Vous êtes sur la page 1sur 9

Construction de la fiche de lecture en première ES

Cette fiche de lecture a plusieurs objectifs :

● lireun livre de SES en rapport avec le programme de SES,donc enrichir vos connaissances, ouvrir
de nouvelles perspectives
● découvrir la richesse du CDI
● élaborer une fiche de lecture qui sera mise sur BCDI pour mettre en commun les ressources
● Donner envie à vos camarades de lire des livres de SES

ETAPE I ;
● Nom et prénom de l'auteur , diplômes et profession légitimant le livre
● titre du livre
● éditeur , collection, nombre de pages
● année d'édition et ou de réédition.
● ISBN

ETAPE II :
1.Indexer le livre sous forme de descripteurs et/ou de mots clés libres (cf les remarques des
professeurs documentalistes en TD)

2. A partirdes annexes distribuées qui correspondent aux programmes et aux notions que les
élèves devraient maîtriser à l'issue de chaque niveau d'enseignement :
● Rechercher le ou les niveaux auxquels le livre correspondrait
● Le ou les chapitres du cours qui pourraient être enrichis par la lecture du livre
● La ou les notions du programme qui sont définies et précisées dans le livre .
Dans le cas ou une pluralité de niveaux sont possibles indiquez précisément quels sont ceux qui
vous paraissent le mieux correspondre au livre en termes de difficulté, d'approfondissement,
d'apport théorique, etc. ?
Quelle est selon vous l'apport de ce livre par rapport au cours de SES : il faut justifier (plusieurs
réponses sont possibles) :
● C'est un livre de cours qui reformule ce que nous avons déjà vu et me permet de
confronter mon cours à une autre vision
● C'est un complément et un enrichissement du cours en particulier au niveau des
démarches théoriques, et ou des analyses statistiques
● c'est une enquête qui a pour intérêt d'illustrer le cours et de montrer l'intérêt des
démarches étudiées en analysant un cas particulier.
● C'est un livre qui présente la position et la démarche d'un auteur reconnu , sur un
thème du programme

ETAPE III :
Opérez une présentation du livre (l’objectif n’est pas de rédiger un résumé recopié sur internet)
explicitant :
1. Présentez la couverture du livre
● Est-elle attrayante ?
● Est-elle représentative du livre ?
2. Quelles sont dans l'introduction :
● les principales problématiques sur lesquelles l'auteur s'interroge,
● comment se propose t'il d'y répondre ,
● quel plan adopte t'il ?
3. Présentez les principales étapes qui caractérisent le développement :
● démarches théoriques : présentations de thèses d’auteur(s), critiques des thèses
● Constats empiriques
● Exemples de compréhension
4.Quelles sont les réponses que l’auteur apporte, quelles perspectives ouvre-il ?

ETAPE IV:
Opérez une critique personnelle de ce livre :
1.Quels sont les points forts de ce livre selon vous :
● Dans la forme : vocabulaire approprié à un élève de lycée, longueur du
développement adapté à un élève, richesse des illustrations

● Dans le fond : accessibilité du contenu pour un élève de lycée, diversité des


analyses présentées permettant d'opérer une synthèse, richesse des constats, illustration par des
exemples possibilités de réinvestissement dans le cours et les devoirs.

● L'ouvrage est un livre de référence dont les analyses ne seront pas considérées comme
obsolètes, il illustre bien une question d’actualité.
2. Quelles sont les limites de ce livre selon vous :

● Dans la forme : vocabulaire trop complexe pour un élève de lycée (indiquez le niveau) ,
développement trop long , pas d’ illustration (graphique, tableau )

● Dans le fond : accessibilité du contenu inadaptée à un élève de lycée, présentation d’une


seule orientation théorique, livre trop partisan pas de synthèse, peu de possibilités de
réinvestissement dans le cours et les devoirs.

● L'ouvrage n’est pas un livre de référence : les analyses seront rapidement


obsolètes , il traite seulement de l’actualité, d’un thème à la mode
3.Qu'auriez-vous aimé trouver de plus dans le livre ?

ETAPE V :
1. Rédigez une notice qui permettra aux élèves opérant une recherche sur BCDI de comprendre
quels
sont les apports de ce livre . Pour cela :
● Rédigez un résumé clair d’une quinzaine de ligne maximum
● Donnant une idée complète et précise du contenu
● Votre résumé doit préciser le niveau de lecture , les thématiques abordés
● Enfin attention aux fautes d’orthographe

2. Recherchez les livres et les ressources traitant le même sujet au CDI :


● Relever leur cote
● Comment peuvent-ils complétez le livre que vous avez lu
La police en France :

ETAPE I :
● SOULLEZ Christophe : diplômé de l'institut de criminologie et titulaire d'un DEA de droit et d'un
DESS de sécurité et collaborateur de cabinet.
RUDOLPH Luc: secrétaire national du Syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de la
Police nationale, est contrôleur général de la Police nationale. Il est aussi directeur départemental de
la Sécurité publique des Yvelines

● La police en France

● Les essentiels Milan contenant 66 pages dont 2 pages de glossaire, 1 page de sigles utiles et deux
pages de bibliographie

●février 2000

● ISBN: 2.7459.0012.9

ETAPE II:
-Agent de police judiciaire (APJ) et agent de police judiciaire adjoint (APJA)
–Bavure
–Départementalisation
–État
–Étatisation
– Étatiser
–Force publique
–Officier de police judiciaire (OPJ)
–Ordre public
–Perquisition
– Police administrative et police judiciaire
–Préfet
–Renseignement

sigles: ADS: Adjoint de sécurité


APJ: Agent de police judiciaire
APJA: Agent de police judiciaire adjoint
BAC: Brigade anticriminalité
BREC: Brigade régionale d'enquêtes et de coordination
BRI: Brigade de recherche et d'intervention
BSU: Brigade de sécurité urbaine
CAP: commission administrative paritaire
CCPD: conseil communal de prévention de la délinquance
CI: compagnie d'intervention
CLJ: centre loisirs jeunes
CLS:contrat local de sécurité
CMA:corps de maitrise et d'application
CRS:compagnie républicaine de sécurité
CTP:comité technique paritaire
DAPN:direction de l'administration de la police nationale
DCPJ: direction centrale de la police judiciaire
DCRG: direction centrale des renseignements généraux
DCSP: direction centrale de la sécurité publique
DDSP: directeur ( ou direction) départemental(e) de la sécurité publique
DFPN: direction de la formation de la police nationale
DGGN: direction générale de la gendarmerie nationale
DGNP: directeur (ou direction) général(e) de la police nationale
DLO: division de logistique opérationnelle
DOPC: direction de l'ordre public et de la circulation
DNATE: division nationale antiterroriste
DPAFI: direction de la programmation et des affaires financières et immobilières du ministère de
l'intérieur
DRPJ: direction régionale de la police judiciaire
DPUP: direction de la police urbaine de proximité
DST: direction de la surveillance du territoire
DTI: direction des transmissions et de l'informatique
FASP: fédération autonome des syndicats de police
FMU: formation motocycliste urbaine
FPIP: fédération professionnelle indépendante de la police
GAV: garde à vue
GIPN: groupe d'intervention de la police nationale
GLTP: groupe local de traitement de la délinquance
GM: gendarmerie mobile
GSPR: groupement de surveillance et de protection de présidence
IGPN: inspection générale de la police nationale
IGS: inspection générale des services
IHESI: institut des hautes études de la sécurité intérieure
LOPS: loi d'orientation et de programmation relative à la sécurité
MILAD: mission de lutte antidrogue
MO: Maintien de l'ordre
OCTBC: office centrale de lutte contre les trafic des biens culturels
OCRB: office central pour la répression du banditisme
OCRTEH: office central pour la répression du trafic des êtres humains
OCRTIS: office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants
OIPC: organisation internationale de police criminelle (interpol)
OPJ: officier de police judiciaire
PA: police auxiliaire
PAF:police aux frontières
PDS: plan départemental de sécurité
PJ: police judiciaire
PLS: police locale de sécurité
PP: préfecture de police(de paris)
PTS: police technique et scientifique
PUP: police urbaine de proximité
RAID: recherche assistance intervention dissuasion
RG: renseignements généraux
SCHFPN: syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de la police nationale
SCIJ: service centra de l'identité judiciaire
SCTIP: service de coopération technique internationale de police
SGAP: secrétariat général pour l'administration de la police
SGO: service de gestion opérationnelle
SGP: syndicat général de la police
SI: section d'intervention
SIC: salle d'information et de commandement
SIR: service d'investigations et de recherches
SIS: système d'information schengen
SNIP: syndicat nationale indépendant de la police
SNOP: syndicat national des officiers de police
SNPT: syndicat national des policiers en tenue
SOP: service d'ordre public
SP: sécurité publique
SPHP: service de protection des hautes personnalités
SRPJ: service régional de police judiciaire
SSMI: service de sécurité du ministère de l'intérieur
STIC: système de traitement de l'information criminelle
SUD: sûreté urbaine départementale
SVP: service de voie publique
TGI: tribunal de grand instance
UCD: unité canine départementale
UCLAT: unité de coordination de la lutte antiterroriste
UCRAM: unité de coordination et de recherche antimafia
ULCO: unité de liaison et de coordination opérationnelle
ULS: unité légère de sécurité
UTJTR: unité de traitement du judiciaire en temps réel.

2.● les niveaux que pourraient concerné ce livre sont seconde, première et terminale.
● pour les cours de seconde, il n'y en a pas vraiment. Pour les premières, la structure sociale et la
culture correspondent brièvement. Pour les terminales, démocratie et inégalités semblent être
concordants.
● le niveau première et terminale semble plus envisagé pour tenter de déchiffré ce livre. Il est assez
complexe dans sa forme, par exemple pour l'organisation des corps de police etc...
● c'est un complément et un enrichissement du cours en particulier au niveau des démarches
théoriques, et (ou) analyses statistiques.

ETAPE III :
1.● la couverture du livre est très attrayante, elle est faite de trois couleurs, dont deux qui dominent
la couverture. On peut observer en haut de la couverture, un fond bleu sur lequel figurent les mots
suivants: -délinquance
-organisation
-pouvoir
-syndicats
-policiers
-historique
-sécurité publique
-banlieues
-partenariat
-gendarmerie
-missions
-bavures
-moyens
-CRS
-État
-stratégie
-défis
-violence
Tout ce vocabulaire est en rapport avec le livre.
● On peut dire qu'en quelques sortes, elle est représentative du livre. Elle est composé des couleurs
du drapeau de l'État français. En effet, il y a aussi au centre de la page, une photo où on remarque
des policiers en uniformes, il semblerait que cela soit lors d'un défiler. Peut-être celui du 14 juillet?
Cette couverture a pour but de nous définir ce qu'est la Police nationale, je trouve cela bien qu'une
photo soit mise en début, sur la première de couverture. Le vocabulaire est quand à lui très
intéressant, puisqu'il permet de mettre en valeur, les mots associés à la Police nationale.

2.● Quelle police aujourd'hui et demain? Comment lutter contre la délinquance et la violence chez
les jeunes et dans les banlieues?
● l'auteur propose de nous faire dans un premier temps, une radiographie du paysage policier
français. Ensuite, il nous montre ce que sont les policiers d'aujourd'hui tout en opérant un parallèle
entre hier et aujourd'hui. Ensuite, il nous parle de ce peut-être la police de demain, en nous
présentant les partenaires qui assurent une sécurité maximale comme la Police nationale.
●I-Mise au point = historique:
A- radiographie du paysage policier français
B-D'où vient la police?

II-Que fait la police?


A- quelques concepts identitaires
B-ses missions
C-Comment travaille la police?

III- les policiers:


A- une diversité de métiers
B- un métier difficile
C-les outils de travail
D- une forte syndicalisation

IV-organisation de la Police nationale:

A- un organigramme autour de l'administration centrale

B- La DCSP: les structures

C-La DCSP: la police près de chez vous

D- deux autres corps de police « en tenu »

E-La Direction centrale de la police judiciaire


F- le renseignement

G- des services moins connus du public


H-Un cas particulier: la préfecture de police de Paris

V- les partenaires:
A- la Gendarmerie nationale
B- les polices municipales
C- les partenaires non policiers
D-coopération internationale
E-à l'étranger

VI-la problématique policière:


A- la stratégie policière

B- les relations police-justice-préfet-maire

C-police et pouvoir

D- police et médias

VII- la police de demain:

A- les défis du troisième millénaire


B- des freins et des atouts

3.● les démarches théoriques: l'auteur se demande comment la police peut lutter contre la
délinquance dans les banlieues et contre le venditisme. L'auteur remet en question la police
d'aujourd'hui pour proposer des solutions et que la police du future soit meilleure que celle du XXI
ème siècle.
● On remarque que la violence chez les jeunes et dans les banlieues est entrain d'augmenter
fortement. Il est impossible de lutter contre cela pour l'instant. Par exemple, l'épisode des voitures
brûlées dans les banlieues en 2006, a provoqué d'énormes mobilisations des forces de l'ordre.
Ensuite, on remarque que le nombre d'accidents de la route est toujours au plus haut et que les
attentats deviennent fréquents, il est difficile pour la police de lutter contre tout.
● Lorsqu'il y a des émeutes, la police, notamment les CRS sont en premier plan. Ils sont au plus
près et sont donc les premiers concernés lorsqu'il y a un problème. La police a énormément
contribué lors des attentats qu'ils soient français ou internationaux. Les missions assignées à la
Police nationale sont multiples et visent à rechercher les auteurs des infractions et à garantir au
citoyen, dans le respect des lois et règlements, l'exercice de ses libertés fondamentales. Appelés à
répondre à l'imprévu et à décider dans l'instant, les policiers exercent une profession d'autant plus
éprouvante qu'elle concerne la vie, l'intégrité et la liberté des personnes. Autre exemple récent, lors
de l'arrestation au Gour de l'Arche de trafiquants de drogue, énormément d'hommes étaient
présents.

4.L'auteur nous propose ce que va être l'avenir de la police et pour lui, il sera tout autant difficile
qu'en ce moment. Il montre les possibles améliorations. Mais, il reste dans l'ensemble septique à
l'idée que la délinquance et autre soit totalement inexistante durant les prochaines années.
ETAPE IV:
1.● le vocabulaire est dans l'ensemble compréhensible et le fait qu'il y ait des illustrations est tout à
fait bien puisque notre pensée peut enfin prendre forme lorsqu'on regarde les photos. Elles nous
permettent donc d'avoir une vision et de voir ce qu'est le quotidien d'un(e) policier(e).
● le contenu de ce livre est tout à fait accessible à un élève qui n'a pas de réelles connaissances sur
la police nationale. On observe la dure réalité d'un policier, les mises en dangers d'une part lors des
sorties en patrouille et d'autre part lorsqu'il y a des missions à hauts risques. Les thèses sont illustrer
par des exemples qui sont possibles à réinvestir dans des devoirs et autres.
● le livre illustre des thèses plausibles, et traite en quelques sorte l'actualité. En effet, le fait qu'un
citoyen veuille se sentir en sécurité ou encore les plans vigipirates sont encore d'actualité. Les
policiers doivent souvent faire face à des attaques à mains armées ou attaques aux fourgons blindés.
2.●Les sigles sont compliqués surtout pour une personne qui ne connait rien au fonctionnement de
la Police nationale et autre système identique. Je pense que certaines images sont assez dures,
comme celle de la cité d'Oly à vigneux, on peut voir sur le mûr des insultes tels que « nique la
police » et autre digne du venditisme.
● Ce livre est très riche en informations. Mais cela dit, il n'est pas accessible pour tous les niveaux
d'étude. Ensuite, il y a certaines choses comme l'organisation des partenaires et autre qui est difficile
d'accès.
●3. les analyses sont faites rapidement certes mais elles restent pour le peu très claires. J'attendais
plus de reportages ou d'avantages d'information sur les policiers. J'aurais aimé plus de photos sur les
interpellations par exemple.

ETAPE V :
1.
Un des premiers devoirs de l'État est d'assurer la sécurité des citoyens, afin que ces derniers puissent
profiter pleinement de leur liberté sans craindre pour leur intégrité physique ou pour leur biens. La
police doit assurer la sécurité des biens publiques tels que les écoles et autres. C'est à la police
nationale qu'il revient principalement en zone urbaine de remplir, cette mission. L'institution
républicaine, la Police nationale, a au cours des siècles, subi de multiples bouleversements, tant
dans son organisation que dans les politiques publiques successivement mises en œuvre.
Aujourd'hui, la sécurité est une des préoccupations principales des Français et, par conséquent, de
leurs responsables politiques. Face aux mutations de la délinquance et à l'augmentation de la
violence urbaine, la Police nationale doit s'adapter quotidiennement afin de répondre aux attentes de
la population. Ses missions ont été progressivement étendues, parfois même au-delà de ses
compétences. Institution méconnue de la plupart des habitants, la police est souvent en proie à des
critiques, alors même que le travail des fonctionnaires de police est de plus en plus difficile et
dangereux.
Cet ouvrage a pour objectif de décrire l'organisation de la Police nationale, les missions qui lui sont
assignées et les difficultés auxquelles se heurte encore cette administration trop largement
centralisée et bureaucratisée/

2.Agir ! Il n'y a pas d'âge pour l'engagement !

Résumé : Présentation de l'éditeur : T'engager, ça veut dire quoi ? C'est donner un peu de toi, de ton
temps. pour aider ceux qui en ont besoin. C'est aussi soutenir une cause, partager, militer, construire
ensemble. Dès 11 ans, en famille ou tout seul, dans ton quartier ou ton collège. les possibilités
d'action sont multiples : en matière d'environnement sauvegarde de la planète et des animaux, de
solidarité nationale ou internationale, voire de politique locale... Ce guide fourmille de conseils,
idées concrètes et adresses utiles, illustrés par de nombreux témoignages d'ados engagés. Une
merveilleuse boîte à outils pleine d'un enthousiasme générateur de projets !
Auteurs : Taillan Marie

Éditeurs : MILAN

Date parution : 2009

Le terrorisme. La tentation de l'abîme:

Résumé : Action Directe, Al Quaïda. Attentat, Attentat-suicide, voiture piégée. Des corps sautant
du haut du World Trade Center le 11 septembre 2001. Autant de mots et d’images qui nous effraient
et paralysent notre pensée. Pouvons-vous définir le terrorisme ? Une intention ? Un acte de la
dernière extrémité ? Et si le terrorisme ne faisait que révéler la vraie nature de nos sociétés,
surexposées aux risques, à la recherche d’une sécurité absolue aussi dangereuse qu’introuvable ?
Sommes-nous, serons-nous vraiment capables d’inventer une civilisation post-terroriste ?