Vous êtes sur la page 1sur 37

Université Ibn Tofail Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Année universitaire 2010-2011

Introduction à la comptabilité générale (S2)

Chapitre 1. La facturation Chapitre 2. Les emballages Exercices d’application avec corrigés

Pr. Abdelmoumen Berjaoui

1

Chapitre 1. LA FACTURATION

1. La facture d’origine : la facture doit

1.1. Le modèle schématique d’une facture doit

1.2. Les réductions de prix

1.3. Comptabilisation d’une facture doit

1.4. Les frais accessoires sur facture doit

1.4.1. le transport

1.4.2. Les emballages (chapitre 2)

2. La facture d’avoir

2.1. Pourquoi une facture d’avoir

2.2. Enregistrement de la facture d’avoir

2.3.1. Cas d’un retour

2.3.2. Cas de réductions commerciales (RRR)

2.3.3. Cas de réductions financières : l’escompte

Exercices d’applications : voir série n°6

2

1.

La facture d’origine : la facture doit

La facture est un document permettant la justification et la comptabilisation d’une opération commerciale.

1.1. Le modèle schématique d’une facture doit

Réductions commerciales
Réductions
commerciales
Réductions financières
Réductions
financières

Fournisseur

Fournisseur
Fournisseur Client Prix de vente HT - Rabais - Remises - Ristournes = Net commercial -

Client

Prix de vente HT

Prix de vente HT
- Rabais

- Rabais

- Remises

- Remises

- Ristournes

- Ristournes

= Net commercial

= Net commercial

-

Escompte

= Net financier

= Net financier

+

Frais de port HT

= Montant net HT

= Montant net HT
+ TVA

+ TVA

= Montant TTC

= Montant TTC

Les mentions obligatoires dans une facture doit sont :

- Mentions obligatoire concernant le vendeur ;

- Mentions obligatoires concernant l’acheteur ;

- Mentions obligatoires concernant les produits vendus et les prix ;

- Mentions obligatoires concernant les modalités de paiements ;

- Autres.

1.2. Les réductions de prix

Les réductions éventuelles sont :

- Réductions commerciales RRR.

- Réductions financière : l’escompte.

Retenons que :

On calcul toujours les réductions commerciales avant les réductions financières.

Le calcul des réductions commerciales se fait en cascade. (voir l’exemple ci – après).

3

Exemple

Le 25/08/N, l’entreprise X vend à la société Y pour 12 000 DH une prestation de service, payée comptant par chèque. Elle lui accorde un rabais de 700 DH, des remises de 10% et de 20%. De plus, Y bénéfice d’un escompte de règlement de 1% pour règlement immédiat par chèque.

Entreprise X

25/08/N

Facture Doit n°

Société Y

Montant brut

12

000,00

Rabais

-700,00

 

Solde 1

11

300,00

Remise (1)

10%

-1 130,00

 

Solde 2

10

170,00

Remise (2)

20%

-2 034,00

Net commercial

8

136,00

Escompte

1%

 

-81,36

Net financier

8

054,64

Frais de port HT

 

Montant net HT

8

054,64

TVA 20%

1 610,93

Montant TTC à payer

9

665,57

Vérifions que :

Le net commercial dégagé par les deux remises de 10 % et 20 % ne serait pas le même avec une seule remise de 30 %.

1.3. Comptabilisation de la facture doit

La facture de l’exemple précédent est enregistrée aussi bien chez le client que chez le fournisseur.

Retenons que :

Les RRR ne sont jamais enregistré lorsqu’il figure sur la facture doit (facture d’origine) aussi bien pour le client que pour le fournisseur.

En revanche l’escompte est toujours comptabilisé.

Ainsi on aura pour l’exemple précédent :

4

Chez le client : Société Y

25/08/N

61263

Achat de prestation et services

   

8136

 

34552

Etat TVA récupérable sur les charges

1610,93

4411

Fournisseurs Escomptes obtenus

9665,57

7386

81,36

Chez le fournisseur : Entreprise X

25/08/N

3421

Clients

9665,57

 

6386

Escomptes accordés

81,36

71243

 

Prestation de services Etat TVA facturée

8136

4455

1610,93

1.4. Les frais accessoires sur la facture doit : le transport

- Chez le client : dés que les frais de port figurent dans la facture, ils sont enregistrés au débit du compte 6142. Transport, pour le montant HT du port facturé par le Fournisseur.

- Chez le fournisseur, deux cas peuvent se présenter :

Premier cas Le fournisseur fait appel à une entreprise de transport pour livrer ses produits au client

Deuxième cas le fournisseur effectue le transport avec ses propres moyens

- Lorsqu’il reçoit la facture du transporteur il débite les comptes 6142 et 34552.

- Ensuite, s’il veut se faire rembourser le port par son client, le port apparaitra dans la facture doit, mais avec deux hypothèses :

S’il veut se faire rembourser au DH prés le montant du port que lui même doit au transporteur, il crédit les comptes 6142 et 34552 qui seront donc soldé.

S’il veut se faire rembourser par une somme différente dite forfaitaire, il crédite le compte 7127 Ventes et produits accessoire, pour le montant du port HT.

- Le port apparait sur la facture et il se fait rembourser. Dans ce cas, il crédite le compte 7127 Ventes et produits accessoires.

Exemple

Le 03/04/N, l’entreprise TILU fait appel au transporteur CTM pour livrer des marchandises à son client KOUROU. Le transporteur lui remet la facture n°437 ou il évalue sa prestation à 120 DH HT (TVA 14%). le 15/04/N, TILU envoie la facture n° 5904 concernant les marchandises à son client Kourou : 1 000 DH HT (TVA 20%) et refacture les frais de transport au client.

5

CTM

Facture Doit n°437

 

TILU

Facture Doit n°5904

03/04/N

TILU

05/04/N

 

KOUROU

Montant brut TVA 14% Net à payer

 

120,00

Montant brut TVA 20%

 

1 000,00

16,80

200,00

136,80

 

1 200,00

 
     

Total TTC Frais déboursés pour votre compte :

Transport dont TVA 16,8 DH Net a payer

136,80

1 336,80

Les frais avancés par TILU à CTM sont refacturés au DH prés à KOUROU.
Les frais avancés par TILU
à CTM sont refacturés au
DH prés à KOUROU.

6

Chez le Fournisseur

03/04/N

6142 34552 4411 Transport Etat TVA récupérable sur les charges Fournisseurs Facture n°437 05/04/N 3421
6142
34552
4411
Transport
Etat TVA récupérable sur les charges
Fournisseurs
Facture n°437
05/04/N
3421
Clients
7111
4455
6142
34552
Ventes de marchandises
Etat TVA facturée
Transport
Etat TVA récup.sur les ch.
La charge relative au
transport et la TVA
correspondante étant
supportées au final par
le client, le fournisseur
annule l’écriture
relative à la facture du
transport.

Chez le client

05/04/N

Facture n° 5904

du transport. Chez le client 05/04/N Facture n° 5904 6111 34552 Achats de marchandises Etat TVA

6111

34552

Achats de marchandises Etat TVA récupérable sur les charges Transport

6142 4411 La totalité de la TVA est déductible (récupérable) pour le client. Pour lui,
6142
4411
La totalité de la TVA
est déductible
(récupérable) pour le
client. Pour lui, la
situation est la
même que s’il avait
payé directement le
transporteur.

Fournisseurs

7

1000

216,8

120

120,00

 

16,80

136,80

1336,80

1000,00

200,00

120,00

16,8

1336,8

2. La facture d’avoir

La facture avoir est éditée par le fournisseur pour tenir compte des modifications que l’opération commerciale a subi.

2.1. Pourquoi une facture d’avoir

Une facture d’avoir est établie pour le fournisseur suite :

- A un retour de marchandises ou de produits finis, par le client, en raison de marchandises non conformes à la commande (exemple : commande pour vêtements de taille X, réception de vêtements de taille Y) ;

- A des réductions supplémentaires (commerciales ou financières) accordées par le fournisseur par rapport à la facture d’origine (la facture Doit).

2.2. Enregistrement de la facture d’avoir chez le client et le fournisseur

2.2.1. Cas du retour

A retenir :

L’opération est comptabilisée en contre – passant les écritures de la facture d’origine.

C’est à dire il suffit d’inverser les écritures d’origines. Les comptes débités dans la facture doit sont donc crédités et inversement, aussi bien pour le fournisseur que pour le client.

Donc il n’existe de pas de compte qui est intitulé « retour de marchandises ».

Il ne peut pas y avoir de retour sur prestations de services.

Exemple

Le 02/09/N, l’entreprise X vend à la société Y pour 50 000 DH de marchandises HT. Elle lui accorde une remise de 15% est un escompte de 1,5% (règlement immédiat par chèque bancaire). Le port est de 250 DH HT (forfait). Le 03/09/N, la société Y renvoie à l’entreprise X pour 5 000 DH de marchandises pour malfaçon. La 05/09/N, l’entreprise X envoie la facture d’avoir à la société Y avec un chèque.

Travail à faire

1. Présenter la facture d’origine et la facture d’avoir.

2. Passer les écritures de la facture d’origine et d’avoir chez le client et chez le fournisseur.

8

Correction

1. Présentation de la facture doit et de la facture d’avoir

Entreprise X

Entreprise X

02/09/N

Facture doit n°

Société Y

05/09/N

Facture d'avoir n°

Société Y

Montant brut

50 000,00

Montant brut

5 000,00

Remise 15%

-7 500,00

Remise 15%

 

-750,00

Net commercial

42

500,00

Net commercial

4

250,00

Escompte 1,5%

 

-637,50

Escompte 1,5%

 

-63,75

Net financier

41

862,50

Net financier

4

186,25

Port

 

250,00

Port

 

0,00

Montant net HT

42

112,50

Montant net HT

4

186,25

TVA sur marchandises 20% TVA sur Port 20%

8 372,50

TVA sur marchandises 20%

 

837,25

 

50,00

TVA sur Port 20%

 

0,00

Net à payer

50

535,00

Net à payer

5

023,50

Règlement immédiat par cheque

 

cheque n°

 

2. Enregistrement comptable

La facture doit

Chez le client

02/09/N

6111

Achats de marchandises

 

42

500,00

 

34552

Etat TVA récupérable sur les charges

8 422,50

6142

Transport

 

250,00

5141

 

Banque

 

50

535,00

7386

Escompte obtenu Facture doit n° (chèque n°)

637,50

Chez le Fournisseur

02/09/N

51

172,50

51 172,50

5141

Banque

   

50

535,00

6386

Escompte accordé

637,50

7111

Ventes de marchandises

 

42

500,00

4455

Etat TVA facturée

8 422,50

7127

Ventes de produits acc. Facture doit n° (chèque n°)

 

250,00

51

172,50

51

172,50

9

La facture d’avoir

 

Chez le client

02/09/N

5141

Banque

5

023,50

 

7386

Escompte obtenu

63,75

6111

 

Achats de marchandises

     

4

250,00

34552

Etat TVA récup. sur les charges

 

837,25

6142

 

Transport

     
 

Facture d'avoir n° (chèque n°)

     

Chez le Fournisseur

02/09/N

5

087,25

5 087,25

7111

Ventes de marchandises

 

4

250,00

 

4455

Etat TVA facturée

837,25

7127

Ventes de produits acc.

     

4455

 

Banque

   

5

023,50

6386

Escompte accordé

   

63,75

Facture d'avoir n° (chèque n°)

   
 

5

087,25

5

087,25

2.2.2. Cas de réductions commerciales (RRR)

Il s’agit exactement des mêmes enregistrements que pour une facture d’avoir occasionnée par des retours, sauf qu’ici les comptes relatifs aux réductions commerciales (selon la nature de l’achat ou de la vente) doivent être enregistrés en comptabilité et ce contrairement à la facture doit dans laquelle en passe directement au net commercial.

Exemple

Le

15/06/2010

l’entreprise

X

effectue

la

immédiatement par chèque.

10

facture

suivante

à

son

client

Y

payée

Entreprise X

15/06/2010

Facture doit n°

Société Y

Montant brut des Marchandises Remise 12%

50 000,00

-6 000,00

Net commercial

44

000,00

Escompte 2%

 

-880,00

Net financier

43

120,00

Port

 

0,00

Montant net HT

43

120,00

TVA sur marchandises 20% TVA sur Port

8 624,00

 

0,00

Net à payer

51

744,00

Le 19 juin, X accorde une remise supplémentaire de 5 % de la facture d’origine, réglée immédiatement par cheque.

Travail à faire

Enregistrer la facture d’avoir aussi bien chez le fournisseur que chez le client.

Correction

Présentons d’abord la facture d’avoir de X :

Entreprise X

19/06/2010

Facture d'avoir n°

Société Y

Remise supplémentaire 44 000 x 5% Escompte 2%

 

2 200,00

 

-44,00

Net financier

2

156,00

Port

 

0,00

Montant net HT en votre faveur

2

156,00

TVA sur marchandises 20% TVA sur Port

   

431,20

0,00

Montant TTC en votre faveur

2

587,20

11

 

Chez le client

19/06/2010

5141

Banque

   

2

587,20

 

7386

Escomptes obtenus

44,00

6119

RRR obtenus / achats de M/ses

 

2

200,00

34552

Etat TVA récupérable sur les chg. Facture d'avoir n° (chèque n°)

431,20

 

2

631,20

2 631,20

 

Chez le Fournisseur

 
 

19/06/2010

7119

RRR accordés par l'entreprise

 

2

200,00

 

4455

Etat TVA facturé

 

431,20

5141

Banques

 

2

587,20

6386

Escompte accordés Facture d'avoir n° (chèque n°)

 

44,00

 

2

631,20

2

631,20

2.2.3. Cas de réductions financières : l’escompte

Exemple

Le fournisseur X a adressé à son client Z une facture d’avoir n° 36 suite à une vente de marchandises. Il s’agit d’un escompte de 2% pour paiement anticipé sur un net commercial de la facture d’origine de 40 000 DH HT.

Travail à faire

Présenter

et

enregistrer

cette

facture

d’avoir

aussi

fournisseur.

Correction

Entreprise X

 

Facture avoir n°36

05/04/N

Société Z

Escompte 40 000 x 0,02 TVA 20% Net a payer en votre faveur

800,00

160,00

960,00

12

bien

chez

le

client

que

chez

le

 

Chez le client

 

5141

Banque

   

960,00

 

7386

Escomptes obtenus

800,00

34552

Etat TVA récupérable sur les chg. Facture d'avoir n° 36 (chèque n°)

160,00

Chez le Fournisseur

 

960,00

960,00

6386

Escompte accordés

 

800,00

4455

Etat TVA facturé

 

160,00

5141

Banques

960,00

Facture d'avoir n° 36 (chèque n°)

 
 

960,00

960,00

13

Chapitre 2. LES EMBALLAGES

1. Les différentes catégories d’emballages

1.1. Acquisition des emballages récupérables identifiables

1.2. Acquisition des emballages récupérables non identifiables

1.3. Les emballages perdus et les emballages à usages mixtes

2. La consignation des emballages

3. La restitution des emballages consignés

4. La non restitution des emballages consignés

4.1. Cas des emballages récupérables non identifiables

4.2. Cas des emballages récupérable identifiable

5. Schéma récapitulatif de comptabilisation des emballages

Exercices d’applications : voir série n°7

14

1.

Les différentes catégories d’emballages

1. Les différentes catégories d’emballages ∑ Les emballages récupérables identifiables. Compte 2333. ∑

Les emballages récupérables identifiables. Compte 2333.

Emballage récupérables non identifiables. Compte 61232.

Emballages perdus. Compte 61231.

Emballage a usage mixte. Compte 61233.

1.1. Acquisition des emballages récupérables identifiables

Il s’agit de matériel réservé au conditionnement de matières premières, produits ou marchandises dans l’entreprise. Il peut être utilisé pour livraison au client et être consigné. (Rester quelque temps chez le client et retourner au fournisseur en contre partie d’une somme d’argent comme garantie). Ce matériel est une propriété de l’entreprise. Il est donc destiné à rester dans l’entreprise et représente de ce fait une immobilisation. Exemple :

barils, citernes, etc.

Lors de l’achat d’un matériel d’emballage l’entreprise passe l’écriture suivante :

2333

 

Emballages récupérables identifiables

 

X

 

34551

Etat TVA récupérable sur immobilisations

X

5114/4481/1486

Banques/

Dettes sur acq. D'immob. /

Four. d'immob.

X

1.2. Acquisition des emballages récupérables non identifiables

Il s’agit d’emballages destinés à être livré avec les marchandises ou les produits finis. Ils peuvent donc être consignés au client. Ils ne sont pas toutefois identifiables par une marque ou un numéro. Ils sont donc considérés comme une charge pour l’entreprise. Et en cas de vente de la marchandise ou du produit, leur prix est généralement inclus dans le prix de vente (bouteilles en verre).

Lors

de

l’achat

d’un

l’écriture suivante :

emballage

récupérable

non

identifiable

l’entreprise

passe

61232

Emballages récupérables identifiables

 

X

 

34552

Etat TVA récupérable sur les charges

X

5114/4411

Banques/

Fournisseurs

X

15

1.3.

Les emballages perdus et les emballages à usages mixtes

Les emballages perdus sont destinés à être livrés avec leur contenu, sans consignation ni reprise. Lors de la vente, le prix des ces emballages est inclus dans le prix de vente. Exemple : caisses en plastiques. Pour le fournisseur, l’achat d’emballages perdus ou à usage mixtes constitue une charge.

2. La consignation des emballages

Les emballages, identifiables ou non identifiables, font très souvent l’objet de consignation au client. L’opération est généralement analysée comme un prêt assortie d’une garantie. Le préteur (le fournisseur) reste en effet propriétaire de ses emballages.

Le prix de consignation facturé au client n’est pas soumis en principe à la TVA. C'est- à-dire que sur la facture de la vente des marchandises ou des produits finis avec emballages consignés, le fournisseur ne fait pas normalement apparaitre la TVA sur le montant de la consignation d’emballage. Rien ne l’empêche pourtant de le faire.

reste

emballages identifiables que non identifiables.

Les

écritures

de

consignation

toutefois

les

mêmes

aussi

bien

pour

les

Chez le fournisseur, le montant de la consignation d’emballages correspond à une dette envers le client. En fait, la consignation pour le fournisseur, est à peu prés comparable à une caution reçue.

Chez le client, la consignation d’emballages correspond à une créance sur le fournisseur. En fait, pour le client la consignation est à peut prés comparable à une caution versée.

Exemple

Un fournisseur X vend à un client Y 1 200 DH de marchandises HT. Il lui accorde une remise de 10% et 10 caisses à 15 DH l’unité ont été consignées.

Présentation de la facture :

16

Entreprise X

Facture Doit n°

Société Y

Montant brut des Marchandises Remise 10%

1 200,00

 

-120,00

Net commercial

1

080,00

Escompte

 

Net financier

1080,00

Port

 

Montant net HT

1 080,00

TVA sur marchandises 20% TVA sur Port Emballage 10 x 15 (consigné) TVA sur Emballage

 

216,00

150,00

Net à payer TTC

1 446,00

Chez le client

6111

Achats de marchandises

   

1 080,00

 

34552

Etat TVA récupérables sur les charges

216,00

3413

Fournisseurs-créances pour emb. Et mat. À rendre

150,00

4411

Fournisseurs

1

446,00

Chez le Fournisseur

 

1 1 446,00

446,00

3421

Clients

1 446,00

 

7111

 

Ventes de marchandises

 

1

080,00

4455

Etat TVA facturée

 

216,00

4425

Clients- dettes pour emb. Et mat. consignés

150,00

 

1 446,00

1 446,00

17

3.

La restitution des emballages consignés

Lors du retour par le client des emballages consignés, le fournisseur établit une facture d’avoir afin de restituer lui aussi au client le montant de consignation. Toutefois, deux cas peuvent se présenter.

Premier cas : le fournisseur reprend ses emballages et restitue au client le même prix de consignation.

Deuxième cas : le fournisseur reprend ses emballages et restitue au client un montant inferieur au prix de consignation.

Exemple

Reprenons les conditions de l’exemple précédent. Deux situations peuvent se présenter.

Première situation : le fournisseur reprend ses emballages au prix de consignation de

sur les 10

15 DH. Imaginons que le client rend dans un premier temps 8 caisses consignées.

Présentation de la facture d’avoir établie par le fournisseur :

X

Facture d'avoir n°

Emballage rendus 15 x 8 TVA 20% Net TTC en votre faveur

Emballage rendus 15 x 8 TVA 20% Net TTC en votre faveur

Emballage rendus 15 x 8 TVA 20% Net TTC en votre faveur

Y

120,00

120,00

 

Chez le client

4411

Fournisseurs

     

3413

Four-créances pour emb. Et mat. À rendre

120,00

120,00

Chez le Fournisseur

 

4425

 

Clients- dettes pour emb. Et mat. consignés Clients

120,00

 

3421

120,00

18

Deuxième situation : le fournisseur reprend les emballages à un prix inférieur au prix de consignation. Imaginons en effet que le client rend 8 caisses et que le fournisseur les reprend à 13 DH l’une. Rappelons qu’il les avait facturées à 15 DH.

Attention : dans cette situation, la différence entre le prix de consignation et le prix restitué par le fournisseur dégage un bénéfice TTC pour ce dernier et une perte TTC chez le client. D’où la nécessité de faire apparaitre la TVA sur cette différence dans le journal.

Présentation de la facture d’avoir établit par le fournisseur :

X

Facture d'avoir n°

Emballage rendus 13 x 8 TVA 20% Net TTC en votre faveur

Emballage rendus 13 x 8 TVA 20% Net TTC en votre faveur

Emballage rendus 13 x 8 TVA 20% Net TTC en votre faveur

Y

104,00

104,00

 

Chez le client

 

4411

Fournisseurs

 

104,00

 

61317

Malis sur emballage rendu ((15-13) x 8)/1,2

13,33

34552

Etat TVA récupérable sur les charges

 

2,67

3413

 

Four-créances pour emb. Et mat. À rendre (8 x 15)

120,00

Chez le Fournisseur

 

4425

 

Clients- dettes pour emb. Et mat. Consignés (8 x 15)

120,00

 

3421

Clients

104,00

71275

Bonis sur emballage consigné

13,33

4455

Etat TVA facturé

 

2,67

Vérifions que :

- Dans cette deuxième situation, chez le fournisseur le compte 4425 est créditeur de 30 = 15 x 2. Et chez le client, le compte 3413 est débiteur de 30 = 15 x 2.

- En fait, le boni ou le mali représente le bénéfice ou la perte HT sur la différence de prix entre le prix de consignation et le prix de reprise.

19

4.

La non restitution des emballages consignés

Si le client ne rend pas les emballages consignés, le fournisseur considère qu’il s’agit d’une vente. Par conséquence il envoie au client une facture doit de vente pour les emballages non rendus.

A retenir

- Deux cas de figues sont à distinguer selon qu’ils s’agissent du 2333. Emballages récupérables identifiables qui sont des immobilisations, ou 61232. Emballages récupérables non identifiables.

- La consignation étant sans TVA, c'est-à-dire que le prix de consignation était TTC, la vente pour le fournisseur et l’achat pour le client doivent être passés HT et un compte de TVA facturée ou récupérable doit apparaitre.

4.1. Cas des emballages récupérables non identifiables

Exemple

Imaginons que le client ne rend pas les deux dernières caisses à la date prévue, ou décide de les garder.

Chez le client

61232

   

Achat d’emballages récupérables non identifiables

25,00

 

34552

TVA récupérable sur les charges

5,00

3413

Four-créances pour emb. Et mat. À rendre

30,00

Chez le Fournisseur

 

4425

 

Clients- dettes pour emb. Et mat. Consignés (8 x 15)

30,00

 

7127

Ventes de produits accessoires

25,00

4455

Etat TVA facturée

 

5,00

4.2. Cas des emballages récupérable identifiable

Chez le fournisseur cela est équivalent à une cession d’immobilisation. Se référer donc au cours sur la cession des immobilisations.

20

Chez le client

2333

Emballages récupérables identifiables

 

25,00

 

34551

TVA récupérable sur les immobilisations

5,00

3413

Four-créances pour emb. Et mat. À rendre

30,00

5. Schéma récapitulatif de comptabilisation des emballages

21

Fournisseur Client 3421 4425 3413 4411 Consignation de 100 emballages au prix unitaire de 60
Fournisseur
Client
3421
4425
3413
4411
Consignation de 100
emballages au prix unitaire
de 60 DH
6 000
6 000
6 000
6 000
Reprise de 80 emballages
au prix de consignation
(soit 80 x 60)
4 800
4 800
4 800
4 800
4455
71275
34552
61317
Reprise de 10 emballages à
40 DH (soit un écart total
TTC de 200 DH)
400
600
33
167
600
400
33
167
7127
61232
Vente de 10 emballages au
prix de consignation
600 DH TTC)
(soit
600
100
500
600
100
500
5141
5141
Paiement du solde
800
800
800
800
Soldé
Soldé
Soldé
Soldé

Utiliser les comptes correspondant en cas d’emballage identifiables (immobilisation).

22

Série n ° 6 : les factures

Vrai / faux

Les affirmations suivantes sont-elles vrais ou fausses ?

1. Les RRR (Rabais, Remises, Ristournes) accordés ou obtenus sont toujours comptabilisés.

2. L’escompte est toujours comptabilisé.

3. Un avoir génère toujours un crédit du compte 3421 Clients.

4. Un avoir génère toujours un crédit du compte 4411 Fournisseurs.

5. Une transaction commerciale peut donner lieu à plusieurs factures d’avoir.

6. Les frais de port sont exonérés de la TVA.

7. Le port est généralement soumis à la TVA au taux normal.

8. Quand le port est à la charge du Fournisseur, le client débite le compte 6142 Transports.

9. Quand le port est à la charge du client ce dernier débite le compte 6142 Transports.

10. Le fournisseur qui effectue lui même le transport et le facture au client, crédite le compte 7127 vente de produits accessoires.

11. Le fournisseur qui effectue lui même le transport et ne le facture pas au client, crédite le compte 7127 vente de produits accessoires.

Exercice 1. Factures, réductions, port, et avoirs

Pendant la première quinzaine du mois de mai 2010, l’entreprise Tazi a réalisé les opérations suivantes :

02-05 : ventes de marchandises au client Salim (facture N°25) : brut 33 350 DH, port (HT) 700 DH, TVA 20%. Le règlement de la facture est effectué comme suit :

- 20 000 DH par chaque bancaire n° 127175 / C (encaissé le même jour) ;

- 860 DH en espèces (pièce de caisse n° 119) ;

- le reste dans deux mois.

06-05 : achat de marchandises à crédit au fournisseur Socap (facture n°10) : brut 47 500 DH, remise 4%, TVA 20%, port (HT) 850 DH, TVA sur port 14%. 07-05 : accordé au client Salim une remise de 2% calculée sur le montant brut de la facture n°25 du 02 courant (Avoir n°A-5). 12-05 : ventes de marchandises au client Hamdi (facture n°26) : brut 35 000 DH, remise 2%, escompte 1%, TVA 20%, port (HT) 800 DH, TVA sur port 14%. Le montant de la facture est réglé comme suit :

- 11 660,40 DH par cheque postal n ° 114115/S ;

- Le reste à crédit.

Travail à faire

1. Etablir le décompte des factures n°A-5 et 26.

2. Enregistrer les opérations ci-dessus au journal de l’entreprise Tazi.

Exercice 2. Factures à servir

23

Le service comptabilité de l’entreprise Jamal vous remet les factures ci-après :

Bachir

Bachir

 

Jamal

 

Jamal

Facture n°25 Marchandises Rabais 10% Remise 5% TVA 20% Net à payer

le 10/12/2010

Avoir n° 19

le 20/12/2010

50000,00

Escompte de 2% sur facture n°25 ………. X 2% = ………………. TVA 20%

……………….

…………….

…………….

…………….

 

51300,00

Net à déduire……………….

 

A payer dans deux mois

Règlement par chèque sous huitaine

Jamal

Jamal

 

Karim

 

Karim

Facture n°30 Marchandises Remise 4% Escompte 2% TVA 20% Net à payer

 

le 14/01/2011

Avoir n° 44

le 25/01/2011

……………

Retour de marchandises sur facture n° 30

…………….

Montant de retour brut

……………………

…………….

……………….

…………….

…………………

84672,00

TVA 20% Net à déduire

…………………

 

16 934,4

Règlement par chèque

Remboursement par chèque

Travail à faire

1. Compléter ces factures.

2. Enregistrer les dans le journal de l’entreprise Jamal.

3. Calculer la TVA due par cette entreprise au titre du mois de janvier 2011.

4. Passer au journal de l’entreprise les écritures permettant de déterminer la TVA due.

5. Passer au journal de l’entreprise le règlement de la TVA due sachant que celui-ci a été effectué par chèque le 26/02/2010.

24

Série n ° 7. Factures- emballages

Questions de compréhension

1. Quelles sont les deux catégories d’emballages prévues par le plan comptable marocain ?

2. Dans quel compte on inscrit l’achat d’emballages identifiables ?

3. Dans quels comptes on inscrit l’achat d’emballages non identifiable ?

4. Quel est le compte que l’acheteur utilise en cas de consignation de l’emballage ?

5. Quant la TVA comprise dans le prix de consignation devient exigible ?

6. La déconsignation (la reprise de l’emballage par le vendeur) de l’emballage fait l’objet d’une facture doit ou d’une facture d’avoir ?

Vrais/faux

1. En cas de reprise de l’emballage par un prix inferieur au prix de consignation, le fournisseur dégage un mali.

2. En cas de reprise de l’emballage par un prix inferieur au prix de consignation le fournisseur dégage un boni.

3. En cas de reprise de l’emballage par un prix inferieur au prix de consignation de l’emballage la TVA devient exigible.

4. En cas de cession de l’emballage c'est-à-dire lorsque l’acheteur décide de garder l’emballage consigné, la TVA devient exigible.

Exercice 1. Factures- emballages

Comptabiliser au journal de la société ZAIM, de la société Badou et de la société CKM les factures ci-dessous :

Zaim

 

Badou

Facture n°713 Montant brut (HT) Remise 5%

le 10/03/2010

25600,00

…………….

Net commercial TVA 20% 200 Caisses consignés (non identifiables) Net à payer à crédit

…………….

…………….

2000,00

…………….

CKM

Fabricant de caisses pour emballages

 

Zaim

Facture n°1220

le 15/03/2010

 

PU

Montant

1600 caisses (emballages récup. non identifiables)

8

12

800,00

TVA 20%

2 500,00

Net à payer à crédit

 

15

360,00

25

Exercice 2. Opérations- factures- emballages

1. Enregistrer aux journaux des sociétés SALAZ et SOCAT les opérations suivantes du mois de février N :

03-02 : facture n°40 de la société Salaz destinée a son client Socat brut (HT) 42 000 DH, remise 10%, TVA 20%, transport effectué par la société Salaz par ses moyens : 300 DH (HT) TVA sur port 20%, emballages consignés (500 caisses à 12 DH l’une), règlement à crédit de deux mois. 18-02 : facture avoir n° 15 de la société Salaz destinée à Socat relative au retour de 300 caisses (consignées à 12 DH) à 10 DH l’une. 20-02 : la société Socat prévient la société Salaz qu’elle ne compte pas retourner 200 caisses consignées auparavant à 12 DH. Parmi ces 200 caisses, 25 sont totalement abîmées.

26

Correction série n ° 6 : les factures

Vrai / faux

Les affirmations suivantes sont-elles vrais ou fausses ?

12. Les RRR (Rabais, Remises, Ristournes) accordés ou obtenus sont toujours comptabilisés.

13. L’escompte est toujours comptabilisé.

14. Un avoir génère toujours un crédit du compte 3421 Clients.

15. Un avoir génère toujours un crédit du compte 4411 Fournisseurs.

16. Une transaction commerciale peut donner lieu à plusieurs factures d’avoir.

17. Les frais de port sont exonérés de la TVA.

18. Le port est généralement soumis à la TVA au taux normal.

19. Quand le port est à la charge du Fournisseur, le client débite le compte 6142 Transports.

20. Quand le port est à la charge du client ce dernier débite le compte 6142 Transports.

21. Le fournisseur qui effectue lui même le transport et le facture au client, crédite le compte 7127 vente de produits accessoires.

22. Le fournisseur qui effectue lui même le transport et ne le facture pas au client, crédite le compte 7127 vente de produits accessoires.

Correction vrais ou faux

1. Faux. (Les RRR sont enregistrés uniquement dans les factures d’avoir exception faite des retours).

2. Vrai.

3. Vrai

4. Faux (Une facture d’avoir génère le débit du compte fournisseur crédité auparavant dans la facture doit).

5. Vrai.

6. Faux (Les frais de port sont soumises à la TVA).

7. Faux (ça dépend des cas).

8. Faux (Le client n’est pas concerné par le transport).

9. Vrai.

10. Vrai.

11. Faux (Les frais de port ne doivent pas apparaitre chez le fournisseur ni chez le client).

Exercice 1. Factures, réductions, port, et avoirs

Pendant la première quinzaine du mois de mai 2010, l’entreprise Tazi a réalisé les opérations suivantes :

02-05 : ventes de marchandises au client Salim (facture N°25) : brut 33 350 DH, port (HT) 700

DH, TVA

20%. Le règlement de la facture est effectué comme suit :

- 20 000 DH par chaque bancaire n° 127175 / C (encaissé le même jour) ;

- 860 DH en espèces (pièce de caisse n° 119) ;

- le reste dans deux mois.

06-05 : achat de marchandises à crédit au fournisseur Socap (facture n°10) : brut 47 500 DH, remise 4%, TVA 20%, port (HT) 850 DH, TVA sur port 14%. 07-05 : accordé au client Salim une remise de 2% calculée sur le montant brut de la facture n°25 du 02 courant (Avoir n°A-5).

27

12-05 : ventes de marchandises au client Hamdi (facture n°26) : brut 35 000 DH, remise 2%, escompte 1%, TVA 20%, port (HT) 800 DH, TVA sur port 14%. Le montant de la facture est réglé comme suit :

- 11 660,40 DH par cheque postal n ° 114115/S ;

- Le reste à crédit.

Travail à faire

1. Etablir le décompte des factures n°A-5 et 26.

2. Enregistrer les opérations ci-dessus au journal de l’entreprise Tazi.

Correction exercice 1. Factures, réductions, port, et avoirs

1. Le décompte des factures n°A-5 et 26 :

avoir n°A-5

Facture n°26

 

Remise (33350 x 2%) TVA 20% Net à déduire ou à votre crédit

667,00

Brut

35

000,00

133,40

Remise 2%

-700,00

800,40

Net commercial

34

300,00

 

Escompte 1%

-343,00

Net financier

33

957,00

TVA 20%

6 791,40

40

748,40

Port TVA/port 14% Net à payer

800,00

112,00

41

660,40

2. Enregistrement des opérations au journal :

28

02/05/2010

       

Facture n°25

 

5141

Banque

20

000,00

Brut

33

350,00

5161

Caisse

860,00

TVA 20%

6

670,00

3421

Clients

20

000,00

40

020,00

7111

 

Ventes de marchandises

 

33

350,00

Port

700,00

7127

Ventes et Prod. accessoires

700,00

TVA / port 20%

140,00

4455

Etat TVA facturée

6

810,00

Net à payer

40

860,00

Facture n°25

06/05/2010

 
   

Facture n°10

 

6111

Achats de marchandises

 

45

600,00

Brut

47

500,00

6121

Transports

850,00

Remise 4%

-1 900,00

34552

Etat TVA récupérable sur charges

 

9 239,00

Net commercial

45

600,00

 

TVA 20%

9

120,00

4411

 

Fournisseurs

55

689,00

54

720,00

   

Port

850,00

Facture n°10

TVA / port 14%

119,00

 

07/05/2010

Net à payer

55

689,00

7119

RRR accordés par l'entreprise

   

667,00

Avoir n°A-5

 
   

Remise

 

4455

Etat TVA facturée

 

133,40

(33350x2%)

 

667,00

 

Clients

   

800,40

TVA 20%

133,40

Avoir n°A-5

 

Net à déduire

 

800,40

 

12/05/2010

 
   

Facture n°26

 

5146

Chèques postaux

11

660,40

Brut

35

000,00

3421

Clients

30

000,00

Remise 2%

-700,00

6386

Escomptes accordés

 

343,00

Net commercial

34

300,00

   

Escompte 1%

-343,00

7111

 

Ventes de marchandises

34

300,00

Net financier

33

957,00

4455

Etat TVA facturée

6

791,40

TVA 20%

6

791,40

6142

Transports 1

800,00

40

748,40

34552

Etat TVA récupérable sur charges

112,00

Port

800,00

Facture n°26

 

TVA/port 14%

112,00

Net à payer

41

660,40

1 Le fournisseur récupère sur le client le montant des frais de transport qu’il a déjà payé à une société de transport.

29

Exercice 2. Factures à servir

Le service comptabilité de l’entreprise Jamal vous remet les factures ci-après :

Bachir

Bachir

 

Jamal

 

Jamal

Facture n°25 Marchandises Rabais 10% Remise 5% TVA 20% Net à payer

le 10/12/2010

Avoir n° 19

le 20/12/2010

50000,00

Escompte de 2% sur facture n°25 ………. X 2% = ………………. TVA 20%

……………….

…………….

…………….

…………….

 

51300,00

Net à déduire……………….

 

A payer dans deux mois

Règlement par chèque sous huitaine

Jamal

Jamal

 

Karim

 

Karim

Facture n°30 Marchandises Remise 4% Escompte 2% TVA 20% Net à payer

 

le 14/01/2011

Avoir n° 44

le 25/01/2011

……………

Retour de marchandises sur facture n° 30

…………….

Montant de retour brut

……………………

…………….

……………….

…………….

…………………

84672,00

TVA 20% Net à déduire

 

…………………

 

16 934,4

Règlement par chèque

Remboursement par chèque

Travail à faire

6. Compléter ces factures.

7. Enregistrer les dans le journal de l’entreprise Jamal.

8. Calculer la TVA due par cette entreprise au titre du mois de janvier 2011.

9. Passer au journal de l’entreprise les écritures permettant de déterminer la TVA due.

10. Passer au journal de l’entreprise le règlement de la TVA due sachant que celui-ci a été effectué par chèque le 26/02/2010.

Correction exercice 2. Factures à servir

1. Les factures :

30

Bachir

Bachir

 

Jamal

 

Jamal

Facture n°25

Le 10/12/2010

Avoir n° 19

le 20/12/2010

Marchandises Rabais 10% Remise 5% Net commercial

50 000,00

Escompte de 2% sur facture n°25 42 750X 2% = TVA 20%

 

5 000,00

855,00

2 250,00

171,00

42 750,00

 

TVA 20% Net à payer

8 550,00

51 300,00

Net à déduire

1 026,00

A payer dans deux mois

Règlement par chèque sous huitaine

Jamal

Jamal

 

Karim

 

Karim

Facture n°30

Le 14/01/2011

Avoir n° 44

le 25/01/2011

Marchandises

75 000,00

Retour de marchandises sur facture n° 30 Montant de retour brut

Remise 4%

-3 000,00

15 000,00

Net commercial

72 000,00

Remise 4%

600,00

Escompte 2%

-1 440,00

Net commercial

14 400,00

Net financier

70 560,00

Escompte 2%

288,00

TVA 20% Net à payer

 

14 112,00

Net financier

14 112,00

84 672,00

TVA 20%

2 822,40

 

Net à déduire

16 934,4

 

Règlement par chèque

Remboursement par chèque

2. Journal de l’entreprise Jamal :

10/12/2010

6111

Achat de marchandises Etat TVA récupérable sur charges Fournisseurs

42

750,00

 

34552

8

550,00

4411

 

51 300,00

Facture n°25

 

20/12/2010

4411

Fournisseurs

1

026,00

7386

 

Escomptes obtenus

 

855,00

34552

Etat TVA récup.sur charges

171,00

Avoir n°19

 

28/12/2011

4411

Fournisseurs

50

274,00

31

 

5141

 

banques

     

50

274,00

cheque n°…

14/01/2011

 

5141

Banques

84

672,00

6386

Escomptes accordés

 

1

440,00

7111

 

Ventes de marchandises

   

72

000,00

4455

Etat TVA facturée

14

112,00

Facture n°30

 

25/01/2011

 

7111

Ventes de marchandises

 

14

400,00

4455

Etat TVA facturée

 

2

822,40

5141

Banques

     

16

934,40

6386

Escompta accordés

 

288,00

Avoir n°44, cheque n°…

   

3.

Tva due au mois de janvier 2 2011 = (14 112-2822,40)-(8550-171)= 2910,6.

 

4.5.

Les écritures permettant de déterminer et de régler la TVA due :

 

31/01/2011

 
 

4455

Etat TVA facturée

 

11 289,60

 

34552

 

Etat TVA récupérable sur charges

8

379,00

4456

Etat TVA due détermination de la TVA à décaisser

 

2

910,60

   

31/02/2011

   
 

4456

Etat TVA due

   

2 910,60

5141

Banques règlement de la TVA par cheque n°….

 

2

910,60

2 On rappel que la déclaration (règlement ou crédit d’impôt) de la TVA du mois M s’effectue lors du mois

M+1.

32

Correction série n ° 7. Factures- emballages

Questions de compréhension

7. Quelles sont les deux catégories d’emballages prévues par le plan comptable marocain ?

8. Dans quel compte on inscrit l’achat d’emballages identifiables ?

9. Dans quels comptes on inscrit l’achat d’emballages non identifiable ?

10. Quel est le compte que l’acheteur utilise en cas de consignation de l’emballage ?

11. Quant la TVA comprise dans le prix de consignation devient exigible ?

12. La déconsignation (la reprise de l’emballage par le vendeur) de l’emballage fait l’objet d’une facture doit ou d’une facture d’avoir ?

Correction questions de compréhension

1. Le plan comptable marocain distingue entre les emballages identifiables (citernes numérotées par exemples) et qui sont des immobilisations (compte 2333), et les

emballages non identifiables qui sont des charges (compte 6123), exemples : sacs en plastiques, cartons, boites de conserves, bouteilles, sachets, etc.

2. Le compte 2333. Emballages récupérables identifiables.

3. Les comptes :

6123. Achats d’emballages

61231. Achats d’emballages perdus

61232. Achats d’emballages récupérables non identifiables.

61233. Achats d’emballages à usage mixtes.

4. En cas de consignation de l’emballage (l’acheteur décide de garder pour quelques temps l’emballage identifiable ou non identifiable moyennant une somme d’argent comme garantie pour le vendeur), l’acheteur débite le compte 3413. Fournisseur- créances pour emballages et matériels à rendre. Et le vendeur crédite le compte 4425. Clients - dettes pour emballages et matériels consignés.

5. Il est d’abord important de souligner que la reprise ou la restitution de l’emballage fait l’objet de l’établissement d’une facture d’avoir par le vendeur. Si le prix contenu dans la facture d’avoir est égale au prix de consignation alors dans ce cas la TVA reste toujours non exigible. Mais s’il est inferieur au prix de consignation alors la TVA devient exigible car l’opération laisse un gain pour le vendeur. La TVA devient également exigible si l’acheteur décide de garder définitivement l’emballage car il s’agit d’une opération de cession et non plus de consignation.

Vrai/faux

1.

En cas de reprise de l’emballage par un prix inferieur au prix de consignation, le fournisseur dégage un mali.

33

2.

En cas de reprise de l’emballage par un prix inferieur au prix de consignation le fournisseur dégage un boni.

3. En cas de reprise de l’emballage par un prix inferieur au prix de consignation de l’emballage la TVA devient exigible.

4. En cas de cession de l’emballage c'est-à-dire lorsque l’acheteur décide de garder l’emballage consigné, la TVA devient exigible.

Correction vrai/faux

1. Faux. Le fournisseur dégage un boni.

2. Vrai.

3. Vrai.

4. Vrai.

Exercice 1. Factures- emballages

Comptabiliser au journal de la société ZAIM, de la société Badou et de la société CKM les factures ci-dessous :

Zaim

 

Badou

Facture n°713 Montant brut (HT) Remise 5%

le 10/03/2010

25600,00

…………….

Net commercial TVA 20% 200 Caisses consignés (non identifiables) Net à payer à crédit

…………….

…………….

2000,00

…………….

Correction exercice 1. Factures- emballages

CKM

Fabricant de caisses pour emballages

 

Zaim

Facture n°1220

le 15/03/2010

 

PU

Montant

1600 caisses (emballages récup. non identifiables)

8

12

800,00

TVA 20%

2 500,00

Net à payer à crédit

 

15

360,00

34

Comptabilisation de la facture 713

Chez la société Zaim

Zaim

10/03/2010

   

Badou

       
 

3421

Clients

31

184,00

Facture n°713 Montant brut (HT) Remise 5% Net commercial TVA 20%

 

le 10/03/2010

7121

 

Ventes de biens produits

 

24

320,00

25 600,00

4455

Etat, TVA facturée

4

864,00

-1 280,00

4425

Clts - dettes.emb.et mat. Cons.

2

000,00

24 320,00

   

4 864,00

Facture n°713

 
 

29 184,00

 

200 Caisses consignés (non identifiables) Net à payer à crédit

2 000,00

Chez la société Badou

 

31 184,00

 

15/03/2010

 

6111

 

Achats de marchandises

24

320,00

 

34552

Etat, TVA récupérable sur charges

4

864,00

3413

Frs.créa.emba.et mat. À rendre

2

000,00

4411

Facture n°713

Fournisseurs

 

31

184,00

Comptabilisation de la facture 1220

Chez la société CKM

 

CKM

15/03/2010

   

Zaim

       
 

3421

Clients

15

360,00

 

le

 

Facture n°1220

15/03/2010

7121

 

Ventes de biens produits

12

800,00

 

4455

Etat, TVA facturée

2

560,00

 

PU

Montant

Facture n°1220

   

1600 caisses

8

12

800,00

 

TVA 20%

2 500,00

Chez la société Zaim

 
 

15/03/2010

Net à payer à crédit

 

15

360,00

         
 

6123

Achats d'emb. Réc. non ident.

12

800,00

 

34552

Etat, TVA récupérable sur charges

2

560,00

4411

Facture n°1220

Fournisseurs

 

15

380,00

35

Exercice 2. Opérations- factures- emballages

2. Enregistrer aux journaux des sociétés SALAZ et SOCAT les opérations suivantes du mois de février N :

03-02 : facture n°40 de la société Salaz destinée a son client Socat brut (HT) 42 000 DH, remise 10%, TVA 20%, transport effectué par la société Salaz par ses moyens : 300 DH (HT) TVA sur port 20%, emballages consignés (500 caisses à 12 DH l’une), règlement à crédit de deux mois. 18-02 : facture avoir n° 15 de la société Salaz destinée à Socat relative au retour de 300 caisses (consignées à 12 DH) à 10 DH l’une. 20-02 : la société Socat prévient la société Salaz qu’elle ne compte pas retourner 200 caisses consignées auparavant à 12 DH. Parmi ces 200 caisses, 25 sont totalement abîmées.

Correction exercice 2. Opérations- factures- emballages

Enregistrement comptable des opérations du mois de février dans les journaux des deux sociétés

Salaz

   

Socat

Avoir n°15 du 18/12

Facture n°40

le 03/02/N

300 x 10

3 000

Montant brut

 

(HT)

42 000,00

Remise 10%

-4 200,00

 

3000

Net commercial

37

800,00

TVA 20%

7 560,00

 

45

360,00

Transport TVA / transport

300,00

 

20%

60,00

Emballage consignés (500 x 12) Net à payer à crédit

6 000,00

 

51

720,00

36

Chez la société Salaz

Chez la société Socat

 

03/02/N

03/02/N

3421

Clients

51 720

 

6121

Achat de marchandises

 

37 800

 

7121

 

Ventes de biens pdt.

37 800

6142

Transports

 

300

7127

Ventes et pdt acces.

 

300

3413

Frs. Crén. pour emba….

 

6

000

4425

Clt - dettes pour emb…

6

000

34552

Etat, TVA rec. Sur les charges

7

620

4455

Facture n°40

Etat, TVA facturée

7

620

4411

Fournisseurs Facture n°40

   

51 720

18/02/N

   

18/02/N

4425

Clients - dettes pour emb…

 

3

600

4411

Fournisseurs

3

000

3421

 

Clients

 

3

000

61317

Malis sur emb. Rendus

 

500

71275

Boni sur rep. D'emb

500

34552

Etat, TVA récupérable sur charges

100

4455

Avoir n°15

Etat, TVA facturée

100

3413

Frs. Crén. pour emba…. Avoir n°15

 

3

600

20/02/N

   

20/02/N

 

4425

Clients - dettes pour emb…

 

2

400

61232

Achats d'emb. Récup. non ident.

1

750

   

6587

Autres charges non cour de l'ex.

250

71288

 

Aut.vent.et pdt acces.

2

000

34552

Etat, TVA réc. Sur les charges(1)

400

4455

Etat, TVA facturée (1)

400

3413

 

Frs. Cré.pour emb….

 

2

400

Facture n°….

 

4411

   

Facture n°….

(1) La TVA devient exigible étant donné que la consignation était sans TVA.

37