Vous êtes sur la page 1sur 36
BRILLANT PIERRE LAPOINTE L LE CHANTEUR A MÊLÉ AVEC SUCCÈS HUMOUR ET BEAUTÉ HIER DANS

BRILLANT PIERRE LAPOINTE

L LE CHANTEUR A MÊLÉ AVEC SUCCÈS HUMOUR ET BEAUTÉ HIER DANS SON SPECTACLE À MONTRÉAL EN LUMIÈRE

PAGE 15

HIER DANS SON SPECTACLE À MONTRÉAL EN LUMIÈRE PAGE 15 MONTRÉAL Mercredi 26 février 2014 journalmetro.com
HIER DANS SON SPECTACLE À MONTRÉAL EN LUMIÈRE PAGE 15 MONTRÉAL Mercredi 26 février 2014 journalmetro.com

MONTRÉAL

Mercredi 26 février 2014

journalmetro.com | twitter.com/metromontreal | facebook.com/journalmetro | pinterest.com/journalmetro

| facebook.com/journalmetro | pinterest.com/journalmetro Québec présente sa politique en itinérance demain

Québec présente sa politique en itinérance demain

Politique. Le gouver- nement du Québec dévoilera demain sa Politique nationale en itinérance.

L’information a été confirmée hier par le cabinet de la mi- nistre déléguée aux Services

sociaux, Véronique Hivon. Cette politique, la première au Québec sur la question de l’itinérance, a été élaborée avec de nombreux acteurs du milieu, notamment à la suite d’un forum de consultation tenu en juin dernier. Pour le Réseau d’aide aux personnes seules et iti- nérantes de Montréal (RAP- SIM), l’adoption de cette

politique est une grande vic- toire. «Ça fait huit ans qu’on la demande, a affirmé Pierre Gaudreau, coordonnateur du RAPSIM. On a travaillé sans relâche pour avoir des appuis politiques, à coups de mani- festations, de pétitions, de campagnes de lettres et de tournées du Québec.» Du 17 au 19 février, plus de 165 organismes avaient d’ail-

Attentes

«Le prochain gouverne- ment devra prendre en compte cette politique et adopter un plan d’ac- tion en conséquence.»

Pierre Gaudreau, coordonnateur du RAPSIM

leurs envoyé des lettres à la

première ministre Pauline Ma- rois demandant l’adoption de la politique en itinérance avant les élections. «Elle ne mourra pas au feuilleton comme ce qui pourrait arriver à d’autres mesures si le gouvernement est défait aux élections», s’est réjoui M. Gaudreau. M. Gaudreau a confiance que le contenu de la politique reflétera la vision discutée

«Rambo» et la culture de L’INTIMIDATION PAGE 03
«Rambo» et la culture de
L’INTIMIDATION
PAGE 03

Bernard «Rambo» Gauthier a admis hier devant la commission Charbonneau avoir déjà fait de l’intimidation sur les chantiers de la Côte-Nord, mais uniquement avant d’être représentant syndical. / LA PRESSE CANADIENNE

au forum de consultation, c’est-à-dire que la lutte contre l’itinérance doit être menée sur différents fronts. «Il faut autant prévenir que réduire l’itinérance. Il faut s’attaquer à la question du logement, de la sécurité du revenu, des programmes de réinsertion et de la judiciarisation de l’itiné- rance», a-t-il estimé.

ROXANE LÉOUZON

de l’itiné- rance», a-t-il estimé. ROXANE LÉOUZON Le Montréal illicite Un ancien de la GRC documente

Le Montréal

illicite

Un ancien de la GRC documente dans un livre le crime organisé du début du XX e siècle. PAGE 04

le crime organisé du début du XX e siècle. PAGE 04 Nouvelle chronique soccer À 10

Nouvelle

chronique

soccer

À 10 jours du début de la saison de l’Impact, notre chroniqueur Arcadio Marcuzzi parle
À 10 jours du début de la saison
de l’Impact, notre chroniqueur
Arcadio Marcuzzi parle des
jeunes de la formation. PAGE 33
MAX : -8°
MIN : -12°
Quel est le jour dont vous rêviez ? Partagez-le à rbc.com/lejourdontvousreviez et courez la chance
Quel est le jour dont vous rêviez ?
Partagez-le à rbc.com/lejourdontvousreviez et courez la chance de GAGNER * 25 000 $

* Aucun achat requis. Le concours est en vigueur du 27/01/14 au 17/03/14. Une bonne réponse à une question réglementaire est obligatoire. La probabilité de gagner un prix dépend du nombre d’inscriptions admissibles reçues. Le(s) prix consiste(nt) en deux prix en argent de 25 000 $. Pour le règlement complet, visitez rbc.com/lejourdontvousreviez. ® / MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada.

L’OFFRE INTELLIGENTE ACHETEZ UN TÉLÉPHONE INTELLIGENT SAMSUNG SÉLECTIONNÉ ET OBTENEZ UNE MONTRE SAMSUNG GALAXY
L’OFFRE
INTELLIGENTE
ACHETEZ UN TÉLÉPHONE INTELLIGENT SAMSUNG SÉLECTIONNÉ
ET OBTENEZ UNE MONTRE SAMSUNG GALAXY GEAR MC SANS FRAIS 1
OFFRE EXCLUSIVE À PLANÈTE MOBILE. AVEC CERTAINS FORFAITS DE DEUX ANS
EN PRIME
VALEUR DE 329,99$.

MAGASINS

PARTICIPANTS

MONTRÉAL

PLAZA ALEXIS-NIHON

514 865-9949

1500, Atwater, #Gk-05 ATWATER PLACE BOURASSA 6000, boul. Henri-Bourassa E. 514 324-3180 9012, boul. l’Acadie
1500, Atwater, #Gk-05
ATWATER
PLACE BOURASSA
6000, boul. Henri-Bourassa E.
514 324-3180
9012, boul. l’Acadie
514 387-9999
7166, St
-Laurent

514 262-6666

DE CASTELNAUl’Acadie 514 387-9999 7166, St -Laurent 514 262-6666 6476a, Jean-Talon E. 514 257-8826 2360, Notre-Dame O.,

6476a, Jean-Talon E.

514 257-8826

2360, Notre-Dame O., #102

514 983-1666

WESTMOUNT

1201, ave. Greene

514 933-8000 ATWATER
514 933-8000
ATWATER

SAINT-LAURENT

2100, boul. Marcel-Laurin

514 856-1884

959, boul. Décarie

514 419-6622

POINTE-CLAIRE

950, boul. St. Jean, #5

514 426-9999

VAUDREUIL-DORION

64, boul. Harwood, #101

450 424-7082

POINTE-AUX-TREMBLES

CARREFOUR DE LA POINTE 12675, Sherbrooke Est

514 642-6334

BROSSARD (DIX30) 7230, boul. du Quartier, #10

450 676-0032

DELSON

28d, Marie-Victorin

450 444-2100

LAVAL CENTRE LAVAL 1600, boul. Le Corbusier

450 978-1081 1807, boul. St-Martin ouest 450 682-2640 MONTMORENCY
450 978-1081
1807, boul. St-Martin ouest
450 682-2640
MONTMORENCY

1273, boul. Curé-Labelle

450 680-1234

TERREBONNE

1270, boul. Moody

450 964-1964

ROSEMÈRE 135, boul. Curé-Labelle

450 419-7630

JOLIETTE

517, St-Charles Borromée N.

450 755-5000

HULL

442, boul. St-Joseph

819 776-4377

GATINEAU 360, boul. Maloney O.

819 663-8580

L’offre prend fin le 28 février 2014 et peut être modifiée sans préavis. Des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et (ou) des frais d’annulation de service (le cas échéant) s’appliquent conformément à votre entente de service. Le solde de votre FLEXIbalance correspond à la somme des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et des frais de récupéra- tion des économies additionnelles réalisées sur l’appareil. Des frais de connexion de 15 $ par ligne sont également exigibles (sur la première facture; ils s’appliquent uniquement à une nouvelle ligne/un nouvel appareil) afin que le service soit activé sur le réseau de Rogers. Des frais mensuels exigés par le gouvernement pour le service d’urgence 9-1-1 peuvent s’appliquer : 0,62 $ en Saskatchewan, 0,40 $ au Québec, 0,43 $ en Nouvelle-Écosse, 0,53 $ au Nouveau-Brunswick, 0,70 $ à l’Île-du-Prince-Édouard et 0,44 $ en Alberta. Toutefois, il n’y a aucuns frais de temps d’antenne pour les appels au 9-1-1 à partir d’un appareil sans fil de Rogers. 1. Offre en vigueur uniquement dans les concessionnaires autorisés Rogers participants jusqu’à épuisement des stocks, à l’achat d’un appareil Samsung admissible (Galaxy S4, Note 3) et à la mise en service d’un abonnement de deux ans à un forfait Appels, textos et Internet assorti de frais de service mensuels (FSM) d’au moins 60 $. Si le forfait admissible est annulé dans les 15 jours suivant la mise en service conformément à votre entente de service, la montre Samsung Galaxy Gear devra être retournée dans son état d’origine, sans quoi la montre sera facturée au montant de 329,99 $ + les taxes applicables directement au client. L’offre prend fin le 28/02/2014. MC Rogers et les noms et logos associés sont des marques de commerce, ou utilisées sous licence, de Rogers Communications inc. ou d’une société de son groupe. ©2014

«Nous autres, ce qu’on voulait, c’est se rendre indispensables», a affirmé Bernard Gauthier hier afin
«Nous autres, ce qu’on voulait, c’est se rendre indispensables», a affirmé Bernard Gauthier hier afin d’expliquer pourquoi les entrepreneurs devaient passer par
le syndicat pour obtenir de la main-d’œuvre régionale sur la Côte-Nord. / WWW.CEIC.GOUV.QC.CA

«Rambo» admet avoir intimidé, jadis

Commission Charbonneau. Le représentant syndical des opérateurs de machinerie lourde sur la Côte-Nord, Bernard «Rambo» Gauthier, a admis avoir déjà fait de l’intimidation, mais uniquement avant d’être représentant syndical, lorsqu’il était ouvrier au chômage et qu’il voulait travailler.

«Si vous ne voulez plus d’inti- midation, plus de cochonneries et plus de chicanes dans nos régions, eh bien, il va falloir

encadrer la mobilité provin- ciale», a-t-il lancé à la com- mission Charbonneau, hier, plaidant une fois de plus pour l’embauche de travailleurs de la Côte-Nord lorsque des entre- prises y décrochent des contrats. Il a carrément apparenté la mobilité interrégionale à «des excréments», parce que c’est elle, selon lui, qui prive les ou- vriers de la Côte-Nord d’emplois dans leur région. Les employeurs des autres régions y arrivent avec leur main-d’œuvre, qui s’en va dès que la semaine de travail est terminée, et les chômeurs de la Côte-Nord restent frustrés. «Vous, vous allez devoir comprendre que vous devez cesser d’intimider!» lui a lancé la juge France Charbonneau. «Avant que j’arrive représen- tant, j’intimidais sur les chan- tiers. J’en étais un travailleur qui se défendait. J’étais un chômeur

Inacceptable

«Le gars qui va aller se vendre comme ça, j’appelle ça de la prosti- tution dans l’industrie.»

Bernard Gauthier, représentant syndical de la FTQ-Construction, à propos des ouvriers sans travail qui sollicitent les entrepreneurs en négociant à la baisse leurs conditions de travail.

et un bien-être social qui allait se chercher de l’ouvrage. Puis oui, j’ai manqué de classe, puis oui, j’ai intimidé. Mais quand on est arrivé, on a voulu changer les choses», a plaidé M. Gauthier. Il a admis l’existence du «comité des chômeurs», c’est- à-dire un regroupement d’ou- vriers de tous les métiers de la construction, en chômage, qui débarquaient en groupe pour insister auprès d’un employeur

d’une autre région pour qu’il embauche des ouvriers locaux. Ces comités existaient avant qu’il devienne représen- tant, en 2003. Il les a structu-

rés, a-t-il affirmé, afin d’éviter les débordements. Mais il a admis que, lorsque le comité des chômeurs était lancé, il ne pouvait plus le retenir. Le commissaire Renaud Lachance lui a demandé si ce n’est pas à cause de ces abus que le gouvernement avait reti-

aux organisations syndicales

le

droit de faire du placement

de main-d’œuvre. M. Gauthier a admis qu’il y

a eu des abus. Mais il n’a pas

voulu admettre que, parmi ces abus, il y avait des agissements

de sa part. Il a plutôt attri- bué sa mauvaise réputation à des plaintes de la CSN, qui perdait des membres au profit

de la FTQ. LA PRESSE CANADIENNE

03

RÉSERVEZ D'ICI LE 28 FÉV. ÉCONOMISEZ 400 $ par INCLUANT LE VOL ALLERRETOUR DE MONTRÉAL
RÉSERVEZ D'ICI LE 28 FÉV.
ÉCONOMISEZ
400 $
par
INCLUANT LE VOL ALLERRETOUR DE MONTRÉAL VERS
FORT LAUDERDALE, LES TRANSFERTS ET LA CROISIÈRE
couple
CARAÏBES DE L'EST 7 NUITS
Visitez : Miami, Philipsburg, St-Thomas, Great Stirrup Cay
DÉPART : 15 MARS
CABINE INTÉRIEURE
CABINE AVEC BALCON
TOUS LES VOLS DE SUNWING AIRLINES
OFFRENT LE SERVICE PRIMÉ
1235 $
1465 $
Tous les passagers vivent l’expérience du service Élite :
Pour réserver vos vacances Sunwing,
contactez votre agence de voyages ou visitez Sunwing.ca/fr
Les prix sont par personne basés en occupation double incluant le vol aller-retour, l'hébergement en croisière et les transferts. Les économies de 400$ par couple sont déjà reflétées dans les prix. Places limitées, capacité controllée et valide au moment de l'impression. Les
taxes et frais relatifs au transport sont inclus dans les prix, le pourboire est en sus. Le pays d’enregistrement des navires de MSC Croisière: Panama. Vols opérés par Sunwing Airlines ou Travel Service. Les prix n’incluent pas la contribution des clients au Fonds d’indemnisation
des clients des agents de voyages de 2,00$ par tranche de 1 000$ de services achetés. Pour connaître les conditions générales, visitez le www.sunwing.ca ou consultez la brochure États-Unis/Croisières 2014 de Sunwing. Titulaire d'un permis du Québec. | 26022014
journalmetro.com mercredi 26 février 2014 04 Le récit du Montréal illicite À partir des années

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

04

Le récit du Montréal illicite

À partir des années 1950 à Montréal, le clan Cotroni contrôle le trafic international de
À partir des années 1950 à Montréal, le clan Cotroni contrôle le trafic international de stupéfiants, notamment d’héroïne.
Sur la photo : Frank Cotroni, frère du parrain de la mafia de l’époque, Vincent Cotroni / ARCHIVES MÉTRO

Entrevue. Dès le début du 20 e siècle, Montréal a été une plaque tournante du crime organisé en Amérique du Nord.

plaque tournante du crime organisé en Amérique du Nord. ROXANE LÉOUZON roxane.leouzon@journalmetro.com Pierre de

ROXANE LÉOUZON

roxane.leouzon@journalmetro.com

Pierre de Champlain, un ancien analyste du renseigne- ment criminel de la Gendar-

merie royale du Canada (GRC),

a documenté ce visage illicite

de la ville pendant 40 ans. Il décrit ce Montréal insoupçon- né dans Histoire du crime orga- nisé à Montréal de 1900 à 1980, qui paraît aujourd’hui aux Éditions de l’Homme.

Pourquoi Montréal était-il un terreau fertile pour le crime organisé? C’était un port d’entrée impor- tant, à proximité de New York où la mafia était très établie. La mafia montréalaise a d’ailleurs développé des liens étroits avec celle de la Grosse Pomme, notamment pour le trafic de stupéfiants. Le laxisme des lois au Québec et au Canada a aussi contribué à faire de Mon- tréal un centre d’attraction pour l’alcool, la prostitution, le jeu et la drogue.

Quel est le personnage le plus important du crime organisé montréalais entre 1900 et 1980? Ce serait Vincent Cotroni, qui

entre 1900 et 1980? Ce serait Vincent Cotroni, qui Réforme électorale. Une pétition contre le projet

Réforme électorale. Une pétition contre le projet conservateur

Une pétition comportant plus de 50 000 signatures sera présentée au Parlement pour dénoncer le projet de réforme électorale du gouvernement Harper. L’initia- tive est celle de l’organisme de protection des droits démocra- tiques Lead Now. Tous les partis d’opposition à Ottawa – sauf le Bloc québécois, qui n’a pas été invité – se sont joints au point de presse hier en soutien au projet. La pétition vise à «empêcher la suppres- sion de votes “à l’américaine”

Signataires

53 743

Les 53 743 signataires demandent aux politiciens d’ôter les portions du projet de loi qui enlèvent la possibilité pour les citoyens d’utiliser une carte d’identification d’électeur ou d’avoir un tiers «répondant» qui atteste de leur identité.

de faire partie des lois cana- diennes», peut-on lire sur le site

du groupe. LA PRESSE CANADIENNE

Oléoduc

 
risques; le contrôle opération- nel; l’inspection, la mesure

risques; le contrôle opération- nel; l’inspection, la mesure

Un rapport

«défavorable»

pour TransCanada

Les lacunes citées dans le rapport de l’Office national de l’énergie (ONÉ) sur les pra- tiques sécuritaires de Trans- Canada devraient inquiéter les Canadiens, a plaidé hier un groupe opposé au projet d’oléoduc Énergie Est. Le rapport d’enquête, rendu public lundi, conclut que l’entreprise n’est pas conforme dans quatre «sous-éléments» : la détermi- nation des dangers ainsi que l’évaluation et la maîtrise des

et

la surveillance; et la revue

de la direction. Il y a de quoi s’inquiéter des éléments contenus dans ce rapport, surtout si l’on considère que TransCanada est derrière le mégaprojet d’oléoduc Énergie Est, a signalé Mark Calzavara, orga- nisateur régional du Conseil des Canadiens pour l’Ontario.

LA PRESSE CANADIENNE

 

Moments forts

 
Métro a demandé à l’auteur com- ment qualifier ces périodes du crime organisé montréalais. Cotroni

Métro a demandé à l’auteur com- ment qualifier ces périodes du crime organisé montréalais.

Cotroni fait son ascension au sein du crime organisé de Montréal. Il contrôle le trafic international de stupéfiants, notamment d’héroïne.»

 

«Les autorités policières et politiques, prenant conscience de l’implantation sévère du crime organisé à Montréal et à l’international, et des dangers qu’il pose pour la société, s’allient avec celles des États- Unis pour le combattre.»

 

«C’était des juifs d’origine russe qui dirigeaient le trafic de drogue, surtout de cocaïne et de morphine, et qui avaient la mainmise sur le jeu.»

«C’est la période glorieuse de la prostitution, et

 

les autorités municipales son- nent l’alarme sur la propagati- on des maladies vénériennes.»

«La Commis- sion d‘enquête sur le crime organisé, créée en 1972, met entre autres au grand jour les activités de la mafia.»

«Le clan

a été le parrain de la mafia montréalaise des années 1950 à son décès, en 1984. Il a été marquant dans l’histoire du crime organisé à Montréal et même au Canada.

Une partie de votre livre évoque le Montréal corrom- pu où les conflits d’intérêts contaminent l’appareil poli- tique municipal et le corps policier de 1900 à 1940… La corruption a toujours été présente à Montréal. Plusieurs enquêtes, comme l’enquête Coderre, dans les années 1920, et la commission Caron dans les années 1950, ont mis au jour la collusion entre certains policiers et la pègre. Par exemple, les maisons de débauche payaient les policiers

pour être averties des des- centes qui seraient faites.

Quel héritage gardons-nous de cette histoire? Le crime organisé d’aujourd’hui est très bien implanté. Les autorités en sont plus conscientes et sont mieux outillées pour y faire face, et on a des lois pour empêcher son expansion, mais on ne pourra jamais y mettre fin.

son expansion, mais on ne pourra jamais y mettre fin. En librairie Histoire du crime organisé

En librairie

Histoire du crime organisé à Montréal

Éditions de l’Homme

Parodie militaire Une cinquantaine de personnes ont parodié une parade militaire, hier, devant les locaux

Parodie militaire

Une cinquantaine de personnes ont parodié une parade militaire, hier, devant les locaux montréalais de la Défense nationale situés dans l’arrondis- sement du Sud-Ouest, afin de dénoncer le désengagement du gouverne- ment fédéral dans le financement du logement social. / YVES PROVENCHER/MÉTRO

Faculté de l’éducation permanente Certificat en victimologie THÉORIES + INTERVENTION AUPRÈS DES VICTIMES + ASPECTS

Faculté de l’éducation permanente

Certificat en victimologie

THÉORIES + INTERVENTION AUPRÈS DES VICTIMES + ASPECTS JURIDIQUES

Accélérez l’obtention de votre certificat en faisant créditer votre expérience.

ADMISSION ÉTÉ 2014 Aussi offert aux Campus de Laval et de Longueuil 514 343.6090 1 800 363.8876 www.fep.umontreal.ca/victimologie

ÉTÉ 2014 Aussi offert aux Campus de Laval et de Longueuil 514 343.6090 1 800 363.8876
Charte de la laïcité Des échos jusqu’en Turquie Le dossier de la charte qué- bécoise
Charte de la laïcité Des échos jusqu’en Turquie Le dossier de la charte qué- bécoise
Charte de la laïcité
Des échos
jusqu’en Turquie
Le dossier de la charte qué-
bécoise des valeurs s’est
invité dans une conversa-
tion portant sur les droits
de la personne entre un
représentant du gouverne-
ment de la Turquie et un
diplomate canadien.
L’ambassadeur cana-
dien pour la liberté de
religion, Andrew Bennett,
a expliqué que le sujet
avait été abordé alors qu’il
était question des droits
des minorités en Turquie.
LA PRESSE CANADIENNE
Attentat
Bain insiste sur
l’aide juridique
Le présumé
tireur du
Métropolis
de Montréal,
Richard
Bain, tente à nouveau de
convaincre le tribunal d’or-
donner à l’État de payer ses
honoraires d’avocat, même
s’il n’est pas admissible à
l’aide juridique, puisque des
documents démontrent qu’il
a des revenus de retraite tota-
lisant près de 47 000 $ par
année. LA PRESSE CANADIENNE

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

06

Le tiers des enfants seraient vulnérables à la maternelle

Éducation. Près du tiers des enfants montréalais (29 %) présentent des

difficultés dans au moins un domaine de développement à leur arrivée à la maternelle.

de développement à leur arrivée à la maternelle. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com C’est ce

MARIE-EVE SHAFFER

me.shaffer@journalmetro.com

C’est ce qu’indique une analyse de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2012, réalisée par la Direction de la Santé publique de Montréal (DSPM) et rendue publique mardi. Au total, 14 300 enfants de la mé- tropole ont été évalués. «Ce ne sont pas des enfants qui sont en zone d’échec, a prévenu le directeur de la

santé publique, le D r Richard Massé. Ce sont des enfants qui doivent être aidés. Si on ne fait rien, ils sont plus à risque que

les autres de ne pas dévelop- per leur plein potentiel.» Le D r Massé a notamment évoqué des difficultés à com- muniquer, à apprendre à lire et à écrire, et même à sociali- ser dans un groupe. «Il y a des choses qu’on doit acquérir très tôt dans la vie, a-t-il dit. Si on ne l’acquiert pas très jeune, c’est plus long et plus difficile de le faire plus tard.» Les enfants les plus vulné- rables, selon l’analyse de la DSPM, sont les garçons, les jeunes qui sont nés à l’exté- rieur du pays et ceux qui vivent dans des milieux défa- vorisés. Les territoires desser- vis par les Centres de santé et de services sociaux du Sud- Ouest–Verdun et de Dorval- Lachine-LaSalle sont ceux où la concentration d’enfants vulnérables est la plus élevée. Plusieurs milieux pro- posent des activités visant à sti- muler les bambins dès la petite enfance. Le D r Richard Massé a notamment mentionné les gar- deries, les bibliothèques muni- cipales, les centres des loisirs, l’école ainsi que la maison. «Il n’y a pas qu’une seule

Proportion d’enfants vulnérables à Montréal, selon :

Proportion d’enfants vulnérables à Montréal, selon : 36 % Garçons Le genre 22 % Filles 34
36 % Garçons Le genre 22 % Filles 34 % Le lieu de naissance À
36 %
Garçons
Le genre
22
%
Filles
34
%
Le lieu de
naissance
À l’étranger
27 %
Au Canada
34
%
Défavorisé
Le milieu
22
%
Aisé
0 %
50 %

solution», a-t-il dit. Le professeur de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal Gilles Cantin ajoute que les enfants pourraient être mieux préparés à leur arrivée à la maternelle, mais il croit qu’il faut être prudent avec l’analyse de la DSPM. Il questionne notamment la notion de vulnérabilité. «Un des risques de dérive, c’est qu’on va les préparer plus en leur donnant plus de conte-

nu, affirme M. Cantin. Ce n’est pas la meilleure préparation. Il faut laisser les petits vivre pleinement leur enfance.» Le professeur de l’UQAM pense aussi qu’il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que tous les enfants arrivent à la maternelle égaux. «Physio- logiquement, ils ont jusqu’à 12 mois de différence, a-t-il rappelé. C’est énorme à cet âge. On ne peut pas s’attendre à ce qu’ils soient tous égaux. Ça n’a pas de sens.»

Maternelle à quatre ans

 

La maternelle à quatre ans pourrait-elle résoudre le problème des enfants

vulnérables à la maternelle?

Le directeur de la Santé publique, le D r Richard Massé, n’est pas contre l’implantation de la mater-

nelle à quatre ans, mais s’il a le choix, il préfère déve-

lopper des places dans les centres de la petite enfance.

à quatre ans pour avoir des enfants qui ont un niveau de vulnérabilité important, on peut éviter cette situation et intervenir dès l’âge de un an, a-t-il expliqué. Plus on intervient tôt, plus les enfants déve- loppent leur plein potentiel.»

- tembre, la maternelle à quatre ans est offerte dans des milieux défavorisés. Jusqu’à 1 200 enfants peuvent y avoir accès.

 

«Il va to

ans est offerte dans des milieux défavorisés. Jusqu’à 1 200 enfants peuvent y avoir accès.  

07

07 ujours y avoir des enfants vulnérables, mais on doit continuer de lutter contre les inégalités»,

ujours y avoir des enfants vulnérables, mais on doit continuer de lutter contre les inégalités», affirme le D r Richard Massé. / MÉTRO

La moitié des anglophones prêts à quitter le Québec

La moitié des anglophones prêts à quitter le Québec DAPHNÉE HACKER-B. daphnee.hacker@journalmetro.com Peu

DAPHNÉE HACKER-B.

daphnee.hacker@journalmetro.com

Peu d’anglophones se sont dits surpris par les résultats du sondage Ekos-CBC, qui a révélé hier que la moitié des anglophones et allophones du Québec ont songé à quit- ter la province l’an dernier. Au total, 16 % des répon- dants ont nommé l’incerti- tude politique comme étant la raison principale de démé- nager hors de la province. L’économie arrive ex æquo en première position. «Ça fait un an que mes conci- toyens me disent à quel point ils sont inquiets et fâchés par les actions du gouvernement Marois», affirme Anthony Hou- sefather, maire de la ville de Côte-Saint-Luc. Ce dernier n’est pas surpris de constater que 75 % des répondants anglo- phones disent ne pas faire confiance au Parti québécois (PQ) pour respecter leurs droits. Les anglophones et les allo-

pour respecter leurs droits. Les anglophones et les allo- Le maire de Côte-Saint-Luc, Anthony Housefather /

Le maire de Côte-Saint-Luc, Anthony

Housefather / ARCHIVES MÉTRO

phones sont habitués à subir plus de restriction linguistique lorsque le PQ est au pouvoir, poursuit M. Housefather, «mais le projet de charte des valeurs représente une nouvelle forme de menace qui les fait paniquer». Le niveau élevé d’imposition et la mauvaise attitude du PQ à l’égard des entrepreneurs sont davantage la raison de l’«exode des Anglais», croit Richard Yufe, cofondateur de Critiq, un mou- vement de défense des droits canadiens au Québec. «Québec veut trop contrôler les entre- prises, que ce soit le financement

Nouvel obstacle

«Ce n’est plus le projet séparatiste du Parti québécois qui inquiète les anglophones, c’est le pro- jet de charte des valeurs.»

Anthony Housefather, maire de Côte- Saint-Luc, qui affirme que le projet de loi 60 du PQ rend les anglophones craintifs au point de vouloir quitter la province.

ou la façon de gérer la langue dans les opérations, ça refroidit les investisseurs», déplore-t-il. Le «Québec bashing» ne fait qu’empirer la situation, ajoute le président de la Société Saint- Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu. «Depuis plu- sieurs années, les médias an- glophones font un portrait très négatif des séparatistes, les dépeignent comme des xéno- phobes. Ce discours a fini par inquiéter une grande partie des communautés anglophone et allophone et les fait songer à partir pour de bon», avance-t-il.

MERCREDI, ILS PRENNENT TOUTE LA PLACE! 19h 19h30 20h Du jamais vu! 21h 30 vies
MERCREDI, ILS PRENNENT
TOUTE LA PLACE!
19h
19h30
20h
Du jamais vu!
21h
30 vies
L’épicerie
Les enfants
de la télé
Une émission spéciale «jamais vu»
avec une tonne d’invités!
Trauma
08 S&P/TSX 14 188,98 TSX Croiss. 1 010,74 Nasdaq 4 287,58 S&P 500 1 845,12
08
S&P/TSX
14 188,98
TSX Croiss.
1 010,74
Nasdaq
4 287,58
S&P 500
1 845,12
Un dollar canadien
Une once d’or
Le baril de pétrole
0,9022 $US
-0,27 %
-0,79 %
-0,12 %
-0,11 %
0,6563 €
1342,70 $US
101,83 $US

Un rassemblement pour la relance de Montréal organisé en juin

Mathias Marchal

mathias.marchal@journalmetro.com

Un rassemblement citoyen pour la relance de Montréal sera organisé le 13 juin au Palais des congrès. C’est ce qu’a annoncé Jacques Ménard lors de la présenta- tion de son programme de relance de Montréal, hier. Pour réaliser ce document, le président de BMO Groupe financier a analysé 7 métro- poles qui ont su se relancer et interviewé 50 leaders montréalais. Voici, en trois axes, le résumé de ses propositions.

Arrêter l’hémorragie

«De la variété culturelle et du chaos émerge l’innova- tion», clame Jacques Ménard. Or, Montréal croit deux fois moins vite que la moyenne canadienne, peine

à retenir ses jeunes familles,

est deux fois moins diplômée que Boston, a perdu 22 % de ses grands sièges sociaux et a un taux de chômage 40 % supérieur à la moyenne canadienne depuis 15 ans.

«Montréal ne va pas si mal, mais elle sous-performe et elle souffre de négligence», résume M. Ménard. Et puisque la métropole contribue à 50 % des revenus du gouvernement, quand Montréal tousse, c’est le Québec qui s’enrhume.

«Réparer» la ville

Réparer les infrastructures fait partie des principales propositions de Jacques Ménard. Plusieurs chantiers sont sur la table, dont ceux du pont Champlain et de l’échangeur Turcot, en passant par les routes et le réseau d’eau. «Montréal doit aussi se doter d’une stratégie de rétention des talents et voir si son branding axé sur la culture est le meilleur», ajoute Éric Brat, associé prin- cipal au Boston Consulting Group, qui a piloté l’étude. Montréal devra aussi mettre

son poing sur la table face au gouvernement. «Actuelle- ment, 42 % des revenus de Toronto viennent des taxes foncières, alors qu’à Montréal, c’est 65 %. C’est un fardeau trop important pour

les propriétaires», déplore M. Ménard.

Think big!

En misant sur sa qualité de vie, sur son réseau universi- taire, sur un urbanisme axé sur le design, sur sa connec- tivité (port, télécommunica- tions), sur ses secteurs d’excellence (aérospatiale, culture, recherche pharma- ceutique) et ses entreprises phares, Montréal peut revenir dans le peloton des villes prospères d’ici 5 ans et devenir un leader d’ici 10 ans, selon le rapport. «Arrêtons de regarder passer la parade et partici- pons-y», clame le maire Denis Coderre, qui soutient la création d’un groupe de réflexion sur la relance de Montréal. Le 13 juin, la société, au sens large, est invitée à s’impliquer et à décider des actions priori- taires, «car pour y arriver, ça prend une mobilisation de tous les milieux», conclut Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, qui organise l’événement.

du Montréal métropolitain, qui organise l’événement. Le président de BMO Groupe financier pour le Québec,
du Montréal métropolitain, qui organise l’événement. Le président de BMO Groupe financier pour le Québec,

Le président de BMO Groupe financier pour le Québec, Jacques Ménard. (Photo : Yves Provencher/Métro)

Alcoa et Hydro-Québec s’entendent sur les tarifs d’électricité

L’aluminerie Alcoa a annoncé hier qu’une nouvelle entente

à long terme d’approvision-

nement en électricité a été

conclue avec Hydro-Québec. En octobre dernier, la multinationale américaine avait menacé de fermer ses

trois installations québécoi- ses si la société d’État refusait de revoir ses tarifs à la baisse. Alors que les rumeurs d’élections s’intensifient, la première ministre Pauline Marois était présente à Baie- Comeau hier pour participer

à l’annonce de cette entente. Les alumineries ont multi- plié les appels, l’automne dernier, pour que des ententes conclues en 2008 soient rouvertes afin de tenir compte des fluctuations des cours de l’aluminium. Dans son communiqué, Alcoa n’a pas précisé les

conditions tarifaires dont ses installations québécoises

bénéficieront. Les contrats d’approvision- nement en électricité des usines de Bécancour et de Deschambault seront en vigueur jusqu’en 2030, et jusqu’en 2036 pour l’usine de Baie-Comeau. En contrepartie, Alcoa s’engage à procéder à des investissements prévus d’une valeur de 250 M$ au cours des 5 prochaines années dans ses alumineries du Québec afin

d’en améliorer la productivité. Ces investissements serviront à moderniser le centre de coulée de Baie- Comeau afin de répondre à la demande des fabricants d’automobiles nord-améri- cains qui se tournent de plus en plus vers l’aluminium.

LA PRESSE CANADIENNE

CHIFFRE DU JOUR

26 FÉVRIER 2014

500

Tim Hortons juge être capable de faire croître davantage ses activités canadiennes et a l’intention d’ajouter 500 établissements à son réseau au pays, en plus de 300 autres aux États-Unis, d’ici 2018.

L’express économique

La Baie vend des actifs immobiliers dans le but de réduire sa dette La Compagnie de la Baie d’Hudson compte utiliser le produit de la vente de son prin- cipal magasin au centre-ville de Toronto et d’une tour de bureaux pour réduire sa dette. Le détaillant a annoncé hier avoir conclu la transaction, évaluée à 650 M$, impliquant le magasin La Baie et les bureaux. Le produit de la vente servira tout d’abord à rembourser un prêt à terme de 300 M$US.

La Financière Sun Life déménage son siège social de Toronto La Financière Sun Life a annon- cé hier qu’elle déménagera son siège social en 2017, une fois la construction d’un nouvel im- meuble de 35 étages complétée. Cet édifice se trouvera à quelques pâtés de maisons de son site actuel, au cœur du nouveau district financier du centre-sud de Toronto. Le siège social actuel se trouve à l’inter- section de l’avenue University et de la rue King, depuis une trentaine d’années.

Les profits de la BMO en hausse La Banque de Montréal a vu ses profits augmenter à 1,06 G$ au cours du plus récent trimestre, grâce à une amélioration des résultats de tous ses secteurs et à une baisse des dotations à la provision pour pertes sur créances. Le chef de la direc- tion de BMO Groupe financier, Bill Downe, a affirmé que le trimestre avait vu croître le secteur des services bancaires au Canada, de même que ceux de la gestion de patrimoine et des marchés des capitaux.

Une conférence d’affaires entre le génie et la folie 75 % des forfaits vendus. Inscrivez-vous.
Une conférence d’affaires
entre le génie et la folie
75 %
des forfaits
vendus.
Inscrivez-vous.
Conférenciers | Ateliers | Connexions
Célébration | Village créatif
C2MTL.com

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

Le monde en images 1 2 3 4 5 1 Syrie. Des réfugiés toujours plus
Le monde en images
1
2
3
4
5
1 Syrie. Des réfugiés
toujours plus nombreux
Les réfugiés syriens devraient dépasser le cap du quatre
millions d’ici la fin de l’année, devenant ainsi le plus
important groupe de réfugiés au monde, selon l’ONU. AP
2 États-Unis. L’obésité en baisse
parmi la nouvelle génération
Les autorités américaines responsables de la santé ont
indiqué hier que l’obésité parmi les enfants âgés de
deux à cinq ans avait connu une baisse importante de
43 % au cours de la dernière décennie. MÉTRO
3 Mexique. «El Chapo» Gúzman
sera jugé dans son pays natal
Un juge mexicain a ordonné hier que le narcotrafiquant
Joaquin «El Chapo» Gúzman soit jugé au Mexique, rendant
impossible pour l'instant son extradition vers les États-Unis. AP
4 Myanmar. Discrimination
systématique mise en lumière
Le groupe de défense des droits de la personne Fortify Rights
dit être en possession de documents qui prouvent que le gou-
vernement birman a directement participé à des politiques
discriminatoires envers la minorité musulmane rohingya. AP
5 États-Unis. La légalisation du
cannabis bonne pour les affaires
Un comté du Colorado accueillant deux points de vente de
cannabis à usage récréatif a indiqué hier que les profits engen-
drés par cette nouvelle industrie avait atteint, pour le mois de
janvier, environ 1,0 M$, qui ont généré 56 000 $ en taxes. AP

10

LʼUkraine suspe au-dessus de se

Kiev. Le parlement ukrainien a reporté

la nomination d’un nouveau gouvernement

à demain, ce qui

témoigne des tensions politiques et des défis économiques qui

prévalent depuis que le président Ianoukovitch

a pris la fuite.

Le parlement a tout de même adopté hier une résolution demandant à la Cour pénale internationale, à La Haye, de traduire en justice M. Ianou- kovitch et d’autres dirigeants

pour leur rôle dans la répres- sion violente des manifestants. Le président du Parlement, Oleksandre Tourchinov, qui

a aussi été nommé président

intérimaire, a indiqué que le nouveau gouvernement de- vrait être en place demain plu- tôt que mardi, comme il l’avait précédemment annoncé. Il a rencontré hier des hauts responsables pour discuter des tensions actuelles en Cri- mée et ailleurs en Ukraine, où des dizaines de manifestants pro-russes se sont rassemblés pour dénoncer les «bandits» qui tentent de former un nou- veau gouvernement à Kiev,

certains évoquant même une éventuelle séparation. «Russie, sauve-nous!» ont scandé des manifestants alors que le député russe et chef de la commission parlementaire

responsable des affaires des ex- républiques soviétiques, Leo- nid Sloutski, leur promettait

la protection de Moscou. En Russie, le président Vla-

dimir Poutine a convoqué les

Noir ou blanc

«Cʼest dangereux de forcer l«C ʼ ʼ Ukraine à faire un choix sur le principe du “Vous êtes avec ou ʼUkraine à faire un choix sur le principe du “Vous êtes avec ou contre nous.”»

Sergeï Lavrov, ministre russe des Affaires étran- gères, dénonçant les pressions exercées par les

États-Unis et l'Union européenne, selon lui, pour que l'Ukraine rejoigne le giron occidental.

principaux responsables de la sécurité pour discuter de la situation ukrainienne, mais aucun détail de cette rencontre n’a été divulgué par le Kremlin. La chef de la diplomatie euro- péenne était à Kiev, hier. Cathe- rine Ashton a demandé au nou- veau gouvernement d’adopter les réformes nécessaires pour

que l’Occident puisse envisager de lui offrir une aide financière pour renflouer son économie. M. Tourchinov a quant à lui déclaré qu’une intégra- tion plus étroite avec l’Eu- rope et une aide financière de l’Union européenne seront «des facteurs essentiels dans le développement stable et démocratique [de l’Ukraine]». La campagne présiden- tielle en vue des élections du 25 mai s’est par ailleurs mise en branle hier. La principale rivale de M. Ianoukovitch, l’ancienne première ministre Ioulia Ti- mochenko, est largement per- çue comme ayant une longueur d’avance. Elle a été libérée de prison samedi, après une incar- cération de deux ans et demi. Un autre leader de l’oppo-

sition, l’ancien champion de boxe Vitali Klitschko, a annon- cé sa candidature hier. AP

boxe Vitali Klitschko, a annon- cé sa candidature hier. AP Au lendemain de la révolution qui

Au lendemain de la révolution qui a chassé Vikto revendique son attachement à la Russie, tandis q

Carnage dans une éc

Yola. Des militants islamistes présumés ont tué au moins 58 élèves lors d’une attaque lancée très tôt hier contre une école du nord-est du Nigeria.

Les soldats qui surveillaient un point de contrôle près de l’école se sont mystérieu- sement volatilisés quelques heures avant l’attaque, a af- firmé gouverneur de l’État du Yobe, Abdullahi Bego.

Égorgés

Égorgés

«Les élèves ont été massacrés comme des agneaux par les terroristes qui leur ont tranché la gorge.»

Adamu Garba, enseignant nigérian, racontant le déroulement du massacre ayant coûté la vie à au moins 29 élèves, hier. La secte extrémiste Boko Haram, qui a déjà revendiqué d’autres assauts sanglants contre des écoles, est vraisemblablement responsable de la tuerie.

Le gouverneur Ibrahim Gaidam a critiqué les autori- tés pour ne pas avoir pu em- pêcher le massacre lorsqu’il s’est rendu visiter les ruines du Collège du gouvernement fédéral de Buni Yadi. L’enseignant Adamu Gar- ba a expliqué que les assail-

lants ont incendié le bloc administratif de l’école avant de se déplacer vers les dor- toirs, qu’ils ont aussi incen- diés après avoir enfermé les élèves à l’intérieur. Les filles ont toutefois été épargnées. M. Bego a indiqué que les militants ont ordonné à

11

ndue s divisions

11 ndue s divisions r Ianoukovitch du pouvoir, l'Ukraine demeure divisée au sujet de son avenir.

r Ianoukovitch du pouvoir, l'Ukraine demeure divisée au sujet de son avenir. L'est russophile ue l'ouest du pays réclame un rapprochement avec l'Occident et l'Europe. / GETTY

ole nigériane

ces élèves de rentrer chez elles, de se marier et de renoncer à une éducation occidentale qui, selon eux, va à l’encontre de l’Islam. La base militaire la plus proche se trouve à environ deux kilomètres de l’école. Les soldats ne sont toutefois arri- vés que vers midi, des heures après que les assaillants furent partis. M. Bego a révélé que la majorité des victimes sont âgées de 15 à 20 ans. Il s’agit de la plus récente d’une série d’attaques impu- tées à Boko Haram, dont le nom signifie «l’éducation oc- cidentale est interdite». Les combattants de Boko

Haram, qui ont fait des milliers de victimes dans leur lutte pour faire du Nigeria un État isla- miste, s’en prennent de plus en plus souvent aux civils, qu’ils soient musulmans ou chré- tiens. En février seulement, environ 300 personnes ont été tuées dans de telles violences. Le président du Nigéria Goodluck Jonathan, qui com- mente rarement ce genre d’at- taques, a fait part dans un com- muniqué de son «immense tristesse» et de son «supplice». Il a promis que l’armée pour- suivrait son combat contre le «terrorisme avec vigueur, dili- gence et détermination». AP

Turquie

Turquie

Lepremierministre

sousenquête

Le premier ministre turc Re- cep Tayyip Erdogan est sous enquête pour corruption, ont rapporté des médias officiels hier, au moment où les partis d’opposition

réclament la démission de

son gouvernement. Le procureur en chef de la capitale, Ankara, a ouvert une enquête après la diffusion de bandes audio où on entendrait

après la diffusion de bandes audio où on entendrait M. Erdogan et son fils s’entendre pour
M. Erdogan et son fils s’entendre pour faire disparaître d'importantes sommes d’argent dans le cadre
M.
Erdogan et son fils
s’entendre pour faire
disparaître d'importantes
sommes d’argent dans
le cadre d’une enquête
pour corruption, selon
ce que rapporte l’agence
Anadolu.
Le bureau de
M.
Erdogan a plus tard pu-
blié un communiqué dans
lequel il affirme que les
enregistrements ont été
fabriqués. Il promet que
les responsables seront
traînés en justice. AP
M. Erdogan s’en est pris à ses ennemis
qui, selon lui, conspirent pour faire
chuter son gouvernement. / GETTY
lui, conspirent pour faire chuter son gouvernement. / GETTY États-Unis Trois agents du Venezuelaexpulsés

États-Unis

États-Unis Trois agents du Venezuelaexpulsés L’administration Obama a exigé le départ de trois diplomates

Trois agents du Venezuelaexpulsés

L’administration Obama a exigé le départ de trois

diplomates vénézuéliens

a exigé le départ de trois diplomates vénézuéliens hier en réponse au renvoi de trois de
a exigé le départ de trois diplomates vénézuéliens hier en réponse au renvoi de trois de

hier en réponse au renvoi de trois de ses agents

consulaires à Caracas.

Aucun ambassadeur

n’a été nommé dans les

ambassades américaine et

vénézuélienne des deux

pays depuis 2010, bien que les ambassades aient été gardées ouvertes. AP

LIQUIDATION FIN DE SAISON FINALE Dès le 26 février 5 jours seulement ! Du 26
LIQUIDATION
FIN DE SAISON FINALE
Dès le 26 février
5 jours seulement !
Du 26 février au 9 mars
Du 26 février au 2 mars
Minimum
50
%
40 %
de
de
rabais
rabais
sur notre
sur notre
prix original*
prix original*
sur les
vêtements d’hiver †
TOUS
TOUS
TOUTES
TOUTES
TOUTES les
bottes d’hiver
20 %
40 %
TOUS les
de
à
rabais
sur notre
prix original*
sportsexperts.ca
5 jours seulement !
Du 26 février au 9 mars
Du 26 février au 2 mars
Minimum
50 %
40 %
de
de
rabais
rabais
sur notre
sur notre
prix original*
prix original*
sur les vêtements d’hiver †
TOUTES les bottes d’hiver
TOUS
TOUTES les
atmosphere.ca
atmosphere.ca
MD SPORTS-PLEIN
*Certains
magasins
franchisés
et les
ATMOSPHERE
peuvent
avoir
offert
produits
à nécessaires
un de
prix
moindre
notre
prix
original.
La sélection
de
produits
et possibles.
les respectifs.
peuvent
varier
d’un magasin
à l’autre.
Cette
promotion
de
12 jours
débute
le promotion.
26
2014.
Les
rabais par
de
® prix
cette
annonce
sont
en
vigueur
mercredi
26
au dimanche
9 mars MD/®
2014
tous
nos
magasins
de
la province
Québec
et en
de que
la de ville
d’Orléans
en Ontario
et le
tous
les
Sports
Experts
participants.
Les rabais
sur être
certains
produits
peuvent
se prolonger
après
cette
Si nous
découvrons
® et ATMOSPHERE
MD AIR Marque SPORTS-PLEIN dans
des
erreurs
ou
omissions
dans du
la le Sports
publicité,
Sports
Experts
AIR feront
les des Sports
corrections
et
aviseront
les consommateurs
plus
rapidement
Les quantités
peuvent
limitées.
La
sélection
(styles,
couleurs,
grandeurs
et février MB-26FE14-101126-7300
modèles)
peut
varier
magasin.
Nous
nous
réservons
droit Expert
de limiter
quantités
achetées.
déposée
de
FGL
ltée. Les
autres
marques
commerce
sont
détenues
par
leurs
propriétaires
Séjournez au cœur de la magie. ©Disney Économisez jusqu’à 30 % * sur votre hébergement
Séjournez
au cœur de
la magie.
©Disney
Économisez jusqu’à 30 % * sur votre hébergement
lorsque vous réservez un forfait vacances de
5 nuits ou plus à certains hôtels du Walt Disney
World Resort.
Économisez encore plus en réservant un forfait
chambre et billets comprenant des billets Magic
Your Way de 4 jours puisque vous obtenez un billet
Magic Your Way d’un jour gratuitement!
Réservez d’ici le 30 avril 2014 et voyagez entre le
20 avril et le 15 juin 2014.
Pour réserver votre forfait vacances
magique, visitez vacanceswestjet.com ou
contactez votre agent de voyages.
* Réservez d’ici le 30 avril 2014 (23 h 59, heure des Rocheuses) et voyagez
entre le 20 avril 2014 et le 15 juin 2014. Les séjours doivent comprendre
un minimum de cinq nuits et un maximum de 14 nuits à certains hôtels
du Walt Disney World Resort. Des billets Magic Your Way doivent être
achetés lors de la réservation effectuée en ligne. Le prix du forfait sera
automatiquement ajusté en fonction du rabais lors de la recherche de
vacances admissibles. S’il y a plus de deux adultes par chambre, des
frais s’appliquent pour chaque adulte additionnel. Le service Disney’s
Magical Express est inclus et offre le transport de l’aéroport international
d’Orlando au Walt Disney World Resort. Réservation anticipée requise.
Non remboursable et non transférable. Cette offre ne peut être combinée
à un autre rabais ou une autre promotion. Offre limitée et sujette
aux disponibilités. L’offre peut être modifiée ou expirer sans préavis.
Nouvelles réservations seulement. D’autres restrictions s’appliquent.
Le supplément pour le carburant s’applique aux réservations
effectuées avec des milles de récompense Air Miles MD . Images, logos
et propriétés Disney : ©Disney. Titulaire d’un permis du Québec.
Disney : ©Disney. Titulaire d’un permis du Québec. journalmetro.com mercredi 26 février 2014 12 L’armée

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

12

L’armée française restera en Centrafrique

Paris. Bien que le président français ait été accusé par l’opposition de manquer de discernement dans l’intervention militaire en République centrafricaine, les élus ont largement appuyé la prolongation de cette opération difficile.

Le Parlement a adopté la pro- longation de la mission fran- çaise à 428 voix contre 14, hier. Le chef de file de l’UMP, Christian Jacob, a critiqué le pré- sident François Hollande avant la tenue du vote, affirmant qu’il n’aurait pas dû promettre une mission de courte durée en République centrafricaine.

Quelque 2 000 soldats français sont déployés en Centrafrique, une ancienne colonie de la France,
Quelque 2 000 soldats français sont déployés en Centrafrique, une ancienne colonie
de la France, de même que 6 000 militaires de l’Union africaine. / ARCHIVES MÉTRO

La République centra- fricaine est ravagée depuis plusieurs semaines par des affrontements sanglants entre milices chrétiennes et musul- manes. Les Nations unies et certains responsables français

ont par ailleurs dit craindre un possible génocide au pays. Le vote d’hier permet la pro- longation de l’opération fran- çaise au pays au-delà du 5 avril. M. Hollande s’était d’abord engagé à ce que la mission ne

Gratitude

«Je me réjouis du fait que le peuple fran- çais accepte de voler au secours du peuple centrafricain.» çais accepte de voler au secours du peuple centrafricain.»

Catherine Samba-Panza, présidente de la Centrafrique

dure pas plus de six mois. Le premier ministre fran- çais, Jean-Marc Ayrault, a pressé les Nations unies d’envoyer des Casques bleus en République centrafricaine dès que possible. Par ailleurs, au moins 12 personnes, dont 3 soldats tchadiens, ont été tuées lors de nouveaux affrontements avec des milices chrétiennes dans la capitale de la Répu- blique centrafricaine. AP

Beijing derrière un rideau de smog La capitale chinoise était enveloppée hier dans un dangereux

Beijing derrière un rideau de smog

La capitale chinoise était enveloppée hier dans un dangereux brouillard blanc qui cachait ses gratte-ciel, même si les autorités avaient ordonné la fermeture ou une réduction de la production de la plupart des 147 usines industrielles de la ville. L’indice de pollution dépassait de plus de 17 fois le taux considéré normal par l’Organisation mondiale de la santé. La pollution devrait persister dans des secteurs de l’est, du nord et du centre de la Chine jusqu’à ce soir. / GETTY

Thaïlande

 

Philippines

 

Fusillade contre

Défilé contre la visite d’Obama

les manifestants

De nouvelles violences ont éclaté hier, en Thaïlande, à un lieu de manifestation anti-gouvernementale de la capitale, Bangkok. Des représentants des forces de sécurité confir- ment qu’une fusillade a éclaté dans le secteur du parc Lumpini, au centre- ville. Des coups de feu auraient été tirés par des gens prenant place dans une automobile et sur une motocyclette. Des coups de feu ont aussi été entendus dans le secteur commercial de Rattchaprasong, très fréquenté.

ASSOCIATED PRESS

coups de feu ont aussi été entendus dans le secteur commercial de Rattchaprasong, très fréquenté. ASSOCIATED

Des affrontements avec la police ont éclaté hier, aux Philippines, lorsque près de 300 manifestants ont fait part de leur opposi- tion à la présence militaire des États-Unis dans leur pays et à la visite, en avril, du président Obama. AP

pays et à la visite, en avril, du président Obama. A P Ouganda. «La chasse aux

Ouganda. «La chasse aux sorcières médiatique est de retour» pour les gais

Un quotidien ougandais a publié hier les noms des «200 principaux» homo- sexuels du pays, après que le président eut criminalisé, lundi, l’homosexualité. Le tabloïd Red Pepper a publié à la une les noms – et certaines photos – d’homo- sexuels présumés, sous la bannière «Dénoncés!» Un tabloïd qui a depuis ces- sé de paraître avait publié une liste similaire en 2011, en appe- lant à l’exécution des gais. Un militant gai de premier plan, David Kato, avait été tué après la publication de cette liste. «La chasse aux sorcières mé-

L’homosexualité présumée de 200 citoyens a fait la une, hier. / AP
L’homosexualité présumée de
200 citoyens a fait la une, hier. / AP

diatique est de retour», a dénon- cé sur Twitter une militante les- bienne bien connue, Jacqueline Kasha, qui compte parmi les per- sonnes citées par Red Pepper. AP

13

Tribune HASSAN SERRAJI CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR
Tribune
HASSAN
SERRAJI
CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR

Quand on est au pied du mur, qu’il s’agisse d’acheter une voiture ou d’élire son député, plus on est informé, plus on est roulé dans la farine. La scène est digne d’un opéra. Il y a presque 16 ans, je m’apprêtais à acheter ma première voiture. Dans mon ancienne planète, c’était la jungle, l’ancêtre des H. Grégoire et des Auto Prix de ce monde! Courtiers, vendeurs et acheteurs avaient élu domi- cile dans un café planté dans une zone isolée du centre- ville. Une véritable salle des ventes. Le stationnement public avait les allures d’une salle d’exposition. Dès qu’un quidam se pointe le bout du nez, la meute le scrute. Dans leurs regards, le grand bouffon prêt à se faire plumer entre en scène. Les clins d’œil s’échangent à la vitesse de

L’ARNAQUE

Tradition

Tradition

Depuis la nuit des temps, le monde a été forgé sur le modèle du marché de dupes.

l’éclair! On n’y voit que du feu! Puis, le grand jeu se déploie. Une sentinelle sonde le pigeon : «Êtes-vous acheteur ou vendeur?» Dès que les premières syllabes de sa réponse sont prononcées, il est pris au piège et sera plumé vif! S’il est acheteur, la meute rapplique et jauge sa proie. Une fois devant un véhicule, s’il esquisse ne serait-ce que le début d’un intérêt, il est cuit! De faux acheteurs embarquent dans une mise aux enchères truquée. Ils commencent par le bousculer physiquement et feignent de prendre avance sur lui auprès du vendeur. Ils

augmentent leurs offres. Sa tension monte et quelqu’un lui chuchote au creux de l’oreille : «Si j’étais vous, j’aurais sauté sur l’occasion du siècle!» Piégé, il essaie de jouer du coude. Il offre plus! Au bout de quelques mi- nutes, le quidam se retrouve avec une voiture achetée plus qu’elle ne vaut réellement. Trop tard. Si le pigeon est vendeur, la meute encercle son véhicule et commence par le dévaloriser. Elle sort le grand jeu. La marque a mauvaise presse, ses défauts sont légendaires, et ses ratés sont énumérés malicieusement à haute voix.

Quand le vendeur annonce son prix de vente, il est aussitôt taillé en pièces. Les rares clients poten- tiels s’éloignent. L’étau se resserre. La peur le ronge. Là, une voix lui chuchote au creux de l’oreille : «Si vous baissez votre prix, j’ai votre acheteur!» Il s’effondre et vend au prix dicté. Depuis la nuit des temps, le monde a été forgé sur le modèle du marché de dupes. La personne dans le besoin est le dindon de la farce. Elle achète au prix fort ce qu’elle croit être l’aubaine du siècle. Ou elle vend à perte avec l’intime conviction d’avoir sauvé les meubles!

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Exclusif sur le web Les valeurs de mascarade Ça fait des mois que je m’emploie
Exclusif sur le web
Les valeurs
de mascarade
Ça fait des mois que je
m’emploie à dénoncer le
projet de charte des va-
leurs et ses conséquences
sur le climat social au
Québec, mais force est
d’admettre que ce projet
a réussi une chose : rallier
plus de personnes que
jamais en faveur de l’éga-
lité hommes/femmes et
des droits des LGBT.
LE BLOGUE PROCHAINE STATION
PAR JUDITH LUSSIER
Saisir ce code pour obtenir l’article!
Carnaval Une femme déguisée pour le Carnaval de Venise pose devant des gondoles à la

Carnaval

Une femme déguisée pour le Carnaval de Venise pose devant des gondoles à la Place Saint-Marc. Le célèbre carnaval italien se termine mardi prochain. / GETTY

Courrier des lecteurs

Il est urgent d’agir

Cette semaine, le rapport final de la Commission sur les enjeux énergétiques du Qué- bec a été coulé aux médias et il est maintenant en ligne. Ce rapport recommande «que soit étudiée sans délai l’opportunité de suspendre les investissements dans le complexe de la Romaine-3 et de la Romaine-4». Le rapport confirme ce que le film Chercher le courant a présenté au Québec il y a trois ans. Il n’y aurait plus preneur pour l’hydroélectricité québé- coise du XXI e siècle, sinon en la vendant à perte aux clients industriels et à l’exportation. Les données qui permettaient de juger de la non rentabilité de ces barrages existaient depuis près d’un an lorsque le chantier fut lancé en mai 2009. La crise économique était bien installée et le gaz de schiste sortait déjà à profusion dans le nord-est des États-Unis. Sommes-nous en train de dépenser des fonds publics au seul profit de firmes de construction, et ce, au détri- ment du portefeuille d’Hydro- Québec, du gouvernement et, par extension, du peuple québécois? Malheureusement, les mois s’écoulent et nous craignons que la Commission Charbonneau ne s’en tienne qu’à des histoires d’intimi- dation et de violence sans élucider la question de fond :

comment les dirigeants de l’époque – Jean Charest,

: comment les dirigeants de l’époque – Jean Charest, Le projet hydroélectrique sur la rivière Romaine
Le projet hydroélectrique sur la rivière Romaine doit être arrêté, selon Roy Dupuis, Nicolas Boisclair
Le projet hydroélectrique sur la rivière Romaine doit être arrêté, selon Roy
Dupuis, Nicolas Boisclair et Alexis de Gheldere. / ARCHIVES MÉTRO

Thierry Vandal et Nathalie Normandeau – ont-ils pris la

décision de lancer ce chantier et sous quelle influence? Quelqu’un se lèvera-t-il enfin au sein du gouverne- ment péquiste actuel?

- En 2009, Sylvain Gau-

dreault avait crié haut et fort en commission parlementaire que le projet Romaine était trop dispendieux.

- Jean-François Lisée avait prédit sur son blogue en 2011 que la centrale Romaine-4 ne serait pas construite.

- En 2013, Martine

Ouellet a mis en branle la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec. Le rapport de ladite commission recommande de considérer la suspension de Romaine-3 et 4. Qu’est-ce que ces mi- nistres, désormais sortis des bancs de l’opposition, feront des conclusions de ce rapport? Vont-ils enfin faire entrer le Québec dans le XXI e siècle énergétique ou céder aux inté-

rêts politiques partisans? Le Québec est à la croisée des chemins. Le projet hydro- électrique de la Romaine doit être arrêté pour les mêmes raisons économiques que Gentilly-2. Il est absurde de

dépenser des milliards en argent public pour de l’électri- cité produite à perte. Si Hydro-Québec veut exporter de l’électricité à pro-

fit, celle-ci doit être générée ou économisée à moins de 4 ¢/kWh. Il faut annuler les barrages hydroélectriques Romaine-3 et 4 pendant

qu’il en est encore temps. Le réveille-matin sonne pour le Québec depuis des années et il claironne : «Endettement, destruction de rivières et absence de logique écono- mique élémentaire.» Nos élus l’entendent-ils?

ROY DUPUIS, COFONDATEUR DE LA

FONDATION RIVIÈRES ET NARRATEUR

DU FILM CHERCHER LE COURANT, ET

NICOLAS BOISCLAIR ET ALEXIS DE

GHELDERE, CORÉALISATEURS DU FILM

CHERCHER LE COURANT

Du beau

hockey

Pourquoi certains sports furent-ils si agréables à regar- der, comme le hockey, durant les Jeux olympiques de Sotchi? Ce fut de toute beauté de voir toutes ces équipes venues des quatre coins du monde jouer ensemble et même fraterniser. Mais comment com- prendre le comportement de nos talentueux joueurs de hockey choisis pour nous représenter à Sotchi, qui, en sol nord-américain, redeviennent des bagarreurs et des pugilistes du ring. Pour- quoi ici, au Canada, jumelle-t- on sport et bataille pour offrir un spectacle et approuve-t-on le fait qu’un joueur casse la gueule à un autre joueur pour être reconnu? Je déplore ce comportement. Le seul temps où j’apprécie le hockey, c’est aux Olympiques. Ce sport est propre et très agréable à regarder. Il nous permet d’apprécier le talent de grands joueurs, quelle que soit leur origine. Dire qu’ici on pratique cette manière déplorable de rudesse au niveau AAA et encore plus au niveau du junior majeur dans le but de propulser un jeune dans la LNH. Quelle mentalité!

PAUL R. ARCHAMBAULT, GRANBY

Écrivez-nous!

opinions@

journalmetro.com

Volume : 13 Numéro : 246 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24

Imprimé par Transmag Distribué par Messageries de presse Benjamin Éditeur : Nicolas Faucher Éditeur adjoint : Yves Bédard Contrôleuse : Josée Comeau Rédacteur en chef : Eric Aussant Directrices de l’information : Jennifer Guthrie (jour), Rachelle McDuff (soir) Directrice du marketing : Laure Barnouin Directrice des ventes locales : Carole Dallaire Directrice des publications spécialisées et créativité

e étage, Montréal H3B 4X9 Tél. : 514 286-1066 Téléc. : 514 286-9310

média : Martine Ménard Directeur des ventes nationales et interactives : Gino Iannuzzi Directrice de la distribution : Danielle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe Équipe de rédaction Actualité en : Danielle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe soirée : Maxime Huard, Jeff Yates, Josie soirée : Maxime Huard, Jeff Yates, Josie Desmarais Journaliste-pupitreur Monde : Sébastien Tanguay Vous avez une opinion à nous faire parvenir? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages? publicite@journalmetro.com. Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir? info@journalmetro.com

dans nos pages? publicite@journalmetro.com. Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir? info@journalmetro.com
ÉVÉNEMENT PARTICIPEZ À NOTRE ACTIVITÉ DE LIGHT PAINTING ET REPARTEZ AVEC UN CLICHÉ DE VOTRE
ÉVÉNEMENT
PARTICIPEZ À NOTRE ACTIVITÉ DE
LIGHT PAINTING ET REPARTEZ AVEC UN
CLICHÉ DE VOTRE ŒUVRE!
À l’occasion de la Nuit blanche, le journal Métro présentera
une animation gratuite de peinture de lumière :
- le 1 er mars, de 20 h à minuit
- à la Maison du développement durable
Découvrez les autres activités artistiques et engagées à la
Maison du développement durable au www.lamdd.org
50 rue Ste-Catherine O.
St-Laurent
LA PLUS GRANDE FOIRE DES UNIVERSITÉS INTERNATIONALES ET DES VOYAGES ÉTUDIANTS DU CANADA ETUDIER VOYAGER
LA PLUS GRANDE FOIRE DES UNIVERSITÉS INTERNATIONALES
ET DES VOYAGES ÉTUDIANTS DU CANADA
ETUDIER VOYAGER TRAVAILLER FAIRE DU BENEVOLAT
SAMEDI
Palais des
Congrès de
13 h - 17 h
Montréal
MARS
ENTRÉE
SÉMINAIRES
GRATUITE
GRATUITS
commençant à 12h
Préinscrire en ligne afin d’être admissible au grand tirage
www.studyandgoabroad.com
admissible au grand tirage www.studyandgoabroad.com journalmetro.com mercredi 26 février 2014 14 Dans le

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

14

Dans le calepin de Ben M. Cavalier «J’ai déménagé de Washing- ton à Montréal en
Dans
le calepin
de Ben
M. Cavalier
«J’ai déménagé de Washing-
ton à Montréal en 1996. J’ai
été chanceux d’être embau-
ché en architecture même
si mon français était zéro à
l’époque… Vous êtes vraiment
doué.» Il feuilletait mon calepin
attentivement.
«Je vais montrer votre
croquis à mon fils de 13 ans
qui aime aussi dessiner dans
son petit calepin : le nouveau
look de son papa en bottes
cavalières!»
À mercredi prochain.
BEN LIU | BENLIUBENDA.COM |
FACEBOOK.COM/BENDABENLIU

15

Irrésistible Pierre Lapointe

Critique. Pierre Lapointe offrait hier, dans le cadre de Montréal en lumière, la première montréalaise de Punkt, un spectacle placé sous le signe de l’humour et de la beauté.

placé sous le signe de l’humour et de la beauté. JESSICA ÉMOND-FERRAT j.emond-ferrat@journalmetro.com La

JESSICA

ÉMOND-FERRAT

j.emond-ferrat@journalmetro.com

La dernière fois qu’on l’avait vu, au Centre phi, il était seul au piano. Au lancement de Punkt, il y a un an, 30 musi- ciens l’accompagnaient. Et hier au Théâtre Maisonneuve, on retrouvait Pierre Lapointe entouré de quatre musiciens :

Francis Mineau, Félix Diotte, Amélie Mandeville et Denis Faucher. Est-il encore néces- saire de mentionner que, peu importe la formule, le charis- matique chanteur sait tirer son épingle du jeu? Après les jolies chansons de Philémon Cimon en pre- mière partie, c’est devant un gigantesque PUNKT gonflable que Pierre Lapointe, vêtu de pantalons «gold», est appa- ru au piano pour la joyeuse intro instrumentale du disque, N2o. Rentrant tout juste de France, Lapointe a commencé par entretenir longuement le public de son expérience

Invités

4

Pierre Lapointe a accueilli quatre invités au rappel : Frannie et Fab de Random Recipe pour La sexualité, et Ariane Moffatt et Philippe B pour Les Callas.

à L’Olympia, «pas celui de la rue Sainte-Catherine!» «Quand quelque chose est ap- prouvé par les Français, nous, les Québécois, on se met à trouver ça meilleur!» a-t-il dit. C’est qu’il était particu- lièrement en forme et en verve, hier. Entre les excel- lentes pièces de son Punkt et les quelques autres favo- rites de son répertoire ( Le Columbarium, 2x2 rassemblés), le chanteur et pianiste n’a d’ailleurs pas hésité à jouer au maximum avec son person- nage de baveux, et le public en a redemandé. «C’est le temps du moment de ten- dresse; vous aimez ça, vous les gens ordinaires, les moments de tendresse, j’ai vu ça à LaVoix!» a-t-il notamment ironisé avant de lancer une version acous- tique de Tel un seul homme avec ses musiciens. Et il faut bien le dire, Pierre Lapointe a le chic pour créer un équilibre entre chan- sons intimistes et touchantes (Nos joies répétitives, Nu devant moi), moments ludiques et intenses bouffés d’énergie (on est encore soufflée par la ver-

Pierre Lapointe / YVES PROVENCHER/MÉTRO

Pierre Lapointe / YVES PROVENCHER/MÉTRO

sion revue du Lion imberbe ou par cette finale dansante sur Le bal des suicidés, au moment

de mettre sous presse). À l’aise dans tous les re- gistres, le chanteur a une fois

de plus réussi à en donner encore plus que ce à quoi on s’attendait.

à en donner encore plus que ce à quoi on s’attendait. Les nouveaux rois des couche-tard

Les nouveaux rois des couche-tard

Ce mois-ci, un gros changement de garde s’est produit au réseau NBC. Il y a une semaine, le chouchou Jimmy Fallon a quitté son Late Night pour prendre la place de Jay Leno au Tonight Show. Et depuis lundi, Seth Meyers se retrouve pour sa part dans le siège laissé vacant par Fallon. Miniportraits des joueurs en place. - NATALIA WYSOCKA

23 h 30 12 h 35 blanc, visant à montrer à quel point les Beatles
23 h 30
12 h 35
blanc, visant à montrer à quel point les
Beatles étaient en avance sur leur temps,
et dans lequel on voit John Lennon (lire :
Fallon) demander à une horde de filles qui
hurlent de suivre les Fab Four sur Twitter.
Spécialité : De 2001 à 2014, Seth Meyers a fait
partie de l’équipe de SNL. Il a longtemps
animé le célèbre segment d’information
humoristique, connu sous le nom de
Weekend Update. Son premier monologue
d’ouverture du Late Night, lundi, ressem-
blait d’ailleurs à s’y méprendre à un de ces
bulletins d’infos. Sauf qu’il l’a livré debout.
Nom : Jimmy Fallon
Nom : Seth Meyers
Âge : 39 ans
Âge : 40 ans
Émission : The Tonight Show
Ses extras : L’animateur utilise souvent des
«thèmes récurrents» tordants dans son
émission. Vendredi, il a ravi ses fidèles avec
le cinquième segment de son «Histoire
du rap», une tradition qu’il a instaurée
lorsqu’il était à la barre du Late Night et
où, avec son bon ami Justin Timberlake, il
revisite des classiques du hip-hop.
Émission : Late Night with Seth Meyers
Style : Sympa. Chaleureux. Très bon danseur.
Chanteur confirmé. Genre de gars avec qui
Point faible : Ses capacités d’intervieweur sont
plutôt moyennes. Parmi les phrases que
vous l’entendrez souvent prononcer,
citons : «Mon prochain invité est génial»,
«Oh, tu es génial!», «Je t’adore», «I love
you», «We love you», «I love your mom»
Style : Petit sourire en coin. Une ligne
un punch.
on a envie de boire une bière et de passer
la soirée à se raconter des blagues.
Points faibles (de la première) : Meyers a
fait un peu trop de blagues sur les J.O.
(mais bon, ça ne risque pas d’être un
point faible récurrent) et a expliqué deux,
trois gags, sans que ce soit nécessaire. Ses
mains se tordaient aussi de nervosité ou
de ne pas trop savoir où se mettre durant
son monologue d’ouverture.
Accompagnement musical : Parfait.
Assuré par les Roots.
Accompagnement musical : The 8G Band,
mené par son comparse du temps
de Saturday Night Live Fred Armisen
(également connu pour sa télésérie
Portlandia). On retrouve aussi dans ce
«groupe maison» Seth Jabour et Syd
Butler, des Savy Fav, et la batteuse de
Beyoncé, Kim Thompson.
Points forts: Les entrevues. Le comédien
est détendu avec ses invités et sait
mener une discussion intéressante.
Spécialité : Des sketchs qui deviennent viraux
sur YouTube. Ce lundi, on a par exemple
eu droit à un délectable clip en noir et
Premiers invités : Will Smith (que Jimmy
adooore) et une série de V.V.V.I.P., dont
Michelle Obama et U2.
Premiers invités : L’ancienne collègue de
Meyers dans SNL Amy Poehler et le
vice-président des États-Unis, Joe Biden.
CONCOURS DÉCOUVREZ UN PARADIS UNIQUE AU MONDE COUREZ LA CHANCE DE GAGNER L’UN DES 4
CONCOURS DÉCOUVREZ UN PARADIS UNIQUE AU MONDE COUREZ LA CHANCE DE GAGNER L’UN DES 4
CONCOURS
DÉCOUVREZ UN PARADIS UNIQUE AU MONDE
COUREZ LA CHANCE
DE GAGNER L’UN DES
4 COMBOS FAMILLE
(2 adultes et 2 enfants
ou 1 adulte et 3 enfants)
Valeur de 63$
Pour participer,
dirigez-vous sur la
section concours de
journalmetro.com
SPÉCIAL
DE RELÂCHE »
« SEMAINE
Une seule participation par
personne. Les gagnants seront
avisés par courriel. Règlements
disponibles sur demande.
Tirage le 3 mars 2014 à 13h
(valeur des prix : 252$)
ACHETEZ
AACHETE Z VOSO
BILLETS
BILLETBILLETS EN LIGNE
EN LIGNE
DÈDÈS
DÈS
MAINTENANT
MAIAINTENNTE
VOS ANT
! !
59773_0913
Cinéma Bracey succède à Keanu Reeves Luke Bracey, un acteur en- core méconnu, a été
Cinéma Bracey succède à Keanu Reeves Luke Bracey, un acteur en- core méconnu, a été
Cinéma
Bracey succède
à Keanu Reeves
Luke Bracey, un acteur en-
core méconnu, a été choisi
pour succéder à Keanu Ree-
ves dans le rôle de l’agent
Johnny Utah pour le remake
de Point Break.
Luke Grimes, Nicholas
Hoult et Garrett Hedlund
avaient notamment été
pressentis pour le rôle. BIG
Décès
Un pionnier du
rock’n’roll décède
Franny Beecher, guitariste
pour Bill Haley and the
Comets qui a participé
au lancement de l’ère du
rock’n’roll avec Rock Around
the Clock en 1955, est décédé
à l’âge de 92 ans. Sa fille,
Pauline Grinstead, a précisé
hier que le musicien est
mort dans son sommeil
lundi soir, dans un centre
d’hébergement près de
Philadelphie.
Les Comets, dont les suc-
cès incluent également See
You Later, Alligator, auraient
enregistré la première chan-
son rock en 1953, soit Crazy
Man, Crazy, selon certains
historiens de la musique. AP

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

16

la musique. AP journalmetro.com mercredi 26 février 2014 16 FIFA. Vaillancourt et Rabagliati au programme Quelque

FIFA. Vaillancourt et Rabagliati au programme

Quelque 270 films de 34 pays seront projetés à l’occasion du 32 e Festival international du film sur l’art (FIFA), qui sera présenté du 20 au 30 mars prochain à Montréal. Le directeur et fondateur du FIFA, René Rozon, présen- tait hier la programmation du festival. Des expositions, des installations, des tables rondes et des classes de maître, en compagnie des créateurs et spécialistes invités, font éga- lement partie des événements spéciaux au programme. La programmation du FIFA inclut de nombreux films québécois ou canadiens. Le cinéaste Denis Bla- quière propose notamment trois films consacrés à des bédéistes, soit Michel Raba- gliati, Jean-Paul Eid et Thierry Labrosse. Dans Marie Chouinard – Le Sacre du Printemps, Mario Rou- leau présente, à l’occasion du centenaire du Sacre du printemps de Stravinsky, la version de la chorégraphe Marie Chouinard mettant en scène les 14 dan- seurs de sa compagnie. Les vies de mon Père : Yvan Ducharme, de Nathalie Du- charme, brosse le portrait de ce comédien, humoriste à la radio et à la télévision,

Image tirée du film Le Cri d’Armand Vaillancourt / COLLABORATION SPÉCIALE
Image tirée du film Le Cri d’Armand
Vaillancourt / COLLABORATION SPÉCIALE

peintre et écrivain à partir d’archives et de témoignages qui le font revivre, tandis que

Le Cri d’Armand Vaillancourt, de Jacques Bouffard, constitue une invitation à rencontrer un peintre et sculpteur qui

a marqué l’histoire du Qué-

bec en faisant de sa vie une œuvre. Les détails de la program- mation sont disponibles sur

le site artfifa.com.

LA PRESSE CANADIENNE

CONCOURS COUREZ LA CHANCE DE GAGNER l’un des 4 forfaits comprenant chacun un laissez-passer familial
CONCOURS
COUREZ LA CHANCE DE GAGNER l’un des 4 forfaits comprenant chacun
un laissez-passer familial pour l’expo-découverte Pirates ou corsaires? à
Pointe-à-Callière ainsi qu’un certificat-cadeau de 150$ pour le restaurant L’Arrivage.
Pour participer, dirigez-vous vers la section concours de journalmetro.com
Les gagnants seront avisés par courriel. Une seule participation par personne. Règlements disponibles sur
demande. Tirage le 27 février 2014 à 13 h (valeur des prix : 768$).
Un
pour cadeau
idéal !
la famille

17

Livres – Choix de la rédaction

17 Livres – Choix de la rédaction Roman La ballade de Rikers Island Auteur : Régis

Roman

Roman La ballade de Rikers Island Auteur : Régis Jauffret Maison d’édition : Seuil L’histoire :

La ballade de Rikers Island

Auteur : Régis Jauffret Maison d’édition : Seuil

L’histoire : Début du XXI e siècle. Le président d’une institution financière internationale est accusé de viol par une femme de chambre africaine. Il est incarcéré pendant quelques jours dans une prison du continent américain. Il est libéré sous caution, puis voit les poursuites être finalement abandonnées. À la suite de cet incident, sa carrière est brisée et son épouse demande le divorce.

À propos de l’auteur : Régis Jauffret est né en 1955 à Marseille. Il est l’auteur de nombreux romans, dont Microfictions (2007) et Claustria (2012).

Récit

dont Microfictions (2007) et Claustria (2012). Récit Le feu de mon père Auteur : Michael Delisle

Le feu de mon père

Auteur : Michael Delisle Maison d’édition : Boréal

L’histoire : Dans ce récit, l’auteur se remémore son père, le bandit devenu chrétien charismatique, l’homme vio- lent qui ne parlait plus que de Jésus, l’homme détesté qu’on ne peut faire autre- ment qu’aimer, en dépit de tout. Michael Delisle offre également des réflexions sur la poésie, l’écriture et ce qu’il appelle «l’exercice de la poésie».

À propos de l’auteur : Michael Delisle est né à Longueuil en 1959. Il est poète, romancier et nouvelliste. Il est lauréat du prix Émile- Nelligan (1997) et du prix Adrienne-Choquette (2005).

Nelligan (1997) et du prix Adrienne-Choquette (2005). Thriller Nos désirs et nos peurs Auteur : Wulf

Thriller

Thriller Nos désirs et nos peurs Auteur : Wulf Dorn Maison d’édition : Cherche midi L’histoire

Nos désirs et nos peurs

Auteur : Wulf Dorn Maison d’édition : Cherche midi

L’histoire : En 1985, Jan Forstner, 12 ans, est témoin de la noyade d’une jeune fille qui s’est échappée de la clinique psychiatrique de la région, à Fahlenberg. En 2010, devenu psychiatre, il accepte un poste dans cette même clinique. Là, d’étranges événements le contraignent à revenir sur les drames de son passé.

À propos de l’auteur : Wulf Dorn est né en 1969. Il vit à Ulm, en Allemagne. Plusieurs de ses nouvelles ont été publiées et récompensées par des prix littéraires. Nos désirs et nos peurs est son deuxième roman.

ERIC AUSSANT

Polar

et nos peurs est son deuxième roman. ERIC AUSSANT Polar Opération Sweet Tooth Auteur : Ian

Opération

Sweet Tooth

Auteur : Ian McEwan Maison d’édition : Gallimard

L’histoire : En Grande-Bretagne, au début des années 1970, Sere- na Frome, belle et intelligente, est la recrue idéale pour le MI5. L’agence de renseigne- ment anglaise souhaite régner sur les esprits en soutenant des écrivains sympathiques partageant l’idéologie du gouvernement. Serena est la candidate idéale pour infiltrer l’univers d’un jeune auteur prometteur, Tom Haley.

À propos de l’auteur : Ian McEwan est né en 1948 en Angleterre. Il est l’auteur d’une dizaine de romans, dont Expiation (paru en 2003 en français) qui a été porté au grand écran.

en 2003 en français) qui a été porté au grand écran. En rafale. Mario Vivier Entrevue
en 2003 en français) qui a été porté au grand écran. En rafale. Mario Vivier Entrevue
en 2003 en français) qui a été porté au grand écran. En rafale. Mario Vivier Entrevue

En rafale. Mario Vivier

Entrevue complète sur journalmetro.com

Mario Vivier Entrevue complète sur journalmetro.com Mario Vivier est né à Mont- réal et a étudié

Mario Vivier est né à Mont- réal et a étudié l’histoire et la politique. Il a été libraire, docu- mentaliste et agent consulaire. Dieu et le docteur Grübbel est son troisième roman.

En une phrase, de quoi traite votre dernier livre? L’action se situe en 1899. Il s’agit de la rencontre entre un neurologue, le docteur Grübbel, et un nouveau patient qui prétend être Dieu souffrant d’une maladie nerveuse. Mais ce patient ressemble étrangement à un collègue de Grübbel :

Sigmund Freud.

Que lisez-vous présentement? Faust, de Goethe.

Qui sont vos trois auteurs préférés? Dostoïevski, Franz Kafka et Henry Miller.

Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture? Probablement les contes de mon enfance et les histoires de ma grand-mère, Lydia.

Chaque écrivain a des routines d’écriture qui lui sont propres. Quelles sont les vôtres? Écrire le matin avec beau- coup de café!

En tant qu’auteur, quelle est votre plus grande peur? Tacher mon manuscrit de café…

PROPOS RECUEILLIS PAR

RACHELLE MCDUFF

Roman

Dieu et

le docteur

Grübbel

Triptyque

Roman Dieu et le docteur Grübbel Triptyque
Aucun achat nécessaire. On décernera un seul prix, soit une guitare signée par Chris Daughtry.Valeur
Aucun achat nécessaire. On décernera un seul prix, soit une guitare signée par Chris Daughtry.Valeur approximative du prix : 500 $ CA. Les chances de gagner
dépendent du nombre de participations admissibles reçues. Le gagnant doit répondre à une question d’aptitude mathématique. Le concours se termine à
23 h 59 (HNE) le 2 mars 2014. Règlement disponible sur le site www.journalmetro.com. Le tirage aura lieu le 3 mars à 13 h. On avisera le gagnant par courriel.
journalmetro.com mercredi 26 février 2014 18 Justice Miley Cyrus ne sera PAS Tweet de star

journalmetro.com mercredi 26 février 2014

18

Justice Miley Cyrus ne sera PAS Tweet de star 1 la Fée Clochette, bon Vous
Justice
Miley Cyrus ne sera PAS
Tweet de star
1
la Fée Clochette, bon
Vous avez peut-être entendu
(ou pas) cette rumeur voulant
VIE DE
STARS
Amanda Bynes
sur la bonne voie
que Miley Cyrus s’apprête
à
jouer le rôle de la Fée Clo-
chette dans une production
de Peter Pan, qui sera présen-
tée en direct sur NBC.
Sur Twitter, Miley a
démenti ces folles rumeurs,
affirmant qu’elle préférerait
«s’étouffer avec sa propre
langue» que jouer dans Peter
Pan. Quel admirable sens de
Robin Thicke
vogue en solo
la répartie
MÉTRO
3
bien sûr), mais nous avons
décidé de nous séparer.»
Coït interrompu pour
la comédie musicale
d’Andrew Lloyd Webber
Attention mesdames, le
roi des Blurred Lines, Robin
Thicke, ne porte plus
de jonc au doigt. Non?
Oui. Après neuf ans de
mariage, le chanteur cali-
fornien et sa désormais ex-
épouse Paula ula Patton Patton ont ont
Rappelons que Thicke
a rencontré Paula alors
qu’il était encore un jeune
éphèbe de 14 ans et qu’il
«Ce n’est pas
seulement pour ce
que nous faisons que
nous sommes tenus
responsables, mais
aussi pour ce que nous
ne faisons pas.
- Molière»
lui a dit oui en 2005.
Amanda Bynes a réglé
au moins une partie de
sa longue liste de soucis
juridiques. L’ex-idole des
jeunes a vu les charges de
conduite en état d’ébriété
– qui pesaient contre elle
depuis qu’elle a préten-
dument foncé dans une
voiture de police – tomber.
D’après Radar Online, la
jeune femme, qui a connu
moult problèmes dans
la dernière année, a reçu
une probation de trois ans.
Elle devra aussi payer une
amende et suivre des cours
d’éducation à la consom-
mation responsable
d’alcool. MÉTRO
Forest Whitaker, ramenant la dramaturgie
R
Rappelons aussi que,
française du XVII e siècle au goût du jour
2 annoncé que leurs vies
que leurs vies
p
par le passé, Paula
Le rideau tombera bientôt sur
la plus récente comédie musi-
cale d’Andrew Lloyd Webber
présentée à Londres.
Les producteurs ont
annoncé que Stephen Ward,
une histoire de sexe et de
scandale inspirée d’un fait sur-
venu durant la guerre froide,
serait présentée une dernière
première, en décembre. Elle
prendront t des des chemins chemins
a qualifié son
met en vedette Alexander
différents. D’après D’après ce ce
union union ave avec
Hanson dans la peau d’un
que rapporte cette bible
rte cette bible
Mister Mister Th Thick
ostéopathe impliqué dans
de la nouvelle elle qui qui tue tue
de de «maria «mariage
un scandale en compagnie
dysfoncti dysfonctionnel
d’un jeune mannequin, d’un
qu’est People ple
Magazine,
le couple
aurait
déclaré :
le le plus plus fo fonc-
Les vrais rockeurs
ne pleurent
jamais, croit Beck
4
ministre britannique et d’un
tionnel tionnel d’Hol-
relationniste soviétique.
lyw lywood».
Il s’agissait du premier
MÉTRO M
spectacle du compositeur
«On s’aimera era
fois le 29 mars, après avoir été
depuis la suite du Fantôme de
toujours et t
à l’affiche pendant moins de
l’opéra, Love Never Dies, en 2010.
quatre mois.
La pièce a obtenu des
critiques mitigées après sa
Le livret et les paroles étaient
on conti-
nuera d’être re les les
signés Christopher Hampton
meilleurs amis amis
et Don Black. ASSOCIATED PRESS
(ah mais oui, ui,
Beck ne croit pas qu’un
musicien ait le droit de se
plaindre. Certains de ses
fans seront donc surpris
d’apprendre que le musicien
a souffert d’une blessure au
dos qui l’a empêché de créer
de la musique comme il le
faisait avant pendant une
bonne partie de la dernière
décennie. Mais il n’en parle
pas beaucoup et il ne veut
surtout pas s’apitoyer sur son
sort. Donc ne dites rien! MÉTRO
Un outil complet pour atténuer les symptômes et contrôler la douleur. En vente partout où
Un outil complet
pour atténuer les symptômes
et contrôler la douleur.
En vente partout où l’on vend des livres et au
www.tcmedialivres.com

MERCREDI 26 FÉVRIER, 2014

C centre & est

O ouest

B Bell TV

Films

 

Sports

 

Téléroman

 
 

C

O

B

19h00

19h30

20h00

20h30

21h00

21h30

22h00

22h30

23h00

 

23h30

Global # #

-

ET Canada

Ent

Survivor Contestants face important decisions.

 

(:01) Chicago PD

 

News Final

ET Canada

SRC

$ $ 112

30 vies

L’épicerie

Les enfants de la télé

Trauma “Chair et os”

TJ

Nouvelles

(:05) Entrée principale

 

V

% % 114

Merlin “Disparition”

Personne d’intérêt

Les disciples

En mode Salvail

 

Opération

Instant

 

TVA

115

Poule-oeufs

La voix

Fort Boyard

Malaises

Un sur 2

Nouvelles

(:35) Denis Lévesque

 

(:35) Signé M

T-Qué

( ( 138

Cuisine futée

Appendice

Voir Le film ‘Miraculum’.

Les francs-tireurs

Les gars des

The Bridge “Vendetta”

 

Ça vaut

 

MAtv

) )

-

Montréalité

Caucus

Mise à jour

Code rgnl

100 prb

LeZarts

Libre-service

 

Montréalité

CTV

+ + 205

Big Bang

:31Mixology

Arrow “Time of Death”

Law & Order: SVU

Criminal Minds “Gabby”

News-Lisa

CTV News

CBC

` ` 206

George S

Coronat’n St.

Dragons’ Den

Recipe to Riches

The National

 

CBC News

George S

TV5

/ / 145

Écoles pas comme-autres

Envoyé spécial “Les routes du cochon”

Peuples

Pas que des cobayes

 

TV5 Jrnl

 

Afrique

 

VRAK

0 0 140

Big Bang

Le Trouble

Une Grenade

VRAK la vie

Vie de

Vie de

Big Bang

MDR

Fan Club

Mon ange

NBC

2 7 280

Jeopardy!

Wheel

Revolution

Law & Order: SVU

(:01) Chicago PD

 

News 5

 

J.

Fallon

RDI

3 3 126

24/60

Grands reportages

Le Téléjournal

Charbonneau

Le National

Le National

Économie

Canal D 4 4 129

Guerre des

Guerre des

Guerre des

Guerre des

Au pays des Cajuns

Comédie Club

 

Rescousse animale

 

Savoir 6 6

-

Moteur

Code Chast

Conf. inter.du CORIM

Planète

Images

Mini-Health Sciences

 

Consenting Sexualities

ABC

6 6 281

News

Inside Ed.

The Middle

Suburgatory

Mod Fam

:31Mixology

Nashville

 

News

J.

Kimmel

Évasion 7 S 134

Canadarama

Pékin Express : le coffre maudit

 

Chasse à l’homme

 

Hell’s Kitchen

 

Séries+ 8 T 132

CSI: Miami

King “Freddy Boise”

Hellcats

Hawaii 5-0

 

CSI: Miami

 

Historia 9 U 133

Héros de guerre

Trésors décodés

NCIS “Le baiser du tueur”

Odysseus “Les Troyennes”

Atelier-rest

Pawn Stars

Ztélé

: V 131

Jobs de bras

C’est fait

Beauty & the Beast

Voisins

Voisins

Defiance “Pilote”

 

Les stupéfiants

 

TSN

< < 400

Hockey

NHL Hockey Detroit Red Wings at Montreal Canadiens.

 

SportsCentre

 

That’s Hcky

MPlus > > 141

Buzz

M.Net

Haut

Kardashian

Piégé

Simmons

Cliptoman

Modèle de beauté

 

ARTV

? ? 143

Design

Magie

Pour l’amour du country

Lumière sur

Musee Eden

 

Les revenants “La Horde”

MMax

@ P 142

Musimax ill

L’index

Les Années

Génération 70

Légendes

Une chanson

Albums classiques

 

RDS

A A 123

Hockey 360

Hockey LNH Detroit Red Wings à Montreal Canadiens.

 

L’Antichambre

 

Sports 30

Canadiens

TéléToonB M 139

Dragons

JohnnyTest

La retenue

Têtes

Les Simpson

Family Guy

Amer. Dad

South Park

Les Simpson

Canyon

 

VIE

C L 135

Quatre mariages pour

Je marie mes parents

Mamans, gérantes

Mon garage

Sauvez

 

Maigrir ou mourir

 

FOX

D N 283

Big Bang

Big Bang

American Idol The 13 finalists perform.

 

Fox 44 News

Fox 44 News

Simpsons

Family Guy

DISC

E E 520

Daily Planet

Bear Grylls: Escape From

Salvage Hunters

Close

Close

 

How/Made

How/Made

SNE

F F

-

Party Poker

UEFA Champions League Soccer: Round of 16, 1st Leg

Sportsnet Connected

 

Hockey

 

Oil Change

TLC

G ; 521

Sister Wives “Tell All 2”

My 600-Lb. Life

Hoarding: Buried Alive

Sex Sent Me to the E.R.

Hoarding: Buried Alive

YTV

H 2 551

Boys

Assembly

Mr.Young

Boys

Gags

Gags

Splatalot

Zoink’d!

Mr.Young

Boys

 

DTOUR

-

H 616

Money

Money

Canadian Pickers

Bggg Bttls

Bggg Bttls

Bggg Bttls

Bggg Bttls

Bggg Bttls

Bggg Bttls

Zeste

O O

-

1 ing

Chef à la res

Cauchemar en cuisine

Guerres et banquets

Mission restauration

 

1 ing

Jamie Oliver

CBS

U U 282

CBS News

Ent

Survivor Contestants face important decisions.

 

Criminal Minds “Gabby”

Channel 3

Letterman

Bravo! μ B 620

Flashpoint “Clean Hands”

Blue Bloods

19-2 “Home”

Homeland “Q&A”

 

(:15) The Listener

 

Addik

Õ Õ 136

Haven “Vagues d’accident”

Les pouvoirs de Toby

Continuum

Touch: les liens invisibles

Etre Humain

 

TFO

ΠΠ137

Son altesse

Son altesse

360

(:03) Il était une fois en Anatolie (’11, Drame) Muhammet Uzuner.

 

(:41) BRBR

Prise2 œ œ 153

Radio enfer

Radio enfer

›› Tranquille le fleuve (’88, Comédie) Dan Aykroyd.

TheTwilight Zone

 

Km/h

Histoires

CASA

154

Escrocs du marteau

Inspection Holmes

Prête à vendre

Masterchef Australie

 

Ma maison bien aimée

 

TT Rétro

-

Tom et Jerry

Pierrafeu

Goldorak

Lucky Luke

Cleo, Chico

John Bravo

Gadget

Gadget

 

Calinours

P’tit Monstre

PDisney (159) (159) 549

Henry

Doc McSt.

Mermaid

JustinTime

Manny

Bucket-Dino

TicketyToc

Little

WowWow

Out-Box

Planète (171) (171)

-

Planète Bac

Faits divers le mag

Faites entrer l’accusé

 

Enquêtes

Horizons Égypte.

 

(201) (201) 180

5:35Épique

(:20) ›› Mariage à l’anglaise (’13)

Grandes personnes 2 (’13, Comédie)

(:45) Massacre à la tronçonneuse (’13)

SÉ2

-

-

181

(6:15) LOL (’12)

›› Comment prévoir l’imprévisible (’12, Comédie)

›› L’escadron Red Tails (’12) Cuba Gooding Jr.

 

SÉ3

-

-

182

(:15) ›› Redemption (’13, Suspense) Jason Statham.

››› La cabane dans les bois (’11)

 

(:40) Omertà (’12, Policier) Michel Côté.

 

SÉ4

-

-

183

(6:00) Gibraltar (’13, Drame)

››› Lincoln (’12, Drame Historique) Daniel Day-Lewis, Sally Field.

 

(:35) ›› Les mots (’12) Bradley Cooper.

Cinépop(205) (205)185

(:15) NewYork en automne (’00) Richard Gere.

››› Ménage à trois (’94) Josh Charles

(:35) ››› Québec-Montréal (’02)

 

TLN

(250) (250)700

Being Erica

Magnifica

Magnifica

CSI: Miami

CSI: Miami

 

Raymond

Raymond

PUBLICATION SPÉCIALISÉE MÉTRO
PUBLICATION SPÉCIALISÉE
MÉTRO

L’ÉTÉ AU QUÉBEC:

À CHACUN

SPÉCIALISÉE MÉTRO L’ÉTÉ AU QUÉBEC: À CHACUN S O N CAMP Le soleil est plus fort,

SON CAMP

Le soleil est plus fort, les journées sont plus longues; tranquillement, le printemps se fait sentir, annonçant l’été à venir. Pour l’occasion, les camps du Québec se préparent à en faire voir de toutes les couleurs.

En matière de camps, le choix est vaste dans la province ! Camps de jour pour les enfants qui préfèrent rentrer à la maison tous les soirs, camps de vacances pour ceux qui veulent vivre l’aventure sur plusieurs jours, camps spécialisés en arts, musique, cirque, sports ou sciences pour ceux qui se passionnent pour un sujet en par- ticulier, camps familiaux pour une expérience en famille, ou camps adaptés pour ceux ayant des besoins particuliers : parmi l’éventail des possibilités, tout le monde peut trouver chaus- sure à son pied.

En plus de chercher à répondre aux intérêts variés des jeunes, les camps du Québec s’adaptent à plusieurs tranches d’âge. Les camps de jour accueillent des enfants dès l’âge de trois ans, alors que certains camps de vacances proposent des programmes conçus pour les adolescents, avec des thématiques en lien avec des sports ou des groupes de musique par exemple. Ces der- niers peuvent aussi participer à un camp où l’on

offre un Programme Aspirant Moniteur qui leur permettra de compléter une formation dans le but d’être éventuellement moniteur dans un camp.

Même les adultes ne sont pas en reste quand il est question de camps puisque certains endroits offrent des programmes de camps familiaux ou accueillent les groupes corporatifs.

De plus, il y a des centaines de camps au Qué- bec répartis à travers toutes les régions. Qu’on désire rester près de la maison ou explorer un nouvel endroit, le choix est là !

Et puis, à travers toutes ces possibilités, cer- tains préféreront se tourner vers des camps cer- tifiés par l’Association des camps du Québec, qui représente 90 camps de vacances et une centaine de camps de jours à travers la pro- vince, rassemblés autour d’une soixantaine de standards allant de la qualité de l’eau baignable à la qualification du personnel en passant par le ratio d’encadrement par exemple.

en passant par le ratio d’encadrement par exemple. CAMP DE JOUR 2014 SUR LE MONT ROYAL
CAMP DE JOUR 2014 SUR LE MONT ROYAL AVEC LES AMIS DE LA MONTAGNE Vivre

CAMP DE JOUR 2014 SUR LE MONT ROYAL

AVEC LES AMIS DE LA MONTAGNE

Vivre un été en pleine nature au cœur de Montréal

• Enfants de 6 à 8 ans, du 23 juin au 15 août 2014

• Enfants de 9 à 11 ans, du 14 juillet au 8 août 2014

514 843-8240, poste 235 lemontroyal.qc.ca

au 15 août 2014 • Enfants de 9 à 11 ans, du 14 juillet au 8
Depuis plus de 25 ans Cet été, offrez à votre enfant une semaine d’éveil à
Depuis
plus
de
25 ans
Cet été, offrez
à votre enfant une
semaine d’éveil à l’art !
CAMPde JOUR
23 juin - 22 août – 2 programmes
INSCRIPTION À PARTIR DU 1 er MARS :
mbam.qc.ca/campdejour
adaptés aux enfants de 6 à 11 ans
et aux ados de 12 à 16 ans
RENSEIGNEMENTS : 514-285-2000, option 3

LES CAMPS :

FORMATEURS

DE PERSONNALITÉS

Les
Les
LES CAMPS : FORMATEURS D E PERSONNALITÉS Les Les camps de jour ou les camps de

Les camps de jour ou les camps de vacances sont pratiques et

amusants, certes, mais ils sont aussi bien plus que ça.

et amusants, certes, mais ils sont aussi bien plus que ça. Que ce soit à la

Que ce soit à la journée ou lors d’un séjour plus long, loin de leur famille et du cadre habituel, les campeurs tissent des liens et forment une communauté avec les autres jeunes. D’après l’Association des camps du Canada, cette vie de groupe pousse les enfants, avec le temps, à gagner en serviabilité, en patience, en respect, en tolérance, en confiance et en autonomie.

En effet, lors de leur expérience, les campeurs sont encouragés à adopter des comportements axés sur la collaboration, l’empathie, la tolérance et le respect, ce qui les pousse à développer des qualités qui leur serviront au-delà du camp.

Et c’est sans compter que les camps permettent aux enfants d’être actifs et de se faire des amis.

D’ailleurs, l’influence positive des camps sur le développement et l’épanouissement des jeunes a été démontrée scientifiquement en 2011 par une étude intitulée Le projet de recherche sur les camps d’été canadiens, et réalisée sur cinq ans par une équipe de recherche de l’Université de Waterloo, en Ontario.

L’étude conclut que la fréquentation d’un camp favorise une évolution positive dans cinq composantes clés du développement de la personne que sont l’intégration sociale et la citoyenneté, la conscience environnemen- tale, l’intérêt pour l’activité physique, l’intel- ligence émotionnelle la confiance en soi et le développement personnel.

la confiance en soi et le développement personnel. Camp d’équitation La qualité avant la quantité! en
Camp d’équitation La qualité avant la quantité! en Estrie Un petit camp avec une ambiance
Camp
d’équitation
La qualité
avant la quantité!
en Estrie
Un petit camp avec
une ambiance familiale
25$
DE RABAIS
sur présentation
de cette annonce
690$ (camp séjour avec 7 dodos) 375$ en camp de jour
taxes incluses
1 866 532-4382 • www.campgrison.ca
c’est gratuit! TU CHERCHESES UN EMPLOI D’ÉTÉ ? DEVIENS MONITE DE CAMP DE JOUR Appelle-nous:
c’est
gratuit!
TU CHERCHESES UN EMPLOI
D’ÉTÉ ?
DEVIENS
MONITE
DE CAMP
DE JOUR
Appelle-nous: 5514.598.7319
www.ijq.qc.ca
PROGRAMMES DE LANGUES POUR ADOLESCENTS IMMERGEZ-VOUS! COURS D’ANGLAIS INTENSIF POUR ADOLESCENTS DE 13 À 15
PROGRAMMES DE LANGUES
POUR ADOLESCENTS
IMMERGEZ-VOUS!
COURS D’ANGLAIS INTENSIF POUR
ADOLESCENTS DE 13 À 15 ANS
Du lundi au jeudi, de 9 h à 14 h 30
Du 7 juillet 2014 au 31 juillet 2014
COURS DE RÉDACTION POUR
ADOLESCENTS DE 14 À 17 ANS
Du lundi au mercredi, de 9 h à 12 h
Du 7 juillet 2014 au 6 août 2014
POUR DAVANTAGE:
www.vaniercollege.qc.ca/ls
SOCIÉTÉ POUR LES ENFANTS HANDICAPÉS DU QUÉBEC Un camp unique pour des campeurs uniques à
SOCIÉTÉ
POUR LES
ENFANTS
HANDICAPÉS
DU QUÉBEC
Un camp unique pour
des campeurs uniques à
Saint-Alphonse-Rodriguez
(Lanaudière)
CAMP PAPILLON
Conditions d’admission
des moniteurs épatants et colorés.
pendant que tes parents prennent un répit en
Informations et inscriptions
1 877 937.6171 poste 223
www.enfantshandicapes.com

PUBLICATION SPÉCIALISÉE MÉTRO

CONFIDENCES

D’UNE CAMPEUSE

D’EXPÉRIENCE

MÉTRO CONFIDENCES D’UNE CAMPEUSE D’EXPÉRIENCE Les anciens campeurs parlent souvent de leur expérience

Les anciens campeurs parlent souvent de leur expérience dans les camps avec des étoiles dans les yeux. Jennifer est de ceux-là et se remémore avec bonheur ses souvenirs de jeunesse en camps.

remémore avec bonheur ses souvenirs de jeunesse en camps. « J’ai fréquenté des camps de jour

« J’ai fréquenté des camps de jour et des camps de vacances tous les étés de ma jeunesse, raconte la jeune femme aujourd’hui trentenaire. Mes parents travaillaient et cela nous permettait de passer des étés plus intéressants. »

D’après Jennifer, ses expériences en camps l’ont aidée à forger la personne qu’elle est maintenant. « Les camps m’ont appris à développer mon lea- dership et m’ont permis de développer certaines capacités à vivre en communauté. Par exemple, je suis certaine que je suis plus sociable grâce aux camps : enfant, quand tu arrives à un endroit où tu ne connais personne, tu dois te forcer à parler aux autres. Souvent, à la fin de l’été, je réalisais que ces inconnus étaient devenus mes meilleurs amis. Je pense que cette constatation m’a aidé à être plus sociable pour la suite de ma vie. »

Jennifer mentionne aussi le fait que les camps d’été, surtout les camps de vacances sont sou- vent moins homogènes pour les enfants que le sont les groupes de leur quartier ou de leur école.

« Les camps de vacances, c’est un peu comme une microsociété, croit-elle, il y a des gens dif- férents de ce à quoi tu es habitué, qui viennent d’autres régions, ou qui ont un autre background que le tien. Loin de tes parents, tu n’as d’autres choix que de découvrir ces autres enfants et de te débrouiller dans cette mini-société », dit-elle.

D’après Jennifer, ses expériences en camps l’ont aidée à forger la personne qu’elle est maintenant.

Finalement, d’après la jeune femme, les camps lui ont permis de relever des défis physiques qu’elle ne pensait pas être capable de réussir (elle se sou- vient de la tyrolienne qui la terrorisait), mais qui lui ont procuré un grand sentiment de fierté et d’accomplissement quand ils étaient réussis. Jen- nifer a tellement aimé son expérience au fil des étés qu’après des années en camps, elle est deve- nue à son tour monitrice ! Une mordue vous dites?

est deve- nue à son tour monitrice ! Une mordue vous dites? Pour une étude nommée

Pour une étude nommée Projet de recherche

sur les camps d’été canadiens, des cher-

cheurs de l’Université de Waterloo, en Onta-

rio, se sont penchés, pendant cinq ans, sur

l’influence positive des camps sur le déve-

loppement des jeunes. L’étude a été effectuée

auprès de 1300 enfants, de 4 à 18 ans.

En voici les principales conclusions :

65 %

des enfants

69 %

des

cam-

67 %

de

l’en-

52 %

des

cam-

connaissent

peurs pré-

semble des

peurs savent

une évolu-

sentent une

c a m p e u r s

mieux pro-

tion positive de leurs apti-

tudes à créer de nouvelles

amitiés, parfois avec des

personnes qu’ils jugent diffé-

rentes, et à régler les conflits

qui peuvent survenir.

croissance positive de leur

intelligence émotionnelle,

cette capacité à reconnaître

et à examiner leurs émotions

et celles de leur entourage en

fonction de l’âge.

ressentent une augmenta-

tion de leur autonomie et

une amélioration de leur

confiance en soi.

téger

adoptent des attitudes et des

comportements en respect avec celui-ci.

et

l’environnement

CampS de jour DU CENTRE SPORTIF L’UQAM DE www.sports.uqam.ca/camps-de-jour 514 987-7678
CampS
de
jour
DU
CENTRE SPORTIF
L’UQAM
DE
www.sports.uqam.ca/camps-de-jour 514 987-7678
GRANDE BIBLIOTHÈQUE DE 8 À 10 ANS : semaines du 30 juin (semaine de quatre
GRANDE
BIBLIOTHÈQUE
DE 8 À 10 ANS : semaines
du 30 juin (semaine de quatre jours
– fermé le 1 er juillet),
du 14 juillet et du 4 août
DE 8 À 13 ANS : semaines
du 21 juillet et du 11 août
DE 11 À 13 ANS : semaines
du 7 et du 28 juillet
Tarif pour une semaine : 160 $.
Inscriptions dès le 3 mars.
Premiers arrivés, premiers servis.
Places limitées !
Renseignements et inscription
jeunes.banq.qc.ca
Des questions ?
infocamp@banq.qc.ca

LE CAMP YMCA KANAWANA,

UNE TRADITION QUI SE PERPÉTUE

DEPUIS 120 ANS !

VINCENT DANS SON ÉLÉMENT !
VINCENT DANS SON ÉLÉMENT !
SE PERPÉTUE DEPUIS 120 ANS ! VINCENT DANS SON ÉLÉMENT ! « Le premier jour, quand

« Le premier jour, quand on est arrivé au camp, j’étais anxieux. J’avais peur de ne pas avoir de fun et de ne pas me faire d’amis. »

de ne pas avoir de fun et de ne pas me faire d’amis. » Voilà la

Voilà la première impression dont se souvient Vincent à son arrivée au Camp YMCA Kanawana à l’été 2009, à l’âge de neuf ans. Une impression qui allait toute-de ne pas avoir de fun et de ne pas me faire d’amis. » fois se

fois se transformer rapidement : « Dès le len- demain, je me sentais mieux… Tout le monde était gentil, les moniteurs, les autres campeurs, c’était magique ! » Bien des enfants peuvent vivre les mêmes appréhensions que Vincent face à l’inconnu que représente un camp de vacances. Même s’il savait qu’il allait pouvoir compter sur la présence de ses deux grandes sœurs, Vincent craignait aussi que la langue ne l’empêche de se faire des amis. Des craintes qui

étaient encore infondées : «Au début, lorsque les gens voyaient que je ne parlais pas anglais, ils me parlaient en français et il n’y avait pas de problème. »

Ses parents considèrent d’ailleurs que le contexte bilingue constitue l’un des points forts de Kanawana.

bilingue constitue l’un des points forts de Kanawana. « C’est une occasion parfaite pour les enfants

« C’est une occasion parfaite pour les enfants d’améliorer leur anglais. Ils s’amusent et peuvent apprendre la langue en même temps », affirme la mère de Vincent. Elle souligne aussi que le camp a permis à son fils de devenir plus

autonome et de s’ouvrir à la différence, tout en développant son sentiment d’appartenance au groupe. « Ses deux sœurs avaient essayé d’autres camps, mais elles préféraient vraiment Kanawana, alors nous n’étions pas inquiets d’y envoyer Vincent. Maintenant, il y fait souvent référence et il est vraiment fier d’appartenir à la famille de Kanawana », ajoute-t-elle. Ce sen- timent d’appartenance prend aussi tout son sens

lorsque Vincent se dit « Kanawanien ».

Que retient-il de ses séjours, de toutes ces acti- vités de plein air et ces feux de camp ?

« J’ai appris à mieux communiquer, à créer des liens et à me faire des amis », affirme fièrement Vincent.

et à me faire des amis », affirme fièrement Vincent. Il se rappelle d’ailleurs un moment

Il se rappelle d’ailleurs un moment spécial, lors d’une compétition amicale, où l’équipe gagnante est venue en aide à son équipe pour

terminer la dernière épreuve : « C’est là que j’ai compris que peu importe où j’irai dans la vie, je serai toujours un Kanawanien. » Une identité déjà bien ancrée à 13 ans, puisqu’il envisage de travailler plus tard comme moniteur au camp pour perpétuer la tradition de Kanawana !

moniteur au camp pour perpétuer la tradition de Kanawana ! POUR TOUS LES DÉTAILS : YMCAKANAWANA.CA.

POUR TOUS LES DÉTAILS : YMCAKANAWANA.CA.

CHOISIR

SON

CAMPS

POUR TOUS LES DÉTAILS : YMCAKANAWANA.CA. CHOISIR SON CAMPS Il y a beaucoup de camps au

Il y a beaucoup de camps au Québec, et lorsque vient le temps de faire son choix, il est parfois difficile de savoir par où commencer. Quelques trucs pour y arriver.

de savoir par où commencer. Quelques trucs pour y arriver. À titre indicatif, l’Association des camps
de savoir par où commencer. Quelques trucs pour y arriver. À titre indicatif, l’Association des camps

À titre indicatif, l’Association des

camps du Québec regroupe 90 camps de vacances et une centaine de camps de jours certifiés. Éric Beauchemin, direc- teur de l’Association estime que ce chiffre équivaut à environ 75 % du total des camps disponibles à travers la province.

Les camps certifiés du Québec regroupent autant des camps de vacances que des camps de jour, autant des camps spécialisés que d’autres pour une clientèle à besoins particu- liers. On trouve aussi parmi l’offre, des classes nature conçues pour les groupes scolaires, des sites pour les groupes corporatifs ou encore, des camps familiaux.Si ces camps sont attirants pour leur gage de qualité

ces camps sont attirants pour leur gage de qualité Pour faciliter les recherches, on trouve sur

Pour faciliter les recherches, on trouve sur le site de l’Association des camps du Québec un quiz simple qui aidera l’enfant à déterminer quel type de cam- peur il est. Pour les parents, un outil de recherche qui permet de cibler les camps répondant à leurs besoins est aussi mis à disposition. On trouve aussi sur le site un lien vers le magazine Vacances en camps qui vise à répondre aux questions des parents.

Pour les camps de jour, on peut aussi s’informer auprès de notre municipa- lité. Puis, pour ce qui est des camps de vacances, dans certaines régions, on orga- nise des salons de camps de vacances où les divers camps sont présentés. Il faut surveiller ce type d’événement !

« Les parents peuvent être étonnés des nombreuses possibilités qui s’offrent à eux », affirme Éric Beauchemin.

répondant à plusieurs critères prédéfi- nis, les camps qui ne font pas partie de

l’association peuvent aussi être intéres- sants pour leur proximité par exemple, ou leur thématique particulière.

À travers toutes ces options, pour

bien amorcer les recherches, il faut tout d’abord déterminer ce que l’on cherche. Un camp de vacances ou un camp de jour ? La proximité est-t-elle un critère important ? Désirons-nous que notre enfant apprenne l’anglais ? Ou encore, y a-t-il un intérêt particu- lier qu’il aimerait développer ? Toutes les questions et toutes les réponses sont bonnes. « Les parents peuvent être étonnés des nombreuses possi- bilités qui s’offrent à eux, affirme Éric Beauchemin. Par exemple, si un parent souhaite que son enfant pra-

tique son anglais, mais que l’enfant rêve de faire de l’équitation, il sera certainement possible de trouver un

camp d’équitation anglophone ! »

possible de trouver un camp d’équitation anglophone ! » De plus, Éric Beauchemin encourage les parents

De plus, Éric Beauchemin encourage les parents et leurs enfants à se rendre sur place pour visiter le camp qu’on pense choisir avant de prendre la décision finale. D’après le directeur de l’Asso-

ciation des camps du Québec, plusieurs camps offrent des journées portes ouvertes ou encore, seront heureux d’accueillir les possibles futurs cam- peurs qui auront préalablement averti de leur visite. « Cela permet de sécuri- ser autant les parents que les enfants et vient valider le choix qu’on s’apprête à faire », estime Éric Beauchemin.

Finalement, le directeur de l’Associa- tion explique qu’il est avantageux de s’y prendre d’avance quand vient le temps

de choisir son camp : « Plus on attend, plus le choix diminue ». Éric Beauche- min conseille donc d’entreprendre les démarches en mars ou en avril pour le choix d’un camp de vacances. Pour ce qui est des camps de jour, selon lui, le délai peut être un peu plus tard dans la saison.

camp de vacances. Pour ce qui est des camps de jour, selon lui, le délai peut

AU CAMP

AU CAMP E N FAMILLE Pour les enfants seulement les camps de vacances ? Non :

EN FAMILLE

AU CAMP E N FAMILLE Pour les enfants seulement les camps de vacances ? Non :
AU CAMP E N FAMILLE Pour les enfants seulement les camps de vacances ? Non :

Pour les enfants seulement les camps de vacances ? Non : plusieurs camps au Québec se spécialisent dans les vacances pour les familles.

se spécialisent dans les vacances pour les familles. Pour ces dernières, cela signifie des vacances sur