Vous êtes sur la page 1sur 3

141 P

Caractéristiques techniques
Caractéristiques techniques
Série 1
141 P
Numéro 140-101 à 370 État
Une locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante (de l'avant 1-140 C 1 à 70 SNCF
Date de construction 1942-1952
vers l'arrière) : 3-140 C 101-370 SNCF
Date de construction Forges et Aciéries de la
1913-1920
 Un essieu porteur à l’avant Marine et d'Homécourt,
 Quatre essieux moteurs, Constructeur Schneider, Fives-Lille,
Franco-Belge, Schneider,
 Pas d’essieu porteur. Constructeurs
Production totale ANF,
Ce qui écrit : 140 en codification d'Europe continentale. Ecartement Batignolles Chatillon, Fives
Standard
Disposition des essieux Lille, SACM
oOOOOo+T
Les Mikado de la série 141 P sont des locomotives à vapeur unifiées de la SNCF Production totale 318
m sans le tender
mises en service entre le 25 janvier 1942 et le 21 mars 1952. L'ensemble de la Longueur
Ecartement Standard
série représente 318 locomotives. Cette série fut commandée en trois marchés Masse de 65,9 t à 68 t
en date du 25 Janvier 1941 pour les 141 P 1 à 118, du 3 octobre 1945 pour les Disposition
Puissance des essieux oOOOOo+T
1 40 0 ch = 10 3 0 k W
141 P 119 à 288 et du 19 novembre 1946 pour les 141 P 289 à 318. Ces Longueur Vitesse maximum 23,73
80 km/h m
commandes furent passées aux entreprises suivantes : Masse 195
Région d’action PLM,t Cie de l'Est, SNCF, CFTA
• la Compagnie des Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt sise à
Puissance
Retiré 2470/2650
1975 kW
Saint-Chamond,
• la société Schneider sise au Creusot, Vitesse
Préservémaximum 80 km/h
8
• la société Franco-Belge sise à Raismes, Sud - Est, Est, Ouest de la
Région d’action
• la société des Ateliers de construction du Nord de la France (ANF) sise à france
Blanc-Misseron, Retiré 1969
• la société Batignolles-Châtillon sise à Nantes, Préservé
• la société Fives-Lille,
• la Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM) sise à
Graffenstaden.

Description
Le châssis passa ainsi d'une masse de 7,1 tonnes à une masse de 11,2 tonnes, la chaudière fut reprise de celle des Pacific 5-231 H mais munie
d'un stoker de type « HT 1 ». Le foyer était du type « Crampton ». Les 50 premières unités furent équipées d'un échappement double variable de
type « Petticoat » qui fut remplacé par un fixe de type « Kylchap » sur les unités suivantes. Le moteur compound eut ses cylindres HP placés à
l'extérieur et les BP à l'intérieur, contrairement à la machine du PLM et aux 241 P dans lesquelles les cylindres HP étaient placés à l'intérieur et les
cylindres BP à l'extérieur du châssis. Le bogie-bissel avait un déplacement latéral de + ou - 52 mm et était du type « Zara » et le bissel arrière était
du type « PLM ».
Par rapport à la machine initiale, il y avait donc sur les 141 P inversion de la position des cylindres : HP extérieurs et BP intérieurs, avec en plus des
tiroirs de type « Willoteaux » aux cylindres BP. En outre, André Chapelon avait simplifié la distribution à marches liées puisque les tiroirs intérieurs
(BP) étaient actionnés par un simple renvoi, contrairement à la distribution de type « Von Borries » de la locomotive PLM, qui avait des leviers
d'avance intérieurs. En raison de l'excellence du moteur, et notamment des grandes ouvertures même aux petits crans, les 141 P pouvaient être
menées à grande vitesse avec le régulateur complètement ouvert et des marches très relevées (moins de 10 pour cent ! ). Enfin, les 141 P
possédaient un appareil de démarrage complet (échappement direct HP et régulateur BP) alors que les machines PLM n'avaient qu'une vanne
permettant de "gonfler" le réservoir intermédiaire. Au total, les 141 P avaient probablement, à l'exception de la 242 A 1, le meilleur moteur
compound à distribution par tiroirs qui n’ait jamais été installé sur une locomotive.

Tenders
C'était une locomotive à tender séparé. Celui-ci toujours à bogies pouvait être de trois types différents :
• type 34 P : contenant 34 m³ d'eau et 12 tonnes de charbon,
• type 36 P : contenant 36 m³ d'eau et 9 tonnes de charbon,
• type 36 Q : contenant 36 m³ d'eau et 9 tonnes de charbon.
Cependant l'immense majorité fut attelée aux 34 P.

Sources : « Wikipédia ».
EXPRESS 404
Départ : Granville,
Terminus : Paris Montparnasse,
Date : été 1965,

141 P Bmyfi USI Bmyfi USI Amyfi USI B4D OCEM RA

Amyfi USI Bmyfi USI Bmyfi USI Bmyfi USI Bmyfi USI

Bmyfi USI Bmyfi USI Dd2 OCEM.

EXPRESS 406
Départ : Granville,
Terminus : Paris Montparnasse,
Date : hiver 1968/69,
 Argentan / Paris :

141 P Dd2ai OCEM RA 32 B10t USI,


 Granville / Paris :

B4D OCEM RA A4t4 USI B10t USI B10t USI B10t USI

B4D OCEM RA.