Vous êtes sur la page 1sur 5

Puichaud

Adeline
1ere ESA

FICHE DE LECTURE

Etape I :

L’auteur se nomme Jean-Paul Betbèze. C’est un professeur d’université, mais aussi un chef
économique d’une grande banque française, ainsi qu’un membre du conseil d’Analyse
Economique auprès du premier ministre. Il a écrit plusieurs livres dont le livre que j’ai étudié :
Crise, une chance pour la France ? édité par la PUF (presse universitaire de France). Cette
œuvre éditée en janvier 2009, contient environ 186 pages en plus des quatre pages des tables
des matières. Son ISBN est : 978-2-13-057438-5

Couverture du livre Jean-Paul Betbèze

Etape II :

1) Mots clés : la crise, subprimes, banques, l’économie, la consommation, la monnaie, le


chômage, PIB, faillite.

2) Je pense que livre correspondrait plus au niveau terminale, voire au niveau première.
Cependant, cet ouvrage rassemble des chapitres de tous les niveaux du lycée, mais est très
complexe au niveau des analyses, du vocabulaire et des tournures de phrases, ce qui ne permet
pas aux secondes, voire aux premières de le lire.
Ce livre peut enrichir quelques notions et chapitres des différents programmes de seconde,
première et terminale.

Seconde : 3.1 La population active - Actifs / inactifs- Emploi salarié / non salarié, contrat à
durée indéterminée / emplois précaires – Chômage
4.1 La diversité des organisations et leurs objectifs : -entreprises, - administration, -
association
4.2 La production dans l’entreprise : -Investissement, - valeur ajoutée
5.1 Les ressources : revenu et crédit : - salaires
5.2 Consommation et mode de vie : -Pouvoir d’achat, - niveau de vie
L’auteur explique les problèmes et les conséquences de la crise, donc il parle forcément de
toutes ces notions qui touchent surtout les entreprises et les gens en difficultés ( chômage,
salaire…)

Première : 1.1 Les activités économiques : une représentation du fonctionnement de


l’économie. Les chapitres que le livre peut surtout enrichir est la comptabilité nationale avec
tous les mots économiques que l’on retrouve dans le livre, ainsi que le chapitre sur la
monnaie, lorsqu’il parle de l’euro.

Terminale : 1.1 Croissance, capital et progrès technique, avec surtout le PIB, la valeur
ajoutée, l’investissement et l’innovation. Ce dernier mot est surtout appuyé par l’auteur
puisqu’il permettrait de lutter contre la crise.
3.1.2 : Stratégies internationales des entreprises, avec surtout les délocalisations
ou les investissements à l’étranger qui sont la conséquence de cette crise.

Ce livre correspondrait donc à une pluralité de niveaux. C’est en fait un mélange de quelques
notions pris dans certains chapitres.

3) Ce livre permet d’apporter quelque chose au cours de ses. En effet, c’est un livre
qui parle de l’actualité, plus particulièrement, de la crise. Il permet de comprendre
la crise actuelle et peut donc enrichir le cours sur la monnaie, avec notamment la
partie sur la confiance dans l’euro que l’on n’a pas aujourd’hui. De plus, nous
parlons souvent, en cours, de cette crise, ce livre me permet donc de mieux
comprendre l’analyse du professeur et d’avoir une compréhension concrète grâce
aux analyses statistiques que peut contenir cet ouvrage. Ainsi, nous ne pouvons
pas vraiment dire que ce livre est associé aux chapitres du cours, mais plutôt aux
moments où le professeur parle de la crise pour nous informer des changements,
ou pour donner des exemples plus concrets de son cours.

Etape III :

1) Lorsque l’on regarde la couverture du livre, nous ne pouvons pas vraiment dire qu’elle
est attrayante au niveau de la beauté qu’elle dégage. Cependant, elle est représentative
de l’œuvre, puisque l’on observe des courbes de statistiques, qui dessinent aussi la
France. Cela permets donc, de comprendre de quoi l’auteur va parler, puisque ces
courbes peuvent représenter différentes évolutions (chômage, inflation, la
crise…).Enfin, le dessin de la France nous montre que nous nous plaçons
essentiellement dans ce pays.

2) Principales problématiques : Quelle est l’origine de la crise ? (Que se passe t-il donc ?)
Et où allons-nous ?
Pour répondre à cela, l’auteur va d’abord expliquer et emmètre des hypothèses sur
l’origine de la crise, puis il va essayer de trouver des solutions pour qu’on sorte petit à
petit de la crise. Enfin, il va nous montrer que si la France et les autres pays changent,
nous pouvons tout de même sortir grandis de l’épreuve (grâce notamment aux
nouvelles réformes).

3) Ce sont surtout les constats empiriques et les exemples de compréhension qui


caractérisent le développement. En effet, cet ouvrage est rempli de statistiques
permettant de comprendre l’explication théorique de l’auteur. De même, ces tableaux
de statistiques sont remplis de pays, qui servent donc d’exemples à la démarche de
l’auteur. La majorité des tableaux est un classement des différents pays sur un sujet,
par exemple, nous avons différents pays classés selon leur PIB et leur population, on
découvre alors l’écart qu’il peut y avoir, ce qui nous permet de mieux comprendre par
des exemples concrets, les démarches théoriques de l’auteur. Nous avons aussi des
tableaux regroupant les secteurs d’activités, mais aussi un classement par pays du
nombre de séniors qui travaillent etc… De plus, l’auteur utilise des encadrés pour
démontrer et expliquer ce qu’il a dit dans son développement (par exemple, il explique
l’endettement qui s’est produit aux Etats-Unis avec le problème des crédits pour
acheter des maisons). Ces encadrés permettent aussi de faire comprendre sa démarche
aux lecteurs grâce à des exemples. Enfin, nous avons quelques citations d’économistes
ou sociologues connus (Keynes, Bourdieu, Lassalles…) au début, lorsqu’il explique
qu’il faut une nouvelle révolution comme à l’époque de ces Hommes qui ont changé la
société de part leurs idées.

4) En effet, l’auteur nous donne plusieurs réponses puisqu’il nous explique parfaitement
l’origine de la crise, tout en nous décrivant le fonctionnement de l’économie. Il nous
éclaire aussi sur la situation des autres pays comme l’Allemagne ou encore les Etats-
Unis, ce qui permet de les comparer à la France. De plus, il donne de nouvelles
perspectives en démontrant que la solution pour sortir de cette crise, est de changer.
En effet, selon lui, il faut que la France se tourne vers l’avenir, il faut qu’elle
développe les secteurs d’activités qui sont en pleine expansion comme le
développement durable, l’agriculture ou le tourisme. Il fixe donc, en quelque sorte
quelques objectifs à la France, comme devenir leader dans le vert, ou encore essayer
de faire travailler les séniors…

Etape IV :

1) Cet ouvrage contient des points forts. En effet, ce livre est une œuvre de référence
dont les analyses ne sont pas considérés comme obsolètes, il illustre bien une question
d’actualité. De même, ce livre apparaît au bon moment puisqu’il permet de faire
comprendre aux individus la mauvaise situation dans laquelle nous vivons. Ce livre
relève de l’actualité et explique très bien, notamment grâce aux exemples et aux
statistiques, la cause de la crise ainsi que les gros problèmes auxquels les différents
pays sont confrontés. De plus, nous pouvons réinvestir des notions du livre dans un
devoir, si l’on parle par exemple de la monnaie et des problèmes de l’euro, ceci peut
être une accroche intéressante. En outre, cet ouvrage permet de plonger le lecteur dans
une réflexion importante qui concerne l’actualité, ce qui lui permet, aussi, d’élargir sa
réflexion et de pouvoir en parler en classe ou avec sa famille.
2) Cependant, ce livre contient aussi des points négatifs. En effet, son plus gros problème
est le vocabulaire trop complexe, il faut toujours relire les phrases pour comprendre ce
qu’on lit. De plus, il y a énormément de mots anglais ou d’expressions complexes,
qu’il faut connaître pour comprendre l’information que nous livre la phrase. Le
nombre de mots économiques est aussi un point négatif, puisque ces mots nous
empêchent de comprendre le texte, il faut à chaque fois faire des recherches sur ces
mots économiques pour les comprendre, ou demander à sa famille. De même, il y a
beaucoup d’encadré qui se placent parfois au milieu d’un texte, ce qui nous fait perdre
le fil du passage. Enfin, on ne peut pas dire que ce livre est fait pour un élève de lycée
qui ne s’investit pas dans l’économie ou l’actualité, par contre un lycéen de première
ou terminale motivé et qui comprend rapidement peut comprendre et aimer cet
ouvrage.

3) Je n’aurais pas aimé trouvé autre chose dans ce livre, j’aurais juste aimé que les
phrases soient moins complexes ainsi que son vocabulaire. Sinon, je peux affirmer que
cet ouvrage est complet et instructif

Etape V :

La crise, une chance pour la France ? C’est à cette question que Jean-Paul Betbéze essaye
de répondre à travers son livre. Cet ouvrage nous permet donc de mieux comprendre la
crise dans laquelle nous vivons. En effet, ce livre est structuré puisque l’auteur nous
explique d’abord les causes qui engendrent la crise, puis finis par les solutions probables
qui demanderaient de se tourner vers l’avenir. Englobé par énormément de statistiques et
d’exemples, ce livre nous dévoile avec beaucoup d’instruction, les différentes phases
d’une crise qui a de lourdes conséquences sur toute la société. Jean-Paul Betbéze nous
explique cependant cette actualité, dans un vocabulaire des plus complexes, réunissant des
mots économiques et des tournures de phrases de professionnel. Cependant, cet ouvrage
relatant du monde économique avec les problèmes du chômage, les faillites des banques
ou encore des problèmes qu’endurent tous les pays, peut-être lu par un élève motivé, qui
essaye de comprendre le monde actuel dans lequel il vit.

2) Livres traitant du même sujet :


- « Idéologie de crise » de Pacary, Catherine Buhour, ChantalOrtusi et Georges.
C’est un dossier thématique de périodique dans « Le Monde » ( dossiers et
documents 381A)
- 1907-2008 , un siècle de crises bancaires : Quelles leçons ? Quelles solutions ?
C’est un dossier thématique de périodique dans « Le Monde 19817 »
- Crises financiéres : les leçons de 1929 de Buffier Dominique. C’est un dossier
thématique de périodique dans « Le Monde 2H0218 »
- 24 octobre 1929 , tout bascule de Wieder Thomas. C’est un article de
périodique dans « Le Monde 19799 »
- A la défense, Lehman a visé trop haut de Rey-Lefebvre Isabelle. C’est un
article de périodique dans « Le Monde 19816 »

Ces différents articles parlent donc de la crise en l’analysant méthodiquement et en se posant


des questions comme a pu le faire Jean-Paul Betbéze. La seule différence est que ces
différents articles parlent en plus de la crise de 1929 et peuvent la comparer à celle
d’aujourd’hui.