Vous êtes sur la page 1sur 24
Zemmamouche est rentré hier «Je suis abattu !» VENDREDI 28 MAI 2010 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF
Zemmamouche est rentré hier
«Je suis abattu !»
VENDREDI 28 MAI 2010
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1217 PRIX 20 DA
De nos envoyés spéciaux en Suisse et en Irlande
Ils étaient des centaines à les attendre
à l’aéroport de Dublin
Accueil de stars
pour les Verts !
«On se croirait en Algérie»
Eire-Algérie
aujourd’hui à 19h45
Belhadj : «Ce match
face aux Irlandais
est important pour
la cohésion»
Metsu : «Saïfi pourrait
être le leader»
Coffi Codjia retenu
pour le Mondial
2 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 De nos envoyés spéciaux
2 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14
2 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
De nos envoyés spéciaux en Suisse et en Irlande
De nos envoyés spéciaux en Suisse et en Irlande
Mohamed Farid Nacym Redouane Mourad Yacine Saâd Aït Saâda Djender Bouhanika Hachemi Selhani
Mohamed
Farid
Nacym
Redouane
Mourad
Yacine
Saâd
Aït Saâda
Djender
Bouhanika
Hachemi
Selhani

Des centaines d’Algériens présents hier à l’aéroport de Dublin

Un accueil FOU, FOU, FOU !

hier à l’aéroport de Dublin Un accueil FOU, FOU, FOU ! L es Algériens de l’Ir-

L es Algériens de l’Ir- lande l’avaient promis, ils ont tenu parole :

l’accueil qu’ils ont ré- servé à la sélection na- tionale à son arrivée

hier à l’aéroport international de Dublin était FOU, FOU, FOU ! De mémoire d’Irlandais, on a rarement vécu une telle ambiance dans cet aéroport. Certes, la couleur verte est la couleur locale, celle de la sé- lection irlandaise, mais le vert d’hier avait des nuances typique- ment algérienne.

Les supporters se sont fiés à l’horaire communiqué

par Le Buteur Pour tous ceux qui avaient pro- grammé d’aller à l’aéroport, le pre- mier réflexe a été de consulter les sites web du Buteur et d’El Heddaf, leurs principales sources d’informa- tions sur l’actualité des Verts. En ayant lu que le décollage de Genève se ferait à midi, ils en ont déduit, par un simple calcul, en tenant compte du décalage horaire, que l’arrivée serait aux alentours de 13h. Donc, à la mi-journée, ils étaient déjà une bonne poignée à arpenter le hall d’arrivée de l’aéroport. A me- sure que l’heure supposée appro- chait, les supporters se sont agglutinés aux abords de la porte par où sortent les passagers. Ils sont venus des villes du pays, mais il y en avait aussi qui sont arrivés de France, d’Angleterre et d’Espagne.

Des chants discrets au début, puis à tue-tête

On ne pouvait pas se tromper :

tout en eux indiquait qu’ils étaient algériens : maillots, drapeaux, cha- peaux, tambours, écharpes. Ils étaient là, en groupe, en famille ou individuellement, impatients d’ac- cueillir des héros qu’ils attendent depuis un certain soir du 18 no- vembre 2009, jour de gloire en terre soudanaise. Les appareils photos étaient en bandoulière, prêts à cré- piter au moment où les joueurs al- laient sortir. Peu à peu, les supporters se sont mis à chanter, discrètement au début, puis à tue- tête, homme et femmes, créant une ambiance indescriptible qui a étonné tous ceux qui étaient pré- sents à l’aéroport.

«Back ! Back !»

Au départ, il y avait seulement deux policiers à la porte de sortie des passagers. Seulement, la foule avait tellement grossi qu’il a fallu faire appel à du renfort. C’est ainsi qu’une douzaine d’agents de l’ordre se sont peu à peu déployés, créant un périmètre de sécurité. Les Algé- riens, pas agressifs du tout et plutôt disciplinés, se sont montrés coopé- ratifs avec eux. «Nous ne cherchons pas les problèmes. Nous sommes là uniquement pour saluer notre équipe», a lancé l’un d’eux. Kamel Ghanem, l’un des plus anciens rési- dents algériens à Dublin, coordon- nait avec les forces de l’ordre la

canalisation des suppor- ters. Connu et respecté, il était écouté. «Back ! Back !» (en arrière), leur lançait-il parfois. Les sup- porters se sont pliés sans discuter de ses instruc- tions.

Shehata et les Egyptiens en prennent pour leur grade

En attendant la sortie des joueurs, les supporters présents rivalisaient de slogans et de chants. Aux traditionnels «One, two, three ! Viva l’Algérie !» et «Allez les Verts !», se sont ajoutés les désormais célè- bres «Shehata h’bass qal- bou !» (le cœur de Shehata s’est arrêté de bat- tre), «Ebki yal masri ! L’Al-

gérie qualifiée !» pleure Ô Egyptien ! L’Algérie est qualifiée !» et des refrains de certains grands succès à la gloire des Verts, notam- ment «Chebka ya l’Algérie !» et «D’zayer bladi sakna fi qalbi». Même la gent féminine, présente en force, s’est mise également à chan- ter, n’oubliant pas, dans la foulée, de lancer quelques youyous à la canto- nade.

«Mouloudia campioné !» s’est invité

Au milieu des chants à la gloire de la sélection nationale, il y a eu également quelques intermèdes consacrés au club en forme du mo- ment en Algérie : le MC Alger. Assez nombreux à l’aéroport, ils y sont allés de leurs scansions pour saluer leur club avec des «Moulou- dia campioné !». Certains d’entre eux avaient ramené, d’ailleurs, des banderoles du club. Présents égale- ment, des supporters de l’USM El Harrach ont choisi de mettre de côté la rivalité entre les deux clubs en célébrant également le sacre (presque) assuré du MCA avec le classique «Hayladjaou d’ziria ! Mouloudia, el harrachia !» (voici les Algérois, le Mouloudia et les Harra- chis). Bien sûr, à chaque fois, d’au- tres supporters les rappelaient à l’ordre en leur expliquant gentiment qu’aujourd’hui, il s’agissait de l’Equipe nationale et non pas de clubs.

Les passagers étrangers n’ont rien compris

Et les passagers pendant cela ? Ils étaient tout simplement époustou-

flés par ce qu’ils découvraient à leur sortie de la zone des bagages. Ils ne comprenaient vraiment rien à la si- tuation et, une fois sortis, ne man- quaient pas de s’informer sur l’objet

de cette fiesta non annoncée. Cer-

tains autres, en entendant les chants, se sont mis carrément à dandiner de la tête ou même à sa- luer la foule des mains, ce qui leur

valait l’ovation des Algériens. Même les policiers qui constituaient le cor- don de sécurité, crispés au départ,

se sont détendus au fil des minutes,

ayant compris que les Algériens fai- saient la fête, sans plus.

Des membres de l’ambassade gentiment chambrés

Venu de Londres, le chargé de la communication et de la culture au niveau de l’ambassade d’Algérie au Royaume-Uni, Rabah Toubal, s’est placé, avec les autres cadres dépê-

chés par l’ambassade, sur un côté de

la porte, en tant que délégués de

l’accueil officiel algérien. Les sup- porters les ont gentiment chambrés, mais ils ont pris la situation du bon côté, n’arrêtant pas de sourire et de prendre des photos de la masse des supporters. C’est d’ailleurs Rabah Toubal qui a annoncé aux présents, par des signes de la main, que les joueurs allaient bientôt sortir, ce qui a fait augmenter l’ambiance de

plusieurs crans.

Saïfi aperçu, la foule en délire

Ceux qui se trouvaient dans l’axe

de la porte de sortie se sont tout à

coup écriés : «Ils sont là ! Voilà Saïfi ! Et là, Gaouaoui à ses côtés !» En effet, en costume, les membres de la délégation algé-

rienne étaient à côté du tapis à ba- gages. Les chants et les scansions sont alors devenus assourdissants.

A l’aéroport, c’était clair : personne

n’ignorait désormais qu’il y avait des Algériens là-bas. Des membres

de la garde rapprochée irlandaise

chargée de la protection de la délé- gation se sont approchés des sup- porters afin de renforcer le cordon

de sécurité. Imperceptiblement, les

supporters algériens se sont rappro- chés de la porte, jusqu’à presque bloquer le passage. C’est difficile-

ment que les policiers sont arrivés à frayer un chemin pour les passagers «ordinaires», très surpris par ce branle-bas de combat.

Boudebouz franchement

ébahi

Voilà que les joueurs se sont déci- dés à sortir ! C’est Hassan Yebda qui

a été premier de cordée, accueilli

par une très forte acclamation. Il a

été suivi aussitôt par Mohamed Raouraoua. Le président de la FAF, qui en a quand même vu d’autres, est paru franchement surpris de trouver une telle foule. Les suppor- ters ne cessaient de lui lancer :

«Merci cheikh pour tout ce que vous

faites !» C’était ensuite au tour de Ryad Boudebouz de sortir. Lui a été

franchement ébahi par ce qu’il a vu.

Il est vrai que c’est la première fois

qu’il est accueilli à un aéroport par

des Algériens, vu qu’il n’était pas de ceux qui étaient arrivés à Genève par avion. Il n’arrêtait de regarder autour de lui, peu habitué à pareille liesse. Les policiers chargés d’ac- compagner les joueurs jusqu’à leur bus ne savaient plus où donner de

la tête. Chaque joueur est retenu

par la foule pour être embrassé ou

tout simplement sollicité pour des photos souvenirs.

Les policiers obligés d’arracher les joueurs à la foule Difficilement, les joueurs sont ar- rivés à monter dans le bus, non sans

mal pour certains, à l’image de Madjid Bougherra à qui il a fallu trois policiers à lui seul pour l’escor- ter. Abdelkader Ghezzal, comme à son habitude, a répondu à toutes les sollicitations des supporters, si bien

que trois policiers ont dû «l’arra- cher» à la foule et le conduire dans

le bus manu militari. En bon capi-

taine, Yazid Mansouri a été le der- nier à monter dans le bus, après s’être assuré que tous ses coéqui- piers étaient là. Peu à peu, les sup- porters ont entouré le bus pour

adresser des signes de la main aux joueurs. Karim Ziani a souri à un enfant qui l’a salué, juché sur les

épaules de son père. Le cortège s’est ensuite ébranlé en direction de l’hô- tel réservé à la sélection. Encore une fois, les Verts ont vécu une

journée mémorable, en attendant la soirée d’aujourd’hui dans le stade…

F. A-S.

Saïfi tout heureux de se fondre dans cette folle ambiance. U n d r a

Saïfi tout heureux de se fondre dans cette folle ambiance.

Saïfi tout heureux de se fondre dans cette folle ambiance. U n d r a p

Un drapeau du MCA et de la Palestine à lʼaccueil des Verts.

l ʼ a c c u e i l d e s V e r t

La séance photos souvenirs commence dès lʼarrivée à Dublin.

3 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14
3
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14

Belhadj

«Ce match est important pour la cohésion»

J 14 Belhadj «Ce match est important pour la cohésion» Nadir Belhadj est désormais un habitué

Nadir Belhadj est désormais un habitué du jeu britannique. Il ne sera donc pas en terrain inconnu ce soir au Royal Dublin Society Arena. Il aura même en face de lui plusieurs joueurs évoluant en Premier League.

Un mot sur l’accueil qui vous a été réservé ? C’est tout simplement ma- gnifique. Cela fait plaisir de trouver autant d’Algériens à nous attendre et à nous en- courager. Cela nous pousse à aller de l’avant. Tout ce que je souhaite, c’est que nous ne les décevrons pas dans notre match de demain (au- jourd’hui, ndlr).

Le résultat comptera-t-il pour vous ?

Non, pas spécialement, quoique c’est un match im- portant puisqu’il s’agit de notre premier match de pré- paration. Ce sera une occa- sion de voir où nous en sommes. Ce sera aussi une opportunité pour les nou- veaux joueurs de se retrouver sur le terrain et de se fondre dans l’équipe.

Plusieurs joueurs de l’Eire évoluent en Premier League et vous connaissez certains d’entre eux. Cela vous fait quoi de les retrouver ? Ça fait plaisir et nous al- lons sûrement rigoler, mais nous ne devons pas perdre de vue l’objectif de ce match qui est de préparer comme il se doit la Coupe du monde. Nous espérons gagner, bien sûr.

Propos recueillis par Farid Aït Saâda

gagner, bien sûr. Propos recueillis par Farid Aït Saâda Saïfi : «Vive l’Algérie et inch’Allah Mouloudia
Saïfi : «Vive l’Algérie et inch’Allah Mouloudia champion !» «Nous avons pris l’ha- bitude de
Saïfi : «Vive l’Algérie
et inch’Allah Mouloudia
champion !»
«Nous avons pris l’ha-
bitude de tels accueils
de la part des Algé-
riens, mais nous
sommes quand même
surpris un peu plus
chaque jour. De plus,
il y a aussi aujourd’hui
de nombreux suppor-
ters du MCA. Je suis
donc doublement heu-
reux. Alors, je dis :
vive l’Algérie et Mouloudia champion !»
Yahia : «Quand on voit ça,
ça fait chaud au cœur»
«Vraiment, c’est formi-
dable. C’est toujours
émouvant de voir des
Algériens venir nous
attendre en nombre.
Quand on voit ça, cela
fait chaud au cœur. J’es-
père que nous ne les
décevrons pas lors du
match amical que nous
disputerons demain
(aujourd’hui, ndlr).»
Ghezzal : «Je sais que
les Algériens seront
nombreux au stade»
«Cela fait plaisir de trou-
ver une telle ambiance.
Je m’y attendais un peu
car j’ai appris à connaître
nos supporters. Je sais
que les Algériens seront
nombreux au stade de-
main. Nous ferons tout
pour ne pas les décevoir,
même s’il s’agit d’un
match amical.»
Mansouri :
«Contre l’Eire, il ne faut
pas voir le résultat, mais
la manière»
«Je suis agréablement
surpris par cet accueil.
C’est très encourageant
pour nous dans la pers-
pective de notre match
de demain. Les joueurs
sont déjà impliqués
dans le match car ils
sont conscients que
nous sommes dans une
phase importante de la
préparation de la Coupe du monde. Contre l’Eire, il
ne faudra pas voir le résultat, mais surveiller la ma-
nière car c’est ce qui sera le plus important.»

Raouraoua

«Je ne savais pas qu’il y avait autant d’Algériens à Dublin»

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, était aussi ému que surpris par l’accueil réservé à la déléga- tion algérienne par les Algé- riens résidant en Irlande du Sud. «Je suis très heureux de l’accueil. Franchement, je ne m’y attendais pas. Je ne sa- vais pas qu’il y avait autant d’Algériens à Dublin. C’est formidable», a-t-il déclaré.

Saâdane

«C’est surprenant, surtout à Dublin !»

«Je suis très charmé par l’accueil qui nous est réservé. Vraiment, je ne m’y atten- dais pas. C’est surprenant, surtout à Dublin où je ne croyais pas trouver autant de compatriotes. Je remercie tous ceux qui sont venus.»

M’bolhi : «Depuis ce que j’ai vu à Sion, plus rien ne me surprend !»
M’bolhi : «Depuis
ce que j’ai vu à
Sion, plus rien ne
me surprend !»
«Je suis très content de cet accueil formida-
ble. Est-ce que je m’y attendais ? Je ne sais
pas trop, mais ce qui est sûr, c’est que depuis
ce que j’ai vu à Sion avec l’extraordinaire en-
gouement des supporters, plus rien ne me
surprend de la part de nos compatriotes.»

Gaouaoui : «On se croirait en Algérie !»

compatriotes.» Gaouaoui : «On se croirait en Algérie !» «Formidable, l’am- biance ! On se croirait

«Formidable, l’am- biance ! On se croirait en Algérie ! Je ne m’attendais pas à au- tant de monde ici. Je remercie tous ceux qui sont venus nous accueillir. Le stage de Crans-Montana s’est très bien passé et nous espérons montrer le fruit du travail ac- compli à l’occasion du match amical contre l’Irlande du Sud.»

Amri Chadli perd son père

L’ex-milieu de terrain du club allemand Mayence et l’actuel de Kaiserslautern, Amri Chadli, vient de perdre son cher papa. Souf- frant d’une maladie qui l’a cloué au lit pen- dant un bon moment, il finalement a succombé à sa maladie en rendant l’âme hier. En apprenant cette mauvaise nouvelle, ses deux coéquipiers de l’Equipe nationale, Madjid Bougherra et Nadir Belhadj, qui se trouvent en Suisse, plus exactement à Crans-Montana pour effectuer le stage de préparation en prévision du prochain Mon- diale, ont aussitôt appelé leur ami pour lui présenter leurs condoléances.

Saâdane acueilli comme un héros à Dublin. 1 re bain de foule pour Raouraoua sous

Saâdane acueilli comme un héros à Dublin.

Saâdane acueilli comme un héros à Dublin. 1 re bain de foule pour Raouraoua sous les

1 re

bain de foule pour Raouraoua sous les yeux ébahis de Lacen .

de foule pour Raouraoua sous les yeux ébahis de Lacen . Les supporters sont restés sur

Les supporters sont restés sur place jusquʼau départ des joueurs.

4 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 De nos envoyés spéciaux
4 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14
4 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14

De nos envoyés spéciaux en Suisse et en Irlande

Mohamed Farid Nacym Saâd Aït Saâda Djender
Mohamed
Farid
Nacym
Saâd
Aït Saâda
Djender

«Boom boom

Yahia»

A la sortie de l’aéroport,

les supporters algériens se sont mis tous à scander «Boom boom Yahia», fai- sant allusion au but que le pensionnaire de Bochum a inscrit face aux Egyptiens lors du match d’appui à Oum Dormane. C’est ainsi

qu’ils n’ont pas manqué de lui demander de remettre ça face aux Anglais de Ca- pello. Yahia, très décon- tracté, leur a répondu par un large sourire.

Redouane Mourad Yacine Bouhanika Hachemi Selhani
Redouane
Mourad
Yacine
Bouhanika
Hachemi
Selhani

Raouraoua au

Le nombre des

chevet d’une

supporters

handicapée

algériens surprend

Sollicité par le père dont

les journalistes

la fille se déplace en fauteuil

irlandais

roulant, le président de la Fédé- ration algérienne s’est permis de

se frayer un chemin jusqu’à cette jeune fille pour l’embrasser.

Karim Ziani, qui a voulu en faire

de même, n’a pu résister à la

marée humaine présente à la sor-

tie de l’aéroport de Dublin.

Les Algériens chantent «Ireland» aux policiers

Les policiers irlandais de

l’aéroport, qui n’ont pas

cessé d’interdire le «tapage» fait

par des Algériens dans l’enceinte même de l’aérogare, ont dû faire

à chaque fois exception grâce

aux astuces à l’algérienne. En

effet, à chaque fois que le service d’ordre demandait aux Algériens

de baisser la voix, ces derniers se

mettaient à chanter : «Ireland, Ireland». Ce qui a fait rire les po- liciers.

Le match se jouera en faux nocturne

Le match amical qui

mettra aux prises l’Algérie

avec l’Irlande devra débuter à

19h45 heure locale et algérienne

à la fois. Mais détrompez-vous, à

cette heure-ci, le soleil est tou- jours là quand on sait qu’il se couche à 21h15. Autrement dit,

on ne devra jouer qu’un petit

quart d’heure sous les projec- teurs.

Croyant que les suppor-

ters algériens ne vont pas

dépasser le nombre de trois cents fans, les journalistes irlandais

ont été surpris en constatant de visu le nombre très élevé des

supporters algériens présents hier à Dublin ainsi que celui des journalistes qui ont fait le dépla- cement à Dublin pour couvrir le match.

Le stade abrite aussi les compétitions

d’équitation

Si la pelouse du stade du Royal Dublin Society et

Arena est en excellent état, les bor-

dures laissent vraiment à désiré. Et

pour cause, ce terrain abrite des compétitions d’équitation. A si- gnaler que ce stade a une capacité de 18 250 spectateurs.

Les Algériens à l’hôtel Radisson Balls et Bridge

 

Dès leur arrivée à Du-

blin, les Algériens ont pris

leurs quartiers dans le luxueux hôtel de Radisson Balls et Bridge situé en plein quartier chic du sud de la capitale irlandaise. Cet

établissement de 5 étoiles res-

semble à un château royal.

Accueil spécial pour Meghni

semble à un château royal. Accueil spécial pour Meghni L es supporters algériens pré- sents à

L es supporters algériens pré- sents à l’aéro- port international

de Dublin ont fait ou- blier l’espace d’un ins- tant, à Meghni, la

déception de sa non-par- ticipation au Mondial sud-africain. En effet, le sociétaire de la Lazio de Rome a été agréablement surpris par l’accueil qu’on lui a réservé à sa sortie de l’aérogare. Des socios

lui a réservé à sa sortie de l’aérogare. Des socios algériens n’ont pas lâché d’une semelle

algériens n’ont pas lâché d’une semelle le joueur tentant de lui remonter

suis vraiment très touché par cet accueil. Bien que je sois habitué à cela, je

le

moral à leur façon, en

dois reconnaître que je ne

chantant des slogans connus tels « Salamet Ya Meghni» ou «Meghni Inch’Allah tabra». Il faut dire que Meghni a été le

m’y attendais pas. Ce qui confirme que le peuple al- gérien est solidaire avec moi. Vraiment, ça me console beaucoup», dira

joueur le plus sollicité de

le joueur pour commen-

la

délégation algérienne

ter l’accueil des Algériens

la sortie de l’aéroport, puisqu’une grande foule

à

avant d’évoquer les Verts : «Je suis ici pour soutenir

a

tenu à l’accompagner

l’équipe. Je serai bien sûr

Farid Aït Saâda

jusqu’au bus qui atten- dait les joueurs. Même s’il connaît la chaleur du peuple algérien, Meghni n’a pas caché son étonne- ment par rapport aux marques de sympathie de ses compatriotes. «Je

de tout cœur avec l’Equipe nationale. Je sou- haite vraiment qu’on réa- lise un bon résultat face à l’Irlande.»

Le stade de Dublin n’est pas grillagé

Un scénario France-Algérie

est-il envisageable ?

grillagé Un scénario France-Algérie est-il envisageable ? A l’instar des stades d’An- gleterre, celui de Dublin

A l’instar des stades d’An- gleterre, celui de Dublin ne dispose pas d’un grillage sé- parant le terrain des tribunes. En tout cas, les supporters al- gériens ne seront pas loin du rectangle vert. Les premières images qui nous reviennent à l’esprit, ce sont celles des in- cidents qui ont émaillé le match France-Algérie un cer- tain octobre 2001 qui a vu la rencontre ne pas aller jusqu’à son terme. L’on s’attend à une forte présence de stadiers qui devront quadriller le stade ainsi que les supporters algé- riens. Toutefois, l’on craint

des débordements quand on connaît toute la ferveur que suscitent les Verts pour leurs supporters qui ne rateront pas l’occasion de leur arra- cher leurs maillots au coup de sifflet final. En tous les cas, les Algériens sont appe- lés à soigner leur image vis- vis de l’opinion mondiale, notamment ces Egyptiens qui n’attendent que la moin- dre glissade des fans algé- riens pour descendre l’Algérie en flammes, avant le coup d’envoi du Mondial. F. A-S.

Le costume-cravate va comme un gant à Mesbah. Mondial ou pas, un autographe de Meghni

Le costume-cravate va comme un gant à Mesbah.

Le costume-cravate va comme un gant à Mesbah. Mondial ou pas, un autographe de Meghni reste

Mondial ou pas, un autographe de Meghni reste précieux.

à Mesbah. Mondial ou pas, un autographe de Meghni reste précieux. Le capitaine Mansouri très sollicité

Le capitaine Mansouri très sollicité par ses fans.

5 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Ce soir à 19h45
5
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
Ce soir à 19h45 : Eire – Algérie
Verts contre Verts !
Guedioura refuse de
s’entretenir avec la
presse anglaise
V erts contre Verts ! Ainsi
pourrait-on résumer la
confrontation amicale de
ce soir entre la sélection
Un journaliste anglais s’est approché de
Guedioura, pensionnaire de Wolverhamp-
ton, et l’a sollicité pour un entretien. Le nou-
veau Fennec refusera poliment de répondre
aux questions. Qu’à cela ne tienne, ce sera
Bouguerra qui se prêtera au jeu des ques-
tions/ réponses.
algérienne, disputera là le premier
de ses deux matches de préparation
pour la Coupe du monde 2010, et
celle de l’Eire. Le cadre sera le Royal
Dublin Society Arena, un petit
stade de 18 000 places qui se révè-
lera certainement exigu pour conte-
nir toute la foule qui viendra
assister à la rencontre.
Raouraoua : «Toutes
les dispositions ont
été prises»
Une occasion pour les
nouveaux de s’illustrer
Destiné, au départ, à être un test
d’adaptation au jeu britannique
dans la perspective du match
contre l’Angleterre au Cap du 18
juin, ce match n’atteindra
certainement pas cet objectif, vu
l’absence annoncée de plusieurs
titulaires (Meghni, Bougherra,
Matmour, Yebda et peut-être
même Yahia). A quelque chose
malheur est bon : ce sera une
occasion pour les nouveaux
joueurs sélectionnés, à l’exception
peut-être de Ryad Boudebouz, lui
Le président de la FAF a tenu une réunion
avec les autorités de Dublin afin que la ren-
contre se déroule dans les meilleures condi-
tions. On craint, par exemple, des deux côtés
qu’il y ait un envahissement de terrain, car le
terrain est facilement accessible à partir des
gradins. Raouraoua s’est voulu rassurant.
«Tout se passera pour le mieux», dira-t-il.
Entraînement à huis clos
Entraînement à huis
clos à Dublin
La séance d’entraînement au stade de Dublin s’est dérou-
lée à huis clos. Bien que les portes aient été fermées aux
supporters, ces derniers sont restés aux alentours du stade
donnant de la voix tout en dansant. Ça promet pour le
match d’aujourd’hui.
Quelques heures après leur arrivée à Du-
blin, les joueurs algériens ont pris la direc-
tion du «Royal Dublin Society Aréna» où
doit se dérouler la rencontre d’aujourd’hui.
La séance d’entraînement s’est déroulée à
huis clos. Même les journalistes n’étaient pas
autorisés à y assister.
aussi blessé, de montrer ce qu’ils
savent faire et de parfaire
l’homogénéité de l’équipe. Ce
sera donc un match plutôt
d’intégration dans le jeu.
Meghni jongle avec un
ballon de… rugby
Le 3 e gardien de but,
seul véritable enjeu
Le seul véritable enjeu du match
sera de déterminer l’identité du
troisième gardien de but qui ira en
Afrique du Sud puisque Rabah
Saadane en a déjà choisi deux.
Cela ne veut pas pour autant dire
que les deux qui sont en ballottage
joueront chacun une mi-temps.
Cela peut se passer ainsi, mais il se
pourrait aussi que le coach se
contente d’aligner uniquement le
gardien de but pour lequel il a un
doute, afin de lui permettre de le
convaincre.
Les Irlandais prennent
le match au sérieux
Les Irlandais, pour leur part,
prennent ce match au sérieux car
il constituera leur avant-dernier
match amical avant l’entame des
éliminatoires de l’Euro-2012 en
septembre prochain. Le
sélectionneur, Giovanni
Trapattoni, nous l’a déclaré
ouvertement : il veut que son
équipe joue ce match avec un
esprit conquérant. Sa seule
appréhension est que ses joueurs
aient la tête à leurs vacances plutôt
qu’aux matches. Les Irlandais
seront certainement privés
également de leur capitaine
Robbie Keane, touché à un
ligament lors de la deuxième mi-
temps du match face au Paraguay.
Il s’agit de la seule incertitude
concernant l’effectif adverse.
F. A-S.
Saâdane en exclusivité au Buteur
«Belhadj en milieu récupérateur
face à l’Irlande»
«Selon les critères que nous avons retenus,
Zemmamouche s’est classé 4 e »
L a veille du rendez-vous ami-
cal face à l’Irlande, l’entraî-
neur national s’est confié au
Buteur. Il nous donnera, à une ex-
ception près, le onze qui sera en
appel, ce soir. Il nous parlera du
choix concernant les gardiens de
but et de la mise à l’écart de
Zemma.
«Plusieurs cadres de
l’équipe seront
absents»
Chaouchi qui débutera le match
que nous entamerons avec un
schéma classique, soit le 4-4-2.
Les deux défenseurs latéraux se-
ront Guedioura et Mesbah. La
charnière centrale sera composée
de deux des trois joueurs suivants
: Halliche, Laïfaoui et Bellaïd.
Quatre hommes composeront la
ligne intermédiaire qui seront :
Pour ce qui est de la compo-
sante qui aura à affronter l’Ir-
lande, Saâdane dira : «Ce sera
Lacen, Ziani, Mansouri et Bel-
hadj. Les deux joueurs de pointe
seront Ghezzal et Djebbour ou
peut-être Saïfi.»
D’un autre côté, Saâdane nous
confiera que le résultat importe
peu dans ce genre de confronta-
tion. Cette rencontre nous servira
de baromètre et il y a des objectifs
précis. Nous aurons, nous les
membres du staff, à jauger l’état de
forme de chacun des joueurs. Il
faut s’attendre à ce qu’il y ait un
maximum de joueurs qui pren-
dront part à cette rencontre. Cer-
tains joueurs, même s’ils sont
totalement rétablis, seront dispen-
sés de ce match.»
Saâdane donnera par la suite
des explications concernant les
trois gardiens qui seront en
Afrique du Sud. «Ce sera, dans le
désordre, Chaouchi, Gaouaoui et
M’Bolhi. Nous avons retenu des
critères bien précis pour effectuer
ce choix et un classement a été
établi. Zemmamouche s’est classé
4e et nous en sommes désolés. Il y
avait une décision à prendre et
elle a été prise. Zemmamouche a
tout l’avenir devant lui et un
CHAN à disputer.»
Des centaines de fans attendaient les
joueurs à leur sortie du stade, après la séance
d’entraînement. Ces derniers ont pris un
bain de foule avant de s’engouffrer dans le
bus qui devait les conduire à leur hôtel. Juste
avant, Meghni s’est prêté à une petite séance
de jongleries avec un ballon de… rugby au
cours de laquelle il a été très applaudi.
Yahia, Bougherra,
Medjani et Yebda
s’entraînent à part
La séance d’entraînement d’hier après-
midi a été marquée par l’entraînement de
quatre éléments à savoir Yebda, Bougherra,
Yahia et Medjani qui étaient à l’écart du
groupe.
«Des objectifs précis
pour ce match»
«Zemmamouche a tout
l’avenir devant lui»
F.A.S
Chaouchi a pris option pour débuter le match face à lʼIrlande. Raouraoua et Saâdane à

Chaouchi a pris option pour débuter le match face à lʼIrlande.

a pris option pour débuter le match face à lʼIrlande. Raouraoua et Saâdane à leur arrivée

Raouraoua et Saâdane à leur arrivée hier au stade de Dublin.

et Saâdane à leur arrivée hier au stade de Dublin. Sur la pelouse du stade de

Sur la pelouse du stade de Dublin, la balle circule à merveille.

6 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 De nos envoyés spéciaux
6 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 De nos envoyés spéciaux
6
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
De nos envoyés spéciaux en Suisse et en Irlande
Mohamed
Farid
Nacym
Redouane
Mourad
Yacine
Saâd
Aït Saâda
Djender
Bouhanika
Hachemi
Selhani

Des Algériens de Suisse ont attendu vainement les Verts à l’aéroport

Des Algériens résidant en Suisse se sont dirigés

hier dans la matinée à l’aéroport de Genève pour dire au revoir aux joueurs. Malheureusement, ils avaient attendu vainement. L’Equipe nationale devait se dé- placer en Irlande pour rencontrer l’Eire, en match amical. Quelle ne fut la surprise des Algériens venus en nombre de constater au bout du compte que les Verts ne se sont pas déplacés à l’aéroport par bus. En fait, un hélicoptère s’était déplacé sur le lieu de stage de l’Equipe nationale et les avait

directement ramenés vers l’aéro- port. De l’aéroport de Genève, les joueurs algériens sont montés dans un avion privé à destination de Dublin.

Zemmaouche crée

l’événement

à l’aéroport

Les ressortissants algé- riens présents à l’aéroport

oublieront très vite leur déception, avec l’apparition dans le hall de l’aé- roport du gardien de but Zemma- mouche. Ce dernier rentrait en Algérie, après que le staff technique lui eut signifié qu’il ne fera pas par- tie des 23 joueurs qui devaient se déplacer en Afrique du Sud. Zem- maouche a signé plusieurs auto-

graphes et avait pris des photos avec eux. Les supporters de l’EN ont ré- conforté le portier du MCA. Ils avaient insisté auprès du gardien de but international de redoubler d’ef- forts pour revenir parmi les Verts. Dans le hall de l’aéroport, il était aussi question de Mourad Meghni et de son forfait suite à la blessure qui l’aura empêché de faire le voyage en Afrique du Sud.

Les ressortissants ont pointé à l’aéroport à partir de 11 heures

Une cinquantaine de supporters algériens

avaient pris place dans le hall de

l’aéroport dès onze heures du matin. Mais quand ils avaient appris que les Verts ne viendront pas par bus, la déception était visible sur leur visage.

Mais quand ils avaient appris que les Verts ne viendront pas par bus, la déception était

LesVertsontralliéGenève

par… hélicoptère

temps. Toutefois, un brouillard épais a contraint la délégation algé- rienne à changer de ville. C’est à Sion, qui se trouve à 20 km du lieu de regroupement des Verts, que fut le point de départ. Il aurait fallu trois hélicoptères pour transporter l’ensemble les joueurs, membres du staff technique et médical ainsi que les dirigeants qui ont accompagné les Verts. Pour ce qui est des équi- pements et autres bagages, ils ont été expédiés par bus. Le grand avantage, c’est que le voyage n’a pas été trop fatiguant pour les joueurs. Bien au contraire, un déplacement en hélico était presque considéré comme une balade pour les cama- rades de Rafik Saïfi, qui ont pu ad- mirer les montagnes suisses. Cela les a changés quelque peu de la rou-

tine des avions. Ils ont découvert une autre sensation, dans une am- biance agréable, à la veille de ce pre- mier test face aux Irlandais. En quittant le lieu du stage, l’ensemble des joueurs été unanime à dire que ce fut une grande réussite, que ce soit sur le plan de la préparation, de l’intégration des nouveaux, mais aussi des joueurs blessés qui ont achevé leur programme spécifique. Le seul point noir à Crans-Montana reste la nouvelle de la non-partici- pation de Mourad Meghni au Mon-

dial.

A. A.

la non-partici- pation de Mourad Meghni au Mon- dial. A. A. A près deux semaines de

A près deux semaines de préparation à Crans- Montana, les Verts ont quitté les lieux, hier, vers Genève, afin de

rallier la capitale irlandaise en pré- vision du match amical de ce soir

face à la sélection locale. Tous les moyens ont été mis à la disposition des Algériens pour la réussite de

cette préparation, à 15 jours du Mondial, même lors des déplace- ments. Afin qu’ils puissent garder leur forme physique, les joueurs ont effectué le déplacement vers Ge- nève à bord d’hélicoptères. Dans l’itinéraire qui leur a été tracé, le point de départ devait s’effectuer de Crans-Montana en direction de la capitale suisse dans un premier

«Rater l’Irlande plutôt que le Mondial»

dans un premier «Rater l’Irlande plutôt que le Mondial» Souffrant d’une contracture à la cuisse, le

Souffrant d’une contracture à la cuisse, le milieu de terrain des Verts, Riyad Boudebouz, fera l’impasse sur le match face à l’Irlande, afin de ne pas augmenter les risques quant à sa participation au Mondial.

Votre non-participation face à l’Irlande est-elle confirmée ? C’est désormais officiel. Je suis contraint de déclarer forfait pour cette rencontre. Le staff tech- nique et médical m’a informé que j’étais indisponible. Je ne suis pas encore prêt à renouer avec la compétition. Il y a eu une grande amélioration par rapport au début du stage, mais je préfère aller tout doux car on n’est jamais à l’abri d’une rechute.

Pas trop déçu ? Non, il ne s’agit que d’un match de préparation. A choisir, mieux vaut rater un match amical que le Mondial. Je peux jouer, mais le risque est trop grand. Je trouve que cette décision est sage. Je vais poursuivre mon programme spé- cifique pour retrouver ma forme physique au plus vite.

Comment vous sentez-vous physiquement ? Je sens que j’ai encore un retard à

rattraper. Je ne suis pas encore au top de ma forme. Il me reste du travail à faire avant de débuter le Mondial dans 15 jours.

N’êtes-vous pas inquiet à ce sujet ? Non, pour la simple raison que je suis au stade final de mon pro- gramme. Plus que quelques jours et je serai opérationnel. Comme je l’ai dit précédemment, je peux jouer ce match face à l’Irlande, mais cela va perturber quelque peu le programme que m’a tracé le staff médical. Je commence à voir le bout du tunnel, et c’est ce qui me réjouit.

Un premier bilan des deux semaines passées à Crans- Montana ? Ce fut une grande réussite sur pas mal de points. Pour ma part, je me suis intégré facilement. C’est un indice de taille qui dé- montre qu’il existe un esprit de groupe entre les joueurs. Je n’ai même plus le sentiment d’être un nouveau. Tout ce que je souhaite

à présent, c’est d’apporter un plus

à l’équipe et de représenter l’Algé- rie comme il se doit au Mondial.

Un mot sur la défaillance de Mourad Meghni ? Je ne vous cache que ça nous a tous bouleversés. C’est dommage que l’on ne puisse pas bénéficier des services d’un aussi grand joueur lors de ce Mondial. Mais je pense qu’il nous sera utile ail- leurs que sur le terrain, car nous

avons besoin de ses encourage- ments.

«Un public pareil, vous ne le trouverez ni en Argentine ni au Brésil»

Que pensez-vous du public algérien qui est présent quotidiennement aux entraînements ? Je ne vous cache que ce que j’ai vu cette semaine restera gravé dans ma mémoire. Je n’ai jamais vécu des sensations aussi fortes

par le passé. Vous ne trouverez

jamais un public qui soutienne sa sélection comme le font les Algé- riens. Même pas en Argentine et au Brésil. C’est vraiment fou. Je ne vous cache pas que cette soli- darité du peuple crée en nous le sentiment de vouloir tout donner sur le terrain. C’est notre seconde motivation.

Entretien réalisé par R. B.

7 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14
7
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
7 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Saâdane dans l’embarras Une équipe
7 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Saâdane dans l’embarras Une équipe

Saâdane

dans

l’embarras

Une équipe décimée face à l’Irlande !

L e mauvais sort semble s’acharner sur la sélec- tion nationale et cela n’est à priori pas près d’en finir, en témoi- gnent les nombreuses

défections qu’enregistre presque au quotidien maintenant l’équipe à Rabah Saâdane depuis l’entame de sa préparation au complexe sportif de Crans-Montana, en Suisse. Après près de 15 jours d’intense travail, les coéquipiers de Karim Ziani s’apprêtent désormais à dis- puter leur premier match amical de cette préparation, face à la redouta- ble équipe de l’Eire, à Dublin.Une rencontre de prestige, certes, mais qui va constituer cependant un vrai test pour l’ensemble du staff tech- nique des Verts, qui pourra avoir une idée assez claire sur les disposi- tions actuelles des joueurs et de l’équipe en général, à quelques jours seulement du premier match du Mondial face à la Slovénie prévu, rappelons-le, pour le 13 juin pro- chain au stade de Polokwane. Néanmoins, il faut dire que le sélec- tionneur n’est pas vraiment gâté par les nombreuses absences qu’enre- gistre son équipe pour cette joute amicale, puisque pas moins de six éléments sont d’ores et déjà forfaits et ne pourront donc pas tenir leur place ce soir. Des joueurs qui, pour la plupart, demeurent des titulaires à part entière, faut-il le signaler (ndlr : Matmour, Bougherra, Yebda, Boudebouz, Medjani et Anthar Yahia). Ce qui n’est sans doute pas

Medjani et Anthar Yahia). Ce qui n’est sans doute pas Le stage de préparation touche à

Le stage de préparation touche à sa fin, comment avez-vous trouvé l’en- semble du groupe ? De ce côté, je peux vous assurer que tout s’est passé comme prévu. Nous sommes comme une famille et il y a aucun problème avec qui que ce soit. Nous avons travaillé sérieusement pendant ce stage afin que tout le monde soit prêt pour la Coupe du monde. Avant le coup d’envoi de cette com- pétition mondiale, vous allez af- fronter l’Eire en amical, mais avec deux éléments clés dans le schéma tactique de Rabah Saâdane, à sa- voir Yahia et Bougherra. Ce sera l’occasion pour vous de prouver que vous êtes un élément sur qui

pour avantager l’EN. Rabah Saâdane l’a toujours dit. La seule chose qui lui fait vraiment peur et qui pourrait chambouler son programme de travail, c’est bien ces blessures à répéti- tion de ses joueurs. Cela ne l’aidera pas vraiment à mettre en place une stratégie de jeu bien définie. Face à l’Irlande ce soir, on aura ainsi une équipe d’Algérie new-look qui aura la lourde tâche de sor- tir une belle presta-

tion et réaliser la meilleure performance possible. Histoire de garder la confiance et de ne pas se mettre d’ores et déjà la pression.

et de ne pas se mettre d’ores et déjà la pression. les couloirs, Laïfaoui à droite

les couloirs, Laïfaoui à droite et Bel- hadj à gauche assureront leur rôle. Dans la récupération, Mansouri et Lacen (la participation de ce der- nier demeure cependant incertaine et il se pourrait que Guedioura le remplace) auront pour mission de ratisser et de récupérer le maxi- mum de ballons pour les donner ensuite aux deux joueurs qui ani- meront le jeu offensif de l’équipe, à savoir Ziani et Kadir. Le duo d’attaque sera formé par le sociétaire de l’AEK Athènes, Rafik Djebbour, et celui de l’AC Sienne, Abdelkader Ghezzal. Ça devrait être en principe cette formation au dispositif tactique classique, 4-4-2, qui sera appelée à débuter la partie face aux poulains de l’entraîneur italien, Giovanni

Trapattoni.

Seulement 14 joueurs de champ sur la feuille de match

Avec les défections des six joueurs précités, et si l’on ajoute les noms de Meghni et Zemmamouche écartés de la liste pour diverses rai- sons, il ne restera des joueurs dis- ponibles pour prendre part à ce match amical que 17 éléments, dont 3 gardiens de but, Chaouchi, M’bolhi et Gaouaoui. Ainsi, seule- ment quatorze joueurs de champ seront à la disposition de Saâdane. Un vrai casse-tête pour ce dernier, lorsqu’on sait qu’il misait énormé- ment sur ce match pour faire jouer le maximum de joueurs.

Quels gardiens choisira Saâdane ?

On peut se demander lesquels des trois gardiens choisira Saâdane pour ce match face à l’Irlande ce soir. Puisqu’il est très peu probable que le sélectionneur décide de faire jouer l’ensemble de ses portiers au cours d’un seul match ! Selon nos informations, Faouzi Chaouchi et Rais M’bolhi paraissent les mieux indiqués pour prendre part à cette rencontre. Chacun aura sa mi- temps et aura à faire le maximum aussi pour convaincre le coach. Lounès Gaouaoui, quant à lui, fera son retour certainement lors de la prochaine rencontre face aux Emi- rats Arabes Unis, à Nuremberg, le 5 juin.

M. S.

Des nouveaux, il y en aura

Ainsi, et avec les nombreuses ab- sences que comptera l’équipe ce soir, le sélectionneur national n’aura pas vraiment d’autre choix que d’aligner d’entrée de jeu certains des 7 nouveaux joueurs appelés récem- ment. Pour ce qui est du poste de gardien de but, il y a de fortes chances que le portier du Slavia Sofia, Wahab Rais M’bolhi, débute la partie. En défense centrale, on retrouvera certainement le duo Halliche-Bellaïd, tandis que dans

Bellaïd «Je suis prêt à remplacer Bougherra et Yahia face à l’Irlande»

Après avoir assuré sa participation au Mondial, surtout après que Mourad Meghni eut déclaré forfait, Habib Bellaïd pourrait débuter la rencontre de vendredi face l’Irlande comme titulaire surtout que les deux piliers de la défense de l’EN, Anthar Yahia

et Madjid Bougherra, feront l’impasse sur cette empoignade amicale, du moment qu’ils souffrent toujours de blessure. Dans l’entretien qui suit, le joueur de Boulogne-sur-Mer nous a fait savoir qu’il était prêt à 1000 % pour prendre part à cette joute.

«Je vais faire tout mon possible pour convaincre Saâdane»

Saâdane pourra compter, n’est-ce pas ? Effectivement, je suis prêt à relever le défi et pallier l’absence de Anthar Yahia et Madjid Bougherra face à l’Ir- lande. Je vais faire de mon mieux pour défendre les couleurs de l’Algérie lors de cette empoignade. Inch’Allah, je vais être à la hauteur et avoir la confiance des supporters ainsi que celle du staff technique. Du moment que l’équipe sera amoindrie, vous allez sûrement dé- buter la rencontre de vendredi titulaire

comme Comme je viens de vous le dire, je suis prêt à 1000 % pour prendre part à cette rencontre, surtout que nous al- lons affronter une grande équipe avant le début du Mondial. Ce match sera comme un examen pour moi où je dois prouver à Saâdane qu’il n’a pas eu tort de m’avoir convoqué en Equipe nationale. A quel poste vous sentez-vous à l’aise, à droite ou dans l’axe ? Je suis un défenseur. Donc, je peux évoluer à n’importe quel poste de la défense. Mais le dernier mot revient à l’entraîneur, c’est lui qui décide à quel

poste je dois évoluer. Mais je m’en sors parfaitement bien à droite. Vous allez enregistrer votre pre- mière apparition vendredi sous les couleurs de l’EN, comment vivez- vous ces moments ? Vous ne pouvez imaginer combien je suis heureux. Je vais enregistrer ma première appariation avec l’Equipe na- tionale de mon pays, après une courte période de ma convocation. Je suis aux anges ! D’après-vous, le sélectionneur na- tional vous fait-il confiance ? Ecoutez, le fait que je sois avec l’Equipe nationale ici à Crans-Mon- tana veut dire que tout le monde me fait confiance. Maintenant, la balle est dans mon camp, il faut que je prouve de quoi je suis capable. On a remarqué lors des séances d’entraînement que vous essayez de prouver que vous êtes un élément à qui on peut faire confiance lors de la Coupe du monde. Partagez-vous cet avis ? Ce n’est pas à moi de juger mon ni- veau, c’est aux autres de le faire. Ce que je suis en train de réaliser n’est que mon travail, ni plus ni moins. Il est

vrai que je ne possède pas l’expérience de Bougherra et Yahia, du moment que je suis encore jeune, mais je ferai tout mon possible pour atteindre leur niveau. Comment voyez-vous la rencontre de ce vendredi face à l’Eire, surtout que vous allez jouer avec un effectif new-look ? On va entamer cette rencontre sans pression, du fait que ce n’est pas une rencontre officielle. En parallèle, on es- sayera d’appliquer toutes les consignes de l’entraîneur afin d’être prêts pour le premier match de Coupe du monde qui nous opposera à la Slovénie. Ne trouvez-vous pas que les bles- sures de Bougherra et Yahia vous responsabilisent davantage ? Effectivement, mais leurs blessures ne sont pas aussi graves. Chacun de nous doit être d’attaque pour rempla- cer n’importe quel joueur, en cas de défaillance, car personne n’est à l’abri d’une blessure. C’est pourquoi il faut être prêts en cas de défection d’un élé- ment. Certains prétendent que vous avez choisi l’Equipe nationale unique- ment pour le Mondial. Quelle est

votre réaction ? Sincèrement, les gens qui pensent de la sorte ne me connaissent pas bien.

Je l’ai dit à maintes reprises, j’ai choisi

l’Equipe nationale par conviction, pas

pour autre chose. Au fait, quel pays ai-

je refusé pour opter pour l’Algérie ? Certains parlent de l’Equipe natio- nale de Tunisie ?

Au risque de me répéter, j’ai choisi l’Algérie par conviction et je vais prou- ver que je tiens grave à cette équipe sur

le terrain.

Ne craignez-vous pas le manque de cohésion avec Halliche ? Non, de ce côté, je peux vous assu- rer qu’on s’entend parfaitement bien. Soyez-en sûr. Etes-vous soulagé d’avoir assuré votre place parmi les 23 du fait que Meghni a déclaré forfait ? Non, au contraire, je suis très déçu pour Meghni qui ne va pas jouer la

Coupe du monde. Vous savez, l’Algérie

a perdu pour ce Mondial un joueur

qui possède un talent exceptionnel et une technicité très rare. C’est ça le foot-

ball, mais il faut y croire. Entretien réalisé par Redouane B.

8 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 De nos envoyés spéciaux
8 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 De nos envoyés spéciaux
8
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
De nos envoyés spéciaux en Suisse et en Irlande
Mohamed
Farid
Nacym
Redouane
Mourad
Yacine
Saâd
Aït Saâda
Djender
Bouhanika
Hachemi
Selhani

Chaouchi

«Je suis très affecté

par le départ de Zemma»

«Peu importe qui sera le numéro 1, l’intérêt de la sélection prime sur tout»

Après son éviction de la sélection

Zemmamouche explose

en sanglots dans les bras de Saïfi

R

abah Saâ- dane a fait son choix.

heurter la sensibilité du joueur ni l’enfoncer encore davantage, Rabah Saâdane

a essayé d’être le plus per-

Parmi les 24 joueurs sur les 25

retenus pour le stage de Crans-Montana, un joueur a été sacrifié. Cette fois, la décision n’est pas d’ordre médical, mais technique. Rabah Saâ- dane, qui était contraint

d’éliminer un des quatre gardiens retenus pour ledit stage, a porté son choix sur le Mouloudéen Mohamed Lamine Zem- mamouche. Ce dernier est

suasif possible. Il a donc cherché les mots qu’il faut pour expliquer à Zemma- mouche sa décision de ne pas le retenir pour le Mondial. Il lui a dit :

«Mets-toi à ma place fis- ton ! S’il y avait ne serait- ce qu’une seule possibilité de te prendre, saches que je t’aurais pris sans hésiter. Il m’a été très difficile de prendre une telle décision, mais je devais faire un choix et je l’ai fait en mon

rentré hier à Alger, après

âme et conscience», lui a-t-

en avoir été informé par le

il dit.

qu’on aura besoin de toi en cours de route. Ne baisse pas les bras».

Saïfi, Halliche, Gaouaoui et Laïfaoui lui ont remonté le moral Mohamed Lamine Zemmamouche a quitté la salle de conférences où il avait entendu, quelques minutes auparavant, de la bouche même du sélec-

sélectionneur national en personne. Zemmamouche

«Tu peux encore

a

quitté ses coéquipiers

jouer des

Saâdane l’a assuré qu’avec

hier en début d’après-midi pour rentrer à Alger, alors

compétitions majeures»

que ces derniers prenaient l’avion de Genève à desti- nation de Dublin.

Afin d’atténuer la dé- ception du joueur, Rabah

 

le

niveau qui est le sien, il

Il le savait dès que Saâdane l’a appelé Mohamed Lamine Zemmamouche savait qu’il allait être sacrifié, avant même que Rabah Saâdane ne le lui dise. Le fait qu’il ait été informé que le sélectionneur natio- nal l’attendait dans la salle des conférences seul à la fin du dîner avait mis la

Saâdane lui a dit :

peut encore jouer des compétitions majeures dans un avenir proche. «Ecoute fiston, si tu as été retenu pour le stage de Crans-Montana, c’est que tu as le niveau requis pour ça. Tu es encore jeune et tu as l’avenir devant toi. Tu pourras encore jouer des compétitions majeures à l’avenir», l’a-t-il rassuré.

puce à l’oreille au joueur. Dès lors, Zemmamouche avait deviné qu’il n’allait pas être retenu et sa ren- contre, quelques minutes plus tard avec Saâdane, confirmera ses soupçons. C’est ainsi que le keeper mouloudéen n’ira pas en

«Il y a toujours bon espoir pour que tu sois convoqué pour le Mondial» Au cours de son dis- cours, Rabah Saâdane a usé d’un vocabulaire très optimiste pour ne pas

Afsud. Sur le chemin qui menait à la salle des confé- rences, Zemmamouche

heurter la sensibilité du joueur, déjà très affecté par sa non-convocation à

avait le visage pâle. Il s’en

la

Coupe du monde. «L’es-

doutait !

poir de te voir convoqué en Afrique du Sud est toujours là. Il ne faut pas que tu te

«Mets-toi à ma place !» Sans doute pour ne pas

dises que tout est fini. En football, tout peut arriver. Il se peut, sait-on jamais,

en insistant sur le fait qu’il était encore jeune et qu’il avait tout l’avenir devant lui.

Il explose en sanglots dans les bras de Saïfi Très affecté, les paroles conciliantes des Saïfi, Gaouaoui, Halliche et Laï- faoui n’ont pas apaisé le joueur. Au contraire, il a explosé en sanglots dans

Tout d’abord, comment réagissez-vous à la mise à l’écart de Zemmamouche du groupe qui ira
Tout d’abord, comment
réagissez-vous à la mise à
l’écart de Zemmamouche du
groupe qui ira en Afrique du
Sud ?
Je suis tout naturellement déçu
de voir Zemma
partir. Avant qu’il
soit un équipier,
c’est d’abord un
pote à moi. On
est très proches et
de ce fait, je suis
peiné de le voir
partir. Je crois
que chacun de
nous ressent ac-
tuellement le
même sentiment.
C’est tout à fait
normal, du fait
que nous for-
mons tous une fa-
mille. Après, c’est
un choix que le
coach a fait en
son âme et
conscience et je
crois que per-
sonne ne peut le
discuter. Je tiens
néanmoins à sou-
haiter bon cou-
rage à Zemma
tout en espérant
le revoir très
bientôt parmi
nous.
Le stage de
Crans-Montana
prend fin
aujourd’hui, quel
est votre avis sur
la qualité de la
préparation ?
Je pense que ça
de sérieux aux entraînements et
on vit très bien ensemble dehors.
M’bolhi, votre concurrent,
s’est lui aussi intégré très vite ;
l’avez-vous aidé ?
Bien sûr. On l’a vite mis à l’aise.
Après, c’est un joueur profession-
nel qui a beaucoup de qualités. Je
crois que n’importe quel joueur
qui vient s’intégrera facilement,
du moment que nous formons
une famille très unie.
Avec l’expérience de Gaouaoui
et le talent de Mbolhi,
comment vivez-vous cette
concurrence qui fait rage,
ambitionnez-vous toujours
d’être le numéro 1 ?
Je ne raisonne pas comme ça.
Je suis prêt à être le n° 33 si le
coach le décide, car finalement,
c’est l’intérêt de la sélection qui
prime.
Allez-vous jouer face à
l’Irlande ?
Je ne le sais pas. C’est le coach
qui décide. Là, je souffre de dou-
leurs au bras, mais je pense que
ça ira mieux d’ici là. On verra
bien.
On dirait que vous êtes certain
de jouer ?
Non ! Non ! Pas du tout. En
fait, je n’en sais rien. Moi, je suis à
la disposition de l’équipe. Il y a
trois gardiens au sein du groupe,
j’ai appris que deux vont jouer
une mi-temps chacun, mais je
vous assure que je ne sais pas si je
«Passer le premier
tour ne serait pas
si mal, quoique… »
a été une réussite sur toute la
ligne. Vous avez été présents avec
nous tout au long de ce stage et
vous avez constaté qu’on a été
mis dans les meilleures condi-
tions. On s’est préparés en alti-
tude. Bien qu’on ait rencontré
suis concerné ou pas. On verra
tout ça le jour J
quelques difficultés au départ, on
Avez-vous déjà la tête au
Mondial ou pas encore ?
Si ! Si ! J’y pense tout le temps
depuis que nous avons débuté le
a
fini par s’adapter.
Qu’est-ce qui a facilité, selon
vous, l’intégration des
nouveaux ?
Il faut leur poser cette question
stage de Crans-Montana. Tous
les joueurs y pensent. On s’y pro-
jette déjà. C’est normal, c’est un
gros tournoi qui requiert beau-
coup de concentration et une
à
eux. Ils sont plus prompts à
bonne préparation.
vous répondre. Tout ce que je
peux dire, c’est que nous les an-
ciens avions fait en sorte de leur
faire comprendre qu’ils étaient
les bienvenus. J’ai personnelle-
ment fait ce qu’on avait fait avec
moi, c’est-à-dire les mettre à l’aise
dès le départ.
Y a-t-il un joueur qui vous a
plu durant le stage ?
Tous ! Tout le monde a été
bon. Les anciens comme les nou-
Votre air rigolo leur a sans
doute facilité la tâche ?
Sans aucun doute (rires). Je
suis comme ça, naturel et spon-
tané. Je crois que les copains
sont, à présent, habitués à mes
boutades. J’essaye d’être cool et de
détendre l’atmosphère au maxi-
mum. On travaille avec beaucoup
veaux
Vous êtes-vous entendus sur
un objectif à atteindre en
Coupe du monde ?
Aller le plus loin possible.
Passer le premier tour, c’est
ça ?
Si c’était moi qui décide, je
jouerai le titre ! Mais logique-
ment, passer le premier tour ne
serait pas si mal…
Entretien réalisé par
Redouane B.
serait pas si mal… Entretien réalisé par Redouane B. tionneur, qu’il n’irait pas en Afrique du

tionneur, qu’il n’irait pas en Afrique du Sud, en

les bras de Saïfi qui es- sayait de le calmer. L’état

pleurs. Il était tellement affecté par sa mise à l’écart qu’il n’a pu retenir ses larmes. Saïfi, Gaouaoui, Halliche et Laïfaoui ont essayé tant bien que mal

du joueur faisait tellement peine à voir que ses autres coéquipiers ne se sont pas empêchés d’écraser une larme de sympathie pour lui.

de lui remonter le moral

Redouane B.

verrai une fois à Alger. Il y a un coach en place, c’est lui qui déci- dera. Si on me demande de jouer, je ferai tout mon possible pour être prêt.

Un titre de champion va-t-il vous faire oublier la déception de ne pas avoir été retenu ? Je l’espère de tout mon cœur. Ça n’aura pas la même saveur qu’une participation au Mondial, mais je serai très heureux d’être champion avec le MCA. J’aurais aimé vivre les sensations que procure une Coupe du monde, mais le destin en a voulu autrement. Entretien réalisé par Redouane B.

«Je suis abattu»

Vous n’êtes pas retenu dans le groupe des 23 qui jouera le Mondial ; quel est votre sentiment ?

Je suis déçu. Très déçu même.

Après quinze jours de préparation,

je me vois écarter comme ça, pour

des raisons que je ne comprends

pas. Je respecte la décision, mais je

ne la comprends pas. Il n’y a que

moi qui puisse ressentir la douleur d’une telle déception.

Vous attendiez-vous à cela ? Non, aucunement. Je me suis pré- paré pendant quinze jours en perspective, je ne m’attendais vrai- ment pas à ce que je sois écarté à quelques jours du Mondial. Qu’à

cela ne tienne, je dois respecter le choix du coach, bien que ce soit difficile à encaisser.

Qui vous a appris cette

nouvelle ? Ce n’est pas très important. L’es-

sentiel est que le coach m’ait parlé. Il était venu me voir dans ma chambre pour m’expliquer les rai-

sons qui l’ont emmené à prendre une telle décision.

Vous allez rentrer à Alger, êtes- vous en état de jouer face au CRB ? Je ne le sais pas encore. Je dois d’abord digérer tout ça. Quant à ma participation à ce match, je

9 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Nos journalistes en sa
9
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
Nos journalistes en sa compagnie à son retour à Alger
Zemmamouche inconsolable !
A lors qu’une partie de
nos journalistes ont
accompagné l’Equipe
mêmes colonnes, le natif de
Mila ne jouera donc pas la
Coupe du monde.
nationale à Dublin, pour
couvrir la rencontre amicale
qui va opposer aujourd’hui
l’Equipe nationale d’Algérie à
celle de l’Eire, l’autre partie,
qui a couvert le stage de
l’Equipe nationale à Crans-
Montana, a rallié Alger afin
de se reposer auprès des
l’aéroport de Genève, dans le
but d’éviter tout contact, que
ce soit des journalistes qui
ont couvert le stage de
Crans-Montana ou des Algé-
riens qui étaient sur le point
d’embarquer dans l’avion en
direction d’Alger.
leurs, avant de s’envoler en
Allemagne pour couvrir le
second stage de préparation
de l’Equipe nationale qui
aura lieu le 30 du mois en
cours. Ce qu’il y a lieu de
souligner, c’est que le keeper
international du Doyen,
Mohamed Lamine Zemma-
mouche, était parmi nos
journalistes qui étaient de re-
tour. Comme nous l’avions
déjà rapporté dans ces
Il avait le moral
au plus bas
Du moment qu’il était
avec nous dans le même vol
Genève-Alger, nous avons
pu nous approcher du gar-
dien du Mouloudia pour lui
demander quelles sont les
vraies raisons qui ont poussé
le sélectionneur national,
Rabah Saâdane, à l’écarter du
groupe qui est prévu d’aller
en Coupe du monde. Mais
Zemma n’a pas voulu parler,
préférant garder son calme.
La FAF lui a réservé
en première classe
Pour éviter tout contact
avec les journalistes qui
étaient sur place à Genève, la
Fédération algérienne de
football a préféré réserver
une place en première classe
au gardien Mohamed La-
mine Zemmamouche.
compagnie nationale, Air
Algérie, n’ont pas arrêté de
consoler le gardien interna-
tional pendant tout le
voyage. Ce qui a eu pour
effet de lui faire remonter le
moral. Il, faut dire que ça se
voyait de loin que Zemma a
été très affecté par la décision
du staff technique des Verts
qui ne l’a pas gardé pour dis-
puter le Mondial.
Il était entouré par des
agents de sécurité
à l’aéroport de Genève
L’ex-Usmiste a préféré
s’isoler et prendre un coin de
Les hôtesses de l’air
l’ont consolé
Le voyant dans un état
d’amertume indescriptible,
les hôtesses de l’air de la
Il a eu droit à un
accueil chaleureux
Zemmamouche, à son ar-
rivée à l’aéroport Houari-
Boumediène d’Alger, a été
quelque peu réconforté par
l’accueil chaleureux que lui
ont réservé les employés de
l’aéroport. Ce qui lui a per-
mis de retrouver quelque
peu le sourire.
M. H.

A la grande stupéfaction des Algériens

Coffi Codjia retenu pour le Mondial 2010

des Algériens Coffi Codjia retenu pour le Mondial 2010 D ans un com- muniqué pu- blié

D ans un com- muniqué pu- blié hier, la

FIFA a rendu publics les noms des arbitres qui seront retenus pour officier les rencontres de la prochaine Coupe du monde de football prévue dans 15 jours en Afrique du Sud. A la grande stupéfaction des Algériens, Coffi Codjia, l’arbitre béni- nois qui avait tout sim- plement faussé toute une Coupe d’Afrique des nations en privant l’Algérie d’aller au bout dans cette demi-finale disputée contre l’Egypte, le 28 janvier dernier à Cabinda, a été retenu par la Com- mission d’arbitrage de la plus haute instance du football. Ainsi donc, la FIFA a décidé

de le maintenir, en dépit de ses erreurs fla- grantes et graves mises à nue par l’ensemble des spécialistes et des analystes en football.

trage de la Confédéra- tion africaine de foot- ball. Cette dernière avait, pour rappel, jugé ses erreurs graves et inadmissibles, en rai-

La CAF l’avait mis au frigo, la FIFA le ressort du tiroir Déjà outrés par les sanctions clémentes et indulgentes infligées à l’Egypte dans l’affaire du bus algérien cail- lassé le 12 novembre passé au Caire lors des éliminatoires combi- nées CAN/CM2010, les Algériens ont été de nouveau choqués par cette décision prise par la FIFA, hier, de retenir un arbitre honni par tout un peuple et mis pourtant au frigo par la Commission d’arbi-

son de son arbitrage honteux et scandaleux lors de la confrontation ayant opposé l’Algérie à l’Egypte au cours de la- quelle Codjia avait affi- ché son parti pris pour les Pharaons. Il avait notamment expulsé trois joueurs algériens, Halliche, Belhadj et Chaouchi et ce, sans parler des fautes imagi- naires ayant favorisé la victoire des Egyptiens. Par ailleurs, malgré que le fait qu’il ait re- connu ses bévues com- mises lors de son audition il y a quelques mois par la commis- sion compétente de la

Liste des 28 arbitres retenus Khalil Al Ghamdi (Arabie Saoudite), Matthew Breeze (Aus- tralie), Ravshan
Liste des 28 arbitres retenus
Khalil Al Ghamdi
(Arabie Saoudite),
Matthew Breeze (Aus-
tralie), Ravshan Irma-
tov (Ouzbekistan),
Subkhiddin Mohd Sal-
leh (Malaisie), Yuichi
Nishimura (Japon),
Coffi Codjia (Bénin),
Koman Coulibaly
(Mali), Jérôme Damon
(Afrique du Sud),
Eddy Maillet (Sey-
chelles), Joel Aguilar
(El Salva-
dor), Benito
Archundia
(Mexique),
Carlos Ba-
pour la Coupe
tres (Guatemala), Jair
Marrufo (USA), Marco
Rodriguez (Mexique),
Hector Baldassi (Ar-
gentine), Jorge Lar-
rionda (Uruguay),
Pablo Pozo (Chili),
Oscar Ruiz (Colom-
bie), Carlos Simon
(Brésil), Martin Vaz-
quez (Uruguay), Mi-
chael Hester
(Nouvelle-Zélande),
Peter O'Leary (Nou-
velle-Zélande), Ivan
Bebek (Croatie), Ole-
gario Benquerença
(Portugal), Massimo
Busacca (Suisse),
du monde 2010
Frank De Bleeckere
(Belgique), Thomas
Einwaller (Autriche),
Grzegorz Gilewski
(Pologne), Martin
Hansson (Suède), Vik-
tor Kassai (Suède), Sté-
phane Lannoy
(France), Tom Ovrebo
(Norvège), Roberto
Rosetti (Italie), Wolf-
gang Stark (Alle-
magne), Alberto
Undiano (Espagne),
Howard Webb (Angle-
terre)
Remplaçants :
Martin E.Vazquez Bro-
quetas (Uruguay)
Benouza
officiellement
écarté
Dans son communiqué paru hier, la FIFA a aussi
donné les noms des arbitres qui ont été écartés
de la prochaine Coupe du monde. Parmi eux,
on citera l'Algérien Mohamed Benouza et
de ses assistants ainsi que du Paraguayen
Amarilla et ses assistants. Le communi-
qué rajoute que ces trios n'ont pas
réussi les tests physiques imposés par
les inspecteurs de la Fédération inter-
nationale de football. Le trio emmené
par Benouza a été remplacé par un trio
français, Stéphane Lannoy et ses deux
assistants, Eric Dansault et Laurent Hugo.
Moumen A.

CAF, en affirmant no- tamment s’être montré passif devant l’attitude du gardien de but Chaouchi lorsqu’il l’avait, il faut le dire, quelque peu malmené suite à ce penalty trans- formé de manière illé- gale par Abd Rabou, Codjia, qui a été privé du sifflet jusqu’à nouvel ordre, a été, en quelque sorte, blanchi par la FIFA qui vient de le dé- signer officiellement pour diriger les ren- contres de Coupe du monde 2010. Une sen- tence qui ne laisse pas sans réagir et qui

suscite l’indigna- tion de l’ensem- ble de l’Algérie du football. A cet effet, ils sont déjà nombreux à de- mander à la FAF de récuser cet ar- bitre, si bien sûr les règlements de la FIFA le per- mettent, pour éviter le scénario de la dernière CAN jouée en Angola. Moumen A.

10 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Bouazza : «Ce qu’endure
10 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14
10
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14

Bouazza : «Ce qu’endure mon ami Meghni, je l’ai déjà vécu»

«Personne ne m’a signifié ma libération» Hameur Bouazza se dit stupéfié d’entendre parler de sa
«Personne ne m’a signifié ma libération»
Hameur Bouazza se dit stupéfié
d’entendre parler de sa libéra-
tion de Blackpool, alors qu’il
avait bel et bien annoncé sur
ces mêmes colonnes
qu’il était en fin de
s’agit d’une information très étonnante et ab-
surde.
Vous semblez affecté…
Je vous informe qu’on n’en a même pas parlé
de mon avenir avec Blackpool, tellement on est
dans une ambiance de joie et de vacances après
cette accession réalisée
cette année.
contrat. Bouazza,
qui trouve ab-
surde d’évoquer
son départ, refuse
de donner de l’im-
portance à des in-
formations dénuées
de tout fondement.
Il précise que son
«Je me reconnais
dans la situation
de Meghni, c’est
difficile à digérer.
Je vous assure que
je suis même peiné
Votre coach a, à
maintes reprises,
annoncé qu’il
comptait beaucoup
sur vous…
Exactement, il m’a
toujours affiché sa
confiance. Voilà un
peu ce qui m’irrite.
pour lui»

agent s’occupe de sa prochaine destina- tion qu’il nous dévoilera très bientôt.

Tout d’abord, on a appris que votre club vient de se séparer de vos services, est-ce vrai ? Ecoutez, je vois qu’on parle toujours de moi sans avoir la correction de demander mon avis. Alors s’il vous plaît, ne m’en voulez pas, je n’ai pas envie de trop commenter cette nouvelle. De grâce, épargnez-moi ! On comprend votre attitude, sachant que vous êtes en contrat et, par conséquent, vous ne pouvez pas être libéré, seulement on aimerait quand même vérifier cette information… D’abord comme vous le dites, je suis en fin de contrat. Franchement, avec un brin d’intel- ligence, les personnes qui sont derrière cette nouvelle auraient dû se rendre compte qu’en Europe, on ne libère jamais un joueur en fin de contrat. Surtout lorsque ce dernier contribue grandement à la réalisation de l’objectif du club. Secundo, à l’heure où je vous parle (en- tretien réalisé hier), aucun responsable du Blackpool ne m’a signifié cela, surtout qu’il

du Blackpool ne m’a signifié cela, surtout qu’il Je rajoute que ne déplaise à mes dé-

Je rajoute que ne déplaise à mes dé- tracteurs, tout le monde ici me res- pecte et me montre un grand intérêt. Passons à autre chose. Mourad Meghni vient de déclarer forfait, un commentaire là-dessus ? Je suis profondément triste pour mon ami Mourad. Après avoir parcouru tout ce chemin, il s’est retrouvé forfait pour la Coupe du

monde. Je me reconnais un peu dans cette si- tuation qui ressemble beaucoup à la mienne. Dommage, c’est difficile à digérer. Je

vous assure que je suis même peiné pour lui. Pour votre part, on imagine que c’est fini, vous avez surmonté ce coup du sort… Détrompez-vous (il s’ar- rête un peu) ! Ce n’est pas facile de rater un Mondial. Toutes les consolations du monde ne suffisent pas pour vous faire oublier cette énorme déception. Bon, on a assez parlé de ce

sujet, passez à la prochaine question s’il vous plaît. OK. Avez-vous appelé Mourad pour le consoler justement ? Franchement, je ne l’ai pas encore fait, je compte vite le faire et maintenant. Meghni comprendra, il sait que je suis un peu triste comme lui et, par conséquent, je ressens le même sentiment de frustration. Je suis d’autant plus désolé pour Meghni qu’il n’ait même pas pu savourer notre double qualifica-

tion en Coupe d’Afrique et en Coupe du monde. C’est ce qui fait très mal intérieu- rement, et vous savez bien que je suis bien placé pour ressentir ce qu’il endure.

que je suis bien placé pour ressentir ce qu’il endure. «Je suis en fin de contrat.

«Je suis en fin de contrat. Les personnes qui ont annoncé ma libération doivent comprendre qu’en Europe, on ne libère jamais un joueur en fin de contrat»

Europe, on ne libère jamais un joueur en fin de contrat» Meghni a laissé entendre dans

Meghni a

laissé entendre

dans une

déclaration faite

à L’Equipe qu’il était prêt à prendre des risques ; qu’avez-vous à dire à ce propos ? Ecoutez, je m’interdis de commenter l’avis d’un coéquipier. Il n’y a que lui qui peut vous li- vrer ses impressions sur ses propos. Cela dit, il

y a eu une discussion entre les deux hommes.

En plus, ça ne me regarde pas trop. Tout ce que

je souhaite est que Mourad reprenne vite pour

son bien et celui de l’Equipe nationale.

Sincèrement, depuis que vous avez été évincé, avez-vous reçu le soutien de vos

camarades ? Oui, il n’y a aucune raison de le cacher. Contrairement à ce que peuvent penser les au- tres, je suis en contact presque permanent avec plusieurs de mes équipiers internationaux. On s’appelle souvent pour échanger les nouvelles

et cela est une preuve qu’on reste toujours soli-

daires, quelles qu’en soient les circonstances. Qu’est-ce que vous avez envie de dire à vos coéquipiers à quelques jours du début du Mondial ? Je leur souhaite bonne chance. Je serai de tout cœur avec la sélection algérienne et j’es- père que ce Mondial va nous sourire, inch’Al- lah.

Entretien réalisé Moumen A.

Kadir sur lepoint de quitter Valenciennes

N ous l’avons déjà évoqué, Kadir Foued, le néo-international al- gérien de Valenciennes, est très

sollicité en France. Il faut dire que vu son ascension réalisée en l’espace de trois ans, Kadir, qui est passé de la divi- sion Honneur à la Ligue1, reste l’une des grandes révélations de la première division française. En effet, auteur d’une fin de saison époustouflante avec son club Valenciennes, Kadir, qui a réussi quelques sorties de tout premier ordre avec des passes décisives et des buts marqués en championnat de France de Ligue 1, attire la convoitise de plusieurs

formations désireuses de l’enrôler. En stage avec la sélection algérienne qui af- frontera aujourd’hui l’Irlande en amical à Dublin, Kadir avait reporté les négo- ciations avec ses dirigeants valencien- nois qui lui ont récemment demandé de proroger son bail.

Lens, Auxerre et Toulouse l’ont déjà ciblé

Ainsi donc, brillant lors des dernières rencontres avec son équipe, l’Algérien Foued Kadir n’a pas laissé les recruteurs français indifférents. Après l’intérêt affi-

ché par le RC Lens, d’autres formations de Ligu 1 se sont manifestées pour s’at- tacher ses services, en prévision de la nouvelle sison. Selon France Football, Kadir est suivi de très près par le Stade Toulousain et l’AJ Auxerre. A rappeler que le club bourguignon serait aussi sur la piste de Karim Ziani, en disgrâce avec son club actuel, le Vfl Wolfsburg. Par ailleurs, toujours lié pour une autre sai- son à Valenciennes, Foued devra négo- cier tout départ cet été vers un autre club.

Moumen A.

pour une autre sai- son à Valenciennes, Foued devra négo- cier tout départ cet été vers

Rabah Madjer

Comment ils ont vécu leur mondial ?

A. Rabah Madjer C omment i ls ont v écu leur m ondial ? «C’est une

«C’est une cassette chaâbi qui nous a permis d’épingler l’Allemagne !»

F igure emblématique du football national, Rabah Madjer reste sans conteste l’un des joueurs qui a marqué de son empreinte la

Coupe du monde 82. Buteur décisif lors de l’inoubliable match gagné contre l’ex-RFA, l’ex- star du FC Porto évoque avec beaucoup d’émo- tions les souvenirs passés avec sa bande de copains à Gijon. Toujours aussi disponible, Mad- jer a bien voulu nous reparler de l’esprit de groupe qui régnait à la veille du grand rendez- vous face aux ogres allemands. Invité à nous ra- conter un événement qui l’avait marqué lors de ce Mondial, l’auteur de la talonnade magique ré- pond :

««

«Le hasard a fait que le tirage au sort nous réserve la RFA, compo- sée des meilleurs joueurs du

monde. Je ne vous cache pas qu’on avait peur de cette équipe. Moi personnellement, je ne donnais pas cher de notre peau. Dans le bus qui nous transportait au stade, la concentration était telle que personne n’a pu souffler le moindre mot. C’était affreux pour un jeune comme moi, ça m’a marqué. Heu- reusement qu’il y avait une casette

chaâbi d’un chanteur dont je ne me sou- viens plus le nom, qui nous a un peu fait oublier ce stress horrible. Finalement, grâce à notre esprit de solidarité et notre génie, on a pu épingler l’Alle- magne. Au retour à l’hôtel, on a explosé de joie. Cette peur de mal faire s’est transformée en une ambiance indescrip-

tible. Dans le bus, c’était l’hystérie au

point où chacun de nous ne savait plus où s’asseoir, c’était formidable et inoubliable.»

»»

11 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14
11
Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
11 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Yahia plaisait beaucoup à Lippi

Yahia plaisait beaucoup à Lippi

Vendredi 28 mai 2010 J 14 Yahia plaisait beaucoup à Lippi L’ Internazionale Milano, plus connu

L’ Internazionale Milano, plus connu sous le nom de Interna- zionale ou Inter, est un club ita-

lien basé à Milan qui joue en Serie A. C’est l’un des meilleurs clubs en Italie. En effet, ce der- nier possède dans son histoire 18 Scudetti (championnats) et 6 Coupes d’Italie, 4 Super Coupes d’Italie, 2 Coupe des clubs cham- pions, 3 Coupes de l’UEFA ainsi que 2 Coupes intercontinentales. Avec ce palmarès, l’Inter est la deuxième meilleure équipe la plus titrée d’Italie derrière la

Vieille Dame, la Juventus de Turin, et devant le Milan AC, et c’est l’unique équipe italienne à n’avoir jamais connu une saison en division inférieure. En outre,

l’Inter possède un grand centre de formation qui a formé de grands joueurs. D’ailleurs, c’est dans cette équipe que l’interna- tional algérien Anthar Yahia a connu ses débuts en football du fait qu’il s’est préparé pendant plus d’un an dans le centre de formation de l’Inter alors que son âge ne dépassait pas les 18 ans. En effet, Anthar Yahia était sur le point de rejoindre l’équipe première dont le sélectionneur actuel italien, Marcello Lippi, était l’entraîneur à cette période- là. Mais les changements opérés au niveau du staff technique en remplaçant Lippi par Marco Tar- delli ont poussé Yahia à changer d’air en quittant l’Inter pour re- joindre le club français, Bastia, dont Anthar a passé quatre ans avant de signer à Nice. Après

l’expérience passée en France, Anthar Yahia a changé de desti- nation en optant pour le club al- lemand, Vfl Bochum en l’occurrence.

Il était candidat à la succession de Pa- nucci

Avant que Yahia ne rejoigne Bastia en septembre 2001, l’ex- entraîneur de l’Inter, Marcello Lippi, comptait le garder dans son effectif, surtout que le club a décidé de ne plus compter sur les services du défenseur italien, Christian Panucci. C’était une très belle opportunité pour l’in- ternational algérien de le rem- placer et de s’imposer au sein de l’effectif noir et bleu. Mais comme la direction du club a fait

pas mal de changements, surtout au niveau de la barre technique, Yahia a raté sa chance. Selon les responsables et le staff technique du club italien, l’international al- gérien, Anthar Yahia, plaisait beaucoup à Marcello Lippi, sur- tout après qu’il l’eut supervisé pas mal de fois lors des séances d’entraînement et des matchs amicaux. En plus de tout cela, Lippi disait de Yahia que c’était un joueur aux énormes qualités et qu’il allait avoir un grand ave- nir. Effectivement, Yahia est de- venu l’un des meilleurs défenseurs algériens, en étant l’un des piliers de l’Equipe natio- nale d’Algérie. D’ailleurs, Rabah Saâdane compte beaucoup sur ses services et sur ses qualités de défenseur.

A. K.

Pierluigi Casiraghi :

«Anthar Yahia pourrait retrouver l’Inter»

Pierluigi Casiraghi est un expert italien qui est connu pour son expérience et ses qualités de re- cruteur des jeunes talentueux. En fait, son rôle est simple : il supervise des joueurs qui possè- dent d’énormes qualités, les fait recruter et les ramène au cen- tre de formation de l’Inter de Milan pour qu’ils bénéficient d’une meilleure formation. Pro- fitant de la fête que le club ita- lien a organisée pour savourer le titre de champion, nous avons pu approcher Pierluigi afin de lui poser quelques questions qui concernent le défenseur du club allemand Bochum, Anthar Yahia.

Tout d’abord, monsieur Casiraghi, vous vous souvenez de Anthar Yahia ? Bien sûr que je me souviens de An- thar Yahia du fait que j’étais et je suis le seul recruteur des jeunes joueurs au sein de l’Inter. D’ailleurs, j’étais le pre- mier à accepter de lui signer un contrat. C’était en 2000. Mais il n’a passé que quelque temps au sein de l’Inter. Peut-on connaî- tre les raisons ?

C’est vrai. Cela est dû à diverses rai- sons. En effet, le club a connu beaucoup de changements au niveau du staff tech- nique et même au niveau de l’effectif. Cette année-là, Marcello Lippi a quitté la barre technique et Marco Tardelli l’a remplacé. Ces changements ont influé sur Anthar Yahia qui a opté pour Bastia, ensuite Nice avant de rejoindre Bo- chum. Suivez-vous son parcours avec l’Equipe nationale d’Algérie ? Oui, on suit toute l’actualité de l’Equipe nationale d’Algérie. On sait que Anthar Yahia est l’une des pièces maî- tresses de cette équipe. Quel souvenir gardez-vous de l’EN d’Algérie ? Sans réfléchir, la rencontre Algérie- Egypte qui s’est déroulée au Soudan. Je me rappellerai toujours du but de An- thar Yahia qui n’a laissé aucune chance au portier égyptien. Vraiment, c’est un excellent but ! Je vous dis une chose ? Allez-y… Je pense que l’Algérie a sorti un très grand match lors de cette rencontre du fait que tous les joueurs étaient déter- minés à relever le défi et décrocher le billet qualificatif à la Coupe du monde. En outre, si ce n’était pas Anthar Yahia

qui avait marqué ce jour-là, il y aurait eu un autre joueur qui l’aurait fait du moment que vous étiez plus perfor- mants.

Vous avez vu le but de Anthar ? Non, mais j’ai suivi toute la rencon- tre, ainsi que d’ailleurs les dirigeants de l’Inter. Comme je viens de vous dire, notre travail est de suivre toutes les rencontres qui s’annoncent chaudes afin de découvrir des talents.

A votre avis, Anthar pourrait-il un

jour retourner à l’Inter ? Je ne peux rien vous dire, ce n’est pas à moi de poser cette question, mais au staff technique. En vérité, tout est pos- sible surtout si Anthar arrive à sortir une excellente Coupe du monde.

On vous laisse le soin

de conclure…

Je souhaite à l’Algérie bonne chance en Coupe du monde, surtout pour An- thar Yahia qui mérite tout le bonheur du monde. Je tiens à vous préciser qu’avant Anthar Yahia, l’Inter a contacté Rabah Madjer. Cela veut dire que nous gardons toujours de bonnes relations avec l’Algérie. Entretien réalisé par

Ahmed Lakrout

avec l’Algérie. Entretien réalisé par Ahmed Lakrout En lʼabsence de Zaoui, cʼest Hamid Achouri qui sʼest
En lʼabsence de Zaoui, cʼest Hamid Achouri qui sʼest chargé dʼamuser les joueurs, même Saâdane
En lʼabsence de Zaoui, cʼest Hamid Achouri qui sʼest chargé dʼamuser les joueurs, même Saâdane
En lʼabsence de Zaoui, cʼest Hamid Achouri qui sʼest chargé dʼamuser les joueurs, même Saâdane

En lʼabsence de Zaoui, cʼest Hamid Achouri qui sʼest chargé dʼamuser les joueurs, même Saâdane nʼa pas résisté à ses blagues.

12 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010 J 14 Angleterre Bruno Metsu Bruno
12 Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010
J
14
Angleterre
Bruno Metsu
Bruno Metsu
Rooney : «Mes buts,
je les garde pour
le Mondial»
«L'Algérie joue à l'européenne»
Auteur d'une
saison pleine
avec Manchester
United, Wayne
Rooney peine à
marquer en sé-
lection. Mais l'at-
taquant a
souhaité rassurer
les fans avant la
Coupe du
monde. Un petit
but lors des sept derniers matchs et puis
c'est tout. Le bilan de Wayne Rooney n'est
pas des plus brillants en sélection anglaise.
Interrogé par The Sun, l'attaquant mancu-
nien garde confiance en ses possibilités :

L'actuel sélectionneur du Qatar, qui avait battu la France durant le Mondial 2002, lorsqu'il dirigeait l'équipe du Sénégal, croit dans les joueurs de Rabah Saâdane. Il leur donne même quelques conseils pour bien défendre les couleurs de l'Al- gérie. Le forfait de Mourad Meghni est-il un vrai coup dur ? Oui. Je connais Mourad car il s'est soigné au Qatar et je le voyais quasiment tous les jours. C'est un coup dur pour lui et pour l'équipe, car c'est un joueur de talent qui aurait pu apporter sa touche tech- nique à l'équipe. Maintenant, il faudra faire sans lui. C'est au coach de trouver la bonne tactique et la bonne formule pour que l'équipe soit performante. Avez-vous déjà vu jouer cette équipe ? Oui, deux fois contre l'Egypte lors des éliminatoires. Au premier match, je l'ai trouvée excellente. Elle a ensuite confirmé sa bonne prestation au cours du match d'ap- pui. Connaissant les Egyptiens, il fallait être très costaud pour se qualifier pour la Coupe du monde. Moi aussi avec le Sénégal, j'avais réussi à les éliminer et cela reste un véritable exploit. Mais l'Egypte a pris sa revanche à la CAN Oui, mais c'était totalement dif- férent. Les Algériens n'ont pas joué avec la même hargne et la même motivation. C'étaient deux contextes différents. Au Mondial, j'espère que l'Algérie montrera son vrai visage avec une équipe de ca- ractère. Voyez-vous l'Algérie se qualifier pour les 8 es de finale ? Ca va être compliqué, car contrairement à ce que l'on pense,

ce groupe est difficile. Les Slovènes n'ont rien à envier aux Algériens. Ce sont de vrais bons joueurs qui évoluent tous dans des grands clubs européens, notamment en Allemagne. Il y a aussi les Etats- Unis qui ont réalisé une excellente Coupe des Confédérations l'an passé (NDLR : battus en finale par le Brésil) et évidemment l'Angle- terre. Il ne faut pas que le peuple algérien pense que la qualification est jouée d'avance. Il faut laisser travailler cette équipe et ne pas lui mettre trop de pression. Les joueurs doivent être soutenus et non pas l'inverse. Avez-vous un conseil à leur donner ? Ils ont leur chance, mais il faut qu'ils jouent leur jeu et sans com- plexe, car il y a vraiment de très, très bons joueurs. Ce n'est pas forcément une équipe aussi talentueuse que celle de 1982. Comment la

caractériseriez-vous ? C'est une équipe qui joue à l'eu- ropéenne, alors qu'en 1982, il y avait des joueurs d'exception comme Rabah Madjer. C'était une génération d'or. Je ne dis pas que les joueurs d'aujourd'hui ne sont pas des artistes, mais ce sont des joueurs différents avec un style de jeu différent. Leur force, c'est leur collectif et leur mentalité. Il faut qu'ils conservent ces vertus-là. L'apport des joueurs bi- nationaux, c'est un plus ? Oui, bien sûr. Moi, quand j'en- traînais le Sénégal, il n'y avait pas un joueur qui évoluait au pays. Ces joueurs ont envie de prouver qu'ils ont leur place. Ils possèdent un fighting spirit. Sans eux, l'Algérie n'aurait pas pu se qualifier. Que pensez-vous de Rabah Saâdane ? Moi, je lui dis «chapeau Mon- sieur». L'Algérie est trois fois pré- sente en Coupe du monde et trois

fois, il est dans le coup. Il faut être avec lui et non pas contre lui. Si l'équipe en est là, c'est aussi grâce à lui. Je connais aussi très bien le président de la Fédération algé- rienne. Ce sont des gens bien. Appréciez-vous des joueurs en particulier ? J'en connnais quelques-uns, car

je les ai vus évoluer en France.

J'apprécie surtout Rafik Saïfi. Cela ne s'est pas trop bien passé pour lui au Qatar, car contrairement à ce qu'on peut penser, jouer là-bas n'est pas si facile que ça avec un contexte particulier. Je ne sais pas

s'il jouera, mais c'est un garçon qui

a un gros mental et qui a beaucoup

de talent. Quand on fera appel à lui, il sera prêt. Le faire jouer toute une deuxième mi-temps et non pas seulement un quart d'heure peut-être intéressant. Il peut être un bon joker et aussi un leader.

Propos recueillis par Sebti Djoudi

USA  

USA

 

Beasley retenu

Gardiens : Brad Guzan (Aston Villa/ANG), Marcus Hahnemann (Wolverhamp- ton/ANG), Tim Howard (Everton/ANG) Défenseurs : Carlos Boca- negra (Rennes/FRA), Jona- than Bornstein (Chivas), Steve Cherundolo (Hanovre/ALL), Jay DeMerit (Watford/ENG), Clarence Goodson (IK Start/NOR), Oguchi Onyewu (AC Milan/ITA), Jonathan Spector (West Ham/ANG) Milieux de terrain : Da- Marcus Beasley (Glasgow Rangers/ECO), Michael Brad- ley (Borussia Möenchenglad- bach/ALL), Ricardo Clark (Eintracht Francfort/ALL), Clint Dempsey (Fulham/ANG), Landon Do- novan (Los Angeles), Maurice Edu (Glasgow Rangers/ECO), Benny Feilhaber (Aarhus/DAN), Stuart Holden (Bolton/ANG), Jose Torres (Pachuca/MEX) Attaquants : Jozy Altidore (Hull/ENG), Edson Buddle (Los Angeles), Robbie Findley (Salt Lake City), Hercules Gomez (Puebla/MEX).

A lors qu'il a été remplaçant

Glasgow Rangers, Da-

marcus Beasley (91 sélec-

toute la saison avec les

seule surprise de la liste des 23 joueurs donnée par le sélectionneur Bradley a justifié

seule surprise de la liste des 23 joueurs donnée par le sélectionneur

Bradley a justifié son choix par l'état

tions) a été conservé par Bob Bradley pour partir en Afrique du Sud. Le milieu offensif fait partie du groupe des 23, avec Oguchi Onyewu, qui a joué son premier match depuis sept mois mardi contre la République tchèque (2-4) après une sérieuse blessure à un genou en octobre. Beasley, 28 ans,

jouera son troisième Mondial d'affi- lée pour le Etats-Unis, après 2002 et 2006, comme le milieu Landon Do- novan et le défenseur Steve Cherun- dolo. La surprise est venue de la sélection des attaquants inexpéri- mentés Hercules Gomez (2 sélec- tions), qui brille en championnat du Mexique, et Edson Buddle (3 sélec- tions), meilleur buteur de la Ligue nord-américaine (MLS) avec Los Angeles. «Ils sont tous les deux en super forme et ont inscrit beaucoup de buts cette année», s'est justifié Bradley. L'absence de l'expérimenté attaquant Brian Ching constitue la

des Etats-Unis, Bob Bradley, en vue la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Eloigné des terrains pour blessure durant tout le mois d'avril, Brian Ching, auteur de 11 buts en 45 sélections, a été laissé de côté au profit d'Edson Buddle, Rob- bie Findley et Herculez Gomez, qui comptent seulement neuf capes à eux trois. Le sélectionneur Bob

de forme respectif de ses joueurs of- fensifs.

Bradley dévoile sa liste

Bob Bradley l’avait promis, Bob Bradley l’a fait. Au lendemain de la rencontre des USA face à la Répu- blique tchèque, le sélectionneur américain a dévoilé à la presse la liste des 23 joueurs qui disputeront le Mondial sud-africain.

«Bien sûr, j'aimerais marquer davantage. Si ça ne marche pas, c'est toujours mieux que cela se passe en match amical plutôt que durant la Coupe du monde.» Pourtant, le dernier but de Wayne Rooney avec la sé- lection anglaise remonte au 9 septembre et un succès contre la Croatie (5-1) : «Je ne ressens pas de pression, je me sens bien, poursuit le joueur de l'année du cham- pionnat anglais. Je veux aller de l'avant. La prestation contre le Mexique (3-1, ndlr) n'était pas suffisante. Nous allons continuer à travailler.» Victime d'une blessure en fin de saison, le meilleur buteur de MU (33 buts) poursuit sa remise à niveau : «Le cli- mat est différent en Autriche et c'est diffi- cile. Mais nous allons en récolter les fruits en Afrique du Sud. Ensuite, nous jouerons tous les matchs à fond.»

Angleterre-Hongrie le 11 août

L'Angleterre affrontera la Hongrie le 11

août, a annoncé jeudi la Fédération an- glaise. Ce match sera le premier des Three Lions après la Coupe du monde. Il se tien- dra à Wembley et servira de préparation aux qualifications pour l'Euro 2012 qui débuteront le 3 septembre contre la Bulga- rie, à nouveau dans l'enceinte londo- nienne.

Capello : «Je ne quitterai pas mon poste, sauf si on me vire»

: «Je ne quitterai pas mon poste, sauf si on me vire» Le sélectionneur de l'équipe

Le sélectionneur de l'équipe d'Angle- terre Fabio Capello a affirmé hier qu'il n'avait aucune intention de quitter ce poste pour prendre notamment les rênes de l'Inter Milan après la Coupe du monde, comme l'affirment certains medias. «J'ai un contrat avec la Fédération anglaise et la seule façon d'y mettre fin et qu'elle décide de me virer», a-t-il déclaré au journal The Sun avant d’ajouter : «Je vois que mon nom

est associé à des fonctions en Italie et en Es- pagne mais je suis heureux ici avec la FA.» L'Italien a une longue expérience en Serie

A où il a entraîné l'AC Milan, la Juventus

et la Roma et selon certains médias, il se- rait pressenti pour succéder à José Mou-

rinho à la tête de l'Inter Milan, qui vient

de réaliser un triplé historique : Ligue des

champions, Scudetto et Coupe. Mais d'après les médias italiens, Sinisa Mihajlo- vic, l’actuel entraîneur de Catane, serait très bien vu par l'équipe dirigeante du club nerazzurro.

13
13

Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010

J 14 Derniers billets mis en vente aujourd’hui France A compter du vendredi 28 mai,
J
14
Derniers billets mis en vente aujourd’hui
France
A compter du vendredi 28 mai, 9h, environ 90 000 billets supplémentaires
Henry
«Remplaçant !
Cela ne me
dérange pas»
pour la Coupe du monde de la FIFA 2010 seront mis en vente pour les 64
matchs, y compris la finale, le match d'ouverture et les deux demi-finales. A peu
près 160 000 billets sont encore disponibles au grand public par le biais des
points de vente habituels (FIFA.com, centres d'appels, centres de billetterie,
branches de la FNB et supermarchés Shoprite/Checkers). La répartition de ces
billets est la suivante : 34 000 en catégorie 4 (la plus abordable, réservée aux rési-
dents sud-africains) ; 28 000 en catégorie 3 ; 23 000 en catégorie 2 et 75 000 en
catégorie 1. «Pour la Finale, il ne reste que 800 billets environ, mais pour les au-
tres rencontres, plusieurs milliers sont en général encore disponibles», a expli-
qué le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke.
96% ont été vendus !
A ce jour, 96% des 2,88 millions de billets mis en vente ont trouvé preneur.
L 'absence de Thierry Henry du onze titulaire hier soir
face au Costa Rica pourrait être une indication concer-
nant son statut lors du prochain Mondial. En effet, le
joueur a très peu joué cette saison avec le FC Barcelone,
et semble manquer de rythme. S'il est rentré dès le début de la
2 e mi-temps en lieu et place de Nicolas Anelka, le meilleur bu-
teur de l'histoire des Bleus pourrait cependant passer la ma-
jeure partie de la Coupe du monde sur le banc des remplaçants.
Malgré tout, cette situation ne lui est pas inconnue cette saison
et l'ancien Gunner est même prêt à l'accepter pour le bien de
l'équipe, comme il l'a expliqué en conférence de presse : «Je suis
malheureusement habitué à ça à Barcelone. Mais peu importe
qui joue, cette équipe a montré qu'elle est en train de travailler
pour avoir une âme. Personne n'est au-dessus de l'équipe. Moi, je
me suis senti bien.» Ou bien Henry est philosophe ou bien il a
l'assurance d'être titulaire au moment voulu. Réponse le 11 juin
prochain.
Les 90 000 billets supplémentaires ont été mis à disposition après confirmation
du nombre exact de sièges disponibles pour chacun des matchs de la Coupe du
monde de la FIFA, inspection finale de tous les stades et ajustements en matière
d'attribution des billets. «Notre cible est d'atteindre les 97 ou 98%, ce qui corres-
pondrait aux chiffres des dernières Coupes du monde de la FIFA et constituerait
un vrai succès pour nous», a ajouté Valcke. «Une chose est sûre : il s'agit de la
dernière grande mise en vente pour le grand public», a souligné Danny Jordan,
président du Comité d’organisation de la Coupe du monde de la FIFA 2010.
Mexique
Et une défaite !
Allemagne
D eux jours après avoir été dominés (1-
3) par l'Angleterre à Wembley, les
Mexicains ont de nouveau chuté, ce
Argentine
L'Allemagne marque 24
buts en un seul match
Lionel Messi
mercredi, face aux Pays-Bas (1-2), compo-
sés d'une équipe bis (van Bommel, Rob-
ben, Sneijder, Babbel, de Jong n'ont pas
joué). Les Oranges s'en sont sortis grâce
à un doublé de Robin van Persie (17 ,
«J'ai honte quand
on me compare
à Maradona»
S i Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont
régulièrement comparés, dans le but de
déterminer qui est le meilleur joueur du
monde, ils sont en revanche incomparables du
point de vue de la modestie. Alors que le Portu-
gais est conscient de son statut et de ses capacités,
l'Argentin semble encore avoir à prouver, comme
il l'explique au quotidien Sport : «Pour être le
meilleur joueur du monde, je dois prouver au Mon-
dial.» Comparé à Diego Maradona, l'actuel sélec-
tionneur argentin et ancienne gloire du football
mondial, le Soulier d'Or européen avoue être très
gêné par ce rapprochement : «Je n'aime pas. J'ai
honte quand on me compare à Maradona.» Criti-
qué en Argentine pour sa qualité de jeu avec la sé-
lection, où il est moins décisif qu'avec le club
catalan, Messi assure avoir l'amour du maillot : «Je
suis argentin et j'aime jouer avec la sélection.» Il aura
l'occasion de le prouver à partir du 11 juin prochain.
41’), dont la blessure à la cheville sem-
ble définitivement oubliée. Pour les
futurs adversaires des Bleus, c'est le
néo-Mancunien Javier Hernandez
qui a réduit le score (73’). A noter
que de fortes pluies ont perturbé la
rencontre, empêchant la pratique
d'un bon football. Pour rappel, le
Mexique est dans le groupe A lors
du Mondial, en compagnie de
l'Afrique du Sud, de l'Uruguay et de
la France.
Afrique du sud
M ercredi, l'équipe entraînée par Joachim Löw a
écrasé une équipe amateur. Drôle de prépa-
Un autre match
amical face
au Guatemala
ration. Les gagnants vous diront que c'est
bon pour la confiance. Les perdants expli-
queront qu'ils ont été respectés tout au long des 90 minutes.
L'Allemagne s'est fait plaisir mercredi, durant son stage de
préparation pour la Coupe du monde. Les hommes de Joa-
chim Löw ont en effet passé 24 buts à une petite équipe lo-
cale, l'Eppan, (et non pas l'Espagne). Miroslav Klose et
Mario Gomez ont soigné leurs statistiques, en marquant
chacun 5 buts. Les autres buteurs sont Trochowski (3),
Cacau (2), Kiessling (2), Beck (2), Kroos (2), Podolski (1),
Friedrich (1) et Khedira (1). Il y a tout de même un ensei-
gnement à tirer de ce match «baby-foot». En l'absence de
Michael Ballack, forfait pour le Mondial en raison d'une
blessure à la cheville, c'est Philipp Lahm qui a été promu
capitaine. Cette nomination n'est pas du goût d'Oliver
Kahn, ancien capitaine de la Nationalmannschaft, comme
il l'a expliqué au quotidien TZ : «Vous avez une énorme res-
ponsabilité en tant que capitaine de l'équipe nationale, et le
joueur qui porte le brassard doit toujours montrer la voie.
Lahm doit encore prouver s'il a les qualités de leadership
pour l'ensemble du tournoi. Philipp est un grand footballeur,
mais je ne sais pas s’il est assez mature pour cela.»
Cameroun
Mbia touché
Touché à une jambe durant l'échauffement,
mercredi contre la Géorgie (0-0), Stéphane
Mbia n'a pas participé à ce premier match de
préparation du Cameroun. Paul Le Guen l'a
remplacé par le Monégasque Nkoulou.
Contrairement à ce qu'il avait prévu, Stéphane
Mbia n'a pu répondre présent face à la Géor-
gie, mercredi soir en match de préparation
avec le Cameroun. Le joueur de l'Olympique
de Marseille s'est plaint d'une douleur à une
jambe durant l'échauffement et a été remplacé
en dernière minute dans le onze de départ par
le Monégasque Nkoulou.
D écidément, l'Afrique du
Sud a décidé de se concoc-
ter une préparation chargée
avant son Mondial, dont
Chili 3 - Zambie 0
elle donnera le coup d'envoi le 11 juin

La liste des 23 pas encore désignée

C' est en plein désert de l'Atacama, à Ca-

lama, que le Chili a livré, dans un

stade «Municipal» archicomble, une

rencontre décisive dans la perspective

de l'établissement de la liste des 23 pour la phase finale en Afrique du Sud. Plus que la nette victoire sur une vaillante équipe de Zambie (3-0, buts de Alexis Sanchez, 52 e , 83 e , et Jorge Valdivia 84 e ), c'est la prestation des joueurs alignés à Calama qui était intéressante. Marcelo «El Loco» Bielsa, le sélectionneur argentin de la «Roja», avait laissé la

majorité des habituels titulaires à Santiago et cette rencontre était décisive pour l'établissement de la liste des 23 qui doit être communiquée à la FIFA le 1 er juin. Actuellement, Bielsa compte encore 24 joueurs dans son groupe. Parmi les candidats en balance pour échapper à la 24 e place, trois ont été alignés contre la Zambie : le milieu gauche Ro- drigo Tello (Besiktas, Turquie), le milieu droit Gonzalo Fierro (Flamengo, Brésil) et le latéral gauche Roberto Cereceda (Colo Colo). Les deux premiers ont été crédités d'une bonne perfor-

mance alors que Cereceda, qui est pourtant l'un des favoris de Bielsa (il a joué 10 des 18 matchs éliminatoires de la zone Amsud), n'a joué que la seconde période. Est-ce pour autant qu'il est condamné à rester au Chili pour le Mondial ? Les joueurs en balance auront une dernière chance de convaincre le patron de la «Roja» puisque le Chili disputera encore deux rencontres amicales :

contre l'Irlande du Nord, à Santiago, puis à Concepcion, face à la sélection d'Israël, dirigée par un certain Luis Fernandez.

contre le Mexique. La Fédération a ajouté un nouveau match au pro- gramme des Bafana Bafana. Ils af- fronteront le Guatemala le 31 mai à Polokwane dans le nord du pays, au stade Peter Mokaba, l'une des dix en- ceintes qui accueilleront des matchs de la Coupe du monde. Après un match nul encourageant contre la Bulgarie (1-1) à Soweto lundi, l'Afrique du Sud rencontre la Colom- bie jeudi à Soccer City et termine sa préparation contre le Danemark le 5 juin près de Pretoria. Les Sud-afri- cains figurent dans le groupe A avec la France, l'Uruguay et le Mexique.

le 5 juin près de Pretoria. Les Sud-afri- cains figurent dans le groupe A avec la

c

e

r

r-

he

14

Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010

Coup fort CRB-MCA

CRB-MCA aujourd’hui à 16h

Le Mouloudia a rendez-vous

aujourd’hui avec l’histoire

C et après-midi, c’est entre deux forma- tions aux objectifs diamétralement op- posés que se jouera

Il a demandé à ses joueurs de ne pas s’enflammer

Bracci

«Pas question de céder le titre si près du but»

F rançois Bracci est connu pour être un gagneur et quelqu’un de pragma- tique comme
F rançois Bracci est connu
pour être un gagneur et
quelqu’un de pragma-
tique comme il nous
l’avait déclaré à la fin du match de
mardi passé. «Je ne jubilerai
qu’après avoir décroché le titre mais
pas avant, car en football tout est
possible.» La prudence est donc de
mise chez le coach corse qui a pré-
paré avec minutie ce derby face au
CRB. Durant les quelques heures
qui ont précédé cette affiche, l’en-
traîneur mouloudéen n’a cessé de
mettre en garde ses joueurs contre
Golfe, c’est François Bracci qui avait été appelé
à la rescousse. Le coach corse s’est immédiate-
ment imprégné de l’ambiance qui régnait dans
le club. Et le premier test de l’ancien joueur de
l’OM a été ce derby face au CRB. Un test réussi
d’une main de maître par Bracci qui en fera de
même une semaine plus tard contre l’USMH.
Les matchs derbies, il en connaît un rayon
François Bracci, lequel a toujours su parfaite-
ment les négocier. Aujourd’hui, le coach mou-
loudéen sait que cette rencontre face au
Chabab est le derby qu’il ne faut surtout pas
perdre.
officiel. Il aura connu la même désillusion le 4
mai dernier face au Mouloudia d’Oran au stade
Zabana.
Même un nul ferait
les affaires du MCA
Babouche a été leur bourreau
Au match aller, Réda Babouche avait inscrit
un doublé. Le second but a été réalisé sur un
penalty qui a laissé Nacim Ousserir scotché sur
sa ligne de but. Ainsi, Réda avait ce soir-là fait
basculer la rencontre à lui seul.
Grâce à la victoire du
WAT contre l’ESS, les gars
du Mouloudia ne sont plus
contraints de s’imposer
face au Chabab. Ce qui
n’aurait pas été le cas en cas
de match nul des Ententistes
en terre tlemcénienne. Ayant be-
soin de quatre points pour décro-
cher le sacre, le MCA pourrait
se contenter d’un match nul
tout en sachant que le dernier
match des Mouloudéens se
jouera ce lundi au stade olym-
pique contre le Mouloudia de
Batna qui n’a plus rien à espérer
de ce championnat en étant déjà
condamné à la relégation. En d’au-
tres termes, les partenaires de Har-
kat possède une certaine marge de
manœuvre lors de ce derby qu’il faut
surtout éviter de perdre.
toute déconcentration ou autre
excès d’euphorie qui pourrait leur être
fatal. «Il ne faut pas croire qu’on est déjà
champion. Tout peut être remis en cause
après ce match face au CRB. Nous aurons
de surcroît à faire face à un adversaire qui
joue pour sa survie. On ne va pas nous
faire le moindre cadeau. Il nous reste deux
matchs à négocier chez nous, ce qui est un
avantage non considérable. Nous n’allons
pas donc céder le titre qu’on convoite de-
puis le début de la saison si près du but. A
nous d’être bien concentrés pour éviter de
se faire piéger.» C’est en ces termes que
Bracci s’est adressé à ses joueurs qui
semblaient être réceptifs à son dis-
cours.
«Je veux vivre la plus
belle semaine
de ma carrière»
Il a manqué le 1 er penalty
de sa carrière
Après avoir transformé victorieusement le
premier coup de pied de réparation à la 51’,
l’enfant de Skikda allait bénéficier d’un autre
penalty quatre minutes plus tard. Cette fois-ci,
Réda mettra son tir hors du cadre. Fait raris-
sime, car c’était la première fois dans sa carrière
que Babouche manquait un penalty en match
T. Che
ZemmaZemmaZemmaZemmaZemmaZemma pourraitpourraitpourraitpourraitpourraitpourrait jouerjouerjouerjouerjouerjouer
au CRB. Après tous les déboires que le MCA a
connus avec Ouamane, il était temps pour le
Doyen de récupérer son portier numéro un.
confié Bracci qui a hâte de retrouver
son gardien de but.
Les Chnaoua veulent lui
remonter le moral
Bracci : «S’il n’est pas très
atteint psychologiquement,
il jouera le match»
«Je ne veux prendre aucun risque. Nous al-
lons discuter à tête reposée avec Zemma afin
de voir dans quel état psychologique il se
trouve. S’il n’est pas très atteint, il jouera sans
aucun problème. Mais je ne prendrai aucune
décision avant de lui avoir parlé», nous a
Les supporters du Mouloudia ont dé-
cidé de réserver un accueil spécial pour
Zemma, très affecté par sa non-participa-
tion au Mondial. C’est avec des bouquets
de fleurs que les supporters se sont rendus
à l’aéroport afin de recevoir comme il se
doit leur gardien qui aura droit à une big
standing-ovation face au CRB.
Par ailleurs, Bracci nous
a fait part de sa volonté de
vivre de belles sensations
avec le Mouloudia
comme en 2006 avec
cette Coupe d’Algérie
décrochée contre
l’USMA après 23 ans
de disette. «Nous
sommes tout près
d’un sacre histo-
rique. Personnelle-
ment, je veux vivre
la plus belle se-
maine de ma car-
rière d’entraîneur.
Nous avons encore
deux matchs contre
le CRB et le MSPB
qui peuvent nous
ouvrir la voie du
sacre que les Mou-
loudéens attendent
depuis 11 ans»,
nous a confié
Bracci.
T. Che

50 000 Mouloudéens comptent investir le 5-Juillet

permis à Billel Attafen de se distin- guer et très déçu en voyant le stade du 5-Juillet vide alors que le MCA caracole en tête du classement, Mo- hamed Derrag a tenu à lancer un dernier appel aux supporters du club. «Nous sommes tous déterminés à réussir un gros match face au CRB. Mais il faut que nos supporters vien- nent en très grand nombre. C’est maintenant ou jamais qu’on doit se sentir soutenus par les Chnaoua. Se produire dans un stade du 5-Juillet vide alors que nous sommes sur le point de remporter le titre n’est guère motivant», nous a dit Derrag qui semblait avoir plein sur le cœur.

T. Che

supporters du Doyen comptent jouer leur rôle de douzième homme dans une enceinte qui résonne encore avec les deux Coupes d’Algérie rempor- tées en 2006 et 2007 face à l’USMA.

Derrag : «C’est maintenant ou jamais que nos supporters doivent venir»

Auteur d’une passe décisive sa- medi passé face au MCEE qui avait

cette affiche entre le Mouloudia d’Alger et le Chabab de Belouizdad au stade du 5-Juillet. Plus que ja-

mais proches d’un titre qui fuit le

club depuis onze ans, les cama- rades de Babouche seront face à un adversaire qui, lui, lutte pour sa survie en D1. De quoi mettre du piment à ce derby qui s’annonce explosif. Malheur donc à celui qui perdra la rencontre d’aujourd’hui. Même si le Doyen, au vu de son parcours depuis le début de la sai- son, part avec les faveurs des pro- nostics, on sait qu’un match derby

n’est jamais gagné d’avance. Du coté des joueurs, on sait qu’on n’a plus le droit à l’erreur car toute défaite offrirait le titre à l’ESS. Pour la bande à Bracci, le titre de champion passe automatiquement par un très bon résul- tat face au CRB. Pas question donc pour les ca- marades de Bouguèche de perdre sous peine de voir leur poursuivant immédiat, en l’occurrence l’ESS, leur ravir le fauteuil de leader.

Les Mouloudéens avaient infligé une raclée aux Belouizdadis à l’aller

Si on se réfère aux derniers résultats réalisés par le Mouloudia face au CRB, on constate que le vieux club algérois reste sur une large vic- toire acquise lors du match aller au stade olym- pique. Ce soir du 11 décembre 2009, les Vert et Rouge avaient infligé une déculottée à leur ad- versaire battu par un cinglant 4 à 2 grâce no- tamment à un doublé de Réda Babouche. Pour les Chnaoua, cette rencontre reste le match ré- férence par excellence pour leur équipe qui avait produit ce soir-là sa meilleure production depuis le début de la saison.

C’était le premier derby de Bracci

Après le départ inattendu d’Alain Michel, le- quel avait choisi les pétrodollars des pays du

Il devait rentrer hier à Alger

D e retour hier au pays, la mort

dans l’âme, après qu’il lui eut été signifié qu’il n’allait pas jouer la Coupe du monde. Mo- hamed Amine Zemmamouche

sera très attendu du côté du Mouloudia. Il est même fort proba- ble de voir
sera très attendu du
côté du Mouloudia. Il
est même fort proba-
ble de voir Zemma
prendre part au
derby d’au-
jourd’hui face

A près la désertion du stade olympique comme ça a été le cas contre la JSMB et le MCEE qui avait

beaucoup affecté les joueurs du Mouloudia, cet après-midi, l’enceinte

du 5-Juillet devrait connaître la pré- sence en masse des Chnaoua qui ne veulent rater pour rien au monde ce derby contre le club voisin. 50 000 fans du Mouloudia d’Alger sont at- tendus aujourd’hui au stade olym-

pique qui devrait vibrer de nouveau avec les exploits de Derrag et consorts. Les Chnaoua ont donc juré de se déplacer en très grand nombre pour encourager leur équipe favorite plus que jamais proche du titre. Les

Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010

15

Coup franc CRB-MCA

Il sera le fer de lance de l’attaque mouloudéenne

Bouguèche «Nous ferons tout pour gagner ce derby»

Bouguèche «Nous ferons tout pour gagner ce derby» Hier, dernière séance au 5-Juillet Les gars du

Hier, dernière séance au 5-Juillet

Les gars du Mouloudia ont effec- ■ ■ tué hier après-midi, à 16 h plus
Les gars du Mouloudia ont effec-
■ ■
tué hier après-midi, à 16 h plus pré-
cisément, leur dernière séance de travail
à l’annexe du 5-Juillet. C’était l’occasion
pour Bracci de passer en revue son effec-
tif, avant de rendre officielle la liste des
joueurs retenus pour le match derby.
Mise au vert
à l’hôtel El Mehdi
Dès la fin de ladite séance, les
■ ■
joueurs du Mouloudia sont entrés
notre adversaire lutte pour sa
survie. Ce qui ne changera rien
pour nous qui sommes détermi-
nés à l’emporter pour maintenir
à distance notre poursuivant im-
médiat.
oublier non plus qu’il n’y a pas
que moi. Il y a mes parte-
naires qui sont tous
hyper motivés pour
réussir un gros
match.
en mise au vert à l’hôtel El Mehdi de
Staouéli qui leur a porté chance lors de
la dernière rencontre face au Mouloudia
d’El Eulma.
Besseghier sera
finalement d’attaque
■ ■ En l’absence de Bouziane
Senouci, suspendu pour
cumul de cartons, c’est Abdel-
Cependant, vous partez avec
les faveurs des pronostics ?
Vous savez, les matchs de foot
se jouent sur un terrain et non
sur le papier. Un match derby
n’est jamais gagné d’avance. Donc
ça ne sert à rien d’être le favori.
L’essentiel, c’est de le démontrer
sur le rectangle vert.
Vous allez jouer
cette rencontre ca-
pitale au stade du
5-juillet qui pour-
rait afficher com-
plet. De quoi
booster le moral des
Bichari
officiera
troupes, n’est-ce pas
la partie
?
Meilleur buteur du cham-
pionnat avec quinze réalisa-
tions, on attendra beaucoup
de vous lors de cette affiche ?
Certainement, et je ferai en
sorte de répondre aux attentes de
nos supporters qui, j’espère, vien-
dront en très grand nombre pour
nous encourager, car nous avons
besoin d’eux. Mais il ne faut pas
C’est l’enceinte idéale
pour une telle affiche.
Seulement, la fête ne
pourra être complète
qu’avec la présence de
nos supporters qui doi-
vent remplir le stade
comme ils le faisaient lors
des saisons précédentes.
Entretien réalisé par
La commission fédérale
de la Ligue nationale a dési-
gné Bichari pour arbitrer la
rencontre choc entre le
CRB et le MCA. L’arbitre
international sera épaulé
lors de cette affiche par Ba-
dache et Bounoua. Amalou,
quant à lui, sera le 4 e arbi-
tre.
Tarek-Che
Le Mouloudia
craint l’arbitrage
Les responsables du club,
à leur tête Omar Ghrib,
kader Besseghier qui devra
se produire aujourd’hui sur
le flanc droit de la dé-
fense. Le fait que l’enfant
de Mascara ait pu s’en-
traîner le plus norma-
lement du monde
avec ses partenaires
a eu pour effet de
rassurer le coach
corse. Résultat des
courses, Besse-
ghier sera au coup
d’envoi de la ren-
contre face au
Chabab. Il faut
seulement rappe-
ler que Besse-
ghier avait
retrouvé la compétition
après quelques semaines
d’absence pour cause de
blessure lors du dernier
match face au MCEE.
n’ont pas caché leur crainte
Boumechra
à propos de l’arbitrage. La
en joker
direction du MCA espère
que Bichari dirigera la par-
tie avec impartialité et sur-
tout ne pas arbitrer de
façon vicieuse pour venir
en aide à Abdelhakim Ser-
■ ■ Salim Boumechra
sera le joker de luxe
rar. Il faut savoir que lors
des dernières journées du
championnat, le MCA n’a
pas été verni par l’arbitrage,
de Bracci qui compte faire
de nouveau confiance à
Billel Attafen qui a souvent
fait des misères au Chabab
lorsqu’il jouait au NAHD.
Boumechra devrait entrer
en cours de jeu pour don-
à l’image de celui de Dja-
ner un plus à la ligne offen-
sive mouloudéenne.
Daoud pour
mel Haïmoudi lors de la
rencontre choc entre l’ESS
et le MCA.
10 millions en
cas de victoire
remplacer Koudri
■ ■ Les joueurs du Mouloudia savent
désormais qu’en cas de victoire au-
Daoud, pour rappel, a été la révélation des Vert et Rouge lors de
l’exercice précédent. Mais une grave blessure au tendon d’Achille qui
avait nécessité une intervention chirurgicale l’a contraint à faire l’im-
passe sur pratiquement toute la saison. Le destin aura voulu que
Daoud fasse son retour au premier plan lors de ce derby face au Cha-
bab. C’est face à ce même adversaire que l’enfant de Beni Zemenzer
avait ébloui tous les Chnaoua lors de l’affiche de Dame coupe de la
saison passée à Tizi Ouzou. Daoud sera aujourd’hui associé à Bou-
chama pour composer un duo qui avait fait sensation l’exercice
précédent.
jourd’hui face au Chabab de Belouizdad
ils obtiendront chacun une prime de 10
millions de centimes. C’est en tout cas la
somme promise par les pensionnaires de
Chéraga afin de motiver davantage leur
troupe. Cette prime sera divissée en
deux, en cas de match nul cet après-midi
face au club voisin.
Nessma TV interdite
d’accès
La chaîne maghrébine Nessma
«J’ai hâte de jouer
ce match»
■ ■
TV ne pourra suivre le derby tant
«J’ai des fourmis dans les jambes. J’ai envie de
jouer ce derby face au CRB. Je suis motivé
comme jamais à aller au combat. J’ai vraiment
hâte d’y être, surtout après tout ce qui j’ai vécu ces derniers mois. Ce se-
rait l’occasion pour moi de repartir du bon pied. Mais pour cela, nous
devons réussir un gros match face au CRB afin de faire un très grand
pas vers le titre qui nous tend les bras», nous a dit le jeune Daoud
dont le rendement sera suivi de près du côté de Tizi.
attendu, car ses journalistes ainsi que ses
caméramans seront interdits d’accès.
N’ayant pas l’agrément pour exercer sur
le sol algérien, les journalistes de cette
chaîne, qui suivent le Doyen, doivent
trouver d’autres solutions pour couvrir
l’actualité du Mouloudia.

Meilleur buteur du championnat avec quinze réalisations, Hadj Bou- guèche sera à coup sûr aujourd’hui le baromètre d’une ligne offensive devenue de plus en plus dépendante des performances de l’enfant d’Ar- zew. Au match aller au stade olympique, Hadji avait été buteur et pas- seur décisif contre une équipe du Chabab qui lui a souvent réussi.

Comment vous sentez-vous à quelques heures de cette ren- contre face au CRB ? On se sent tous bien, que ce soit physiquement ou morale- ment. Vous savez, quand vous gagnez, vous parvenez à vous transcender physiquement pour aller au bout de vous-même. Tout le groupe a été boosté par cette victoire face à El Eulma qui nous a donné du tonus pour la suite de notre parcours en cham- pionnat, surtout que nous avons, par la même occasion, récupéré notre fauteuil de leader.

Vous allez retrouver cette fois-

ci

l’équipe du CRB qui peine

en

tre qui s’annonce explosive dans la mesure où le faux pas est interdit pour les deux équipes ? Le destin aura voulu qu’on joue un match pour le titre face au CRB, et pour pimenter le tout,

championnat. Une rencon-

Le club a tenu hier son AGEx

C’est hier matin au siège du club sis à Chéraga que les dirigeants du Mouloudia ont tenu

l’assemblée générale extraordinaire. Il sera question de débattre puis d’opter pour la poli-

tique qui sera adoptée afin de réussir le passage au professionnalisme.

La majorité a opté pour la SARL

Finalement, c’est à la majorité absolue que l’assemblée a adopté le passage à la SARL avant de devenir société par actions. Il faut rappeler que 34 membres de

l’AG plus 12 autres qui ont assisté par procuration ont voté cette nouvelle ligne poli-

tique.

L’opposition a boycotté l’assemblée

Comme il fallait s’y attendre, les membres de l’opposition, à leur tête Abdel-

hamid Zedek, ont brillé hier matin par leur absence. Ce qui était prévisible,

lorsqu’on connaît la guéguerre qui oppose Zedek à l’actuel bureau.

la guéguerre qui oppose Zedek à l’actuel bureau. S uspendu lui aussi pour cumul de cartons,

S

uspendu lui aussi pour cumul de cartons, Hamza Koudri sera contraint de suivre le derby à partir des tribunes du stade olympique. Une absence de taille qui sera pallier par le jeune Farid Daoud qui retrouvera pour la circonstance une place de titulaire. Une occasion en or pour le petit

16
16

Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010

Coup ferme CRB-MCA

Surtout ne pas perdre

28 mai 2010 Coup ferme CRB-MCA Surtout ne pas perdre Le maintien d’abord, le professionnalisme après

Le maintien d’abord, le professionnalisme après

Lors de l’assemblée générale extraordi- naire tenue avant-hier, plusieurs suppor- ters étaient présents. Pour ces derniers, la priorité n’est pas le passage au profes- sionnalisme du club la saison prochaine, mais sa survie en première division. Les supporters ont demandé aux responsa- bles du club de concentrer leurs efforts actuellement sur le maintien de l’équipe avant tout, car les inconditionnels du CRB ne souhaiteraient pas voir leur équipe évoluer en division inférieure la saison prochaine. Pour certains, descen- dre en deuxième division et de surcroît sur une défaite contre le MCA, qui par ailleurs fêtera le titre, est la pire des choses qui pourrait leur arriver. Un scé- nario que tous les Belouizdadis ne veu- lent même pas imaginer. C’est la raison pour laquelle les supporters ont appelé à l’union sacrée dans ces moments où le club a besoin de toutes ses forces pour sortir la tête de l’eau. Un appel a été donc lancé à tous ceux qui aiment le CRB pour se rendre aujourd’hui au stade du 5-Juil- let pour soutenir les poulains de Hen- kouche dans leur mission. Lors de l’AG extraordinaire, on a été unanimes à dire que c’est le moment où jamais que les supporters doivent se montrer solidaires avec leur équipe en se rendant en masse au 5-Juillet pour jouer leur rôle de dou- zième homme. Même si le public a dé- serté les stades cette saison, on s’attend à une affluence importante pour ce choc entre le CRB-MCA dont les trois points mis en jeu sont précieux pour les deux clubs.

N. B.

L a formation du Chabab de Belouizdad affron- tera cet après-midi le Mouloudia d’Alger, lea-

der du championnat, pour le compte de l’avant-dernière jour- née. Ce sera le dernier derby de la saison pour le CRB qui croi- sera le fer avec le WAT lors de la dernière journée. Un derby qui s’annonce chaud entre les deux équipes. En plus de la rivalité qui existe entre les voisins, l’enjeu est de taille pour les deux protago- nistes aux destinées diamétrale- ment opposées. Le MCA a besoin des points pour assurer le titre avant la dernière journée et laisser l’ESS à distance ; alors que le Chabab jouera sa survie en première division. En effet, les Belouizdadis ne s’attendaient pas à se retrouver dans une situation aussi délicate, à deux journées de la fin, eux qui croyaient que le maintien avait été assuré après avoir battu le NAHD. Mais ce n’est pas le cas, puisque les résul- tats de la journée de mardi, no- tamment la victoire de l’ASK à

Kerbadj, Djaâdi et Hassani, les principaux actionnaires Au sujet des potentiels action- naires de la
Kerbadj, Djaâdi et
Hassani, les
principaux
actionnaires
Au sujet des potentiels action-
naires de la future SPA que sera
le CRB, trois principaux action-
naires sont déjà connus. Il s’agit
de l’actuel président Mahfoud
Kerbadj, de son ex-président de
section Adlène Djaâdji qui a dé-
missionné de son poste au cours
de la saison passée, et de l’ancien
président du directoire, Hassani.
Aksas et Akniouène
toujours out
Même s’il s’agit d’un match ca-
pital pour le Chabab qui joue sa
survie en première division, l’en-
traîneur Henkouche ne veut pas
lâcher du lest concernant les
deux joueurs sanctionnés pour
indiscipline, Amine Aksas et Re-
douane Akniouène. Ces élé-
ments ne sont pas retenus,
encore une fois, dans la liste des
18 qui affronteront le MCA au-
jourd’hui. La fin de saison a
sonné trop tôt pour eux.
Saïbi déclare forfait
You c e f
Saïbi
ne
pourra pas
jouer
le
match d’au-
jourd’hui
contre
le
pour
de
blessure. Ce
joueur n’a
pu participer aux deux séances
d’entraînement de son équipe.
Hier, il s’était présenté au stade
en tenue de ville.
MCA
cause
Lahouamed et Anani
reconduits
Retenus pour le dernier match
contre le CAB, les deux juniors
Lahoumed et Anani ont été re-
conduits par Mohamed Hen-
kouche pour ce derby contre le
MCA. Reste à savoir s’ils seront
alignés comme ce fut le cas à
Batna ou non.
Six éléments
reviennent
Absents lors de la dernière
rencontre à Batna pour diffé-
rentes causes, six éléments re-
viendront à l’occasion du derby
d’aujourd’hui contre le MCA. Il
s’agit de Seddik Berradja,
Ahmed Mekhout, Sofiane Me-
barki, Ahmed Fellah, Brahim
Boussehaba et Amine Aouad.
Henkouche ne veut prendre
aucun risque en faisant appel à
tous ses joueurs disponibles.

Bordj Bou Arréridj, a faussé tous les calculs. Les gars de Laâquiba sont dos au mur, puisqu’ils ont besoin d’un point au minimum pour assurer le maintien et pour ne pas être à la merci des autres clubs. Le staff technique et les joueurs sont conscients de la mission qui les attend. Hier, lors de la reprise des entraînements, Mohamed Henkouche s’est en- tretenu avec les joueurs dans le but de les sensibiliser et les re- mobiliser. Il a invité ses poulains à oublier la défaite contre le CAB et se concentrer pleinement sur le derby d’aujourd’hui, face au MCA. Les joueurs semblent dé- terminés à se rattraper et jouer à fond cette rencontre contre le leader du championnat, et ils se sont donnés le mot, à savoir ne pas perdre aujourd’hui contre le MCA et sauver leur club de la re- légation. Même si la mission ne semble pas de tout repos pour les gars de Laâquiba qui affronteront une équipe hyper motivée.

N. B.

Maâziz : «Nous ferons de notre mieux pour sauver le club»

Vous restez sur une défaite concédée à Batna, comment est l’ambiance au sein du groupe actuellement ? Ce n’était pas évident de ga- gner à Batna où nous avions subi une grosse pression, mais la défaite est toujours amère. On essaye d’oublier ce qui s’est passé et se concentrer sur l’avenir puisqu’on doit jouer un match très important cette semaine. Tous les joueurs sont conscients de ce qui nous attend en cette fin de championnat.

Il se trouve que vous n’avez pas encore assuré le main- tien, cette situation risque-t- elle de vous mettre plus de pression ? Oui, on ne s’attendait pas à se retrouver dans une situation aussi délicate à deux journées de la fin. Il nous manque encore au moins un point pour assurer dé- finitivement le maintien. Il reste deux matchs à disputer, nous al- lons donc faire de notre mieux pour réaliser notre objectif dès le prochain contre le MCA, et ne pas dépendre des résultats des autres clubs.

Comment se présente pour vous ce derby contre le MCA qui joue le titre ?

Effectivement, le Mouloudia joue pour assurer le titre de championnat avant la dernière journée, et nous on jouera pour sauver notre club de la reléga- tion. Pour nous, il n’est pas ques- tion de perdre ce match. Nous allons aborder cette rencontre avec tout le sérieux voulu pour empocher les trois points mis en jeu.

Vous n’aurez besoin que d’un point sur les six mis en jeu, la situation n’est pas si alarmante… Oui, mais nous ne devons pas prendre de risques. Nous avons besoin d’assurer avant la der- nière journée. C'est-à-dire contre le Mouloudia. Même si un point nous suffit, nous allons jouer pour gagner, c’est clair. Les matchs contre le MCA ont tou- jours été indécis, il faut faire at- tention et aborder cette rencontre avec prudence. Nous avons l’envie de gagner et les moyens d’accrocher le leader.

Certains pensent que l’équipe a besoin de ses sup- porters dans ce match, qu’en pensez-vous ? Tout à fait. Le CRB est en dif- ficulté et c’est dans ces moments qu’il a le plus besoin de ses sup-

dans ces moments qu’il a le plus besoin de ses sup- porters. J’espère que le public

porters. J’espère que le public du Chabab sera nombreux pour nous soutenir et nous aider à nous surpasser dans cette confrontation. De notre côté, on fera de notre mieux pour sauver le club et ne pas décevoir nos supporters. Entretien réalisé par N. B.

Kerbadj : «Le plus important est que tout le monde ait accepté l’idée du professionnalisme»

Comme nous l’avions annoncé dans notre édition d’hier, l’assem- blée générale extraordinaire du CRB s’est déroulée mardi. Les membres de l’AG ont opté pour le passage du club au professionna- lisme dès la saison prochaine. Ce qui a rassuré le premier responsa- ble, Mahfoud Kerbadj, qui nous dira à ce sujet : «L’AG s’est déroulée dans de bonnes conditions. Et le

plus important est que tout le monde ait accepté l’idée du passage au professionnalisme. Le club pas- sera en SPA puisque la FAF a sup- primé la formule de SARL. Je sais que les gens n’ont pas compris tous les détails, mais pour le moment, l’essentiel est d’accepter l’idée du professionnalisme. Il y a une com- mission chargée d’étudier le dossier, nous allons procéder par étape.»

Concernant le match qui opposera son équipe aujourd’hui au MCA, décisif pour le maintien, le pre- mier responsable du Chabab dira : «Nous devons sauver le club de la relégation, c’est clair, le CRB ne doit pas descendre en deuxième divi- sion. Les joueurs sont conscients de cette situation et ils se battront pour faire le nécessaire.»

   

Programme des rencontres de Division 1

 
 

(33 e journée) Vendredi 28 mai (16h)

 

Lieu

 

Rencontres

Arbitres

1 er assistant

2 e assistant

Sétif 8-Mai

 

ESS-MCO

Mial

Gourari

Bourouba

Annaba 19 -Mai

 

USMAN-USMH

Zouaoui

Bitam

Boughlam

Chlef Boumezrag

 

ASO-JSK

Babou

Bouzaghou

Boutouchent

Blida Tchaker

 

USMB-CABBA

Hallalchi

Ibelaïdène

Haci

Khroub Hamdani

 

ASK-JSMB

Haïmoudi

Bechirène

Etchiali

Bologhine

 

USMA-NAHD

Boumaza

Guedjati

Bahloul

Batna 1 er -No

 

MSPB-CAB

Bahloul

Boucenna

Zid

5-Juillet

 

CRB-MCA

Bichari

Badache

Bounoua

El Eulma Zegar

 

MCEE-WAT

Habibatni

Boutaghane

Guessoum

Le Buteur n° 1217 Vendredi 28 mai 2010

17

Coup mou ASO - JSK

ASO-JSK, aujourd’hui à 16h (huit clos)

Le jeune émigré confirme

Karaoui : «Oui, Doudane

Sans grand enjeu C omme nous le rap-

m’a réitéré l’intérêt que

me porte la JSK»

portions il y a quelques jours, le milieu de ter- rain du MCCE, le jeune
portions il y a quelques
jours, le milieu de ter-
rain du MCCE, le
jeune émigré Amir Ka-
raoui qui n’a que 22
ans, a été reçu à Tizi
Ouzou par le président
de section, Karim
Doudane, avec qui il a
eu une longue conver-
sation se rapportant
bien sûr à l’intérêt que
porte le club kabyle
pour ce joueur, un in-
térêt qui ne date pas
d’aujourd’hui puisque
l’année dernière déjà,
les responsables de la
JSK ont essayé de s’at-
tacher les services du
jeune milieu de terrain
eulmi. Même si dans
un premier temps,
Doudane s’est voulu
être très discret quant
aux contacts qu’il au-
rait établis avec le
joueur à propos de son
éventuelle arrivée à la
JSK l’été prochain, il
semblerait que la piste
Karaoui soit concrète
puisque le président de
section de la JSK avait
bien relancé la piste du
jeune émigré qu’il sou-
haite voir parmi l’effec-
tif de la JSK la saison
prochaine. Le joueur
que nous avons
contacté hier a même
confirmé les contacts
et se montre plutôt pa-
tient. Primo, par res-
pect à son club
employeur actuel, le
MCEE, qui traverse
des moments délicats
en essayant d’assurer sa
survie en D1, et dont
Karaoui donne la prio-
rité pour le moment.
Secundo, Karaoui n’ou-
blie pas de préciser
qu’il est toujours lié
sous contrat qui le lie
jusqu’à l’année pro-
chaine au club eulmi.
Lors de notre entretien
téléphonique hier en
début d’après-midi, le
jeune émigré n’a pas
caché son souhait de
venir renforcer l’effectif
de la JSK l’été prochain
en nous affirmant :
quelques jours j’ai été
reçu à Tizi Ouzou par
le président de section,
Karim Doudane. On a
longuement parlé, il m’a
fait savoir que la JSK
est intéressée par mes
services. Dans un pre-
mier temps, je ne vous
cache pas, j’ai apprécié
qu’un grand club algé-
rien s’intéresse à mes
services, mais j’ai rap-
pelé aux responsables
de la JSK que je suis en-
core sous contrat au
MCEE et qu’ils de-
vraient automatique-
ment rentrer en contact
direct avec mes respon-
sables actuels, que j’es-
père sauront se montrer
compréhensifs.» Avant
d’ajouter : «Je crois que
j’ai beaucoup donné au
MCEE, je veux bien
connaître de nouvelles
sensations, et la Coupe
d’Afrique reste pour moi
un challenge très inté-
ressant. La JSK ne se re-
fuse pas.»
Lyès A.
«C’est vrai, il y a
Deux nouveaux joueurs à l’essai ● ● Dans le cadre du recrute- ment pour la

Deux nouveaux joueurs à l’essai

Dans le cadre du recrute- ment pour la saison pro-

chaine, les dirigeants de la JSK ont fait appel à deux nouveaux élé- ments pour une période d’essai. Le premier répond au nom de Djaïd Kasri, un émigré formé au FC Nantes. Le second, qui évolue au WR de Boufarik, se nomme Amiri Ali. Les deux joueurs ont effectué leur première séance d’entraîne- ment hier après-midi. Ils ont même pris part au match d’application. Le staff technique s’est fait une pre- mière idée sur les qualités des deux joueurs, en attendant de trancher.

les qualités des deux joueurs, en attendant de trancher. C’ est la 9 e fois cette

C’ est la 9 e fois cette saison que les Ka- byles vont

évoluer devant des gradins vides. A peine avoir expé- dié leur précédent match

joué à domicile sans la pré- sence des supporters de la JSK, face à l’USMB, voilà que les Canaris sont appe- lés aujourd’hui à croiser la formation chélifienne qui, elle aussi, sera privée du soutien de ses supporters suite au huis clos qui lui a été notifiée par la LNF après son match face à l’USMAn. Pour les Kabyles qui ont renoué avec la sen- sation des victoires après avoir passé un mois de mai dans la zone des turbu- lences durant lequel la JSK

a enchaîné pas moins de

six rencontres, ils voudront certainement confirmer cette dernière bonne opé- ration devant une équipe

de l’ASO qui risque de leur

poser de sérieux pro-

blèmes. Rappelons uni- quement, à titre d’exemple, la manière avec laquelle les Rouge et Blanc de Me- douar ont joué face au dauphin du leader l’En-

dans l’effectif kabyle. Ceci dans le cas où le staff tech- nique jugerait utile de le retenir dans le onze, sa- chant que Coulibaly a en- core quelques bobos aux