Vous êtes sur la page 1sur 1

saveurs

à cette coupe d’Europe qui a été c’est-à-dire de le mettre de côté, et


initiée, en 1995, par son président hop, je la vois le jeter dans l’évier !»
Jean-Pierre Raffarin. Celui-ci avait Cet incident fera perdre à Richard
PRODUITS DE LA VIGNE placé la coupe sous le patronage une demi-heure et vraisemblable-
LE NÉGOCE EN LIGNE prestigieux de Joël Robuchon, l’un ment la médaille d’or. Mais le jury,
Pro-wine est une place de
marché consacrée aux vins et Un des princes mondiaux de la gastro-
nomie, qui n’oublie jamais qu’il
qui lui accordera vingt minutes sup-
plémentaires pour refaire son fu-
spiritueux et destinée aux
professionnels européens. dessert est né à Poitiers et qu’il a fait son
apprentissage dans la région.
met, sera tellement séduit par son
plat qu’il lui décernera une men-
Imaginé par trois jeunes
Charentais, cet espace virtuel en or Pour faire saliver le lecteur, les tion spéciale, alors que tout retard
vise à dynamiser les échanges recettes de nos trois mousquetaires dans la présentation du plat était
eux chefs poitevins ont été de la cuisine picto-charentaise éliminatoire. Pour mémoire, ce
dans le secteur vitivinicole. C’est
aussi le moyen de s’imposer D distingués lors de la IIIe coupe étaient les suivantes. fumet, qui servait à assouplir la
dans le «e-commerce». d’Europe des saveurs régionales L’entrée de Frédéric Massiot pro- sauce principale au pinot noir, con-
«Notre atout est de connaître les qui s’est déroulée du 25 au 29 sep- posait des huîtres de Marennes- sistait en une réduction d’arêtes
besoins de la profession, de tembre dans le Limbourg, en Bel- Oléron pochées au pineau blanc, d’anguilles, de persil, de pied de
vivre dans un département qui gique, près de Maastricht. Fabien avec une émulsion de jus d’huître veau et de pinot. Dans son restau-
balaie tous les produits issus de Dupont, 28 ans, le chef du Château au beurre de Surgères ; le poisson rant, Richard Toix l’aurait préparé
la vigne.» Xavier Bonnarme,
de Périgny, à Vouillé, dans la de Richard Toix consistait en des à l’avance. Mais, pour cette coupe
distillateur dans les Borderies de
Vienne, a remporté la médaille d’or filets d’anguilles avec un fumet d’Europe des saveurs régionales,
Cognac, est l’un des artisans de
Pro-wine. Emmanuel Bouyer et
dans la catégorie «dessert» et Ri- de pinot noir du Haut-Poitou, tous les chefs doivent apporter, en
Fabrice Galteau, ses chard Toix, 37 ans, patron du res- croustillant de moelle et gre- dehors de tous leurs ustensiles de
compagnons de projet, sont taurant Le Champ de Foire à nailles de l’île de Ré, confites au cuisine, tous les ingrédients néces-
respectivement négociant et Lencloître, a obtenu une mention beurre de Pamplie ; la viande de saires à la confection de leurs plats,
producteur. spéciale dans la catégorie «pois- Marc De Passario était de sans éléments préparés à l’avance.
Sur www.pro-wine.com, son». l’agneau, une selle au lard cuite à Tout le monde avait une heure et
acheteurs (négociants, courtiers, Deux autres chefs, Frédéric l’huile de noix et chenin sec du demie, sauf pour les viandes où les
distillateurs, détaillants, Massiot, chef de l’Auberge Pon- Thouarsais accompagnée d’un cuisiniers avaient deux heures.
grossistes, cavistes...) et toise, à Pons, et Marc De Passario, farci poitevin ; le dessert de Fa- Hors délais, pas de salut !
vendeurs (producteurs,
chef du Clocher de Saint-Médard, bien Dupont était un moelleux Cette semaine gastronomique a
négociants, courtiers) se
à Thouars, avaient été sélectionnés tiède à l’angélique de Niort, ga- laissé aux jeunes chefs picto-cha-
donnent rendez-vous pour
pour représenter la région Poitou- nache au vieux cognac, crous- rentais un souvenir qu’ils quali-
échanger tous les produits de la
vigne, à toutes les étapes de Charentes à ce concours biennal tillant amandes et coulis de cara- fient d’«inoubliable». Au point
fabrication. L’accès et l’usage qui rassemblait, cette année, des mel fleur de sel de l’île de Ré. qu’ils n’ont qu’une idée : celle de
leur sont gratuits. cuisiniers venant de 320 régions «Je n’ai pas eu de chance, s’ex- concourir de nouveau dans deux
A l’inverse, les fournisseurs ou d’Europe, concourant dans quatre clame Richard Toix. Nos commis ans, en échangeant les catégories
prestataires (pépiniéristes, catégories : entrée, poisson, viande de cuisine, qui venaient de quatre de cette année, Fabien Dupont s’at-
fabricants de bouchons, et dessert. écoles hôtelières belges et hollan- taquant au poisson et Richard Toix
transporteurs...), qui trouvent là La sélection avait été sévère en daises, nous étaient affectés par au dessert...
une nouvelle source de clientèle, Poitou-Charentes, puisque, sur une tirage au sort. Je suis tombé sur une
acquittent un droit d’entrée.
cinquantaine de candidatures, le jeune hollandaise qui ne parlait ni Claude Fouchier
«Notre originalité par rapport à la
jury régional, composé d’éminents français ni anglais. Comme je ne
dizaine de places concurrentes
professionnels, avait sélectionné 14 parle pas hollandais, la communi-
(qui pour la plupart se
rémunèrent au pourcentage sur chefs pour n’en retenir finalement cation n’était pas facile... Jusqu’à
les affaires traitées) est de que 4. Il faut dire que les restaura- la catastrophe : à un moment, je lui Richard Toix, à gauche,
proposer un usage gratuit et de teurs de la région sont très attachés demande de réserver mon fumet, et Fabien Dupont, à droite.
garantir la confidentialité des
échanges, précise Xavier
Bonnarme. Nous avons un devoir
d’accompagnement. Ensuite
nous vendons des prestations en
communication, en informatique.»
La place est européenne depuis
le 1er octobre, disponible en
versions anglaise, espagnole et
italienne. Les échanges
intéressent les pays producteurs
(France, Espagne et Italie) et les
consommateurs (Anglo-Saxons).
Pro-wine totalise déjà plus de
700 membres, enregistre environ
200 visiteurs par jour et avait, en
Alain Rezzoug

Alain Rezzoug

quatre mois, atteint le seuil vital


de 400 offres.
Astrid Deroost

10 L’Actualité Poitou-Charentes – N° 50