Vous êtes sur la page 1sur 1

La Veille - n° 8 - mai 2008

La prise en charge des frais


de Conseil et de représentation
par l’assurance de protection juridique
son sinistre auprès de la Compagnie il pourra bénéficier d’un cumul de
d’assurances. ses garanties.
Si l’assuré fait le choix de son propre Dans ces conditions, l’assuré procé-
Avocat, il devra lui communiquer son dera à une déclaration de sinistre
contrat de protection juridique ainsi auprès de chaque Compagnie éven-
qu’un exemplaire de cette déclaration tuellement concernée.
de sinistre. Dès lors, les frais et honoraires non
A noter que le fait de consulter son pris en charge ou non couverts inté-
Avocat avant de prévenir son assu- gralement par une Compagnie pour-
reur n’entraîne pas de déchéance de ront être pris en charge par les autres.
garantie. A noter enfin que la réforme pose ici
C’est une loi du 31 décembre 1989 Il convient cependant d’observer que la règle de subsidiarité de l’aide juri-
qui a intégré dans notre droit français ces frais de représentation préalables dictionnelle qui ne peut désormais
une directive européenne du 22 juin à la déclaration de sinistre ne seront être accordée lorsque les frais cou-
1987 ayant posé et organisé le cadre pas pris en charge, sauf urgence2. verts par cette aide sont pris en char-
législatif de l’assurance de protec- • la réforme interdit à l’assureur d’as- ge au titre d’un contrat d’assurance
tion juridique. sister seul son assuré lorsque la de protection juridique ou d’un systè-
Cette garantie permet aux assurés partie adverse est elle-même assis- me de protection4.
qui en bénéficient d’obtenir tout tée d’un Avocat3. La réforme posée par la loi du
d’abord des informations et une La réforme pose donc le principe du 19 février 2007 représente donc une
assistance dans la phase précon- droit pour l’assuré de bénéficier des avancée significative pour l’améliora-
tentieuse, en perspective d’une conseils indépendants d’un Avocat tion de l’accès au droit et la défense
éventuelle résolution amiable du litige. dès la phase précontentieuse. des justiciables.
Elle permet par ailleurs d’assurer la La prise en charge des frais de Qu'en est-il des avocats?
prise en charge financière de la Conseil et de représentation : Cette loi permet le choix -officiellement-
phase contentieuse et judiciaire. C’est le Décret d’application du de l'avocat ; mais mis à part les parti-
Ce dispositif a fait l’objet d’une 15 mai 2007 qui prévoit la nécessité culiers qui vont pleinement pouvoir
récente réforme aux termes de la loi d’établir une convention d’honoraires utiliser leurs critères personnels, l’on
n° 2007-210 du 19 février 2007, préalable entre l’assureur et l’Avocat, peut craindre que cette loi ne consti-
d’application immédiate pour toute sauf si ce dernier doit intervenir en tue pas une avancée pour les litiges
déclaration de sinistre postérieure urgence devant une Juridiction. concernant par exemple les syndics
au 19 février 2007. A cette fin, la convention indiquera le de copropriétés et les assurances.
Les principaux apports de cette montant prévisible des frais et hono- Dans ces cas l'avocat choisi risque
réforme sont les suivants : raires, fixé de manière forfaitaire, ou de se voir imposer un barème sévère
par voie de tarification horaire en plus qu'il ne proposera une conven-
• renforcement du principe du libre fonction des diligences à accomplir. tion d'honoraires : c'est le grand
choix de l’Avocat par l’assuré. débat sur la tarification nationale qui
Il s’agira en quelque sorte d’un devis
Il est courant que la Compagnie d’as- sur lequel l’Avocat devra recueillir se pose alors - de même que celui de
surances oriente son assuré vers un l’accord de son client, par hypothèse la paupérisation de la profession…
Avocat membre d’un réseau pré- bénéficiaire de l’assurance de protec-
constitué par l’assureur. Désormais, il tion juridique. 1 - Cf. article L.127-2-1 du Code des Assurances
est nécessaire que l’assuré confirme 2 - Ex. : interruption d’une prescription ou constat urgent de faits litigieux (cf.
Cette convention pourra également article L. 127-2-2 du Code des Assurances)
par écrit sa volonté de choisir 3 - Article L. 127-2-3 du Code des Assurances : «L’assuré doit être assisté
prévoir l’allocation d’un honoraire de
l’Avocat correspondant habituel de ou représenté par un Avocat lorsque son assureur ou lui-même est
résultat au bénéfice de l’Avocat, en informé de ce que la partie adverse est défendue dans les mêmes
son assureur.
complément des sommes initiale- conditions»
• Le «sinistre» est dorénavant claire- 4 - Article 2 alinéa 2 de la loi n° 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l’Aide
ment prévues, prises en charge en Juridique, ajouté par la loi du 19 février 2007 portant réforme de l’assu-
ment défini comme étant «le refus tout ou partie par la protection juri- rance de protection juridique.
qui est opposé à une réclamation dique.
dont l’assuré est l’auteur ou le des-
A cet égard, si le justiciable a sous- Elisabeth GRANIER-ZARRABI
tinataire»1. crit plusieurs protections juridiques Agnès PROTON
Il appartient à l’assuré de procéder incluses dans différents contrats
immédiatement à la déclaration de Avocats au Barreau de Grasse
d’assurances dont il est titulaire,