru6+ion des dQtd. !e re/r?sen+an+ Le+s immoGi2iers ou de s/o2ia+ions e+ on+ /erdu 2eurs
s/?6ia2 des Ua+ions unies sur 2a si+ua+ion des droi+s +erres= 2eurs maisons e+ 2eurs moJens de suGsisI
de 27.omme au damGodge e+ 2e ra//or+eur s/?6ia2 +an6e. !es /ou'oirs /uG2i6s n7on+ /as res/e6+? dans
6.arg? de 2a >ues+ion de 27ind?/endan6e des Luges e+ 6es a--aires 2es oG2iga+ions >ui ?+aien+ 2es 2eurs= au
des a'o6a+s on+ +ous deux d?non6? 2a maniKre don+ regard de 2a 2?gis2a+ion in+erna+iona2e= de garan+ir
6e++e nomina+ion a'ai+ ?+? -ai+e= es+iman+ >u7e22e 2e droi+ de 6.a6un D un 2ogemen+ d?6en+ e+ d7em/VI
?+ai+ 6on+raire D 2a dons+i+u+ion. 6.er >ue des /ersonnes ne soien+ ex/u2s?es.
!e sJs+Kme Ludi6iaire res+ai+ d?-a'oraG2e aux /au'res gn es+imai+ D en'iron 150 000 2e nomGre de damI
e+ aux /ersonnes margina2is?es. Tes 6as d7a++ein+e Godgiens mena6?s d7ex/u2sion. 5armi eux "guraien+
au /rin6i/e de 2a /r?som/+ion d7inno6en6e= de 6orI /2us de 20 000 /ersonnes .aGi+an+ 2es ri'es du
ru/+ion e+ de nonIres/e6+ gra'e de 2a 2oi ainsi >ue 2a6 joeung ]aP= D 5.nom 5en.. !es .aGi+an+s des
des signes +?moignan+ d7un man>ue d7ind?/endan6e Gords de 6e 2a6 on+ en e--e+ ?+? in-orm?s en -?'rier
son+ a//arus 2ors de /ro6Ks. !es +ra'aux de sui'i meI >ue 2es +erres >u7i2s o66u/aien+ a'aien+ ?+? 2ou?es
n?s /ar 2e den+re /our 2e d?'e2o//emen+ so6ia2 dans D un /romo+eur /ar 2a muni6i/a2i+?= a'e6 un Gai2 de
2es +riGunaux on+ mon+r? >ue 2es v a'eux w sous 2a >ua+reI'ing+IdixIneu- ans= sans >ue 2es /ersonnes
6on+rain+e M6ou/s= mena6es= e+6.N ?+aien+ +ouLours 6on6ern?es aien+ ?+? 6onsu2+?es au /r?a2aG2e.
aussi -r?>uen+s. !es .aGi+an+s de /2usieurs >uar+iers de 2a 6a/iI
!"re6onnus 6ou/aG2es= en 2004= du meur+re du diI +a2e on+ ?+? ex/u2s?s e+ r?ins+a22?s sur des si+es
rigean+ sJndi6a2is+e d.ea ui6.ea= D 27issue d7un /ro6Ks d?/our'us des in-ras+ru6+ures 2es /2us ?2?men+aiI
6on+raire D +ou+es 2es normes d7?>ui+?= jorn Camnang res= no+ammen+ sans eau= sans ?2e6+ri6i+? e+ sans
e+ CoP Cam geun on+ 'u 2eur 6ondamna+ion D 'ing+ assainissemen+. 5our nomGre de 6es /ersonnes= 2e
ans d7em/risonnemen+ 6on"rm?e en a'ri2= a2ors d?/2a6emen+ 'ers 6es nou'eaux 2ieux d7.aGi+a+ion=
mVme >ue 2e /ro6ureur demandai+ 27ou'er+ure d7une ?2oign?s de 2eur an6ien 2ieu de r?siden6e e+ de 2a
nou'e22e en>uV+e sur 6e++e a--aire. 'i22e= s7es+ +radui+ /ar 2a /er+e de 2eurs moJens de
!es dQtd on+ 6ommen6? D +ra'ai22er en Luin 2007. suGsis+an6e.
!eurs rKg2es de -on6+ionnemen+ in+ernes a'aien+ !"!e 'i22age de d.ong d.ruoJ= si+u? D 2a /?ri/.?rie
en"n ?+? ado/+?es= me++an+ ainsi "n au d?sa66ord de 5.nom 5en.= a ?+? en+iKremen+ ras? /ar 2es -or6es
>ui o//osai+ 2es Luges 6amGodgiens e+ ?+rangers e+ de s?6uri+? 2ors d7une o/?ra+ion men?e 2e 2 no'emGre
/erme++an+ 2a mise en rou+e des /ro6?dures d7insI a'an+ 27auGe. !es 132 -ami22es >ui 27o66u/aien+= e+
+ru6+ion e+ des /ro6Ks. din> sus/e6+s ?+aien+ D 2a >ui 'i'aien+ essen+ie22emen+ de 2a /V6.e= on+ ?+?
dis/osi+ion des dQtd D 2a "n de 27ann?e= don+ 27anI r?ins+a22?es de -or6e D >ue2>ue 'ing+I6in> Pi2omK+res
6ien 6.e- de 27i+a+= ].ieu Cam/.an= e+ Uuon d.ea= D 27in+?rieur des +erres.

6M2 !mnesty International / 0apport 2004


Défenseurs des droits humains gou'ernemen+aux e+ mi2i+aires seraien+ im/2i>u?s dans
Tes 6en+aines de /ersonnes on+ mani-es+? /our +en+er des a6+i'i+?s i22?ga2es gra'es 2i?es D des o/?ra+ions
de 6onser'er 2eurs +erres e+ 2eurs maisons. 52usieurs i22i6i+es d7ex/2oi+a+ion -ores+iKre. de ra//or+ a ?+?
rassemG2emen+s non 'io2en+s on+ ?+? dis/ers?s /ar 6ensur? /ar 2es au+ori+?s e+ 2a /resse dans son
des agen+s de 2a -or6e /uG2i>ue= no+ammen+ D 5.nom ensemG2e aurai+ ?+? -ermemen+ in'i+?e D ne /as
5en.= ]o. ]ong= ra+anaPiri e+ jan+eaJ nean6.eJ. re/rendre 2es in-orma+ions >u7i2 6on+enai+. Tes memI
`n 6er+ain nomGre de mi2i+an+s en 2u++e /our 2a Gres de k2oGa2 pi+ness on+ -ai+ 27oGLe+ de mena6es
re6onnaissan6e des droi+s D 2a +erre on+ ?+? em/riI e+ deux Lourna2is+es >ui a'aien+ en>uV+? sur 6e++e
sonn?s en raison de 2eurs a6+i'i+?s= sou'en+ /our a--aire on+ dO -uir D 27?+ranger.
a'oir= se2on 2es au+ori+?s= d?+rui+ des Giens /ri'?s insI
+a22?s sur des +errains 6on+es+?s don+ i2s es+imaien+ Réfugiés et demandeurs d’asile
V+re 2es /ro/ri?+aires 2?gi+imes. T7au+res /ersonnes= !e moine Goudd.is+e tim CaP.orn a dis/aru en Luin=
no+ammen+ des a'o6a+s >ui 2eur a//or+aien+ un souI a/rKs a'oir ?+? re2e'? de sa 6.arge /ar 2e /a+riar6.e
+ien Luridi>ue= on+ ?+? in6u2/?es d7in6i+a+ion D 6omI su/rVme des Goudd.is+es /our a'oir= se2on 6e derI
me++re des d?2i+s en raison de 2eur a6+ion en -a'eur nier= /or+? a++ein+e aux re2a+ions en+re 2e damGodge
C
des droi+s .umains. e+ 2e uiV+IUam. res/onsaG2e d7un monas+Kre de 2a
!"!e 20 a'ri2= 2es -or6es de s?6uri+? on+ ex/u2s? /ro'in6e de taPeo e+ memGre de 2a minori+? P.mKre
/2us d7une 6en+aine de -ami22es de ni++a/.ea/ 4= Prom >ui 'i+ dans 2e sud du uiV+IUam= tim CaP.orn
un 'i22age >ui -ai+ /ar+ie de Ci.anouP'i22e. r?sidai+ au damGodge de/uis 1979 e+ d?+enai+ 2a
Q22es on+ in6endi? 80 maisons e+ en on+ d?+rui+ douG2e na+iona2i+?. B2 a'ai+ a66uei22i e+ nourri des
20 au+res. treiZe .ommes on+ ?+? arrV+?s e+ Lug?s moines Goudd.is+es P.mers Proms >ui a'aien+ -ui 2e
en Lui22e+ /our 2e rH2e >u7i2s auraien+ Lou? uiV+IUam. B2 aurai+ ?+? en2e'? e+ ex/u2s? /ar 2es au+oI
dans 6es 'io2en6es. Ueu- d7en+re eux on+ ?+? ri+?s 6amGodgiennes= >ui auraien+ agi en 'io2a+ion
re6onnus 6ou/aG2es e+ 6ondamn?s D des /eines des oG2iga+ions >ui son+ 2es 2eurs aux +ermes du droi+
d7em/risonnemen+ 2?gKres= Gien >ue 27a66usa+ion in+erna+iona2 M'oir Viêt-NamN.
n7ai+ /rodui+ au6un ?2?men+ sus6e/+iG2e d7?+aI T7au+res /ersonnes de na+iona2i+? 'ie+namienne on+
G2ir un 2ien en+re eux e+ 2es -ai+s don+ i2s ?+aien+ ?+? ren'oJ?es du damGodge. d7es+ no+ammen+ 2e
a66us?s. Tans 27a++en+e du Lugemen+ en a//e2= 6as de !e tri tue= un mi2i+an+ -a'oraG2e D 27ins+auraI
demand? /ar 27a66usa+ion= 6es /ersonnes n7on+ /as +ion de 2a d?mo6ra+ie >ui demandai+ 27asi2e. B2 a disI
?+? remises en 2iGer+? mVme a/rKs a'oir /urg? 2a /aru au mois de mai. gn a a//ris >ua+re mois /2us
/eine D 2a>ue22e e22es a'aien+ ?+? 6ondamn?es +ard >u7i2 se +rou'ai+ en d?+en+ion au uiV+IUam= o[
en /remiKre ins+an6e. Q22es se +rou'aien+ de -ai+ en i2 ?+ai+ sous 2e 6ou/ d7une in6u2/a+ion.
d?+en+ion arGi+raire D 2a "n de 27ann?e. 52us de 200 ressor+issan+s 'ie+namiens a//ar+eI
!"!e 21 Luin= une /2ain+e a ?+? d?/os?e au nan+ aux minori+?s 6o22e6+i'emen+ d?sign?es sous
/?na2 6on+re 10 a'o6a+s d?-enseurs des droi+s 2e nom de non+agnards on+ -ran6.i 2a -ron+iKre=
.umains= 6o22aGora+eurs de deux gUk de /reI de/uis 2es .au+s /2a+eaux du 6en+re du uiV+IUam=
mier /2an= >ui a//or+aien+ une aide Luridi>ue /our 6.er6.er re-uge dans 2e nordIes+ du damI
D un grou/e de /ersonnes de 27e+.nie indigKne Godge. draignan+ d7V+re arrV+?s e+ ren'oJ?s de
Lara^= dans 2e Gu+ de 2es aider D 6onser'er 2a /roI -or6e 6.eZ eux= o[ i2s ris>uaien+ d7V+re /ers?6u+?s=
/ri?+? 6o22e6+i'e de 2eurs +erres. !e /2aignan+ 6er+ains d7en+re eux se son+ 6a6.?s dans 2a -orV+=
aurai+ a6>uis 450 .e6+ares de +erres Lara^= en a'an+ de so22i6i+er 27asi2e dans 2e 6adre de 2a /ro6?I
6on+ra'en+ion a'e6 2a !oi de 2001 sur 2a /ro/ri?I dure /r?'ue /ar 2e mau+Idommissaria+ des Ua+ions
+? -on6iKre e+ 6on+re 2a 'o2on+? de 2a 6ommunau+? unies /our 2es r?-ugi?s MmdrN.
2o6a2e. e 2a "n de 27ann?e= 27in-orma+ion ou'erI
+e 6on+re 6es 10 a'o6a+s ?+ai+ en 6ours e+ 2e Autres documents d’Amnesty International
6on!i+ 6on6ernan+ 6es +erres n7?+ai+ /as r?g2?. # Extraordinary Chambers in the Courts of CambodiaF
!7gUk in+erna+iona2e k2oGa2 pi+ness a /uG2i? en Secommendations to address victims and Witnesses issues
Luin un ra//or+ se2on 2e>ue2 de .au+s res/onsaG2es in the Internal Sules effectively M8C8 23/001/2007N.

!mnesty International / 0apport 2004 6MM


# Cambodge. Il est temps de rétablir la justice dans 5armi eux "guraien+ d7an6iens dire6+eurs de 2a CoI
l’affaire Chea Vichea M8C8 23/004/2007N. 6i?+? immoGi2iKre du dameroun MCBdN e+ du Aonds
# Cambodge. Il faut mettre un terme aux expulsions
s/?6ia2 d7?>ui/emen+ e+ d7in+er'en+ion in+er6omI
forcées M8C8 23/008/2007N.
muna2e MAQBdgnN. !e dire6+eur g?n?ra2 du AQBdgn=
Qmmanue2 k?rard gndo Udong= 2e dire6+eur g?n?ra2

CAMEROUN
de 2a CBd= ki22esIroger je2inga= e+ 20 de 2eurs an6iens
6o22Kgues on+ ?+? d?62ar?s 6ou/aG2es de 6orru/+ion
e+ 6ondamn?s D des /eines 6om/rises en+re dix e+
République du Cameroun 6in>uan+e ans d7em/risonnemen+. !e /ro6Ks de /2uI
sieurs an6iens res/onsaG2es du 5or+ au+onome de
789: D9 <’>?!? : Paul Xiya
789: D@ AB@C90D9E9D? : 9phraJm Inoni Toua2a ?+ai+ +ouLours en 6ours D 2a "n de 27ann?e.
P9ID9 D9 EB0? : maintenue `ne /ersonne a ?+? +u?e e+ 22 au+res on+ ?+? en2eI
PBP@<!?IBD : 6^,9 millions '?es en Luin /ar des ma2-ai+eurs dans 2a /ro'in6e de
9OP>0!D79 D9 CI9 : P9,4 ans 27Qx+rVmeIUord. Qn ou+re= 10 r?-ugi?s 6en+ra-ri6ains
C EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 6^P T 6P4 V e+ six damerounais on+ ?+? en2e'?s dans 2a /ro'in6e de
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : ^7,9 Y 278damaoua e+ auraien+ ?+? emmen?s en r?/uG2i>ue
6en+ra-ri6aine. !es ra'isseurs auraien+ demand? des
Onze hommes accusés de pratiques homosexuelles ranWons= mais on ignorai+ D 2a "n de 27ann?e si 6es
ont été placés en détention. Plusieurs dizaines sommes a'aien+ ?+? 'ers?es.
de membres du Conseil national du Cameroun
méridional (SCNC) attendaient de comparaître en Conseil national du Cameroun méridional
justice pour leurs actions séparatistes. Deux jour- `ne >uaran+aine de memGres du CdUd on+ ?+? a//r?I
nalistes ont eu des démêlés avec le pouvoir pour .end?s 2e 20 Lan'ier a2ors >ue 2eur 'i6eI/r?siden+ naI
des faits liés à l’exercice de leur profession : l’un +iona2= U-or Uga2a U-or= s7a//rV+ai+ D +enir une 6on-?I
a été incarcéré, l’autre a été jugé et condamné. ren6e de /resse D jamenda. 52usieurs d7en+re eux=
Au moins 17 prisonniers ont été tués au cours don+ 2e 'i6eI/r?siden+= auraien+ ?+? G2ess?s au 6ours
d’une mutinerie. Plus de 26 000 personnes ve- de 2eur arres+a+ion. jien >ue 2a /2u/ar+ aien+ ?+? reI
nues de République centrafricaine vivaient dans 2o6.?s au Gou+ de >ue2>ues .eures= U-or Uga2a U-or
des camps de réfugiés dans l’est du Cameroun. e+ au moins 12 au+res /ersonnes on+ ?+? d?+enus
Cette année encore, les étudiants ont été pris pour sans Lugemen+ /endan+ /rKs de deux mois. e 2a "n de
cibles par des agents des forces de sécurité. 27ann?e= /rKs de 40 memGres du CdUd a++endaien+
de 6om/araY+re en Lus+i6e /our a'oir= en+re au+res=
Contexte /or+? des +eeIs.ir+s arGoran+ 2e sig2e du mou'emen+
52usieurs so2da+s 6amerounais Gas?s sur 2a /res>u7Y2e ou men? des a6+i'i+?s s?/ara+is+es. Qn d?6emGre=
de jaPassi on+ +rou'? 2a mor+ 2ors d7une a++a>ue 27a--aire des /ersonnes arrV+?es 2e 20 Lan'ier a ?+?
arm?e en no'emGre. T7a/rKs 6er+aines sour6es 2es 62ass?e sans sui+e= 27a66usa+ion aJan+ D /2usieurs
assai22an+s ?+aien+ des so2da+s nig?rians= +andis >ue re/rises omis de /r?sen+er des +?moins.
2es au+ori+?s on+ a-"rm? >u7i2 s7agissai+ d7insurg?s.
8u 2endemain de 6es ?'?nemen+s= 2e C?na+ nig?I Discrimination – détentions pour
rian a in+rodui+ une re>uV+e exigean+ 2a res+i+u+ion pratiques homosexuelles
au Uig?ria de 2a sou'eraine+? sur 2a /res>u7Y2e de Qn Lui22e+= six .ommes a66us?s de /ra+i>ues .omoI
jaPassi. sexue22es on+ ?+? arrV+?s D Toua2a. Qn aoO+= deux
!e /ar+i au /ou'oir= 2e rassemG2emen+ d?mo6ra+i>ue au+res .ommes ?+aien+ in+er/e22?s D Toua2a e+ +rois
du /eu/2e 6amerounais= a rem/or+? 2es ?2e6+ions 2?gisI D yaound? /our 2a mVme in-ra6+ion. des 11 .ommes
2a+i'es e+ 2o6a2es en Lui22e+= mais 2es /ar+is de 27o//osiI ?+aien+ +ouLours d?+enus D 2a "n de 27ann?e dans
+ion on+ sou+enu >ue 2es s6ru+ins on+ ?+? +ru>u?s. 27a++en+e de 2eur /ro6Ks.
!e /ro6Ks de /2us de 20 an6iens .au+s res/onsaG2es `n .omme >ui= d7a/rKs 2es in-orma+ions dis/oniI
d7en+re/rises /uG2i>ues s7es+ /oursui'i en 2007. G2es= a'ai+ /ass? /2us de deux ans en d?+en+ion sans

6MP !mnesty International / 0apport 2004


Lugemen+ /our a6+es d7.omosexua2i+?= a ?+? 2iG?r? en an+i?meu+es D jamenda 2e 15 o6+oGre. !es 6ou/s de
-?'rier. T7a/rKs 2a d?6ision rendue /ar 2e +riGuna2 de -eu on+ ?+? +ir?s au 6ours d7un mou'emen+ de grK'e
grande ins+an6e de yaound?= 27i+a+ n7a -ourni au6un ?2?I >ui a'ai+ ?+? 2an6? 2e 14 o6+oGre /our /ro+es+er 6on+re
men+ de /reu'e 6orres/ondan+ au 6.e- d7a66usa+ion. 2e .ar6K2emen+ /o2i6ier. e 2a 6onnaissan6e d78mnes+J
Bn+erna+iona2= 2es au+ori+?s n7on+ /ris au6une mesure
Liberté d’expression 6on+re 2es /o2i6iers im/2i>u?s dans 6e++e a--aire.
Qn Lan'ier= 2e Lourna2is+e e+ d?-enseur des droi+s
!"
.umains 5.i2i/ ULaru a ?+? /2a6? en garde D 'ue /enI Police et forces de sécurité
dan+ /2usieurs .eures D ]umGa. 8'an+ de 2e re2oI Dans les prisons
6.er= 2es /o2i6iers 2ui on+ di+ >u7i2 a'ai+ ?+? arrV+? 8u moins 17 /risonniers on+ ?+? +u?s en Lui22e+
/our a'oir /uG2i? des ar+i62es a66usan+ 2a /o2i6e de /ar des memGres des -or6es de s?6uri+? au 6ours
6.an+age e+ d7arres+a+ions arGi+raires. d7une o/?ra+ion 'isan+ D re/rendre des d?+enus >ui
Qn mars= 2e domi+? des droi+s de 27.omme zgU`{ s7?+aien+ ?'ad?s de 2a /rison de yoPo. !es ?'ad?s
a ?+aG2i >ue 2e gou'ernemen+ 6amerounais s7?+ai+ s7?+aien+ em/ar?s d7armes e+ de muni+ions.
aGs+enu au 6ours des ann?es /r?6?den+es de /ro+?I e 2a sui+e d7une grK'e des sur'ei22an+s de /rison 2anI
C
ger 6e+ .omme des mau'ais +rai+emen+s e+ des meI 6?e en d?6emGre 2006 /our /ro+es+er 6on+re 2e -aiG2e
sures d7in+imida+ion >ue 2ui in!igeaien+ 2es -or6es ni'eau des sa2aires e+ 2e 6ara6+Kre d?/2oraG2e des
de s?6uri+? en raison de ses a6+i'i+?s en -a'eur des 6ondi+ions de +ra'ai2= 125 gardiens on+ ?+? sus/enI
droi+s .umains. !e domi+? a ex.or+? 2e gou'erneI dus en Lan'ier. domme Geau6ou/ d7au+res gardiens=
men+ D /rendre des mesures 6on+re 2es au+eurs de i2s a'aien+ /ass? /2usieurs semaines en d?+en+ion.
6es agissemen+s e+ D a66order /2eine e+ en+iKre r?/aI
ra+ion D 5.i2i/ ULaru. Des étudiants tués
`n +riGuna2 de ]umGo= dans 2a /ro'in6e du UordI
!" !e 17 no'emGre= d.ar2es n'ogo= dixIse/+ ans= e+
!"
gues+= a d?62ar? 2e Lourna2is+e pirPsa Qri6 taJu 6ouI C.im/e 5oungou qoP= >uinZe ans= on+ ?+? aGa++us
/aG2e de di--ama+ion e+ 27a 6ondamn? en aoO+ en son /ar un agen+ de 2a s?6uri+? /uG2i>ue D 8GongInGang
aGsen6e D une /eine d7un an d7em/risonnemen+ asI a2ors >u7i2s mani-es+aien+ 6on+re 2a /?nurie /ro2onI
sor+ie d7une amende= /our a'oir /uG2i? des ar+i62es g?e d7?2e6+ri6i+? dans 2eur 2J6?e.
a66usan+ des -on6+ionnaires 2o6aux de 6orru/+ion. !e 9 no'emGre= Ugome UPse2e merGer+ a ?+? +u?
!"
`n a//e2 de sa d?62ara+ion de 6u2/aGi2i+? e+ de sa au 6ours d7une mani-es+a+ion organis?e /our /ro+esI
/eine ?+ai+ +ouLours en ins+an6e D 2a "n de 27ann?e. +er 6on+re 2a d?+en+ion de ses 6amarades= arrV+?s /ar
Qn no'emGre= >ua+re memGres de 2a denI
!" 2a /o2i6e de ]umGa 2e 7 no'emGre a2ors >u7i2s maniI
+ra2e sJndi6a2e du se6+eur /uG2i6 R don+ 2e /r?I -es+aien+ 6on+re 2a 6ou/ure de 27?2e6+ri6i+? dans 2eur
siden+= SeanInar6 jiPoPo= e+ 2a 'i6eI/r?siden+e= ?6o2e D ]umGa.
jrigi++e tamo= R on+ ?+? arrV+?s /ar des gendarI !es res/onsaG2es /r?sum?s de 2a mor+ d7B'o gGia
!"
mes 2ors d7une mani-es+a+ion /a6i">ue r?62aI UgemGa e+ de noma jenne+= aGa++us /ar 2a /o2i6e
man+ une augmen+a+ion des sa2aires des -on6I au 6ours d7une mani-es+a+ion /a6i">ue sur 2e 6amI
+ionnaires. B2s on+ ?+? re2o6.?s a/rKs dix .eures /us de 27uni'ersi+? de ju?a en no'emGre 2006=
de garde D 'ue D 2a gendarmerie d7QnJa= D yaound?= n7a'aien+ +ouLours /as ?+? +radui+s en Lus+i6e D 2a "n
au 6ours des>ue22es jrigi++e tamo e+ deux au+res de 27ann?e 2007.
/ersonnes on+ ?+? -ra//?es /ar 2es gendarmes.
!a mani-es+a+ion se d?rou2ai+ dans 2a 6a/i+a2e=
de'an+ 2e 5ar2emen+= a2ors >ue 2es d?/u+?s d?I
Ga++aien+ du Gudge+ de 27ann?e 2008. 8mnes+J
Bn+erna+iona2 n7a eu 6onnaissan6e d7au6une iniI
+ia+i'e /rise /ar 2es au+ori+?s D 27en6on+re des
gendarmes res/onsaG2es de 6es 'io2en6es.
_ua+re 6ondu6+eurs de mo+os +axis= 6ommun?I
!"
men+ a//e2?s bensikin= on+ ?+? aGa++us /ar 2a /o2i6e

!mnesty International / 0apport 2004 6M]


CANADA grande /ar+ie des re6ommanda+ions -ormu2?es dans
2e ra//or+ de 27en>uV+e men?e sur son 6as son+ resI
+?es sans sui+e. `n se6re+ ex6essi- a en+our? une
789: D9 <’>?!? : 9lisabeth II, représentée par Eicharlle fean en>uV+e en+re/rise sur 2e rH2e >u7auraien+ Lou? des
789: D@ AB@C90D9E9D? : Otephen 8arper -on6+ionnaires de 27i+a+ 6anadien dans 2e 6as de +rois
P9ID9 D9 EB0? : abolie ressor+issan+s 6anadiens R 8Gdu22a. 82ma2Pi= 8.med
PBP@<!?IBD : M2,9 millions Q2Inaa+i e+ nuaJJed Uureddin R >ui on+ ?+? +or+ur?s
9OP>0!D79 D9 CI9 : 40,M ans
a2ors >u7i2s ?+aien+ d?+enus D 27?+ranger.
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ^T^V
Qn -?'rier= 2a dour su/rVme du danada a s+a+u? sur 2e
sJs+Kme des a++es+a+ions de s?6uri+? re2a+i'es D 27imI
Des personnes sont mortes après que la police migra+ion u+i2is? /ar 2e gou'ernemen+ -?d?ra2 /our
eut utilisé des armes à décharge électrique. Les arrV+er e+ ex/u2ser des /ersonnes n?es D 27?+ranger e+
peuples autochtones étaient toujours en butte à sou/Wonn?es d7a6+i'i+?s +erroris+es. Q22e a Lug? >ue
la discrimination. La législation antiterroriste res- 6e sJs+Kme ?+ai+ 6on+raire D 2a d.ar+e 6anadienne
C tait un motif de préoccupation, tout comme le des droi+s e+ 2iGer+?s= 6ar i2 /erme++ai+ de dissimu2er
traitement des questions relatives aux réfugiés et de nomGreux ?2?men+s de /reu'e e+ em/V6.ai+ /ar
aux demandeurs d’asile. 6ons?>uen+ 2es in+?ress?s de /r?/arer e-"6a6emen+
2eur d?-ense. `n /roLe+ de 2oi /r?'oJan+ 2a mise en
Discrimination – droits des peuples /2a6e d7un r?gime d7a'o6a+s s/?6iaux n7a /as +enu
autochtones 6om/+e de 6e++e /r?o66u/a+ion.
!e 6om/+e rendu de 27en>uV+e sur 2a mor+ de Tud2eJ Qn -?'rier= /ar un 'o+e= 2e 5ar2emen+ a ex/rim? sa
keorge= +u? /ar 2a /o2i6e en 1995= a ?+? rendu /uG2i6 'o2on+? de 2aisser ex/irer 6er+aines dis/osi+ions
en mai a i2 a -ourni un s6.?ma dire6+eur /our une 6on+ro'ers?es de 2a !oi an+i+erroris+e. Qn o6+oGre= 2e
/ro+e6+ion ren-or6?e des droi+s des /eu/2es au+o6.I gou'ernemen+ a d?/os? un /roLe+ de 2oi >ui r?+aG2iI
+ones. !es 6on!i+s 2i?s aux droi+s D 2a +erre e+ aux rai+ 2es dis/osi+ions au+orisan+ 2es arres+a+ions D +i+re
ressour6es se son+ /oursui'is= e+ 2e gou'ernemen+ /r?'en+i- e+ 2es audien6es d7in'es+iga+ion. de /roLe+
n7a +ouLours /as /ris de mesures /our -aire en sor+e n7a'ai+ +ouLours /as ?+? ado/+? /ar 2e 5ar2emen+ D 2a
>u7i2s soien+ r?g2?s /rom/+emen+ e+ de maniKre imI "n de 27ann?e.
/ar+ia2e. !a si+ua+ion de 2a 6ommunau+? au+o6.+one Qn no'emGre= 2a dour -?d?ra2e a reLe+? une re>uV+e
de krassJ Uarross Mdans 2e nordIoues+ de 27gn+arioN du gou'ernemen+ 2ui demandan+ de re-user une a6I
e+ 2e sor+ /?niG2e endur? /ar 2a na+ion indienne 6ri +ion en Lus+i6e engag?e /ar 8mnes+J Bn+erna+iona2
du 2a6 !uGi6on Mnord de 2782Ger+aN en on+ ?+? 27i22usI e+ 278sso6ia+ion des 2iGer+?s 6i'i2es de 2a do2omGieI
+ra+ion. jri+anni>ue Mjdd!8N. !7a6+ion en >ues+ion a'ai+ ?+?
!e gou'ernemen+ a re-us? de se /en6.er sur 2e in+en+?e /our 6on+es+er 2a /ra+i>ue >ui 6onsis+ai+ D
man>ue d7?>ui+? don+ ?+aien+ 'i6+imes des orgaI reme++re aux au+ori+?s a-g.anes des /ersonnes -ai+es
nismes de /ro+e6+ion des en-an+s au+o6.+ones en /risonniKres sur 2e 6.am/ de Ga+ai22e en 8-g.anis+an=
ma+iKre de "nan6emen+. !e danada a 'o+? 6on+re a2ors >u7e22es ris>uaien+ -or+ d7V+re +or+ur?es.
27ado/+ion de 2a T?62ara+ion sur 2es droi+s des /euI !e gou'ernemen+ 6anadien a re-us? d7in+er'enir au
/2es au+o6.+ones zgU`{ en se/+emGre= en arguan+ nom d7gmar ].adr= une Leune .omme >ui a'ai+ ?+?
u2+?rieuremen+ >ue 2adi+e d?62ara+ion ne s7a//2iI arrV+? /ar 2es -or6es am?ri6aines en 8-g.anis+an D
>uai+ /as au danada. 27oge de >uinZe ans e+ >ui ?+ai+ d?+enu de/uis /2us
de 6in> ans D kuan+lnamo jaJ.
« Guerre contre le terrorisme »
Qn Lan'ier= na.er 8rar= un danadien >ui a'ai+ ?+? Violences contre les femmes
en'oJ? i22?ga2emen+ en CJrie /ar 2es au+ori+?s des !es au+ori+?s n7on+ /as ado/+? de s+ra+?gie na+iona2e
i+a+sI`nis en 2002= dans 2e 6adre d7une / restitu- /our 2u++er 6on+re 2a 'io2en6e e+ 2a dis6rimina+ion D
tion 4= a reWu des ex6uses o-"6ie22es e+ une indemI 27en6on+re des -emmes au+o6.+ones= ni /ris de meI
ni+? de 2a /ar+ du gou'ernemen+. Qn re'an6.e= une sures /our me++re en /ra+i>ue 2es re6ommanda+ions

6M^ !mnesty International / 0apport 2004


-ai+es i2 J a d?LD 2ong+em/s 6on6ernan+ 2es -emmes
in6ar6?r?es dans 2es /risons -?d?ra2es. Q22es on+
en6ore r?dui+ 2es -onds a66ord?s aux organisa+ions
CHILI
s7o66u/an+ de 2a d?-ense des -emmes= 6e >ui a oG2iI République du Chili
g? 6er+ains de 6es grou/es D ra2en+ir= 'oire 6esser= 789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : Eichelle Xachelet
2eurs a6+i'i+?s. P9ID9 D9 EB0? : abolie sau_ pour crimes ehceptionnels
PBP@<!?IBD : 6^,^ millions
Réfugiés et demandeurs d’asile 9OP>0!D79 D9 CI9 : 74,M ans
Qn no'emGre= 2a dour -?d?ra2e a d?62ar? >ue 27QnI EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 60 T 4 V
+en+e sur 2es +iers /aJs sOrs 6on62ue en+re 2e danada ?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 9],7 Y

e+ 2es i+a+sI`nis ?+ai+ 6on+raire D 2a d.ar+e 6anaI


dienne des droi+s e+ 2iGer+?s e+ au droi+ in+erna+iona2. Plusieurs responsables présumés des violations
!e gou'ernemen+ a in+erLe+? a//e2 de sa d?6ision. des droits humains commises sous la dictature
e 2a "n de 27ann?e= 2e 5ar2emen+ d?2iG?rai+ sur un militaire ont été traduits en justice. Cette année
/roLe+ de 2oi >ui exigerai+ du gou'ernemen+ >u7i2 encore, des communautés indigènes ont été vic-
C
me++e en a//2i6a+ion 2es dis/osi+ions re2a+i'es au times de pratiques discriminatoires répandues et
/ro6essus d7a//e2 des r?-ugi?s /r?'u /ar 2a !oi sur d’autres violations de leurs droits fondamentaux.
27immigra+ion e+ 2a /ro+e6+ion des r?-ugi?s M2001N.
Contexte
Forces de police et de sécurité Qn 2007= 2e /aJs a ?+? sou2e'? /ar une 'ague de
8u moins >ua+re /ersonnes son+ mor+es a/rKs >ue grK'es e+ de mani-es+a+ions= ex/ression de 2a 6o2Kre
des /o2i6iers euren+ -ai+ usage de /is+o2e+s taser g?n?ra2is?e /ro'o>u?e /ar 2es in?ga2i+?s ?6onomi>ues.
Marmes D d?6.arges ?2e6+ri>uesN. !a mor+ du 5o2oI !es d?Ga+s sur 2a n?6essi+? d7un sa2aire minimum
nais roGer+ TZiePansPi D 27a?ro/or+ in+erna+iona2 de se son+ in+ensi"?s. e Can+iago= des mi22iers de /erI
uan6ou'er= en o6+oGre= D 2a sui+e d7au moins deux sonnes son+ des6endues dans 2a rue e+ /2usieurs
d?6.arges= a sou2e'? de nomGreuses >ues+ions e+ mani-es+an+s e+ /o2i6iers on+ ?+? G2ess?s D 2a sui+e
d?62en6.? 27ou'er+ure d7une en>uV+e D 2a demande de 'io2en+s a--ron+emen+s. Tes 6en+aines de maniI
des au+ori+?s /ro'in6ia2es. -es+an+s on+ ?+? d?+enus /our de 6our+es /?riodes.

Peine de mort Impunité - justice pour les violations


Qn o6+oGre= 2e danada es+ re'enu sur sa /o2i+i>ue de passées
2ongue da+e= en d?62aran+ >u7i2 ne so22i6i+erai+ /2us 2a Tes mi2i+aires e+ d7an6iens agen+s des ser'i6es
gro6e /our 2es ressor+issan+s 6anadiens 6ondamn?s se6re+s on+ ?+? re6onnus 6ou/aG2es d7im/2i6a+ion
D mor+ dans un /aJs d?mo6ra+i>ue res/e6+an+ 27?+a+ dans des a--aires d7en2K'emen+s= de +or+ure e+ d7.oI
de droi+. mi6ides 6ommis sous 2e r?gime mi2i+aire d78ugus+o
5ino6.e+ M1973I1990N.
Autres documents d’Amnesty Qn o6+oGre= nanue2 don+reras= an6ien 6.e- des
!"
International ser'i6es se6re+s= e+ +rois au+res an6iens agen+s on+
# Afghanistan. Les pays membres de l’OTAN risquent ?+? 6ondamn?s D des /eines de dix D >uinZe ans
d’être complices d’actes de torture M8C8 11/015/2007N.
d7em/risonnemen+ /our 27en2K'emen+= en 1974= de
# CanadaF guman rights for all ` No exceptions
M8nr 20/001/2007N. Sorge T7gri'a2 jri6eŠo. de memGre du nou'emen+
# CanadaF Inappropriate and excessive use of tasers de 2a gau6.e r?'o2u+ionnaire MnBrN a'ai+ ?+? assasI
M8nr 20/002/2007N. sin? /ar 2a sui+e en raison de son a//ar+enan6e /o2iI
# Canada. Amnesty International renouvelle son appel +i>ue.
en faveur d’une suspension de l’usage de pistolets Taser
par la police après la mort d’un homme dans un aéroport
Qn no'emGre= 6e/endan+= 2a dour su/rVme a a6I
M8nr 20/004/2007N. >ui++? 2e 6o2one2 D 2a re+rai+e d2audio !e6aros de
2a dis/ari+ion -or6?e= en 1973= des dirigean+s /aJI
sans uida2 ri>ue2me e+ desario Co+o e+ de 27.omme

!mnesty International / 0apport 2004 6M7


d7a--aires ruG?n 86e'edo= en arguan+ du -ai+ >u7i2 J ainsi >ue des /ro6?dures Gureau6ra+i>ues e+ des m?I
a'ai+ /res6ri/+ion. !a dour a'ai+ au/ara'an+ d?62ar? +.odes /o2i6iKres inada/+?es 6on+inuaien+ D rendre
2es 6rimes 6on+re 27.umani+? e+ 2es 6rimes de guerre di-"6i2e +ou+e /oursui+e en Lus+i6e /our des a--aires
im/res6ri/+iG2es= 6on-orm?men+ au droi+ in+erna+ioI de 'io2en6es domes+i>ues ou de 'io2en6es sexue22es.
na2 6ou+umier. !a /r?siden+e= ni6.e22e ja6.e2e+= a /ro/os? une
Qn se/+emGre= i2 a ?+? /ro6?d? D 27ex+radi+ion d782I nou'e22e 2oi aux +ermes de 2a>ue22e 2e meur+re de
Ger+o AuLimori 'ers 2e 5?rou. !7an6ien 6.e- de 27i+a+ -emmes serai+ 6onsid?r? 6omme un 6rime s/?6i">ue
/?ru'ien de'ai+ r?/ondre d7a66usa+ions de 6orru/I dans 2e dode /?na2. de /roLe+ de 2oi ?+ai+ en 6ours de
+ion e+ de 'io2a+ions des droi+s .umains. dis6ussion au 5ar2emen+.

Discrimination – droits des populations Autres documents d’Amnesty International


indigènes # ChileF Fujimori Case ` the Supreme Court of iustice
must comply With obligations of international laW
Qn mars= 2e domi+? des droi+s de 27.omme zgU`{
contracted by Chile M8nr 22/006/2007N.
s7es+ in>ui?+? de 27u+i2isa+ion de 2a 2oi an+i+erroris+e # Chili. Les membres de la communauté mapuche
C 6on+re des na/u6.es aJan+ /ar+i6i/? D des a6+i'i+?s iuan Paillalef doivent être jugés équitablement
de re'endi6a+ion du droi+ D 2a +erre des /o/u2a+ions M8nr 22/009/2007N.
indigKnes.
Qn -?'rier= 2e domi+? des droi+s de 27en-an+ zgU`{

CHINE
a ex/rim? ses /r?o66u/a+ions 6on6ernan+ 2e nomGre
?2e'? d7en-an+s au+o6.+ones 'i6+imes de 2a /au're+?
e+ de dis6rimina+ion dans 27a66Ks D 27?du6a+ion e+
aux ser'i6es de san+?. !e domi+? a -ormu2? /2usieurs République populaire de Chine
re6ommanda+ions don+ 27ins6ri/+ion des droi+s des
789: D9 <’>?!? : 8u fintao
/eu/2es au+o6.+ones dans 2a dons+i+u+ion e+ 2a raI 789: D@ AB@C90D9E9D? : ken fiabao
+i"6a+ion de 2a don'en+ion n} 169 de 27grganisa+ion P9ID9 D9 EB0? : maintenue
in+erna+iona2e du +ra'ai2 MgBtN. PBP@<!?IBD : 6,MM6 milliard
!e 15 se/+emGre= 2a /o2i6e a -ai+ irru/+ion dans
!" 9OP>0!D79 D9 CI9 : 72,] ans
2a 6ommunau+? ma/u6.e de temu6ui6ui Mr?gion B•
de !a 8ura6an€aN e+ saisi des +V+es de G?+ai2. !ors>ue Un nombre croissant de militants des droits
2es 'i22ageois on+ demand? des ex/2i6a+ions= 2es /o2iI humains ont été emprisonnés, assignés à ré-
6iers auraien+ /ro-?r? des inLures D 6ara6+Kre ra6is+e. sidence, placés sous surveillance ou harcelés
T7a/rKs 6er+aines sour6es= i2s re6.er6.aien+ des aniI cette année. Les autorités ont poursuivi leur
maux 'o2?s. B2s on+ /ar 2a sui+e rendu 2es animaux politique de répression envers les minorités,
mais son+ re'enus dans 2a 6ommunau+? o[ i2s on+ en particulier les Tibétains, les Ouïghours et
ou'er+ 2e -eu= -aisan+ au moins un G2ess?. les Mongols. Les pratiquants du Fa Lun Gong
!"!e 18 Luin= +rois en-an+s de 2a 6ommunau+? étaient considérablement exposés au risque
ma/u6.e de ran>ui26o on+ ?+? in+errog?s= D 27?6o2e= d’être torturés ou de subir d’autres formes de
/ar des memGres de 2a Ti'ision de 2a /o2i6e Ludi6iaire mauvais traitements en détention. Des chré-
D /ro/os d7o66u/a+ions de +erres. `ne ordonnan6e tiens ont été persécutés pour avoir pratiqué
de /ro+e6+ion a ?+? demand?e en -a'eur des mineurs. leur foi en dehors des circuits officiels. Malgré
Tans 2a re>uV+e= i2 ?+ai+ sou2ign? >ue 2es en-an+s e+ le rétablissement de l’examen par la Cour po-
de nomGreux /aren+s ?+aien+ r?e22emen+ +erroris?s pulaire suprême des condamnations à mort, la
/ar 6es in+erroga+oires e+ >ue 2es /aren+s 6raignaien+ peine capitale restait entourée du plus grand
des re/r?sai22es 6on+re 2eurs en-an+s. secret et continuait d’être très fréquemment
utilisée. Les actes de torture sur des personnes
Violences contre les femmes détenues demeuraient très répandus. Des mil-
!es gUk 6.i2iennes on+ re6ens? au moins 60 meurI lions de gens n’avaient pas accès à la justice
+res de -emmes en 2007. !es 2imi+es de 2a 2?gis2a+ion et étaient forcées de passer par un système

6M4 !mnesty International / 0apport 2004


extrajudiciaire inefficace de dépôt de plaintes / rééducation par le travail 4 e+ d7au+res -ormes de
pour tenter d’obtenir réparation. Les femmes d?+en+ion adminis+ra+i'e. !es a'an6?es 2?gis2a+i'es
et les jeunes filles continuaient de souffrir en 'ue de 2a r?-orme de 2a / rééducation par le tra-
de la violence et de la discrimination. Les pré- vail 4 son+ res+?es G2o>u?es D 278ssemG2?e /o/uI
paratifs en vue des Jeux olympiques de 2aire na+iona2e. !a /o2i6e a eu re6ours D 6e r?gime
2008 à Pékin ont été accompagnés de mesures de d?+en+ion ainsi >u7D 2a / désintoxication obliga-
de répression contre des militants des droits toire 4, une au+re -orme de d?+en+ion adminis+raI
humains. La censure d’Internet et d’autres médias +i'e= /our / nettoyer 4 5?Pin D 27a//ro6.e des Seux
s’est intensifiée. o2Jm/i>ues.
5our 11 D 13 mi22ions de /ersonnes= se2on 6er+aiI
Peine de mort nes es+ima+ions= 2e seu2 moJen r?a2is+e d7oG+enir
i+an+ donn? >ue 2es s+a+is+i>ues re2a+i'es D 2a /eine Lus+i6e demeurai+ ex+raLudi6iaire e+ 6onsis+ai+ D d?I
de mor+ ?+aien+ +ouLours 6onsid?r?es 6omme un seI /oser une /2ain+e au/rKs des au+ori+?s 2o6a2es ou D
6re+ d7i+a+= i2 ?+ai+ di-"6i2e de '?ri"er si= 6omme 27a-I un ni'eau su/?rieur. !a maLori+? des a--aires +raiI
"rmaien+ 2es au+ori+?s= 2e r?+aG2issemen+ de 27examen +?es /ar 2e Giais de 6e sJs+Kme res+aien+ n?anmoins
C
des 6ondamna+ions /ar 2a dour /o/u2aire su/rVme non r?so2ues.
a'ai+ r?dui+ 2e nomGre d7ex?6u+ions. !es es+ima+ions
?+aG2ies /ar 8mnes+J Bn+erna+iona2 D /ar+ir des donI Torture et autres de mauvais traitements
n?es rendues /uG2i>ues -aisaien+ ?+a+ d7au moins !a +or+ure demeurai+ une /ra+i>ue 6ouran+e en d?I
470 ex?6u+ions e+ 1 860 6ondamna+ions D 2a /eine +en+ion.
6a/i+a2e en 2007= mais +ou+ /or+ai+ D 6roire >ue 6es T?-enseur des droi+s .umains originaire de 2a
!"
6.i--res ?+aien+ Gien en deWD de 2a r?a2i+?. /ro'in6e de mei2ongLiang= yang d.un2in a ?+? arrVI
Qn 'er+u d7une d?6ision rendue en Luin /ar 2a +? 2e 6 Lui22e+ /our / subversion de l’État 4. B2 a'ai+
dour /o/u2aire su/rVme= 2es in-ra6+ions /assiG2es sou+enu une a6+ion en Lus+i6e in+en+?e /ar /2us
de 2a /eine 6a/i+a2e de'aien+ V+re Lug?es en /reI de 40 000 6u2+i'a+eurs ex/ro/ri?s de 2eurs +erres
miKre ins+an6e dans 2e 6adre d7un /ro6Ks /uG2i6= sans 6om/ensa+ion. yang d.un2in a'ai+ /rV+? son
e+ 2es /ro6?dures d7a//e2 de'aien+ /rogressi'eI 6on6ours en 'ue du re6uei2 de signa+ures /our 2a
men+ de'enir /uG2i>ues. tou+e-ois= 6es /ro6Ks se /?+i+ion / Nous voulons les droits humains, pas les
d?rou2aien+ en6ore D .uis 62os= 2a /o2i6e re6ourai+ ieux olympiques 4= >u7un grand nomGre d7agri6u2I
sou'en+ D 2a +or+ure /our oG+enir des v a'eux w e+ +eurs 6on6ern?s on+ sign?e. !a /o2i6e 2ui a re-us? D
2es d?+enus ?+aien+ /ri'?s de 2eur droi+ de s7enI main+es re/rises 2a /ermission de 'oir sa -ami22e e+
+re+enir ra/idemen+ e+ r?gu2iKremen+ a'e6 2eurs son a'o6a+= sous /r?+ex+e >ue 2es -ai+s >ui 2ui ?+aien+
a'o6a+s. !a /eine 6a/i+a2e demeurai+ a//2i6aG2e re/ro6.?s ?+aien+ / relatifs à l’État 4. yang d.un2in a
/our 68 in-ra6+ions= don+ Geau6ou/ ne re2e'aien+ ?+? +or+ur? : D de nomGreuses re/rises= no+ammen+=
/as de 2a 6rimina2i+? 'io2en+e= 6omme des -ai+s de ses Gras e+ ses LamGes on+ ?+? ?+ir?s e+ en6.aYn?s aux
6orru/+ion ou des in-ra6+ions D 2a 2?gis2a+ion sur >ua+re 6oins d7un 2i+ en m?+a2= e+ i2 a ?+? 6on+rain+ de
2es s+u/?"an+s. manger= Goire e+ d?-?>uer dans 6e++e /osi+ion.
!e mi2i+an+ s.ang.a^en du droi+ au 2ogemen+
!"
Système judiciaire d.en •iaoming es+ mor+ des sui+es d7une gra'e .?I
de22es e+ 6eux >ui exerWaien+ /a6i">uemen+ 2eurs morragie /eu a/rKs a'oir ?+? 2iG?r? de /rison /our
droi+s D 2a 2iGer+? d7ex/ression ou d7asso6ia+ion= en raisons m?di6a2es= 2e 1er Lui22e+.
/ar+i6u2ier= res+aien+ -or+emen+ ex/os?s au ris>ue
d7V+re 'i6+imes d7une dis/ari+ion -or6?e= d?+enus Défenseurs des droits humains
i22?ga2emen+ e+ au se6re+= /2a6?s en r?siden6e surI Ci 27es/a6e a66ord? aux a6+i'i+?s de 2a so6i?+? 6iI
'ei22?e= mis sous sur'ei22an6e= Ga++us ou .ar6e2?s. 'i2e a 6on+inu? de 6roY+re= 2es d?-enseurs des droi+s
gn es+imai+ D 500 000 2e nomGre de /ersonnes .umains sou2e'an+ des >ues+ions Lug?es /o2i+i>ueI
-aisan+ 27oGLe+ d7une d?+en+ion D 6ara6+Kre /uniI men+ sensiG2es on+ da'an+age ?+? /ris /our 6iG2e
+i- sans in6u2/a+ion ni /ro6Ks= /ar 2e Giais de 2a 6e++e ann?e. !es au+ori+?s on+ r?/rim? 2es a6+i'i+?s

!mnesty International / 0apport 2004 6M9


des d?-enseurs des droi+s .umains en 2es in6u2/an+ aux Lourna2is+es ?+rangers en d.ine= 2es /ro-essionI
de d?grada+ion de Giens /uG2i6s= 6.an+age e+ -raude= ne2s des m?dias= +an+ 6.inois >u7?+rangers= -aisaien+
en+re au+res. +ouLours 27oGLe+ de 6on+rH2es s+ri6+s. Te nomGreux
!es a6+es de .ar6K2emen+ se son+ mu2+i/2i?s 6on+re Lourna2is+es 6.inois on+ ?+? em/risonn?s /our a'oir
2es d?-enseurs des droi+s .umains e+ 2eurs /ro6.es= ?'o>u? des suLe+s sensiG2es. Qn a'ri2= 2e minis+Kre
J 6om/ris des en-an+s= sous -orme= no+ammen+= de de 2a C?6uri+? /uG2i>ue aurai+ ordonn? un "2+rage de
/2a6emen+s sous sur'ei22an6e= d7assigna+ions D doI +ous 2es /ar+i6i/an+s aux Seux o2Jm/i>ues de 5?Pin
mi6i2e e+ de /assages D +aGa6. des a6+es ?+aien+ a/rKs a'oir d?"ni 43 6a+?gories de /ersonnes D exI
im/u+aG2es aussi Gien D des re/r?sen+an+s de 27i+a+ 62ure= 6er+aines en -on6+ions de 6ri+Kres /o2i+i>ues
>u7D des agresseurs non iden+i"?s. !es a'o6a+s on+ ou re2igieux.
?+? /ar+i6u2iKremen+ /ris /our 6iG2e= e+ i2s ?+aien+ de
/2us en /2us nomGreux D 'oir 2eur demande de renouI Violences et discrimination à l’égard des
'e22emen+ de 2i6en6e reLe+?e. femmes
!7a'o6a+ e+ mi2i+an+ des droi+s .umains kao
!" !es -emmes sou--raien+ de 2a dis6rimina+ion dans 2es
C q.is.eng es+ res+? sous ?+roi+e sur'ei22an6e de 2a /oI domaines de 27em/2oi= de 27?du6a+ion e+ de 27a66Ks
2i6e +ou+ au 2ong de 27ann?e= a/rKs sa 6ondamna+ion= aux soins de san+?. !a +rai+e de -emmes e+ de Leunes
en d?6emGre 2006= /our / incitation à la subver- "22es= en /ar+i6u2ier de UordIdor?ennes M'oir /2us
sion 4. Qn+re 2e 24 Luin e+ 2e 4 Lui22e+= /uis de nouI 2oinN= res+ai+ un /.?nomKne r?/andu. !es 'io2en6es
'eau en+re 2e 22 se/+emGre e+ d?Gu+ no'emGre= i2 a 6onLuga2es demeuraien+ 6ouran+es e+ 6ons+i+ueraien+
?+? d?+enu au se6re+ e+ +or+ur? dans des 2ieux in6onI 27une des /rin6i/a2es 6auses de sui6ide 6.eZ 2es
nus= a'an+ d7V+re ramen? D 5?Pin= o[ i2 ?+ai+ assign? -emmes des Zones rura2es.
D domi6i2e. Qn mai= des diZaines de -emmes de 2a r?gion au+oI
!"!e d?-enseur des droi+s .umains !i me/ing a ?+? nome Z.uang du kuangxi= dans 2e sudIoues+ de 2a
en2e'? D 2a "n du mois de se/+emGre /ar des in6onI d.ine= auraien+ suGi des a'or+emen+s -or6?s sous 2a
nus >ui 27on+ Ga++u /endan+ /2usieurs .eures e+ 2ui su/er'ision de res/onsaG2es des ser'i6es 2o6aux du
on+ ordonn? de 6esser ses a6+i'i+?s en -a'eur des /2anning -ami2ia2= a2ors >u7e22es ?+aien+ /ar-ois dans
droi+s -ondamen+aux= a'an+ de 2e re2o6.er. 2eur neu'iKme mois de grossesse.
52usieurs mi2i+an+s son+ mor+s en d?+en+ion ou /eu
a/rKs 2eur 2iG?ra+ion. Répression menée contre des
mouvements religieux ou spirituels
Liberté d’expression Tes mi22ions de /ersonnes on+ ?+? /ri'?es du droi+ de
!es au+ori+?s 6.inoises s7em/2oJaien+ +ouLours D 'i're 2iGremen+ 2eur re2igion. 5our a'oir /ra+i>u? 2eur
6on+rH2er rigoureusemen+ 2a 6ir6u2a+ion des in-ormaI 6u2+e en de.ors des 6ir6ui+s o-"6ie22emen+ re6onnus=
+ions. Q22es d?6idaien+ des suLe+s e+ des in-orma+ions /2usieurs mi22iers res+aien+ d?+enues= ris>uan+ s?rieuI
/ou'an+ V+re rendues /uG2i>ues= e+ 2es m?dias dis/oI semen+ d7V+re +or+ur?es. 8u nomGre des /ersonnes 2es
saien+ /ar-ois de >ue2>ues minu+es D /eine /our a/I /2us duremen+ /ers?6u+?es "guraien+ 2es /ra+i>uan+s
/2i>uer 2es dire6+i'es du gou'ernemen+. !es /ou'oirs du Aa !un kong= 2es musu2mans ou^g.ours= 2es GouddI
/uG2i6s 6on+inuaien+ de G2o>uer 27a66Ks D 6er+ains .is+es +iG?+ains e+ 2es grou/es 6.r?+iens 62andes+ins.
si+es seG e+ de "2+rer 2es 6on+enus en 2igne en -on6I 8u 6ours de 2007= /2us d7une 6en+aine de memGres
+ion de 6er+ains mo+s 62?s e+ suLe+s. du Aa !un kong seraien+ mor+s en d?+en+ion ou /eu
`ne +ren+aine de Lourna2is+es= d7a/rKs 2es in-orma+ions a/rKs 2eur remise en 2iGer+?= des sui+es de +or+ure=
don+ dis/osai+ 8mnes+J Bn+erna+iona2= e+ une 6inI de /ri'a+ion de nourri+ure ou de soins m?di6aux= ou
>uan+aine d7au+res /ersonnes ?+aien+ en /rison /our d7au+res -ormes de mau'ais +rai+emen+s.
a'oir ex/rim? 2eurs o/inions sur Bn+erne+. Te nomI !a /o2i6e a -r?>uemmen+ in+errom/u des ser'i6es orI
Greuses /ersonnes on+ ?+? san6+ionn?es a2ors >u7e22es ganis?s dans des ?g2ises / domestiques 4 M2ieux de
n7a'aien+ -ai+ >ue 6onsu2+er des si+es in+erdi+s. /riKre ins+a22?s 6.eZ des /ar+i6u2iersN /ro+es+an+es=
na2gr? un assou/2issemen+ /ro'isoire= D 27a//ro6.e e+ arrV+? e+ Ga++u 2eurs /ar+i6i/an+s. der+ains de 6es
des Seux o2Jm/i>ues= des rKg2emen+s s7a//2i>uan+ 2ieux de 6u2+e 62andes+ins on+ ?+? d?+rui+s.

6P0 !mnesty International / 0apport 2004


mua muai>i= res/onsaG2e d7une ?g2ise / domes-
!" 8/rKs son ren'oi -or6? du 5aPis+an= en 2003= BsI
!"
tique 4 D 5?Pin= a ?+? 6ondamn? en Luin D six mois mai2 Cemed a ?+? ex?6u+? en d.ine /our a'oir / tenté
d7em/risonnemen+ /our oGs+ru6+ion D 2a Lus+i6e= D de diviser la mère patrie 4 e+ /our d?+en+ion d7armes
27issue d7un /ro6Ks +enu D .uis 62os. der+aines inI D -eu e+ d7ex/2osi-s.
-orma+ions indi>uen+ >u7i2 a ?+? Ga++u en /rison. Ca !"8G2iPim 8GdiriJim= 2e "2s de 2a mi2i+an+e ou^g.oure
mKre= une -emme de soixan+eIseiZe ans >ui a'ai+ reGiJa ]adeer= a ?+? Lug? dans 2e se6re+ e+ 6ondamI
/ro+es+? 6on+re 2e +rai+emen+ r?ser'? D son "2s= a e22eI n? D neu- ans d7em/risonnemen+ /our / incitation et
mVme ?+? 6ondamn?e D deux ans d7em/risonnemen+ participation à des activités séparatistes 4. Te sourI
/our des+ru6+ion de Giens /uG2i6s e+ /ri'?s= a/rKs 6e o-"6ie22e= 6es a6+i'i+?s 6onsis+aien+ essen+ie22eI
a'oir -ra//? de sa 6anne 2e /.are d7une 'oi+ure de men+ D demander au / Webmaster du site Yahoox en
/o2i6e >ui arri'ai+ 'ers e22e. langue ouïghoure 4 de /uG2ier des ar+i62es. gr= aussi
!es memGres de 27ig2ise 6a+.o2i>ue 6.inoise non o-"I Gien ya.oo‹ >ue 82iGaGa= 2a so6i?+? d7Bn+erne+ o/?I
6ie22e ?+aien+ 2a 6iG2e de mesures de r?/ression. man ra+ri6e de ya.oo‹ d.ine= on+ d?62ar? ne /as -ournir
Tingxiang= un ?'V>ue 6a+.o2i>ue= es+ mor+ en d?+enI de ser'i6es seG en 2angue ou^g.oure. 8G2iPim 8GdiI
+ion dans des 6ir6ons+an6es sus/e6+es. de+ .omme og? riJim aurai+ ?+? +or+ur? e+ soumis D d7au+res -ormes
C
a'ai+ /ass? /2us de 'ing+ ans en /rison. !es au+ori+?s de mau'ais +rai+emen+s en /rison. T7a/rKs 6er+aines
2o6a2es on+ ra/idemen+ /ro6?d? D sa 6r?ma+ion. sour6es= i2 aurai+ ?/rou'? des di-"6u2+?s D re6onnaY+re
!es memGres de 6ouran+s re2igieux= +ou+es -ois des memGres de sa -ami22e 2ors d7une 'isi+e en d?I
6on-ondues= ren6on+raien+ des di-"6u2+?s D +rou'er 6emGre. !es au+ori+?s 6on+inuaien+ de 2e /ri'er de
des a'o6a+s /our 2es re/r?sen+er= ?+an+ donn? >ue soins m?di6aux.
6eux >ui a66e/+aien+ des a--aires aussi d?2i6a+es !a d.ine a /oursui'i sa /o2i+i>ue de migra+ion de
?+aien+ sou'en+ .ar6e2?s= arrV+?s e+ em/risonn?s. masse de mans au •inLiang /our rem?dier D de soiI
disan+ /?nuries de mainId73u're= +andis >ue de
Région autonome ouïghoure du Xinjiang +rKs nomGreuses -emmes e+ Leunes "22es ou^g.oures
!a d.ine a 6on+inu? 6e++e ann?e d7in'o>uer 2a / guerre R /2us de 200 000 se2on 6er+aines in-orma+ions R
contre le terrorisme 4 /our Lus+i"er sa r?/ression ?+aien+ en'oJ?es dans des usines de d.ine orien+a2e=
s?'Kre 6on+re 2es memGres de 27e+.nie ou^g.oure. sou'en+ sous 2a 6on+rain+e des au+ori+?s 2o6a2es= /our
Bns+a22?s /our 2a /2u/ar+ dans 2a r?gion au+onome J +rou'er des 6ondi+ions de +ra'ai2 di-"6i2es e+ des
ou^g.oure du •inLiang= 6euxI6i on+ ?+? 2a 6iG2e de sa2aires de misKre.
gra'es 'io2a+ions des droi+s .umains. !7ex/ression
non 'io2en+e de 27iden+i+? 6u2+ure22e ou^g.oure 6ons+iI Région autonome du Tibet et autres
+uai+ une in-ra6+ion /?na2e. e 2a 6onnaissan6e d78mI zones à population tibétaine
nes+J Bn+erna+iona2= 2es gu^g.ours ?+aien+ 2e seu2 Qn 2007= 2es 2iGer+?s de re2igion= d7ex/ression e+
grou/e e+.ni>ue en d.ine don+ des memGres on+ ?+? d7asso6ia+ion ?+aien+ en6ore s?'Kremen+ res+rein+es
6ondamn?s D mor+ e+ ex?6u+?s /our des in-ra6+ions D /our 2es tiG?+ains. !e jureau d7i+a+ des a--aires
6ara6+Kre /o2i+i>ue= /ar exem/2e /our des / activités re2igieuses a ?+aG2i un sJs+Kme de 6on+rH2e gou'erI
séparatistes 4. nemen+a2 /our 2e re6ensemen+ e+ 2a -orma+ion des
5ar 2e Giais de 27grganisa+ion de 6oo/?ra+ion de enseignan+s Goudd.is+es +iG?+ains D +ra'ers 2a d.ine.
C.ang.ai= 2a d.ine a exer6? des /ressions= a'e6 un !es mani-es+a+ions /a6i">ues de sou+ien au Ta2a^
su66Ks 6roissan+= sur ses 'oisins= en /ar+i6u2ier 2e !ama ?+aien+ +ouLours s?'Kremen+ /unies= de mVme
]irg.iZis+an= 27guZG?Pis+an e+ 2e ]aZaP.s+an= a"n >ue 2es +en+a+i'es de di--usion D 27?+ranger d7in-ormaI
>ue 6euxI6i 6oo/Kren+ au ren'oi -or6? de gu^g.ours +ions sur 2a r?/ression 6on+re 2es tiG?+ains.
en d.ine. Tans 2a /ro'in6e du kansu= une >uaran+aine
!"
!e nomGre de gu^g.ours arrV+?s D 27?+ranger e+ enI d7en-an+s +iG?+ains on+ ?+? arrV+?s /ar 2a /o2i6e
'oJ?s de -or6e en d.ine a augmen+?. des .ommes /our a'oir ?6ri+ sur des murs des s2ogans a//e2an+
e+ 6es -emmes= don+ 6er+ains n7?+aien+ /as de naI D 27ind?/endan6e du tiGe+. Ce2on des +?moins= >uaI
+iona2i+? 6.inoise= ris>uaien+ 2a /eine de mor+= 'oire +re des garWons gard?s en d?+en+ion /r?sen+aien+ des
27ex?6u+ion= une -ois sur 2e +erri+oire 6.inois. e66.Jmoses e+ semG2aien+ assomm?s= e+ 27un d7eux

!mnesty International / 0apport 2004 6P6


a ?+? emmen? D de mu2+i/2es re/rises= 2a nui+= /our na+iona2e a d?6id? >ue 27?2e6+ion au su--rage uni'erI
re'enir 2e ma+in meur+ri e+ in6a/aG2e de /ar2er. se2 du 6.e- de 27ex?6u+i- de 2a r?gion adminis+ra+i'e
runggJe 8daP= un nomade +iG?+ain >ui a'ai+ a/I
!" s/?6ia2e de mong ]ong /ourrai+ V+re en'isag?e non
/e2? /uG2i>uemen+= 2ors d7un -es+i'a2 6u2+ure2= au reI /as en 2012= mais en 2017.
+our du da2a^I2ama au tiGe+= a ?+? 6ondamn? D .ui+
ans d7em/risonnemen+ /our / incitation au sépara- Violences contre les femmes
tisme 4 e+ / trouble grave à l’ordre public 4. trois !e nomGre de 6as de 'io2en6es 6onLuga2es a augI
au+res /ersonnes on+ ?+? 6ondamn?es D dix= neu- e+ men+? de 120 /. 6en+ au 6ours des +rois /remiers
+rois ans d7em/risonnemen+ /our / collusion avec mois de 27ann?e= une .ausse a++riGu?e au -ai+ >ue
des forces séparatistes étrangères en vue de divi- 2es -emmes ?+aien+ da'an+age dis/os?es D signa2er
ser le pays et diffusion de pamphlets politiques 4, 6es Gru+a2i+?s D 2a /o2i6e. Tes mi2i+an+s on+ a//e2?
/ar6e >u7e22es a'aien+ +en+? d7en'oJer D des organiI de 2eurs '3ux de nou'e22es modi"6a+ions de 27grdonI
sa+ions ?+rangKres des in-orma+ions sur 27arres+a+ion nan6e re2a+i'e D 2a 'io2en6e domes+i>ue= a"n >ue 2es
de tunggJe 8daP. au+eurs de +e2s agissemen+s /uissen+ V+re /oursui'is
C en Lus+i6e e+ >ue ses dis/osi+ions soien+ ?+endues
Réfugiés nord-coréens aux 6ou/2es .omosexue2s.
Ce2on 6er+aines sour6es= en'iron 50 000 UordIdor?ens
'i'aien+ 62andes+inemen+ en d.ine dans 2a 6rain+e Discrimination contre les lesbiennes et
6ons+an+e de 27ex/u2sion. B2s ?+aien+ 6.a>ue mois les gays
/2usieurs 6en+aines= d7a/rKs 6er+aines es+ima+ions= !es mi2i+an+s /our 2es droi+s des 2esGiennes e+ des
D V+re ren'oJ?s de -or6e en dor?e du Uord sans a'oir gaJs on+ d?non6? une d?6ision /rise en Lan'ier /ar
eu 2a /ossiGi2i+? de 6on+a6+er 2es ser'i6es du mau+I 27au+ori+? de r?gu2a+ion des m?dias audio'isue2s= >ui
dommissaria+ des Ua+ions unies /our 2es r?-ugi?s a es+im? >u7un /rogramme +?2?'is? me++an+ en s6Kne
MmdrN en d.ine. B2 s7agissai+ /our 2a /2u/ar+ de des 6ou/2es .omosexue2s ?+ai+ +endan6ieux e+ n7?+ai+
-emmes= don+ Geau6ou/ ?+aien+ arri'?es en d.ine /as -ai+ /our V+re regard? en -ami22e. Qn Lui22e+= 2e triI
/ar 2e Giais de r?seaux de +rai+e e+ don+ 2e /rin6iI Guna2 su/rVme a Lug? dis6rimina+oire une 2oi >ui ?riI
/a2 moJen d7?'i+er 27ex/u2sion ?+ai+ d7V+re 'endues geai+ en in-ra6+ion 2es re2a+ions sexue22es en+re deux
6omme ?/ouses D des d.inois. !es en-an+s des r?-uI /ersonnes de mVme sexe en /uG2i6= a2ors >ue 2es
gi?es nordI6or?ennes son+ a/a+rides dans 2es -ai+s e+ re2a+ions .?+?rosexue22es de mVme na+ure n7?+aien+
i2 2eur es+ di-"6i2e d7a'oir a66Ks aux ser'i6es de san+? /as /assiG2es de san6+ions.
e+ d7?du6a+ion.
!"]im yongILa= une UordIdor?enne en si+ua+ion Demandeurs d’asile
irr?gu2iKre= se serai+ sui6id?e en d?+en+ion /ar6e de++e ann?e en6ore= des demandeurs d7asi2e in6u2/?s
>u7e22e 6raignai+ d7V+re ren'oJ?e de -or6e dans son d7in-ra6+ions D 2a 2?gis2a+ion sur 27immigra+ion son+ resI
/aJs. Q22e -aisai+ /ar+ie d7un grou/e de 40 r?-ugi?s +?s /ri'?s de 2iGer+? en a++endan+ >ue 2eur demande
nordI6or?ens arrV+?s au mois de d?6emGre /rKs de soi+ examin?e. Qn mai= une gUk 2o6a2e a indi>u?
_in.uangdao= dans 2a /ro'in6e du muGei. >ue de nomGreux demandeurs d7asi2e /r?sen+s dans
des 6en+res de d?+en+ion a'aien+ ?+? d?s.aGi22?s
Région administrative spéciale de Hong Kong de'an+ d7au+res d?+enus= e+ >u7i2s a'aien+ ?+? .umiI
Qn Lui22e+= D 27o66asion du dixiKme anni'ersaire de 2i?s /ar des memGres des ser'i6es de 27immigra+ion e+
2a r?+ro6ession de mong ]ong D 2a d.ine= des diI /ri'?s d7une /rise en 6.arge m?di6a2e sa+is-aisan+e.
Zaines de mi22iers de /ersonnes on+ mani-es+? /our uing+Ineu- demandeurs d7asi2e re+enus au 6en+re de
demander des r?-ormes en ma+iKre /o2i+i>ue e+ sur das+2e 5eaP on+ oGser'? une grK'e de 2a -aim de +rois
2e /2an des droi+s .umains. 52usieurs 6en+aines de Lours= en o6+oGre= a"n de /ro+es+er 6on+re 2eur mainI
/ra+i>uan+s du Aa !un kong 'enus de 27?+ranger se +ien /ro2ong? en d?+en+ion. Ce2on des asso6ia+ions de
son+ 'u re-user 27en+r?e sur 2e +erri+oire .ongPongais sou+ien= 6er+ains ?+aien+ /ri'?s de 2iGer+? de/uis /rKs
D 27a//ro6.e de 6e+ anni'ersaire. Qn d?6emGre= d7une ann?e= a2ors >ue 2es au+ori+?s a-"rmaien+ >ue
2e domi+? /ermanen+ de 278ssemG2?e /o/u2aire 2a /2u/ar+ se +rou'aien+ 2D de/uis un mois en'iron.

6P2 !mnesty International / 0apport 2004


Autres documents d’Amnesty Détention d’étrangers et mauvais
International traitements
# Vous souvenez-vous du massacre de Yulja I Tes ?+rangers on+ ?+? main+enus en d?+en+ion adI
Sépression contre des manifestants paci!ques en Chine
minis+ra+i'e /ro2ong?e sans au6une /ossiGi2i+?
M8C8 17/002/2007N.
# Chine. Les migrants de l’intérieur du pays face à la de re6ours de'an+ une au+ori+? Ludi6iaire ou un
discrimination et aux atteintes aux droits humains F le coyt au+re organe ind?/endan+ 6om/?+en+= en 'io2a+ion
humain du v mira62e w économique M8C8 17/008/2007N. du droi+ de ne /as V+re arGi+rairemen+ /ri'? de sa
# Chine. z l’approche des ieux olympiques, les réformes 2iGer+?. Ain se/+emGre e+ d?Gu+ o6+oGre= des d?+enus
concernant la peine capitale et les médias sont occultées
par la répression contre les militants M8C8 17/015/2007N.
de 27ai2e 10 de 2a /rison 6en+ra2e de Ui6osie= se6+eur
# Open Letter to Chairman of the Standing Committee o[ 2a /o2i6e in6ar6Kre 2es demandeurs d7asi2e don+ 2a
of the National People’s Congress on the reform of Se- re>uV+e a ?+? reLe+?e e+ >ui son+ 'is?s /ar un arrV+?
education through Labour M8C8 17/020/2007N. d7ex/u2sion= se son+ ?2e'?s 6on+re 2a 2ongueur e+ 2es
# Chine. ieux olympiques et droits humains F il reste
6ondi+ions de 2eur d?+en+ion. 52usieurs d7en+re eux
un an à Pékin pour tenir ses promesses (Sésumé)
M8C8 17/024/2007N. ?+aien+ /ri'?s de 2iGer+? de/uis /2us de +ren+e mois.
# gong Qong’s return to Chinese sovereigntyF ten years on Bn+errog?s= 6er+ains on+ d?62ar? >ue 2es 6ondi+ions
C
M8C8 19/001/2007N. de d?+en+ion ?+aien+ mau'aises e+ >ue des gardiens
2es a'aien+ soumis D des +rai+emen+s 6rue2s e+ d?I
gradan+s= no+ammen+ en re-usan+ de 2eur donner D
manger e+ D Goire duran+ 2e mou'emen+ de /ro+esI

CHYPRE
+a+ion. 52usieurs on+ di+ a'oir ?+? ma2+rai+?s /ar 2a
/o2i6e au momen+ de 2eur arres+a+ion= ou /ar des
gardiens a2ors >u7i2s ?+aien+ d?+enus.
!"!es au+ori+?s on+ +en+? d7ex/u2ser du /aJs un
République de Chypre
CierraI!?onais >ui a'ai+ ?+? arrV+? en -?'rier 2005
789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : ?assos Papadopoulos /ar6e >u7i2 ?+ai+ en si+ua+ion irr?gu2iKre. Ca demande
P9ID9 D9 EB0? : abolie
d7asi2e= +ouLours en ins+an6e 2ors de sa mise en d?I
PBP@<!?IBD : 0,4]P million
+en+ion= a'ai+ ?+? reLe+?e sans >u7i2 en soi+ in-orm?
9OP>0!D79 D9 CI9 : 79 ans
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 9^,4 Y e+ sans >u7i2 ai+ eu 2a /ossiGi2i+? de 6on+es+er 2a d?6iI
sion. e 2a "n de 27ann?e= i2 ?+ai+ +ouLours in6ar6?r?.
!"`n ressor+issan+ iranien a d?62ar? a'oir ?+? Ga++u
Des étrangers, dont des migrants et des de- /ar 2a /o2i6e 2ors de son arres+a+ion= /uis D nou'eau
mandeurs d’asile, ont été maintenus en déten- /ar des sur'ei22an+s de 2a /rison 6en+ra2e a2ors >u7i2
tion pendant des durées inacceptables et dans /ar+i6i/ai+ D une grK'e de 2a -aim en 2006= e+ une
des conditions peu satisfaisantes, sans possibi- +roisiKme -ois duran+ 2es mou'emen+s de /ro+es+aI
lité de faire examiner la légalité de leur déten- +ion de se/+emGre e+ o6+oGre 2007. B2 a /r?6is? >u7D
tion par une autorité judiciaire ou un autre or- 2a sui+e du /remier /assage D +aGa6= en aoO+ 2005=
gane indépendant. Certains ont déclaré avoir un m?de6in a'ai+ re6ommand? une o/?ra+ion en raiI
été battus par la police au moment de leur in- son d7une +um?-a6+ion D 2a +V+e e+ de /roG2Kmes de
terpellation, ou par des gardiens durant leur dé- 6on6en+ra+ion e+ d7?>ui2iGre= mais >ue 6e++e in+erI
tention. Des demandeurs d’asile ont signalé di- 'en+ion 2ui a'ai+ ?+? re-us?e. B2 a'ai+ au/ara'an+ ?+?
verses irrégularités de procédure qui auraient pu d?+enu /endan+ neu- mois au /os+e de /o2i6e de !JI
compromettre leurs demandes ou porter préju- Pa'i+os= o[ i2 n7?+ai+ /as au+oris? D sor+ir dans 2a 6our
dice à leur famille dans le pays d’origine. Une e+ o[ sa 6e22u2e ?+ai+ sur/eu/2?e e+ 2es ins+a22a+ions
organisation proposant de l’aide et des conseils sani+aires inad?>ua+es.
aux migrants, réfugiés et demandeurs d’asile a Ain 2007= 8mnes+J Bn+erna+iona2 n7a'ai+ reWu
fait l’objet d’une attaque à caractère raciste et au6une r?/onse de 2a /ar+ des au+ori+?s 6.J/rioI
son président a été inculpé d’infractions dans le +es D 2a 2e++re dans 2a>ue22e e22e a'ai+ ex/rim? ses
cadre de la collecte de fonds. /r?o66u/a+ions.

!mnesty International / 0apport 2004 6PM


Défenseurs des droits humains détenus par les Forces armées révolutionnaires de
Qn a'ri2= 2e r?seau euro/?en 6on+re 2e ra6isme Colombie (FARC) a suscité la réprobation géné-
a signa2? >ue des 6roix gamm?es e+ des s2ogans rale, et de nouveaux appels ont été lancés pour
na+iona2is+es a'aien+ ?+? /ein+s sur 2es murs des demander aux FARC de libérer tous leurs otages.
Gureaux d786+ion /our 27?ga2i+?= 2e sou+ien e+ 27an+iI Cette année encore, des défenseurs des droits
ra6isme= une organisa+ion non gou'ernemen+a2e >ui humains et des militants de la société civile ont
assure 2a 6oordina+ion na+iona2e du r?seau D d.J/re. été victimes d’agressions, dont la plupart ont été
de++e organisa+ion /ro/ose de 27aide e+ des 6onsei2s attribuées à des groupes paramilitaires.
Luridi>ues aux migran+s= r?-ugi?s e+ demandeurs Les paramilitaires ont tué moins de personnes que
d7asi2e dans 2e /aJs. Qn o6+oGre= /our 2a deuxiKme les années précédentes, mais Amnesty Internatio-
-ois en 6in> ans= son /r?siden+ a -ai+ 27oGLe+ de /ourI nal a relevé une hausse du nombre d’informations
sui+es= in6u2/? dans une a--aire en 2ien a'e6 des faisant état de meurtres de civils imputables aux
a6+i'i+?s de 6o22e6+e de -onds de 27organisa+ion. de++e forces de sécurité. Malgré la démobilisation sup-
mesure semG2e a'oir eu /our Gu+ de /or+er a++ein+e posée des paramilitaires, des groupes étaient tou-
C D son a6+ion. jours actifs dans de nombreux secteurs du pays.
Le nombre d’hommes et de femmes contraints
Visites d’Amnesty International de quitter leur foyer en raison du conflit a aussi
`ne d?2?ga+ion d78mnes+J Bn+erna+iona2 s7es+ rendue augmenté. Les FARC ont été tenues pour respon-
D d.J/re en o6+oGre. sables de la plupart des assassinats de candi-
dats commis à l’approche des élections locales
d’octobre.

COLOMBIE
Malgré quelques avancées dans plusieurs en-
quêtes retentissantes en cours sur des atteintes
aux droits humains, l’impunité demeurait une
République de Colombie préoccupation majeure. L’information judiciaire
ouverte sur les liens entre certains représentants
789: D9 <’>?!? 9? D@ AB@C90D9E9D? : slvaro @ribe CéleI
P9ID9 D9 EB0? : abolie de l’État et des groupes paramilitaires suivait son
PBP@<!?IBD : P7 millions cours. Une quarantaine de membres du Congrès
9OP>0!D79 D9 CI9 : 72,M ans ont été impliqués dans ces affaires. Plusieurs
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : M0 T 2^ V chefs paramilitaires prétendument démobilisés et
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 92,4 Y traduits devant des tribunaux spéciaux ont fourni
des preuves de leur rôle dans des atteintes aux
Le conflit persistant entre les paramilitaires sou- droits humains et de leurs liens avec les forces de
tenus par l’armée, les mouvements de guérilla et sécurité, en échange d’une réduction de peine.
les forces de sécurité a donné lieu à de graves
atteintes aux droits humains, particulièrement Homicides commis par les forces de
dans certaines régions et dans les zones rurales. sécurité
Toutes les parties à ce conflit, qui déchire la Co- 8u moins 280 /ersonnes auraien+ ?+? ex?6u+?es de
lombie depuis quarante ans, ont bafoué le droit maniKre ex+raLudi6iaire /ar 2es -or6es de s?6uri+?
international humanitaire et ont notamment com- /endan+ 2a /?riode de douZe mois >ui a /ris "n en
mis des crimes de guerre et des crimes contre Luin 2007. !es 'i6+imes= essen+ie22emen+ des 6u2+iI
l’humanité. En 2007, il y a eu moins de victimes 'a+eurs= ?+aien+ sou'en+ /r?sen+?es /ar 2es mi2i+aires
civiles, cependant, que ces dernières années. 6omme des / membres de la guérilla tués au com-
De nouveaux enlèvements ont eu lieu, mais le bat 4. !a /2u/ar+ de 6es a--aires on+ ?+? d?-?r?es D
nombre de cas signalés était lui aussi inférieur 2a Lus+i6e mi2i+aire mais= 2e /2us sou'en+= 2e dossier a
à celui des années précédentes. La plupart des ?+? 62os sans >ue 2e Luge ai+ -ai+ mon+re d7une in+enI
enlèvements liés au conflit étaient le fait des +ion s?rieuse de demander des 6om/+es aux au+eurs
groupes de guérilla. En juin, la mort de 11 otages /r?sum?s.

6PP !mnesty International / 0apport 2004


!"!e 22 a'ri2= dans 2a muni6i/a2i+? d78guaZu2 Md?/arI Garrages rou+iers de 27arm?e. T7a/rKs 2es in-ormaI
+emen+ du dasanareN= des so2da+s de 2a 16e Grigade +ions reWues= 82Ga ni2ena k•meZ a'ai+ d?/os? une
on+ -ai+ irru/+ion au domi6i2e d7Qrnes+o druZ kue'ara /2ain+e 6on+re 27arm?e >ui= se2on e22e= 27a'ai+ a66us?e
e+ 27on+ in+errog? sur 2es a6+i'i+?s de 2a gu?ri22a. 8'an+ D +or+ d7V+re une auxi2iaire de 2a gu?ri22a.
de /ar+ir= i2s on+ d?62ar? D son ?/ouse >u7i2s a22aien+
27emmener au Gureau 2o6a2 de 2a Ais6a2€a kenera2 de Absence de révélations sur les exactions
2a Ua6i•n Morgane de 27i+a+ >ui d?62en6.e 2a /ro6?I des paramilitaires
dure /?na2e= mKne 27en>uV+e e+ /ronon6e 27in6u2/aI !a !oi /our 2a Lus+i6e e+ 2a /aix= en 'er+u de 2a>ue22e
+ionN. Con 6or/s a /ar 2a sui+e ?+? iden+i"? /ar sa 6eux >ui d?/osen+ 2es armes /eu'en+ G?n?"6ier de
-ami22e. !7arm?e a a-"rm? >ue 6e+ .omme ?+ai+ un /eines de /rison ne++emen+ r?dui+es en ?6.ange
gu?ri22ero= +u? au 6omGa+. d7a'eux sur 2es exa6+ions 6ommises e+ de r?/araI
Qn Luin= 2e minis+re de 2a T?-ense a /romu2gu? 2a TiI +ions en -a'eur des 'i6+imes= n7?+ai+ a//2i6aG2e >u7D
re6+i'e 10= >ui r?/?+ai+ >ue 2es ex?6u+ions ex+raLudiI 10 /. 6en+ en'iron des /2us de 31 000 /arami2iI
6iaires 6ons+i+uaien+ une 'io2a+ion du droi+ D 2a 'ie. +aires d?moGi2is?s. nais ?+an+ donn? 27insu-"san6e
des uni+?s d7en>uV+e R une 'ing+aine seu2emen+
C
Groupes paramilitaires ?+an+ 6.arg?es de mi22iers de dossiers R= 2es +ra'aux
Ce2on 2e gou'ernemen+= /2us de 31 000 6omGa++an+s n7a'anWaien+ >ue 2en+emen+.
a'aien+ ?+? d?moGi2is?s e+ 2es /arami2i+aires n7?+aien+ !es res/onsaG2es /arami2i+aires >ui son+ /ass?s
/2us a6+i-s. !a 'io2en6e /ersis+an+e ?+ai+ a++riGu?e D aux a'eux on+ r?'?2? >ue2>ues in-orma+ions D /roI
des gangs de +ra">uan+s de drogue. Tes grou/es /os des /ersonnes >u7i2s a'aien+ +u?es= mais on
/arami2i+aires en+re+enaien+ 6er+es des 2iens a'e6 n7a'ai+ >ue /eu de renseignemen+s d?+ai22?s sur
des gangs 6rimine2s 2i?s au +ra"6 de s+u/?"an+s= e+ 27iden+i+? des 'i6+imes e+ 2es endroi+s o[ se +rouI
une /ar+ie des 'io2en6es /ou'ai+ s7ex/2i>uer /ar des 'aien+ 2es 6or/s. Qn+re 2e d?Gu+ de 2006 e+ 2a "n
6on!i+s en+re 6es grou/es= mais de so2ides ?2?men+s de 2007= /2us de 1 100 6or/s on+ ?+? ex.um?s de
de /reu'e indi>uaien+ >ue des -orma+ions /arami2iI nomGreux 6.arniers. !a /2u/ar+ on+ +ou+e-ois ?+?
+aires +radi+ionne22es ?+aien+ +ouLours a6+i'es dans de d?6ou'er+s gro6e D des in-orma+ions -ournies /ar
nomGreux se6+eurs du /aJs sous de nou'eaux noms= de sim/2es .ommes de +rou/e= en de.ors du /roI
6omme 2es 8ig2es noirs ou 2a Uou'e22e k?n?ra+ion. 6essus d7a//2i6a+ion de 2a 2oi. !7immense maLori+?
Tes in-orma+ions on+= 6e++e ann?e en6ore= -ai+ ?+a+ des 6or/s n7?+aien+ +ouLours /as iden+i"?s. T7a/rKs
de 6o22usion en+re des /arami2i+aires e+ des agen+s 2es es+ima+ions= 2es /arami2i+aires se seraien+ emI
des -or6es de s?6uri+?. /ar?s d7au moins >ua+re mi22ions d7.e6+ares de +erI
Ce2on 2e .ui+iKme ra//or+ +rimes+rie2 du se6r?+aire res= don+ 2a /2u/ar+ n7a'aien+ /as en6ore ?+? re6enI
g?n?ra2 de 27grganisa+ion des i+a+s am?ri6ains MgQ8N s?es. trKs /eu on+ ?+? rendues D 2eurs /ro/ri?+aires
au donsei2 /ermanen+ sur 2a nission d7a//ui au /roI 2?gi+imes.
6essus de /aix en do2omGie Mn855/gQ8N= /uG2i? en Qn 'er+u du T?6re+ 128 e+ de 2a !oi 782= au6une
-?'rier= 22 nou'eaux grou/es arm?s on+ ?+? iden+iI en>uV+e n7a ?+? men?e sur 2a /2u/ar+ des /arami2iI
"?s= -or+s de >ue2>ue 3 000 6omGa++an+s. Ce2on +aires. des +ex+es a66ordaien+ en e--e+ une amnis+ie
d7au+res sour6es= 6e 6.i--re serai+ Geau6ou/ /2us de facto aux /ersonnes ne -aisan+ /as 27oGLe+ d7une
?2e'?. 5endan+ 2a /?riode de douZe mois >ui a /ris in-orma+ion Ludi6iaire /our a++ein+es aux droi+s .uI
"n en Luin 2007= au moins 230 meur+res de 6i'i2s mains e+ >ui re6onnaissaien+ V+re memGres de grouI
on+ ?+? a++riGu?s D des /arami2i+aires agissan+ seu2s /es /arami2i+aires= in-ra6+ion >ua2i"?e de / conspi-
ou en 6o22aGora+ion a'e6 2es -or6es de s?6uri+?. ration en vue de commettre un crime 4. Tans un
!e 23 -?'rier= 82Ga ni2ena k•meZ _uin+ero e+ son
!" arrV+ rendu en Lui22e+= 2a dour su/rVme a 6e/endan+
"2s nigue2 8n+onio= og? de dixI.ui+ ans= on+ ?+? +u?s d?62ar? >ue 27a//ar+enan6e D un grou/e /arami2iI
a/rKs >ue deux /arami2i+aires /r?sum?s 2es euren+ +aire ne 6ons+i+uai+ /as un 6rime /o2i+i>ue e+ >ue
-or6?s D des6endre du +axi dans 2e>ue2 i2s 6ir6u2aien+ 27amnis+ie n7?+ai+ /ar 6ons?>uen+ /as a//2i6aG2e.
sur 2a rou+e re2ian+ Can Suan de 8rama e+ kranada de++e d?6ision a /2a6? >ue2>ue 19 000 /arami2iI
Md?/ar+emen+ du ne+aN= D un /oin+ si+u? en+re deux +aires dans une im/asse Luridi>ue.

!mnesty International / 0apport 2004 6P]


52usieurs /ersonnes 'i6+imes de /r?Ludi6es on+ ?+? a66om/2is dans 6er+aines a--aires +rKs m?dia+is?es=
+u?es= de mVme >ue d7au+res >ui 2es re/r?sen+aien+ mais dans 2a /2u/ar+ des 6as i2 n7a /as ?+? /ossiG2e
dans 2es /ro6?dures ou'er+es au +i+re de 2a !oi /our d7?+aG2ir 2es res/onsaGi2i+?s .i?rar6.i>ues.
2a Lus+i6e e+ 2a /aix. !es au+eurs de 6es .omi6ides Qn no'emGre= un 6a/i+aine de 27arm?e a ?+? arrVI
!"
seraien+ des /arami2i+aires. +? /our sa res/onsaGi2i+? dans 2e meur+re= en -?'rier
!e 7 -?'rier= darmen de6i2ia Can+ana romaŠa a
!" 2005= de .ui+ memGres de 2a 6ommunau+? de /aix
?+? aGa++ue /ar des +ueurs non iden+i"?s dans 2a de Can Sos? de 8/ar+ad• Mmuni6i/a2i+? d78/ar+ad•=
muni6i/a2i+? d78/ar+ad• Md?/ar+emen+ d78n+io>uiaN. d?/ar+emen+ d78n+io>uiaN. Ce2on 2a Ais6a2€a keneI
Q22e re/r?sen+ai+ des 'i6+imes >ui 6.er6.aien+ D ra2= 6es .omi6ides auraien+ ?+? 6ommis /ar 27arm?e
oG+enir 2a res+i+u+ion de 2eurs +erres ainsi >ue 2e en 6o22aGora+ion a'e6 des /arami2i+aires. Qn -?'rier=
droi+ de /ar+i6i/er aux audien6es dans 2e 6adre de e22e a annon6? 27ou'er+ure d7en>uV+es sur 69 so2da+s
27a//2i6a+ion de 2a !oi /our 2a Lus+i6e e+ 2a /aix. dans 2e 6adre de 6e++e a--aire. 52us de 160 memGres
!"!e 31 Lan'ier= yo2anda BZ>uierdo a ?+? aGa++ue D de 2a 6ommunau+? on+ ?+? +u?s de/uis 1997.
non+er€a= dans 2e d?/ar+emen+ de d•rdoGa= /ar des !"Qn no'emGre= i2 a ?+? /or+? D 2a 6onnaissan6e du
C .ommes sou/Wonn?s d7V+re en 2ien a'e6 des grouI /uG2i6 >u7une ?>ui/e de 2a Ais6a2€a kenera2 a'ai+ rouI
/es /arami2i+aires. Q22e "gurai+ /armi 2es /ersonnes 'er+ 2es in'es+iga+ions sur 2a mor+ de 294 memGres
aJan+ r?6.a//? D des a++ein+es aux droi+s .umains de 27`nion /a+rio+i>ue. Te/uis 1985= /2usieurs mi2I
e+ e22e 2es re/r?sen+ai+ D 2a s?an6e ou'er+e en 'er+u 2iers de memGres de 6e /ar+i de gau6.e on+ ?+? +u?s.
de 2a !oi /our 2a Lus+i6e e+ 2a /aix /our en+endre 2e !a /2u/ar+ de 6es .omi6ides ?+aien+ im/u+aG2es aux
6.e- /arami2i+aire Ca2'a+ore nan6uso. /arami2i+aires e+ aux -or6es de s?6uri+?.
Qn o6+oGre= 27an6ien minis+re de 2a Sus+i6e e+ s?I
!"
Scandale « parapolitique » na+eur 82Ger+o Can+o"mio a ?+? 6ondamn? D 'ing+I
52us de 40 /ar2emen+aires -aisaien+ 27oGLe+ d7une >ua+re ans d7em/risonnemen+ /our 2e meur+re= en
in-orma+ion Ludi6iaire ou'er+e /ar 2a dour su/rVme 1989= du 6andida+ D 2a /r?siden6e !uis dar2os ka2ln.
en raison de 2eurs 2iens /r?sum?s a'e6 2es /araI Qn se/+emGre= +rois memGres de 27arm?e de 27air
!"
mi2i+aires. 5rKs de 2a moi+i? d7en+re eux ?+aien+ en on+ ?+? 6ondamn?s /ar un Luge 6i'i2 D six ans de r?I
d?+en+ion D 2a "n de 27ann?e. Qn d?6emGre= 27un siden6e sur'ei22?e /our 2a mor+= en 1998= de 17 /erI
de 6es /r?'enus= QriP norris= a ?+? 6ondamn? D sonnes D Can+o Tomingo Mmuni6i/a2i+? de tame= d?I
une /eine de six ans d7em/risonnemen+. !a Ais6aI /ar+emen+ d78rau6aN. !e Luge a es+im? >u7i2 s7agissai+
2€a kenera2 de 2a Ua6i•n e+ 2a 5ro6uradur€a keneI d7un .omi6ide in'o2on+aire. !a Lus+i6e mi2i+aire a'ai+
ra2 de 2a Ua6i•n Morgane de 27i+a+ >ui 6on+rH2e 2a /r?6?demmen+ a6>ui++? 6es +rois .ommes en -aisan+
6ondui+e des -on6+ionnaires e+ mKne des en>uV+es 'a2oir >ue 2es d?6Ks a'aien+ eu 2ieu a/rKs 27ex/2osion
/our -au+e dis6i/2inaireN on+ ou'er+ des en>uV+es d7un 6amion a//ar+enan+ D 2a gu?ri22a. !e Lugemen+
sur des 6en+aines d7au+res re/r?sen+an+s de 27i+a+= de se/+emGre a 6on62u >ue 2es 17 /ersonnes a'aien+
/armi 2es>ue2s des gou'erneurs= des maires e+ des ?+? +u?es /ar une GomGe en gra//e 2o6.?e /ar un
memGres des -or6es de s?6uri+?. Qn no'emGre= 2a .?2i6o/+Kre de 27arm?e de 27air.
5ro6uradur€a kenera2 a san6+ionn? Sorge Uoguera= Qn aoO+= >ua+re mi2i+aires e+ un 6i'i2 on+ ?+?
!"
an6ien dire6+eur du T?/ar+emen+ adminis+ra+i- de 6ondamn?s D >uaran+e ans d7em/risonnemen+ /our
s?6uri+?= /ar une in+erdi6+ion d7exer6er +ou+e -on6I 2e meur+re= en aoO+ 2004= de +rois sJndi6a2is+es dans
+ion /uG2i>ue /endan+ dixI.ui+ ans en raison de ses 2a muni6i/a2i+? de Cara'ena Md?/ar+emen+ d78rau6aN.
2iens a'e6 2es /arami2i+aires. !7arm?e a'ai+ a-"rm? >u7i2 s7agissai+ de memGres de
52usieurs Luges de 2a dour su/rVme >ui en>uV+aien+ 2a gu?ri22a +u?s au 6omGa+.
sur 6e s6anda2e auraien+ ?+? mena6?s= ainsi >ue Qn Lui22e+= 2e 6o2one2 D 2a re+rai+e 82-onso 52aZas
!"
2eurs -ami22es. uega a ?+? arrV+? /our sa /ar+ de res/onsaGi2i+? dans
2a dis/ari+ion -or6?e de 11 /ersonnes en no'emI
Impunité Gre 1985= 2ors de 2a /rise /ar 27arm?e du 5a2ais de
!7im/uni+? res+ai+ 2a norme dans 2a /2u/ar+ des a--aires Lus+i6e de jogo+l o[ 2es gu?ri22eros du nou'emen+
d7a++ein+es aux droi+s .umains. Tes /rogrKs on+ ?+? du 19 a'ri2 MnI19N a'aien+ /ris en o+age +ou+es 2es

6P^ !mnesty International / 0apport 2004


/ersonnes >ui s7J +rou'aien+. !7assau+ 2an6? /ar 2es dans 2a muni6i/a2i+? de ri6aur+e Md?/ar+emen+ de
mi2i+aires a'ai+ /ro'o>u? 2a mor+ de /2us de 100 /erI UariŠoN.
sonnes= don+ 12 Luges de 2a dour su/rVme. Qn se/I !es /our/ar2ers de /aix /r?2iminaires en+re 2e gou'erI
+emGre= 2e Ais6a2 kenera2 de 2a Ua6i•n M>ui 6.a/eauI nemen+ e+ 27Q!U on+ ?+? sus/endus en aoO+ D 2a sui+e
+e 2e sJs+Kme Ludi6iaireN nario Bguarln a indi>u? >ue d7un d?sa66ord sur 2es 62auses du 6esseZI2eI-eu.
des /reu'es so2ides /or+aien+ D 6roire >ue nomGre
des /ersonnes dis/arues ?+aien+ 'i'an+es 2ors>u7e22es Enlèvements et prises d’otages
a'aien+ >ui++? 2e 5a2ais de Lus+i6e. !e 18 Luin= 11 des 12 d?/u+?s de 278ssemG2?e d?I
/ar+emen+a2e du ua22e de2 dau6a en2e'?s /ar 2es
Mouvements de guérilla A8rd en a'ri2 2002 on+ ?+? +u?s dans des 6ir6onsI
de++e ann?e en6ore= 2es A8rd e+ 278rm?e de 2iG?raI +an6es res+?es 6on-uses. !a nou'e22e de 2eur mor+
+ion na+iona2e MQ!UN on+ 6ommis des a++ein+es aux a sus6i+? 2a r?/roGa+ion g?n?ra2e. Ce2on 2es A8rd= i2s
droi+s .umains e+ se son+ rendues res/onsaG2es de auraien+ ?+? +u?s 2ors d7un ?6.ange de +irs /endan+
'io2a+ions gra'es e+ r?/?+?es du droi+ in+erna+iona2 un 6omGa+ 6on+re un grou/e arm? non iden+i"?. !es
.umani+aire= no+ammen+ de /rises d7o+ages e+ de au+ori+?s on+ +ou+e-ois 6on+es+? 6e++e 'ersion.
C
meur+res de 6i'i2s. 52us de 210 6i'i2s auraien+ ?+? Qn Luin= 2e /r?siden+ `riGe a au+oris? 2a remise en 2iGerI
+u?s /ar des mou'emen+s de gu?ri22a /endan+ 2a /?I +? de rodrigo kranda= / représentant diplomatique 4
riode de douZe mois >ui a /ris "n en Luin 2007. des A8rd= e+ 2a 2iG?ra+ion simu2+an?e de /2us de
!"!e 14 mars= 27Q!U aurai+ +u? >ua+re /ersonnes 100 memGres des A8rd d?+enus e+ 6ondamn?s. e 2a
D Can Soa>u€n= dans 2a muni6i/a2i+? de ner6aderes sui+e de 6e++e d?6ision= 2a 6ommunau+? in+erna+ioI
Md?/ar+emen+ du dau6aN. na2e s7es+ de /2us en /2us im/2i>u?e dans 2es dis6usI
!"!e 1er Lan'ier= dans 2a muni6i/a2i+? de yaruma2 sions /or+an+ sur 27?6.ange de /risonniers memGres
Md?/ar+emen+ d78n+io>uiaN= 2es A8rd auraien+ +u? des A8rd 6on+re des o+ages d?+enus /ar 6e mouI
>ua+re /ersonnes don+ au moins deux ?+aien+ des 'emen+. !e /r?siden+ `riGe a au+oris? 2e /r?siden+
dirigean+s 6ommunau+aires. '?n?Zu?2ien mugo d.l'eZ D a//or+er son 6on6ours D
Tans 2e d?/ar+emen+ d78rau6a= des /ersonnes on+ 2a re6.er6.e d7un a66ord. Qn no'emGre= une r?union
?+? 6on+rain+es de -uir 2eur -oJer en raison des meurI a eu 2ieu D dara6as en+re 6e dernier e+ des dirigean+s
+res 6iG2?s de 6i'i2s e+ des a--ron+emen+s arm?s /roI des A8rd. 52us +ard 6e mVme mois= 6e/endan+= 2e
'o>u?s /ar 2e 6on!i+ a6+ue2 en+re 2es A8rd e+ 27Q!U. /r?siden+ `riGe a mis "n D 2a m?dia+ion du u?n?Zu?I
8u nomGre des 'i6+imes "guraien+ des dirigean+s soI 2a= 2e /r?siden+ d.l'eZ aJan+ semG2eI+Ii2 6on+a6+? 2e
6iaux e+ 6ommunau+aires= a66us?s /ar 6.a6une des 6.e- de 27arm?e 6o2omGienne e+= /ar+an+= rom/u un
-or6es en /r?sen6e de sou+enir 27au+re. a66ord en 'er+u du>ue2 i2 ne de'ai+ /as s7adresser diI
!es A8rd on+ 6on+inu? D /rendre /our 6iG2e des re6+emen+ aux res/onsaG2es de 27arm?e 6o2omGienne
?2us. Q22es seraien+ aussi res/onsaG2es de 2a /2u/ar+ au suLe+ des o+ages. de2a a en+raYn? une d?+?riora+ion
des 29 assassina+s de 6andida+s 6ommis D 27a//roI des re2a+ions di/2oma+i>ues en+re 2es deux /aJs. !a
6.e des ?2e6+ions 2o6a2es du 28 o6+oGre. 2iG?ra+ion +rKs a++endue de +rois o+ages de /remier
!"Qn+re 2e 7 e+ 2e 10 Lui22e+= >ua+re maires e+ /2an d?+enus /ar 2es A8rd ne s7?+ai+ +ouLours /as
6onsei22ers muni6i/aux on+ ?+? +u?s dans 2es d?/ar+eI ma+?ria2is?e D 2a "n de 27ann?e.
men+s du da>ue+l= du d.o6• e+ du ua22e de2 dau6a. !e nomGre d7en2K'emen+s ?+ai+ +ouLours en re6u2 R
!es grou/es de gu?ri22a a'aien+ +ouLours +rKs 2argeI 521 en 2007 6on+re 687 6as en 2006 R= mais
men+ re6ours aux mines an+i/ersonne2. Qn 2007= 2es 6.i--res res+aien+ ?2e'?s. !es grou/es de
/2us de 180 6i'i2s e+ memGres des -or6es de s?I gu?ri22a= essen+ie22emen+ 2es A8rd e+ dans une
6uri+? R >ui demeuraien+ 2es /rin6i/a2es 'i6+imes Gien moindre mesure 27Q!U= ?+aien+ res/onsaI
des mines +erres+res R on+ ?+? +u?s= e+ 680 on+ ?+? G2es de >ue2>ue 150 en2K'emen+s= soi+ 2a +rKs
G2ess?s. grande maLori+? des en2K'emen+s 2i?s au 6on!i+.
!es 14 e+ 15 Lui22e+= des mines >ui auraien+ ?+?
!" !a /2u/ar+ des au+res en2K'emen+s ?+aien+ im/u+aG2es
/os?es /ar 2es A8rd on+ +u? 6in> memGres de 2a D des gangs de 6rimine2s. Qn'iron 125 en2K'emen+s
6ommunau+? indigKne des 8sls= don+ deux en-an+s= n7a'aien+ /as /u V+re a++riGu?s.

!mnesty International / 0apport 2004 6P7


Violences contre les femmes 2a sui+e d7a--ron+emen+s en+re 27arm?e e+ des grou/es
tou+es 2es /ar+ies au 6on!i+ on+ 6on+inu? D soume++re de gu?ri22a.
des -emmes= des Leunes "22es e+ des "22e++es D des 52us de 6 000 /ersonnes on+ ?+? 6on+rain+es de
!"
s?'i6es sexue2s e+ D d7au+res -ormes de 'io2en6e. >ui++er 2eur -oJer en a'ri2= en raison de .eur+s r?/?+?s
!es 6omGa++an+es memGres de grou/es de gu?I en+re 27arm?e e+ des grou/es de gu?ri22a= ?ga2emen+
ri22a ?+aien+ 6on+rain+es D a'or+er ou D /rendre des dans 2e d?/ar+emen+ de UariŠo.
6on+ra6e/+i-s= en 'io2a+ion de 2eurs droi+s en maI !es /arami2i+aires e+ 2es grou/es de gu?ri22a on+
+iKre de /ro6r?a+ion. 6on+inu? D re6ru+er des en-an+s dans 2eurs rangs.
!e 23 mai= des so2da+s auraien+ -ai+ irru/+ion
!" !7`UBdQA es+imai+ D 6 000 ou 7 000 2e nomGre
dans une maison de 2a muni6i/a2i+? de toriG€o Md?I d7en-an+s so2da+s en do2omGie.
/ar+emen+ du dau6aN e+ auraien+ +en+? de 'io2er une `ne s?rie d7a++en+a+s D 27ex/2osi- on+ ?+? /er/?+r?s
"22e++e de onZe ans. dans des Zones urGaines a 6er+aines de 6es a++a>ues
!e 26 mars= 6in> /arami2i+aires des 8ig2es noirs
!" on+ ?+? a++riGu?es aux A8rd.
R deux -emmes= deux mineurs e+ un .omme R seI !e 9 a'ri2= un 6i'i2 a ?+? +u? e+ /2us de 30 /erI
!"
C raien+ en+r?s dans 2a maison o[ 'i'aien+ deux s3urs sonnes on+ ?+? G2ess?es dans un a++en+a+ D 2a 'oi+ure
de >ua+orZe e+ dix ans= dans 2a muni6i/a2i+? de je2I /i?g?e /er/?+r? de'an+ un /os+e de /o2i6e D da2i Md?I
2o Md?/ar+emen+ d78n+io>uiaN. T7a/rKs 2es in-ormaI /ar+emen+ du ua22e de2 dau6aN.
+ions /ar'enues D 27organisa+ion= 6er+ains des agresI !e 16 mars= >ua+re /ersonnes on+ ?+? +u?es e+
!"
seurs on+ rou? de 6ou/s 2es deux s3urs e+ on+ 'io2? se/+ au+res on+ ?+? G2ess?es /ar 2a d?!agra+ion d7un
e+ +u? 2a /2us og?e. Sos? nendie+a= un 'oisin de engin ex/2osi- D juena'en+ura= ?ga2emen+ dans 2e
soixan+e ans >ui s7?+ai+ /or+? D 2eur se6ours= aurai+ d?/ar+emen+ du ua22e de2 dau6a.
?+? /oignard? D mor+ /ar 2es agresseurs.
Tans /2usieurs r?gions du /aJs= des -emmes e+ Défenseurs des droits humains et autres
des Leunes "22es auraien+ ?+? re6ru+?es de -or6e D militants
des "ns de /ros+i+u+ion /ar des /arami2i+aires e+ de++e ann?e en6ore= des d?-enseurs des droi+s .uI
des gangs 6rimine2s. Tans 2e d?/ar+emen+ du 5uI mains= des sJndi6a2is+es= des /ersonnes 3u'ran+ /our
+umaJo= au moins 6in> -emmes auraien+ ?+? +u?es 2a d?-ense des droi+s so6iaux= des mi2i+an+s 6ommuI
a/rKs a'oir ?+? ainsi en2e'?es e+ 6on+rain+es au +raI nau+aires e+ des Lourna2is+es on+ ?+? /ris /our 6iG2es=
'ai2 sexue2. essen+ie22emen+ /ar 2es /arami2i+aires.
Qn 2007= i2 J a eu des e--ra6+ions dans 2es Gureaux
Attaques contre la population civile de /2usieurs gUk de d?-ense des droi+s .umains=
!es 6i'i2s ?+aien+ +ouLours 2es /rin6i/a2es 'i6+imes don+ reini6iar= dor/ora6i•n Sur€di6a yira das+ro=
du 6on!i+= 2es /2us ex/os?s ?+an+ 2es memGres de Ae22oss.i/ o- re6on6i2ia+ion e+ Sus+a/aZ. Tes in-orI
6ommunau+?s indigKnes= 2es /ersonnes d7as6enI ma+ions 6on"den+ie22es on+ ?+? 'o2?es.
dan6e a-ri6aine e+ 2es 6u2+i'a+eurs= don+ une grande Qn -?'rier= >ue2>ue 70 gUk= sJndi6a+s e+ au+res orgaI
/ar+ie 'i'aien+ sur des +erres /r?sen+an+ un in+?I nisa+ions de d?-ense des droi+s so6iaux auraien+ reWu=
rV+ ?6onomi>ue /our 2es di--?ren+es -or6es en /r?I /ar 6ourrier ?2e6+roni>ue= des mena6es de mor+ ?maI
sen6e. 8u moins 1 340 6i'i2s on+ ?+? +u?s ou 'i6I nan+ de grou/es /arami2i+aires. Tans 2e d?/ar+emen+
+imes de dis/ari+ion -or6?e au 6ours de 2a /?riode de UariŠo= .ui+ gUk 3u'ran+ en -a'eur des droi+s .uI
de douZe mois >ui a /ris "n en Luin 2007. 52us de mains on+ reWu en Luin des mena6es de mor+ /ar 6ourI
305 000 nou'eaux 6as de d?/2a6emen+s -or6?s on+ rier ?2e6+roni>ue e+ /ar +?2?/.one. Ce2on 2es in-ormaI
aussi ?+? re6ens?s sur 27ensemG2e de 27ann?e. Qn+re +ions re6uei22ies= e22es ?manaien+ du grou/e /arami2iI
+rois e+ >ua+re mi22ions de /ersonnes on+ ?+? d?/2aI +aire Uou'e22e k?n?ra+ion. Qn mars= 6e grou/e a'ai+
6?es de/uis 1985. en'oJ? des mena6es simi2aires D 13 gUk de UariŠo.
Qn se/+emGre= /rKs d7un mi22ier d7indigKnes
!" !e 4 no'emGre= yo2anda je6erra= /r?siden+e de
!"
asls= don+ /rKs de 2a moi+i? ?+aien+ des en-an+s= 27grganisa+ion /o/u2aire de -emmes= a ?+? agress?e
on+ ?+? 6on+rain+s de >ui++er 2a r?ser'e Bnda CaGa2e+a 6.eZ e22e D jarran6aGermeLa= dans 2e d?/ar+emen+
Mmuni6i/a2i+? de tuma6o= d?/ar+emen+ de UariŠoN D de Can+ander= /ar deux .ommes arm?s en 6agou2e.

6P4 !mnesty International / 0apport 2004


8/rKs 27a'oir /2a>u?e 6on+re un mur e+ mena6?e 55=2 mi22ions de do22ars= en raison des /r?o66u/aI
a'e6 une arme D -eu= i2s 2ui auraien+ donn? >uaI +ions re2a+i'es aux ex?6u+ions ex+raLudi6iaires e+ au
ran+eI.ui+ .eures /our >ui++er 2a 'i22e. s6anda2e /ara/o2i+i>ue. na2gr? +rois a22ersIre+ours
!e 4 a'ri2= Sudi+. uergara= une dirigean+e 6omI
!" de >ues+ions e+ r?/onses= 2e dongrKs am?ri6ain n7a
munau+aire du >uar+ier de domuna 13= D nede2I /as a66e/+? 2es ex/2i6a+ions -ournies /our a++esI
2€n Md?/ar+emen+ d78n+io>uiaN= a ?+? aGa++ue a2ors +er 2es /rogrKs de 2a do2omGie en ma+iKre de droi+s
>u7e22e se d?/2aWai+ en Gus dans 2a 'i22e. .umains a 2es -onds ?+aien+ +ouLours ge2?s D 2a "n
8u moins 39 sJndi6a2is+es on+ ?+? +u?s en 2007. de 27ann?e.
!a re/r?sen+a+ion /ermanen+e de 27grganisa+ion inI Qn d?6emGre= 2e /r?siden+ am?ri6ain keorge
+erna+iona2e du +ra'ai2 MgBtN en do2omGie a 6omI p. jus. a /romu2gu? une 2oi >ui modi"ai+ 6onsiI
men6? ses a6+i'i+?s en Lan'ier. !e Gureau de 27gBt d?raG2emen+ 2es moda2i+?s d7a++riGu+ion de 27aide
a ?+? mis en /2a6e /our /romou'oir e+ d?-endre des i+a+sI`nis D 2a do2omGie. !7aide mi2i+aire e+
2es droi+s des sJndi6a2is+es dans 2e /aJs e+ sui're /o2i6iKre /r?'ue /ar 2e /roLe+ de 2oi 6on6ernan+ 2e
2e +ra'ai2 du ser'i6e d7en>uV+e s/?6ia2 6r?? /ar 2a "nan6emen+ des o/?ra+ions ?+rangKres a ?+? r?dui+e
Ais6a2€a kenera2 /our en>uV+er sur 2es meur+res de de 31 /. 6en+ +andis >ue 27aide ?6onomi>ue e+
C
sJndi6a2is+es. so6ia2e ?+ai+ augmen+?e de 70 /. 6en+. !es 6ondiI
!es /r?o66u/a+ions >ue 2e meur+re de +rois sJndi6aI +ions D rem/2ir en ma+iKre de droi+s .umains s7a/I
2is+es 6o2omGiens a sus6i+?es au sein du dongrKs des /2i>uaien+ d?sormais D 30 /. 6en+ de 27aide e+ enI
i+a+sI`nis on+ en+ra'? 2es ini+ia+i'es 'isan+ D 6on62ure g2oGaien+ 2e d?man+K2emen+ des s+ru6+ures aJan+
un a66ord de 2iGreI?6.ange en+re 2a do2omGie e+ 2es su66?d? aux grou/es /arami2i+aires. de++e exigen6e
i+a+sI`nis. im/os?e aux au+ori+?s 6o2omGiennes 6ons+i+uai+ une
!e /r?siden+ `riGe a de nou'eau -ai+ des d?62araI re6onnaissan6e /ar 2e gou'ernemen+ am?ri6ain de
+ions im/2i>uan+ 27exis+en6e de 2iens en+re 6er+aines 2a /ersis+an6e de 27a6+i'i+? /arami2i+aire en do2omI
organisa+ions de d?-ense des droi+s .umains e+ 2a Gie. !e mon+an+ +o+a2 de 27assis+an6e D 2a do2omGie
gu?ri22a. Qn Lui22e+= i2 a a-"rm? >ue 2es grou/es de ?+ai+ in-?rieur de 44 mi22ions de do22ars Msoi+ en'iI
gu?ri22a a'aien+ une au+re s+ra+?gie. Ce2on ses dires= ron 32 mi22ions d7eurosN au mon+an+ demand? /ar
D 2a moindre /er+e dans 2eurs rangs= i2s moGi2isen+ 2e /r?siden+ jus. /our 2008.
imm?dia+emen+ 2eurs r?seaux de /or+eI/aro2e dans
2e /aJs e+ D 27?+ranger /our >u7i2s se -assen+ 27?6.o de Bureau du Haut-Commissariat aux droits
2a +.Kse de 27ex?6u+ion ex+raLudi6iaire. de l’homme en Colombie
Qn se/+emGre= 2e jureau du mau+IdommissaI
Aide militaire des États-Unis ria+ aux droi+s de 27.omme en do2omGie zgU`{ a
Qn 2007= 27aide "nan6iKre des i+a+sI`nis D 2a doI annon6? >ue 2e gou'ernemen+ 6o2omGien a'ai+
2omGie s7es+ ?2e'?e D >ue2>ue 727 mi22ions de do22ars a66e/+? de /roroger son manda+ /our une nou'e22e
M/rKs de 500 mi22ions d7eurosN= 27aide des+in?e aux /?riode de +rois ans.
-or6es de s?6uri+? re/r?sen+an+ en'iron 82 /. 6en+ du don6ernan+ 2a mise en 3u're /ar 2e gou'ernemen+
+o+a2. de++e en'e2o//e eng2oGai+ 595 mi22ions de do2I des re6ommanda+ions des Ua+ions unies en ma+iKre
2ars au +i+re du /roLe+ de 2oi de "nan6emen+ des o/?I de droi+s .umains= 2e ra//or+ de 2a .au+I6ommisI
ra+ions ?+rangKres= >ui suGordonnai+ 25 /. 6en+ de saire sur 2a do2omGie= /uG2i? en mars= a 6ons+a+?
6e++e somme aux /rogrKs a66om/2is /ar 2es au+ori+?s >u7e22e ?+ai+ en6ore in?ga2e= /ar+i6u2iKremen+ / en
6o2omGiennes dans 6er+ains indi6a+eurs re2a+i-s aux ce qui concerne la révision des !chiers des services
droi+s .umains. Qn a'ri2= 2a se6r?+aire d7i+a+ am?riI du renseignement, la lutte contre l’impunité, l’éli-
6aine dondo2eeZZa ri6e a donn? 27assuran6e >ue 2a mination des liens entre agents de l’État et parami-
do2omGie a'ai+ r?a2is? des a'an6?es en 2a ma+iKre e+ litaires, et l’amélioration de la collecte de données
a au+oris? 2e 'ersemen+ du >uar+ de 27aide suGordonI sur les droits de l’homme et le droit internatio-
n?e D 6er+i"6a+ion au +i+re de 27ann?e "s6a2e 2006. nal humanitaire 4. !e ra//or+ ex/rimai+ aussi des
!e dongrKs am?ri6ain a +ou+e-ois di--?r? 2e 'erseI /r?o66u/a+ions 6on6ernan+ 2a /r?sen6e /ersis+an+e
men+ des -onds aux -or6es arm?es= soi+ >ue2>ue de /arami2i+aires e+ 2a mu2+i/2i6a+ion des in-orma+ions

!mnesty International / 0apport 2004 6P9


-aisan+ ?+a+ d7ex?6u+ions ex+raLudi6iaires 6ommises e+ 2e gou'ernemen+= 2e /r?siden+ CassouIUguesso
/ar 2es -or6es de s?6uri+? e+ de 'io2a+ions du droi+ a nomm? 2e dirigean+ du mou'emen+ reGe22e= 2e
in+erna+iona2 .umani+aire /er/?+r?es /ar 2es mou'eI /as+eur Ar?d?ri6 ji+samou Ma2ias U+oumiN= au /os+e
men+s de gu?ri22a= no+ammen+ 2es A8rd. de d?2?gu? g?n?ra2 6.arg? de 2a /romo+ion des 'aI
2eurs de 2a /aix e+ de 2a r?/ara+ion des s?>ue22es
Visites d’Amnesty International de 2a guerre.
Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus e 27a//ro6.e des ?2e6+ions 2?gis2a+i'es de Luin= 2e
en do2omGie aux mois de -?'rier= Luin e+ se/+emGre. dUr s7es+ 6ons+i+u? en /ar+i /o2i+i>ue= 2e donsei2
na+iona2 des r?/uG2i6ains. Qn se/+emGre= 27arm?e
Autres documents d’Amnesty a ou'er+ 2e -eu sur Ar?d?ri6 ji+samou e+ ses /ar+iI
International sans a2ors >u7i2s s7a//rV+aien+ D /?n?+rer dans 2a
# Colombie. gomicides, détention arbitraire et menaces 6a/i+a2e= jraZZa'i22e. !e dUr a ?+? 6on+rain+ de se
de mort. La réalité du syndicalisme en Colombie re/2ier dans 2a r?gion du 5oo2.
M8nr 23/001/2007N.
!es ?2e6+ions de Luin on+ 'u 2a 'i6+oire ?6rasan+e du
C # Colombie. L’assassinat d’une défenseure des droits
/ar+i au /ou'oir= 2e 5ar+i 6ongo2ais du +ra'ai2 M5dtN.
humains relance la controverse sur le processus de
démobilisation des paramilitaires M8nr 23/002/2007N. Ce2on 2es /ar+is d7o//osi+ion e+ 2es organisa+ions de
# Colombie. Les FASC et l’ELN doivent libérer tous les 2a so6i?+? 6i'i2e= 2e s6ru+in a ?+? ?mai22? de gra'es
otages (AMS 2{P019P2007). irr?gu2ari+?s= >ui on+ -a'oris? 2e 5dt. Qn se/+emGre=
27an6ien 5remier minis+re jernard ]o2e2as es+ de'eI
nu /r?siden+ de 278ssemG2?e na+iona2e nou'e22emen+
?2ue= 6on-orm?men+ D 27a22ian6e 6on62ue en a'ri2

CONGO en+re son /ar+i e+ 2e 5dt. Qn o6+oGre= 2a r?/uI


G2i>ue du dongo a ?+? r?admise au sein du 5ro6esI
sus de ]imGer2eJ= don+ e22e a'ai+ ?+? ex62ue en 2004
République du Congo /our ne /as a'oir em/V6.? 2e +ra"6 de / diamants
789: D9 <’>?!? : Denis Oassou/Dguesso du con#it 4.
789: D@ AB@C90D9E9D? : Isidore Evouba
P9ID9 D9 EB0? : abolie en pratique Détention arbitraire
PBP@<!?IBD : P,2 millions Prisonniers politiques
9OP>0!D79 D9 CI9 : ]P ans !7an6ien 6o2one2 Cerge 8ndr? n/assi= e+ au moins
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 66M T 90 V
>ua+re au+res memGres ou an6iens memGres des
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 4P,7 Y
-or6es arm?es arrV+?s au d?Gu+ de 27ann?e 2005=
se +rou'aien+ +ouLours en d?+en+ion sans Lugemen+=
Au moins cinq hommes arrêtés au début de l’an- sans >u7au6une ex/2i6a+ion n7ai+ ?+? -ournie /ar 2e
née 2005 étaient maintenus en détention sans gou'ernemen+ ou /ar 2es au+ori+?s Ludi6iaires.
jugement. Interpellés début 2004, trois deman-
deurs d’asile originaires de la République démo- Détention de demandeurs d’asile
cratique du Congo étaient toujours détenus sans trois an6iens memGres des -or6es de s?6uri+?
!"
inculpation ni jugement par l’armée. Des agents de 2a r?/uG2i>ue d?mo6ra+i>ue du dongo MrTdN
de l’État ont eu une attitude discriminatoire en- se +rou'aien+ +ouLours en d?+en+ion sans in6u2/aI
vers des membres de la minorité pygmée. Un dé- +ion ni Lugemen+ dans 2es 2o6aux de 2a Tire6+ion
tenu a été tué par balles en janvier au cours d’une 6en+ra2e des renseignemen+s mi2i+aires= D jraZZa'i22e.
évasion collective de grande ampleur. Dix-sept Ce2on +ou+e a//aren6e= kermain UdaGamenJa
condamnations à mort ont été commuées. Q+iPi2ome= n?dard naGsaPa QgGonde e+ jos6.
Uda2a `mGa ?+aien+ d?+enus D 2a demande des
Contexte au+ori+?s de 2a rTd. 8u6un des deux gou'erI
Tans 2e 6adre de 27a66ord de 6esseZI2eI-eu sign? en nemen+s n7a r?agi aux a//e2s en -a'eur de 2a
a'ri2 en+re 2e donsei2 na+iona2 de r?sis+an6e MdUrN 2iG?ra+ion des +rois .ommes 2an6?s /uG2i>uemen+

6]0 !mnesty International / 0apport 2004


/ar /2usieurs organisa+ions de d?-ense des droi+s Peine de mort
.umains de 27un e+ 27au+re /aJs 2ors de 2a 'isi+e Qn aoO+= 2e /r?siden+ CassouIUguesso a 6ommu?
D jraZZa'i22e= en se/+emGre= du /r?siden+ de 2a 17 6ondamna+ions D mor+ en /eines d7em/risonneI
rTd= Sose/. ]aGi2a. men+ D /er/?+ui+? assor+ies de +ra'aux -or6?s. gn
ignorai+ 6omGien /armi 6es 6ondamna+ions a'aien+
Défenseurs des droits humains ?+? /ronon6?es en 2007.
Qn Lan'ier= un res/onsaG2e du /ou'oir Ludi6iaire
a indi>u? >ue 2es d?-enseurs des droi+s .umains

CORÉE DU NORD
jri6e na6Posso e+ d.ris+ian nounZ?o ?+aien+ o-"I
6ie22emen+ soumis D des res+ri6+ions D 2eur 2iGerI
+? de mou'emen+ de/uis 2eur 6ondamna+ion= en
d?6emGre 2006= /our aGus de 6on"an6e e+ -aux République populaire démocratique de Corée
e+ usage de -aux. doordonna+eurs d7une 6oa2i+ion 789: D9 <’>?!? : Him fong/il
d7organisa+ions de 2a so6i?+? 6i'i2e a//e2?e 5uG2ieZ 789: D@ AB@C90D9E9D? : Pak Pong/bu,
6e >ue 'ous /aJeZ M5d_u5N= 2es deux .ommes remplacé par Him mong/il le 66 avril
C
a'aien+ en>uV+? sur des a22?ga+ions de d?+ourneI P9ID9 D9 EB0? : maintenue
men+ de re'enus /?+ro2iers /ar des re/r?sen+an+s PBP@<!?IBD : 22,7 millions
9OP>0!D79 D9 CI9 : ^^,4 ans
des /ou'oirs /uG2i6s= e+ d?non6? /uG2i>uemen+
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ]^ T P9 V
6es /ra+i>ues. !7a//e2 in+erLe+? 6on+re 2eur d?62aI
ra+ion de 6u2/aGi2i+? e+ 6on+re 2a sen+en6e n7a /as
?+? examin?. !es res+ri6+ions im/os?es n7on+ +ouI La Corée du Nord était toujours le théâtre de
+e-ois /as ?+? a//2i>u?es. Qn se/+emGre= 2e gouI violations systématiques des droits humains. La
'ernemen+ a nomm? jri6e na6Posso e+ d.ris+ian peine de mort, la torture et les emprisonnements
nounZ?o au sein d7un 6omi+? na+iona2 6.arg? de arbitraires, notamment pour des motifs politiques,
2a sur'ei22an6e de 2a +rans/aren6e en ma+iKre de y étaient monnaie courante. Toute dissidence,
re'enus de 27ex+ra6+ion du /?+ro2e e+ des au+res resI quelle qu’elle soit, y compris le fait de quitter le
sour6es na+ure22es du dongo. pays ou de se réunir sans autorisation, était sévère-
ment réprimée. La presse, aussi bien nationale
Discrimination qu’internationale, était soumise à un contrôle
Te nou'e22es in-orma+ions on+ -ai+ ?+a+ d7a6+es de très strict. Toute activité d’observation indépen-
dis6rimina+ion exer6?s 6on+re des memGres des dante de la situation des droits humains restait
/o/u2a+ions /Jgm?es. impossible.
Qn Lui22e+= des 5Jgm?es in'i+?s au Aes+i'a2 /aI
!"
na-ri6ain de musi>ue on+ ?+? 2og?s /ar 2es au+ori+?s Contexte
dans une +en+e ins+a22?e dans un Zoo de jraZZaI Qn -?'rier= 2e gou'ernemen+ s7es+ engag? D -ermer
'i22e= +andis >ue 2es au+res /ar+i6i/an+s s7?+aien+ 'u e+ D d?man+e2er 2e 6en+re nu62?aire de yongGJon=
a++riGuer des 6.amGres d7.H+e2. B2s on+ ?+? +rans-?I en ?6.ange d7une aide ?6onomi>ue e+ de di'erses
r?s dans une ?6o2e a/rKs 2es /ro+es+a+ions de d?I 6on6essions d7ordre /o2i+i>ue.
-enseurs 6ongo2ais des droi+s .umains. Te gra'es inonda+ions on+ +ou6.? au mois d7aoO+
/2us de 960 000 /ersonnes. Tes diZaines de mi22iers
Conditions carcérales d7.aGi+an+s on+ dO /ar+ir de 6.eZ eux e+ au moins
`n d?+enu a ?+? aGa++u /ar un gardien 2ors de 27?'aI 450 /ersonnes= /or+?es dis/arues= on+ 'raisemG2aI
sion de /2us de 100 /ersonnes in6ar6?r?es D 2a G2emen+ /?ri. !a /?nurie a2imen+aire= >ui ?+ai+ d?LD
/rison 6en+ra2e de jraZZa'i22e= en Lan'ier. Tes de 20 /. 6en+ a'an+ 2es inonda+ions= s7es+ ensui+e
organisa+ions 6ongo2aises de d?-ense des droi+s a66rue sous 27e--e+ 6onLugu? du mi2diou e+ d7in'aI
.umains on+ /oin+? 2a sur/o/u2a+ion 6ar6?ra2e e+ sions d7inse6+es. !e gou'ernemen+ a -ai+ a//e2 D
27aGsen6e de nourri+ure en /rison 6omme des raiI 27aide in+erna+iona2e= demandan+ o-"6ie22emen+ au
sons aJan+ mo+i'? 27?'asion. 5rogramme a2imen+aire mondia2 M58nN de 2ui -ournir

!mnesty International / 0apport 2004 6]6


d7urgen6e des 'i'res a"n de 6ou'rir 2es Gesoins a2iI d.ine= en+re mai e+ Luin 2004. B2 ?+ai+ en danger
men+aires de /2usieurs r?gions du /aJs /our 2es +rois d7ex?6u+ion imminen+e de/uis son arres+a+ion. B2
mois D 'enir. a ?+? +rans-?r? en mars 2007 dans un 6en+re de
!e dirigean+ de 2a dor?e du Uord= ]im SongIi2= a renI d?+en+ion de 5JongJang= a//aremmen+ dans un
6on+r? en o6+oGre son .omo2ogue sudI6or?en ro. ?+a+ 6ri+i>ue= a/rKs a'oir= semG2eI+Ii2= ?+? +or+ur?
nooI.Jun. !es 5remiers minis+res des deux /aJs se /ar des agen+s de 278gen6e /our 2a s?6uri+? naI
son+ ensui+e 'us en no'emGre. +iona2e. rien n7indi>ue >u7i2 ai+ ?+? Lug?= mais i2
!78ssemG2?e g?n?ra2e des Ua+ions unies a a//rou'? aurai+ n?anmoins ?+? 6ondamn? /ar 278gen6e /our
en d?6emGre une r?so2u+ion dans 2a>ue22e e22e se 2a s?6uri+? na+iona2e.
disai+ /ro-ond?men+ /r?o66u/?e /ar 2es 'io2a+ions
nomGreuses e+ sJs+?ma+i>ues des droi+s 6i'i2s= /oI Interdiction d’accès au territoire
2i+i>ues= ?6onomi>ues= so6iaux e+ 6u2+ure2s en dor?e Qn d?/i+ de demandes r?/?+?es= 2e gou'ernemen+
du Uord. re-usai+ +ouLours d7au+oriser 2a 'enue d7oGser'aI
+eurs ind?/endan+s des droi+s .umains= J 6omI
C Réfugiés et demandeurs d’asile /ris du ra//or+eur s/?6ia2 des Ua+ions unies sur
d.a>ue mois= des 6en+aines de UordIdor?ens 2a si+ua+ion des droi+s de 27.omme en r?/uG2i>ue
?+aien+ ra/a+ri?s de -or6e de/uis 2a d.ine. e 2a "n /o/u2aire d?mo6ra+i>ue de dor?e e+ du ra//or+eur
de 27ann?e= on es+imai+ >u7en'iron 50 000 UordI s/?6ia2 sur 2e droi+ D 27a2imen+a+ion. Qn d?6emGre=
dor?ens 'i'aien+ dans 2a 62andes+ini+? en d.ine e+ 278ssemG2?e g?n?ra2e des Ua+ions unies a ex/rim?
redou+aien+ en /ermanen6e d7V+re ren'oJ?s dans sa /ro-onde in>ui?+ude -a6e au re-us de 2a dor?e
2eur /aJs 6on+re 2eur gr?. du Uord de re6onnaY+re 2e manda+ du ra//or+eur
Tes 6en+aines d7au+res /assaien+ /2usieurs mois s/?6ia2 sur 2a si+ua+ion des droi+s de 27.omme.
en d?+en+ion en t.a^2ande a'an+ d7V+re au+oris?s D 8/rKs 2es inonda+ions du mois d7aoO+= 2es agen6es
gagner 2a dor?e du Cud= /aJs aJan+ d?LD a66ord? d7aide des Ua+ions unies on+ /u se rendre /2us -aI
2a na+iona2i+? D au moins 10 000 r?-ugi?s UordI 6i2emen+ sur /2a6e. !e 58n a//2i>uai+ 2e /rin6i/e
dor?ens. tou+e-ois= 6es derniers a'aien+ sou'en+ R au>ue2 i2 se +ien+ de 2ongue da+e R se2on 2e>ue2
du ma2 D s7ada/+er D 2a 'ie en dor?e du Cud. 52us au6une aide a2imen+aire ne /eu+ V+re a//or+?e si
du +iers d7en+re eux ?+aien+ sans em/2oi e+ de nomI ses ?>ui/es n7on+ /as a66Ks au +errain.
Greux memGres de 6e++e 6ommunau+? sou--raien+
a//aremmen+ de n?'rose +rauma+i>ue. Liberté d’expression
!e r?gime nordI6or?en ne +o2?rai+ au6une -orme
Disparitions forcées d7o//osi+ion. !e 5ar+i des +ra'ai22eurs 6or?ens M5tdN
gn ?+ai+ sans nou'e22es de 6en+aines de UordI aurai+ d?non6? en a'ri2 2a /resse ?+rangKre= a66us?e
dor?ens ren'oJ?s de -or6e de/uis 2a d.ine. Tes de 'ou2oir d?s+aGi2iser 2e r?gime= e+ aurai+ ordonn?
/ro6.es de /2usieurs /ersonnes aJan+ >ui++? 2e /aJs aux -or6es de s?6uri+? d7in+er6e/+er +ou+e 6asse++e
sans au+orisa+ion on+ dis/aru. gn /ense >u7i2s on+ 'id?o= +ou+ do6umen+ ?6ri+= +ou+ +?2?/.one /or+aG2e
?+? 'i6+imes de dis/ari+ions -or6?es= 2es au+ori+?s e+ +ou+ dT en /ro'enan6e de 27?+ranger.
nordI6or?ennes /unissan+ des -ami22es en+iKres en !es m?dias d7in-orma+ion na+ionaux res+aien+
raison de 2eur 2ien de /aren+? a'e6 une /ersonne s+ri6+emen+ 6ensur?s a 27a66Ks aux /rogrammes
6onsid?r?e 6omme .os+i2e au r?gime (/ culpabilité des m?dias ?+rangers ?+ai+ +ouLours +rKs 2imi+?.
par association 4). !es au+ori+?s de 5JongJang on+ tou+e r?union ou asso6ia+ion non au+oris?e ?+ai+
?ga2emen+ en2e'? des ressor+issan+s d7au+res /aJs= 6onsid?r?e 6omme un / trouble collectif à l’or-
no+ammen+ de dor?e du Cud e+ du Sa/on. !e gouI dre public 4= d?2i+ /assiG2e de san6+ion. jien >ue
'ernemen+ niai+ >ue des dis/ari+ions -or6?es aien+ garan+ie /ar 2a dons+i+u+ion= 2a 2iGer+? re2igieuse
eu 2ieu. ?+ai+ dans 2es -ai+s -or+emen+ res+rein+e. !es /erI
8rrV+? en Lan'ier 2006= Con SongInam a ?+?
!" sonnes im/2i>u?es dans des a6+i'i+?s re2igieuses
a66us? de +ra.ison= mani-es+emen+ /ar6e >u7i2 ?+ai+ /uG2i>ues ou /ri'?es ris>uaien+ d7V+re in6ar6?r?es=
a22? rendre 'isi+e D son -rKre= Con SongI.un= en +or+ur?es 'oire ex?6u+?es.

6]2 !mnesty International / 0apport 2004


CORÉE DU SUD
Peine de mort
!e mode d7ex?6u+ion u+i2is? ?+ai+ 2a /endaison ou 2e
/e2o+on d7ex?6u+ion. Tes o//osan+s /o2i+i>ues on+
?+? mis D mor+ D 27in+?rieur de /risons /o2i+i>ues. Tes République de Corée
/ersonnes 6ondamn?es /our des in-ra6+ions ?6onoI 789: D9 <’>?!? : 0oh Eoo/hyun
mi>ues on+ ?ga2emen+ ?+? ex?6u+?es. 789: D@ AB@C90D9E9D? : 8an Eyung/sook,
gn a a//ris au mois d7aoO+ >ue 2e /r?siden+ de
!" remplacé par 8an Duck/soo le 9 mars
2a so6i?+? d7ex/or+a+ion de 27en+re/rise de "Gre sJnI P9ID9 D9 EB0? : abolie en pratique
+.?+i>ue Coon6.un uina2on1 M/ro'in6e du 5Jongan PBP@<!?IBD : P4,6 millions
du CudN a'ai+ ?+? ex?6u+? en /uG2i6. B2 a'ai+ ?+? a6I 9OP>0!D79 D9 CI9 : 77,9 ans
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : ]T]V
6us? d7a'oir 'endu du ma+?rie2 a//ar+enan+ D 27usine
/our a6.e+er D manger /our 2es ou'riers= >ui ?+aien+
a--am?s. B2 a'ai+ /ar 2a sui+e ?+? ?ga2emen+ a66us? Au mois d’octobre, le ministre de la Justice,
d7a'oir 6a6.? son a//ar+enan6e D une mi2i6e an+iI Chung Soung-jin, a déclaré qu’il était favorable
6ommunis+e 2o6a2e= 2a d.iIanIdae= /endan+ 2a guerre à l’abolition de la peine de mort. La proposition
C
de dor?e M1950I1953N. de loi visant à une éventuelle abolition, portée de-
vant l’Assemblée nationale, était cependant tou-
Conditions carcérales jours au même point. Les travailleurs immigrés ne
!es /risonniers= no+ammen+ 2es d?+enus /o2i+i>ues= bénéficiaient toujours que d’une protection et de
sou--raien+ des 6ondi+ions d?/2oraG2es r?gnan+ dans moyens de recours limités en cas de discrimina-
2es mu2+i/2es /risons e+ 6en+res de d?+en+ion. tion ou d’abus. Beaucoup étaient en outre main-
!es UordIdor?ens ren'oJ?s de -or6e de d.ine risI tenus en détention dans des conditions déplora-
>uaien+ d7V+re +or+ur?s= ma2+rai+?s e+ d?+enus /enI bles. On notait une augmentation inquiétante du
dan+ +rois ans. !es 6.o+imen+s d?/endaien+ de 27oge= nombre d’arrestations effectuées au titre de la Loi
du sexe e+ du /ass? de 2a /ersonne 6on6ern?e. !es relative à la sécurité nationale, en vertu de la-
-emmes e+ 2es en-an+s se 'oJaien+ g?n?ra2emen+ in!iI quelle au moins huit prisonniers d’opinion étaient
ger des /eines de deux semaines en 6en+re de d?+enI toujours incarcérés.
+ion= mais des /eines de /2usieurs mois en 6am/ de
+ra'ai2 ?+aien+ ?ga2emen+ -r?>uen+es. !es /ersonnes Contexte
a'ouan+ a'oir ren6on+r? des CudIdor?ens ou des misI !7?2e6+ion /r?siden+ie22e a domin? 2a 'ie /o2i+i>ue.
sionnaires -aisaien+ 27oGLe+ de san6+ions +rKs s?'Kres. i2u 2e 19 d?6emGre= !ee nJungIGaP de'ai+ en+rer en
der+aines ?+aien+ ex?6u+?es de -aWon sommaire ou -on6+ion en -?'rier 2008.
as+rein+es D de 2ourdes /eines de +ra'aux -or6?s. !es !es re2a+ions en+re 2es deux dor?es on+ ?'o2u?. 52uI
au+ori+?s re2o6.aien+ sou'en+ des /risonniers D Gou+ sieurs ren6on+res on+ no+ammen+ eu 2ieu au /2us
de -or6es= >ui mouraien+ /eu a/rKs 2eur 2iG?ra+ion. .au+ ni'eau. !a 6oo/?ra+ion ?6onomi>ue ?+ai+ au
6en+re des dis6ussions. 5our 2a /remiKre -ois de/uis
1950= un +rain a +ra'ers? 2a -ron+iKre en+re 2es deux
i+a+s.
!a /r?sen6e de so2da+s sudI6or?ens en BraP e+ 27a6I
6ord de 2iGreI?6.ange 6on62u a'e6 2es i+a+sI`nis en
a'ri2 on+ sus6i+? de 'i-s d?Ga+s.

Peine de mort
8u6une ex?6u+ion n7a eu 2ieu. Teux 6ondamn?s D 2a
/eine 6a/i+a2e son+ mor+s. !7un es+ d?6?d? de 6auses
na+ure22es= 27au+re s7es+ sui6id?. Ain 2007= 64 /riI
sonniers ?+aien+ sous 2e 6ou/ d7une 6ondamna+ion D
2a /eine 6a/i+a2e. 8/rKs un mora+oire o-"6ieux de dix

!mnesty International / 0apport 2004 6]M


ans sur 2es ex?6u+ions= 2a dor?e du Cud a reLoin+ en e+ en 2007 /our a'oir re-us? d7a66om/2ir 2e ser'i6e
d?6emGre 2es rangs des /aJs aGo2i+ionnis+es de -ai+. mi2i+aire oG2iga+oire. Ce2on des in-orma+ions /arues
dans 2a /resse en o6+oGre= 2e gou'ernemen+ aurai+
Loi relative à la sécurité nationale 27in+en+ion de r?-ormer 2e ser'i6e mi2i+aire d7i6i 2009
!a !oi de 1948 re2a+i'e D 2a s?6uri+? na+iona2e n7a en me++an+ en /2a6e des so2u+ions de suGs+i+u+ion
?+? ni modi"?e ni aGrog?e. Ain d?6emGre 2007= au /2us nomGreuses= mais d7une dur?e 'raisemG2aG2eI
moins .ui+ /ersonnes ?+aien+ in6u2/?es en +ermes men+ /2us 2ongue >ue 6e22e du ser'i6e arm?.
'agues au +i+re de 2a !oi re2a+i'e D 2a s?6uri+? na+ioI
na2e e+ se +rou'aien+ en /rison= 6on+re une seu2e en Immigration
2006. Ce2on 6er+aines sour6es i2 J a'ai+= en no'emGre 2007=
!e Lourna2is+e -reeI2an6e !ee CiIsoo a ?+? in6u2/?
!" 502 082 +ra'ai22eurs immigr?s en dor?e du Cud= don+
d7a++ein+e aux ar+i62es 4= 7 e+ 8 de 6e++e 2oi. B2 a ?+? au moins 230 000 +ra'ai22eurs 62andes+ins. !a !oi de
remis en 2iGer+? sous 6au+ion= mais a ?+? main+enu 2003 re2a+i'e au /ermis de +ra'ai2 des +ra'ai22eurs imI
sous ?+roi+e sur'ei22an6e. B2 ?+ai+ a66us? d7a'oir diI migr?s n7a//or+ai+ /as de garan+ies su-"san+es 6on+re
C 'u2gu? des se6re+s mi2i+aires en /uG2ian+ des in-orI 2es /ra+i>ues dis6rimina+oires e+ 2es mau'ais +rai+eI
ma+ions 6on6ernan+ 2a /r?sen6e am?ri6aine en dor?e men+s D 2eur ?gard. 8u mois d7aoO+= 2e domi+? /our
du Cud. !e re/or+age 6on+es+? ?+ai+ /our+an+ Gas? 27?2imina+ion de 2a dis6rimina+ion ra6ia2e zgU`{ s7es+
sur des renseignemen+s oG+enus en +ou+e 2?ga2i+? di+ /r?o66u/? /ar 2e -ai+ >ue 2es +ra'ai22eurs migran+s
au/rKs de sour6es gou'ernemen+a2es e+ mi2i+aires= en ne /ou'aien+ oG+enir >ue des 6on+ra+s non renou'eI
a//2i6a+ion des 2ois re2a+i'es D 2a 2iGer+? d7in-ormaI 2aG2es d7une dur?e de +rois ans e+ ?+aien+ soumis D de
+ion= ainsi >ue sur des donn?es >u7i2 a'ai+ 2uiImVme s?'Kres res+ri6+ions >uan+ D 2eur moGi2i+?. B2 a en ou+re
re6uei22ies en 2002 a2ors >u7i2 ?+ai+ 27un des 6.e-s de d?/2or? >ue 6es /ersonnes aien+ +ou+es 2es /eines D
"2e de 2a dam/agne 6or?enne en -a'eur de 27in+erdi6I oG+enir une /ro+e6+ion Luridi>ue e+ une r?/ara+ion en
+ion des mines +erres+res. 8u6une oGLe6+ion d7ordre 6as de +rai+emen+ dis6rimina+oire ou d7au+res aGus sur
Luridi>ue n7a'ai+ ?+? sou2e'?e D 27?/o>ue e+ nomGre 2e 2ieu de +ra'ai2.
des sour6es u+i2is?es /ar 2e Lourna2is+e ?+aien+ a66esI Tes mi22iers de +ra'ai22eurs migran+s en si+ua+ion
siG2es D +ous sur Bn+erne+. irr?gu2iKre on+ ?+? arrV+?s e+ imm?dia+emen+ ex/u2I
s?s. T7au+res on+ ?+? main+enus en d?+en+ion /endan+
Liberté d’expression /2usieurs mois= /our des raisons d7ordre adminis+ra+i-
T7im/or+an+s mou'emen+s de grK'e on+ eu 2ieu /our ou dans 27a++en+e du rKg2emen+ d7une /ro6?dure de
/ro+es+er 6on+re 2es /ra+i>ues irr?gu2iKres de 6erI re6ou'remen+ d7arri?r?s de sa2aires. !e minis+Kre de
+ains em/2oJeurs e+ 6on+re 2e +rai+? de 2iGreI?6.ange 2a Sus+i6e aurai+ /ro/os? de re'oir 2a !oi re2a+i'e D
6on62u en+re 2a dor?e du Cud e+ 2es i+a+sI`nis. 8u 27immigra+ion= en su//riman+ no+ammen+ 27oG2iga+ion
mois de Lui22e+= g. SungIrJu2 e+ Sung ksangI.oon= >u7a'aien+ 2es -on6+ionnaires 6.arg?s de 6on+rH2er 2a
6oI/r?siden+s de 27822ian6e 6or?enne 6on+re 2e +rai+? si+ua+ion des +ra'ai22eurs migran+s de /r?sen+er une
de 2iGreI?6.ange en+re 2a dor?e e+ 2es i+a+sI`nis= on+ 6ar+e d7iden+i+? ou d7oG+enir un manda+ a'an+ +ou+e
?+? arrV+?s /our a'oir organis? des mani-es+a+ions arres+a+ion.
/ illégales 4 e+ / non autorisées 4. B2s on+ ?+? 2iG?I T7a/rKs 2es in-orma+ions dis/oniG2es= 2es 6ondi+ions
r?s en no'emGre. !7822ian6e aurai+ /our+an+ a'er+i 2e de 'ie dans 2es 6en+res de d?+en+ion /our immigr?s
gou'ernemen+ dans 2es d?2ais 2?gaux de son in+enI ?+aien+ +rKs m?dio6res. Tix /ersonnes en ins+an6e
+ion d7organiser une mani-es+a+ion= e+ 2a dons+i+u+ion d7ex/u2sion on+ +rou'? 2a mor+ dans 27in6endie du
n7indi>uai+ /as >u7une au+orisa+ion ?+ai+ n?6essaire 6en+re de d?+en+ion de yeosu= au mois de -?'rier. TixI
/our +enir un rassemG2emen+. se/+ au+res on+ ?+? G2ess?es. !es -ami22es des /erI
sonnes d?6?d?es on+ ?+? indemnis?es. !es au+res d?I
Objecteurs de conscience +enus on+ ?+? ra/idemen+ ren'oJ?s dans 2eurs /aJs
Qn d?6emGre 2007= au moins 733 oGLe6+eurs de d7origine. jeau6ou/ n7on+ reWu au6une indemnisa+ion
6ons6ien6e= des +?moins de S?.o'a. /our 2a /2u/ar+= e+ se son+ re+rou'?s sans au6un re6ours /our r?6u/?I
?+aien+ en /rison a/rKs a'oir ?+? 6ondamn?s en 2006 rer 2es arri?r?s de sa2aire >ui 2eur ?+aien+ dus.

6]P !mnesty International / 0apport 2004


CÔTE D’IVOIRE
Qn Lui22e+ e+ en aoO+= 2e domi+? /our 27?2imina+ion
de +ou+es 2es -ormes de dis6rimina+ion D 27?gard des
-emmes zgU`{ s7es+ in>ui?+? des ris>ues de +ra"6 de
-emmes ?+rangKres >ue /ourraien+ en+raYner 2es maI République de Côte d’Ivoire
riages in+erna+ionaux. !e domi+? /our 27?2imina+ion de 789: D9 <’>?!? : <aurent Abagbo
2a dis6rimina+ion ra6ia2e e+ 2e ra//or+eur s/?6ia2 sur 789: D@ AB@C90D9E9D? : 7harles Honan Xanny,
2es droi+s de 27.omme des migran+s es+imaien+ >uan+ remplacé par Auillaume Ooro le 29 mars
D eux >ue 2es ?+rangKres mari?es D des ressor+issan+s P9ID9 D9 EB0? : abolie
6or?ens n7?+aien+ /as su-"sammen+ /ro+?g?es des PBP@<!?IBD : 64,4 millions
?'en+ue22es 'io2en6es >ue /ou'aien+ 2eur -aire suGir 9OP>0!D79 D9 CI9 : P7,P ans
EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 69M T 67P V
2eurs ?/oux ou 6er+aines agen6es ma+rimonia2es in+erI
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : P4,7 Y
na+iona2es.

Arrestation et expulsion de représentants La signature en mars d’un accord de paix a contri-


du Syndicat des travailleurs migrants bué à apaiser les tensions politiques dans le pays.
C
Qn d?6emGre= +rois .au+s res/onsaG2es du CJndiI Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé de
6a+ des +ra'ai22eurs migran+s R ]aLiman ].a/ung= prolonger la présence des forces internationales
raLu ]umar kurung e+ 8Gu2 jas.er n. noniruZZaI de maintien de la paix en Côte d’Ivoire au-delà de
man MnasumN= res/e6+i'emen+ /r?siden+= 'i6eI/r?I l’élection présidentielle. Malgré l’accord de paix,
siden+ e+ se6r?+aire g?n?ra2 de 27organisa+ion R on+ les parties en présence ont continué de commettre
?+? ren'oJ?s dans 2eurs /aJs d7origine= en de.ors de des atteintes aux droits humains, en particulier
+ou+e /ro6?dure 2?ga2e. des +rois .ommes a'aien+ contre les femmes ; le harcèlement et les agres-
?+? arrV+?s en no'emGre= a2ors >u7i2s /r?/araien+ sions demeuraient monnaie courante, notamment
des a6+ions 6on+re 2es /roLe+s de modi"6a+ion de 2a sur les sites des barrages routiers.
!oi re2a+i'e D 27immigra+ion. B2s auraien+ ?+? in+er/e2I
2?s au mo+i- >u7i2s n7?+aien+ /as en si+ua+ion r?guI Contexte
2iKre. 8u moins 20 memGres de 6e sJndi6a+ on+ ?+? Qn mars= 2e /r?siden+ !auren+ kGagGo e+ kui22aume
arrV+?s dans des 6ir6ons+an6es simi2aires de/uis aoO+ Coro= 2e se6r?+aire g?n?ra2 des Aor6es nou'e22es
2007. M2a 6oa2i+ion de grou/es arm?s 6on+rH2an+ 2e nord
du /aJs de/uis se/+emGre 2002N= on+ sign? un a6I
Visites d’Amnesty International 6ord D guagadougou= 6a/i+a2e du jurPina Aaso. de+
Tes d?2?gu?s d78mnes+J Bn+erna+iona2 se son+ rendus a66ord 'isai+ D r?uni"er 2a dH+e d7B'oire e+ D r?unir
en dor?e du Cud en mai= en aoO+ e+ se/+emGre= /uis 2es 6ondi+ions n?6essaires D 2a +enue de 27?2e6+ion
de nou'eau en o6+oGre. /r?siden+ie22e= aLourn?e de/uis 2005. Te /2us= un
6a2endrier a ?+? ?+aG2i en 'ue d7un d?sarmemen+ e+
Autres documents d’Amnesty de 2a mise en /2a6e d7une arm?e in+?gr?e. Qn mars
International ?ga2emen+= kui22aume Coro a ?+? nomm? 5remier
# Open letter to the President of South Qorea, March minis+re d7un nou'eau gou'ernemen+ de +ransi+ion.
2007 M8C8 25/002/2007N.
!e mois de se/+emGre a ?+? mar>u? /ar 2e d?manI
# Sepublic of QoreaF prie!ng to the UN Committee on
the Elimination of Discrimination against WomenF Women +K2emen+ de 2a Zone +am/on 6on+rH2?e /ar 2es -or6es
migrant Workers’ discrimination in employment, iuly 2007 -ranWaises e+ 2es so2da+s des Ua+ions unies e+ s?/aI
M8C8 25/005/2007N. ran+ 2es -or6es de s?6uri+? gou'ernemen+a2es des
?2?men+s arm?s des Aor6es nou'e22es. Tes Grigades
mix+es= 6om/os?es D 2a -ois de -or6es gou'ernemenI
+a2es e+ de so2da+s des Aor6es nou'e22es= se son+
d?/2oJ?es dans 2a Zone. !7ins6ri/+ion sur 2es 2is+es
?2e6+ora2es a d?Gu+?= ?ga2emen+ en se/+emGre. Qn
no'emGre= 2es deux /ar+ies son+ 6on'enues d7organiser

!mnesty International / 0apport 2004 6]]


2e s6ru+in /r?siden+ie2 D 27?6.?an6e de Luin 2008. Qn no'emGre= une mission d7en>uV+e maro6aine s7es+
Q22es se son+ engag?es D d?marrer en d?6emGre 2e rendue D jouaP?= Gas+ion des Aor6es nou'e22es. !es
/ro6essus de d?sarmemen+= a++endu de 2ongue da+e= 6on62usions de ses in'es+iga+ions n7a'aien+ /as enI
dans 2e Gu+ de -ormer une nou'e22e arm?e na+iona2e. 6ore ?+? rendues /uG2i>ues D 2a "n de 27ann?e.
Qn o6+oGre= 2e donsei2 de s?6uri+? a d?6id? de mainI
+enir= duran+ une ann?e su//2?men+aire= 27emGargo Violations des droits humains imputables
sur 2es armes e+ sur 2es ex/or+a+ions de diaman+s. aux forces gouvernementales
B2 a ?ga2emen+ /ro2ong? 2es san6+ions indi'idue22es= !es -or6es de s?6uri+? se son+ rendues 6ou/aG2es
6omme 27in+erdi6+ion de d?/2a6emen+ e+ 2e ge2 des d7arres+a+ions arGi+raires= de +or+ure e+ d7ex?6u+ions
a'oirs= >ui /esaien+ sur +rois res/onsaG2es /o2i+i>ues. ex+raLudi6iaires de d?+enus. Tans 2e Gu+ d7ex+or>uer
de 27argen+= e22es on+ ?ga2emen+ 6ommis de nomI
Violences contre les femmes Greux a6+es de 'io2en6e aux /os+es de 6on+rH2e ou
!es in-orma+ions reWues on+ en6ore -ai+ ?+a+ de 'ioI 2ors de '?ri"6a+ions de /iK6es d7iden+i+?.
2en6es 6on+re 2es -emmes e+ /2usieurs au+eurs /r?suI Qn mars= komGan? jouraima= sou/Wonn? de 'o2=
!"
C m?s on+ ?+? remis en 2iGer+? sans a'oir ?+? +radui+s es+ mor+ des sui+es de +or+ure dans 2es 2o6aux d7un
en Lus+i6e. !7aGsen6e de d?"ni+ion du 'io2 dans 2e /os+e de /o2i6e d78GidLan. !a /o2i6e a ou'er+ une
dode /?na2 i'oirien -a'orisai+ 6e++e a+mos/.Kre d7imI en>uV+e mais= D 2a "n de 27ann?e= au6un res/onsaG2e
/uni+?. /r?sum? n7a'ai+ ?+? iden+i"? e+ +radui+ en Lus+i6e.
Qn Lui22e+= une Leune "22e de seiZe ans >ui +raI
!" Qn Lui22e+= au 6ours d7une a++a>ue 2an6?e 6on+re
!"
'ai22ai+ en +an+ >ue domes+i>ue 6.eZ des /ar+i6uI un grou/e de 6.au--eurs de +axi D 8dLam?= une
2iers= D 8GidLan= aurai+ ?+? 'io2?e /ar 2e "2s de son 6ommune d78GidLan= /ar des memGres du denI
em/2oJeur. de2uiI6i a ?+? arrV+? /uis re2o6.? 2e Lour +re de 6ommandemen+ des o/?ra+ions de s?6uri+?
mVme. e 2a 6onnaissan6e d78mnes+J Bn+erna+iona2= MdQdgCN= ]ouassi ]ouam? A?2ix= og? de >uinZe ans=
27ann?e s7es+ a6.e'?e sans >u7au6une en>uV+e o-"I a ?+? aGa++u e+ 6in> au+res /ersonnes on+ ?+? G2esI
6ie22e n7ai+ ?+? ou'er+e= ma2gr? /2usieurs demandes s?es. B2 s7agissai+= semG2eI+Ii2= d7une a6+ion men?e
-ormu2?es /ar 27a'o6a+ de 2a 'i6+ime. en re/r?sai22es a/rKs >u7un 6.au--eur eu+ re-us? de
!"e 2a "n de 2007= au6une mesure n7a'ai+ ?+? /rise 'erser 27argen+ >ue 2ui r?62amaien+ des agen+s des
a"n d7a66order r?/ara+ion aux +rKs nomGreuses -emI -or6es de s?6uri+? D un /os+e de 6on+rH2e. e 2a "n de
mes e+ Leunes "22es >ue 2es -or6es 6omGa++an+es ou 27ann?e= au6une en>uV+e n7a'ai+ a//aremmen+ ?+?
2es 6i'i2s /ro6.es de 6es -or6es a'aien+= de maniKre ou'er+e ma2gr? 2es /ro+es+a+ions -ormu2?es /uG2i>ueI
g?n?ra2is?e e+ sJs+?ma+i>ue de/uis 2e d?Gu+ du men+ /ar un sJndi6a+ de 6.au--eurs de +axi.
6on!i+ arm? en 2002= soumises D des 'io2s ou D
d7au+res agressions sexue22es. rien n7a ?+? -ai+ non Violences commises par les Forces
/2us /our 2eur /erme++re de re6e'oir des soins m?I nouvelles
di6aux. !e gou'ernemen+ e+ 2e 5r?siden+ s7?+aien+ Tes 6omGa++an+s e+ des sJm/a+.isan+s des Aor6es
/our+an+ engag?s o-"6ie22emen+ D a//or+er r?/araI nou'e22es se son+ rendus 6ou/aG2es d7a++ein+es aux
+ion e+ sui'i m?di6a2 D 6es 'i6+imes. droi+s .umains R no+ammen+ de +or+ure e+ de mauI
'ais +rai+emen+s R= de d?+en+ions arGi+raires e+ d7un
Allégations de violences sexuelles +rKs grand nomGre de 6as d7ex+orsion. Tans 2e nord
commises par des soldats de l’ONU du /aJs= 27aGsen6e de sJs+Kme Ludi6iaire e-"6a6e -aI
Qn Lui22e+= de gra'es a22?ga+ions on+ ?+? -ormu2?es 'orisai+ 2e sen+imen+ d7im/uni+?.
6on6ernan+ des 'io2en6es sexue22es >ui auraien+ ?+? Qn aoO+= ]on? Trissa= un .omme sou/Wonn? de
!"
6ommises de maniKre r?/andue /ar des so2da+s 6.arI 'o2= a ?+? arrV+? /ar des agen+s du 5os+e de 6ommanI
g?s du main+ien de 2a /aix dans 2e 6adre de 27g/?raI demen+ o/?ra+ionne2 M5dgN= une se6+ion des Aor6es
+ion des Ua+ions unies en dH+e d7B'oire MgU`dBN. !es nou'e22es D jouaP?= /uis +or+ur? au 6ours de sa d?I
Ua+ions unies on+ d?/V6.? une mission d7en>uV+e en +en+ion. B2 a ?+? remis en 2iGer+? >ue2>ues Lours /2us
dH+e d7B'oire= mais on+ 6ons+a+? >ue 2es 'i6+imes r?/uI +ard mais es+ mor+ /eu a/rKs des sui+es des mau'ais
gnaien+ D -ournir des in-orma+ions sur 6es agressions. +rai+emen+s suGis. !es Aor6es nou'e22es on+ /romis

6]^ !mnesty International / 0apport 2004


27ou'er+ure d7une en>uV+e sur 6e++e a--aire= mais D
2a "n de 27ann?e au6un des res/onsaG2es /r?sum?s
n7a'ai+ ?+? iden+i"?.
CROATIE
République de Croatie
Loi relative à l’amnistie 789: D9 <’>?!? : Otipe Eesi!
Qn a'ri2= 2e /r?siden+ kGagGo a sign? une ordonI 789: D@ AB@C90D9E9D? : Ivo Oanader
nan6e /or+an+ amnis+ie de 2a /2u/ar+ des in-ra6+ions P9ID9 D9 EB0? : abolie
6ommises dans 2e 6on+ex+e du 6on!i+ aJan+ se6ou? 2a PBP@<!?IBD : P,^ millions
dH+e d7B'oire de/uis 2002. de++e amnis+ie n7ex62uai+ 9OP>0!D79 D9 CI9 : 7],M ans
/as ex/ress?men+ 2es 6rimes au regard du droi+ in+erI EB0?!<I?> D9O EBIDO D9 7IDR !DO (ET:) : 4T7V
?!@W D’!<P8!X>?IO!?IBD D9O !D@<?9O : 94,6 Y
na+iona2= no+ammen+ 2es a6+es de 'io2en6e sexue22e
6ommis de maniKre g?n?ra2is?e e+ sJs+?ma+i>ue
6on+re 2es -emmes. Qn Lui22e+= 2e /r?siden+ kGagGo Les répercussions de la guerre de 1991-1995
a +ou+e-ois indi>u? D une d?2?ga+ion d78mnes+J se faisaient toujours sentir dans le domaine des
Bn+erna+iona2 >ue 6e++e amnis+ie ne s7a//2i>uai+ /as droits humains. Malgré quelques progrès enregis-
C
aux / crimes contre le genre humain 4 e+ 2ui a assur? trés dans les enquêtes sur les crimes de guerre
>ue 2es / victimes pourrzaien+{ à tout moment porter et les poursuites judiciaires, les membres des
plainte 4. forces de sécurité croates accusés de responsa-
bilité dans de tels actes continuaient de jouir,
Visites d’Amnesty International de manière générale, d’une totale impunité. Les
`ne d?2?ga+ion d78mnes+J Bn+erna+iona2 s7es+ renI personnes appartenant à des minorités, notam-
due en dH+e d7B'oire en Lui22e+ a"n de ren6on+rer 2e ment les Roms et les Serbes de Croatie, se heur-
6.e- de 27i+a+ e+ d7organiser un a+e2ier a'e6 des gUk taient à des discriminations, entre autres en ma-
2o6a2es sur 2a >ues+ion des 'io2en6es sexue22es -ai+es tière de droits économiques et sociaux. Sur au
aux -emmes. moins 300 000 Serbes de Croatie déplacés par
le conflit, 130 000 environ étaient officiellement
Autres documents d’Amnesty rentrés chez eux.
International
# Côte d’Ivoire. Les femmes, victimes oubliées du con#it Contexte
M8Ar 31/001/2007N.
!a droa+ie a'ai+ +ouLours /our oGLe6+i- de de'enir
# Côte d’Ivoire. Les crimes au regard du droit
international ne peuvent pas être amnistiés memGre D /ar+ en+iKre de 27`nion euro/?enne. Tans
M8Ar 31/006/2007N. son ra//or+ de sui'i= /uG2i? en no'emGre= 2a domI
mission euro/?enne no+ai+ >ue 27im/uni+? /our 2es
6rimes de guerre 6ommis 6on+re 2es /ersonnes d7oriI
gine e+.ni>ue serGe res+ai+ +rKs r?/andue= e+ >u7i2
suGsis+ai+ en ou+re un 6er+ain nomGre d7oGs+a62es au
ra/a+riemen+ duraG2e des r?-ugi?s serGes.
!es ?2e6+ions 2?gis2a+i'es de no'emGre on+ 'u 2a 'i6I
+oire des 6onser'a+eurs de 2a dommunau+? d?moI
6ra+i>ue 6roa+e MmTqN= 2e /ar+i au /ou'oir= >ui on+
don6 6onser'? 2a maLori+? au 5ar2emen+. !a mTq
a de'an6? d7une 6our+e +V+e 2e 5ar+i so6ia2Id?mo6ra+e
MCT5N= de 6en+reIgau6.e. 8u6une de 6es deux -ormaI
+ions n7aJan+ re6uei22i su-"sammen+ de 'oix /our gouI
'erner seu2e= des n?go6ia+ions ?+aien+ en 6ours= "n
2007= en 'ue de -ormer un gou'ernemen+ de 6oa2i+ion.
8u mois de d?6emGre 2e donsei2 /ermanen+ de
27grganisa+ion /our 2a s?6uri+? e+ 2a 6oo/?ra+ion en

!mnesty International / 0apport 2004 6]7


Quro/e MgCdQN a d?6id? de -ermer sa mission en +raduire en Lus+i6e 2es au+eurs /r?sum?s de 6es a6+es.
droa+ie= +ou+ en 6onser'an+ D qagreG un Gureau 6.arI Tans 2a maLori+? des 6as= +ou+e-ois= 2es /oursui+es
g? de s7o66u/er de +ou+ 6e >ui 6on6erne 2es /ro6Ks engag?es 27on+ ?+? dans des a--aires o[ 2es 'i6+imes
/our 6rimes de guerre e+ de rendre 6om/+e de 2a a//ar+enaien+ D 2a 6ommunau+? 6roa+e. na2gr? >ue2I
mise en 3u're /ar 2e gou'ernemen+ 6roa+e des /roI >ues ini+ia+i'es 'isan+ D iden+i"er e+ D +raduire en
grammes d7aide au 2ogemen+ M'oir /2us 2oinN. Lus+i6e 2es au+eurs /r?sum?s de 6rimes de guerre
/er/?+r?s 6on+re des CerGes de droa+ie= 2es memGres
Crimes de guerre et crimes contre des -or6es de s?6uri+? 6roa+es a66us?s de res/onI
l’humanité saGi2i+? dans de +e2s a6+es 6on+inuaien+ de Louir= de
Poursuites au niveau international maniKre g?n?ra2e= d7une +o+a2e im/uni+?.
!es /ro6Ks de'an+ 2e triGuna2 /?na2 in+erna+iona2 /our !e /ro6Ks de ra.im 8demi e+ de nirPo Uora6
!"
27exIyougos2a'ie M2e triGuna2N d7au+eurs /r?sum?s de s7es+ ou'er+ au mois de Luin de'an+ 2e +riGuna2 r?gioI
gra'es a++ein+es au droi+ in+erna+iona2 .umani+aire se na2 de qagreG. de++e a--aire a'ai+ ?+? +ransmise D 2a
son+ /oursui'is. droa+ie /ar 2e triGuna2 en no'emGre 2005. des deux
C !"ni2an nar+i%= >ui a o66u/? di'erses res/onsaGiI an6iens o-"6iers su/?rieurs de 27arm?e 6roa+e ?+aien+
2i+?s de /remier /2an au sein du Tis+ri6+ au+onome sou/Wonn?s de 6rimes de guerre 6ommis 6on+re des
serGe e+ de 2a r?/uG2i>ue serGe de ]raLina MrC]N= CerGes de droa+ie 2ors d7o/?ra+ions mi2i+aires men?es
a ?+? re6onnu 6ou/aG2e= en Luin= de /2usieurs 6.e-s en 1993 dans 2a Zone de 2a v /o6.e de nedaP w. !a
de 6rimes 6on+re 27.umani+? e+ de 6rimes de guerre= mission de 27gCdQ en droa+ie= >ui sui'ai+ 2e d?rouI
6ommis 6on+re des /ersonnes n7a//ar+enan+ /as 2emen+ du /ro6Ks= a no+? >ue 26 +?moins D 6.arge=
D 2a 6ommunau+? serGe= dans des Zones a2ors sous don+ 10 di+s / menacés 4= ne se son+ /as /r?senI
6on+rH2e des CerGes de droa+ie. B2 a ?+? 6ondamn? D +?s 2ors des audien6es de se/+emGre e+ d7o6+oGre.
+ren+eI6in> ans d7em/risonnemen+. !e triGuna2 a esI Tans 2eur immense maLori+?= 6es +?moins r?sidaien+
+im? >ue ni2an nar+i% a'ai+ /ris /ar+ D une en+re/rise en CerGie= ou du moins ?+aien+ 6onsid?r?s 6omme
6rimine22e 6ommune= don+ 2e Gu+ ?+ai+ / l’établisse- r?sidan+ en CerGie.
ment d’un territoire ethniquement serbe au moyen du !e /ro6Ks in+en+? D jranimir k2a'a„ /our sa /ar+iI
!"
déplacement de la population croate et du reste de la 6i/a+ion /r?sum?e D des 6rimes de guerre 6on+re des
population non serbe 4. 6i'i2s serGes de droa+ie= D gsiLeP e+ dans sa r?gion=
!"Teux an6iens o-"6iers de 2a d?-un+e 8rm?e -?d?ra2e sui'ai+ son 6ours. 8n6ien res/onsaG2e de 2a mTq
Jougos2a'e MSU8N= ni2e nrP„i% e+ uese2in ƒ2Li'an$anin= dans 2a r?gion d7gsiLeP= jranimir k2a'a„ ?+ai+= en+re
on+ ?+? 6ondamn?s res/e6+i'emen+ D 'ing+ e+ 6in> 1990 e+ 1992= D 2a +V+e du se6r?+aria+ muni6i/a2
ans d7em/risonnemen+= /our 2e rH2e >u7i2s a'aien+ d7gsiLeP /our 2a d?-ense na+iona2e. jranimir k2a'a„
Lou? dans des 6rimes de guerre /er/?+r?s en 1991 e+ six au+res /ersonnes ?+aien+ a66us?s d7a'oir i22?I
D g'$ara= /rKs de uuPo'ar. ni2e nrP„i% a ?+? re6onnu ga2emen+ arrV+? des 6i'i2s serGes de droa+ie= /uis de
6ou/aG2e d7.omi6ide 'o2on+aire= /our 2a /ar+ >u7i2 a 2es a'oir +or+ur?s e+ +u?s= D gsiLeP en 1991. B2 ?+ai+
/rise dans 2e massa6re de 194 /ersonnes non serGes ?ga2emen+ sou/Wonn? de n7a'oir rien -ai+= 2a mVme
ex+rai+es de 27.H/i+a2 de uuPo'ar= ainsi >ue d7a6+es de ann?e= /our em/V6.er ses suGordonn?s d7arrV+er= de
+or+ure e+ de +rai+emen+s 6rue2s 6ommis sur des /riI ma2+rai+er e+ de +uer d7au+res 6i'i2s= e+ d7a'oir /arI
sonniers de guerre D g'$ara. uese2in ƒ2Li'an$anin a +i6i/? en /ersonne D 6er+ains de 6es 6rimes= en sa
>uan+ D 2ui ?+? d?62ar? 6ou/aG2e d7a6+es de +or+ure >ua2i+? de 6ommandan+ mi2i+aire 2o6a2. !e /ro6Ks de
e+ de 6om/2i6i+? de +or+ure sur 2a /ersonne de /risonI jranimir k2a'a„ a ?+? +rans-?r? D qagreG D 2a demanI
niers de guerre. `n +roisiKme .omme in6u2/? dans 2e de du /ar>ue+= >ui sou.ai+ai+ ainsi a++?nuer 2a /resI
6adre de 6e++e a--aire= niros2a' radi%= a ?+? a6>ui++? sion /esan+ sur 2es +?moins. !es audien6es de'an+
de +ou+es 2es 6.arges /esan+ 6on+re 2ui. 2e +riGuna2 r?giona2 de qagreG on+ d?Gu+? au mois
d7o6+oGre.
Poursuites au niveau national na2gr? des /rogrKs no+aG2es 6on6ernan+ 2es 6rimes
!a Lus+i6e 6roa+e a 6on+inu? d7en>uV+er sur 2es /er/?+r?s 6on+re des CerGes de droa+ie D gsiLeP=
6rimes de guerre 6ommis dans 2e /ass? e+ de au6une ini+ia+i'e s?rieuse n7a ?+? /rise ai22eurs en

6]4 !mnesty International / 0apport 2004


droa+ie /our en "nir a'e6 27im/uni+? don+ Louissaien+ 2a dommission euro/?enne en droa+ie e+ 2e Gureau
2es memGres des -or6es de s?6uri+? 6roa+es sou/WonI des droi+s .umains du gou'ernemen+ de droa+ie on+
n?s d7a++ein+es aux droi+s .umains. !7en>uV+e sur 2es /r?sen+? en a'ri2 un /2an de 2u++e 6on+re 2a +rai+e
a+ro6i+?s 6ommises D CisaP= /ar exem/2e= n7a'ai+ /as des V+res .umains= "nan6? /ar 27`nion euro/?enne.
a'an6?. Ce2on des organisa+ions 2o6a2es= /2us d7une B2 'ise D ren-or6er 2a 6oordina+ion en+re 2es orgaI
6en+aine de /ersonnes= en maLori+? des CerGes de nismes 6.arg?s de 27a//2i6a+ion des 2ois ainsi >ue 2a
droa+ie= auraien+ ?+? +u?es dans 6e++e 'i22e en 1991 6oo/?ra+ion en+re 2a /o2i6e= 2es ins+i+u+ions de /roI
e+ 1992 /ar 2es -or6es 6roa+es. +e6+ion so6ia2e e+ 2es organisa+ions non gou'erneI
†e2LPo 5era+o'i%= un Lourna2is+e ind?/endan+ >ui a men+a2es e+ in+erna+iona2es. B2 a en ou+re /our amGiI
Geau6ou/ +ra'ai22? sur 2es 6rimes de guerre 6ommis +ion de mieux /ro+?ger 2es 'i6+imes de 2a +rai+e.
en droa+ie= a ?+? arrV+? en o6+oGre. B2 ?+ai+ sou/Wonn? !a droa+ie a ra+i"?= en se/+emGre= 2a don'en+ion sur
d7a'oir r?'?2? des se6re+s d7i+a+ sur son G2og= a/I 2a 2u++e 6on+re 2a +rai+e des V+res .umains zdonsei2
/aremmen+ dans 2e 6adre d7in-orma+ions /uG2i?es de 27Quro/e{.
sur des 6rimes de guerre 6ommis dans 2a r?gion de
kos/i%. B2 a ?+? 2iG?r? 2e 2endemain de son in+er/e22aI Discrimination contre les Roms