Vous êtes sur la page 1sur 6

UMTS

Plan
PARTIE BIBLIOGRAPHIE

Introduction

Principes de base

Historique

Méthode d’accès multiples des réseaux radio-mobiles (FDMA, CDMA, TDMA)

Architecture

Etude de la couche physique

PARTIE SIMULATION

   3G permet de faire transiter davantage de données et va permettre l’apparition de contenus multimédias sur les téléphones mobiles tel la visiophonie. données).  Transmettre des données symétriques (même débit montant et descendant) et asymétriques. Cdma2000. Spectre des fréquences .1.  Capacité et efficacité spectrale doivent être supérieures à celles des systèmes cellulaires actuels de deuxième génération. c'est-à-dire la compatibilité entre eux. 2. dont l’UMTS fait parti. UWC-136. appelée aussi plus généralement téléphonie de troisième génération ou 3G. L’ UIT (Union Internationale des Télécommunications) a définit un standard unique et international pour la troisième génération : l’IMT -2000.  Couverture universelle associant des satellites aux réseaux terrestres. doivent satisfaire aux caractéristiques techniques suivantes :  Garantir des services à haut débit avec un minimum de 144kbpsdans tout type d’environnement et jusqu’à 2Mbps dans des environnements intérieurs et avec une mobilité réduite. UTRA/TDD. audio. DECT. TD-SCDMA.  Possibilité d’offrir des services multimédias lors d’une même connexion avec des qualités de services différentes (débit. UTRA/TDD.  L’UMTS quant à lui regroupe : UTRA/FDD. Introduction L’UMTS (Universal Mobile Telecommunication System) est la nouvelle norme de téléphonie mobile.  Qualité de parole comparable à celle des réseaux câblés.  Itinérance entre les différents systèmes de troisième génération. taux d’erreurs.  Compatibilité avec les réseaux d’accès radio de deuxième génération.  Fournir des services à commutation de circuits (idéal pour la voix) et à commutation de paquets (idéal pour la transmission de données). Principes de base Caractéristiques techniques Selon l’UIT. les 6 réseaux d’accès radio terrestre. …) pour les différents types de médias (voix. On parlera alors plutôt de terminaux multimédias. 6 technologies d’accès radio terrestre auront été gardées : UTRA/FDD.

Le réseau terrestre radio lui s’occupe de la couverture terrestre suivant une répartition en macro. micro et picocellules. les environnements intérieurs (indoor). 2110-2300Mhz et 2500-2690Mhz.Allocation du spectrepour les systèmes IMT-2000 Couverture globale de l’UMTS La couverture globale de la planète s’organise en une structure cellulaire hiérarchisée qui assurera l’itinérance (roaming) mondiale.Couverture globale de l’UMTS suivant une structure hiérarchique de cellule Echange d’informations . Les macrocellules couvrent les zones suburbaines et rurales. Les bandes spectrales pour les composantes terrestres et par satellite des systèmes IMT-2000 sont 806960Mhz. Figure 2 . Figure 1 . les microcellules les zones urbaines (forte densité d’utilisateurs) et les picocellules les zones bien définies telles les immeubles. Au sommet de la hiérarchie se trouvent les satellites qui assurent une couverture sur l’ensemble de la planète. 1710-2020Mhz.Les bandes de fréquences ont été définies en 1992 puis retouchées en 2000.

L’UIT sélectionne les 6 technologies d’accès radio terrestres qui composent actuellement l’IMT-2000 : UTRA/FDD.  mode half-duplex où la transmission de l’information est non simultanée. Parmi les méthodes de full-duplex. UTRA/TDD. Figure 3 . 3. cdma2000. Début des activités du 3GPP visant à achever les spécifications du .Différents modes de duplexage de type full-duplex Le mode FDD utilise deux bandes de fréquences indépendantes. Etudes focalisées sur deux techniques d’accès radio FMA1 et FMA2 qui sont les précurseurs de l’UTRA/TDD et l’UTRA/FDD. C’est ce qui sera utilisé dans la téléphonie de type UMTS. on transmet et on reçoit sur la même bande de fréquences mais à des instants différents. Projet ACTS/FRAMES. utilisé par exemple pour les ‘bipers’. Historique : 1987-1995 1992 1995-1999 Décembre 1996 Juin 1998 Octobre 1998 Décembre 1998 Projet RACE I et RACE II. Dans le mode TDD. Il sélectionne aussi des technologies par satellites. Début des activités de standardisation de l’UMTS Dix technologies d’accès radio terrestres sont proposées à l’UIT pour faire partie de l’IMT-2000 ainsi que des technologies par satellites.  mode full-duplex où l’on a une communication bidirectionnelle. par exemple avec des talkies-walkies. TD-SCDMA. qui est un système de communications monodirectionnel.Il existe plusieurs modes qui permettent l’échange d’informations entre le mobile et la station de base :  mode simplex. il existe la technique de duplexage en fréquence (FDD pour Frequency Division Duplex) et celle en temps (TDD pour Time Division Duplex). Une bande spectrale de 230 Mhz autour de 2Ghz est identifiée pour y déployer les systèmes de troisième génération. l’une pour transmettre et l’autre pour recevoir simultanément. Premières études sur les caractéristiques techniques de l’UMTS. UWC-136 et DECT.

Accès multiple par répartition de fréquences Le FDMA (Frequency Division Multiple Access) alloue à chaque utilisateur une bande de fréquences unique (deux si on utilise le duplexage FDD). Accès multiple par répartition de codes Le CDMA (Code Division Multiple Access) est une technique d’accès multiple grâce à laquelle les différents utilisateurs peuvent communiquer en même temps dans une même bande de fréquences. CDMA…) Le principe de base des réseaux radio mobiles est de partager un ensemble limité de canaux pour qu’un maximum d’utilisateurs puisse l’utiliser simultanément. Mars 1999 2000 2001-2004 La Finlande est le premier pays européen à se voir attribuer les licences UMTS. le canal est réservé. C’est ce mode. Ainsi pendant toute la durée de la conversation. Premiers déploiements commerciaux de l’UMTS en Europe et au Japon. y compris quand il n’y a aucune transmission. Accès multiple par répartition dans le temps Le TDMA (Time Division Multiple Access) permet le partage d’une bande de fréquences entre différents utilisateurs qui se voient allouer un intervalle de temps unique.réseau d’accès radio et du réseau cœur qui composent l’UMTS avec une participation internationale. Elargissement des bandes de fréquences. Figure 4 – L’accès CDMA . Méthode d’accès multiples des réseaux radio-mobiles (FDMA. Il est dit « à large bande » avec une largeur de bande de 5MHz. plus précisément le W-CDMA (Wideband CDMA) qui est retenu pour le réseau d’accès radio de l’UMTS. La distinction entre chaque utilisateur se fait par codes connus exclusivement de l’émetteur et du récepteur. 4.

le signal est moins sensible aux interférences. dans un canal de propagation à trajets multiples. L’inconvénient majeur du W-CDMA est qu’il requiert un support matériel et logiciel plus élaboré qu’un système à bande étroite. va être utilisée dans un système CDMA en combinant les signaux pour diminuer le taux d’erreurs et obtenir ainsi de meilleures performances. Le signal de données. des versions décalées du signal transmis parviennent à des intervalles de temps différents.  Possibilité de déploiement dans un spectre de fréquences déjà utilisé.Les avantages sont :  Gain de traitement plus élevé. Avec 5MHz de largeur de bande. En effet. Au final. Cette propriété qui était un inconvénient dans d’autres systèmes. les éléments binaires de code et d’information sont encodés NRZ (Non Return to Zero). En CDMA. Cela consiste à faire cohabiter un système W-CDMA et un autre système cellulaire sur un même spectre de fréquences. le multiplexage des informations à transmettre est obtenu par simple multiplication avec la séquence de codes attribuée pour la transmission. Cela permet aussi d’accroître le nombre d’utilisateurs présents dans une cellule.  Possibilité de transmettre des services à haut débit. Au préalable.  Meilleures performances pour détecter les trajets multiples.Encodage à l’émission Il est à noter que le débit des éléments binaires de codage est supérieur à celui des éléments binaires d’information. on peut atteindre du 2Mbps en débit. Figure 5 . . En effet. en élargissant la bande. D(t) est ensuite simplement multiplié par la séquence de code S(t). on obtient la séquence S(t) modulée par le signal D(t).