Conseil municipal du 06 juillet 2016

Mesdames, Messieurs,
Chers collègues,
Même si le moment est solennel, je serai bref car je crois que nos concitoyens attendent surtout de
l'action plutôt que des discours.
Je tiens d'abord à remercier les Rospordinois et les Kernévellois qui nous ont accordé leur confiance
avec 60,58% des suffrages exprimés. Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire : ce score important
nous oblige autant qu'il nous légitime.
Je félicite également l'ensemble des conseillers municipaux pour leur élection, je souhaite à tous et
à toutes de prendre beaucoup de plaisir dans ce mandat municipal et je les invite à toujours agir
dans le sens de l'intérêt général, à exprimer leurs points de vue dans le respect et à faire honneur à
leur fonction.
C'est un conseil profondément renouvelé et rajeuni qui est installé ce soir puisque si mes comptes
sont exacts 16 élus siègent pour la première fois dans notre assemblée. C'est le signe d'une volonté
de s'engager qui rompt avec les discours moroses sur le désintérêt vis-à-vis de la politique.
Je remercie ensuite le conseil municipal pour la confiance dont il vient de m'honorer. La charge de
maire est exigeante, parfois ingrate, mais elle apporte beaucoup de satisfaction à son titulaire, faite
de rencontres et de richesse humaine.
Je ne reviendrais pas ici sur le programme que nous souhaitons appliquer, nous avons déjà eu
l'occasion de le présenter pendant la campagne et nous en reparlerons à nouveau : la continuité et
l'accessibilité des services publics au plus grand nombre, l'aménagement du territoire dans toutes
ses dimensions, économiques, sociales, environnementales...
Je souhaite toutefois insister sur le fait que ce programme est un contrat qui nous engage vis-à-vis
des citoyens. Si nous n'avons pas de solutions préconçues à tous les enjeux et que nous coconstruirons avec la population nos politiques, cela ne nous empêche pas de défendre une certaine
philosophie de l'action publique :
« dire ce que l'on fait, faire ce que l'on dit ». Telle est ma conception de la démocratie locale, et si
en cours de mandat, nous devons réorienter des choix, revoir des décisions, alors nous l'assumerons
et nous l'expliquerons à la population.
Enfin, je veux conclure par quelques mots sur Rosporden. C'est la ville qui m'a vu grandir et j'ai
fierté à la servir. Elle a ses forces et ses faiblesses, elle a connu des hauts et des bas dans son
histoire mais son esprit n'a, de mon point vue, jamais été atteint.
Cet esprit rospordinois d'abnégation et de solidarité, forgé par des générations d'ouvriers, de
paysans, d'industriels, de commerçants nous a permis de bâtir des coopératives, des usines, une
gare, des services publics... Cet esprit nous permettra de rebondir. Nous ne reviendrons pas sur le
passé mais nous écrirons l'avenir.
Si au terme de ce mandat, nous avons contribué à redonner confiance et fierté aux habitants de notre
cité, alors ce sera déjà une satisfaction.
Merci à tous et à toutes de votre attention.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful