Vous êtes sur la page 1sur 2

LES TEMPS DU PASS

Compltez ce rcit en mettant les infinitifs entre parenthses au temps


voulu du pass.
Brigitte raconte un souvenir
C_______ (tre) en juillet 2010. Il ______ (faire) trs beau ce jour-l. Je ne
_______ (ne rien avoir) de spcial faire parce que je _______ (prendre) des
congs mais je ______ (ne pas pouvoir) partir en vacances. Alors, je ______
(dcider) de sortir. Je ______ (prendre) le bus. Je ______ (descendre) au
Jardin du Luxembourg. Il y ______ (avoir) beaucoup de monde. Les enfants
______ (courir) dans tous les sens. Les parents ______ (tre) nerveux.
Latmosphre ______ (tre) lourde, touffante. Je _______ (marcher) un
peu. Je ______ (vouloir) trouver un endroit calme pour lire un livre que je
______ (acheter) la veille et quune amie me ______ (recommander). Je
______ (dcouvrir) finalement un coin loign de toute agitation. Je ______
(sasseoir) sur un banc. Je ______ (pouvoir) entendre les oiseaux chanter. Je
______ (sortir) mon roman de mon sac. Je ______ (ne pas arriver) lire. Il
______ (faire) trop chaud, je ______ (manquer) dair, je ______ (ne pas se
sentir) bien. Quand lorage ______ (clater), je ______ (courir) me rfugier
sous un kiosque parce que je ______ (oublier) mon parapluie et je ______ (se
sentir) soulage.

CORRIG. Brigitte raconte un souvenir

Ctait en juillet 2010. Il faisait trs beau ce jour-l. Je navais rien de


spcial faire parce que javais pris des congs mais je navais pas pu partir
en vacances. Jai dcid de sortir. Jai pris le bus. Je suis descendue au
Jardin du Luxembourg. Il y avait beaucoup de monde. Les enfants couraient
dans tous les sens. Les parents taient nerveux. Latmosphre tait lourde,
touffante. Jai march un peu. Je voulais trouver un endroit calme pour
lire un livre que javais achet la veille et quune amie mavait
recommand. Jai finalement dcouvert un coin loign de toute agitation.
Je me suis assise sur un banc. Je pouvais entendre les oiseaux chanter. Jai
sorti mon roman de mon sac. Je narrivais pas lire. Il faisait trop chaud, je
manquais dair, je ne me sentais pas bien. Quand lorage a clat, jai couru
me rfugier sous un kiosque parce que javais oubli mon parapluie et je me
suis sentie soulage.