Vous êtes sur la page 1sur 36
MONTRÉAL
MONTRÉAL
MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNTTTTTTRRRRRRRRRRRRRÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉAAAAAAAAAALLLL
Week-end 7-9 février 2014
WWeWeWeWeWWWWWWWWWWWWWWWWWWWeeeeeeeeeeeeeeeeek-ek-ek-ekk-ek-ek-ek-ek-ek-k-ek-ek-k-k-ek--e-e-e---e-e--e-e-e-e-e-e-e-e-e-e-e-e-e-e-----eeendndndndndndndndndnndddd 77-97-7-7-7-7-97-97-7-7-77-9-9--9----9--999999 fféféffféféféféfféféfféféfévrivrivrivrivrvrvrivrivvvrvrivrivr erererererrrr 222222222222220101010011111

DANS LA GALAXIE DES EXPOS

SI LES EXPOS NE FORMENT PLUS UNE ÉQUIPE DE LA LIGUE MAJEURE DE BASEBALL, LA MARQUE RESTE À LA MODE PAGES 10-11

MAJEURE DE BASEBALL, LA MARQUE RESTE À LA MODE PAGES 10-11 Ottawa suspend ses relations militaires
MAJEURE DE BASEBALL, LA MARQUE RESTE À LA MODE PAGES 10-11 Ottawa suspend ses relations militaires
MAJEURE DE BASEBALL, LA MARQUE RESTE À LA MODE PAGES 10-11 Ottawa suspend ses relations militaires

Ottawa suspend ses relations militaires avec Moscou

Diplomatie. Stephen Harper a suspendu hier toutes les activités bila- térales entre les Forces armées canadiennes et l’armée russe.

Les exercices conjoints de simulation d’attaques terro- ristes qui étaient à l’horaire ont notamment été annu- lés, comme celui du Vigilant Eagle du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). Le premier ministre a par ail- leurs indiqué que la situation en

Ukraine était source de «grave préoccupation» et qu’Ottawa examinait en ce moment ses relations avec le gouvernement du président Vladimir Poutine. Tout en niant avoir envoyé ses troupes en Crimée, le pré- sident Poutine soutient que la Russie a le droit d’utiliser son armée pour protéger les

«Inacceptable»

«Nous n’avons pas vu ce genre de comportement depuis la Deuxième Guerre mondiale.»

Stephen Harper, premier ministre du Canada

Russes qui vivent en Ukraine.

Depuis le début de l’interven- tion russe, Ottawa a rappelé tem- porairement son ambassadeur à Moscou, suspendu les préparatifs pour le sommet du G8 qui doit se tenir à Sotchi en juin et annulé sa représentation gouvernemen- tale aux Jeux paralympiques. Stephen Harper a également évoqué «l’exclusion complète» de

Le slogan de LA CAQ faitjaser PAGE 06 Le chef de la Coalition avenir Québec,
Le slogan de
LA CAQ
faitjaser
PAGE 06
Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a présenté hier, en compagnie de sa femme Isabelle Brais et du candidat Gérard Deltell, son bus de campagne et son slogan, «On se donne Legault».
Ce dernier a suscité beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux et a fait sourciller les spécialistes que Métro a consultés. / JACQUES BOISSINOT|LA PRESSE CANADIENNE

la Russie du G8. Les Communes ont adopté quant à elles une motion condamnant «l’interven- tion provocatrice de la Russie en Ukraine» et exhortant ce pays «à respecter l’intégrité territoriale ainsi que la souveraineté de

l’Ukraine». LA PRESSE CANADIENNE

LA FORCE EN «DERNIER RECOURS», DIT POUTINE PAGE 14

LA FORCE EN «DERNIER RECOURS», DIT POUTINE PAGE 14 Des salons de bronzage montrés du doigt

Des salons

de bronzage

montrés

du doigt

Des mineurs peuvent encore se faire bronzer, dénonce Option consommateurs. PAGE 04

bronzer, dénonce Option consommateurs. P A G E 0 4 Trois films pour tous les âges

Trois films pour tous les âges

Métro a sélectionné trois films à voir cette semaine au Festival international du film pour enfants de Montréal. PAGE 21

MAX : -10° MIN : -15°
MAX : -10°
MIN : -15°
Compte à pour la petite entreprise MC Il travaille fort pour vous. Que votre entreprise
Compte à
pour la petite entreprise MC
Il travaille fort pour vous.
Que votre entreprise soit en démarrage, en affaires
depuis un moment ou en pleine croissance, choisissez
un compte qui travaille plus fort – le Compte à 6 $ pour
la petite entreprise 1 de RBC.
Pour en savoir plus, rendez-vous
à rbc.com/pluspour6 ou composez
le 1 866 826-3335.
® / MC Marque(s) de commerce de la Banque Royale du Canada. RBC et Banque Royale sont des marques déposées de la Banque Royale du Canada. 1 Des frais supplémentaires s’appliqueront aux services et aux
opérations dépassant 6 $ par mois. Les opérations d’une valeur de 6 $ peuvent inclure, par exemple, deux (2) paiements de factures en ligne et deux (2) opérations à un guichet automatique, l’émission d’un (1) chèque
MC
et le dépôt de deux (2) chèques et de 500 $ en espèces en succursale. Vous trouverez d’autres exemples sur le site rbc.com/pluspour6. Certaines restrictions s’appliquent.

03

Débat à saveur électorale

Politique. Les élections provinciales ne sont pas encore officiellement déclenchées que déjà les partis sont invités à débattre de certains enjeux de campagne.

sont invités à débattre de certains enjeux de campagne. LAURENCE HOUDE-ROY laurence.houde-roy@journalmetro.com À

LAURENCE HOUDE-ROY

laurence.houde-roy@journalmetro.com

À l’invitation d’étudiants de l’Université Concordia, des représentants du Parti libé- ral du Québec (PLQ), du Parti québécois (PQ), de Québec solidaire (QS) et du Parti vert du Québec (PVQ) ont pris part hier à une discussion devant public autour de l’exploita- tion du pétrole et de l’électri- fication des transports. L’ambiance préélectorale était déjà palpable, et plu- sieurs attaques envers les positions ou les actions anté- rieures du PLQ et du PQ ont été lancées. La table de panélistes sem- blait radicalement divisée en deux. D’un côté, Amir Kha-

Les quatre panélistes, Amir Khadir (Québec solidaire), Alex Tyrrell (Parti vert), David Heurtel (Parti libéral)
Les quatre panélistes, Amir Khadir (Québec solidaire), Alex Tyrrell (Parti vert), David Heurtel (Parti libéral) et Daniel
Breton (Parti québécois) se sont rassemblés devant près d’une cinquantaine d’étudiants de l’Université Concordia.
La Coalition avenir Québec a décliné l’invitation des organisateurs. / YVES PROVENCHER/MÉTRO

dir, de QS, et Alex Tyrrell, du PVQ, se disaient sans hésiter en faveur d’une réduction de la consommation d’hydrocar- bures. La gratuité du transport collectif et des mesures pour dissuader les automobilistes étaient vivement encouragées par ces politiciens. «Il faut

réduire considérablement le nombre de voitures privées sur les routes», a lancé M. Tyrrell. De l’autre côté de la table, David Heurtel, du PLQ, et Daniel Breton, du PQ, ont plutôt insisté sur l’idée que la consommation du pétrole ne tire pas encore à sa fin. «C’est

dommage, mais le pétrole est là pour rester. Il faut plus d’énergie plus propre, mais nous ne sommes pas encore en mesure de remplacer com- plètement le pétrole», a pré- venu M. Heurtel, qui est en faveur d’une politique d’enca- drement de l’utilisation des

Donateurs

Le député du PQ Daniel Breton a reçu les foudres de certains de ses collègues au sujet des programmes d’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti.

au débat, et ces explorations permet- tront de connaître réellement l’impact économique et écologique [d’une éventuelle exploitation]», a dit M. Breton.

- gés de faire de la fracturation hydraulique pour avoir ce débat sur l’avenir», a répliqué Alex Tyrrell du Parti vert.

hydrocarbures. Le député a notamment évoqué le rapport sur les enjeux énergétiques dévoilé la semaine dernière, qui présentait sensiblement cette position, disait-il. M. Breton est revenu quant à lui sur des mesures mises en place par son gouvernement afin, notamment, de réduire la circulation routière aux heures de pointe et de promou- voir certaines technologies de véhicules électriques en cours de développement.

de véhicules électriques en cours de développement. Météo. Le printemps risque de tarder Les Montréalais ne

Météo. Le printemps risque de tarder

Les Montréalais ne se débar- rasseront du temps froid qu’au mois de mai, selon les prévisions de Météomédia. Le printemps va continuer à se laisser désirer, puisque la température moyenne devrait se situer de 2 à 3 degrés sous les normales en mars et en avril. Concrètement, cela veut dire une température moyenne autour du point de congélation en mars, de 10 °C en avril et finalement de 20°C en mai. Bien que le week-end s’an- nonce doux, les températures redescendront sous le point de congélation la semaine

prochaine. ROXANE LÉOUZON

Hiver rude

«Les masses d’air doux proviennent toujours du sud des États-Unis et transitent par les Grands Lacs. Comme l’hiver a été particulièrement rude, les lacs ont une couver- ture de glace record qui va refroidir l’air lors de son passage.»

Didier Robert-Lacroix, météorologue pour Météomédia, qui explique comment le vortex polaire affecte le climat

 

Sécurité ferroviaire

 

ColetteRoy-Laroche

àWashington

 

La mairesse de Lac- Mégantic, Colette Roy-La- roche, abordera des ques- tions de sécurité ferroviaire avec de hauts responsables du transport et des membres du Congrès américain, la semaine prochaine

à

Washington.

La mairesse de la petite municipalité de l’Estrie af- fligée par un déraillement de train meurtrier l’été dernier témoignera de ses inquiétudes auprès de décideurs qui travaillent

à

une nouvelle législation

sur la sécurité ferroviaire.

LA PRESSE CANADIENNE

 
sécurité ferroviaire . LA PRESSE CANADIENNE   Loi électorale. Une publicité fait bondir le PQ Une

Loi électorale. Une publicité fait bondir le PQ

Une publicité parue hier ma-

tin dans les quotidiens Gesca

a fait bondir le Parti québé-

cois, qui a déposé une plainte auprès du Directeur général des élections (DGEQ). C’est que l’annonce en

question, qui a été publiée

notamment dans La Presse, ressemblerait au slogan que le Parti libéral du Québec (PLQ) s’est donné pour les élections

à venir. Le PLQ dévoilait hier

son slogan, «Ensemble, on s’occupe des vraies affaires»;

or, la publicité est titrée «Il faut se dire les vraies affaires!»

Étant donné ces similitudes,

le PQ juge que cette dernière

Donateurs

4

Les quatre signataires de la publicité – qui dénonce la situation économique actuelle au Québec – seraient tous des donateurs réguliers du PLQ, selon le site du DGEQ. Ils s’agit de Louis Audet, David Forest, Jan Peeters et Luc Villeneuve.

constitue une dépense électo- rale illégale «de plusieurs mil- liers de dollars» et y voit une «action concertée» du PLQ. Mé- tro n’a pas réussi à rejoindre le

PQ ni le PLQ hier. JEFF YATES

POURQUOI PAYER PLUS? Distance Vision HD Intermédiaire PROGRESSIVES Lecture HAUTE DEFINITION INCLUS MONTURE ET
POURQUOI PAYER PLUS?
Distance
Vision HD
Intermédiaire
PROGRESSIVES
Lecture
HAUTE DEFINITION
INCLUS MONTURE ET VERRES
70% Moins de distortion en haute définition
Optez pour la lentille digitale pour une
vision de qualité supérieure. La lentille
Haute Définition procure une vision
extrême en distance, en lecture et à
l’intermédiaire. La sensation d’instabilité et
d’insécurité est maintenant du passé! Vous
n’avez qu’à l’essayer une seule fois pour
ne plus vous en passer. Forfait incluant
monture et verres sur toutes nos montures
de lignes régulières en stock, nous
offrons plus de 2000 modèles au choix.
Traitements et revêtements disponibles
sur demande à un coût minimal (demandez
nos super forfaits). Cette offre ne peut être
combinée à d’autres spéciaux. Voir détails
et sélections dans nos succursales.
SERVICE 1 HEURE DISPONIBLE
EXAMEN DE LA VUE DISPONIBLE
PRESCRIPTIONS EXTERNES ACCEPTÉES
LAVAL (450) 902-1000
MARCHÉ CENTRAL (514) 384-1117
CENTRE EATON (514) 842-9200
2605 Boulevard Daniel-Johnson
Dr. K.A KHOURY OPTOMÉTRISTE
1033 rue du Marché central
Dre BETTY NGUYEN ET Dr. K.A KHOURY Optométriste
705 rue Ste-Catherine Ouest
Dre MINH-THI LA Optométriste
JM011731193
journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Salons de bronzage. Des mineurs admis malgré la loi Les

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Salons de bronzage. Des mineurs admis malgré la loi Les salons

Salons de bronzage. Des mineurs admis malgré la loi

Les salons de bronzage doivent afficher des mises en garde sur leurs lits. / MÉTRO

Les salons de bronzage doivent afficher des mises en garde sur leurs lits. / MÉTRO

afficher des mises en garde sur leurs lits. / MÉTRO ROXANE LÉOUZON roxane.leouzon@journalmetro.com Les salons

ROXANE LÉOUZON

roxane.leouzon@journalmetro.com

Les salons de bronzage n’appli- queraient pas tous la loi québé- coise qui leur interdit d’offrir des services aux personnes mineures et qui les oblige à afficher une mise en garde sur les effets nocifs du bronzage. Il y a de graves lacunes, constate Option consomma- teurs (OC), qui, après avoir enquêté auprès de 20 salons de bronzage à Toronto et 20 à Montréal, et s’être entretenu avec 45 utilisateurs fréquents, a dévoilé hier les résultats de son travail. Sur les 10 salons visités à Montréal, 3 ont accepté de servir des jeunes de moins de 18 ans sans même leur de- mander de carte d’identité. Un seul avait affiché les mises en garde exigées par le gou- vernement du Québec aux endroits prescrits. «J’ai dit que je prenais des antidépresseurs et j’ai la peau très pâle, a raconté Geneviève Charlet, une des enquêteuses. Ce sont deux contre-indica- tions, mais jamais on ne m’a dé- conseillé de me faire bronzer.» Reconnaissant qu’il était

Réglementation

3

Sur 40 lits de bronzage examinés par Option consommateurs, seuls 3 à Toronto et 3 à Montréal arboraient la mise en garde relative à la santé exigée par Santé Canada.

inquiétant que certains sa- lons ne respectent pas la loi provinciale, Alain Fournier, président de l’Association des salons de bronzage du Qué- bec, a toutefois rejeté une partie de la faute sur le gou- vernement. «Il y a beaucoup de travail à faire de la part du ministère de la Santé (MSSS) pour faire le tour des salons et s’assurer qu’ils connaissent assez la loi pour l’appliquer. Pour le moment, c’est une grosse lacune», a-t-il affirmé. «Environ 2 120 visites ont été effectuées par les inspec- teurs du MSSS dans le but de rencontrer les exploitants et de leur remettre une trousse d’in- formation, a répondu le MSSS. Les inspections débuteront à compter du 1 er avril prochain, et, en cas de non-conformité, des avis de non-respect ou des constats d’infraction seront délivrés.»

Voies cyclables

 

Rue Sainte-Catherine

 

Montréalfournit

Consultationenvue

600000$

La Ville de Montréal s’apprête à consacrer près de 600 000 $ à l’aménage- ment de voies cyclables en 2014 ainsi qu’à l’étude des voies qui seront implantées l’an prochain. Le dossier sera soumis aujourd’hui au comité exé- cutif. Les nouvelles voies cyclables seront annoncées au mois de mai. MÉTRO

La Ville de Montréal entend consulter les Montréalais à propos des travaux qui seront initiés au cours des prochains mois sur la rue Sainte-Catherine. Elle veut définir «une vision [de cette rue] à partir de laquelle sera élaboré un concept d’amé- nagement». Un contrat de 266 569 $ doit pour ce faire être attribué aujourd’hui par le comité exécutif. MÉTRO

04

Les élus montréalais se partageront près de 2 M$

Politique municipale. Les élus montréalais et les partis politiques de la métropole se partageront près de 2 M$ en 2014. Ces fonds publics leur sont remis en vertu de la Loi sur les cités et villes.

sont remis en vertu de la Loi sur les cités et villes. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com La

MARIE-EVE SHAFFER

me.shaffer@journalmetro.com

La part du lion sera évi- demment versée à l’Équipe Denis Coderre pour Montréal puisqu’elle a obtenu le plus de votes lors des dernières élec- tions municipales et qu’elle détient le plus grand nombre d’élus dans les conseils de ville et d’arrondissement. Avec ses 39 élus, elle recevra plus de 757 000 $. Projet Montréal ne sera pas en reste. Le parti de Richard Bergeron, qui a plus que dou- blé le nombre de ses élus le 3 novembre dernier, s’en tire- ra avec plus de 560 000 $. La Coalition Montréal et le Vrai Changement pour Mont- réal auront tous deux droit à près de 180 000 $. Ces montants proviennent de deux enveloppes diffé- rentes, à même les coffres de la Ville de Montréal. L’allocation politique est calculée en fonction du nombre de votes obtenus lors des dernières élections munici- pales. «C’est pour des dépenses reliées au programme électo- ral. On parle d’activités parti- sanes, pas électorales», a indi- qué la professeure en gestion municipale de l’Université du Québec à Montréal, Danielle Pilette. Selon elle, cette allo- cation peut être utilisée pour faire des consultations auprès des citoyens ou même pour diffuser des publicités sur les enjeux municipaux. Le budget de recherche et de développement sert plutôt à soutenir le travail des élus. Son montant est établi selon le nombre d’élus de chaque formation politique. «Les partis ne peuvent pas

Les partis montréalais ont droit à une allocation politique, attribuée en fonction du nombre de
Les partis montréalais ont droit à une allocation politique, attribuée en fonction du nombre de votes obtenus aux
dernières élections, et d’un budget de recherche et de développement, établi selon le nombre d’élus. / ARCHIVES MÉTRO

Allocations annuelles

Allocations annuelles Budgets annuels de recherche et de secrétariat, ainsi qu’allocation annuelle consentis aux
Budgets annuels de recherche et de secrétariat, ainsi qu’allocation annuelle consentis aux partis politiques
Budgets annuels de recherche et de secrétariat, ainsi qu’allocation
annuelle consentis aux partis politiques montréalais
Équipe Coderre
634 483 $
pour Montréal
122 960 $
Projet
461 442 $
Montréal
106
800 $
Coalition
115
360 $
Montréal
64
450 $
Vrai
115
360 $
Changement
64
180 $
pour Montréal
0 $
325 000 $
650 000 $
Budget de recherche et de secrétariat
Allocation politique

[se servir de cet argent pour] emmener leurs militants à la cabane à sucre, comme ça s’est fait à Laval», a mention- né M me Pilette. Le ministère des Affaires mu- nicipales a publié au mois d’août un règlement pour préciser les

dépenses admissibles au budget de recherche et de développe- ment. Il est notamment ques- tion de la téléphonie mobile, du service internet, de la location d’un bureau et de l’embauche d’une personne responsable de réaliser des recherches pour les

Partis locaux

Bien qu’ils n’aient pas des élus dans tous les arrondissements montréalais, les partis locaux auront aussi droit à une alloca- tion politique et à un budget de recherche et de dévelop- pement. Voici les montants

auxquels ils auront droit.

LaSalle (6 élus) : 83 039 $

(5 élus) : 72 654 $

(5 élus) : 70 919 $

- mont (3 élus) : 39 919 $

(1 élu) : 10 577 $

élus. En avril 2012, un rapport du ministre rapportait que seule- ment 2 % des dépenses reliées au budget de recherche et de déve- loppement étaient conformes.

Faculté de l’éducation permanente Programme ACCÈS-FEP Ce programme vous permet d’acquérir les connaissances et les

Faculté de l’éducation permanente

Programme ACCÈS-FEP

Ce programme vous permet d’acquérir les connaissances et les compétences pour étudier à la Faculté de l’éducation permanente.

ADMISSION ÉTÉ 2014 514 343.6090 1 800 363.8876 www.fep.umontreal.ca/acces

à la Faculté de l’éducation permanente. ADMISSION ÉTÉ 2014 514 343.6090 1 800 363.8876 www.fep.umontreal.ca/acces
L’OFFRE INTELLIGENTE ACHETEZ UN TÉLÉPHONE INTELLIGENT SAMSUNG SÉLECTIONNÉ ET OBTENEZ UNE MONTRE SAMSUNG GALAXY
L’OFFRE
INTELLIGENTE
ACHETEZ UN TÉLÉPHONE INTELLIGENT SAMSUNG SÉLECTIONNÉ
ET OBTENEZ UNE MONTRE SAMSUNG GALAXY GEAR MC SANS FRAIS 1
OFFRE EXCLUSIVE À PLANÈTE MOBILE. AVEC CERTAINS FORFAITS DE DEUX ANS
EN PRIME
VALEUR DE 329,99$.

MAGASINS

PARTICIPANTS

MONTRÉAL

PLAZA ALEXIS-NIHON

514 865-9949

1500, Atwater, #Gk-05 ATWATER PLACE BOURASSA 6000, boul. Henri-Bourassa E. 514 324-3180 9012, boul. l’Acadie
1500, Atwater, #Gk-05
ATWATER
PLACE BOURASSA
6000, boul. Henri-Bourassa E.
514 324-3180
9012, boul. l’Acadie
514 387-9999
7166, St
-Laurent

514 262-6666

DE CASTELNAUl’Acadie 514 387-9999 7166, St -Laurent 514 262-6666 6476a, Jean-Talon E. 514 257-8826 2360, Notre-Dame O.,

6476a, Jean-Talon E.

514 257-8826

2360, Notre-Dame O., #102

514 983-1666

WESTMOUNT

1201, ave. Greene

514 933-8000 ATWATER
514 933-8000
ATWATER

SAINT-LAURENT 2100, boul. Marcel-Laurin

514 856-1884

959, boul. Décarie

514 419-6622

POINTE-CLAIRE

950, boul. St. Jean, #5

514 426-9999

VAUDREUIL-DORION

64, boul. Harwood, #101

450 424-7082

POINTE-AUX-TREMBLES CARREFOUR DE LA POINTE 12675, Sherbrooke Est

514 642-6334

BROSSARD (DIX30)

7230, boul. du Quartier, #10

450 676-0032

DELSON

28d, Marie-Victorin

450 444-2100

LAVAL CENTRE LAVAL 1600, boul. Le Corbusier

450 978-1081 1807, boul. St-Martin ouest 450 682-2640 MONTMORENCY
450 978-1081
1807, boul. St-Martin ouest
450 682-2640
MONTMORENCY

1273, boul. Curé-Labelle

450 680-1234

TERREBONNE

1270, boul. Moody

450 964-1964

ROSEMÈRE

135, boul. Curé-Labelle

450 419-7630

JOLIETTE

517, St-Charles Borromée N.

450 755-5000

HULL

442, boul. St-Joseph

819 776-4377

GATINEAU

360, boul. Maloney O.

819 663-8580

L’offre prend fin le 12 mars 2014 et peut être modifiée sans préavis. Des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et (ou) des frais d’annulation de service (le cas échéant) s’appliquent conformément à votre entente de service. Le solde de votre FLEXIbalance correspond à la somme des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et des frais de récupération des économies additionnelles réalisées sur l’appareil. Des frais de connexion de 15 $ par ligne sont également exigibles (sur la première facture; ils s’appliquent uniquement à une nouvelle ligne/un nouvel appareil) afin que le service soit activé sur le réseau de Rogers. Des frais mensuels exigés par le gouvernement pour le service d’urgence 9-1-1 peuvent s’appliquer : 0,62 $ en Saskatchewan, 0,40 $ au Québec, 0,43 $ en Nouvelle-Écosse, 0,53 $ au Nouveau-Brunswick, 0,70 $ à l’Île-du-Prince-Édouard et 0,44 $ en Alberta. Toutefois, il n’y a aucuns frais de temps d’antenne pour les appels au 9-1-1 à partir d’un appareil sans fil de Rogers. 1. Offre en vigueur uniquement dans les concessionnaires autorisés Rogers participants jusqu’à épuisement des stocks, à l’achat d’un appareil Samsung admissible (Galaxy S4, Note 3) et à la mise en service d’un abonnement de deux ans à un forfait Appels, textos et Internet assorti de frais de service mensuels (FSM) d’au moins 60 $. Si le forfait admissible est annulé dans les 15 jours suivant la mise en service conformément à votre entente de service, la montre Samsung Galaxy Gear devra être retournée dans son état d’origine, sans quoi la montre sera facturée au montant de 329,99 $ + les taxes applicables directement au client. L’offre prend fin le 12/03/2014. MC Rogers et les noms et logos associés sont des marques de commerce, ou utilisées sous licence, de Rogers Communications inc. ou d’une société de son groupe. ©2014

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 06 La CAQ pressée de monter au front Élections. Avant

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

06

La CAQ pressée de monter au front

Élections. Avant même le déclenchement des élections, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a présenté son autobus de campagne à la presse hier, se disant prêt à aller défendre ses idées devant l’électorat dès maintenant.

Fidèle à lui-même, M. Legault a lancé sa précampagne en dressant un constat peu relui- sant de la situation au Québec. «Certaines personnes trou- vent que je suis alarmiste, mais je vais persister et signer», a déclaré le chef ca- quiste, répétant que le Québec vit au-dessus de ses moyens, que ses contribuables sont surtaxés et accusent un retard moyen de 20 % en termes de richesse par rapport aux autres provinces. François Legault a dit s’attendre à une élection por- tant sur la charte de la laïcité, un sujet dont il croit pou- voir tirer avantage puisque, contrairement aux libéraux,

Gérard Deltell, François Legault et sa conjointe, Isabelle Brais, devant l’autobus de campagne de la
Gérard Deltell, François Legault et sa conjointe, Isabelle Brais, devant l’autobus de campagne de la CAQ, orné du nouveau
slogan du parti, «On se donne Legault» / JACQUES BOISSINOT/LA PRESSE CANADIENNE

son parti est pour la charte, mais avance une position de compromis qui rallie même les anciens chefs péquistes Jacques Parizeau, Lucien Bou- chard et Bernard Landry. Tout en reconnaissant que sa formation recueille moins de 20 % d’appuis dans les sondages, M. Legault s’est dit confiant de voir cette proportion augmen-

ter en cours de route, rappelant qu’il avait amorcé la campagne de 2012 au même niveau pour finalement récolter 27 % des suffrages exprimés. «Nous sommes mieux pré- parés que la dernière fois», a-t-il fait valoir, disant viser une récolte, cette fois, de 30 à 35 % des suffrages.

LA PRESSE CANADIENNE

Coup de barre

«Si on ne fait pas un virage, si on n’applique pas un remède de cheval, on va foncer dans le mur.»

François Legault, chef de la CAQ, selon qui le piètre état des finances québécoises est entièrement attribuable à une gouvernance sclérosée

«On se donne Legault»

Sloganjugé

douteux

Si les stratèges de commu- nication de la Coalition avenir Québec (CAQ) se sont félicités du slogan «On se donne Legault», d’autres spécialistes ont jugé ce choix très discutable. «Le Québec est rendu à un point où il faut avancer, notre slogan fait référence à l’expression “on se donne le go!” Ça nous permet en plus de mettre le chef de l’avant», déclare Hugues Choquette, directeur de création qui a travaillé sur la ligne de com- munication du parti. Analysant à la fois le slogan et l’allure visuelle de l’autobus, le professeur associé à l’École de design Frédéric Metz n’a pas mâché ses mots. «La typo- graphie, ça va, mais pour le reste, c’est vraiment très mauvais, on dirait qu’ils ont voulu dire “on se paye les services de Legault”. J’ai peut-être l’esprit tordu, mais il y a là une connota- tion sexuelle!» lance-t-il.

«Ce slogan ouvre mille portes aux jeux de mots douteux. À l’oreille, on comprend mieux l’expres- sion, mais ça ne marche pas du tout à l’écrit. Ils auraient intérêt à le changer très vite», déclare pour sa part le spécialiste en stratégie de marque Jevto Dedijer. La consultante en communication de la CAQ, Denise Deveau, n’a pas bronché en entendant ces commentaires ni en voyant des centaines de personnes tourner le slogan en déri- sion sur les réseaux sociaux. «C’est une ligne intelligente, courte et facile à retenir; tant mieux si les gens l’ont déjà mémorisée», dit-elle. Cette dernière en a pro- fité pour lancer une flèche à l’équipe du Parti libéral du Québec, qui a aussi dévoilé son slogan «Ensemble, on s’occupe des vraies affaires». «Leur ligne se défend, mais elle est très longue, et la majorité de la population ne l’a certainement pas rete- nue, tandis que la nôtre est punchée», fait-elle valoir.

DAPHNÉE HACKER-B.

ne l’a certainement pas rete- nue, tandis que la nôtre est punchée», fait-elle valoir. DAPHNÉE HACKER-B.

07

Les «vraies affaires» au cœur de la campagne libérale

Au cours de la campagne élec- torale qui s’annonce, le chef libéral Philippe Couillard veut centrer son message sur ce qu’il estime être les seules véri- tables préoccupations des Qué- bécois : l’économie, l’emploi, la santé et l’éducation. Il laissera à d’autres le soin de parler des sujets iden- titaires, comme la charte de la laïcité et la question nationale, pour se concen- trer plutôt sur le slogan de sa campagne électorale :

«Ensemble, on s’occupe des vraies affaires». C’est ce qu’a soutenu hier le chef de l’opposition offi- cielle, qui rencontrait les mé- dias dans le hall de l’hôtel de ville de Québec, après s’être entretenu de divers dossiers municipaux avec le maire Régis Labeaume, qui n’a pas participé au point de presse. Questionné à savoir quels enjeux sonnaient «faux» dans son esprit, M. Couillard a ré- pondu : «Qu’est-ce qui n’est pas les vraies affaires? C’est

Le chef du PLQ, Philippe Couillard, à sa sortie de l’hôtel de ville de Québec
Le chef du PLQ, Philippe Couillard, à
sa sortie de l’hôtel de ville de Québec
/ CLÉMENT ALLARD/LA PRESSE CANADIENNE

la division et la séparation du Québec.» À la veille du déclenche- ment probable des élections générales, M. Couillard a dit qu’il cherchait, avec son slo- gan sur «les vraies affaires»,

La charte évacuée

M. Couillard a décidé que la charte de la laïcité de l’État, pourtant un des sujets ayant occupé le devant de la scène politique ces derniers mois, ne serait pas un enjeu de la campagne électorale.

malgré ce qu’en croient certains et certaines, ce ne sera pas ça», mais bien la situation économique, selon le chef libéral.

à faire écho au message que la population lui a lancé au cours des derniers mois. «Je renvoie leur message aux Québécois», a-t-il dit. Le slogan indique clai- rement que le chef libéral cherchera à se tenir loin des questions identitaires, source selon lui de «divisions» et de «controverses».

LA PRESSE CANADIENNE

«divisions» et de «controverses». LA PRESSE CANADIENNE La Pinière. Houda-Pepin ne cédera pas le passage à

La Pinière. Houda-Pepin ne cédera pas le passage à Gaétan Barrette

Il n’est pas question que Fatima Houda-Pepin offre au D r Gaétan Barrette la circons- cription de La Pinière sur un plateau d’argent. L’ancienne députée libé- rale a confirmé hier matin, en point de presse, qu’elle se- rait candidate indépendante aux prochaines élections générales, qui devraient être déclenchées aujourd’hui. Elle a l’intention de livrer une bataille de tous les ins- tants pour continuer à repré- senter les électeurs de cette circonscription située à Bros- sard, sur la Rive-Sud, comme elle le fait depuis 1994. La veille, on apprenait que le président de la Fédération des médecins spécialistes, le D r Gaétan Barrette, qui avait représenté la Coalition avenir Québec en 2012 dans Terre- bonne, allait cette fois dé- fendre celles du Parti libéral du Québec dans La Pinière. Le D r Barrette se lance dans la mêlée uniquement pour s’asseoir dans une limousine de ministre, selon celle qui a été exclue du caucus libéral le 20 janvier dernier en raison de ses positions sur la laïcité de l’État et l’intégrisme, qui

Selon M me Houda-Pepin, son rival ne connaît pas sa circonscription. / JACQUES BOISSINOT/LA PRESSE
Selon M me Houda-Pepin, son rival
ne connaît pas sa circonscription.
/ JACQUES BOISSINOT/LA PRESSE CANADIENNE

Cagnotte perdue

40 000 $

Chassée du caucus libéral en janvier,

M me Houda-Pepin a perdu le trésor de guerre

de son association, une cagnotte de 40 000 $

qui sera mise à la disposition du D r Barrette.

ne correspondaient pas à celles de son chef, Philippe Couillard. Depuis le 20 janvier, elle entretenait le suspense sur son avenir politique.

LA PRESSE CANADIENNE

Parti québécois L’ASSÉ déplore la candidature de Desjardins L’ex-leader étudiante Martine Desjardins, qui
Parti québécois
L’ASSÉ déplore
la candidature
de Desjardins
L’ex-leader
étudiante
Martine
Desjardins,
qui sera
candidate péquiste dans la
circonscription de Groulx, a
été vivement critiquée par
l’Association pour une soli-
darité syndicale étudiante
(ASSÉ) hier.
«Comment une ancienne
représentante étudiante
peut-elle se justifier de
rejoindre un parti qui a
imposé une indexation des
droits de scolarité, et des
coupes massives dans les
cégeps et les universités?» a
demandé Justin Arcand, co-
porte-parole de l’ASSÉ. MÉTRO
Dominique Payette
Candidature
confirmée
Le Parti québécois a officia-
lisé hier la candidature de
Dominique Payette, profes-
seure de journalisme et fille
de l’ancienne ministre Lise
Payette, dans la cironscrip-
tion de Charlesbourg aux
prochaines élections. MÉTRO
MERCREDI, ILS PRENNENT TOUTE LA PLACE! 19h 19h30 20h 100 e 21h émission Les invités:
MERCREDI, ILS PRENNENT
TOUTE LA PLACE!
19h
19h30
20h
100 e
21h
émission
Les invités: Claire Lamarche,
Guillaume Lemay-Thivierge
et Patrick Groulx
30 vies
L’épicerie
Les enfants
de la télé
Trauma
journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Québec et Ottawa en viennent à une entente Main-d’œuvre. Ottawa

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

Québec et Ottawa en viennent à une entente

Main-d’œuvre. Ottawa et Québec ont finalement conclu une entente sur la formation de la main-d’œuvre, le fédéral ayant accepté de ne pas imposer à la province la Subvention canadienne pour l’emploi.

Le gouvernement Harper et Québec renouvelleront ainsi en quelque sorte l’Entente sur le marché du travail (EMT) qui était en vigueur jusqu’en 2014, avec les mêmes sommes d’argent, mais assortie de plus de conditions, dit Ottawa. L’entente, baptisée en ver- sion courte «Fonds Canada- Québec pour l’emploi», sera valide pour six ans. Les négociations abou- tissent la veille du déclenche- ment probable des élections au Québec. Des observateurs

Respect des compétences

au Québec. Des observateurs Respect des compétences «[L’entente] respecte exactement les compé- tences et

«[L’entente] respecte exactement les compé- tences et le

savoir-faire québécois.»

Agnès Maltais, ministre québécoise de l’Emploi

Enveloppe

116 M$

Ottawa dit avoir insisté pour que la somme d’argent transférée, 116 M$, soit assortie d’une série de conditions : le Québec devra rendre des comptes plus souvent, notam- ment en ce qui concerne les emplois obtenus, et fournir des données financières. La province devra aussi continuer à impliquer les employeurs dans le système de formation.

avaient souligné que les nom- breux différends avec Ottawa, dont celui sur la formation de la main-d’œuvre, pouvaient aider le Parti québécois. Mais le ministre fédéral de l’Emploi, Jason Kenney, af- firme que le jour choisi pour l’annonce n’est que «pure coïncidence». Par cette entente, le mi- nistre dit reconnaître le fait que le Québec a un système de formation de la main- d’œuvre différent des autres provinces. «Ça inclut tous les conseils que nous avons reçus des employeurs et des syndi- cats au Québec», a indiqué M. Kenney. La ministre québécoise de l’Emploi, Agnès Maltais, se ré- jouit d’avoir obtenu un traite- ment distinct pour le Québec. «Ce dossier fait l’unanimité au Québec», a-t-elle indiqué, jugeant qu’à ce titre, la for- mation de la main-d’œuvre ne devait pas être un enjeu

électoral. LA PRESSE CANADIENNE

08

Opération policière dans H ochelaga-Maisonneuve Le groupe d’intervention tactique du Service de police de la

Opération policière dans Hochelaga-Maisonneuve

Le groupe d’intervention tactique du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été déployé hier à Montréal, dans le quartier Hochelaga- Maisonneuve, afin de mettre la main au collet de deux personnes barricadées dans un immeuble de logements. Les deux suspects ont été arrêtés par les policiers vers 13 h. Quelques heures plus tôt, une chasse à l’homme avait été lancée après un vol à main armée survenu non loin de l’immeuble où les deux hommes d’une quarantaine d’années ont été appréhendés. Un large périmètre de sécurité avait été érigé, et des voisins, dont des enfants qui fréquentaient une garderie située à proximité, avaient été confinés. / RYAN REMIORZ/LA PRESSE CANADIENNE

Promesses électorales

   

Keystone XL

 
/ ARCHIVES MÉTRO

/ ARCHIVES MÉTRO

Deséconomistes

qui appuie clairement ces engagements», affirme Jean- Michel Cousineau, président du comité des politiques publiques de l’AEQ. Afin de sortir de ce statu quo, l’AEQ a fait parvenir lundi une lettre aux chefs des partis provinciaux leur demandant de présenter un cadre budgétaire dès le début de la campagne électorale imminente. Autrement dit, selon l’association, les partis devraient tous ériger un tableau qui dévoile le plan global du budget :

Lettre à l’attention des États-Unis

réclament

deschiffres

Le gouvernement canadien

a

envoyé à l’administration

Les partis politiques provin- ciaux devraient s’engager à chiffrer leurs promesses pour mieux éclairer les élec- teurs, a avancé hier l’Asso- ciation des économistes québécois (AEQ). «Durant les campagnes électorales, nous sommes souvent dans un brouillard économique. Les partis martèlent les élec- teurs de promesses sans pré- senter de cadre budgétaire

Obama une lettre dans laquelle il défend la cause du projet de canalisation Keystone XL.

Dans cette lettre, Ottawa vante les mérites du pipeline sur les plans de l’environnement, de l’économie et de la sécurité. Le gouvernement fédéral

du pétrole et du gaz naturel, sans plus de détails. La lettre de trois pages est signée par l’ambassa- deur du Canada à Washing-

a

également exprimé le

ton, Gary Doer, et adressée au secrétaire d’État, John

les revenus, les dépenses

souhait de travailler avec les Américains sur les questions

et la dette. DAPHNÉE HACKER-B.

Kerry. LA PRESSE CANADIENNE

LIGNE JAUNE FERMÉE LES SAMEDIS ET DIMANCHES Quel sera le tarif à bord des navettes?
LIGNE JAUNE FERMÉE
LES SAMEDIS ET DIMANCHES
Quel sera le tarif à bord des navettes?
DU 8 MARS AU 25 MAI
Les tarifs en vigueur aux stations de Montréal et de Longueuil
N’oubliez pas!
Comme nous l’avons annoncé en décembre dernier,
nous entreprenons des travaux majeurs de réfection
de la voûte du tunnel de la ligne jaune du métro.
Ce projet nous permettra :
Quel sera l’échéancier?
réparties en deux phases, soit les samedis et
dimanches :
Vous allez au parc Jean-Drapeau?
u 8 mars a
Services de navette
de titres ne s’y fera. Lors de l’achat de votre titre, pensez
Pourquoi est-il nécessaire
d’effectuer ces travaux?
En remplacement de la ligne jaune pendant les
place trois services de navette :
stm.info/travaux.
Ces travaux s’inscrivent dans une programmation
Réno-Infrastructures. Ils ont pour but de maintenir
nos infrastructures en bon état et d’assurer la
octroyé par le ministère des Transports du Québec.
804
Longueuil – Papineau – Berri-UQAM
820
Longueuil – Jean-Drapeau
La sécurité de la clientèle n’est pas mise en cause.
877
Berri-UQAM – Papineau – Jean-Drapeau
– Casino de Montréal
      à prix S AA00) pneus incluses) 2014 qu’illustrée équivalent. cas (B5RG54
   
      à prix S AA00) pneus incluses) 2014 qu’illustrée équivalent. cas (B5RG54
      à prix S AA00) pneus incluses) 2014 qu’illustrée équivalent. cas (B5RG54
 

à prix S

AA00)

pneus

incluses)

2014 qu’illustrée équivalent.

cas

(B5RG54

d'erreur lors du transfert des données. Information recueillie en date du 17 décembre 2013. † Catégorie des petites voitures d’entrée de gamme de l’AIAMC (Association of International Automobile Manufacturers of Canada). Modèle Versa Note 2014 comparé aux modèles compétiteurs 2013/2014. ©1998-2014 Nissan Canada Inc. et Nissan Finance une division

1.8

en

louer

Sentra

les

(C4LG54

responsables

$ (taxes

sur

/ ou

échange

telle

boîte spécifiques

vendre

manuelle

S

MD

2014

500

1.6

S ou CVT

pas

peuvent

Note

excédant

Xtronic

initial

1.8

sommes

droits

Versa

Sentra

comptant

avec

concessionnaires

/ boîte

les

montant

modèles

et ne

AA00)

applicable),

850 manuelle les

$ Nous

technologie

en

tout

1.6 S (B5RG54

0 du $ fabricant.

de

sur

/ boîte

(si

Les

responsable

disponible

1

climatiseur

0 ensemble Web

avec

sur au est le Note comptant.

$ /

AA00)

uniquement

sites

avec

les avec

: Versa

(B5RG54

consommateur

d'échange

NA00)

mois

la taxe

et / inclut est

suivants

60

(B5TG14

2014

prélivraison,

et

valeur

S / 39

location

parti

neuf

Le

39

1.6

de

2014

mois.

tiers

de

et 2014

à Note

pas

la

de

terme

un

SL

par

n'ont

modèles

Note le Versa un 1.6

prix

par

transport

incluses)

offres

recueillie

modèles

pour

$ dans

de des

Versa

Ces

inclut

(taxes

d’un

/ 138

/ Information nouvelle

Les $ avis. frais

des

79 $ est

à la de location

$

$ location *

sans

500

la 950

exclusives.

annulées

la à toute 69 de

qu’illustré.

maximum

sont applicables

manufacturier

de

le prix

$ pour

Bimensualités

ou

et un sont

dans

de prolongées

tel

700

du CVT

jusqu'à

crédit

incluse

20

et boîte

bimensuelle

Un $ rabais

de

incluses)

$ bimensualités. Privilège

modifiées,

est

illustrés

à l’approbation

/ 400

taxes

s'appliquent.

modèles

location

être

/ Ensemble

120

(toutes

200

peuvent

sujettes

/

les

de

de

78

conditions

‡ versements

concessionnaire

offres

pour

offres

ou avec

78

sont

vente

Les

BK00)

Ces

mois

limitée,

Certaines

de

premiers

s’appliquent.

seulement.

60

le 39 km. (Y6DG14

Δ / Prix

durée

contribution

/ 39

s’appliquent.

(4)

une

indicatif

2014

quatre

condition

de

pour

$

0,10

Une

un de terme

intégrale

les

Finance

à titre

condition

Finance.

pour

Certaine

à additionnel

sont

pour

traction

de location

Nissan

Nissan

illustrés

/ 0% de Certaine SL /

3,9%

du contrat.

de

kilométrage

auprès

modèles

la Les de durée paiement

Rogue

offre.

auprès

0%

uniquement

autre

nouveau

location

avec

de

à tout aucune

Congé

location

sus.

de

km

pour le reste

la

en

la le 000

disponibles

admissibles.

avec

assurance

uniquement

20

pour

à

financement

$ de

jumelée

annuelle

prévus

843

sont

et

détail

ne disponible

être

immatriculation

de / 34

offres

réguliers

et est allocation

peut

de

qu’illustrée

Taux

Les

Taxes, clients

versements

les participants.

CVT.

une

rabais

mois

qu’aux

39 telle sur

boîte

de Ce

basée

CVT

inclus.

s’adresse

avec

manuelle.

Nissan

terme

boîte

tous

SR Location

AA00)

offre ne sont

un

Cette effectuer

et

concessionnaires

boîte

les concessionnaires

avec pour

du (Y6RG14

contrat.

ensemble

location

devra

AA00)

avant

consommateur

signature

de

avec

détails.

2014 S à aux (C4LG54 à

la traction

offres

des

RT00)

chez

contributions

les

2014

tous

/ (C4RG14

S requis

disponible

le

Rogue

mars

les mois, pour

initial

1.8

concessionnaire

1er au et 31

SL 2014

du premiers

manuelle

Sentra

et uniquement

comptant

manufacturier

et

1.8

(2)

boîte

boîte la avec manuelle

sont en les votre du vigueur

Sentra

deux

est

$ bimensualité AA00)

manuelle,

rabais

les Visitez

pour

Après

avec

boîte / 21 630

offres

(C4LG54

mois.

Première

moindre.

AA00)

neufs,

avec

Les

par

 
 

OBTENEZ

VOS

4

PREMIERS PAIEMENTS

À NOS FRAIS

BIMENSUALITÉS À LA LOCATION SUR MODÈLES 2014 SÉLECTIONNÉS

VERSA NOTE 2014

BIMENSUALITÉ À LA LOCATION

À

PARTIR DE

 
Versa Note 1.6 SL avec ensemble technologie illustrée
Versa Note 1.6 SL avec ensemble
technologie illustrée

• MEILLEURE CONSOMMATION COMBINÉE QUE LES YARIS ET FIT* • VOLUME INTÉRIEUR TOTAL EN TÊTE DE CATÉGORIE

TM
TM

VOITURE SOUS-COMPACTE DE L'ANNÉE 2014

2014 PRIX VALEURS RÉSIDUELLES
2014
PRIX VALEURS
RÉSIDUELLES

CATÉGORIE VÉHICULES

SOUS-COMPACTS

81

81

$

69

$

APRÈS

RABAIS DU

MANUFACTURIER

0

%

SUR 39 MOIS

0 $ EN COMPTANT INITIAL

PLUS

de Nissan Canada Inc. Les noms, logos, slogans, noms de produits et noms des caractéristiques de Nissan sont des marques de commerce utilisées sous licence ou appartenant à Nissan Motor Co. Ltd. ou à ses filiales nord-américaines.

« Nissan a bien fait ses devoirs. La Versa Note devient encore plus intéressante lorsqu’on analyse son prix. Elle propose plus pour moins. »

– MARIE-LAURENCE PAQUIN, AUTO123.COM

 

4

VOS

PREMIERS PAIEMENTS

À

NOS FRAIS

 
SENTRA 2014 MEILLEURE CONSOMMATION COMBINÉE QUE LES CIVIC ET ELANTRA* NISSANCONNECT MS LIVRABLE • SYSTÈME
SENTRA 2014
MEILLEURE CONSOMMATION COMBINÉE
QUE LES CIVIC ET ELANTRA*
NISSANCONNECT MS LIVRABLE
• SYSTÈME DE NAVIGATION
• RADIO PAR SATELLITE
• TRANSMISSION AUDIO BLUETOOTH MD
Sentra 1.8 SR illustrée
ENTIÈREMENT REDESSINÉ
le tout nouveau
ROGUE 2014
• MEILLEURE CONSOMMATION SUR ROUTE
QUE LES ESCAPE ET CR-V*
TRACTION INTÉGRALE INTUITIVE LIVRABLE
2014
CATÉGORIE VÉHICULES
UTILITAIRES COMPACTS
PRIX VALEURS
RÉSIDUELLES
Rogue SL à traction intégrale intuitive et barres
transversales pour galerie de toit illustré

BIMENSUALITÉ À LA LOCATION

À

PARTIR DE

91

91

$

79

$

APRÈS

RABAIS DU

MANUFACTURIER

0

%

SUR 39 MOIS

0 $ EN COMPTANT INITIAL

4

VOS

PLUS

PREMIERS PAIEMENTS

À

NOS FRAIS

BIMENSUALITÉ À LA LOCATION

À

PARTIR DE

138

$

SUR 60 MOIS

1 850$ EN COMPTANT INITIAL

 
 

VISITEZ VOTRE CONCESSIONNAIRE NISSAN DÈS MAINTENANT OU CONSULTEZ CHOISISSEZNISSAN.CA

 

L’Association des concessionnaires Nissan du Québec

 
journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 10 Toujours vivants Le baseball de la Ligue majeure reviendra

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

10

Toujours vivants

Le baseball de la Ligue majeure reviendra à Montréal pour la première fois en 10 ans lorsque les Blue Jays de Toronto affronteront les Mets de New York au Stade olympique les 28 et 29 mars, mais les fans des Expos, eux, n’ont toujours pas oublié leur équipe fétiche. Officiellement, les Expos ont cessé d’exister en 2004, quand l’équipe a déménagé à Washington et est devenue les Nationals. Par contre, en tant qu’entreprise, les Expos existent toujours, et les fans n’ont pas décroché.

Une entreprise nommée Baseball Expos LP gère tous les droits liés à l’identité visuelle des Expos. La Ligue majeure de baseball (LMB) est propriétaire de l’entreprise et empoche tous ses profits. Une chose est sûre, la marque des Expos est tou- jours très populaire, selon Matt Bourne, porte-parole de la LMB joint à New York. La marque de commerce des Expos est «très compétitive» dans le marché des équipes disparues, d’après lui. Les Expos seraient toutefois moins populaires que certaines équipes déchues légendaires, donr les Dodgers de Brooklyn ou les Giants de New York, deux équipes qui ont quitté la Grande Pomme en 1957. «Les Dodgers, en particulier, avaient une longue histoire d’amour avec les fans, affirme M. Bourne. Ils étaient là au

Chiffre d’affaires

830 000 $

Bien que la LMB ait refusé de dévoiler le chiffre d’affaires des Expos, Baseball Expos LP engrangerait un revenu annuel de 830 000 $, estime le répertoire d’entre- prises Findthecompany.com. Métro n’a pas été en mesure de vérifier cette information.

tournant du XX e siècle! C’est clair que leurs fans leur sont fidèles. Les Montréalais ont eu moins de temps pour s’atta- cher à leur équipe. En plus, New York, c’est immense. Il y a un plus gros bassin de gens susceptibles de rester intéressés aux Dodgers. Les Expos, dans le contexte de la ligue au complet, ça reste un beau niche market [marché res- treint], même s’ils sont très populaires dans votre ville.»

Survie sur le web Popularité   Patrick Desnoyers est web- mestre du site ExposNation, un

Survie sur le web

Popularité

 

Patrick Desnoyers est web- mestre du site ExposNation, un site non autorisé par la LMB, qui vise promouvoir le retour des Expos à Montréal. Le webmestre fait partie d’un comité de huit passionnés qui se sont donné pour but de voir le retour de «Nos Amours». Le site est mis à jour régulièrement et a son pendant sur Twitter et Face- book. Ce dernier est parti- culièrement populaire, avec près de 169 000 «j’aime». «Tous les jours, à peu près 30 personnes nous ajoutent sur Facebook», estime M. Desnoyers. Même son de cloche du côté du groupe Facebook privé «Ramenez les Expos à Montréal», qui compte un peu moins de 3 300 membres. Son fondateur, Martin Dou- ville, y milite depuis au moins trois ans. Et cette effervescence sur le web faciliterait la vie des fans. «Avant Facebook et

«À un certain moment, notre page avait même plus de “j’aime” que celle des Nationals de Washington!»

Patrick Desnoyers, webmestre du site Expos- Nation, à propos de la page Facebook du site.

YouTube, ce n’était pas facile de voir d’anciens matchs des Expos. Maintenant, avec tout ça, on n’a plus besoin d’aller chercher de vieilles cassettes VHS dans le sous-sol!» lance Étienne Hallé, un amateur de

29

ans habitant Victoriaville.

Plusieurs matchs des Expos sont d’ailleurs offerts dans leur intégralité sur YouTube. Un enregistre- ment en particulier, celui des Phillies de Philadelphie contre les Expos à Montréal le 4 octobre 1980, a près de 5 000 visionnements et

40

commentaires à son actif.

Pas mal pour une vidéo de près de quatre heures!

JEFF YATES

jeff.yates@journalmetro.com

Gary Carter, Andre Dawson, Steve Rogers, Tim Raines et Al Oliver, membres de l’équipe des
Gary Carter, Andre Dawson, Steve Rogers, Tim Raines et Al Oliver,
membres de l’équipe des Expos de 1982 / ARCHIVES DE LA PRESSE CANADIENNE

L’amertume

L’amertume Bien des ama- teurs ont mal digéré le dé- part de leur équipe fétiche. Le

Bien des ama- teurs ont mal digéré le dé- part de leur équipe fétiche. Le premier à

pouvoir en témoigner est Rodger Brulotte, le com- mentateur radio et télévi- sion et créateur du célèbre «Bonsoir, elle est partie!» qui accompagnait chaque coup de circuit des Expos. M. Brulotte a commencé sa carrière en 1969 auprès de l’équipe. «On va être clair, ce

ne sont pas les fans qui ont perdu les Expos, ce sont les gens d’affaires qui leur ont

enlevé l’équipe», laisse-t-il tomber au bout du fil. Mais y avait-il un réel engouement pour l’équipe? Interrogé sur le vieil adage qui dit que «les Mont- réalais ne soutiennent que les équipes gagnantes» – or, les Expos n’ont jamais rem-

porté de championnat

M. Brulotte récite un cha-

–,

pelet d’exploits et de dates que Métro ne parvient pas

à prendre en note

Expos ont été au moins 15 fois dans la course au championnat à partir de 1979 et, quelques fois, ils se sont retrouvés dans la dernière

«Les

semaine de la compétition. Ce n’est pas vrai que les Ex- pos n’étaient pas une équipe gagnante», rétorque-t-il. «Il est faux de dire que [la défection des] fans a causé le départ de l’équipe, renchérit Patrick Desnoyers. Les pro- blèmes avec le Stade olym- pique étaient aussi en cause. Et les propriétaires ont refusé d’investir dans l’équipe.» «Les gens l’oublient sou- vent, mais au début des années 1980, les Expos étaient aussi, sinon plus po- pulaires que le Canadien de Montréal», croit quant à lui Martin Douville.

Expos

 

Une affaire de nostalgie et de famille !

Jean-Philippe a 18 ans, ce qui veut dire qu’il avait

à

peine 8 ans quand les

Expos ont quitté Mont- réal. Ça ne l’empêche pas d’être un farouche parti- san de cette équipe qu’il a

peine connue. «Pour moi, l’amour du baseball, ça vient de mon père, confie-t-il. J’ai joué au baseball quand j’étais petit. J’ai passé plusieurs après- midi au Stade olympique, avec mon père, à regarder les Expos jouer. Il y a un proverbe qui dit quelque chose comme : “Des fois, tu ne sais pas ce que t’as perdu avant de l’avoir perdu.” Je crois que c’est ça qui est arrivé avec les Expos. Quand les gens ont réalisé ce qu’ils perdaient, il était trop tard.» Presque tous les fans qui ont parlé à Métro font part d’une nostalgie simi- laire. «On a ça encore dans le cœur; il y a certainement un aspect de nostalgie», illustre M. Desnoyers. Pour bien des fans – surtout les plus jeunes –, il y a aussi un côté familial à leur amour des Expos, ce qui ne surprend pas Rodger Bru- lotte. «Le baseball, c’est un sport familial, ça fait partie d’une tradition, constate-t-il. Quand on écoute le baseball, on ne doit pas forcément faire attention à tout ce qui se passe, comme au hockey, par exemple. On peut regar- der un match en jasant, en passant du temps en famille. T’as le temps de discuter, t’es assis pendant trois heures.» Le fils de Martin Dou- ville semble s’inscrire dans cette lignée. «Mon gars, à 12 ans, est un maniaque des Expos. Il me dit qu’il se souvient d’avoir vu les Expos, mais je ne le crois pas!» lance-t-il en ricanant. Pourtant, M. Drainville est enseignant au secondaire, et il affirme que la majorité de ses élèves connaissent très bien les Expos. «Mon grand-père priait pour que les Expos gagnent plus souvent, vous vous imaginez?» renchérit Étienne Hallé.

à

11

Quelques objets inusités en vente sur le web Figurine Piercing de nombril Le voltigeur droit
Quelques objets
inusités en vente sur le web
Figurine
Piercing
de nombril
Le voltigeur droit des
Expos de 1996 à 2003,
Vladimir Guerrero, une
figurine conçue par
Todd Macfarlane
wickedbodyjewelz.com
eplanetx.com
Tatouage
temporaire
Logo des Expos par
l’artiste montréalais
Antoine Tavaglione
(TAVA)
etsy.com
Kippa
Montreal Expos
Hot Sauce
Couvre-chef
religieux juif
amazon.com
ebay.com
Lames pour
ventilateur
de plafond
ebay.com

Des fans qui viennent de loin

Métro a déniché des fans des Expos qui habitent à l’étranger.

Michigan

Michigan

Berlin

Berlin

«J’ai commencé à écouter les Expos juste avant qu’ils s’éteignent. Je me suis ensuite informé sur l’histoire de l’équipe. C’était la première équipe de base- ball professionnel à l’extérieur des États-Unis, vous savez? C’est énorme! J’utilise mon compte Twitter professionnel pour parler d’eux à chaque occasion que j’ai!»

pour parler d’eux à chaque occasion que j’ai!» «J’allais à pratiquement tous les matchs. J’ai des

«J’allais à pratiquement tous les matchs. J’ai des amis [à Berlin] qui aiment aussi les Expos. Vous savez, les gens qui aiment les Expos les aiment vraiment.»

Sylvain Coutandin, 43 ans, Berlin, en Allemagne M. Coutandin est tombé amoureux des Expos lors d’un séjour à Montréal de 1993 à 1994, alors qu’il se trouvait dans la métropole pour y étudier.

Joe Judd, 20 ans, journaliste sportif au Central Michigan Life, Mount-Pleasant, Michigan, États-Unis
Joe Judd, 20 ans, journaliste sportif au Central Michigan Life,
Mount-Pleasant, Michigan, États-Unis
pour y étudier. Joe Judd, 20 ans, journaliste sportif au Central Michigan Life, Mount-Pleasant, Michigan, États-Unis
12 S&P/TSX 14 289,86 TSX Croiss. 1 021,33 Nasdaq 4 351,97 S&P 500 1 873,91
12
S&P/TSX
14 289,86
TSX Croiss.
1 021,33
Nasdaq
4 351,97
S&P 500
1 873,91
Un dollar canadien
Une once d’or
Le baril de pétrole
0,9018 $US
+0,54 %
+0,29 %
+1,73 %
+1,52 %
0,6562 €
1337,90 $US
103,33 $US

Davantage de Québécois ont contribué à leur REER

Denis Lalonde

denis.lalonde@tc.tc

Davantage de Québécois ont contribué à leur REER en 2013 qu’en 2012, révèle un sondage

réalisé pour le compte de BMO. Selon les résultats du sondage, 63 % des Québécois et 65 % des Canadiens ont contribué à leur REER cette année. Cet écart de 2 points de pourcentage est de beau- coup inférieur à celui de

10 points constaté en 2012. Il

y a un an, 53 % des Québécois

et 63 % des Canadiens avaient choisi de cotiser à leur REER, rappelle BMO. La cotisation moyenne atteint 3 444 $ au Québec, ce qui est aussi inférieur à celle du Canada, qui atteint 3 518 $. Selon le document, 58 % des Québécois ayant répondu au sondage auraient souhaité

contribuer davantage alors

que 48 % estiment avoir investi autant qu’ils le pouvaient.

Quoi faire avec le remboursement d’impôt?

Au Canada, parmi ceux qui s’attendent à recevoir un

remboursement d’impôt grâce à leur cotisation REER,

36 % prévoient épargner ou

investir cet argent, et 26 % ont l’intention de l’utiliser pour réduire leur endettement. En 2013, les produits REER

les plus populaires au Canada

ont été les fonds d’investisse- ment (49 %), les certificats de placement garanti (35 %), les obligations (18 %), les actions (17 %) et les fonds négociés en Bourse (12 %). Le sondage a été effectué par Pollara du 21 au 25 février auprès d’un échantillon de 1 007 Canadiens. La marge d’erreur est de 3,1 % 19 fois sur 20.

Canadiens. La marge d’erreur est de 3,1 % 19 fois sur 20. La cotisation moyenne à
Canadiens. La marge d’erreur est de 3,1 % 19 fois sur 20. La cotisation moyenne à

La cotisation moyenne à un REER s’est élevée à 3 518 $ au Canada. (Photo : Métro)

Consolidation et optimisme dans le secteur minier

Le dernier sondage de Grant Thornton sur l’industrie minière porte à croire que les juniors canadiennes sont en consolidation, car celles

dont la survie est menacée par

le manque de financement

sont moins nombreuses que l’an dernier.

Selon l’étude, dévoilée au congrès du Prospectors and Developers Association of Canada (PDAC) à Toronto,

27 % des minières canadien-

nes interrogées disent avoir besoin d’argent d’ici les 6 pro- chains mois pour survivre. L’an dernier, ce pourcentage s’élevait à 38 %. Selon Anand Beejan, responsable de la pratique au Québec, cette

baisse est «une bonne nou- velle». Elle signifie que les minières en difficulté se sont soit éteintes, soit regroupées.

Bref, un nettoyage s’opère pour ne garder que les meilleurs projets. «Le prix d’une inscription en bourse varie entre 500 000 $ et 1 M$ pour une minière. En

temps de boom, on crée une entreprise par projet, pour maximiser le financement, mais il arrive parfois que le management soit déficient. En cycle baissier, les bons projets sont regroupés sous

un seul toit, avec un bon management», explique-t-il. Le sondage de Grant Thornton dénote également un certain optimisme à l’égard

de la reprise du secteur. En effet, 48 % des minières interrogées croient que le prix des métaux, surtout celui de l’or, va augmenter, tandis que

25 % croient qu’il va baisser.

SUZANNE DANSEREAU

CHIFFRE DU JOUR

5 MARS 2014

6

Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (Médac) a ajouté six nouvelles entreprises à son portefeuille. Les équipes de direction de SNC-Lavalin, Rona, Cascades, CGI, Transat et Saputo devront désormais composer avec le groupe d’actionnaires activistes au moment de leur assemblée annuelle.

L’express économique

Les syndicats veulent des états généraux sur la construction Les cinq organisations syndi- cales de la construction, pour- tant rivales, font front commun pour demander la tenue d’états généraux sur l’industrie de la construction, pour y aborder des problèmes de fond, comme la mobilité provinciale et le travail au noir. Selon elles, ces problèmes de fond ne peuvent être réglés au cours d’une négo- ciation de convention collec- tive. Elles veulent donc s’as- seoir avec les associations patronales de la construction et prendre le taureau par les cornes pour régler les pro- blèmes, mais sous l’égide du ministère du Travail.

Les banques se retiennent de baisser leurs taux hypothécaires Un an après avoir été répriman- dées par le ministre des Finances du pays pour avoir coupé trop fortement leurs taux hypothé- caires, les banques canadiennes semblent s’être autodiscipli- nées. Même si certains courtiers du pays proposeraient des taux inférieurs à 3 %, la situation est loin d’être comparable à celle de l’année dernière. En général, les taux hypothécaires suivent les taux des obligations à 5 ans, mais lorsque les taux baissent, les institutions financières ne montrent que peu d’appétit pour s’engager dans une bataille de fidélisation des clients grâce aux prêts hypothécaires.

Chrysler n’a plus besoin de fonds publics pour ses activités en Ontario Chrysler a toujours l’intention d’ajouter une chaîne de montage de minifourgonnettes à son usine de Windsor, en Ontario, même s’il ne cherche plus à obtenir des fonds des gouverne- ments fédéral et ontarien. Chrys- ler a indiqué avoir informé les responsables gouvernementaux, plus tôt cette semaine, de sa volonté de retirer sa demande de 700 M$ de financement parce que ses projets étaient utilisés pour faire du «football poli- tique». Le géant américain de l’automobile a indiqué hier qu’il investirait également dans son usine de montage de Brampton, aussi en Ontario.

Une conférence d’affaires entre le génie et la folie 75 % des forfaits vendus. Inscrivez-vous.
Une conférence d’affaires
entre le génie et la folie
75 %
des forfaits
vendus.
Inscrivez-vous.
Conférenciers | Ateliers | Connexions
Célébration | Village créatif
C2MTL.com

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

Vladimir Poutine a insisté pour dire qu’il n’avait pas l’intention d’annexer la Crimée, avant de
Vladimir Poutine a insisté pour dire qu’il n’avait pas l’intention d’annexer la Crimée,
avant de souligner que ses résidants avaient droit à un référendum sur la question. / AP
Des soldats ukrainiens ont tenté de reprendre pacifiquement le contrôle de la base aérienne de
Des soldats ukrainiens ont tenté de reprendre pacifiquement le contrôle de la base
aérienne de Belbek hier, déclenchant des coups de semonce de l’armée russe. / GETTY

14

La force en «dernier recours», dit Poutine

Moscou. Prenant hier la parole pour la première fois depuis la fuite du président ukrainien déchu, Vladimir Poutine a affirmé que la Russie n’avait pas l’intention de «combattre les Ukrainiens», mais que Moscou se réservait le droit d’intervenir militairement.

La situation demeurait ten- due en Crimée hier, les troupes russes ayant tiré des coups de semonce pour faire reculer des soldats ukrainiens venus réclamer leur poste à la base aérienne de Belbek. Par ailleurs, l’armée russe a procédé avec succès à un tir d’essai de missile balistique in- tercontinental russe Topol hier. Le missile a été tiré depuis une région du sud de la Russie et a atteint sa cible au Kazakhstan. Le discours du président Poutine s’apparentait néan- moins à une tentative de

Au bord du gouffre

35 G$US

Le gouvernement ukrainien a déjà indiqué que son pays a besoin d’une aide de 35 G$US pour demeurer à flot jusqu’à l’an prochain.

désamorcer la crise en cours. S’exprimant depuis sa rési- dence à l’extérieur de Moscou, le président russe a dit considé- rer que Viktor Ianoukovitch est toujours le leader de l’Ukraine et espérer que la Russie n’aurait pas à recourir à la force dans la partie orientale majoritaire- ment russophone de l’Ukraine. Moscou a accepté de discu- ter de l’Ukraine au cours d’une rencontre de l’OTAN qui aura lieu aujourd’hui à Bruxelles, ce qui laisse croire qu’une solution diplomatique pourrait être envi- sagée pour mettre fin à la crise. Même si la menace d’une escalade militaire semblait dimi- nuer hier, la Russie et l’Occident ont continué à jouer la carte de l’économie dans leur bras de fer. Le Kremlin a annoncé la fin des tarifs préférentiels réservés à l’Ukraine sur le gaz naturel, tandis que la Maison-Blanche a dévoilé un plan d’aide financière de 1 G$US en subventions à la consommation énergétique. AP

Désamorcer la crise

Désamorcer la crise

«L’Ukraine est en train de se stabiliser. Nous n’avons pas d’ennemis en Ukraine. L’Ukraine est un État ami.»

Vladimir Poutine, président de la Russie, qui a ajouté que Moscou était prêt à «recourir à tous les moyens à [sa] disposition» pour protéger les Russes qui se trouvent en Ukraine

Divisions ethniques

«Danger de

guerrecivile

en Crimée»

«Il y a un réel danger que le conflit dégénère en conflit interne, et même en guerre civile, en raison des divisions ethniques qui caractérisent la Crimée. «D’un côté, les son- dages indiquent que la majorité des habitants de cette région appuierait une adhésion à la Russie si un référendum était organisé à ce sujet – un référendum que les autorités pro-russes nouvellement mises en place en Crimée réclament. «Mais de larges pans de la population refusent ca- tégoriquement d’adhérer à la Russie, entre autres les quelque 300 000 Tatars de Crimée, une communauté qui a été massacrée sous l’Union soviétique. «Ces Tatars n’ont aucune raison culturelle, écono- mique ou ethnique de se joindre à la Russie, contraire- ment à d’autres russophones de l’est de l’Ukraine.»

IVAN KATCHANOVSKI Professeur à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa, spécialiste de
IVAN KATCHANOVSKI
Professeur à l’École d’études
politiques de l’Université
d’Ottawa, spécialiste de
l’Ukraine et des anciennes
républiques soviétiques
Correction de la vue au laser à partir de VISION 490 $ par œil*
Correction de la vue au laser à partir de
VISION
490 $ par œil*

15

15 Europe. L’Écossesouveraine ne serait pas «étrangère» au Royaume-Uni,ditSalmond L’indépendance ne fera pas de

Europe.L’Écossesouveraine ne serait pas «étrangère» au Royaume-Uni,ditSalmond

L’indépendance ne fera pas de l’Écosse un pays étranger au Royaume-Uni, a soutenu hier le chef du parti souverai- niste et premier ministre de l’Écosse, Alex Salmond, ajou- tant que le secrétaire du Trésor britannique faisait une «erreur monumentale» en affirmant que l’Écosse ne pourrait pas conserver la livre sterling. M. Salmond a souligné que si le «oui» l’emportait, le nouveau pays délivrerait ses propres passeports, collecterait ses impôts et mettrait en place des politiques sociales plus éga- litaires. Mais il a insisté sur le fait que l’Écosse conserverait la

Prospérité écossaise

8

L’Écosse figurait en 2011 au 8 e rang sur la liste des 34 pays développés les plus pros- pères de l’Organisation de coopération et de développement économique.

devise et la monarchie britan- niques, de même que son adhé- sion à l’Union européenne. Il a ajouté que l’Écosse ne se- rait «pas un pays étranger après l’indépendance, pas plus que ne le sont l’Irlande, l’Irlande du Nord, l’Angleterre ou le pays de Galles auprès de l’Écosse».

AP

Le premier ministre écossais Alex Salmond a déclaré devant une foule réunie à Londres, hier,
Le premier ministre écossais Alex Salmond a déclaré devant une foule réunie à
Londres, hier, que l’Écosse et les îles britanniques étaient indéniablement liées. / AP
Soudan du Sud Égypte Prèsd’unmillion de déplacés El-Sissi presque dans la course Environ 900 000
Soudan du Sud
Égypte
Prèsd’unmillion
de déplacés
El-Sissi presque
dans la course
Environ 900 000 Souda-
nais du Sud ont perdu
leur foyer depuis le début
de la guerre, en décembre,
et 195 000 d’entre eux ont
fui pour trouver refuge
en Ouganda, en Éthiopie
et même au Darfour, a
Le chef de l’armée égyp-
tienne, le feld-maréchal
Abdel-Fattah el-Sissi, a
indiqué plus clairement que
jamais, hier, qu’il entend
briguer la présidence de
son pays, quand il a déclaré
qu’il ne «peut pas tourner le
qu
ne «peut pas tourner e
indiqué hier Tony Lanzer, r,
le responsable de l’ONU
au Soudan du Sud.
Le Darfour est une
région soudanaise elle-
même en proie à la vio-
lence et aux famines.
Selon M. Lanzer,
quelque 3,7 millions des
dos» dos» aux aux Égyptiens Égyptiens qui qui lui lui
demandent demandent de de
se se présenter. présenter.
Le Le vote vote
doit doit se se
dérouler dérouler
avant avant
la la fin fin
du du mois mois
11 millions de Soudanais s
d’avril. d’avril.
du Sud ignorent quand ils ls
prendront leur prochain
AP AP
repas. ASSOCIATED PRESS
Soudanais s d’avril. d’avril. du Sud ignorent quand ils ls prendront leur prochain AP AP repas.
Soudanais s d’avril. d’avril. du Sud ignorent quand ils ls prendront leur prochain AP AP repas.
journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Oscar Pistorius a fondu en larmes, hier, au cours du

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

Oscar Pistorius a fondu en larmes, hier, au cours du témoignage de sa voisine Michelle
Oscar Pistorius a fondu en larmes, hier, au cours du témoignage de sa voisine Michelle Burger. Le clan Pistorius a engagé au
lendemain de l’assassinat de Reeva Steenkamp une firme de relations publiques spécialisée dans la gestion de crise. / AP

16

Une témoin encore sous le choc au procès de Pistorius

Pretoria. La première personne appelée à témoigner au procès de l’athlète sud-africain Oscar Pistorius a fondu en larmes hier, lorsqu’elle s’est souvenue des cris de terreur d’une femme le matin où Pistorius a abattu sa petite amie Reeva Steenkamp, l’an dernier.

«Quand je suis sous la douche, je revis ses cris», a-t-elle dit à propos des hurlements de cette femme, qui ont cessé après que quatre coups de feu ont retenti. Michelle Burger a perdu son calme lors du deuxième jour d’un témoignage parfois pénible. Ce témoignage au sujet des événements du 14 février 2013 contredit les pro- pos de Pistorius, qui affirme

Souvenir

«J’ai entendu sa voix après le dernier [coup de feu]. Puis elle s’est éteinte.»

Michelle Burger, voisine d’Oscar Pistorius, se rappelant ce qu’elle a entendu le jour du meurtre de Reeva Steenkamp

avoir tiré quatre balles dans la porte de la salle de bain en pen- sant avoir affaire à un intrus.

M me Steenkamp a été atteinte

à la tête, au bras et au côté.

Pistorius a enregistré un plaidoyer de non culpabilité. Pendant le contre- interrogatoire de M me Burger, l’avocat de Pistorius, M e Barry

Roux, a maintenu que la femme faisait erreur en ce qui concerne les cris entendus, puisque

M me Steenkamp aurait été inca-

pable de crier après avoir été

atteinte à la tête. Un expert témoignera pour dire qu’elle

se serait effondrée tout de suite

après avoir été touchée, selon

lui. ASSOCIATED PRESS

 

Débordement médiatique

La deuxième journée de procès

a

été interrompue hier, quand

la

juge a appris qu’une station

de télévision diffusait une image de la témoin Michelle Burger, alors que le tribunal a ordonné de protéger l’intimité des témoins qui le demandent.

africaine eNCA diffusait en

 

direct, hier, une version audio

du témoignage de M me Burger.

de la témoin à l’écran, ac compagnée de la vignette :

 

«À la barre des témoins, Michelle Burger, voisine de Pistorius».

dias de respecter la décision qui leur interdit de diffuser la photo des témoins qui

 

ont demandé le respect

de leur vie privée.

7JOURS SUR7 DU LUNDI AU LUNDI QUE DES P’TITS PRIX ! CHOIX DU CHEF CHOIX
7JOURS
SUR7
DU LUNDI AU LUNDI
QUE DES P’TITS PRIX !
CHOIX DU CHEF
CHOIX DU CHEF
4 99$ COMPTOIR
SEULEMENT
4 99$ COMPTOIR
SEULEMENT
Veuillez présente r ce
Veuillez présenter ce e
er c
coupon au comp toir
avant de comma nder .
coupon au comptoir ptoi r
Taxes en sus.
Ne peut être jum elé
avant de commander. nde r.
Taxes en sus.
à une autre offre .
Ne peut être jumelé melé
à une autre offre.
e.
Valide du
1 er ma rs
Valide du 1 er mars rs
au 30 avril 2014
dans les rôtisseri es
participantes.
au 30 avril 2014
dans les rôtisseries ies
participantes.
CHOIX DU CHEF
CHOIX DU CHEF
4 99$ COMPTOIR
SEULEMENT
4 99$ COMPTOIR
SEULEMENT
Veuillez présenter ce
r ce
Veuillez présent er c e
coupon au comptoir oir
avant de commander. der.
coupon au com ptoi r
avant de comma nde r.
Taxes en sus.
Ne peut être jumelé elé
à une autre offre.
Taxes en sus.
Ne peut être ju melé
à une autre offr e.
Valide du 1 er mars s
au 30 avril 2014
Valide du
1 er ma rs
dans les rôtisseries es
participantes.
au 30 avril 2014
dans les rôtisser ies
participantes.
Hochelaga et
centre-ville Est
3050, rue Hochelaga
Laval et
Ahuntsic
30, rue du Pont-Viau
Verdun et
centre-ville Ouest
5531, rue Verdun
Rosemont
3397, rue Saint-
Zotique
514 527-2441
450 667-9550
514 769-8516
514 722-3591
Ouest 5531, rue Verdun Rosemont 3397, rue Saint- Zotique 514 527-2441 450 667-9550 514 769-8516 514

JOUR MÉTRO CHEZ

JOUR MÉTRO CHEZ

17

Poser un lapin

et en récolter 300!

Poser un lapin et en récolter 300! Okunoshima, Japon Une île envahie par les lapins Le
Poser un lapin et en récolter 300! Okunoshima, Japon Une île envahie par les lapins Le
Okunoshima, Japon Une île envahie par les lapins
Okunoshima, Japon
Une île envahie
par les lapins

Le Japon vit peut-être une crise démographique, mais il existe dans ce pays un endroit où on se reproduit comme des lapins. L’île Okunoshima, ou Usagi Jima (l’île aux lapins), située dans le sud-ouest du Japon, est réputée pour les centaines de lapins qui y gambadent en toute liberté. La région attire des touristes qui viennent nourrir les petites

bêtes. METRO WORLD NEWS

Présence des lapins sur l’île

Les lapins auraient été importés sur l’île par l’armée impériale japonaise afin de tester des gaz toxiques pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1929 à 1945, plus de 6 000 tonnes de gaz mortel ont été produites sur l’atoll éloigné. Le programme de l’armée était si secret que pendant 16 ans, l’île d’Okunoshima ne figurait pas sur les cartes locales.

D’autres racontent que les premiers lapins ont

été relâchés par un groupe d’écoliers pendant une sortie scolaire dans les années 1970.

Les autorités disent que l’île n’est pas con- taminée. Cependant, Masayuki Yamauchi, un guide touristique offrant des visites des usines désaffectées d’Okunoshima, aurait déclaré à un journaliste du Japan Times que l’atoll renfermait 11 sites scellés où du gaz est enfoui. «Tokyo refuse d’effectuer un nettoyage en profondeur parce que le programme de gaz mortel est toujours un tabou au Japon.»

le programme de gaz mortel est toujours un tabou au Japon.» GETTY Une vidéo récemment diffusée

GETTY

Une vidéo récemment diffusée sur YouTube montre une visiteuse entourée par une horde de lapins
Une vidéo récemment diffusée sur YouTube montre une visiteuse entourée par
une horde de lapins venus recueillir la nourriture que lançait la femme. / YOUTUBE
En chiffre
En chiffre

300

Quelque 300 lapins errent librement dans l’île mesurant 700 000 m 2 .

JOUR MÉTRO CHEZ H&M : 25% DE RABAI

Offre exclusive pour les

MÉTRO CHEZ H&M : 25% DE RABAI Offre exclusive pour les Tribune HASSAN SERRAJI CHRONIQUEUR ET
MÉTRO CHEZ H&M : 25% DE RABAI Offre exclusive pour les Tribune HASSAN SERRAJI CHRONIQUEUR ET
Tribune HASSAN SERRAJI CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR
Tribune
HASSAN
SERRAJI
CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

18

LE SYNDROM

Sur mon ancienne planète, ceux qui osaient s’indigner contre l’injustice du régime étaient désavoués par le peuple. Bziz, un virulent et célèbre humoriste du royaume, a décrit cette situation surréaliste par une blague hilarante. Cette histoire drôle se déroulait dans un royaume au bord de la banqueroute, les masses de laissés-pour- compte se paupérisaient à vue d’œil et une minorité devenait scandaleusement de plus en plus riche. Au lieu d’une politique équi- table pour sortir le peuple de la misère, le gouver- nement coupait dans les programmes sociaux. Dos au mur, les syndicats ont déclenché une grève générale dans l’espoir de tordre le bras au pouvoir. Le soir de cette grève générale, un jeune paumé est sorti gril- ler l’ennui et le désespoir.

Sous tension, les quartiers

du royaume étaient quadril- lés par les différents services de l’ordre. Dans un moment d’inattention, le jeune a bâillé. Avant qu’il ait fermé sa bouche, un mouchard l’a accosté : «Que vas-tu dire?

– Je ne veux rien dire, lui

a rétorqué le jeune, hébété. J’ai juste voulu bâiller!

– Tu ne vas pas m’avoir

aussi facilement, lui a lancé l’indic avec un regard mali- cieux. Si tu prends la liberté de bâiller, les autres (en poin- tant un groupe de jeunes de l’autre côté du trottoir) vont faire de même. Et en un rien de temps, toute la ville va le faire. On va se retrouver avec des “ha!” qui fusent de partout, la veille d’une grève. Es-tu inconscient? Veux-tu jeter de l’huile sur le feu?» En un quart de tour, une voiture banalisée s’est immobilisée. Des policiers en civil ont mis aux arrêts le

Courrier des lecteurs La STM et les autobus manquants
Courrier des lecteurs
La STM et
les autobus
manquants

Question bien sérieuse pour la STM : qu’est-ce qui cause un autobus manquant? Je travaille dans un quartier industriel où les passages d’autobus ne sont pas plus fréquents qu’aux demi-heures, et je m’assure toujours d’arriver 10 minutes avant le pro- chain passage puisqu’at- tendre le passage suivant serait interminable. Lundi dernier, l’autobus que je prends régulièrement ne s’est jamais présenté, et ce n’est pas chose rare. Il n’y avait ni tempête ni conges- tion, car je voyais très bien le trafic circuler aisément sur l’autoroute devant nous. Je tiens à préciser que c’était pendant un froid glacial, à un arrêt qui n’a pas d’abribus. Après 40 minutes d’at- tente, le prochain autobus arrive enfin et, bien sûr, il est bien bondé de gens qui auraient dû être à bord de l’autobus précédent (ce qui confirme que c’est un auto- bus manquant, et non un retard). L’autobus arrive sauf que le chauffeur décide soudainement que la capa- cité a atteint son maximum et continue son chemin, sans arrêter, même si nous

Sortie féline Un membre de l’école de samba Unidos da Tijuca parade pendant le Carnaval

Sortie féline

Un membre de l’école de samba Unidos da Tijuca parade pendant le Carnaval de Rio. / GETTY

Volume : 13 Numéro : 251 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lév tribué par Messageries À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lév tribué par Messageries de presse Benjamin Éditeur : Nicolas Faucher Éditeur adjoint : Yves Bédard Contrôleuse : Josée Com Directrice du marketing : Laure Barnouin Directrice des ventes locales : Carole Dallaire Directrice de la distribution : Dani
Josie Desmarais : Carole Dallaire Directrice de la distribution : Dani Journaliste-pupitreur Monde : Sébastien Tanguay Vous avez Journaliste-pupitreur Monde : Sébastien Tanguay Vous avez une opinion à nous faire parvenir? opinions Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir? info@journalmetro.com

*VALIDE LE 5/03/14 AU CANADA UNIQUEMENT. CETTE OFFRE NE S’APPLIQUE PAS SUR LA MARCHANDISE ACHETÉE AUPARAVANT, L'ACHAT DE CARTES-CADEAUX, LES COLLECTIONS SPÉCIALES OU AVEC DESIGNERS, LES SOLDES ET NE PE S’APPLIQUE SUR UN SEUL ARTICLE. LES FACSIMILÉS NE SERONT PAS ACCEPTÉS. LIMITE D’UNE OFFRE PAR CLIENT(E).

S SUR UN ARTICLE AUJOURD’HUI!

lecteurs du journal Métro

S SUR UN ARTICLE AUJOURD’HUI! lecteurs du journal Métro 19 Exclusif sur le web Du naturel

19

S SUR UN ARTICLE AUJOURD’HUI! lecteurs du journal Métro 19 Exclusif sur le web Du naturel
Exclusif sur le web Du naturel dans la salle de bain Les femmes enceintes font
Exclusif sur le web
Du naturel dans
la salle de bain
Les femmes enceintes font
face à une multitude de
contraintes tout au long
de leur grossesse. Il fau-
drait éviter certains soins
de beauté comme les ma-
nucures, surtout durant le
premier trimestre.
LE BLOGUE TENDANCES ETC.
PAR JESSICA DOSTIE
Saisir ce code pour obtenir l’article!

de la Montérégie, à Laval, à Boisbriand et plus récemment à Terrebonne. Sa progression est exponentielle. Le coût de remplacement d’un frêne infesté peut va- rier de 1 500 $ pour un petit arbre à 10 000 $ pour un grand arbre situé dans une zone difficile d’accès! Sans oublier les conséquences négatives sur la valeur des propriétés privées concer- nées. Cela dit, l’agrile du frêne est un tsunami autant écologique que financier. Certaines rues bordées de frênes se retrouveront à nu à la suite de cette infestation. L’influence de la qualité de l’air sur la santé humaine est largement démontrée. La meilleure option est de ralentir la progression de l’agrile du frêne. Effectuer du dépistage précoce sur l’ensemble du territoire, de façon à neutraliser le bois infesté le plus tôt possible, traiter préventivement les frênes à conserver et amorcer le remplacement des autres.

BRUNO CHICOINE,

INGÉNIEUR FORESTIER

L’actualité vous fait réagir? Écrivez-nous! opinions@ journalmetro.com

fait réagir? Écrivez-nous! opinions@ journalmetro.com E DU LARBIN! Symptômes De l’autre côté du trottoir, au

E DU LARBIN!

Symptômes

Symptômes

De l’autre côté du trottoir, au lieu de s’indigner contre cette arrestation arbitraire, les jeunes témoins ont eu le culot de descendre en flammes la victime.

pauvre type. De l’autre côté du trottoir, au lieu de s’indi- gner contre cette arresta- tion arbitraire, les jeunes témoins ont eu le culot de descendre en flammes la victime. L’un d’eux s’est écrié : «Mais voyons donc! Il a cherché le trouble. Se croit-il en Suède? Il a choisi de bâiller impunément le soir d’une grève générale, alors que les autorités sont sur le qui-vive. Une simple escarmouche plongerait le pays dans un bain de sang. Il n’a eu que ce qu’il méritait!» Cette blague illustre la définition du parfait syn-

drome du larbin. Chez un individu, il se traduit par un comportement pathologique visant à prendre systéma- tiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Il diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres inté- rêts au profit de ceux qui l’exploitent.

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Un lecteur a dû attendre longtemps au froid un autobus qui n’est pas passé comme
Un lecteur a dû attendre longtemps au froid un autobus qui n’est pas passé
comme prévu. / ARCHIVES MÉTRO

voyons très bien lorsqu’il file

à toute vitesse devant nous

qu’il y a encore beaucoup de

place vers l’arrière.

Maintenant, nous sommes toujours prisonniers du froid glacial et devons attendre un autre 30 minutes pour le prochain passage. Après plus d’une heure d’attente dans un froid glacial, je demande

à la STM : qu’est-ce qui cause

un autobus manquant? Non seulement est-ce insensé, mais c’est complètement inhumain de nous faire at- tendre aussi longtemps dans de telles conditions. Je com- prends les retards causés par le trafic et les tempêtes, mais

je ne comprendrai jamais les

autobus manquants. La STM devrait avoir honte.

PAUL DESJARDINS

Les menaces de l’agrile

du frêne

L’annonce de l’abattage de plus de 450 frênes en raison de l’agrile à Montréal survient quelques jours avant la tenue d’un sommet sur la question lundi prochain. Sa présence a également été détectée dans de nombreuses municipalités

esque Ouest, 24 e étage, Montréal H3B 4X9 Tél. : 514 286-1066 Téléc. : 514 286-9310 Imprimé par Transmag Dis- eau Rédacteur en chef : Eric Aussant Directrices de l’information : Jennifer Guthrie (jour), Rachelle McDuff (soir) elle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe Équipe de rédaction Actualité en soirée : Maxime Huard, Jeff Yates, @journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages? publicite@journalmetro.com.

UT ÊTRE COMBINÉE AVEC TOUTE AUTRE OFFRE OU RABAIS, CECI INCLUANT LE RABAIS POUR EMPLOYÉS H&M. LE BON DEVRA ÊTRE REMIS AU MOMENT DE L’ACHAT OU VISIBLE SUR VOTRE TÉLÉPHONE CELLULAIRE. LE RABAIS DE 25%

JOUR MÉTRO CHEZ

JOUR MÉTRO CHEZ
COUREZ LA CHANCE DE GAGNER L’UNE DES 3 CARTES-CADEAUX H&M D’UNE VALEUR DE 100 $
COUREZ LA CHANCE DE GAGNER L’UNE DES
3 CARTES-CADEAUX H&M D’UNE VALEUR DE 100 $ ! *
Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur journalmetro.com/concours
*Le concours se termine le 5 mars 2014.
Visitez journalmetro.com/concours.com pour les détails complets du concours.
du 1 er au 9 mars 2014 pendant la semaine de relâche L’OURS MONTAGNE PROGRAMME
du 1 er au 9 mars 2014
pendant la semaine de relâche
L’OURS MONTAGNE
PROGRAMME OFFERT CHEZ VOTRE LIBRAIRE
PRÉSENTATEUR OFFICIEL
EN COLLABORATION AVEC
CONSULTEZ NOTRE PROGRAMMATION
ET ACHETEZ VOS BILLETS EN LIGNE SUR
www.fifem.com
ET ACHETEZ VOS BILLETS EN LIGNE SUR www.fifem.com journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 20 Dans le

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

20

Dans le calepin de Ben Dentelle noire «Que voulais-tu devenir quand tu étais petite? –
Dans
le calepin
de Ben
Dentelle noire
«Que voulais-tu devenir
quand tu étais petite?
– Une voleuse de bijoux
de calibre international.
– Où en es-tu?
– Je perfectionne mon
métier…»
À mercredi prochain.
BEN LIU | BENLIUBENDA.COM |
FACEBOOK.COM/BENDABENLIU

21

Trois films à voir au FIFEM

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour être cinéphile, et parce que le 17 e Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM) se poursuit jusqu’à la fin de la semaine de relâche, dimanche, Métro vous propose trois très jolis films à aller voir au cours d’une

sortie en famille

ou même entre grandes personnes! Pour la programmation complète, visitez le site web fifem.com.

JESSICA ÉMOND-FERRAT ET NATALIA WYSOCKA

j.emond-ferrat@journalmetro.com / natalia.wysocka@journalmetro.com

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré 1 Buffalo Bill Nous sommes dans les
Ma maman est
en Amérique,
elle a rencontré
1
Buffalo Bill
Nous sommes dans les
années 1970. La maman
de Jean est partie. En
voyage, semble-t-il. Ou
peut-être pas, comme il
s’en rendra compte avec
le temps
En se basant sur la
sur la confrontation d’un
enfant à la dure réalité
– celle de l’absence d’un
parent, dans ce cas-ci –
sans jamais tomber dans
le larmoyant, mais sans
édulcorer non plus, en do-
sant avec brio l’humour
et la gravité du sujet. Par
ailleurs, l’animation à
l’ancienne sied particuliè-
rement bien aux illustra-
tions de ces souvenirs de
jeunesse de l’auteur, Jean
Regnaud. J. É.-F.
bande dessinée de Jean
Regnaud et Émile Bravo,
Demain à 9 h 45,
les réalisateurs Marc
Boréal et Thibaut Chatel
signent un très joli film
vendredi à 11 h 30 et
dimanche à 11 h 15 au
Cinéma Beaubien

2

Wadjda

Le fait que Wadjda est le

premier film entièrement

tourné en Arabie saoudite,

et ce, par la première

réalisatrice saoudienne

Haifaa Al Mansour – est

déjà impressionnant en

soi. Que le résultat soit

un film aussi émouvant et

divertissant est d’autant

plus épatant. Wadjda (excellente Waad Mohammed), c’est

une petite Saoudienne dégourdie, frondeuse, qui

a une idée en tête : avoir

un vélo, alors qu’ils sont interdits aux femmes dans son pays. Une histoire toute en finesse et qui, encore une fois, s’éloigne du misérabilisme, mais demeure très, très émou- vante et plaira à toute la famille. J. É.-F.

Aujourd’hui à 11 h 15 au Cinéma Beaubien

très émou- vante et plaira à toute la famille. J . É . - F .
Antboy Pelle, 12 ans, est un garçon tout ce qu’il y a de plus ordi-

Antboy

Pelle, 12 ans, est un garçon

tout ce qu’il y a de plus ordi- naire. En fait, il est tellement ordinaire que même les brutes de l’école ne se donnent pas la peine de se moquer de lui.

Mais un jour, ce p’tit bon-

homme blond qui a l’impres-

sion de se fondre dans le décor

se fait mordre par une fourmi.

Oh, oh. Dès lors, rien ne sera

plus comme avant. D’abord,

il commencera à ingurgiter

des quantités industrielles de

sucre. Puis, il réalisera qu’il

est capable de grimper aux

murs. Puis encore, qu’il est

capable de soulever 50 fois

son poids. Ça alors! Pelle est

devenu un superhéros! Mais

pour être un superhéros, il

faut un nom de circonstance, n’est-ce pas? Ant-Man étant déjà pris – en l’occurrence par

un personnage de Marvel –, et Pelle n’étant pas tout à fait un «Man», il arrête son choix sur «Antboy». Maintenant, il ne lui reste plus qu’à secourir la belle Amanda, sa compagne de classe qui s’est fait enlever par La Puce, une méchante, méchante créature Ce long métrage absolu- ment craquant du Danois Ask Hasselbalch (qui semble d’ailleurs s’être payé un «trip» de réalisateur avec ce projet) est un vrai film «comme quand on était petit». Il y a des héros à cape, des pas-fins, une jolie fille qu’il faut sauver des griffes des vilains, des amis qui nous comprennent même quand les autres ont abandonné la partie et un message positif et humain. Adorable. N.W.

Tous les jours jusqu’à di- manche au Cinéma Beaubien

Tous les jours jusqu’à di- manche au Cinéma Beaubien Festival de jazz. Diana Ross de passage

Festival de jazz. Diana Ross de passage pour la première fois

Le Festival international de jazz de Montréal confirme qu’il accueillera l’été pro- chain la légendaire chanteuse américaine Diana Ross, pour la toute première fois. Le spectacle que M me Ross livrera durant la 35 e édition du Festival sera présenté le 3 juillet à la salle Wilfrid-

Pelletier de la Place des Arts. La direction du Festival annonce aussi que le célèbre pianiste Keith Jarrett don- nera un spectacle le 28 juin

à la Maison symphonique de

Montréal. Bobby McFerrin, un vir- tuose de la voix, s’y produira deux jours plus tard. C’est à

lui que le prix Ella-Fitzgerald

a été décerné en 2003. Quant à Dianne Reeves, récipiendaire du prix Ella-

Prix

50

Diana Ross, originaire de Detroit, recevra aussi le prix Ella-Fitzgerald, qui lui sera décerné par le Festival en hommage à son odyssée musicale qui s’étend sur 50 ans. M me Ross, qui aura 70 ans dans trois semaines, est identifiée à de grands classiques de l’étiquette Motown, de même qu’à des succès de la musique disco et du jazz.

Fitzgerald en 2002, elle offri- ra son spectacle le 27 juin au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Rufus Wainwright livrera

trois spectacles, les 27, 28 et 29 juin, au Théâtre du Nouveau

Monde. LA PRESSE CANADIENNE

juin, au Théâtre du Nouveau Monde. LA PRESSE CANADIENNE Juno. Classified, Johnny Reid et Serena Ryder

Juno. Classified, Johnny Reid et Serena Ryder coanimeront le gala

Classified, Johnny Reid et Serena Ryder seront les coani- mateurs de la prochaine céré- monie des prix Juno, qui se tiendra le 30 mars à Winnipeg. L’artiste hip-hop Classified

a remporté un prix Juno en

2013. Reid en a gagné trois en carrière, et Ryder, quatre. Les trois artistes ont déjà obtenu des disques platines. On a également annoncé hier que Classified et Serena Ryder chanteront ensemble pour ouvrir le gala de deux heures. La liste des finalistes pour

le gala annuel a été dévoi- lée tôt en février. Le groupe montréalais Arcade Fire a ob- tenu six mises en nomination pour son album Reflektor. Chantal Kreviazuk et Raine Maida recevront le prix

Serena Ryder / GETTY

Serena Ryder / GETTY

humanitaire Allan Waters, tandis que le groupe rock Bachman-Turner Overdrive sera intronisé au Temple de la renommée de la musique ca-

nadienne. LA PRESSE CANADIENNE

Télé

L’émission Voir

sera remplacée

Télé-Québec a annoncé hier que l’émission Voir, qui était pilotée par Sébastien Diaz, sera remplacée à l’automne par un nouveau magazine culturel, également animé par Sébastien Diaz. Par communiqué, la directrice générale des pro- grammes, Dominique Cha- loult, a exprimé le désir de la chaîne de «renouveler le concept de magazine culturel» en offrant une nouvelle émission. Diffusée à Télé-Québec depuis cinq ans, Voir a remporté plusieurs prix Gémeaux, dont celui du meilleur magazine cultu- rel en 2013. La dernière émission de la présente saison sera dif- fusée le mercredi 26 mars.

LA PRESSE CANADIENNE

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Olga Duhamel-Noyer Cette

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014

journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Olga Duhamel-Noyer Cette
journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Olga Duhamel-Noyer Cette
journalmetro.com mercredi 5 mars 2014 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Olga Duhamel-Noyer Cette

Entrevue complète sur journalmetro.com

En rafale.

Olga Duhamel-Noyer

sur journalmetro.com En rafale. Olga Duhamel-Noyer Cette quadragénaire origi- naire de Montréal a été fina-

Cette quadragénaire origi- naire de Montréal a été fina- liste au prix Anne-Hébert pour son premier roman, Highwater. Elle est aussi l’auteure d’un essai intitulé Motel univers. Le rang du cosmonaute est son troi- sième roman.

En une phrase, de quoi traite votre dernier livre? Le rang du cosmonaute parle de l’impossibilité de renoncer aux rêves de l’adolescence.

Que lisez-vous présentement? Plusieurs choses. J’ai lu ré- cemment Ingénieurs de l’âme, de Frank Westerman, qui

m’a beaucoup marquée. Je lis ces jours-ci Requiem allemand, d’Amos Elon, qui raconte très finement l’histoire des Juifs d’Allemagne avant 1933 et explique comment une petite communauté très marginale en est venue à prendre une place de premier rang dans la modernité. En parallèle, je viens aussi de commencer Le petit bleu de la côte Ouest, de Jean-Patrick Manchette, que je n’avais jamais lu.

Qui sont vos trois auteurs préférés? Baudelaire, Proust et Duras.

Qu’est-ce qui vous a amenée à l’écriture? J’imagine que la bibliothèque de philosophie de ma mère y est pour beaucoup.

PROPOS RECUEILLIS PAR

RACHELLE MCDUFF

Roman

Le rang du cosmonaute

Héliotrope

Roman Le rang du cosmonaute Héliotrope

Livres – Choix de la rédaction

Récit Roman Roman Clinique L’Italienne Sous le radar Auteure : Martine Batanian Maison d’édition :
Récit
Roman
Roman
Clinique
L’Italienne
Sous le radar
Auteure : Martine Batanian
Maison d’édition : Marchand
de feuilles
Auteure : Adriana Trigiani
Maison d’éd. : Guy Saint-Jean
Auteur : Pierre Breton
Maison d’édition : Boréal
L’histoire : Le désir d’avoir un
héritier est plus fort que
tout chez Soline. Tout a
commencé par un livre d’art
rupestre. Sur une des pages
figurait un dessin d’une
femme enceinte. Un jour,
Soline a encerclé le ventre
et a écrit : «Je veux ça.»
Elle avait deux rêves :
L’histoire : En 1905, dans les
Alpes italiennes, Enza
et Ciro, alors enfants, se
rencontrent et sentent que
leurs avenirs sont liés. Plus
tard, Ciro est envoyé aux
États-Unis, puis Enza doit à
son tour s’exiler. C’est à New
York que le destin les réu-
nira, mais la Première Guerre
mondiale éclate et force Ciro
L’histoire : Un petit village de la
Beauce doit sa prospérité à
un radar que les Américains
ont construit au sommet de
la
montagne. C’était dans les
années 1960, l’époque bénie
où les choses étaient claires :
il
y avait le ciel et l’enfer, les
bleus et les rouges
L’été, les
jeunes partaient pour l’Onta-
rio pour «faire le tabac». Et
être maîtresse d’école
à
s’engager dans l’armée.
le
meilleur compagnon de
et avoir des enfants.
Aujourd’hui, une de ses
mains est vide.
voyage était Tom Higgins.
À propos de l’auteur : Pierre
Breton est né en 1953. Il
À propos de l’auteure :
À propos de l’auteure : Adriana
Trigliani est l’auteure d’une
trentaine de romans qui
ont été traduits dans plus
de 35 pays. Plusieurs de
ses romans ont été portés
a
travaillé pendant 20 ans
Martine Batanian est née
à Victoriaville en 1976.
Clinique est son deuxième
ouvrage. Il sera en librairie
le 14 mars.
dans un hebdomadaire de la
Beauce à titre de journaliste
à
l’écran. Elle a grandi dans
une petite ville minière de la
Virginie, aux États-Unis.
et de directeur de l’informa-
tion. Sous le radar est son
premier roman.

22

ERIC AUSSANT

Bande dessinée

 
Bande dessinée   Fines tranches d’angoisse Auteure : Catherine Lepage Maison d’édition : Somme toute

Fines tranches

d’angoisse

Auteure : Catherine Lepage Maison d’édition : Somme toute

L’histoire : Sous la forme de confidences, l’auteure décrit de manière très personnelle,

en mots et en images, les questionnements et les réflexions qui accompagnent

les personnes souffrant ou ayant souffert de dépression.

À propos de l’auteure :

Catherine Lepage est née à Québec, mais vit à Montréal. Elle a étudié en graphisme à Québec, puis en illustration à Strasbourg, en France.

Ses illustrations peuvent être vues dans plusieurs publications, dont American Baby, Globe & Mail, National Post, Québec Science et Protégez-vous.

Des jeux drôlement intelligents pour la relâche scolaire! Mes jeux drôlement intelligents Les animaux Jeux
Des jeux drôlement intelligents
pour la relâche scolaire!
Mes jeux drôlement intelligents
Les animaux
Jeux de mots
Jeux de logique
Jeux d’observation
Mots croisés
Quiz, énigmes, etc.
Texte : Marie-Claude Favreau
Illustrations : Isabelle Charbonneau
Dans la même collection :
L’écologie – L’espace – Le Québec
En vente partout où l’on vend des livres et au
www.tcmedialivres.com

MERCREDI 5 MARS, 2014

 

C centre & est

O ouest

B Bell TV

Films

 

Sports

 

Téléroman

 
 

C

O

B

19h00

19h30

20h00

20h30

21h00

21h30

22h00

22h30

23h00

 

23h30

Global # #

-

ET Canada

Ent

Survivor “Cops-R-Us”

Big Brother Canada

(:01) Chicago PD

 

News Final

ET Canada

SRC

$ $ 112

30 vies

L’épicerie

Les enfants de la télé

Trauma

TJ

Nouvelles

(:05) Entrée principale

 

V

% % 114

Merlin

Personne d’intérêt

Les disciples

En mode Salvail

 

Opération

Instant

 

TVA

115

Poule-oeufs

La voix

Fort Boyard

Malaises

Un sur 2

Nouvelles

(:35) Denis Lévesque

 

(:35) Signé M

T-Qué

( ( 138

Cuisine futée

Appendice

Voir

Les francs-tireurs

Les gars des

The Bridge “The Beetle”

 

Ça vaut

 

MAtv

) )

-

Montréalité

Caucus

Mise à jour

Code rgnl

100 prb

LeZarts

Libre-service

 

Montréalité

CTV

+ + 205

Big Bang

Mixology

Arrow“The Promise”

Criminal Minds

CSI: Crime Scene

 

News-Lisa

CTV News

CBC

` ` 206

George S

Coronat’n St.

Dragons’ Den

Recipe to Riches

The National

 

CBC News

George S

TV5

/ / 145

Écoles pas comme-autres

Envoyé spécial

Peuples

Pas que des cobayes

 

TV5 Jrnl

 

La Croisière

VRAK

0 0 140

Big Bang

Le Trouble

Une Grenade

VRAK la vie

Vie de

Vie de

Big Bang

MDR

Fan Club

Mon ange

NBC

2 7 280

Jeopardy!

Wheel

Revolution “Dreamcatcher”

Law & Order: SVU

(:01) Chicago PD

 

News 5

 

J.

Fallon

RDI

3 3 126

24/60

Grands reportages

Le Téléjournal

RDI en direct

Le National

Le National

Économie

Canal D 4 4 129

Guerre des

Guerre des

Guerre des

Guerre des

Au pays des Cajuns

Comédie Club

 

Rescousse animale

 

Savoir 6 6

-

Moteur

Code Chast

Conf. inter.du CORIM

Planète

Images

Mini-Health Sciences

 

Secularism, religion

 

ABC

6 6 281

News

Inside Ed.

The Middle

Suburgatory

Mod Fam

:31Mixology

Nashville “Guilty Street”

News

J.

Kimmel

Évasion 7 S 134

Canadarama

Pékin Express : le coffre maudit

 

Chasse à l’homme

 

Hell’s Kitchen

 

Séries+ 8 T 132

CSI: Miami

King

Hellcats

Hawaii 5-0 “Huaka’I Kula”

CSI: Miami “Best-Seller”

Historia 9 U 133

Héros de guerre

Trésors décodés

NCIS “M. et Mme Smith”

Odysseus

 

Atelier-rest

Pawn Stars

Ztélé

: V 131

Jobs de bras

C’est fait

Beauty & the Beast

Voisins

Voisins

Defiance “Pilote”

 

Les stupéfiants

 

TSN

< < 400

NHL Hockey Toronto Maple Leafs at New York Rangers.

 

CurlingTim Hortons Brier, Draw 13.

 

MPlus > > 141

Buzz

M.Net

Haut

Kardashian

Piégé

Simmons

Cliptoman

Séduction 101

 

ARTV

? ? 143

Design

Magie

Bienvenue au paradis

Lumière sur

Musee Eden

 

Au bout du lac

 

MMax

@ P 142