Vous êtes sur la page 1sur 6

Fiche de Lecture

Globalisation, Le Pire Est A Venir

Etape I:

⁜ Nom et prénom des auteurs, diplômes et profession légitimant le livre:

– Patrick Artus, directeur de la recherche de Naxtixis, professeur à l'Ecole


polytechnique et professeur associé à l'université Paris-1-Panthéon-Sorbonne.
– Marie-Paule Virard, journaliste, a été rédactrice en chef du magazine Enjeux-
Les-Echos de 2003 à 2008.
Ils ont publié ensemble, à La Découverte, deux livres à succès: Le Capitalisme
est en train de s'autodétruire (2005) et Comment nous avons ruiné nos enfants
(2006)

⁜ Titre du livre:
Globalisation, le pire est à venir


– Editeur: La Découverte
– Collection: Cahier Libre
– Nombre de pages: 168

⁜ Année d'édition: 2008

⁜ ISBN: 978-2-7071-5459-0

Etape II:

1) mots-clés: mondialisation ; crise 2008 ; politique ; économique ; prix ; pays en voie de


développement/BRIC ; zone européenne ; Subprime ; marché ; système financier ;
inégalités ; ressources ; liquidités ; banque ; capitalisme ;

2) ⁜ le ou les niveaux auxquels le livres correspondrait


Ce livre est approprié à un niveau d’élève de première, surtout en première ES, car
il enrichit bien une partie du cours sur la mondialisation. Je ne pourrai pas dire pour
les élèves de seconde car je n’ai fais d’SES que cette année.

⁜ le ou les chapitres du cours qui pourraient être enrichis par la lecture du livre

Partie 2 – les activités économiques

Chapitres sur le marché et la monnaie

⁜ la ou les notions du programme qui sont définies et précisées dans le livre


– main invisible, libre entrée, le marché, bulle spéculative
– banque centrale,

(on retrouve la situation aujourd'hui de l'euro dans l'UE, de laquelle on parle en cours)

L'apport de ce livre au cours d'SES:

⁜ C'est un livre de cours qui reformule ce que nous avons déjà vu et me permet de
confronter mon cours à une autre vision.
Mais c'est surtout un complément et un enrichissement du cours en particulier au niveau
des démarches théoriques. En effet il permet d'approfondir ses connaissances sur ce sujet
(la mondialisation, que nous avons étudié en cours) en citant beaucoup d'exemples précis.
Le livre donne beaucoup d'informations précises sur le thème que nous avions pas
forcément vu en cours. Il y a des références d'actualités (politiques, économiques...) qui
peuvent éclairer la situation économique un peu mieux en complétant le cours.

Etape III:

1) La couverture du livre:

La couverture est assez simple. En haut, centré en rouge sont les noms des deux auteurs
(Patrick Artus et Marie-Paule Virard), puis en dessous, plus gros en noir, est le titre
Globalisation le pire est à venir. Enfin en bas de la couverture est l'image du monde en
rouge entrain de se casser en morceaux, ce qui symbolise bien le titre du livre et son
contenu.

2) Introduction:

En début d'introduction, les auteurs commencent par présenter la seconde globalisation


qui a commencé en 2006, succédant la première globalisation qui a duré au environ de
quinze ans.
Dans cet ouvrage, ils veulent montrer que l'économie vit dans les années 2000 sous la
pression de plusieurs tendances insoutenables dans un futur plus ou moins proche. Et que
ce mouvement de fond correspond à un nouvel age de la globalisation commençant au
tournant du siècle, qui paraît moins flatteur.
3) Les principales étapes qui caractérisent le développement:

Le développement de cet ouvrage s'organise principalement de constats


empiriques, et beaucoup d'exemples de compréhension. Les auteurs se basent sur
des faits ou des réalités qu'ils constatent dans leurs études. Ils donnent beaucoup
d'exemples divers dans le cadre spatial mais aussi dans le cadre temporel qui
illustrent bien les idées présentées.

Ce livre est divisé en 5 parties égales (plus l'introduction et la conclusion). La


première partie s'intitule Une machine inégalitaire qui mine le tissu social et attise
les tensions protectionnistes dans laquelle les auteurs évoquent les Inégalités
accrues et destructions d’emplois, ensuite ils rappellent la période en pleine
croissance économique (positive dans le monde entier) qui dure jusqu'en 2006,
avant la crise, ensuite Les chocs en cascade de la crise des subprimes, puis Les
enjeux de la «seconde globalisation» et de la montée en puissance des pays
émergents, ils parlent après de la Précarisation et les pressions sur les salaires. Ils
expliquent les Inégalités croissantes des salaires, scandale des working rich, puis
Le défi des « fonds souverains »et des tensions protectionnistes.

Dans la seconde partie, Un chaudron qui brûle les ressources rares, encourage les
politiques d’accaparement et accélère le réchauffement de la planète, les auteurs
rappellent L’envolée des prix du pétrole, l'emblématique des désordres annoncés,
L’explosion de la demande chinoise de ressources rares, l'Impacts à long terme sur la
croissance et l’environnement, les Biens publics mondiaux et le défis du réchauffement
climatique, La bataille à venir pour les ressources rares, et s'interrogent sur L’impossible
développement durable.
Dans la troisième partie, Une machine à inonder le monde de liquidités, Patrick Artus et
Marie-Paule Virard exposent les racines de la mauvaises situation actuelle, critiquent la
Liquidité mondiale et créativité financière, les deux cornes d’abondance, les Banquiers
centraux, les professionnels de la finance et les régulateurs (en suggérant qu'ils soient
des 'comploteurs'), les 2 auteurs expliquent aussi l’explosion des bulles (est ce nouvel
instrument de régulation), pourquoi une seule issue serait le rééquilibrage des taux
d’épargne et les deux scénarios possible (Déflation à la japonaise ou assèchement
programmé de la liquidité)
La quatrième partie, Un casino où s’expriment tous les excès du capitalisme financier, les
auteurs présentent ''La course folle aux profits'' (l'endettement), le levier (outil
indispensable des profits stratosphériques), puis ils questionnent le régulateur (que fait la
police… des marchés?). Ils accusent ensuite des règles comptable est prudentielles
d'avoir des effets pervers. Ils constatent l'abondance des ''bulles''. Enfin ils suggèrent une
alternative à une autorégulation collective (une révision réglementaire ne peut être
qu'internationale).
Enfin, dans le cinquième et dernier chapitre, Une centrifugeuse qui peut faire exploser
l'Europe, ils accusent le fédéralisme fiscal et social et l'UE face à la globalisation. Ils
démontrent des politiques nationales de plus en plus divergentes, et observent la situation
franco-allemande (asymétries) puis celle de l'euro ( son appréciation, qui semble un atout
pour l'Allemagne). Puis ils expliquent l'idée d'une désindustrialisation de l'Europe puisque
l'Union Européenne semble être une grande perdante de la globalisation.
4) Les réponses de l'auteur et leurs perspectives:

En conclusion, les auteurs de cet ouvrage finissent par définir les tendances
insoutenables de la globalisation: les désordres dans les pays (de l'OCDE), le désordres
du capitalisme financier, la consommations excessifs des ressources rares... ces
tendances sont provoquées (et amplifiées) par l'absence de coordination internationale
et coordination politique économique... Enfin, ils présentent le scénario catastrophe, mais
terminent en disant que rien est ,100%, prévisible.

Etape IV:

1) Les points forts de ce livre:

⁜ Ce livre est très intéressant et apporte beaucoup d’informations précis sur ce


thème (la globalisation) et comporte de nombreuses exemples divers qui permet
une meilleur compréhension avec un point de vue plutôt neutre mais parfois avec
des aspects pessimistes, et il offre aussi plusieurs citations/extraits. Les parties du
livres étaient bien espacées et ne paressaient pas trop longues.

⁜ L'ouvrage est bien un livre de références, il illustre bien une question d'actualité avec
des exemples très récentes (exemple: crise de 2008), il évoque en effet beaucoup
d'événements (politiques, économiques, internationales) importantes de cette dernière
décennie.

2) Les limites de ce livre:

Selon moi, le vocabulaire employé dans ce livre est précis et trop complexe. C'est
un langage ''d'économiste'', donc pour quelqu'un qui ne s'y connais pas trop en
économie, il pourrait avoir des difficultés de compréhension. Il faut aussi avoir des
connaissances d'actualité et d'économie. Même avec l'aide de la glossaire à la fin
du livre, ce n'est pas évident de comprendre certains passages.
Je conseillerai donc plutôt à un élève d'ES de lire se livre si le thème l'intéresse.

3) Aimer de plus dans le livre:

J’aurai préféré trouver un vocabulaire plus simple et quelques illustrations pour


facilité la compréhension. Je trouvais les phrases longues et complexes qui
demandaient beaucoup d'attention pour la compréhension, j'aurais donc préféré
des phrases plus simples. En effet les connaissances qu'apportait le livre étaient
très entassés.

Etape V:
1) Les apports de ce livre:

Ce livre aborde le thème de la globalisation. L'auteur défini la mondialisation en


donnant plusieurs exemples concrets, précis et récents. Le livre examine les
conséquences de la mondialisation en France mais aussi en Europe et le monde entier,
qui permet de nous donner un point de vue plus vaste et international sur le sujet. Il
permet de se situer dans le climat économique-politique d'aujourd'hui (2008-2009). Grâce
à ce regard global, nous pouvons mieux comprendre les causes et les conséquences qu'a
la mondialisation dans le monde sous ses différentes formes . Néanmoins ce sujet reste
assez complexe. Dans ce livre nous apprenons plus sur la crise de 2008: les causes et les
effets secondaires (économiques, politiques, sociologiques...). Nous abordons aussi les
inégalités, les ressources rares (pétrole), la liquidité, le capitalisme, l'Union Européenne, le
réchauffement climatique... Ce livre conviendrait plus à un élève en section ES avec des
connaissances suffisantes d'actualité (économique/politique).

2) Livres et Ressources traitant le même sujet au CDI:

La Mondialisation avant la Mondialisation,


Bayly, Christopher Alan
EX: 12040 (cote pas disponible)

Démocratiser la Mondialisation,
Stiglitz, Joseph ; Robin, Jean-Pierre
EX: 4052 (cote pas disponible)

Dix Questions sur la Mondialisation,


EX: 23006 (cote pas disponible)

La désinflation est-elle un avantage méconnu de la mondialisation,


EX: 11579 (cote pas disponible)

Mondialisation et Commerce International,


Montel-Dumont, Olivia
EX: 24160
COTE: 337 Mon

Qu'est ce que la Mondialisation?,


Brunel, Sylvie
EX: 24160

Ces livres peuvent compléter le livre que j'ai lu dans le domaine économique et parfois
politique. Ils abordent tous le thème de la mondialisation (thème principal du livre que j'ai
lu) et pourront donc permettre de compléter certaines notions vu dans ce livre et aussi des
notions vu en cours. Ils pourront aussi donner différents point de vue du sujet de la
mondialisation. Cependant on peut retrouver des mêmes idées abordées, mais ça pourrait
être intéressant de comparer ces mêmes idées d'auteurs différents. On pourrait aussi
comparer leurs données par rapport à l'année de publication (ces livres varient de début
des années 2000 jusqu'en 2008) en effet ces différences temporelle peuvent donner de
différents hypothèses.