Vous êtes sur la page 1sur 4

Les meilleures idées sont toujours les plus simples

Anne-Sophie Bertrand (annesophie@rede-verde.org)


05/2010

Mots-clés : conservation, communautés, Foz do Iguaçu, eau, pollution, santé, produits chimiques

Rede Verde veut partager avec vous une histoire vraie très inspirante !

À Foz do Iguaçu, nous lançons une initiative qui sera bénéfique aux personnes comme à l’environnement,
en particulier l’eau et les sols. Il s’agit d’une approche de la conservation réalisée au niveau local par
laquelle nous souhaitons relier la santé des écosystèmes à celle des communautés. Nous estimons que la
région d’Iguaçu, au sud du Brésil, est l’endroit idéal pour mettre en place la phase pilote de ce travail.

De quoi s’agit-il exactement ?

Nous organisons des séminaires de renforcement des capacités avec les communautés pauvres de la
région et nous fournissons désormais des produits de nettoyage biodégradables aux magasins et aux
foyers. Ces produits sont fabriqués selon les recettes de nos grands-mères, avec du vinaigre d’alcool, du
bicarbonate de soude, des savons fabriqués à la maison sans agents tensioactifs, des huiles essentielles,
de l’eau…Uniquement des ingrédients naturels sans effets secondaires ! Essayer de taper « produits
nettoyants naturels » sur Google : vous trouverez des dizaines de sites proposant des recettes différentes
qui sont toutes valables. Ces produits ne mettent pas en danger la peau ni la santé en général de ceux
qui les fabriquent et de ceux qui les utilisent. Et en plus : ils ne tuent pas les poissons ! Lorsqu’Allison
Rich et Brian Yates, deux étudiants américains, sont venus ici en novembre dernier pour faire un stage
d’un mois, ils ont cherché dans les ouvrages scientifiques les principaux ingrédients des produits
nettoyants chimiques vendus dans les magasins, ceux que la plupart d’entre nous achètent pour
« nettoyer » nos maisons. Les résultats ont été surprenants et vraiment effrayants. Le pire a été de
découvrir que rien n’était nouveau à ce sujet : la plupart des publications qu’ils ont trouvées dataient du
début des années 80 ! Ils ont découvert que les tensioactifs – utilisés pour dissoudre la graisse –
contiennent un composant cancérigène1 qui provoque de l’asthme2 et irrite les yeux et la peau3,4. Les
biocides, comme leur nom l’indique, servent à tuer les organismes vivants. Ils entraînent des allergies et
des inflammations de la peau5, et sont toxiques pour les neurones6. Le séquestrant est un autre
composant que vous trouvez dans chaque produit acheté en magasin. Il est utilisé pour conserver l’odeur
et la couleur de son contenant, qu’il s’agisse de nourriture ou de produits hygiéniques ou nettoyants. Et
bien, saviez-vous que les séquestrants provoquent la perte totale de la mobilité du sperme chez les
hommes7 ? Et ce n’est pas tout. Ils causent également des rougeurs chroniques de la peau et des
inflammations de l’œil8. Testés sur les rats qui, je le rappelle, sont des mammifères comme nous (au
stade fœtal du développement, il n’existe aucune différence visible entre les deux espèces), les résultats
sont terribles : les fœtus de souris gravides avaient des membres supplémentaires 9. Et le produit
nettoyant chimique que l’on considère comme le plus puissant est la Javel, n’est-ce pas ? Pour nettoyer
quelque chose à fond, il faut utiliser de la Javel, c’est ce que nous avons tous pensé à un moment ou un
autre, non ? Et bien, Brian et Allison sont allés vérifier et ils ont découvert qu’en 1982, des scientifiques
ont prouvé que la Javel provoquait des irritations des voies respiratoires, des inflammations des tissus
pulmonaires10, la perte des cheveux11 et des ongles, qu’elle brûlait la peau et empêchait la coagulation du
sang12.

Rede Verde Conservation Network Inc. BN: 845495613NP0001


York street, 8 - 1st floor Moncton, NB E1C2X9 Canada
URL : www.rede-verde.org Email: info@rede-verde.org
Une fois que vous savez tout cela, vous vous dites : comment est-ce possible ? Quand avons-nous mis
toute logique de côté? Le bon sens voudrait que ce qui a été scientifiquement prouvé comme étant
dangereux pour notre intégrité et notre santé doive être abandonné. Y aurait-il une autre raison à
l’utilisation de ces composants chimiques ? Bien sûr, il ne faut pas se leurrer : le profit a pris le dessus sur
le sens commun et la qualité de vie. Et nous ne sommes pas encore sortis de cette période honteuse.
Mais nous y arriverons, que nous le voulions ou non. Ce n’est pas comme si nous avions le choix !

Et vous savez ce qui est encore plus triste ? Brian et Allison ont également vérifié les conséquences de
ces composants sur les écosystèmes aquatiques.

C’est là que vous redécouvrez que ce qui n’est pas bon pour vous ne le sera certainement pas non plus
pour toutes les autres formes de vie. La Terre et un système dynamique interdépendant unique. Tous les
composants sont liés. Si l’un d’entre eux est abîmé, les autres en subissent les conséquences, c’est juste
une question de temps. Les tensioactifs, les biocides, les séquestrants et la Javel sont extrêmement
toxiques pour toutes les formes de vie : soit ils empêchent l’ingestion de nutriments 13, soit ils créent des
souches de bactéries mutantes14, ou ils bloquent leur croissance15, quand la vie n’est pas purement et
simplement éliminée du milieu aquatique16.
Comment pouvons-nous obtenir de l’eau pure pour
notre utilisation quotidienne si nous éradiquons toute
forme de vie aquatique (alors que c’est elle qui, en
grande partie, nettoie et filtre l’eau) tout en
continuant à déverser des tonnes de produits
chimiques dans nos cours d’eau et nos rivières ?

Bon, d’accord, c’est ce que les scientifiques


affirment. Mais dans la pratique ? Nous avons décidé
de vérifier les rivières et cours d’eau du parc national
d’Iguaçu et des environs, qui constituent notre lieu
d’étude. Le parc est une zone de conservation de
2000 km2 situé au sud du Brésil, à la frontière avec
l’Argentine et le Paraguay. Une bande de 10 km tout
autour du parc bénéficie, en théorie, d’une protection juridique spéciale ; on l’appelle la zone tampon car
elle est censée limiter les dégâts causés par l’homme sur l’habitat avant qu’ils n’atteignent le parc
national. Elle agit comme un bouclier. Mais juste en regardant
l’eau ou l’environnement dans lequel elle est introduite, nous
sommes restés bouche bée (voir les photos).

Alors si vous reprenez notre exemple, 42% seulement de la ville


de Foz do Iguaçu bénéficie d’un traitement des eaux usées (qui
reste rudimentaire). Nous ferions donc mieux d’arrêter la
pollution à la source : NOUS !

En changeant un tout petit peu leurs habitudes (il s’agit juste de


remplacer une bouteille par une autre, finalement), nous invitons
les gens à faire la différence. Arrêtez d’acheter des produits
chimiques qui vous tueront vous et l’eau sur laquelle vous
comptez (nous sommes faits en grande partie d’eau, tout le
monde le sait maintenant), passez aux produits nettoyants
naturels, ils sont tout aussi efficaces mais n’irritent pas votre
peau ou pire (et c’est seulement la partie visible). Nous pouvons

Rede Verde Conservation Network Inc. BN: 845495613NP0001


York street, 8 - 1st floor Moncton, NB E1C2X9 Canada
URL : www.rede-verde.org Email: info@rede-verde.org
tous faire quelque chose chacun à son niveau. Brian a publié un article sur comment fabriquer sa propre
lessive naturel, biodégradable et bon marché (voir les archives de RVCN dans la base de données).
Allison a été très productive également depuis qu’elle est rentrée chez elle: elle a organisé des ateliers
pour apprendre aux gens à fabriquer ces produits naturels pour que ce petit changement ait lieu à
grande échelle.

Alors faites-le pour vous aussi ! Nous sommes un tout. Ce qui est bon pour vous est bon pour moi et
est bon pour la Terre : tout le monde y gagne ! Rede Verde est en train de le faire au niveau
régional ici, à Iguaçu. Restez connectés pour avoir bientôt plus de nouvelles à ce sujet.

Bibiliographie (en anglais uniquement) :

1
Roderick E. Black, Fred J. Hurley, Donald C. Havery. (2001) Occurrence of 1,4-Dioxane in Cosmetic Raw
Materials and Finished Cosmetic Products. Journal of AOAC International 84(3):666-670.

2
Rumack B. H. (2010) POISINDEX(R) Information System Micromedex, Inc., Englewood, CO, CCIS
Volume 143. Hall AH & Rumack BH (Eds): TOMES(R) Information System Micromedex, Inc., Englewood,
CO.

3
Agner T. (1991) Susceptibility of atopic dermatitis patients to irritant dermatitis caused by sodium lauryl
sulphate. Acta Derm Venereol. 71(4):296-300.

4
Nassif A., Chan S. C., Storrs F. J., Hanifin J. M. (1994) Abstract: Abnormal skin irritancy in atopic
dermatitis and in atopy without dermatitis. Arch Dermatol. 130(11):1402.

5
Schnuch A., Geier J., Utur W., Frosch P. J. (1998). Patch testing with preservatives, antimicrobials and
industrial biocides: results from a multicentre study. British Journal of Dermatology 137(3), 467-476.

6
Du S., Mclaughlin B., Pal S., Aizenman E. (2002). In vitro neurotoxicity of methylisothiazolinone, a
commonly used industrial and household biocide, proceeds via a zinc and extracellular signal-regulated
kinase mitogen-activated protein kinase-dependent pathway. Journal of Neuroscience 22(17): 7408-7416.

7
Lee C. H., Anderson M., Chien Y. W. (1996) Characterization of in vitro spermicidal effect of chelating
agent against human sperm. J Pharm Sci 85(6): 649-54

8
Gesellschaft Deutscher Chemiker (GDCh) - Advisory Committee on Existing Chemicals of Environmental
Relevance (1997), p. 223. Stuttgart: S. Hirzel Verlag, 250 pp.

9
Shepard T.H. (1986) Catalog of Teratogenic Agents. 5th ed. Baltimore, MD: The Johns Hopkins
University Press, 227 pp.

10
Gosselin R.E., Smith R.P., Hodge H.C. (1984) Clinical Toxicology of Commercial Products. 5th ed.
Baltimore: Williams and Wilkins, p. III-204.

11
Stuttgen G. Haas N., Mittelbach F., Zesch A. (1982) Acute, toxic, reversible hair loss through drain and
sanitary cleansing vapors containing sodium hypochlorite and sodium hydroxide. Wien. Klin.
Wochenschr. 94(18): 479-84.

Rede Verde Conservation Network Inc. BN: 845495613NP0001


York street, 8 - 1st floor Moncton, NB E1C2X9 Canada
URL : www.rede-verde.org Email: info@rede-verde.org
12
Reynolds J.E.F., Prasad A.B. (Eds.) (1982) Martindale – the extra pharmacopoeia. 28th ed. London: the
Pharmaceutical Press, 574 pp.

13
Leung S.W., Lai J.C.K. (2005) Differential effects of surfactants on enzyme activity and transport across
a semipermeable cell. Nanotech 2005 Vol. 1. Tech. Proc. Of the 2005 NSTI Nanotech. Conference and
Trade Show, Volume 1. Chapter 5: Bio Nano Analysis and Characterization.

14
Levy S.B. (Ed) (1994). Drug resistance: the new apocalypse (special issue). Trends in Microbiology 2:
341–425.

15
Roderër G. (1983) On the toxic effects of tetraethyl lead and its derivatives on the chrysophyte
Poterioochromonas malhamensis. IV. Influence of lead antidotes and related agents. Chem. Biol. Interact
46(2): 257-254

16
Muchmore D., Epel D. (1973) The effects of chlorination of wastewater on fertilization in some marine
invertebrates. Marine Biology 19 : 93-95.

------------------
Traduction pour Rede Verde Conservation Network Inc. : Sophier Rivier

Rede Verde Conservation Network Inc. BN: 845495613NP0001


York street, 8 - 1st floor Moncton, NB E1C2X9 Canada
URL : www.rede-verde.org Email: info@rede-verde.org