Vous êtes sur la page 1sur 1

Commentaires de lAssociation des Hteliers et Restaurateurs de lIle Maurice (AHRIM)

concernant le Budget 2016/2017


AHRIM, 29 juillet 2016 : De manire gnrale, lAHRIM accueille positivement ce discours
budgtaire ; il nonce clairement une nouvelle volont de rforme du service public, avec
notamment une facilitation accrue du business et lacclration de linvestissement public dans le
digital. Cette orientation nouvelle est certes ambitieuse mais elle est plus que ncessaire et
devrait pouvoir se matrialiser rapidement avec un leadership fort. Le ministre des Finances et
du dveloppement conomique, Pravind Jugnauth, donne galement les moyens au
gouvernement dans son ensemble de raliser ses priorits pour le pays ; cela engage des
responsabilits affirmes au niveau de chaque ministre et de chaque organisme public.
En ce qui concerne le tourisme, nous ne nous attendions pas forcment des mesures fortes de
redressement ou de soutien car le secteur se porte relativement bien en ce moment. Bon nombre
de nos problmatiques de sortie de crise ont pu tre rsolues tout rcemment, et nos propositions
budgtaires taient surtout axes sur lamlioration globale de la marque Maurice, cest--dire, le
produit et son positionnement de march par rapport aux nouveaux voyageurs.
Dans cette perspective, le discours budgtaire vient nous appuyer sur un grand nombre de
mesures, notamment les activits hors hbergement, les nouvelles attractions, le shopping, les
jeux dargent contrls, la rgnration des villes et villages, et llimination de ladmission
charge sur les loisirs. Nous avions galement demand des actions damlioration de
linfrastructure gnrale du pays et le ministre voque de nouveaux efforts sur lclairage des
routes, la signalisation routire, la scurit, le transport public et une plus grande couverture de
wifi gratuit. Enfin, labaissement ou llimination de droits sur les quipements de surveillance et
galement sur les vhicules propres rpond directement aux proccupations de nos membres, qui
veulent toujours placer Maurice encore plus haut comme souhait par nos autorits du tourisme.
FIN