Vous êtes sur la page 1sur 48

BABYLONE S’EFFONDRE: Le CERN Identifié comme l’entrée secrète vers le siège souterrain de la CIA sous le lac de

Genève en Suisse

Publié le 17 Septembre, 2015

https://www.scribd.com/document/321606154/17-Septembre-2015-BABYLONE-S-EFFONDRE-Le-CERN-Identifie-
comme-l-entree-secrete-vers-le-siege-souterrain-de-la-CIA-sous-le-lac-de-Geneve-en-Suisse

https://truthernews.wordpress.com/2015/09/17/cern-is-secret-entrance-to-subterranean-cia-headquarters-beneath-
lake-geneva-in-switzerland/

Téléchargez & Transmettez PDF

NOTE DE L'AUTEUR: Parce que moi, David Chase Taylor, officiellement demandé l'asile politique en Suisse le 17 Juillet,
ici en 2015, les complots terroristes soutenus par l'État et les soi-disant "catastrophes naturelles" J’expose rarement
abouti. En bref, la CIA suisse ne veut pas me donner plus de crédibilité ou de la publicité qu'ils doivent, de peur qu’il
ne me transforme en un prophète des temps modernes. Ils ne veulent pas non plus fournir encore un autre cas
d'ouverture et de fermeture des raisons pour lesquelles je mérite l'asile politique. Pour ceux qui se demandent
pourquoi je voudrais demander l'asile politique en Suisse, sachez ceci: a) l'origine j’ai demandé l'asile en Suisse le 8
Mars 2011, environ 2 ans avant que je découvre que la Suisse était l’hébergeant de la CIA; et b) la CIA a
historiquement pas de sens où elle vit en Suisse. Cela étant dit, la CIA a été exposée pour la première fois dans
l'histoire. Par conséquent, ils sont extrêmement désespérés et peuvent m’assassiner en Suisse.

ISIS FIN DE JEU : Comment et pourquoi la CIA a créé ISIS comme couverture pour nucléaire et des attaques
terroristes biologiques

CHOC: L'Etoile de la Mort apparaît au-dessus du CERN, en Suisse, Siège de la CIA

ALERTE ROUGE: 10 raisons pour lesquelles la Suisse est le foyer de la CIA

David Chase Taylor


17 Septembre 2015 Truther.org

SUISSE, Zurich - Parce que le CERN est le plus grand et le plus avancé laboratoire nucléaire et de physique de
particules du monde, la sécurité à l'installation top-secrète est la plus rigoureuse sur la Terre. Par conséquent, c’est
est l'endroit parfait pour cacher l'entrée de la seule et unique Central Intelligence Agency (CIA). Comme à l'origine
représenté le 31 Mars, 2015, du rapport Truther.org intitulé " 10 raisons pour lesquelles la Suisse est le foyer de la
CIA", la preuve tangible confirme maintenant que la Suisse est en effet porteuse de la CIA. Cependant, exactement où
siège de la CIA se trouve en Suisse est restée un mystère jusqu'à présent.

En bref, le CERN sert d'entrée secrète du siège de la CIA, qui est situé dans les canyons des Alpes sous-marines du lac
de Genève, il y avait un lac si profond pour être exploré par Mir 1 et Mir 2, des sous-marins russes qui sont connus
pour leur capacité à plonger jusqu'à 6.000 mètres (19,685 pieds).

Par conséquent, le siège de la CIA sous le lac Léman est uniquement accessible via les trains souterrains du CERN, et
par l'intermédiaire de sous-marins qui se déplacent à travers un 275 km (170 miles) tunnel souterrain qui commence
évidemment à Gênes, en Italie, et se termine dans le lac Léman.

Bien que des conjectures, il semble que la Sous-Biosphère 2 est calquée sur le siège de la CIA sous le lac Léman. Cette
notion est fondée sur le fait que la sous-Biosphère 2 imite la Grande Chambre à Bulles Européenne (BEBC) qui sert
évidemment comme le centre de commandement central.

Du CERN LEP Tunnel, qui est de 26,659 kilomètres (16,6 milles) de long, passe certes par la Suisse et la France,
probablement en route vers le siège de la CIA. Par coïncidence, le CERN est à environ 27 km du centre du lac Léman
(c.-à-46° 27'19.8 "N 6° 36'01.9" E) où le siège de la CIA est évidemment situé.

Par conséquent, il semble que le LEP Tunnel du CERN est une couverture politique pour le tunnel souterrain par lequel
les trains quotidiens de banlieue navettes des personnels de la CIA, de la banlieue de Genève, en Suisse, au siège de la
CIA en profondeur sous le lac Léman.

Siège de la CIA est évidemment connu comme la "Zone Nord", l'un des sites dits expérimentaux du CERN. La zone
Nord est censément le plus grand des sites expérimentaux dans le site Prévessin qui est prétendument la station cible
pour des expériences non-collisionneur sur l'accélérateur SPS.

Alors que la zone Nord sert évidemment comme couverture pour le siège de la CIA, le CERN abrite le plus grand
supercalculateur au monde qui est utilisé par la CIA pour mener 24/7 l’espionnage électronique et la surveillance,
ainsi que de contrôler la pègre (par exemple, gonfler / dégonfler les monnaies, manipuler les marchés mondiaux,
exécuter des attaques de drones, etc.).

Le CERN est situé à côté de la coïncidence Genève, en Suisse, qui était auparavant le foyer de la Société des Nations.
Aujourd'hui, Genève abrite le plus grand nombre d'organisations internationales dans le monde, y compris la Croix-
Rouge internationale et l'Organisation des Nations Unies.
Par conséquent, il est parfaitement logique que Genève, la capitale de facto de la pègre, est également le foyer de la
célèbre Central Intelligence Agency. Depuis Genève se tient essentiellement la pègre à la demande de la CIA, il a été
donné le surnom de "The Global City". L'idée que le CERN est l'entrée secrète de la CIA sous le Lac Léman est
corroborée par le fait que dès 2013, le CERN avait 2.513 membres du personnel et 12,313 collègues, associés et
apprentis, dont une majorité sont susceptibles du personnel CIA.

Considérant que près de 15.000 personnes se rendent au CERN et / ou au siège de la CIA sur une base quotidienne, ils
doivent le faire par l'intermédiaire de trains souterrains secrets, car il n'y a pas de grands terrains de stationnement
au CERN comme on le voit dans la vue aérienne du siège de la CIA à Langley, en Virginie.

L'idée que le supercalculateur du CERN est utilisé comme une arme est annoncé dans le roman "Angels & Demons"
(2000) par Dan Brown qui dépeint l'antimatière créée au CERN étant utilisé dans une arme contre le Vatican. En
réalité, le CERN est utilisé comme une arme contre l'humanité tout entière.

La notion que le CERN est responsable de l'orchestration, du chaos et la terreur de la pègre, est corroboré par un
rapport du 7 Juin, 2015, qui a déclaré que l'imminente apocalypse attaque astéroïde artificielle va "être lancée par le
Grand collisionneur de hadrons du CERN".

Mon commentaire : Ce terme d’attaque d’un astéroïde artificiel corrobore avec les mêmes propos de la généticienne
Isis Blue Nebadonia dans son livre : « La Guérison de l’Humanité de Urantia » qui révéla qu’une « météorite
programmée » avait détruit l’espèce reptilienne (les dinosaures), apparemment trop envahissante il y a des millions
d’années. Il va donc falloir chercher à savoir qui sont ces individus qui se cachent dans cette CIA Suisse! Lisez un
extrait sur la photo ci-dessous page 180 (ancienne version du livre) ou page 175 ici:

Un rapport secondaire en date du 8 Juin, 2015, a déclaré que les scientifiques du CERN pourrait « provoquer un trou
noir » et que « Le logo CERN est 666 - le signe de la bête » pourrait apporter théoriquement provoquer la "fin des
temps" événement comme annoncé dans le livre "Catholic Church’s Book of Revelation."
En bref, le CERN est ultimement responsable pour tout événement apocalyptique comme futur qui pourrait
théoriquement détruire la planète Terre (par exemple, l'attaque d'astéroïdes, pandémie biologique, attaque terroriste
nucléaire, la Troisième Guerre mondiale, etc.) qui est exactement ce que l'on pourrait attendre de la centrale
Intelligence Agency (CIA).

CHAPITRES ci-joint:

1. Big chambre à bulle européenne (BEBC)

2. Gargamelle chambre à bulles

3. Aquarius Reef Base

4. Sous-Biosphère 2

5. Léman

6. Mir Exploration du lac Léman

7. Tunnels secrets au siège de la CIA

8. Le Tunnel de Genève

9. CERN: Accueil du World Wide Web

10. Le Grand collisionneur de hadrons (LHC) Superordinateur

11. Worldwide LHC Computing Grid (WLCG)

12. LHC optique Private Network

13. CERN Numérologie & symbologie

14. CIA Numérologie & symbologie

15. Statue de Shiva au CERN

16. CIA Death Star (Etoile de la Mort) apparaît au-dessus du CERN

17. Canular Etoile de la Mort


1. Grande chambre à bulle européenne (BEBC)
La Grande chambre bulle européenne (BEBC) est une chambre en acier inoxydable qui aurait été utilisé pour étudier
la physique des particules au CERN. Le projet BEBC aurait été lancé en 1966 par la France et l'Allemagne et était en
usage au CERN de 1973 à 1984. En réalité, cependant, il est beaucoup plus probable que la BEBC était un prototype
du siège de la CIA souterraine maintenant situé profondément sous le lac Léman.

Par coïncidence, à la fin des années 1960, lorsque le CERN était en cours de construction, la pollution du lac Léman le
rendait trop dangereux pour nager et la visibilité sous le lac était proche de zéro. Dire que la pollution était
probablement le résultat de l'énorme prise de construction lieu profondément sous la surface, a littéralement troublé
les eaux du lac de Genève. Comme en témoigne les photos de la BEBC, fenêtres dans la chambre permettent à la fois
pour pénétration de la lumière naturelle et artificielle, tandis que les entrées circulaires plus grandes et plus
profondes peuvent servir de tunnels à gousses externes ou ports sous-marins.

En raison de la structure alvéolée de la BEBC, l'Empire romain au Groenland (qui est dans le commandement et le
contrôle des deux CERN et de la CIA) est en mesure d'inonder une chambre ou une nacelle donnée si elle le juge, ses
habitants une menace potentielle.

L'accès à la BEBC sous le lac de Genève est probablement par train depuis une ou plusieurs des 6 entrées du CERN
(voir ci-dessous), et par l'intermédiaire de sous-marins à travers le tunnel de Genève qui commence évidemment à
Gênes, en Italie. Sur la base de la forme bombée du BEBC, il sert probablement comme la pièce centrale du siège de la
CIA, comme en témoigne la Sous-Biosphère 2 qui est littéralement modélisée après elle.

Bien que la conjecture, il semble que le terme "BEBC" (ie, «BBC») a été choisi en partie en raison de la BBC (British
Broadcasting Corporation), qui fournit une couverture personnelle linguistique de la CIA qui accidentellement ou
intentionnellement utilise le terme "BEBC" en public. Par conséquent, si le terme «BEBC" ou "BBC" est toujours
entendu en public, il ne sera pas distinctement reconnaissable.

Enfin, la forme et le dôme du cylindre BEBC comme par hasard est également constaté dans l'architecture du CERN
bâtiment 40 qui est situé sur le site de Meyrin, un hommage évident au siège de la CIA sous le lac de Genève.
2. Gargamelle chambre à bulles
Gargamelle est une chambre à bulles qui a été construit en France et aurait utilisé pour étudier la physique des
particules au CERN de 1970 à 1978.

En réalité, cependant, Gargamelle était probablement un prototype pour la chambre première souterraine qui abritait
le siège de la CIA sous le lac Léman.

Grâce aux progrès de la technologie (par exemple, Internet), Gargamelle a probablement été abandonnée et
remplacé par le BEBC précitée. (Grande chambre à bulle européenne)

Le nom de la chambre souterraine aurait été dérivée de la géante "Gargamelle", la mère de Gargantua dans les
œuvres de François Rabelais.

Avec un diamètre de seulement 2 mètres et seulement 4,8 mètres de longueur, Gargamelle est évidemment indigne
de son titre à moins bien sûr qu'elle était un prototype pour une chambre à bulles souterraine massive qui hébergeait
le siège de la CIA en profondeur sous le lac Léman.
3. Aquarius Reef Base
Lorsque l'on compare ce qui précède la Grande chambre à bulle européenne (BEBC) et le Gargamelle avec le Reef
Base Aquarius, le seul laboratoire sous-marin admis dans le monde, les similitudes sont indéniablement frappante.
En plus d'avoir le même cylindre de forme générale, le Reef Base Aquarius contient les mêmes fenêtres de sous-
marins, comme la même tuyauterie en forme de tube, les mêmes rivets métalliques, et le même échafaudage sur le
dessus.

4. La Sous-Biosphère 2
Selon toute vraisemblance, le siège de la CIA sous le lac Léman est presque identique à la forme de la sous-Biosphère
2, un projet futuriste souterrain prétendument conçue par Phil Pauley. Cependant, contrairement au Sous-Biosphère
2, le siège de la CIA n'a que 6 gousses externes connectés au centre de commandement central dont le prototype a
été la Grande bulle européenne (BEBC). Le prototype du CERN pour ces 6 gousses semble être la cavité de RF du
Grand collisionneur électron-positon qui est maintenant exposé au Microcosm exposition au CERN. Fait intéressant,
le Globe de la science et de l'innovation, dont le but est de désinformer les visiteurs sur la recherche au CERN, est
par hasard travaillé sous la même forme exacte que «la Nacelle Sub-Biosphère2» comme ainsi la cavité précitée RF,
corroborant davantage l'idée que le projet Sous- Biosphère 2 est une couverture politique pour le siège de la CIA
caché profondément sous le lac Léman.
5. Le lac Léman
La Grande Chambre à Bulles Européenne (BEBC) autrement connu comme le siège de la CIA, est évidemment sous le
lac Léman qui est situé au nord-est à la fois le CERN et à Genève, en Suisse. Le Lac Léman, le plus grand plan d'eau en
Suisse, est beaucoup plus grand que tous les autres lacs trouvés dans les vallées des Alpes.

Bien que le lac a une profondeur alléguée de 309,7 mètres (1.016 pieds), il y a un total de 537 montagnes dans les
Alpes, qui ont une hauteur qui dépasse 3.000 mètres (9,842 pieds), y compris le Mont-Blanc qui est de 4,809 mètres
(15,778 pieds) de hauteur et se trouve directement au sud du lac Léman. Depuis les lacs alpins sont l'inverse des Alpes
qui les entourent, il est très probable que le lac de Genève est beaucoup plus profond que présumé.

Cette notion est corroborée par le fait qu'un lac non-alpin comme le lac de Zurich est de 143 mètres (469 pieds) de
profondeur, près de la moitié de la profondeur présumée du lac Léman. La partie la plus profonde du lac Léman est
censément entre Évian-les-Bains et Lausanne qui est par coïncidence où il y a une ligne de frontière droite entre la
France et la Suisse. Par conséquent, le siège de la CIA est probablement situé à 46° 27'19.8 "N 6° 36'01.9" E; la moitié
en France, la moitié en Suisse.

Mis à part les aspects mathématiques et symboliques de cette disposition, un quartier général scission de la CIA
permet à la Suisse d’attaquer la France ou la France d’attaquer la Suisse devrait pour l'Empire romain au
Groenland, toujours sentir justifiée. Par conséquent, il y a toujours un équilibre des pouvoirs en ce qui concerne le
siège de la CIA qui est chargé de gouverner le monde souterrain.
L'exploration de Mir du lac Léman
L'idée que le lac Léman est beaucoup plus profond que supposé a été préfiguré le 14 Juin 2011, part un rapport de
Russia Today intitulé « submersibles russes explorent le lac de Genève ».

Fait intéressant, le rapport indique que "Deux célèbres sous-marins russes de haute mer équipés de la technologie
de pointe explorent les profondeurs du lac Léman de la Suisse" pour alléguer tester la propreté de l'eau. Le rapport
indique également que deux de Russie, intitulé Mir 1 et Mir 2 sont «deux des rares dans le monde qui peuvent
fonctionner aussi profond que 6000 mètres », et que les «mini-sous-marins sont célèbres pour leur expédition sur le
site de l'épave du Titanic en 1997». Inutile de dire, les plus profonds sous-marins de plongée du monde ne sont
nécessaires que lors d'une plongée à des profondeurs supérieures à 309,7 mètres (1.016 pieds), la profondeur
présumée du lac Léman. Pourquoi exactement les sous-marins Mir ont été déployés dans le lac de Genève ne sont pas
connus, mais ils ont probablement été utilisés pour nettoyer l'extérieur du siège de la CIA ou assurer la
maintenance d'une autre nature.

En Juillet 20, 2011, un rapport de Der Spiegel intitulé "Au Fond de l'Abîme Alpin: Explorer Les mystérieux Fonds Sous-
marins, Murky Profondeurs du lac de Genève", il a été révélé que les sous-marins russes mentionnés ci-dessus ont été
utilisées pour «explorer les profondeurs cachées de la Suisse le plus grand corps d’eau» et que «...aujourd'hui
encore, peu comparativement ce qui est connu, à propos des 580 kilomètres carrés (224-square-miles) du lac de
Genève ». Sous le sous-titre « Dangereux Canyons dans les Profondeurs », le rapport indique que les sous-marins
russes ont été utilisés pour "explorer les canyons de la rivière du Rhône, qui sont probablement les plus grands
secrets du lac". Inutile de dire, les canyons sous-marins sont plus le signe d'un lac Alpin plutôt que d'une rivière.

Selon le dictionnaire Webster, un "canyon" est défini comme "une vallée profonde avec des côtés rocheux abruptes"
avec un "ruisseau ou une rivière qui coule à travers elle". Selon toute vraisemblance, le lac Léman est la profonde
vallée et la rivière qui coule à travers elle, c’est le Rhône. Le rapport Der Spiegel affirme également que les sous-
marins russes ont fait leur «descente à 40 mètres (131 pieds) par minute" et que le "voyage vers le fond du lac" "a
pris environ deux heures et demi". Basé sur ces chiffres, on peut déduire mathématiquement que le lac Léman est
d'environ 3.000 mètres (9,842 pieds) de profondeur, offrant amplement d'espace pour loger le siège de la CIA. Le
rapport indique également que «Il y a seulement quatre autres sous-marins de ce type dans le monde qui peuvent
atteindre des profondeurs de plus de 3000 mètres (9,843 pieds)".

Inutile de dire que 50% des sous-marins les plus profonds de plongée du monde ne seraient pas déployé dans le lac
Léman, sauf si la profondeur effectivement, le justifiait.

Mes commentaires : Il est intéressant de noter ci-dessus, que même après plusieurs années, certains Etats font appel à
la Russie pour résoudre des problèmes logistiques dit « sensibles ». Comme le 11 septembre 2015 (oui 2015 !) où
l’Arabie Saoudite avait demandé à la Marine Russe de transporter une mystérieuse (et dangereuse) Arche sacrée
(L’Arche de Gabriel) en Antarctique (sud de la Terre). Cette Arche aurait entrainé un gigantesque éclair de Plasma du
sol vers le ciel, sortant d’une grue au cours de travaux souterrains à la Mecque en Arabie Saoudite. Des milliers de
morts furent annoncés, mais tout en annonçant des centaines de pèlerins défunts lors d’une bousculade au cours de
l’ouverture de la Mecque, avec ceux de l’effondrement de cette grue et son éclair pour « cacher » l’incident! Lire
l’article ci-dessous pour plus de détails:

11 septembre 2015, un terrible drame et une énorme découverte à La Mecque

http://homme-et-espace.over-blog.com/2016/01/11-septembre-2015-un-terrible-drame-et-une-enorme-decouverte-
a-la-mecque.html

Drame à la Mecque : plus de 717 morts au pèlerinage

https://www.youtube.com/watch?v=wVMSKk1qyPc

Toutefois, pourquoi envoyer des objets «précieux et sacrés» en Antarctique? Qu’il y a-t-il de plus sécuritaire en
Antarctique que dans une base militaire souterraine Russe blindée par exemple? Sachant que l’Arabie Saoudite n’a
surtout pas demandé à la Marine américaine de transporter cet objet de Plasma (sous le régime d’Obama). Mais
plutôt à la Russie.

Sans doute, il y a t-il une technologie avancée en Antarctique qui permettrait d’effacer la dangerosité du Plasma dans
cette Arche de Gabriel ? Ou pour l’envoyer aux confins de l’Univers sur une Planète via des « Portes des Etoiles »
existant déjà ici sur Terre d’ailleurs? Comme l’a confirmé Corey Goode dans ces articles sur les Programmes Secrets
Spatiaux? Porte des Etoiles, qui ont déjà été dévoilé subjectivement dans les épisodes de la série Stargate aux USA via
le Cheyenne Complex Mountain en Californie et, d’où des entités extraterrestres de types « Reptiles » surgissaient
subitement d’une fameuse Porte des Etoiles justement ! (Voir photos ci-dessous). Mais sans doute, afin d’éviter que ce
manuscrit sacré trouvé durant des travaux à la Mecque de l’Arabie Saoudite, puisse se retrouver entre de mauvaises
mains!

Tiens ? C’est bizarre ? L’Antarctique (au Sud) fut une ancienne enclave militaire réservée à des Nazis dissidents
pendant la deuxième guerre mondiale qui influencèrent les USA et fit l’objet d’une bataille féroce entre l’armée
américaine et des soucoupes volantes créé par les Nazis: Corey : Comment les Nazis se sont offert les USA !

N’oublions pas que la Russie, tout comme les USA, et bien d’autres pays, ont déjà participé aux Programmes Secrets
Spatiaux. Lire: « La Rencontre Souterraine Extraterrestre Secrète » qui s’est produite entre les 03 et 04 septembre
2015 de Corey Goode avec de nombreux dessins d’entités extraterrestres:

La Rencontre Souterraine Extraterrestre Secrète

https://fr.scribd.com/document/324827662/23-09-2015-La-Rencontre-Souterraine-Extraterrestre-Secrete
Regardez aussi les photos Stargate ci-dessous:

Stargate SG-1 Saison 1 : ENFANTS DES DIEUX (1-2)

https://vimeo.com/76188674
Qu’il y a-t-il vraiment en Antarctique pour cacher des objets sacrés ? Une femme sur le web expose des images dans
ses livres électroniques (PDF) au sujet de l’Antarctique: Elena KAPULNIK (une Voyageuse d’Etoiles dont le site web
est souvent bloqué). Il y a déjà apparemment plusieurs « bases Secrètes » et sites Archéologiques installés en
Antarctique munis d’objets technologiquement avancées. Pourquoi? Les gouvernements nous cachent-ils quelque
chose? Ces secrets ne doivent plus jamais être tolérés dorénavant. Même au Groenland!

Hidden Truth About Antarctica

https://media.wix.com/ugd/e9889f_f88f9189f25f4a39815396ae2f12c876.pdf

Hidden Truth About Antarctica

https://www.youtube.com/watch?v=briTJggS0XA

What is on the Moon and Underneath Antarctica

https://media.wix.com/ugd/e9889f_267615b47b96423ebcdb23b7112557f3.pdf

What is on the Moon and Underneath Antarctica

https://www.youtube.com/watch?v=eEzOhYSOIfg

Locations of Various Classified Antarctica Installations (une photo + bas)

https://media.wix.com/ugd/e9889f_436305c745dc4de798e9bb3062c3a61b.pdf

Locations of Various Classified Antarctica Installations

https://www.youtube.com/watch?v=n6ZN8lTKjbY
Elena KAPULNIK qui est d’ailleurs accusé d’être une fausse « dénonciatrice » des Programmes Secrets Spatiaux. Le
problème est que celle-ci balance beaucoup plus d’images et d’infos que les SSP. La preuve (sic!):

Source de cette image : http://docs.wixstatic.com/ugd/e9889f_436305c745dc4de798e9bb3062c3a61b.pdf

Provenant du Blog éducatif d’Elena Kapulnik : http://elenalist.wixsite.com/startravelermessages/pdf-files

Enfin, afin de vendre l'idée que le lac Léman a été exploré en profondeur, il fut auparavant le lieu pour deux véhicules
de type sous-marins. Tout d'abord, le « Auguste Piccard » a rapporté avoir fait 1.100 plongées dans le lac Léman,
entre 1964 et 1965, en prenant environ 33 000 visiteurs à une profondeur d'environ 150 mètres. En second lieu, la
"F.-A. Forel "(PX-28) aurait fait 3.600 plongées entre 1979 et 2005, un montant total de plus de 6000 passagers.
Autant dire, un effort concerté a été fait pour dissiper toute idée que le lac Léman est beaucoup plus profond
qu’allégué et que le lac n'a pas été pleinement exploré.
7. Les Tunnels Secrets vers le siège de la CIA
Parce que le CERN se double comme l'entrée du siège de la CIA sous le lac Léman, il y a un certain nombre de tunnels
secrets qui permettent au personnel de la CIA avec le droit d’identification (par exemple, une puce RFID) une entrée
dans le composé souterrain. Cela a pu être entrepris où le mariage entre la puce RFID et la "Marque de la Bête" avait
été produite comme le nombre "666" est représenté dans le logo du CERN. Par conséquent, il est très probable qu'il y
a 6 entrées et 6 sorties au siège de la CIA, ainsi que 6 cavités externes ou les nacelles rappellent le projet Sous-
Biosphère 2. Cette notion est corroborée par le fait qu'il y de l’aveu général, 6 entrées au CERN, une ou plusieurs
peuvent accéder au siège de la CIA sous le lac de Genève.

Une de ces 6 entrées conduit à ce qui précède au tunnel du Grand collisionneur (CERN), qui est de 26,659 kilomètres
(16,6 miles) de longueur. Par coïncidence, le CERN est à environ 27 km du centre du lac Léman où siège la CIA est
évidemment situé à 46° 27'19.8 "N 6° 36'01.9" E. Par conséquent, il semble que le tunnel du Grand collisionneur est
caché pour les trains de banlieue qui font la navette quotidienne du personnel CIA de la banlieue de Genève au
siège de la CIA souterrain.

Commentaires : Tiens ? François hollande a inauguré avec son amie Angela Merkel, le chef du gouvernement du
Liechtenstein Adrian Hasler, le Premier ministre italien Matteo Renzi (L’Italie, comme par hasard!), et le chancelier
autrichien Christian Kern, un nouveau tunnel pour trains en Suisse le 1ier Juin 2016 creusé à 1800 mètres de
profondeur. Et ayant couté 12 milliards et 12 ans de travaux ! Bizarre non ?! Le Tunnel Saint-Gothard qui va passer
par Gênes, en Italie, ben voyons ! Et de surcroit, François Hollande aurait assisté à une cérémonie satanique dont le
Petit journal de Canal Plus n’avait pas vraiment voulu commenter longuement. Qu’est-ce que François Hollande est
allé faire en Suisse exactement? Pour inaugurer des locaux pour sa fuite en cas de décision de justice ? Pour rencontrer
les « Dirigeants de la CIA Suisse » ou au Groenland en utilisant des sous-marins pour recevoir des ordres ? (Voir + bas).
Sachant, et nous le savons aujourd’hui grâce à un Livre commenté sur YouTube, que le CERN possède des «souterrains
secrets» ! Regardez bien les images ci-dessous:

Le Petit Journal du 02/06 - Avec Nicolas Ghesquière - CANALPLUS.FR (François Hollande en Suisse)
http://www.canalplus.fr/c-emissions/le-petit-journal/pid6515-emission.html?vid=1397133 (Lien bloqué !)

La Cabale ne se cache même plus et pratiquent leurs rituels sataniques à la vue et au su de tout le monde
http://stopmensonges.com/la-cabale-ne-se-cache-meme-pratiquent-leurs-rituels-sataniques-a-la-vue-au-su-de-tout-
le-monde/

(115) Superstructures - Le Tunnel de Saint Gothard


https://www.youtube.com/watch?v=wmoF5rmN2oQ

(Le même tunnelier utilisé pour les bases militaires secrètes de la Zone 51 et 52 au Nevada)
Pourquoi ce tunnel a-t-il été créé en Suisse et dévoilé aux journalistes ? Est-ce pour y cacher d’autres travaux beaucoup
plus profonds permettant d’autres accès et sorties/entrées secrètes du CERN pour les élites afin qu’ils s’enfuient dans
les locaux de la CIA Suisse au Groenland ? Comme l’ont fait récemment des membres de la Cabale s’enfuyant vers
l’Antarctique avec l’appui de sous-marins sophistiqués via la Patagonie, l’Argentine, et le Brésil ? Et comme
souhaiterait l’entreprendre Benyamin Netanyahu prochainement en simulant son décès, afin d’échapper à son
arrestation contre une prime d’une tonne d’Or émise par la Société du Dragon Blanc en juillet 2016? Ou échapper aux
poursuites pénales pour crimes de guerres dans le rapport de l’ONU déjà publié, ou des conclusions dans l’attentat du
11 septembre 2001 ? Lire les articles ci-dessous.

dimanche 15 mai 2016 - Corey Goode : La Cabale tente de Fuir ! https://fr.scribd.com/document/325150010/15-05-


2016-Florent-Reflexion-Hanghout-Corey-Goode-La-Cabale-tente-de-Fuir

Programmes spatiaux secrets – Les combats au-dessus de l’Antarctique pendant l’exode des Elites
https://fr.scribd.com/document/325155683/03-07-2016-Les-Combats-Au-Dessus-de-l-Antarctique-Pendant-l-Exode-
Des-Elites-A-LIRE

Enlèvement militaire & traité contact extra-terrestre – Corey Goode pt 1


https://fr.scribd.com/document/325156705/05-07-2016-Partie-01-Enlevement-Militaire-et-Traite-Contact-Extra-
terrestre-A-LIRE

La structure du pouvoir de la mafia Khazariane s’écroule de façon très visible au public


https://fr.scribd.com/document/322503620/11-07-2016-La-Structure-Du-Pouvoir-de-La-Mafia-Khazariane-s-Ecroule-
de-Facon-Tres-Visible-Au-Public

Je suis physicien au CERN et nous avons fait quelque chose que nous n'aurions pas du faire [PART2]☢
https://www.youtube.com/watch?v=MeIz-PT8-4g

Considérant que du CERN le tunnel du Large Hadron Collider est certes situé à 175 mètres (574 pieds) sous l'Aéroport
International de Genève, on peut en déduire qu'un certain nombre des 15 millions de passagers par an montent dans
un train camouflé au sein de l'aéroport qui les transporte secrètement au quartier général de la CIA. Cette
configuration permet aux personnes arrivant à Genève d’avoir accès au siège de la CIA sans jamais être vu du public.
Fait intéressant, l'Aéroport International de Genève possède une seule piste en béton qui est de 3.900 mètres
(12.795 pieds) de longueur, la plus longue de Suisse et l'une des plus longues d'Europe. Par conséquent, l'aéroport
peut mettre en service des avions de toutes tailles existants, y compris des aéronefs militaires et de l'espace.

Enfin, Meyrin est la ville Suisse plus proche vers le site principal du laboratoire du CERN. Mis à part le fait que
l'aéroport international de Genève est partiellement situé à Meyrin, la ville dispose de 6 entrées au CERN. Bien que
des conjectures, il est très probable que l’« inter-site Tunnel » est l'un des tunnels secrets qui conduit à siège de la CIA
sous le lac Léman, autrement connu comme la zone Nord.

ENTRÉES CONNUES AU CERN:

Entrée "A": accès pour tout le personnel du CERN à des moments spécifiques (Suisse)
Entrée "B": l'accès pour tout le personnel du CERN en tout temps. Souvent désigné comme "Entrée Principale" au
CERN (Suisse)
Entrée "C": accès à tout le personnel du CERN à des moments précis (Suisse)
Entrée "D": Pour les soi-disant biens de réception à des moments précis (Suisse)
Entrée "E": l'accès pour le personnel français résident (sic!) du CERN à des moments précis. Nommé "Porte Charles
de Gaulle" en reconnaissance du rôle présumé de Charles de Gaulle à la création du CERN(France)
Entrée "Tunnel inter-sites ": prétendument pour le transfert de matériel à destination et à partir des sites du CERN
en France par le personnel avec un permis spécifique. Ceci est la seule voie autorisée pour ces transferts (France)
8. Le Tunnel de Genève
Bien que des conjectures, il est très probable que Genève, en Italie marque l'entrée d'un 275 km (170 miles) tunnel
souterrain qui permet à des sous-marins provenant du Groenland d'accéder au siège de la CIA sous le lac Léman.
Cette notion est corroborée par le fait que Genève (G + N + V) et Gênes (G + N + V) sont généralement du même nom
qui suggère que le "Tunnel de Genève" peut en fait être le nom officiel du tunnel.

Le drapeau de Genève et armoiries de Genève portent une croix romaine similaire au drapeau de la Suisse et
identique au logo de la Croix-Rouge qui est par coïncidence siège à Genève, en Suisse. En d'autres termes, les noms et
les symboles associés à la Genova sont essentiellement Suisses.

Fait intéressant, en 1946, un projet de forage colossal fut initié pour tailler un tunnel à travers la base du Mont Blanc,
la plus haute montagne dans les Alpes. Ledit projet est devenu connu comme le Tunnel du Mont Blanc qui,
finalement, se connectera à Chamonix, en France, avec Courmayeur, en Italie. Considérant que le CERN a été fondé au
public le 29 Septembre 1954, il apparaît que le Tunnel du Mont Blanc a peut-être été le projet de couverture pour la
construction du tunnel de Genève entre Gênes et Genève.

Dans l’évènement où les deux tunnels ont été construits simultanément, toute activité sismique comme activité du
tunnel de Genève serait naturellement être imputé à la construction du tunnel du Mont-Blanc. La notion que le
Tunnel du Mont Blanc avait une couverture pour le tunnel de Genève est corroborée par le fait que le tunnel du
Mont Blanc a pris 20 ans pour s’achever, en dépit d'être seulement de 11,611 km (7.215 miles) de longueur.

Inversement, le tunnel de base du Saint-Gothard, qui comprend 151,84 km (94,3 miles) de tunnels, a également pris
20 ans pour s’achever. L'argument que les améliorations en technologie sont ultimement responsables de
l’augmentation de plus de dix fois le taux d'achèvement du tunnel, considère ceci: le tunnel du Simplon en dessous
des Alpes Suisses italiennes fut en construction seulement pour 9 ans (1912 à 1921) et est de 39.524 kilomètres
(24.5591 miles) de longueur.

Par conséquent, le 20-ans de construction des 11.611 kilomètres (7.215 miles) Tunnel du Mont Blanc suggère qu'il
était couvert pour la construction du tunnel de Genève qui se trouve directement à l'est de celui-ci.

La notion selon laquelle un tunnel au niveau de base pourrait être foré de 275 kilomètres (170 miles) sous les Alpes
est soutenue par le fait que le Tunnel le plus long et plus profond connu au monde, la Suisse est le siège ou de la
partie, à au moins 11 d'entre eux, d’un montant total de 315.937 kilomètres (196.314 miles) de longueur. Ces tunnels
comprennent, mais ne sont pas limités à: le Tunnel de base du Gothard (57.104 kilomètres), le Tunnel de base du
Mont d'Ambin (57 kilomètres), le Tunnel de base du Ceneri (39,8 kilomètres), le Tunnel de base du Lötschberg (34,57
kilomètres), le Tunnel du Large Collisionneur positron électronique (26,659 km), le Tunnel du Simplon (19.824
kilomètres), le Tunnel de la Vereina (19.058 kilomètres), le Tunnel routier du Gothard (16,9 kilomètres), le Tunnel de
base de la Furka (15.407 kilomètres), le Tunnel du Gothard (15.003 kilomètres), et le Tunnel du Lötschberg (14.612
kilomètres).
9. CERN: Accueil du World Wide Web (Internet)
Le World Wide Web a commencé comme un projet CERN nommé ENQUIRE qui aurait été initiée par Tim Berners-Lee
en 1989 et Robert Cailliau en 1990. Depuis le CERN est de l’aveu général le berceau et la maison du World Wide Web,
il exerce un pouvoir quasi absolu sur la Terre, dont la plupart est maintenant exploité par les supercalculateurs.
Comme pratiquement tous les services bancaires, le commerce, la communication, drone de guerre et voyages sont
maintenant contrôlés par les ordinateurs, quel que soit l'agence à le pouvoir sur le CERN essentiellement règle le
monde. Le site principal du CERN à Meyrin a une "grande installation informatique contenant de puissantes
installations traitement des données, principalement pour expérimentateurs analyse des données", et "a été
historiquement une importante zone de réseautage large sanctuaire". Le terme « réseau étendu » est défini en partie
comme «un réseau de télécommunications ou un réseau informatique qui se prolonge sur une grande distance
géographique ».

En d'autres termes, le CERN est la plate-forme Internet ou la carte mère du monde entier. Cette notion est
confirmée par le CERN Point d'Echange Internet (CIXP) dont la première dorsale Internet pan-européenne et la
première connexion T1 à NSFnet ont été établis en 1989 et 1990. Traduction: CIXP est la carte mère de l'internet
comme tous les autres centres de l'internet et portails sont reliés à elle. Par conséquent, si et quand la CIA veut cibler
un pays, une société ou personne, ils peuvent facilement le faire car ils ont un accès instantané à toutes les
informations disponibles en temps réel.
10. Le Grand collisionneur de hadrons (LHC) SuperOrdinateur
Le Grand collisionneur de hadrons (LHC) est prétendument le plus grand et le plus puissant collisionneur de particules
du monde, la plus grande installation expérimentale, le plus complexe jamais construit, et la plus grande machine au
monde. Il aurait été construit par l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) entre 1998 et 2008,
en collaboration avec plus de 10.000 scientifiques et ingénieurs de plus de 100 pays. En réalité cependant, le LHC est
le plus grand supercalculateur au monde qui rassemble les données pour le compte du siège de la CIA sous le lac
Léman.

La notion que le LHC est le plus grand ordinateur du monde est confirmé par le LHC Computing Grid (voir ci-dessous)
ainsi que les nombreux bâtiments de surface qui détiennent du matériel informatique accessoire tel que des
compresseurs, équipements de ventilation, de l'électronique de commande et des installations frigorifiques.

Commentaires : Information exact ici de David Chase Taylor. Voir les 337 photos dans le PDF ci-dessous traduit en
français, et concernant des pièces mécaniques pour Vaisseaux Spatiaux et la machine du CERN !:

Avril-2013-Photos Secrètes de Pièces Mécaniques d’Assemblage Pour Vaisseaux Spatiaux-Pièces Détachées Pour Le
CERN https://fr.scribd.com/document/329439936/Avril-2013-Photos-Secretes-de-Pieces-Mecaniques-d-Assemblage-
Pour-Vaisseaux-Spatiaux-Pieces-Detachees-Pour-Le-CERN

Super-ordinateurs basés au CERN précédents comprennent, mais ne sont pas limités à: l'accélérateur linéaire
d'origine (LINAC 1); du 600 MeV Synchrocyclotron (SC), qui était en vigueur entre 1957 et 1991; les intersections
anneaux de stockage (ISR), qui étaient en exploitation entre 1971 et 1984; le Grand collisionneur électron-positon
(LEP) qui était en opération entre 1989 et 2000; et l’Anneau Antiprotons de basse énergie (LEAR), qui était en service
entre 1982 et 1996.
11. La Grille de Calcul LHC dans le Monde Entier (WLCG)
Le Worldwide LHC Computing Grid (WLCG), anciennement connu sous le LHC Computing Grid (LCG), est un projet de
collaboration internationale qui se compose d'une base sur une grille réseau informatique infrastructure. Il a été
admis conçu par le CERN pour gérer l'énorme volume de données produites par le World Wide Web (internet), d'où le
nom. Par conséquent, il intègre à la fois des liens câbles privés à fibres optiques et des portions à grande vitesse
existantes du public Internet qui permet le transfert de données du CERN et les institutions universitaires et
gouvernementaux gérés par la CIA à travers le monde.

En 2010, la WLCG composée de quelques 200 000 cœurs de traitement et 150 pétaoctets d'espace disque, répartis
dans 34 pays. À partir de 2012, le WLCG (Grille de calcul mondiale - Worldwide LHC Computing Grid), a incorporé plus
de 170 centres de calcul dans 36 pays. À partir de 2015, le nombre est probablement beaucoup plus élevé. Inutile de
dire, que le LHC Computing Grid est la plus grande grille de calcul du monde.

Le WLCG contient 7 détecteurs, chacun conçu pour certains types de recherche. Le flux de données en provenance
des détecteurs fournit environ 300 Go/secondes de données qui sont ensuite filtré pour « événements intéressants
» et « données de résumé de l'événement » via des calculs exécutés par le champ processeur au centre de données
du CERN. En d'autres termes, les 7 détecteurs identifient les menaces potentielles au sein de la pègre (par exemple,
les mouvements politiques, les bouleversements sociaux, etc.) afin qu'ils puissent être identifiés et neutralisés par la
CIA avant même qu'ils aient une chance de se matérialiser, d'où la statue du CERN de Shiva (voir ci-dessous).

Parce que le WLCG (Grille de calcul mondiale) surveille et suit l'ensemble du monde souterrain, il utilise le BOINC*
plate-forme qui permet d'accéder en temps réel à tous les ordinateurs exécutant Mac OS X, de Windows, Linux ou
Scientific Linux. *Base de données permettant à des chercheurs de puiser dans d’énormes ressources de traitement de
plusieurs ordinateurs personnels dans le monde entier.

Considérant que pratiquement tous les ordinateurs exécutent l'un des programmes mentionnés ci-dessus, ils sont, en
substance, une extension de la WLCG, autrement connu comme le WWW (ie, le World Wide Web - internet). Le
WLCG est également intimement liée à l'European Bioinformatics Institute (EMBL-EBI), le Centre Helmholtz GSI pour
Heavy Ion Research, l'Open Science Grid ainsi que le CERN Openlab, une collaboration entre le CERN et les sociétés
privées qui développent de nouvelles informations et Technologies de Communication pour espionner et contrôler la
Terre. Sociétés du CERN Openlab comprennent mais ne se limitent pas à: Brocade, Cisco, Huawei, IDT, Intel, Oracle,
Rackspace, Seagate, Siemens, et Yandex. (Un moteur de recherche Russe ;)
12. Le Réseau Privé LHC optique
la communication secrète de la CIA via le siège supercalculateur du CERN, qui est connu comme «Tier 0» de la
Worldwide LHC Computing Grid (WLCG), est évidemment réalisée via le LHC réseau optique privé (LHCOPN). Les
données seraient envoyés depuis le CERN via le LHCOPN à 11 institutions universitaires "Tier 1" en Asie, en Europe et
en Amérique du Nord par l'intermédiaire de 10 Gbits/liens dédiés. Traduction: les commandes sont envoyées à partir
du siège de la CIA sous le lac de Genève à 11 stations de la CIA à travers le monde, dont l'une est située à Langley en
Virginie.

Plus de 150 institutions "de niveau 2" sont ensuite connectés à 11 institutions "Tier 1" de la CIA, créant un réseau de
sous-filiales de la CIA qui doublent comme des centres de Réseau de recherche et d’éducation (NREN). Bien que le
NREN est prétendument consacré à soutenir les besoins de la recherche et de l'éducation dans une communauté
donnée, ils servent actuellement comme sous-station secrète de la CIA qui mène des assassinats, l'espionnage et les
attaques terroristes. (Sic !)
CERN 13. Numérologie & Symbologie
Lorsque déchiffrer les noms et symboles associés avec le CERN et siège de la CIA sous le lac Léman, une
compréhension plus claire et concise de ces organisations et leur ordre du jour respectif commence à émerger.

Utilisant le moderne alphabet romain-anglais, le terme "CERN" est phonétiquement parlant le même que "CROWN"
(la lettre "W" est souvent bénigne) car elle représente le vrai siège du pouvoir dans le monde souterrain. Quand on
emploie le Score romain (ie, l'alphabet romain), Le terme "CERN" en termes contradictoires, équivaut à «CRX» qui se
traduit par "Crux", Par coïncidence, le drapeau de la Suisse et de l'emblème de la CIA, les deux, portent une croix
romaine qui équivaut à la lettre «D», un acronyme pour "Die" et "mort".

Le logo du CERN contient le nombre "666" qui est l’indicatif de "La Bête", un euphémisme biblique pour le diable ou
Anti-Christ. Lorsque l'on utilise les méthodes rudimentaires de l'algèbre utilisé dans la Juive Gematria, la valeur
absolue du "666" équivaut à "18" (ie, 6 + 6 + 6 = 18) dont la racine numérique est «9» (c.-à-1 + 8 = 9 ). Dans l'alphabet
romain-anglais, la 18ème lettre est "R" tandis que dans le Score romain (ie, l'alphabet romain) le 9ième symbole est
"Γ" (ie, la lettre originale "R"). Depuis la lettre "R" et le symbole "Γ" sont les deux acronymes pour "Rome", on peut en
déduire que le nombre "666" correspond à l'Empire romain. Parce que l'Empire romain est maintenant situé au
Groenland, il fonctionne en souterrain via la Suisse, qui est le foyer de la CIA.

Depuis que le siège de la CIA est situé au CERN, son logo contient naturellement le nombre 666. Cela étant dit, le
triple-6 est également représentatif des 6 entrées, 6 sorties et 6 chambres ou les nacelles associées au siège de la CIA.

Cette notion est représentée dans le logo de la CIA qui représente une étoile ou une boule avec de nombreuses
pointes, indiquant les nombreux tunnels qui se connectent au siège de la CIA sous le lac Léman. Dans les armoiries
originales de Genève, un symbole jésuite orne le bouclier constitué des lettres "IHE". Comme illustré dans le livre "La
théorie du Groenland: apocalypse maintenant", les Jésuites (ie, la Compagnie de Jésus) sont le plus grand ordre
religieux dans l'Eglise catholique qui sont connus comme des « Marins de Dieu ». Fait intéressant, les Jésuites
prennent leurs ordres du "Pape Noir" qui semble être la voix de l'Empire romain au Groenland. Par conséquent, il est
très probable que la majorité du personnel de travail au siège du CERN et de la CIA sont jésuites.

Commentaires : Oui exact ! Les jésuites contrôlent une bonne partie de la planète Terre et possèdent leur agenda.
Confirmé par le plus précieux « informateur anonyme » sur le web : « Cobra ». Mais les jésuites et le Pape Noir ne
sont pas les entités ayant le « contrôle absolu ». La preuve dans cet article secret des Vétérans américains.

------
CIA 14. Numérologie & symbologie
Lorsque déchiffrer les noms et symboles associés avec le CERN et siège de la CIA sous le lac Léman, une
compréhension plus claire et concise de ces organisations et leur ordre du jour respectif commence à émerger.

Depuis la lettre «A» se double d'un symbole Chevron (ie, "ʌ"), le nombre/lettre utilisé pour représenter les lettres "C"
et "K" dans le Score romain, l'acronyme "CIA" équivaut à "CIɅ" qui peut être représenté de 9 façons différentes (c.-à-
CIC, CIK, KIC, KIK, CIɅ, ɅIC, KIɅ, ɅIK, ɅIɅ). Le double ʌ, C ou K sont des hommages grammaticaux et numérologiques à
Chania, en Crète, berceau de l'Empire gréco-romaine qui domine aujourd'hui le monde du Groenland en passant par
le siège de la CIA.

Le logo de la CIA représente un aigle romain qui se trouve aussi dans le blason de Genève ainsi que dans le blason du
Canton de Genève, qui tous deux contiennent aussi une clé afin qu'ils détiennent les secrets de la pègre. Le blason de
Genève représente aussi une croix romaine qui est par hasard se trouve dans le logo de la CIA. Fait intéressant, le
sourcil de l'aigle romain a ce qui semble être un Swoosh de Nike, symbolique de Nike (N + K), la déesse gréco-romaine
de la victoire pour laquelle la capitale du Groenland "Nuuk" (N + K) a été nommé d'après.

Le Lac de Genève lui-même est réalisée sous la forme d'un Croissant-romain qui double comme la lettre "C", un
acronyme pour la Crète (le berceau de l'Empire gréco-romaine) ainsi que les termes "tuer" et "Cull", d'où le terme
Saint-Siège (ie, le «Saint CIA"), le nom officiel de la Central Intelligence Agency (CIA).

Fait intéressant, selon Wikipédia, la "La forme de croissant était plus régulier dans une période géologique récente,
lorsque [le lac Léman] étendu à Bex", une ville suisse qui est à environ 20 kilomètres au sud du lac de Genève.

En conséquence, il apparaît que la zone située entre Bex et le lac Léman a été préalablement rempli avec de la terre
et de la roche afin de créer une forme de croissant, comme sur le lac Léman. Un croissant est représenté par hasard
dans les armoiries d'au moins trois villes bordant le lac de Genève, y compris mais sans s'y limiter: Chens-sur-Léman,
France; Meyrin, en Suisse, et de Montreux, France.
15. Statue de Shiva au CERN
Shiva ou Siva est considéré comme le Dieu suprême au sein Shaivism qui est le créateur et destructeur de tout ce qui
est.

Par coïncidence, le 18 Juin 2004, une grande statue de 2 mètres de Shiva a été dévoilée au CERN. Le Nombre sacré de
Shiva est « 5 » qui équivaut au symbole "Ж" (ie, "Chi") dans le Score romain (ie, l'alphabet romain) qui est indicatif du
pays de la Suisse.

Shiva est souvent représenté avec 10 bras qui est symbolique de la géographique forme de la Suisse qui semble avoir
10 bras ou des jambes. Tripurantaka, une manifestation de Shiva, est représenté avec quatre bras armés d'un arc et
une flèche. Il détient une hache et un cerf sur la paire supérieure de ses bras, et un arc et une flèche dans la partie
inférieure de de bras, respectivement.

Tripurantaka est symbolique de la croix à quatre branches de la Suisse qui est responsable de l'exécution des
assassinats, l'espionnage, les attaques terroristes et des guerres dans le monde souterrain à la demande de l'Empire
romain au Groenland.

Shiva monte également sur un taureau, son véhicule, qui est représentatif de Babylone, l'ancienne capitale de
l'Empire romain. Par coïncidence, la Suisse est responsable de la gestion et le maintien du Système de Babylone dans
le monde souterrain. Le terme anglais "tamis" (S + V), qui est phonétiquement parlant le même que "Siva" (S + V), est
un dispositif qui est utilisé pour séparer les éléments recherchés de matières indésirables.

Métaphoriquement parlant, la Suisse est le tamis de la pègre pour qu’elle neutralise les personnes indésirables et
les idées, en particulier pour ce qui concerne le siège de la CIA sous le lac Léman et le fait que l'Empire romain est bel
et bien vivant au Groenland.
16. CIA, Etoile de la mort apparaît au-dessus du CERN
Comme à l'origine représenté dans le rapport Truther.org, le 01 Août, 2015, intitulé "Etoile de la Mort apparaît au-
dessus du CERN, en Suisse, siège de la CIA", en Mars 2015, les citoyens suisses ont commencé à remarquer une
nouvelle étoile brillante dans le ciel Ouest de la Suisse. Vivement plus brillante que Vénus, qui la flanquait, l'étoile
apparemment artificielle était situé à environ 100 miles (160 934 Mètres) au-dessus de la Terre en orbite basse de la
Terre (Lower Earth Orbit-LEO).

Fait intéressant, l'étoile a été temporairement positionné au-dessus du CERN, située juste à l'extérieur de Genève, en
Suisse, la capitale de facto de la pègre. Par coïncidence, la géométrie du CERN imite exactement celle de l'étoile de la
mort du film Star Wars. Ceci n’est pas un hasard pour le siège de la CIA sous le lac Léman qui a été responsable de
l'exécution de la quasi-totalité des assassinats, des attentats terroristes et des guerres témoins dans le monde
souterrain au cours des 715 dernières années.

Exactement ce que L’Etoile de la Mort de la CIA est, ou comment elle est arrivé au-dessus du CERN n’est pas encore
connu, mais son apparence vient juste d’arriver pour coïncider avec la couverture de la CIA Suisse étant divulguée
pour la première fois dans l'histoire le 31 Mars, 2015, tel que représenté dans le rapport Truther.org intitulé "10
raisons pour lesquelles la Suisse est le foyer de la CIA".

Bien que seule conjecture, il semble que la seule puissance de la planète Terre (ie, l'Empire romain au Groenland) a
décidé d'élever la partie du commandement de son siège de la CIA, à la « CIA Etoile de la Mort » (Death Star), au-
dessus du CERN, afin d'éviter les larbins de la CIA sur le terrain de découvrir qu’ils ne sont actuellement pas en
charge.

En d'autres termes, la CIA en Suisse fait fonctionner la pègre à la demande de l'Empire gréco-romaine au Groenland.
Par conséquent, une fois que le couvercle opérationnel de la CIA a été divulgué pour la première fois dans l'histoire,
le siège de la CIA a ensuite été déplacé à la « CIA Etoile de la Mort » hors de danger. Si oui ou non la Station spatiale
internationale (ISS) est la couverture opérationnelle pour la « CIA Etoile de la Mort » est pas encore connue, mais le
terme «ISS» (S + S) et "Suisse" (S + S) évoque originairement la même chose. Par conséquent, le terme ISS peut en
fait être un mot de code pour la « CIA Etoile de la Mort » Si oui ou non les gréco-romains voyagent maintenant en
« allers/retours » du Groenland à la Suisse par l'intermédiaire de « l’Etoile de la Mort » de la CIA n’est pas aussi
connu, mais l'apparition de l'étoile en Mars 2015 et sa disparition subséquente autour du 15 Juillet 2015, est
hautement suspecte, pour dire le moins. Selon toute vraisemblance, l’Etoile de la Mort de la CIA a soit, A) retourné
au Groenland ou à un autre endroit éloigné où elle reste cachée des regards indiscrets des enfers, ou B) atterri
quelque part dans le complexe du CERN (éventuellement sous le lac de Genève), un exploit peu probable en raison
de sa taille.
17: CIA canular étoile de la mort de la NASA
Parce que la CIA Suisse espionne activement sur moi, en surveillant mes ordinateurs et téléphone cellulaire, ils
savaient que moi, David Chase Taylor, avait l'intention de publier un rapport sur la « CIA Etoile de la Mort ». Afin
d'anticiper cela, la NASA a publié un rapport de propagande le 11 Juin, ici en 2015, indiquant que la CIA Etoile de la
Mort était un phénomène naturel. Selon la NASA, la « CIA Etoile de la Mort » était juste Jupiter ou Vénus
s’approchant l’un de l’autre, un phénomène qui ne se reproduira pas avant 2023. Toutefois, le premier problème avec
le rapport bidon de la NASA est qu'elle affirme que le phénomène a été relégué à Juin de 2015.

Ceci est tout à fait contradictoire à des dizaines de rapports de témoins oculaires qui affirment que la « CIA Etoile de
la Mort » avait été dans le ciel nocturne depuis Mars 2015. J’ai été personnellement témoin de la CIA Etoile de la
Mort (Death Star) en mai 2015 et l’ai surveillé presque tous les jours jusqu'à ce qu'elle disparaisse ou autour du 15
Juillet, 2015. Cependant, j’attendais de publier le rapport jusqu'à ce que je sois en mesure de voyager au CERN
personnellement, mais je n’avais jamais eu la chance.

Le deuxième problème avec le rapport frauduleux de la NASA est qu'il n'y a actuellement pas d'étoile aussi brillante
que la CIA Etoile de la Mort dans le ciel de la nuit. En d'autres termes, lorsque Jupiter et Vénus sont situés dans le ciel
de la nuit, leur éclat échoue en comparaison à celle de la « CIA Etoile de la Mort » comme représenté dans de
nombreuses photos et vidéos.

Le troisième problème avec le rapport bidon de la NASA est qu'il n'y a pas d'étoile aussi grande que la CIA Etoile de la
Mort dans le ciel de la nuit. En d'autres termes, lorsque les plus grandes étoiles sont situées dans le ciel de la nuit, leur
taille échoue en comparaison à celle de la « CIA Etoile de la Mort » comme représenté dans de nombreuses photos et
vidéos.

Le quatrième problème avec le rapport bidon de la NASA est qu'il n'y a pas des photos ou vidéos corroborant la
prétendue conjonction de Jupiter et de Vénus. En d'autres termes, il n'y a pas de preuve qui représente la
combinaison progressive des deux organes planétaires; ils ne sont témoins qu’à la même relative distance par rapport
à l'autre comme illustré dans les photos et vidéos. (Commentaires : Ceux qui souhaitent connaitre les Planètes Jupiter
et Vénus deux livres importants à lire.)

Pour embrouiller davantage la situation en ce qui concerne la CIA Etoile de la Mort, Russia Today a publié un rapport
le 1er Juillet, 2015, intitulé « Des milliers ont vu Jupiter, Vénus Formant une Superbe Etoile Lumineuse de Bethléem ».
Le nom de "Etoile de Bethlehem" a été conçu pour ajouter une connotation biblique à la CIA Etoile de la Mort, en
vendant davantage la notion qu'il était un phénomène naturel.
A Propos de l'auteur David Chase Taylor est un journaliste américain et l'éditeur-en-chef de Truther.org, un site web
de dénonciation de terroristes parrainé par l'Etat. Taylor vit actuellement en Suisse où il a demandé l'asile politique le
17 Juillet, ici en 2015. Taylor a écrit La Bible nucléaire, un livre crédité de déjouer une attaque terroriste nucléaire sur
le Super Bowl XLV à Dallas, au Texas, le 6 Février 2011, et de la Théorie du Groenland: Apocalypse maintenant un livre
et le site Web d'exposer la structure du pouvoir véritable du monde, en particulier en ce qui concerne le Groenland
et son « Etat proxy primaire » de la Suisse, qui est par hasard le siège de la CIA. Taylor a également publié La Bible
Bio Terreur, un livre et le site Web d'exposer la pandémie mondiale de bio-terrorisme prévue pour 2015. À ce jour,
Taylor a soufflé sur plus de 100 parcelles terroristes soutenus par l'État, y compris le parcours Terreur nucléaire de la
Convention nationale démocratique de 2012, le le parcours de la Terreur nucléaire du Super Bowl de 2011, le
parcours de la Terreur nucléaire du Super Bowl de 2014, le scandale de Terrorgate, le Jour de commémoration du
massacre de 2014, l'attaque d'astéroïdes faite par l'homme prévue pour 2015, et l'attaque de drone qui a tué l’étoile
"Fast and Furious" Paul Walker. Taylor a également été le premier à exposer les liens tragiques d’Alex Jones de
Stratfor et est noté pour les 10 raisons pour lesquelles l'atterrissage de la comète Rosetta était un canular.

LIRE: «Le Plus Recherché» dénonciateur mondiale journaliste David Chase Taylor demande l'asile politique en Suisse

Truther.org Mentions légales


L’objectif déclaré de Truther.org est d’arrêter le terrorisme en attirant l'attention mondiale indésirable sur les
complots terroristes avant leur maturité. Les alertes terroristes et les avertissements réalisés par Truther.org
n’impliquent pas nécessairement que ces événements terroristes se déroulent dans la réalité, mais plutôt qu'il existe
une possibilité distincte qu'ils puissent se produire en fonction de la rupture des nouvelles, évènements et données
liés à la terreur. Historiquement parlant, une fois qu’un complot majeur de terreur faux drapeau est exposé, il est
immédiatement annulé, reporté ou retravaillé (par exemple, le parcours de la terreur nucléaire du Super Bowl de
2011, le complot de la Terreur nucléaire du Super Bowl de 2014, le Plot de la Terreur nucléaire de la Statue de la
Liberté de 2014, etc.). Les actes de terreur parrainés par l'État doivent avoir une piste préalable afin de mettre en
place des pigeons, des boucs émissaires premiers, créer une dénégation plausible et tromper le public contre les
suspects habituels qui fonctionnent à la demande de la CIA en Suisse. S'il vous plaît soutenez le réel journalisme
citoyen et qui aide à faire du terrorisme une chose du passé. Bienheureux les artisans de paix. Namaste

Source :
https://truthernews.wordpress.com/2015/09/17/cern-is-secret-entrance-to-subterranean-cia-headquarters-beneath-
lake-geneva-in-switzerland/
Commentaire final: Autrement dit, la CIA Suisse est le berceau de toutes les préparations de guerres et attentats sur
notre planète Terre. Pourquoi ? Elle a créée de toute pièce, le CERN, et probablement une artificielle « Etoile de La
Mort » (type ISS) pour contrôler l’ensemble des humains, en se finançant grâce aux structures économiques que nous
créons avec l’Argent (la BRI). Ce démon financier qui aide la « CIA Suisse » à prospérer perpétuellement. Si la « CIA
Suisse » cache une base secrète au Groenland, c’est simplement parce que celle-ci possède un « pouvoir supérieur »
qui la contrôle, et ne souhaite pas se dévoiler au grand public. Puisque cette structure « Groenland » donne des ordres
à exécuter pour la CIA Suisse.

Ce « contrôle supérieur » ne peut venir que d’Entités Extraterrestres nocives. Point final. Puisque les attentats de Paris
ont surtout été orchestré (en autres) pour empêcher la divulgation des Programmes Secrets Spatiaux publiés sur
internet depuis le 14 décembre 2014 par un dénonciateur anonyme (et même bien avant), qui aujourd’hui ne l’est
plus: Corey Goode. Ces entités extraterrestres sont aujourd’hui identifiées et divulguées sur la Toile Web grâce à
d’autres informateurs bienveillants (et anonymes) comme Cobra par exemple. Leurs informations sont traduites en
français par le Blog Wordpress Stopmensonges généralement. Un autre « informateur » est le conférencier David
Wilcock. 30 ans d’expériences dans les informations « Black projects » archéologies interdites, Secrets UFOs, OVNIS..
etc… Son site officiel où sont hébergés de nombreux articles.

De plus, une rencontre secrète avec 7 représentants extraterrestres a eu lieu au début du mois de septembre 2015
pour changer la gouvernance mondiale actuelle, et juger les criminels contre l’Humanité. Donc la CIA est cuite comme
un dindon. David Chase Taylor, va certainement trouver un jour quel est le pays principal et les organisations
criminelles qui utilisent la CIA Suisse pour commettre des actes criminels au nom de la CIA Groenland. Je crois qu’il a
déjà trouvé la réponse. Merci monsieur David Chase Taylor.

Paix et Amour.
BABYLON FALLING: CERN Identified as Secret Entrance to Subterranean CIA Headquarters Beneath Lake Geneva
in Switzerland

Posted: September 17, 2015

https://truthernews.wordpress.com/2015/09/17/cern-is-secret-entrance-to-subterranean-cia-headquarters-beneath-
lake-geneva-in-switzerland/

Download & Forward PDF

AUTHOR’S NOTE: Because I, David Chase Taylor, officially applied for political asylum in Switzerland on July 17, 2015,
the state-sponsored terror plots and so-called “natural disasters” I expose rarely come to fruition. In short, the Swiss
CIA does not want to afford me any more credibility or publicity than they have to, lest they turn me into a modern-
day prophet. They also do not want to provide yet another open-and-shut case as to why I deserve political asylum.
For those wondering why I would apply for political asylum in Switzerland, know this: a) I originally applied for asylum
in Switzerland on March 8, 2011, roughly 2-years before I discovered that Switzerland was harboring the CIA; and b)
the CIA has historically not shat where it eats in Switzerland. That being said, the CIA has now been exposed for the
first time in history. Consequently, they are extremely desperate and may assassinate me Switzerland.

ISIS ENDGAME: How & Why the CIA Created ISIS as Cover for Nuclear and Biological Terror Attacks

SHOCK: Death Star Appears Over CERN, Switzerland, Home of the CIA

RED ALERT: 10 Reasons Why Switzerland is Home to the CIA

David Chase Taylor


September 17, 2015
Truther.org
SWITZERLAND, Zurich — Because CERN is the largest and most advanced nuclear and particle physics laboratory in
the world, security at the top-secret facility is the most stringent on Earth. Consequently, it’s the perfect place to hide
the entrance to the one and only Central Intelligence Agency (CIA).

As originally depicted in the March 31, 2015, Truther.org report entitled “10 Reasons Why Switzerland is Home to the
CIA”, hard evidence now confirms that Switzerland is in fact harboring the CIA. However, exactly where CIA
Headquarters is located within Switzerland has remained a mystery—until now.

In short, CERN serves as the secret entrance to CIA Headquarters which is located in the underwater Alpine canyons
of Lake Geneva, a lake so deep it had to be explored by Mir 1 and Mir 2, Russian submarines which are known for
their ability to dive up to 6,000 meters (19,685 feet).

Consequently, CIA Headquarters beneath Lake Geneva is only accessible via underground trains from CERN, and via
submarines which travel through a 275 kilometer (170 mile) subterranean tunnel which evidently begins in Genova,
Italy, and ends in Lake Geneva.

Although only conjecture, it appears that Sub-Biosphere 2 is modeled after CIA Headquarters beneath Lake Geneva.
This notion is based on the fact that the Sub-Biosphere 2 mimics the Big European Bubble Chamber (BEBC) which
evidently serves as the central command center.

CERN’s LEP Tunnel, which is 26.659 kilometers (16.6 miles) in length, admittedly passes through Switzerland and
France, likely en route to CIA Headquarters. Coincidentally, CERN is roughly 27 kilometers from the center of Lake
Geneva (i.e., 46°27’19.8″N 6°36’01.9″E) where CIA Headquarters is evidently located.

Therefore, it appears that CERN’s LEP Tunnel is political cover for the subterranean tunnel through which daily
commuter trains shuttle CIA personal from the suburbs of Geneva, Switzerland, to CIA Headquarters deep beneath
Lake Geneva.

CIA Headquarters is evidently known as the “North Area”, one of CERN’s so-called experimental sites. The North Area
is reportedly the largest of the experimental sites within the Prévessin site which is allegedly the target station for
non-collider experiments on the SPS accelerator.

While the North Area evidently serves as cover for CIA Headquarters, CERN is home to the world’s largest
supercomputer which is used by the CIA to conduct 24/7 electronic espionage and surveillance, as well as control the
underworld (e.g., deflate/inflate currencies, manipulate global markets, execute drone attacks, etc.).
CERN is coincidentally located adjacent to Geneva, Switzerland which was previously home to the League of Nations.
Today, Geneva is home to the highest number of international organizations in the world, including the International
Red Cross and the United Nations.

Therefore, it makes perfect sense that Geneva, the de facto capital of the underworld, is also home to the infamous
Central Intelligence Agency. Since Geneva essentially runs the underworld at the behest of the CIA, it has been given
the nickname of “The Global City”.

The notion that CERN is the secret entrance to CIA Headquarters beneath Lake Geneva is corroborated by the fact
that as of 2013, CERN had 2,513 staff members and 12,313 fellows, associates and apprentices, a majority of which
are likely CIA personal.

Considering that approximately 15,000 people commute to CERN and/or CIA Headquarters on a daily basis, they must
do so via secret underground trains as there are no major parking lots at CERN as seen in the aerial view of CIA
Headquarters in Langley, Virginia.

The notion that CERN’s supercomputer is being used as a weapon is foreshadowed in the novel “Angels & Demons”
(2000) by Dan Brown which portrays antimatter created at CERN being used in a weapon against the Vatican. In
reality however, CERN is being used as a weapon against all of humanity.

The notion that CERN is responsible for orchestrating the chaos and terror of the underworld is corroborated by a
report from June 7, 2015, which stated that the impending apocalyptic man-made asteroid attack will “be started by
CERN’s Large Hadron Collider”.

A secondary report dated June 8, 2015, stated that scientists at CERN could “cause a black hole” and that “The CERN
logo is 666 – the sign of the beast” could bring theoretically bring about the “end of days” event as foreshadowed in
the book Roman Catholic Church’s Book of Revelation.

In short, CERN is ultimately responsible for any future apocalyptic-like event that could theoretically destroy planet
Earth (e.g., asteroid attack, biological pandemic, nuclear terror attack, World War III, etc.) which is exactly what one
would expect from the Central Intelligence Agency (CIA).

ENCLOSED CHAPTERS:

1. Big European Bubble Chamber (BEBC)


2. Gargamelle Bubble Chamber
3. Aquarius Reef Base
4. Sub-Biosphere 2
5. Lake Geneva
6. Mir’s Exploration of Lake Geneva
7. Secret Tunnels to CIA Headquarters
8. The Geneva Tunnel
9. CERN: Home of World Wide Web
10. The Large Hadron Collider (LHC) Supercomputer
11. Worldwide LHC Computing Grid (WLCG)
12. LHC Optical Private Network
13. CERN Numerology & Symbology
14. CIA Numerology & Symbology
15. Shiva Statue at CERN
16. CIA Death Star Appears over CERN
17. NASA’s CIA Death Star Hoax
1. Big European Bubble Chamber (BEBC)
The Big European Bubble Chamber (BEBC) is a stainless-steel chamber which was allegedly used to study particle
physics at CERN. The BEBC project was reportedly launched back in 1966 by France and Germany and was in use at
CERN from 1973 to 1984. In reality however, it’s far more likely that the BEBC was a prototype for the subterranean
CIA Headquarters now located deep beneath Lake Geneva. Coincidentally, during the late 1960s, when CERN was
under construction, pollution at Lake Geneva made it too dangerous to swim and visibility beneath the lake was near
zero. Said pollution was likely a result of the massive construction taking place deep below the surface, literally
muddying the waters of Lake Geneva. As evidenced in photos of the BEBC, windows within the chamber allow for
both artificial and natural light penetration, while the larger and deeper circular entrances may serve as tunnels to
external pods or submarine ports. Due to the compartmentalized structure of the BEBC, the Roman Empire in
Greenland (which is in command and control of both CERN and the CIA) is able to flood a given chamber or pod
should they deem its inhabitants a potential threat. Access to the BEBC beneath Lake Geneva is likely via train from
one or more of CERN’s 6 entrances (see below), and via submarine through the Geneva Tunnel which evidently starts
in Genova, Italy. Based on the domed shape of the BEBC, it likely serves as the center piece of CIA Headquarters as
evidenced in Sub-Biosphere 2 which is likely modeled after it. Although only conjecture, it appears that the term
“BEBC” (i.e., “BBC”) was chosen in-part because of the BBC (British Broadcasting Corporation) which provides
linguistic cover for CIA personal which accidentally or purposely use the term “BEBC” in public. Consequently, if the
term “BEBC” or “BBC” is ever overheard in public, it will not be distinctly recognizable. Lastly, the cylinder-like shape
and dome of the BEBC is coincidentally also found in the architecture of CERN’s Building 40 which is located at the
Meyrin site, an apparent tribute to CIA Headquarters beneath Lake Geneva.
2. Gargamelle Bubble Chamber
Gargamelle is a bubble chamber that was built in France and allegedly used to study particle physics at CERN from
1970 to 1978. In reality however, Gargamelle was likely a prototype for the first-ever subterranean chamber which
housed CIA Headquarters beneath Lake Geneva. Due to advances in technology (e.g., the internet), Gargamelle was
likely scrapped and replaced by the aforementioned BEBC. The name of the subterranean chamber was reportedly
derived from the giantess “Gargamelle”, Gargantua‘s mother in works of François Rabelais. With a diameter of just 2
meters and only 4.8 meters in length, Gargamelle is obviously undeserving of her title unless of course she was a
prototype for a massive subterranean bubble chamber which previously housed CIA Headquarters deep beneath Lake
Geneva.
3. Aquarius Reef Base
When comparing the aforementioned Big European Bubble Chamber (BEBC) and the Gargamelle with the Aquarius
Reef Base, the only admitted undersea laboratory in the world, the similarities are undeniably striking. Aside from
having the same general cylinder-like shape, the Aquarius Reef Base contains the same submarine-like windows, the
same tube-like piping, the same metallic rivets, and the same scaffolding on top.

4. Sub-Biosphere 2
In all likelihood, CIA Headquarters beneath Lake Geneva is almost identical in shape to Sub-Biosphere 2, a futuristic
subterranean project allegedly designed by Phil Pauley. However, unlike Sub-Biosphere 2, CIA Headquarters only has
6 external pods attached to the central command center whose prototype was the Big European Bubble Chamber
(BEBC). The CERN prototype for these 6 pods appears to be the RF cavity from the Large Electron–Positron Collider
which is now on display at the Microcosm exhibit at CERN. Interestingly, the Globe of Science and Innovation, whose
purpose is to misinform visitors about research at CERN, is coincidentally shaped in the exact same form as the Sub-
Biosphere 2 pod as well as the aforementioned RF Cavity, further corroborating the notion that Sub-Biosphere 2
project is political cover for CIA Headquarters hidden deep beneath Lake Geneva
5. Lake Geneva
The Big European Bubble Chamber (BEBC), otherwise known as CIA Headquarters, evidently lies beneath Lake Geneva
which is located to the northeast of both CERN and Geneva, Switzerland. Lake Geneva, the largest body of water in
Switzerland, is much larger than all other lakes found within the valleys of the Alps. Although the lake has an alleged
depth of 309.7 meters (1,016 feet), there are a total of 537 mountains within the Alps which have a height that
exceeds 3,000 meters (9,842 feet), including Mont Blanc which is 4,809 meters (15,778 feet) in height and lies directly
to the south of Lake Geneva. Since Alpine lakes are the inverse of the Alps which surround them, it’s highly likely that
Lake Geneva is far deeper than alleged. This notion is corroborated by the fact that a non-Alpine lake such as Lake
Zurich is 143 meters (469 feet) in depth, roughly half the alleged depth of Lake Geneva. The deepest part of Lake
Geneva is reportedly between Évian-les-Bains and Lausanne which is coincidentally where there is a straight border
line between France and Switzerland. Consequently, CIA Headquarters is most likely located at 46°27’19.8″N
6°36’01.9″E; half in France, half in Switzerland. Aside from the mathematical and symbolic aspects of this layout, a
split CIA Headquarters allows for Switzerland to attack France or France to attack Switzerland should the Roman
Empire in Greenland ever feel it warranted. Consequently, there is always a balance of power in respect to CIA
Headquarters which is responsible for ruling the underworld.
6. Mir’s Exploration of Lake Geneva
The notion that Lake Geneva is far deeper that alleged was foreshadowed in a June 14, 2011, report from Russia
Today entitled “Russian Submersibles Explore Lake Geneva”. Interestingly, the report states that “Two famous Russian
deep-sea subs equipped with cutting-edge technology are exploring the depths of Switzerland’s Lake Geneva” to
allegedly test the cleanliness of the water. The report also states that two Russian entitled Mir 1 and Mir 2 are “two of
few in the world that can function as deep as 6,000 meters”, and that the “mini-subs are famous for their expedition
at the Titanic wreck site in 1997”. Needless to say, the world’s deepest diving submarines are only needed when
diving to depths deeper than 309.7 meters (1,016 feet), the alleged depth of Lake Geneva. Exactly why Mir subs were
deployed in Lake Geneva is not known, but they were likely used to clean outside of CIA Headquarters or provide
maintenance of some other kind. In a July 20, 2011, report from Der Spiegel entitled “Deep in the Alpine Abyss:
Submarines Explore Mysterious, Murky Depths of Lake Geneva”, it was revealed that the aforementioned Russian
subs were being used to “explore the hidden depths of Switzerland’s largest body of water” and that “…even today,
comparatively little is known about the 580-square-kilometer (224-square-mile) floor of Lake Geneva”. Under the sub-
heading “Dangerous Canyons in the Depths”, the report states that the Russian subs were used to “explore the
canyons of the Rhone River, which are probably the lake’s biggest secrets”. Needless to say, underwater canyons are
more indicative of an Alpine lake rather than a river. According to the Webster’s dictionary, a “canyon” is defined as
“a deep valley with steep rock sides” with a “stream or river flowing through it”. In all likelihood, Lake Geneva is the
deep valley and the river flowing through it is the Rhone. The Der Spiegel report also states that the Russian subs
made their “descent at 40 meters (131 feet) per minute” and that the “journey to the bottom of the lake” took about
“two and a half hours”. Based on these numbers it can be deduced mathematically that Lake Geneva is roughly 3,000
meters (9,842 feet) in depth, providing ample space to house CIA Headquarters. The report also states that “There are
only four other submarines of this type in the world that can reach depths of more than 3,000 meters (9,843 feet)”.
Needless to say, 50% of the world’s deepest diving subs would not be deployed in Lake Geneva unless the depth
actually warranted it. Lastly, in order to sell the notion that Lake Geneva has been explored in depth, it was previously
home to two submarine-like vehicles. Firstly, the “Auguste Piccard” reportedly made 1,100 dives in Lake Geneva
between 1964 and 1965, taking approximately 33,000 visitors to a depth of approximately 150 meters. Secondly, the
“F.-A. Forel” (PX-28) reportedly made 3,600 dives between 1979 and 2005, totaling more than 6,000 passengers.
Suffice to say, a concerted effort has been made to dispel any notion that Lake Geneva is far deeper than alleged and
that the lake hasn’t been fully explored.

7. Secret Tunnels to CIA Headquarters


Because CERN doubles as the entrance to CIA Headquarters beneath Lake Geneva, there are a number of secret
tunnels which enable CIA personal with the right identification (e.g., an RFID chip) entrance into the subterranean
compound. This may have been where the marriage between the RFID chip and the “Mark of the Beast” was made as
the number “666” is depicted within the logo of CERN. Consequently, it’s highly likely that there are 6 entrances and 6
exits to CIA Headquarters, as well as 6 external chambers or pods reminiscent of the Sub-Biosphere 2 project. This
notion is corroborated by the fact that there are admittedly 6 entrances to CERN, one or more of which may access
CIA Headquarters beneath Lake Geneva. One of these 6 entrances leads to the aforementioned LEP Tunnel which is
26.659 kilometers (16.6 miles) in length. Coincidentally, CERN is roughly 27 kilometers from the center of Lake Geneva
where CIA Headquarters is evidently located at 46°27’19.8″N 6°36’01.9″E. Therefore, it appears that the LEP Tunnel is
cover for daily commuter trains which shuttle CIA personal from the suburbs of Geneva to the subterranean CIA
Headquarters. Considering that CERN’s LHC tunnel is admittedly located 175 meters (574 feet) beneath the Geneva
International Airport, it can be deduced that a select number of the airport’s 15 million passengers per year board a
hidden train within the airport that secretly transports them to CIA Headquarters. This set-up essentially allows
persons arriving in Geneva access to CIA Headquarters without ever being seen in public. Interestingly, the Geneva
International Airport has a single concrete runway that is 3,900 meters (12,795 feet) in length, the longest in
Switzerland and one of the longest in Europe. Consequently, the airport can field aircraft of all existing sizes, including
military and space-based aircraft. Lastly, Meyrin is the closet Swiss city to the main site of the CERN laboratory. Aside
from the fact that Geneva International Airport is partially located in Meyrin, the city has 6 entrances to CERN.
Although only conjecture, it’s highly likely that the “Inter-Site Tunnel” is one of the secret tunnels which leads to CIA
Headquarters beneath Lake Geneva, otherwise known as the North Area.

KNOWN ENTRANCES TO CERN:

1. Entrance “A”: Access for all CERN personnel at specific times (Switzerland)
2. Entrance “B”: Access for all CERN personnel at all times. Often referred to as the “Main Entrance” to CERN
(Switzerland)
3. Entrance “C”: Access for all CERN personnel at specific times (Switzerland)
4. Entrance “D”: For so-called goods reception at specific times (Switzerland)
5. Entrance “E”: Access for French-resident CERN personnel at specific times. Named “Porte Charles de Gaulle” in
recognition of de Gaulle’s alleged role in the creation of CERN (France)
6. Entrance “Inter-Site Tunnel”: Reportedly for equipment transfer to and from CERN sites in France by personnel
with a specific permit. This is the only permitted route for such transfers (France)

8. The Geneva Tunnel


Although only conjecture, it’s highly likely that Genova, Italy marks the entrance of a 275 kilometer (170 mile)
subterranean tunnel which allows submarines emanating from Greenland to access CIA Headquarters beneath Lake
Geneva. This notion is corroborated by the fact that Geneva (G+N+V) and Genova (G+N+V) are consonantly the same
name which suggests that the “Geneva Tunnel” may in fact be the tunnel’s official name. The flag of Genova and the
coat of arms of Genova bear a Roman cross similar to the flag of Switzerland and identical to the logo of the Red Cross
which is coincidentally headquartered in Geneva, Switzerland. In other words, the names and symbols associated with
the Genova are in essentially Swiss. Interestingly, back in 1946, a colossal drilling project was initiated to carve a
tunnel through the base of Mont Blanc, the highest mountain in the Alps. Said project eventually became known as
the Mont Blanc Tunnel which would ultimately connect Chamonix, France, with Courmayeur, Italy. Considering that
CERN was publicly founded on September 29, 1954, it appears that the Mont Blanc Tunnel may have been the cover
project for the construction of the Geneva Tunnel between Genova and Geneva. In the event that both tunnels were
being built simultaneously, any and all tunnel-related seismic-like activity from the Geneva Tunnel would naturally be
blamed on the building of the Mont Blanc Tunnel. The notion that the Mont Blanc Tunnel was cover for the Geneva
Tunnel is corroborated by the fact that the Mont Blanc Tunnel took 20-years to complete, despite being only 11.611
kilometers (7.215 miles) in length. Conversely, the Gotthard Base Tunnel, which includes 151.84 km (94.3 miles) of
tunnels, also took 20-years to complete. The argument that improvements in technology is ultimately responsible for
the more than tenfold increase in the tunnel’s completion rate, consider this: the Simplon Tunnel beneath the Swiss-
Italian Alps was under only construction for 9-years (1912 to 1921) and is 39.524 kilometers (24.5591 miles) in length.
Therefore, the 20-years construction of the 11.611 kilometers (7.215 miles) Mont Blanc Tunnel suggests that it was
construction cover for the construction of the Geneva Tunnel which is located directly to the east of it. The notion
that a base-level tunnel could be bored 275 kilometers (170 miles) beneath the Alps is supported by the fact that of
the world’s longest and deepest known tunnels, Switzerland is home or party to at least 11 of them, totaling 315.937
kilometers (196.314 miles) in length. These tunnels include but are not limited to: the Gotthard Base Tunnel (57.104
kilometers), the Mont d’Ambin Base Tunnel (57 kilometers), the Ceneri Base Tunnel (39.8 kilometers), the Lötschberg
Base Tunnel (34.57 kilometers), the LEP Tunnel (26.659 kilometers), the Simplon Tunnel (19.824 kilometers), the
Vereina Tunnel (19.058 kilometers), the Gotthard Road Tunnel (16.9 kilometers), the Furka Base Tunnel (15.407
kilometers), the Gotthard Tunnel (15.003 kilometers), and the Lötschberg Tunnel (14.612 kilometers).

9. CERN: Home of the World Wide Web


The World Wide Web began as a CERN project named ENQUIRE which was allegedly initiated by Tim Berners-Lee in
1989 and Robert Cailliau in 1990. Since CERN is admittedly the birthplace and home of the World Wide Web, it wields
almost absolute power over Earth, most of which is now run by supercomputers. Since virtually all banking,
commerce, communication, drone warfare and travel are now controlled by computers, whatever agency has power
over said CERN essentially rules the world. The main CERN site at Meyrin has a “large computer facility containing
powerful data processing facilities, primarily for experimental-data analysis”, and “has historically been a major wide
area networking hub”. The term “wide area networking” is defined in-part as “a telecommunications network or
computer network that extends over a large geographical distance”. In other words, CERN is the internet hub or
motherboard of entire world. This notion is confirmed by the CERN Internet Exchange Point (CIXP) which the first pan-
European Internet backbone and the first T1 connection to NSFnet were established back in 1989 and 1990.
Translation: CIXP is the motherboard of the internet as all other internet hubs and portals are connected to her.
Consequently, if and when the CIA wants to target a country, corporation or person, they can easily do so for they
have instantaneous access to all available information in real-time.
10. The Large Hadron Collider (LHC) Supercomputer
The Large Hadron Collider (LHC) is allegedly the world’s largest and most powerful particle collider, the largest, most
complex experimental facility ever built, and the single largest machine in the world. It was reportedly built by the
European Organization for Nuclear Research (CERN) between 1998 and 2008 in collaboration with over 10,000
scientists and engineers from over 100 countries. In reality however, the LHC is the world’s largest supercomputer
which collates data on behalf of CIA Headquarters beneath Lake Geneva. The notion that the LHC is the world’s
largest computer is confirmed by the LHC Computing Grid (see below) as well as the numerous surface buildings
which hold ancillary computer equipment such as compressors, ventilation equipment, control electronics and
refrigeration plants. Previous CERN-based supercomputers include but are not limited to: the original linear
accelerator (LINAC 1); the 600 MeV Synchrocyclotron (SC) which was in operation between 1957 and 1991; the
Intersecting Storage Rings (ISR) which was in operation between 1971 and 1984; the Large Electron–Positron Collider
(LEP) which was in operation between 1989 and 2000; and the Low Energy Antiproton Ring (LEAR), which was in
operation between 1982 and 1996.
11. The Worldwide LHC Computing Grid (WLCG)
The Worldwide LHC Computing Grid (WLCG), formerly known as the LHC Computing Grid (LCG), is an international
collaborative project that consists of a grid-based computer network infrastructure. It was admittedly designed by
CERN to handle the massive volume of data produced by the World Wide Web, hence the name. Consequently, it
incorporates both private fiber optic cable links and existing high-speed portions of the public Internet which enables
data transfer from CERN and the CIA-run academic and government institutions around the world. As of 2010, the
WLCG consisted of some 200,000 processing cores and 150 petabytes of disk space, distributed across 34 countries.
As of 2012, the WLCG incorporated over 170 computing centers in 36 countries. As of 2015, the number is likely
substantially higher. Needless to say, the LHC Computing Grid is the world’s largest computing grid. The WLCG
contains 7 detectors, each designed for certain kinds of research. The data stream from the detectors provides
approximately 300 GByte/s of data which are subsequently filtered for “interesting events” and “event summary
data” via calculations executed by the CPU farm at the CERN data center. In other words, the 7 detectors identify
potential threats within the underworld (e.g., political movements, social upheavals, etc.) so that they can be
identified and neutralized by the CIA before they ever have a chance to materialize, hence CERN’s statue of Shiva (see
below). Because the WLCG monitors and tracks the entire underworld, it uses the BOINC platform which enables real-
time access to all computers running Mac OS X, Windows, Linux or Scientific Linux. Considering that virtually all
computers run one of the aforementioned programs, they are in essence an extension of the WLCG, otherwise known
as the WWW (i.e., the World Wide Web). The WLCG is also intimately linked to the European Bioinformatics Institute
(EMBL-EBI), the GSI Helmholtz Centre for Heavy Ion Research, the Open Science Grid as well as CERN Openlab, a
collaboration between CERN and private corporations which are developing new Information and Communication
Technologies to spy and control the underworld. CERN Openlab corporations include but not limited to: Brocade,
Cisco, Huawei, IDT, Intel, Oracle, Rackspace, Seagate, Siemens, and Yandex.
12. The LHC Optical Private Network
Secret communication from CIA Headquarters via CERN’s supercomputer, which is known as “Tier 0” of the
Worldwide LHC Computing Grid (WLCG), is evidently conducted via the LHC Optical Private Network (LHCOPN). Data is
reportedly sent out from CERN via the LHCOPN to 11 “Tier 1” academic institutions in Asia, Europe and North America
via dedicated 10 Gbit/s links. Translation: orders are sent out from CIA Headquarters beneath Lake Geneva to 11 CIA
substations around the world, one of which is located in Langley, Virginia. More than 150 “Tier 2” institutions are
subsequently connected to the CIA’s 11 “Tier 1” institutions, creating a network of CIA sub-stations that double as
Research and Education Network (NREN) centers. Although NRENs are allegedly dedicated to supporting the needs of
research and education within a given community, they actually serve as the CIA’s secret sub-station which conducts
assassinations, espionage, and terror attacks.
13. CERN Numerology & Symbology
When deciphering the names and symbols associated with CERN and CIA Headquarters beneath Lake Geneva, a more
clear and concise understanding of these organizations and their respective agenda begins to emerge. Using the
modern Roman-English alphabet, the term “CERN” is consonantly speaking the same as “CROWN” (the letter “W” is
often benign) for it represents the true seat of power in the underworld. When employing the Roman Score (i.e., the
Roman alphabet), the term “CERN” consonantly speaking equates to “CRX” which translates to “Crux”, the Latin word
for “Cross”. Coincidentally, the flag of Switzerland and the logo of the CIA both bear a Roman cross which equates to
the letter “D”, an acronym for “Die” and “Death”. The logo of CERN contains the number “666” which is indicative of
“The Beast”, a Biblical euphemism for the Devil or Anti-Christ. When employing the rudimentary methods of algebra
used in Jewish Gematria, the absolute value of “666” equates to “18” (i.e., 6+6+6 = 18) whose digital root is “9”
(i.e.,1+8 = 9). In the Roman-English alphabet, the 18th letter is “R” while in Roman Score (i.e., the Roman alphabet)
the 9th symbol is “Γ” (i.e., the original letter “R”). Since the letter “R” and the symbol “Γ” are both acronyms for
“Rome”, it can be deduced that the number “666” equates to the Roman Empire. Because the Roman Empire is now
located in Greenland, it runs the underworld via Switzerland which is home to the CIA. Since CIA Headquarters are
located at CERN, its logo naturally contains the number 666. That being said, the triple-6 is also representative of the
6 entrances, 6 exits and 6 chambers or pods associated with CIA Headquarters. This notion is depicted in the logo of
the CIA which depicts a star or ball with numerous spikes, indicative of the numerous tunnels which connect to CIA
Headquarters beneath Lake Geneva. In the original coat of arms of Geneva, a Jesuit symbol adorns the shield
consisting of the letters “IHE”. As depicted in the book “Greenland Theory: Apocalypse Now”, the Jesuits (i.e., the
Society of Jesus) are the largest religious order in the Catholic Church who are known as “God’s Marines”.
Interestingly, the Jesuits take their orders from the “Black Pope” which appears to be the voice of the Roman Empire
in Greenland. Consequently, it’s highly likely that a majority of the personal working at CERN and CIA Headquarters
are Jesuits.
14. CIA Numerology & Symbology
When deciphering the names and symbols associated with CERN and CIA Headquarters beneath Lake Geneva, a more
clear and concise understanding of these organizations and their respective agenda begins to emerge. Since the letter
“A” doubles as a Chevron symbol (i.e., “Ʌ”), the number/letter used to depict the letters “C” and “K” in the Roman
Score, the acronym “CIA” equates to “CIɅ” which can be depicted 9 different ways (i.e., CIC, CIK, KIC, KIK, CIɅ, ɅIC, KIɅ,
ɅIK, ɅIɅ). The double Ʌ, C, or K are grammatical and numerological tributes to Chania, Crete, the birthplace of the
Greco-Roman Empire which now rules the world from Greenland via CIA Headquarters. The logo of the CIA depicts a
Roman Eagle which is also found within the coat of arms of Geneva as well as in the coat of arms of the Canton of
Geneva, both of which also contain a key for they hold the secrets of the underworld. The coat of arms of Geneva also
depicts a Roman Cross which is coincidentally found within the logo of the CIA. Interestingly, the eyebrow of the
Roman Eagle has what appears to be a Nike Swoosh, symbolic of Nike (N+K), the Greco-Roman goddess of victory for
which the capital of Greenland “Nuuk” (N+K) was named after. Lake Geneva itself is formed in the shape of a Roman
Crescent which doubles as the letter “C”, an acronym for Crete (the birthplace of the Greco-Roman Empire) as well as
the terms “Kill” and “Cull”, hence the term Holy See (i.e., the “Holy C-I-A”), the official name of the Central
Intelligence Agency (CIA). Interestingly, according to Wikipedia, the “The crescent form was more regular in a recent
geological period, when [Lake Geneva] extended to Bex”, a Swiss city which is roughly 20 kilometers to the south from
Lake Geneva. Consequently, it appears that the area between Bex and Lake Geneva was previously filled with dirt and
rock in order to create a crescent-like shape out of Lake Geneva. A crescent is coincidentally depicted in the coat of
arms of at least three cities bordering Lake Geneva, including but not limited to: Chens-sur-Léman, France; Meyrin,
Switzerland, and Montreux, France.
15. Shiva Statue at CERN
Shiva or Siva is considered the Supreme God within Shaivism who is the creator and destroyer of all that is.
Coincidentally, back on June 18, 2004, a 2-meter tall statue of Shiva was unveiled at CERN. Shiva’s sacred number is
“5” which equates to the “Ж” symbol (i.e., “Chi”) in the Roman Score (i.e., the Roman alphabet) which is indicative of
the country of Switzerland. Shiva if often depicted with 10 arms which is symbolic of the geographic shape of
Switzerland which appears to have 10 arms or legs. Tripurantaka, a manifestation of Shiva, is depicted with four arms
wielding a bow and arrow. He holds an axe and a deer on the upper pair of his arms, and a bow and an arrow lower
pair of the arms, respectively. Tripurantaka is symbolic of the four-armed cross of Switzerland which is responsible for
executing assassinations, espionage, terror attacks and wars in the underworld at the behest of the Roman Empire in
Greenland. Shiva also rides on a bull, his vehicle, which is representative of Babylon, the former capital of the Roman
Empire. Coincidentally, Switzerland is responsible for managing and maintaining the Babylon System in the
underworld. The English term “sieve” (S+V), which is consonantly speaking the same as “Siva” (S+V), is a device that is
used to separate wanted elements from unwanted material. Metaphorically speaking, Switzerland is the sieve of the
underworld for it neutralizes unwanted persons and ideas, especially in respect to CIA Headquarters beneath Lake
Geneva and the fact that the Roman Empire is alive and well in Greenland.
16. CIA Death Star Appears Over CERN
As originally depicted in the August 1, 2015, Truther.org report entitled “Death Star Appears Over CERN, Switzerland,
Home of the CIA”, back in March of 2015, Swiss citizens began to notice a bright new star in Switzerland’s western
sky. Vividly brighter than Venus which flanked it, the apparently man-made star was located approximately 100 miles
above the Earth in Lower Earth Orbit (LEO). Interestingly, the man-made star was temporarily positioned above CERN
which is located just outside of Geneva, Switzerland, the de facto capitol of the underworld. Coincidentally, the
geometry of CERN mimics that of the Death Star from Star Wars exactly. This is no coincidence for CIA Headquarters
beneath Lake Geneva has been responsible for executing virtually all of the assassinations, terror attacks and wars
witnessed in the underworld over the last 715 years. Exactly what the CIA Death Star is or how arrived above CERN
not yet known, but it’s appearance just happened to coincide with the cover of the Swiss CIA being blown for the first
time in history on March 31, 2015, as depicted in the Truther.org report entitled “10 Reasons Why Switzerland is
Home to the CIA”. Although only conjecture, it appears that the sole power of planet Earth (i.e., the Roman Empire in
Greenland) decided to elevate the command part of its CIA Headquarters to the CIA Death Star above CERN in order
to prevent CIA minions on the ground from discovering that they’re actually not in charge. In other words, the CIA in
Switzerland runs the underworld at the behest of the Greco-Roman Empire in Greenland. Consequently, once the
operational cover of the CIA was blown for the first time in history, the headquarters of the CIA were subsequently
moved to the CIA Death Star, out of harm’s way. Whether or not the International Space Station (ISS) is the
operational cover for the CIA Death Star is not yet known, but the term “ISS” (S+S) and “Suisse” (S+S) are consonantly
speaking the same. Therefore, the term ISS may in fact be code word for the CIA Death Star. Whether or not Greco-
Romans are now traveling back and forth from Greenland to Switzerland via the CIA Death Star is also not known, but
the star’s appearance in March of 2015 and its subsequent disappearance around July 15, 2015, is highly suspect to
say the least. In all likelihood, the CIA Death Star has either: a) returned to Greenland or another remote location
where it remains hidden from the prying eyes of underworld, or b) landed somewhere within the CERN complex
(possibly beneath Lake Geneva), an unlikely feat due to its size.
17: NASA’s CIA Death Star Hoax
Because the Swiss CIA is actively spying on me by monitoring my computers and cell phone, they knew that I, David
Chase Taylor, was planning to publish a report on the CIA Death Star. In order to preempt this, NASA published a
propaganda report on June 11, 2015, stating that the CIA Death Star was a naturally occurring phenomenon.
According to NASA, the CIA Death Star was just Jupiter or Venus coming close together, a phenomenon which
reportedly won’t happen again until 2023. However, the first problem with NASA’s bogus report is that they state that
the phenomenon was only relegated to June of 2015. This is completely contradictory to scores of eyewitness reports
which state that the CIA Death Star had been in the night sky since March of 2015. I personally witnessed the CIA
Death Star in May of 2015 and monitored it almost daily until it disappeared on or around July 15, 2015. I was,
however, waiting to publish the report until I was able to travel to CERN personally, but never had the chance. The
second problem with NASA’s bogus report is that there is currently no star as bright as the CIA Death Star in the night
sky. In other words, when Jupiter and Venus are located in the night sky, their brightness fails in comparison to that of
the CIA Death Star as depicted in numerous photos and videos. The third problem with NASA’s bogus report is that
there is no star as large as the CIA Death Star in the night sky. In other words, when the largest stars are located in the
night sky, their size fails in comparison to that of the CIA Death Star as depicted in numerous photos and videos. The
fourth problem with NASA’s bogus report is that there are no photos or videos corroborating Jupiter’s and Venus’
alleged conjunction. In other words, there is no evidence which depicts the gradual conjunction of the two planetary
bodies; they are only witnessed at the same relative distance to other as depicted in the photos and videos. In order
to further muddy the waters in respect to the CIA Death Star, Russia Today published a report on July 1, 2015, entitled
“Thousands Catch Jupiter, Venus Forming Super Bright ‘Star of Bethlehem’”. The name “Star of Bethlehem” was
designed to add a Biblical connotation to the CIA Death Star, further selling the notion that it was a naturally occurring
phenomenon.
About the Author
David Chase Taylor is an American journalist and the editor-in-chief of Truther.org, a state-sponsored terror whistle-
blower website. Taylor currently lives in Switzerland where he applied for political asylum on July 17, 2015. Taylor
authored The Nuclear Bible, a book credited with foiling a nuclear terror attack upon Super Bowl XLV in Dallas, Texas
on February 6, 2011, and Greenland Theory: Apocalypse Now, a book and website exposing the true power structure
of the world, especially in respect to Greenland and its primary proxy state of Switzerland which is coincidentally
home to the CIA. Taylor has also published The Bio-Terror Bible, a book and website exposing the global bio-terror
pandemic planned for 2015. To date, Taylor has blown the whistle on over 100 state-sponsored terror plots, including
the 2012 Democratic National Convention Terror Plot, the 2011 Super Bowl Nuclear Terror Plot, the 2014 Super Bowl
Nuclear Terror Plot, the Terrorgate Scandal, the 2014 Memorial Day Massacre, the man-made asteroid attack planned
for 2015, and the drone strike which killed “Fast and Furious” star Paul Walker. Taylor was also the first to expose Alex
Jones’ treacherous links to STRATFOR and is noted for the 10 reasons why the Rosetta Comet landing was a hoax.

READ: World’s ‘Most Wanted’ Whistle-Blower Journalist David Chase Taylor Applies for Political Asylum in Switzerland

Source :

https://truthernews.wordpress.com/2015/09/17/cern-is-secret-entrance-to-subterranean-cia-headquarters-beneath-
lake-geneva-in-switzerland/

Truther.org Legal Disclaimer


Truther.org’s stated purpose is to stop terrorism by drawing unwanted global attention to terror plots prior to their
fruition. Terror alerts and warnings made by Truther.org DO NOT necessarily imply that these terror events will
transpire in reality but rather that there is a distinct possibility that they may occur based on breaking terror-related
news, events and data. Historically speaking, once a major false-flag terror plot is exposed, it is immediately canceled,
postponed, or reworked (e.g., the 2011 Super Bowl Nuclear Terror Plot, the 2014 Super Bowl Nuclear Terror Plot, the
2014 Freedom Tower Nuclear Terror Plot, etc.). State-sponsored acts of terror must have a prior paper trail in order to
set-up patsies, prime scapegoats, create plausible deniability, and mislead the public from the usual suspects of terror
which work at the behest of the CIA in Switzerland. Please support real citizen journalism and help make terrorism a
thing of the past. Blessed are the Peacemakers. Namaste

Évaluer