Vous êtes sur la page 1sur 101
Physiologie musculaire Francis DEGACHE francis.degache@chu-st-etienne.fr

Physiologie

musculaire

Francis DEGACHE francis.degache@chu-st-etienne.fr

Physiologie musculaire Francis DEGACHE francis.degache@chu-st-etienne.fr
Physiologie musculaire Francis DEGACHE francis.degache@chu-st-etienne.fr

Types de muscles

1. Muscle squelettique

2. Muscle cardiaque

3. Muscle lisse

Types de muscles

Variétés de muscles

Types de muscles Variétés de muscles

Types de muscles

Types de muscles

Types de muscles

Types de muscles

Types de muscles

Cardiac Muscle muscle, lisse ls

Types de muscles Cardiac Muscle muscle, lisse ls

Types de muscles

Muscle cardiaque

Types de muscles Muscle cardiaque

Les muscles

• Corps humain contiens plus de 400 muscles squelettiques.

– 40-50% du poids du corps total.

• Fonctions des muscles squelettiques :

– Production de force pour la locomotion et la respiration

– Production de force pour le maintient de la posture

– Production de chaleur lors d’un stress thermique

Propriété fonctionnelle du muscle

1) Excitabilité : réponse à un stimulus

2) Contractilité : capacité de se contracter et de produire de la force

3) Extensibilité : faculté de s ’étirer en présence d ’une force de traction

4) Élasticité : faculté à revenir à une longueur initiale après étirement

Types de contraction

1) Régime statique ou isométrique : force de contraction égale à la force de traction générée par l’environnement. Pas de déplacement articulaire.

2) Régime isotonique concentrique : force générée par le muscle supérieur à la force de traction générée par l’environnement. Le muscle se raccourcie.

3) Régime isotonique excentrique : force générée par l’environnement supérieure à celle du muscle. Étirement du ventre et des tendon = résiste et freine le mouvement

Actions musculaires

Actions musculaires

Classification selon leur forme

Muscle squelettique (coupe longitudinale)

Classification selon leur forme Muscle squelettique (coupe longitudinale)

Classification selon leur forme

Muscle squelettique (coupe transversale)

Classification selon leur forme Muscle squelettique (coupe transversale)

Structure macroscopique

- Epimysium : autour du muscle

- Périmysium : autour des fascias

- Endomysium : autour d’une fibre musculaire

Structure macroscopique

Os Tendon Epimysium Endomysium Perimysium Myofibrille Muscle Fibre musculaire Fascia
Os
Tendon
Epimysium
Endomysium
Perimysium
Myofibrille
Muscle
Fibre
musculaire
Fascia

Structure macroscopique

Entouré par : Epimysium Contient : Faisceaux Entouré par : Périmysium Contient : Fibres musculaires
Entouré par :
Epimysium
Contient :
Faisceaux
Entouré par :
Périmysium
Contient :
Fibres
musculaires

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

FIBRE MUSCULAIRE Entouré par : Endomysium Contient : Myofibrille MYOFIBRILLE Entouré par : Réticulum
FIBRE MUSCULAIRE
Entouré par :
Endomysium
Contient :
Myofibrille
MYOFIBRILLE
Entouré par :
Réticulum
sarcoplasmique
Contient :
Sarcomères

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

• Sarcolemme

– Membrane de la cellule musculaire

• Myofibrille

– Parallèles entre elles constitue la fibre musculaire.

– Actine (filament mince)

• Troponine

• Tropomyosine

– Myosine (filament épais)

Le sarcolemme

• Situé sous l’endomysium

• Membrane plasmique de la fibre musculaire

• Fusionne avec le tendon à chaque extrémité

• Riche en glycoprotéine et en réticuline

Le sarcoplasme

• Cytoplasme de la fibre musculaire

• Contient des protéines, des minéraux, de nombreux noyaux et des mitochondries

• Présence de glycogène et de myoglobine

Structure

microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

• Divisions des myofibrilles :

– Ligne-Z

– Bande-A

– Bande-I

• Dans le sarcoplasme :

– Réticulum sarcoplasmique (RS)

• Stockage de calcium

– Tubules Transverse (tubule-T)

– Citernes terminales

Structure microscopique

FIBRE MUSCULAIRE Entouré par : Réticulum sarcoplasmique Contient : Sarcomères SARCOMERE Filaments mince
FIBRE MUSCULAIRE
Entouré par :
Réticulum
sarcoplasmique
Contient :
Sarcomères
SARCOMERE
Filaments
mince (actine)
Filaments épais
(myosine)

Les Tubules Transverses (système T)

• Invagination de la

membrane plasmique

• 2 Tubules transverses

par sarcomère

• Voie de communication

interne pour l’oxygène,

le glucose et les ions

Tubule T
Tubule T

Le réticulum sarcoplasmique

• Réseau de tubules longitudinaux

• Parallèle aux myofibrilles

• S’accole aux tubules transverses

• Lieu de stockage du Ca 2+

aux tubules transverses • Lieu de stockage du Ca 2 + Un tubule transverse associé à
aux tubules transverses • Lieu de stockage du Ca 2 + Un tubule transverse associé à

Un tubule transverse associé à deux citernes forme une triade

Reticulum sarcoplasmique (contient des ions Ca ++ )

Structure microscopique

Sarcomere SARCOMERE
Sarcomere
SARCOMERE

Structure microscopique

Sarcomere

SARCOMERE
SARCOMERE

Initiation de la contraction

Bande-A Bande-I Disque-Z (myosine) (actine) Disque Z Ligne M Disque Z Réticulum sarcoplasmique Triade
Bande-A
Bande-I
Disque-Z
(myosine)
(actine)
Disque Z
Ligne M
Disque Z
Réticulum
sarcoplasmique
Triade
Tubules-T
Pied de jonction

Myofilaments

Myofilaments Filament épais = myosine Filament mince = actine

Filament épais = myosine Filament mince = actine

La myosine

• Chaque myofibrille est composée de 1500 filaments de myosine

• Chaque filament est composé d’environ 200 molécules de myosine

• Composée de deux filaments protéiques entrelacés

• 2 têtes globuleuses à l’extrémité (1 tête par filament protéique)

• Queues pointent vers la strie M

• Têtes ou ponts d’union s’étendent vers les filaments d’actine

• Contient de la titine pour la stabilisation selon l’axe longitudinal

Les têtes des molécules de myosine: Comportent des sites de liaison de l’actine Contiennent des

Les têtes des molécules de myosine:

Comportent des sites de liaison de l’actine Contiennent des sites de liaison de l’ATP Contiennent des enzymes ATPases qui dissocient l’ATP

Lactine

L ’ a c t i n e • S’attache par une extrémité sur une strie

S’attache par une extrémité sur une strie Z, l’autre s’étend entre les filaments de myosine au centre du sarcomère

Chaque filament est composé de deux protéines régulatrices:

tropomyosine, troponine

Ossature du filament

Molécules globuleuses torsadées

Chaque molécule porte des sites de liaison sur lesquels les têtes de myosine se fixent

Protéines régulatrices

L’actine

Protéines régulatrices L’actine Tropomyosine • Protéine fibrillaire • Deux chaînes identiques torsadées •

Tropomyosine

• Protéine fibrillaire

• Deux chaînes identiques torsadées

• Entoure les filaments d’actine

• Au repos, empêche la fixation actine/myosine

Troponine

• Plus complexe

• Attachée à l’actine et à la tropomyosine

• Composée de 3 sous-unités:

-TnC : peut lier le Ca 2+ -TnI : inhibitrice de l’activité ATPasique -TnT : se fixe à la tropomyosine

Myofibrilles en vue longitudinale

Bande I

Myofibrilles en vue longitudinale Bande I B a n d e A Bande I zone H

Bande A

Myofibrilles en vue longitudinale Bande I B a n d e A Bande I zone H

Bande I

en vue longitudinale Bande I B a n d e A Bande I zone H avec
zone H avec ligne M Ligne/disque Z
zone H avec ligne M
Ligne/disque Z

Filament fin d’ACTINE

Filament épais de MYOSINE

La théorie de la contraction par glissement des filaments

Durant la contraction, les filaments minces glissent sur les filaments épais de sorte que l’actine et la myosine se chevauchent davantage.

minces glissent sur les filaments épais de sorte que l’actine et la myosine se chevauchent davantage.
minces glissent sur les filaments épais de sorte que l’actine et la myosine se chevauchent davantage.

Hugh Huxley

1954

Quand la cellule musculaire est stimulée, la tête de myosine s’accroche aux sites de liaison

Quand la cellule musculaire est stimulée, la tête de myosine s’accroche aux sites de liaison de l’actine, situés sur les filaments minces, et le glissement s’amorce

Structure microscopique

• Modèle du glissement des filaments

– Raccourcissement du muscle serait due au mouvement des filaments d’actine sur les filaments de myosine

– Formation de ponts entre les filaments d’actine et de myosine.

– Reduction de la distance entre les lignes Z et le sarcomère.

Contraction : changement de tension

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande A

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1
actine myosine
actine
myosine
Ligne Z 1
Ligne Z
1

Ligne M mais pas de zone H

Sarcomère

raccourci

: changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1 Ligne

Contraction : changement de tension

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande A

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1
actine myosine
actine
myosine
Ligne Z 1 2 Bande I raccourcie
Ligne Z
1
2
Bande I raccourcie

Ligne M mais pas de zone H

Sarcomère

raccourci

Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1 2 Bande I raccourcie Ligne

Contraction : changement de tension

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande A

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1
actine myosine
actine
myosine
Ligne Z 1 2 Bande I raccourcie
Ligne Z
1
2
Bande I raccourcie

Ligne M mais pas de zone H

Sarcomère

raccourci

I actine myosine Ligne Z 1 2 Bande I raccourcie Ligne M mais pas de zone
3
3

Bande A inchangée

Contraction : changement de tension

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande A

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1

Bande I

Contraction : changement de tension Bande I Bande A Bande I actine myosine Ligne Z 1
actine myosine
actine
myosine
Ligne Z 1 2 Bande I raccourcie
Ligne Z
1
2
Bande I raccourcie

Ligne M mais pas de zone H

Sarcomère

raccourci

Ligne Z 1 2 Bande I raccourcie Ligne M mais pas de zone H Sarcomère raccourci
3
3

Bande A inchangée

4
4

Zone H disparaît

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Nerf moteur
Nerf moteur

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Jonction neuromusculaire

• Site où le motoneurone est en contacte avec la fibre musculaire

– Séparé par la fente synaptique

• Plaque motrice

– Poche autour du motoneurone formé par le sarcolemme

• Acétylcholine est libérée par le motoneurone

– Provoque un potentiel de membrane au niveau de la plaque motrice.

• Dépolarisation de la fibre musculaire

Structure microscopique

Structure microscopique

Couplage excitation contraction

1. PA se propage le long du sarcolemme et des tubules transverses.

2. PA arrive aux triades, libère le CA 2+ du sarcoplasme qui est capté par les myofilaments. Les protéines du tubule-T change de structure du fait de leur sensibilité au voltage. Transmission de cette modification au pied de jonction : changement de structure qui provoque l’ouverture de leur canaux à CA 2+ .

3. Du CA 2+ se lie à la troponine (TnC) : 4 ions CA 2+ se lient à une molécule de Tnc. La TnC change de structure tridimensionnelle, écarte la tropomyosine du site de liaison sur l’actine.

Couplage excitation contraction

4. Quand [CA2+] atteint 10-5 mol.L-1 les têtes de myosine se lient aux filaments minces et les tirent vers le milieu du sarcomère.

5. Signal calcique disparaît rapidement (30 ms) après la fin du PA du fait du captage du CA 2+ par les pompes à calcium (ATP) qui le ramène dans le RS où il est de nouveaux emmagasiné.

6

L

CA 2+

t t

f ibl

a

l

t

ti

10 -

.

orsque [

] es

rop

e pour provoquer a con rac on (

7 mol.L -1 ) la tropomyosine reprend sa forme initiale et masque le site de liaison. Les ATPases de la mysosine sont inhibées. L’activité des têtes de myosine prend fin et la fibre musculaire se détend.

Couplage excitation contraction

Couplage excitation contraction

Couplage excitation contraction

Couplage excitation contraction

Couplage excitation contraction

Couplage excitation contraction

Structure microscopique

Structure microscopique

Structure microscopique

Réticulum sarcoplasmique
Réticulum
sarcoplasmique

Initiation de la contraction

Plaque neuro-musculaire tubule T/transverse Jonction A-I sarcolemme Z line Pied de jonction Citerne terminales du
Plaque neuro-musculaire
tubule T/transverse
Jonction A-I
sarcolemme
Z line
Pied de jonction
Citerne terminales
du RS
Reticulum sarcoplasmic
enroulé autour des
myofibrilles et libération
de CA 2+ , lors de la
stimulation via les
tubuleT- & pied de jonction
Triade =
tubule-T +
deux citerne
terminales

Structure microscopique

Le potentiel d’action :

- Descend le long des tubules-T

- Modification de voltage par les récepteurs DHP (récepteurs DHP sont essentiellement des canaux

T-tubule

sarcolemma

out in sarcoplasmic reticulum

- t u b u l e sarcolemma out in sarcoplasmic reticulum voltage sensor (DHP receptor)

voltage sensor (DHP receptor)

Ca 2+ voltages dépendant)

junctional foot (ryanodine receptor)

- Est communiqué au récepteurs ryanodine qui s’ouvrent

Puis le Ca 2+ :

- Est évacué du RS

- Active la contraction

Rôle du calcium dans le mécanisme de contraction

Une augmentation de la concentration en Ca 2 + provoque le glissement des filaments 2+ provoque le glissement des filaments

Une diminution de la concentration en Ca 2 + met fin au glissement des filaments 2+ met fin au glissement des filaments

Au repos, le Ca 2 + se trouve dans le RS au niveau des citernes 2+ se trouve dans le RS au niveau des citernes

La paroi du RS contient des pompes au Ca 2 + 2+

Lors stimulation musculaire, ouverture des canaux Ca 2 + de la membrane du RS 2+ de la membrane du RS

Libération du Ca 2 + dans le sarcoplasme. 2+ dans le sarcoplasme.

Les ions libérés se combinent avec la troponine.musculaire, ouverture des canaux Ca 2 + de la membrane du RS Libération du Ca 2

Innervation

Innervation Motoneurone 1 Unité motrice 1

Motoneurone 1 Unité motrice 1

Innervation

Innervation Motoneurone 1 Unité motrice 1 Unité motrice 2 Motoneurone 2

Motoneurone 1 Unité motrice 1

Unité motrice 2

Motoneurone 2

Innervation

Unités motrices

Innervation Unités motrices

Innervation

Dénervation = atrophie musculaire

Innervation Dénervation = atrophie musculaire

Structure microscopique

Dénervation = atrophie musculaire

Structure microscopique Dénervation = atrophie musculaire

Structure microscopique

Dénervation = atrophie musculaire

Structure microscopique Dénervation = atrophie musculaire

Réafférences musculaires

• Fuseaux neuromusculaires

– Détecte les changements dynamique et statiques de la longueur du muscle

– Reflex d’étirement

• Étirement du muscle provoque un reflex de contraction

• Organe tendineux de Golgi

– Mesure la tension développé par le muscle

– Prévient des dommages liés à une production de force excessive

• Stimulation de cet organe produit une relaxation du muscle

Réafférences musculaires

Réafférences musculaires Synapse Motoneurone Fuseau neuromusculaire Nerfs afférents

Synapse

Motoneurone

Fuseau

neuromusculaire

Nerfs afférents

Réafférences musculaires

Réafférences musculaires Fibres musculaires Nerfs afférents Appareil tendineux de Golgi Tendon

Fibres musculaires

Nerfs afférents

Appareil tendineux de Golgi

Tendon

Réafférences musculaires

Réafférences musculaires

Réafférences musculaires

Feuillet tendineux Tendon Feuillet Méso-tendon pariétal
Feuillet tendineux
Tendon
Feuillet
Méso-tendon
pariétal

Réafférences musculaires

Réafférences musculaires Appareil tendineux de Golgi Fuseau neuro- musculaire Motoneurone Nerfs afférents

Appareil tendineux de Golgi

Fuseau neuro- musculaire

Motoneurone

Nerfs afférents

Réafférences musculaires

Réafférences musculaires

Typologie musculaire

• Déterminé généralement par des critère histologiques

• Innervation est déterminante du type de fibre

• Une unité motrice est composé de fibre de même typologie et caractéristiques

• Tous les muscles humains sont contitué de 3 type de fibres :

– Fibre lente - slow twitch (ST, oxydative, rouge, Type I) – Fibre rapide intermédiaire - fast twitch (FTa, fast- oxidative, blanche, Type IIa) – Fibre rapide – fast twitch (FTb, glycolytic, white, Type IIb (IIc or IIx))

Typologie musculaire

La performance des fibres musculaire est influencée par :

• Taille des motoneurones

• Quantité de réticulum sarcoplasmique

• Ca 2+ -ATPase

• myosine ATPase

• Capacité aérobie (quantité de mitochondries)

• capacité anaérobie (quantité d’enzymes glycolytiques)

Typologie musculaire

 

Type I fibres

Type II A fibres

Type II B fibres

[Myoglobine]

Élevée

Élevée

Faible

Vitesse de contraction

Lente

Rapide

Très rapide

Taille du motoneurone

Petit

Gros

Très gros

Résistance à la fatigue

Haute

Intermédiaire

Faible

Utilisation

     

prédominante

Aérobie

Anaérobie prolongée

Anaérobie courte

Production de force

Faible

Haute

Très haute

Densité de mitochondrie

Haute

Haute

Faible

Densité capillaire

Haute

Intermédiaire

Faible

Capacité oxydative

Haute

Haute

Faible

Capacité glycolytique

Faible

Haute

Haute

Substrat préférentiel stocké

Triglycérides

CP, Glycogène

CP, Glycogène

Typologie musculaire

Typologie musculaire Type I (slow oxidative) Type IIa (fast oxidative) Type IIx (IIb)

Type I

(slow oxidative)

Type

IIa

(fast oxidative)

Type

IIx

(IIb)

(fast glycolytic)

Typologie musculaire

Muscle prédominance Type I

Typologie musculaire Muscle prédominance Type I

Typologie musculaire

SDH (enzyme aérobie) dans un muscle de souris

Typologie musculaire SDH (enzyme aérobie) dans un muscle de souris

Typologie musculaire

Sombre = type I = fibre lente ; Claire = type II = fibre rapide. Coloration NADH

Typologie musculaire Sombre = type I = fibre lente ; Claire = type II = fibre

Typologie musculaire

Sombre = type I = fibre lente ; Claire = type II = fibre rapide. Coloration NADH

Typologie musculaire Sombre = type I = fibre lente ; Claire = type II = fibre

Typologie musculaire

Typologie musculaire

Typologie musculaire

Typologie musculaire
Propriétés des fibres musculaires
Propriétés des fibres musculaires
Production de force et fatigue des différentes fibres musculaires
Production de force et fatigue des
différentes fibres musculaires
Distribution des fibres musculaires dans différents muscles chez des sportifs
Distribution des fibres musculaires dans
différents muscles chez des sportifs

Vitesse de raccourcissement et type de fibre

Vitesse de raccourcissement et type de fibre

Relation force-vitesse

- Pour une force absolue donnée la

vitesse du mouvement est plus importante dans les muscles avec un fort

% de F-IIb.

- La vitesse maximale de contraction est plus importante pour une force développé faible.

- Ce dernier postulat est vrai pour les fibres lentes et rapides !

Relation force-vitesse

Relation force-vitesse

Relation force-puissance

- A chaque vitesse donnée de mouvement la puissance générée est plus importante dans les muscles avec un fort % de F-IIb.

- Le pic de puissance augmente avec la vitesse jusqu’à une vitesse de 200-300 degrés•second -1 . La force diminue avec l’augmentation de la vitesse de déplacement au dessus de ce seuil.

Relation force-puissance

Relation force-puissance

Stimulation musculaire

Stimulation musculaire

Stimulation musculaire

Stimulation musculaire

Relation fréquence du stimulus et force développée

Relation fréquence du stimulus et force développée

Relation longueur-tension

Relation longueur-tension

Stimulations musculaires

Stimulations musculaires
Tension - EMG
Tension - EMG

Tension - EMG

Kg 10.0000 5.00000 volt 0.00000 s -5.00000 Dessinez les charges relatives soulevées ! -10.0000
Kg
10.0000
5.00000
volt
0.00000
s
-5.00000
Dessinez les charges relatives soulevées !
-10.0000

Effet de l’entraînement

Kg

Effet de l’entraînement Kg