Vous êtes sur la page 1sur 4
Ministre de la Santé der Services Socloux Québec S5 Bureau du sous-minste PAR COURRIER ELECTRONIQUE Le 13 juillet 2016 AUX, PRESIDENTES-DIRECTRICES GENERALES, PRESIDENTS-DIRECTEURS, GENERAUX, DIRECTRICES GENERALES ET DIRECTEURS GENERAUX DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE ET DE SERVICES SOCIAUX Madame, Monsieur, Le 17 juin dernier, le Parlement du Canada a adopté le projet de loi C-14, soit la Loi jant le Code criminel et apportant des modifications connexes d'autres lois (aide médicale & mourir). La nouvelle loi est entrée en vigueur le méme jour pour la majorité de ses dispositions. Elle modifie le Code criminel. Désormais, le Code criminel permet done l'administration de l'aide médicale & mourir, mais, ‘uniquement sous certaines conditions énoneées au Code criminel. En conséquence, tant les dispositions de la Loi concermant les soins de fin de vie (LCSFV) en vigueur au Québec, que les nouvelles dispositions du Code criminel doivent étre respectées pour éviter tout risque dinfraction au Code criminel. Dans ce contexte, il est premiérement nécessaire d’apporter des modifications aux pratiques relatives aux formalités entourant la demande d'aide médicale & mourir. En effet, des conditions supplémentaires s’ajoutent pour que cette demande soit valide : (1)elle doit avoir été faite non seulement devant un professionnel de la santé, mais aussi devant deux ‘témoins indépendants qui satisfont A certains eritéres, et (2) lorsqu’un tiers remplit la demande parce qu’une personne en est physiquement incapable, ce tiers, en plus de ne pas pouvoir faire partie de ’équipe de soins, doit aussi étre indépendant et répondre a certains critéres. uibec 1S, chenin Sint fay, 14 age udbee Qube ISIN Telephone : 4182668989 “Taenpcur: 418 2663950, En conséquence, des modifications ont été apportées au formulaire de demande d'aide médicale & mourir (voir en annexe) : 1. Tiers autorisé : le Code criminel précise que cette personne doit comprendre la nature de la demande daide médicale & mourir et qu'elle ne peut savoir ou croire qu'elle est bénéficiaire de la succession testamentaire de la personne qui fait la demande ou qu’elle recevra autrement un avantage matériel, notamment pécuniaire, de la mort de celle-ci.. Ceci sajoute aux exigences de la LCSFV et le formulaire a été modifié pour inclure la nouvelle définition de tiers autorisé; 2. Témoins indépendants : le Code criminel exige que le formulaire soit signé par deux ‘témoins indépendants qui comprennent la nature de la demande d'aide médicale & mourir. Le formulaire a donc été modifié pour ajouter des espaces pour ces deux signatures. II a aussi été modifié pour inclure I’énoncé des situations dans lesquelles les témoins ne peuvent pas étre considérés comme indépendants, selon le Code criminel. Précisons qu’il serait possible, pour un membre du personnel de I’établissement, d'agir & titre de témoin indépendant s'il répond aux critéres d’indépendance retenus dans le Code criminel. Deuxigmement, certaines mesures de sauvegarde prévues par le Code criminel présentent aussi des différences avec les conditions prévues par la LCSFV. Ces mesures de sauvegarde devront étre respeciées, en plus des conditions prévues par la LCSFV et des régles déontologiques applicables 1. Moment de Padministration de Paide médicale 4 mourir aprés la demand délai de dix jours francs (soit dix jours complets, en excluant le jour od la demande a faite) doit s*écouler entre le moment oti est faite la demande d'aide médicale & mourir et 'administration de aide médicale & mourir. Toutefois, il est possible de raccourcir ce délai si le médecin qui administrera aide médicale a mourir et le médeci ayant formulé le second avis jugent que la mort de la personne ou la perte de sa capacité 4 fournir un consentement éclairé est imminente. Le délai indiqué dans ces circonstances est alors fixé par le médecin qui administrera l'aide médicale & mourir; 2, Indépendance des médecins : le médecin qui administre l'aide médicale & mourir et celui qui donne le second avis doivent étre indépendants entre eux. Ils doivent aussi étre indépendants par rapport a la personne qui demande l'aide médicale & mourir. Pour étre considéré comme indépendant, aucun de ces médecins ne peut a) conseiller l'autre dans le cadre d’une relation de mentorat ou étre charg superviser son travail; b) savoir ou croire qu'il est bénéficiaire de la succession testamentaire de la personne qui fait la demande ou qu’il recevra autrement un avantage matériel, notamment pécuniaire, de la mort de celle-ci, autre que la compensation normale pour les services liés & la demande; ©) savoir ou croire qu’il est lié a l'autre ou & la personne qui fait la demande de toute autre fagon qui porterait atteinte a son objectivité, Troisiémement, le Code criminel prévoit expressément que le médecin qui prescrit ou obtient une substance destinée l'aide médicale & mourir doit informer le pharmacien qui la délivre qu’elle est destinée & cette fin. I] est & noter que cette exigence est déja prévue dans le Guide d’exercice sur l'aide médicale & mourir préparé par le College des médecins du Québec, Ordre des pharmaciens du Québec et I’Ordre des infirmiéres et infirmiers du Québec, mais il sera important de s’assurer qu’elle soit dans tous les cas respectée. Quatrigmement, certaines mesures de sauvegarde prévues au Code criminel présentent des différences plus mineures avec celles prévues 4 la LCSFV. On peut croire que, dans la plupart des cas, le respect des conditions prévues a la LCSFV ainsi que des regles déontologiques et des meilleures pratiques entrainera automatiquement le respect des mesures de sauvegarde légerement différentes prévues au Code criminel. Il convient tout de méme de connaitre ces particularités pour s’assurer que les conditions de la LCSFV, comme, les mesures de sauvegarde prévues au Code criminel, sont respectées en tout temps. Ainsi, avant d’admii rer l'aide médicale mourir, le médecin : ‘© doit s'assurer que la demande d'aide médicale a été faite par écrit, sur le formulaire preserit par le ministre (tel que modifié pour se conformer au Code criminel), par Ia personne qui demande I’aide médicale & mourir ou le tiers autorisé; ‘© doit étre convaineu que la demande a été datée et signée par la personne qui demande Paide médicale & mourir ou le tiers autorisé, devant deux témoins indépendants qui ont datée et signée & leur tour; © doit tre convaincu que lui et le médecin ayant donné le deuxiéme avis sont indépendants l'un par rapport & autre et vis-a-vis de la personne qui demande l'aide médicale & mourir; ‘© doit s’assurer que la personne qui demande l'aide médicale & mourir a été informée qu’elle pouvait en tout temps et par tout moyen retirer sa demande; ‘© doit prendre les mesures nécessaires pour fournir, & la personne qui demande l'aide médicale A mourir et qui éprouve des difficultés 4 communiquer, un moyen de communication fiable qui lui permet de comprendre les renseignements qui lui sont fournis et de faire connaitre sa décision. Enfin, immédiatement avant d’administrer l'aide médicale mourir, le médecin doit donner la personne qui demande l'aide médicale & mourir la possibilité de retirer sa demande et s’assurer qu’elle consent expressément a recevoir le soin. Considérant ce qui précéde, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir acheminer rapidement ces informations aux membres de vos équipes et aux partenaires concemés de votre territoire (maisons de soins palliatifs et établissements privés qui exploitent un centre local de services communautaires, un centre hospitalier ou un centre d’hébergement et de soins de longue durée). Le formulaire modifié d'une demande d'aide médicale & mourir (version francaise AH-881 et version anglaise AH-881A) format « spécimen » est disponible dans intranet réseau, dans la page Formulaires en lien avec la Loi concernant les soins de fin de vie, sous Aide médicale 4 mouri Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos sentiments les meilleurs. Le sous-ministre, Ve = Micke! Fontaine Pie c.¢.: M, Bertrand Bolduc, Ordre des pharmaciens du Québec M. Yves Robert, College des médecins du Québec Mme Mireille Lavoie, Commission sur les soins de fin de vie ‘Mme Lucie Tremblay, Ordre des infirmiéres et infirmiers du Québec 1NIRGE : 16-MS-03795-01

Vous aimerez peut-être aussi