Vous êtes sur la page 1sur 2

FLORENTIN SMARANDACHE

O se trouve la faute dans


ce raisonnement par
reccurence?

In Florentin Smarandache: Gnralisations et Gnralits. Fs


(Maroc): dition Nouvelle, 1984.

5l
OU SE TROUv"h LA :;:'1I.UTE D.lJS CE RAISmTNEI2il\fT

ft un UOl1.cou:rs d' e~ltr( en f28ult on [, posi le problme suivo,nt


Il

Tr01.o..ver les po:CJ~lmes p(x) coei'ficients rels tels


<l'.le :x:P(:;c-1) == (~:-3)r(x) ~ pour tout x riel. Il

Quelq1.~cs car.~id..ts ont cru. pouvoir dmontrer par rcurrence Que


les pol~'~.;':0~ de J' nOclCG sOLt ceux qui vrifient 12, proprijt~
sui V2"~'C(; g ?(x) = 0 pou:' tout entier l1.2.turel.

E:!l ei~fs~? :.is81ltils? si on pose x== 0 do,ns cette rc;lation, il en


r.';::mLc ~.",J(; O,P(-l) == -3,F(O)? clo::J.c p(O) = O.
De mme, 1vec }: = l, on a g
f ,)
- :~(,,\
'.,..
.1.,1
\......}
== -'"' ?. . . Dlv \J..
,QO.l.1v pel) == 0,
etc
On SUPl;ose que 10, propri:jtj ost vrcio pour (n-1), cd ~uo
P(n-l) =- C, cO:; C' :,:'e~~cic c"'" qu t il on est pour n ~
puisque

~ g :.Ji

les c<::..c'ldiclats

O? il on

0sso,y le ro,l1G n == 3? ils

~u-

r:1.iel1.t trouv

3?F(2)

P(3) c,.:~ Ir.:'


p(3).

~v2-icl1.t

p(n-l)

c. r (3)

~:G;1.C

2~

cette

~~f:~

(J

== O. p(3) , cc qui n'entrane paS. Que


ost vraie ~our tout rel

c~lit~

LI 8rr,;ur . ~,,_. -.'.c't cl"l1c 0.0 r::c

11(n=-3).P(n)

n.F(~.-IJ

J.' imYJlication ~
~ pen) = On n'est p:=,.s juste.

On peut trouver facil(;8c:'l-~ <lue ?(x) = x(x-l)(x-2)k,kE.lR..