Vous êtes sur la page 1sur 2

Exercices

de conduction thermique : corrigs.


Barre non isole latralement : corrig :

La temprature ne dpend que de z en rgime stationnaire ; on a donc :
()
=

!
Entre t et t+dt, pour la tranche dpaisseur dz , on a en rgime stationnaire :

dU = 0 = j(z)..R2.dt j(z+dz). .R2.dt - h[T(z)-Tf].2..R.dz.dt



0 =
. . 2. ! .

!

2.
0=

( ! )
!

La solution gnrale scrit T(z) = Tf + A.e mz + B.e mz avec m =

!.!
!"


Les valeurs de A et B sobtiennent avec les conditions aux limites :
T(0) = T1 ; T(L) = T2.

Transfert thermique entre deux sphres : corrig :


a) La grandeur conserve est le flux.

Le systme admet une symtrie sphrique, en consquence la temprature ne dpend que de r.
La loi de Fourier scrit alors en coordonnes sphriques ( le gradient aurait du tre donn ! ) :
()
=

!

On calcule le flux travers une sphre de rayon r compris entre R1 et R2.
=

avec = . !

do :


. 4 !

Remarque : on a calcul le flux qui va vers lextrieur, donc !! .



b) On a donc :

4 !
qui sintgre en :

=
+
4

Les conditions aux limites :
T(R1) = T1 ; T(R2) = T2.

permettent de calculer :
4! !
=
!
! ! !
= . 4 ! =


=

c) La rsistance thermique est :

! ! ! !
! !
! !

! !
! !
=

4! !


Remarque : ce quil faut retenir de cet exo en sphriques , cest :
On na pas utilis lquation de la chaleur, seulement la conservation du flux ;
Lexpression de la rsistance thermique est tout fait diffrente de celle que nous avons obtenue
pour une conduction axiale.

Evacuation de la chaleur dans un barreau duranium : corrig :



a) Le systme tant cylindrique, les coordonnes adaptes sont les coordonnes cylindriques r, , et z, laxe du
tube tant laxe Oz.
Grande longueur signifie quon peut considrer le tube comme infiniment long, donc T ne dpend pas de z ( nous
ne sommes pas encore trs familiers de ces arguments, mais nous les reverrons) .
Le systme est symtrie cylindrique, T ne dpend donc pas de (idem).

b) Le laplacien tant donn, on peut utiliser lquation de la chaleur, qui scrit en rgime stationnaire :

0 =

+


On intgre cette quation :

= .

1 !

=
. +

=
. +

1 !
=
. + . +
4

Il faut dterminer A et B.
Une premire condition aux limites est :

= !
2
Dautre part, la temprature dans le cylindre doit rester finie on doit donc ncessairement avoir A = 0 pour que le
logarithme ne diverge pas ( nous avions dj vu ce genre dargument en mcanique des fluides dans lcoulement
de Poiseuille cylindrique).
On dduit de la premire condition :
1
!
= ! +
.

4
2

do :
1
!
= !
. !

4
2

La temprature est maximale en r = 0 ( cest facile voir ).
1 !
!"# = ! +
.

4 2
a) Pour Tmax = Tf = 1505 K, on calcule :
Pmax = 530 MW.m-3.
Cest bien lordre de grandeur de la puissance volumique dun racteur nuclaire.