Vous êtes sur la page 1sur 24

ARMÉE

ARMÉE EN VISITE DE TRAVAIL ET D'INSPECTION À LA 5 E RM (CONSTANTINE) Gaïd Salah appelle

EN VISITE DE TRAVAIL ET D'INSPECTION À LA 5 E RM (CONSTANTINE)

Gaïd Salah appelle les militaires à s'armer de davantage de vigilance et d'éviter toute sorte de routine

Le vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, a appelé hier à Constantine les éléments de l'ANP de s'armer de «davantage de vigilance, d'éviter toute sorte de routine et de respecter les consignes et les mesures sécuritaires et préventives» lors de l'ac- complissement des diverses missions.Le général de corps d'armée

Gaïd Salah intervenait lors d'une visite de travail et d'inspection à la 5ème région militaire (Constantine), indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Cette visite «s'inscrit dans le cadre du contact permanent et direct avec la troupe et permet de s'en-

quérir de visu de la situation sécuritaire prévalant dans la région et de

la situation de ses unités», précise la même source.

P. 3

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Iftar : 20h12 Imsak : 03h27 MÉTÉO 26° : ALGER 37° : TAMANRASSET p. 2
Iftar
: 20h12
Imsak : 03h27
MÉTÉO
26°
: ALGER
37° : TAMANRASSET
p. 2

Jeudi 16 Juin 2016 - 11 Ramadhan 1437 - N° 1331 - 3 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-OUGANDA

M. Sellal reçoit l'envoyé spécial du Président ougandais

P. 24

l'envoyé spécial du Président ougandais P. 2 4 LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE, JEAN-MARC AYRAULT :

LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE, JEAN-MARC AYRAULT :

La France attachée à un dialogue avec l'Algérie dans "l’esprit d’amitié et d’apaisement"

P. 24

ALGÉRIE-NIGER

M me Meslem souligne la «constance» de la position algérienne pour le Niger

P. 24

SELON LE MINISTÈRE DE L'ENERGIE

Plus de 14 milliards de dollars d'IDE réalisés entre 2010 et 2015

Le montant cumulé des investissements directs étran- gers (IDE) réalisés en Algérie dans le secteur de l'énergie a atteint 14,01 milliards de dollars (mds USD) entre 2010 et 2015, soit une moyenne annuelle de 2,3 mds USD, apprend-on auprès du ministère de l'Energie. Sur la seule année 2015, les IDE dans le secteur de l'énergie se sont établis à 2,3 mds USD, en hausse de 45% comparativement à 2014, pré- cise le ministère dans son der- nier numéro de la revue Algérie Energie. La répartition par branches d'activités indique que plus de 99% des IDE en énergie ont été réalisés dans celle des hydrocarbures au cours des six dernières années pour un montant de 13,9 mds USD, tandis que 112 millions USD ont été orientés vers les autres branches énergétiques et

P. 6

de dessalement d'eau de mer.

énergétiques et P. 6 de dessalement d'eau de mer. PARLEMENT Le bureau de l'APN examine 32

PARLEMENT

Le bureau de l'APN examine 32 amendements relatifs au projet de loi sur l'investissement et 26 questions

P. 3

MARCHÉS

CESSION DES ACTIFS D'EL KHABAR:

LUTTE CONTRE L'EXTRÉMISME :

INFORMELS :

Net recul

dans la wilaya d'Alger

P. 7

Le tribunal administratif gèle les effets de l'acte

P. 6

Mohamed Aissa :

«Nécessité de retourner au référent religieux national»

P. 5

SANTÉ
SANTÉ
retourner au référent religieux national» P. 5 SANTÉ CANCER DE LA PROSTATE Manger trop gras favorise
CANCER DE LA PROSTATE Manger trop gras favorise son apparition P.p 12-13
CANCER DE LA
PROSTATE
Manger trop
gras favorise
son apparition
P.p 12-13
MDN
MDN

LUTTE CONTRE LE TERRORISME :

7 casemates et 2 bombes détruites à Médéa P. 3
7 casemates
et 2 bombes
détruites
à Médéa
P.
3

SAISON ESTIVALE :

17 000

agents de la Protection civile mobilisés à travers les 14 villes côtières

F TBALL PREMIER LEAGUE - WEST HAM : Feghouli : «C'est le discours de Bilic
F
TBALL
PREMIER LEAGUE -
WEST HAM :
Feghouli :
«C'est le discours
de Bilic qui a fait la
différence»
P. 21

P. 5

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 16 juin 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:25

2

DK NEWS

Jeudi 16 juin 2016

D’

EIL

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 16 juin 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:25

Horaires des prières

2 DK NEWS Jeudi 16 juin 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:25 Dohr 12:49
2 DK NEWS Jeudi 16 juin 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:25 Dohr 12:49
2 DK NEWS Jeudi 16 juin 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:25 Dohr 12:49
2 DK NEWS Jeudi 16 juin 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:25 Dohr 12:49
Fajr 03:25 Dohr 12:49 Asr 16:41 Maghreb 20:14 Isha 21:57
Fajr
03:25
Dohr
12:49
Asr
16:41
Maghreb
20:14
Isha
21:57

CE SOIR À LA SALLE ATLAS Conférence sur «Le rôle de la diplomatie algérienne dans la résolution des crises régionales et internationales»

Dans le cadre des activi- tés et conférences du parti programmées à l’occasion du mois de Ramadhan, le parti du Front El Moustak- bal, organise ce soir à par- tir de 22h30 à la salle Atlas de Bab El Oued, une confé- rence animée par l’ambas-

sadeur et conseiller, M. Mustafa Boutoura, sur «Le rôle de la diplomatie algé- rienne dans la résolution des crises régionales et in- ternationales». La rencon- tre sera suivie d’une confé- rence du président du parti M. Abdelaziz Belaid.

4

CE MATIN AU CERCLE DE LA RADIO NATIONALE Journée d’information sur «l’Enfant africain dans les conflits et les crises»

A l’occasion de la célébration de la Journée de l’enfant africain, la mi- nistre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Mme Mounia Meslem Si Amer, présidera ce matin à 10h30, au Cercle de la Radio nationale Aissa- Messaoudi, l’ouverture des travaux d’une journée d’information sur le thème «l’Enfant Africain dans les conflits et les crises». Cette rencontre, qui se tiendra sous le slogan : « Ensemble, proté- geons les droits de tous les enfants » a, essentiellement pour objectifs de redynamiser le rôle des partenaires sociaux et les instances spécialisées dans la participation effective en ma- tière de prise en charge de l’enfant africain et l’élaboration des programme nationaux conformes aux dispositions de la Convention internationale des droits de l’enfant.

de la Convention internationale des droits de l’enfant. PALAIS DE LA CULTURE Vernissage de l'exposition «Du

PALAIS DE LA CULTURE Vernissage de l'exposition «Du Maqam à la Nouba»

Le Palais de la Culture, Moufdi- Zakaria, orga- nise ce soir à partir de 22h, le vernissage de l'exposition inti- tulée "Du Ma- qam à la Nouba".

inti- tulée "Du Ma- qam à la Nouba". Ooredoo invite des journalistes à une soirée conviviale

Ooredoo invite des journalistes à une soirée conviviale à «The Island by Ooredoo»

Attaché à sa tradition rama- dhanesque bien ancrée et à son engagement aux côtés de la presse algérienne, Ooredoo a or- ganisé mardi dernier, une soi- rée conviviale en l’honneur des journalistes, en présence du Directeur général de de Oore- doo M. Joseph Ged, à «The Is- land by Ooredoo» du Port d’Alger. Cette rencontre a été une occasion de se retrouver et de regrouper de nombreux jour- nalistes représentants différents médias nationaux, a permis aux professionnels des médias de profiter de la vue impre- nable sur la baie d’Alger et de partager d’agréables mo- ments dans une ambiance bercée par la brise rafraichissante de la méditerranée. La soirée a été une occasion pour le Di- recteur Général de Ooredoo M. Joseph Ged, d’évoquer avec les journalistes autour d’un thé, plusieurs thèmes liés au mar- ché de la téléphonie mobile, aux projets et défis futurs de l’en- treprise ainsi que de l’actualité du secteur des télécommuni- cations de manière générale. Toujours proche des médias al- gériens, Ooredoo partage l’ambiance du Ramadhan avec ses partenaires qui ont de fortement apprécié cette dé- marche réaffirmant un partenariat solide et pérenne.

dé- marche réaffirmant un partenariat solide et pérenne. - INDUSTRIE ET MINES Bouchouareb à Oum El-Bouaghi
dé- marche réaffirmant un partenariat solide et pérenne. - INDUSTRIE ET MINES Bouchouareb à Oum El-Bouaghi
- INDUSTRIE ET MINES Bouchouareb à Oum El-Bouaghi et Sétif Dans le cadre du suivi
-
INDUSTRIE ET MINES
Bouchouareb
à Oum El-Bouaghi
et Sétif
Dans le cadre du
suivi des projets du
secteur, le ministre
de l’Industrie et des
Mines, M. Abdeslam
Bouchouareb, effec-
tuera aujourd’hui,
une visite de travail
et d’inspection
dans les wilayas
d’Oum El-Bouaghi et
Sétif.
Météo
Max
Min
Alger
26°
14°
Oran
25°
17°
Annaba
29°
17°
Béjaïa
27°
16°
Tamanrasset
37°
26°
MUSÉE DU MOUDJAHID
4
Commémoration
des massacres de la
tribu Ouled Riyah
A l’occasion de la commémoration du 171e an-
niversaire des massacres de la tribu Ouled
Riyah (Mostaganem), le musée national du
moudjahid organise ce matin à partir de 11h, une
conférence historique animée par des d'émi-
nents professeurs.
LI AMNIKOUM
Emission sur la
conduite
et le Ramadhan
4
L’émission radio de
la Sûreté nationale «Li
Amnikoum», diffusée
tous les jeudis sur les
ondes de la chaine 1,
sera dédiée cet après-
midi de 16h à 17h, à la
présentation de
conseils pratiques aux
conducteurs durant le mois de Ramadhan.

APN Séance plénière consacrée aux questions orales

APN Séance plénière consacrée aux questions orales L'Assemblée populaire nationale (APN) reprendra ses

L'Assemblée populaire nationale (APN) reprendra ses travaux aujourd’hui en séance plénière qui sera consa- crée aux questions orales, a indiqué hier un communi- qué de l'APN. Six (06) questions orales seront destinées au Premier ministre, au ministre de l'Agriculture, du dé- veloppement rural et de le pêche, au ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière et la ministre de la Poste et des technologies de l'information et de la communication.

technologies de l'information et de la communication. SALLE EL MOUGGAR Récital avec l'artiste Hamidou Dans le

SALLE EL MOUGGAR

Récital avec l'artiste Hamidou

Dans le cadre de son programme du mois de Ramadhan 2016, l’Office natio- nal de la culture et de l’information (ONCI), organise ce soir à partir du 22h30 à la salle El Mouggar, un récital avec l'ar- tiste Hamidou.

El Mouggar, un récital avec l'ar- tiste Hamidou. CE SOIR AU TNA Générale de la pièce

CE SOIR AU TNA

Générale de la pièce théâtrale Torchaka

Le Théâtre natio- nal algérien Mahied- dine Bachtarzi, orga- nise ce soir à partir de 22h30 à la salle Mustapha Kateb, la générale de la nou- velle production théâ- trale du TNA «Tor- chaka», texte et mise en scène d’Ahmed Rezzak.

«Tor- chaka», texte et mise en scène d’Ahmed Rezzak. LE 19 JUIN À 22H Ahmed Rezzak

LE 19 JUIN À 22H

Ahmed Rezzak invité d’Arts et Culture

Dans le cadre de son programme intitulé «passe- relles théâtre», l’établissement arts et culture de la wi- laya d’Alger, reçoit dimanche 19 Juin à partir de 22h, à l’espace des activités culturel Bachir Mentouri, le scé- nographe et réalisateur Ahmed Rezzak.

Jeudi 16 juin 2016

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

Gaïd Salah appelle les militaires à s'armer davantage de vigilance et d'éviter toute sorte de routine

Le vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, a appelé hier à Constantine les éléments de l'ANP de s'armer «davantage de vigilance, d'éviter toute sorte de routine et de respecter les consignes et les mesures sécuritaires et préventives» lors de l'accomplissement des diverses missions.

Le général de corps d'armée Gaïd Salah intervenait lors d'une visite de travail et d'inspection à la 5e région militaire (Constantine), indique un communiqué du minis- tère de la Défense nationale (MDN). Cette visite «s'inscrit dans le cadre du contact permanent et direct avec la troupe et permet de s'enquérir de visu de la situation sécuritaire prévalant dans la région et de la situation de ses unités», précise la même source. Le général de corps d'armée a présidé, au siège du Commandement de la région et en présence du général-major, Amar Athamnia, commandant de la 5ème région militaire, une réunion de travail, à laquelle ont pris part l'état-major, les cadres ainsi que les commandants des secteurs opéra- tionnels et les commandants des unités et des structures de forma- tion, où il a prononcé une allocu- tion d'orientation qui a été suivie, via visioconférence, par les élé- ments de toutes les unités. Dans son allocution, le vice- ministre de la Défense nationale a souligné les «grands efforts» four- nis par l'ANP et les différents corps de sécurité «pour que notre patrie puisse vivre en paix et en sérénité». «L'ANP doit être fière de ses laborieux et inlassables efforts qui sont le prolongement naturel et le parachèvement logique des actions de nos ancêtres de l'Armée de libé- ration nationale que l'histoire pré- servera à jamais leurs gloires dans la mémoire de l'humanité», a-t-il affirmé. Pour le vice-ministre de la Défense nationale, «sans ces actes d'héroïsme, le phénomène du colo- nialisme n'aurait disparu, les peu- ples opprimés n'auraient recouvré leur liberté et leur dignité et l'Algérie n'aurait, aujourd'hui, venu à bout du fléau du terrorisme et protégé sa souveraineté et son indépendance contre toutes éven- tuelles menaces et intentions mal- saines quelconques». «En s'inspi-

et intentions mal- saines quelconques». «En s'inspi- rant des principes de notre religion sacrée conférant une

rant des principes de notre religion sacrée conférant une grande importance à la valeur du travail au même rang que la foi, nous veillons vigoureusement au sein de l'ANP, digne héritière de l'ALN à accorder à cette grande valeur humaine la place qu'elle mérite en la considé- rant comme le chemin droit et aboutissant, auquel nous devons nous appliquer sans répit pour que notre travail perfectionné soit le miroir qui reflète le laborieux effort fourni et les repères du droit chemin que nous avons choisi et suivi avec clairvoyance, sous le commandement et le soutien de son excellence, Monsieur le prési- dent de la République, chef suprême des forces armées, minis- tre de la Défense nationale avec une grande détermination et un dévouement solennel au service de la patrie et du peuple», a-t-il dit.

De grands et nobles objectifs

«A cet effet, nous veillons à pro- mouvoir les efforts des personnels militaires pour que leurs missions soient homogènes avec les grands et nobles objectifs de notre pays, qui exigent de consacrer loyale- ment tous nos efforts, de nous acquérir d'une permanente vigi- lance, d'éviter la routine et de res- pecter les consignes et les mesures sécuritaires et préventives. Ce sont les qualités de ceux qui sont dévoués à leur pays et qui ne ces-

sent de défendre sa souveraineté nationale et de préserver sa stabi- lité et sa sécurité», a ajouté le vice- ministre de la Défense nationale. Selon lui, «tels sont les signes du travail laborieux et fructueux et des qualités professionnelles de haut niveau que je suis entièrement convaincu que vous avez hérité de vos valeureux aînés de l'ALN». La parole a été donnée ensuite aux personnels qui ont exprimé leur «dévouement absolu» à l'ANP et à l'Algérie et leur «engagement solennel» à défendre sa sécurité et sa stabilité. A l'issue de cette rencontre, le général de corps d'armée a présidé une seconde réunion, à laquelle ont pris part, aux côtés du général- major, Amar Athamnia, les cadres de l'état-major de la région ainsi que les commandants des secteurs militaires et les chefs de services de sécurité. Lors de cette réunion, l'adjoint au commandant de la région a pré- senté un exposé sur les différentes questions sécuritaires prévalant sur le territoire de compétence, pour qu'ensuite le général de corps d'armée donne des orientations et des recommandations à caractère opérationnel et sécuritaire «por- tant sur la nécessité de redoubler d'efforts pour l'éradication à jamais des résidus du terrorisme de notre pays».

LUTTE ANTITERRORISTE

Sept casemates et deux bombes détruites à Médéa (MDN)

Sept (7) casemates pour terroristes et deux (2) bombes ont été détruites mardi par les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) à Rouakeche, dans la wilaya de Médéa (1re région militaire), lors de l'opé- ration de ratissage, toujours en cours, menée dans la région, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de l'opération en cours, menée par les forces de l'Armée nationale populaire, dans la zone de Rouakeche, wilaya de Médéa (1re Région militaire), un détachement a découvert et détruit sur les lieux le 14 juin 2016, sept (7) casemates pour terroristes et deux (2) bombes», précise-t-on. Par ailleurs, «l'opération d'identification des deux (2) criminels abattus par un

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

deux (2) criminels abattus par un LUTTE CONTRE LE TERRORISME détachement de l'ANP, le 13 juin

détachement de l'ANP, le 13 juin 2016, dans la zone de Taza, wilaya de Jijel (5e RM), a permis de reconnaî- tre «B. Ayoub» et «B. Athmane», alias Abou Moussaab, ayant rejoint les groupes terroristes en 2008», ajoute le MDN.

Une cache contenant un lot important d'armements et de munitions découverte à Illizi (MDN)

Une cache contenant un lot important d'armements et de munitions a été découverte mardi après-midi à Debdeb (Illizi) par un détachement combiné, près des frontières Sud-est du pays, indique le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de sécurisation des frontières et de la lutte antiterroriste et grâce à la permanente vigilance des forces de l'Armée nationale populaire, un détache- ment combiné relevant du secteur opérationnel d'In

Amenas (4°Région militaire) a découvert, cet après- midi du 14 juin 2016, une cache contenant un lot important d'armements et de munitions près des fron- tières Sud-est du pays à Debdeb, wilaya d'Illizi», précise le MDN. L'opération a permis de récupérer «un (01) lance-roquettes de type RPG-7, dix-huit (18) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, deux (02) roquettes RPG-7, dix-huit (18) grenades et quatre (04) chargeurs pour munitions», ajoute la même source.

La SNTF équipe ses trains d'un nouveau système de climatisation

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF)

va mettre en circulation, à compter d’aujourd’hui, les pre-

mières voitures de train équipées d'un nouveau système de climatisation plus performant, apprend-on auprès de cette entreprise. Mises à niveau dans les ateliers de maintenance de Sidi Bel-Abbès de la SNTF, ces nouvelles rames seront incorpo- rées, dans un premier temps, au train circulant sur la ligne ferroviaire liant Alger à la ville d'Oran, améliorant graduel- lement les conditions de voyage des usagers. Cette opération fait partie d'un programme de mise à niveau graduelle des systèmes de climatisation au niveau des grandes lignes ferroviaires (Alger, Constantine, Annaba, Bechar D'autres voitures seront donc mises en service au fur et

à mesure de leur réception pour assurer progressivement l'ensemble des trains de grande ligne avec ces nouveaux systèmes de climatisation. La SNTF compter parachever cette opération en été 2017,

a indiqué à l'APS le directeur général de cette société publique, Yacine Bendjaballah.

Le bureau de l'APN examine 32 amendements relatifs au projet de loi sur l'investissement et 26 questions

Le bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) s'est réuni mercredi pour étudier 32 amendements relatifs

au projet de loi sur la promotion de l'investissement et exa- miner 26 questions pour adresser au gouvernement celles conformes aux conditions requises. Le bureau de l'APN a étudié 32 amendements portant sur

le projet de loi relatif à la promotion de l'investissement

puis soumis ceux répondants aux conditions requises par

la loi à la commission des affaires économiques pour en

délibérer ultérieurement, indique un communiqué de la chambre haute du Parlement. Par la suite, le bureau a planché sur 26 questions (4 écrites et 22 orales) déposées à son niveau pour adresser celles conformes aux conditions de droit au gouvernement. Auparavant le président de l'APN, Mohamed Larbi Ould Khelifa avait souligné la nécessité d'observer le même rythme de travail afin de parachever l'adaptation de l'arse- nal législatif aux dispositions de la récente révision consti- tutionnelle et diligenter l'examen des projets de loi à carac- tère urgent tel le projet de loi organique modifiant et com- plétant la loi portant régime électoral qui doit être soumis prochainement aux membres de l'APN. Le bureau de l'APN a adopté une nouvelle programma- tion comportant des séances en soirée afin de finaliser les travaux dans les délais impartis.

La BDL, encourage et soutient l’investissement productif et le développement local

La Banque de développement local (BDL), encourage et soutient l’investissement productif et le développe- ment local dans les régions du sud du pays, a affirmé mardi à Bechar le président directeur général de cette banque. ‘‘Nous encourageons, et soutenons de même que nous accompagnerons les investissements productifs tout sec- teurs confondus a travers le sud du pays et dans le pays en général et ce pour promouvoir le développement local’’, a précise M.Mohamed Krim, lors de son intervention en direct sur les ondes de la radio de Bechar. ‘‘Nos préoccupations actuelles est la modernisation de l’ensemble des prestations financières de la BDL pour qu’elles puissent répondre aux attentes, préoccupations et exigences de notre clientèle’’, a.t-il signale. M.Mohamed Karim en visite de travail a Béchar pour une journée a aussi indique que ‘‘le système bancaire est prêt pour le lancement de paiement par internet, alors que ½ la carte bancaire sera généralisée dans tout le pays et ce au titre de la modernisation de ses mêmes presta- tions bancaires’’. Le PDG de la BDL, qui a visite les différentes structures de la direction régionale et l’agence de sa banque a Bechar, a pris connaissance aussi de l’avant- projet de réa- lisation d’une nouvelle direction régionale de la BDL pour le sud-ouest dans le but d’un meilleur déploiement de cette banque a travers cette partie du pays’’,selon des cadres locaux de cette banque.

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Jeudi 16 juin 2016

BOUCHOUAREB EST FORMEL

Les avantages prévus dans le projet de loi sur l'investissement seront sans incidence sur le Trésor public

Le ministre de l'Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a affirmé mardi que les mesures incitatives et les exonérations fiscales accordées aux investisseurs dans le cadre du projet de loi sur la promotion de l'investissement, débattu à l'APN, visent la création de richesses et de postes d'emploi, et seront sans incidence sur le trésor public.

Répondant aux ques- tions des députés, lors de la dernière séance consacrée au débat du projet de loi sur l'investissement, prési- dée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de l'APN, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Ghania Ed- dalia, le ministre a affirmé que les incitations fiscales «seront sans incidence sur le trésor public contraire- ment à ce qui est dit par certains députés», l'objec- tif étant «la diversification de l'économie, la création de richesses pour la finan- cer, de postes d'emploi, et l'élargissement de l'assiette fiscale». M. Bouchouareb a cité à titre d'exemple le taux des dépenses fiscales récupé- rées par l'Etat, en phase de réalisation des projets qui est à hauteur de 70%. Au moment où le pays a besoin de nouvelles sources de financement «ne devons faire le choix entre l'impôt sur les bé- néfices des sociétés (IBS) (qui compte parmi les in- citations) et les priorités, à savoir la création de ri- chesses et de postes d'em- ploi». Revenant aux commen- taires des députés sur les facilités, les avantages et exonérations fiscales «dé- mesurées» prévues dans ledit projet de loi, M. Bou- chouareb a indiqué que contrairement à ce qui est dit «les exonérations ont été réduites», indiquant l'élaboration d'une liste négative des 200 activités exclues de ces avantages. Les avantages «ne seront pas accordés anarchique- ment» comme auparavant, a-t-il fait remarquer. Le code de l'investisse- ment ne peut être la seule solution à tous les pro- blèmes de l'économie na- tionale, a-t-il précisé, insis- tant sur l'impératif d'amé- liorer le climat des affaires,

l'impératif d'amé- liorer le climat des affaires, à travers la lutte contre la bureaucratie, la garantie

à travers la lutte contre la bureaucratie, la garantie du foncier industriel et le financement afin de pou- voir relancer l'investisse- ment en Algérie. Il a, en outre, salué l'amélioration progressive enregistrée dans le climat de l'investissement, citant la signature par le minis- tère de l'Habitat d'une dé- cision autorisant l'octroi à l'investisseur d'un permis de construction dans un délai ne dépassant pas 20 jours. Concernant le foncier, le ministre est revenu sur les nombreuses mesures prises par l'Etat pour créer un véritable marché du foncier afin de mettre fin à la spéculation, dont la créa- tion de nouveaux parcs in- dustriels, d'où l'aménage- ment de 39 sites sur un to- tal de 49 prévus et la récu- pération des terres inex- ploitées. M. Bouchouareb a, d'au- tre part, indiqué qu'aucun changement n'était à si- gnaler pour le droit de préemption sinon que le nouveau texte propose de l'adapter aux usages mon- dialement en vigueur, en inscrivant une partie de cette règle au titre des lois fiscales. Le ministre a, en outre, cité la règle 51/49 régissant les investissements étran- gers que le projet de loi propose à l'extirpation du Code de l'investissement pour être régie par les

textes de Lois de finances, rappelant qu'une mesure dans ce sens a été intro- duite par la LF 2016. Il ne s'agit pas, a-t-il poursuivi, de «renoncer à ce principe mais de le ren- forcer, cette règle étant désormais élargie au sec- teur commercial alors qu'elle se limitait aupara- vant au secteur de produc- tion et des services». Répondant à certains députés qui ont estimé que l'Etat avait renoncé à cette règle avec le danger que cela représente pour les richesses du pays, le minis- tre a indiqué que des «failles enregistrées par le passé avaient permis l'en- trée de flux d'investisse- ments étrangers utilisés dans des activités de com- merce. En la conjoncture éco- nomique actuelle «la sup- pression de cette règle ne profitera pas au pays.»

Signature prochaine d'accords pour la pro- duction de phosphate

Répondant aux interro- gations de certains députés sur l'absence d'une vision claire d'investissement, le ministre a indiqué la défi- nition de 15 filières aux- quelles le gouvernement accorde la priorité à l'inves- tissement, au regard de leur apport pour l'Etat qui varie entre 26 et 30 mil- liards de dollars, ajoutant que les incitations impor- tantes prévues dans le pro-

jet de loi sur l'investisse-

ment s'inscrivent dans le cadre de ces filières straté- giques. Il est prévu le 20 juin courant la signature d'ac- cords sur la réalisation de projets relatifs à la pro- duction de phosphate, un

à Tébessa, deux à Souk Ah-

ras et un autre à Hadjar Soud (Skikda). Ces investissements contribueront à augmenter la production nationale de phosphate qui devrait pas- ser de 1 million de tonnes actuellement à 10 millions tonnes à la fin 2019, ce qui fera de l'Algérie l'un des premiers producteurs des différents types d'engrais. Le ministre a également cité le projet de Bellara ( Jijel) de sidérurgie qui «sera finalement opéra- tionnel après 33 ans d'at- tente», estimant que les premiers essais seront ef- fectués en janvier 2017, an-

née où la production de- vrait atteindre 2 millions de tonnes avant de doubler (4 millions) en 2019. Concernant le ciment, le ministre a indiqué que l'Algérie était en phase d'aménager des stations pour l'exportation de ce produit, le groupe indus- triel des ciments d'Algérie (Gica) devant produire à lui seul 20 millions de tonnes de ciment en 2019 contre 12,1 millions de tonnes en 2015, outre l'en- trée en production pro- chaine de l'usine de Biskra ( juillet ou septembre), et l'usine Ain Kbira avec 1 million de tonne ce qui permettra

à l'Algérie d'arrêter l'im-

portation de ce produit. Enfin, le ministre a indi- qué que le secteur sera renforcé par une loi d'orientation sur le déve-

loppement des petites et moyennes entreprises (PME) qui sera prochai- nement soumise au par- lement pour débat.

Report au 21 septembre prochain de l'affaire Louisa Hanoune-journal Ennahar

Le tribunal correctionnel de Bir Mourad Rais (Alger) a décidé hier de reporter au 21 septembre prochain l'affaire de diffamation opposant Mme Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travail- leurs (PT) au journal Enna- har. Le président du tribunal a annoncé le report du procès et la convocation, pour l'audience du 21 septembre, de la directrice de pu- blication du journal Ennahar, au même titre que le journaliste au- teur de l'article mis en cause, et la se- crétaire générale du Parti des travail-

cause, et la se- crétaire générale du Parti des travail- leurs. Mme Hanoune avait déposé plainte

leurs. Mme Hanoune avait déposé plainte contre le journal Ennahar et le journaliste auteur de l'article paru le 24 décembre 2015 dans lequel est fait état de biens que détiendrait de façon «illégale» la SG du PT et des

proches à elle dans l'est du pays. L'article en question «re- proche» aussi à Mme Hanoune sa «mainmise» sur le Parti des travailleurs ainsi qu'un pou- voir qu'elle aurait exercé sur des walis. Le parquet avait demandé une amende de 50.000 dinars au profit de Mme Hanoune qui a porté plainte pour diffamation contre ce journal. La partie civile avait demandé, pour sa part, un dinar symbolique et la publication du jugement à la Une du journal Ennahar et dans trois au- tres quotidiens.

Le tribunal administratif

décide le gel des effets de la transaction El Khabar-Cevital

le gel des effets de la transaction El Khabar-Cevital Le tribunal administratif de Bir Mourad Rais

Le tribunal administratif de Bir Mourad Rais (Alger) a décidé hier de geler les effets de l'acte d'acquisition des actions du groupe El Khabar par Ness-Prod, filiale du groupe Cevital, un jugement "non définitif", qui permet à El Khabar de faire appel devant le Conseil d'Etat. Le jugement a été annoncé par le président du tribunal administratif, Mohamed Dahmane, qui

a demandé à la défense des deux parties de pré-

senter, avant le 22 juin 2016, leurs réponses aux

observations du tribunal. Me Chaib Sadek, un des avocats d'El Khabar,

a estimé que "le jugement prononcé est conser-

vatoire et pas définitif dans le sens où le groupe El Khabar va introduire un recours devant le Conseil d'Etat dans un délai de 15 jours". La défense du groupe El Khabar a insisté également sur "l'incompétence du tribunal ad- ministratif s'agissant des actes notariés". De son côté, Me Bitam Nadjib, avocat du mi- nistère de la Communication, a estimé que "la dé-

cision de geler les effets de l'acquisition des ac- tions du groupe El Khabar par Ness-Prod est une mesure provisoire, conservatoire". Il a expliqué après l'annonce du jugement par

le tribunal, que "de ce fait, il ne peut pas y avoir

exécution de l'acte entre les deux parties". Me Bitam a également expliqué, qu'il "ne peut pas y voir, suite à ce jugement, une introduc- tion en Bourse des actions acquises par Ness-Prod comme cela avait été annoncé par le PDG de Ce- vital". Il ajouté que le jugement d'aujourd'hui "ne nuit pas au groupe El Khabar qui peut faire appel de- vant le Conseil d'Etat", estimant que le ministère de la Communication "est aussi dans son droit de

demander des mesures d'exécution du juge- ment". Le Conseil d'Etat est l'instance chargée de ré- gler les conflits entre l'administration prise au sens le plus large et les administrés (fonction- naires et citoyens). Selon une source proche du dossier, la trans- action dans son volet financier a été accomplie et les actionnaires ont touché leur dû. Pour rappel, le ministère de la Communica- tion avait introduit une action en référé auprès de ce tribunal sur la conformité du rachat du groupe de presse El Khabar par le groupe agroalimentaire Ce- vital en se basant sur les dispositions de l'article 25 du Code de l'information. Cet article stipule qu'"une même personne mo- rale de droit algérien ne peut posséder, contrô- ler ou diriger qu'une seule publication périodique d'information générale de même périodicité éditée en Algérie". Le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab, est déjà propriétaire du quotidien Liberté.

En vertu de cette transaction, le groupe Cevi- tal a acquis, pour une somme de 4 milliards de DA, plus de 80% des actions du groupe El Kha- bar, une Société par actions (SPA) incluant le jour- nal éponyme, la chaîne de télévision KBC, les im- primeries et une société de diffusion. Le tribunal avait reporté l'affaire, dans laquelle le ministère demande l'annulation de la trans- action du rachat, à quatre reprises.

APS

Jeudi 16 juin 2016

ACTUALITÉ

DK NEWS 5

SAISON ESTIVALE

Dix-sept mille agents de la Protection civile mobilisés à travers les 14 villes côtières

civile mobilisés à travers les 14 villes côtières Dix-sept mille (17.000) agents de la Protection civile

Dix-sept mille (17.000) agents de la Protection civile entre professionnels et saisonniers seront mobilisés pour la saison estivale à travers les 14 villes côtières que compte l'Algérie, a-t-on appris mercredi auprès de la Direction générale de la Protection civile (DGPC). «La DGPC a renforcé, cette année, son effectif pour atteindre dix-sept mille (17.000) agents devant être mobilisés dans les 379 plages autorisées à la baignade sur les 608 plages que compte le pays», a déclaré à l'APS, le sous-directeur des statistiques et de l'information à la direction générale de ce corps, le colonel Farouk Achour. Les services de la Protection civile se sont également, dotés de nouveaux moyens d’intervention dont plus de 100 engins pneumatiques, et ce, en vue de renforcer, a- t-il expliqué, les capacités dans ce domaine et combler les insuffisances constatés. Le colonel Achour a souligné que les services de la Pro- tection civile ont recensé «plus d'un million d'esti- vants depuis le 1er juin», précisant à ce titre, que les élé- ments de secours sont intervenus déjà, pour sauver 1.035 personnes de la noyade dont 678 dans des plages inter- dites à la baignade. «Il a été, malheureusement, enregistré deux décès dont un au niveau d'une plage autorisée à la baignade», a-t-il déploré, évoquant dans le même cadre, le lance- ment, depuis le 15 mai dernier d'une campagne de sen- sibilisation afin de prévenir notamment les parents des dangers contre la mer et les intoxications alimentaires. «Nous avons lancé une campagne de proximité pour expliquer notamment aux parents les dangers de la bai- gnade en dehors de la limite autorisée et sur les précau- tions à prendre pour protéger également, leurs enfants contre les coups de soleil ainsi que sur les intoxications alimentaires», a indiqué le même responsable. Selon la même source, la campagne de sensibilisa- tion a permis aussi de mettre en garde les estivants du danger des plans d'eau, où il a été recensé plusieurs dé- cès lors des précédentes saisons estivales. «Nous avons parlé, entre autres, avec les estivants sur les dangers liés à la baignade dans les plans d'eau, a-t- il dit, précisant avoir enregistré, à ce jour, sept (07) dé- cès à Chlef, Oum El-Bouaghi, Tizi-Ouzou, M'sila et Ta- ref». Le colonel Achour a en outre, fait savoir que les ser- vices de la protection civile ont enregistré, au cours de la saison estivale écoulée (2015), «50.564 interventions dans les plages notamment, 32.403 personnes ont été sau- vées contre 121 autres décédées dont 48 cas dans des plages surveillées». Interrogé par ailleurs, sur la mise en service des six hélicoptères acquis dernièrement par la Direction gé- nérale de la protection civile, le même responsable a fait savoir que ces derniers seront probablement opération- nels d'ici la fin de l'année en cours. «En attendant leurs mise en service, 20 pilotes dont 5 femmes sont en cours de qualification par des moni- teurs étrangers», a-t-il précisé.

LUTTE CONTRE L'EXTRÉMISME

Nécessité de retourner au référent religieux national

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a souligné hier la nécessité de retourner au référent religieux national pour face à l'extrémisme et les dérives sectaires.

«L'Algérie a connu l'Is- lam depuis des siècles. Elle

a cohabité avec les autres

religions, elle a donné le

modèle dans la modération

et le juste milieu, et elle a

aussi contribué aussi dans la construction de la civilisation andalouse», a rappelé M. Aïssa sur les ondes de la ra- dio nationale. Il a relevé que «les jalons du référent religieux natio- nal ont été bafoués par des invasions étrangères», d'où

la nécessité de se consacrer

pour le retour au référent re-

ligieux national, et de «re- convaincre les Algériens qu'ils appartiennent à ce riche héritage».

«Notre démarche est de revenir à un référent reli- gieux qui est réellement al- gérien, celui de nos ancêtres, qui a toujours été exercé sans instrumentalisation, sans politisation, et qui a toujours été modéré et au service de la société», a-t-il soutenu. Pour ce faire, il a indiqué que son ministère dispose d'une feuille de route selon

le programme du gouverne-

ment, notant que la mise en oeuvre de cette démarche «est difficile, parce qu'il s'agit de changer des comporte- ments et des visions», a-t-il

de changer des comporte- ments et des visions», a-t-il dit. «Il s'agit de réformes profondes et

dit. «Il s'agit de réformes profondes et d'un effort in-

tellectuel. C'est pour cela

que nous appelons à chaque fois l'élite intellectuelle et savante à participer à ce tra- vail laborieux et civilisation- nel très important pour l'Al- gérie», a-t-il fait savoir. M. Aïssa a insisté, à cet ef- fet, sur l'importance de la création de mécanismes à

même de mener à bien cette démarche et ce travail. Il a ainsi, évoqué la créa- tion de Dar El Ifta'a qui sera, a-t-il expliqué, «une acadé- mie qui extrapolera tous les savants, les jurisprudents, et les exégèses du saint Co- ran algériens qui seront en mesure d'orienter la société algérienne pour qu'elle re- vienne vers son référent re- ligieux national», ajoutant que cet organisme fera office d'un espace de «dialogue et de réflexion». Le ministre a cité égale- ment, le projet de création d'un observatoire, dont la

mission consiste à «défendre le référent religieux national des dérives sectaires et l'ex- trémisme religieux à tra- vers une approche intellec- tuelle». «Nous œuvrons pour

que ce soit le premier obser- vatoire dans le monde arabo-

musulman qui siégera, dé-

battra et participera avec les autres institutions de l'Etat à la sécurité intellectuelle de notre pays», a-t-il fait valoir. Pour M. Aïssa, cet obser- vatoire «est très attendu au niveau international», no- tamment aux Nations unies, car la création d'un tel obser-

vatoire est considéré comme «approche intelligente» de la part de l'Algérie, du fait que cet instrument pourrait avoir un rôle important dans la lutte contre l'extrémisme. «L'Algérie a excellé en matière de déradicalisation, dont la première lutte a été faite par les armes durant les années 1990, avant l'avène- ment de la charte pour la ré- conciliation et la paix qui a permis d'apaiser les ten- sions et permis aux imams formés à déradicaliser les jeunes et ceux qui ont été in- fluencés par les idées extré- mistes», a-t-il affirmé. Selon le ministre, la mise en œuvre de ces deux orga- nismes «devrait avoir lieu lors de la prochaine rentrée sociale». M. Aïssa a abordé en outre, l'institution d'un ob-

servatoire de veille contre le prosélytisme, dont la mis- sion est de «contrecarrer le prosélytisme, permettre la li- berté de conscience et défen- dre la liberté d'exercice de cultes autres que musul- man» comme inscrit dans la Constitution algérienne. Par ailleurs, le ministre a relevé que l'Algérie «fait tou- jours face à la menace de l'extrémisme religieux et les dérives sectaires», précisant que son département col- labore avec les services de sé- curité pour luter contre ces menaces. Il a fait état, à ce propos, de «tentatives d'inva- sion et d'intrusion de sectes qui essaient de prendre pied en Algérie». «Ces tentatives ont été détectées dans l'ex- trême-est à l'extrême-ouest du pays menées par toutes les sectes qui existent dans le Moyen-Orient qui veulent déstabiliser le pays intellec- tuellement après l'avoir tenté sur le plan sécuritaire», a-t- il indiqué. Il a fait savoir que «l'Algé- rie ne veut pas d'une guerre sectaire, et ne veut ni de l'ah- madisme, ni du chiisme, ni du wahhabisme», considé- rant que ces idéologies sont étrangères au patrimoine religieux algérien, les quali- fiant de «colonialisme d'un autre niveau». Il a rappelé, à cette occa- sion, l'appel du président de la République, Abdela- ziz Bouteflika au peuple al- gérien à être vigilant face à des «tentatives de division de l'Algérie sur une base sec- taire et rituelle».

«Les ulémas appelés à propager le Message authentique de l'Islam»

Le Mufti de Damas, Cheikh Moha- med Adnane El Afyouni, a appelé, dans la soirée du mardi, à Oran, les ulé- mas de la Nation musulmane à propa- ger le Message authentique de l'Islam pour lutter contre toutes les formes d’extrémisme et de fanatisme. Le Mufti syrien qui a animé, après les prières surérogatoires, une confé- rence dans le cadre des rencontres «Dourouss Mohamadia», a estimé que «les ulémas de la Nation musulmane doivent propager et généraliser le message authentique des préceptes de l’Islam pour lutter contre toutes les formes de fanatisme et d’extrémisme». Le conférencier a souligné que dans la conjoncture actuelle marquée par des défis multiples, «la Nation musulmane a plus que jamais besoin

d’un sursaut spirituel à même de lut- ter contre l’extrémisme, initié par un autre esprit visant à dénaturer l’Islam et à entraîner les hommes dans la spirale de la violence, des tueries, d’effusion de sang et de la destruction de la vie». Cheikh Mohamed Adnane El Afyouni a considéré que «cette situa- tion ne doit pas être perçue avec légè- reté» mais «exige un éveil spirituel et des approches scientifiques puisées des vérités de l’Islam», ajoutant qu’il est nécessaire «d’initier une pensée à même de contrecarrer cette tendance extrémiste qui a fragilisé et affaibli la Nation musulmane». Dans ce contexte, le conférencier s’est référé au patrimoine de la Sunna du Prophète Mohamed (QSSL) qui se

base sur le juste milieu ainsi qu' aux préceptes de l’Islam pour citer des exemples de coexistence entre le Pro- phète Mohamed et les non-musul- mans, ses appels à la paix, à la récon- ciliation, à l’acceptation de l’autre en- tre autres. Le Mufti de Damas a, par ailleurs, évoqué les préceptes de l’Islam et la Sunna qui appellent à protéger la vie des hommes, à asseoir la Rahma, à évi- ter les conflits et les facteurs de divi- sion et de haine. Il est à noter que cette conférence a été donnée au deuxième jour de la 11ème édition des rencontres «Dou- rouss Mohamadia», ouverte, lundi, au siège de la Zaouïa Belkaïdia el He- bria, situé dans la localité de Sidi Maa- rouf, à l’Est d’Oran.

TAJ appelle la classe politique à battre en brèche les idées « subversives »

politique à battre en brèche les idées « subversives » Le président du parti Tajamoue amal

Le président du parti Tajamoue amal Ja- zair (TAJ), Amar Ghoul a réitéré, hier à Alger, son appel à la classe politique pour battre en brèche les idées "subversives" visant à por- ter atteinte à la sécurité et la stabilité du pays. "TAJ qui aspire à réunir toutes les forces vives du pays, appelle tout un chacun à oeuvrer dans le cadre de l'unité pour contrecarrer les idées subversives visant à porter atteinte à la sécurité et la stabilité du pays", a précisé M. Ghoul lors d'une conférence de presse ani- mée avant la réunion du bureau politique du parti. Qualifiant sa formation "de nouvelle école intellectuelle et politique qui met l'accent sur la nécessité de moraliser l'action politique",

il a souligné sa "disponibilité" à jouer un rôle "intermédiaire" entre les différents cou- rants politiques au service du pays et du ci- toyen. "TAJ coordonne avec le Parti du Front de libération nationale (FLN) dans le cadre du groupe de travail pour concrétiser l'ini- tiative de front national", a indiqué M. Ghoul, exprimant la volonté de son parti d'œuvrer dans le cadre des initiatives politiques conformes aux principes de TAJ. Concernant les prochaines échéances législatives et locales, M. Ghoul a souligné "la disponibilité de sa formation politique" à prendre part à ces élections. A une question sur le remaniement mi- nistériel partiel récemment opéré par le

président de la République, M. Abdelaziz Bou- teflika, il a répondu que cela s'inscrivait dans le cadre des prérogatives constitution- nelles du chef de l'Etat. M. Ghoul considère que sa désignation en tant que membre du Conseil de la nation au sein du tiers présidentiel suite à son départ du gouvernement témoigne de la confiance que place en lui le président Bouteflika, in- diquant que cela lui permettra de "se consa- crer davantage à l'activité partisane". Dans ce sens, le président du parti TAJ s'est dit prêt à "présenter un bilan exhaustif de son activité sur les 17 années passées dans l'Exé- cutif".

APS

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Jeudi 16 Juin 2016

Energie : des créances de plus de 556 millions DA à recouvrer à Ghardaïa (SDC)

Le portefeuille des créances dé- tenues par la Société de l’électricité et du gaz (Sonelgaz) sur l’ensemble des abonnés de la wilaya de Ghar- daïa a atteint une ardoise de plus 556 millions DA, a-t-on appris mer- credi du directeur local de la société de distribution centre (SDC, filiale de Sonelgaz). La plus grande créance, de l’ordre de 296 millions DA, est détenue par les collectivités locales, les directions de wilayas et autres entreprises publiques, soit un taux de 53% de l’ensemble des créances, a indiqué Ahmed Brahimi

de l’électricité et du gaz de ville. En plus de ces créances, la direction de distribution de Ghardaïa a déploré un taux de déperdition de l’ordre de 13,8% sur le réseau d’électricité et de 12,6% sur celui du gaz naturel, sa- chant que la longueur du réseau électrique est de plus de 4.845 km linéaires et celui du gaz naturel de plus de 1.470 km. La direction de distribution de Ghardaïa fait également face à d’au- tres facteurs d’ordre frauduleux, dont la conjonction réduit sensible- ment ses rentrées, notamment les

à

l’APS, avant d’ajouter que les

branchements illicites et les bran-

créances des abonnés ordinaires (ménages) représentent 270 mil- lions DA, soit un taux de 47%. Ag- gravé par les retards de quelques

chements sans compteurs, a-t-il signalé. Une enveloppe de 356 mil- lions DA a été par ailleurs mobili- sée dans le cadre du plan d’ur-

administrations à honorer leurs consommations ainsi que les effets directs du climat social qu’a connu la région de Ghardaïa, ce manque

gence 2016 par la direction SDC Ghardaïa pour la réalisation de 21 km linéaires de renforcement du réseau électrique avec 33 postes

gagner pèse négativement sur la

dynamique interne de l’entreprise en matière d’amélioration des pres- tations de service, a ajouté M.Bra- himi. Ces retards, enregistrés dans plusieurs quartiers de la vallée du M’zab, sont la conséquence des actes de vandalisme, de destruction et d’incendie de locaux commer- ciaux et habitations qu’a connue la région, a-t-il expliqué. Selon M.

à

transformateurs, dont 70% ont été réalisés, pour «éviter les perturba- tions sur le réseau électrique à tra- vers la wilaya», a-t-il ajouté. La di- rection SDC Ghardaïa a réalisé du- rant l’an dernier, 325 nouveaux branchements, 58 km linéaires de réseau électrique de moyenne et basse tension avec 36 postes trans- formateurs, et prés de 94 km de ré- seau de gaz et le raccordement de

Brahimi, ces dettes non recouvrées

1.867

nouveaux foyers au réseau de

constituent plus de 173 % de l’enve- loppe financière réservée au plan d’urgence 2016 pour la wilaya de Ghardaïa estimée à 356 millions DA. Pour cela, les services de distri- bution de Ghardaïa s’attellent à mettre en place des facilitations pour permettre aux abonnés de s’acquitter de leurs redevances dans la quiétude, en collaboration avec les associations et comités de

gaz naturel, selon la même source. Dans le cadre de l’électrification agricole, pas moins de 40 bran- chements de nouveaux périmè- tres agricoles ont été effectués avec la réalisation de 81 km de réseau moyenne et basse tension et 41 postes transformateurs, a-t-on fait savoir. La wilaya de Ghardaïa dis- pose d’un réseau de distribution de gaz estimé à 1.471 km linéaires et 14

quartiers, a-t-il ajouté. Ces efforts

stations de dis ribution de gaz et de

de recouvrement des créances ont

4.846

km de réseau électrique avec

été précédés par une campagne

2.691

transformateurs , a affirmé

de sensibilisation auprès de la po- pulation des quartiers affectés par les événements sur la nécessité d’honorer les factures impayées

M.Brahimi. Elle totalise 121.187 abonnés au réseau électrique et 68.284 raccordements à celui du gaz naturel, selon la même source.

ENERGIE-SONELGAZ-CRÉANCES Wilaya d'Alger: Plus de 2 milliards de dinars de créances de Sonelgaz d'El Harrach auprès de ses abonnés

Les créances de la Direction de distribution de l'Electricité et du gaz d'El Harrach (wilaya d'Alger) auprès des abonnés ont dépassé 2 milliards de dinars engendrant des difficultés financières à sa trésorerie, a in- diqué mardi un communiqué de l'entreprise. Les créances de Sonel- gaz d'El Harrach s'élèvent à 2,6 milliards de dinarrs répartis entre le secteur privé (industriels et abonnés ordinaires) et le secteur public (administrations et APC). Cette situation a contribué à l'"étouffe- ment" du développement des projets de la direction suite aux difficul- tés financières de la trésorerie. Le secteur public se positionne à la pre- mière place des pertes financière importantes à Sonelgaz d'El Harrach avec à son actif 1,58 milliards de dinars du total des dettes. Ce chiffre "faramineux" englobe un (1) milliard DA détenus par les ad- ministrations publiques et 582 millions DA détenus par les communes (APC).

Le secteur privé, quant à lui, a un total de dettes de 842 millions DA envers la direction détenu en grande majorité par des abonnés ordinaires avec 656 millions DA contre 186 millions DA par les industriels. En dépit des multi- ples notifications et autres avertissements adressés aux concerné, le mon- tant reste tout de même très élevé, ajoute le communiqué. La direction pro- cède à des coupures de courant électrique et de gaz comme ultime recours pour redresser la situation mais en vain, les créances auprès des clients se sont accumulées depuis 2008 pour la plupart, jusqu'à atteindre 2,6 millions DA, selon la même source. A cet effet, la DD d'El Harrach a mis en place une campagne de lutte contre ses mauvais payeurs, selon leurs catégories.Les

abonnésordinairessontsoumisàunecoupuresystématiquepournonpaie-

ment après 18 jours de la réception de leurs factures en plus d'une autre pro- cédure qui consiste en l'assainissement des créances antérieures par des mises en demeure. Les industriels comme les APC reçoivent une mise en demeure dans le cas de non paiement de leurs factures. Si le règlement ne

s'effectue pas dans les délais l'alimentation en électricité sera coupé. Les ad- ministrations publiques étant des organes plus sensibles et d'intérêt public

à l'exemple des hôpitaux, la stratégie est différente par rapport à celle adop-

tée pour le reste des clients privilégiant le rapprochement et la négociation

par l'organisation de séances de travail, conclut le communiqué.

Energie: plus de 14 milliards de dollars d'IDE réalisés entre 2010 et 2015

Le montant cumulé des investissements directs étrangers (IDE) réalisés en Algérie dans le sec- teur de l'énergie a atteint 14,01 milliards de dollars (mds usd) entre 2010 et 2015, soit une moyenne annuelle de 2,3 mds usd, apprend-on auprès du ministère de l'Energie.

mds usd, apprend-on auprès du ministère de l'Energie. Sur la seule année 2015, les IDE dans

Sur la seule année 2015, les IDE dans le secteur de l'énergie se sont établis à 2,3 mds usd, en hausse de 45% comparativement à 2014, précise le ministère dans son dernier numéro de la revue Algérie Energie. La répartition par branche d'activité indique que plus de 99% des IDE en énergie ont été réalisés dans celle des hydrocar- bures au cours des six dernières années pour un montant de 13,9 mds usd, tandis que 112 millions usd ont été orientés vers les au- tres branches énergétiques et de dessalement d'eau de mer. Il est constaté que l'activité de développement des gisements s'est accaparée de 83% des IDE réalisés dans la branche des hy- drocarbures, soit 11,5 mds usd entre 2010 et 2015 dont 26% par l'Italie (ENI), suivie par les firmes américaines (14%), britannique (14%), norvégienne (14%) et cana- diennes (8%). L'activité explora- tion a, de son côté, attiré des flux d'investissements de l'ordre de 2,1 mds usd durant la période 2010- 2015, soit une part de 15% des IDE destinés à la branche des hydrocarbures. Ce sont les sociétés britan- niques qui y occupent la pre- mière place avec une part de 28%, suivies par les compagnies espagnoles (12%), russes (10%), al- lemandes (10%) et chinoises (10%). Pour l'activité aval, elle a enregistré des IDE de 300 mil- lions usd entre 2010 et 2015, soit 2% des IDE en énergie. Les IDE relatifs à cette filière sont globa- lement orientés vers le dévelop- pement de l'industrie pétrochi- mique à travers trois projets. Il s'agit du complexe des en- grais Al Djazaïria Omania As- mida (AOA) réalisé en partenariat avec la société omanaise Suhail Bahwan, qui a mobilisé des inves- tissements de 259 millions usd entre 2010 et 2015. Il s'ait aussi du projet Sorfert, en partenariat avec la compagnie égyptienne Orascom (34 millions usd), et du projet de gaz industriels en asso- ciation avec la société allemande Linde (6 millions usd). Concer-

nant la branche énergie et dessa- lement de l'eau de mer, les inves- tissements mobilisés entre 2010 et 2015 (112 millions de dollars) sont surtout orientés pour la réa- lisation de stations de dessale- ment. La tendance baissière des IDE de cette branche s'explique essentiellement par la quasi fina- lisation du programme national de dessalement d'eau de mer suite à la mise en production de 10 stations sur un total des 12 prévues dans le programme ini- tial, explique la même source. Par pays, 46% de ces IDE ont été réalisés par des compagnies espagnoles pour les stations de dessalement de Ténès, Honaine, Mostaganem et Cap Djinet.La

compagnie singapourienne Hy- flux, retenue pour la réalisation des unités de dessalement Souk Tlata et de Magtaa, représente une part de 34% de ces investis- sements. En outre, 19% des IDE destinés à la branche énergie et dessale- ment d'eau de mer sont issus du partenariat entre Sonelgaz et la firme américaine General Elec- tric pour la réalisation d'une usine de turbines à gaz. Une part de 1% est représenté par la société canadienne SNC La- valin dans la réalisation de la station de dessalement de Fouka en partenariat avec la société es- pagnole Acciona Agua.

APS

ALGÉRIE-ÉNERGIE-IDE

 

Energie: Répartition géographique des IDE réalisés entre 2010 et 2015

Les investissements directs étrangers (IDE) réalisés en Algérie dans le secteur de l'énergie se sont élevés à 14,01 milliards de dollars entre 2010 et 2015. Voici leur répartition en fonction des pays et des zones géographiques de provenance (Source: Revue Algérie énergie publiée par le ministère de l'Energie):

- Italie: 3,155 milliards de dollars

 

- Grande-Bretagne: 2,185 milliards de dollars

- Etats-Unis: 1,646 milliard de dollars

- Norvège: 1,589 milliard de dollars

- Canada: 923 millions de dollars

- Espagne: 755 millions de dollars

- France: 708 millions de dollars

- Thaïlande: 484 millions de dollars

- Chine: 346 millions de dollars

- Vietnam: 344 millions de dollars

- Allemagne: 332 millions de dollars

- Danemark: 323 millions de dollars

- Russie: 297 millions de dollars

- Oman: 259 millions de dollars

- Australie: 143 millions de dollars

- Irlande: 156 millions de dollars

- Malaisie: 155 millions de dollars

- Autres: 177 millions de dollars

- Europe: 9,5 milliards de dollars (68%)

- Amérique du Nord: 2,6 milliards de dollars (18%)

- Asie: 1,6 milliard de dollars (12%)

 

- Afrique et Moyen-Orient: 310 millions de dollars (2%).

Jeudi 16 Juin 2016

ÉCONOMIE

DK NEWS 7

COMMERCE

Marchés informels : net recul dans la wilaya d'Alger

Le phénomène des marchés informels au niveau de la capitale est en net recul en ce mois de Ramadhan, a indiqué le chargé d'études et de synthèse à la wilaya d'Alger, Mohamed Amine Benchaoulia précisant que sur un total de 160 marchés informels recensés ces dernières années, seuls 21 marchés restent encore à éradiquer.

M. Benchaoulia a indiqué que prés de 160 points noirs et marchés informels ont été recensés en 2012, soulignant qu'en application de l'instruction ministérielle de 2012 et de l'instruction du wali d'Alger interdisant l'occupation illégale des espaces publics, ces marchés ont été progressivement éradi- qués et seuls 21 d'entre eux sont en- core en cours d'«éradication». La wilaya d'Alger a mis au point un programme «ambitieux» visant à éradiquer les marchés informels dans 57 communes y compris les camionnettes qui occupent illici- tement les abords des trottoirs. Le même responsable a salué le rôle de l'Union générale des com- merçants et artisans (UGCA) dans l'action de sensibilisation du consommateur aux dangers des produits exposés à même les trot- toirs sur sa santé. Il a estimé que «si le citoyen s'abstient de s'approvi- sionner dans les marchés infor- mels, ils finiront forcement par dis- paraître complètement». «Il est normal de voir se ré- pandre les marchés informels du- rant le mois de ramadhan du fait de la hausse des prix», a dit le se- crétaire général de l'union, Salah Souilah soulignant que les com- munes s'attelaient à aménager des espaces à ces vendeurs à la sau- vette pour leur permettre d'exer- cer leur activité de manière lé- gale. Il a toutefois reconnu que ces espaces sont «exigus» d'où la né- cessité de locaux plus spacieux pour leur permettre d'exposer leurs marchandises. Le chargé de contrôle au niveau de la direction du commerce de la wilaya d'Alger, Karim Benhala a in- diqué pour sa part que la direction du commerce a mobilisé prés de 700 agents pour contrôler les mar- chés de gros et de détail et les commerces durant le mois de ra- madhan dans la wilaya d'Alger en vue de protéger le consomma- teur. «Depuis le début du mois de Ra- madhan, auncune infraction de ce genre n'a été enregistrée et ce à la faveur de l'application de l'ins- truction du wali d'Alger interdisant l'exploitation des lieux publics sans autorisation» en l'occurence l'arrêté de wilaya 877 du 16 mai 2005, a-t-il ajouté.

COMMERCE

de wilaya 877 du 16 mai 2005, a-t-il ajouté. COMMERCE En sillonnant la capitale, no- tamment

En sillonnant la capitale, no-

tamment les quartiers qui grouil- lent de marchés infomels et de vendeurs «à la sauvette» à la Place des Martyrs, Didouche Mourad (Messonier), Bachdjarrah et El Harrach, l'on constate «effecticti- vement» que ce phénomène est quasiment inexistant à part quelques vendeurs de fruits et lé- gumes. Ces derniers subissent à chaque fois des descentes des élé- ments de la police chargés de la lutte contre le commerce informel

et qui procèdent à la saisie de la

marchandise et du matériel utilisé,

a constaté l'APS au niveau des

marchés de Bachdjarrah, Place des Martyrs et Boumati.

Plus de 6000 vendeurs à la sauvette intégrés dans le commerce organisé

7550 marchands activant dans

le commerce informel ont été re-

censés en 2004. Ce chiffre a baissé en 2016 atteignant 1387 vendeurs. 6 163 marchands ont été intégrés dans le commerce organisé, selon

M. Benchaoulia. Il a ajouté que «ces commerçants ont été intégrés dans le cadre des marchés de proximité, des locaux «AADL» et OPGI et dans le cadre de l'emploi

de jeunes». Il a souligné que «l'opé-

ration se poursuit pour l'intégra- tion des 1787 jeunes restants dans

le cadre du commerce organisé à l'exception des des jeunes qui re- jettent la démarche. Dans le cadre de l'intégration de ces derniers dans le commerce organisé, la wilaya d'Alger a réalisé 19 marchés de proximité dont 17 ont été remis aux bénéficiaires et deux sont toujours en cours de réa- lisation (Boumati et Bourouba). Des marchés de proximité ont été ouverts à Ben Omar (Kouba), El Djorf (Bab Ezzouar) et Ali Mellah (Place du 1er mai), a précisé le

même responsable ajoutant que certains jeunes n'ont pas rejoint

leurs nouveaux locaux pour di- verses raisons dont l'exiguïté du lieu ou son éloignement. Les jeunes vendeurs dans les marchés de proximité bénéficient de facilités fiscales pour deux ans avec une exonération d'impôts durant cette période et un paie- ment symbolique du loyer du lo- cal commercial allant de 2000 à 3000 DA par mois». Il a imputé le

sabotage de certains marchés de proximité à «la non exploitation par les jeunes de ces espaces pour cause de promiscuité ou d'éloigne- ment pour les clients». En vue de pallier ces problèmes et d'assurer une exploitation opti- male, «une étude est prévue afin de répondre aux exigences de l'acti- vité commerciale en terme de su-

perficie», a-t-il tenu à dire. M. Benchaoulia a annoncé à cet effet, que les marchés communaux que

les bénéficiaires refusent de rejoin- dre, seront transformés en des structures commerciales au pro- fit de commerçants privés à travers un appel d'offres. Il a précisé que les souscrip- teurs retenus verseront un loyer durant une année pour le compte du trésor public aux fins de relan- cer l'activité commerciale dans les marchés de proximité dans le seul intérêt du consommateur.

Restauration

et réhabilitation

des marchés

communaux

La wilaya d'Alger s'emploie de- puis peu à restaurer et réhabiliter 11 marchés communaux. Il s'agit des marchés Rédha Houhou (Sidi M'hamed), Bouguerfa (Mohamed Belouizdad, ouvert début Rama- dhan), de deux marchés à Bolo- ghine, du marché «Les deux pi- liers» (Bouzaréah en voie de réali- sation), du marché «Nassim» (Gué de Constantine), du marché de Djenane Mabrouk (Bachdjerrah), du marché «Djelmani» (El Har- rach), du marché communal de Bab Ezzouar et du marché de Sidi Moussa. Il a ajouté à ce propos, que six (06) autres marchés étaient égale- ment concernés par la restauration à Ain Benian, Bouzaréah, Reghaia et Bordj el Kiffan.

Plus de 120 brigades de contrôle de la qualité mobilisées à Alger

Pas moins de 126 brigades de contrôle de la qualité devront sillonner, y compris de nuit, les commerces et grandes espaces commerciaux de la capitale durant le mois de ramadhan. Le chef de service protection du consomma- teur et de répression de la fraude de la direc- tion du commerce de la Wilaya d'Alger, Abdel- wahab Harqas, a indiqué que son départe- ment avait mobilisé 126 brigades dont cer- taines effectueront des sorties de nuit pour pro- céder au contrôle des pratiques commerciales notamment dans les locaux proposant des produit de large consommation tels le thé et les glaces. Il a précisé que la direction du commerce de la wilaya d'Alger couvrait actuellement 57

communes à travers 19 inspections englobant les marchés, les grandes surfaces et les espaces commerciaux de la capitale. Les déplacements des brigades de contrôle sont surtout axés durant le mois du jeun sur le secteur des viandes, des fruits et légumes, de la patisserie-boulangerie et de la confiserie. Les 249 agents formant les brigades de contrôle de la qualité procèdent a la vérification des pro- duits de confiserie dans le souci de préserver la santé des citoyen. Le responsable a précisé que ces contrôles quotidiens ont commencé 15 jours avant le mois de ramadan d'autant plus qu'il coïncide avec la saison estivale. L'intérêt des brigades est également porté sur les com-

merces d'effets vestimentaires qui enregis- trent un accroissement de la demande pour l'Aïd. Dans un bilan préliminaire des dix jours précédant le ramadan, M. Harqas a fait état de

1337 interventions à l'issue desquelles 204 pro- cès verbaux d'infraction ont été dressés. L'ana- lyse de 17 échantillons de viande (rouge et blanche) n' a conclu à aucun risque d'intoxica- tion, a ajouté le responsable évoquant la saisie de 3171 tonnes de produits alimentaires pour une valeur de 410.752.00 DA. Pour le mois du ramadan, M. Harqas a as- suré qu'un programme englobant tous les secteurs commerciaux (production, distribu-

tion, vente

)

a été mis en place.

COMMERCE

Plus d'un milliard de DA de transactions sans factures sur 10 jours

Le chiffre d'affaires dissimulé de transactions commerciales

sans factures, mises au jour par les services de contrôle du ministère du Commerce, a atteint plus de 1,045 milliard de dinars sur la pé- riode allant du 27 mai au 5 juin 2016, apprend-on auprès de ce ministère. Durant cette dizaine de jours ayant précédé le Ramadhan, 478 infractions liées au défaut de fac- turation ont été constatées, soit 11,45% du total des principales infractions enregistrées suite à des opérat on de contrôle des pra- tiques commerciales, selon le bi- lan de l'activité du contrôle écono- mique et de la répression des fraudes. Les services concernés ont aussi relevé 2.162 infractions pour défaut de publication des prix (51,82% du nombre total des infra- ctions), 403 pour oppositions au contrôle (9,65%), 377 pour défaut de registre de commerce (9,03%),

89 pour la pratique de prix illicites

(2,13%) ainsi que 51 infractions pour défaut de modification du re- gistre du commerce (1,22%). Pour ce qui concerne le

contrôle de la qualité et la répres- sion, il a été constaté, sur la même période, 2.759 infractions aux rè- gles de la qualité. Ce qui s'est traduit par l'établis- sement de 2.611 procès-verbaux et la proposition de fermeture de

99 locaux commerciaux. Les inter-

ventions effectuées ont permis la saisie de 70,66 tonnes de produits non conformes ou impropres à la consommation d'une valeur de 10,83 millions de DA. Il a été relevé 1.194 infractions pour défaut d'hygiène (43,3%),

318 pour détention et mise en

vente de produits impropres à la consommation (11,53%), 201 pour

absence d'autocontrôle (7,3%), 220 pour défauts d'étiquetage (8%) et

153 infractions pour détention et

mise en vente de produits non conformes (5,55%). Pour rappel, en 2015, le chiffre d'affaires dissimulé de transac- tions commerciales sans factures avait atteint plus de 64 mds DA, en hausse de près de 10% par rapport à 2014. Entre 2010 et 2015, les services du ministère du Commerce avaient décelé des transactions

commerciales non facturées pour une valeur de plus de 270 mds DA.

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Jeudi 16 Juin 2016

SÉTIF : RAMADHAN :

Spéculation et hausse des prix, mais aussi esprit de solidarité

Azzedine Tiouri

Comme chaque année, durant le mois sacré de Ramadhan les institutions étatiques se mobili- sent de différentes manières pour venir en aide aux nécessiteux et aux plus démunis. Depuis l’avène- ment de ce mois de piété et de par- don, marqué au début par une hausse vertigineuse des prix, l’es- prit de solidarité se concrétise de jour en jour sur le terrain, soit du coté des services publics ou celui du privé bienfaiteur. C’est ainsi que la direction de la solidarité et de l’action sociale a arrêté un programme de distri- bution de plus de 80.744 couffins sur son propre budget, de la wilaya ainsi que des affaires religieuses, constitués de denrées alimen- taires de première nécessité pour ce mois de jeûne. Selon le direc- teur de la Daas, Terfaya Sebti, 1.496 couffins ont été distribués pour la seule journée du 13 juin à travers l’ensemble des 60 com- munes que compte la wilaya et l’opération se poursuit toujours pour s’étendre tout au long de ce mois. Près de 70 aires de stockage ont été mobilisées dans de nom- breuses communes pour une meilleure distribution ration- nelle en son temps et pour aussi recevoir les éventuels dons des as- sociations à caractère humani- taire, des particuliers et des bien- faiteurs qui sont nombreux à se manifester, nous dit-on, en ce mois sacré. Ces opérations de bonnes actions et pour la bonne cause qui se multiplient durant cette période n’est pas l’apanage du seul secteur de l’Etat, elles sont aussi de ceux et de celles, et

ils sont nombreux, qui veulent ve- nir en aide aux nécessiteux pour passer un mois de jeûne sans problème. L’autre volet de solidarité concerne l’ouverture de pas moins de 86 restaurants pour l’if- tar, dont 13 par différentes APC, 55 par des bienfaiteurs et 18 par le mouvement associatif qui servi- ront des repas chauds durant ce mois. L’objectif à atteindre est d’arriver à servir 200.000 repas, dont 110.000 à emporter et le reste à table. Notre source ajoute que pour la seule journée du 13 juin dernier, 5.721 repas chauds ont été servis à table et 2.792 ont été emportés par les nécessiteux qui ne peuvent pas se déplacer au restaurant à travers l’ensemble des communes. Depuis leur ou- verture, ces restaurants ne se dés- emplissent pas et sont submergés de monde, par les plus démunis, en plus des passagers routiers qui font une halte pour prendre le ftour avant de poursuivre leur route. Toutes ces actions de solidarité ont nécessité une enveloppe de près de 45 milliards de centimes du ministère de la Solidarité, de la wilaya de Sétif et de la direction des affaires religieuses. Dans la wilaya de Sétif, on nous indique que chaque année on enregistre un nombre impres- sionnant et toujours en hausse des bienfaiteurs qui ne lésinent pas sur les moyens pour contribuer à cette noble action pour aider le prochain dans le besoin, notam- ment en cette période de jeûne par l’ouverture de restaurants pour l’iftar, sans compter les dons en espèces et en nature.

ORAN

Lancement «prochain» de plusieurs projets d’investissement

Le wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, a annoncé mardi le lancement «prochain» de plu- sieurs projets à travers le terri- toire de la wilaya, ce qui dé- montre, selon lui, la «forte at- tractivité» de la région en ma- tière d’investissement. En marge d'une cérémonie de pose de la première pierre des futurs nouveaux abattoirs dans la localité d’El Kerma, à l’Ouest d’Oran, le wali a cité, en- tre autres, une nouvelle aciérie, un projet de réalisation de lubri- fiants avec «Total Algérie», une nouvelle unité de gaz indus- triels et un autre projet de pla- coplâtre. Ces nouveaux abattoirs se- ront situés à proximité du mar- ché de gros des fruits et lé- gumes et du marché à bestiaux. Ils auront une capacité de trai- tement total de 1.600 têtes par jour, avec un système d’abattage semi automatique devant ré- pondre à 100 % des besoins en viande rouge de la wilaya d’Oran et à 60 % des besoins des wilayas limitrophes. «Il s’agit d’un créneau ali- mentaire stratégique pour la wilaya d’Oran, en lien avec la santé de la population et de la

qualité de vie, quand on connait aujourd’hui le non-respect de l’itinéraire technique», a fait ob- server le wali dans une déclara- tion à la presse, reconnaissant que les conditions actuelles d’abattage «ne répondent pas aux normes requises». Il a également annoncé que les anciens abattoirs munici- paux d’Oran, datant de la pé- riode coloniale, sont condam- nés à la fermeture une fois que ce projet démarrera ses activi- tés. Initié dans le cadre du pro- gramme de développement de la wilaya, ce projet d’investisse- ment de 1, 42 milliards DA a bénéficié des avantages de l’ANDI. Il devra générer 197 emplois directs et le double en terme d’emplois indirects, selon le président du groupe des fi- liales Bakhtaoui. Il a ajouté que ce projet sera livré dans un dé- lai de 10 mois. Il sera doté d’un complexe froid d’une capacité de 90.000 m3, soit 2.500 car- casses de bovins et de 10.600 carcasses d’ovins, d’installa- tions de découpe et de condi- tionnement, d’une station d’épuration biologique et d’un incinérateur.

APS

NAÂMA

Moderniser les routes en vue d’une impulsion et intégration de l’économie locale

Le réseau routier de la wilaya de Naâma est à 80% en bon état grâce aux multiples opérations de modernisation et de rénovation des routes, et au renforcement des ouvrages d’art et des structures de maintenance, permettant de prétendre à une impulsion et intégration de l’économie de la région.

impulsion et intégration de l’économie de la région. Les diverses opérations me- ment de l’autoroute des

Les diverses opérations me-

ment de l’autoroute des Hauts-

d’Ain-Ouarka, sont menés des tra-

tion des accidents de circulation,

nées par le secteur des Travaux pu- blics ces dernières années ont per- mis la rénovation d’un total de

Plateaux. Pour le DTP de Naâma, Habib Semghouni, le secteur s’assigne, à

vaux de renforcement d’un tron- çon de 20 km reliant via Tesmou- line les wilayas de Naâma et El-

1.202

km sur un réseau global de

travers la programmation et la

Bayadh, le renforcement de 5 km

1.550

km, en plus de la réalisa-

concrétisation de projets routiers,

de la route menant à la zone hu-

tion, dans le cadre du désenclave- ment des zones reculées et leur raccordement aux chefs lieux de leurs communes de rattachement, de 370 km de routes nouvelles, selon la direction des travaux pu- blics (DTP). Les données du secteur font état de la rénovation de 460 km de routes nationales (RN), de 240 km de chemins de wilaya (CW) et de 542 km de routes communales, en plus de l’élimination des "points noirs" constituant de réels dangers sur le réseau et ce, à travers la réalisation de 29 ouvrages d’art enjambant les grands Oueds tra-

plusieurs objectifs consistant en l’exploitation du réseau routier pour le développement de l’in- vestissement et des échanges com- merciaux, notamment la com- mercialisation des produits issus de l’activité d’élevage, le désencla- vement des zones d’élevage et de transhumance à travers la bande frontalière et la relance du tou- risme. "Autant de facteurs essen- tiels pour la promotion de l’écono- mie de la région, selon une ap- proche de développement équili- brée", a-t-il dit. Susceptibles d’impulser l’acti- vité économique dans cette ré-

mide de "Oglet-Sendène", en plus de la réhabilitation de 15 km de la route reliant la commune d’Asla et la RN-6. Inscrits au titre du programme sectoriel de développement pour 2016, les projets de développe- ment des routes, qui portent sur le revêtement, la modernisation, la réfection et la réhabilitation de 75 km de routes nationales, dont 58 km ont été livrés, visent la réduc-

l’élimination des points dange- reux et l’amélioration de l’état des routes à la satisfaction de leurs usagers.

versant le territoire de la wilaya de

l’isolement de plusieurs localités

2008.

Pour remédier à la situation et

Fluidifier la circulation entre

gion, ces opérations portent, entre-

Il

s’agit entre autres actions

Naâma, dont les oueds Hadjadj, Ghellaba, Maktaâ El-Delli, Méka- lis, Tirkount, Kassou et El-Re- them, dont les crues provoquent

et communes, comme cela a été le cas lors des inondations d’octobre

éviter les coupures de routes en pé- riode d’intempéries, il a été envi- sagé la réalisation d’un imposant pont de 200 mètres au niveau de Oued Es-Sam pour raccorder cette

autres, sur un projet de tronçon routier reliant la commune fron- talière d’El-Kasdir (Naâma) à celle d’El-Aricha (Sud de Tlemcen), le désenclavement des communes de ces deux wilayas limitrophes, ainsi que la réalisation d’un axe routier entre la commune de Mek- mène Benamar et la localité de Mechraâ Laâlem, a signalé le même responsable. Il est fait aussi état, dans le même cadre, de la réception d’une

entreprises par la direction des Travaux publics de la mise en place de signalisation, dont une opération d’installation de près de 5.000 panneaux sur un réseau

routier long de 1.555 km tire à sa fin. Le secteur a, par ailleurs, réalisé, au niveau des daïras de Naâma, Mécheria, Ain-Sefra, Mekmène Benamar et Moghrar, de cinq uni- tés, équipées et encadrées, char- gées du contrôle de l’état des routes et de l’intervention rapide le cas échéant.

zone au village de Amar, puis à la RN-6, et mettre fin ainsi aux dés- agréments causés aux usagers de cette routes du fait de sa fermeture lors des crues. Ceci, en plus de la réalisation d’une nouvelle route reliant la zone touristique d’Ain Ouarka à la RN-47, aux limites territoriales avec la wilaya d’El-Bayadh, via les Oasis du ksar de Boussemghoune, l’élimination des virages dange- reux et la réalisation de trois routes de contournement des villes de Naâma, Mécheria et Ain-Sefra.

les Hauts-Plateaux et le Sud Les opérations de développe- ment retenues pour le secteur et vi- sant le renforcement des infra- structures de base, la fluidification et la sécurisation de la circulation sur le réseau routier de la wilaya de Naâma, ont contribué au déve- loppement de l’activité de transport dans la région, à travers l’ouverture de nouvelles dessertes reliant les régions des Hauts-Plateaux à celles

distance de 112 km du projet de dé- doublement de la RN-6 , la réalisa- tion de cinq ouvrages d’art, des da-

lots, trois échangeurs, ainsi que des voies d’accès secondaires et de substitution en période d’inon- dations, ainsi que l’ouverture de nouveaux axes routiers, dont la route de Founassa réduisant la distance entre les wilayas de Béchar et Naâma, et la route El-Kasdir- Laâlem pour écourter la distance entre les wilayas de Naâma, Tlem- cen et Sidi Bel-Abbes. D’autres actions de modernisa- tion du réseau routier ont égale- ment été projetées par le secteur et consistent en l’entretien et la main- tenance de trois ponts, datant de plus de 30 ans et dont l’étude tech- nique a laissé apparaitre leur pos- sible fragilisation par la force des crues qu’ont connues les régions de Hadjadj, El-Ogla et Hadj Mi- moun. Le secteur a enregistré, sur proposition de la population locale d’Ain-Sefra, la projection d’une opération de réalisation d’une route de contournement longue de

ces efforts de préservation et

de protection du réseau routier, viennent s’ajouter la création de 10 maison cantonnières, d’un parc de wilaya composé de chasse-neiges

et d’engins de désensablement et autres matériels d’intervention, en plus du renforcement de la ressource humaine par le recrute- ment, au cours des cinq dernières années, de 58 ingénieurs et tech- niciens chargées du contrôle, suivi et promotion des techniques d’en- tretien des infrastructures, a si- gnalé le DTP de Naâma. Pour M.Semghouni, les efforts du secteur des travaux publics sont orientés, outre le désenclave- ment des régions, vers la protection du réseau routier par l’entretien périodique, l’amélioration de la qualité des équipements et l’instal- lation de signalisations. L’objectif de cette approche est aussi l’impulsion de l’action de développement socio-économique de la région, tout en œuvrant à la préservation de l’environnement à travers des opérations de boise-

A

du grand Sud du pays, via les com-

4

km, avec un ouvrage d’art, devant

ment des abords de chaussées, en

munes de la wilaya de Naâma, constituant ainsi un axe de transit

relier le CW-5 à la RN-6A. Outre l’aménagement du CW-

coordination avec le secteur des fo- rêts, estime le même responsa-

névralgique en tant que prolonge-

3

à l’entrée de la localité touristique

ble.

Jeudi 16 juin 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS 9
Jeudi 16 juin 2016
SOCIÉTÉ
DK NEWS
9

M’sila, contrée de la viande caprine

Avec sa valeur gustative élevée surtout lorsqu'elle est grillée et sa faible teneur en cholestérol, la viande caprine de M’sila s’est frayée, au fil du temps, un bout de chemin vers les assiettes des consommateurs.

un bout de chemin vers les assiettes des consommateurs. De viande "bon marché", cette chair spécialement

De viande "bon marché", cette chair spécialement prisée durant le mois de Ramadhan par beaucoup de ménages de la commune d’Ouled Slimane, berceau de l’élevage caprin dans la capitale du Hodna, est devenue un aliment très convoité. De l’Algérois, depuis les villes du centre du pays parcourant des cen- taines de kilomètres, les consommateurs "atterrissent" à Ouled Slimane à la re- cherche de la viande caprine. Pour beaucoup, une fois la com- mande passée, la viande est transportée dans des camions aménagés pour le transport du lait et ses drivés, louant sou- vent les services des transporteurs pri- vés, ceux de passage à Ouled Slimane. D’autres consommateurs acheminent l’aliment acheté dans leurs propres vé- hicules faisant tourner à plein régime la climatisation de leurs voitures. Les M’silis, venus du chef lieu de wilaya, de Sidi Aissa et de Bousaâda op- tent, eux, pour la méthode la plus sûre, celle d’acheter des chevreaux des mar- chés hebdomadaires d’Ouled Slimane et de les égorger chez des bouchers dans la majorité des cas. Les fins gourmets de la viande ca- prine, ceux qui savent distinguer quel

CONSTANTINE

Redéploiement des bureaux d’hygiène communaux pour une meilleure prévention contre les MTH

morceau est le mieux pour quel plat, tout en affirmant que le prix de cet aliment, cédé à 1 000 dinars le kilo est motivant, soutiennent que cette viande donne un "goût unique" à certains mets, dont no- tamment la chorba, le couscous et la chakhchoukha. Les consommateurs de cette viande qui arrivent à la distinguer de celle du mouton de par sa couleur d'un rouge très particulier et sa texture juteuse comparée à la viande ovine, assurent aussi que le chevreau (djedy) est très ten- dre, d’une saveur incomparable et sa viande est succulente en grillade. La cuisson du djedy, contrairement à d’autres viandes, est "ultrarapide", garantit-t-on. D’autres soulignent que le prix de cette viande jugé "abordable" explique cet engouement de plus en plus grandis- sant.

Les chevreaux, viande bon marché assurant l’équilibre pondérale La viande caprine est d’une qualité protéine supérieure, précise à l’APS Mohamed Ouali, un médecin généraliste de M’sila, qui ajoute que cette chair est plutôt maigre comparativement aux viandes les plus courantes.

"Son taux de matière grasse contient peu d'acides gras saturés et son taux de cholestérol est des plus bas comparé aux autres viandes", argumente-t-il. La chair du chevreau est significa- tivement moins grasse que l'agneau et constitue la viande idéale pour une clientèle de plus en plus soucieuse du maintien de son équilibre pondéral. Sur le plan de la gastronomie, souvent la viande de chevreau est comparée à celle de l’agneau, affirme un boucher activant au chef lieu de wilaya. "La viande de chevreau tout comme celle de l’agneau concerne des ani- maux juvéniles abattus avant cinq mois, ce qui explique l’aspect tendre de ces viandes", lance, convaincu, le com- merçant. Pour l’odeur, sujet souvent évoqué par les novices dans la consommation de la viande caprine, les professionnels en la matière affirment que cette chair ne présente pas "une odeur particu- lière" quand des femmes aux foyers à Bousaâda, Sidi Aissa et Ain El hadjel, interrogées par l’APS, soutiennent qu'il suffit d’avaler les premières bou- chées de cette viande qui fait désormais la réputation de la capitale du Hodna, pour "l’adopter de suite".

Le redéploiement des bu- reaux d’hygiène communaux (BHC) devra assurer une meilleure prévention contre les maladies à transmission hydrique (MTH) pendant toute la saison estivale, a considéré mardi à Constan- tine, le wali, Hocine Ouadah. Un plan d’action détaillant les grandes lignes de la mis- sion des BHC et le renvoi des congés annuels de tout le personnel de ces bureaux

BATNA

Plus de 2.000 jeunes ciblés par le programme "Plan Bleu 2016"

Pas moins de 2.500 jeunes de Batna, âgés entre 14 et 18 ans, bénéficieront cet été de vacances sur les côtes de Skikda, de Jijel et de Béjaia dans le ca- dre du programme "Plan Bleu 2016" élaboré par l’Office des établisse- ments de jeunes (ODEJ), a-t-on appris hier auprès de ce dernier. Initiés par le ministère de tutelle, ces séjours, encadrés par des anima- teurs du secteur de la jeunesse et des sports, entrent dans la perspective du développement du tourisme édu- catif des jeunes notamment ceux vi- vant dans les communes déshéritées et les quartiers populaires, a précisé le directeur de l’ODEJ, Mourad Yezger.

qu’au mois de septembre contribuera à renforcer l’ac- tion des ces bureaux sur le terrain, a précisé le chef de l’exécutif local, au cours d’un conseil de wilaya consacré à l’évaluation, l’étude et l’exa- men de différentes actions de développement. Le responsable qui a af- firmé qu’il sera "intransi- geant" sur la question de l’hy- giène, a appelé les cadres communaux à redoubler les

actions de contrôle, de suivi et de prévention pour être au diapason des efforts déployés par l’Etat pour assurer un cadre de vie sain à la popula- tion, soulignant le rôle des EPIC (Etablissement public à caractère industriel et com- mercial) dans l’hygiène du milieu, d’espaces verts et la réalisation d’opérations de curage des oueds et d’assai- nissement des différents types de réseaux. Rappelant

que la wilaya de Constantine a enregistré une avancée en matière de lutte contre les MTH (aucun cas de typhoïde n’a été enregistrés à Constan- tine depuis des années, à l’exception de 2 cas signalés hier chez des ressortissants étrangers), le wali a insisté sur l’urgence de maintenir cette cadence en multipliant les actions de proximité de sensibilisation et de préven- tion, notamment.

Le programme "Plan Bleu 2016", en- tamé le 15 juillet dernier et qui devra se poursuivre jusqu’au 3 septembre prochain, est réparti sur cinq (5) phases, qui devront offrir l’opportu- nité à de nombreux jeunes de bénéfi- cier de séjours en bord de mer tout en participant à des activités éducatives, et en présentant, notamment, des ex- positions dédiées aux sites historiques et touristiques des Aurès. La sélection des bénéficiaires obéira à des critères "objectifs et trans- parents" afin que cette opération at- teigne les objectifs qui lui sont assi- gnés, à savoir permettre aux jeunes af- filiés et adhérents aux maisons de

jeunes, aux centres sportifs de proxi- mité et aux clubs de jeunes de la wilaya de Batna, de bénéficier de l'opéra- tion "Plan bleu", a-t-on encore noté. Les listes nominatives des bénéfi- ciaires seront établies par les établis- sements de jeunes que compte la wi- laya de Batna, à raison de trente (30) jeunes par établissement, a-t-on expli- qué de même source. A côté du plan bleu, de nombreux jeunes batnéens bénéficieront de séjours sur le littoral au titre d’un programme d’échanges avec des wilayas côtières parmi les- quelles Boumerdès et Tipasa.

MARDI À 20H00

Séisme de 3,8 degrés à Bouira

Une secousse tellurique d'une magnitude de 3,8 degrés sur l'échelle ouverte de Richter a été enre- gistrée mardi soir dans la wilaya de Bouira, a indi- qué le Centre de recherche en astronomie astrophy- sique et géophysique (CRAAG) dans un communi- qué. L'épicentre de cette secousse survenue à 20h00,

a été localisé à 7 km à l' Est d' El Hachimia wilaya de Bouira , a-t-on précisé de même source.

MÉDÉA

30 millions de DA pour des actions de solidarité au profit des sinistrés et des démunis de Mihoub

Une enveloppe financière d’un montant global de l’ordre de 30 millions de DA a été affectée à des

opérations de solidarité au profit des familles sinis- trées et des démunies de la commune de Mihoub

et

ses environs, a-t-on appris auprès des services de

la

wilaya.

Cette enveloppe financière provient, a-t-on in- diqué, du budget de wilaya qui a consacré, à cet égard, 13,6 millions de DA pour l’acquisition de co- lis alimentaires à destination des catégories défa-

vorisées de cette commune, mais également les fa- milles sinistrées résidantes au niveau du chef-lieu de commune ou encore dans les zones éparses de

cette localité rurale, ébranlée le 29 mai dernier par un séisme de 5,3 degrés sur l'échelle de Richter, a ajouté la même source. Les secteurs de l’action sociale et des affaires re- ligieuses participent à hauteur respectivement de 5 et 2 millions de DA dans cette opération, alors que

la contribution financière du ministère de la Soli-

darité, de la Famille et de la Condition féminine s’élève à 10 millions de D A.

CONTRÔLE

Saisie de plus d’une tonne de viandes avariées depuis début du mois de Ramadhan à Annaba

Une quantité de 1.300 h de viandes et de produits de large consommation avariée a été retirée des marchés de la wilaya d’Annaba, depuis le début du mois de Ramadhan en cours, a-t-on appris mardi auprès de la direction du commerce. Le manque de conditions d’hygiène, de conser- vation et d’exposition est les facteurs qui ont causé cette saisie qui a touché des viandes blanche et rouge et de gâteaux traditionnels, a précisé la même source, soulignant que 300 kg de viandes avariées ont été saisis par une brigade mixte com- posée des services du commerce, de la sûreté de wilaya et du bureau de protection de la santé dans une boucherie du marché central du chef lieu de wilaya. Un total de 1.200 opérations de contrôle tou- chant des marchés principaux et des points de vente de gros et de détaille ont été effectuées du- rant cette période par les agents de contrôle de la qualité et de la répression de fraude et des pratiques commerciales, selon la même source. Les actions de contrôle réalisées ont permis l’établissement de 248 procès verbaux (PV) qui ont été transmis en justice et la proposition de ferme- ture de 9 locaux commerciaux, a-t-on ajouté. Trente neuf (39) brigades de la direction du commerce assurent le contrôle des commerces dans les différentes communes de la wilaya d’An- naba, avec la collaboration des services de la sû- reté de wilaya et du bureau de protection de la santé, dans le cadre de la protection de la santé du consommateur, a-t-on signalé.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Jeudi 16 Juin 2016

GASTRONOMIE L'Italien «Osteria Francescana» sacré meilleur restaurant du monde

«Osteria Francescana» sacré meilleur restaurant du monde L'«Osteria Francescana», du chef Massimo Bottura, à

L'«Osteria Francescana», du chef Massimo Bottura, à Modène en Italie, a été sacrée lundi soir meilleur restaurant du monde 2016, lors d'une soirée à New York où a été dévoilée la liste de ces «50 meilleurs restaurants du monde». Massimo Bottura, qui était deuxième l'an dernier du classement des «50 Best», détrône l'Espagnol «El Celler de Can Roca» à Gérone (Catalogne), quipasse à la deuxième place. «Je veux remercier tout le monde, car cela a été tellement dif-

INDONÉSIE

3 morts et cinq blessés dans l'effondrement d'un pont en construction

ficile», a déclaré visiblement ému Massimo Bottura, en recevant son prix sur la scène du Cipriani Wall Street à Manhattan. «Les gens pen- sent que nous sommes des rock- stars, mais c'est un travail difficile, tous les jours, dans la cuisine», a- t-il ajouté. Le restaurant new-yor- kais «Eleven Madison Park» est 3e du classement, le Péruvien «Central» 4e, le Danois «Noma» 5e, et le Français «Mirazur» à Menton, 6e. Le Français Pierre Hermé a pour sa part remporté le titre de meilleur pâtissier du monde.

Trois ouvriers ont été tués et cinq au- tres grièvement bles- sés mardi dans l'ef- fondrement d'un pont en construction dans la province de Nusa Tenggara Ouest, dans le centre de l'Indoné- sie, selon un respon- sable de l'agence lo- cale de gestion des désastres. L'accident s'est produit vers 15h00 heure locale, alors que huit ouvriers tra- vaillaient sur un pont en construction dans le district de Lom- bok Est, a déclaré Agung Pramuja, di-

le district de Lom- bok Est, a déclaré Agung Pramuja, di- recteur du départe- ment des

recteur du départe- ment des urgences de l'agence provinciale de gestion des désas- tres. «Ils étaient en train de couler du ci- ment sur une partie du pont en construc-

tion, lorsque celui-ci s'est soudain effon- dré», a-t-il expliqué. Tous les blessés ont été emmenés à l'hôpi- tal le plus proche pour y recevoir des soins, a- t-il ajouté.

ALLEMAGNE

Saisie de 80 kg d'héroïne à Berlin

ajouté. ALLEMAGNE Saisie de 80 kg d'héroïne à Berlin La police allemande a annoncé mercredi avoir

La police allemande a annoncé

mercredi avoir découvert 80 kg d'hé-

roïne dissimulés dans une voiture à Berlin, un record concernant cette drogue dans la capitale allemande pour une valeur estimée à environ 3 millions d'euros. La drogue a été saisie vendredi. L'héroïne était dissimulée dans des sacs de voyages et des rouleaux de film thermoplastique stockés dans un vé- hicule, a indiqué la police dans un communiqué. Un Libanais de 36 ans, soupçonné d'être à la tête de ce réseau de stupé- fiants, ainsi qu'un Allemand d'ori-

gine libanaise de 23 ans ont été inter- pellés. Leur complice présumé, un Li- banais de 46 ans actuellement en fuite, est recherché. Selon la police berlinoise, il s'agit de "la plus importante saisie (d'hé- roïne) réalisée jusqu'ici" dans la capi- tale allemande. L'observatoire euro- péen des drogues et des toxicomanies (OEDT) et l'office européen de police Europol évaluent le marché de l'hé- roïnedansl'Union européenneàen- viron 6,8 milliards d'euros par an et no- tent une augmentation de l'offre de- puis 2013, avec des saisies records dans certains pays.

ÉTATS-UNIS La capsule Cygnus quitte l'ISS et va faire l'objet d'une expérience d'incendie

La capsule non habitée Cy- gnus a quitté la Station spatiale internationale (ISS) mardi comme prévu, trois mois après avoir livré 3,4 tonnes de ravitail- lement, et elle devait être l'objet d'une expérience destinée à me- surer les effets d'un incendie en apesanteur, a indiqué la Nasa. Cet incendie grandeur na- ture, qui sera déclenché volontai- rement à distance par les ingé- nieurs de la Nasa, est sans précé- dent dans un vaisseau spatial en orbite. Il fournira des données ju- gées précieuses pour la sécurité actuelle et future des équipages d'astronautes, a expliqué la Nasa. Cygnus, de la firme Orbital ATK, a été chargée avec deux tonnes de déchets et a été larguée du bras télémanipulateur de la Station à 13h30 GMT, précise-t-on de même source. Une fois que le vaisseau se sera suffisamment éloigné de la Station, soit environ cinq heures après son largage, les ingénieurs de la Nasa déclencheront volon- tairement un incendie à bord pour évaluer la taille des flammes, leur propagation, me- surer la chaleur dégagée et les émissions de gaz en apesanteur. Grâce à cette expérience bap- tisée «Saffire 1», les ingénieurs de l'agence spatiale américaine pourront déterminer les limites de l'inflammabilité en micro- gravité de plusieurs matériaux utilisés dans les vaisseaux. Ces données aideront les scientifiques à comprendre com- ment la microgravité et une quantité limitée d'oxygène af- fectent la taille des flammes. Cette expérience est jugée cruciale pour commencer à met- tre au point de meilleurs sys- tèmes de détection incendie dans les vaisseaux spatiaux et de nou- veaux équipements de protec- tion pour les astronautes. Les données, y compris des images vidéo haute définition, se- ront transmises au centre de contrôle de la Nasa à Houston, au Texas (sud). Cygnus doit aussi lar- guer cinq nano-satellites «LE- MUR CubeSats» mardi, qui font partie d'une constellation de sa- tellites pour suivre le trafic ma- ritime et la météo. Cygnus restera en orbite jusqu'au 22 juin, quand ses mo- teurs orbitaux seront activés à deux reprises pour freiner sa vi- tesse et la faire plonger dans l'at- mosphère où elle se désinté- grera au-dessus de l'océan Paci- fique. Les matériaux et équipements livrés par Cygnus en mars ont permis d'effectuer des expé- riences scientifiques pour la Nasa et d'autres entités de recherche, en biologie, en biotechnologie, en sciences physiques et de la Terre. Ces recherches en microgra- vité auront des retombées sur la Terre et aideront à préparer une mission habitée vers Mars. Cygnus avait été lancée le 22 mars à bord d'une fusée Atlas V, depuis Cap Canaveral en Flo- ride (sud-est).

APS

PLUIES TORRENTIELLES AU GHANA:

10 morts, dont huit enfants

PLUIES TORRENTIELLES AU GHANA: 10 morts, dont huit enfants Au moins dix personnes, dont huit enfants,

Au moins dix personnes, dont huit enfants, ont été tuées la se- maine dernière lors de pluies tor- rentielles dans ce pays d'Afrique de l'ouest, a-t-on indiqué mardi de source officielle. Ces intempéries ont frappé pen- dant quatre jours la capitale du pays, Accra, ainsi qu'une grande partie du centre du pays, a précisé l'Organisation nationale de gestion des catastrophes (NADMO). «Au total, on a recensé entre 10 et 12 victimes au cours de cette saison des pluies», dont huit en- fants, la plupart morts noyés, a précisé Sandy Amartey, coordina-

teur régional pour la NADMO cité par l'agence AFP. La NADMO a de- mandé aux habitants de ne pas s'approcher des rivières et des zones inondables tant que ces pluies persistent. La saison des pluies au Ghana dure de juin à août. Des systèmes d'égout et d'éva- cuation des eaux usées très vé- tustes sont régulièrement la cause de graves inondations. Début juin 2015, plus de 150 personnes avaient été tuées à Ac- cra dans l'explosion d'une station essence où les victimes tentaient de s'abriter en raison de pluies dilu- viennes.

CHINE

5 morts suite à de fortes pluies et glissements de terrain

5 morts suite à de fortes pluies et glissements de terrain district. De fortes pluies se

district. De fortes pluies se sont abattues sur le district de Jinping entre mardi soir et mercredi matin. Les précipitations ont at- teint 202 mm par en- droits, a précisé la source. La circula- tion, l'approvision- nement en électri-

Cinq personnes ont péri et quatre au- tres ont disparu suite à de fortes pluies et glissements de ter- rain dans le district de Jinping de la pro- vince chinoise du Guizhou (sud- ouest), a indiqué mercredi le bureau d'Information du

INDE Un avion de ligne indien atterrit en urgence en raison de fumée déctectée en cabine

cité et les télécom- munications ont été affectés, et des habi- tations ont été dé- truites. Les secouristes sont arrivés dans quatre des bourgs les plus touchés, alors que les pertes pré- cises sont en train d'être calculées.

pertes pré- cises sont en train d'être calculées. Un avion de ligne avec 69 passa- gers

Un avion de ligne avec 69 passa- gers à bord a effectué mercredi un atterrissage d'urgence à Bangalore dans le sud de l'Inde, suite à la détec- tion de fumée en cabine, ont déclaré des responsables. "Le vol 9W 2839 de Jet Airways entre Bangalore et Man- galore est revenu vers l'aéroport de Bangalore peu après son départ en raison de fumée détectée en ca-

bine", a indiqué la compagnie privée dans un communiqué. "Tous les passagers sont sains et saufs", a as- suré la même source, citée par des médias. Les autorités ont indiqué que les 65 passagers et quatre mem- bres d'équipage "ont immédiate- ment été évacués par précaution après l'atterrissage" et qu'ils "sont tous sains et saufs".

Jeudi 16 juin 2016

SANTÉ

DK NEWS 11

SELON L’OMS

Consommer des boissons très chaudes est «probablement cancérogène»

L'agence cancer de l'OMS, a déclaré hier que boire des boissons très chaudes provoque «probablement» le cancer de l'œsophage, ont rapporté des médias.

«Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l'oe- sophage et que c'est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause», a déclaré Chris- topher Wild, directeur Centre interna- tional de la recherche sur le cancer (CIRC/IARC). Les boissons très chaudes sont celles consommées à des températures de 65 degrés Celsius ou plus, précise le CIRC. Des études menées en Chine, en Iran, en Turquie et dans des pays d'Amé- rique du Sud, où le thé ou le maté sont traditionnellement bus très chauds (à environ 70° C), ont montré que le risque de cancer de l'oesophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée, souligne l'agence can- cer de l'OMS dans un communiqué. «Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé sont souvent bus en dessous de 60 degrés», explique le Dr Dana Loomis, épidémiologiste du CIRC. Le café, l'une des boissons les plus consommées au monde, n'est plus dés- ormais considéré comme «peut-être cancérogène», au terme de la réévalua-

«peut-être cancérogène», au terme de la réévalua- tion des experts sur la base de «plus de

tion des experts sur la base de «plus de 1.000 études chez l'homme et l'animal» qui n'ont apporté «aucune preuve concluante d'un effet cancérogène» de sa consommation. Pour sa part, le maté (infusion de feuilles) s'il est bu froid ou à des tempé- ratures «pas très élevées» n'a pas d'effets

cancérogènes, selon les études épidé- miologiques et les expériences sur les animaux. Le cancer de l'oesophage est la huitième cause la plus fréquente de cancer dans le monde et l'une des prin-

cipales causes de décès par cancer, avec environ 400.000 décès enregistrés en

2012 (5% de tous les décès par cancers).

ZIKA/JO :

«Très peu de risques supplémentaires de transmission» selon l'OMS

Le Comité d'urgence sur le virus Zika de l'OMS (Or- ganisation mondiale de la santé) a estimé mardi que le risque de transmission du virus Zika en raison des Jeux Olympiques au Brésil était «très faible». «Il y a un très faible risque de transmission supplémentaire du virus

Zika en raison de la tenue des JO au Brésil, car ils se tiennent durant l'hiver bré-

et en outre le

Brésil est entrain d'intensi- fier» ses mesures pour contrôler la transmission de la maladie, ce qui de- vrait aussi «réduire le risque», a déclaré le Dr Da- vid Heymann, président du comité d'urgence sur Zika lors d'une conférence de presse à Genève. En conséquence, le co- mité «réaffirme ses précé- dentes recommandations selon lesquelles il ne de- vrait pas y avoir de restric- tions générales de voyager dans les pays et régions» touchées par le virus Zika «y compris les villes au Bré- sil qui accueilleront des épreuves des JO».

silien (

)

sil qui accueilleront des épreuves des JO». silien ( ) En sus, le comité, qui tenait

En sus, le comité, qui tenait mercredi sa 3ème réunion, recommande aux pays touchés par Zika et qui organisent des événe- ments avec de grands ras- semblements de procéder à une analyse de risques

avant leur tenue et de pren- dre les mesures néces- saires pour diminuer les risques. Le comité estime aussi que le Brésil devrait conti- nuer à «intensifier ses me- sures antivectorielles dans

les villes où les JO seront organisés». Le Brésil est le pays le plus touché par Zika, un vi- rus responsable selon l'OMS de microcéphalites, une malformation grave et irréversible se caractéri- sant par une taille anor- malement petite du crâne des nouveaux-nés. Près de 1.300 bébés sont nés avec cette malforma- tion depuis l'année der- nière au Brésil. Une soixan- taine de pays dans le monde sont touchés par le virus et environ 1,5 million de personnes sont conta- minées au Brésil. Zika se transmet par piqure d'in- secte ou lors de relations sexuelles. Le Comité recommande aussi aux pays d'informer leurs ressortissants qui vont se rendre aux JO sur l'infection de Zika et sur les mesures à prendre pour réduire les risques. En février dernier, l'OMS a décidé que l'épidémie du virus Zika était une «ur- gence de santé publique de portée mondiale».

INDE

Retour de la poliomyélite

Le virus de la poliomyélite, a été dé- tecté de nouveau en Inde après cinq ans d'absence dans la ville de Hyderabad, chef-lieu de l'Etat du Telangana (sud) où les autorités ont décrété une alerte sa- nitaire, selon des médias. L'exécutif régional a précisé mardi qu'une souche de poliovirus sauvage

avait été découverte dans des échan- tillons d'eau prélevés dans les égouts du quartier d'Amberpet. «Le virus (type II) a été découvert en laboratoire lors de tests sur des échan- tillons d'eaux usées collectés» dans le quartier d'Amberpet, a précisé aux mé- dias le secrétaire d'Etat à la Santé de l'Etat

du Telangana, Rajeshwar Tiwari. L'Inde est officiellement considérée comme débarrassée de la polio depuis

2011 et les autorités du Telangana assu-

rent qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, même si elles ont fait venir 200.000

doses de vaccin depuis Genève en vue de protéger quelque 300.000 enfants.

NOVARTIS

Partenariat pour développer un nouveau médicament contre la malaria

Le géant pharmaceutique suisse Novartis a an- noncé hier qu'il va étendre son partenariat avec la fon- dation suisse Medicines for Malaria Venture (MMV) pour développer un nouveau médicament contre la malaria, selon des médias. L'accord avec MMV, une fondation créée en 1999 dans le cadre d'un partenariat public-privé à but non lucratif, fixe les conditions de développement de la molécule, dite KAF156, ainsi que sa disponibilité dans l'avenir, a indiqué le groupe bâlois dans un com- muniqué, cité par des médias. Cette molécule, qui appartient à une nouvelle classe d'antipaludiques, est l'un des premiers candidats mé- dicaments contre cette maladie à entrer en phase IIb, qui correspond à l'étape intermédiaire des essais cli- niques, depuis plus de 20 ans, a précisé Novartis. Il agit contre les deux parasites responsables de la majorité des décès imputables au paludisme, le plasmodium falciparum et le plasmodium vivax, aux stades sanguin et hépatique du cycle de vie du pa- rasite. Il pourrait également fournir une posologie plus pratique et traiter le problème de la multirésis- tance aux médicaments qui a fait son apparition dans cinq pays de la sous-région du Grand Mékong. «Avec un enfant qui meurt du paludisme toutes les deux minutes et la menace d'une résistance aux médicaments qui augmente d'année en année, il est vraiment urgent d'intensifier nos efforts partout dans le monde», a déclaré Joseph Jimenez, le direc- teur général de Novartis, cité dans le communiqué. Le groupe suisse avait mis en place il y a plus de quinze ans un programme d'accès aux médica- ments, intitulé Novartis Malaria Initiative, qui vise à favoriser la recherche et à faciliter l'accès au médi- caments. Géré par Sandoz, sa filiale spécialisée sur les mé- dicaments génériques, ce programme a fourni 750 millions de traitements à prix coûtant, dont 300 millions de traitements pédiatriques, depuis 2001, principalement pour le secteur public dans les pays où le paludisme est endémique.

CONGO

2 cas de fièvre jaune

enregistrés au sud du pays

Deux cas de fièvre jaune ont été enregistrés dans le district de Boko Songho, dans le département de la Bouenza, au sud du Congo, a anoncé mardi à Brazza- ville une source proche du ministère de la Santé. Les

deux cas ont vite été pris en charge et traités. Mais pour empêcher la propagation de la maladie, le ministère de la Santé entend organiser dans les prochains jours, une «campagne de vaccination de masse» dans tout

le Congo. Deux pays voisins du Congo, l'Angola et la Ré-

publique Démocratique du Congo (RDC) ont enregis- tré une épidémie de fièvre jaune qui a occasionné plu- sieurs morts en Angola. La fièvre jaune est une mala- die virale hémorragique aiguë transmise par des moustiques infectés. Elle se manifeste dans sa première phase par des maux de tête, la fièvre, l'anorexie, les dou- leurs musculaires, les vomissements. La jaunisse ap- paraît dans la deuxième phase dite toxique, le patient peut saigner de la bouche, du nez, des oreilles. Les com- plications peuvent entraîner la mort.

CHINE

2 cas humains de

grippe aviaire H7N9

Deux cas humains de grippe aviaire H7N9 ont été confirmés dans la municipalité de Tianjin, dans le nord de la Chine, ont annoncé mardi soir les auto- rités locales. L'un des malades est originaires de la ville de Langfang, dans la province septentrionale du Hubei, et l'autre est un habitant de la Nouvelle Zone de Binghai, à Tianjin, a précisé la Commission municipale de la santé et de la planification fami-

liale de Tianjin. Ils ont été hospitalisés à Tianjin après avoir développé une grave pneumonie. Ils ont tous les deux eu des contacts avec de la volaille malade,

a expliqué la commission, précisant qu'il s'agissait

de cas isolés. Le premier cas humain de la souche de grippe aviaire H7N9 a été signalé en mars 2013 en Chine. Cette maladie est principalement susceptible de sur- venir en hiver et au printemps.

APS

12 DK NEWS

SAN

Jeudi 16 j

CANCER DE LA PROSTATE Manger trop gras favorise son apparition

On le sait : consommer trop de graisses saturées, c'est mauvais pour la santé. Mais d'après des chercheurs américains, ce régime alimentaire trop gras favoriserait aussi le développement du cancer de la prostate.

Quel point commun y a-t-il entre le beurre, le fromage, la viande rouge , la charcuterie, le lait, les yaourts, la noix de coco et l'huile de palme ? Outre le fait que ces aliments du quotidien sont ultra-caloriques, ils sont égale- ment riches en graisses saturées. Or, d'après les autorités sanitaires, ces acides gras (qui appartiennent à la famille des triglycérides et qui sont généralement de source ani- male) doivent représenter 10 % de notre apport énergétique journa- lier - maximum. Car d'après une nouvelle étude de la University of North Carolina (présentée ce 18 avril 2016 au congrès annuel de la American Association for Cancer Research), un régime alimentaire trop riche en graisses saturées favoriserait le développement du cancer de la prostate , voire aggraverait la sévé- rité de cette pathologie chez les pa- tients déjà malades. Pour en arriver à cette conclu- sion, les scientifiques américains

ont travaillé avec 1854 volontaires, des hommes d'âges variés touchés par un cancer de la prostate et diagnostiqués entre 2004 et 2009 aux États-Unis. Ceux-ci ont du ré- pondre à des questionnaires concernant leurs habitudes ali- mentaires, puis les chercheurs ont examiné l'évolution de leur mala- die pendant quelques mois.

Consommer des statines réduit les risques Résultat ? La consommation

excessive de graisses saturées (no- tamment sous la forme d'huile, de

participe-

rait au développement du cancer de la prostate et boosterait l'agres- sivité des tumeurs.

Selon les chercheurs, cette rela- tion est permise par la hausse du taux de cholestérol dans le sang. Cependant, ils ont également ob- servé que les patients qui consom- maient des statines étaient moins concernés que les autres. "Lorsque l'on souffre d'un cancer

beurre, de pâtisseries

)

l'on souffre d'un cancer beurre, de pâtisseries ) de la prostate, il ne faut pas non

de la prostate, il ne faut pas non plus bannir toutes les graisses, nuance le Dr. Emma H. Allott, principal auteur de ces travaux .

Ainsi, des études précédentes ont montré que la consommation ré- gulière de graisses polyinsaturées (des omega-3, par exemple) pou-

vait nous protéger contre cette maladie au quotidien." Finale- ment, ce n'est qu'une question d'équilibre !

UNE OPÉRATION AU LASER POUR TRAITER LA TUMEUR

Traiter le cancer de la prostate par l'ablation au laser guidé par IRM per- mettrait de réduire les effets indésira- bles, comme l'incontinence et les troubles érectiles. La technique laser, connue sous le nom d'ablation laser guidée par Image- rie par Résonance Magnétiaue (IRM) de la tumeur de la prostate serait la meil- leure technique médicale pour éviter aux patients des effets secondaires comme l' incontinence et les troubles de l'érection , selon les résultats d' une étude publiée dans la revue médicale Journal of Urology . Aucun effet indési- rable n'a été constaté 6 mois après l'in- tervention.

n'a été constaté 6 mois après l'in- tervention. Une nouvelle voix thérapeutique pour éviter

Une nouvelle voix thérapeutique pour éviter l'incontinence chez les pa- tients après une opération de la prostate Le cancer de la prostate est générale- ment traité par chirurgie et/ou radio- thérapie, avec des effets secondaires fréquents et sévères, dont l'inconti- nence urinaire et la dysfonction érec- tile. Les chercheurs de l'Université de Ca- lifornie de Los Angeles (Etats-Unis) ont réalisé un essai clinique de phase I avec 8 patients, atteints du cancer de la pros- tate. Les participants ont été traités par une ablation au laser. La technique per- met de cibler seulement la tumeur, au lieu d'enlever l'organe.

6 mois après l'intervention, les scien- tifiques n'ont constaté aucun effet indé- sirable chez leurs malades. Puis, les chercheurs ont mené un deuxième essai clinique avec 11 volon- taires. Tous les participants ont toléré l'opération sous anesthésie locale et 4 mois après l'intervention, ils n'ont pas déclaré de troubles urinaires ni érec- tiles. « Un concept nouveau et excitant pour le traitement du cancer de la pros- tate , qui doit néanmoins encore faire ses preuves par des études plus larges, avant d'obtenir une autorisation de l'Agence américaine », concluent les au- teurs de l'étude.

Une sonde pour traquer les cellules cancéreuses

Après une opération, ces nouvelles sondes vont permettre de localiser les cellules cancéreuses et les ganglions sentinelles. Une solution pour éradiquer au mieux la maladie. Deux nouvelles sondes peuvent traquer des cellules cancéreuses et les ganglions suspects lors d'une opération, selon un communiqué de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) . La sonde détecte les cellules malignes L'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a développé des sondes qui permettent de traquer les cellules cancéreuses et les ganglions suspects lors d'une opération.

Cette sonde nommée Beta signale la présence d'infimes quantités de cellules cancéreuses de la tumeur principale. Après une ablation, le chirurgien utilise le dispositif pour traquer les derniers résidus de cancer. « D'une taille de 20 centimètres et pesant 100 grammes à peine, ces sondes peuvent être aisément manipulées et insérées dans l'incision lors de l'intervention. A l'image d'un compteur Geiger, le système émet des signaux sonores qui guident les gestes du chirurgien. De quoi traquer avec précision des cibles souvent invisibles à l'œil nu », explique les chercheurs de l'EPFL dans le communiqué. Les risques

de complications et de dissémination de la maladie sont réduits. «Les sondes Gamma nous permettent de retirer uniquement le ganglion sentinelle. Si les analyses démontrent qu'il est sain, cela signifie que la tumeur ne s'est pas propagée», explique Maurice Matter, chirurgien au CHUV. Pour l'instant, le dispositif est encore en phase de tests cliniques. Une étude d'une durée de trois ans et portant sur 60 cas est en cours au CHUV, pour mesurer l'efficacité de cette technologie. La deuxième sonde localise les ganglions sentinelles des cancers La deuxième sonde, Gamma, permet de

poussier plus loin la détection de la propagation du cancer . En effet, elle cherche à localiser le ganglion dit «sentinelle», situé près de la tumeur principale. « Ce ganglion sert de relai aux cellules cancéreuses qui pourraient voyager dans le corps. Il doit donc être retiré et analysé par les médecins, afin de connaître le stade de la maladie et d'offrir le traitement le mieux adapté au patient », rappelle le communiqué. «Les sondes Gamma nous permettent de retirer uniquement le ganglion sentinelle. Si les analyses démontrent qu'il est sain, cela signifie que la tumeur ne s'est pas propagée», explique Maurice Matter, chirurgien au CHUV.

In topsanté.fr

uin 2016

DK NEWS 13

Des assiettes biodégradables pour protéger l'environnement

assiettes biodégradables pour protéger l'environnement Exit, les assiettes de pique- nique en carton peu respec-

Exit, les assiettes de pique- nique en carton peu respec- tueuses de l'environnement. Voici les premières assiettes en vraies feuilles, et donc biodé- gradables. Moins "sexy" sur le papier que l' assiette thaïlandaise mangeuse de gras , l'assiette entièrement biodégradable n'en demeure pas moins gran- dement utile pour sauvegar- der la planète . Constitué de feuilles assemblées les unes aux autres par des fibres de feuille de palmier, ce récipient est entièrement naturel. Une fois utilisées, les assiettes peu- vent être jetées sans être sou- mises au tri sélectif, explique le site Konbini . Pour cause, elles se dégradent naturelle- ment au bout de 28 jours.

Pique-nique écolo et "waterproof"

Autre atout à ces assiettes de pique-nique "green", elles ré- sistent à l'eau, si jamais vous étiez tenté par un déjeuner sur l'herbe par temps d'orage. Elles sont garanties sans colle, sans additif synthétique, sans colorant. Le projet a été lancé par Leaf republic , un groupe d'en- trepreneurs passionnés et éco- los qui compte sur la générosité des Internautes pour commercialiser leur as- siette. Pour voir le jour, un appel au financement partici-

patif a été lancé sur le site kick-

.

starter https://www.kickstarter.com/p

rojects/643319217/beleaf

LA CHIMIOTHÉRAPIE POUR TRAITER LA SCLÉROSE EN PLAQUES

La chimiothérapie serait efficace pour arrêter l'évolution de la sclérose en plaques, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale The Lancet.

Les chercheurs de l'Hôpital

d'Ottawa et de l'Université d'Ot- tawa au Canada ont mené un essai clinique en combinant la chimiothérapie et le traitement par cellules souches sanguines pour les personnes au stade pré- coce d'une sclérose en plaques agressive.

24 participants ayant une sclé-

rose en plaques agressive ont par- ticipé à l'essai et ont été suivis pendant 13 ans. En tout, 24 parti- cipants avec des poussées. Ils ont été suivis pendant 4 à 13 ans après leur traitement (le suivi médian étant de 6,7 ans). Le traitement de la SEP par la chimiothérapie semble efficace Les résultats de l'essai ont montré qu'aucun participant n'a eu de nouvelle lésion inflamma- toire active au cerveau (zéro lé- sion sur 327 examens d'IRM), tandis qu'avant le traitement, 48 examens d'IRM ont révélé 188 lé- sions. Au cours de l'étude, aucun vo- lontaire n'a dû prendre de médi- cament pour traiter la sclérose en plaques et 70 % des participants ont vu la progression de leur ma- ladie cesser complètement. Les chercheurs ont constaté que l'atrophie du cerveau, qui s'accentue normalement à me- sure que la maladie progresse, est revenue dans les moyennes nor- males associées au vieillissement

dans les moyennes nor- males associées au vieillissement et que chez 40 % des participants, les

et que chez 40 % des participants, les symptômes se sont résorbés définitivement, comme la perte de vision, la faiblesse musculaire et les problèmes d'équilibre. «Notre essai est le premier à montrer la disparition complète et durable de toute activité in- flammatoire chez des personnes qui ont la sclérose en plaques », affirme le Dr Atkins, médecin spécialisé en greffe de cellules souches et scientifique à L'Hôpi- tal d'Ottawa et professeur agrégé à l'Université d'Ottawa. « C'est très

prometteur. Cela dit, il faut savoir que ce traitement peut comporter des effets secondaires et des risques graves et conviendrait seulement à une faible propor- tion de personnes qui ont une forme très active de sclérose en plaques . Celles qui ont une inca- pacité importante depuis long- temps ne pourraient probablement pas en bénéficier.» Une nouvelle voix thérapeu- tique pour soigner les malades at- teints de sclérose en plaques Cette découverte thérapeu-

tique est un espoir pour tous les patients atteints de la sclérose en plaques . Cette pathologie est une maladie auto-immune qui affecte entre 70 000 et 90 000 personnes en France. Chaque année, entre 3000 et 5000 nouveaux cas sont diagnostiqués, avec une nette prédominance chez les femmes. Difficulté à la marche, fatigue, fai- blesse dans les membres, dou- leurs chroniques font partie des symptômes de la maladie. Il n'existe aucun traitement pour soigner la SEP .

SANTÉ DE L'ENFANT : ATTENTION À LA DURÉE DU SOMMEIL

Si les nourrissons doivent dormir entre 12

et 16 heures par jour, les adolescents devraient eux se mettre au repos 8 à 10 heures par jour. Un temps nécessaire pour être en bon santé. Il existe une quantité de sommeil essentiel pour promouvoir une santé optimale chez les enfants et les adolescents, selon les nouvelles recommandations de l'American Academy of Sleep Medicine . En fonction des âges, les ex- perts ont établi un temps de repos nécessaire.

13 experts du sommeil ont réalisé une

méta-analyse de 864 articles scientifiques sur le sommeil pour établir les nouvelles recom- mandations quant au temps de repos néces- saire et suffisant pour les plus petits et les adolescents.

Les temps de sommeil évoluent en fonction de l'âge des enfants

"Le sommeil est essentiel pour une vie saine, et il est important de promouvoir les bonnes habitudes de sommeildès la petite en- fance », a déclaré le Dr Shalini Paruthi, pédia- tre et membre de l'American Academy of Sleep Medicine. De manière régulière et pour favoriser une bonne santé, les nourrissons de quatre à 12 mois devraient dormir 12 à 16 heures par jour (y compris les siestes). Pour être en bonne santé, les enfants d'un à deux ans devraient dormir 11 à 14 heures par jour en incluant les siestes. Les enfants de trois à cinq ans devraient dormir 10 à 13 heures par 24 heures (y compris les siestes).

10 à 13 heures par 24 heures (y compris les siestes). Les enfants de six à

Les enfants de six à 12 ans devraient dormir neuf à 12 heures par jour.

"Il est particulièrement important que les enfants atteignent l'adolescence de continuer à veiller à ce que les adolescents sont en me- sure d'obtenir suffisamment de sommeil. Les adolescents de 13 à 18 ans devraient dormir huit à 10 heures par jour et ce de manière ré- gulière.

Le sommeil, le meilleur ami de la santé des enfants

Dormir le nombre d'heures recomman- dées de manière régulière est associée à des résultats généraux de meilleure santé. Les en- fants et les adolescents qui dorment réguliè-

rement le bon nombre d'heures de sommeil améliorent leur attention, leur comporte- ment, l'apprentissage, la mémoire, leur hu- meur, ainsi que leur qualité de la vie et leur santé mentale et physique. Les scientifiques ont aussi constaté que le manque de sommeil augmentait également le risque d'accidents, deblessures , d' hyperten- sion , d' obésité , de diabète et de dépression. Les expert ont observé que le manque de som- meil chez les adolescents était associée à un risque accru d'automutilation, de pensées suicidaires et de tentatives de suicide. "Faire en sorte que il y a suffisamment de temps pour le sommeil est l'un des meilleurs moyens de promouvoir un mode de vie sain pour un enfant», concluent les experts dans le communiqué.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Jeudi 16 juin 2016

LIBYE

Le Conseil de sécurité autorise l’UE à contrôler l’embargo sur les armes

Le Conseil de sécurité a adopté mardi une résolution autorisant l’Union Européenne (UE), pour une période de 12 mois, à inspecter les navires à destination ou en provenance de la Libye, suspectés de transporter des armes. La résolution proposée par l’Union euro- péenne et mis au point par la France et la Grande Bretagne va autoriser l'opération na- vale européenne au large de la Libye pour contrôler la levée de l'embargo sur les armes imposé à ce pays. En vertu de cette résolution les bâtiments de guerre européens seront au- torisés à intercepter en haute mer les navires qu'ils soupçonnent de transporter des armes vers la Libye. Ce contrôle doit se faire " dans des circons- tances exceptionnelles bien précises, pour une période de 12 mois "a précisé le Conseil de sécurité en ajoutant que cette résolution ne s'ap- plique pas aux navires jouissant de l'immunité souveraine en vertu du droit international et ne concernent que la contrebande d'armes illé- gales et de matériel connexe en haute mer au large des côtes libyennes. En outre, les Etats qui effectuent ces inspections doivent en premier lieu chercher "de bonne foi" à obtenir le consentement de l'Etat du pavillon avant chaque opération d’inspection, souligne le Conseil de sécurité. Les Etat qui interceptent ces bateaux doivent également présenter par écrit un rapport initial sur les motifs de l'ins- pection au Conseil de sécurité, dans lequel il doivent préciser les démarches entreprises pour obtenir le consentement de l'Etat du pa- villon et les résultats de l'inspection. Dans sa ré- solution, le Conseil a condamné les violations de l'embargo sur les armes en Libye, notam- ment les livraisons d'armes à destination du groupe terroriste autoproclamé organisation de l’Etat Islamique (Daech/ EI) et des autres groupes terroristes présents dans le pays. Lundi le chef de l’ONU Ban Ki-moon a indiqué que les nations Unies venaient de finaliser un document sur la gestion des armes en Libye qui sera soumis à l’examen du gouvernement d’union libyen. L’initiative de l’ONU "s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour résou- dre le grave problème de la prolifération des armes et munitions non protégées, qui touche l’ensemble de la Libye, et de ses conséquences sur la région du Sahel", a souligné Ban Ki-moon dans son rapport sur la Manul présenté lundi au Conseil de sécurité

GUINÉE BISSAU

L'ONU appelle à restaurer le dialogue

Le représentant spécial du secrétaire géné- ral et chef du Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Gui- née-Bissau (BINUGBIS), Modibo Touré, a ap- pelé les acteurs politiques à restaurer le dia- logue pour résoudre la crise actuelle dans le pays. "La nomination du nouveau Premier ministre a créé une crise politique,, les mem- bres du précédent cabinet refusant de quitter le palais du gouvernement au motif que les der- niers décrets présidentiels sur la nomination du Premier ministre et de son gouvernement étaient contraires à la constitution", a déclaré mardi M. Touré, à l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Guinée-Bis- sau. Cette réunion du Conseil est intervenue dans un contexte de crise politique en Guinée- Bissau, suite au limogeage, le 12 mai, du Pre- mier ministre du pays, Carlos Correira, puis à la nomination, le 26 mai, de son successeur, Ba- ciro Dja. Selon le représentant spécial du chef de l'ONU, M. Correira "refuse de céder les rênes du pouvoir à M. Dja", car, dit-il, ce der- nier "n'appartient pas au Parti africain pour l'in- dépendance de la Guinée et de Cabo Verde (PAIGC), lequel dispose d'une majorité abso- lue au parlement". M. Correira affirme que la constitution du pays exige que le chef du gou- vernement soit issu du parti majoritaire, a-t- il ajouté.

SAHARA OCIDENTAL-MAROC

RETOUR DE LA MINURSO :

Boukhari : «Le Maroc a tenté de faire échouer une mission de l’ONU»

Le Maroc a tenté de faire échouer une mission technique des Nations unies dépêchée à Laayoune pour négocier le retour du personnel de la Minurso expulsé par Rabat, a indiqué au Nicargua M. Ahmed Boukhari, le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU.

"L'information dont nous disposons est que les autorités marocaines ont tenté de dé- tourner cette mission tech- nique de son but " a déclaré M. Boukhari, lors de la session 2016 du comité spécial de la dé- colonisation de l’ONU, dit co- mité des 24 qui se tient au Ni- caragua. Selon M. Boukhari, les au- torités marocaines on essayé de détourner cette mission de son objectif en voulant donner un aspect touristique à la visite de la délégation onusienne qui s’est rendue vendredi der- nier à Laayoune pour débattre du rétablissement de la Mi- nurso. Le Maroc a également contourné les discussions techniques, prévue à cet effet, en orientant la rencontre avec la mission de l’ONU vers un dé- bat politique sur la question du

de l’ONU vers un dé- bat politique sur la question du Sahara Occidental, a fait savoir

Sahara Occidental, a fait savoir le responsable sahraoui. " Encore une fois les singe- ries du Maroc démontrent que Rabat continue de jouer pour gagner du temps", a-t-il dit. Le représentant du Front Poli- sario a considéré que l’attaque "irrespectueuse" ayant visé Ban ki-moon et la décision unilatérale d’expulser la com- posante civile de la Minurso démontrent que " la puissance occupante a opté pour une confrontation avec la commu- nauté internationale dans le but de mettre un terme au processus de paix, et de faire basculer la région vers les pires scénarios".

Le Conseil de sécurité doit agir M. Boukhari a rappelé à ce titre la résolution du Conseil de sécurité, adoptée en avril qui

souligné l'urgence de rétablir la Minurso dans la plénitu- dede son mandat, en lui per- mettant d'organiser un réfé- rendum d'autodétermination. Et d’enchaîner que la réso- lution a également invité le chef de l’ONU et son envoyé personnel, Christopher Ross à lancer un cinquième round

a

de négociations officielles en- tre le Front Polisario et le Ma- roc. " Le Conseil de sécurité doit agir maintenant, et ne pas at- tendre jusqu'au 30 Juillet quand le secrétaire général présentera son rapport sur les développements liés au re- tour du personnel de la Mi- nurso", a-t-il mis en garde. Le maintien de la colonisa-

tion du Sahara Occidental est

"

un crime international contre

le peuple sahraoui, mais aussi

une menace permanente pour

la paix et la sécurité régio- nales", a relevé M . Boukhari qui a demandé au comité des 24 d’organiser une session ex- traordinaire sur la question sahraouie et d’envoyer une mission dans les territoires occupés afin d’actualiser ses données sur ce dossier.

Le Front polisario, seul re- présentant du peuple sah- raoui

M. Boukhari a tenu à préci-

ser, par ailleurs, que le Front Polisario est le représentant lé- gitime du peuple sahraoui au comité des 24, tel que reconnu par l’ONU et la charte des Na- tions Unies. Ce comité conti- nue, toutefois, "de faire objet de man£uvres et d’intimidation de la part du Maroc qui tente de semer la confusion et l’am- biguïté sur les revendications légitimes du peuple sahraoui," a ût-il dénoncé en appelant ses membres à reconnaître l’il- légalité des exercices poli- tique, administrative et électo- rale menés par le Maroc dans les territoires occupés. " Ces exercices ne doivent pas être utilisés comme outils pour interférer dans les res- ponsabilités et les obligations

de ce comité qui a été crée

pour éliminer le colonialisme

et non pas le légitimer ", a-t-il rappelé à ce propos.

Lancement du passeport africain par l'UA en juillet

L'Union africaine (UA) a annoncé mardi qu'elle devrait lan- cer le passeport du continent africain lors du prochain sommet de l'organisation panafricaine prévu en juillet prochain à Kigali au Rwanda. Les premiers bénéficiaires en seront les chefs d'Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l'UA à son siège d'Addis-Abeba en Ethiopie. Ces passeports uniques leur seront remis lors du 27e Sommet de l'UA prévu du 10 au 18 juil- let dans la capitale rwandaise, précise l'organisation panafricaine dans un communiqué, en ajoutant que leur délivrance devrait ouvrir la voie à l'adoption et à la ratification par les Etats mem-

bres de tous les protocoles et lois relatifs à ce futur passeport afri- cain. Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'UA, vise à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l'Union en vue de dynami- ser le commerce panafricain, l'intégration du continent et son développement économique, ajoute l'UA dans son communiqué. Nkosazana Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l'UA,

a qualifié cette initiative de "pas résolu vers l'objectif de créer une Afrique forte, prospère et intégrée, entraînée par ses propres ci- toyens et capable d'occuper la place qui lui revient sur la scène mondiale".

DARFOUR

80.000 déplacés du Jebel Marra, confirme l'ONU

L'ONU peut confirmer que 80.000 civils ont été déplacés par les combats qui opposent depuis la mi-janvier ar- mée et rebelles dans le Jebel Marra au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a in- diqué mardi un haut responsable des Nations unies. L'organisation a aussi reçu des informations sur 127.000 dé- placés supplémentaires, qui n'ont pas pu être confirmées faute d'accès huma- nitaire, notamment à la région centrale du Darfour, a ajouté le patron des opé- rations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous. Il s'adressait au Conseil de sécurité lors d'une session consacrée à la situation au Darfour. En tout, 1,6 millions de civils conti- nuent de résider dans quelque 60 camps de déplacés dans la région. Le Jebel Marra se situe à cheval sur trois Etats du Darfour, nord, central et sud. M. Ladsous a fait état d'informations sur la poursuite des combats entre l'armée de libération du Soudan (ALS) de Abdel Wahid Nour et les forces gouvernementales, notant toutefois que la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) n'était

pas en mesure de les confirmer faute d'accès. Ainsi, les rebelles auraient at- taqué le 30 mai des positions gouver- nementales à Kutrum, à l'est de Nertiti (Darfour central), provoquant des af- frontements terrestres et des bom- bardements aériens qui ont continué jusqu'au 5 juin et ont fait des victimes dans les deux camps et parmi les civils. M. Ladsous a confirmé par ailleurs que les discussions entre Khartoum et l'ONU sur un retrait progressif de la Mi- nuad souhaité par le Soudan se pour- suivaient mais "n"avaient pas abouti à un consensus". Le gouvernement soudanais in- siste pour aller vite alors que l'ONU veut un retrait par étapes lié à des amélio- rations tangibles de la sécurité sur le terrain. En attendant, le secrétaire gé- néral de l'ONU Ban Ki-moon a recom- mandé que le mandat de la Minuad, qui se termine fin juin, soit reconduit pour un an. Le Conseil doit se pronon- cer sur cette prolongation avant la fin du mois. Le conflit au Darfour a fait plus de 300.000 morts et 2,6 millions de déplacésdepuis 2003, selon l'ONU.

Washington appelle l'Ethiopie et l'Erythrée à la retenue

Les Etats-Unis ont exprimé mardi de "sé- rieuses inquiétudes" concernant la situation entre l'Ethiopie et son voisin érythréen, qui se sont livrés à de violents combats à leur fron- tière ce week-end. "Nous appelons les deux parties à la retenue et à amorcer un dialogue politique", a lancé John Kirby, le porte-parole de la diplomatie américaine dans un commu- niqué. "Les Etats-Unis on de sérieuses inquié- tudes" concernant ces combats, a-t-il ajouté. La situation entre les deux voisins de la Corne de l'Afrique s'est envenimée au point que l'Ethiopie a évoqué mardi la possibilité d'une "guerre totale". Les deux pays doivent "coopérer pour pro- mouvoir la stabilité et une paix durable dans la région", a ajouté le diplomate américain. Les violents combats de dimanche ont fait de nombreux morts des deux côtés de la frontière toujours disputée, même si aucun chiffre précis n'a été communiqué. Ces affrontements sont présentés par le gouvernement éthiopien comme les plus graves de ces dernières années avec l'Erythrée. Les deux pays ont déjà connu un conflit fron- talier meurtrier de 1998 à 2000. APS

Jeudi 16 juin 2016

MONDE

DK NEWS

15

DANS UN POINT DE VUE PUBLIÉ PAR LE QUOTIDIEN BRITANNIQUE THE GUARDIAN :

Ban Ki-moon qualifie de «tournant» le premier Sommet humanitaire à Istanbul

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a qualifié mardi le premier Sommet humanitaire qui s'est tenu à Istanbul, le 23 et 24 avril dernier de «tournant» affirmant que les participants ont pris des engagements envers les populations touchées par des crises partout dans le monde.

Dans un point de vue publié par le quotidien britannique The Guardian, repris mercredi par des médias, le secrétaire gé- néral est revenu sur le triple engagement, pris un peu moins d'un mois dans la ville turque par les quelques 9.000 partici- pants au premier sommet hu- manitaire mondial. «Le sommet humanitaire mondial n'a pas été un aboutis- sement mais plutôt un tour- nant», a estimé M. Ban, invitant les organisations de la société ci- vile présentes à Istanbul à par- ticiper activement au suivi des engagements pris par les Etats. Le secrétaire général a fait le point sur les engagements pris à cette occasion, notamment pour garantir une affectation plus souple des fonds humani- taires et la participation accrue des personnes touchées aux dé- cisions. «Ils ont pris un triple en- gagement envers les popula- tions touchées par des crises

gagement envers les popula- tions touchées par des crises partout dans le monde amélio- rer les

partout dans le monde amélio- rer les secours portés aux vic- times de catastrophes naturelles et de conflits, leur donner les moyens de prendre en mains leur propre relèvement, et faire preuve d'une plus grande vo- lonté politique pour prévenir

les guerres, qui engendrent tant de souffrances, et y mettre fin», a indiqué M. Ban. Il a rappelé que les besoins humanitaires étaient sans précédent dans le monde actuel, où 130 millions de per- sonnes ont besoin d'une aide humanitaire et environ 60 mil-

lions ont été déplacées de force. Selon M. Ban ces difficultés sont telles qu'il a fallu imaginer un sommet d'un type différent à Istanbul. «Pour la première fois, des personnes touchées par des crises ont oeuvré aux cô- tés de dirigeants de tous les pays, de responsables d'organi- sations non gouvernementales, de représentants de la société ci- vile et du secteur privé afin de trouver des solutions. Une telle diversité de re- présentation constitue déjà une réussite en soi», a-t-il dit. Au ti- tre des engagements pris lors du sommet, le chef de l'ONU a cité la «grande entente» conclue entre 30 bailleurs de fonds et or- ganismes d'aide majeurs, qui devrait se traduire par une ré- duction des coûts de gestion, une affectation plus souple des fonds et la participation des personnes touchées aux déci- sions qui vont avoir une inci- dence sur leurs vies.

OTAN-RUSSIE-UKRAINE

L'Otan appelle la Russie à «retirer ses forces et équipements militaires» d'Ukraine

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a, une nouvelle fois, appelé mercredi la Russie à cesser son soutien aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine et à «retirer ses forces et équipements mili- taires» du pays. «La Russie doit cesser de soutenir les mi- litants (rebelles séparatistes, Ndlr) et reti- rer ses forces et équipements militaires du territoire ukrainien», a-t-il déclaré, an- nonçant que les chefs d'Etat et de gouver- nement de l'Alliance montreraient leur «ferme soutien» à ce pays en recevant le pré- sident Petro Porochenko lors de leur pro- chain sommet à Varsovie en juillet.

SYRIE

Dix éléments de Daech tués dans le nord du pays

Dix éléments du groupe terroriste au- toproclamé «Etat islamique» (EI/Daech) ont été abattus mardi dans le nord de la Sy- rie lors de bombardements menés par l'ar- mée turque et la coalition dirigée par les Etats-Unis, a rapporté mercredi l'agence de presse turque Anadolu, citant des sources sécuritaires. «Des unités d'artil- lerie turques ont ainsi bombardé 17 cibles de l'EI, alors que des avions de combat de la coalition ont mené des opérations dans la même région», selon ces sources. Dix éléments de Daech ont été tués, tandis que des roquettes Katioucha et des mortiers appartenant au groupe ter- roriste ont par ailleurs été détruits, ajoute la même source. Depuis la mi-janvier, le groupe terroriste Daech a tiré des ro- quettes sur des villes et des villages du sud de la Turquie, tuant et blessant de nom- breux civils.

Le chef de l'Otan a souligné que les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays de

l'Alliance montreraient leur «ferme soutien

à la souveraineté, et l'intégrité territo-

riale de l'Ukraine» en recevant le président Petro Porochenko lors de leur prochain sommet à Varsovie, les 8 et 9 juillet. Moscou a toujours nié être directe- ment impliqué aux côtés des rebelles dans ce conflit qui a fait plus de 9.300 morts de- puis le printemps 2014. M. Stoltenberg a re- gretté que, sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine, «les violations du cessez-le-feu se poursuivent jour après jour et les obser- vateurs de l'OSCE (Organisation pour la sé-

) (

curité et la coopération en Europe) conti- nuent d'être empêchés dans leur travail» de supervision de l'application de la trêve.

Les accords de Minsk, censés mettre un terme au conflit, «restent le seul chemin pour trouver une solution durable. Il est ur- gent que toutes les parties les mettent pleinement en œuvre», a-t-il exhorté. «Les Alliés ne reconnaissent pas et ne re- connaîtront pas l'annexion illégale et illé- gitime de la Crimée» par la Russie et «nous continuerons à appeler la Russie à cesser de déstabiliser l'Ukraine», a martelé M. Stol- tenberg, rappelant la position adoptée par l'Alliance dès le début du conflit.

YÉMEN

Les négociateurs veulent la formation de deux commissions pour superviser la période transitoire

Les négociateurs du conflit yéménite ont évoqué la formation de commissions mi- litaire et de sécurité pour superviser une éventuelle période de transition censée aboutir à la fin d'une guerre qui dure depuis 14 mois, a indiqué mercredi le médiateur de l'ONU. «Les discussions se poursuivent sur les questions militaire et sécuritaire, y com- pris les modalités de (la formation) de deux commissions», a indiqué Ismaïl Ould Cheikh Ahmed dans un communiqué. Les négocia- tions entre les rebelles Houthis et le gouver- nement se déroulent depuis huit semaines à Koweït sous l'égide de l'ONU. Peu de pro- grès a été réalisé hormis la libération de cer- tains prisonniers. Les Houthis ont annoncé avoir libéré 187 prisonniers et l'Arabie saoudite a indiqué la semaine dernière avoir libéré 52 enfants cap- turés alors qu'ils combattaient aux côtés des rebelles. L'émissaire de l'ONU a tenté en vain d'obtenir des rebelles et du gouvernement la libération de la moitié des prisonniers qu'ils détiennent avant le ramadan. Les rebelles refusent de céder sur le re- trait des zones qu'ils occupent et la remise des armes lourdes qu'ils ont prises à l'armée, deux demandes pourtant contenues dans une résolution du Conseil de sécurité de

contenues dans une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU. Ils insistent sur la formation d'un

l'ONU. Ils insistent sur la formation d'un gou- vernement de consensus, comme l'a rappelé mardi soir leur chef de délégation Moham- med Abdelssalam. «Tout accord ignorant no- tre demande d'une autorité consensuelle se- rait rejeté», a-t-il déclaré. Cette autorité doit être composée d'un pré- sident, d'un gouvernement d'unité natio- nale et des commissions militaire et de sécu- rité, a-t-il expliqué. Le gouvernement re- fuse cette proposition, estimant qu'elle met- trait en cause la légitimité du président Abd Rabbo Mansour Hadi qui est reconnu par la communauté internationale. L'émissaire de l'ONU a indiqué, dans son communiqué, que les deux parties voulaient continuer à né- gocier en dépit de l'absence de progrès. APS

Le Président philippin veut secourir les otages restants détenus par un groupe terroriste

Le président philippin Beni- gno Aquino a af- firmé hier qu'un ressortissant nor- végien et les au- tres otages déte- nus par un groupe terroriste dans le sud de l'archipel pouvaient être secourus, après l'exécution d'un se- cond captif canadien, selon des médias. Le président s'est envolé mercredi pour l'île de Jolo, place forte du groupe terroriste «Abou Sayyaf» où serait dé- tenu Kjartan Sekkingstad et les autres captifs, pour rencontrer les troupes chargées de la traque des terroristes. «Nous voyons de manière plus claire ce qu'il se passe ici. Nous avons vu comment affiner nos opérations afin de secourir avec succès les otages res- tants», a-t-il déclaré à la presse. M. Aquino a également présenté ses ex- cuses au Premier ministre canadien Justin Trudeau pour les assassinats des deux otages canadiens enlevés en septembre en même temps que Kjar- tan Sekkingstad et Marites Flor, une Philippine. Robert Hall a été décapité lundi lorsque la rançon de 300 millions de pesos (5,8 millions d'euros) exigée par Abou Sayyaf n'a pas été versée. L'autre otage canadien, John Ridsdel, avait été exécuté en avril lorsqu'une ran- çon d'un même montant n'avait pas été payée. Abou Sayyaf est un petit groupe terroriste qui s'est spécialisé dans les en- lèvements crapuleux. Considéré comme une organisation terroriste par Washington, il a été fondé au début des années 1990 avec des financements du réseau Al-Qaïda . Ces dernières an- nées, ses cadres ont prêté allégeance au groupe terroriste autoproclamé «Etat islamique» (EI/Daech) mais les ana- lystes considèrent qu'il s'intéresse plus à l'argent qu'aux considérations idéo- logiques.

JAPON Démission du gouverneur de Tokyo mis en cause dans un scandale financier (NHK)

de Tokyo mis en cause dans un scandale financier (NHK) Le gouverneur de Tokyo, Yoichi Masuzoe,

Le gouverneur de Tokyo, Yoichi Masuzoe, accusé d'avoir utilisé des fonds politiques à des fins person- nelles, a remis sa démission hier à quelques heures du vote d'une motion de défiance, a rapporté la chaîne pu- blique NHK. Il a informé le président de l'assemblée de la capitale de sa dé- cision, ont indiqué la NHK et d'autres médias. Neuf partis, dont qui avaient soutenu sa candidature en 2014, récla- maient le départ de M. Masuzoe, qui de- vrait être effectif le 21 juin. Le gouverneur a été incapable de jus- tifier la gestion jugée brouillonne de ses comptes, révélée par les médias fin avril. Il a reconnu avoir indûment dé- claré comme frais liés à son statut d'élu des dépenses et achats personnels, dont des séjours en famille dans des hô- tels de luxe ou de coûteux repas dans des restaurants multi-étoilés. Un comité d'experts juridiques mandaté par ses soins a effectivement qualifié d'inappro- priées plusieurs dépenses, mais jugé que cela n'était pas pour autant illégal.

16 DK NEWS

CULTURE

Jeudi 16 juin 2016

ANNABA :

Du hawzi et du malouf en ouverture du Festival national de la chanson citadine

Les sonorités mélodieuses du hawzi et du malouf ont ouvert mardi dans la soirée la 11ème édition du Festival national de la musique et de la chanson citadine au Théâ- tre régional Azzedine Medjoubi à Annaba. Un public nombreux composé essentielle- ment de familles a pris part au concert inaugural animé par les maîtres de ces deux genres de musique raffinée Hamdi Benani et Meriem Benallal. Habillée dans la pure tradition tlem- cenienne, Meriem a interprété avec per- fection et élégance un cocktail de mouwachahate andalouse dont la théma- tique majeure a été le madih du prophète (QSSSL). L’illustre fils d’Annaba, Hamdi Benani, avec sa voix chaude a excellé dans la nouba Sika en interprétant ses impérissables tubes "Farakouni" et "Akhbirouni". Le concert a donné lieu à des spectacles de chorégraphies des élèves de l’école de musique et de danse classique Hassan El Annabi et de la troupe de danse de la mai- son de la culture Mohamed-Boudiaf. Des hommages ont été rendus à l’occasion à l’artiste du chaâbi Abdelaziz Kerfass et à l’artiste Nadia versée dans le genre El Feki- rat (médahates). Quatorze (14) artistes issus de huit (8) wilayas et représentant les divers genres musicaux algériens participent, une se- maine durant, à ce festival organisé par la direction locale de la Culture.

JIJEL

ALGER

Récital châabi en hommage à El Hachemi Guerouabi

Un vibrant hommage a été rendu mardi soir à Alger au chantre de la chanson châabi El Hachemi Guerouabi, dis- paru en juillet 2006, par des chanteurs s’inscrivant dans la continuité de cette icône de la musique algérienne.

Organisé à la salle El Mougar par l'Of- fice national de la culture et de l'infor- mation (Onci), ce récital, s’inscrivant dans une série d'hommages à des fi- gures de la musique algérienne, a per- mis au public de revisiter le répertoire de qcid et de chansonnettes magistrale- ment interprétées par le regretté cheikh à différentes étapes de sa riche carrière. Dans le registre du qcid le jeune Mo- hamed Achiche qui s’inspire du maître en matière d’interprétation a ouvert le spectacle avec «Koul nour men nour el hachemi kmel», alors que Abderrezak Guennif, véritable élève de «l’école Gue- rouabi» a revisité des poèmes de Moha- med Bensahla et de Mbarek Essoussi très souvent chanté par le cheikh. Avec beaucoup d’émotion dans la voix et dans une ambiance empreinte de nostalgie dans la salle, Mustapha Guerouabi, fils d’El Hachemi a entonné «Mayli sadr hnin» et «El Harraz» de la même ma- nière, à la note près, qui avait fait le suc- cès de son père. Les chansonnettes très appréciées par les fans d’El Hachemi, majoritaire- ment écrites pour lui par le poète et pa- rolier Mahboub Bati disparu en 2000, étaient également au programme des chanteurs, tous accompagnés sur scène par des musiciens de talent dirigés par Rabah Salim. Très appréciée par le pu- blic, l’œuvre, toujours d’actualité, de cet artiste «très productif» reste encore au- jourd’hui «peu exploitée» sur la scène artistique, estiment des spectateurs ravis de «retrouver l’âme de Guerouabi» dans une salle de spectacle. Mustapha Guerouabi a, pour sa part,

une salle de spectacle. Mustapha Guerouabi a, pour sa part, confié qu’il travaillait sur quelques poèmes

confié qu’il travaillait sur quelques poèmes «inédits» de son père, en s’ins- crivant dans la continuité du maître dont les œuvres connaissent encore un «grand succès dans plusieurs pays du monde». Né en 1938 à Alger El Hachemi Guerouabi avait rejoint l’Opéra d’Alger à l’âge de 15 ans avant de faire des appa- ritions sur les planches du théâtre puis participer avec d’autres chanteurs et pa- roliers à redonner à la musique algé- rienne sa place dans la société au lendemain de l’indépendance. Après une longue carrière très proli- fique, El Hachemi Guerouabi s’était im- posé comme l’une des plus grandes figures de la chanson châabi et comme une «école» suivie pas plusieurs chan- teurs. Organisés tous les soirs jusqu'au

29 juin, ces spectacles rendront hom- mage à d’illustres artistes algériens dont Meriem Fekai, Cheikha Titma, Chérifa, El Hadj M'hamed El Anka, Sadek El Bed- jaoui, Mohamed Tahar Fergani, Dah- mane Ben Achour ou encore Sid-Ahmed Serri.

VEILLÉES DE RAMADHAN À TAMANRASSET:

La semaine de l’inchad draine un public nombreux

La maison de la Culture de Taman- rasset draine un large public venu ap- précier les chants religieux interprétés dans le cadre de la semaine de l’inchad, en soirées de ce mois de Ramadhan. Animée par des troupes et associations issues de différentes communes de la wilaya, dont les associations «Amesli Ihektane», «Founoune Es-Sahra» et «El- Madih El-Targui», cette manifestation culturelle est suivie par un public nom- breux venu apprécier aussi les chants religieux de la troupe de la zaouïa de Moulay Cherif Reggani de l’Ahaggar (Tamanrasset) et de l’association Amesli Ihektane du Tidikelt (In-Salah). Le programme de la maison de la Culture prévoit également d’autres acti- vités culturelles, des journées humoris- tiques et théâtrales, ainsi que des conférences littéraires, a indiqué le di- recteur de la maison Ahmed Heniya. Un riche programme commémoratif est aussi peaufiné en prévision de la célé- bration du 54e anniversaire de la double fête de l’indépendance et de la jeunesse (5 juillet), a-t-il assuré.

Le port de Boudis «illuminé» par les airs du chaâbi

Le port de pêche et de plaisance de Bou- dis ( Jijel) a été «illuminé» aux couleurs du chant chaâbi à la faveur des soirées organi- sées dans le cadre de l’animation du mois de Ramadhan. Pour la seconde soirée, le public a été nombreux à se rendre dans cet espace portuaire où le genre chaâbi, très prisé à Jijel, a eu droit de cité. Tout comme la population locale, les estivants en séjour dans cette station balnéaire ont découvert, l’instant d’une soirée, les virtuoses du chaâbi, Aziz Mekideche, Rédha Mouaad, Nassredine Zaima, Haroun Hadji, décla- mer des airs encore en vogue, légués par les grands cheikhs à l’image d’El Hadj El Anka, Amar Ezzahi à Des familles d’une wi- laya du Sud, en séjour à Jijel à l’occasion du mois de Ramadhan et de la saison estivale, n’ont pas tari d’éloges pour ce genre de

spectacle dans un cadre agréable et serein. L’initiative de la direction de la Culture, appuyée par le wali, Larbi Merzoug, qui a, à maintes reprises, appelé les professionnels du port et de la pêche à «coller» à ce genre de manifestations à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, s’est avérée «excel- lente» de l’avis de nombreux spectateurs. Le cadre de la manifestation s’est révélé idéal et la météo a été ausside la partie, no- tamment en soirée avec un ciel parfaite- ment étoilé pour donner une bonne note au spectacle, auquel il faut ajouter la sécurité assurée convenablement. Le programme d’animation de la direc- tion de la Culture pour le mois sacré prévoit le passage sur scène des artistes Khelfallah Ahcène et Tennoun Mouaad (14 juin), Berri Mohamed et Chouiki Mohamed (15 juin),

(14 juin), Berri Mohamed et Chouiki Mohamed (15 juin), Boulaassel Samir et Saadoudi Mohamed (16 juin).

Boulaassel Samir et Saadoudi Mohamed (16 juin). La maison de la Culture Omar Ousse- dik, second site retenu à Jijel, dispose aussi d’un riche programme d’animation cultu- relle et artistique et de variétés pour égayer les soirées de Ramadhan.

ORAN

Réorganisation des réserves du musée national «Ahmed Zabana»

La réorganisation des réserves du musée national «Ahmed Zabana» d’Oran ciblera 20.000 £uvres sur près de 200.000 collections que recèle cette structure, a- t-on appris dimanche du directeur de cet établissement. Cette opération concer- nera des collections archéologiques, eth- nographiques et d’arts, a souligné Salah Amokrane en marge d’un cours de for- mation sur la réorganisation des ré- serves. La réorganisation des réserves au musée «Ahmed Zabana» s’inscrit dans le cadre du volet pratique de cette rencon- tre de formation qui se poursuivra jusqu’au 23 juin avec la participation de jeunes conservateurs de 20 musées du pays, a-t-on ajouté. Assurée par un expert

du centre international des études de conservation et restauration de biens cul- turels basé en Italie, cette formation constitue une occasion pour réorganiser les collections selon les méthodes et tech- niques adoptées de par le monde. L'objectif de cette opération est de fa- ciliter les missions de l’équipe du musée «Ahmed Zabana» dans le domaine de la conservation des collec ions en bon état et leur gestion, surtout que le siège du musée est exigu et qu'un tel établisse- ment nécessite des espaces pour d’autres activités, a-t-on indiqué, soulignant que le musée n’est pas seulement pour des expositions mais doit disposer de labora- toires de maintenance et de contrôle et

autres structures. La réorganisation per- mettra de déterminer les meilleures ré- serves, leur inventaire, la révision e le renouvellement des expositions à faire découvrir au public, a-t-on ajouté. Par ailleurs, l’objectif de ce cours de formation qui entre dans le cadre de la coopération entre l’Algérie et l’Union eu- ropéenne (UE), réside en la formation de l’élément humain, lui permettre d’ac- quérir des techniques en matière d’orga- nisation et aménagement des réserves selon les normes internationales, a sou- ligné Salah Amokrane., Inscrite dans le cadre du programme de soutien à la pro- tection et valorisation du patrimoine cul- turel algérien, cette rencontre comporte

l’enseignement des méthodes d’inven- taire des collections, la formation des for- mateurs en métiers du patrimoine et la formation continue des cadres des mu- sées, a indiqué le chargé de formation en soutien et préservation du patrimoine culturel au ministère de la Culture, Gues- sab Abdelkader. Ce mode de formation traite de plu- sieurs thèmes dont la gestion des ré- serves, le transport et emballage des collections, la réorganisation des ré- serves du musée «Ahmed Zabana» qui renferme les plus grandes réserves et constitue le plus grand musée du pays, a- t-il ajouté.

APS

Jeudi 16 juin 2016

SCIENCE

DK NEWS 17

SCIENCE

Détection d'une molécule organique complexe dans l'espace interstellaire

Des scientifiques ont détecté, dans l'espace interstellaire, une molécule organique clé pour la vie qui est la plus complexe jamais trouvée en dehors de notre système solaire, ont-ils annoncé mardi. Un peu comme le gant de la main droite et celui de la main gauche, elle a une caractéristique essentielle dans les processus biologiques.

caractéristique essentielle dans les processus biologiques. Elle a été trouvée dans un vaste nuage de poussière

Elle a été trouvée dans un vaste nuage de poussière et de gaz près du centre de la Voie Lactée, notre galaxie, où la plupart des plus de 180 molécules ont été décou- vertes à ce jour. "C'est l'une des molécules les plus complexes détectées à ce jour dans l'es- pace interstellaire", a précisé Brandon Carroll, un chercheur au California Ins- titute of Technology (Caltec) à Pasadena en Caliornie, un des principaux auteurs. Des molécules chirales ont déjà été observées dans des météorites et des co- mètes dans notre système solaire, préci- sent les chercheurs. Ils ont présenté leur découverte, faite avec un radiotélescope extrêmement sensible pour détecter les vibrations des molécules, à la conférence de l'American Astronomical Society qui se tient cette semaine à San Diego en Californie. Leurs travaux sont également publiés dans la dernière livraison de la revue américaine Science. Le vivant sur la Terre est constitué de groupes de ces molécules qui sont répar- ties entre la forme dite "droitière" et la forme "gauchère" comme les mains. Les molécules chirales ont presque toutes les mêmes propriétés physiques, qu'elles soient gauchères ou droitières,

FELICITATIONS

La famille Abdelkrim Tiouri (Sétif ), son épouse, née Bensalloua, et leurs enfants, félicitent Bensalloua Cheniti, dit Djamel, de Bordj Bou-Arréridj, pour l’obtention avec mention très bien et félicitations du jury, d’un doctorat en sciences théorie spectrale, thème ‘’ Correction compacte d’opérateurs de Fredholm’’ soutenu à l’université Ferhat-Abbas Sétif 1, tout en lui souhaitant d’autres succès à l’avenir.

mais les organismes vivants utilisent une seule version dans leurs différents pro- cessus biologiques. Ainsi certaines biomolécules comme les acides aminés, n'existent que sous la configuration gauchère tandis que les su- cres de l'ADN sont tous droitiers. Jusqu'à présent l'origine de cette ca- ractéristique ou chiralité dans la struc- ture de la vie reste un mystère. Les scientifiques espèrent que cette découverte apportera un éclairage car les nuages interstellaires contiennent les in- grédients de base de la formation de notre système solaire. "Il s'agit de la première molécule dé- tectée dans l'espace dotée de la propriété de chiralité, ce qui pourrait faire avancer la compréhension de la formation de ces molécules prébiotiques dans l'univers et le rôle qu'elles pourraient jouer dans les origines de la vie", estime Brett McGuire, un chimiste du National Radio Astro- nomy Observatory (NRAO) à Charlottes- ville en Virginie, un des co-auteurs de l'étude. La molécule chirale détectée est de l'oxyde de propylène. Les chercheurs vont tenter de déterminer si elle tend à être de nature plus gauchère ou droi- tière.

elle tend à être de nature plus gauchère ou droi- tière. Publicité RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE DK NEWS Anep : 420 241 du 16/06/2016
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DK NEWS
Anep : 420 241 du 16/06/2016

Horizontalement:

18 DK NEWS

DÉTENTE

Jeudi 16 juin 2016

Programme de la soirée

19:55DK NEWS DÉTENTE Jeudi 16 juin 2016 Programme de la soirée Alice Nevers, le juge est

Alice Nevers, le juge est une femme

Créée par : Julien Zidi Avec : Marine Delterme, Jean- Michel Tinivelli

Zidi Avec : M arine Delterme, Jean- M ichel Tinivelli Une femme d'une trentaine d'années est

Une femme d'une trentaine d'années est retrouvée morte dans une valise, au milieu d'une décharge. D'après les pre- mières observations du méde- cin légiste, la victime avait ac- couché récemment et allaitait. Grâce à l'étiquette du bagage, Victor parvient à identifier le corps. Il s'agit de Lola Monnet, 34 ans. Marquand se rend im- médiatement à son domicile. Son compagnon fait office de principal suspect.

19:55domicile. Son compagnon fait office de principal suspect. Envoyé spécial M AGAZINE D'INFOR M ATION -

Son compagnon fait office de principal suspect. 19:55 Envoyé spécial M AGAZINE D'INFOR M ATION -

Envoyé spécial

MAGAZINE D'INFORMATION - 1 saison / 23 épisodes

M AGAZINE D'INFOR M ATION - 1 saison / 23 épisodes A travers des reportages, l'émission

A travers des reportages,

l'émission aborde un large éventail de sujets (poli- tique intérieure ou étran-

gère, faits de société, santé publique…). En prise avec l'actualité, elle permet de mieux comprendre les en- jeux auxquels est confron- tée la société. Les deux présentatrices Guilaine Chenu et Françoise Joly accueillent sur le plateau

le ou les journalistes

ayant réalisé les repor-

tages. le plateau le ou les journalistes ayant réalisé les repor- 19:55 Pour une femme Réalisateur :

19:55le ou les journalistes ayant réalisé les repor- tages. Pour une femme Réalisateur : Diane K

ou les journalistes ayant réalisé les repor- tages. 19:55 Pour une femme Réalisateur : Diane K

Pour une

femme

Réalisateur : Diane Kurys Avec : Benoît Magimel, Sylvie Testud

Date de sortie : Mer. 03 juillet

2013

Sylvie Testud Date de sortie : M er. 03 juillet 2013 A la mort de leur

A la mort de leur mère dans les

années 1980, deux soeurs, Anne

et Tania, découvrent une boîte

d'archives familiales

A Lyon,

juste après la guerre, Lena et Michel forment un couple heu-

reux. Ils ont échappé à la dépor- tation, ouvrent un magasin de confection, et sont proches du parti communiste. Arrive Jean,

le jeune frère de Michel, qui re-

vient des camps et semble me- ner des activités politiques se- crètes. Pour Anne, la découverte

de l'existence de cet oncle in- connu va changer bien des

choses. l'existence de cet oncle in- connu va changer bien des 20:00 The Catch Créée par :

20:00de cet oncle in- connu va changer bien des choses. The Catch Créée par : M

de cet oncle in- connu va changer bien des choses. 20:00 The Catch Créée par :

The Catch

Créée par : Mike Listo Avec : Mireille Enos, Peter Krause

par : M ike Listo Avec : M ireille Enos, Peter K rause Valérie découvre qu'Alice

Valérie découvre qu'Alice travaille secrètement avec

l'agent Dao pour tenter de retrouver la trace de Ben- jamin. Troublée, elle a ac- cepté un rendez-vous avec son ex-fiancé pour enten- dre ses explications. Pen- dant ce temps, le bienfai- teur de Magot et Benjamin

se montre impatient de ré- cupérer son argent. Il leur demande de voler un bra- celet d'une valeur de 12 millions de dollars appar- tenant à une femme poli-

tique en vue. de 12 millions de dollars appar- tenant à une femme poli- 19:55 Football / Euro ALLE

19:55de dollars appar- tenant à une femme poli- tique en vue. Football / Euro ALLE M

appar- tenant à une femme poli- tique en vue. 19:55 Football / Euro ALLE M AGNE

Football / Euro

ALLEMAGNE / POLOGNE

tique en vue. 19:55 Football / Euro ALLE M AGNE / POLOGNE La Mannschaft de Mario

La Mannschaft de Mario Götze, auteur du but victorieux en fi- nale du Mondial 2014, connaît l’importance et le poids de ce choc face aux partenaires de Ro- bert Lewandowski, le prolifique attaquant du Bayern Munich. Les deux rivaux se livreront donc une bataille acharnée pour sortir vainqueur de ce duel de haut niveau. Les champions du monde en titre, adversaires des Ukrainiens lors de la première journée de la phase de groupes, espèrent surtout frapper un grand coup et s’ouvrir, en cas de succès, les portes des huitièmes de finale. Dans la perspective d’un quatrième sacre européen, vingt ans après sa dernière consécration, l’Allemagne se sait

tailler pour tutoyer les sommets.après sa dernière consécration, l’Allemagne se sait Jeux “La peinture n'est autre qu'une idée des

Jeux

l’Allemagne se sait tailler pour tutoyer les sommets. Jeux “La peinture n'est autre qu'une idée des

“La peinture n'est autre qu'une idée des choses incorporelles.”

*Nicolas Poussin

Citation

Samouraï-Sudoku n°1320

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. M ots croisés n°1320 1. Rebelle

Mots croisés n°1320

1.

Rebelle - Pronomindéfini

choses - Administra un stimu-

Du verbe rendre - Drame ja- ponais-Étain

2.

lant

9.

Céréale à petits grains - Pièce

3.

4.

Radon - S'exprimer oralement

centraletraverséeparl'essieu

Qui met en doute - Molybdène

10.Institutfrançaisd'opinion

Verticalement :

Manière de lancer - Vêtement usé

6. Ancien oui - Rejeté - Télévision

7. Préparer le programme d'un examen - Héros du déluge

8. Deux - Accumulation de

5.

publique - Mangée pour la pre- mièrefois

11. Tantale - Laisser s'écouler un

liquide

12. Et le reste - Sucer le lait - Du

verbevoir.

1. Caractère d'une personne

avoir

qui se met facilement en co- lère

2.

Personnage vaniteux

Étain - Canine des carni- vores

3.

Non - Du verbe avoir -

Fleuve de Pologne - Zones Branche mère de l'Ouban-

4.

5.

gui - Organisation mari- time internationale - Do

6.

7.

Mal de dents Négligences - Du verbe

8.

poste

9.

voir

10.

asphyxie dans un liquide

11.

rappelle le son produit par

l'être ou la chose qu'il dénote

Original, inattendu -

Pronompersonnel

12.

Note - Faire mourir par

Tonne (pétrole) - Pour-

Chaussure - Change de

Mot dont la prononciation

12. Note - Faire mourir par Tonne (pétrole) - Pour- Chaussure - Change de Mot dont
12. Note - Faire mourir par Tonne (pétrole) - Pour- Chaussure - Change de Mot dont

Jeudi 16 juin 2016

DÉTENTE

DK NEWS

19

Grille géante n°019

Jeudi 16 juin 2016 DÉTENTE DK NEWS 19 Grille géante n°019 Solution n°1319Sudoku Mots Croisés n°1319

Solution

n°1319Sudoku
n°1319Sudoku
Mots Croisés n°1319 GRASSOUILLET LOCATIVEnESE AGISnSUNNITE SUD nPILAnTRn nEEEnVAnAMAS EnSUEEnERODE TInBASERnTER
Mots Croisés n°1319
GRASSOUILLET
LOCATIVEnESE
AGISnSUNNITE
SUD nPILAnTRn
nEEEnVAnAMAS
EnSUEEnERODE
TInBASERnTER
ENCANnDEFInV
nDIGEREnnVII
REVES nNILnOC
AXEnnD nLIANE
TETERELLE nSS

C’est arrivé un

1941 : le destroyer de la France

de Vichy, Chevalier-Paul est

coulé près de la Syrie par les tor- pilles des avions de la RAF.

1943 : le premier convoi pour

l'invasion de la Sicile quitte les

États-Unis.

1944 : sa majesté le roi du

Royaume-Uni George VI visite les troupes alliées en Normandie.

1944 : les troupes du Xe Corps

britannique libèrent Sploelo en Italie.

1946 : deuxième discours de

Bayeux prononcé par le général

16 Juin

de Gaulle. 1953 : début des émeutes de 1953 en Allemagne de l'Est.

Célébrations :

- Journée de l’enfant africain depuis 1991.

- Afrique du Sud : Youth Day,

Journée de la jeunesse, commé-

morant les émeutes de Soweto de

1976.

- Irlande : Bloomsday fêté par les

admirateurs de James Joyce.

- Royaume-Uni : Sussex Day, Jour du Sussex.

20

DK NEWS

PUBLICITÉ

Jeudi 16 juin 2016

DK NEWS Anep : 16/06/2016 (G)
DK NEWS
Anep : 16/06/2016 (G)

Jeudi 16 juin 2016

SPORTS

DK NEWS

21

JEUX OLYMPIQUES-2016 (GYMNASTIQUE):

Bourguieg et Boufadene fourbissent leurs armes

Bourguieg et Boufadene fourbissent leurs armes Les deux gymnastes algériens, Farah Boufadene et Mohamed
Bourguieg et Boufadene fourbissent leurs armes Les deux gymnastes algériens, Farah Boufadene et Mohamed

Les deux gymnastes algériens, Farah Boufadene et Mohamed Abdeldjalil Bourguieg, qualifiés aux Jeux Olympiques de Rio (5-21 août), poursuivent leur préparation en prévision de ces joutes, de manière régulière et selon le programme initialement établi.

Sous la houlette de l'entraî- neur national Abdelmadjid Hadji, Mohamed Abdeldjalil Bourguieg s'entraîne régulièrement à la salle de Boufarik, avec ses autres équi- piers de la sélection nationale. «Bourguieg s'entraîne quotidien- nement à la salle fédérale de Bou- farik, aux côtés de ses équipiers, dans des conditions de prépara- tion adéquates. Ces séances d'entraînement sont adaptées au mois sacré du Ramadhan. Il s'agit surtout de maintenir la forme, pour ensuite enchaîner avec un programme spécifique qui s'étalera jusqu'au départ à Rio pour les JO», a dé- claré à l'APS le président de la Fé- dération algérienne de

gymnastique (FAG), Salah Bou- chiha. L'athlète devra se déplacer, avec ses coéquipiers de l'équipe nationale, en République tchèque pour un regroupement de 15 jours à Prague à partir du 12 juillet pro- chain. Sa compatriote Farah Boufa- dene a préféré continuer à travail- ler en France où elle est établie, sous la houlette de l'entraîneur Saâd Eddine Hamici, en attendant son départ aux USA pour un long stage qui se poursuivra jusqu'aux JO-2016. «Boufadene a préféré s'entraîner en France, jugeant que le centre où elle se prépare lui fournit de meilleurs moyens et conditions de préparation à des joutes aussi importantes que les

JO. On a accepté sa demande, en attendant la concrétisation du stage prévu à Orlando (USA), qui s'inscrit dans le cadre d'une convention entre le Comité olym- pique et sportif algérien (COA) et le Comité olympique américain. L'athlète se déplacera aux Etats- Unis dès la finalisation du dossier qui ne devrait pas tarder», a sou- ligné le président de la FAG. Pour rappel, l'athlète Farah Boufadene avait été mise au repos, après sa blessure au dos, contractée en touchant la table de saut, lors des derniers champion- nats d'Afrique qui se sont dérou- lés à Alger en mars dernier. Boufadene souffrait d'un lum- bago (Affection douloureuse de la

région lombaire, ndlr) qui néces- sitait du repos. «On cherche tou- jours et en premier lieu à préserver nos athlètes, maintenir leur forme et surtout leur faire éviter des blessures inutiles, très fréquentes et délicates dans notre discipline. Pour l'instant, tout se passe bien pour eux, j'espère qu'ils vont arriver à se présenter aux JO dans la meilleure forme et condition physique possible», a conclu Bouchiha. La FAG estime que Farah Boufadene et Moha- med Abdeldjalil Bourguieg sont deux des grands espoirs de la gymnastique algérienne, leur of- frant les meilleurs moyens possi- bles pour bien se préparer aux joutes olympiques.

ATHLÉTISME / MEETING STANISLAS :

aux joutes olympiques. ATHLÉTISME / MEETING STANISLAS : Makhloufi vainqueur sur le 800m pour les Championnats

Makhloufi vainqueur

sur le 800m

pour les Championnats d'Afrique d'athlétisme (22-26 juin, en Afrique du Sud) que pour les jeux Olympiques de Rio (5-21 août, au Brésil). Le champion algérien, qui alterne les courses entre ses deux spécialités préférées (800m et 1500m) reste sur une assez bonne performance au meeting d'Oslo (Norvège) comptant pour la Ligue de Diamant, où il a pris la 3e place jeudi dernier, avec un chrono de 3:52.24 sur le «Mile» derrière les deux Kényans Asbel Kiprop (3:51.48) Elijah Motonei Manangoi

L'athlète algérien Taoufik Makhloufi, champion olympique en titre du 1500m, a décroché la première place sur le 800m du mee- ting Stanislas, mardi au stade Raymond-Petit de Nancy (Est de la France). Le coureur algérien a parcouru la distance en 1:44.40 devant le Polonais Lewandowski Marcin (1:44.91) et le Kenyan Mutai Jeremiah Kipkorir (1:45.28). Le champion olympique de 2012 à Londres a déjà réalisé cette saison un chrono de 1:44.91 sur la même distance à Rabat (Maroc). L'autre Algérien engagé dans ce meeting Stanislas en l'occurrence Salim Keddar, il a terminé à la 9e place du 1500m avec un chrono de 3:40.66. Cette nouvelle épreuve entre dans le programme de préparation de Makhloufi, aussi bien

(3:52.04).

PREMIER LEAGUE - WEST HAM :

Feghouli :