Vous êtes sur la page 1sur 4

Puichaud

Adeline
1ere ESA

FICHE DE LECTURE

Etape I :

Le livre que j’ai lu s’intitule « Jeune professionnel », écrit par Guillaume Noyelle. Cet
ouvrage est le deuxième roman de cet auteur, après « Les piétinements », et a obtenu le prix
littéraire de la vocation en 2008. Cependant, aucune information n’est disponible sur la vie de
cet auteur. Ce livre de 143 pages, a été édité en septembre 2007 par Bartillat.
Son ISBN est : 978.2.84100.414.0

La couverture du livre Guillaume Noyelle

Etape II :

1) Mots clés : entreprise, travail, professionnel, assurance, collègues, licenciement, patron,


CV.

2) Ce livre correspond à tous les niveaux de lycée. En effet, il n’est pas compliqué et parle du
fonctionnement d’une entreprise. Au niveau des chapitres qui pourraient correspondre à cet
ouvrage, les chapitres de seconde sont les plus touchés.
Seconde : 3.1 La population active avec les chômeurs, les salariés
4.1 La diversité des organisations et leurs objectifs, plus particulièrement lorsque
les élèves abordent le sujet de l’entreprise
4.2 L’organisation du travail et les relations sociales dans les unités de production

Ce sont seulement ces chapitres puisque ce livre explique la vie dans une entreprise, sans
approfondir, ni sans aller dans les détails compliqués des sujets économiques que l’on
apprend en première et terminale. Le fait qu’il n’entre pas dans les détails ou qu’il n’entre pas
dans des analyses économiques, permet de rendre le livre plus accessible.
3) Selon moi, ce livre est un enrichissement du cours, puisqu’il explique le fonctionnement
d’une entreprise, ce qui est en quelque sorte la base de l’économie. De plus, cet ouvrage peut
être considéré comme un exemple, puisqu’il présente des notions vues en cours, à travers
l’histoire d’un jeune cadre qui raconte son passage dans le monde de l’entreprise. De même,
l’auteur nous dévoile les secrets que les entreprises renferment, ce qui nous permet de
confronter le cours à une autre vision.

Etape III :

1) La couverture n’est pas vraiment attrayante, puisque la police du titre n’a pas de
spécificité, il est seulement blanc, écrit normalement. De plus le fond est fade, il est
tout simple, c’est-à-dire bleu. Enfin, le fait que la photo soit coupée en deux est
frustrant, on aimerait voir ce qu’il y a au dessus de son nez.
Cependant, je pense que cette couverture, plus particulièrement la photo, est
représentative du livre. En effet, cette photo représente un jeune homme qui est en
train de nouer sa cravate, il se prépare donc à aller au travail. On se doute que ce jeune
homme est en fait le personnage principal qui aime particulièrement les cravates
puisqu’il en parle souvent, et qui est prêt à rentrer dans le monde du travail. Cette
photo est appuyée par le titre qui démontre que c’est bien un jeune professionnel qui
est représenté. On peut aussi sentir la frustration qui anime ce jeune homme, peut-être
à cause du licenciement qui l’attend.

2) Le personnage principal de cet ouvrage est Guillaume, un jeune homme qui vient de
finir ses études et qui cherche un poste dans une entreprise. On ne peut pas vraiment le
décrire physiquement puisqu’il y a aucune notion dans le livre. Cependant, au niveau
moral, c’est un jeune homme curieux, débrouillard, mais surtout malin. En effet,
lorsqu’il remplit son CV pour expliquer ses expériences, il invente tout. Il écrit qu’il
est bilingue alors qu’il avait dix de moyenne, il explique ses expériences
professionnelles alors que tous les étés, il se trouvait à la plage. Bref, il réussit à
bluffer le patron en gonflant son CV d’actions ou de descriptions fausses. Tout de
même, comme j’ai pu le dire précédemment, il se débrouille, ce qui fait notamment
son point fort. De plus, le récit est écrit à la première personne, ce qui permet de se
plonger dans ses pensées, ainsi que dans son univers. Enfin, on peut voir qu’il vit chez
ses parents, et il appartient à la classe moyenne. C’est un jeune homme qui va être
aussi choqué et perturbé par son licenciement, à cause de sa nouvelle patronne.

3) Dans ce livre, l’auteur donne une vision réaliste du thème abordé. En effet, son
objectif premier est de décrire ce monde de l’entreprise où règne un univers agréable au
départ, qui peut se finir par un drame, comme le chômage. Ici, nous apprenons les
différents critères valables pour avoir une chance d’être pris, mais aussi les conditions de
travail (heures supplémentaires), ainsi que l’ambiance aussi bien entre les employés
qu’entrent le patron et ses salariés. Dans cet ouvrage, nous nous plaçons dans un secteur
bien précis : l’Assurance.

4) Dans ce livre, l’auteur mélange le romanesque et la réalité. Ce romanesque est


approprié au sujet abordé puisqu’il raconte l’histoire d’un jeune homme avec ses
pensées, ses choix, ses actions (romanesque, fictif), tout en explicitant le travail qu’il
endure, tout en expliquant la nature de son travail, les relations qu’il peut y avoir dans
les entreprises, ainsi que les douleurs et difficultés qu’endurent les employés (réel).
Pour montrer que l’on se place toujours dans la réalité, donc qu’il y a tout de même
une coupure entre la fiction de l’histoire et le réel, l’auteur utilise du vocabulaire
économique et social. En effet, on peut observer quelques métiers touchant à
l’économie, à la vie dans l’entreprise comme : « le directeur des assurances », « le
contrôleur de gestion » ou encore « le directeur des ressources humaines ». Enfin il
utilise du vocabulaire propre à l’entreprise comme « mon salaire serait augmenté de
7% », « pour les primes au résultat », « le chiffre d’affaire du département
dégringolait », ou encore « la marge bénéficiaire rétrécissait ».

5) Je peux affirmer que ce livre est plus intéressant qu’un livre d’économie qui relève de
la théorie et non de la pratique. En effet, la littérature, plus particulièrement les romans,
permettent de rendre un livre centré sur un sujet économique, plus intéressant et moins
théorique. L’introduction du romanesque rajoute une histoire, une intrigue, bref, toute la
recette d’un livre passionnant. Ici, je peux dire que c’est le cas, puisque j’ai pu lire un livre
économique, remplis de statistiques et d’analyses complexes, et ce livre dont je parle qui
est un roman. Lorsque je les compare, je peux dire que le roman a été beaucoup plus
intéressant, car ce livre m’a appris des notions sur l’entreprise, tout en racontant une
histoire passionnante.

Etape IV :

1) Ce livre recueille plusieurs points forts. En effet, le vocabulaire est simple, ce qui
permet une compréhension à tous les niveaux de cet ouvrage. De plus, l’histoire est
très intéressante, on peut découvrir le monde de l’entreprise tel qu’il nous le présente
tout en ayant une aisance et une envie de le lire.
On peut dire qu’en effet, la forme romanesque a enrichie le cours, puisqu’une simple
analyse théorique d’un économiste rendrait le livre ennuyant et complexe. Tandis que
le fait que ce soit sous forme de roman, permet de plonger le lecteur dans une histoire
intéressante (ici l’histoire de ce jeune homme), mais aussi de lui faire apprendre de
nouvelles notions qui peuvent lui permettre de comprendre facilement quelques petites
choses sur le monde de l’entreprise.

2) Au niveau du fond et de la forme, je ne peux pas dire qu’il y ait des points faibles.
Cependant, le seul inconvénient et qu’il est dur de réinvestir les notions lues dans cet
ouvrage pour un devoir. En effet, ce livre raconte surtout la vie de ce jeune homme (ce
qu’il fait, ce qu’il pense, ces souvenirs…), on ne peut pas dire qu’il y ait énormément
de notions relatant vraiment de l’entreprise et de son fonctionnement.

3) J’aurais peut-être aimé trouver d’autres notions sur le monde du travail, puisque ce
livre se centre plus sur la vie de ce jeune homme, c’est-à-dire ses relations, ses
pensées, ce qu’il observe etc… Sinon, ce livre est très intéressant et je le conseille à un
grand nombre de lecteurs.

Etape V:

1) Ce roman raconte le souvenir d’un jeune homme au sujet de son passage dans le monde
de l’entreprise. Dès lors, grâce à une écriture simple et belle, nous découvrons quelques
notions de ce qui entoure le personnage principal, ainsi que sa vraie personnalité.
Adolescent malin et débrouillard, il réussit à rentrer dans le domaine de l’assurance grâce
à un CV des plus remarquables (faute de l’avoir gonflé énormément). A ce moment
précis, le jeune homme découvre petit à petit les facettes de ses collègues ou encore la vie
de son contrôleur de gestion. Ce livre nous permet aussi de découvrir ses pensées, son
travail ainsi que ses relations avec ses différents collègues, plus ou moins spécifiques.
Enfin, cet ouvrage accessible pour n’importe quel niveau mélange anecdotes drôles et
astuces de travail implacable, tout en réservant un drame pour la fin. A lire à tout prix !

3) Ressources traitant du même sujet :


- « Notre usine est un roman » de Rossignol Sylvain

Je n’ai pas trouvé d’autres ressources sur BCDI. Sinon au niveau de cette ressource,
elle ressemble à mon livre puisqu’il parle aussi de la vie des ouvriers dans une usine, et de la
lutte qu’il font pour avoir une meilleure vie.