Vous êtes sur la page 1sur 466
- - . , • f • • , • • • • • •

-

-

- - . , • f • • , • • • • • • •
. , • f • • , • • • • • • • •
.
,
f
,
• •
plans de port
mouillages
photographies détaillé«es
Cahier photos couleur complet
EDITIO
S lOISI
S
AU
IQUE
de port mouillages • photographies détaillé«es • Cahier photos couleur complet EDITIO S lOISI S AU
Adriatique Albanie, Monténégro, Croatie, Slovénie et côte adriatique italienne • • • •
Adriatique Albanie, Monténégro, Croatie, Slovénie et côte adriatique italienne • • • •

Adriatique

Albanie, Monténégro, Croatie, Slovénie et côte adriatique italienne

r r

1

SLOVENIE

r r • 1 SLOVENIE f 1 CROATIE Istrie ENIIl • BOSNIE· HERZEGOVINE Raven ne 2.4
r r • 1 SLOVENIE f 1 CROATIE Istrie ENIIl • BOSNIE· HERZEGOVINE Raven ne 2.4

f

1

CROATIE

Istrie
Istrie

ENIIl

r r • 1 SLOVENIE f 1 CROATIE Istrie ENIIl • BOSNIE· HERZEGOVINE Raven ne 2.4

BOSNIE·

HERZEGOVINE

Raven ne

2.4 Split 3 Pescara • . Palagruza Pianoza 2.1 1. Tremiti
2.4
Split
3
Pescara
• . Palagruza
Pianoza
2.1
1. Tremiti

- --- -)

ITALIE

. Palagruza Pianoza 2.1 1. Tremiti - --- -) ITALIE • Ponza ~ ~ _SARAJEVO •

Ponza

Pianoza 2.1 1. Tremiti - --- -) ITALIE • Ponza ~ ~ _SARAJEVO • Mostar 43

~

~

_SARAJEVO

• Mostar

43 "

MONTENEGRO

- PODGORICA

~ Ba r

t::i· •.~ Ubrovnik

~,~

'~ • Shengjin D""ë? . TIRANA B ;",,-. f!I 1 ALBANIE 7 Brindisi C" TARENTE
'~
• Shengjin
D""ë?
. TIRANA
B
;",,-.
f!I
1
ALBANIE
7
Brindisi
C" TARENTE
Vlorë
Canal
d'Otrante
Golfe de
Tarente
.
.
.,'r-
-",
C. Sta Ma ria
di Leu ca

Crotone

Mer

Ionienne

-", C. Sta Ma ria di Leu ca • Crotone Mer Ionienne Manfredo nia i )

Manfredo nia

Sta Ma ria di Leu ca • Crotone Mer Ionienne Manfredo nia i ) Calabria! ,----",

i

) Calabria!

,----", cl

Mer Ionienne Manfredo nia i ) Calabria! ,----", cl Messine ~ ' ~ ~50 " ~44°

Messine

~

'

~

Manfredo nia i ) Calabria! ,----", cl Messine ~ ' ~ ~50 " ~44° ~ 38

~50 "

~44°

Calabria! ,----", cl Messine ~ ' ~ ~50 " ~44° ~ 38 Ventonene '•• Ischia D
~
~

38

,----", cl Messine ~ ' ~ ~50 " ~44° ~ 38 Ventonene '•• Ischia D Q
,----", cl Messine ~ ' ~ ~50 " ~44° ~ 38 Ventonene '•• Ischia D Q

Ventonene,----", cl Messine ~ ' ~ ~50 " ~44° ~ 38 '•• Ischia D Q "'~~e"

'•• Ischia D Q "'~~e" ~~ 'C;sa lerno

'Paie

de

l"

u.

c

.

apn

~ 40'

39 0

<l Ust ica

~ .~. P~LERME

-

"

Cl

Lip ari \!

/' ~

-/':··./Reggi~

,

A

,-== === =':::3'= == '==- ' ='E:4C;---=='S::ICILE '5 "

Publié par Imray Laurie Norie & Wilson ltd Wych House St Ives Huntingd on Cambridgeshire
Publié par Imray Laurie Norie & Wilson ltd Wych House St Ives Huntingd on Cambridgeshire
Publié par Imray Laurie Norie & Wilson ltd Wych House St Ives Huntingd on Cambridgeshire
Publié par Imray Laurie Norie & Wilson ltd Wych House St Ives Huntingd on Cambridgeshire

Publié par Imray Laurie Norie & Wilson ltd Wych House St Ives Huntingd on Cambridgeshire PE17 48T Angleterre "3" 144 (01 1480462114 Fax: +44 (0) 1480496109 E-mail: ilnw@im ray.com Site Internet: httpJJwww.imray.com

Tous droits réservés. Aucune part ie de cette publi- cation ne peut être reproduite, transmise ou utilisée sous quelle que forme ou que lque moye n que ce soit - graphique, électronique ou mécanique, y compris photocopie, enregistrement, ou tout autre syst eme de stockage d'informations - sans autori- sation p réalable des éd iteu rs.

Première édition 1986 Seconde édition 1990 Trois ième éd ition 2000 Edi ti on fran ça ise 2002

Br iti sh Lib rary Cata loguing in Publ icati on Data. La référence bi b liographique de ce livre est déposée â la British Library.

ISBN 0 85288 403 6

Cet ouvrage, basé sur des données collectées depuis de nombreuses années, est à j ou r en date de mars 2000.

Avertissement

l e plu s grand so in a ét é apporté à l'élaborati on de

cet ouvrage pour garantir l'exactitude des informa- t ions données . Il contient une somme de renseigne - ments sélectionnés, ma is ne se ve ut pas exhaustif. Ainsi, il ne comporte pas toutes les informations existantes sur le sujet, particulièrement en ce qui concerne les plans qui ne doivent pas être utilisés pour la navigation. La sécuri té d ' un nav ire dépend en dernier ressort de l 'a pp réciation du skipper qu i doit tenir compte de toutes les informations dispo- nibles, publiées ou non.

Mises à jour Elles sont disponibles en anglais pour l'édition en cours sur le site Internet de l'éditeur anglais www. imray.com.ouenfrançaissurlesite de Loisirs Nautiques : www.LoisirsNautiques.com.

Plans Les plans de cet ouvrage ne doivent pas selVir â la navigation. Ils sont destinés à illustrer le t exte et do i- vent tou jours êt re utilisés en appo int des cartes marines. Tous les efforts ont été fa its pour placer les plans des ports et des mouillages sur la même page que le texte les concern ant. Ils ne sont pas conçus pour reporter dessus des positions obtenues par un systeme électronique, tel que le GPS. Il doit être gardé présent à l'espri t que les caract é- ristiques des feux peuvent être modifiées postérieu- rement â l'édition de cet ouvrage et que de terres modificatio ns ne sont pas toujours noti f iées immé- d iat ement. Il est bon de consulter [a derniè re éditio n du livre des Feux publié par le SHOM.

Les symbol es sont basés sur les symboles interna- tionaux - les lecteurs peuvent se référer à l 'o uvra - ge Symboles et Abrév iations publié par le SHOM (ouvrage 1 D INT 1 1.

Note de l'éditeur Si lors de vos navigations, vous trouvez des inexac- titudes dans cet ouvrage ou si vous souhait ez y apporter des informa ti ons co mplémentaires, n 'h és i- tez pas à les envoyer à :

Editions Loisirs Nautiques 1, Avenue Georges Clémence au, BP 140, 3315 1 Cenon CEDEX, France Fax: 00 33 (0)5 57 80 91 90 e-mail : editions@LoisirsNautiques.com

E

dition française © Editions Loisi rs Nautiq ues 2002

Le cod e de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. -:--oute représenta tion ou reproduction intégrale ou partielle de cet ouvrage, faite par quelque procédé que ce 50:. sa ns le conse nt ement de l' auteu r ou de ses ayants droit ou ayants cause , est illicite et constit ue une ::~:-::açon sa nctionnée pa r les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle .

 

"

-- . ~o···23357

--'-" """

_

_

-

J _

-.:::_:~:-- . ,, :lo S la directi on de Marc Labaume

 

·-

'" G"rard

_

 

;-

,:-,:

 
 

:

- :.:::

:

:

::

:-: _-:

 

Dam ien Bab inet - La ville médiévale fortifiée de Dubrovnik en Croatie.

- :.::: : : :: :-: _-:   Dam ien Bab inet - La ville médiévale
Préface   • 137 V' De Tucepi à Tribunj Navigation, 139   Remerciements vii Le

Préface

 

137

V'

De Tucepi à Tribunj Navigation, 139

 

Remerciements

vii

Le s ports, îles et mouillages, 148 De Tucepi à Split, 148

 

Introduction Comment utiliser ce livre, 1 Les plans des ports, 1

Navires de commerce et bateau x de pêche, 8

1

Split et son golfe, 154 Trogir et son golfe, 161 De U. ViniSte à Primosten, -163

Caps et abréviations, 1

Primosten,168

 

Tableaux descr i ptifs des POIlS, 1 Zone couvelle par ce guide, 2

Sibenik et la rivière Krka, 169 De Vodice à Sovlje, 173

 

Approches de l'Adriatique, 2

Otok Bra c et

O. Salta, 175

 

Zones interd ites, 2

Iles Drvenik, 188

Yachts transportables, 3

Il es

au large

de Siben ik, 189

 

Climat, saisons et météo, 3 Visibilité, 5 Températures, 5 Précipitations, 5 Orages, 5 Bulletins météorologiques, 5 Heu re locale, 6 La me r, 6 Etat de la mer, 6

De Murter à Rab Navig ation, 199 Les ports , îl es et mouillages, 207 De Otok Murter à Zadar, 207 Zada r, 218 De Otok Vi r à J urjevo, 220 Ot ok Pa sma n, 230 Otok Ugljan, 233

195

Marées et courants, 6

Otok Ri vanj, Sestrunj et

Iï:, 239

Bal isage et aides à la navigation, 7 Stat ions de rad io côtières, 7

Otok Zut et Îles Komati, 242 Dugi Otok, 250 Otok Rava, Zverinac, Molat, Ist, Skarda

De Senj à la frontière italienne

 

Naviguer à

la voile en Adriatiqu e, 9

et Premud a, 258

Animaux à bord, 9 Eq ui pements uti les, 10 Amarrage et mouillage, 11

12

 

Otok Si l ba, Olib, Pag et Rab, 265

 

278

Animaux mar ins dangereux,

Naviga ti on, 281 l es ports, îles et mouillages, 288

 

Albanie

13

De Senj à Rijeka, 288

Général ités, 13

Côte

Est de l' Istrie, 295

Navigation, 16

Côte

Ouest de l' Istrie, 310

Les ports, 16

Otok Krk, 322 Dtok Cres, 331

La côte dalmate Généralités, 20

20

Otok Losinj, 336 Otok lIovik, Sv. Petar et Susak, 341

De Ulcinj à Stan

31

Italie

344

Navigation, 33 Les ports, îles et moui ll ages, 37 De l'A lbanie aux Bouches de Koto r, 37 Les Bouches de Kotor, 44

Géné ralités, 344 De San Bartolomeo à Santa Maria di Leuca , 352 Navigation, 356 Les ports, îles et mouillages, 362

De Molunat à Dubrov n ik, 53

De

San Bartolomeo à Mugg ia , 362

Dubrovnik, 56

De

Tri est re à Venise, 364

De Zaton à Stan, 60 Les îles Elaphite, 66

Venise et sa lagun e, 380 Du De lta du à An cô ne , 388 D'Ancône à Brindisi, 397

 

De Peljesac à Podgora Navigatio n, 75

72

De Brindisi à Santa M aria d i Leuca, 422

Les ports, îles et mou illages, 80 La p énin sule de Pelje sac, 80 De Duboka à Podgora, 88 Otok Mljet, 93

Appendices I.Cartes et aut res publ ications nautiques pour l'Adriatique, 428 II. Glossaire, 431

428

Otok La stovo, 98 Otok Korcula, 101

III.

Ad resses utiles, 434

Otok Vis, 116 Otok Hva r et Îles adj acen tes, 119

Index

436

--

v

Préface

Dédicace

A Derek et Susan Prescott Ce livre est dédié à Derek et Susan Prescott, le s parents de Dinah, do nt la patience à toute épreuve, l'aide e:

les encou ragements (bien qu'ils n'aient pas été d'accord lorsque nous sommes partis naviguer) ont été, ei continuent d'être, précieux.

Notre imagination a long t emps été enflammée par les récits des ave ntures de De rek en Yougos lavie duran t la

Deux ième Guerre m o nd ia le. lo rsqu'il aida it les résistants e n

trava il lant derrière les lignes ennemies.

Ce guide nautique est le résultat de recherches

hameaux s'étendent avec la construction de centres

menées en 1984 alors que nous croisions dans

de vacances et d'hôte ls,

et deviennent méconn ais-

l'Adriatique à bord de notre voi li er de 8 m gréé en

sab les

d'une décenni e à

l'autre. Des ports de ca m·

jonque, Joleta ofPettycur. Nous avons parcouru à la

merce

se développ ent et sont périod iq uement dr a-

voile ou au moteur près de 4000 milles, visitant tous

gués, ou tombent dans l'abandon. Certaines rég ions

les ports et mouillage s mentionnés dans ce guide, â

de l'Adriatique sont sujettes aux tremblements de

l'exception de ceux des zones interdites et de quatre

terre qu i peuvent ca u ser

des dégâts considéra bles

marinas oû nous n 'avo ns pas pu entrer pour cause de conditions adverses. Nous sommes en effet per- sua d és que la seule faço n de fournir une in forma - tion exacte est de visiter les ports en personne. l orsque nous n'avons pas pu vérifier une informa- tion par nous m êmes, nous l'avo ns précisé dans le

aux ports. l e plaisancier prudent utilisera donc les in formati o ns cont enues dans ce livre, comme celles de tout autre guide ou carte , avec précaution. Il va de soi que ce livre ne remplace pas des cartes corri- gées à jour. Nous serions reconnaissants aux utili- sateurs de ce guide, s' il s notaient des changem ents

texte. l es renseignements que nous donnons sur les zo nes interdites d'Albani e et de Yougoslav ie ont été, par nécessité, obtenus d'autres sources. Nous

depuis notre visite, de nous en informer via les édi - teurs, afin que d'autres lecteurs puissent en profi ter. Ce guide est illustré de schémas et de photogra - phies. Beauco up de photos ont été prises dans d es

avons cherché les informations les plus fiables et

conditions difficiles,

ou avec un grand-angle, ce q ui

précises disponibles, mais bien sûr, nous ne pou- vons pas être certains qu'elles soient exactes. Normalement vous ne devriez pas avoir besoin de ces renseignements, mais si vous deviez les utiliser en cas d'urgence ou de mauvais temps, prenez le s avec prudence. Si poss ib le, avant d'entrer dans un e zo n e i nte rd ite , nou s vous conseiJio ns de prévenir

cr ée quelq u es distorsi o n s. Par la force des chos es , no us avons dû développer et im prime r nos propres phot os noir et blanc , dans l' espace lim ité du ba teau. Pariais, nous avons même été forcé de développer nos propres diapositives couleurs - ce qui n'est pas facile même dans les meilleures cond itions! Bien que fa ire des recherches pour ce guide ait

par radio les autorités concernées. Pour notre travail de relevé, nous avons fait un usage intensif des cartes de l'Amirauté britannique et du Admiralty Pilot for the Adriatique (NP47), qui ont été t rès p récieux et le p lu s souve nt exacts. A l'occasion, nous avons aussi consulté des cartes ita-

dema ndé un travail soutenu, ce fût agréable. Nous espérons que ces informations seront utiles à d'autres plaisanciers croisant dans cette région, que ce soit sur leu r voi lier ou un bateau de loca ti on . L'Adriatique est une m erveilleuse zone de croisière qui va ut la peine d'être exp lo rée en vo i lier.

liennes et yougoslaves, ainsi que d 'au tres publica - tions. Le livre du capi ta ine H. M. Denham, The Adriatique - A Sea Guide la ils Caasls and Islands, nous a fourni un fascinant aperçu de la région, d e l' histoire et des coutumes locales, ainsi que des informations sur les emba rcat ions tradition nelles de l'Adriatique. Nous avons eu pour but de donner des renseig ne- ments précis et à jou r, mais n'oubliez pas qu'il faut du temps pour pu b lier l e frui t de ces recherches. Ce guide une fois imprimé, il y aura eu â coup sûr que lques changements. les aides à la navigati on (par exemple, les caractéristiques d'un feu ) peuvent changer. L'Adriatique est une destination de vacances populaire et donc un lieu prisé pour const rui re une nouvelle marina de plus. De petits

T & 0 Thompson Janvier 1986

Préface à la troisième édition

La dernière décennie a vu de grands bouleverse- ments parmi les états de l'ancienne République Fédérale de Yougoslavie. Le désir d'indépendance vis-à-vis du régim e de Belgrade et des guerres dévastatrices ont mis en lambeaux t'ancienne har- monie ethnique qui caractérisait la région et ruiné les économies des pays . Les images fortes de la télévision et des journaux, et les récits d'horreurs inimaginables dans l'Europe du XX, siècle ont mar- qué les observateurs bien au -delà des Ba lkans. C'était donc avec quelque inquiétude que nous sommes retournés en Adriatique en 199B. Nous avons traversé l'Europe en remorquant Ca/ista, un Fairey l1tania de 26 pieds. Nous l'avons mis à l'eau dans une marina, à San Giorgio di Nogaro, dans le nord de l'Italie, et avons embarqué pour une longue croisière en Adriatique . Nous y sommes retournés plus tard dans l'année pour continuer notre exploration et avons enfin réussi à

de mouillage perçus soient modiques, les ordures sont ramassées et des corps-morts ont été mis en place pour les visiteurs . Les aides à la navigation en Slovénie et en Croatie ont été rénovées grâce aux fonds générés par les droits des permis de nav iga - tion . D'anciennes zones i nterdites ont vu leurs res- trictions assouplies ou entièrement levées. Encore une fois, nous avons trouvé que l'Adriatique était un bassin de croisière merveilleux et avons pleinement savouré nos explorations. Nous espé- rons que d'autres aussi donneront à cette région une nouvell e chance et prendront plais ir à naviguer parmi ses Îles magiques, à visiter ses cités histo- riques et ses charmants v ill ages.

Dinah and Trevor Thompson Three Crosses, Gower, 2000

Remerciements

atteindre les îles de Vis et Lastovo . Il y a longtemps que nous voulions les visiter, et nous n'avons pas été déçus. Interdites jusqu'en 1989, elles sont intactes et relativement peu touchées par le tourisme.

Nous avons reçu l'aide genereuse et l'amitié de nombreuses personnes de diverses nationalités durant nos séjours en Adriatique. Il est impossib le de toutes les nommer, ma is cela ne diminue pas

aussi à notre banquier et ami, Colin Ritchie, pour sa

A

notre grand soulageme nt, nous avons eu le plai -

notre sentiment de gratitude.

sir de constater que les zones côtières de Croatie se sont remises des guerres. les seuls endroits où les dommages sont apparents sont da ns le sud de la Croatie . Nous avons découvert avec tristesse que la magnifique petite ville de Slano avait été rasée et pas encore reconstruite, et que Mali Stan était tou- jours gravement endommagée. Des stèles commé- moratives sur le bord des routes rappe llent de

Îles.

Nos remerciements vont au révérend Will iam Lyons et à sa femme, Mary, qui ont pris soin de notre cor- respondance et de nos affaires avec compétence lorsque nous étions loin de Grande -Bretagne . Et

patience! Toute notre gratit ude à M . Tom W il son d'Imray Laurie Norie and Wilson pour avoir eu suffisam-

jeunes vies perdues. Dubrovnik cependant a recou-

ment

fo i en nos compétences pour nous lancer sur

vré son ancienne splendeur.

notre

trava il sur l'Ad riatique.

Nous avons rencontré un accueil très chaleureux auprès des habitants, qui n'ont cessé de nous répé- ter que les guerres appartenaient maintenant au passé, et que la région éta it de nouveau sûre pour les visiteurs étrangers. Les Italiens, les Allemands et les Autrichiens sont retournés naviguer dans les Îles croates, mais il y avait moins de visiteurs d'autres pays. Etrangemen t, les Bri tann iq ues sont prêts à partir en vacances en Grèce, qui est plus proche du Kosovo, mais pas encore à se risquer en Croatie! Le passage du communisme à la démocratie est spectaculaire. Durant nos visites en 1998, nous avons trouvé les habitants chaleureux, prêts à par- Ier, même de pol itique et autres sujets sensibles, et extrêmement serviables. Ils sont fiers de ce que

Nos remerciements particuliers à Nicola, Fernando, Giovanni, Gaetano et Donato (l'équ ipage de /ta/mare) et aux pêch eurs et aux autres personnes trava illant à Porto Sa line qui o nt été si serviab les et si hospitaliers lors de notre séjou r forcé là-bas. Trevor a eu le malheur de tomber dans un trou dans le quai du port à Porto Sa li ne et de se casser la jambe. Un accident qu i aurait pu tourner au désastre, mais qui nous a au cont raire pe rm is de découvrir la généros ité de l'âme italienne. Grâce à l'assistance de Carol et Allan Buffy du yacht anglais e Pao/a, nous avons pu démâter et répa rer notre mât durant la croisière. Parce qu'il est difficile de trouver des pièces de rechanges spécia lisées en Yougoslavie, nous

leurs pays ont accompli depuis l'indépendance. Les

sommes arrivés à Trieste avec un moteur qui avait

économies croate et slovène se sont développées,

besoin de

soins. No us avons trouvé avec soulage-

l'inflation n'est plus un problème, et l 'o n trouve une

ment un représentant pour notre moteur avec

large gamme de produits, même des pièces de

toutes les

p ièces détachées en stock . le spectacle

rechange pour bateaux. Les boutiques dans les grandes villes étaient plus élégantes, et le secteur privé visible jusque dans les petits magasins des

L'Adriatique reste un bassin de croisière exception- nel. Equipements et installations ont été améliorés dans les marinas et les ports. Certaines baies ont été désignées mouillages officiels, et bien que les droits

d u boît ier de transmiss ion dans le cockpit et de Trevor avec de la graisse jusqu'aux coudes att ira l'attenti on et peu après nous reçûmes la visite du Signor Egidir Escher, inquiet de nous savoir en dan- ger si la bora se leva it. Il nous remorqua jusqu'à son club de voile, pu is à la god ille dans son din ghy, nous amena jusqu'à un emp lacement. A 79 ans, Signor Escher est encore alerte! Notre séjour à la

So cÎ et à Tri estin a d ella Vela et la gentille sse de

So cÎ et à Tri estin a d ella Vela et la gentille sse de ses membres, de Signor Escher, Signor Bonifacio et Bob Plan, restent dans nos m émoires un moment fo rt de la croisi ère . De nomb reuses autres personnes nou s o nt ai d és ou enco uragés lorsqu e no us nous sentions un peu découragés, Leo et Pa ula du vo i lier italien Serena, Sm iley et Ion de Trizonia, Grèce, Jutta et Craig d u ya cht anglais Pintai!, Niki et M ic k du voilier britan- nique Errismus, et Thompson de Co rfou. Me rci à tous nos amis. Toute la gratitude égale m ent des éditeurs et des auteurs à Mme Elizabeth Cook Qui a compilé l'index.

Rem erciements (troisi èm e édit io n) Nous vo udri ons remercier Wil lia m Wilson de Imray Laurie Nori e and Wilson, pour tout e son ai de, ses en co uragements et surtout, sa grande pati ence au

co urs d es années. D'autres co ll aborateurs d'Imray, et en pa rti cul ier Julia Knight, nous ont aussi beau - coup aidés. Au cours des a nnées, d e nombreux plaisanciers nous o nt éc rit, nous fourn issan t co mment aires et consei ls sur les changements interven us dans cette région, auxque ls va toute notre reconnaissance. Enfin, nou s v oudrion s rem erci er Josip LOI tc de ,' Office du Tourism e Croate d e Lond res pou r son aide in estimable à la vérification du glossaire de mots croates. Mettre le gl os sai re à jo ur aurai t été

extrêmement diffi ci le

sa ns so n aide.

ur aurai t été extrêmement diffi ci le sa ns so n aide. Lég ende d
ur aurai t été extrêmement diffi ci le sa ns so n aide. Lég ende d

Lég ende d es sy mboles fi g urant su r l es plans

profondeurs en METRES

~

fonds inférieurs à 1 m à 1 m

:0'11:'

.-'

'-2' •

,

.

rochers submerg és sous moins de 2 m d 'eau

rocher affleurant

haut-fond ou récif, profondeur minimum

épava partiellement découvene

tourbillonsrécif, profondeur minimum épava partiellement découvene épave épave dangereuse enrochement sur un môla ou un

épaveminimum épava partiellement découvene tourbillons épave dangereuse enrochement sur un môla ou un brise-lame

minimum épava partiellement découvene tourbillons épave épave dangereuse enrochement sur un môla ou un brise-lame
minimum épava partiellement découvene tourbillons épave épave dangereuse enrochement sur un môla ou un brise-lame

épave dangereuse

enrochement sur un môla ou un brise-lame

rochers découverts

falaise

mouillage

mouillage interdit

limite de baignade

ca ractéris tiques

mouillage interdit limite de baignade ca ractéris tiques église   '1) feu ou phare chemin ée

église

 

'1) feu ou phare

chemin ée

 

F.

fix e

château

 

H . il itclats

aéroport

FI12J à éclats groupés

~ -c _

 

.

": '

:

ru mes

 

Oc. à occultation

1

1

maisons

Q;l

capitai nerie

1

,

isophase

 

R

rouge

>Q>

ferme aquacole

e

douane

G

v ert

 

W blanc

 

travel-lift

 

"

secondes

P'sc

yacht club

 

M

mille

 

ea u

 

m

mètre

 

carburant

 

1<1.

nœuds

1:81

bureau de poste

o balise radio

posta d'amarrage

bateau x l ocaux (gé né ra lement peu profond ou réservé)

balise

bouée bâbord

bo u ée tribord

coffre d'amarrag e, co rp s-mon

tour

ca l e de ha l age

g ru e {avec sa capacité en tonnes )

camping

bo u ée tribord coffre d'amarrag e, co rp s-mon tour ca l e de ha
Comment ce livre Ce guide est divisé en différentes sections pour chaque pays bordant l'Adriatique,

Comment ce livre

Comment ce livre Ce guide est divisé en différentes sections pour chaque pays bordant l'Adriatique, en

Ce

guide est divisé en

différentes sections

pour

chaque pays bordant l'Adriatique, en commençant

par

l'Albanie,

suivie

de

l'ancienne

Yougoslavie

(Monténégro, Croatie, Slovénie) et enfin l'Italie. Ces

sectio ns

nationales sont subdivisées

en

sections

locales, chacune comportant une liste des feux et signaux radio principaux, une table des distances,

une liste des ports et mouillages avec leurs principaux

équipements (protection et disponibilité en carburant,

eau et avitaillement) et une section navigation .

Lorsque cela est pertinent, les informations des sec-

tions loca les suivent d'abord le continent, puis les îles en partant de la côt e. Les ports et mouillages

des îles sont décrits en commençant par le port ou la ville principale, puis viennent les autres ports et mouillages, dans le sens des aiguilles d'une montre. Pour une navigation dans un détroit, il peut être nécessaire de se référer à plus d'une section . Nous donnons les coordonnées géographiques de tous les lieux mentionnés dans l'ouvrage parce qu'à de nombreuses occasions nous avons remarqué que la position d'un port était difficile à discerner. Parfois le nom n'était pas donné sur la carte ou avait changé. Quelques noms de lieux manquent aussi d'originalité ! les coordonnées géographiques devraient donc permettre d'éviter des confusions. latitude et longitude sont approximatives et déduites des cartes de l'Amira uté britannique à la plus grande échelle disponible. les noms de lieux que nous avons retenus sont ceux utilisés actuelle- ment dans le pays, à l' exception de Venise dont nous avons gardé le nom français. Nous avons mentionné les autres noms lorsque nous l'avons cru utile. l a déclinaison magnétique et les éventuelles ano- mal ies sont mentionnées dans la section navigation de ch aque région. l es vents sont décrits par la direc- tion d'où ils soufflent, et les courants de marée par la direction vers laquelle ils portent. Chaque section de navigation commence par la liste des feux d'une portée de 5 M ou plus, et parfois de feu x isolés dont la portée est infér ieure à 5 M.

Tous les feux sont tirés de l'AdmiraIty List of Lights

Volume E.

Les plans des ports

Nous avons voulu donner au moins quelques infor- mations sur tous les ports de la région couverte par ce gu ide afin que certai ns ne soient pas tentés d'en - trer dans un port inapproprié. l'échelle des plans de ports et de mouillages est indiquée sur chaque schéma. l es distances sont expr imées en milles nautiques.

les plans des ports illustrent les conditions locales, mais étant basés sur nos propres dessins, ils ne sont pas destinés à rem placer les cartes. Ils ne doivent pas être utilisés pour la navigation . les profondeurs sont données en mètres et ont été à l'origine obtenues en utilisant le traditionnel plomb de so nde, notre sondeur électronique s'étant mis en grève dès le premier repérage l Lors de visites ulté- rieures, nos sondages ont été vérifiés et mis à jour en utilisant l'électronique moderne. Nous avons essayé d'être précis, mais les profondeurs doivent être traitées avec précaution, notamment dans les endroits qui s'envasent. Lorsque l'amplitude de marée est significative, les sondes sont réduites au zéro des cartes {basse mer moyenne de vive-eau) . Les hauteurs sont données en mètres au-dessus du niveau de pleine mer moyenne de vive-eau .

Caps et abréviations

Les caps donnés sont tous en notation 360 0 et sont vrais . Sur les plans, le nord est indiq ué par la leUre majuscule N, et dans le texte les directions géné- rales sont indiqu és par les abréviations usuelles telles que NE pour nord-est, SW pour sud-ouest, etc.

Tableaux descriptifs des ports

Le résumé des aménagements offerts par chaque port et mouillage a été classifié ainsi:

P - port

A - mouillage

M - marina

Q - quai

* - un plan du port illustre le texte

Protection

A - Excellente, toutes directions

B - Bonne, avec vent de certaines directions

C - Exposé et convenant uniquement à une météo

établie

Carburant

A - Sur le quai, tout près

B En ville

-

C Hors de la ville

-

Eau

A - Sur le quai, tout près
B -

En v ille

Avitaillement

A - Excellent

B - Essentiel disponible

C - Un seul magasin

1

Eau A - Sur le quai, tout près B - En v ille Avitaillement A -
Eau A - Sur le quai, tout près B - En v ille Avitaillement A -

Zone couverte par ce guide

la mer Adriatique, autrefois connue sous le nom de golfe de Ven ise, pourrait être décrite comme un grand golfe de la Mer Méditerranée. Elle s'étend vers le NW sur envÎron 450 milles, de la latitude

39<>50'N à la lati t ude 45°46'N. L'Adriatique est bor-

dée par l'Al ba nie, le Monténégro, la Croatie, une

petite bande de Bosnie-Herzégovine, la Slovénie et

[' Italie. Pour généraliser, les côtes monténégrines et

croates sont bordé es de hautes montagnes. Elles tendent à être escarpées, avec peu de plages de sable. Des chaînes d'îles et de rochers s'étendent para ll èlement à la côte croate. Inversement, la côte

ital ienne est sail plate, soit caractérisée par des col-

lines basses, la seule exception majeure étant le Promontorio dei Gargano ("l'éperon" de l'Italie). Comparée à d'autres parties de la Méditerranée, l'Adriatique est relativement peu profonde à cause des alluvions qu'y déversent de nombreuses rivières, en particulier sur la côte italienne. Les bateaux traversant l'Adriatique ont tendanc e à préférer à la côte italienne les côtes du Monténégro et de la Croatie qui offrent de meilleurs abris dans leurs îles et mouillages. La côte ital ienne peut être extrêmement dangereuse lors d'un coup de vent du large, il y a peu d'abris et les ports accessibles par mauvais temps sont rares. Ce g uid e couvre les côtes d'Albanie, du Monténégro, de la Croat ie, de Bosnie-Herzégovine,

de la Slovénie et de l'Italie, qui sont baignées par l'Adriatique. La limite sud de ce guide est une ligne imagi naire tracée entre l' en trée nord du détroit qui sépare l'Albanie de Corfou, et le cap Santa Maria di

Les approch es

de Coriou ne sont pas couvertes par ce guide, mais sont décrites dans le guide nautique Grèce de Rad Heikell (Editions Loisirs Nautiques). Pour des infor- mations sur le rest e de la côte ital ienne, de l'ouest

du cap Santa Maria di Leuca à la f rontière française, consul ter le guide Italie de Rod Heikell (Editi ons Loisirs Nautiquesl.

Leu ca, au bout du "ta lon" de l'Italie .

Approches de

l'Adriatique

Approcher l'Adriatiqu e pose problème quelle que so it la direction d'où l'on vient. Lorsque l'on arr ive de l'ouest, les ports sont peu nombreux et éloignés, une fo i s quitté Reggio di Ca l abria. Ce sont : Porto Saline di Montebello Joniche aussi connu comme le port du Capo dell'Armi f37°S6'N 15°43'E), Catanzaro (38°49'N 16°37'El. Crotone (39°05'N 17°0B'El, Sibari Marina (39 Q 43'N 16°30'El, Tarente (4Qo29'N lJ012'El, Gallipoli (4 2° 03'N lrS7'El et Capo Santa Mar ia di Leuca (39°4B'N lBo22'El. la côte est inhospitalière, et suiv ant où vous vous trouvez, exposée aux vents du SW au NE en pa ssant par le SE. Ce n'est pas un :-:'c': O:J ::::. faire surprendre par un coup de vent

portant à la côte. On rencontre normalemen t un courant portant au SW dans cette région.

Approcher le Monténégro et la Croatie en arriv ant de Grèce et de Méditerranée orientale implique une traversée de 150 milles au large de l'A lba ni e. la côte albanaise est essentiellement peu profonde ei:

sablonneuse, et ne doit pas être approchée de t rop près. On trouve normalement de faibles courants de surlace portant au nord dans cette région. Par le passé. l'Albanie était interdi t e aux ét rang ers et tout voilier s' égarant dans ses eaux terri t oriales était traité avec une extrême sévérité. la prése nce de champs de mines était une dissuasion supple- mentaire ! Après une longue période d'isolement,

nouer des relations di plo-

l'Albanie re commence à

matiques normales avec d'autres pays, et de nom- breux visiteurs européens ou américa ins n'ont plus besoin de visa pour entrer dans le pays. Instabilite pOlitique, insécurité et agitation sociale sont cepen- dant autant de bonnes raisons pour ne pas se rendre en Albanie aujourd'hui. Nous n'avons pas encore pu visiter le pays, et avons donc été inca- pables de vérifier par nous-mêmes les informations que nous donnons sur la navigation . l'Amir aute prévient que ses cartes peuvent être inexactes, e:

que le balisage et les feux sont pote ntiellement peu fiables.

Zones interdites

L'Albanie n'est plus int erdite aux ét rangers. Elle conserve cependant plusieurs zones interd ites . Ce sont essentiellement Ishulli i Sazanit et une large zone dans Gjiri i Vlorës, la grande baie au su d de

Vlorë. Plusieurs zones des eaux territoriales monté ne- gr in es sont fermées aux étrange rs, ou sou mis es a des restrictions concernant la navigation, le débar- quement, ou la plongée. Elles se trouvent surtou:

dans

Boka Kotorska, les bouches de Kotor. lo rsque

vous

entrez au Monténég ro, votre permis de navi -

gation indique les principales zones régies pa r ces restrictions. la Croatie et la Slovénie ont plusieurs zones où l a navigation ou la plongée sont régleme ntées . Ce sont des parcs nationaux ou des zones à la be aute natu relle exceptionnell e. Là aussi, l' informatio n eS! donnée avec le permis de nav igation, et da ns les sect ions correspondantes de ce guide. L'Italie a moi ns de restr ictions, mais lorsqu'i l y a des zones interdites ou autres, elles sont indiquées dans les sections appropriées. Dans tous les cas de restrict ions, il est importa nt de respecter le règlement pour éviter de désagré ab les conséquences. Ne prenez pas de photos d'in sta ll a- tions militaires ou près de zones militaires. les auto- rités, en particulier au Monténégro et en A lban ie, peuvent aussi être très sensibles si vous photogra- phiez des usines, des centrales électri ques, etc., ei s· vous avez un appareil photo avec vous à proximide t ell es in stallations , gare aux ennui s graves !

ei s· vous avez un appareil photo avec vous à proximi té de t ell es
ei s· vous avez un appareil photo avec vous à proximi té de t ell es

Yachts transportables

L' A d ri atiq u e es t à q u elq ues heures ou j ours de voi -

ture de la plupa rt des pays européens, et chaque année des vacanciers font l'effort d'y remorquer

leurs yachts. Pour leur plus grande part, les réseaux routiers et autoroutiers à travers l'Europe sont bons.

Des routes et auto ro ut es de bonne qualit é desser-

vent la côte italienne de l'Adriatique, et il existe une

g ran de route (mais pas une au t oroute) t out le long

de la côte croate. Beaucoup la considè ren t comme da ngereuse à cause du volu me de trafic qu i l'utilise, surtout en été. D'expé r ience, la Toute n'est pas tou -

jou rs bonne, et a plus que son lot de conducteurs

dan ge reux, qui so nt loin d'être tou s croates. De nombreux ports de l'Ad riatique on t leur cale de

la nce m ent, mais ell es ne sont pas toujours adapt ées

à d es yac ht s d e p lus de 6 m. Beaucoup sont peu

profon d es, se t ermine nt ab rupt ement, ou sont utili - sées pou r stocker les bateaux locaux. Nous vous

suggérons de mettre votre batea u à l'eau dans une marina, à moins qu ' il ne soit Irès pet it. En plus d'une cale ou d 'u ne g rue, la plupart des m arina ont des pa r ki ngs (payants) pOU f les voi t ures et les

sécu rité m eilleure que

rem orques, et offrent une

celt e des ports publics. les prix son t raisonnab les, mai s i l vaut mieu x vérifier auprès de la marina dès la préparation du voyage. Nous avons remorqué un v oilier de 26 pieds jusqu'à l'Ad riatique el l 'avo ns m is à l'eau dan s la marina de San Giorgio di Nogaro en Italie. Il n 'y avait plus qu' un sa ut de puce ju sq u 'à la Slovénie, la péni nsule d'Istrie en Croatie, ou même Venise et d'autres ports italiens. Mettre à l'eau à San Giorgio di Nogaro nous

a épa rgné le diffici le t rajet par la ro ute à travers la Slovén ie et la Croatie, la voiture et la remorque étant en sûret é pe nda nt notre long ue absence .

Climat. saisons et meteo

,

,

Comm e d ans le reste de la jou it d' u n climat dou x. l es

Méd iterran ée, l'Ad riatique vents sont habituellement

faib les à modé rés et les coups de ve nt so nt rares, except é dans ce rtaines rég ions exposées à la bora. Pour un voilier, le plus grand danger repose sur le faux senti ment de sécurité dû à un beau temps conti- nu. l es vio lents ora g es occas ionnels ou les coups de vents arriva nt ave c peu ou sans avert isse ment, peu-

v ent être ext rêm ement dangereux, en part icu li er en plein été. Faites particulièrement attention lorsque des orages sont prévus. Tous ne sont pas accompa- gnés d e vents fo rts, mais certa in s le sont.

Saisons les principa les sai so ns en Adr iati qu e sont l' été et l'hiver. Printemps et au tom ne sont plu s des périodes de trans ition que les vra ies saisons que l'on cannait d ans les régions t empérées. Ce so nt d es périodes tumultueuses, d urant environ un mois et caractéri-

sées par des conditions météorologi qu es instab les et souvent des vents forts. Dans cette région, la période t rans itoi re de printemps est en av ril ou mai, et la transition vers l'hiver en octobre. lt y a tou j ours des yachts en t ransit vers de nouvelles bases de croi- sière durant ces périodes, mais quelques jours de bonne météo peuvent être suivis par une semaine de mer et de ven t f o rts. Si vous navi g uez hors-sai - son, attendez-vous à des contretemps.

Dépressions

De fortes dépressions peuvent se développer rapi- dement dans cette zone, en particuli e r en hiver. En

A dr iat ique, la

tè re frontal (ce so nt essentiellement d es f ront s). Les f ron t s chauds sont habituellement fa ibles, mais les

fronts froids peuvent être très actifs avec des grains, des pluies torren t ielles et des orages. Les dép res- sions tendent à se déplacer irréguliè reme nt, pou -

à 20 nœuds, s'arréte r sans préavis

durant quelques heures, et repartir à nouveau jus- qu 'à 20 nœuds . Ce la rend les p rév isions difficiles et c'est pour cela qu'elles sont parfois inexactes. Lorsqu'il y a des dépressions, ne soyez pas surpris si les prévisions son t fausses. Ceci di t , les influences locales peuvent aussi contredi re les prévisions.

vant se déplacer

plupart des dépress io ns ont un carac-

Vents En ét é, les vents so nt généralement fai b les sur toute

2 ou 3, et atteigne nt

l'Adriatique, en moyenne force

rarement force 8. En hiver par contre, ils sont plus forts, en particulier dans le nord de la région . leur force moyenne est de 4. les coups de vent sont plus f réquents durant l'hiver (5% de to utes les observa - tions des stations météorologiques locales).

l es vents en Adri atique ont to us un no m loca l et so nt décrits ci-d essous.

Bora La bora est un ven t froid et sec,

ou du nord-est. Elle est due à de l'air froid piégé dans les montagnes situées derrière la ceinture côtiè re, tombant vers la mer. Les zon es o ù elle est le plus fortement resse ntie sont auto ur de Trieste et da ns l e Velebitski Ka nal, mais elJe peut affecter toute l'Ad riatique. l'ar rivée de la bora est so uvent rapide et sa ns avertissement, ell e atte i nt vite sa ple ine force, pou r atteindre paria i s le coup de vent. Ce peut être u n vent dangere ux, et c' est le plus craint. les conditions favo risant ta bora sont un anticyclo- ne dans le NE de l'Ad riatique lié à u ne ba sse pres- sion sur l' Ita lie. le ve nt apparaît souvent lors du passage d'un front f roid. l a bora est f réquemment très locale, c'est alors un vent carabatique à de l'air refroidi au-dessus des montagnes et s'écoulant su r les ve rsants vers la mer. Si elle souffle cont inuellement en co u p de v ent, elle dure en moye n ne do uz e heures, si ell e est moins forte (burina) elle tient en moy enne quarante he u res, mais parfois six jours. En hive r, elle peut souffler pendant deux semaines avec seulement de courtes pauses.

qui so uffle du nord

3

six jours. En hive r, elle peut souffler pendant deux semaines avec seulement de courtes pauses.

4

4 Bora """ Courants permanents -_ Cou ra nts va r iab les Vents Il VE

Bora

"""
"""

Courants permanents -_

Cou ra nts va r iab les Vents

Il

VE NTS ET COU RANTS

-_ Cou ra nts va r iab les Vents Il VE NTS ET COU RANTS La

La bora peu t survenir à tout moment de l'an née,

mais elle est plus fréquente en hiver, où elle atteint

souvent force 8, et parfois même force 12 près de

Trieste et dans le Velebitski Kana!. La vitesse maxi·

mum enregistrée

est de 110 nœuds à Triest e (alors

que la vitesse moyenne sur une heure était de

70 nœuds).

De par sa nature, la bora est pl us forte près des côtes, en p art icu lier au débouché des vallees qui canalisent le vent. Contrairement aux autres vents qui tendent à souffler horizontalement la bora

so uffle "en d escend an t", en vio lentes rafales. Elle est normalement associée à un temps clair, mais il peut

y avoir à son arrivée des g ra ins, de pluie ou de ne ig e, causés par le passage du front froid, Une bora vio-

lente peut génére r tellement d'embruns en me r

la vi si b ili té p eut en êtr e sérieusement affectée . Les zones de plus forte bora sont les su ivantes:

que

• Le Golfe de Trieste, surtout autour de Trieste

mêm e, et au f ond du golfe où e ll e est dévié e et souffle de l'ESE,

• Kvarner (le passage entre l'Istrie et Cres) et

Kva r nerit (l e pass age entre Cre s et Rab), où des

surface

vents forts peuvent créer un coura nt de

allant j usqu'à 4 nœuds.

• Rijecki Zaljev (fe golfe de Rijeka).

• Velebitski Kanal, notamment entre nie de Krk: et le

co ntin ent.

• Senj (44°59'N 14 c 54'EI,

• Senjska Vrata.

• La région au tour de Sibenik (43 C 44'N 15 c 54'EI.

• La région au t our de Split (43°30'N 16°26'E ), Y com - pris Kastelanski Zaliv, et particulièrement Solin

143'33'N 16'30'EI.

• La baie de Vrulja

Maka rska (43 °18'N

Bar (42°05'N 19°05'El

entre Om is (43°26'N 16°42'E ) et l rOl' E).

Pa r e nd r oit s, la b o ra es t ressentie p l us fort~-~

que dans les zones

avois in antes. Ce sont:

de la Krka (près de Sibe niK

• Le cours in f érieur

• La baie de Zulja na {42°53'N lr 27'El

• L'embo u chure de la Neretva (43°01 ' N 1]026 ~

• La baie de Risan (42°30'N 18°42'El.

Sirocco ou Jugo

Le sirocco, ou j ugo co m me i l es t a p pe l E :. Monténégro et en Croatie, est u n ve nt du sud O: =-- sud-est provenant d'Afriq ue. C'est un ve nt re l;::::'-:- ment chaud, qui, ayant tra v ersé la Méd iterr anee es:

devenu humide lorsqu'i l atteint l'Adriat iquE. --= sirocco apparaît habituellement à l'avant d'_-::

dépre ssion se déplaçant vers l'est à t rav ers -=-

dEP-.: s.·

sions sont plus fréq uente s en hive r. Peu de dep~es­

sions pénèt rent en Méditer ranée en ét é, ma:s lorsq u e cela arri ve, le si rocco peut les précéd er. Lors d'un sirocco, la visibilité est souven t réd u Î: s .=:

ciel est couvert, et il y a habituellement de for.:s précipitations, fréquemment accompagnées de v,.c-

J

Méditerranée, souvent en hive r p uisque les

le nts orages, en part iculi er en fin d'été. Le siroccc

est en géné ral faible à mod éré (et désagré ab ler:-:

chaud) mais il peu t atteindre le coup de vent. : -

moyenne i l est de force 4 à 5. Il atteint sa p lus g rê - - de force dans le sud d e l'Adriatique. Ce ve nt te nc:

s' établir lentement, prenant parfo is deu x jaurs po

atteindre fo rce 8, avec un renfo rcement notab le c; la houle précéda nt le coup de vent. Il ne dé mêfrs jam ai s bru ta lement com m e la bora. Ce p réav i s pe··

No:::

met aux yachts de trouver un mou illage sûr.

expérience des siroccos de force 8 est qu 'ils so-:

fréq uemment suivis d'une bora, le mou illage le p .t S sûr est donc un mouilla g e prot égé de to utes ies direct ions. En été , le sirocco so uffle en m oyenr::

-:

jou rs. Il peut parfo is auss i souffler jusqu 'à t ra s

trois jours, mais en hiver il peut souvent dure r ne

sem ai nes av ec seulement de courtes pa u ses. Le sirocco n'est pas aussi dangereux q ue la bora

seulement si l'on est surpris au vent

d 'une te rre.

est mo ins v iolent et souffle moi ns en raf ales q ue e bora. Les zones où il souffle le plus fort sont :

• Le golfe d e Ven ise

• Kvarner et Kvarnerit

• Au la rge près de RI. Plo ca (4 3°30' N 15°58'EI

• Autour de Dubrovnik (42°38'N 18°07'E)

• Les passages exté ri eurs entre les Îles qui ca na ' - sent le ve nt, par ex . le Lastovsk i Ka na l et le M lj etsiCi Kanal. Un fort sirocco peut créer un courant de surface allant jusqu 'à 2 nœuds.

Ma estro ou Ma estrale Ce sont les nams dan né s aux vents de NW da ns l' Ad riatique et la mer Ionienne. C'est souvent un e bora modifiée, qui souffle d u N E à Trie st e, ma is qu i

a été défléchie et souffle du NW au cent re et au sud

de l'Adriatique. Le mistral du Golfe du Lion se fait rarement sentir dans l'Adriatique.

a

-

En Croatie. maestral (ou smorac) est aussi le nom

donné à la brise de mer qui souffle durant le jour. Elle

peut être assez forte, atteignant force 5 ou 6 durant

l'apres-midi par endroits. La brise de terre qui souffle

la nuit est appelée burin, et est habituellement plus faible que le maestrale. Dans certains endroits comme Bol (43°16'N 16°40'E) et Zuljana (42"53'N

17 a 2TE) elle peut cependant atteindre force 5.

libreccÎo ou libeccio

C'est le nom italien des vents de SW ou d'W qui sont fréquemment associés à des basses pressions

dans le Golfe du Lion. En Croatie, en Slovénie et au

Monténégro, les coups de vents de SW sont appe-

ou lebicade. Il s sont habituellement

accompag nés de fortes précipitations (d e neige en

hiver) et d'une mer grosse et sont particulièrement dangereux près de l'Albanie où la mer est peu pro - fonde, et du Monténégro où il y a relativement peu de bons ports.

lés garbinade

Tramontana La tramontana de l'Adriatique souffle du N et est une fo rme de bora. Elle ne souffle pas aussi fort que la bora, ni avec autant de rafales, et se rencontre surtout dans le sud de l'Adriat iqu e.

Levanat Le levanat est un vent d'E surtout rencontré dans le nord de l'Ad riatique. C'est une forme de bora, qui tend à souffler de l'E. Le levanatest accompagné de pluie et de basses températures, et survient d'habi- tude entre un sirocco et une bora.

Visi

d'habi- tude entre un sirocco et une bora. Visi La visibilité est habituellement moyenne, de 2

La visibilité est habituellement moyenne, de 2 à 8 M par beau temps. Une très bonne vÎsibilité est sou- vent signe que du mauvais temps approche. On peut s'attendre à une baisse de la visibilité au cré- puscule, ce qui rendra les feux, en particulier ceux des ports, diffici les à distinguer tant que l'on n 'en est pas assez près. En géné ral, le brouillard est mo i ns fréquent en Adriatique qu'au nord de l'Europe. Il est rare près de la côte albana ise. Dans le nord de la Croatie et de la Slovénie, il ne se produit guère que pendant les périodes de transition printaniere et automnale. Sur la côte ital ienne au nord d'Ancône, on le rencontre au printemps et en automne, et souven t aussi en hiver. En Adria ti que, c' est Venise qui enregistre le plus grand nombre de jours de brouillard. En fait, en hiver le temps normal dans le golfe de Ven ise est humide et brumeux, avec une mauvaise visibilité pendant parfois plusieurs semaines. Le sirocco peut aussi s'accompagner de brouillard. Bien que le brouillard soit extrêmement rare en été en Croatie, nous avons rencontré d'épais bancs de brume en deux occasions. Dans les deux cas, une brume dense apparut peu après l'aube, cachant complètemen t la terre. El le dura plusieurs heures, avant d'être dissipée par la chaleur du soleil.

avant d'être dissipée par la chaleur du soleil. Températures En Adriatique la température moyenne en août

Températures

En Adriatique la température moyenne en août es t de 23°C au nord, et 26°C au sud . Le nord de l'Adriatique subit des hivers froids et humides avec une température moyenne de rc en février. Par contre, dans le sud les hivers sont doux, avec une tempéra t u re moyenne de 10°C. Cela paraît surpre- nant, mais les températures moyennes hivernales de Venise sont plus basses que celles de Londres! La température de la me r en surface en fév rie r varie de SoC au nord à 13°C au sud. En été, la différence entre le nord et le sud est moindre. En août, la tem - pérature atteint en moyenne 24°C dans le nord et 25°C dans le sud. Dans le nord, les températures de surface sont influencées par la direction du vent. Elles peuvent varier de ±6°C avec des vents prolongés de direction constante. Les vents du N refroidissent la mer, les vents du S la réchauffent.

Précipitations

En été, le ciel de l'Adriatique reste souvent sans un nuage durant des semaines entières . En hiver, la couverture nuageuse est modérée. Le s précipita- tions annuelles varient de 500 mm à 1 500 mm, avec un maximum dans le nord, où il peut pleuvoir en été comme en hiver, alors que dans le sud la pluie est rare en été. La neige est rare sur les côtes sud, mais plus courante dans le nord. Triest e compt e six jou rs de neige par an en moyenne.

Orages

Les orages sont fréquents en Adriatiqu e et peuvent être particulièrement violents. Ils sont souvent accompagnés de pluies torrentielles et de fortes rafales de directions variées. Parfois le vent fait le tour du cadrant. Ces grains peuvent facilement atteindre le coup de vent, et arnver avec peu ou sans avertissement.

Bulletins

météorologiques

Pour généra liser, l'Adriatique est b ien couverte par les bulletins météo, mais les prévisions ne sont pas toujours exactes car c'est un exercice difficile en Méditerranée. Des bulletins météo continus très utiles sont diffusés en plusieu rs langues sur la VHF par les autorités italiennes et croates. Nous avons pu les recevoir presque partout où nous nous sommes aventurés lors de notre derniè re visite. En Italie, en Croatie et au Monténégro, des bulletins météo sont aussi diffusés par les radio nationales et par les stations de radio côtières. Les bulletins diffu- sés par les stations de radio cô t ières (V HF et BLU) sont en langue nationale et en anglais . Les stations de radio nationales croate et slovène diffusent des bulletins météo en plusieurs langues, dont l'anglais

5

et l'a ll emand, En Itali e, la radio nationale diffuse un bulletin de météo marine détaillé trois fois par jour, qui, bien qu'en ita lien, est facilement compréhen- s ib le. De p lus, un bu ll etin météo écrit peut être consulté dans la plupart des capitaine ries de port ou de marina, et parfois dans les offices de tourisme, Plus de détails sur ces bu ll etins météo sont donnés dans les sections correspondantes sur la Croatie et l'Italie. En p lus des bulletins mentionnés ci-dessus, plu - sieurs autres stations diffusent des bulletins météo couvrant l'Adriatique. Si vous comprenez l'alle- mand, le bulletin diffusé par la Deutsche Welle depuis leur st ation relais maltai se sur 6 079 et 9545 kHz à 15 h 30 UTC* (sauf le dimanche) est pré- cieux. Il décrit la situation météo sur tou te l'Europe et donne la position des zones de haute et basse pression, les relevés des stations météo côtières européennes, ainsi que les prévisions.

Heure locale

L'he ur e loca le est la même au Monténégro, en Croatie, en Slovénie et en Italie, le changement d'heure été/hiver ayant lieu à la même date dans les quatre pays . L'heure légale (d 'hiver) est en avance d'une heure sur l'heure UTC, de telle sorte que s'il est 12 h en Italie, il est 11 h UTC. Lorsque l'he ure d'été est en vigueur, les pendules loca les avancent de deux heures sur l'heure UTC : lorsqu 'il est 12 h loca le en été, il est 10 h UTC. L'h eu re d'été com - mence le dernier dimanche de mars et se termine le dernier samedi de septembre.

ver le niveau de la mer de 0,30 m, créant de fort cou- rants de surface temporaires. Sur la côte ita lien ne,

le marnage varie de 0,20 m à 1,30 m lors des marées

de vive-ea u. A Venise le marnage est alors de 1 m. Comme sur la côte croate, la press ion atmosphé- rique et les vents influ ent sur le niveau de la mer le long de la côte italienne, où une forte bora élève le

n iveau. A Venise, un fort vent de SE peut élever le niveau de la mer de 1,80 m, alors qu'un fort vent de

N peut l'abaisser de 0,80 m .

Des seiches se produisent pa rfo is en Adriatiq ue, var iat ions spectacula i res du niveau de la marée se produisant dans des eaux re lativement fermé es,

causées par de très basses pressions atmosphé- riques. le fort ressac créé par une seiche peut être particulièrement dange reux pour un vo il ier au port ou au mou illa ge. L'Admiralty Pil ot cite l'exemple d'une seiche qui se produis it à Starigrad (su r Otok Hvar, 43°11'N 16°35'E) le 19 septembre 1977. Une dépression tres creuse venant du no rd de l'Adriatique traversa la région vers le SE. Peu après le passage du front, le niveau de la mer ba issa de 1,80 m pour s'élever de 2,70 m quelques minutes après. Ces oscillations continuèrent durant plu-

sieurs heures, chaque cycle durant environ dix minutes. L'Admiraity Pilot ne parle pas des dom- mages subits à cette occasion, ma is nu l doute qu 'il aurait fallu beaucoup de chance aux yachts et autres bateaux présents dans le port pour s'en sortir sans dommage, voire sans être totalement détruits. On rencontre trois types de courants en Adriatique:

courants de marée, courants côtiers réguliers, et courants de dérive . Voir le schéma (page 4) montrant

la direction des cou ra nts de surface en Adriatique.

l es courants de marée sont faib les dans le sud de

l'Adriatiq ue, et peuvent atte i ndre jusqu'à 1/2 nœu d dans le nord. Près de la côte croate la combinaison

d'un courant côtier régulier et d'un courant de ma rée crée un fort courant portant au NW au flot et

un fai ble courant portant au SW au jusant. Le co u- rant circula i re portant au SE sur la côte italienne est

la marée. Il est cependant in fluencé

peu affecté par

par la direction du vent. Les courants côtiers régu liers de su rface, dans l'en-

des aigu i lles

d'une montre. Ils sont variables, mais portent typi- quement au nord et peuvent atteindre 1/2 nœud au

semble, tournent dans le sens inve rse

La mer

Etat de la mer En été, l'Adriatique est habituellement calme, mais des vents forts occasionnels créent rapidement des conditions inconfortables. Pour une force de vent donnée les vagues sont plus hautes, plus escarpées, et plus rapprochées que celles que l'on rencontre normalement en Atl antique . La mer se lève in croya- blement vite, mais se ca lme tout aussi rapidement lorsque le vent tombe. C'est le cas en particulier pour la mer créée par la brise de mer de l'après-midi, par- fois forte . Un changement de direction du vent, peut- être dû au passage d'un front froid, peut créer une mer croisée difficile, toujours inconforta ble, qui peut être dangereuse pour les petits bateaux. Des trombes ont été observées dans le sud de l'Adriatique.

M arées et courants

Marées et marnage Les m arées sont négl ig eables dans le sud de

l'Adriatique, à l'est d'une ligne imaginaire reliant

large des côtes de l' Alban ie, du Monténégro et

du

sud de la Croatie. Ils portent ensuite au NW au larg e de la côte croa t e, et se fo nt sentir jusqu'à 20 M au large. Pu i s i l s courent autour du Golfe de Venise, et

s ' incurvent dans une direct i on SE le long de la côte

large de la côte ita -

lienne où ils peuvent atteindre 3 nœuds dans le S, mais leur i nfluence ne se fa it pas ressentir si loin au large . Dans le N, les courants sont ressent is jusqu'à 10 M au large, et jusqu'à 6 M dans le sud.

Leur force est irrégulière. En été, il y a peu de cou- rant au large de la côte italienne au nord de Fi um e Tronto (43°55'N 13°05'E). Plus au sud, la force aug- mente jusqu'à atteindre 3 nœuds au large de la côte ita lienne sud.

italienne. Ils sont plus forts au

Koto r à Brindisi, mais m ent p lus fo rtes vers • - o
Koto r à Brindisi, mais
m ent p lus fo rtes vers
• - o . - cO
_ -
:
ô

elles dev ienn ent p rogressive - le NW. le marnage est faible

d ans les eaux croates, le niveau de la mer étant plu s in f lu encé par des chan gement de temps (p ression atm os ph éri que) . De fort s vents de SE peuven t y éle-

cos, ' n €u ," u niv e rS e lle • • oc ie nne m~ n t " pp e l'; e T U I Te m p. U n i vo"e l ) o u GMT I G r co nwi oh M crid i a n lime ).

oc ie nne m~ n t " pp e l'; e T U I Te m
oc ie nne m~ n t " pp e l'; e T U I Te m
oc ie nne m~ n t " pp e l'; e T U I Te m
oc ie nne m~ n t " pp e l'; e T U I Te m
Ces courants de surface circulaires sont modifiés par les cou ra nts de marée et

Ces courants de surface circulaires sont modifiés

par les cou ra nts de marée et les cou rants d e dérive. Courants de dérive: un vent soufflant dans une direction constante entraîne l'eau, par frott em ent de surfac e, qui s'écoule dans l e même sens que Je vent. Cet effet est connu sous le nom de courant de déri- ve_ Ce s cou rants peuvent masquer et même inver- ser les cou rants ci rculai res mentionnés plus haut.

Les courants à l'entrée de l'Adriatique vari ent en

direction. Au large de l'Albani e, le courant porte vers le N. Au large de Capo Santa Maria di Le uca, il porte au SE et est habituellem ent fort. Même pa r temps calme, il peut atteindre 2 nœuds près des côtes et 1 nœud à 6 M au large. Des vents de NW peuvent le renforcer à 3 nœuds. Il ya aussi un cou- rant portant d'Italie vers l'Albanie. Les cou rants sont d éc rits plus en d étail dans chaque section de navigation . la pollution est un problème dans toute la Méditerranée, et l'Adriatique ne fait pas exception. Les zones le s plus polluées sont près des grands centres industriels où sont déversés des effluents chim iq u es, près du delta du PÔ, et dans la rég i on autou r de Ve n ise et Tr ieste. Le PÔ draine les régions agri coles de l'Italie et transporte de grandes quanti - tés de fert ilisants ju sq u'à la mer, Cela favorise la croissance du plancton dans le nord de l'Adriatique, qui colore la mer en vert fo ncé. l' eau sale est visible vers le nord depu is la péninsule d'Istrie, et sur le côté italien de l'Adriatique elle est évidente presque jusqu'à Ancône. De nombreuses villes, surtout dans l'ancienne Yougoslavie, déversaient leurs ea ux usées non trai- tées dans les ports, ce qui les rendaient particulière- ment désagréables, Le po rt le plus pollué que nous ayons visité était Split. Lors de notre dernière visite, les ports éta ient plus prop res, sauf Pula. Il y a des règl ements sur le déversement des déchets des navires, y compris les déchets pétroliers. Ceux-ci doivent être conservés dans un contai ner spécial pour une élimination ultérieure correct e, et les yachts ne doivent pas pomper cales ou toilettes dans le port . Malh e ureusement ces règlements ne semblent pas appliqués strictement et les bateaux de pêche locaux sont les pires contrevenants. Par élémentaÎre courtoisie, les yachts éviteront de vider ca les ou toilettes dans les mouillages utilisés par des ba igne urs.

Balisage et aides à la navigation

L'Adriatique est dans l'ensemble bien équip ée de bali ses et autres aides à la navigation. L'exception reste la côte albanaise, car pour les yachts qui passent au large, beaucoup de feux ne sont pas visibles en

deh ors des eaux territorial es albana Îses. L'Amirauté prévient aussi que les aides à la navigation dans les eaux albanaises ne sont pas toujours fiabl es. Le système de balisage A de l'AISM (IALA) s'ap- plique à trave rs toute l'Adriatique. Au Monténégro, en Croat ie, en Slovén ie et en Ita lie, lorsque les entrées de port comportent des feux, elles sont balisées de façon conventionnelle, C. - à - d. en entrant, feux rouges à l'extrémité des quais et des dangers à la isser à bâbord et feux verts à l'extrémité des quais et des dangers à lais- ser à tribord.

Stations de radio côtières

L'Adriatique est desservie par plusieurs stations de radio côtières avec seulement quelques interruptions dans la couverture. l'Albanie, la Croatie et l'Itali e les gèrent toutes. les services offerts incluent le trafic privé, les conseils médicaux et la diffusion de bu ll e- tins météo et autres informatio ns pour la navigation. L'anglais est utilisé en plus de la langue nationale. Les stations radi o côtière s ouvertes au trafic privé sont:

Grèce: Kerkira (Corfou). Appel er Hellas Radio Albanie: Sarandë, Vlorë, Durrës, Shëngjin Monténégro: Bar Croatie: Dubrovnik, Split, Rijeka Italie : Trieste, Venezia, Ravenna, Ancona, San Benedetto dei Tronto, Pescara, Bari. De nombreux ports et marinas peuvent être contac- tés par VHF. Les radios nationales offrent aussi des services intéressant le plaisancier. Les fréquences, canaux, et heure de diffusion des bulletins sont don - nés dans l'introduction à chaque pays.

Garde-côtes et secours en mer: il n'y a pas d'orga-

nisation bénévole en Adriatique comparable à la SNSM française. Au Monténégro, en Croatie, en

Slovénie et en Itali e, le secours en mer est organisé

cap itain eries. En Italie la capi-

et coordonn é par les

taneria di porto, une institution quasi militaire pré- sente jusque dans les plus petits ports, org anise les opérations de recherche et de sauvetage, deman-

dant J'aide

sur zone si nécessaire. Dans nombre de grands ports , la capitaneria di porto a des canots rapides équipés pour le sauvetag e. Il n'y a pas de canots semblables en Croatie, au Monténég ro ou en Slovénie. En Croatie, le centre pr incipal de coordi- nation de sauvetage en mer est basé à la capitain e- rie de Rijeka, avec des antennes à Dubrovnik, Place, Split, Sibenik, Zadar et Pula. Ils peuvent appe ler des navires de recherche et de sau- vetage si nécessaire. En Croatie, on peut demander assistance sur VHF ca na l 16 ou 10, ou canal ASN 70.

des batea ux de pêChe et autres navi res

7

on peut demander assistance sur VHF ca na l 16 ou 10, ou canal ASN 70.

Navires de commerce et bateaux de pêche

L'Adriatique est sillonnée par des navires de com- merce et des bateaux de pêche. Les yachts doivent donc assurer une veille sérieuse constamment, et de nuit utiliser leurs feux de navigation.

On rencontre des batea ux de to utes tailles, des

petits caboteurs qui relâchent dans nombre de petits ports aux grands pétroliers et navires de haute-mer. Il y a des lignes de ferries très actives reliant de nombreux ports entre eux et avec la Grèce. On peut aussi croiser des bateaux de guerre s'entraînant en Adriatique, en particulier au large

des Bouches de Kotor, aux approches de Venise au

nord du delta du PÔ, oU au large de Porto Corsini, Ancône et Brindisi. De nuit, il arrive de croiser des

canots rapides sans feux de navigation. Ce peut être la guardia di finanza italienne (douane) cherchant des contrebandiers, ou des contrebandiers. Comparée à d'autres parties de la Méditerranée, l'Adriatique est une zone de pêche riche, sans toute- fois que les prises puissent se comparer à celles de la mer du Nord . La pêche commerciale est une acti- vité économique importante et tous les pays ont une flotte de pêche. L' Ital ie possède la plus importante avec des bateaux basés dans la plupart des ports. La flotte croate est plus petite et travaille principale- ment depuis le nord et le centre du pays. Plusieurs ports ont des conserveries. Il est rare de voir un bateau de pêche dans les eaux du Monténégro. Techniques de pêche: les techniques de pêche pra- tiquées en Adriatique so nt variées. La majorité des gros bateaux de pêche sont des chalutiers. Ils tra- vaillent parfois seuls, parfois en flottille. Dans les eau x italiennes de Monfalcone à Bari il n'est pa s rare de voir des caseyeurs dans des zones relative- ment peu p ro fondes à quelques milles de la côte. De loin, ce sont des bateaux à l'allure étrange, avec une grande cage métallique placée à la proue. Leur tech- nique de pêche consiste à larguer de la poupe une ancre munie d'une bouée, à s'éloigner vers l'avant d'une centaine de mètres environ, à mettre la cage à l'eau depuis la proue, puis à se déhaler sur ('ancre, en traînant la cage sur le fond. La cage est remon- tée, le contenu rincé et versé sur un tamis de triage, avant que tout le processus ne soit répété . Ne pas- sez pas trop près de ces bateaux, ils peuvent démar- rer à toute vitesse, sans prévenir, trainant le câble de leur ancre en travers de votre route. Au nord de l'Adriatique se t rouvent plusieurs zones d'élevage de coquillages. Les bancs d'élevage, ran- gées de bidons ou de flotteurs soutenant des rangées de cordages, peuvent être dangereux pour les yachts. Leur position est indiquée dans chaque chapitre. Il y a des élevages d'huîtres ou des fermes conchy- licoles sur les côtes croates, mais ils posent rare- ment problème au voilier de passage. Leur position est indiquée dans chaque chapitre. On trouve aussi en Adriatique filets, casiers à homard et longues lignes, tous signalés par des

bouées. Dans les eaux italiennes, bouées et flotteurs sont en général bien visibles. La plupart portent des drapeaux, et la nuit, ils sont balisés par de petits feux clignotants. En Croatie et au Monténégro, par contre , ce qui peut sembler à distance un débris f lot- tant (morceau de polystyrène ou vieux flacon de les- sive en plastique) se révélera être un f lotteur attaché à une ligne ou un filet. Certains de ces flotteurs en polystyrène peuvent ne faire Que quelques cent i- mètres carrés! Soyez particu lièrement v igilants en entrant dans un mouillage, surtout au crépuscu le. Mai, juin, et parfois juillet sont les mois où de longs filets sont posés perpendiculairement à la côte pour attraper les thons et espadons en migration. L'ancien système de "chambres de la mort" est aujourd'hui illé- gal en Italie. La pêche au thon est pratiquée le long du talon de la botte italienne à l'entrée de l'Adriatique, et dans la partie sud. Les filets sont d'habitude posés la nuit par beau temps et peuvent s'étend re JUSQu'à 7 M au large, jusque dans les couloirs de navigation. Ils sont tout proches de [a surface, et bien que leurs extrémités soient balisées par de petits feux cligno- tants, ils sont fréquemment endom magés par les car- gos et représentent un danger pour les yachts navi- guant de nuit. Nous avons rencontré plusieurs yachts qui avaient été pris dans des filets et avaient dû être libérés par les pêcheurs et remorqués jusqu'au port. Dans certaines parties de l'Adriatique, de petits bateaux de pêche sortent de nuit équipés de gros projecteurs à gaz. Ces lumieres peuvent prêter à confu sion. Le bateau montant et d escen dan t avec la houle, la lum Îere peut prendre les caracté ristiq ues du phare que vous cherchez! A l'exception des thoniers et des petits "sardiniers" mentionnés plus haut, la plupart des bateaux de pêche ne travaillent que de jour. Ils quittent le port tôt, souvent avant 5 h et reviennent dans l'après- midi à partir de 15 h 30. Il s travaillent rarement le dimanche ou les jours fériés. Si dans un port il n'y a pas de place pour un voilier, on pourra se mettre à couple d'un bateau de pêche pour la nuit. Demandez toujou rs aux pêcheu rs si c'est possible, et soyez prêt à vous levez tôt pour vous déplacer. Beaucoup de bateaux de pêche en Italie ont des chiens de garde à bord, donc avant de sauter à bord d'un bateau de pêche pour porter vos amarres à terre assurez-vous du comitê de réception! Exploration pétroliere : on a découvert du pétrole et il est exploité. La principale zon e où l 'on peut voir des plate-formes de forage et des têtes de puits se situe le long de la côte italienne, en particulier de Porto Corsini (44°29'N 12°17'E) à Punta Penna (42°11'N 14"43'El. Il y a également quelques plate- formes et derricks dans les eaux croates. Les plate-formes et têtes de puits sont toutes bali- sées par un fe u à éclats, code morse "U". Lorsqu ' el les sont équipées de signau x de brume, le signal sonore est aussi le code morse "U", et il est émis contin uellement. lors d'une navigation dans une zone de plate-formes pétrolières, donnez-leu r un large tour car elles peuvent être débordées d 'ap- pendices et de câbles sous-marins.

Naviguer à la voile en Adriatique Location et navigation en flottille: pour passer des vacan

Naviguer à la voile en Adriatique

Location et navigation en flottille: pour passer des vacan ces en Adriatiqu e à explorer les îles croate s sur un autre bateau que le sÎen, le choix est vaste .

On peut louer des yachts de tai lle variée, sous

di vers pavillons, avec ou sans équipage, dans de no mb reux ports de Croatie, de Slovénie et du nord de l'Ita li e. Des flottilles de yachts opèrent depu is pl usi eurs marinas, mais principalement â partir de

la Croatie. On t rouvera aussi de véritables petits

Ils transportent

passagers

d'u n port â l'autre, s'arrêtant dans un mouillage

baignade. Tout

dé pen d du type de vaca nces qu e vo us désirez. Il y

a de la publ icité pou r les locations et les flottilles

Pour nous, le pire problème que nous ayons ren- con t ré l'hiver a été la condensation . le bateau doit êt re bien iso lé et ventilé, et un chauffage est ind is- pensable. Pour la plupart des gens, il est pratique d'hiverner dans un e marina ou dans un port car l'eau et éven- tuellement l'électricité sont à proximité du bateau. Si vous avez J'i ntention d'hiverner dans une marina il peut êt re intéressant de faire installer un circuit électriq ue pour le secteur, et d'emporter une rallon - ge, un radiateur soufflant et éve ntuellem ent une bou illoire élect riqu e. En Croatie, en Slovéni e et en

de 220 V, mais des équipements

en 240 V peuvent y être utilisés. Par mesure de sécu- rité, si vous ut i li se z à bord du 220/24 0 V, insta ll ez un

disjoncteur po ur le courant résiduel (mise à la ter re ) - cela peut vous sauver la vie. les laveries automatiques sont quasiment inexis- tantes . On peut trouver des b lanch iss eries et de temps à autre des laveries automatiques dans les grandes villes et quelques marinas, mais ell es peu- vent être chères.

Italie le vol t age est

hôtel s flottants.

po ur

le

leurs

barbe cue de

midi

et

la

d ans la presse nau tique, et l'on peut obtenir des in formatio ns auprès des Offices de Tourisme natio- naux, de quelques marinas, et d'exposants dans les

divers salons nautiques. To utes les activités de location en Croatie sont régle -

m en té es, et les bateau x (sous pavill on croate ou

non) ne peuvent être loués que s' ils ont les auto ri-

sati ons nécessaires. l

le skipper et l'équipag e que pour les passagers) sont

sévè re s. Il est recommandé aux plaisanci ers qui

voudraient faire du charter avec leur propre voilier de contacte r les autorités au préa lable et obtenir les dernières informations. le s étrangers peuvent faire du charter dans les eaux

ita liennes avec leur

m ais le propriétaire

tion et les droits de douane sur le bateau. De plus, le

voili er li enn e

pecavant de recevoir son certificat. Cette visite est payante. la mise en conformité peut être coûteuse et compliq uée. Toute personne envisageant de faire du charter avec son voil ier doit vérifier que sa police d'assurance cou vre ce genre de pratique, et véri f ier la situat ion dan s le pays concerné. Hi verner il flot: i l faut prendre en compt e plusieurs ia ct eurs. les p lus i mportants sont le climat et la protection du bateau . Viennent ensuite le coût de -a v ie, la possibil ité de trouver du combustible pou r le cha uffage et la cu is ine, une laverie, la qua- lide l'approvisionnement, et la présence de moyens de transport et autres moyens de com- mu nication. Vous devriez trouver suffisamment d'i nformation dans ce guide pour vous aide r à p rend re une décision. le climat dans le nord de l'Adriatique est rela tive- m ent froid et humide en hiver, avec des vents forts dan s la régio n de Trieste. Certa ins hivernent ce pen- dant dans les marinas près de Venise, en Slovénie et dan s le nord de la Croat ie. Dans le cen tre et le sud de l'Adriatique, le climat est plus adapté à la vie à bo rd, ma is il peut tout de même fa ire froid durant plu sieurs mois avec de la pluie et des vents forts.

Animaux à bord

es amendes (au ssi bien pour

Dans la plupart des pays européens, il n'y a p as de problème à avoi r un animal à bord s'il a les certifi- cats de santé et de vacci nation requis . A l'heure où nous écrivons, cependant, les animaux ne peuvent pas être impo rtés en Grande-Bretagne , en Irlande, en Scandinavie ou à Gibraltar sans passer d'abord six mois en quarantaine. Pour les résidents br ita n- niques, en rentrant au Royaume-Uni les an imaux de compagnie devront passer six mois en quaranta in e. Cela doi t être organ isé (e n obtenant une autorisa - tion au Min istry of Agriculture and Fisheries) à

J'avance pour éviter d'être accu sé de contrebande. Pour une courte v isite en Grande-B retagne, l' anima l pour ra rester à l' intérieur du ba t ea u. l e nouveau passeport pour animaux domestiques s'applique uniquement aux animaux voyageant pa r Eurotunnel ou sur des compagnies de fer ries accré- ditées, et sur certa i nes li gnes seule ment. l es an i- maux arrivant sur des yachts sont toujours soumis à la quarantaine. Si vous naviguez en Méditerranée avec un animal, il vous faudra év iter les ea ux terr itoriales maltaises. les animaux arrivant à Malte par bateau sont immé- diatement abattus à l'arrivée. Un animal arrivant au Monténégro, en Cro atie ou en Slovénie doit avoir un certificat attestant qu'il n'a aucune maladie contagieuse, et qu' il a été vacciné contre la rage au moins 15 jours et au plu s 6 mois avant son e ntrée dans le pays. En alternative à la vaccination antirabique, l'animal peut avoir un certi- ficat attestant qu 'il n'y a pas eu d e cas de ra ge dans son pays d'origine durant les six mois précédan t sa sortie du pays.

l a réglem enta tion italienne est simila ire, la vaccina - tion antirabique pouvant avoir été faite jusqu'à

voil ier immatri cul é à l'étranger, d oit payer les taxes à l'importa -

doit être en règle avec la réglementation ita- sur la structure et l'équipement, et sera in s-

12 mois avant l' arrivée de l' an im al en Ita lie.

On trouve en Italie de la nourriture pour animaux

9

in s- 12 mois avant l' arrivée de l' an im al en Ita lie. On
in s- 12 mois avant l' arrivée de l' an im al en Ita lie. On

mais ce la n 'est pas t oujours faci le et il vaut mi eux en stocker lo rsq u e vous en tro uvez. En Croat ie, on en t rouve m ai ntenant plus fréquemment que lors de nos premi ers séj ou rs, mais il peut n e pas y en av o ir dans les îles, ni de tout e fa çon au Mo nténégro. Il vous fa udra alors stocker par avan- ce de la no u rriture en boîte ou séch ée . On trouve de la v ia nde fraîche dans presqu e tou s les petits v i l- lages de Croatie, ma is elle est destinée à la consomm ation h u mai ne, et se ra peut-êt re un peu chère pour no ur ri r des animaux. On trouve de s v étéri na ires dans t ou tes les grandes vi lles d' Italie, de Slovénie et de Croa tie.

Equipements utiles

Il n'est pas dan s notre intention de disc uter du meilleur type de bateau convenant à une navigation dans ces eaux car tous les types de bat eaux y navi- gu ent sa ns pro b lè m e, et la plupart d e nos lecteurs ont déjà leur bateau. Aucun équipement spécial n'est nécessaire pou r na vig uer en Médi t erranée en général. ou en Adriatique en part ic uli er. Certains peuvent cependant rendre la vie pl us confo rtabl e, et les indications suivantes pourront être utiles.

Mot eur et pièces de rechange

En règl e géné rale, les vents en Adriatique sont faible s et l'on rencontre souven t d es ca lm es . On uti - lisera donc fréquemment le moteur. Dès qu'il y a du ve nt, il crée ra pidement une mer cou rte et hachée, rendant inconfortab le le près ou une rem o ntée au moteu r face il la mer. l a plupart des b atea ux croi- sa nt en Méditerranée font bea ucoup de moteur, et les moteurs un peu faib les installés d'habitud e sur les yachts m an qu ent souvent de puissance pour remont er f ace à la mer. Il est conseillé d' avoi r un j eu complet de pièces de rechange pour le moteu r du bord, y compris plu- sieu rs de cell es qui doivent êt re ch an gées régu lière-

pièces de recha nge de la pl u-

part des ma rques de moteur en Italie, ma is le repré-

être proche. la situ at ion s'est

améliorée de façon specta culai re en Croatie et en Slovénie et l'o n trouv e plus d'agents. l'huil e moteu r

est ch ère en Italie, mais so n prix est correct en Croatie. Si vou s pe nsez rest er longtemps loin de votre port d'attache, il est préférable d'avo ir des pièce s de rechange po ur tous les équipements du bord, ca r

t ou s to mbent en pan ne un jour ou l'autre! Vous

pourrez également vou s procu re r le man ue l d 'a te-

ment. On trou ve les

se ntant peut ne pas

l ier, av ec un e liste d es agent s locaux .

Pilotes autom atiques Il sont plus utiles en Médi t erranée que les régula - teurs d'allu re, car il ya souvent peu o u pas de vent. Il vaut m ieux avoir les pi èces de rechange, voire même un deuxi ème pilote , ai nsi que le manu el d'a tel ier si le fa briqu ant le distribue.

10

manu el d'a tel ier si le fa briqu ant le distribue. 10 Amarres et taquets

Amarres et taquets Dans beaucoup de ports, des vagues sont créées pa r le trafi c des batea ux, ou il peut se produ ire un violent ressac lorsque le vent souffle de certa ines directions. les pare-battages les plus gros que vous puissiez transporter, plus de solides taquets, de sol ides amarres en ny lon, et même de s amortis- se u rs, so nt souhai t ab les.

Ancres Toutes les condi ti ons de mouillage peuvent être renc ontrées en Adriatique, il vou s fa u dra donc au moins deux types d'a ncre différents. Nous préfé- rons quant à nous aVOÎr des ancres et de la chaine su r-dimensionnées d ' une taille . Grappin : très bien po ur les roch ers, les galets et les algues. Si la te nue est mauvaise, c'e st ce qu'il faut habituellemen t utiliser. Dans les ports, qui ont été dragu és, où le fond est souvent de la roc he avec une fi ne cou che d e vase, le grappin est ce que nous préférons. Danforth (a ncre à basc u le) : exce llente dan s la vase, molle o u dure, et bonne d ans le sabl e. C'est une bonne ancre à utiliser pour se déhaler, par exemple pour s ' écarter d ' u n quai , ca r elle croche immédiatement. COR (soc de charr ue) : excelle nte dans le sable et la va se, mais pas aussi bonne que l'ancre à bascu le dans la vase molle. Si on "ut ilise pour se dé haler, on peut parfois la draguer assez lo ngtemps avant qu'el- le ne croch e. Bruce: excellente dans la vase et dans le sable, et paraît-il bonne d ans les herbe s. C'est peut -êt re l'ancre idéal e. No u s n ' avon s pas d'expérience per- so nn elle de cette ancre.

Tauds Il peut fai re t rès chaud en Adriatique, ce qui rend la vie à l' intérieur d'un voilie r in con fort abl e. Des tauds au -d ess us du cockpit et du ca r ré peuvent aide r à garder la température dans des limites conv enables. S'ils so nt faits en plu sieurs parti es, o n peut en garder à poste en navig ation. Des écrans la t éraux sont utiles lorsqu e le so lei l est bas su r l'horizon .

l e tissu doit résister au so lei l. Nous sommes t rès satisfaits de la toile de coto n traditionnelle. Bla nche, elle réfléch it la chal eu r et la lumière, et elle est assez lou rd e pour ne pas battre de façon irri t ante dans les petits ai rs . le seul in con v éni ent de la toile est sa ten- dance à moi sir et à pourrir.

Réservoirs d'eau les réservoi rs d'eau doivent être aussi grands que possible, surtout si votre voilier est équipé d'une

douche. En été, il peut être difficile de trouver de

l'eau

dou ce, en particulier dans les îles

croates. Si

vous avez un pet it réservoir, vous aurez peut-être .il vous rationner si vous ne vou l ez al ler dans une ma rina plu sieu rs fo is par se ma i ne. Un filtre à ea u éliminant le goût de chlore peut être un plus.

Jerrycans pour l'eau et fe carburant: eau et carbu rant

- --------- - - - --

ne sont pas toujo urs disponibles à quai, au robinet ou

a la pompe, et l'on peut avoir à en transporter sur une

certaine distance. Il faut alors avoir des jerrycans en p !ssti q ue. Nous p référo ns ceux de 10 litres, sinon ils

sont trop lourds.

Un t uyau en plastiqu e pour ['eau, aussi long que

possible, avec des adaptateurs, peut être très utile. Il axiste maintenant d es luyaux qui se roule nt à plat et prennent peu de place dans un coffre.

Vélos, chariots et vélomoteurs

n v é lo ou un ch ariot peuvent êt re uti les pour t rans-

porter

carburant.

eau

ou

provisio ns

jusqu'a u

bateau . En plus de vous aider dans ces tâches terre -

a-t erre, des vé los vous permettront d'aller vous

bal ader hors de la zone portua ire. Nos vélos pliants en al uminium prennent peu de p lace. Nous avo ns vu des motos ou des vélomoteurs pliants sur de grands yachts, et si vous avez de la place, cela méri- :e peu t-êt re réflexion.

Récepteurs radio En M éd iterranée, il est parfo is impossible de rece- voi r les bulletins météo sur les récepteurs radio do m estiques, comme sur les r adio téléphones VH F.

capab le de recevoir la MF est alors très Certaines radios à bande laté ral e uniq ue

en MF ne peuvent recevoir qu'un e gamme limitée de fréquences, vérifiez donc avant d'en acheter une qu'ell e peut recevoir ce ll es dont vous aurez besoin .

Une rad io pr éc ieuse.

Protection contre les insectes

Moustiques, mouches et guêpes sont une nuisance dans toute l'Adriatique, surtout en été et en autom-

à la

ne. Des m ousti quaires adaptées aux capots et

descente, et du tulle pour les autres ouvertures, per- m ettent à l'air de circuler qu elq ue peu sans que les insectes rentrent dans le bateau par les soirées

ch audes. On peut se p rocu rer du t rei ll age f i n en plastique un peu partout à des prix raisonnables, m ais les sandflies peuvent passer par les mailles,

al ors qu'ell es sont arrêtées par le tulle.

On peut éloigner les insectes par divers procédés, spi ra les que l ' o n fait brûl er l a nuit (ou leur version en 12 V), ou aéroso ls et crèm es à usage indivi- duel. Ayez-en une bonne réserve, c'est un bon investissement! La plupart des ports méditerranéens semblent hé berger d'actives colonies d e ca fards. Si vous po sez u n sac de provisions ou un carton sur le qua i,

ass urez-vou s qu'il n'y a pas

l'emporter à bord. Vérifiez aussi que fruits et lé g umes n'ont pas d' œu fs d'insectes. On voit aussi des souris et des rats dans les ports, et il faut prendre des p réca ution s contre eux. La meilleure dissuasion reste un cha t, mais à d éfau t , ne laissez pa s de déchets dans le cockpit qui attire-

raient les rats, et pensez à poser des prote ctions sur vos amarres si vous êtes loin du quai . Si vous êtes le long du quai, rappelez-vous que rats et souri s peuvent se fau fil er à travers la m oindre ouverture, et qu'une fois à bord ils sont difficiles à déloger.

de cafa rds avant de

Amarrage et mouillage

Style médirerranéen: lorsque vous vous amarrez ou Que vous mouillez en Adriatique, il vaut mieux le fai re soigneusement, surtout si le bateau est laissé sans survei ll ance, même pour peu de temps. Le temps peut changer rapidement et avec peu d'aver- tisse men t. Les brises d 'après-mi di peuvent aneindre force 5 ou 6, et les orages peuvent être accompa- gnés de vents forts faisant le tour du compas. En général, les ports méd iterranéens sont sujets au remou s du trafic des bateaux, ou à la houle entrant dans le port. Il vaut presque toujours mieux s'amar-

rer tête ou cul à qua i, SI la méditerranéenne. Cela ne

paraît pas facile au début, mais on maîtrise vite la technique. Il faut bien s'organiser à l'avance, et pré- pa rer pa re-battage, amarres et ancre. Le secret d 'u n mouillage tête ou cul à quai réu ssi, est d'approcher la place assez v ite pour être man œuvrant, en marche avant ou arrière, et de mouiller l'ancre à 3 ou 4 lon- gueu rs d e bateau du quai en s'assurant que la ligne de mouillage file librement. Elle ne doit pas arrêter le bateau tant que vous n'êtes pas arrivé à votre place. Se mettre tête ou cul à quai est affaire de goût person- nel. Nous préférons mettre l'avant à quai. Les avan- tages sont de présenter le ûrant d'eau le plus faible près du quai (où la profondeur est souvent moindre), d'avoir une intimité plus grand e dans le cockpit, et une possi- bilité moindre pour la poussière et les saletés d'ent rer à l'intérieur du bateau. Les avantages de mouiller cul à quai sont la possi bilité d'uti l iser l'ancre principa l e, de

porter plus facil ement des amarres à terre, et de des- cendre à terre par un e passerelle. Même une simple

planche permet de débarq uer plus facilement. Si vous avez décidé d'accoster le long du quai, vérifiez toujours

que rien ne déborde le qua i sous

la surface.

Il est rare d'avo ir à utiliser une ancre dans les mari- nas de l'Adr iatiqu e. Les emplacements sont habi-

d 'un co rps-mort muni d 'une

tue ll ement éq u ipés

amarre. Celle-ci est fréquemment portée au quai ou au ponton et attach ée à un anneau d'amarrage. lorsqu'on entre dans la place , un équipier attrape l' ama r re et la fixe à l' extrémité du bateau o pposée au quai. Certaines marinas ont des bouées amar- rées au corps-mort. Da ns ce cas, on s'amarre à la

bouée avant d'entrer dans la place. Dans le nord de l'Adriatique où le marnage est d'environ un mètre, il y a souvent d eu x poteaux à l'entrée des emplace- ments. Lorsqu'on entre, on passe une amarre de chaque côté dans les anneaux des poteaux. Les occasions sont nombreuses de mouiller dans de charman tes baies abritées le long de la côte croate et parmi les îles. Certains des mouillages sont pro- fonds (p lu s de 15 ml, et classiquement on port e une amarre à t er r e pour empêc her Je voilier de c hasser vers des eaux plus profondes. Cette technique peut aussi être util isée pour limiter votre évitage. Dans les eaux croates, port er une am ar re à t erre est la norme plu s que l'exception. Il est bon d'avoir alors q u elques m o rceaux de ch aîne pour entou rer les rochers et éviter le ragage. Par mauvais temps il est souvent nécessaire de porter des am arres à terre .

11

rer les rochers et éviter le ragage. Par mauvais temps il est souvent nécessaire de porter
rer les rochers et éviter le ragage. Par mauvais temps il est souvent nécessaire de porter

,

Animaux marins dangereux

Il Y a relativement peu de p la ges de sable en Croa ti e et la pl upart d e zones d e ba ign ad es sont roche uses .

Ces rochers so nt un habita t id éal pou r les ours in s, même si l'o n en trouv e aussi près des plages. Les oursins ne sont pas dangereux en eux-mêmes, ils so nt plutôt considérés comme un mets raffiné, ma is

i l est douloureux de marcher sur l'un d'eux les pieds nus. Les piquant s se cassen t et peuven t ca user u ne

i nfectio n. Pour éviter ce problème, i l vaut mieux

poner des san da les en plasti que pour se ba igner.

Vives: ce so nt de petits poissons couleur sab le dont

l'épine dorsale est v e ni meuse . Leur habitat préféré est en ea u peu profo nd e, à mo itié enfou is d ans le

sable. Il

est sage d e porte r des sandales en p las -

tique lorsq u 'on se baigne d'une plage et de t raîner les pieds pour les effaroucher. Méduses: elles font de vil aines piqû res, au ssi évi tez de vous baigner si vous en voye z dans l'eau. Parfo is il p eut y en avoi r tell em ent qu'elles peuve nt bou - cher la prise d'eau d es to i lettes o u d u m o teu r. Rascasses: si la pêche vous intéresse, vo u s en attraperez peu t-êt re. Ces horri b les petits poissons ont des piquants signalés dans certains de nos ouvrages de référence comme venimeux. l es pêcheurs méditerranéens man ient ces poissons avec grande prudence. Raies pastenague: on en renco ntre en Méditer- ranée, mais elles sont relativement rares. Requins: ils ne so nt pas considé rés comm e un d an - ger po u r le na g eur moyen en Méditer ra née, b ie n qu 'on en ait vu en Adri atique. Les deux espèces que vous verrez certainem ent en Adriatiqu e sont l'oursin et la méduse.

12

Types d'amarrage dans les marinas

et la méduse. 12 Types d'amarrage dans les marinas ; ·s "'" 'c' . ;. ,
et la méduse. 12 Types d'amarrage dans les marinas ; ·s "'" 'c' . ;. ,
et la méduse. 12 Types d'amarrage dans les marinas ; ·s "'" 'c' . ;. ,

;

·s "'"

'c' .

;. ,

".

'

'

.

"

"

•• '"

' . " " •• '" Bouée reliée à un corps-mort. . ", .•.,,"

Bouée reliée à un corps-mort.

. ", .•.,," .' . ~.<", ,
. ", .•.,,"
.' . ~.<",
,

Corps-mort avec p endille.

!
!
.' . ~.<", , Corps-mort avec p endille. ! Vallier amarré sur pendille, cill au quai.

Vallier amarré sur pendille, cill au quai.

p endille. ! Vallier amarré sur pendille, cill au quai. " - • •• • 00
p endille. ! Vallier amarré sur pendille, cill au quai. " - • •• • 00
p endille. ! Vallier amarré sur pendille, cill au quai. " - • •• • 00

" -

! Vallier amarré sur pendille, cill au quai. " - • •• • 00 • •
! Vallier amarré sur pendille, cill au quai. " - • •• • 00 • •

• •• •

00

'

Po teaux et coffres d'amarrage.

- -
- -

---

-

-

' Po teaux et coffres d'amarrage. - - - - - - - ' . --

'

. --

, --

et coffres d'amarrage. - - - - - - - ' . -- , -- "

"

d'amarrage. - - - - - - - ' . -- , -- " '-- --
d'amarrage. - - - - - - - ' . -- , -- " '-- --

'--

--

--

- - - - - - - ' . -- , -- " '-- -- --

~-

"

"- "

.

-

-

-

-

---

"

-

Catways (Utiliser des gardes pour rester éloigné du quai).

'-- -- -- ~- " "- " . - - - - --- " - Catways
Généralités L'Albanie, sur la côte est de l'Adriatique, est un petit pays montagneux, bordé par

Généralités

L'Albanie, sur la côte est de l'Adriatique, est un petit pays montagneux, bordé par la Grèce au sud, le Monténégro et le Kosovo au nord, et la Macédoine

à l'est. La populat ion en 1995 était de 3,4 millions

d'habitants. C'est un pays essentiellement agricole. Les principales cultures sont les céréales, le tabac, la betterave à sucre et les pommes de terre . Les res-

sources m ini ères sont le chrome, le cuivre, le nickel et le charbon, et l'on exploite le pétrole et le gaz . Le pét role est produit et raffiné a Oytet Stal i n, et

reprendre le pays que bien après sa mort. En 1506, cependant, le contrô l e turc éta it absolu. Ce furent alors quatre siècles de domination ottomane, qu i ne prirent fin qu'à la déclaration d'indépendance en 1912. Au XX · s i ècle, J' h i stoire de l'Alban i e a cont in ué d 'être agitée, son indépendance étant constamment menacée par les pays voisins. Le pays fut envahi par la Grèce, le Monténégro et la Serbie en 1912 pen- dant la guerre contre la Turqu i e. A l a fin de l a guer- re, les grandes puissances européennes reconnu- rent l' indépendance de l'A lbanie. Cependant, au moment du tracé des frontières, le Kosovo revint a la Serb i e, et une région du sud, habitée par des

Albanais, à la

déstabilisé la région tout au long de ce siècle . Au cours de la Première Gue rre mondia le, l'Albanie fut de nouveau envah ie par ses vois in s, par les Austro- Hongro is, les Français et les Ita li ens . A la fin de la guerre, les grandes puissances envisagèrent de par- tager l'Albanie entre ses voisins, ma is une interven- tion du président amér ica in Wood row Wilson les en empêcha . En 1920, le nouvel état albana is devenait membre de la Société des Nations. Jusqu'en 1939, l'Alban ie s'essaya à devenir un état occidental modeme, d'abord sous le premier min istre Noli, puis sous le président Zogu qui s'auto-proclama ro i sous le nom de Zog en 1928. La Deux ième Guerre mond iale vit la fin de l'indépendance de l'Albanie, occupée d'abord par les Italiens pu is par les Allemands. L'occupation étrangère fut combattue pa r divers groupes, dont les communistes . A la fin de la guerre, ceux-ci formèrent un gouvernement présidé par leur chef, Enver Hodja. Hodja dirigea l'Alban ie avec une po i gne de fer j usqu'à sa mort en 1985 . 11 su i - vit une polit ique iso lationniste, rejetant comp lètement l'Ouest, et n 'ayant de contacts diplomati ques et com- merciaux qu'avec, tour à tour, la Yougoslavie, l'Union Soviétique et la Chine. Les citoyens albanais ordi- naires n'étaient pas autorisés à quitter le pays, et le tourisme était activement découragé. Après la mort d'Hodja, les communistes continuè- rent à diriger le pays, mais le mécontentement popu lai re grand issant conduisit f inalement à des élections législatives en 1991, puis à l'élection du prem ier Président du Parti Démocratique, Sa li Berisha, en 1992 . Le Parti Démocra t ique perd it les élect ions suivantes, à la suite de l' effondrement de pyramides spéculatives frauduleuses où des mil - liers d 'Albana is perdirent toutes leurs économies. Le Parti Socia liste, l'ancien Parti Communiste, suc- céda au Parti Démocratique, ce qui freina l'évolution vers la démocratie et le progrès économique . Le

condu it par un pipeline au port

de Vlorë.

Les premiers habitants étaient les Illyriens, dont le territoire s'étenda it au nord jusqu'à la Slovénie, et les Épirotes, installés au sud du fleuve Shkumbini jusqu'en Grèce. Malgré l'arrivée des colons grecs et romains, et (entre autres) des tribus barbares, des Serbes, des Slaves, des Vénitiens et des Ottomans turcs, les habitants ont gardé leur langue et leur cul-

ture et n'ont pas été assim il és par la cu lture des envahisseurs . On pense que les A lbana is d'aujour- d'hui sont la plu s viei ll e race au sud -est de l'Europe, et que leur langue a ses racines ,dans les langues parlées par les Illyriens et les Epirotes. Certains chercheurs pensent que les dieux grecs seraient issus du panthéon illyrien et épirote. Le christianis- me s'est répandu en Alban ie durant le premier

Grèce. Ce l a créa des tens ions qui ont

siècle, pour f i na lement supplanter les

païennes, et a dom i né jusqu'au XVII" et XVIII " siècles, où beaucoup d'A lbana is se sont convertis a l'Islam pour év iter les persécutions de leurs suze- ra i ns turcs. Plus récemment, le gouvernement com - muniste a découragé les pratiques rel igieuses et fermé égl ises et mosquées. L' Albanie fut colonisée, envah ie et occupée par de nombreux peup les. Les grecs établi rent des colo - nies, dont les deux plus importantes furent Apo ll on ia, près de Vlorë, et Epidamnus, l 'actuelle Durrës. Les ruines d'Apoll onia sont encore vis ibles et constituent l' un des plus importants sites archéolo- giques de l'Albanie moderne. Les Romains envah i- rent l'Illyrie et établirent leur contrôle sur le territoire dès 165 av. J .-C., apportant paix et prospérité . A la chute de l'Empire romain, l' Alban ie fut attaquée par diverses tribus barbares, mais passa finalement sous le contrô le de Byzance . M ill e ans plus tard, à la chute de Byzance, l'Albanie fut attaquée et dominée par de nombreux occupants, Bulgares, Normands, Angevins, Vénitiens, Serbes et fin alement les Turcs. La prem i ère grande attaque turque eut lieu en 1388. Au cours du siècle suivant, les Turcs furent combattus avec succès par un héros albana is, Skenderbeg, qu i réussit a les expu lser d'Albanie . Ils ne purent

relig ions

13

succès par un héros albana is, Skenderbeg, qu i réussit a les expu lser d'Albanie .
succès par un héros albana is, Skenderbeg, qu i réussit a les expu lser d'Albanie .
succès par un héros albana is, Skenderbeg, qu i réussit a les expu lser d'Albanie .

désordre s'installa dans le pays. L'activité crim ine lle échappa à tout contrôle, et la guerre au Kosovo ne f it qu'accroître le s tensions. Malgré tou t, on peut enco-

l' avenir du pays, l'Alban ie réco ltant les

re croire en

fruits de son soutien actif il l'action de l'OTAN contre les Serbes au Kosovo. Elle va recev oir une aide éco-

nomique, et des consortiums étrangers commen- cent à investi r dans les infrastructures du pays. Après des décennies d'isolement. l'Albanie a main- tenant des relations diplomatiques avec un grand nombre de pays. Parm i les pays ayant une ambas- sade à Tirana se trouvent le Royaume-Uni, les Etats- Unis, l' Autriche, l'Allemagne, la Suisse , la France, l' Ita lie et la Croat ie. lors de l'arrivée au pouvoir des communistes, les yachts de pa ssage ne furent plus Jes bienvenus et craignirent de rencontrer un accueil hosti le s' il s s'égaraient dans les ea ux al banaises. Auj ourd'hui [es visiteurs sont les bienvenus, on projette de pro- mouvoir le tou risme, et il court des rumeurs de vil - lages de vacances et de marinas. Visiter l'Albanie durant les troubles sociaux actuels reste toutefois très problématique.

Formalités d'entrée

les citoyens de l'Union Européenne et des états de l'AELE (Association Européenne de libre Ech ange), des Etats-Unis, d'Australie et de Nouvelle -Zélande, entre autres, n'ont pas besoin de visa pour visi t er l'Alban ie. les autres contacte- ront l'ambassade d'Albanie de leur pays ou de leur pays de départ. les visit eurs so nt autorisés à re ster jusqu'à 3 mois. Ils payent une taxe d'entrée au port d'arrivée, et, s'ils repartent en avion, une taxe de départ. Le montant de la taxe d'entrée dépend de la nationalité du v isiteu r. Il n'y a pas de rég lementation particulière concernant les yachts. Les documents requ is pour se rend re en Grèce, en Italie et dans les ét ats de l'ancie nne Yougoslavie conviennent aux autorités albanaises.

Monnaie

La monnaie locale est le lek, divisé en 100 quintas. Actuellement, seules les devises fortes sont accep- t ées, et surtout le dollar US. Certaines cartes de cré - dit sont acceptées dans les grands hôtels de Tirana, mais pas ailleurs.

Conseils au voyageur

Il est act uellement conseillé d'évi ter de voyager dans certaines régions du pays à cause du risque d'activi- té crimine ll e. l'A lbanie est tou j ours désespérément pauvre, et les tou ri stes occidentaux attirent les voleurs. Les équipements médicaux sont basiques, surtout en dehors de Tirana, la capitale. On recom- mande également de ne boire que de l'eau minéra le et du lait UHT. Il est bon de vérifier la situat ion en cours avant de visiter le pays. Les adresses à contac- ter so nt données dans l'appendice.

, ALBANIE N Pellgu j Drini! ",lI' ":if , , , , ," : AnciMne
,
ALBANIE
N
Pellgu j
Drini!
",lI'
":if
,
,
,
,
,"
: AnciMne
: zan" minée
,"
,
Ishulli i Sa zanitCl"
,
"
i i Gallovecit
,
i GjuMzës
, ,
20
30
o!
" !
!
!
Milles nautiques

Notre sentiment est qu'actuellement la situation est trop instable pour risquer une visite. Les plaisan- ciers de pas sage seront considé rés comme riches, et pourraient aussi être perçus comme les témoins encombrants de certaines opérations de contreban- de menées entre l'Albanie et l'Italie. Les eau x territoriales albanaises s'étendent jusqu'à 12 M au large.

Zones de mines

Des zones de mines, jusqu'à 20 M des côtes alba- naises, ont été déclarées dangereuses après la Deuxième Guerre mondiale et lors de la période d'isolement que s'est imposée l'Albanie. Nous avons été incapables d'obtenir des informations sur la situation actuelle, sinon que ces zo nes ne sont plus considérées comme un danger pour la naviga- tion de surface. Mouiller dans ces zones reste cependant potentiellement dangereux.

Feux principaux

On ne peut se fier à aucun de ces feux . • Côte continentale Gj;r; Sarandès - côte SE 39°50'8N 20°01' 4E

Fl.9s17m6M

Kepi i Qefa/it 39°54'5N 19°5 4'9E FI.5s143m9M Kepi i Pa/ermos 4Qo02'8N 19°47'5E FI .7s105m9M Tha/assa Khimarras - côte NE 4Qo13° N 19°28'5E

FI.6s52m8M

KepÎÎ Gjuhëzës 40 0 25'4N 19°17'6E FI.8s58m8M Kepi i Gallovecit4Qo26'3N 19°19'4E FI.5s18m5M (095° - vis - 290°) Kepi i Jugor (extrémité S d'/shu/li i Sazanit) 40 0 28'5N 19°17'2E FI.6s18m6M

Ishul/i i Sazanit 40OJO'3N 19"16', E FI. 1Os193m 1DM (340" - vis - 19JO) Kepi i Treporteve 40OJO ' 7N 19"23'8 E F1. 9s70m9 M

Lumi; Vjosës 4O"3 8'9N 19"19" E FI.3s12m7M

Karavastase 40"52'gN 19o25'5E FI.8s19mlOM

Kala e Turrês 4 1"08'8 N 19"26'3E lFI.6s13ml0 M

Durrës Feux d'alignement au 018"

Feu antérieur 41 ° l S'9N 19°28', E FI.3s6M Feu pos tér ieur 41 "19' , N 19"28'2E FI. 3s6M

Durrës, extrémité du môle S 41"18'2N 19"27'3E

FI.R.5sSm6M

Durrës, extrémité du

FI.G.5s9m3M

Kepi; Durrësit41 " 18'9 N 19"26'4E FI{2110s1 26m18M Bishti i Pallës 4 1"24' 8N 19"23'6E FI .WR . l0 s 3 2 ml0M 140" - R - 160" - W _ 140"

Liman; ; Pallës Feux d'alignement

Feu antér i eur 41 "24'8N 19"23'7E FI(2)2,5s10m4M

Feu postérieur 41 " 24'6N 19" 23'8 E FI .4,5s10m4M Kepi i Rodonit 41 °35'2N 19"26'7E FI(2)10s40m8M Talej 41"42'7N 19"35'2E FI.6s15m7M Kepi i Shëngjinft 41 °48'7 N 19"35'l E HR.5s24m l 0M Shëngjin Feux d'alignement au 002"

41 " 48'9N 19"35'3 E

môle E 41"18'3N 19°27'4E

Feu antérie ur FI.R.6s12m5M Feu posté ri eu r FI. R.5s15m5M Mali Renzit 41 °48' 9N 19"34'3E FI(2)8s48m1 0 M

Radiophares

Sqepi

Cap

Guri-; Pierre, rocher Ci -dessous d es nom s de li eux (d u sud au nord) et leurs différentes form es:

Gji i Sarand ës - Gjiri i Sarandës, Baie Sarande Saran d ë(s) - Saran d e, Saranda, Santa Quaranto Sqepi i Kiephali - Kepi i Oetalit, Cap Kiepha li Panormës - Palermos, Baie Sinikol Kepi i Gjjuhëzës - Sqepi i Gjuhës, Cap Linguetta, Languena Vlorë(s) - Vlonë, Valona, Vlora Ishulli i Sazanit - Sazëno, Sarzan, Sazan, île Saseno Kepi i Treporteve - Kep i Trëpo rtëve, Kepi i Treportit, Cap Treporti Kepi i Sema ni t - Skel 'e Semanit, Po inte Samana, Sema ni Shkumbinit - Shkumbi (fleuve), Skumbi Kala e Turrës - Sqepi i Gagji, Sqepi i Se li t ës, Kep i Lagit, Ke p i Lagjit Gjiri i Durrësit - Gj i i Durresit, Durrës Bay Durrës - Du razzo, Draè Kepi i Durrësit - Sqepi Durrësit, Cap Durazzo

Sqe pi i Pal it - Bi shti i Pallës, Cap Pal i, Kep i Pa lit

Gj i ri

l al zës

Kepi i Rodonit - Sqepi i Skenderbeut, Kep i Rodonit ,

Ca p Rodoni Sh ëngjîn(e) - S. Giovanni di M ed ua Kepi i Shëngjinit - Sqepi i Shëngjinit

i

i

La lzi t

Gji u

i Lal ës it,

Ba ie La i es,

Lazle, Gj i

-

Il n'y a pas de radiophare en Albanie

Stations de radio côtières

Des stations de radio côtières opère nt dep uis les villes suivantes:

Sarandë VHF canal 16,06 (24 h/24) Vlorë VHF canal 16, 11 (24 h/24) Durrës VHF ca nal 16, 22 (24 h/24 ) Shëngjin VHF ca nal 16, 71 (24 h/24)

La langue albanaise

La langue albanaise est divisée en deux groupes, gheg et tosk. Le gheg est parlé au n ord du fleuve Shkumbi , et le tosk au sud. La langue officielle est basée su r le tosk, et l'alp habet latin a été adopté. Les lieux peuvent porter plusieu rs noms, par exemple Vlones (gheg), Vlorës (tosk) et Valona (italien) dési- gnent le méme lieu.

Glossaire

Termes des cartes al b anaises

albanais

Gji-u, Gjiri

Bisht-i Ishull-i, Ishuj

Portë

Liman-;

Kep-i

français Baie Pointe Il e, Îles Port Port, rade Cap

Passage au large de la côte albanaise

De la fro nti ère grecque à Kepi i Gj uhëzës, la côt e est bord ée de montag n es escarpées s'é levant à plus de 1 000 m à quelqu es kilomètres de la mer. A u nord de Kepi i Gjuhëzës, la côte est basse et les fon d s sont peu importants assez loin au large. Cette partie de la côte est adossée à une région montagneuse visible de quelque dista nce au large par bonne visibilité. les con treforts ne bo rdent la côte que près du port de Du rrë s.

Vents la bora peut descendre avec force des parties m on-

tagneuses de cette côte.

Prenez ga rde aux forts

vents de SW qu i portent d i rectement à la côt e.

Brouillard Il est rare sur la côte albanaise .

Courants de surface Sur cette cô te, le couran t de surface porte normale- m ent au nord, para llèlement à la côte . Sa vitesse varie en fonction de la direction du vent, de sa force et d e la durée pendant laquelle il a soufflé dans la

part

de l'Italie vers l' est pour se j o indre à ce courant por- tant au nord au large de l' Albanie. La force de ce courant est aussi influencée par le vent.

m êm e direction. Un courant géné ral circu lai re

15

La force de ce courant est aussi influencée par le vent. m êm e direction. Un
La force de ce courant est aussi influencée par le vent. m êm e direction. Un

Zones de mines Ce qui reste d 'un e zone de mines datant de la Deuxième Guerre mondiale s'étend jusqu ' à 20 M au large en tre les latitudes 4Qo15'N et 41°30'N. Elle est toujou rs con sidérée comme un danger pour les bateaux mouillant, pêchant ou s'engageant dans des activités sous-marines, mais pas pour la navi - gation de surface. Des chenaux déminés menant aux ports commerciaux de Vlorë et Durrës sont marqués sur les cartes.

Ba lisage Le syst ème de balisage A de l'AISM est censé s'ap- pli quer aux eaux albanaises, mais t outes les bal ises n'obéi raient pas à la règle . Certaines peuvent aussi ne pas être à leur place, voire mêm e m an qu er.

Mauvais temps Les ports ou l 'on peut se réfugier sont Gj iri i Sarandës, la pa rtie S du port de Palermos (panormës), Gji ri i Durrësit et Gjiri i Lalzit. On pour- rait trouver de l'assistance médicale et technique dans tous ces ports.

Navigation

Notes

1. Voir plus haut les zones d e m in es et le balisage.

2 . Les positions des caps sont données dans la liste des feux. Du détrOÎt de Corfou, entre l'Albanie et Corfou, jus - qu'à Kepi i Gjuhëzës au nord, la côte est vallonnée, sur fond de hautes montagnes. A l'exception de

quelques roch ers isol és, la côte est accore. Il y a un haut·fond (1,5 m) dans l'a pproche de Sarandë. Une autre zone peu pro fond e, le ba nc de Gjergjantas lGeorga nta s), sous 2,5 m, se trouve à environ 4 M au N de Kepi i Oefa li t , par 39°58'6N 19°53'5E. Cette

exposée aux ven ts de SW et

partie de la cô te est

peut être dange reuse. Gjiri i Sarandës est ouvert au SW. Un abri relatif des vents de SW peut-être trou- à Pal er m os (Pa normës ). Gji ri i Vlorës, large baie ouverte au NW, est proté- gée du SW par u ne péninsu le m ontagneuse se ter- m in an t à Kepi i Gj uh ëzë s et Kepi i Gallovecit. La partie S de cette baie, abri t ée et m oi ns profonde , est int erd ite, sans doute à ca use de la pr és en ce d'une base navale. Le port de Vlo rë, su r la côte NE de la ba ie, est bien abrité d e tous les vents exc ep - té du NW. Le chenal pr inc ip al pour le port se situe entre la pé ni ns ul e se terminant à Kepi i Gjuhëzës

et Kepi i Gal1oveci t , et l' île si tu ée au N, Ish ul1 i i Sazanit. Il est interdit d ' approcher à moins d'1 M de J' île. En remontant ve rs le nord, de Kep i i Gjuhëzë s à Kep i

i Lagjit (Kala e Tur rësl la côte est basse et sab lon· neu se, bo rdée de marécages. La m er est peu pro- fonde, progressivement comblée par les alluvions des nombreuses rivière s. Il y a des rochers proches de la côte à parti r de 2,5 M au sud de Kep i i Lagjit, et autour du cap lui·même. De Kepi i Lag jit à Kepi i Durrësit, la côte est encore

16

basse et sablonneuse, bordée de co ll ines. Elle forme une baie peu profonde, Gjiri i Durrësit, encombré e de nombreux hauts-fonds et rochers.

La moit ié

sud de la baie comporte des rochers iso·

lés et des hauts-fonds s'étendant à plus de 2,5 M de la côte. II y a un rocher isolé à 0,6 M au N du feu de Kep i i Lagjit. Le s eau x entre ce ro ch er et le cap sont très peu profondes.

Une av an cée ro che u se ave c de s hauts-fonds et des rochers, s'éten d à 1,7 M au sud de Kepi i

Durrësit. Le banc le plu s au sud, le ban c Talbot, est marqué par une bouée cardi nale S portant un feu . Il y a au ss i p lusieurs ép aves dans cette partie de la baie. L' approche sûre du port de Durrës est m a r- qu ée par un ch en al ba l isé (av ec feux) et des feux d'a lig nement. De Kepi i Durrësit à Bishti i Pall ës, la côte est val - lonnée, avec un arrière pays de marais. Des zones rocheuses peu profondes se trouvent à moins de

signale au ssi la pré-

sence d'une épave au S de la pointe de Bis hti i Pal1ës. Ce lle-c i est vallon née et couverte d ' arbres . Un récif s'é t end sur plus de 112 mille au NW de la pointe. Le danger est couvert par le secteur rouge du fe u de Bishti i Pallë s. Le m ouillage qui se tr ou - ve sur la côte NE de ceUe pointe est abrité des vents de SW. De s feux d'aligneme nt menant à ce mouillage sont marqués su r la carte, et décrits dans la Liste des Feu x du S HOM. Attention, les pro- fondeurs sont moindres que celles de la carte, à ca us e de l'envasement. Plu s au nord , la côte fo rm e une baie sa blonneu se p eu p r ofonde, Gjlri i Lal zit, entre Bisht i i Pallës et Je cap suivant, Kep i i Rodon i!. On trouve ra quelque protection des vents d e NE au S du Kepi i Rodoni!. On pourra s'abriter des ve nts de SW au NE du cap . Pren dre garde aux ban cs roc he ux de cha que côté du cap, et à l 'avancée rocheu se co uverte de moins de 10 m d'ea u, s' éte nd ant à 1 M à l'WNW. De Kepi i Rodonit à la f ront i ère avec l e Montén égro, la côte forme une autre baie, Pellg u i Drinit, sablonneuse elle-aussi, basse et peu pro- fonde jusqu e loi n au large . Elle abr ite le port de Shëngjin dans sa pa rtie NE. Il y a des dangers dans l'approche du port, mais des feux d'alignement situés sur la jetée, aident à entrer. La bora peu souffler vio lemment dans cette région. La fron tiè re avec le M onténég ro est formée par la rivière Bojam a ou Bun es, dont les alluvions di minuen t progressivement les profondeurs.

1/2 mille du rivag e. La carte

Les ports

Nous n'avons pas pu visiter l'Albanie nous-mêmes, à cause de la situ ation politique et sociale, et n'avo ns donc pa s pu vé rifie r personnellement les informations que nous donnons. Les autor ités alba- naises ne publien t pas de ca rtes, et l'information disponible n'est pas nécessairement à jour, exacte ou fiable. Elle doit donc être traitée avec une extrê- me prudence.

l

n'est pas nécessairement à jour, exacte ou fiable. Elle doit donc être traitée avec une extrê-

-

---------------------------------------------------

GJIRI 1SARANDES

39°5 1'5N 20 0 02 'E

Carte de l'Amirauté britannique 188

Carte SHOM 7272

GjÎri i Saran dë s est une baie située à envi ron 5 M au NE du Détro it de Corfou. Sarandë est une peti t e vi lle

et un centre de vi llégiat ure avec plu sieurs grands

i mme ubles, clai rement visibles de Corfou et du

Dét roit de Coriou . Il y a eu un port à cet endroit dès

le 1" siècle av. J.-C. et plu sieurs si t es archéologiques

de cette période sont encore visib les dans les envi · rons. Sarandë est une destination popu laire auprès

des

j eun es

mariés

albanais .

Ma i nt enant

que

l'Alba nie a repris des relations avec le monde exté-

rieur, il y a un service de ferries quotidien entre

Corfou et Sarandës.

Approche Un haut-fond sous 1.5 m d 'eau s'avance depuis le

cap forma nt l'extrémit é W d e la baie. Il y avait un feu sur le cap, mais i l a été supprimé. l e haut-fond ser ait signalé par une bouée. Il y a un feu sur le côté

E de la ba ie , à près de 2 M au sud de la ville, qui est donné pour F1.9s17m6M.

Mouillage

Mouiller dan s la partie N de la baie da ns une pro-

où vous l'indiquent les de vase, d e bon ne tenu e.

fo ndeur adéquate, ou bi en

au t o ri tés. Fond d e

Pre ndre garde au câble qui atterrit dans le coi n NE

d e la baie. Il y a peut -êt re aussi une épave su r la côte

E de la b aie . Attentio n aux g rai ns survenir brusquemen t. la baie est SE en passa n t pa r le S.

de S qui peuvent ouverte de l 'W au

sabl e et

PALERMOS IPANORMESI

40 0 03'7N 19°48'E

Carte de l'Amirauté britannique 188 Cartes SHQM 2662, 7272

Cette ba i e est situ ée à env i ron 11 Mau NW de Kep i i Oefalit, qui porte un phare F1.5s143m9M.

Approche Une tou r octogona le le cap sit ué à l'entrée su r la côte NW de ce

l a baie est divisée en deux part ies pa r un petit pro - mont oi re. Les deux parties de la baie sont pro - fon d es au centre.

po rte un feu FI.7s 105m9M sur SE de la baie. Il y a d es r ochers cap.

Mouillage Mouille r dans la part ie N , prés d u N du petit pro- montoi re, ab ritée de tou s les vents sau f du SW. l' autre partie de la baie procure un abri des vents d e SW. l es deux baies sont profondes, avec des zones rocheuses o ù la tenue est variab le . Po rt er une am a r- re à terre pour év ite r que l'ancre ne ch asse sur le fond en pente abrupte.

ISHULLII SAZANIT

40 0 31'N 19°17'5E

Cartes de l'Amirau té britannique 188, 1590 (plan) Carte SHOM 2662

Il Y a un petit port militaire sur la côte NE de cette ile, située au fond de la baie de St. Nicola (Gji ri i Shën Nikollës ), dans la partie SE. C'est un e zone interd ite, et l'on ne peut approcher à moins de 1 M de l'île.

VLORE

40 0 26'5N 19°29'6E

Cartes de l'Amirauté britannique 188, 1590 (plan)

Carte SHOM 2662

Vlo r ë, le se cond port de l'A l banie, est si tué sur la côte E d'un grand golfe. C'est un port de pêche et un terminal pét rolier. Il offre une bonne p rotectio n de to us les ve nts sauf d e NW. l'app roche de Vlorë éta it défendue pa r une v aste zone de m ines d u rant la Deuxième Guerre mondiale. Un chenal dégagé, mar- qué su r la carte, traverse la zone. Celle-ci n'est plus considérée comme un danger pour la navigation de surface, m ais il est touj ou rs potentiellement dange- reux de mouiller, pêc her ou pratique r d 'autres activ i- tés sou s-marines. Un oléoduc arrive à Vlorë, pren ez- garde aux pétro liers en naviguant dan s cette zone.

Approche

l

es cartes 188 et 1590 indi quent le chenal d éga gé fi

travers la zo ne d e mi nes. Ut ilisé par les navi res d e commerce, il débute par 40 0 25'6N 19°03 ' E et est

o ri enté au 088°s ur 10 M. A u po int 40 0 25'8N 19 <>16 ' E il s'o riente au 062° su r 2,2 M, puis au 090 ° su r 1,5 M ,

au 13 1° sur 1,5 M, se termin e dans la

Il est la rge de 1 M et passe au N d e Ke pi i Gjuh ëzës et Kepi Gallovecit et au 5 de l'Île d e Is h ull i i Sa za ni t.

et f ina leme nt au 081° sur 5 M. Il rade devant Vlorë .

VlORE N Ancienne ~"nt, minée ~t' 10 j1~ 1.10,'93m'0 Ishulli i Sa~ani y Zonfl V
VlORE
N
Ancienne
~"nt, minée
~t'
10
j1~
1.10,'93m'0
Ishulli i
Sa~ani y
Zonfl
V LORE
interdite
.
,
<,>
Ktlpi j Gallovecit
F1.5s5M
Kepi i Gjuhëzf;S
fl.3s1OM
<
Ancienne
~one min""
<
<
<
Profondeurs en miltres

17

F1.5s5M Kepi i Gjuhëzf;S fl.3s1OM < Ancienne ~one min"" < < < Profondeurs en miltres 17
F1.5s5M Kepi i Gjuhëzf;S fl.3s1OM < Ancienne ~one min"" < < < Profondeurs en miltres 17
F1.5s5M Kepi i Gjuhëzf;S fl.3s1OM < Ancienne ~one min"" < < < Profondeurs en miltres 17
Restez au m oins à 1 M d'Ishulli i Sazanit qu i est une zone

Restez au m oins à 1 M d'Ishulli i Sazanit qu i est une zone interdite. Il est également interdit d'approcher à

mo ins de 1 M de la côte W de la ba ie de Gji ri i Vlo rës.

L' extr ém iS de l a

baie

est au ss i zo ne i nterdite.

Le ca p d e Kepi i Treporteve, qui marque l' entrée N de la baie de Vlo rë est une avancée de terre et de roc hers, débordée vers le S pa r un ha ut-fond rocheux s'étendant sur près de 1/ 2 mi ll e. Les rivages N et E de la baie sont rocheux, et l'on trouve des fonds de moins de 5 m jusqu'à 0,8 M de la côte entre Kepi i Treporteve et Vlo rë.

Mouillage

II Y a qua tre appontements à Skel e i Vlorë 4,5 M

au SE de Kepi i Trepo rteve). M ouiller pres de ces appontements, ou s'y amarrer, sauf ind icatio n contrai r e. Cette zone est exposée aux ve nts et à l a houle du NW.

DURRES

41 ° 1S'3N 19°27'5E

Cartes de l'Amirauté britannique 186, 1590 (plan) Carte SHOM 3568

Dur rës est le plus g ran d port du pays. Il dessert la capita le, Tirana, sit uée à envi ron 25 M dans les terres . Les origines de la ville remontent à 627 av. J.-C., lorsque qu'une colonie grecque fut fon dée dans la région. Durrës fu t de tout temps un e impor- tan t e place commerciale, maintes fois attaq uée et occupée. En 1944, l' occupant Nazi fit sauter le port. Aujourd'hui, c'est le second centre industriel de l'Albanie. Un service régulier de ferries re lie Durrës

â Bari, en Italie. la ville s' enorgueillit de nombreux musés et théâtres, et possède une communauté artist ique et scientifiq ue tres v ivante. Les p lages de la région attirent de nombreux touri ste s. Les autorités portuaires veillen t su r VHF ca na l 16 et

10.

Approche La zone de mines dans les approches de Durrës n'est plus considérée comme un danger po ur la navigation de surface, mais il reste potentiellement dange reux de mou iller, pê cher ou mener d'autres activités so u s·ma ri nes. Le chenal d éminé, larg e d'un mi lle et uti lisé par le s ca rgos, est ma rq ué sur les cartes 186 et 1590. l'a pp roche de Du r rës est dan· gereuse par mauvaise visibilité. Le port de Durrës est situé sur la côte N d'une bai e peu profond e, Gjiri i Durrës !t. La moitié S de ce tte

bai e est t rès peu profo nde, avec des hauts-fonds s'étendant ju sq u' à 2,5 M de la cô te. Il y a un roch er iso lé à 0,6 M au N du feu situé sur le cap Kepi i Lagjit (Ka l a e Turrës). et des haut s·fonds so nt sit ués entre

lu i et le cap . Le

Kepi i Durrësit, est débordé vers le S par un récif peu profo nd. Dans le S de ce dernier, il y a des haut s· fonds, don t le plus au sud, le banc Talbot, est sign

cap situé au NW de l'ent rée du port,

lé pa r une bouée card in ale S portant un feu. l a bouée lumineuse d'e aux saines (LFl.1 0s) se situe

â 1,1 Mau SW de la bouée marquant l e banc Ta l bo t.

18

Flt2110s126ml$M " 3 ,, 1{ 1 • 8 ". " Profondeurs
Flt2110s126ml$M
"
3
,,
1{
1 •
8
".
"
Profondeurs

N

• .'
.'
,, 1{ 1 • 8 ". " Profondeurs N • .' Ent re cette dernière et

Ent re cette dernière et la ma rq ue d'eaux saines, un e autre bouée card in al e S lumineuse signa le un e épave. Depuis la bouée d'eaux saines, un chenal, marqué par des paires de bouées rouges (R) et vertes (G) et un align ement aux marq ues noire (B) et blanche {Wj, mène à une bo u ée G situ ée à env i ron 0,3 M â l'E de l'entrée du port. L'al ignem ent est au 018° . Ses caractéristi ques serai ent F1.3s6M. De la bouée G à l'E de l'entrée du port on pe ut virer pour passer entre les môl es et entrer dans le port. Le môle SW porte une tour de béton en form e de pyram id e, et le môle E, une tour en maçonnerie b la nche. Les extrémités d es m ôles po rtent des feux FI.G.5s9m3M et FI.R.5s9m6M.

Amarrage S'amarrer le long d'un des appontem ents, en sui · vant les instructi ons . Une fois dans le port, on est bie n protégé de t ou tes les directio ns.

••

SHENGJIN

41°49'N 19°35'5E

Carte de l'Amirauté britannique 186 Carte SHOM 3568

Le port de Shë ngjin est situ é à 10 M de la fro ntière

avec l e Monténégro, au

N E d e l a b aie

de Pe l1gu

i

Drinit. le po rt est ab rité de toutes les directions.

J

FI.R.5s • ,
FI.R.5s
,

$HENGJIN

\. M al; Renz;t

FI12I8$

FI.R.5s • , $HENGJIN \. M al; Renz;t FI12I8$ Shingjin Kep ; ; Shinlliinit - -

Shingjin

Kep ; ; Shinlliinit

--

,

, , ,

"

,

,

'

3

o

1

2

3

1

1

1

Dixièmes de mille

N

'

JIr.

l'

• Dixièmes de mille N ' JIr. l' Approche Le port se trouve sur la cô

Approche Le port se trouve sur la cô t e 5 de Kepi i Shëngjinit , le seul end roit oû les co ntreforts des mon t agn es sit uées au N atteignen t la me r, et forment le cap. Il y a des bâtiments sur le cap et un phare (Fl.R.5s24m 10M). Un aut re grand pha re est sit il:

Ma l i Renz it FI (2)8 s 48m10M , à l'W du port d e Shëngjin. Le cap Kepi i Shëngji nit protège le port il: l'W et un haut -fo nd sous 0,3 m d 'eau le protège au S. L' entrée du port se fait par un chenal dragué il: travers le haut -fond, Qui passe plus près de la plage il: l'E Que du cap. Il serait balisé par des bouées sans feux. Des f e ux d' a lign e ment F1. R.6s 12 m5M et FI. R.Ss1SmSM sont situes su r la jetée, ali gnés au 002".

Amarrage/Mouillage S'amarrer le long de la j et ée en bois, ou mouiller suivant les inst ru cti ons. Attention aux coffres d'amarrag e. Le port est protégé de tous les vents.

19

mouiller suivant les inst ru cti ons. Attention aux coffres d'amarrag e. Le port est protégé
Gé né ralités Les côtes du Montén égro , de Croatie , de Slovénie et

Gé né ralités

Les côtes du Montén égro , de Croatie , de Slovénie et

d e

Boso ie -Herzég o vine ,

anciens

états

de

la

République Fédérale de Youg oslav ie, forme nt une

m ag nifique

zone de croi siè re . De la f ron tiè re avec

l'Albanie au sud ju squ 'à celle avec l'[t alie au nord, le

pla isa nce, et u n grand nombre de mou ill ag es calmes et abrités. Certaines régions n'ont pratique- m ent pas été to uchées par le tou ri sme et les équi- pements sont loi n d'être sophistiqu és. Le

ou nou s écrivons, fait to u-

M o ntén ég ro , à l'heu re

beau littoral découp é

est caractérisé pa r une multi-

jo urs partie de la Yougo sla vie et est toujou rs sujet

tude d'îl es, u ne m er li mpid e. un

aux re strictions, règlements et pénuries q ui caracté-

de

paisibles villages et d es c it és

cli m at estival d oux, hi storiq u es. La côte

ris aient la période co mmuniste.

orientée NW 1 SE est , dans sa plu s grande parti e,

Les états de l'ancienne Yougoslavie sont à la char-

protégée par des chaînes d'îles Qui recèl ent

de nom-

ni ère entre l' Europe de I.'Est et l' Eu rope de l' Ou est.

breu x m o uill ages et ports. Vu de la mer, le pays est essentiellem ent mont agn eu x, avec d es cultures su r les pentes ba sses. Il y a peu de tra ces d'industr ies.

Au cours des siècle s ils ont été enva h i s, con qu is et colonisés par de nombreu ses nations. Les premières traces de présence hum aine datent du Paléolithique,

La

pl us gran de pa rt ie de

la côte

et

des iles so nt

et il y a de nombreux vestiges d 'établissements illy-

croales, et c' est la région qui attire le plus de touris- me nau t iq ue. Il n' est pas su rprena nt que t ant d'Allemands, d'Autrichiens et d'Italiens reviennent chaque année naviguer dans les îl es, malgré les récen ts bouleve rsem ents pol itiqu es. La Croatie est certes devenue un zone de croisière populaire, mais

rie ns, grecs, ro main s, sl aves, vé nitiens et tu rcs. Au cours des siècle s suivants, Italiens, Autrichiens, et plus brièvement, Français, Britanniques et All emands, ont occupé diverses parties d e la région. Pour le plaisanc ier, c' est sans d ou t e l'i nfluence de Venise qui est la p lus év ide nte, avec l 'o mni présence

il

est enco re po ssible d e trouver des mouillages

du Li on de Venise, des grac ieuses logg ias et des

d

éserts , ou d'être le seul voilier dans un petit port.

palais. Il reste de nom breux monuments romains,

A

la f in de la De uxièm e Guerre mondiale, la

comme l' am phith éâ tre de Pula utilisé aujo urd'hui

Yougoslavie était surto ut un pays agricole. Elle

comm e théâtre et cinéma de plei n-air, les mosaïques

d

evint un état commu n iste non-a lign é, qui, bie n

rema rquablement bie n conservées de Risan

qu'étroitement contrôlé, était ouvert aux visiteurs étran g er s. La richesse cr oissante d es démocrati es

(Mon tén égro), et le palais de Dioclétien à Split. Les musées proposent de belles collecti ons d 'o bjets des

européennes et la vogue de s v acan ces à l'ét ran ge r po u ssè rent la Youg oslavie à s' ouvrir au to u risme pour tenter d 'o btenir d es devi ses étrang è res. La

générations précédentes. Plu sieurs sites arch éolo- giques se vis ite nt, tel Sal ona près d e Split. La Yougoslavi e a été u nifi ée à la fin de la Pre mière

voile, le ca mpin g, les fo rfaits vacances, le naturisme

Guerre mond iale, en devenant u ne monarchie.

 

et les

sports d 'hiver ont ét é encourag és et exploit és .

Durant la Deuxi è m e Gu er re mondiale , la

Malheureuseme nt, l'éclatement de la Rép ublique

Youg o slavie fu t occupée par les Nazis, le co mbat

rem ent

avaient

aux autres pa y s communistes ses citoyens

Fédérale de Yougoslavie et les guerres qu i en ont

pour libére r le pay s étan t pr in cip al em ent m e né pa r

sulté ont effrayé les tou rist es. Le s visiteu rs hési-

le Parti Communiste Yougoslave avec l'aid e d es

tent encore à

y retou rner, ce qu i a un effet p réjudi-

Alli és. Inévitablement peut-êt re, les Communi stes

ciable sur les écon o mies des nouveau x états. C'est

prirent le pouvoir à la fi n de la g uerr e. La

d

om mag e, car cela reste une zone d e croisière vrai-

Yougoslavie d ev int u ne rép ublique fédé ral e com po-

m

ent m erveill eu se, où les v isiteurs reç oive nt un

sé e de si x répub liques soci al istes largement auto-

bo n acc ueil, surtout

en Slovénie et en Croati e. Ces

nomes, la Bos nie- Herzég ovi ne, le Monténégro, la

d

eux états sont m ai nte nant bi en p lus rich es, libres

Croatie, la M acé doine, la Slov énie et la Ser bie, cette

et accu ei llant s. L' in flation de la f in d es années 80 a