Vous êtes sur la page 1sur 4

L'IMPORTANCE DU PAYSAGE

DANS L'ANTIQUITE

Le paysage est fondamental, pour construire des


routes et des pistes.
Depuis le nolithique et mme avant, on mesurait,
d'aprs les rayons du soleil, les saisons, et mme ds
vfois, les heures.
Alors faut-il absolument ne plus en tenir compte ?

I. Prhistoire

Ce sont des marqueurs, des points de repres et


territorial.

1. Marqueurs

Pour se reprer pour la chasse et le commerce, l'tre


humain a besoin de rfrents physiques.

2. Points de repres

Puis viennent les constructions, qui permettent de


concrtiser les marqueurs spatio-temporels.

3. Territorial

Pour matrialiser son espace de vie et de


dveloppement, bref son terrain de chasse, l'tre
humain difie des constructions gigantesques.

II. Jusqu' la conqute

Il y a une amlioration, des lieux de mesure et des


lieux sacrs.

1. Amlioration

La science de l'orientation, d'aprs les astres et la


course du soleil, ont permis aux constructions

humaines de se dvelopper.

2. Lieux de mesure

Les repres naturels, tels que les fleuves, les cols et


les montagnes, ont permis de se reprer et aussi de
surveilles les voies.

3. Lieux sacrs

Des lieux neutres et sacrs se sont construits,


partir de repres physiques du paysage.

III. Depuis 1950, qu'en est-il ?

Nous allons voir les rfrences, les consignations et


l'utilisation.

1. Rfrences

Les chemins se sont transforms en routes et


autoroutes, la perce des montagnes par des
tunnels, ont facilit l'accs d'un territoire un autre.

2. Consignation

Il y a un retour aux anciens repres, mais avec


difficult, car beaucoup sont dtruits ou trs pezu
connus.

3. Utilisation

Notre esprit est un peu trop "scientifique", pour ce


que l'on considre comme superstitions.

Nous trouvons un juste quilibre entre superstitions


et repres fondamentaux, permettant l'tre
humain, d'ouvrir ses voies pour l'change et le
partage.
donc, sommes-nous conscient de cela ?