Les défis écologiques du Maroc

PLANNING DES SÉQUENCES
Un voyage initiatique à la découverte des plus beaux projets de
transformation « verte » du Maroc. Depuis les immenses forêts de cèdres de
l’Atlas aux entreprises énergétiques les plus ambitieuses, il s’agira ici de voir
et comprendre comment le pays et ses habitants s’engagent au quotidien
pour se réapproprier leur patrimoine naturel et optimiser les ressources.
Des rencontres surprenantes au rendez-vous : un plongeur sous-marin écolo,
une artisane travaillant dans une coopérative d'huile d'argan, un chiffonnier
arpentant les rues de Casablanca …

REGION DE SIDI IFNI
Séquence : Visite de village des Aït Baamrane
Visite du site ou sont installés des « filets à brouillard », un procédé ingénieux
visant à récupérer et transformer la vapeur de la brume des montagnes en
eau potable. Une technique très efficace et novatrice qui alimente les cinq
villages de la région, irrigue les cultures et préserve ainsi les nappes
phréatiques. Visite d’une maison dont les habitants ont depuis peu accès à
l’eau potable : En quoi le quotidien de ces habitants s’en est trouvé modifié ?
Sensibilisation à l'environnement et aux besoins en eau potable dans les
régions rurales excentrées.
Contact :
Aïssa Derhem ou Djamila Bargach, de l'association « Dar Si Hmad »
dar@darsihmad.org
(+212) 528 84 30 65

LAGUNE DE KHNIFISS
Séquence avec un des pêcheurs locaux habilités à naviguer sur la lagune (ils
sont limités au nombre de 11), qui revêt le costume de guide touristique
durant la période estival. Mise en avant de l’éco-tourisme et de la préservation
de l’écosystème.
Contact :
Salek Ouiassa, Association Khnefiss
0667726638
aouissasalek@gmail.com
Située à 70km au nord de Tarfaya, Khnifiss est un long bras de mer qui
s’étend sur plus de 20 km à l’intérieur du Sahara, bordé de l’autre côté par
une grande falaise. Site protégé par l’Unesco, c’est un paradis méconnu
propice à la biodiversité : outre les poissons, c’est le paradis des millions
d’oiseaux et de flamands roses.
 

1  

PARC NATIONAL DE SOUSS MASSA
Séquence dans le parc de Souss Massa, un site unique en son genre car il
est au cœur d’un grand programme de réintroduction dans les réserves
naturelles d’Afrique d’espèces en voie de disparation ou quasiment éteintes à
l’état sauvage. Découverte d’un troupeau d’Addax et de la façon dont ils se
réapproprient l’espace
Contact :
Directeur du parc, Mohamed El Bekkay
Tel. +212 6 61 91 10 41
Situé à 60km au sud d’Agadir, le parc est un écrin de verdure dans une zone
quasi désertique. Les villages alentours

REGION D’ESSAOUIRA
Visite de la coopérative d’huile d’Argan de Tamanar et rencontre avec une
artisane qui raconte son émancipation à travers son métier. Car « l’or vert » et
ses nombreuses vertus font la fierté des artisanes locales, mais fait plus
méconnu, sa reforestation constitue également l’un des remparts les plus
efficaces contre la désertification.
Séquence : chaque femme s’engage à planter dix arbres par an pour reboiser
la forêt.

Contact :
Zoubida Charrouf +212 5377-75380
E-mail : association.ibnalbaytar@gmail.com

MARRAKECH
Séquence à la découverte du « frigo du désert », ingénieuse réutilisation
d’une technique ancienne de conservation de la nourriture à l’aide d’une
vasque à double fond en argile contenant du sable humide (principe
d’évaporation), recouverte d’un linge humide. Conçu pour économiser les
ressources en électricité.
Explication des étapes de conception et d’utilisation, possible de le fabriquer
soi-même
Visite de la carrière d’argile de Marrakech
Mise en avant des initiatives individuelles servant à la communauté
Contact :
Soufiane Brahimi, Jihane Rekkou +212 645-806840
Oasis située en plein désert, Marrakech est aussi un haut lieu de villégiature
et doit faire face à des demandes permanentes en matières d’énergie et
d’irrigation des cultures. Patrimoine écologique et histoire, la palmeraie de
 

2  

Marrakech doit sa sauvegarde à un projet d’irrigation lié à la station
d’épuration

VALLEE D’AÏT BOUGUEMEZ
Visite d’un douar écologique de la vallée, ancien village totalement réhabilité
par une architecte de Rabat afin de ne connaître aucune déperdition
énergétique et devenir auto-suffisant. Comment concilier projets d'avenir et
patrimoine?
Contact :
Layla Skali, Port. : 00 212 6 61 30 13 72 laylaskali@gmail.com

BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
Séquence avec un acteur local luttant contre l’assèchement du plus grand
barrage du Maroc et plus haut d’Afrique. Quelles sont les méthodes mises en
place pour lutter contre le réchauffement climatique à cette échelle ?
Contact :
Zouhir Amhaouch, du service de la protection de la nature: 00212 661 659
170

FORET D’AZROU (IFRANE)
Visite de la plus grande forêt de cèdres du monde, dont la taille diminue : le
bois servant aux paysans et villageois de la région et l’espace peu à peu
grignoté par les pâturages. Pour faire face à ce problème, un vaste
programme de concertation avec la population locale a été mis en place.
Rencontre avec les acteurs locaux, leur gestion du problème pour une
exploitation raisonnée des essences de bois. Une démarche pilote qui intègre
la population.
Parallèlement, l’activité touristique se développe et génère des revenus pour
la population
Séquence : dépressage de la forêt avec des villageois
Contact : Aziz Akkaoui, spécialiste de la cédraie
La forêt surplombe une des villes les plus « propres » et écologiques du
monde : Ifrane. Tout près se trouve le splendide lac d'Afennourir.

CASABLANCA
Rencontre avec Hamri, chiffonnier qui collecte les déchets des particuliers et
entreprises pour les acheminer vers des centres de tri à l’aide d’un triporteur.
 

3  

Séquence avec Hamri à la rencontre des habitants. En quoi ce métier a
changé sa vie ? Qu’apporte-t-il, à son niveau, à la population ?
Prenant appui sur cet exemple, la ministre de l’écologie souhaite développer
ce projet à grande échelle
Contact : Saad Abid, Association Bahri, 0608 888 868
Images : plages de Casa, centre ville, Mosquée Hassan II, Station de
recyclage des déchets, Station de traitement des eaux usées
SHOUL (RABAT/SALE)
Séquence : Création d’une « oasis » sur une terre aride
La terre de la région de Rabat/ Salé, réputée aride et inculte abrite pourtant
une des forêts les plus verdoyantes de la région, appelé le « jardin de
Zineb », du nom de sa propriétaire. Sorte d’oasis créée dans le plus grand
respect des valeurs écologiques la plantation est devenue une véritable
source d’inspiration pour les agriculteurs marocains s’intéressants à la
biodynamie, la permaculture et les techniques d’irrigations au goutte-à-goutte.
« Au début en 2001, personne ne croyait au projet. Aujourd’hui, les touristes
viennent, les locaux s’approvisionnent ici, les agriculteurs viennent se
former »
Contact : Zineb Benrahmoune Idrissi, Botaniste et écologue, enseignante à
l’ENFI (école nationale forestière d’ingénieur) de Salé
Tel. : +212 661 40 23 45 +212 537 67 11 73 zinebbi@yahoo.fr

CHEFCHAOUEN
Séquence 1 : Médina
Rencontre avec le chef cuisinier Hassan du restaurant Casa Hassan, situé
dans la Médina de la ville, dont l’ambition est de remettre au gout du jour le
patrimoine de la cuisine Jeblie. Une façon inédite de valoriser le travail agroécologique des petits producteurs locaux, très nombreux dans la région.
Séquence avec sa mère dont il a hérité les rudiments de ce patrimoine
culinaire. Hassan prépare une recette typique avec les produits qu’il est allé
chercher chez un agriculteur qu’il connaît bien
Contact : Abdelghani Lakhdar, association fondation humain terroir
alternatives
Tel. : 212 670 82 61 24
Hassan
Séquence 2 : Parc national de Talassemtane
Visite du parc avec un guide sur le thème de la sensibilisation à
l'environnement. Espèces végétales à préserver (sapins et cèdres).
Rencontre avec Sian Waters, de l’association de sauvegarde des macaques
de Barbarie
Contact : Mokadem Aissa, directeur du parc national 00212 661 04 73 28
mokademaissa@gmail.com
 

4  

PARC NATIONAL D’AL HOCEIMA
Séquence 1 :
Recensement des dauphins avec Houssine Nibani de l’association AGIR
Séquence en mer
Séquence 2 :
Rencontre avec Yunes Baghdidi, plongeur éco-responsable et organisateur
de sorties en mer pour nettoyage des fonds marins de Ifneq (près de Ceuta)
Séquence immersive avec les plongeurs

REGION DE DAKHLA
Séquence : Le séjour se finit à Dakhla, à 400 km de la frontière mauritanienne, posée sur
le littoral du sahara occidental. Ces dernières années, un tourisme durable et écologique s'y
est développé (en opposition avec le tourisme de masse). Rencontre avec le fondateur
« d’océan vagabon », spot incontournable de kite surf de Dakhla, construit avec des
matériaux recyclables, un système de retraitement des eaux, toilettes sèches etc...
Visite de Rio de Oro, le 1er golf éco-responsable, revêtu de sable et du gazon synthétique.
Survol de la baie et images de cette zone de migration de millions d’oiseaux, dont les
flamands rose et d’autres espèces endémiques.

^

 

5  

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful