Vous êtes sur la page 1sur 5

LA PANCREATITE AIGUE

1. Rappels Anatomique et physiologique

2. Définition.

3. Étiologies.

4. Diagnostic.

5. Examens.

6. Complications.

7. Traitement.

-----------------------------------------------------

1. RAPPELS ANATOMIQUE ET PHYSIOLOGIQUE.

Le pancréas comprend trois parties: figure 1.

- la tête ( liée au duodénum)

- le corps

- la queue ( au contact de vaisseaux de la rate, le hile)

Figure 1: Le pancréas comprend trois parties.

- le corps - la queue ( au contact de vai sseaux de la rate, le

Situation anatomique: figure 2

Figure 2: Situation anatomique du pancréas.

figure 2 Figure 2: Situation anatomique du pancréas. ♦ Le pancréas est une glande - endocrine

Le pancréas est une glande

- endocrine qui sécrète:

- l’insuline

- le glucagon

- la somatostatine

- exocrine qui sécrète :

- le suc pancréatique, responsable de la digestion des protéines, des

triglycérides et des glucides alimentaires à raison de 3500 ml/24h ( composé d’enzymes digestives : trypsine, chimotrypsine, carboxypeptidase, ribonucléase, désoxyribonucléase, lipase et amylase)

Le pancréas assure un rôle de tampon:

- déverse des ions bicarbonates et du calcium qui tamponne l’acide chlorhydrique sécrété par l’estomac

2. DEFINITION.

On distingue principalement deux types de pancréatite aiguë:

Pancréatique aiguë oedémateuse: elle n’affecte que la glande elle-même, a une évolution généralement bénigne

Pancréatite nécrotico-hémorragique : destruction importante de la glande pancréatique

par autodigestion avec irruption des enzymes pancréatiques dans la cavité péritonéale, qui

peut toucher les organes voisins.

3. ETIOLOGIES.

Deux étiologies principales:

l’alcoolisme (l’alcool est toxique et détruit le parenchyme pancréatique)

l’obstruction du canal de Wirsung par un calcul biliaire le plus souvent transitoire

(migration lithiasique par le cholédoque)

Étiologies rares:

La chirurgie biliaire (pancréatite post-opératoire)

hyperlipémie majeure

hyperparathyroïdie

infections virales (oreillons, Echovirus)

anomalies congénitales

4.

DIAGNOSTIC.

4.1. Clinique.

- douleur abdominale aiguë épigastrique transfixiante

- défense abdominale

- iléus intestinal réflexe

- état de choc

- position antalgique en chien de fusil

- troubles neuropsychiques

4.2. Biologie.

- augmentation amylasémie

- augmentation amylasurie

- augmentation lypasémie

Dans le cadre d’une pancréatite sévère et gravissime (Score de Ranson):

- l’hyper leucocytose

- augmentation des LDH

- augmentation ASAT

- augmentation de l’urée

- hypocalcémie

- chute des bicarbonates

- chute hématocrite

- chute de la pression artérielle en oxygène (PaO2)

5. EXAMENS.

Pour déterminer s’il existe un épanchement pleural:

abdomen sans préparation thorax de face

Pour déterminer s’il existe un œdème pancréatique et/ou péri-pancréatique, ou des coulées de nécrose inflammatoire:

échographie

Scanner (examen de référence)

6.

COMPLICATIONS.

La principale complication est:

- la nécrose pancréatique: zone(s) de parenchyme pancréatique non viable(s) focalisée(s) ou diffuse(s).

Autres:

- Infection secondaire à la nécrose

- Défaillance multiviscérale

- abcès

- kystes

7. TRAITEMENT.

A. Préventif.

Informer des risques liés à l’alcoolisme

B. Médical.

Mise au repos du tube digestif par aspiration gastrique

Réanimation :

- assurer une hémodynamique stable et prévenir l’insuffisance rénale par remplissage

- Nutrition par voie parentérale puis entérale par voie jéjunale (jéjunostomie)

- Antibiothérapie, antipyrétique

- Ventilation assistée quand insuffisance respiratoire par œdème lésionnel

- Epuration extra-rénale

C. Chirurgical.

Exploration visuelle, manuelle et radiologique

Traitement des lésions biliaires si elles existent (cholécystectomie)

Traitement des lésions pancréatiques (drainage d‘abcès, nécrosectomie)

-----------------------------------------------------------------------

Sources:

www.rpn.ch

www.sfar.org

Mémento de digestif - Edition Lamarre

Delphine Caritey Infirmière diplômée d’état Réanimation Chirurgicale COLMAR