Vous êtes sur la page 1sur 161

Calcul et conception

1 - Donner une définition de la ductilité :


chargement minimal à appliquer à un élément de matière pour lui faire subir une
déformation plastique
aptitude d'un matériau à accepter des déformations importantes sans se rompre
quantité caractérisant la proportionnalité entre les allongements et les contraintes de
traction en régime élastique
aptitude d'un matériau à être rigide

2 - La plaque ci-dessus est soumise à un chargement par traction. Les contraintes


parallèles au chargement sont mesurées aux points A, B et C. On trouve :

SigmaC < SigmaB < SigmaA


SigmaB < SigmaC < SigmaA
SigmaA < SigmaB < SigmaC
SigmaA < SigmaC < SigmaB

3 - L'extensométrie est :
une méthode permettant d'estimer des contraintes en mesurant des déformations
une méthode permettant de visualiser des contraintes en tirant partie de la biréfringence
de certains matériaux transparents
une méthode de mise en forme de plaques par déformation plastique
une méthode permettant d'estimer les déformations en mesurant les contraintes

4 - Parmi les opérations suivantes, laquelle n'a pas pour objet d'estimer les contraintes
résiduelles?
la diffractométrie X
la méthode du trou
la trempe étagée
la dilatométrie
5 - Sur l'assemblage schématisé ci-dessus, quel est le point le plus chargé ?

A
B
C

6 - Sur le cordon de soudure ci-dessus, quel est le point le moins chargé ?

A
B
C

7 - Des cotes minimales sont imposées lors de la fabrication d'un anguillé pour :
permettre au soudeur de fermer son cordon afin de protéger l'interface entre le raidisseur
et la plaque
diminuer les concentrations de contraintes à l'interface entre le raidisseur et la plaque
faciliter le découpage de l'anguillé

8 - Parmi les trois cordons d'angles ci-dessus, lequel présente la gorge la plus petite ?

A
B
C
9 - Un effort tranchant Tz doit être transmis par un ensemble de quatre cordons d'angle
de sections efficaces identiques, disposés comme sur la figure ci-dessus. A quel effort
élémentaire est soumis chaque cordon ?

chaque cordon est soumis à l'effort vertical Tz/4


seuls les cordons 2 et 4 sont chargés, ils subissent l'effort vertical Tz/2
seuls les cordons 1 et 3 sont chargés, ils subissent l'effort vertical Tz/2

10 - La recommandation ISO/TC 44/SC2 établit que :


la composante parrallèle de la contrainte n'est pas dimensionnante pour un cordon de
soudure
la composante perpendiculaire de la contrainte n'est pas dimensionnante pour un cordon
de soudure
la composante perpendiculaire de la contrainte n'existe pas dans les cordons de soudure
la composante parrallèle de la contrainte n'existe pas dans les cordons de soudure

11 - Sur la préparation de pièces à souder ci-dessus, la profondeur est :

s
d
g

12 - Les contraintes à prendre en compte lors du calcul d'un cordon de soudure d'angle
sont au nombre de :
deux
trois
quatre
plus

13 - On peut augmenter l'inertie de flexion d'un profilé en I :


en diminuant sa longueur
en choisissant un acier plus résistant
en diminuant la largeur de la semelle
en soudant une semelle supplémentaire sur les semelles du profilé

14 - L'assemblage ci-dessus est un assemblage :

frontal bout à bout


à clin
longitudinal à recrouvrement

15 - La section efficace de cet assemblage ci-dessus est :

S1 = a1*l
S2 = a2*l
S3 = a3*l

16 - Lequel de ces assemblages ci-dessus est à préférer pour une sollicitation de fatigue ?

A
B
C

17 - On soude un raidisseur sur une zone déjà soudée. Quelle configuration risque de
provoquer un arrachement lamellaire parmi les cas ci-dessous ?

A
B
C

18 - Sur les préparations présentées ci-dessus, doit-on préférer :

A pour minimiser les concentrations de contraintes


B pour minimiser les concentrations de contraintes
B pour minimiser le coût de fabrication
A pour simplifier la fabrication

19 - Qu'est-ce qu'une situation au sens d'un code de conception et de construction ?


un ensemble de sollicitations mécaniques et thermiques
auxquelles l'appareil peut être soumis au cours de sa vie
la localisation de chaque constituant de l'appareil à assembler
le point d'application des efforts

20 - Quel est le jeu habituel en fond de chanfrein pour une soudure de qualité sur latte
permanente en acier ?
1 à 2 mm
3 à 4 mm
4 à 8 mm
9 à 15 mm

21 - Pour un acier non allié d'usage général, donner sous forme d'une fraction de la
limite d'élasticité, l'ordre de grandeur de la contrainte admissible utilisée pour le calcul
des épaisseurs d'un appareil à pression :
1/3
2/3
3/5
5/6

22 - Pour un acier non allié d'usage général, donner sous forme d'une fraction de la
limite de rupture, l'ordre de grandeur de la contrainte admissible utilisée pour le calcul
des épaisseurs d'un appareil à pression :
1/3
2/3
3/5
5/6

23 - Quel est l'ordre de grandeur de la pression d'épreuve d'un appareil par rapport à sa
pression de calcul ?
1,05
1,5
1,8
2,2

24 - Les contraintes dans le cordon de soudure se calculent en considérant :


la section transversale du cordon
la section efficace
la section de la pièce

25 - Les contraintes d'origine thermique sont des contraintes :


primaires
secondaires
tertiaires

26 - Sur un piquage, un manchon thermique sert à :


rigidifier le piquage
réduire les variations de températures
augmenter la résistance mécanique

27 - Entre un faisceau de tubes et les viroles d'un échangeur à plaques fixes, une
dilatation différentielle excessive provoquera généralement sur le faisceau :
un flambage
du fluage
de la fatigue

28 - Pour renforcer une ouverture, on rajoute de la matière autour de l'ouverture. La


règle stipulée dans le CODAP veut que l'on rajoute :
0,8 fois la matière enlevée
autant de matière qu'on en a enlevé
1,5 fois la matière enlevée
deux fois plus de matière

29 - On effectue un revêtement d'acier inoxydable sur une tôle d'acier pour :


améliorer les propriétés mécaniques
améliorer les échanges thermiques
se prémunir contre la corrosion
simplifier les traitements thermiques

30 - Une autre méthode que le colaminage à chaud pour réaliser un placage d'acier
inoxydable peut être :
le placage par explosion
le soudage par friction
le soudage sous flux électroconducteur
31 - Quel semi produit utiliseriez-vous de préférence pour fabriquer une plaque à tubes
d'échangeur d'épaisseur supérieure ou égale à 150 mm ?
une tôle épaisse
une pièce forgée
une pièce moulée

32 - Le dudgeonnage d'un tube dans une plaque est un procédé d'assemblage :


mécanique
avec continuité de matière au sens où elle est définie en soudage
autre

33 - L'assemblage oblique est utilisé surtout :


pour des alliages légers
quand la résistance de la ZAT est inférieure à celle du métal de base
en aucun cas

34 - Quelle est l'épaisseur habituelle des lattes permanentes en acier, pour le soudage de
tôles de 30 mm d'épaisseur ?
1 à 4 mm
12 à 20 mm
juste suffisante pour supporter le bain de fusion
sans importance

35 - Raboutage de poutres constituées d'une âme et de 2 semelles. Quelle est la meilleure


solution selon les schémas ci-dessus ?

A
B
C
36 - Pour réduire les risques de décohésion lamellaire, quelle est la meilleure solution
parmi celles présentées ci-dessus ?

A
B
C

37 - Nous voulons indiquer sur un dessin une soudure d'angle discontinue dont la cote
relative à la section transversale est 5mm, dont la longueur des cordons est de 50mm et
espacés de 50mm. Quelle représentation inscrivez-vous sur votre dessin parmi celles
présentées ci-dessus ?

A
B
C
D

38 - Quel est l'ordre de grandeur du diamètre d'un trou d'homme ?


250 mm
500 mm
900 mm
1,50 m

39 - Au vu de la norme NF A80-021, le code 131 correspond au code du


soudage à l'arc à l'électrode enrobée
soudage MIG
soudage TIG
soudage par point
40 - Les caractéristiques mécaniques d'un acier au carbone chutent rapidement entre :
400 et 600 °C
500 et 700 °C
600 et 800 °C
au dessus de 1000 °C

41 - Dans le cas d'un acier au carbone, travaillant à une température supérieure à la


température ambiante, le risque de fluage doit être pris en compte :
à partir de 200 °C
à partir de 350 °C
à partir de 600 °C
au dessus de 700 °C

42 - Pour éviter les instabilités dues au flambement des poutres il faut :


diminuer leur rapport section/longueur
augmenter leur inertie
diminuer leur masse

43 - La transition ductile-fragile d'un matériau traduit :


une augmentation de l'allongement à rupture
une augmentation de la ténacité
une baisse de résilience
une baisse du module d'Young

44 - Sur le schéma ci-dessus, l'angle Béta est :

le 1/2 angle d'ouverture


le 1/2 angle de chanfrein
le 1/2 angle solide
le 1/2 angle mort
45 - Quel est le volume de métal déposé dans le cordon représenté par la symbolisation
ci-dessus :

14000 mm3
14900 mm3
15000 mm3
15100 mm3

46 - Le symbole ci-dessus signifie :

soudure d'angle, convexe


soudure à chanfrein en V avec reprise envers
soudure d'angle avec reprise envers
soudure à chanfrein en demi V avec reprise envers

47 - La représentation symbolique ci-dessus représente :

une soudure d'angle, de ce côté de la flèche, avec une gorge de 'a' mm


une soudure d'angle, de ce côté de la flèche, avec une section transversale de 'a' mm
une soudure d'angle, du côté opposé à celui de la flèche, avec une gorge de 'a' mm
une soudure d'angle, du côté opposé à celui de la flèche, avec une section transversale de
'a' mm
48 - La représentation symbolique d'un assemblage ci-dessus correspond à :

une soudure d'angle sur chaque face


une soudure d'angle à l'endroit indiqué par la flèche
une soudure d'angle du côté opposé à la flèche

49 - Sur les possibilités présentées ci-dessus, quel raidisseur aura le meilleur


comportement en fatigue ?

A
B
C

50 - On peut minimiser les effets de concentration de contraintes lors de la conception :


en diminuant progressivement les sections
en diminuant brutalement les sections
en diminuant les rayons de courbures

51 - Parmi les schémas ci-dessus, indiquer le type de conception qu'il faut préférer :
A
B
C

52 - La représentation symbolique de l'assemblage ci-dessus désigne :

une soudure en V plate avec reprise à l'envers plate


une soudure en demi-vé
une soudure sur bords droits

53 - Les contraintes résiduelles sont :


toujours pénalisantes
parfois pénalisantes
jamais pénalisantes

54 - Un assemblage transversal est orienté :


parallèlement à l'effortper
pendiculairement à l'effort
obliquement à l'effort
cela n'a aucune importance

55 - Dans le cas d'un assemblage en T, il vaut mieux :


1 cordon d'angle
des congés de raccordements à forts rayons
des congés de raccordements à petits rayons
2 cordons d'angle
56 - Les concentrations de contrainte dans des assemblages non bridés, sont :
faibles dans les assemblages d'angle
élevées dans les assemblages bout à bout
faibles dans les assemblages bout à bout

57 - L'analyse des contraintes par photoélasticimétrie utilise :


une lumière focalisée
une lumière polarisée
une absorption désorption de photons
une lumière verte

58 - A partir du schéma ci-dessus (poutre encastrée), indiquer où se trouve le moment de


flexion maximal.

1
2
3

59 - Laquelle des appellations suivantes ne désigne pas un type de préparation de joint ?


en V
en J
en H
en U
en X

60 - Parmi les assemblages représentés cidessus, lequel aura le meilleur comportement


aux sollicitations cycliques (fatigue) ?
A
B
C

61 - Que signifie la désignation symbolique ci-dessus :

soudé sur tout le pourtour


soudé au montage
soudé en atelier
pointé seulement

62 - Que signifie la désignation symbolique ci-dessus :

soudure d'angle, gorge de 5 mm, procédé MIG


soudure bout à bout, épaisseur 5 mm, procédé MIG
soudure d'angle, gorge de 5 mm, procédé MAG
soudure d'angle sur tôle d'épaisseur 5 mm, procédé MIG

63 - Que signifie la désignation symbolique ci-dessus :


soudage sur chanfrein en V avec électrodes enrobées
soudage sur chanfrein en V avec fil fourré sans gaz
soudage sur chanfrein en V avec fil fourré sous gaz
soudage sur chanfrein avec reprise envers avec fil fourré avec gaz

Réponse

Voici les bonnes réponses ... (en vert...)

1 - Donner une définition de la ductilité :


chargement minimal à appliquer à un élément de matière pour lui faire subir une
déformation plastique
aptitude d'un matériau à accepter des déformations importantes sans se rompre
quantité caractérisant la proportionnalité entre les allongements et les contraintes de
traction en régime élastique
aptitude d'un matériau à être rigide

2 - La plaque ci-dessus est soumise à un chargement par traction. Les contraintes


parallèles au chargement sont mesurées aux points A, B et C. On trouve :

SigmaC < SigmaB < SigmaA

SigmaB < SigmaC < SigmaA

SigmaA < SigmaB < SigmaC

SigmaA < SigmaC < SigmaB


3 - L'extensométrie est :
une méthode permettant d'estimer des contraintes en mesurant des déformations
une méthode permettant de visualiser des contraintes en tirant partie de la biréfringence
de certains matériaux transparents
une méthode de mise en forme de plaques par déformation plastique
une méthode permettant d'estimer les déformations en mesurant les contraintes

4 - Parmi les opérations suivantes, laquelle n'a pas pour objet d'estimer les contraintes
résiduelles?
la diffractométrie X
la méthode du trou
la trempe étagée
la dilatométrie

5 - Sur l'assemblage schématisé ci-dessus, quel est le point le plus chargé ?

6 - Sur le cordon de soudure ci-dessus, quel est le point le moins chargé ?

7 - Des cotes minimales sont imposées lors de la fabrication d'un anguillé pour :
permettre au soudeur de fermer son cordon afin de protéger l'interface entre le
raidisseur et la plaque
diminuer les concentrations de contraintes à l'interface entre le raidisseur et la plaque
faciliter le découpage de l'anguillé

8 - Parmi les trois cordons d'angles ci-dessus, lequel présente la gorge la plus petite ?

9 - Un effort tranchant Tz doit être transmis par un ensemble de quatre cordons d'angle
de sections efficaces identiques, disposés comme sur la figure ci-dessus. A quel effort
élémentaire est soumis chaque cordon ?

chaque cordon est soumis à l'effort vertical Tz/4

seuls les cordons 2 et 4 sont chargés, ils subissent l'effort vertical Tz/2

seuls les cordons 1 et 3 sont chargés, ils subissent l'effort vertical Tz/2

10 - La recommandation ISO/TC 44/SC2 établit que :


la composante parrallèle de la contrainte n'est pas dimensionnante pour un cordon
de soudure
la composante perpendiculaire de la contrainte n'est pas dimensionnante pour un cordon
de soudure
la composante perpendiculaire de la contrainte n'existe pas dans les cordons de soudure
la composante parrallèle de la contrainte n'existe pas dans les cordons de soudure
11 - Sur la préparation de pièces à souder ci-dessus, la profondeur est :

12 - Les contraintes à prendre en compte lors du calcul d'un cordon de soudure d'angle
sont au nombre de :
deux
trois
quatre
plus

13 - On peut augmenter l'inertie de flexion d'un profilé en I :


en diminuant sa longueur
en choisissant un acier plus résistant
en diminuant la largeur de la semelle
en soudant une semelle supplémentaire sur les semelles du profilé

14 - L'assemblage ci-dessus est un assemblage :

frontal bout à bout

à clin

longitudinal à recrouvrement

15 - La section efficace de cet assemblage ci-dessus est :


S1 = a1*l

S2 = a2*l

S3 = a3*l

16 - Lequel de ces assemblages ci-dessus est à préférer pour une sollicitation de fatigue ?

17 - On soude un raidisseur sur une zone déjà soudée. Quelle configuration risque de
provoquer un arrachement lamellaire parmi les cas ci-dessous ?

18 - Sur les préparations présentées ci-dessus, doit-on préférer :


A pour minimiser les concentrations de contraintes

B pour minimiser les concentrations de contraintes

B pour minimiser le coût de fabrication

A pour simplifier la fabrication

19 - Qu'est-ce qu'une situation au sens d'un code de conception et de construction ?


un ensemble de sollicitations mécaniques et thermiques
auxquelles l'appareil peut être soumis au cours de sa vie
la localisation de chaque constituant de l'appareil à assembler
le point d'application des efforts

20 - Quel est le jeu habituel en fond de chanfrein pour une soudure de qualité sur latte
permanente en acier ?
1 à 2 mm
3 à 4 mm
4 à 8 mm
9 à 15 mm

21 - Pour un acier non allié d'usage général, donner sous forme d'une fraction de la
limite d'élasticité, l'ordre de grandeur de la contrainte admissible utilisée pour le calcul
des épaisseurs d'un appareil à pression :
1/3
2/3
3/5
5/6

22 - Pour un acier non allié d'usage général, donner sous forme d'une fraction de la
limite de rupture, l'ordre de grandeur de la contrainte admissible utilisée pour le calcul
des épaisseurs d'un appareil à pression :
1/3
2/3
3/5
5/6

23 - Quel est l'ordre de grandeur de la pression d'épreuve d'un appareil par rapport à sa
pression de calcul ?
1,05
1,5
1,8
2,2

24 - Les contraintes dans le cordon de soudure se calculent en considérant :


la section transversale du cordon
la section efficace
la section de la pièce

25 - Les contraintes d'origine thermique sont des contraintes :


primaires
secondaires
tertiaires

26 - Sur un piquage, un manchon thermique sert à :


rigidifier le piquage
réduire les variations de températures
augmenter la résistance mécanique

27 - Entre un faisceau de tubes et les viroles d'un échangeur à plaques fixes, une
dilatation différentielle excessive provoquera généralement sur le faisceau :
un flambage
du fluage
de la fatigue

28 - Pour renforcer une ouverture, on rajoute de la matière autour de l'ouverture. La


règle stipulée dans le CODAP veut que l'on rajoute :
0,8 fois la matière enlevée
autant de matière qu'on en a enlevé
1,5 fois la matière enlevée
deux fois plus de matière

29 - On effectue un revêtement d'acier inoxydable sur une tôle d'acier pour :


améliorer les propriétés mécaniques
améliorer les échanges thermiques
se prémunir contre la corrosion
simplifier les traitements thermiques

30 - Une autre méthode que le colaminage à chaud pour réaliser un placage d'acier
inoxydable peut être :
le placage par explosion
le soudage par friction
le soudage sous flux électroconducteur

31 - Quel semi produit utiliseriez-vous de préférence pour fabriquer une plaque à tubes
d'échangeur d'épaisseur supérieure ou égale à 150 mm ?
une tôle épaisse
une pièce forgée
une pièce moulée

32 - Le dudgeonnage d'un tube dans une plaque est un procédé d'assemblage :


mécanique
avec continuité de matière au sens où elle est définie en soudage
autre

33 - L'assemblage oblique est utilisé surtout :


pour des alliages légers
quand la résistance de la ZAT est inférieure à celle du métal de base
en aucun cas

34 - Quelle est l'épaisseur habituelle des lattes permanentes en acier, pour le soudage de
tôles de 30 mm d'épaisseur ?
1 à 4 mm
12 à 20 mm
juste suffisante pour supporter le bain de fusion
sans importance
35 - Raboutage de poutres constituées d'une âme et de 2 semelles. Quelle est la meilleure
solution selon les schémas ci-dessus ?

36 - Pour réduire les risques de décohésion lamellaire, quelle est la meilleure solution
parmi celles présentées ci-dessus ?

37 - Nous voulons indiquer sur un dessin une soudure d'angle discontinue dont la cote
relative à la section transversale est 5mm, dont la longueur des cordons est de 50mm et
espacés de 50mm. Quelle représentation inscrivez-vous sur votre dessin parmi celles
présentées ci-dessus ?

A
B

38 - Quel est l'ordre de grandeur du diamètre d'un trou d'homme ?


250 mm
500 mm
900 mm
1,50 m

39 - Au vu de la norme NF A80-021, le code 131 correspond au code du


soudage à l'arc à l'électrode enrobée
soudage MIG
soudage TIG
soudage par point

40 - Les caractéristiques mécaniques d'un acier au carbone chutent rapidement entre :


400 et 600 °C
500 et 700 °C
600 et 800 °C
au dessus de 1000 °C

41 - Dans le cas d'un acier au carbone, travaillant à une température supérieure à la


température ambiante, le risque de fluage doit être pris en compte :
à partir de 200 °C
à partir de 350 °C
à partir de 600 °C
au dessus de 700 °C

42 - Pour éviter les instabilités dues au flambement des poutres il faut :


diminuer leur rapport section/longueur
augmenter leur inertie
diminuer leur masse

43 - La transition ductile-fragile d'un matériau traduit :


une augmentation de l'allongement à rupture
une augmentation de la ténacité
une baisse de résilience
une baisse du module d'Young

44 - Sur le schéma ci-dessus, l'angle Béta est :

le 1/2 angle d'ouverture

le 1/2 angle de chanfrein

le 1/2 angle solide

le 1/2 angle mort

45 - Quel est le volume de métal déposé dans le cordon représenté par la symbolisation
ci-dessus :

14000 mm3

14900 mm3

15000 mm3

15100 mm3

46 - Le symbole ci-dessus signifie :

soudure d'angle, convexe


soudure à chanfrein en V avec reprise envers

soudure d'angle avec reprise envers

soudure à chanfrein en demi V avec reprise envers

47 - La représentation symbolique ci-dessus représente :

une soudure d'angle, de ce côté de la flèche, avec une gorge de 'a' mm

une soudure d'angle, de ce côté de la flèche, avec une section transversale de 'a'
mm

une soudure d'angle, du côté opposé à celui de la flèche, avec une gorge de 'a'
mm

une soudure d'angle, du côté opposé à celui de la flèche, avec une section
transversale de 'a' mm

48 - La représentation symbolique d'un assemblage ci-dessus correspond à :

une soudure d'angle sur chaque face

une soudure d'angle à l'endroit indiqué par la flèche

une soudure d'angle du côté opposé à la flèche

49 - Sur les possibilités présentées ci-dessus, quel raidisseur aura le meilleur


comportement en fatigue ?
A

50 - On peut minimiser les effets de concentration de contraintes lors de la conception :


en diminuant progressivement les sections
en diminuant brutalement les sections
en diminuant les rayons de courbures

51 - Parmi les schémas ci-dessus, indiquer le type de conception qu'il faut préférer :

52 - La représentation symbolique de l'assemblage ci-dessus désigne :


une soudure en V plate avec reprise à l'envers plate

une soudure en demi-vé

une soudure sur bords droits

53 - Les contraintes résiduelles sont :


toujours pénalisantes
parfois pénalisantes
jamais pénalisantes

54 - Un assemblage transversal est orienté :


parallèlement à l'effortper
pendiculairement à l'effort
obliquement à l'effort
cela n'a aucune importance

55 - Dans le cas d'un assemblage en T, il vaut mieux :


1 cordon d'angle
des congés de raccordements à forts rayons
des congés de raccordements à petits rayons
2 cordons d'angle

56 - Les concentrations de contrainte dans des assemblages non bridés, sont :


faibles dans les assemblages d'angle
élevées dans les assemblages bout à bout
faibles dans les assemblages bout à bout

57 - L'analyse des contraintes par photoélasticimétrie utilise :


une lumière focalisée
une lumière polarisée
une absorption désorption de photons
une lumière verte

58 - A partir du schéma ci-dessus (poutre encastrée), indiquer où se trouve le moment de


flexion maximal.

59 - Laquelle des appellations suivantes ne désigne pas un type de préparation de joint ?


en V
en J
en H
en U
en X

60 - Parmi les assemblages représentés cidessus, lequel aura le meilleur comportement


aux sollicitations cycliques (fatigue) ?

C
61 - Que signifie la désignation symbolique ci-dessus :

soudé sur tout le pourtour

soudé au montage

soudé en atelier

pointé seulement

62 - Que signifie la désignation symbolique ci-dessus :

soudure d'angle, gorge de 5 mm, procédé MIG

soudure bout à bout, épaisseur 5 mm, procédé MIG

soudure d'angle, gorge de 5 mm, procédé MAG

soudure d'angle sur tôle d'épaisseur 5 mm, procédé MIG

63 - Que signifie la désignation symbolique ci-dessus :

soudage sur chanfrein en V avec électrodes enrobées

soudage sur chanfrein en V avec fil fourré sans gaz


soudage sur chanfrein en V avec fil fourré sous gaz

soudage sur chanfrein avec reprise envers avec fil fourré avec gaz
Fabrication en soudage

1 - Le Manuel d'Assurance Qualité a pour rôle :


de faire plaisir au client
de répondre aux exigences des normes ISO 9000
de décrire la façon dont le produit est fabriqué
d'assurer la formation des soudeurs

2 - Sans mettre en doute l'habileté du soudeur, les risques de collage sont plus
importants :
en soudure montante
en soudure au plafond
en soudure descendante
en soudure à plat

3 - Les exigences de la norme ISO 9001 visent, en premier lieu à :


prévenir toute non-conformité relative au produit
minimiser les coûts de gestion de la production
prévenir tout dysfonctionnement dans les relations acheteur/fournisseur
assurer l'hygiène et la sécurité au sein de l'entreprise

4 - Pour réparer une fissure dans une pièce en fonte, il convient de percer la pièce en tête
de fissure. Cette opération est effectuée pour :
empêcher le grossissement de grains
éviter de carburer la tête de fissure
empêcher la propagation de la fissure au cours de la réparation
éviter le collage

5 - La carte de contrôle est mise en œuvre pour des :


fabrications de petites pièces
fabrications de séries
ni l'un, ni l'autre

6 - Le plan d'expériences est :


un outil statistique
un guide à l'usage du bureau d'étude
une méthode de prévention des accidentsun type d'essai mécanique

7 - Dans la plupart des cas, le soudage doit se faire de préférence à :


retrait transversal libre
sur pièces bridées
retrait longitudinal libre
cela n'a pas d'importance car le retrait est toujours nul en soudage

8 - La contrainte transversale dans l'épaisseur est, pour des assemblages en V et en X :


en compression à coeur
en traction à coeur
en cisaillement à coeur
nulle à coeur

9 - Le manuel d'assurance qualité sert :


de norme de qualité
à donner le niveau de qualification d'un soudeur
à décrire le programme d'assurance qualité d'une entreprise
à donner le niveau de la qualité d'un produit

10 - Qu'est-ce qu'un audit qualité ?


la définition d'un nouveau manuel Assurance-qualité
une vérification de l'application du système assurance qualité conformément au manuel
assurance qualité
une réunion pour définir la qualité d'un produit
un document de référence

11 - Parmi les propositions suivantes, laquelle ne rentre pas dans une procédure qualité
en entreprise.
l'audit qualité
la carte de contrôle
le manuel assurance qualité
le guide qualité
12 - En dehors des secteurs d'activité liée au nucléaire, une QMOS est valable :
1 an
2 ans
10 ans
durée illimitée

13 - Un DMOS est un document interne à l'entreprise rédigé principalement à l'usage :


de l'atelier
du service commercial
ddu bureau d'étudeu service planning

14 - En mécanosoudage, une construction est soumise à des normes :


qu'il faut toujours appliquer
qu'il faut appliquer si l'on construit à l'exportation
qu'il faut appliquer si elles sont définies dans le cahier des charges
qu'il faut appliquer si l'on veut

15 - Recouvrir les parois des ateliers de soudage par des peintures brillantes et claires a
pour conséquence :
de limiter les risques d'échauffement dus à l'émission IR du bain de fusion
d'augmenter les risques d'échauffement dus à l'émission IR du bain de fusion
de limiter les risques dus au rayonnement UV
d'augmenter les risques dus au rayonnement UV

16 - Les rayonnements IR sont à l'origine :


de gênes respiratoires
d'irritation de la peau (coup de soleil)
d'échauffement
d'irritation des muqueuses (éblouissement)

17 - En soudage MIG, le rayonnement UV est produit par :


le bain de fusion
l'arc électrique
la fusion du fil
le gaz de protection

18 - Parmi ces procédés de soudage, lequel ne nécessite pas le port de verres filtrants ?
MIG/MAG
arc sous flux en poudre
TIG
électrode enrobée

19 - En soudage oxyacétylénique, lequel des risques ci-dessous est le plus important :


rayonnement
électrocution
projections
explosion

20 - En soudage oxyacétylénique, lequel des risques ci-dessous est le moins important :


rayonnement
électrocution
projection
explosion

21 - En soudage MIG, lequel des risques ci-dessous est le plus important :


fumées
rayonnement
projections
explosion

22 - En soudage MIG, lequel des risques ci-dessous est le moins important :


fumées
rayonnement
projections
explosion
23 - Dans des conditions normales, quelle est l'épaisseur maximale soudable en une passe
par le procédé automatique arc submergé sans chanfrein ?
5-6mm
10-12mm
20-22mm
22-25mm

24 - Des bruits répétitifs dont le niveau sonore est compris entre 0 et 80 décibels sont
considérés comme :
non dangereux
à risque
dangereux

25 - Des bruits répétitifs dont le niveau sonore est compris entre 80 et 115 décibels sont
considérés comme :
non dangereux
à risque
dangereux

26 - Des bruits répétitifs dont le niveau sonore est supérieur à 115 décibels sont
considérés comme :
non dangereux
à risque
dangereux

27 - Parmi les quatre procédés suivants, quel est celui qui rejette le plus de poussière ?
E.E.
oxyacétylénique
TIG
faisceau d'électrons

28 - Le post-chauffage des pièces permet, entre autre, :


de diminuer les contraintes résiduelles
de supprimer les contraintes résiduelles
de supprimer les risques de fissuration à chaud
de supprimer les déformations

29 - Le meulage des extrémités des raidisseurs doit se faire en orientant les stries :
perpendiculairement aux plans des raidisseurs
parallèlement au plan des raidisseurs
sans importance

30 - Un point de transformation allotropique :


augmente les contraintes résiduelles
diminue les contraintes résiduelles
est sans effet

31 - Les contraintes résiduelles appartiennent :


au domaine élastique
au domaine plastique
au domaine de striction

32 - La mesure des contraintes résiduelles peut se faire par :


magnétoscopie
ultra son
diffraction X
courant de Foucault

33 - Le collage blanc peut être détecté par :


U.S.
radiographie
ressuage
aucune méthode

34 - Sur le schéma ci-dessus, quelle est la zone utile de ce transducteur pour U.S. ?
A
B
C

35 - Le relevé par ultra son ci-dessus indique :

la présence d'un défaut


aucune indication
un capteur inadapté
une tôle de trop forte épaisseur

36 - Généralement, en soudage TIG une coloration bleuté du joint indique :


une mauvaise pénétration
une usure de l'électrode
une oxydation superficielle
une fissure débouchante

37 - Dans le cas de la figure ci-dessus, en contrôle par ultra-sons, d est égale à :


a+b
a + 2b
2a + 2b
2a - 2b

38 - Pour réparer une pièce à l'électrode enrobée, on peut utiliser la technique dite du
goujeonnage. A quel alliage applique-t-on cette méthode ?
les aciers doux
les alliages légers
le nickel
la fonte grise

39 - Dans le cas du soudage d'aciers au carbone, les contraintes résiduelles sont :


toujours pénalisantes
jamais pénalisantes
parfois pénalisantes

40 - Quelle forme de cordon représentée ci-dessus permet d'améliorer le comportement


en fatigue des assemblages soudés à l'électrode enrobée :

A
B
C

41 - La programmation de production comprend trois activités principales. Parmi les


activités suivantes, laquelle ne fait pas partie de la programmation de production ?
le planning
la conception
l'ordonnancement
le lancement
42 - Dans le but d'ajuster au mieux les tâches à réaliser avec les possibilités des ateliers,
on utilise différents graphes. Lequel de ceux cités ci-après n'existe pas ?
le planning 'barre'
le planning 'PERT'
le planning en 'S'
le planning 'logarithmique'

43 - Le contrôle par ressuage s'applique bien à la détection :


des fissures internes
des soufflures
des défauts plans débouchants
des porosités
des défauts plans débouchants ainsi que des défauts sous-cutanés

44 - Quel moyen permet de neutraliser les déformations dues au retrait d'une soudure
en chanfrein en (V) ?
les séquences de soudage
le martelage
les paramètres de soudage
le procédé de soudage

45 - En général, si l'on considère un panneau préfabriqué réalisé à partir de tôles de


même épaisseur et soudé avec la même procédé, le panneau qui va se déformer le plus
est :
celui en acier inoxydable ferritique
celui en acier inoxydable austénitique
celui en acier au carbone manganèse
celui en acier inoxydable martensitique

46 - Comme indiquer sur la figure ci-dessus, j'ai à rabouter une semelle de 30 mm


d'épaisseur, de 500 mm de largeur et d'une longueur de 4m avec possibilités de
retournement. Quelle est la solution la plus sûre pour maîtriser la déformation ?
A
B
C

47 - Sans mettre en cause la dextérité du soudeur, les risques de défauts du type collage
sont plus importants en position :
à plat
en verticale montante
en corniche
au plafond

48 - En soudage manuel à l'électrode enrobée ou semi automatique en fil fourré, à partir


de quelle épaisseur a-t-on un intérêt technico-économique à chanfreiner en X pour des
joints accessibles des 2 côtés ?
8 à 10 mm
12 à 14 mm
16 à 20 mm
30-35 mm

49 - Parmi les 5 défauts suivants détectés dans une structure sollicitée en fatigue, quel est
le plus dangereux ?
une soufflure débouchante
une inclusion de laitier
une inclusion de tungstène
un défaut plan
une porosité

50 - En soudage automatique monopasse sous flux à forte pénétration d'un acier inox
austénitique, la fissure décelée dans l'axe du cordon de soudure est :
une fissure à froid
une fissure à chaud
un arrachement lamellaire
une fissuration au réchauffage

51 - J'ai décelé une fissure à chaud dans l'axe du cordon dans une soudure automatique
sous flux électroconducteur. Parmi les choix suivants, quelle est l'action corrective la
plus appropriée ?
préchauffer
postchauffer
augmenter l'intensité de soudage
diminuer l'intensité de soudage
augmenter l'angle du chanfrein

52 - Pourquoi le marquage avec des chiffres et lettres à 'boules' est recommandé à la


place des chiffres et lettres en V ?
pour des raisons esthétiques
pour des raisons économiques
pour éviter les amorces de fissure de fatigue et de corrosion
pour augmenter la tenue à la corrosion atmosphérique

53 - La désignation suivante : E 70 18 désigne :


un code de construction
un procédé de soudage
un fil d'apport
un type d'électrode enrobée

54 - Pour augmenter la valeur des KcV du métal fondu d'un acier au C.Mn, parmi les
choix suivants, il faut :
réduire la vitesse de soudage
augmenter le nombre de passe
augmenter la température de préchauffage
augmenter la largeur des passes

55 - Parmi les précautions suivantes, quelle est celle qui ne correspond pas à celles
recommandées pour les traitements thermiques ?
éloigner la pièce des brûleurs
calculer le temps du palier en fonction de la plus forte section soudée
calculer le temps du palier en fonction de la tôle la moins épaisse
dégraisser les pièces avant le traitement thermique

56 - Quels sont les contrôles à faire après le traitement thermique de relaxation des
contraintes ?
le contrôle visuel
le contrôle des dimensions
tous les contrôles non destructifs et dimensionnels
le contrôle par ressuage

57 - Combien de temps après la fin d'une soudure d'un acier au C.Mn avec risque de
fissuration à froid doit-on faire les contrôles C.N.D. ?
sans importance
immédiatement après le refroidissement
15 jours après la fin de l'exécution de la soudure
2h à 72h suivant les exigences du client
au moins 48h après la fin de l'exécution de la soudure

58 - Quel est le meilleur moyen de contrôle des défauts plans sur des assemblages
d'épaisseurs supérieures à 30mm ?
le ressuage
les courants de Foucault
le contrôle U.S.+la magnétoscopie
la radiographie

59 - Quel est le procédé le plus performant pour le raboutage des tôles de 20mm
d'épaisseur et de 10m de longueur (avec retournement) ?
le soudage MAG
le soudage avec des électrodes enrobées à très haut rendement
le soudage automatique avec arc submergé
le soudage semi automatique avec fil fourré

Voici les bonnes réponses ... (en vert...)


1 - Le Manuel d'Assurance Qualité a pour rôle :
de faire plaisir au client
de répondre aux exigences des normes ISO 9000
de décrire la façon dont le produit est fabriqué
d'assurer la formation des soudeurs

2 - Sans mettre en doute l'habileté du soudeur, les risques de collage sont plus
importants :
en soudure montante
en soudure au plafond
en soudure descendante
en soudure à plat

3 - Les exigences de la norme ISO 9001 visent, en premier lieu à :


prévenir toute non-conformité relative au produit
minimiser les coûts de gestion de la production
prévenir tout dysfonctionnement dans les relations acheteur/fournisseur
assurer l'hygiène et la sécurité au sein de l'entreprise

4 - Pour réparer une fissure dans une pièce en fonte, il convient de percer la pièce en tête
de fissure. Cette opération est effectuée pour :
empêcher le grossissement de grains
éviter de carburer la tête de fissure
empêcher la propagation de la fissure au cours de la réparation
éviter le collage

5 - La carte de contrôle est mise en œuvre pour des :


fabrications de petites pièces
fabrications de séries
ni l'un, ni l'autre

6 - Le plan d'expériences est :


un outil statistique
un guide à l'usage du bureau d'étude
une méthode de prévention des accidentsun type d'essai mécanique

7 - Dans la plupart des cas, le soudage doit se faire de préférence à :


retrait transversal libre
sur pièces bridées
retrait longitudinal libre
cela n'a pas d'importance car le retrait est toujours nul en soudage

8 - La contrainte transversale dans l'épaisseur est, pour des assemblages en V et en X :


en compression à coeur
en traction à coeur
en cisaillement à coeur
nulle à coeur

9 - Le manuel d'assurance qualité sert :


de norme de qualité
à donner le niveau de qualification d'un soudeur
à décrire le programme d'assurance qualité d'une entreprise
à donner le niveau de la qualité d'un produit

10 - Qu'est-ce qu'un audit qualité ?


la définition d'un nouveau manuel Assurance-qualité
une vérification de l'application du système assurance qualité conformément au
manuel assurance qualité
une réunion pour définir la qualité d'un produit
un document de référence

11 - Parmi les propositions suivantes, laquelle ne rentre pas dans une procédure qualité
en entreprise.
l'audit qualité
la carte de contrôle
le manuel assurance qualité
le guide qualité

12 - En dehors des secteurs d'activité liée au nucléaire, une QMOS est valable :
1 an
2 ans
10 ans
durée illimitée

13 - Un DMOS est un document interne à l'entreprise rédigé principalement à l'usage :


de l'atelier
du service commercial
ddu bureau d'étudeu service planning

14 - En mécanosoudage, une construction est soumise à des normes :


qu'il faut toujours appliquer
qu'il faut appliquer si l'on construit à l'exportation
qu'il faut appliquer si elles sont définies dans le cahier des charges
qu'il faut appliquer si l'on veut

15 - Recouvrir les parois des ateliers de soudage par des peintures brillantes et claires a
pour conséquence :
de limiter les risques d'échauffement dus à l'émission IR du bain de fusion
d'augmenter les risques d'échauffement dus à l'émission IR du bain de fusion
de limiter les risques dus au rayonnement UV
d'augmenter les risques dus au rayonnement UV

16 - Les rayonnements IR sont à l'origine :


de gênes respiratoires
d'irritation de la peau (coup de soleil)
d'échauffement
d'irritation des muqueuses (éblouissement)

17 - En soudage MIG, le rayonnement UV est produit par :


le bain de fusion
l'arc électrique
la fusion du fil
le gaz de protection

18 - Parmi ces procédés de soudage, lequel ne nécessite pas le port de verres filtrants ?
MIG/MAG
arc sous flux en poudre
TIG
électrode enrobée

19 - En soudage oxyacétylénique, lequel des risques ci-dessous est le plus important :


rayonnement
électrocution
projections
explosion

20 - En soudage oxyacétylénique, lequel des risques ci-dessous est le moins important :


rayonnement
électrocution
projection
explosion

21 - En soudage MIG, lequel des risques ci-dessous est le plus important :


fumées
rayonnement
projections
explosion

22 - En soudage MIG, lequel des risques ci-dessous est le moins important :


fumées
rayonnement
projections
explosion

23 - Dans des conditions normales, quelle est l'épaisseur maximale soudable en une passe
par le procédé automatique arc submergé sans chanfrein ?
5-6mm
10-12mm
20-22mm
22-25mm

24 - Des bruits répétitifs dont le niveau sonore est compris entre 0 et 80 décibels sont
considérés comme :
non dangereux
à risque
dangereux

25 - Des bruits répétitifs dont le niveau sonore est compris entre 80 et 115 décibels sont
considérés comme :
non dangereux
à risque
dangereux

26 - Des bruits répétitifs dont le niveau sonore est supérieur à 115 décibels sont
considérés comme :
non dangereux
à risque
dangereux

27 - Parmi les quatre procédés suivants, quel est celui qui rejette le plus de poussière ?
E.E.
oxyacétylénique
TIG
faisceau d'électrons

28 - Le post-chauffage des pièces permet, entre autre, :


de diminuer les contraintes résiduelles
de supprimer les contraintes résiduelles
de supprimer les risques de fissuration à chaud
de supprimer les déformations

29 - Le meulage des extrémités des raidisseurs doit se faire en orientant les stries :
perpendiculairement aux plans des raidisseurs
parallèlement au plan des raidisseurs
sans importance

30 - Un point de transformation allotropique :


augmente les contraintes résiduelles
diminue les contraintes résiduelles
est sans effet

31 - Les contraintes résiduelles appartiennent :


au domaine élastique
au domaine plastique
au domaine de striction

32 - La mesure des contraintes résiduelles peut se faire par :


magnétoscopie
ultra son
diffraction X
courant de Foucault

33 - Le collage blanc peut être détecté par :


U.S.
radiographie
ressuage
aucune méthode

34 - Sur le schéma ci-dessus, quelle est la zone utile de ce transducteur pour U.S. ?

35 - Le relevé par ultra son ci-dessus indique :

la présence d'un défaut

aucune indication

un capteur inadapté

une tôle de trop forte épaisseur


36 - Généralement, en soudage TIG une coloration bleuté du joint indique :
une mauvaise pénétration
une usure de l'électrode
une oxydation superficielle
une fissure débouchante

37 - Dans le cas de la figure ci-dessus, en contrôle par ultra-sons, d est égale à :

a+b

a + 2b

2a + 2b

2a - 2b

38 - Pour réparer une pièce à l'électrode enrobée, on peut utiliser la technique dite du
goujeonnage. A quel alliage applique-t-on cette méthode ?
les aciers doux
les alliages légers
le nickel
la fonte grise

39 - Dans le cas du soudage d'aciers au carbone, les contraintes résiduelles sont :


toujours pénalisantes
jamais pénalisantes
parfois pénalisantes

40 - Quelle forme de cordon représentée ci-dessus permet d'améliorer le comportement


en fatigue des assemblages soudés à l'électrode enrobée :
A

41 - La programmation de production comprend trois activités principales. Parmi les


activités suivantes, laquelle ne fait pas partie de la programmation de production ?
le planning
la conception
l'ordonnancement
le lancement

42 - Dans le but d'ajuster au mieux les tâches à réaliser avec les possibilités des ateliers,
on utilise différents graphes. Lequel de ceux cités ci-après n'existe pas ?
le planning 'barre'
le planning 'PERT'
le planning en 'S'
le planning 'logarithmique'

43 - Le contrôle par ressuage s'applique bien à la détection :


des fissures internes
des soufflures
des défauts plans débouchants
des porosités
des défauts plans débouchants ainsi que des défauts sous-cutanés

44 - Quel moyen permet de neutraliser les déformations dues au retrait d'une soudure
en chanfrein en (V) ?
les séquences de soudage
le martelage
les paramètres de soudage
le procédé de soudage

45 - En général, si l'on considère un panneau préfabriqué réalisé à partir de tôles de


même épaisseur et soudé avec la même procédé, le panneau qui va se déformer le plus
est :
celui en acier inoxydable ferritique
celui en acier inoxydable austénitique
celui en acier au carbone manganèse
celui en acier inoxydable martensitique

46 - Comme indiquer sur la figure ci-dessus, j'ai à rabouter une semelle de 30 mm


d'épaisseur, de 500 mm de largeur et d'une longueur de 4m avec possibilités de
retournement. Quelle est la solution la plus sûre pour maîtriser la déformation ?

47 - Sans mettre en cause la dextérité du soudeur, les risques de défauts du type collage
sont plus importants en position :
à plat
en verticale montante
en corniche
au plafond

48 - En soudage manuel à l'électrode enrobée ou semi automatique en fil fourré, à partir


de quelle épaisseur a-t-on un intérêt technico-économique à chanfreiner en X pour des
joints accessibles des 2 côtés ?
8 à 10 mm
12 à 14 mm
16 à 20 mm
30-35 mm
49 - Parmi les 5 défauts suivants détectés dans une structure sollicitée en fatigue, quel est
le plus dangereux ?
une soufflure débouchante
une inclusion de laitier
une inclusion de tungstène
un défaut plan
une porosité

50 - En soudage automatique monopasse sous flux à forte pénétration d'un acier inox
austénitique, la fissure décelée dans l'axe du cordon de soudure est :
une fissure à froid
une fissure à chaud
un arrachement lamellaire
une fissuration au réchauffage

51 - J'ai décelé une fissure à chaud dans l'axe du cordon dans une soudure automatique
sous flux électroconducteur. Parmi les choix suivants, quelle est l'action corrective la
plus appropriée ?
préchauffer
postchauffer
augmenter l'intensité de soudage
diminuer l'intensité de soudage
augmenter l'angle du chanfrein

52 - Pourquoi le marquage avec des chiffres et lettres à 'boules' est recommandé à la


place des chiffres et lettres en V ?
pour des raisons esthétiques
pour des raisons économiques
pour éviter les amorces de fissure de fatigue et de corrosion
pour augmenter la tenue à la corrosion atmosphérique

53 - La désignation suivante : E 70 18 désigne :


un code de construction
un procédé de soudage
un fil d'apport
un type d'électrode enrobée

54 - Pour augmenter la valeur des KcV du métal fondu d'un acier au C.Mn, parmi les
choix suivants, il faut :
réduire la vitesse de soudage
augmenter le nombre de passe
augmenter la température de préchauffage
augmenter la largeur des passes

55 - Parmi les précautions suivantes, quelle est celle qui ne correspond pas à celles
recommandées pour les traitements thermiques ?
éloigner la pièce des brûleurs
calculer le temps du palier en fonction de la plus forte section soudée
calculer le temps du palier en fonction de la tôle la moins épaisse
dégraisser les pièces avant le traitement thermique

56 - Quels sont les contrôles à faire après le traitement thermique de relaxation des
contraintes ?
le contrôle visuel
le contrôle des dimensions
tous les contrôles non destructifs et dimensionnels
le contrôle par ressuage

57 - Combien de temps après la fin d'une soudure d'un acier au C.Mn avec risque de
fissuration à froid doit-on faire les contrôles C.N.D. ?
sans importance
immédiatement après le refroidissement
15 jours après la fin de l'exécution de la soudure
2h à 72h suivant les exigences du client
au moins 48h après la fin de l'exécution de la soudure

58 - Quel est le meilleur moyen de contrôle des défauts plans sur des assemblages
d'épaisseurs supérieures à 30mm ?
le ressuage
les courants de Foucault
le contrôle U.S.+la magnétoscopie
la radiographie

59 - Quel est le procédé le plus performant pour le raboutage des tôles de 20mm
d'épaisseur et de 10m de longueur (avec retournement) ?
le soudage MAG
le soudage avec des électrodes enrobées à très haut rendement
le soudage automatique avec arc submergé
le soudage semi automatique avec fil fourré
Matériaux et soudage

1 - Après soudage, la ZAT d'un alliage léger à durcissement structural est :


plus dure que le métal de base
moins dure
de dureté identique

2 - On cherche à limiter le grossissement de grains dans la ZAT parce qu'il :


est à l'origine de corrosions
abaisse la résilience
augmente la charge de rupture
augmente la limite élastique

3 - La fissuration à froid des aciers est un mode d'endommagement des joints soudés qui
implique:
l'azote
le soufre
l'hydrogène
le manganèse

4 - L'expression alliages légers désigne les alliages :


de titane
de magnésium
de zinc
d'aluminium

5 - Usuellement, on appelle alliage à durcissement structural un alliage qui subit :


une transformation allotropique
une précipitation
une transformation martensitique

6 - Parmi les propriétés suivantes du cuivre, laquelle influe fortement sur les conditions
de soudage :
sa réactivité à l'oxygène de l'air
sa couleur
sa masse volumique

7 - La caractéristique essentielle des fontes grises est leur :


ductilité
inoxydabilité
fragilité
légèreté

8 - La température de fusion de l'aluminium est :


inférieure à 500°C
comprise entre 500°C et 700°C
comprise entre 700°C et 1000°C
supérieure à 1000°C
inconnue

9 - La température de fusion du fer est :


inférieure à 700°C
comprise entre 700°C et 1000°C
comprise entre 1000°C et 1300°C
supérieure à 1300°C

10 - De façon générale, une faible taille de grains dans un métal :


améliore les caractéristiques mécaniques
diminue les caractéristiques mécaniques
a une influence négligeable sur les propriétés mécaniques

11 - La phase qui subit la transformation martensitique dans les aciers est :


la ferrite
la perlite
l'austénite
la bainite
la martensite
12 - Les structures de trempe dans les ZAT des aciers au carbone résultent d'une :
vitesse de refroidissement trop grande
taille de grain trop élevée
vitesse de refroidissement trop basse
taille de grain trop faible

13 - Le chrome est un élément :


alphagène
gammagène
neutre

14 - A la température ambiante, l'acier X8CrNi 18-12 bien recuit est a priori :


ferritique
bainitique
austénitique
martensitique

15 - Le grossissement de grain dans un assemblage soudé en TIG sans métal d'apport


apparaît :
dans la zone fondue
dans la ZAT en rive de zone fondue
dans la ZAT au voisinage du métal de base

16 - La difficulté pour souder le magnésium est liée à :


sa densité
sa réactivité à l'oxygène de l'air
sa structure cristalline
sa couleur

17 - Parmi les risques souvent rencontrés lors du brasage d'un acier inoxydable, lequel a
les conséquences les plus néfastes ?
le rochage
la corrosion intergranulaire
l'évaporation du chrome
la corrosion par le flux non éliminé

18 - Pour éviter les criques lors du soudage au chalumeau d'une tôle mince d'aluminium
il faut :
souder avec une flamme oxydante
faire un talon
éviter d'utiliser un métal d'apport
préchauffer la tôle

19 - En plus de l'aluminium, l'élément d'alliage de la série 2 000 est :


le manganèse
le fer
le cuivre
l'uranium
le silicium

20 - Les aciers réfractaires de type 25-20 sont sensibles à la fissuration à chaud. Pour
limiter ce risque en soudage TIG, il faut :
augmenter la vitesse de soudage
diminuer la vitesse de soudage
augmenter le courant de soudage
utiliser un générateur de courant alternatif

21 - Les aciers réfractaires de type 25-20 sont sensibles à la fissuration à chaud. Pour
limiter ce risque en soudage TIG, il faut :
augmenter la vitesse de soudage
diminuer la vitesse de soudage
augmenter le courant de soudage
utiliser un générateur de courant alternatif

22 - Un élément gammagène est un élément qui :


stabilise la variété cubique centrée du fer
favorise la transformation martensitique
stabilise la variété cubique à faces centrées du fer
favorise la transformation bainitique

23 - Pour effectuer une trempe étagée, on se sert :


d'un diagramme d'équilibre
d'un diagramme de SCHAEFFLER
d'un diagramme TTT
d'un diagramme TRC

24 - Le post-chauffage d'un assemblage soudé s'apparente à :


un recuit de recristallisation
une trempe
un revenu destiné à ralentir le refroidissement du joint soudé
un recuit de précipitation

25 - La rupture d'une éprouvette cylindrique d'aluminium idéalement pur sera


caractérisée par :
une striction nulle
une striction très forte
une rupture en sifflet
une grande fragilité

26 - Bien que les alliages actuels contiennent des teneurs en soufre de plus en plus
faibles, pour réduire le risque de fissuration par le soufre on ajoute aux aciers :
du manganèse
du chrome
du silicium
du nickel

27 - Un faciès à cupules est caractéristique d'une rupture :


fragile
par fatigue
ductile
par corrosion caverneuse
28 - Parmi les propriétés du titane énumérées ci-dessous, laquelle contribue à rendre son
soudage délicat :
une conductibilité électrique médiocre
une masse volumique faible
une faible conductivité thermique
une grande réactivité à l'oxygène de l'air

29 - La présence de chrome dans un acier de construction a pour but d'augmenter :


sa soudabilité
sa trempabilité
sa résistance au fluage
sa limite d'endurance

30 - L'hydrogène est l'une des causes de la fissuration à froid des soudures, pour y
remédier il convient de :
chanfreiner les pièces
refroidir rapidement les pièces après soudage
étuver les électrodes
meuler les cordons

31 - Les aciers inoxydables doivent leur résistance à la corrosion :


aux valeurs élevées des potentiels standards des constituants de l'alliage
à leur faible teneur en carbone
à la formation d'une couche d'oxyde de chrome passive
à leur faible surtension d'hydrogène

32 - Parmi les causes suivantes, laquelle est prépondérante dans l'apparition de la


corrosion par piqûres sur les aciers inoxydables :
la présence d'ions chlorures
le couplage avec un métal noble
la vitesse d'agitation trop importante de l'électrolyte
la présence d'ions cuivreux

33 - Parmi les quatre métaux suivant lequel est le plus sensible à la corrosion érosion :
l'acier
le cuivre
le titane
le chrome

34 - La corrosion intergranulaire des aciers inoxydables peut être limitée par :


une augmentation de la teneur en chrome
un abaissement de la teneur en chrome
un abaissement de la teneur en carbone
une augmentation de la teneur en carbone

35 - La protection par anodes sacrificielles consiste à coupler le métal à protéger avec :


un métal inerte
un métal plus corrodable
un métal moins corrodable
un métal noble

36 - Généralement, en cas de couplage entre un métal non corrodable (dans l'électrolyte


considéré) et un métal corrodable :
la vitesse de corrosion du métal corrodable reste inchangée
le métal non corrodable peut, dans certains cas devenir corrodable
la vitesse de corrosion du métal corrodable est accélérée

37 - L'existence d'une transition ductile-fragile est fonction de divers paramètres et


notamment de la structure cristalline des matériaux. Les métaux qui présentent
généralement une telle transition sont :
les métaux à structure cubique centrée
les métaux à structure cubique à faces centrées
les aciers inoxydables
les alliages fer - nickel

38 - Pour éviter la fissuration à chaud dans les aciers, il faut :


choisir un acier ayant une teneur importante en soufre
effectuer un préchauffage
effectuer un post-chauffage
choisir un acier ayant une teneur suffisante en manganèse

39 - Pour étendre le domaine austénitique d'un inox, il faut :


augmenter le pourcentage de nickel
diminuer le pourcentage de manganèse
augmenter le pourcentage de chrome
diminuer le pourcentage de carbone

40 - Parmi les aciers inoxydables suivant, lesquels ne sont pas ferro-magnétiques ?


les martensitiques
les ferritiques
les austénitiques
les austéno-ferritiques

41 - Quelles précautions doit-on prendre pour souder des aciers inoxydables ferritiques
?
il faut souder avec apport austénitique
il faut post chauffer
il faut faire une trempe après soudage
il faut limiter la teneur en manganèse

42 - Après soudage des aciers inoxydables austénitiques, il y a un risque de corrosion


intergranulaire si :
la teneur en chrome est élevée
la teneur en soufre est élevée
la vitesse de refroidissement est élevée
la teneur en carbone est élevée

43 - La position d'un point sur le diagramme de Schaeffler résulte des teneurs en


éléments alphagènes et gammagènes. Quelles sont les coordonnées reportées sur les axes
?
le pourcentage de ferrite et d'austénite
le pourcentage d'équivalent carbone et d'équivalent chrome
le pourcentage d'équivalent chrome et d'équivalent nickel
le pourcentage de chrome et de nickel
44 - Lorsque l'on augmente le pourcentage de nickel des aciers faiblement alliés, on :
augmente la dureté en ZAT
augmente la taille de la ZAT
augmente la résistance mécanique en ZAT
abaisse leur température d'utilisation vers des valeurs inférieures à 0°C

45 - Pour éviter la fissuration à froid lors de la réparation des aciers trempants (ou de
composition inconnue) on utilise un métal d'apport :
ferritique
austénitique
bainitique
martensitique

46 - La cémentation est un traitement thermochimique au cours duquel il y a apport et


diffusion de :
azote
oxygène
carbone
soufre

47 - Dans les assemblages métal/céramique, l'équilibre thermodynamique :


est atteint instantanément
est identique quelle que soit la température
entraîne la formation d'une interface

48 - La courbe figurant dans un diagramme de Wöhler représente :


la relation entre la durée de vie et la contrainte appliquée
la relation entre la vitesse de fissuration et la contrainte appliquée
la relation entre la durée de vie et la taille des grains

49 - Sous quelle forme la loi de Wöhler est-elle exprimée ?


Log N = a - b/s
N = a - bs
Log N = a - bs
N = a - b/s

50 - Pour souder un acier austéno-ferritique avec un acier faiblement allié, quel type de
diagramme faut-il utiliser pour définir le produit d'apport ?
le diagramme de Delong qui utilise le Ferrite Number
le diagramme de Schaeffler qui prend en compte le manganèse
le diagramme d'Espy qui ne prend pas en compte le manganèse mais l'azote

51 - Parmi les solutions suivantes, laquelle n'est pas efficace pour réduire la dureté sous
cordon?
augmenter la vitesse de soudage (avance de la machine)
augmenter la température du préchauffage
réduire le nombre de passes
augmenter l'énergie du soudage (U - I)

52 - Le soudage du zirconium et de ses alliages doit se faire avec de grandes précautions,


en particulier on doit veiller à protéger le métal vis à vis des éléments de l'air. Quelle
condition doit remplir le traînard ?
il doit avoir une longueur minimum de 20 cm
il doit assurer la protection du métal jusqu'à ce qu'il soit revenu à environ 400°C
il doit assurer un écoulement gazeux turbulent

53 - L'inconvénient des flux employé pour le soudage oxy-acétylénique de l'aluminium


est :
qu'il empêche de voir le bain de fusion
qu'il diminue la fluidité
que ses résidus sont corrosifs
qu'il nécessite un apport de chaleur beaucoup plus important pour le fondre

54 - Quand un acier faiblement allié a une structure dure et fragile, on peut lui rendre
de la ductilité par :
diminution de sa température
recuit suivi d'une trempe
écrouissage
recuit

55 - Comment évoluent les propriétés mécaniques d'un acier quand sa teneur en


carbone augmente ?
le matériau devient plus mou
la ductilité augmente
le module d'Young diminue
la résistance à la traction augmente

56 - La raison principale du préchauffage d'un acier à moyen et haut-carbone avant


découpage par la technique oxy-gaz combustible est :
d'éviter le durcissement et la fissuration
d'affiner la structure des grains
d'augmenter la vitesse de coupage
d'améliorer la qualité des découpes

57 - Un fil d'apport utilisable pour le brasage de l'aluminium pur se compose de :


alliage d'aluminium avec du cuivre
alliage d'aluminium contenant 10 à 13% de silicium
d'aluminium pur
alliage d'aluminium contenant 5% de magnésium

58 - La croissance colonnaire survient quand le métal est :


à la température ambiante
en cours de refroidissement
en cours de chauffage
lors d'une déformation à chaud

59 - L'une des difficultés du brasage de l'aluminium réside dans :


son faible coefficient de dilatation
sa faible conductivité thermique
la dilatation du métal d'apport lors de sa solidification
l'absence d'incandescence du métal avant sa fusion
60 - L'examen microscopique d'un joint soudé renseigne sur :
La résistance mécanique du métal
le nombre d'éléments d'addition
la taille de grain
la ductilité du matériau

61 - Lors du brasage du cuivre, on utilise un métal d'apport constitué de cuivre allié à un


élément qui assure le décapage de l'assemblage. C'est :
l'aluminium
l'étain
le phosphore
le soufre

62 - Pour tester une pièce soumise à des vibrations, on effectue un essai de:
choc
traction
compression
fatigue

63 - Une pièce moulée en fonte grise est refroidie lentement après soudage pour qu'elle :
ne casse pas
ne s'oxyde pas
ne se ramollisse pas

64 - Une pièce en fonte moulée présente des fissures. Avant de la réparer par soudo-
brasage, il peut être nécessaire de percer les extrémités des fissures. C'est pour :
équilibrer toutes les contraintes de retrait
arrêter la fissure
éviter que les extrémités des fissures ne se carburent
éviter la croissance des grains

65 - Lors du soudage d'un acier de provenance inconnue, le bain de fusion bouillonne en


rendant le soudage difficile. Que suspectez-vous ?
une teneur trop élevée en manganèse
un acier non calmé
une teneur en hydrogène trop importante

66 - Que craint-on surtout lors du soudage d'un acier inoxydable réfractaire 25-20 ?
des retassures interdendritiques
la fissuration à chaud
la fissuration à froid
des soufflures sphéroïdales

67 - En mécano-soudage, vous devez assembler sur de l'acier laminé des pièces qui
seront usinées. Les pièces usinées sont de nuance S300Pb. Que devez-vous craindre ?

la fissuration à chaud
la fissuration à froid
l'arrachement lamellaire

68 - En mécano-soudage, vous devez assembler sur de l'acier laminé des pièces qui
seront usinées. Les pièces usinées sont de nuance S300Pb.Quelle procédure de soudage
envisagez-vous pour réaliser cet assemblage?
soudage TIG sans apport
soudage MIG avec apport C-Mn
préchauffage

69 - Pour éviter les risques de décohésion lamellaire quelle est la meilleure précaution ?
agir sur les séquences de soudage
préchauffer fortement
post-chauffer
utiliser de la tôle de qualité Z

70 - Les matériaux céramiques sont mécaniquement plus résistants :


en traction
en flexion
en compression
en torsion

71 - Comparativement aux matériaux métalliques, les matériaux céramiques ont en


général un coefficient d'expansion thermique :
supérieur
inférieur
égal

72 - Les matériaux céramiques sont en général :


très sensibles aux chocs thermiques
insensibles aux chocs thermiques
moyennement sensibles aux chocs thermiques

73 - Les propriétés mécaniques des céramiques sont limités par :


la grandeur de la déformation
la grandeur de la contrainte
la température de fusion

74 - Le mouillage des matériaux céramiques est :


impossible
difficile
facile et indépendant de l'environnement (atmosphère, partenaire)

75 - Dans les assemblages métal/céramique, la porosité :


est inexistante
favorise parfois l'accrochage mécanique
améliore les caractéristiques mécaniques

76 - Dans les matériaux céramiques, les joints de grains :


n'existent pas
sont des composés chimiques définis
sont généralement vitreux et contiennent des impuretés

77 - Une liaison d'un alliage métallique avec une céramique :


nécessite une phase intermédiaire
ne modifie jamais la composition de l'alliage
est toujours directe
78 - Quand un acier doux est dur et peu déformable, on peut l'adoucir et le rendre plus
malléable en :
l'écrouissant
provoquant sa recristallisation
abaissant sa température
le trempant

79 - On observe la croissance colonnaire de grains dans un métal :


à froid
réchauffé
laminé
après solidification

80 - Lorsqu'on augmente la teneur en carbone d'un acier ordinaire, on augmente :


sa malléabiblité
son module d'Young
sa résistance à la rupture
sa ductilité

81 - Si vous soudez un acier 25 CrMo 4 de 20 mm d'épaisseur, il est conseillé de faire :


pas de préchauffage
un préchauffage à 20°C
un préchauffage à 150°C
un préchauffage à 250°C

82 - Un acier S355 présente :


une résistance à la rupture de 35,5 daN/mm2
une limite élastique de 35,5 daN/mm2
un allongement de 35,5%
un taux de carbone de 0,355%

83 - Le principal élément de l'acier après le fer est :


le carbone
le cuivre
le silicium
le zinc

84 - Le matériau suivant est un acier fortement allié :


S 355
P 420
XC 18
X 2 CrNi 18 10

85 - Si on soude un acier qui a une trop grande teneur en carbone, on peut obtenir :
une formation plus importante de scories
une structure de trempe avec risque de fissuration
un meilleur amorçage de l'arc
une porosité trop importante

86 - Un acier P 420 apporte une garantie pour son utilisation :


à température ambiante
à température plus élevée que l'ambiante
à une température de -20°
possède une élasticité constante permanente

87 - Des aciers à haut pourcentage de carbone peuvent être soudés sans fissuration si :
ils sont soudés rapidement
des soudures d'un seul côté sont effectuées
un préchauffage est exécuté
ils sont soudés quand il gèle

88 - Les plaques résiduelles brunâtres que l'on rencontre sur les cordons lorsque l'on
soude des aciers au carbone en TIG sont :
du laitier
des silicates résiduels
des crasses
des oxydes
89 - Si l'on examine une soudure effectuée en TIG sur un acier inoxydable, pour que
l'oxydation soit considérée comme superficielle, il faut que sa teinte soit :
rosée
rosée-grise
grise clair
noire

90 - La teinte d'une soudure effectuée sur acier inoxydable en TIG, pour que l'oxydation
soit nulle doit être :
blanche
bleue
rose
grise

91 - Certaines nuances de métaux légers soudés en TIG ont un pourcentage de


magnésium entrant dans leur composition. Cet élément permet d'obtenir :
un bain de fusion plus stable
de meilleures caractéristiques mécaniques
une soudure sans soufflure

Voici les bonnes réponses ... (en vert...)

1 - Après soudage, la ZAT d'un alliage léger à durcissement structural est :


plus dure que le métal de base
moins dure
de dureté identique

2 - On cherche à limiter le grossissement de grains dans la ZAT parce qu'il :


est à l'origine de corrosions
abaisse la résilience
augmente la charge de rupture
augmente la limite élastique

3 - La fissuration à froid des aciers est un mode d'endommagement des joints soudés qui
implique:
l'azote
le soufre
l'hydrogène
le manganèse

4 - L'expression alliages légers désigne les alliages :


de titane
de magnésium
de zinc
d'aluminium

5 - Usuellement, on appelle alliage à durcissement structural un alliage qui subit :


une transformation allotropique
une précipitation
une transformation martensitique

6 - Parmi les propriétés suivantes du cuivre, laquelle influe fortement sur les conditions
de soudage :
sa réactivité à l'oxygène de l'air
sa couleur
sa masse volumique

7 - La caractéristique essentielle des fontes grises est leur :


ductilité
inoxydabilité
fragilité
légèreté

8 - La température de fusion de l'aluminium est :


inférieure à 500°C
comprise entre 500°C et 700°C
comprise entre 700°C et 1000°C
supérieure à 1000°C
inconnue

9 - La température de fusion du fer est :


inférieure à 700°C
comprise entre 700°C et 1000°C
comprise entre 1000°C et 1300°C
supérieure à 1300°C

10 - De façon générale, une faible taille de grains dans un métal :


améliore les caractéristiques mécaniques
diminue les caractéristiques mécaniques
a une influence négligeable sur les propriétés mécaniques

11 - La phase qui subit la transformation martensitique dans les aciers est :


la ferrite
la perlite
l'austénite
la bainite
la martensite

12 - Les structures de trempe dans les ZAT des aciers au carbone résultent d'une :
vitesse de refroidissement trop grande
taille de grain trop élevée
vitesse de refroidissement trop basse
taille de grain trop faible

13 - Le chrome est un élément :


alphagène
gammagène
neutre

14 - A la température ambiante, l'acier X8CrNi 18-12 bien recuit est a priori :


ferritique
bainitique
austénitique
martensitique

15 - Le grossissement de grain dans un assemblage soudé en TIG sans métal d'apport


apparaît :
dans la zone fondue
dans la ZAT en rive de zone fondue
dans la ZAT au voisinage du métal de base
16 - La difficulté pour souder le magnésium est liée à :
sa densité
sa réactivité à l'oxygène de l'air
sa structure cristalline
sa couleur

17 - Parmi les risques souvent rencontrés lors du brasage d'un acier inoxydable, lequel a
les conséquences les plus néfastes ?
le rochage
la corrosion intergranulaire
l'évaporation du chrome
la corrosion par le flux non éliminé

18 - Pour éviter les criques lors du soudage au chalumeau d'une tôle mince d'aluminium
il faut :
souder avec une flamme oxydante
faire un talon
éviter d'utiliser un métal d'apport
préchauffer la tôle

19 - En plus de l'aluminium, l'élément d'alliage de la série 2 000 est :


le manganèse
le fer
le cuivre
l'uranium
le silicium

20 - Les aciers réfractaires de type 25-20 sont sensibles à la fissuration à chaud. Pour
limiter ce risque en soudage TIG, il faut :
augmenter la vitesse de soudage
diminuer la vitesse de soudage
augmenter le courant de soudage
utiliser un générateur de courant alternatif

21 - Les aciers réfractaires de type 25-20 sont sensibles à la fissuration à chaud. Pour
limiter ce risque en soudage TIG, il faut :
augmenter la vitesse de soudage
diminuer la vitesse de soudage
augmenter le courant de soudage
utiliser un générateur de courant alternatif

22 - Un élément gammagène est un élément qui :


stabilise la variété cubique centrée du fer
favorise la transformation martensitique
stabilise la variété cubique à faces centrées du fer
favorise la transformation bainitique

23 - Pour effectuer une trempe étagée, on se sert :


d'un diagramme d'équilibre
d'un diagramme de SCHAEFFLER
d'un diagramme TTT
d'un diagramme TRC

24 - Le post-chauffage d'un assemblage soudé s'apparente à :


un recuit de recristallisation
une trempe
un revenu destiné à ralentir le refroidissement du joint soudé
un recuit de précipitation

25 - La rupture d'une éprouvette cylindrique d'aluminium idéalement pur sera


caractérisée par :
une striction nulle
une striction très forte
une rupture en sifflet
une grande fragilité

26 - Bien que les alliages actuels contiennent des teneurs en soufre de plus en plus
faibles, pour réduire le risque de fissuration par le soufre on ajoute aux aciers :
du manganèse
du chrome
du silicium
du nickel

27 - Un faciès à cupules est caractéristique d'une rupture :


fragile
par fatigue
ductile
par corrosion caverneuse

28 - Parmi les propriétés du titane énumérées ci-dessous, laquelle contribue à rendre son
soudage délicat :
une conductibilité électrique médiocre
une masse volumique faible
une faible conductivité thermique
une grande réactivité à l'oxygène de l'air

29 - La présence de chrome dans un acier de construction a pour but d'augmenter :


sa soudabilité
sa trempabilité
sa résistance au fluage
sa limite d'endurance

30 - L'hydrogène est l'une des causes de la fissuration à froid des soudures, pour y
remédier il convient de :
chanfreiner les pièces
refroidir rapidement les pièces après soudage
étuver les électrodes
meuler les cordons

31 - Les aciers inoxydables doivent leur résistance à la corrosion :


aux valeurs élevées des potentiels standards des constituants de l'alliage
à leur faible teneur en carbone
à la formation d'une couche d'oxyde de chrome passive
à leur faible surtension d'hydrogène

32 - Parmi les causes suivantes, laquelle est prépondérante dans l'apparition de la


corrosion par piqûres sur les aciers inoxydables :
la présence d'ions chlorures
le couplage avec un métal noble
la vitesse d'agitation trop importante de l'électrolyte
la présence d'ions cuivreux

33 - Parmi les quatre métaux suivant lequel est le plus sensible à la corrosion érosion :
l'acier
le cuivre
le titane
le chrome

34 - La corrosion intergranulaire des aciers inoxydables peut être limitée par :


une augmentation de la teneur en chrome
un abaissement de la teneur en chrome
un abaissement de la teneur en carbone
une augmentation de la teneur en carbone

35 - La protection par anodes sacrificielles consiste à coupler le métal à protéger avec :


un métal inerte
un métal plus corrodable
un métal moins corrodable
un métal noble

36 - Généralement, en cas de couplage entre un métal non corrodable (dans l'électrolyte


considéré) et un métal corrodable :
la vitesse de corrosion du métal corrodable reste inchangée
le métal non corrodable peut, dans certains cas devenir corrodable
la vitesse de corrosion du métal corrodable est accélérée

37 - L'existence d'une transition ductile-fragile est fonction de divers paramètres et


notamment de la structure cristalline des matériaux. Les métaux qui présentent
généralement une telle transition sont :
les métaux à structure cubique centrée
les métaux à structure cubique à faces centrées
les aciers inoxydables
les alliages fer - nickel

38 - Pour éviter la fissuration à chaud dans les aciers, il faut :


choisir un acier ayant une teneur importante en soufre
effectuer un préchauffage
effectuer un post-chauffage
choisir un acier ayant une teneur suffisante en manganèse

39 - Pour étendre le domaine austénitique d'un inox, il faut :


augmenter le pourcentage de nickel
diminuer le pourcentage de manganèse
augmenter le pourcentage de chrome
diminuer le pourcentage de carbone

40 - Parmi les aciers inoxydables suivant, lesquels ne sont pas ferro-magnétiques ?


les martensitiques
les ferritiques
les austénitiques
les austéno-ferritiques

41 - Quelles précautions doit-on prendre pour souder des aciers inoxydables ferritiques
?
il faut souder avec apport austénitique
il faut post chauffer
il faut faire une trempe après soudage
il faut limiter la teneur en manganèse

42 - Après soudage des aciers inoxydables austénitiques, il y a un risque de corrosion


intergranulaire si :
la teneur en chrome est élevée
la teneur en soufre est élevée
la vitesse de refroidissement est élevée
la teneur en carbone est élevée

43 - La position d'un point sur le diagramme de Schaeffler résulte des teneurs en


éléments alphagènes et gammagènes. Quelles sont les coordonnées reportées sur les axes
?
le pourcentage de ferrite et d'austénite
le pourcentage d'équivalent carbone et d'équivalent chrome
le pourcentage d'équivalent chrome et d'équivalent nickel
le pourcentage de chrome et de nickel

44 - Lorsque l'on augmente le pourcentage de nickel des aciers faiblement alliés, on :


augmente la dureté en ZAT
augmente la taille de la ZAT
augmente la résistance mécanique en ZAT
abaisse leur température d'utilisation vers des valeurs inférieures à 0°C
45 - Pour éviter la fissuration à froid lors de la réparation des aciers trempants (ou de
composition inconnue) on utilise un métal d'apport :
ferritique
austénitique
bainitique
martensitique

46 - La cémentation est un traitement thermochimique au cours duquel il y a apport et


diffusion de :
azote
oxygène
carbone
soufre

47 - Dans les assemblages métal/céramique, l'équilibre thermodynamique :


est atteint instantanément
est identique quelle que soit la température
entraîne la formation d'une interface

48 - La courbe figurant dans un diagramme de Wöhler représente :


la relation entre la durée de vie et la contrainte appliquée
la relation entre la vitesse de fissuration et la contrainte appliquée
la relation entre la durée de vie et la taille des grains

49 - Sous quelle forme la loi de Wöhler est-elle exprimée ?


Log N = a - b/s
N = a - bs
Log N = a - bs
N = a - b/s

50 - Pour souder un acier austéno-ferritique avec un acier faiblement allié, quel type de
diagramme faut-il utiliser pour définir le produit d'apport ?
le diagramme de Delong qui utilise le Ferrite Number
le diagramme de Schaeffler qui prend en compte le manganèse
le diagramme d'Espy qui ne prend pas en compte le manganèse mais l'azote

51 - Parmi les solutions suivantes, laquelle n'est pas efficace pour réduire la dureté sous
cordon?
augmenter la vitesse de soudage (avance de la machine)
augmenter la température du préchauffage
réduire le nombre de passes
augmenter l'énergie du soudage (U - I)

52 - Le soudage du zirconium et de ses alliages doit se faire avec de grandes précautions,


en particulier on doit veiller à protéger le métal vis à vis des éléments de l'air. Quelle
condition doit remplir le traînard ?
il doit avoir une longueur minimum de 20 cm
il doit assurer la protection du métal jusqu'à ce qu'il soit revenu à environ 400°C
il doit assurer un écoulement gazeux turbulent

53 - L'inconvénient des flux employé pour le soudage oxy-acétylénique de l'aluminium


est :
qu'il empêche de voir le bain de fusion
qu'il diminue la fluidité
que ses résidus sont corrosifs
qu'il nécessite un apport de chaleur beaucoup plus important pour le fondre

54 - Quand un acier faiblement allié a une structure dure et fragile, on peut lui rendre
de la ductilité par :
diminution de sa température
recuit suivi d'une trempe
écrouissage
recuit

55 - Comment évoluent les propriétés mécaniques d'un acier quand sa teneur en


carbone augmente ?
le matériau devient plus mou
la ductilité augmente
le module d'Young diminue
la résistance à la traction augmente

56 - La raison principale du préchauffage d'un acier à moyen et haut-carbone avant


découpage par la technique oxy-gaz combustible est :
d'éviter le durcissement et la fissuration
d'affiner la structure des grains
d'augmenter la vitesse de coupage
d'améliorer la qualité des découpes
57 - Un fil d'apport utilisable pour le brasage de l'aluminium pur se compose de :
alliage d'aluminium avec du cuivre
alliage d'aluminium contenant 10 à 13% de silicium
d'aluminium pur
alliage d'aluminium contenant 5% de magnésium

58 - La croissance colonnaire survient quand le métal est :


à la température ambiante
en cours de refroidissement
en cours de chauffage
lors d'une déformation à chaud

59 - L'une des difficultés du brasage de l'aluminium réside dans :


son faible coefficient de dilatation
sa faible conductivité thermique
la dilatation du métal d'apport lors de sa solidification
l'absence d'incandescence du métal avant sa fusion

60 - L'examen microscopique d'un joint soudé renseigne sur :


La résistance mécanique du métal
le nombre d'éléments d'addition
la taille de grain
la ductilité du matériau

61 - Lors du brasage du cuivre, on utilise un métal d'apport constitué de cuivre allié à un


élément qui assure le décapage de l'assemblage. C'est :
l'aluminium
l'étain
le phosphore
le soufre

62 - Pour tester une pièce soumise à des vibrations, on effectue un essai de:
choc
traction
compression
fatigue
63 - Une pièce moulée en fonte grise est refroidie lentement après soudage pour qu'elle :
ne casse pas
ne s'oxyde pas
ne se ramollisse pas

64 - Une pièce en fonte moulée présente des fissures. Avant de la réparer par soudo-
brasage, il peut être nécessaire de percer les extrémités des fissures. C'est pour :
équilibrer toutes les contraintes de retrait
arrêter la fissure
éviter que les extrémités des fissures ne se carburent
éviter la croissance des grains

65 - Lors du soudage d'un acier de provenance inconnue, le bain de fusion bouillonne en


rendant le soudage difficile. Que suspectez-vous ?
une teneur trop élevée en manganèse
un acier non calmé
une teneur en hydrogène trop importante

66 - Que craint-on surtout lors du soudage d'un acier inoxydable réfractaire 25-20 ?
des retassures interdendritiques
la fissuration à chaud
la fissuration à froid
des soufflures sphéroïdales

67 - En mécano-soudage, vous devez assembler sur de l'acier laminé des pièces qui
seront usinées. Les pièces usinées sont de nuance S300Pb. Que devez-vous craindre ?

la fissuration à chaud
la fissuration à froid
l'arrachement lamellaire

68 - En mécano-soudage, vous devez assembler sur de l'acier laminé des pièces qui
seront usinées. Les pièces usinées sont de nuance S300Pb.Quelle procédure de soudage
envisagez-vous pour réaliser cet assemblage?
soudage TIG sans apport
soudage MIG avec apport C-Mn
préchauffage

69 - Pour éviter les risques de décohésion lamellaire quelle est la meilleure précaution ?
agir sur les séquences de soudage
préchauffer fortement
post-chauffer
utiliser de la tôle de qualité Z

70 - Les matériaux céramiques sont mécaniquement plus résistants :


en traction
en flexion
en compression
en torsion

71 - Comparativement aux matériaux métalliques, les matériaux céramiques ont en


général un coefficient d'expansion thermique :
supérieur
inférieur
égal

72 - Les matériaux céramiques sont en général :


très sensibles aux chocs thermiques
insensibles aux chocs thermiques
moyennement sensibles aux chocs thermiques

73 - Les propriétés mécaniques des céramiques sont limités par :


la grandeur de la déformation
la grandeur de la contrainte
la température de fusion

74 - Le mouillage des matériaux céramiques est :


impossible
difficile
facile et indépendant de l'environnement (atmosphère, partenaire)

75 - Dans les assemblages métal/céramique, la porosité :


est inexistante
favorise parfois l'accrochage mécanique
améliore les caractéristiques mécaniques

76 - Dans les matériaux céramiques, les joints de grains :


n'existent pas
sont des composés chimiques définis
sont généralement vitreux et contiennent des impuretés

77 - Une liaison d'un alliage métallique avec une céramique :


nécessite une phase intermédiaire
ne modifie jamais la composition de l'alliage
est toujours directe

78 - Quand un acier doux est dur et peu déformable, on peut l'adoucir et le rendre plus
malléable en :
l'écrouissant
provoquant sa recristallisation
abaissant sa température
le trempant

79 - On observe la croissance colonnaire de grains dans un métal :


à froid
réchauffé
laminé
après solidification

80 - Lorsqu'on augmente la teneur en carbone d'un acier ordinaire, on augmente :


sa malléabiblité
son module d'Young
sa résistance à la rupture
sa ductilité

81 - Si vous soudez un acier 25 CrMo 4 de 20 mm d'épaisseur, il est conseillé de faire :


pas de préchauffage
un préchauffage à 20°C
un préchauffage à 150°C
un préchauffage à 250°C

82 - Un acier S355 présente :


une résistance à la rupture de 35,5 daN/mm2
une limite élastique de 35,5 daN/mm2
un allongement de 35,5%
un taux de carbone de 0,355%
83 - Le principal élément de l'acier après le fer est :
le carbone
le cuivre
le silicium
le zinc

84 - Le matériau suivant est un acier fortement allié :


S 355
P 420
XC 18
X 2 CrNi 18 10

85 - Si on soude un acier qui a une trop grande teneur en carbone, on peut obtenir :
une formation plus importante de scories
une structure de trempe avec risque de fissuration
un meilleur amorçage de l'arc
une porosité trop importante

86 - Un acier P 420 apporte une garantie pour son utilisation :


à température ambiante
à température plus élevée que l'ambiante
à une température de -20°
possède une élasticité constante permanente

87 - Des aciers à haut pourcentage de carbone peuvent être soudés sans fissuration si :
ils sont soudés rapidement
des soudures d'un seul côté sont effectuées
un préchauffage est exécuté
ils sont soudés quand il gèle

88 - Les plaques résiduelles brunâtres que l'on rencontre sur les cordons lorsque l'on
soude des aciers au carbone en TIG sont :
du laitier
des silicates résiduels
des crasses
des oxydes
89 - Si l'on examine une soudure effectuée en TIG sur un acier inoxydable, pour que
l'oxydation soit considérée comme superficielle, il faut que sa teinte soit :
rosée
rosée-grise
grise clair
noire

90 - La teinte d'une soudure effectuée sur acier inoxydable en TIG, pour que l'oxydation
soit nulle doit être :
blanche
bleue
rose
grise
1 - On appelle brasage une opération d'assemblage dans laquelle les pièces à assembler :
sont liées par mouillage et diffusion d'un métal d'apport, sans fusion des bords
sont liées par la fusion partielle des rives des pièces
sont liées par la fusion partielle des pièces et celle d'un métal d'apport
sont liées sans fusion du métal de base et sans métal d'apport

2 - Quelle température est-il nécessaire d'atteindre pour réaliser une soudure en phase
solide ?
à température ambiante
à une température inférieure à 0,5 TF (TF température de fusion)
à une température comprise entre 0,5 à 0,8 TF (TF température de fusion)
à une température supérieure à TF (TF température de fusion)

3 - Dans une opération de brasage du cuivre utilisant un flux solide, le flux exerce :
un rôle décapant
un rôle protecteur
un rôle décapant et protecteur
aucun rôle

4 - Les électrodes à enrobage basique sont utilisées parce qu'elles :


facilitent l'opération de soudage
améliorent la résilience du joint
ne sont pas sensibles à l'action de l'humidité
permettent de souder en toutes positions

5 - L'intérêt du soudage par faisceau laser réside dans :


le faible taux horaire de l'investissement
sa puissance spécifique
sa facilité d'utilisation sur chantier
son absence de risques en matière de sécurité

6 - En soudage TIG, pour souder les alliages légers, on utilise des électrodes en tungstène
:
thorié
cérié
pur
oxydé

7 - En soudage TIG on utilise parfois comme gaz protecteur :


de l'azote
du dioxyde de carbone
un mélange argon-hydrogène
un mélange d'oxygène et de dioxyde de carbone

8 - Le soudage par friction est bien adapté à l'assemblage :


de tubes/tubes
de ronds pleins
des carrés
des profilés

9 - On utilise l'acétylène comme combustible en soudage oxy-acétylénique parce que la


flamme est :
réductrice
bien visible
facile à allumer
oxydante

10 - L'étincelage est un procédé qui utilise :


l'effet Joule
l'effet Peltier
la loi de Jurin
la loi de Hook

11 - Un générateur TIG présente généralement des caractéristiques :


plates
plongeantes
quelconques
12 - Dans l'arc d'une électrode à enrobage cellulosique, le métal est transféré par :
pulvérisation
court-circuit
gravité

13 - La température de brasage à l'argent d'un alliage cuivreux est :


de l'ordre de 300°C
comprise entre 600 et 850°C
supérieure à 1000°C
inconnue

14 - Dans quelle position sont principalement utilisées des électrodes à enrobage


cellulosique?
à plat
au plafond
en vertical descendante
en vertical montante
en corniche

15 - En soudage à l'électrode basique de 4 mm, une intensité de 180 A peut être


considérée comme :
normale
excessive
insuffisante

16 - Quel est le procédé le plus utilisé pour assembler des alliages légers ?
soudage à l'électrode enrobée
soudage au chalumeau
soudage sous flux en poudre
soudage MIG ou TIG

17 - Lors de la réparation d'une pièce en fonte grise à l'électrode enrobée, un décapage


préalable des surfaces permet :
de réduire les effets du retrait
d'améliorer les conditions opératoires et la résistance du joint
d'affiner la taille des grains

18 - Dans le procédé T.I.G. une proportion d'hélium est utilisé parce qu'il :
abaisse la tension d'arc
élève la tension d'arc
protège mieux le métal
permet une augmentation de la résistance du matériau

19 - Dans le procédé T.I.G., pour le soudage des alliages légers, on utilise une électrode
en tungstène pur parce qu'elle :
favorise l'amorçage de l'arc
est moins fusible qu'une électrode alliée
améliorent la pénétration
est plus fusible qu'une électrode alliée

20 - Une électrode enrobée dont le rapport entre la masse de métal déposé et la masse
d'âme consommée est supérieur à 1,2 est nommée :
électrode double enrobage
électrode à enrobage épais
électrode à haut rendement
électrode fourrée à enrobage

21 - Quel type d'enrobage produit par sa décomposition dans l'arc un gaz protecteur
abondant?
acide
oxydant
cellulosique

22 - Quelle type de matières plastiques peut-on souder au chalumeau à air chaud ?


les plastiques 'thermoplastiques'
les plastiques 'thermodurcissables'
tous les types de matières plastiques
les élastomères
23 - La technique de soudage des matières plastiques soudables qui, bien mise en oeuvre,
assure la meilleure tenue mécanique est le soudage :
au gaz chaud
par ultrasons
par friction
à l'arc électrique

24 - Peut-on souder au miroir des plastiques de nature différente ?


non
oui
oui dans certains cas compatibles

25 - Quel est typiquement l'ordre de grandeur de la durée d'un soudage par ultrasons ?
la seconde
la minute
l'heure

26 - La tenue mécanique d'un assemblage de 2 pièces en plastique renforcé de fibres de


verre est :
égale à 2 fois la tenue mécanique du plastique renforcé
inférieure ou égale à celle du plastique non renforcé
égale à celle du plastique renforcé

27 - L'outil qui transmet les ondes pour le soudage par ultrasons s'appelle :

électrode
sonotrode
péritrode

28 - Dans un joint brasé classique, l'assemblage est soumis à un effort de :

traction
compression
cisaillement
flexion

29 - Pour le revêtement par projection plasma sur des matières plastiques, on utilise un
arc :
transféré
semi-transféré
non transféré

30 - Les torches utilisées pour le soudage MIG des alliages légers sont munies d'une
gaine en :
cuivre
téflon
acier
en alliage léger

31 - En soudage TIG, l'angle d'affûtage de l'électrode n'a pas une grande importance
lors du soudage de :
l'aluminium et de ses alliages
les aciers inoxydables
le nickel et ses alliages
le cuivre et ses alliages

32 - Pour souder des pièces dites 'de haute sécurité', on choisit des électrodes à enrobage
de type:
acide
basique
oxydant
rutile

33 - Dans une flamme oxyacétylénique, la zone de combustion où l'oxygène et l'acétylène


sont dans des volumes sensiblement égaux est nommée :
le dard
le panache
la zone oxydante
34 - La zone d'une flamme oxyacétylénique qui protège le métal en fusion est nommée :
la zone réductrice
le panache
la zone oxydante

35 - Le soufflage magnétique est important en soudage avec :


du courant continu
du courant alternatif
tout type de courant

36 - En soudage MIG/MAG, l'intensité de soudage se règle avec :


la vitesse d'avance du fil
la tension d'arc
en régulant la tension au primaire

37 - En soudage MIG il faut éviter le transfert :


par pulverisation axiale
par court circuit
globulaire

38 - La longueur d'onde d'un faisceau laser CO2 est :


1,06 mm
10,6 mm
106 mm

39 - Votre entreprise dispose de plusieurs lasers (CO2 et YAG). Pour assembler deux
tôles de 0,5 mm en aluminium, vous préférerez utiliser le laser :
CO2 de 1 kW
YAG de 1 kW
CO2 de 10 kW

40 - Comment désigne-t-on le procédé de soudage par fusion dans lequel la chaleur


nécessaire au soudage est fournie par la réaction exothermique d'un mélange 'd'oxydes
de fer' avec de la poudre d'aluminium ?
soudage aluminothermique
soudage sous laitier
soudage diffusion
soudage sous flux en poudre

41 - Comment nomme-t-on la valeur de la tension aux bornes d'utilisation de la source


de courant quand le circuit de soudage est ouvert ?
tension en charge
tension à vide
tension nominale d'alimentation
tension de soudage

42 - Il existe divers modes de fabrication des enrobages d'électrodes. Quel est le type
d'électrodes que l'on rencontre le plus fréquemment ?
électrodes extrudées
électrodes trempées
électrodes cristallisées

43 - Comment définit-on le facteur de marche ?


c'est le rapport entre le temps d'arc allumé et la durée de l'opération de soudage dans un
temps donné
c'est le rapport entre la durée de vie du générateur et le temps de passage du courant de
soudage dans un temps donné
c'est le rapport entre la durée de vie de l'électrode et le temps de passage du courant de
soudage dans un temps donné

44 - En soudage par résistance par points, une machine qui ne réalise qu'une opération à
la fois a un mode de fonctionnement :
à la volée
au coup par coup
en continu

45 - Si des électrodes à enrobage rutile, acide ou oxydant ont pris l'humidité, leur
température d'étuvage sera située entre :
50 et 80 °C
120 et 150 °C
180 et 210 °C
300 et 500°C

46 - Le principal inconvénient à l'utilisation du fil fourré par rapport au procédé MAG


est :
la nécessité de décrasser le laitier entre chaque passe
le faible taux de dépôt
la difficulté de souder en toutes positions
le faible rendement

47 - Vous avez dans votre atelier une bouteille de gaz ayant une ogive peinte en blanc.
Quelle est la nature du gaz contenu dans cette bouteille ?
acétylène
oxygène
argon
azote

48 - Sous quelle forme se trouve l'acétylène dans une bouteille ?


liquide
comprimée
dissous dans un solvant

49 - Le soudage par explosion est adapté au :


placage de tôles
soudage de tubes bout à bout
soudage en angle de tôles de fortes épaisseurs
soudage de tôles très épaisses

50 - L'intérêt du soudage par diffusion réside dans :


la zone fondue réduite
la faible déformation
la ZAT réduite
le fait de pouvoir réaliser des pièces de grandes dimensions

51 - Le procédé de soudage par friction est intéressant parce qu'il :


déforme peu les surfaces
permet le soudage de matériaux de natures différentes
est bien adapté au soudage des tôles minces
est bien adapté au raboutage des profilés

52 - Dans une installation de soudage par faisceau d'électrons, la tension d'accélération


des électrons est généralement de l'ordre de :
quelques volts
quelques kilo volts
quelques dizaines de kilo volts
quelques milliers de kilo volts

53 - Pour souder 2 tôles de 2 mm en inox ferritique par le procédé TIG, j'utiliserais :


de l'argon
un mélange d'argon et d'oxygène
du dioxyde de carbone
un mélange d'argon et d'hydrogène

54 - En soudage TIG, un des critères de choix de buses est :


la tension de soudage
la nature du gaz de protection
le débit d'argon
la hauteur du stick-out

55 - Dans la nomenclature de la norme NF 04-021, les procédés de soudage par


résistance sont désignés par un chiffre commençant par :
1
2
3
4

56 - Parmi les désignations suivantes, indiquez celle qui est sans rapport avec le soudage
à l'arc sous flux en poudre :
soudage sous flux solide
soudage à l'arc submergé
soudage sous laitier
soudage unionmelt

57 - Lors du soudage à l'arc sous flux en poudre l'opérateur doit se munir d'un verre de
protection dont l'indice est compris entre :
3 et 4
5 et 7
7 et 9
un verre n'est pas nécessaire

58 - Lors du soudage à l'arc sous flux en poudre, une intensité trop importante entraîne
:
un manque de pénétration
une pénétration importante
des risques de collage
une soudure trop large

59 - Lors du soudage à l'arc sous flux en poudre, le diamètre du fil doit être
convenablement choisi car son augmentation entraîne :
une diminution de la pénétration
une augmentation de la pénétration
aucun effet

60 - Les hublots des enceintes des machines de soudage par faisceau d'électrons sont
réalisés avec des verres spéciaux principalement destinés à assurer la protection contre :
les rayons ultraviolets
les rayons X
les rayons gamma
le rayonnement Infrarouge

61 - En raison des risques de réaction chimique dangereuse, quel matériau ne faut-il pas
utiliser pour réaliser des canalisations de transport d'acétylène ?
un acier
un alliage de cuivre
un alliage d'aluminium
une fonte

62 - Lequel des facteurs suivants limite l'utilisation du gaz de ville comme gaz pour le
découpage oxygaz combustible ?
son pouvoir calorifique trop faible
sa tendance à entraîner une fusion rapide
son inaptitude pour le découpage de tôles d'épaisseur inférieure à 12mm
son prix relativement élevé

63 - Lequel des dispositifs suivant est utilisé pour mesurer l'intensité dans un circuit de
soudage à l'arc en courant alternatif ?
un rhéostat
une self
un voltmètre
une résistance

64 - Les supports envers utilisés pour le soudage à l'arc avec électrode fusible des aciers
à bas carbone doivent être réalisées en :
cuivre
acier à bas carbone
acier à outil
fonte

65 - En soudage manuel à l'arc électrique en courant alternatif, on emploi une bobine


d'impédance (self) pour :
transformer le courant alternatif en courant continu
permettre le réglage correcte de l'intensité
permettre le réglage de la tension d'arc désirée
autoriser le choix de la polarité correcte

66 - Quel est le gaz de protection généralement recommandé pour le soudage bout à


bout de tôles d'alliage de nickel de 6mm d'épaisseur, en soudage à l'arc sous protection
gazeuse avec fil électrode fusible ?
l'argon U ou Q
le CO2
l'hydrogène
l'azote

67 - En soudage TIG en courant alternatif, lequel des dispositifs suivant est essentiel
pour stabiliser l'arc ?
un dispositif pour injecter une surtension
un débitmètre
un régulateur d'intensité

68 - En soudage à l'arc électrique manuel, l'enrobage qui permet d'obtenir des


pénétrations profondes doit contenir :
du manganèse
de la cellulose
du carbonate de calcium
de l'oxyde de fer

69 - Un détendeur de bouteille d'oxygène utilisé dans un dispositif de découpage à la


flamme risque de givrer si :
le débit est trop faible
la bouteille est allongée
la soupape de la valve du détendeur n'est pas complètement ouverte
le débit est excessif

70 - En soudage multipasse, la passe de fond est souvent effectuée en TIG ce qui permet :
de contrôler la pénétration de la passe de fond
d'éliminer totalement les déformations
d'améliorer l'aspect extérieur de la surface
d'effectuer une passe avec un dépôt de métal très important

71 - Lequel des métaux suivant peut être soudé en TIG polarité directe ?
cuivre
aluminium commercialement pur
aluminium-silicium
alliages de magnésium

72 - M.A.G. signifie :

Mig Argon Gaz


Métal Atmosphère Gazeuse
Metal Activ Gas

73 - Généralement lorsque l'on veut souder des aciers avec le procédé M.A.G. fil plein,
on branche :
la borne + du générateur sur la pièce
la borne + du générateur sur la torche
la borne - du générateur sur la torche

74 - Le soudage M.A.G. désigne un procédé utilisant un fil fusible sous protection


gazeuse destiné :
aux aciers au carbone
aux alliages légers
aux alliages de cuivre ou de titane
aux aciers inoxydables austénitiques

75 - Le symbole du soudage oxyacétylénique selon la norme EN 287 est :


311
111
114
212

76 - Les instruments non calibrés utilisés pour le nettoyage ou le débouchage des buses
de chalumeaux (aiguillettes) doivent être :
en laiton
en aluminium
en nickel
en acier

77 - Dans le procédé 114 ou 136, lequel des noms suivants peut servir d'appellation à la
torche :
chalumeau
pistolet
fer à souder
pince à souder

78 - Lorsque l'envers d'une soudure TIG sur acier inoxydable présente une forte
oxydation, celle-ci s'appelle du :
glaçage
fluage
rochage
charbonnage

79 - En soudage TIG, pour une même intensité, la température maximale est obtenue
avec une atmosphère :
d'azote
d'argon
d'hélium
d'air comprimé

80 - Pour le soudage TIG des métaux légers (tôles minces par exemple) il est parfois
conseillé d'abattre la 'carre' (ou encore de casser l'arrête inférieure). Cette précaution
permet :
d'obtenir un bel aspect de la soudure
d'obtenir une bonne liaison de la pénétration
de ne pas avoir de retassure en fin de cordon
de limiter le risque de fissuration à chaud

81 - Pour le soudage TIG d'acier inoxydable d'épaisseur 4 mm on utilise une électrode


de tungstène de diamètre :
1 mm
1,6 mm
2 mm
3 mm
82 - L'installation où plusieurs bouteilles d'argon sont montées en série afin d'alimenter
un atelier de soudage TIG s'appelle :
une batterie
une rampe
une panoplie
un évaporateur

83 - Le taux de pureté de l'argon ordinaire, couramment utilisé en soudage TIG est :


85%
88,5%
95,5%
99,5%

84 - L'assemblage des matériaux céramiques se fait principalement :


par vissage
par collage avec des matériaux polymères
par brasage
par fusion

85 - Au cours d'une opération de brasage des matériaux céramiques :


il n'y a jamais de réaction chimique
il y a toujours une réaction chimique massique
il y a toujours une réaction chimique en surface

86 - L'assemblage des matériaux céramiques est nécessaire :


en raison des masses importantes
à cause de la difficulté de faire des éléments de grande taille et de forme compliquée
pour donner plus de rigidité au matériau

87 - Le procédé TIG orbital est bien adapté pour le soudage :


des satellites
des tubes et pipes
automatique des tôles
sans fil
88 - Le soudage TIG permet d'obtenir :
une très bonne rentabilité
un accroissement de productivité
des soudures de haute qualité

89 - Quel est le gaz inerte le plus employé en soudage TIG ?


l'hélium
l'argon
le xénon
l'azote

90 - A cause des risques d'explosion qui peuvent apparaître, quel type de métal doit-on
proscrire dans la construction des réseaux de distribution de l'acétylène ?
l'acier
l'acier inoxydable
le cuivre
l'aluminium

91 - On préchauffe les aciers durs et mi-durs avant de les découper au chalumeau pour :
augmenter la qualité de la découpe
augmenter la vitesse de découpage
affiner le grain
limiter le risque de fissuration

92 - Le métal d'apport pour le brasage de l'aluminium est constitué de :


cupro-aluminium
aluminium à 10-13% de silicium
aluminium à 5% de magnésium
aluminium pur
alliage 2024

93 - Le soudage au chalumeau, comparé au soudage à l'arc avec électrodes enrobées


permet :
d'obtenir une vitesse de refroidissement plus lente
d'obtenir une vitesse de refroidissement plus rapide
d'obtenir une vitesse de soudage plus élevée
se comporte de la même manière

94 - La zone la plus chaude de la flamme oxyacétylénique est :


le dard
le panache
à 1, 2 ou 3 mm de l'extrémité du dard
à 1 cm de l'extrémité du dard

95 - Un chalumeau présente des difficultés de manœuvre, que faites-vous ?


lubrification à l'huile de vaseline
rodage avec de la graisse Belleville
lubrification avec du suif
démontage, vérification des organes et remontage sans lubrifiant

96 - Quels sont en France les types de chalumeaux les plus utilisés :


chalumeau haute pression sans aspiration
chalumeau haute pression avec aspiration
chalumeau basse pression avec aspiration
chalumeau basse pression sans aspiration

97 - Un tube contact afin de remplir pleinement son rôle doit être :


en matière isolante
coudé à 45°
d'un diamètre de perçage deux fois plus gros que le fil employé
conforme à l'utilisation de chaque diamètre de fil

98 - Le rôle du détendeur débitmètre que l'on fixe sur la bouteille est de :


permettre l'ouverture de la bouteille
détendre le gaz
régler le débit de gaz
détendre et régler le débit de gaz

99 - Le CO2 ou les mélanges argon-CO2 sont réservés essentiellement au soudage :


des alliages cuivreux
de l'aluminium et de ses alliages
des aciers courants
des aciers inoxydables

100 - Dans les procédés MIG ou MAG, le bain de fusion est protégé par :
un gaz ou un mélange gazeux
un flux en poudre
une flamme réductrice
rien

101 - On doit utiliser de préférence des mélanges hélium-argon pour le soudage de :


l'acier inoxydable
l'aluminium et les alliages légers
tous les métaux
des aciers au carbone

102 - Dans la fusion dite en 'pulvérisation axiale' :


l'extrémité du fil est pulvérisée par l'action du gaz de protection
cette appellation vient du fait que la fusion s'effectue dans l'axe du bain de fusion
l'extrémité du fil se taille en pointe et fond régulièrement en fine gouttelettes
ce mode de fusion est réservé au matériaux peu fusibles

103 - La fusion en court-circuit donne des petits bains ; doit-on, de ce fait, réserver ce
mode de fusion pour :
souder des tôles épaisses en recouvrement
souder des tôles minces
réaliser les passes d'aspect à plat
souder à plat ou en gouttière sur tôles épaisses

104 - Dans les procédés MIG ou MAG, la distance pièce-buse doit être, pour exécuter un
dépôt avec fil plein, d'environ :
2 à 6 mm
6 à 12 mm
12 à 20 mm
20 mm minimum

105 - Dans les procédés MIG ou MAG, une pénétration excessive peut provenir :
d'un diamètre de fil trop faible
d'une vitesse de fil élevée
d'un débit de gaz trop élevé
d'un diamètre de fil trop faible et/ou d'une vitesse de fil élevée

106 - Pour souder de l'AG 5 avec un fil approprié et un mélange argon - hélium, la
fusion peut être obtenue en :
court-circuit uniquement
pulvérisation axiale uniquement
grosses gouttes et pulvérisation axiale
tous les modes de fusion

107 - Dans le procédé MAG, le rôle d'un gaz actif est de :


refroidir le fil
agir sur la composition du métal fondu
assurer le refroidissement de la torche
faire fondre plus rapidement le métal de base

108 - Dans le procédé MIG, les lettres M, I, et G signifient :


Metal Intensive Gouging
Metal Inert Gas
Massif et Inopérant Gougeage
Magic Inert Gas

109 - Selon vous, le procédé MIG/MAG est utilisé principalement :


en construction métallique
en horlogerie
en laboratoire
en construction aéronautique

110 - Pour souder, pourquoi faut-il transformer le courant électrique en un courant de


basse tension?
les hautes tensions ne conviennent pas au soudage et, de plus, sont extrêmement
dangereuses
un courant basse tension peut être mieux régulé
cela permet d'avoir des courants de soudage plus élevés
les trois réponses précédentes sont valables

111 - En soudage MIG ou MAG, quelles sont les précautions à prendre quand on change
de fil d'apport pour en prendre un d'un diamètre différent ?
le diamètre de la gorge du galet presseur doit correspondre au diamètre du fil
aucune précaution particulière à prendre
le tube contact a toujours le même diamètre
le tube contact doit être réalésé

112 - Une bouteille qui contient un mélange argon-CO2 se distingue par :


une ogive grise à bandes jaunes
une ogive jaune à bandes grises
un ogive grise à anneaux jaunes
une ogive jaune à anneaux gris

113 - Dans les gaz ci-dessous, celui qui présente un caractère inerte est :
mélange oxygène-acétylène
mélange argon-CO2
anhydride carbonique
mélange argon-hélium

114 - Les gaz actifs permettent les modes de transfert sous forme de :
court-circuit, grosses gouttes et pulvérisation axiale
grosses gouttes et pulvérisation axiale
pulvérisation axiale et court-circuit
pulvérisation axiale uniquement

115 - En ne considérant que les deux paramètres tension et diamètre des fils utilisés, on
peut dire:
plus le diamètre du fil est important, plus les tensions doivent être élevées
plus le diamètre du fil est important, plus les tensions diminuent
plus le diamètre diminue, plus les tensions augmentent
la tension reste constante, quel que soit le diamètre du fil

116 - Certains gaz ou mélanges gazeux présentent des modes de fusion particuliers.
Ainsi, les gaz inertes argon ou hélium permettent :
la fusion en court - circuit
la fusion par capillarité
la fusion par effet Joule
la fusion en grosses gouttes et en pulvérisation axiale

117 - Quel gaz de protection peut être utilisé pour le soudage MAG ?
CO2
hélium
argon
oxygène

118 - Quelles précautions faut-il prendre avec le métal d'apport utilisé en soudage
MIG/MAG?
le stocker dans un local propre et humide
pas de précautions spéciales
le protéger de la graisse et des impuretés
huiler le fil pour éviter son oxydation

119 - Le débit de gaz conseillé en soudage MIG, fil plein est de :


1 à 10 l/min
15 à 25 l/min
35 à 45 l/min
15 à 25 l/h
120 - Comment peut-on éviter la formation de soufflures dans les soudures MIG/MAG ?
en soudant dans un courant d'air
en soudant avec un courant d'intensité élevée
en tenant la torche dans une position très inclinée
en réglant convenablement le courant et le gaz

121 - En soudage avec le procédé MIG, les morsures qui apparaissent à coté de la
soudure sont dues à :
un courant d'air
un courant de soudage trop faible
un courant de soudage trop élevé
une buse d'arrivée de gaz obstruée

122 - Pratiquement, en soudage MIG, on peut travailler en court-circuit avec les fils de
diamètres suivants :
de 06 à 1,2 mm
de 1,2 à 1,6 mm
de 1,6 à 2,4 mm
de 1,2 à 2,4 mm

123 - En soudage MIG, on peut conseiller le mode de transfert en pulvérisation axiale


pour :
souder en position, méthode descendante
effectuer les passes de pénétration sur acier faiblement allié
souder de la tôle de 15/10 en acier doux
effectuer les passes de remplissage à plat sur aluminium

124 - Les couleurs des ogives des bouteilles de gaz sont :


purement décoratives
destinées à identifier le gaz contenu
destinées à identifier le propriétaire des bouteilles
destinées à éviter la formation de rouille

125 - Dans des bouteilles d'oxygène vides on peut emmagasiner :


uniquement de l'air comprimé
de l'hydrogène
de l'argon
il est strictement interdit d'emmagasiner un autre gaz

126 - Une ogive entièrement jaune moyen indique une bouteille contenant :
de l'hélium
de l'argon
du CO2
de l'oxygène

127 - En soudage MIG, l'absence de gaz de protection occasionne :


des caniveaux
des soufflures
des inclusions de laitier
des caniveaux et des inclusions de laitier

128 - Quelle proposition suivante n'a pas d'incidence sur la qualité de la soudure :
traces d'huile sur le fil de soudure
fil de soudure rouillé
cuivrage du fil
humidité sur le fil

129 - Selon la norme EN 287, le procédé de soudage à l'arc semi-automatique avec


protection de gaz actif et fil plein est symbolisé par :
131
135
311
111

130 - La tension de soudage a une influence sur la manière dont le fil d'apport va fondre
; la valeur habituelle des réglages des tensions de soudage en procédé MIG/MAG est :
de 2 à 10 V
de 15 à 45 V
de 50 à 70 V
de 70 à 90 V

131 - Le sens du cordon (soudage en poussant ou en tirant) a une influence sur la


pénétration, sur la grosseur du cordon, sur la facilité d'exécution du dépôt. Ainsi, pour
un droitier qui utilise le procédé MIG/MAG, en soudant vers la droite, donc en tirant :
on pénétrera plus et on 'chargera' davantage
on pénétrera plus et on ne 'chargera' pas
on ne pénétrera pas mais on 'chargera' davantage
on ne doit jamais souder vers la droite

132 - En procédé MIG/MAG, les diamètres les plus courants de fils normalisés sont en
mm :
0,01 - 0,012 - 0,03 - 0,04 - 0,05
0,6 - 0,8 - 1 - 1,2 - 1,6 - 2,4
2,5 - 3,15 - 4,5 - 6,3
8,1 - 9,2 - 10,3

133 - Dans quel cas le soudage MAG provoquera-t-il des projections ?


sous mélange argon - CO2 avec des fils moyens en grosses gouttes
sous argon avec des fils de petits diamètres en pulvérisation axiale
sous CO2 avec de gros fils utilisés en court-circuit
dans tous les cas on obtient ces défauts

134 - Dans le cas du soudage des aciers, on peut éviter la formation de caniveaux avec
l'emploi de certains gaz comme :
CO2
argon
argon + oxygène
aucune influence des gaz sur l'aspect du cordon

135 - Dans le procédé MAG, le défaut qui est le plus à craindre est :
le collage
l'inclusion de laitier
le caniveau
la morsure

136 - En soudage TIG, le type de générateur utilisé pour obtenir du courant continu est :
un appareil à tension constante
un convertisseur de fréquence
un transformateur
un transformateur - redresseur

137 - En soudage TIG, le défaut spécifique au procédé qu'il faut le plus combattre, en
particulier pour les aciers inoxydables est :
la largeur de la soudure
l'oxydation
la surépaisseur exagégée
l'irrégularité des vagues de solidification

138 - Selon la norme EN 287, la symbolisation du procédé TIG est :


111
131
135
141

139 - En soudage TIG sur métaux lourds (courant continu), pour que la pénétration soit
maximale, il faut que l'électrode soit affutée :
à moins de 30°
à moins de 90°
à plus de 90°
à 90°

140 - Pour le soudage TIG d'acier inoxydable d'épaisseur 6 mm, la préparation


conseillée est :
bords droits
bords chanfreinés en V à 80°
bords chanfreinés en X
bords chanfreinés de 60 à 70° avec méplat et écartement
141 - En soudage TIG, une électrode en tungstène thorié employée généralement pour le
soudage des métaux lourds peut supporter des intensités de l'ordre de :
10 à 20 A par mm de diamètre
30 à 80 A par mm de diamètre
100 A par mm de diamètre
+ de 100 A par mm de diamètre

142 - Pour qu'une soudure réalisée en TIG manuel ait le maximum de chances de ne pas
être oxydée, la position de la torche par rapport à la pièce doit avoir une inclinaison de :
10°
30°
80°
plus de 80°

143 - En soudage TIG, pour que l'arc soit le plus stable possible, il faut travailler :
au minimum de l'intensité supportée par l'électrode de tungstène
à la valeur moyenne supportée par l'électrode de tungstène
au maximum de l'intensité supportée par l'électrode de tungstène
sans importance

144 - Pour le soudage TIG des aciers inoxydables d'épaisseur 2 mm, on adopte
généralement la préparation à bords :
chanfreinés en V à 60°
croqués à 50% de l'épaisseur
droits
relevés

145 - Lors du soudage TIG de 2 pièces en aluminium d'épaisseur 2 mm, l'intensité


recommandée est :
10 à 15 A
30 à 40 A
60 à 80 A
+ de 100 A
146 - Pour souder deux éprouvettes de cuivre de 3 mm d'épaisseur par le procédé TIG, il
est préférable de choisir :
le courant continu, polarité + à l'électrode
le courant continu, polarité - à l'électrode
le courant alternatif
le courant pulsé

147 - En soudage TIG, la valeur moyenne de la tension à l'arc est :


5 à 10 V
13 à 20 V
25 à 30 V
+ de 30 V

148 - Le brasage est une application de :


la loi des mélanges
la loi d'Ohm
la loi de Jurin
l'effet Joule

149 - Du point de vue thermique, les matériaux céramiques sont :


tous isolants
principalement des isolants
tous conducteurs

150 - Parmi ces séries classant les procédés de soudage par ordre croissant de taux de
dépôt, quelle est la bonne réponse ?
TIG - sous flux - EE - MIG fil fourré sans gaz
EE - TIG - MIG fil fourré sans gaz - sous flux
EE - TIG - sous flux - MIG fil fourré sans gaz
TIG - EE - MIG fil fourré sans gaz - sous flux
EE - sous flux - TIG - MIG fil fourré sans gaz

Voici les bonnes réponses ... (en vert...)


1 - On appelle brasage une opération d'assemblage dans laquelle les pièces à assembler :
sont liées par mouillage et diffusion d'un métal d'apport, sans fusion des bords
sont liées par la fusion partielle des rives des pièces
sont liées par la fusion partielle des pièces et celle d'un métal d'apport
sont liées sans fusion du métal de base et sans métal d'apport

2 - Quelle température est-il nécessaire d'atteindre pour réaliser une soudure en phase
solide ?
à température ambiante
à une température inférieure à 0,5 TF (TF température de fusion)
à une température comprise entre 0,5 à 0,8 TF (TF température de fusion)
à une température supérieure à TF (TF température de fusion)

3 - Dans une opération de brasage du cuivre utilisant un flux solide, le flux exerce :
un rôle décapant
un rôle protecteur
un rôle décapant et protecteur
aucun rôle

4 - Les électrodes à enrobage basique sont utilisées parce qu'elles :


facilitent l'opération de soudage
améliorent la résilience du joint
ne sont pas sensibles à l'action de l'humidité
permettent de souder en toutes positions

5 - L'intérêt du soudage par faisceau laser réside dans :


le faible taux horaire de l'investissement
sa puissance spécifique
sa facilité d'utilisation sur chantier
son absence de risques en matière de sécurité

6 - En soudage TIG, pour souder les alliages légers, on utilise des électrodes en tungstène
:
thorié
cérié
pur
oxydé
7 - En soudage TIG on utilise parfois comme gaz protecteur :
de l'azote
du dioxyde de carbone
un mélange argon-hydrogène
un mélange d'oxygène et de dioxyde de carbone

8 - Le soudage par friction est bien adapté à l'assemblage :


de tubes/tubes
de ronds pleins
des carrés
des profilés

9 - On utilise l'acétylène comme combustible en soudage oxy-acétylénique parce que la


flamme est :
réductrice
bien visible
facile à allumer
oxydante

10 - L'étincelage est un procédé qui utilise :


l'effet Joule
l'effet Peltier
la loi de Jurin
la loi de Hook

11 - Un générateur TIG présente généralement des caractéristiques :


plates
plongeantes
quelconques

12 - Dans l'arc d'une électrode à enrobage cellulosique, le métal est transféré par :
pulvérisation
court-circuit
gravité

13 - La température de brasage à l'argent d'un alliage cuivreux est :


de l'ordre de 300°C
comprise entre 600 et 850°C
supérieure à 1000°C
inconnue

14 - Dans quelle position sont principalement utilisées des électrodes à enrobage


cellulosique?
à plat
au plafond
en vertical descendante
en vertical montante
en corniche

15 - En soudage à l'électrode basique de 4 mm, une intensité de 180 A peut être


considérée comme :
normale
excessive
insuffisante

16 - Quel est le procédé le plus utilisé pour assembler des alliages légers ?
soudage à l'électrode enrobée
soudage au chalumeau
soudage sous flux en poudre
soudage MIG ou TIG

17 - Lors de la réparation d'une pièce en fonte grise à l'électrode enrobée, un décapage


préalable des surfaces permet :
de réduire les effets du retrait
d'améliorer les conditions opératoires et la résistance du joint
d'affiner la taille des grains

18 - Dans le procédé T.I.G. une proportion d'hélium est utilisé parce qu'il :
abaisse la tension d'arc
élève la tension d'arc
protège mieux le métal
permet une augmentation de la résistance du matériau

19 - Dans le procédé T.I.G., pour le soudage des alliages légers, on utilise une électrode
en tungstène pur parce qu'elle :
favorise l'amorçage de l'arc
est moins fusible qu'une électrode alliée
améliorent la pénétration
est plus fusible qu'une électrode alliée

20 - Une électrode enrobée dont le rapport entre la masse de métal déposé et la masse
d'âme consommée est supérieur à 1,2 est nommée :
électrode double enrobage
électrode à enrobage épais
électrode à haut rendement
électrode fourrée à enrobage

21 - Quel type d'enrobage produit par sa décomposition dans l'arc un gaz protecteur
abondant?
acide
oxydant
cellulosique

22 - Quelle type de matières plastiques peut-on souder au chalumeau à air chaud ?


les plastiques 'thermoplastiques'
les plastiques 'thermodurcissables'
tous les types de matières plastiques
les élastomères

23 - La technique de soudage des matières plastiques soudables qui, bien mise en oeuvre,
assure la meilleure tenue mécanique est le soudage :
au gaz chaud
par ultrasons
par friction
à l'arc électrique

24 - Peut-on souder au miroir des plastiques de nature différente ?


non
oui
oui dans certains cas compatibles

25 - Quel est typiquement l'ordre de grandeur de la durée d'un soudage par ultrasons ?
la seconde
la minute
l'heure
26 - La tenue mécanique d'un assemblage de 2 pièces en plastique renforcé de fibres de
verre est :
égale à 2 fois la tenue mécanique du plastique renforcé
inférieure ou égale à celle du plastique non renforcé
égale à celle du plastique renforcé

27 - L'outil qui transmet les ondes pour le soudage par ultrasons s'appelle :

électrode
sonotrode
péritrode

28 - Dans un joint brasé classique, l'assemblage est soumis à un effort de :

traction
compression
cisaillement
flexion

29 - Pour le revêtement par projection plasma sur des matières plastiques, on utilise un
arc :
transféré
semi-transféré
non transféré

30 - Les torches utilisées pour le soudage MIG des alliages légers sont munies d'une
gaine en :
cuivre
téflon
acier
en alliage léger

31 - En soudage TIG, l'angle d'affûtage de l'électrode n'a pas une grande importance
lors du soudage de :
l'aluminium et de ses alliages
les aciers inoxydables
le nickel et ses alliages
le cuivre et ses alliages
32 - Pour souder des pièces dites 'de haute sécurité', on choisit des électrodes à enrobage
de type:
acide
basique
oxydant
rutile

33 - Dans une flamme oxyacétylénique, la zone de combustion où l'oxygène et l'acétylène


sont dans des volumes sensiblement égaux est nommée :
le dard
le panache
la zone oxydante

34 - La zone d'une flamme oxyacétylénique qui protège le métal en fusion est nommée :
la zone réductrice
le panache
la zone oxydante

35 - Le soufflage magnétique est important en soudage avec :


du courant continu
du courant alternatif
tout type de courant

36 - En soudage MIG/MAG, l'intensité de soudage se règle avec :


la vitesse d'avance du fil
la tension d'arc
en régulant la tension au primaire

37 - En soudage MIG il faut éviter le transfert :


par pulverisation axiale
par court circuit
globulaire

38 - La longueur d'onde d'un faisceau laser CO2 est :


1,06 mm
10,6 mm
106 mm
39 - Votre entreprise dispose de plusieurs lasers (CO2 et YAG). Pour assembler deux
tôles de 0,5 mm en aluminium, vous préférerez utiliser le laser :
CO2 de 1 kW
YAG de 1 kW
CO2 de 10 kW

40 - Comment désigne-t-on le procédé de soudage par fusion dans lequel la chaleur


nécessaire au soudage est fournie par la réaction exothermique d'un mélange 'd'oxydes
de fer' avec de la poudre d'aluminium ?
soudage aluminothermique
soudage sous laitier
soudage diffusion
soudage sous flux en poudre

41 - Comment nomme-t-on la valeur de la tension aux bornes d'utilisation de la source


de courant quand le circuit de soudage est ouvert ?
tension en charge
tension à vide
tension nominale d'alimentation
tension de soudage

42 - Il existe divers modes de fabrication des enrobages d'électrodes. Quel est le type
d'électrodes que l'on rencontre le plus fréquemment ?
électrodes extrudées
électrodes trempées
électrodes cristallisées

43 - Comment définit-on le facteur de marche ?


c'est le rapport entre le temps d'arc allumé et la durée de l'opération de soudage
dans un temps donné
c'est le rapport entre la durée de vie du générateur et le temps de passage du courant de
soudage dans un temps donné
c'est le rapport entre la durée de vie de l'électrode et le temps de passage du courant de
soudage dans un temps donné

44 - En soudage par résistance par points, une machine qui ne réalise qu'une opération à
la fois a un mode de fonctionnement :
à la volée
au coup par coup
en continu
45 - Si des électrodes à enrobage rutile, acide ou oxydant ont pris l'humidité, leur
température d'étuvage sera située entre :
50 et 80 °C
120 et 150 °C
180 et 210 °C
300 et 500°C

46 - Le principal inconvénient à l'utilisation du fil fourré par rapport au procédé MAG


est :
la nécessité de décrasser le laitier entre chaque passe
le faible taux de dépôt
la difficulté de souder en toutes positions
le faible rendement

47 - Vous avez dans votre atelier une bouteille de gaz ayant une ogive peinte en blanc.
Quelle est la nature du gaz contenu dans cette bouteille ?
acétylène
oxygène
argon
azote

48 - Sous quelle forme se trouve l'acétylène dans une bouteille ?


liquide
comprimée
dissous dans un solvant

49 - Le soudage par explosion est adapté au :


placage de tôles
soudage de tubes bout à bout
soudage en angle de tôles de fortes épaisseurs
soudage de tôles très épaisses

50 - L'intérêt du soudage par diffusion réside dans :


la zone fondue réduite
la faible déformation
la ZAT réduite
le fait de pouvoir réaliser des pièces de grandes dimensions
51 - Le procédé de soudage par friction est intéressant parce qu'il :
déforme peu les surfaces
permet le soudage de matériaux de natures différentes
est bien adapté au soudage des tôles minces
est bien adapté au raboutage des profilés

52 - Dans une installation de soudage par faisceau d'électrons, la tension d'accélération


des électrons est généralement de l'ordre de :
quelques volts
quelques kilo volts
quelques dizaines de kilo volts
quelques milliers de kilo volts

53 - Pour souder 2 tôles de 2 mm en inox ferritique par le procédé TIG, j'utiliserais :


de l'argon
un mélange d'argon et d'oxygène
du dioxyde de carbone
un mélange d'argon et d'hydrogène

54 - En soudage TIG, un des critères de choix de buses est :


la tension de soudage
la nature du gaz de protection
le débit d'argon
la hauteur du stick-out

55 - Dans la nomenclature de la norme NF 04-021, les procédés de soudage par


résistance sont désignés par un chiffre commençant par :
1
2
3
4

56 - Parmi les désignations suivantes, indiquez celle qui est sans rapport avec le soudage
à l'arc sous flux en poudre :
soudage sous flux solide
soudage à l'arc submergé
soudage sous laitier
soudage unionmelt
57 - Lors du soudage à l'arc sous flux en poudre l'opérateur doit se munir d'un verre de
protection dont l'indice est compris entre :
3 et 4
5 et 7
7 et 9
un verre n'est pas nécessaire

58 - Lors du soudage à l'arc sous flux en poudre, une intensité trop importante entraîne
:
un manque de pénétration
une pénétration importante
des risques de collage
une soudure trop large

59 - Lors du soudage à l'arc sous flux en poudre, le diamètre du fil doit être
convenablement choisi car son augmentation entraîne :
une diminution de la pénétration
une augmentation de la pénétration
aucun effet

60 - Les hublots des enceintes des machines de soudage par faisceau d'électrons sont
réalisés avec des verres spéciaux principalement destinés à assurer la protection contre :
les rayons ultraviolets
les rayons X
les rayons gamma
le rayonnement Infrarouge

61 - En raison des risques de réaction chimique dangereuse, quel matériau ne faut-il pas
utiliser pour réaliser des canalisations de transport d'acétylène ?
un acier
un alliage de cuivre
un alliage d'aluminium
une fonte

62 - Lequel des facteurs suivants limite l'utilisation du gaz de ville comme gaz pour le
découpage oxygaz combustible ?
son pouvoir calorifique trop faible
sa tendance à entraîner une fusion rapide
son inaptitude pour le découpage de tôles d'épaisseur inférieure à 12mm
son prix relativement élevé

63 - Lequel des dispositifs suivant est utilisé pour mesurer l'intensité dans un circuit de
soudage à l'arc en courant alternatif ?
un rhéostat
une self
un voltmètre
une résistance

64 - Les supports envers utilisés pour le soudage à l'arc avec électrode fusible des aciers
à bas carbone doivent être réalisées en :
cuivre
acier à bas carbone
acier à outil
fonte

65 - En soudage manuel à l'arc électrique en courant alternatif, on emploi une bobine


d'impédance (self) pour :
transformer le courant alternatif en courant continu
permettre le réglage correcte de l'intensité
permettre le réglage de la tension d'arc désirée
autoriser le choix de la polarité correcte

66 - Quel est le gaz de protection généralement recommandé pour le soudage bout à


bout de tôles d'alliage de nickel de 6mm d'épaisseur, en soudage à l'arc sous protection
gazeuse avec fil électrode fusible ?
l'argon U ou Q
le CO2
l'hydrogène
l'azote

67 - En soudage TIG en courant alternatif, lequel des dispositifs suivant est essentiel
pour stabiliser l'arc ?
un dispositif pour injecter une surtension
un débitmètre
un régulateur d'intensité

68 - En soudage à l'arc électrique manuel, l'enrobage qui permet d'obtenir des


pénétrations profondes doit contenir :
du manganèse
de la cellulose
du carbonate de calcium
de l'oxyde de fer

69 - Un détendeur de bouteille d'oxygène utilisé dans un dispositif de découpage à la


flamme risque de givrer si :
le débit est trop faible
la bouteille est allongée
la soupape de la valve du détendeur n'est pas complètement ouverte
le débit est excessif

70 - En soudage multipasse, la passe de fond est souvent effectuée en TIG ce qui permet :
de contrôler la pénétration de la passe de fond
d'éliminer totalement les déformations
d'améliorer l'aspect extérieur de la surface
d'effectuer une passe avec un dépôt de métal très important

71 - Lequel des métaux suivant peut être soudé en TIG polarité directe ?
cuivre
aluminium commercialement pur
aluminium-silicium
alliages de magnésium

72 - M.A.G. signifie :

Mig Argon Gaz


Métal Atmosphère Gazeuse
Metal Activ Gas

73 - Généralement lorsque l'on veut souder des aciers avec le procédé M.A.G. fil plein,
on branche :
la borne + du générateur sur la pièce
la borne + du générateur sur la torche
la borne - du générateur sur la torche

74 - Le soudage M.A.G. désigne un procédé utilisant un fil fusible sous protection


gazeuse destiné :
aux aciers au carbone
aux alliages légers
aux alliages de cuivre ou de titane
aux aciers inoxydables austénitiques

75 - Le symbole du soudage oxyacétylénique selon la norme EN 287 est :


311
111
114
212

76 - Les instruments non calibrés utilisés pour le nettoyage ou le débouchage des buses
de chalumeaux (aiguillettes) doivent être :
en laiton
en aluminium
en nickel
en acier

77 - Dans le procédé 114 ou 136, lequel des noms suivants peut servir d'appellation à la
torche :
chalumeau
pistolet
fer à souder
pince à souder

78 - Lorsque l'envers d'une soudure TIG sur acier inoxydable présente une forte
oxydation, celle-ci s'appelle du :
glaçage
fluage
rochage
charbonnage

79 - En soudage TIG, pour une même intensité, la température maximale est obtenue
avec une atmosphère :
d'azote
d'argon
d'hélium
d'air comprimé
80 - Pour le soudage TIG des métaux légers (tôles minces par exemple) il est parfois
conseillé d'abattre la 'carre' (ou encore de casser l'arrête inférieure). Cette précaution
permet :
d'obtenir un bel aspect de la soudure
d'obtenir une bonne liaison de la pénétration
de ne pas avoir de retassure en fin de cordon
de limiter le risque de fissuration à chaud

81 - Pour le soudage TIG d'acier inoxydable d'épaisseur 4 mm on utilise une électrode


de tungstène de diamètre :
1 mm
1,6 mm
2 mm
3 mm

82 - L'installation où plusieurs bouteilles d'argon sont montées en série afin d'alimenter


un atelier de soudage TIG s'appelle :
une batterie
une rampe
une panoplie
un évaporateur

83 - Le taux de pureté de l'argon ordinaire, couramment utilisé en soudage TIG est :


85%
88,5%
95,5%
99,5%

84 - L'assemblage des matériaux céramiques se fait principalement :


par vissage
par collage avec des matériaux polymères
par brasage
par fusion

85 - Au cours d'une opération de brasage des matériaux céramiques :


il n'y a jamais de réaction chimique
il y a toujours une réaction chimique massique
il y a toujours une réaction chimique en surface
86 - L'assemblage des matériaux céramiques est nécessaire :
en raison des masses importantes
à cause de la difficulté de faire des éléments de grande taille et de forme compliquée
pour donner plus de rigidité au matériau

87 - Le procédé TIG orbital est bien adapté pour le soudage :


des satellites
des tubes et pipes
automatique des tôles
sans fil

88 - Le soudage TIG permet d'obtenir :


une très bonne rentabilité
un accroissement de productivité
des soudures de haute qualité

89 - Quel est le gaz inerte le plus employé en soudage TIG ?


l'hélium
l'argon
le xénon
l'azote

90 - A cause des risques d'explosion qui peuvent apparaître, quel type de métal doit-on
proscrire dans la construction des réseaux de distribution de l'acétylène ?
l'acier
l'acier inoxydable
le cuivre
l'aluminium

91 - On préchauffe les aciers durs et mi-durs avant de les découper au chalumeau pour :
augmenter la qualité de la découpe
augmenter la vitesse de découpage
affiner le grain
limiter le risque de fissuration

92 - Le métal d'apport pour le brasage de l'aluminium est constitué de :


cupro-aluminium
aluminium à 10-13% de silicium
aluminium à 5% de magnésium
aluminium pur
alliage 2024

93 - Le soudage au chalumeau, comparé au soudage à l'arc avec électrodes enrobées


permet :
d'obtenir une vitesse de refroidissement plus lente
d'obtenir une vitesse de refroidissement plus rapide
d'obtenir une vitesse de soudage plus élevée
se comporte de la même manière

94 - La zone la plus chaude de la flamme oxyacétylénique est :


le dard
le panache
à 1, 2 ou 3 mm de l'extrémité du dard
à 1 cm de l'extrémité du dard

95 - Un chalumeau présente des difficultés de manœuvre, que faites-vous ?


lubrification à l'huile de vaseline
rodage avec de la graisse Belleville
lubrification avec du suif
démontage, vérification des organes et remontage sans lubrifiant

96 - Quels sont en France les types de chalumeaux les plus utilisés :


chalumeau haute pression sans aspiration
chalumeau haute pression avec aspiration
chalumeau basse pression avec aspiration
chalumeau basse pression sans aspiration

97 - Un tube contact afin de remplir pleinement son rôle doit être :


en matière isolante
coudé à 45°
d'un diamètre de perçage deux fois plus gros que le fil employé
conforme à l'utilisation de chaque diamètre de fil

98 - Le rôle du détendeur débitmètre que l'on fixe sur la bouteille est de :


permettre l'ouverture de la bouteille
détendre le gaz
régler le débit de gaz
détendre et régler le débit de gaz

99 - Le CO2 ou les mélanges argon-CO2 sont réservés essentiellement au soudage :


des alliages cuivreux
de l'aluminium et de ses alliages
des aciers courants
des aciers inoxydables

100 - Dans les procédés MIG ou MAG, le bain de fusion est protégé par :
un gaz ou un mélange gazeux
un flux en poudre
une flamme réductrice
rien

101 - On doit utiliser de préférence des mélanges hélium-argon pour le soudage de :


l'acier inoxydable
l'aluminium et les alliages légers
tous les métaux
des aciers au carbone

102 - Dans la fusion dite en 'pulvérisation axiale' :


l'extrémité du fil est pulvérisée par l'action du gaz de protection
cette appellation vient du fait que la fusion s'effectue dans l'axe du bain de fusion
l'extrémité du fil se taille en pointe et fond régulièrement en fine gouttelettes
ce mode de fusion est réservé au matériaux peu fusibles

103 - La fusion en court-circuit donne des petits bains ; doit-on, de ce fait, réserver ce
mode de fusion pour :
souder des tôles épaisses en recouvrement
souder des tôles minces
réaliser les passes d'aspect à plat
souder à plat ou en gouttière sur tôles épaisses

104 - Dans les procédés MIG ou MAG, la distance pièce-buse doit être, pour exécuter un
dépôt avec fil plein, d'environ :
2 à 6 mm
6 à 12 mm
12 à 20 mm
20 mm minimum

105 - Dans les procédés MIG ou MAG, une pénétration excessive peut provenir :
d'un diamètre de fil trop faible
d'une vitesse de fil élevée
d'un débit de gaz trop élevé
d'un diamètre de fil trop faible et/ou d'une vitesse de fil élevée

106 - Pour souder de l'AG 5 avec un fil approprié et un mélange argon - hélium, la
fusion peut être obtenue en :
court-circuit uniquement
pulvérisation axiale uniquement
grosses gouttes et pulvérisation axiale
tous les modes de fusion

107 - Dans le procédé MAG, le rôle d'un gaz actif est de :


refroidir le fil
agir sur la composition du métal fondu
assurer le refroidissement de la torche
faire fondre plus rapidement le métal de base

108 - Dans le procédé MIG, les lettres M, I, et G signifient :


Metal Intensive Gouging
Metal Inert Gas
Massif et Inopérant Gougeage
Magic Inert Gas

109 - Selon vous, le procédé MIG/MAG est utilisé principalement :


en construction métallique
en horlogerie
en laboratoire
en construction aéronautique

110 - Pour souder, pourquoi faut-il transformer le courant électrique en un courant de


basse tension?
les hautes tensions ne conviennent pas au soudage et, de plus, sont extrêmement
dangereuses
un courant basse tension peut être mieux régulé
cela permet d'avoir des courants de soudage plus élevés
les trois réponses précédentes sont valables

111 - En soudage MIG ou MAG, quelles sont les précautions à prendre quand on change
de fil d'apport pour en prendre un d'un diamètre différent ?
le diamètre de la gorge du galet presseur doit correspondre au diamètre du fil
aucune précaution particulière à prendre
le tube contact a toujours le même diamètre
le tube contact doit être réalésé

112 - Une bouteille qui contient un mélange argon-CO2 se distingue par :


une ogive grise à bandes jaunes
une ogive jaune à bandes grises
un ogive grise à anneaux jaunes
une ogive jaune à anneaux gris

113 - Dans les gaz ci-dessous, celui qui présente un caractère inerte est :
mélange oxygène-acétylène
mélange argon-CO2
anhydride carbonique
mélange argon-hélium

114 - Les gaz actifs permettent les modes de transfert sous forme de :
court-circuit, grosses gouttes et pulvérisation axiale
grosses gouttes et pulvérisation axiale
pulvérisation axiale et court-circuit
pulvérisation axiale uniquement

115 - En ne considérant que les deux paramètres tension et diamètre des fils utilisés, on
peut dire:
plus le diamètre du fil est important, plus les tensions doivent être élevées
plus le diamètre du fil est important, plus les tensions diminuent
plus le diamètre diminue, plus les tensions augmentent
la tension reste constante, quel que soit le diamètre du fil

116 - Certains gaz ou mélanges gazeux présentent des modes de fusion particuliers.
Ainsi, les gaz inertes argon ou hélium permettent :
la fusion en court - circuit
la fusion par capillarité
la fusion par effet Joule
la fusion en grosses gouttes et en pulvérisation axiale

117 - Quel gaz de protection peut être utilisé pour le soudage MAG ?
CO2
hélium
argon
oxygène

118 - Quelles précautions faut-il prendre avec le métal d'apport utilisé en soudage
MIG/MAG?
le stocker dans un local propre et humide
pas de précautions spéciales
le protéger de la graisse et des impuretés
huiler le fil pour éviter son oxydation

119 - Le débit de gaz conseillé en soudage MIG, fil plein est de :


1 à 10 l/min
15 à 25 l/min
35 à 45 l/min
15 à 25 l/h

120 - Comment peut-on éviter la formation de soufflures dans les soudures MIG/MAG ?
en soudant dans un courant d'air
en soudant avec un courant d'intensité élevée
en tenant la torche dans une position très inclinée
en réglant convenablement le courant et le gaz

121 - En soudage avec le procédé MIG, les morsures qui apparaissent à coté de la
soudure sont dues à :
un courant d'air
un courant de soudage trop faible
un courant de soudage trop élevé
une buse d'arrivée de gaz obstruée
122 - Pratiquement, en soudage MIG, on peut travailler en court-circuit avec les fils de
diamètres suivants :
de 06 à 1,2 mm
de 1,2 à 1,6 mm
de 1,6 à 2,4 mm
de 1,2 à 2,4 mm

123 - En soudage MIG, on peut conseiller le mode de transfert en pulvérisation axiale


pour :
souder en position, méthode descendante
effectuer les passes de pénétration sur acier faiblement allié
souder de la tôle de 15/10 en acier doux
effectuer les passes de remplissage à plat sur aluminium

124 - Les couleurs des ogives des bouteilles de gaz sont :


purement décoratives
destinées à identifier le gaz contenu
destinées à identifier le propriétaire des bouteilles
destinées à éviter la formation de rouille

125 - Dans des bouteilles d'oxygène vides on peut emmagasiner :


uniquement de l'air comprimé
de l'hydrogène
de l'argon
il est strictement interdit d'emmagasiner un autre gaz

126 - Une ogive entièrement jaune moyen indique une bouteille contenant :
de l'hélium
de l'argon
du CO2
de l'oxygène

127 - En soudage MIG, l'absence de gaz de protection occasionne :


des caniveaux
des soufflures
des inclusions de laitier
des caniveaux et des inclusions de laitier
128 - Quelle proposition suivante n'a pas d'incidence sur la qualité de la soudure :
traces d'huile sur le fil de soudure
fil de soudure rouillé
cuivrage du fil
humidité sur le fil

129 - Selon la norme EN 287, le procédé de soudage à l'arc semi-automatique avec


protection de gaz actif et fil plein est symbolisé par :
131
135
311
111

130 - La tension de soudage a une influence sur la manière dont le fil d'apport va fondre
; la valeur habituelle des réglages des tensions de soudage en procédé MIG/MAG est :
de 2 à 10 V
de 15 à 45 V
de 50 à 70 V
de 70 à 90 V

131 - Le sens du cordon (soudage en poussant ou en tirant) a une influence sur la


pénétration, sur la grosseur du cordon, sur la facilité d'exécution du dépôt. Ainsi, pour
un droitier qui utilise le procédé MIG/MAG, en soudant vers la droite, donc en tirant :
on pénétrera plus et on 'chargera' davantage
on pénétrera plus et on ne 'chargera' pas
on ne pénétrera pas mais on 'chargera' davantage
on ne doit jamais souder vers la droite

132 - En procédé MIG/MAG, les diamètres les plus courants de fils normalisés sont en
mm :
0,01 - 0,012 - 0,03 - 0,04 - 0,05
0,6 - 0,8 - 1 - 1,2 - 1,6 - 2,4
2,5 - 3,15 - 4,5 - 6,3
8,1 - 9,2 - 10,3

133 - Dans quel cas le soudage MAG provoquera-t-il des projections ?


sous mélange argon - CO2 avec des fils moyens en grosses gouttes
sous argon avec des fils de petits diamètres en pulvérisation axiale
sous CO2 avec de gros fils utilisés en court-circuit
dans tous les cas on obtient ces défauts

134 - Dans le cas du soudage des aciers, on peut éviter la formation de caniveaux avec
l'emploi de certains gaz comme :
CO2
argon
argon + oxygène
aucune influence des gaz sur l'aspect du cordon

135 - Dans le procédé MAG, le défaut qui est le plus à craindre est :
le collage
l'inclusion de laitier
le caniveau
la morsure

136 - En soudage TIG, le type de générateur utilisé pour obtenir du courant continu est :
un appareil à tension constante
un convertisseur de fréquence
un transformateur
un transformateur - redresseur

137 - En soudage TIG, le défaut spécifique au procédé qu'il faut le plus combattre, en
particulier pour les aciers inoxydables est :
la largeur de la soudure
l'oxydation
la surépaisseur exagégée
l'irrégularité des vagues de solidification

138 - Selon la norme EN 287, la symbolisation du procédé TIG est :


111
131
135
141

139 - En soudage TIG sur métaux lourds (courant continu), pour que la pénétration soit
maximale, il faut que l'électrode soit affutée :
à moins de 30°
à moins de 90°
à plus de 90°
à 90°

140 - Pour le soudage TIG d'acier inoxydable d'épaisseur 6 mm, la préparation


conseillée est :
bords droits
bords chanfreinés en V à 80°
bords chanfreinés en X
bords chanfreinés de 60 à 70° avec méplat et écartement

141 - En soudage TIG, une électrode en tungstène thorié employée généralement pour le
soudage des métaux lourds peut supporter des intensités de l'ordre de :
10 à 20 A par mm de diamètre
30 à 80 A par mm de diamètre
100 A par mm de diamètre
+ de 100 A par mm de diamètre

142 - Pour qu'une soudure réalisée en TIG manuel ait le maximum de chances de ne pas
être oxydée, la position de la torche par rapport à la pièce doit avoir une inclinaison de :
10°
30°
80°
plus de 80°

143 - En soudage TIG, pour que l'arc soit le plus stable possible, il faut travailler :
au minimum de l'intensité supportée par l'électrode de tungstène
à la valeur moyenne supportée par l'électrode de tungstène
au maximum de l'intensité supportée par l'électrode de tungstène
sans importance

144 - Pour le soudage TIG des aciers inoxydables d'épaisseur 2 mm, on adopte
généralement la préparation à bords :
chanfreinés en V à 60°
croqués à 50% de l'épaisseur
droits
relevés
145 - Lors du soudage TIG de 2 pièces en aluminium d'épaisseur 2 mm, l'intensité
recommandée est :
10 à 15 A
30 à 40 A
60 à 80 A
+ de 100 A

146 - Pour souder deux éprouvettes de cuivre de 3 mm d'épaisseur par le procédé TIG, il
est préférable de choisir :
le courant continu, polarité + à l'électrode
le courant continu, polarité - à l'électrode
le courant alternatif
le courant pulsé

147 - En soudage TIG, la valeur moyenne de la tension à l'arc est :


5 à 10 V
13 à 20 V
25 à 30 V
+ de 30 V

148 - Le brasage est une application de :


la loi des mélanges
la loi d'Ohm
la loi de Jurin
l'effet Joule

149 - Du point de vue thermique, les matériaux céramiques sont :


tous isolants
principalement des isolants
tous conducteurs

150 - Parmi ces séries classant les procédés de soudage par ordre croissant de taux de
dépôt, quelle est la bonne réponse ?
TIG - sous flux - EE - MIG fil fourré sans gaz
EE - TIG - MIG fil fourré sans gaz - sous flux
EE - TIG - sous flux - MIG fil fourré sans gaz
TIG - EE - MIG fil fourré sans gaz - sous flux
EE - sous flux - TIG - MIG fil fourré sans gaz