Vous êtes sur la page 1sur 5

Mao Tse-toung

Ce cahier a été dirigé


par François Joyaux
Sommaire

9 François Joyaux Avant-propos.

11 CHRONOLOGIE

25 La Chine e t Mao Tse-touny.

27 Jacques Guillermaz Mao Tse-toung devant l’histoire.


36 Roger Pélissier Les constantes de la pensée chinoise dans la Chine
contemporaine.
44 Claude Larre Mao Tse-toung héritier de la vieille Chine.

57 LA PENSEE DE MAO TSE-TOUNG

59 John E. Rue Les origines du maoïsme.


79 Vsevolod Holiibnychy La dialectique matérialiste de Mao Tse-toung.
109 Christian Cochini La pensée de Mao Tse-toung.

6
13 1 TEXTE

133 Mao Tse-toung a De la contradiction 2 (août 1937).

163 MAOISME ET ACTION POLITIQUE

165 Robert North Théorie et pratique de l’organisation maoïste.


183 Akira Doi Le politicisme et l’économisme.

195 TEXTE

197 Mao ï s e - t o u n g << De la pratique w (juillet 1937).

209 L’ART MAOiSTE DE LA GUERRE

211 Ralph L. Powell L e s doctrines militaires maoïstes.


233 Sébastien Haffner L a guerre nouvelle.
252 Claude Larre L’art militaire de Mao Tse-toung.

27 1 TEXTE

273 Mao “se-toung << Comment Ijtudier la guerre >> (décembre 1936).

285 MAOISME ET POLITIQUE CULTURELLE

287 Howard L. Boorman Mao Tse-toung et la littérature.


3 02 A.C. Scott L a victoire de la pensée de Mao Tse-toung dans le
domaine d u théâtre.
311 M.T. Bobot L’esthétique maoïste face a u x réalisations artis-
tiques actuelles.

327 TEXTE

329 Mao Tse-toung << Interventions a u x causeries sur la littérature et


l’art U Yenan 2 ( m a i 1942).

351 MAO TSE-TOUNG, LETTRE TRADITIONNEL ?

353 Michèle Loi Le poète Mao Tse-toung.


367 Guy Brossollet Fidélité et révolte dans la poésie de Mao Tse-toung :
la Terre, l’Eau e t le V e n t .
385 Hu Chi-hsi Mao Tse-toung calligraphe.
405 Howard L. Boorman Mao Tse-toung historien.
7
425 QUATRE POEMES DE MAO TSE-TOUNG

427 Changsha (1925).


429 Kun-Zun (1936).
43 1 La Nage (1958).
433 Pèlerinage (au mont Chingkang (1965).

435 BIBLIOGRAPHIE

Le choix d’un système de transcription des mots chinois est toujours très
difficile. Le systiSme chinois U pinyin zimu B, arfois utilisé dans les ouvrages
récents, n’est destiné qu’à l’usage interne de Chine populaire. Les éditions
en langues étrangères de Pékin ne l’utilisent d’ailleurs jamais dans leurs
publications en français. En outre, il est d’une compréhension malaisée pour
le public (Pékin devient Beijing, Mao Tse-toung devient Mao Zedong, etc.).
Aussi nous avons choisi le système anglais Wade qui se rapproche plus des
transcriptions journalistiques auxquelles les lecteurs sont habitués. Mais nous
avons maintenu certains noms dans la forme la plus connue du public fran-
çais (Pékin et nion Peiching, Mao Tse-toiing et non Mao Tsê-tung, etc.).
8