A /

V

On a VU
"
la terre s'ouvrir
sous la mer

A

B

221 INV

C

D

E

fNx

CE

3H

Vx

l'X

Y*

im

Xit

sst

STt

RCt

SUN

BST

EE

(

)

Les

La bombe

cliniques

atomique

du "stress"

de l'Islam

Q
7

Gro a

Cl El a

^

Bi a

a

RST n

R& o

ES a

a

Eza S

• F

8 1J

9

^5j

B

m

-

H

Tl Programmable 59

I

Br^

*Z

'e

T 2

la:
fimimilG. 60 FB /ISUISSÊ 4fS / CANADA $"^^5 / ESPAGNE 160 P

:v

LE PROCHAIN
'S;-.

^.. ¥. -• '-ii W

, Av-vi, -;WV. »v -s^.i®-- *.^- ^,
»fl.

',,

s

\

t

SCIENCE

YIE
HORS- SERIE

'.y-i .

w

. .A-

' f 4^
^'••'gf^.v»"
.>.> 4f- ï* •. - k-'4iy^v4'^

1 --. i\

'fc-v.

•;• ''"

i*-.-i\\

,*•

4» L.et
11

îtîqi
*..W. L=^-'

:V

•. • >:

ft •î'&r-.,i(ÎÉ

-'..ï--.;, '•Àf<'\^:- '-^

• '> V» ^.•^•••'

,••

•v-

HËipéril^r, etc.

•AÎ/- ^••,:^Î!r ^

• 1. S"

W#*-* •*'

I

t m>S • s-, s;

'ît...

v;.;' f
PARUTION

DÉCEMBRE
3iE\

79

lUR

^

r

r

DES CHAMBRES GRAND FORMAT

On a tiré ta leçon de

POUR AMATEURS

Three Mile Island

p. 118
par Roger Bellone

p. 80

par Françoise Harrois-Monin

MAGNÉTOSCOPES :

Le moteur à hydrogène :
un bluff de Lockheed

Crise de l'énergie:
un rapport optimiste

p. 84
par Jean-Jacques Valignai

LE VHS EST ENCORE

LE MEILLEUR CHOIX

p. 121

par Alain Beiz
p. 86
par Françoise Harrois-Monin

LES JEUX DE SCIENCE & VIE
p. 126
par Pierre Aroutcheff, Pierre Berioquin,
Luc Feliot, Olivier Gutron, Pierre Penel,

Les six minutes qui ont
déclenché ie téléphone rouge
p. 90
par Jean-Ftené Germain

L'Islam... et la bombe

p. 9s

par Pierre Barrot
Des balles en uranium

pour percer ie blindage des chars

Alain Ledoux, Pierre Kohier, Renaud de La Taille,
Jean Tricot et Peter Watts

SCIENCE & VIE A LU POUR VOUS

p. 139

CHRONIQUE DE LA VIE PRATIQUE
p. 143
dirigée par Luc Fellot

p. 99

par Renaud de La Taille

Nice: ça peut recommencer demain
p. 103
par Maurice Dessemond

LA LIBRAIRIE DE SCIENCE £r VIE

Encart « Club Français du Livre »
(diffusion France et zone franc)

p. 154

p. 1 à 4

p. 108

Des thoniers... à voile

par Étienne Gaucher
Chronique de l'industrie
p. 111
dirigée par Gérard Morice
Marchés à saisir
p. 116

Nous

voici

entrés

dans

l'ère

de

ta

bio-industrie :

cuve fabriquée en France et exportée
entier est un fermenteur pour cultures.

dans

cette

le monde

De

grandes personnalités assistaient au

stress : le
Guillemin.

« congrès » du

Pr. Selye, les prix Nobel Pauling, Du Duve,

12 PEINTRES A L'HONNEUR A LA MAISON DE LA LITHOGRAPHIE Véritable temple de l'Estampe. GlaSeal est une DUREE : 3 ANS. • Possibilité d'opérer sons • pose B. PRENOM _ ADRESSE -code. 75017 PARIS. S. documentation gratuite SV01 sans engagement en écrivant à MFnASpQ 03206^ VICHY cedex IfILUfflUb. Brayer.) ont réalisées spécialement pour l'Union des Arts et Tradition Lithographique. prés de la place des Ternes. et repartir avec une carte de voeux gratuite tirée spécialement sur papier velin à partir d'un dessin original de TeanPierie Laurent. GlaSeal est une fusion molléculoire dont l'ETANCHEITE TENSIO-ACTIVE assure le refou lement de l'eau. 110. Qualité rare pour connaisseurs. • Retardateur électronique 10 secondes.28. GlaSeal est un. GlaSeal assure une RESISTANCE inégalée aux agressions des agents atmosphériques et pol luants.informations commerciales LE NOUVEAU COMPACT ELECTRONIQUE ROLLEI SL 35 E Caractéristiques : • Automatisme de 16 secondes ou 1/1 000 et + • par cellule SI TTL. Fonctionnement semi-automatique et manuel à toutes les vitesses. la famille Gourry récolte ou domaine. etc. mais éga lement tout apprendre sur la technique de cet art difficile. Et pour ceux qui cherchent des cadeaux per sonnalisés. • Lecture du diaphragme dans le viseur. Lapicque.50 NOM. atout supplémentaire contre certaines agressions mécaniques liées à l'en tretien usuel de la voiture. Vera. tel. PROTECTION DE LONGUE COGNAC GRANDE FINE CHAMPAGNE. Agostini. GlaSeal scelle pour 3 ans l'aspect brillant de le peinture neuve.d.A R. La Maison de la Lithographie est une source d'idées originales toujours appré ciées. 16130 contre 5 timbres. . goudrons et fientes de pigeon (en tretien facile). de la lunette astronomique (à partir de 800frs environ) aux merveilleux télescopes Cdestron à partir de 4200frs) 30 MODELES A DECOUVRIR UN PRODUIT TECHNIQUEMENT SANS CONCURRENCE OlaSeal est le fruit de la rencontre de la technologie allemande et de la dynamique du marché automobile américain (des millions de véhicules troités). bd de Courcelles. Echantillon CHADEVILLE. • Synchro-tlash au-delà du 125e. ^ Indication des vitesses en continu sur dio de LED.(70)98. des poussières. La Maison de la Lithographie. GOURRY DE SEGONZAC. • Motorisoble. Correction d'exposition plus ou moins 2 in dice de luminotion par tiers de valeur. la Maison de la Lithographie vient d'ouvrir à Paris. • • • plie ou 125e et Test profondeur de champ. Les visiteurs peuvent non seulement admirer plus d'une centaine de lithographies. GloSeol est un POLYMERE VITRIFIANT qui s'intègre à la couche extérieure de la peinture. Mémoire. sans oublier les boues. Obturateur exclusif Rollei.L. depuis 1619. métallique et à défilement vertical. et présente au public des couvres que 12 peintres contemporains (Carzou. de 16 secondes ou 1/1 000 en continu.

Les réductions "Couples". "Vermeil50". renseignez-vous dans les gares et les agences de voyages . Vous pourrez bénéficier de la réduction famille les jours bleus et blancs. "Séjour" s'appliquent en période bleue. où les jours sont Inscrits en bleu.de réduction avec la carte couple la carte famille la carte vermeil 50 le billet séjour Demandez le calendrier 50. blanc ou rouge.

i I 6 numéros de SCIENCE ET VIE peuvent être commandées par 2 exemplaires au prix global de 32 F Franco {Pour les tarifs d'envois à l'étranger.75017 PARIS Sansengagement de mapart. joindre 3 coupons réponse). 563. connaître une langue.C. — Pour les C. envoyez-nous l'étiquette collée sur votre dernier envoi. Les résultats sont tels que ceux qui ont suivi cette méthode pendant quelques mois semblent avoir étudié pendant des années ou séjourné longtemps en Angleterre ou en Allemagne. En consacrant moins d'une demi-heure par London W 4. vous commencerez à vous "débrouiller" dans deux mois et. Tous ceux qui l'ont essayée sont du même avis : la méthode réflexe-orale vous amène à parler une langue dans un délai record. • Les Numéros déjà parus: La liste des numéros disponi bles vous sera envoyée sur simple demande. Elle convient aussi bien aux débutants qui n'ont jamais étudié une languequ'à ceux qui. ce n'est pas déchiffrer lentement quelques lignes d'un texte écrit. Changements d'adresse : veuillez joindre à votre corres pondance 1. Langue choisie : MON NOM • . lorsque vous aurez terminé trois mois plus tard. • • • Chef de publicité : Hervé Lacan Adresse télégraphique : SIENVIE PARIS • ' Numéro de Commission paritaire: 57284 A nos abonnés eiVp "Pour'toute correspondance relative à votre abonnement.PLUS EFFICACE Connaître une langue. c'est Alexandre Dorozynski Pierre Rossion comprendre instantanément ce qui vous est dit et pouvoir répondre Jacques Marsault immédiatement. rédacteur en chef adjoint : Jean-René Germain Secrétaire générai de rédaction : Luc Feiiot NOUVELLE MÉTHODE Secrétaire de rédaction : Edith PUiain Michel Eberhardt Renaud de la Taille Gérard Morice PLUS FACILE .ee qui d'ailleurs a stupéfié des spécialistes de l'enseignement.P. • Notre Service Livre : Met è votre disposition les meil leurs ouvrages scientifiques parus.53. New York : Sheiia Kraft.C. . Je joins 2 timbres à 1. qui commence par des ieçons très faciies et vous amène peu à peu à un niveau supérieur. où que vous habitiez et quelles que soient vos occupations.libellés à l'ordre de Science et Vie. Champs-Flysées .02 DIreetfoit. rua de la Baume . • FACTURES: Emises sur demande pour un montant supérieur è 30 F uniquement. C'est une méthode progressive. Beauvaiet La méthode réflexe-orale Rédaction donne des résultats stupéfiants et tellement rapides Fiédacteur en Chef : Philippe Cousin Rédacteur en chef adjoint : Géraid Messadié Chef des informations. C. Mandat Lettre .75008 Paris .SGENIX^ Pour apprendre à vraiment parler Publié par EXCELSIOR PUBLICATIONS.01.P. S. Bancaire . Jean-Pierre Bonnin Sorwico artistique Mise en page : Natacha Sarthouiet Assistante : Virginia Siiva Documentation : Anne-Françoise Montaron Correspondants vous arriverez à comprendre rapidement la conversation ou la radio. transmettre directement les 3 volets MON ADRESSE Code i Q ALLEMAND i <eA mtjgtculcs S V P I postal i ANGLAIS Nos reliures : Destinées chacune à classer et à conserver iVille sans indiquer de numéro de compte.50F pour_ frais (pourpays horsd'Europe. Mar/borough Crescent chez soi. Alain Ledoux La méthode réflexe*orale a été conçue pour arriver à ce résultat. ANGLAIS OU 5. en échange de ce bon. Vous pouvez donc apprendre l'anglais ou l'allemand chez vous à vos heures de liberté. Dans le monde d'aujourd'hui. Rien ne peut vous rapporter autant avec un si petit effort.Tél. et vous commencerez à penser dans la langue et à parler naturellement.Paris (Ô"). veuillez nous consulter).C. avenue Stéphane-fvlailarmé . • MODALITES DE PAIEMENT: — Règlement joint à ia commande. Administration ALLEMAND Présidertt : Jacques Dupuy Directeur Général : Paul Dupuy Directeur administratif et financier : J. Pour nous.10044 La méthode réfiexe-oraie a été conçue spécialement pourêtre étudiée Londres : Louis Bioncourt .00 une langue est un atout essentiel à votre réussite. parler Exceisior Publicité .75008 Paris Tél. mais surtout elle vous amène infailliblement à parler la langue que vous avez Françoise Harrois-Monin Sophie Seroussi choisi d'apprendre . vous parviendrez à parler couramment avec un accent impeccable. A nos lecteurs • Bon pour un DISQUE GRATUIT à retourner à Service A15C . ayant pris un mauvaisdépart. rue de ia Baume .16. je recevrai gratuitement ce dtsque 45 tours dedémonstratron et votre brochure "Comment apprendre l'anglais ou l'allemand et parier couramment". Commencez dès que possible à apprendre la langue que vous avez Maquette et exécution des pages promotionnelles : choisie avec la méthode réflexe-orale. ou encore les journaux. Correspondance et règlement • ADRESSE : 5.50 F enjimbres-poste français ou règlement è votre convenance. Vous trouverez tous renseignements nécessaifes à ia rubrique « La Librairie de SCIENCE ET VIE». Los manuscrits non Insérés n Copyright 1980 ((Science et Vie». Servico Uiuatration Miche! de Praconta! Anne Lévy Photographes : MUtos Toscas.-P. 225. Sans avoir jamais quoi que ce soit à apprendre par cœur. ressentent la nécessité de rafraîchir leurs connaissances et d'arriver à bien parler.A.CENTRE D'ETUDES 1. 625 Main Street Rooseveit tsiand New York . Non seulement elle vous donne de solides connaissances.Interdeco Guy Le Bourre Directrice des Ventes : Ariane Careyon Publicité: 67. 1 HF Promotion ot diffusion Directeur de ia Promotion et des Abonnements : Pau! Cazenave assisté de Elisabeth Drouet jour à cette étude qui vous passionnera.

en FRANÇAIS. (1) 460 33.êdrtecP^ cwsseï- ^.Têl . fji INTERTECHNIQUE MEMBRE DU CLUB DE LA PERI-INFORMATIQUE FRANÇAISE 78370 PLAISIRFRANCE .»e>-'='*^-twâ^'®*' Disposer du journal de bord ou du bilan de santé de l'entreprise actualisé à la minute même où il est demandé.00 1] .

C. 5. Bancaire PRÉNOM - -- -- • Mandat Poste .SCIENCE les « HORS SERIE » m ILS SONT A LA OiSPGSmON DE NOS LECTEURS No 101 PHOTO CINÉ (1973) No 104 AUTO 73 74i1973) No 105 HAUTE FIDÉLITÉ (1973) No 108 CHEMIN DE FER 75 (1974) No 109 PHOTO CINÉ (1974) No 113 HIFI ET SONS 76 (1975) No 117 MALADIES DE CIVILISATION (1976) No 118 PHOTO CINÉ 77 (1977) No 119 AVIATION 77 (1977) No 121 LA TERRE NOTRE PUNÈTE (1977) No 122 LE MONDE VÉGÉTAL (1978) No 123 RÉSISTANCE HUMAINE (1978) No 124 LES JEUX DE RÉFLEXION No 125 COMPORTEMENT ANIMAL No 126 ÉNERGIE No 127 AVIATION 79 No 128 U RÉVOLUTION TÉLÉMATIQUE Seuls sont disponibles les titres figurant sur la liste ci-dessus. - JE JOINS 10 F (franco) par EXEMPLAIRE RÈGLEMENT A L'ORDRE DE SCIENCE ET VIE • C. rue de la Baume VEUILLEZ M'ENVOYER LES NUMÉROS HORS SÉRIE: N" — 75382 Paris Cedex 08. 3 volets (sans indiquer le n° de compte) NOM ADRESSE --- - -- - • C. BON DE COMMANDE à découper ou recopier et à retourner à Science et Vie. P.

Vous apprendrez les techniques de la parole à l'improviste et les « trucs » des professionnels. Votre autorité croîtra. 000-0274890-89. l'entretenir. NOS TARIFS La parole ouvre la porte à la réussite : on vous écoutera parce que vous saurez mettre en valeur vos qualités.S. 75008 PARIS Signature: Avec « Contacts et Dialogue » Vous apprendrez fart des contacts faciles avec tous et toutes : à vous faire des amis. Vous assimilerez les techniques des négocia tions. ses Méthodes d'Action et ses Conseils. de la conversation .S. P. Vous saurez comment intervenir au bon moment . 220. C. les moyens prati ques de les éliminer. rue Jean-Mermoz . 2 ANS: 24 N»* 17S F 12S F 17S F 240 F 2 ANS: 24 N» -F 8 H. INSTITUT MAURICE OGIER 6.94160 Saint-Mandé Tél.C. MAURICE OGIER < PARLER AVEC AISANCE » sans engagement . Vos projets se réali. Elle vous apprendra à développer sans cesse plus de confiance en vous. .XBULLETIN D'ABONNEMENT r SCEJiCEêniE MAURICE OGIER Créateur de nouvelles Méthodes de Développement de la Personnalité Conseil en Je désira m'abonner i SCIENCE ET VIE pour: Perfectionnement • 1 AN • 1 an Relations Humaines • 2 ANS • 2 ANS H. clairement .Svolets (sans indiquer de numéro de compte) A i'ordre de SCIENCE ET VIE. GENEVE 1 (Suisse) SUISSE: NAVILLE et Cla — 8-7. permettant à chacun de mettre en valeur ses capacités. J'adresse le présent bulletin accompegné de son règlement é SCIENCE ET VIE. Vous saurez convaincre. .C.sous pli fermé confidentiel .a CANADA H3P 3C4 BON POUR L'ENVOI j^mil DU LIVRE DE 1 AN: » 24. CANADA ET U.HORS-SÉRIE + HORS-SÉRIE et expression orale A COMPTER DU NUMÉRO DE Sachez parler NOM PRÉNOM avec aisance ayez de bons contacts ADRESSE .P. 2n F S40 F NOS CORRESPONDANTS ÉTRANGERS BENELUX: SA Imprimerie et Journal LA MEUSE. un participant écouté.: 70 FS • SECOMMANDES et far avion : Nous consul M. comment la démarrer. Avec « Maîtrise des Réunions » Vous serez à l'aise dans toutes vos réunions . faire face à tout entretien difficile. votre instruc tion. vous débloquera. votre vie en sera transformée CODE POSTAL Les Techniques de la Parole à la portée de tous VILLE Avec « Audace et Parole » Vous VOUS exprimerez avec aisance. 13 . Cette nouvelle Méthode. à maîtriser votre émotivité.P.S. rue Lavrier 1211 1 AN: SO FS 1 AN -F 4 H. Paris 328.A: PERIODICA Inc. votre situation sociale.P. très concrète.soit à Paris : Maurice Ogier vous entraînera et vous conseillera personnellement en petits stages amicaux.89. Pour vous abonner Votre Personnalité s'épanouira Vous découvrirez les raisons de vos blocages.souspli personnel. tout peut changer pour vous : . 4000 LIËGE.: $ U.seront.ste.ses références et renseignements concernant ses Méthodes d'Action. ville Mont Royal. 1 AN -F 4 H. en quelques semaines. boulevard de la Sauvenléra. 5 rue de la Baume.partout ailleurs : vous recevrez par po.t. les mots vien dront facilement. 1 AN : 12 N" 1 AH : 12 H» + 4 H. 1 AN: 600 FB. 8-12.: 000 FB. J'établis mon titre de paiement de F par • chèque bancaire • Mandat lettre • C. C. Votre Vie sera ce que vous la ferez Quels que soient votre âge. comment faire passer vos idées : faire face aux contradicteurs et aux agressifs.19 Mme France ter Age Tél REGLEMENTS Adresse AP 379 A l'ordre de SCIENCEétVlË^ Etranger: mandat International ou chèque bancaire compansabla é Paris. Prénom Mlle Profession etZF Etranger •2 F 1U F 1 AN -F 4 H.S. remplie de conseils personnels. Vous comprendrez mieux les réac tions des autres et saurez comment vous rendre plus sympathique dans votre vie privée et professionnelle. vous deviendrez un SCIENCEê^VE Président brillant.S.

. (022) 21..Tél.GENÈVE BON pour la Nouvelle Documentation couleur : "Pour un couple nouveau". 29 fonctions M+. équipé de graphologues et de psychologues. 526.• PARIS .85 + | feller. depuis 1950.). 10 livres.. I ^ENEVE-11 -Tél.. M+.Tél. 8 chiffres.. sans LES SCIENTIFIQUES engagement. Min. Mlle Prénom DU TECHNICIEN Age. de l'Académie française (toutes Collège FX 80 Affichage cristaux liquides..Tél..lentel.01 • ION SUISSE (SVS 66) 10.25.BRUXELLES . Lire notamment : "Vers une civilisation du couple" de L. On cherche à ce que le coup de foudre se produise sur des bases sérieuses".. Min. plus de 100 émissions (radio el T. sous pli neutre et cacheté. AinCHAGE VERT CfUSTAUX LIQUIDA une meme technique 2 lectures La Presse vous y invite : ". 69003 LYON .. | I ION BELGIQUE (SVB 66) rue du Marché-aux-Her. Philippe Bouvard LE FIGARO ".| bes 105. Mme. avenue Rocke.CELIBATAIRES Faites. 511. Envol gratuit.. . donner plus de chances aux générations futures en les aidant à réduire par des moyens scientifi FX31 ques les risques d'erreurs. 75009 • I ION RHONE-ALPES (SVR 66) 35. rue Petitot. Affichage vert digltron 8 chiffres. (i) lO'N INTERNATIONAL avec économiseur de piles 9 Institut de Psychologie fondé en 1950 9 PARIS . Ion International. Préface de Louis Armand. On parle beaucoup do ION .1000 BRUXELLES .V.44. établit pour chaque candidat son profil psychologique. MR.".. MR librairies).M.75. vous aussi..74. rue Saint-Lazare. 315 arti cles. LA rencontre de votre vie. et toute une gamme de calculatrices électroniques. Boîte 21 . 1211 14 ^ | EN VENTE Papeteries et magasins spécialisés Noblet AGENTS GENERAUX . Anne de Vilaine "..". le plus extraordinaire de notre temps dans le do maine du mariage. 54.30.70. M. I film ont traité de ce progrès scientif^ue. Adresse • ION FRANCE (S V 66)94.

Je pus ainsi retenir avec une incroyable facilité mes lectures. 84028 Avignon. Le nom Aubanel est pour vous une garantie de sérieux. une mémoire suffisante pour réaliser des prouesses fantastiques. | NOM i N° CODE POSTAI PRENOM RUE VILLE AGE PROFESSION [_ Aucun démarcheur ne vous rendra visite I I 15 . puis je me roulai dans mes couvertures en attendant le sommeil . de villes et de souverains. sans me douter qu'yn compagnon invisible s'y trouvait déjà. Voici son adresse : W. de dates. Il me parut invraisemblable d'arriver à caser dans ma pauvre tête de quarante ans ces énumérations interminables de chiffres. Borg. car il m'a révélé comment fonctionne mon cerveau. je le lisais avec avidité comme le récit d'un ami qui me révélerait un trésor. cinq minutes plus tard. tant leurs noms s'étaient gravés profondément dans mon cerveau. dont la conversation passionnante devait me tenir éveillé jusqu'au matin. toutes plus compliquées les unes que les autres. Bien entendu. J'y apprenais. qui avaient fait mon désespoir lorsque j'allais à l'école et que ma mémoire était toute fraîche. R. 522. et même apprendre en quatre mois la langue anglaise. à titre d'exemple.R. I E. priez W. Depuis 225 ans. Je le pris machinalement et j'en parcourus les premières lignes . après une seule lecture attentive et pour toujours. dpt. Je constatai qu'il me suffisait d'une seule lecture pour pouvoir réciter cette liste dans l'ordre dans lequel je l'avais lue. puis en sens inverse. et je résolus de vérifier si ce que ce livre disait était bien exact. dORLIER il BON GRATUIT I à découper ou à recopier et à adresser à W. Borg de vous envoyer son intéressant petit ouvrage documentaire « Les Lois Eternelles du Succès ». les airs de musique que j'entendais. le nom des cent stations du chemin de fer qui séparent Stockholm de Trehôrningsjô. Je pouvais même indiquer instantanément la position respective de n'importe quelle ville. en effet. chez Aubanel. je ne me bornai pas à ces exercices amusants et. Si vous voulez savoir comment obtenir les mêmes résultats et acquérir cette puissance mentale qui est encore notre meilleure chance de réussir dans la vie. des notions aussi compliquées que la liste des cent principales villes du monde avec le chiffre de leur population. I 6. dès le lendemain. Je demeurai stupéfait d'avoir acquis un pouvoir aussi extraordinaire et je passai le reste de la nuit à tenter de nouvelles expériences. les Aubanel diffusent à travers le monde les meilleures méthodes de psychologie pratique. Je regardai les lumières de Stockholm s'éteindre peu à peu. un livre laissé par un voyageur. c'est à ce livre que je le dois. place St-Pierre. Il y était même expliqué. Borg. mes rendez-vous d'affaires. la 36". que tout le monde possède de la mémoire. comment l'homme le moins doué peut retenir facile ment. par exemple énoncer quelle était la 27^ la 84". Le train s'ébranla lentement. j'aperçus alors en face de moi. sans arriver à trouver la limite de mes forces. Si j'ai obtenu dans la vie de la fortune et du bonheur en quantité suffisante.Jusqu'où peut-on reculer les limites de la mémoire ? Curieuse expérience dans un rapide Je montai dans le premier compartiment qui me parut vide. j'utilisai d'une façon plus pratique ma connaissance des lois de l'esprit. Je tirai un indicateur de ma valise et je me mis à lire posément. chez AUBANEL. 84028 Avignon. sur la banquette. c'est-à-dire en commençant par la fin. place St-Pierre. de la manière prescrite. 6. 522. R. le nom et la physionomie des personnes qui venaient me voir. leur adresse. dpt. mais que rares sont les personnes qui savent se servir de cette merveilleuse faculté. il le distribue gratuitement à quiconque désire améliorer sa mémoire. pour recevoir sans engagement de votre part 1 | | et sous pli fermé «Les Lois Eternelles du Succès ».

rÈ^b O \y J . •" 49'rf.^9Tlb 9.

:-•. Science & Vie vient de créer le magazine Jeux et Stratégie. se dit et peut se faire dans le monde des jeux de réflexion. vous trouverez de quoi stimuler votre esprit tout en l'amusant-et enfin. votre nouveau partenaire. vous découvrirez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les jeux et que vous n'osiez espérer trouver. les stratégies périlleuses vous enflamment. T^3®'' ûO/ ûO/ y'?-'' ^'5 ^ f 3. Votre curiosité jamais rassasiée de jeux nouveaux. '-•D G© rr^"O .>2.». X(^" /• 'q?- " -•'y ^% J /I /?\l „> • V. o.7A. se crée. Jeux et Stratégie. Alors. O '^tSè:&S^. le magazine à lire et à jouer. Dans Jeux et Stratégie.f âï^rS:-' IV^' • X5^ Stratégie lel^ii^ deiesprit Les logiques rebelles vous aiguillonnent. C'est la tête haute que vous aimez sortir de l'imbroglio d'un casse-tête. d'exercices inédits. SCIENCE une publieaUiin VIE N"1 Chez votre marchand de journaux le 28 janvier. est volontiers à l'affût de tout ce qui se passe.

rebaptisé Grégor. à Tâge de 30 ans. Malheureusement. etc. moine obscur. des revues anglo-saxonnes comme « Nature » ou « Soience » publient chaque semaine (ou pres que) le code déchiffré de tel gène ou de tel micro-organisme de plus en plus complexes. un moine autrichien de l'ordre de Saint-Thomas entreprit dans la solitude une série d'expériences qui devait durer huit ans et dont les résultats ne furent publiés qu'en 1866 dans l'obscur « Journal de la Société d'histoire naturelle de Brno ». Grégor Mendel mourut en 1884. En 1852.) lors qu'on les croisait entre eux. par chirurgie génétique. leur société tout entière de la vérité biologique . Ça ne leur fera sans doute pas de mal d'imprégner leur morale. le R. leur langage. Ce n'est qu'une trentaine d'années après la publication de la communication de Mendel que plusieurs biologistes reconnurent la valeur de ses travaux sur la génétique. puis en Europe. et le jeune Johann. ils n'ont eu qu'une leçon de biologie au plus haut niveau universitaire. qui n'exis taient pas dans la nature. Heureusement. mais aucun d'eux ne prit la peine de répondre à ce religieux inconnu qui se piquait de sciences. à Tâge de 62 ans. Johann Mendel avait choisi la vie monastique pour pouvoir faire des études. depuis lors. on déchiffrait le code génétique d'une bactérie. mais ça n'avancera pas beaucoup leurs affaires. Il y a cinq ans. il ve nait de créer la génétique moderne. Après la publication de ses observations. ce rapport des « trois sages de la biologie » au Président de la République ! Les Français attendaient un plan de travail à la japonaise : où. sans doute effrayé par les relents soufrés de cette science biologique qui s'intéressait de si près à la reproductiom sexuelle. fut envoyé à la vieille université de Vienne pour y préparer un diplôme de maître. Fils de pauvres fermiers. Vers 1855. dont nos lecteurs ont pu suivre le développement. nos chercheurs. la fameuse double hélice de la molé cule d'ADN sur laquelle est inscrit le message héréditaire de toute forme de vie. Il fallut attendre encore un demi-siècle pour que Ton comprît le mécanisme du code géné tique et que l'on reconnût la structure de son support. les choses se précipitèrent. couleur. Grégor pouvait considérer son existence comme un échec.LA FRANCE Il n'est pas très « pointu ».SOCIETE BIOLOGIE-. Il demeura au monastère de Brno. Aujourd'hui. Deux ans plus tard. des enzymes dont on trouva le temps de poursuivre ses travaux et s'intéressa plus particulièrement aux abeilles : il n'a jamais pu faire la synthèse en laboratoire. il se livra à des expériences sur la trans mission héréditaire de diverses caractéristiques des petits pois (taille. Il y a une dizaine d'années. laquelle. il l'insuline. L'ordre de Saint-Thomas était la branche enseignante de Tordre des Augustins. Ensuite. c'est-à-dire la séquence des centaines d'acides aminés qui transmettent le message héréditaire. L'abbé qui lui succéda. Grégor Mendel devint on crée des organismes nouveaux. ville qui se trouve aujour d'hui en Tchécoslovaquie. forme. Sans le savoir. mais qui se révéla dangereuse à cause de son agressivité. des hormones. Aujourd'hui également. il tenta bien d'alerter quel ques biologistes réputés en leur envoyant un exemplaire du « Journal de la Société d'histoire naturelle ».P. comment attaquer le nouveau pactole bio-industriel . son examinateur trouva que ses connaissances man quaient de clarté et lui refusa le parchemin. se sont fondées aux Etats-Unis d'abord. Malgré sa charge. Sur la lancée. est restée mendélienne. où. on entre prenait les premières expériences d'ingénierie (manipulation) génétique. brûla toutes les notes de son prédécesseur. tionnellement productive. quand. comme le montrent nos photos. les premières entrepri- réussit à créer par sélection une espèce excep18 . et qui fabriquent de abbé de son monastère. sinon nos industriels n'avaient pas attendu ce coup d'envoi.

Il est probable que l'on disposera de drogues suscepti bles de modifier l'humeur à volonté. le tabac facteur d'apaisement. peyotl. n'en sont pas moins très puissants. n BANQUE » DE MICROBE. les perspectives ou vertes par la pharmacopée du cerveau. Les Russes s'en inspireront pour automatiser une usine de production de lysine. Dans nos pays. Dijon) teste et produit des souches de microbes utiles. professeur à l'université de Paris V. A ce simple titre. prix Nobel. pour encore mystérieux. et indiquent « les développe ments que l'on est en droit d'en attendre d'ici à la fin de ce siècle ». un de cha que sexe. les couples semblent souhaiter une ses commerciales destinées à exploiter ces tech niques nouvelles. ces mécanismes de régulation qui. d'ici à quelques années. car ses auteurs ne se contentent pas d'évaluer le che min parcouru et de tracer la route à suivre. le bilan des connaissances et des recherches dans les sciences de la vie. Mais. ce que les filles n'apprécieraient peut-être pas. qui distribue la nourriture. dans les rythmes dé mographiques. Un fleuve dont on peut se de mander quelles terres il ira fertiliser. le caractère sexuel mâle ou femelle peut faire l'objet de valorisation ou d'interdit : dans de tels cas. gérée par un ordi nateur. l'alcool a été longtemps facteur de gaieté ou de tristesse. l'ouvrage mériterait déjà une large diffusion tant auprès des dirigeants politiques. la tem pérature. François Gros. le choix du sexe pourrait conduire à des situations beaucoup plus déséquilibrées avant que n'interviennent. Soudain gonflée par d'innom brables ruisseaux. etc. professeiur au Par exemple. voire morales. également professeur au Collège de France. Mais ce rapport intéresse aussi tous les Français. n'ira pas sans conséquences : « Dans la France d'aujourd'hui. qui n'ont pas toujours eu le loisir descendance limitée à deux enfants. de provo19 . Les auteurs écrivent à ce sujet : « La consommation de drogues psychotropes connaît actuellement une véritable explosion dans les pays occiden taux. les développements de la biologie permettront aux parents de choisir le sexe de leurs enfants. l'air. Cette possibilité. font. Dans le rapport de 300 pages qu'ils Collège de France. la rivière biologie est devenue fleuve puissant. Hélas. écrivent les « Sages ». Les tranquillisants d'aujourd'hui transforment un anxieux en fleg matique. qui est en soi un progrès.SETÂTE ont remis le 12 novembre dernier au président de suivre la fulgurante progression d'une disci pline de pointe. Toute société semble avoir ses drogues. La possibilité nouvelle qui leur serait olferte de fixer le sexe de leur progéniture n'induirait que des effets limités à l'ordre de naissance des enfants : la plupart des ménages commenceraient par un garçon. Les travaux actuels sur les récepteurs des cellules du cerveau ont commencé à enrichir la pharmacopée de substances nouvelles. la vie et société ». François Jacob. C'est à cette question que les trois « Sages » de la biologie française ont tenté d'apporter une réponse. ils envisagent également les retombées sociales. et Pierre Royer. il est quasiment assuré que. dans un langage simple et clair. qui n'entrevoient pas toujours le parti qu'ils peuvent titrer des techniques nouvelles. » Inquiétantes également. que des dirigeants industriels. dans les sociétés répondant à des modèles culturels diffé rents. cette installation unique au monde (iNRA. 80% des produits fabriqués en France par bioréaction ie sont sous iicence étrangère ! kola. que ne manquera pas d'entraîner de la République. rapport intitulé « Sciences de la révolution bio-industrielle.

soit même par une petite équipe de scientifiques mégalomanes ou de ter roristes qui se seraient emparés des recettes. Quelle serait alors la demande sociale de tels produits ? Qui. C'est dire l'importance du respect de l'autre et des différences dans la vie sociale. d'amour. « Mais. Pour le groupe et pour l'espè ce. voire à une régression ? Ou. à les gauchir. « Un autre scénario peut être imaginé : la connaissance de ces drogues est largement dif fusée dans le publie. Queiques stations d'épuration des eaux usées sont déjà couplées à un digesteur. Comment imaginer les conséquences de telles découvertes ? Deux scé narios peuvent être envisagés. il faut donc la préserver soigneusement. (. les idéologies n'ont guère hésité à détourner les acquis de la biolo gie. Comme la bio logie n'a rien à dire sur les structures sociales. au contraire. rentrée massive des femmes dans le mon de du travail n'est pas sans conséquences sociobiologiques importantes. puis l'enfant jusqu'à 15 ans. d'atonie sociale. c'était bien entendu la mère qui donnait au petit enfant cette dose de stimulation affective et . soit en cherchant à valoriser une propriété comme l'aptitude aux mathématiques ou à la course à pied — serait biologiquement suicidaire et so cialement absurde. ce qui donne à un individu sa valeur géné tique. soit par leur propre gouvernement. Tous ces changements. c'est qu'il est unique. Des produits dont rutilisation serait inof fensive pour l'intégrité physique de leurs con sommateurs. les dé chets des conserveries ne pollueront plus les rivières et Ton gérera en France les gisements de déchets u méthanisables ». à une meilleure régulation des conflitis entre les hommes et les groupes ? L'an goisse d'aujourd'hui nous prépare-t-elle pour de main à mieux accepter le Meilleur des mon des ? » Parmi les interactions possibles entre la biolo gie et la société. Nous nous limiterons donc ici à une remarque biologiquement assez banale. à les amputer pour les utiliser dans le sens qu'elles souhaitent. en déciderait la mise en circu lation ? Leur usage généralisé serait-il nécessai rement synonyme. Ainsi. une de ses unités piiotes. préviennent les « Sa ges ». son développement mtellectuel et affectif peut connaître des troubles graves. Sur ia photo. » D'une manière plus pragmatique. la biologie et la méde cine permettent aujourd'hui la maîtrise de la procréation et contribuent à la libération de ia femme. leurs sentiments. « Dans le premier. depuis 10 ans. Comme on le sait. Son potentiel repose sur cette diversité. c'est qu'il n'a pas la même collection de gènes que les autres . qui produit 15 000 TEPIan. de saturation ou de déchéance caractérisant tes produits actuellement disponibles. il n'est pas inconcevable que soient découverts des composés permettant d'agir spé cifiquement sur le centre cérébral dit « d'autostimulation » ou « du plaisir » et de le stimuler de manière renouvelable. Cette diversité des êtres hu mains. scientifiques ou gouvernemen taux. Bien plus. voire de gouverner certains aspects du fonctionnement cérébral sans avoir les effets d'accoutumance. en retour. d'anesthésie ? 20 justifier certains types de société : « Darwinisme social ou eugénisme.) Tout effort visant à homogénéiser les propriétés biologiques des individus — soit en voulant les « améliorer » par l'eugénique. de conquête ou de pression. d'attention. s'ils ne sont pas contrô lés. racisme colonial ou supé riorité aryenne. mais qui se trouve liée à cer tains aspects de l'éducation : la diversité géné tique qui fait la richesse des espèces animales ou végétales fait aussi celle de l'espèce humai ne. insignifiance ou au contraire toute-puissance de la génétique dans la forma tion des aptitudes humaines. ce n'est pas la qualité propre de ses gènes . chez l'être humain. Faute de quoi. risquent d'être autant de facteurs de déséquilibre. en particulier en ce qui concerne le développement des enfants. on peut lui faire dire n'importe quoi. La possibilité de leur mise en œuvre est détenue par certains cercles restreints. les auteurs du rapport analysent également les transforma tions que la biologie a déjà apportées ou appor tera encore à la vie quotidienne des Français. les « Sages » évoquent encore le danger d'un détournement de la biologie pour DÈS BACTÉRIES QUI DÉPOLLUENT EN PRO DUISANT DU MÉTHANE. et selon quelle procédure. le petit a une maturation biologique exceptionnellement lon gue. Le bébé. leur capaeité de résistance. soit par un gou vernement étranger. les connaissanees perti nentes sont tenues secrètes.. ils constitueraient un moyen inégalable de gouver nement.Aboutirait-on ainsi à une sorte d'état station- naire de l'humanité. a besoin de soins. mais dont les effets seraient puis sants sur leur comportement. comme ceiied'Achères. le centre de recherches de TINRA à Lille est spécialisé dans ia fabrication de méthane à partir de déchets agro-alimentaires.. Dispensés à l'insu des « cobayes ». comme la morphine. Le succès de respèce humaine est dû notamment à sa diversité biologique. quer des émotions choisies. revêtiraient rapide ment une grande importance stratégique et poli tique. Sous peu. maîtrisés. Jusqu'ici.

ressortent des conclusions peu optimistes en ce qui concerne les chances de la France dans la compétition bio-industrielle.sensorielle indispensable à répanouissement de son cerveau. la France n'est pas dénuée d'atouts : elle possède de bonnes équipes de chercheurs en génétique et en biologie moléculaire. Peut-être conduira-t-il même à « considérer de manière nou velle certaines relations. elle n'a pas su tra duire dans la réalité les acquisitions de ses cher USINE BIOLOGIQUE . il faut avouer que les moyens mobi lisés par la nation pour l'exploiter apparaissent assez misérables. so'it méconnaissance de l'ampleur de la révolution. le travail à mi-temps de l'un des parents. est détenu à 50% par des Japonais et à 50% par un groupe franco-beige où ia France est majoritaire. soit timidité. En fait. de ce bilan général. ies photos d'un P4. « C'est donc d'un remodelage de la vie sociale qu'il pourrait s'agir. en accroissant la longévité humaine et en amélio rant les capacités physiques et intellectuelles des personnes âgées. Aussi attentif et efficace que puisse être le personnel des crèches. la société Eurolysine. que notre société refuse de réexa miner malgré les progrès de la mécanisation et de l'automatisation . pharma cologie. » Ainsi la France a pris un retard considérable — retard que le président de la République luimême a reconnu — dans deux secteurs clés de la biologie : le génie enzymatique et le génie génétique. Il obligera à « répartir autrement les activités et responsabilités entre les différentes tranches d'âge ». Mais. On pouvait d'ailleurs s'y atten dre : ce n'est pas la première fois que des cher cheurs stigmatisent l'immobilisme des milieux industriels et agricoles et le manque de coopé ration entre la recherche et l'entreprise. permet des économies considérables de pro téines. en première exclusi vité. de la plupart des équilibres so ciaux. remarquent les au teurs du rapport. écrivent les « Sages ». Cela. Bientôt 11 000 tonnes. laboratoire d'ingé nierie génétique de sécurité maximaie. Problème de grande enver gure et de grande complexité. Une solution devra certainement être apportée à ce problème. » A l'autre bout de la vie. Jacob et Royer ne se borne pas à ces avertissements et mises en garde. Certes. Elle limite en particulier les importa tions de tourteaux de soja. « Lorsqu'on considère le potentiel formi dable d'application de la biologie. cheurs. comme. Comme on s'en doute. indispensable à l'alimentation animale. La production par fermentation de cet acide aminé. il est im probable qu'il se pose véritablement avant la fin de ce siècle. les Américains l'ont compris depuis longtemps. agronomie. on entend toutes les technologies qui mettent en œuvre des enzymes 21 . de ce fait. par exem ple. Et. H y a un peu plus d'un an. La bio industrie est pour demain. Ce bouleversement. la biologie. » I MOINS D'IMPORTATION DE SOJA : dans son usine d'Amiens. la situation est entiè : I liJS rement modifiée. Une docu mentation dense et plusieurs rapports prélimi naires leur ont permis de dresser un inventaire sans précédent des acquis de la biologie dans tous les secteurs et tous les pays. Mais peut-être n'est-il pas trop de vingt ans pour commencer à y penser. risque d'entraîner un change ment profond de la structure de la population et. on compare déjà son essor à celui qu'a connu l'électronique. Il est donc à craindre qu'une fraction désormais importante des enfants ne reçoive pas la part d'affection et de stimulation qui leur est nécessaire. Seul producteur en Europe. par exemple entre tra vail et loisirs. Aujourd'hui. On estime à quelque quatre millions le nombre de petits enfants dans les crèches. applications industrielles sont passées en revue. Science et Vie présentait. Pour témoin. ou encore certaines « véri tés » aussi profondément ancrées dans notre culture que la nécessité de travailler pour « ga gner sa vie ». Médecine. rendra plus aigu le problème du « troisième âge ». océanologie. qui travaille sous brevet japonais. personne ne peut remplacer les parents dans les relations avec leur enfant. l'ouvrage des profes seurs Gros. alimentation. Eurolysine fabrique 7 500 tonnes de lysine par an. soit inaptitude. ia création aux ÉtatsUnis des deux premières entreprises indus trielles d'ingénierie génétique: CETUS et Genetech qui entendent bien « faire u des mil lions de dollars dans les années qui viennent. Par génie enzymatique.

et notre retard en la matière est d'autant plus déplorable que. cette bactérie. contrôle bio logique de la pollution. par exemple. c'est-à-dire par aspersion du minerai avec un liquide chargé de micro-orga nismes. à fabriquer un cuir difficilement discernable du vrai. De semblables procédés biométaillurgiques sont utilisés au Japon. mais même l'industrie lour de. nous sommes obligés d'importer des pro téines (surtout sous forme de soja) pour alimen ter notre cheptel. d'une part. Mais. C'est également au Japon que l'on est parvenu. utilisent des techniques microbiologiques pour traiter le lactosérum.. lancement d'un programme national alcool-carburant. un sous-produit de laiterie très abondant. mais également fournir des substances du plus haut intérêt pour l'industrie chimique. Certes. des pommes de terre et du blé. les fromageries Bel. Convenablement re cyclés grâce à des micro-organismes. la cosmétologie (les sives). et en tirer des aliments pour les animaux . les trois « Sages » suggèrent d'abord un certain nombre de mesures générales : 'recrutement de jeunes chercheurs. cultures cellulaires de mas se. Cette mine « tourne » 24 heures sur 24 avec six personnes seulement. a BaciUus thuringiensis Israelensis » vient d'être découverte par une équipe de l'Institut Pasteur: elle détruit les larves des moustiques. . Dans ce domaine. sur les connaissances et la compétence des ca dres politiques et administratifs. en U. à criiiâitx Aurillac. pour produire. hormis l'Institut Pasteur. talon né de près par les Etats-Unis. soit 3 % de son P. Pour pallier ces carences. Si le Japon a pris une certaine avance dans la bio-industrie des enzymes. vecteurs des principales maladies tropicales. ils pour raient non seulement produire de l'énergie. par exemple. à partir de micro-organismes. recherche sur les biopesticides. là encore. pour sa part.).. aucun industriel français ne s'était inté ressé aux applications du génie génétique. Les applications du génie enzymatique. elle. La France. biologiques. Les bactéries.R.. possède bien quel ques équipes de réputation internationale. les « Sages » ne mé nagent pas leurs critiques. création d'un ministère de la Recherche. le Japon «protège» depuis longtemps ses souches bactériennes industriel les : grâce aux travaux de ses chercheurs. bioconversion des ressources et déchets cellulosiques. au Canada et en Australie. amélioration des rela tions entre la recherche et l'industrie.S. plus de 70 % de la con sommation monijiale d'acide glutamique (acide aminé qui sert à la fois d'aromatisant et d'ali ment dans une grande partie de l'Asie). En outre. sont multiformes . aussi bien dans le secteur enzymatique que dans le secteur géné tique. d'autre part. Ils proposent ensuite certaines actions spécifiques : recherche sur la fixation de l'azote par les plantes (qui permettrait des économies considérables d'en grais azotés). une mine de cuivre fonctionne par « biolixiviation ». Mais il s'agit-là d'exemples isolés. La France. a théoriquement tout ce qu'il faut pour faire bonne figure dans le domaine du 22 temps. Roquette Frères. sur la manière dont sont enseignées les sciences de la vie à un moment de l'histoire où elles connais sent un développement fulgurant. immunostimu- lants. Malheureuse ment. produisant 150 tonnes de cuivre par jour. A cet égard. en Pologne.N. par exemple. à Lille. les industries agroalimentaires (boissons fermentées). autre ment dit de la « domestication microbienne ». ce sont les Etats-Unis qui occupent la première place dans le secteur de l'ingénierie génétique (transfert artificiel dans des cellules bactériennes de gènes étrangers) : des dizaines d'équipes universitaires. antibiotiques. et permettre à la France de ne pas être en retard d'une révolution (biologique). plusieurs grands laboratoires et des sociétés privées sont d'ores et déjà dans la course. fondamentalement.S. mais. production de protéines et de vitamines pour les animaux d'élevage. Début 1979. c'est le Japon qui tient la première place. création d'une agence de l'emploi scientifique et biologique.. lesquels transforment les sulfures du minerai en sulfates précipitables. alimen taires et pharmaceutiques.génie enzymatique. peuvent in tervenir dans le traitement des minerais : aux Etats-Unis. Une espèce voisine est déjà commerciaiisée pour combattre certains insectes a ravageurs » des cultures et des forêts. etc. elles concernent non seule ment la pharmacologie (vaccins. peu de sociétés françaises se sont lancées dans cette voie. s'est spécialisé dans la biochimie du maïs. dans des bioréacteurs. dont la plupart sont actuellement gaspillés. Elle dispose. depuis long INSECTICIDE BIOLOGIQUE PUISSANT. le dynamisme industriel fait cruelle ment défaut. technologie des bioréacteurs. de dizaines de millions de tonnes de déchets agricoles ou agroalimentaires. toutes sor tes de substances chimiques.B. il couvre. L'industrie des fiermentationis rapporte déjà au Japon près de 15 milliards de dollars par an. la révolution bio industrielle ne peut réussir que si les esprits y sont préparés. etc.

il n'est pas question de transformer les citoyens en naturalistes ou en biologistes. l'enseignement des sciences naturelles dans le secondaire devrait être renforcé et amé nagé. La politique scienti fique prise dans sa double acception : déter mination des objectifs et des moyens pour la science et simulation des conséquences de la science. Les recherches sont en bonne voie à l'INRA et partout dans le monde. le respect des animaux et des plantes ne s'inventent pas. pour s'en convaincre. de constater comment est enseignée. qu'ils dérivent les uns des autres. libres biologiques. Dans les programmes actuels de Sx sciences naturelles en classe terminale. du moins une appétence scientifique. qu'ils participent tous d'une même vie et d'une même histoire de la terre. L'idée même que les êtres vivants sont tous apparentés. AUJOURD'HUI : CETTE MONSTRUEUSE USINE qui produit de i'amtnoniac par synthèse pour fabriquer des engrais azotés. Mais la conscience de la na ture. ou plutôt n'est pas enseignée. au même titre que les disciplines administratives. Dans les écoles DEMAIN: DES BACTERIES DANS LES RA CINES. Puisqu'il existe des bactéries vivant natureiiement en symbiose.« L'enseignement des sciences de la vie. aux hom mes politiques. notamment dans les sciences de la vie. Il paraît souhaitable de mettre un terme à cette ignorance et de donner à notre administration sinon une compétence. Loin d'être diminué. la théorie de l'évo lution. On a transplanté à cette vache « ordinaire ». doit prochainement diminuer dans les classes du secondaire. La fin de ce siècle verra une prise de conscience croissante de l'interdépendance du monde vivant et des équi- DEUX JUMEAUX D'ORIGINE DIFFÉRENTE NÉS D'UNE MÊME MÉRE ADOPTIVE. Celle-ci représente la théorie de base de la biologie. deux embryons de veaux n nobles » congelés dans i'azote liquide.. qui les mènera à terme. pourquoi ne pas ima giner qu'a sera bientôt possible. c'est le sujet à traiter lors de la dernière séance. qu'ils sont formés des mêmes matériaux et fonctionnent de la même façon. « L'ignorance dans laquelle se trouvent encore trop souvent les cadres de l'administration fran çaise par rapport aux développements scientifi ques. pourquoi ne pas commencer dès main tenant cette initiation à la grande révolution bio-industrielle en faisant lire aux étudiants. Autant dire qu'on n'en parle jamais. Or cet enseignement est déjà marginal et insuffisant. Quel que 150 opérations de ce type ont d'ores et déjà été réalisées par l'INRA. diplomatiques ou financières. tout cela reste à peu près totalement étranger à la majo rité des Français. C'est le fruit d'une éducation qui commence dès le plus jeune âge. en leur gref fant certains gènes. Elle porte préjudice à la faculté que doit avoir cette admi nistration d'appréhender les changements sociopolitiques contenus en puissance dans ces déve loppements. dans les nodosités des racines de iuzerne et capables de fixer i'azote atmosphérique. aux syndicalistes. les programmes devraient égale ment comporter un enseignement de biologie. Il suffit. y compris ceux qui ont les plus grandes responsabilités. devrait désormais constituer l'un des enseignements de nos écoles d'administration. » Alors.. Bien évidemment. d'inocuier ces bactéries aux racines du bié. Sur elle repose toute l'unité du monde vivant. Il s'agit seulement de leur donner le sens de la nature. Cela permet un meilleur emploi des géniteurs. n'est pas seulement regrettable en soi. écri vent-ils. d'ingénieurs. le rapport des trois « Sages » de la biologie ? Alexandre DOROZYNSK! 23 . aux fonctionnaires.

d'autres sont suffisamment bien connues pour que l'on commence déjà à y remédier. a eu un verdict sévère : « L'homme mo derne apprendra à maîtriser le stress ou bien il sera voué à l'échec professionnel. avait été fait prisonnier. militaire. c'est : « La réponse non spé cifique de l'organisme à toute sollicitation ». pour A la longue. fondateur de l'Institut International du Stress à Montréal. parfois graves et même mortelles : ulcères. diabète. Ce serait donc le changement quel qu'il soit qui perturbe rait l'organisme. mais une bonne nouvelle aussi. et non plus la dé tresse. La réponse de l'organisme n'est pas spécifique. auteur d'une tren taine de livres et de centaines d'articles sur ce sujet. Eliminer le « stress ». la nouvelle lui fait subir un stress. qui peut être aussi important que le premier. à l'annonce de la mort de son enfant. voire athé définir la force exercée sur un matériau ou la rosclérose et maladie coronarienne. Le mois dernier. métabolisme accéléré de certaines substances biologiques. Conclusion principale : si l'on ignore encore certaines des réactions biologiques qui caractérisent le stress. qui n'est pas vraiment une maladie. présumé mort. Quelques mois plus tard. hypertension. II se manifestera en tout cas par les mêmes modifications biologiques. souvent sans bien le comprendre ? Pour le Pr Selye. la dépression nerveuse. Une heureuse nouvelle fait subir à l'organisme le même effet destructeur qu'une nouvelle désastreuse. est mort sur le champ de bataille . La femme. et qui l'étudié depuis plus de 30 ans. a résistance que peut opposer ce matériau à une 24 Le grand mérite du Pr Selye a été de cons- . y compris l'environnement psychique. pour de nombreux médecins. Ce mal du siècle. atrophie du thymus et des ganglions lymphatiques. En termes plus simples : la réaction de l'organisme telle force. fuite ou déperdition de certaines substances minérales (calcium. hypertension. aussi bien que lorsqu'elle apprend qu'il est vi vant. dont on parle tant. liées au travail d'adaptation de l'organisme. serait donc une des formes les plus efficaces de médecine préventive. magné sium). dépression ner veuse. affections de la peau. qui prend la forme de modifications bio logiques diverses. est à rorigine d'une foule de véri tables conditions pathologiques. de nombreux stress répétés pro voquent des modifications pathologiques. maladies coronariennes. à une modification de son environnement. Cette nouvelle fait également subir un stress à la mère. avance l'exemple suivant : on apprend à une mère que son fils. une centaine de médecins se sont réunis à Monte-Carlo. Une mauvaise nouvelle provoque un stress. on apprend à la mère qu'en réalité. à la maladie et à la mort ». parfois irréversibles : hypertrophie des surrénales et de la prostate. La liste est loin d'être close . Le thème de la réunion : la gestion du stress. quoique l'émo tion provoquée soit la joie. • On peut —parfois —guérir du «stress ».. Parmi les plus menacés : les chefs d'Etat et les chefs d'entreprises. stérilité. qui exprime une notion de contrainte. En quoi consiste ce stress. le diabète. son fils.MEDECINE LES CLINIQUES DU «STRESS» L'hypertension. ou le maîtriser. les ulcères d'estomac et la stérilité seraient dus aux « stress » infligé par la difficulté à s'adapter aux changements. et qu'il est libre aujourd'hui. ulcères.. subit des modifications biologiques identi ques qui ne Varient peut-être que par leur inten sité : augmentation de la sécrétion de certaines hormones. Des cliniques. Le terme stress. qui a été le premier à identifier le phénomène. tout d'abord été utilisé par les ingénieurs. Hans Selye. se chargent de les guérir. où l'on étudie la chimie du stress. sous la présidence du célèbre Dr Hans Selye. C'est là une clé de la définition du stress. c'est le stress qui est à l'origine de la plupart des ma ladies dites de civilisation. Le Pr Selye.

maladie encore mal connue. car les effets du stress sont cumulatifs. on connaît d'une façon précise certaines réactions biologiques du stress chez l'homme . parmi les travailleurs menacés par la fermeture des acié ries. Vacances Petites entorses à ia loi 13 11 On a parfois pu constater ses conséquences sur des groupes professionnels tout entiers .. de contrainte. tels une promotion.. peur face à l'animal pré dateur ou aux forces de la nature. sur des animaux d'expérience. que l'animal ait subi un stress par injection de substances diver ses.. l'insatisfaction ou la monotonie du travail. continue dans les embouteillages ou les transports publics bon dés. Le Dr Cloarec. Certes. bien sûr. L'homme.. là sollicitation continue de l'organisme par des agressions répétées. et surtout l'homme de la civilisa tion industrielle. un mariage ou la naissance d'un enfant désiré. il ne peut y avoir de vie sans stress. les hommes politiques. Selye. Après dissection. le docteur Jacques Délivré a constaté. comme les aiguil leurs du ciel . souligne le Pr. soi. Ces modifications représentent ce que l'on appelle aussi le « syndrome général de l'adaptation ». les experts-comptables américains souf frent d'hypertension durant les deux ou trois mois correspondant à la rédaction des feuilles d'impôts des particuliers et des sociétés . on s'aperçoit que les lésions sont de même nature. quelle que soit la nature du stress. c'est l'excès de ce sel. cas de psoriasis. à Longwy. Dans les trois ans qui 29 ÉVÉNEMENTS QUI PROVOQUENT LE STRESS. 25 . repas) 2. ainsi. par courant élec trique. l'abus du tabac ou du café. mortel même. ii y a danger de dépression. comme le décès d'un proche. mais suffisamment pour que l'on puisse . des douleurs lombaires. Mort du conjoint 100 Divorce 73 Séparation conjugale Mort d'un proche 65 63 Blessure ou maladie 53 Mariage Perte d'emploi Réconciliation conjugale 50 47 45 Mise à ia retraite 45 Ennuis de santé d'un proche 44 Grossesse Naissance d'un enfant Modification du revenu Mort d'un ami 40 39 38 37 Changement de travail Plus (ou moins) de disputes conjugales Emprunt de plus de 50 000 F . la création de ce que l'on pourrait appeler un état de stress chronique. une augmentation spectaculaire des ulcères d'estomac avait accompagné le blitz de Londres. Le stress commence avec le bruit strident du réveille-matin. trois d'entre eux ont Longtemps controversée. Cer tes. pas toutes. Il les a constatées. Ces sollicitations sont. Cette multiplication quantitative est nocive en un travail « stressant » dans des centrales atomiques. ont été ou sont soumis à des agressions souvent im portantes : faim. Le stress est le sel de la vie. l'inci dence d'ulcères est plus élevée dans les profes sions victimes d'agressions. des érup eu un infarctus. la perte de son emploi ou le divorce — mais aussi des « sollicitations » positives ou heu reuses. certes. durant lequel les agents stressants se présentent à intervalles si rapprochés que l'organisme est Peut-on mesurer le stress ? De nombreuses études — dont une portant sur plusieurs cen taines de marins de la Marine américaine — ont en tout cas permis d'établir une échelle — approximative — des divers agents et événe ments stressants auxquels on est susceptible d'être exposé dans la vie de tous les jours. Mais chez Vhonio industrialis. les cadres. d'ordre physio logique. subit une quantité de « sollici tations » bien plus importante que les animaux. De nombreux blables. apparaissent subitement après un accident ou un choc psychologique. d'émotion que contient chaque événement de notre vie. Ce stress touche particulièrement les hommes d'affaire.sérieusement parler de traitement.9 29 28 28 23 20 19 17 15 constamment en état d'adaptation. le nomade. En France récemment. psychiatre américain. de l'hôpital Saint-Antoine à Paris. Audessus de 300 points. Ce qui est nocif. tout d'abord. mais aussi d'ordre psychologique. la concurrence et les responsabilités professionnelles. d'attaque cardiaque ou nerveuse. ii est curieux de constater que ia maladie ou ia mort d'un parent soit juste un peu plus « stressante » qu'un mariage. la théorie du stress s'est graduellement imposée. Cette liste (voir ci-dessus) comprend non seulement des événements malheureux. chasseur ou agriculteur. sans que l'on ait pu identifier de facteurs les prédisposant à cette affection. caractérisée par des squames sèches et blan châtres sur la peau. 36 36 31 Augmentation des responsabilités profession nelles 25 Un enfant quitte ia maison Difficultés avec les beaux-parents Grande réussite personnelle Épouse se mettant à (ou s'arrêtant de) travailler Ennuis avec le patron Changement de domicile Changement de distraction favorite Emprunt de moins de 50000 F Changement dans les habitudes (sommeil. privation de liberté ou immobilisation sans douleur. une augmentation des troubles digestifs et cardiaques. la quantité des agents stres sants a été multipliée. les repas précipités.tater que ces modifications biologiques sont sem tions d'eczémas et de psoriasis. a constaté une incidence très élevée de maladie coronarienne chez dix jeunes polytech niciens affectés à ont suivi leur affectation. froid. La vie moderne a multiplié les causes du stress (ou « agents stressants »). a coté de 1 à 100 ia dose de « stress ». par chaleur ou par froid. Le docteur Holmes. la menace de licenciement ou de chômage. Aujourd'hui. l'homme de la pré histoire. l'accumulation des trai tes à payer.

augmentant la vulné rabilité du sujet aux méfaits des autres lipides contenus dans le sang. qui peut sembler anecdotique. montré que des techniques psychologi ques. Sous l'effet d'un stress le taux sanguin des LHD peut chuter rapidement. comme il en existe déjà plusieurs en Amérique du Nord. en diminuant la consommation de graisses animales. les conséquences les plus probables du stress sont l'arthrite. le rhumatis me. et mesurables. dites du Type « C ». c'est la catastrophe. Un troisième participant à la réunion. permet à des personnes du type « A » de se rapprocher du type « B ». sa peur. ce n'est pas ce qui vous arrive. Le premier devient écarlate. Il réussit peut-être à les tourner en sa faveur . quartier chic de Los Angeles. lui. cléc. suivant les individus. Sapse. chronique ou constamment répété. continue de parler d'une voix presque normale. environ 90 % des risés. qui sait véritable ment maîtriser son stress. retient le sodium et peut donner à la victime l'apparence de « face de lune » carac téristique des patients soumis à un traitement prolongé par cortisone. 1979. depuis peu. lui. ou sa frustration. particules sanguines protectrices les unes contre les infections bactériennes. Un stress répété main(2) Science et Vie n" 747. qui se met à fabriquer une quantité excessive de cortisone. dit Hans Selye.Il était normal. elles sont une sorte de coup de fouet psycholo gique. C'est sous la forme d'un petit scénario que les résume le Dr Alfred T. Notamment. ne tente pas de diviser l'humanité en quatre grandes catégories. qui dirige à Beverley Hills. . un des effets les plus caracté Mount Zion à San Francisco. lorsqu'ils apprennent que le crédit bancaire qu'ils avaient demandé pour permettre à leur société de pas ser un cap difficile vient d'être refusé. se traduit par des phrases du genre : « Je vous l'avais dit. Une décalcification. en Amérique du Sud et. les Docteurs Friedman et Roseman ont. Quatre dirigeants d'une entreprise sont réunis autour d'une table de conférence. ces fractions du cholestérol dont il a été démontré qu'elles jouent un rôle protec teur contre l'athérosclérose et ses conséquences : la maladie coronarienne et l'attaque cérébrale (^). violente. ces banquiers sont ignobles. 26 hautes densités). Tandis que commençons à connaître les modifications bio l'excès continu de cortisone attaque la muqueuse gastrique. qui contiennent souvent des hormones. caractéristique de la sénescence. de son côté. peut en résulter. ou une paralysie partielle par occlusion contre les virus. Il proposera peutêtre d'autres solutions au problème. une clinique privée de « gestion du stress ». Sa réaction. de l'Hôpital logiques se produisant lors du stress. les créanciers sont pressants. Son organisme sera particulièrement disposé à déclencher la « calciphylaxis ». Ce type d'individu. mais elles sont de moindre envergure. dont certaines sont déjà bien con nues. et même l'utiliser. attire l'eau. Le quatrième personnage. Celle-ci constitue pour les quatre personnages un agent stressant puissant. par un mécanisme complexe et encore mal connu. Une telle classification. risquant d'entraîner une attaque coro narienne. stimule la glande surrénale. il y a également certaines mani festations biologiques du stress. Ce type d'individu défini comme Type « A » est particulièrement menacé d'hypertension et d'obésité. Il semblerait aussi que ces personnes. et malgré les prédispositions héréditaires que l'on peut montrer pour tel ou tel type. p. Statistiquement. Une analyse du sang permettrait de constater chez lui une diminution des diverses immuno- globulines. mais on voit qu'il devient subitement pâle et transpire. remarque le Dr Sapse. Le refus fait planer le risque de faillite. des aliments. c'est que face au même « agent stressant » l'organisme humain réagit de façon très différente. consiste en l'abaissement souvent spec taculaire du taux sanguin des LHD (lipides à Le second personnage. ne dit rien. dont l'effet nocif a maintes fois été observé. Selon les médecins américains Meyer Friedmann et Ray Rosenman. nous de vaisseaux et atteinte de nerfs. et moins prolongées. soient également plus réceptives au cancer. en Australie. ou de les traiter. accompagnées d'une modification de leur régime alimentaire. méca nisme biologique décrit par Hans Selye. Au même titre que devant des médicaments. les enfants. par exemple. à l'insu de l'observateur non averti. 66. Aux Etats-Unis. Dans son organisme. cela ne sert à rien de se faire de la bile. Or. Il s'agit d'une clinique privée de rnédecitie préventive. frappe du poing. après que l'on eut constaté et vérifié l'étendue des dégâts provoqués par le stress dans la société moderne. on va s'en tirer ». réagira en disant quelque chose comme « Ecou tez. l'hypophyse antérieure. Chez ce type dit « B ». » On commence d'ailleurs à mieux comprendre ces particularités individuelles face au stress. semble réagir au stress par un vieillissement pré maturé. « L'important. que l'on tente de les prévenir. le rhume. Les distinctions sont plus subtiles. c'est la manière dont vous le prenez. où s'est ouvert le Premier centre européen du stress. Il intériorise sa rage. L'hypertension. Un tel excès. et les troisièmes contre les aller gies. et vraisemblablement aussi les plus nocifs. et on peut avoir l'impression qu'il a subitement vieilli. des produits toxiques. les autres (1) Le Centre Médical François l" à Paris. « En outre. ». une des gran des difficultés. personnes atteintes d'infarctus sont du type A. les individus de type « B » réussissent mieux dans la vie. que l'on classe dans le type « D ». Nous pouvons parfois les mesurer avec précision. Mais il s'affaisse sur ses coudes. hurle. qui va immédiatement déclencher des réactions biologiques. on peut en changer. Or. dirigé par le Dr Bensabat. la grippe et la susceptibilité à d'autres infections. en France (') . reliée au cer veau. ainsi que du sucre raffiné. Chez ce sujet. etc. du stress. » Par exemple.

d'autres poils. d'une intoxication. les légumes et le lait.tient ce taux à un niveau bas. et d'affecter la sexualité (la tête du sper ou utiljse des permanentes ou shampooings chi matozoïde contient un taux élevé de zinc). et peut se refléter sous forme d'impuissance ou insuffisance sexuelle. traduisant un état défenseur souvent controversé de de stress. ce qui L'ANALYSE DE VOS CHEVEUX POUR MESURER LE STRESS Le graphique ci-dessus donne un exemple des modi fications que peut subir une femme de 29 ans. Les taux sanguins des LHD varient entre 29 et 77 mg par litre de sang. ou très peu. arsénic) dans l'organisme. le sélénium. le chrome.5 20 E 0^1 I "îu I O des causes diverses (comme le tabagisme. Prix Nobel. a spécialisées dans le traitement du stress dosent ces différentes substances grâce à l'analyse par spectro- calculé qu'une chèvre.17 5. Pour Pauling. La glande surrénale consomme en cas de stress une quantité plus importante d'acide ascorbique (ou vitamine C). Une partie du traitement visera à rétablir les taux nor maux. (sliile du texte paye 152) 27 . selon le Dr Sapse. le 8. pour déterminer la carence en minéraux divers. et perte de cheveux. Un des rôles de l'endorphine (morphine inté rieure) est de protéger l'organisme contre la douleur. qui fournissent au méde cin un formulaire qui. sécrétées par l'hypothalamus et l'hypophyse pour contrôler toutes les autres sécrétions glandulaires. dit-il. pouvant aller jusqu'à 10 grammes par jour. re connu comme destructeur de vitamine C). la chute des cheveux peut être stoppée par l'arbsoption de petites doses de zinc. est pourtant capable.5 14 2. Ces Or. et dont le rôle est encore mystérieux.5 70 taux de nombreux minéraux.quant à ia concentration de son organisme en calcium. d'origine française. Mais. le manganèse. Le taux de sodium est également élevé. La carence de zinc peut également précipiter la chute des cheveux (laquelle peut également être le résultat d'une prédisposition héréditaire. considéré comme un minimum pour l'homme. qui a participé à la réu nion de Monte-Carlo. provoquant une situation chronique particulièrement dangereu se. Le zinc est détruit. Le chimiste Linus Pauling. provoquant leur dé perdition accélérée. • potassium. les chiffres indiquant la concentration en 10 ppm (partie par million). Cet accroissement de la sécrétion d'endorphines sous l'effet du stress commande-t-il d'autres sécré tions hormonales ? On ne le sait pas encore. des cliniques l'utilisation de doses massives de vitamines C.05 0. Aux États-Unis et au Canada. Le cardiologue américain Mildred Selig a montré que le stress est également des tructeur de magnésium. remarque le Dr Sapse.056 0. le zinc se trouvait en abondance dans les fruits. Le stress agit sur quantité d'autres substances présentes dans l'organisme. d'effectuer la synthèse de cette vitamine. a constaté que le stress augmen te également la sécrétion d'endorphines.2 0.5 0. peut-être è la suite d'une mauvaise alimentation ou de rétention excessive. dans le passé.5 7.04 lu e 1. scopin atomique de cheveux nu de poils.10 1. avait travaillé avec Selye à Montréal avant d'immigrer aux Etats-Unis où il a entrepris ses travaux aujourd'hui célèbres qui ont mené à la découverte des neurohormones.10 0.1 c c: -lu 5£ ^ sns a grisée représente l'échelle des taux considérés comme normaux pour les 10 substances minérales recher chées (par exemple entre 20 et 70 pour le calcium). autre métal nécessaire à l'organisme. On remarque chez cette patiente une concentration très élevée de calcium : cela correspond au phénomène de « calciphilaxis » ou déperdition de calcium osseux vers d'autres parties de l'organisme. La même méthode permet aussi de doser la quantité métaux toxiques (plomb mercure. Selon le Dr Sapse. le « be soin » de 100 mg par jour. dans des laboratoires spécialisés. ta partie Par 10 ppm 330 49 11 préconise des doses massives. miques qui risquent de fausser les résultats). Enfin l'absorption de certaines vita mines semble inhibée. surtout chez les 20 personnes qui ont des déperditions élevées pour 27 1. ces hormones cérébrales dont on connaît l'existence depuis peu. dont le sodium. qui à l'inverse des hom mes.6 20 40 16 Le stress se manifeste par la modification du 0. dans de nombreux cas. résume le profil du stress chez le patient (dessin p. surtout si le patient se teint les cheveux tate. Récemment le Dr Roger Guillemin.12 0. sium et autres substances minérales. Le taux de zinc est au-dessous de la moyenne: c'est souvent caractéristique du stress. de préférence. Le Dr Guillemin. une mauvaise nouvelle peut abaisser de moitié le taux chez certains individus. Prix No bel de médecine. comme la quasi-tota lité des animaux.8 . 1. 27). L'usage intensif des engrais chimiques fait qu'aujourd'hui ces mê résultats sont traités par ordinateur. Cette déperdition peut provoquer une décalcification et un vieillissement prématuré. a besoin d'un apport extérieur de 10 grammes par jour. ou d'une insuf fisance hormonale). maintient qu'une person ne peut perdre jusqu'à 10 grammes de vitami nes C par jour. Pauling. risque de provoquer un grossissement de la pros Depuis plusieurs mois. magné mes produits ne contiennent plus de zinc. le fer. les « cliniques du stress » utilisent l'analyse par spectrométrie ato mique des cheveux (ou. ne serait pas suffisant.2 0.

Ensuite.st même faussée. à la Nouvelle-Delhi.Français et Françaises ? C'est un SANTE PUBLIQUE pas que n'hésiteront sans doute pas à franchir les ennemis systé matiques de toute vaccination. pu bliés dans Vlndian Journal of Mé dical Research. telles que les populations villa geoises sélectionnées. il se trouve que le test a été réalisé sous l'égi de de l'Organisation Mondiale de la Santé. héréditaires. chef du service du BCG à l'Institut Pasteur. en effet. en effet. soit été vaccinés. ont jeté un émoi et à rindian Council of Médical considérable dans le monde mé se fondait sur le fait que certaines expériences du même type se sont trouvées faussées par le fait que l'on avait choisi séparément le groupe vacciné et le groupe dical . soit reçu un pla cebo. et du Centre d'études des maladies contagieuses (CDC) d'Atlanta. Et il faut peut-être tenir compte de facteurs immunitaires le Des précautions sont à prendre avant ie vaccin ou ie rappel Il ne suffit pas. de réputation internationale. elle peut indiquer une primo-infection. Or. est une auto rité. surimposée à cette vac cination naturelle. non vacciné. il se produit une sorte de vaccination naturelle par contact primaire avec le ba cille de Koch ou d'autres bacil Une vaste expérience réalisée en Inde et portant sur 260 000 personnes tendrait à laisser croire que le BCG ne sert à rien. Ce sont toutes ces précautions qui justi fient. Mais. il fallait. elle doit exclure . L'opération a été soumise au Research. offre des infor mations très importantes : • Chez un sujet qui n'a jamais été vacciné. aux yeux des expérimenta teurs indiens — Ce test a porté sur 360 000 per sonnes d'un âge supérieur à un mois. c'est-à-dire qui n'avaient pas été vaccinés. en quelque sorte. les Tous ces travaux ont duré 3 ans. Dans ce cas. Ajoutons que la qualité des vaccins avait été préalablement vérifiée par des laboratoires de contrôle mais d'eux seuls pour le moment — la prétention à une expérience « d'une préci sion inégalée jusqu'ici ». En effet. les conclusions doi vent être plus prudentes. de 1968 à 1971. Après un test à la tuberculine. Mme Gheorghiu fait en suite observer que l'évolution d'une infection éventuelle. elle e. Elle met d'abord en doute l'efficacité de la méthode de sélection des sujets utilisée dans le test indien. Elle fait. C'est pourquoi nous avons tait commenter cette expérience par l'Institut Pasteur. ce que ne semblent pas avoir fait guliers. c'est-à-dire le diamè tre de l'induration de réaction. Cette in duration. quand on con trôle la réaction à la tuberculine. La conclusion avancée par les expé rimentateurs indiens est que la médecins indiens. On peut donc considérer que ces populations sont déjà vaccinées. si elle mesure 7 mm de diamètre. Calmette-Guérin ou BCG. les ampoules de vrai vaccin (préparé à partir de souches françaises et danoises) ont été mélangées au hasard avec des ampoules d'eau 28 témoin. qui. dépend en grande partie des conditions d'hy giène et d'alimentation qui exis tent là-bas et qui peuvent être bien plus mauvaises qu'en Euro pe. observer que dans des populations soumises à LA REMISE EN QUESTION DU BCG des conditions d'hygiène inférieu res aux moyennes occidentales. à Paris. il conviendrait de rechercher quels germes avant de vacciner. à Genève. valeur du BCG serait nulle. tout monde n'est pas de cet avis. il s'est trouvé que le taux de cas d'infection était légè rement supérieur parmi les sujets qui avaient été réellement vacci nés que parmi ceux qui n'avaient reçu que le placebo. Ce terme de « ha sard » doit être clarifié. l'on vaccine inutilement les petits plus de 5 ans ou non vacciné. • Les résultats du plus grand essai clinique jamais réalisé sur le vaccin anti-tuberculeux de salée ou placebo. en effet. par exemple par des germes non virulents. Cette procédure un peu singulière les de la même famille (comme celui de la tuberculose aviaire). qui en est une autre. telle que les infections enregistrées par les médecins indiens. dont les codes étaient conservés à l'Organisation Mondiale de la Santé. '• Chez un sujet. elle. La publication en question n'a guère d'autorité aca démique . une induration de 15 à 16 mm in dique un fort risque d'infection ou de réinfection . La vaccination médicale. tous les cobayes afin de vérifier s'ils avaient ou non contracté la tuber culose. pour que l'expérience ait une valeur. pouvoir établir une comparaison entre le groupe vacciné et un groupe témoin. vacciné il y a Faut-il donc en déduire que cette nullité du BCG s'applique aussi à la France et que. recrutées dans 209 villages et une ville près de Madras. hasard. pendant 7 ans et demi. Néanmoins. ces 360 000 sujets ont. comme on va le voir. ils remettent ap paremment en question l'effica cité du BCG. il faut égale ment tenir compte de son aspect quantitatif. prend un ca ractère différent . toutefois. Afin que le groupe témoin ne soit pas choisi selon des critères qui auraient faussé les résultats. ainsi qu'après des examens radiologiques et bactériologiques (des crachats). en Géorgie. Elle risque de mener à des conclusions tausses. depuis 70 ans. de ne considérer que l'aspect qua ont été examinés à intervalles ré litatif de celle-ci. protéine tirée du bacille de Koch responsable de la tuberculose. Nous avons interrogé à ce sujet Mme Gheorghiu.

Ramalingaswami. les médecins américains partent du principe que même l'infection ne mène pas forcément à la maladie . une fois de plus. Sankaran.alors. drogue anti-tubercu leuse d'intensité moyenne. » Cela étant.. permet de tenu compte de germes atypiques. Hitze. qui va de la streptomycine et de l'isoniazide à la kanamycine et à la rifampicine. qu'une primo infection faible.. elle s'explique aussi par la vaccination obliga toire dès l'enfance. faut-il le rappeler. comme en France. qu'à la Recherche Médicale. chef de la de déterminer si cette réaction. on ne peut réellement juger de l'efficacité du BCC que dans le cadre d'une politique sys tématique de vaccination dès l'en fance. s'abstenir au moins de juger de l'efficacité de la vaccination. d'ailleurs. Il convient donc de rester réservé à l'égard de ce test. qui certes permettraient de vérifier les conclusions des méde Des tests comparatifs réalisés aux Etats-Unis ont démontré l'importance possible de facteurs génétiques. il ne semble pas que le dire de mycobactéries non viru lentes capables de déclencher une réaction à la tubercuiine . n'ont jamais adop clarifier des données teste qu'en France. Mais il y a cinquante ans qu'on sait déjà cela. Ces médecins ne semblent pas non plus avoir assez pris en ligne de compte les ris ques par tranche d'âge. ces tests ont indiqué un taux de protection de 0 % ! Alors que. mais présentant une certaine toxicité pour le foie. Car celui-ci n'est pas. l'inconvénient des antibiothérapies prolongées (6 mois avec les antibiotiques les plus forts) ne finisse par inviter les médecins américains à s'inté resser davantage au BCC. on peut dire que le BCC assure au départ de bonnes chances de défense contre le ba cille de Koch. « Si l'on veut vraiment refaire de nouveaux tests sur le BCC ». c'est bien la preuve qu'ils avaient déjà été contaminé. ils disposent de tout un arsenal de tests. ils courent deux risques. sur des éco liers de Céorgie et d'Alabama. que le Dr B. Il indique au moins. qui eux. » Tout ce que le test indien aura finalement démontré est qu'on ne peut pas assimiler le BCC aux antibiotiques et l'administrer aveuglément à n'importe qui de n'importe quelle manière. En résumé. C'est celle-ci seulement qui Enfin. section des maladies respiratoires à l'Organisation Mondiale de la Santé. il demeure quand même difficile de prétendre que le test indien n'a aucune valeur. estime Mme Cheorghiu. Il n'a pas non plus té le BCC ? est de 80 %. de réaction à la tubercuiine de 7 mm ! Ils ont donc brouillé les • ou primo-infection ? Or. avec de l'hydrazide. les médecins indiens ont vac pistes. Mme Cheorghiu doute par ailleurs. Dans leurs propres données.. Or. mais un pré ventif. mais de 31 % seulement sur antibiotique taux de 78 % de protection sur des habitants de Madanapolle. c'est un renforcement des défenses naturelles. « il fau dra les refaire avec une métho dologie plus précise. ce sont les conditions d'hygiène qui prennent le relai de cette défense. c'est-à- Leurs médecins ne indiennes suivent consciencieuse ment un tel traitement. Et un vaccin administré à une personne déjà infectée peut atténuer la virulence de l'infec tion. directeur général de la santé publique en Inde et que le Dr K. Le second souvent contradictoires. mais qu'ensuite. et c'est exactement l'attitude prise par des médecins tels que le directeur général de la recherche médicale indienne. qui sont utilisés en France devant une réaction dou teuse. c'est-à-dire avant tout contact avec le Bacil le de Koch. en effet. cins indiens. pays différents ont indiqué un des populations urbaines anglai Le recours à i'arsenal ses. en particu lier en interprétant avec plus de finesse et de circonspection les réactions à la tubercuiine avant la vaccination et étudier les po pulations à vacciner.L. sur une page vierge en quelque sorte. En effet. dans le cadre d'un essai clinique. les mêmes. • - Enfin. il devient impossible de juger de l'efficacité du BCG. ils es Il y a là une inconnue immuni taire.. Par ailleurs. et qu'il eût fallu. Ce n'est que devant une infection qui s'étend qu'ils recourent à l'arsenal antibiotique. qui est classique. « con saient tinuera la vaccination au BCC. Mais il n'est pas certain qu'à l'avenir. que l'OMS et le CDC aient reçu communica tion des données complètes du test. Dans ce cas. qui ne sont certai nement pas négligeables dans un cains. qui semblent particulièrement ré pandus dans la région. Elle s'explique de même par les progrès du diag nostic et du traitement. ils commencent par traiter le sujet infecté. est due à l'aller gie à la protéine de la tubercuii ne ou bien à une primo-infection. tous les sujets de 4 à 15 ans présentaient des réactions positives à la tuber cuiine . un remède. en Inde aussi. mais non malade ou « tu berculeux de principe ». ils ont bien été vaccinés. mais non la juguler. le Dr V. chez des en fants indiens d'Amérique du Nord et du même âge. Si les médecins in diens se proposaient d'adopter le traitement américain à l'hydrazi de. pour rensemble. qui a pourtant organisé le Comment font donc les Améri test avec le Conseil Indien de la s'intéressent. que l'efficacité du BCC est relative et qu'elle dépend d'un Réaction allergique certain nombre de facteurs. Nul con milieu tel que celui des villages de l'Inde. sujets présentant des indurations mais seulement à 80 %. en principe. car un tel diamètre peut aussi bien indiquer une forte réac tion allergique à la tubercuiine. la baisse spec taculaire des tuberculoses pulmo naires (de 222 pour 100 000 habi tants en 1900 à 18 pour 100 000 habitants en 1968) ne peut pas être attribuée à la seule élévation du niveau de vie . pourtant bien nourris. une vaccination ou un rappel de vaccination. Le premier est qu'il n'est pas sûr que des populations villageoises est que l'hydrazide risque d'en traîner des taux alarmants d'acci '• D'autres tests comparatifs entre dents hépatiques. c'est-à-dire dans des conditions d'hygiène et d'alimentation satisfaisantes. c'est-à-dire l'induration tuberculinique. Le moins qu'on puisse dire est donc que les médecins indiens ont été bien théoriques. Gérald MBSSADIÉ • 29 . Pour cela. « L'Inde ». ce taux primo-infection donc une et représentant contre-indication de plus à la vaccination. test en question ait suffisamment pris en considération les risques de réinfection. a affirmé le Dr Sankaran. Le BCC n'est pas un bouclier absolu. le BCC ne protège pas totalement contre les risques d'infection. à ia tubercuiine ciné sans discrimination tous les • Même en Occident.

étudie depuis 1975 les statistiques de mortalité par cancer et les traduit sous forme de cartes éta blies par traitement informatique. La représentation cartographique des résultats statistiques permet de localiser des régions plus touchées que d'autres par tel ou tel type de cancer. de l'arrondissement. mais pour lequel on observe une distribution géographique et ethni que particulière. établies • Les Français des régions situées au nord de la Loire meurent davantage par cancer que ceux des régions du sud. Une des originalités de la méthode uti lisée consiste à apporter des précisions à l'échel le du département. du centre anti-cancéreux René Huguenin. le lymphome de Burkitt. les travaux du docteur Jacques Berlie. essentiellement en Asie du sudest et en Chine méridionale. qui frappe certaines populations africaines. Pour témoin.-EPIDEMIOLOGIE- CANCERS- DES RISQUES DIFFEREN Non seulement nous ne sommes pas égaux devant la maladie. la consommation d'alcool. Ainsi le cancer du rhinopharynx. l'eau. ne frappe pas au hasard. de tabac. le mode alimentaire. la végétation. Pourquoi un type de cancer communément répandu en un lieu géographique n'apparaît-il que rarement en d'au tres points du globe ? Cette question inspirée d'une phrase prononcée par le médecin britan nique Sir Richard Dole F). qui à ce jour n'a pas encore été entre prise en France. La géo cancérologie a au moins le mérite de soulever des hypothèses. C'est ce que démontrent des « cartes du cancer » selon les régions de France. tant phy siques qu'humains. (1) «No cancer lhat is common anywhere that is not rare somewhere else. L'approche géographique du cancer compte déjà quelques réussites à son actif. l'influence connaissance En conclusion. l'hygiène. Le climat. Par ailleurs. culturels ou économiques. l'air. tre en évidence le Première constatation : cette représentation vi suelle devrait permettre de faciliter la recherche des causes . du can ton et de la commune. Deuxième constatation : cause. qui contrôle la réponse immunitaire dans le corps humain. mais nous ne sommes pas également frappés selon la région que nous habitons. elle devrait également permettre d'établir des corrélations entre la mortalité par cancer et différents facteurs du milieu. outre celle qui consiste à soigner le mal lorsque celui-ci s'est déclaré : • déterminer les régions où il frappe le plus et accroître les mesures de dépistage . responsable en France de plus de 20 % des décès. . résume à elle seule une donnée primordiale dans l'étude du cancer. qui dépasse largement le domaine médical. C'est grâce à une enquête géographique que l'on a pu met rôle d'un insecte dans la propagation du virus responsable d'une tumeur du tissu conjonctif. deux politiques d'action possi bles pour combattre le cancer. exigerait une étude pluridisci plinaire. au moins. religieuse. qui au sein de la section cancer de l'INSERM. le sol sont autant d'agents physiques qui peuvent être mis en la facteurs de risque permettrait d'intensifier les examens préventifs pour les populations appa remment les plus menacées . qui agirait en interaction avec le système HL-A 0. » 30 de l'échelle nationale. • établir les facteurs de causalité et essayer de les supprimer ou. semble associé à un virus donné. d'en protéger les populations exposées. les facteurs sociaux. rare.en Europe. Ce type de recherches. Les cancé rologues en sont intimement convaincus : ce mal redoutable. c'est plus aisé et moins coûteux qu'un dépistage systématique à (2) Human Leucocyte-antigen. la profession figurent parmi les cri tères susceptibles de fournir des indications. un des pères de l'épidémiologie. les radia tions.

En noir: ies zones géographiques. par l'alcooiisme. en rouge moyen Carte de l'industrialisatiop les zones encore fortement industrialisées : en rose ies moins industrialisées. c'est-à-dire alignés sur une popuiation de référence afin d'être comparables. 31 . UNE FRANCE INÉGALE DEVANT LE CANCER ( '} Hommes Femmes iil:. I ijijiiiiiili ii mmaii i'iiiipll jiiiiiiiiil iliii MV/Miiïi'. représentant un ou piusieurs départements. et concernent les années 1971-1972-1973-1974. C'est un premier pas qui devrait faciliter la prévention des cancers type par type.TS SELON LES RÉGIONS par une équipe de l'INSERM sur la base de statistiques. représentant i'industriaiisation de ia France pourrait nous ie laisser supposer. ie fait est connu. pour lesqueis ie phénomène est encore pius marquant. M illiil // est incontestable que la partie nord de la France est plus touchée par tous les types de cancer que la partie sud. où les taux de mortalité par cancer sont les plus forts . tant pour ies femmes que pour ies hommes. // faut bien entendu ne pas tenir compte des régions bretonnes et normandes'marquées. 1) Toutes les cartes de mortalité par cancer que nous reproduisons textueiiement.. industrie par industrie.'i''''' illiiiiill asiisP: mm miMi mmiv ''fllfr. et après traitement informatique. ont été réalisées par ia Section Cancer de l'Inserm. Pourquoi les hommes meurent-Us plus en Corse et les femmes dans l'Allier ? L'analyse demanderait bien sûr une étude plus fine. « mère » des viiies minières ? La comparaison avec ia petite carte ci-contre. en blanc : les plus faibles : en gris : la moyenne nationale. région par région. En rouge foncé les zones dont le taux d'urbanisation industrieiie est ie pius fort . Payons-nous aujourd'hui le prix de i'industrialisation. Les taux sont standardisés.

.-A 09" 85" 89" 83" L'équipe de l'INSERM a trouvé des corrélations entre les cancers du poumon.} Vauduse Vendée Vienne Belfort Essonne En rose: de 1731 à 1900g/hablan En gris: au-dessous de la moyenne nationale (1731) 95^ 08^ 16^ 74^ 02^ 4U 24e ques 56^ 60^ 047 976 959 440 571 657 795 757 320 742 627 665 En rouge: 1 312 1 1 1 1 1 1 902 419 839 800 593 492 13^ mmmmmmmYMmWfif'f 48^ 42" 76" 91" 21" 22" 01" 39" 53" 64" 92" 29" 87" 63" 03" Hommes •tl/d /(//'/////{/jf/}} Femmes ' yW/M'M'. Ce sont surtout les départements du midi méditerranéen qui sont les plus touchés.Vilaine Indre Indre-et-Loire Isère Jura Landes Loir-et-Cher Loire Loire (Haute) Loire -A tiantique Loiret Lot Lot-et-Garonne Lozère Maine-et-Loire 32 542 923 466 651 646 416 924 649 600 431 717 462 551 — 7 588 1 454 1 390 1 472 1 753 1 638 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 721 477 752 857 587 508 752 775 185 309 375 592 590 595 1 423 1 1 1 1 1 406 509 329 536 567 1 500 70^ 37^ 73^ 07^ 05^ 06^ 59^ 12^ 69^ 43^ 45^ 80^ lie 44 e 49^ 77« 36^ 71^ 58^ — 55® 72 « 52 « 68^ 26^ 46^ 35« 57® 28^ 17^ Manche Marne 1 439 1 738 75^ 32^ Marne (Haute) 1 716 38^ Mayenne 1 Meurthe-et-Moselle1 1 1 Moselle (frontière) 2 Nièvre 1 Nord 1 Oise 1 Orne 1 Pas-de-Calais 1 Puy-de-Dôme 1 Pyrénées-Atlanti 1 Meuse Morbihan Pyrénées (Hautes) Pyrénées Orientales Rhin (Bas) (frontière) Rhin (Haut) Rhône Saône (Haute) Saône-et-Loire Sarthe Savoie Savoie (Haute) Seine (Tourisme) Seine-Maritime Seine-et-Marne Les Yvelines Sèvres (Deux) 62^ 27^ 25^ 93^ 90^ 84^ 52^ 54^ 50® 75« 81^ 61^ Somme Tarn 57^ 1 840 65^ 19^ 1 135 94^ Tarn-et-Garonne Var (tourisme frontière) 1 885 1 925 1 906 1 606 1 654 1 439 1 218 1 828 1 805 3210 1 717 1 592 1 502 1 200 1 748 1 326 1 505 2 286 Vienne (Haute) Vosges 1 386 1 845 1 722 Hauts-de-Seine Seine . et ie second à son rang. au-dessus de 1900 g/hab/an Ain Aisne Allier Alpes 1 1 1 2 464 717 441 054 (Ha ute •Provence) Alpes (Hautes) 2 179 Alpes Maritimes 2 143 1 1 Ariège 1 Aube 1 Aude 1 Aveyron 1 Bouches-du-Rhône 1 Calvados 1 Cantal 1 Charente 1 Charente Maritime 1 Cher 1 Corrèze 1 Ardèche Ardennes Corse (exportation) Côte-d'Or Côtes-du-Nord Creuse Dordogne Doubs Drôme Eure Eure-et-Loir Finistère Gard Garonne (Haute) Gers Gironde Hérault llle-et. comme le montre 34" 14" 79" 20" 23" 51" 66" la petite carte des taux de consommation de tabac par département. de la vessie et de la vésicule 18" biliaire.'M i •mMw. mais a se comporte comme un agent aggravant . // n'est pas le seul. POUMON • • • il w-"" 'wlhwi M } ji slali WM-M Èiiâmiiiiiâ l/l'riH/'" WWM'MM. BRONCHES. WfWf'Mii 'nwm.'.w'M 15^ 70« fllpi'i 2 244 1 931 1 331 Yonne VÉSICULE '••'. Jiii{||llll :f -'.V.UNE FRANCE MARQUÉE PAR LA TABAGIE TRACHÉE.V.} V.'/. Si le tabac est cité comme le grand responsable.W. Hommes Hommes S'i » iiiiiiiiiiiiiip '(!{({{ •liYi COMBIEN CONSOMMEZ-VOUS Carte de DE TABAC? ta consommation de tabac Pour chaque département le premier chiffre corres pond à la consommation en grammes par habitant par an.y. par an. par habitant.Saint-Denis Val-de-Marne Val-d'Oise BILIAIRE mmimi 30^ 88^ 31^ il'/M 47^ 40^ YMmYm'Jy/Jm!! y. ce sont souvent dans les ports et dans les zones indus trielles ou fortement urbanisées que le mal sévit.'/M'.

ia carte de l'alcoolisme En rouge: 50 % et p/us des décès où l'on retrouve le même découpage.'. lU.'.mw.'a .ww. les cancers du sein et de l'utérus ne sont pas localisés dans les mêmes régions.1® iiii iiiiiiliijiii! iiiiiiiiiiiiiii " "MWA rmm } !• ' m'. ®i "iilf Dans le reste du monde.'A MiMi «iiii •'AmÂw?.lV.'H Miifl/'Ki/'}/' I Wr'WMV&. 33 .UNE FRANCE MARQUÉE PAR L'ALCOOL ŒSOPHAGE ffiiii'. Il' .v.UI'. 1/' Hommes iiiiiliSii '{({{{U'fif Localisés plus particulièrement en Bretagne et en Normandie.::::» iliifip Niîlil. Mais. en France. W."'. Pour témoin.' >.\ I . les cancers de l'œsophage Carte de l'alcoolisme et de l'estomac.9% des décès En gris: en-dessous de 40% des décès UNE ÉNIGME BIEN FRANÇAISE SEIN w. *! y///try/A' •iiliilÉ.'.WÊÊSÊimmm M'.: i®! ininiiimmui t 'ma! iiiiii iiili ' '!!i!t!l!ii!!!iiiiîi ii Hommes iiili® UH II" ' 'l'f.'.W. sont associés à l'alcoolisme.'. . ( dii i'" i >.. En rose: de 40 à 49." im ®ii®iiiiiiii iWlISl'll'l'"' m ifHiifwlwj fifmi w."'.r'iiuiiiiuiiiti\ Femmes Femmes y..' liMiiSl itt:]. lijjiiii. les régions où ils sévissent semblent coïncider.'Xmw.

} \vM. relié en France à l'alcoolisme. D'où la nécessité de poursuivre les recher ches pour tenter de trouver un ou des facteurs 34 communs aux hommes et aux poules.'. Les procédés statis tiques permettent alors de pallier les disparités .w..: lliiii! ///'/{/if/n/'/// mms'. um'. rien d'étonnant si le taux de mortalité par cancer est plus important dans certaines régions où la population est vieil lissante. pour expliquer son importance dans certaines régions montagneuses de Chine. argument désormais périmé. Le cancer de l'œsophage. semble-t-il.iii'/' ' '' y.ii" iW'M smm mmmB liillilliiii II 'wm 'iVtVl'* Hommes LEUCÉMiE et femmes AiGUE il i LEUCÉMiE MYÉLOiDE ilri " '•ifliti i!iiiiiiiiiiSjiii»!»!!!!!»!! iiiiiiiiiinUii'i iiiii! rnmmsë ÉÈfl'Â m'. qui n'est pas une science nouvelle en soi. Or. puisque le taux de mortalité générale y est également plus élevé. La géographie médicale. ET LA FRANCE DES SUPPOSITIONS Pourquoi certains cancers sembient-iis frapper préférentieiiement dans des départements bien précis. serait associé à la consommation de lait de brebis autour de la mer Caspienne . depuis que l'on a découvert que nombre de poules chinoises de ces régions étaient également frappées par ce mal. puisqu'Hippocrate en était déjà un adepte fervent.. HÊMOLYMPHOPATHIES pas de tiens apparents MYELOME MULTiPLE LEUCÉMiE imw LYMPHOiDE 'Mii » JJ inmi'M'. On ne peut comparer que des choses comparables.m'.! t g' WW'. l'on avait pensé à l'absorption de boissons brûlantes .. se heurte pourtant à certains écueils.

Le Dr Berlie a même pensé utiliser les données obtenues par les satellites d'observation. 'AlA (AilA ' " " l'AimiCA w'.. Pre miers résultats suggérés par les superpositions de cartes : pour certains types de cancers com35 . la méthode de comparaison la plus élémentaire consiste à France. ce sont les données du recensement de superposer une carte avec une autre pour re 1968 qui ont été retenues.dont vous pourrez vous-mêmes retrouver le trecé? Les spécialistes en sont encore au stade descriptif.v: y-nninni. pédagogiques. mmrni} mw'. m w\ w.n / }iî{( # au { m ({l'A 1m 4àlL' .mv.v nI i régions •AIA'A l'AAllll 'AyAiiiii'AimiA iaiiinffint *S iMÛMl Hommes Femmes AlïÉ'lÛ M lÉMBM Pli! mm •""'mà ' liées aux structures d'âge en s'alignant sur une population de référence.. industrielles.i •ljp GSOS INTESTIN: les mêmes :j! " "!. réunissant toutes les données de mortalité en France depuis 1954. chercher les corrélations possibles entre les dif férents types de cancers. rien n'empêche en faisant varier le temps et l'espace de suivre l'évolution géographique des différents types de cancer. AU NORD : LE REIN -AU SUD : LE CERVEAU Hommes et femmes •• mmm (in imiim !{{{({( {{{ {(" {{{'/A l'A'Al'AlVA'A'Al mmM' '^'ÀA'ÀAyAWÂA A'AAimmi'AWAl'.m fmm mwm w.. Par ailleurs. puisque l'on dispose à l'INSERM d'un fichier informatisé. Pour l'étude de la Une fois les cartes établies. L'étape suivante con sistera à les superposer avec d'autres types de cartes : géologiques.

essentiellement liés à la consommation de tabac et d'alcool. mandic. nui doute que la réponse appor- Foie et vésicule biliaire 1. comme les ouvriers.O.4 Évolution du nombre Vy de décès pour 100 000 habitants (tous cancers) 1956 60 64 68 72 76 Hémolympho pathie Mémo lymphopathie Os 0.5% 1956 60 64 68 72 76 Estoma Estomac Pancréas Intestin grele 1956 60 64 68 72 76 Rein 1.9% 100 Peau 0. des voies aéro-digestives su périeures et de l'œsophage (en gris). ces '• Les cancers gynécologiques. Mais peut-être aussi en relation avec le pourcentage élevé d'hommes dans certaines catégo ries socio-professionnelles fortement représentées en France. TINSERM a analysé son évo lution sur 22 ans de 1954.2% voies aéro-digestives supérieures Oeil 0. Tandis que la mortalité par cancer a diminué de 12 % pour les femmes.O. jusqu'en 1976.me les leucémies. Le cancer est-il actuelle ment en augmentation ? Si Ton posait cette question dans ie grand public. où l'on trouve les dernières données disponibles.9% ° 1956 60 64 68 72 76 1956 1960 1964 1368 1972 1976 tée serait positive. U y avait 59 hommes et 41 femmes. (notamment le cidre de fabrication artisanale).S Cerveau 1. mais c'est la première fois que l'on peut déter deux types de cancers frappent des populations différentes des précédentes. aucune répartition géographique n'apparaît clai Evolution rement. voies aéro-diges tives supérieures et œsophage ne cessent d'augmen ter. date à laquelle remontent les premières données détaillées. certains autres semblent se localiser préférentiellement dans des régions précises et qui plus est semblent frapper ensem ble en mêmes lieux.S. 12. Ces différents types de cancers qui regroupent poumons.A.9^^ Oesophage Oesophage 1956 60 64 63 72 76 LA MORTALITÉ PAR CANCER: SURTOUT LES HOMMES Poumon Sur 100 personnes décédées d'un cancer en 1976 en France.2% 72 76 V. • Le cancer du poumon et de la vessie .8'% Colon rectum Vessie 1956 1956 1960 1964 1968 1972 60 64 68 72 76 1976 Testicule 0. • Près du tiers des cancers liés au tabac et à l'alcool chez les hommes. vessie. elle est en constante augmentation pour les hommes : 30 % depuis 1954. Qu'en est-il réellement ? Pour la première fois en France. La démonstration n'est pas nouvelle en soi. Localisés de manière homogène et constante en Bretagne et en Nor- V.A. On peut se rendre compte de la part énorme représentée par les cancers du poumon. En revanche. ce qui pourrait conduire à penser qu'ils ont des causes communes . de l'estomac et de l'ensemble du tube digestif. ces types de cancers semblent inévita blement 36 associés à la consommation d'alcool . Ils représenteront vraisemblablement un véritable fléau pour les femmes dans les 20 ou 30 années à venir. la prostate et le gros intestin. ainsi : • Les cancers de l'œsophage. un peu comme s'il y avait une France rurale marquée par le cancer des voies digestives et une France industrielle frappée par le cancer des bronches et de la miner clairement cette corrélation.1 1956 60 64 68 Thyroïde hypophyse 0.

certains points pouvant s'agglomérer ou au con37 . A remarquer: la montée des hémolymphopathies comme la leucémie. en raison notamment des efforts de dépistage.D. ce phénomène est d'autant plus Inquiétant que les taux de survie ont presque doublé depuis 20 ans.2 % Hémoiympho athie 6. celles qui pèsent le plus lourd . Tandis Afin de mieux cerner les corrélations qui peuvent être multiples. Ce cancer est suivi de près par les cancers du colon et du rectum. Q cer et pour chaque sexe .9% 40 r Colon et rectum 20 Vessie 1. l'ordinateur sélection ne alors la ou les variables qui apparaissent les plus déterminantes. tant chez les hommes que chez les femmes.A.7% Foie vésicule binaire 2.A.3 % 1956 Rein 1.S.1% 1956 60 Thyroïde .4% 1956 60 64 68 Hémoiymphopathie Peau 1. Cerveau 1. non négligeables chez les hommes. Actuellement. Peut-être en relation avec une modification du régime alimentaire.^rypophyse 64 68 72 76 68 72 76 1956 60 64 68 72 76 1956 60 64 68 72 76 60 64 68 72 76 72 76 72 76 4i Oesophage 0. En gros.5% 1956 60 64 en raison de leur consommation accrue de tabac et d'alcool. qui en traînent la mortalité la plus forte par cancer chez les femmes.4% Pancréas 3.6 % Intestin grêie 0. restent équitablement partagés entre hommes et femmes.D. l'analyse factorielle des correspondances. ceci se traduit graphiquement par des nuages de points (un point représentant un dé partement ou un type de cancer) répartis de part et d'autre de deux axes perpendiculaires.3 64 Poumon oumon 3. en roccurrence la mortalité par cancer pour chaque département. elle consiste à faire traiter par ordinateur une masse de données.4% Utérus Ovaire 4.S 1956 60 Oesophage 1.7% V.5 % .8% 0 1956 60 64 68 Utérus 8.2% voies aéro-digest/ves supérieures Oeii 0. on utilise alors une autre méthode assez complexe qui allie statis tique et informatique . ce sont les tumeurs mammai res.LA GÉOCANCÉROLOGIE DU CORPS Evolution V. pour chaque type de can 68 72 76 que les cancers de l'estomac qui ne cessent de dimi nuer alors que le taux de survie n'a guère évolué.6% Sein 16. en constante augmentation également.

Hommes et femmes Hommes e* femmes / }É 1 liiiliiliilillhj.'Mm'M Hommes Femmes fmm PANCRÉAS: suivant une diagonale PEAU: moins dans les pays du soleil .iW 5 Jfî ûSÉÉiijîpm iiiiiiiliiiiiiiifes!!! «Éi il 1 lÉSi '.PROSTATE: - OVAIRE: le sud épargné la moitié-est du pays 55»» ihmiil Il il i . d'une représentation graphique extra polant de multiples superpositions de cartes et rendant visibles les corrélations et les opposi tions. iii i ili Wi'imi £!ipii y.. après avoir éliminé les informations les moins significatives.I.iiiiili.i traire être éloignés les uns des autres. de la vessie et de la vésicule biliaire. on pourrait envisager d'entrer dans l'ordinateur des données aussi variées que la consommation de tabac que nous avons obtenu de la S.nmhiml mmy.Il J: W/. L'analyse factorielle des correspondances ap porte. 38 d'alcool.E. Grâce à cette méthode. Cela permet de se demander s'il ne faut pas incriminer le tabac également pour la vésicule biliaire ? Certains goudrons nocifs se retrouvent bien (suite du texte page 1-50) .T. par exemple.. les catégories socio-professionnelles.. dans le cas qui nous préoccupe. les taux de pollution atmosphérique. •iliîijiî'îr""" £!-l*£}!î|îi|îjîfijlJ5{. on pourrait dire qu'il s'agit. Si l'on voulait sirhplifier encore cette explication.A.:::--. une donnée nouvelle en révélant une relation entre les décès par cancer du poumon. lii..

dès le XVIII® siècle. Sur les photos prises par télescope. il ifallait faire des poses extrêmement lon lumineux en un rayonnement corpusculaire gues. La parution de cet ouvrage est prévue pour 1980. En fait. laxies avec les couleurs qu'elles auraient pour « l'œil astronomique ». bleu. consistait à placer. U (ultraviolet proche). alors que les films étaient conçus pour d'électrons. gélatine contenant des colorants cyan (bleu). Mais des obser vateurs comme Charles Messier ou William Herschel ne s'étaient pas rendu compte que les nuages blafards qui hantaient leurs lunettes étaient en réalité de gigantesques troupeaux d'étoiles. des astronomes. en noir et blanc. il faut en effet se servir de trois couleurs fondamentales (bleu. un magenta (rouge) et jaune. C'est le principe de la trichromie. Les clichés sont ensuite transformés en trois films lérés par un champ électrique. des photographes ou des spécialistes de la télé vision. à travers trois filtres. ce qui revient à « amplifier » la lumière.ASTRONOMIE LA COULEUR VENUE DU FOND DES ASTRES Longtemps. Ces derniers peuvent alors être accé prendre des sujets très lumineux avec des poses • Les clichés que nous présentons dans les courtes. elles apparaîtront dans tout l'éclat de leurs vraies couleurs. du type la lumière galactique. au sont à leur tour projetés ensemble sur un papier Texas. mais ce habituels. Pour reproduire toutes les couleurs visibles. directement derrière un té Pour pallier la difficulté due à la faiblesse de lescope. vert et rouge. Certes. à travers deux filtres colorés. Ce ne sont pas les premiers documents sensible à la couleur. C'est une image ampli fiée qui est photographiée en Dye Transfer. on gagnait en sensibilité. par projection des clichés. Les couleurs étaient faussées. Néanmoins ce procédé échouait à reproduire les couleurs exactes. mais trois. grâce à un procédé de photographie appelé Kodak Dye Transfer. appareil qui convertit le rayonnement faible. Les films gélatine astronome de l'Observatoire Mac Donald. B (bleu) Les méthodes utilisées précédemment étaient et Y (jaune). Une autre méthode consistait à prendre suc cessivement deux clichés. elles se détachaient. les galaxies ont eu un teint blafard. (•suite du texte page 42) . Jim Wray utilise les filtres calibrés sont les premiers qui en respectent les couleurs. Cet intérêt est motivé par le fait que malgré les progrès considérables de l'astrophysique au cours des dernières décennies. assez proche toutefois de Quelles étaient ces méthodes ? La plus simple l'œil humain. pages suivantes sont dus à Jim Wray. Le projet intéresse tellement les scientifiques qu'une recommandation spéciale a été votée par l'Union Astronomique Internatio nale pour faciliter sa réalisation. vert et rouge). On reconstituait ensuite un document unique. Il est vrai que les astronomes les étudient depuis cinquante ans à peine. jaune et rouge ou bleu. Ses photos reproduisent les ga trop imprécises pour donner de bons résultats. En utilisant le film noir et blanc pour les clichés. Wray se sert d'un tubeKodacolor. parce qu'il eût fallu non pas deux filtres colorés. un film couleur du commerce. on ne sait encore que peu de chose sur les galaxies. sur un film couleur. Jim Wray se propose maintenant de réaliser le premier atlas « en vraies couleurs » des ga laxies. Jim Wray a eu l'idée astucieuse de réaliser des clichés astronomiques en trichromie. Désormais. ce procédé consiste à prendre trois clichés noir et blanc. un esprit aussi audacieux que Kant avait imaginé qu'il pouvait exister bien d'autres systèmes d'étoiles analogues à notre Voie Lactée. bien connu des imprimeurs. Bien connu depuis 1947. La lumière des galaxies étant très image. très semblables au nôtre. sur le fond sombr^de l'espace intersidéral. à travers les filtres. comme d'étranges nuages laiteux. au lieu des filtres en couleur représentant des galaxies.

L'as tronome Francesco Bertola vient de découvrir.LES ÉTOILES BLEUES MEURENT PLUS VITE QUE LES JAUNES 1. é 3 40 . relativement froides. Elle est presque sphérique. grâce aux données du satellite lUE. NGC 4486 est l'une des galaxies les plus brillantes de l'amas de la Vierge. Sa couleur est due au fait qu'elle contient des étoiles vieilles. C'est aussi celle qui possède la masse la plus importante jamais mesurée. ce qui s'explique par la pré sence d'étoiles géantes. qu'elle émet également beaucoup d'ultraviolet.

3. caractérisées par leur couleur bleue. qui masquent la lumière des étoiles plus vieilles. au centre. orange. géantes. La Voie Lactée a. 4. C'est une spirale barrée : ses bras. L'autre bulbe. que l'on peut voir à l'ceil nu dans l'hémisphère austral. D'aspect irréguHer. Elle ressemble au grand Nuage de Magellan. Vue de face. Les taches noires sont dues à des poussières galactiques. Le noyau. 5. qui partent des extrémités d'une « barre » centrale. la couleur bleue des étoiles jeunes domine. Une galaxie « à grumeaux ». On voit. orange. est au con traire constitué d'étoiles vieilles. est une galaxie satellite. son bulbe d'étoiles anciennes. elle aussLdeux compagnons: le grand et le petit Nuage de Magellan. contiennent des étoiles jeunes. indique la présence d'étoiles jeunes. La galaxie NGC M106 se trouve dans la constella tion des Chiens de Chasse. Le bleu qui domine. 41 .2. la galaxie Messier 51. Ici également. en haut à droite sur la photo. cette galaxie est peut-être une spirale vue par la tranche.

d'après la majorité des astronomes. Chaque grumeau contient dix mille étoiles jeu nes rayonnant une puissance jamais rencontrée auparavant. de rObservatoire de Paris. Par exemple. ellipses plus ou moins aplaties. il y a quinze milliards d'années. Récemment.. par des considé rations de physique nucléaire. c'est-à-dire le type d'étoiles qui la composent. Cette diversité morphologique semble avoir une signification physique profon de. donc qu'elle a une masse importante. les étoiles orangées. les étoiles se répartis sent d'une manière assez ordonnée.8 micron. Si la galaxie tourne assez vite sur elle-même. la température de ces étoiles. plus les longueurs d'onde de son rayonnement sont courtes. Sphères. Comme elle brûle très vite son combustible nucléaire. on peut aussi déduire son âge. les galaxies peu vent avoir des formes très variées.(suite de la page 39) Pendant très longtemps on a catalogué pêlemêle nébuleuses. il faut se rappeler qu'une couleur correspond à une radiation lumineuse d'une certaine longueur d'onde. En quoi la température d'une étoile est-elle liée à sa couleur ? Pour le comprendre. La couleur bleue se rencontre dans les globules. plus froides. celle-ci consiste essentiel lement à transformer en hélium l'hydrogène qui compose l'étoile. Ce groupe s'appelle l'amas local. le gaz reste dispersé et ne donne pas naissance à d'autres étoiles. la Voie Lactée. Il est aussi très important d'étudier la couleur des étoiles qui les compo sent : on peut en déduire. et inversement. corres pondant à une longueur d'onde de 0. Les étoiles froides sont oranges. Ce qui donnerait à penser qu'il y a des galaxies plus âgées que d'autres. De la couleur d'une étoile. En observant la carte du ciel. d'un ensemble de 20 ga laxies qui tiendrait dans une sphère de 10 mil lions d'années-lumière de diamètre. ont des réactions nucléaires plus lentes. Mais elles ont ensuite évolué. Or. dans le langage courant. spira les aux longs bras lumineux. la lumière correspondant aux températures les plus élevées est celle que l'on qualifie. Si l'on continue de chauffer il devient de plus en plus blanc. notre Soleil dans un bras du disque de la Voie Lactée. 42 D'une manière analogue. elle éjecte dans l'espa ce une partie du gaz qui la compose. ce gaz s'accumule en un disque plat. la couleur et la température d'une étoile sont liées. on constate que les galaxies sont associées par petits groupes. Assez paradoxalement. la popu lation II. grâce aux lois du rayonnement. de la condensation du gaz libéré par le « Big-Bang » le grand choc initial. Au contraire. En chauf fant davantage. cela indique que l'étoile est bleue. chacune à sa manière. a découvert une nou velle sorte de galaxies très surprenantes qu'il a appelées « galaxies irrégulières à grumeaux ». les chaudes sont bleues. Ainsi. 10 à 100 000 000 d'années ! Les étoiles bleues sont donc jeunes. notre galaxie. Les 500 millions de ga laxies que nous connaissons se groupent en un million d'amas distants en moyenne de vingt millions d'années-lumère. En revanche. apparaît dans les galaxies elliptiques et le noyau des spirales. sa vie est courte : elle ne dure que. Aujourd'hui. les céphéides (étoiles variables à courte période). Au sein d'une galaxie. On sait en effet que la lumière d'une étoilé est due à son acti vité thermonucléaire . Le bulbe de la galaxie — la partie centrale de forme sphéroïdale — de couleur orangée. en 1924. l'étude photographique du ciel a permis de re censer un demi-milliard de galaxies. lorsque la galaxie ne tourne pas sur elle-même. dont Hubble a dressé une classification détaillée (la « séquen ce de Hubble »). formée des étoiles froides et des amas globulaires. chacune contenant entre dix et cent milliards d'étoiles. A 10 000°. Lorsque. permit à l'astronome Hubble d'élucider. il aurait une couleur bleue. une étoile meurt. Pourtant. est constitué d'étoiles vieilles et froides. fait partie. car tout son rayonnement se situe dans l'infrarouge. par exemple. l'astronome Jean Heidmann. On ne rencontre les étoiles dites de la population I — à savoir les étoiles chaudes. Miche/ de PRACONTAL m Enquête Martine CASTELLO . et vivent beaucoup plus longtemps.. faute de combustible nu cléaire. avec les deux 'Nuages de Magellan. La présence de ces grumeaux n'a pas encore reçu d'explication : d'où vient le gaz nécessaire à leur création ? Ce n'est qu'une des nombreuses questions en suspens auxquelles l'Atlas de Jim Wray appor tera peut-être des réponses. on atteindrait le domaine de l'ultraviolet. de « froi de ». il y a cinq milliards d'années. si l'image d'une étoile prédomine sur le cliché B. Une étoile bleue a une tempé rature très élevée : cela signifie qu'elle produit de très puissantes réactions nucléaires. les supemovae et les grands nuages de matière stellaire — que dans les bras des galaxies spirales. En particulier. Il peut alors se condenser pour former une nouvelle étoile. Puis il prend une couleur rouge correspondant à une longueur d'onde de l'ordre de 0.. galaxies lointaines et amas stellaires. des amas d'étoiles jeunes et chaudes. toutes les galaxies ont le même âge. la galaxie d'Andromède et M 33. la limite supérieure du spectre visible. du fait que leurs étoiles ne vivent pas indéfiniment.4 micron. si l'on chauffe progressi vement un barreau de fer. C'est de cette manière qu'est né. la yéritable nature des galaxies. D'où l'intérêt des clichés de Jim Wray . ayant l'âge de l'uni vers : quinze milliards d'années. sont moins massives. La mise en service du grand télescope de 2. Elles sont nées en même temps que l'univers.50 m du mont Wilson. Mais la forme des galaxies ne nous apprend pas tout sur elles. il n'émet d'abord au cune lumière visible. Morgan a montré qu'il existe une relation entre la forme d'une galaxie et sa population stellaire.. aux Etats-Unis. Ce sont des étoiles vieilles. En revanche. que les astronomes ont partiellement élu cidée. plus un corps est chaud.

réglables aux mêmes conditions. mais vous ferez mieux encore . aujourd'hui. un zeste d'humour et mille petits détails de lavie desonépoque qui ajoutent encore à l'insolite des situations. 'tousfrais d'envoi compris. réglables aufuret à mesure. vous retrouverez intact l'uni vers fantastique de Jules Verne et vous enrichirez votre bibliothèque d'un merveilleuxlivre rouge et or. exuéme. en effet. cesuperbe volume et ett prendre connaissance en toute tranquillité.. l'apesanteur. qui symbolisent sibien l'univers de Jules Verne. Format 17. Vous ne le réglerez. Éditions SaInt-Louis-en-risle..L. si vous n'êtes pas enthousiasmé. Vous ne prenez aucun risque puisque. de 147F.w DU XIXa SIÈCLE. Les 17 volumes suivants de cette collection des "Chefs-d'œuvre de Jules Verne " me parviendront alors au rythme d'un volume permois. Si. Ces livres. sans frais et sans engagerrrent d'achat. au contraire. la fusée Terre-Lune. • le Tour du monde en 80 jours • Vingt Mille Lieues sous les mers • De la Terre à la Lune • Les Enfants ducapitaine Grant • L'Ile mystérieuse • Michel Sirogoff • Les Tribulations d'un Chinois en Chine • Cinq Semaines en ballon • Voyage aucentre dela . I.Pour relire L'hélicoptère. 3 tranches dorées. la télévision c'est déjà dans JULES VEENE Jules Verne ! Avec des détails retrouyez le charme des anciennes éditions illustrées stupéfiants. dues aux plus fameux illustrateurs de l'époque nous les avons reproduites directement d'après les originaux. typographie en Bodoni avec titres courants comme auXIX* siècle. je vous le retour neraidans les8 jours et je ne vous devrai rien. «>. le futur garde une dimension humaine. Les volumes suivants vous seront alors adressés ad rythme d'un par mois. vous pourrez apprécier à sa juste valeur la prodigieuse intuition scientifique d'un homme du siècle dernier. Cap Kennedy. il vous suffit de poster le bon à découper. à leur LISEZ GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS pour vous faire une opinion format exact sur cette édition Pourrecevoir chez vous. VERA2/1SV NOM ADRESSE éditions Saint-Louis-en-risIe SAR. que si vous décidez de le garder. SAUF VARIATION OES TARIFS POSTAUX I Code postal DATE 'Si vous avP7 moins dp 18 0 SIGNATURE indispensable' •ys parents . rue Perronet.après examen. QUAI OE BÉTHUNE rSOG-t PARIS RCPARIS 31301S-IBO ARRÊTE MINISTÉRIEL N® 7?ID5/P OU 2.81. et sans doute réalisables dans un avenir proche. je décide de le garder. ces romans inoubliables qui ont été traduits dans toutes las langues. . vous constaterez qu'elles n'en sont pas moins tout à fait vraisemblables. je nedésire pasgarder ce volume. De l'hélicoptère à la cabine spatiale.. aumême prix spécial que lepremier. vous pouvez me retourner ce volume sans la moindre explication.01. superbe papier bouffant. je vous le réglerai au prix. de grands volumes tollés à reliure polychrome Nous avons toutfait pour qua cette précieuse édition vous fasse retrouver le charme des célèbres reliures rouge et or. AVEC L'INTÉGRALITÉ DES CÉLÈBRES GRAVURES Terre. Et même si certaines de ses inventions n'ont pasencore vu le jour. Si. le sous-marin atomique. Relisez (es romans de Jules Verne avec des yeux d'adulte Ils VOUS étonneront I Vous retrouverez peut-être des souvenirs de jeunesse. merveilleuses gravures de l'époque reproduites dans leur intégralité avec un soin Bon d'examen GRATUIT retourner à Philippe de Maubuisson.. w&m de son époque.. 58. 92523Neuilly sur SeineCEDEX Adresser-moi gratuitement et sans engagement LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS. le bathyscaphe. Avec cette luxueuse édition pour bibliophiles du TOUR DU MONDE EN 80 JOURS. qui enchantaient déjà les contemporains de Jules Verne et tjue les collectionneurs s'arrachent aujourd'hui à prix d'or : grand format 17. dansJules Verne.. trèsmodéré pourun volume decettequalité.Scmx 28 cm Comme au temps de JULES VERNE. AU CAPITAL DE 20000 F SIÈGE SOCIAL :20. Dans votre bibliothèque.5 cmx28 cm.mais. à décor polychrome. compteront sûrement parmi les plus agréables de votre bibliothèque. tout ou presque a été réalisé . comme ceux qui ont enchanté des générations de lecteurs.9.et bien d'autres encore.1977 PRIX TOTAL : 147 x18 = F2646 PRIX UNITAIRE DES VOLUMES GARANTI JUSQU'AU 30.

* ' -i '. HEAT 44 '•A. la Grèce et la Turquie.GEOPHYSIQUE LE CHOC DE DEUX PLAQUES TECTONIQUES C'est peut-être là. Les roches qui les composent. Tel un gigantesque escalier dont les marches mesureraient plus de 100 m. • Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité.'" . sous la puissante poussée de la plaque euro péenne. recouvertes de canne lures verticales fphoto 1) et prenant parfois la forme de caverne (pho to 2). Par 2 800 mètres sous la mer. des falaises bordaient le côté jiord du fossé. mais aussi des chercheurs américains et grecs s'inscrit dans le cadre d'un programme international plus vaste. qu'a disparu l'Atlantide. responsable des tremble ments de terre qui agitent l'Italie. ont subi une formidable éro sion. dans ces régions tourmentées par un volcanisme actif.' <>. au large de la Crète. L'expédition Cyanheat. la plaque africaine (à gau che) s'enfonce dans le magma. Les géologues de l'expédition Cyanheat ont vu se former et s'étendre la dé chirure sur plus d'un kilomètre de long. à laquelle participaient des chercheurs du CNEXO et de diverses universités françaises. C'était l'été dernier par quelque 3 000 mètres au sud de la Crète. des hommes sont descendus au fond des mers pour reconnaître une zone où la croûte terrestre est supposée disparaître pour regagner le manteau dont elle était issue.

if V TÏA? .

était le seul bathyscaphe capable de descendre à n'im- Marnes (plio-Quaternaire) (env. C'est la théorie s'enfonce actuellement dans la direction A la surface de la terre dérivent ainsi une dizaine de grandes plaques. il se solidifie en refroidissant. la preuve ou ce qui lui ressemble . entre 2 000 et 3 000 mètres : le fossé hellénique. commencé en 1977 et se poursuivant sur trois années.. issu des profondeurs du des plaques.(Hellenic Arc and Trench Program). D'abord parce que par définition. arabique et somalienne. Tandis que certaines plaques s'écar manteau. 200 m) i porte quelle profondeur. couvrant ainsi 98 % de la surface ides océans. S. de la dérive des continents et de la tectonique Il faut savoir que la surface de notre planète n'est pas figée. et V. Si la terre pouvait fabriquer de la matière à l'infini et croître au fur et à mesure qu'elle se recouvrirait d'une nouvelle peau. A 10 kilomètres au nord-ouest le même phénomène se reproduisait. africaine. là où les crêtes des dorsales s'écartent de plusieurs centi mètres par an. des plissements. puis repoussé par les nouveaux matériaux qui continuent à surgir. L'endroit le plus profond de la Méditerranée. des chevauchements. la fosse de Matapan se situe à 5 000 mètres le long de ce fossé hellénique. la croûte qui disparaît sous une autre plaque. Nombreux sont les géophysiciens qui pensent que dans les zones et s'enfonce dans le manteau. volcan surgi brutale abyssaux. de collines et de montagnes comme enneigées centaines de m) 5-4- -•/v par la vase. il s'éloigne de convergence. si tuées aux alentours de 3 000 mètres. Ces zones que les géophysiciens appellent aussi des zones de sub lentement de son lieu de naissance se soudant duction sont généralement situées dans les fonds en une gigantesque plaque. s'accompagnant parfois de tremblements de terre ou d'éruptions volcaniques. le magma remonte le long des rifts. ont permis d'explorer les zones de divergences des rifts océaniques. On se souvient de la naissance de l'Ardoukoba. tout près de chez nous il existe une fosse moins profonde que les autres. C'est un cu rieux spectacle qui attendait les occupants de la petite soucoupe. Tout un paysage de plaines. Au sud du 46 . les morceaux sont dislo qués. aujourd'hui désarmé. la soucoupe « Cyana » utilisée lors de la cam pagne Cyanheat ne peut pas dépasser 3 000 mè tres. la disparition des fonds océaniques par enfouisse ment ne laisse pas de traces directes et puis parce que descendre à plus de 6 000 mètres n'est pas à la portée du premier engin venu. Or. est soumise à des conditions de pression et de température telles. ces entailles qui surmontent les grandes chaînes montagneuses sous-marines . née tées par un bloc continental. ces mouvements se traduisent par des cassures. n° 742). ceux qui sont les plus profonds. Pour elle. L'« Archimède ». C'est sans doute parce que la mer Méditerranée s'est resserrée au cours des (olusieurs périodes géologiques et qu'elle a été recouverte de sédiments que la croûte qui la compose est plus épaisse que celle des océans. St i Croûte (avec ferjet manganèse) mètres.. sur un kilomètre de long du fossé une cassure de la croûte vieille de plus de 40 000 ans . Si d'autres engins sub-l mersibles peuvent descendre à 6 000 mètres. cela ne poserait pas trop de pro blèmes. Et dans un des sites de plongée. Si plusieurs expéditions. La campagne a confirmé ce que les géophy siciens pressentaient : le fond de la Méditerra n° 736) à la jonction de trois grandes plaques. qu'elle fond tent d'autres se rapprochent. se chevauchent comme sous l'effet d'une compression et semblent glisser en partie sur la vase récente. dont la plus célèbre reste « Famous » et la plus récente « Cyamex » (cf. jamais encore on n'avait pu véri fier la disparition présumée de la « vieille » croûte. et V. S. du moins ! Dans la réalité. La croûte terrestre se fabrique au fond des océans . com me la fosse des Mariannes par plus de 10 000 ment à la fin de l'année dernière dans la dépres sion des Afars non loin de Djibouti (cf. certaines surmon nord-est sous l'arc hellénique.

quatre fois plus Importante que celle du Krakatoa dont le souffle se fit sentir sur plusieurs centaines de km englou tissant peut-être vers 1 500 avant J. l'ancienne métropole.-C. porte encore les traces de ta violente explosion. lais sèrent perplexes les géologues. du côté de la Crète des falaises de plus de cent mètres de haut re liées entre elles par des paliers pareils à un escalier gigantesque de quelque mille mètres de dénivellé. provoquant en surface défor mations et failles. Jacqueline t m DENIS'LEMPEREUR • m LA VIE TECTONIQUE DES FONDS MARINS Allongé sur sa couchette. les pitons isolés. au nord. Il a malheureusement été impos sible. Il n'y a guère que les évaporites. du côté africain. Issues possibles pour la lave en fusion. C'est peut-être là qu'a disparu l'Atlantide.Afrique fosses ^hefléniques fossé. La découverte de ces roches est en parfait accord avec l'hypothèse d'une zone de subduction . Jacques Angeller. En pointillé : les zones de plongée prospectées par la soucoupe Cyana. avalé par les fosses helléniques. devant un hublot. masse molle et plastique il a tendance à remonter sous la surface lorsqu'il subit une compression. com me en témoigne la ligne de volcans de l'arc Egéen. tandis que le bloc septentrional portant la Grèce et la Crète avance vers l'Afrique. ils se ressoudent imédiatement. les géolo gues pensent que sous les sédiments qui recou vrent le fond de la Méditerranée sur environ 200 mètres d'épaisseur se trouve une épaisse couche de sel de plusieurs centaines de mètres. presque parallèle aux fosses helléniques. les grottes à piliers. . qu'il a pu constater le chevauchement révélateur de la compression. inexorablement. un des géologues de l'expédi tion Cyanheat. il y a cinq millions d'années au Messinien. dure capable de subir une dissolution aussi im portante se rencontre rarement au fond des mers. produit de révaporation de l'eau de mer. C'est dans le site A qu'ont été prises les photos représentant les chevauchements des falaises. La petite île de Santorin. il accepte de se défor mer . Le sel est un matériau qui ne se comporte pas mécaniquement comme les autres . C'est au fond dans le fossé. Or. a pu relever la topographie des fonds : là justement où Ils s'enfoncent pour retour ner dans le manteau. en effet. à l'échelle des temps géologiques. Le bras télémanipulateur de la soucoupe « Cyana » n'est pas assez résistant : quant aux débris qui pour raient accidentellement tomber de la falaise. lors de cette expédition. ce sont bien des collines diapiriques que les membres de rexpédition Cyanheat ont cru reconnaître. une pente douce parse mée de failles . L'aspect comme rongé des roches qui le composaient. Pour confirmer cette hypothèse. Ce type de roche Arc égéen PEUT-ÊTRE L'EXPLICATION DE LA DISPARITION DE L'ATLANTIDE Lentement. dans la petite sphère de 2 m de diamètre qu'il partage avec un Ingénieur de bord et un autre chercheur. le fond de la mer Méditerranée correspondant au bloc africain s'en fonce. il faut attendre la prochaine compagne au cours de laquelle des dragages permettront de prélever des roches. Il s'agirait peut-être de roches mises en place lors de l'assèchement de la Méditerranée. Ces mouvements compresslfs s'accompagnent de plissements et de cassu res. formant ce que les géologues ap pellent des diapirs. recouvertes de stries et de cannelures verticales et prenant l'allure de colon nes. sous la forme de gypse ou de sel de gemme qui puissent corres pondre à cette description. de prélever ne serait-ce qu'une parcelle de ces roches. qui pourrait correspondre aux descriptions faites par Platon.

et de se fermer quand il n'y en a pas assez. la plupart originaires d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud. ceux-là ont bien assez d'eau et leurs stomates ne doivent pas se fermer souvent. elle y germe et donne une plantule. » Les fleurs mâles et femelles pous sent sur des plants différents. elle ia réfléchit aussi existe toutefois des houx à feuilles jaunes. le botaniste elle ne ressemble à Gérard Clavault a relevé que les stomates. se collent en tombant sur le premier rameau venu et s'y fixent grâce à sa pul pe gluante. puisque née « de rien ». Son origi ne tropicale est visible à la cuti cule qui protège les feuilles et leur donne cet aspect luisant caractéristique. i'habitude de décorer des maisons avec du houx. les choses ont peu changé. n'eussent su où ni cher. décorent portes. à la base. UN POISON VIOLENT On est tellement habitué à les associer aux fêtes de fin d'année qu'on n'en sait plus ni l'histoire. Mieux : une espèce de grive. Cette plante « magi que ». liseré de blanc . dans les maisons. est botaniquement de la famille des Lauranthacées. Quant au gui. Ajoutons que nous sommes habi tués. botaniquement. que l'on verra plus loin. procurer la jeunesse éter nelle et servir de contrepoison universel. un renflement aplati. elfes et lutins. à voir du houx vert très sombre. elles se dé tachent du plant. il remplace parfois l'ivoire dans les incrustations et. c'est-à-dire une partie de la tige située entre racine et feuilles ? Non . seraient bien étonnés d'ap prendre ce qu'il en est historique ment. . Historiquement : ce sont les an ciens Germains. Depuis lors. produisent des fleurs abondantes et d'un parfum capiteux. j'en ai ob servé de nombreux spécimens et je n'en ai jamais trouvé un qui fut réellement hermaphrodite. ses feuilles seront épaisses et garnies par de nom breuses épines. Le houx est. sa structure n'est ni celle vers les faces inférieures des feuil d'une tige. lui. • Les contemporains qui. plantes à feuilles pérennes dont il existe 300 espèces. ce sont là deux traits d'adaptation à la sécheresse. Avec un peu de chan ce. où on le trouve dans les sous-bois de nos forêts. à la serpe d'or. mais seulement. che minées et lustres de houx et de gui. Le houx ne manque certes pas d'eau en Europe. en Europe.. les voisines. mais Darwin a écrit : « Pendant de nombreuses années. ni celle d'une racine. Autre souvenir de son origine tro picale et désertique : la cuticule réfléchit la lumière plus qu'elle ne permet de l'absorber. Et le houx n'est pas un « arbuste » : il peut atteindre quelque 10 m de haut et 5 m.PLANTES gés de s'ouvrir pour permettre la transpiration quand il y a assez d'eau. Pour eux. On ignore généralement que cer taines variétés de houx.. garnie d'un peu de pulpe qui servira d'adhésif. apparemment. et aussi au fait qu'une partie des feuilles s'est transformée en épines . de 48 la famille des Ilicacées (en Fran ce. Le Moyen Age fondit en une les deux significa tions symboliques en décorant les tavernes de houx à l'occasion des beuveries de l'an neuf. Enfin. parfois noirs dans d'autres espè ces. lorsque les baies sont mûres. botaniquement et toxicologiquement de leurs décorations. Mais l'on n'apprendra à aucun ébéniste que le bois de houx est très apprécié dans son métier en raison de sa dureté . veinées ou non de vert. la grive draine. Qu'est-ce donc que ce renflement ? Une racine avortée ? Un hypocotyle. elle les consom me et excrète la graine. ce renflement forme une catégorie à part. était une cérémonie reli gieuse. est frian de de ces baies . qui se mor fondaient l'hiver et qui. mais des Aquifoliacées dans la botanique anglo-saxonne). mais parfois blancs.. comme il prend bien la teinture. dit-on. fait singulier. alors que s'il pousse dans l'ombre. n'a retrouvé que très récemment un intérêt phar- macologique. ses feuil les seront presque dépourvues d'épines et plus minces. ET LE GUI. Les fruits ne sont pas tou jours rouges. La graine n'a plus qu'à germer. ceux d'avant l'ère chrétienne. semblent peu « fiables » chez les houx de la forêt de Fontainebleau. affrontant une luminosité relati vement forte.. ainsi que d'Asie. de circonférence. preuve de sa « mémoire ». ni les vertus ou les dangers. nous savons par Pline l'Ancien la révérence dans laquelle les druides le tenaient. ce seront des « feuilles de lumière » . A coup sûr. ces rameaux verts devaient servir de perchoirs aux esprits sylves tres. 11 n'en existe en Europe qu'une seule espèce. C'est un parasite qui se reproduit de la manière suivante . on en fait parfois de la fausse ébène. La cueillette du gui. au cours de laquelle les baies étaient pressées et don naient un jus censé guérir la sté rilité. Mais. Le gui. il LE HOUX: UNE PLANTE EXOTIQUE. Celle-ci n'a pas de radi cule. Dernier mot en botanique : on le crut longtemps hermaphrodite . Et. qui nous ont légué. celle qui est devenue un des symboles de fêtes. c'est que. quelquefois absents. à Noël. ces pores placés entre les cellules de l'épiderme et char mation décrite chez les végétaux aucune for autotrophes . s'il pousse en clairière. cette graine tombe sur un arbre . par l'entremise des Ro mains. telles qu'//cx laurifolia. Le houx servit ensuite de décoration aux fêtes licencieuses des Saturnales. comme pour le genêt d'Espagne et le genêt scorpion. Mais ils ne sont pas plus appro priés aux décorations de Noël que le cactus et la luzerne. llex aquifolium.

elle per fore la branche et émet des raci nes secondaires qui se glissent sous récorce. Pourtant. Mais on n'a pas trouvé de cet alcalo'ide dans les baies du houx européen. qui a. Mais on distingue entre fruits et feuilles. hêtre. Les fleurs n'apparaissent qu'au bout de 6 ou 7 ans . elles sont jaunâtres et sont. car au fur et à mesure que les couches de bois nouvelle ment formées emprisonnent les pin et. chêne. celles-ci doivent bien contenir un poison. Ajoutons que le gui peut aussi se reproduire par drageonnage. soit femelles. peuplier. par guérit tout » Une superstition an glo-saxonne. l'on Sur quels arbres se fixe le gui ? Pommier. Termes galants. Parfois le gui est trop avide et tue son arbre. non par caprice. d'alcalo'i'des polypeptidiques et d'al cools résiniques. L'on prendra bien soin de ne pas trop ouvrir la bouche en passant sous la lauranthacée. et parfois même mortel. vomissements et hy potension avec menace de défail lance cardiaque (collapsus). Debelmas et Delaveau rapportent dans leur « Guide des plantes dangereuses ». Pour la linguistique. On a même vu du gui parasiter du gui. Le gui est encore plus intéressant.. des pépins ! ÉUzabeth BARANGÊ 49 . cerisier. il est recommandé ne n'en pas gar nir les bûches. il ne mesure qu'un centimètre de haut . Ce qui fait qu'il ne suffit pas d'arracher Le gui s'installe de préférence sur des arbres isolés ou en lisière de forêts. Outre diarrhées sanglantes. Les feuilles contiennent des prin cipes hypotensifs et diurétiques et. apparemment). les deux plantes sont inté ressantes. si excoriation de l'écorce. il assure donc une partie de sa subsistance et c'est pourquoi l'on dit. n'en déplaise aux mânes des druides. mais parce qu'il existe des variétés de guis spécifiques de chaque arbre parasitable. cèdre. On n'en connaît pas plus le prin cipe toxique que l'on ne connaît celui des baies de houx. encore Toute cette invasion est d'abord faut-il détruire les racines.. ses feuilles contiennent de la chlorophylle et font de la photosynthèse . c'est-à-dire « houx ». plus rarement. on note une soif intense comme symptôme de l'empoisonnement. poirier. Toxicologiquement et pharmacologiquement. qui s'ancrent dans les vaisseaux conducteurs de la sève. la partie visible du gui pour en débarrasser un arbre . de peur qu'une baie tombée ne fasse changer de cérémonie ! Quant au houx. l'on s'embrasse sous le gui. que cer tains houx d'Amérique du Sud contiendraient de la caféine. exacte ment. soit mâles. depuis quelque temps. si l'on veut évi ter. sa ténacité. on prépare avec les baies du houx une bois son dite « Thé de Caroline ». qu'ils pompent pour nourrir le gui en même temps qu'ils assurent à celui-ci une soli- racines du gui. érable. En Amérique du Nord. c'est-à-dire que l'extrémité d'une racine perce à la surface et pro duit un nouveau plant. Le fruit. car elles pro voquent des diarrhées.. mariera dans l'année. des vomis sements. En fait. Ni. en celte. Apparaissent alors des suçoirs nombreux aux extré mités de ces racines. que c'est un « hémipara site ». et « wood ». quand le gui a finalement formé sa boule.Toujours est-il qu'il se colle com me une ventouse sur l'arbre-hôte. La fécondation produira un fruit et le cycle est bouclé. « celui qui de fixation. de l'extérieur. Hol lywood. est carré ment toxique à partir de 10 à 20 unités. elle aussi pa rasité nos mœurs.. Alors une racine se forme au mi lieu du disque basai . signifierait. dont les Indiens se servent com me émétique et purgatif. on ne soupçonnerait guère la puissance de son appa reil racinaire. on en étudie les propriétés anticancé reuses. et parfois des convulsions (sauf chez les oiseaux. de la somnolence. til leul. Une particularité : du gui du pommier ne prendra pas sur un poirier. celui-ci en fabri que de nouvelles. car il a besoin de lumière. de l'anglais « holly ». le gui est invi sible : à deux ans. se fort discrète : pendant que les ra cines s'insinuent dans les parties vives de l'arbre. « bois ») ne signifie rien d'autres que « bois de houx » et « gui ». veut que. Debel mas et Delaveau citent toutefois la présence de saponosides.

(voir Science et Vie. élaboré conjointement par l'Université George town et la firme IBM. Tous ces systè mes avaient un point commun : ils reposaient essentiellement sur le principe de la traduction mot à mot. Un dérivé du système de George town. au Japon et en Europe. dues à l'imprécision du langage courant. un ordinateur sait aisément le faire. n'est pas l'œuvre d'un humo riste mais. « La chair est faible mais l'esprit est fort ». au Canada. Un système de première génération est constitué. n® 741. dans le cas du français-<anglais. au-delà du vocabulaire. c'est encore à la portée de la machine. Par exem ple. caressé le rêve de disposer chaque matin d'une traduction de « La Pravda » du jour. constitua la première géné50 consistait à introduire dans les dictionnaires. les machines à traduire pouvaient traiter les problèmes linguistiques « de surface ». à ce seuil. achetée par l'Euratom pour son centre de re cherches d'Ispra (Italie). Les plus simples à résoudre sont les ambiguïtés de type morphologique. Une copie de ce programme. Les pionniers de la traduction automatique ont toutefois largement dépassé la stricte substi tution mot pour mot. « Systran ». à l'époque. fraîchement sortie de l'ordinateur ! Dès 1954.S. elle suscita immédiatement un vif intérêt : en pleine guerre froide. A en croire la légende. pour l'essentiel. au prix d'un dictionnaire de plus en plus volumineux. La traduction automatique s'arrête. grâce à l'utilisation simul tanée de plusieurs méthodes. convainquit les autorités américaines de poursuivre les recherches sur une grande échelle. 136). • «La viande est avariée mais les liqueurs sont bonnes. comme celle fournie par la forme « illustre » : s'agit-il du verbe « illustrer » ou de l'adjectif « illustre » ? . l'acquisition d'informations sur « l'ennemi » revêtait une im portance capitale. » Cette savoureuse version de la citation biblique. Dans le domaine de la « traduction automatique » plus que dans tout autre.. de l'anglais vers le français. Mais une vraie traduction requiert. le fossé ration de machines à traduire. le Pentagone aurait. Seule l'importance de ce dictionnaire le différencie des « traductrices de entre l'homme et la machine s'est fait cruelle poche » récemment apparues sur le marché ment sentir. L'idée de faire traduire des textes par un ordinateur date des débuts de l'informatique. une bonne connaissance du sujet. Grâce à l'adjonction de sous-programmes de « ré-arrangement » du texte en langue cible. d'un des tout premiers ordinateurs interprètes. La plus simple vèïs 1950. mais aussi des expressions toutes faites avec leur traduction : par exemple. pour Tanglaisfrançais. un tel sousprogramme déplaçait les adjectifs de la droite à la gauche du nom voisin.-INFORMATIQUE- L'ORDINA TEUR TRADUCTEUR PÈCHE ENCORE PAR INCUL TURE Traduire mot à mot. « of course » traduit par « évidemment ». La plupart des textes présentent de nombreu ses ambiguïtés. des résultats nette ment supérieurs à ceux du mot à mot. p.S. En éten dant cette méthode à des morceaux de phrase typiques. un premier pro gramme de traduction du russe vers l'anglais. Aux Etats-Unis comme en Union Soviétique. fonctionne depuis 1976 au siège de la CEE. avec souvent des contre-sens. aujourd'hui. on obtenait. d'un vaste dic tionnaire bilingue.. aux Etats-Unis. non seulement des mots isolés. avec ses contem porains développés en U. à Bruxelles.. Le système de Georgetown. Procéder à l'analyse logique des phrases.R. a été utilisée jusqu'à une période récente pour traduire des textes scientifiques. comme le rétablissement de l'ordre des mots.

C'est pourquoi l'on préféra parler. pour traduire un texte. De tels problèmes ne sont pas mieux résolus aujourd'hui qu'ils ne l'étaient il y a vingt-cinq ans. pourvu qu'elle dispose d'un bon dictionnaire. et d'une vitesse suffisante pour explorer le contexte des mots ambigus. En réalité. Cette hiérarchie est fla grante dans les domaines scientifiques ou tech niques. On peut déduire de ces remarques que le plus important. s'orientèrent vers celui. Un physicien français qui s'exprime bien dans sa langue. n° 725. firent illusion : on crut que des procédés qui fonctionnaient bien sur un vocabulaire de 500 mots pouvaient être extrapolés à des vocabu laires beaucoup plus vastes. délaissant le problème de la traduction. un pouvoir illimité. selon que le verbe (pour Automatic Language Processing Advisory Committee). Mais dans l'euphorie des débuts de la traduction automatique. De tels propos datent de 1962. les autorités américaines s'avisè rent que les résultats obtenus n'étaient ni à la hauteur des ambitions initiales. la plupart des cher cheurs prêtaient aux méthodes. Cela conduisit à élaborer des dictionnaires de plus en plus volu mineux.Les systèmes de première génération résolvaient ce type d'ambiguïté par la méthode de l'explo ration du contexte. dès 1. obtenus sur des domaines très restreints.. dans la meilleure des hypothèses. Dans notre exemple. mais dans pres que tous les pays qui avaient travaillé sur ce domaine. de nombreux chercheurs avaient compris que la traduction de qualité requérait des méthodes beaucoup plus élaborées que celle du diction naire étendu. on s'était interrogé sur les conditions néces saires à une bonne traduction. aient minimisé les difficultés. d'une grammaire morphologique et syntaxique assez développée. et celle d'un homme qui tourmente une femme. le Cobol ou autre. il s'ensuit que la traduction automatique de haute qualité est impossible. un certain nombre de cher cheurs. On peut « manquer le train ». si elles manifestent une certaine « intelligence » dans le monde purement linguistique. La même méthode de contexte permettait de traiter les ambiguïtés de nature syntaxique. dans l'avenir. et non plus seule ment dans un langage de programmation spé cialisé comme le Fortran. mais n'a qu'une connaissance sommaire de l'anglais. L'application à la traduction par ordinateur des techniques de l'intelligence artificielle per mettra peut-être. pour obtenir des crédits. L'ab sence de préposition ou la présence de la pré position « de » ou « à » immédiatement à droite' du verbe peut indiquer la bonne solution. peut traduire très cor rectement une publication anglaise dans sa spé cialité. de la compréhension d'énoncés. Finalement. plus fondamental. on ne pourrait pas indéfiniment accroître le volume des dictionnaires et la complexité des programmes. Il le fera probablement mieux qu'un interprète parfaitement bilingue. mais celle du sujet. est la a conduit l'ordinateur cité au début de cet arti cle à attribuer à l'une des plus célèbres sentences bibliques une interprétation gastronomique pour le moins inattendue. mais ne con naissant rien à la physique. Il s'agissait d'appren dre aux ordinateurs à dialoguer avec l'homme dans une langue naturelle.. bien avant le rapport Alpac. Puisque les ordinateurs sont dépourvus d'une telle connaissance et ne peuvent pas. principalement l'Université de Montréal. somme toute assez primaires. On peut ranger dans la même catégorie l'ambiguïté qui source. à proprement parler. ou fait des promesses exagérées : il est plus facile d'obtenir de l'argent pour un projet à court terme que pour une recherche de longue haleine. p. « manquer de cal cium ». d'obtenir lues résultats spectaculaires. On n'en est pas encore là. n'en sont pas 51 . la présence d'un article indéfini immédiatement à gauche aurait éliminé la solu tion « verbe ». Il était pourtant manifeste que. La seule exception fut le Canada. Les conclusions particulièrement pessimistes de ce rapport furent à l'origine d'un coup d'arrêt donné à la traduction automatique. Contrairement à une idée répandue. Seule la connais important n'est pas la connaissance de la langue sance du récit complet où s'insère la phrase permettrait de trancher entre l'hypothèse d'un homme qui affronte une tourmente. 18). et les machines à traduire de deuxième géné ration qui se développent aujourd'hui. « manquer à ses engagements ». dont le verbe « manquer » livre un bel exemple. 11 est possible que certains labo ratoires. mais avec un certain risque d'erreur. Ce sont celles qui proviennent de mots de sens différent mais de même comportement morpho-syntaxique. que nous venons d'exposer. « compren dre ». c'est-à-dire en examinant les mots voisins de la forme ambiguë. ni en rapport avec les crédits considérables — se chiffrant en millions de dollars — qui avaient été investis. non seulement aux Etats-Unis. Le Sénat exigea une enquête. Toujours est-il que. Ce « black-out » devait durer jusque vers 1972. et à introduire sans cesse de nouveaux sous-programmes pour tenir compte d'un nom bre croissant de cas particuliers. On pensait qu'une machine produirait de bonnes traductions. En conséquence. qui fut publiée début 1967 sous le titre de rapport « ALPAC » connaissance d'un certain univers qui permet de comprendre ce texte. Puis vient la connais sance de la langue cible et enfin seulement celle de la langue source. La phrase « l'obstination de cet homme brave la tourmente » possède deux sens également acceptables. Certaines ambiguïtés sont quasiment insolu bles. De telles recherches se développèrent au sein du courant de « l'intelligence artificielle » (voir Science et Vie. Les premiers succès. désormais de « traduction automatisée » ou de « traduction assistée par ordinateur ».960. le plus est « brave » ou « tourmente ».

essentiellement bilingue. et convertit les structures 52 Les plus évolués des systèmes actuels s'arrê aller plus loin. son rôle LA TRADUCTION INTELLIGENTE La qualité d'une machine à traduire dépend du niveau auquel elle traite le texte. Un système de deuxième génération ne tra duit pas directement le texte source. Pour évidemment reconnaître à quelle entité lexicale se rattache chaque mot du texte. Il cherche sa forme ses propriétés grammaticales . le système procède à une analyse système peut décomposer la phrase en segments DU MOT A MOT A dante des contraintes syntaxiques d'une langue particulière.. le système doit élaborer une description de la phrase qui soit le plus possible indépen d'abord une interprétation linguistique du texte. tel autre du texte source de manière à obtenir une des est le verbe principal avec ses modificateurs. pour chaque segment. Dans une troisième phase. bien qu'ils aient été formulés pratiquement à la même époque. qui ont une syntaxe différente. « pursues » pour «poursuit »). etc. Puis le système traduit chaque mot ou groupe de mots syntaxique : tel segment est le sujet. Par exemple les phrases synonymes : « Le chat pour suit la souris » et « La souris est poursuivie par lingue. se La puissance d'un système de ce type dépend avant tout du niveau d'interprétation atteint par verraient attribuer la même structure logique. c'est l'étape élevé consiste à chercher une structure logique de transfert. et déduire de machine des éléments sémantiques. tels qu'une dans la langue cible.. souvent médiocre (dans notre exemple). verbe ou nom. En premier lieu. le chat ». Un niveau plus cription adaptée à la langue cible . il faut tent à ce niveau de l'organisation logique.. la phase d'analyse. Elles reposent néanmoins sur des principes radicalement différents de ceux de la première génération. Connaissance d' un univers Modèle logique Analyseur syntaxique Dictionnaires Chaîne de caractères ^ausf de chaque phrase du texte dont il décrit la structure. présent ou passé. Les premiers ordinateurs interprètes ne disposaient que de vastes dictionnaires et livraient une traduction mot à mot. Cette phase d'analyse est monolingue. A un niveau peu ambitieux. le système réalise la génération du texte -en langue cible à partir de la nouvelle description . Pour ce faire. il faudrait introduire dans la . elle ne dépend pas de la langue cible. singulier ou pluriel. cette synthèse est strictement mono qui soit la même pour des phrases synonymes mais de construction syntaxique différente. C'est le rôle de l'analyse morphologique. tel autre est un complément. le et déterminer..moins incapables de « comprendre » les textes qu'îles traduisent. Ensuite.

L'intérêt d'un système de traduction automati sée dépend donc étroitement de la qualité de cette collaboration. cette concep tion modulaire permet d'introduire très commo dément de nouvelles règles de grammaire ou de nouveaux éléments de dictionnaire. A un niveau plus élevé. on peut citer un exemple canadien. Lorsqu'elle est mauvaise. déjà cité à propos de son utilisation par la CEE. Cette démarche donnera lieu à une troisième géné ration de machines à traduire. sous forme d'un code qui donne une description syntaxique de chaque phrase à traduire. Bernard Vauquois. dont la plupart des traductions devaient être en grande partie révisées. les 1 500 traducteurs ou interprètes qui opèrent actuellement à Bruxelles et Luxembourg doi vent traiter trente couples de langues. dirigé par le Pr. Avec . Le linguiste dispose ainsi d'un outil très souple. et plus récemment par Xerox. a mis au point un système qui constitue probablement le nec plus ultra actuel des machines de deuxième géné ration. Cela permet. les diri geants de la CEE ont décidé de dépasser l'étape (suite du texte page 156) . Parmi les systèmes opérationnels de deuxième génération. de « récupérer » une analyse partielle. mais elle relève encore de la futurologie. L'arrivée de trois nouveaux partenaires portera ce chiffre à soixante-douze. syntaxique. sur simple interrogation par téléphone. où en est. Les systèmes les plus évolués actuels sont capables de construire un modèle logique de la phrase. un système créé par l'Institut textile de Erance pour faciliter l'accès à une banque européenne de données techniques sur l'industrie textile. les différents niveaux — morphologique. identique pour des phrases de même sens mais de syntaxe différente. qu'il peut adapter à ses besoins. mais simultané ment. dans l'étape d'analyse. La CEE. Comme Systran. et six langues officielles. premier consommateur mondial de traductions. Devant cette inflation. il est possible. Dans certains cas. espagnols de l'Institut textile peuvent. recevoir dans leur langue un résumé de chacune des références portant sur un sujet donné qui sont emmagasinées dans la banque de données. neuf pays membres. Systran. la traduction par ordinateur ? Son application la plus fré quente est aujourd'hui l'aide à la documentation. a été adopté par la NASA. La CEE en a fait l'expérience avec Systran. mais un certain nom bre d'innovations techniques en font un outil plus maniable que ses prédécesseurs. Mais l'aspect négatif de certaines expériences ne doit pas masquer le bénéfice réel qu'on pour rait retirer d'un emploi « judicieux » de l'ordina teur. à l'Université de Grenoble. Pour en revenir au présent. On comprend aisément que le traducteur. Autre exemple. de telle manière que l'équipe ainsi formée soit plus efficace que chacun de ses membres seul. Dans les systèmes anté rieurs. que l'Institut a constituée en collaboration avec cinq orga nismes étrangers. Aucune machine n'en est encore capable. Mis en place sur un réseau qui couvre tout le territoire du Canada. professionnel qualifié. Le nu méro 1 mondial de la photocopie s'en servira pour traduire ses brochures techniques. Au contraire. on assiste à un rejet de la machine par le traducteur humain. dans le cas de phrases mal formées ou présentant certaines incorrections. français celui-ci : « Titus ». ce système repose sur les principes de base de la deuxième géné ration exposés plus haut. en phrase d'analyse. de telles phrases auraient été purement et simplement rejetées par la machine.certaine « connaissance » du sujet traité. le projet TAUM développé en 1975 par l'Uni versité de Montréal. anglais. de déterminer une stratégie permettant à la machine de ne faire appel qu'aux règles dont elle a besoin. voire remaniées de fond en comble. La France vient également en excellente posi tion : le Groupe d'études pour la traduction automatisée. Par exem ple.. en tenant compte des caractéristiques de la langue source et du texte à traduire. il tra duit environ 5 000 bulletins par jour. Ce système est spécialisé dans la traduction anglais-français de bulletins météorologiques. Une autre originalité d'Ariane-78 est que les différentes grammaires morphologiques et syn taxiques nécessaires à l'analyse du texte source et à la génération du texte cible ne sont pas conçues comme un ensemble statique de règles. la connaissance d'un certain «univers » (ici. d'analyse syntaxique et lin guistique a permis de tes améliorer. la représentation imagée du chat poursuivant la souris) permet la compréhension véritable. le système n'applique pas systématiquement toutes les règles dont il dispo se. le Canada a été et reste une des nations de pointe en matière de traduction automatisée.. Baptisé « Ariane-78 ». Par exemple. l'a bien compris. refuse de se voir assigner le rôle de « grouillot de la ma chine ». pour lesquelles le système ne réussit pas à obte nir une description complète. mais comme une série de modules. Notons qu'en raison de son bilinguisme.L'adjonction de programmer. qui reste jusqu'à présent l'apanage de l'hom me. Grâce à Titus. De plus. Par exemple. Il n'effectue pas l'analyse structurale du texte à traduire : cette analyse lui est fournie par intervention humaine. il semble que seule la rapidité et la capacité de traitement de la machi ne permettraient de faire face à une demande croissante. mais de développer une collaboration homme-machine. sur le plan des réalisations pratiques. il ne s'agit pas de remplacer le traducteur humain par l'ordinateur. logique — ne sont pas traités successivement. les partenaires allemands. Titus est un système de pre mière génération. Ce dernier point est fondamental : en traduc tion automatisée.

Les noms. mais faites-le tout de suite car. La semelle à écailles PR : un dessous plus accrocheur. MON ADRESSE Possédant des qualités de glisse jusqu'alors inégalées. Des milliers d'expériences et de témoignages le prouvent. l'orthographe. Chacune des écailles imprimées sous la se melle constitue un point de retenue efficace. tous les tests comparatifs l'ont déjà prouvé. anglais. qui empêche le ski de reculer lors de l'impul sion. 1. En suivant la méthode que nous pré conisons au Centre d'Etudes. La semelle à écailles CT a été conçue comme les skis à farter modernes. joindre trois coupons-réponse). 75017 PARIS. 1. Si vous voulez avoir plus de détails sur cette remar quable méthode. Découpez ce bon ou recopiez-le GRATUIT Centre d'Etudes. à savoir que : • la zone d'écaillés située privilégie l'accroche . vous obtiendrez de votre mémoire (quelle qu'elle soit actuellement) des per formances à première vue incroyables. Autrement dit. et ceci. (Pour pays hors d'Europe. Ville . car tout le monde peut arriver à ce résultat à condition d'appli quer les bons principes. alors que d'autres oublient rapidement ce qu'ils ont lu. et adressez-le à : Service M15Z Veuillez m'adresser le livret gratuit "Comment ac quérir une mémoire prodigieuse " et me donner tous les détails sur l'avantage indiqué. Existe en 4 langues (français. Le résultat aboutit à une sous le amélioration potin des performances du ski. l'étude devient alors tellement En effet. Tous les étudiants devraient l'appliquer et il faudrait l'ensei gner dans les lycées . elle permet de retenir en un temps record des centaines de dates de l'histoire. en même temps que l'accroche. avenue Stéphane-Mallarmé. ce n'est pas une question de don. La même méthode donne des résultats peut-être plus extraordinaires encore lorsqu'il s'agit de la mémoire dans les études. une bonne mémoire. portugais)! Vous pouvez consulter ou acheter la méthode MÈMODIDACT directement au CENTRE D'ÉTUDES.Des méthodes modernes Informations commerciales permettent maintenant d'acquérir très vite une mémoire exceilente SKIS DE FOND TRAK A ECAILLES PR y "Comment obtenir LA MEMOIRE ETONNANTE dont VOUS avez besoin 15 ans d'expérience Avez-vous remarqué que certains d'entre nous semblent tout retenir avec facilité. En effet. ce qu'ils ont vu ou entendu ? D'où cela vient-il ? Les spécialistes des problèmes de la mémoire sont formels . les tarifs. 75017 PARIS. les visages se fixeront plus facilement dans votre mémoire . le but essentiel de la méthode POURQUOI DE NOUVELLES ECAILLES ? TRAK continue à garder une place prépondé rante aux skis à écailles et soucieuse de répondre aux besoins de chaque skieur et de parfaire les qualités techniques de ses skis. a le meilleur rapport glisse-accroche. ou encore rejouer de mémoire une partie d'échecs. quel que soit le type de neige. les courses ou visites que vous avez à faire (sans agenda). c'est ainsi qu'elle vous permettra de retenir instan tanément les noms des gens avec lesquels vous entrez en contact. l'endroit où vous ranger vos af faires. ce qui assure. etc. après quelques jours d'entraînement facile. vous avez certainement intérêt à demander le livret gratuit proposé ci-dessous. retenir l'ordre des 52 cartes d'un jeu que l'on effeuille devant vous. type de semelle équipe essentiellement les skis de FOND-PROMENADE. 2 mois ou 20 ans après. etc. la semelle à écailles CT équipe désormais la plupart des skis de FOND-TRAI- Code postal NING et skis de FOND-COMPETITION. plus facile. Je joins 2 timbres à 1. les langues étrangères. Par exemple. La semelle à écailles PR est le système antirecul ie mieux adapté pour progresser rapi n'est pas de réaliser des prouesses de ce genre mais dement en ski de fond. La disposition et le relief progressif des écailles PR permettent à la semelle d'avoir une très grande surface en contact avec la neige. allemand. vous pourrez. • la zone d'écoilles située de port et d'outre du patin privilégie la glisse. une excellente glisse. des milliers de notions de géograpihie ou de science. Les recherches de dynamique effectuées ont conduit les techniciens de TRAK à luer la disposition des écailles et rendre le faire évo MON NOM ski silencieux. c'est une question de mé thode. Ce La à écailles CT : un dessous plus Cette nouvelle semelle est le fruit de longs mois de recherches et de tests effectués par le bureau d'études TRAK. cette semelle dont TRAK a l'exclusi vité. de donner une mémoire parfaite dans la vie courante . Si vous n'y parvenez pas aujour d'hui. actuellement. la société présente cette année deux types de semelles . avenue Stéphane-Mallarmé. les chiffres. vous pourrez retrouver le nom d'une personne que vous rencontrerez comme si vous l'aviez vue la veille. Mais.50F pour frais. cela vient du fait que les premiers appliquent (consciemment ou non) une bonne méthode de mé morisation alors que les autres ne savent pas comment procéder. semelle glisseur. vous pouvez profiter d'un avantage exceptionnel. Vous retiendrez aussi facilement la liste des 95 départements avec leurs numéros-codes. c'est que vous vous y prenez mal. naturellement.

Et ce dernier fait nous laisse penser que l'attrait pour les calculs astronomiques se double d'un goût prononcé pour les calculatrices ge professionnel. La rubrique calcul astronomique mettait en jeu la Texas 59 et la Hewlett-Packard 33 E. etc. De ces machines les candidats attendent une solution facile de toutes les opérations et une précision sans défaut. il nous a paru intéressant de faire une étude mes des calculs astronomiques. nombre de mémoires. il est normal que nos lecteurs se retrouvent en deux camps seu lement. savent aussi accueillir les mathématiques avec plaisir. presque toujours fort com plexes. eux. mais il faut bien répéter qu'elle ne sont Packard. A priori. les calculatrices seront autorisées pour les examens. certains lecteurs nous ont envoyé des schémas particulièrement denses. qui par définition trouvent déjà quelque intérêt à la science. la Ti 59 et la HP 67. ni par les performances. et pour abréger. P. Cette ambiguïté prouve d'ailleurs que notre collaborateur n'a en fait aucune préféren ce cachée. mais montre clairement que les utili sateurs. D'autre part. être éta- Il existe certes d'autres firmes produisant des calculatrices programmables. Un programmables. Toutefois. • En principe. lesquels sont pourtant difficiles. il est intéressant de très élevé. auteur de la rubrique. beaucoup de gens n'étant pas encore équipés de ces machines perfectionnées. Devant la multitude des modèles proposés.). ces machines ne sont compara bles ni par le prix. nous ont envoyé des programmes lo giquement plus fermes que ceux qui avaient été proposés. d'autres le voient pencher nettement en faveur des Hewlett- leur plaisir personnel que pour des motifs d'usa examen plus attentif des machines proposées par ces deux sociétés montre d'ailleurs qu'il n'existe pas deux modèles qui soient strictement similai res du point de vue capacités (nombre de fonc tions. Les seules . Beaucoup par contre ont commis l'erreur de croire que M. voir le choix qui s'offre à ces millions d'utilisa teurs futurs que sont les écoliers de France. il est intéressant de chercher quelle est la plus pratique à utiliser et de voir si les résultats affichés sont parfaitement justes. Or notre article du mois de novem bre traitant la manière de calculer l'azimut du lever ou du coucher du soleil nous a valu un courrier très abondant. Les deux plus proches par leurs per formances. il n'est nul besoin d'être Jéré- mie pour deviner que nos lecteurs. se divisent en deux camps . même le bac. ceux qui apprécient les Texas et ceux qui aiment bien comparaisons qui puissent les Hewlett. lignes de program mes. les calculatrices étant maintenant autorisées dans la plupart des examens. sont d'ailleurs de prix voisin . et souvent même d'un niveau analytique comparative entre Texas et Hewlett. autrement dit. la Ti 59 et la HP 33. Ajoutons encore que la plupart des acheteurs utilisent les calculatrices beaucoup plus pour En règle générale nos correspondants.•CALCULATRICES DE POCHE CALCULATRICES PROGRAMMABLES: HEWLETT OU TEXAS? Cette année. De fait. mais les deux mar pas strictement équivalentes. Mais nous ne pensions pas qu'ils seraient si nombreux à savoir apprécier les char ques citées occupant aujourd'hui ce domaine presqu'à elles seules en France. astucieux et concis qui témoignent d'une bonne pratique de ces étonnantes machines. Kohler. avait une préférence pour une marque au détri ment de l'autre : certains le tiennent pour un partisan des calculatrices Texas. après avoir témoigné leur intérêt pour cette nouvelle rubrique.

Avec les manuels d'utilisation. il faut vraiment aller chercher un abrégé de sociologie différentielle rédigé par un collec tif de psycho-animateurs engagés. Pour trouver pire. tantôt floues. trois modèles ont rete nu notre attention : 33 E. Avant de voir les critères logiques du calcul et la précision des résultats. Ti 58 : Ti 59 : : de 1 900 à 2 295 F de 239 à 299 F de 595 à 745 F de 1 550 à 1 995 F Notons qu'il existe maintenant une Ti 58 C à mémoire permanente vendue 945 F. Il est vrai qu'il est fort épais. on fait les opérations comme on les ferait à la main . mais nous avons longuement lisation. Le reste du manuel est à l'avenant. de l'Informa tique avec un grand I. la perte de ce livre est un rude coup pour le portefeuille : 80 F. les exemples choisis oscillent entre le niveau de la maternelle et celui des math-spé . Aucun des trois n'est réellement satisfaisant. La métho de adoptée par chacun des deux constructeurs contribue pour une bonne part à séparer les utili sateurs en deux clans : ceux qui utilisent la nota tion polonaise avec HP. et même plutôt moins. 34 C et 67 . A force de patience et de ténacité. Les calculatrices Texas. commençons par les deux aspects secondaires. disparaissent au milieu des fonctions puis réapparaissent 25 pages plus loin sans que la raison en soit bien évidente. bien que le nombre de pages reste à déterminer avec la calculatrice : chaque chapitre possède sa propre numérotation. Les prix va riant dans de grosses proportions. C'est donc à partir de ces seuls critères potassé celui des Ti 58-59. avec Hewlett-Packard. sec et dynamique. De chaque page se dé gage un ennui pénétrant qui évoque irrésistiblele jeune cadre. indicateurs binaires — n'ont d'ailleurs jamais été clairement expliqués. celui du calcul proprement dit. présentation et manuels d'utilisation. Nous n'avons pas eu entre les mains le fascicule con blies avec équité portent sur la précision des résultats et sur les méthodes de calcul . Le manuel de la HP 67. ce qui n'est pourtant pas difficle. faute de quoi un acheteur peu entraîné à la logique arithmétique ne saura jamais tirer tout le parti de la machine. Les définitions sont tantôt nettes. Les HP 67 et Ti 59 justifient leur prix élevé par le fait qu'elles peuvent utiliser des programmes codés sur cartes magnétiques. Ainsi le programme cité en exemple pour l'équation du second degré peut être réduit de moitié. Aucune explication claire. ils ne valent pas mieux que ceux de HewlettPackard. Considérons donc nos lecteurs comme initiés. Quant aux exemples choi sis. A l'excep tion de certains usages professionnels. 56 faire. Les opérations sont définies sommairement dans une première partie. ni ce qu'il ne faut pas HP 34 C : 965 F partout (vient de sortir) HP 67 Ti 57 . et il faut s'accrocher longtemps avant de bien sai sir à travers la lecture de ces feuilles les possi bilités réelles de la machine. et en se passant des « flags » qui n'ont rien à faire là-dedans. mais non bien faites. de même pour Texas avec les 57. inutilement compli qués et mal expliqués. à la limite. Certaines notions apparais sent brusquement. Les deux méthodes sont en effet radicalement différentes . mais la qualité du matériau. précise ne vient soulager le lecteur. nous ne sommes pas plus gâtés avec Texas. 58 et 59. 11 y a là une affaire à revoir entièrement de la part des fabricants. tout est en plastique. on peut aussi prendre en compte la présentation et l'agrément des manuels d'uti cernant la Ti 57 . on finit par utiliser intelligemment la calculatrice malgré le manuel. il est très inférieur à celui de la HP 25. puis le . Ces flags eux-mêmes — drapeaux ou mieux. Pour l'esthétique et l'agrément de posséder un bel engin. machine dont la 33 a pris la relève. on commence par écrire le premier chiffre. celui de la HP 34 semble un peu plus complet. on entre dans un domaine déjà plus sérieux. ni ce qu'on peut faire. le talent péda gogique est totalement absent et. ne vaut guère mieux . Peut-être estce voulu pour dissuader les tièdes d'accéder à ce savoir ésotérique qu'est la programmation. Quant au manuel d'utili sation. et passons maintenant à un stade plus intéres sant. à un moindre degré. car il reste à Chez Hewlett-Packard. Commençons par les HP. que nous ferons une étude comparative entre des modèles dont les prix et les performances peuvent varier considérablement. puis en détail dans une seconde. un manuel d'applications. un manuel d'initiation générale. De toute manière. un esprit bien affûté finit tout de même par se débrouiller dans ces pages écrites visiblement par des têtes bien pleines. Un détail à signaler .Pour être juste. son mon tage et son impression font beaucoup plus sé rieux chez Hewlett. On ne sait jamais très bien où on en est. enfin les programmes pro posés sont à la fois longs. et ainsi de suite. avantage réel aux Hewlett-Packard. Mais le plus dur n'est pas fait. et il faudra faire le total du lot sans se tromper pour arriver au résultat . Chez les deux firmes. le fait de garder programmes et données en mémoire pen dant des semaines ne vaut pas les 200 F d'écart. 234 pages. et ceux qui utilisent la notation algébrique avec Texas. fort épais. quelles que soient leurs qualités intrinsèques. gardent l'apparence désinvolte d'un article pro motionnel dans un magasin à grande surface. La 33 E est livrée avec trois petits fasci cules : un manuel d'utilisation. simple. nous indiquons les deux extrêmes rencontrés : HP 33 E : de 480 à 565 F lire ce manuel : un vrai châtiment.

. Dieu merci. Autrement dit. Donc on met le premier chiffre. Pour bien comprendre..1/9 — 1/11 . on le fait entrer dans la mémoire calcul en appuyant une touche ENTER.. au contraire. . Pour améliorer le résultat. Avant de voir les divers program Contrairement aux apparences. et avec la meilleure précision possible. rien de plus facile : admettrons. la soustraction et ou pas. Pour la même addition.. Cette pre mière moyenne. pour la simplicité logique du calcul. 4.. l'ensemble de la pile se décalant automatiquement une fois le calcul fait. on met le second chiffre. peu importe. puisque le résultat est là pour prou ver qu'ils ont servi.second. Au fur et à mesure des calculs. Restait à déterminer la précision de ces cal culs arithmétiques. avec toutes les décimales nécessaires. Idem pour toute autre opération.. Prenons une simple addition. c'est-à-dire qu'il faut calculer des milliers de termes. que la moyenne une touche R permet de faire défiler le contenu des 4 registres et de corriger une erreur éven tuelle. gente ou le logarithme. chez Texas. et brusquement un doute vient : a-t-on bien tapé mes que nous avons testés. on fait le calcul comme on l'écrirait algébriquement : a + b = c. les données semblent disparaître dans une trappe d'où il est impossible de les faire ressortir — le manuel d'utilisation ferait bien justement d'expli quer où ils passent . — l/(m 4-2) — est encore de 1/100 000. on tape le premier chiffre. est dont la valeur limite est . c'est-à-dire que les termes sont alternativement ajoutés et retranchés . or. pour avoir quelque ^^ donne une valeur qui est plus proche de jt/4 que Si ou S2 pris séparément. et S2 la somme qui continue la précédente.. par exemple en faisant appel aux arc tg 1/5 et 1/239. et la facilité avec laquelle on peut les programmer. et d'une manière générale pour toutes les séries d'opérations. on met le premier chiffre. la division.00001 . font de même remonter la pile d'un cran. ou le rappel d'une mémoire. et cela pour une brève étude mathématique de la série. Ceci explique que la convergence soit très lente : après avoir calculé 50 000 fractions. A notre avis. Nous avons choisi pour cela la somme d'une série convergente classique suivante : Si 4. l'écart entre deux valeurs alternées de la somme — par exemple (1/1 — 1/3 4. No la raison simple que l'utilisateur sait toujours où il en est avec les chiffres sur lesquels il opère. Elle converge très lentement. donc.2) impossible de le savoir : seul apparaît 445 765.1/m — l/(m 4. Nous n'ignorons pas non plus certaines astuces qui permettent de tirer de toute calculatrice le résultat d'une fraction ra tionnelle avec des centaines de décimales... on ap puie la touche désirée (-f-).1/5.1/5 .1/m 231 778 et non 231 788 ? A notre connaissance. S = 4" 1/1 — 1/3 + bout de combien de termes — et de temps elle atteint la valeur On aurait pu de 1/5 — 1/7 4. et enfin on appuie sur la touche de l'opération voulue ( + . ou on soustrait. cette formule est éton namment pratique.. donc l'écard sera pour jt de 0. et se termine donc par un terme négatif. 7. Avec les HP.t/4. le système Hewiett est nettement plus pratique. et enfin on additionne.1/5. 3. La plu part des calculatrices du commerce. on arri ve à 1/100001.445 765.. ou on divise. par exemple 231 778 -I. 4. et non de chercher les décimales de n — il existe pour cela des séries de convergence beaucoup plus rapide. L'introduction d'une nouvelle don née. 5. et nous et algébrique. Cette série est la toujours supérieure à jt. 4. appelons-la Mi. etc. arithmétique S2 inférieur. exactes. Pour les calculs en chaîne.1/m) et (1/1 — 1/3 4. on tape le second.. et 3. reprenons la série S = 1/1 — 1/3 4. Avec Texas.. scientifique chance d'obtenir au bout du compte la valeur de jt avec plusieurs décimales. quand on a calculé 50 000 termes. —. De même une touche last x (contenu du dernier registre avant calcul) permet de retrou ver le nombre dont on vient de calculer la tan 11 est immédiat que Si est supérieur à n/4 et Notre premier programme consistera donc à faire calculer à la machine la somme 2 (Si 4.14157.S2) pour voir au souhaitée. 52 = 1/1 — 1/3 4. On démontre sans difficulté. car ils ne sont pas perdus. 51 = 1/1 — 1/3 4. cette somme tend vers . c'est le contraire : on ne sait jamais trop bien ce que deviennent les chiffres qu'on manipule. les dénominateurs des fractions vont de 2 en 2 : 1. et enfin on appuie la touche =. D'une manière imagée. suivent ces processus. On saura donc seulement que k est compris entre 3.. il faut faire une ou plusieurs moyennes entre les valeurs plus fortes que n/4 et celles plus faibles. Notre seul but ici est de voir comment la ma chine va traiter un calcul faisant appel à trois opérations de base : l'addition. la machine possède qua tre registres mémoire installés en pile verticale : toute opération arithmétique combine les chif fres des deux registres du bas.. 9.. Appelons Si la série se terminant par un terme positif.t/4.S2 ^ même faire la moyenne 2 .. il nous faut faire tons d'abord qu'il s'agit d'une série alternée. Il s'agit donc ici de tester la précision de la machine. la Hewlett-Packard est supérieure à sa concurrente. on met le second chiffre. on tape 4-. soit 0. -h ou X).00004...14161..

permettrait seulement de voir avec quelle lenteur converge la série : au bout de plusieurs heures. .. 1/3. 58 et 59. Hewiett Packard 4 STO + STO + RCL 1 Texas Instruments 4 SUM 01 SUM 02 RCL 01 Hx STO + RCL 7 STO 4 . Par exemple : 1.. et sur les Ti 56. après addition du terme à ajouter et avant soustraction du terme suivants : à retrancher..4. et un observateur mathématicien retiendrait pour Jt la valeur 3.. La valeur affichée remonte en suite lentement à 3. 7. —1. RCL (ou 2. Et en intercalant une pause entre chaque boucle. Il fau drait ensuite tirer la suite 1. RTN suivant les machines — puis — 3 en mémoire 1.. . 7. STO 1/RCL 1. etc. + 1/m — l/(m -I. etc. à mesure que les boucles se déroulent. avec les Ti) et on obtient 1. II.9. + 1/m — l/(in + 2) + l/(m + 4). la valeur contenue en mé machines citées nous avons obtenu les résultats moire 7 sera rappelée et mise dans une autre mémoire à chaque boucle.141 592 656 en 4 heures 1 .4 et 3. le chiffre oscillant au fil des heures. on doit voir la série converger vers 3. et 3. nous ferons la séquence 4. S I consécutives Si.. etc. qui est toujours supérieure à Jt.. Donc.6) et faire encore les moyennes comme précédemment.. 58 3. Celle-ci contiendra donc à tout moment la somme de la série. ayant stocké — 3 en mémoire 1 et — 1 en mémoire 2. STO 1..141 592 668.. prouve sans mi^i1 que M = On Ml 2 + M2 est une valeur plus proche de n que Mi ou M2. .S 2 X . Une PAUSE permettra de su'vre la progression de cette valeur à chaque boucle. 57. toujours inférieure à jt... La touche 1/x calcule l'inverse que nous ajouterons ou retrancherons alternativement dans une mémoire. Puis on lance le calcul... on l'obtient en rappelant la mémoire 7 juste après la soustraction.. Avoir la suite des impairs ne pose pas de difficultés : ayant stocké — 1 en mémoire. Pour cela. Au cune des HP n'a fait mieux avec ce programme. dont le programme est très court. retour en mode calcul. Sur les Texas. GTO A en fin pour les HP 67 — et pour en simplifier la présentation. Nous aurons stocké Si .. Mais avec les deux (Si + S2). on arrive à 3. Pour cela. 1 — 1/3 -t. il faut commencer par lui faire débiter la suite des impairs 1. STO -I. Nous allons donc procéder différemment et séparer dans le programme les termes précédés de (-I-) et ceux précédés de (—). retour en début de programme — GTO 00. puis M". 5. . on verrait apparaître successivement 1. moyenne des moyennes.Ml PAUSE GTO 01 M 1 PAUSE 1 — 1/3. Il ne reste qu'à ajouter les deux et à multiplier par 2 pour avoir la moyen ne choisie. STO -f. ce processus sim ple ne nous permet pas de séparer les sommes sous condition parfois de modifier le départ et retour de boucle : par exemple LBL A en début. SUM 01. S I RCL 7. l'affichage oscillerait seulement entre 3...141 592 7. 7.l/(m -I. 674. S2.. on fait 2. par exemple la 7.3 S2 -f 3 Sa + Sa) Pour faire exécuter ces opérations à la machi ne. Cette formule.1. RST. •Voici donc les deux programmes utilisés. RCL 1 et RCL 2 nous donneront alors les deux suites impaires voulues..141 592 653 589 793 . 1. p -I. . quand à S2. RCL. tout possesseur de l'une de ces machines peut même repren dre ce programme et il arrivera aux mêmes résultats que nous. CHS. etc. soit 2 llx + RCL 07 . stockage en même mémoire fournit facile ment la suite cherchée.. 1/7.. De plus. 3. Appelons Mz cette seconde moyenne.141 592 677 en 1 heure 3. il est donc possible que les SR 56 et Ti 57 diffèrent légèrement. changement de signe. .1/5. SUM 02 pour Texas). 672.. Cela demande de fournir deux séries : 1.4) — l/(m -I. 1. Enfin on peut considérer la somme Sa : Sa = 1/1 — 1/3 -f 1/5 .5. etc. Nous ferons donc un second programme calcu lant cette moyenne. S3 et S4. — 1 en mémoire 2. après avoir tapé le GTO 00 Ces programmes ont été essayés sur les HP 25...141 592 658 en 3 heures 3. 1-1/3-1. S 1 RCL 2 SUM 07 RCL 07 STO 04 . Les cal culatrices d'une même firme n'ayant pas présen té de différences entre elles.Sa M" = 1/2 (Si -I. Nous commencerons par la plus simple. CHS.14. STO 1/RCL 1. 3. les calculatrices affi chant 10 chiffres. CHS.1/5 — 1/7. 3 2 INV SUM 07 RCL 04 .2) -I.(S2 + Sa) avec Sa = 1/1 — 1/3 + 1/5... Il ne resterait plus alors qu'à multiplier les suites 1/x par ce ± 1 et les ajouter pour avoir 1/1 — 1/3 -I1/5 — 1/7 + ... CHS. Précisons enfin que n = 3. La touche 1/x permettra d'avoir 1/1. Il est évident que : M' = Si -H 2 S2 -|. RCL 1. encore plus proche de jt.141 592 654. 33 et 67. y-. Avec les Hewlett-Packard. nous n'y incluons pas le stockage en mémoires 1 et 2 des valeurs de départ (— 3 et — 1). nous n'avons testé le résultat pendant plusieurs heures qu'avec les modèles 58 et 59 .. Avant de donner les deux programmes qui conviennent à toutes les HP et Texas — programme. r -I. STO -h 2 (4. 5. SUM. —1. S 1 RCL 02 Hx Hx STO — 7 RCL 4 . Reste maintenant à calculer les moyennes. STO 1/RCL I. puis 670.. une boucle appel de mémoire.15.141 592 665 au bout de 3 heures et demie de fonctionnement.

M PAUSE GTO 01 - " -T- 2 .M' PAUSE RCL 02 que l/x l/x INV SUM 07 7 4 . Ces 3 derniers chiffres sont encore bien'loin de la valeur juste qui est 590. L'afficha ge oscille ensuite entre . Nous arrêtons au bout de 12 heures.. 3 2 RCL 04... — 3 en mémoire 1.. 3 2 RCL 4. 3 2 que précédemment — HP 25. et on trouve 3..... + + RCL 03. Par une astuce de calcul... on calcule le terme néga tif et on recommence la boucle.141 592 65.. 3. on peut obtenir une moyenne plus affinée en calculant Si 4.141 592 653 716 au bout des 12 heures.. lix STO 03.M' PAUSE RCL 2 1/x STO —7 lés) STO —7 RCL 02 STO .... et il aura encore raison. on peut faire sortir les trois derniers chiffres qu'on ne voit jamais à l'affichage.3 S2 4. puis R/S..141 592 653 595 en 1 heure (500 termes calcu Hx Hx Hx 3. soit 3.. Avec la Texas ont atteint 3. — 1 en mémoire 2. 3.7 RCL 7 STO 4. 3 1 2 -f.660.. Hewiett Packard 4 STO + 1 Texas Instruments 4 SUM 01 STO + 2 RCL 1 1lx SUM 02 RCL 01 STO RCL STO RCL SUM 07 RCL 07 INV SUM 07 RCL 07 STO 04.. 3 2 + RCL 03. 800 termes ont été calculés .. 3 2 en 3... Ti 58 et 59 — nous avons obtenu : = SUM 07 RCL 07 STO 03. Le troisième programme que nous donnons en détail de manière explicite et sans chercher lix STO RCL STO RCL + GTO 01 3....3 Ss 4. retour en début de programme.. à la rigueur 3. Le mathématicien en déduira encore que n = STO RCL STO RCL Hx + 7 7 3.. 3 1 1lx STO RCL RCL RCL RCL valeur remonte lentement à . puis la + + +. 3 5.....141 592 653 6.3 2 RCL 07 STO 04. 3.2 S2 4S3. 3 2 4 + 1 + 2 1 SUM 01 SUM 02 RCL 01 + 7 7 5. la précision des Texas s'avère donc supérieure de 2 décimales à celle des Hewlett-Packard.... (suite du texte page 156) . Elle ne bouge plus ensuite au cours des heures suivantes.141 592 655 en 4 heures 30 minutes 3. en faisant apparaître les trois derniers chiffres on aura .. 3 2 Sur les mêmes machines + RCL 04. 700 ter mes ont été calculés et la convergence est infini 3. 3 1 .Pour les HP . et il sera dans le vrai. 3 2 INV SUM 07 GTO 00 RCL 4.. la valeur affichée ne bougera plus ensuite et... Hewiett Packard 4 STO + 1 STO + 2 RCL 1 STO RCL RCL RCL RCL RCL 04..654 et .. S 2 4 4 STO + 1 STO + 2 RCL SUM 01 SUM 02 RCL 01 llx SUM 07 RCL 07.141 592 654 en 6 heures 30 minutes La machine a alors calculé 23 000 termes en viron — 46 655 en mémoire 01. 4.661. Comme nous l'avons vu... 3 4 lix l/x 4 3 3 3 + RCL 05..655.. 3 2 RCL 4.141 592 654....3 1 2 + llx n Texas Instruments 4 SUM 01 SUM 02 RCL 01 1/x + déduira à le raccourcir calcule Si 4. Un mathématicien retiendra pour ji la valeur affichée. 3 3 + + + RCL 05.141 592 654 en 10 mn ...141 592 654 en 7 mn . 3 5. 3 3 RCL 02 —7 7.. 3 3 RCL 3. retour en mode calcul.S4... 5 5 3 3 3 3 3 2 2 1 + calculés) Le mathématicien + RCL 04... Puis on cal cule la somme voulue...141 592 7. et 64 000 termes auront été calculés..... 3 5...... .. Pour cela. 3 1 RCL 02 + 7 7 3 . S 1 2 ment plus rapide que précédemment.. 4. 3 3 + RCL 05. on ajoute une seconde mise en mémoire (STO 4) pour garder 82. Avec ce premier programme.141 592 653 591 en 2 heures (10 000 termes RCL STO 4 STO STO RCL -I.... 33 et 67 . M- PAUSE GTO 00 Bien entendu... 3 3 2 SUM 07 RCL 07 STO 05.. 3 INV SUM 07 RCL 07... 3 2 + 7 7... 3 1 + + RCL 04 ....

.

si ce premier volume décevait mon attente. PASSIONNEZ-VOUS POUR LE MONDE DES OCEANS DU Cdt COUSTEAU i compléter et i retourner dès aujourd'hui aux Éditions Robert Laffont . Les moeurs implacables des animaux marins. dont une grande partie appartenant à la collectionpersonnelle deJ. s •Selon tarif des postes et Uu* de UïCi en vigueur «u 15. OUI.. Vous sillonnerez toutes les mers du monde. Des reportages pris sur le vif. . LE MONDE DES OCEANS. 3500 extraordinaires documents en couleurs. voici la mer. A la découverte d'un monde fascinant. Une collection absolument unique.S750 . en même temps. la magnifique médaille et les autocollants réservés en CADEAU aux souscripteurs. Prince de la mer. PARIS B 562 008 755 2. Je recevrai. les volcans immergés. Vous rencontrerez ainsi le phoque à fourrure qui règne sur un harem de 100 femelles. (réservés aux souscripteurs) • cette lourde médaille à l'effigie du Commandant Cousteau (diamètre :. L'une des plus belles collections que vous puissiez posséder.R. les 19 autres volumes de cette collection que je réglerai aux mêmes conditions excep tionnelles.BP 35 . pendant 10 jours découvrez "Oasis dans l'espace" premier volume de la collection LE MONDE DES OCEANS POUR 32 F PAR MOIS SEULEMENT. Le Commandant Cousteau vous raconte ses 3. Si cet examen m'a convaincu... En 20 somptueux volumes.. je vous le renverrais dans les 10 jours avec les Cadeaux sans rien payer ni vous devoir. Le Commandant Cousteau vous révèle l'existence aven tureuse et les combats sans merci des milliards de créatures qui peuplent l'Océan. Je réglerai alors ce volume en 2 mensualités de 32 F seulement (+ 3. vous découvrirez toutes les mer veilles de l'Océan.. Volume après volume. ou lé dauphin dont l'intelligence stupéfie les savants.. vos enfants.-Y.-Y. comme seul J.80 I 052 ALBL i Signature indispensable pour tous (pour les mineurs. envoyez-moi pour un examen gratuit de 10jours et sans obligation de ma part le premier volume de l'Encyclopédie du Commandant Cousteau.. . n'avaient jamais été publiés.95112 5annols Cedex. Comment la première étincelle de vie y prit naissance il y a des millions d'années.9cm) • et 2 autocollants illustrés..'> ans d'explorations sous-marines dans la première encyclopédie complète consacrée à la mer : LE MONDE DES OCÉANS. aventurier des profondeurs. Cous teau. Pourquoi il porte en lui les conditions de la survie de notre espèce. Cousteau pouvait vous la révéler. Des récits haletants. je garderai le premier volume et ces Cadeaux.. 3000 pa^es et 3500 documents en couleurs. Quelles im menses richesses il recèle dans ses abîmes..Le Commandant Cousteau vous invHe à explorer les merveilles de l'univers sous-marin.C.explorateur de génie. signature des parents) Dî> -Prénom- Nom (MAJUSCULES)- Adresse complète — Code postal L I Ville- PRIX TOTAL U28 F PORT ET TAXES COMPRIS . Comme si vous viviez à bord de la célèbre Calypso. dédiés à des espèces en péril (phoques et baleines) pour vous associer à la lutte pour la sauvegarde des océans.1.70 F de participation aux frais d'envoi*).. vousmême. Bien entendu.. au rythme d'un tome tous les 2 mois. chez vous. les épaves de navires-fantômes et les poissons inconnus. Et c'est en "mini-soucoupe plongesmte" que vous évoluerez parmiles paysages hallucinants. Telle est l'incomparable encyclopédie qui va passionner toute votre famille.. qui occupera la place d'honneur dans votre bibliothèque. Je recevrai ensuite. gratuitement..

Nous continuons à rechercher et ou imettre iitru en voleur des chomps de pétrole et de goz.75781 Pons Cedex 16 -Tél. C'est notre vocotion troditlonnelle. TOTAL Même le vent nous intéresse I Compognie Françoise des Pétroles -Direction de l'Informotion et des Relotions Extérieures 5.46 . rue Michel-Ange . 1^1 R.mmmê '-'osS^X'âï liSm. Aujourd'hui nous l'étendons ô de nouvelles énergies. 524. iRWi »fp Pour la sécurité de votre opprovisionnement. nous sommés devenus producteurs de chOfbon. d'eou choude fossile.46. eiSSev»/- pigssgfîits. d'énergie solaire. de mineroi d'uranium.

Science et Vie. attractif. quelle doit-elle être ? M. le parc de Lunaret à Montpellier. je peux. il n'y a comme collections zoologi ques notables. Autrement dit. sans but lucratif. et Lecomte. la ménagerie du Jardin des Plan tes. là-dessus. et V. Doumenge. que donner parfois aux pouvoirs publics. en tant que professeur au Muséum. par exemple. Afin de faire le point sur cette question. qui est départementale. Une nouvelle définition du zoo idéal s'en dégage. Mais Thoiry a un but lucratif. 5. et V. pour lesquels je n'ai ni vocation ni compétence. Ce sont des systèmes qui ont été montés par des capitaux privés en vue d'une certaine rentabilité. ce qui est d'ailleurs fort bon. dans les conditions actuelles. Doumenge. comme les singes de Rocamadour. Il y a aussi des collections spécialisées. et la réserve ornithologique des Dombes. mais M. Dans certaines de ces institutions. ailleurs. Barloy. Doumenge. zoologiste. que le zoo municipal de Mulhouse. directeur de recherche à l'INRA. pour vous un zoo doit avoir un but essentiellement zoologique. n'ayant pas de but lucratif. Si la vocation d'un zoo n'est pas d'être une attraction. l'organisation des collections zoologiques est encore très anarchique. Doumenge. le zoo municipal de Lyon. Et elle surprendra sans doute.ZOOLOGIE- LES ZOOS DE l : DES CONSERVATOIRES D ESPÈCES MENACÉES De nombreux amis de la nature ont déclenché depuis quelques années une contestation des zoos en tant que prisons d'animaux. les loisirs . Avez-vous un pouvoir sur les autres zoos. Il existe différents systèmes qui ne sont pas reliés entre eux. et V. le désir de voir des animaux plus ou moins en liberté dans des conditions 63 . D'abord qu'est-ce qu'un zoo ? Que doit être un zoo ? Je pense que. ou administrative si je fais partie d'un lités actuelles qu'ont les gens de voyager ou de pour attirer le public en utilisant. et qui utilisent l'exhibition des animaux dans un but attractif. qui est lui aussi. En France. nous avons réuni en une table ronde MM. peut se permettre de montrer des espèces qu'on ne voit qu'accidentellement. Doumenge. venez d'être nommé directeur du zoo de Vincennes ? en dehors des institutions du Muséum. En résumé. Oui. je pense. Il y a d'abord les systèmes à but lucratif. On n'a pas créé Thoiry. c'est-à- dire des quatre institutions dont je vais avoir à m'occuper. Par occasionnellement. Le parc de Lunaret. ou saisonnièrement. par exemple. dans l'Ain. docteur ès sciences. les autres ont des fins zoologiques plus affirmées. Mais qu'est-ce qu'un but zoologique ? M. Monsieur Doumenge. quand plus ou moins naturelles. publics ou privés ? M. un certain nombre d'avis. écrivain. à Montpellier. vous conseil d'administration. il y a en France des institutions publi ques. le parc ornithologique de Clères et la réserve d'Azay-le-Ferron. c'est-à-dire avec les possibi tative. Je ne peux. en France. qui est aussi municipal. à but scientifique affirmé. j'ai à administrer le zoo de Vincennes. dans un but zoologique affirmé. ou ils le demandent. S. journa liste. nouveau directeur du Zoo de Vincennes. avoir une voix consul 5. Les unes ont pour objec tif simplement la détente.

c'est d'abord l'étude systématique des espèces. au-dessous d'un certain seuil. Jean Lernoux. « Le 15. Plus on va. mais de les aménager dans l'intérêt des espèces présentées et dans un esprit plus conforme à fa véritable vocation des zoos. l'étude de leur pathologie. de semblables mesures de protection. par exemple. la justification des collections elles ne sont pas placées dans un zoo. archaïques et inesthétiques. Aussi vont-elles être progressive ment supprimées. ques lignes pour vous montrer ce qu'est la vie quotidienne d'un zoo comme celui de Vincennes. et les enfants ne seront plus obligés de « sauter ia barrière » pour voir de plus près l'animal enfermé. voir à la télévision ce que nos grands-parents ne voyaient jamais.LE zoo PRISON Grilles doubles. espaces réduits. de leur repro duction. qui provoque une perforation thoracique. se conserver dans la nature. Le 24. Dans bien des cas.1. intitulée « Contribution à l'étude de traumatologie chez les animaux sau vages en captivité. Quitte à vivantes — je ne parle pas de zoos. Je vais vous en lire quel collections animales vivantes —. C'est une sorte de loi du tout ou rien : il y a un seuil au-dessous duquel les espèces disparaissent si 64 les remettre ensuite dans la nature. J'ai sous les yeux la thèse d'un vété rinaire. Etude particulière du parc zoologique de Paris ». Bien sûr.56. c'est le zoo à l'an cienne tel qu'on peut encore le voir au Jardin des Plantes. un calao d'Abyssinie est tué par un coup de bec d'un congénère. de leur comportement. plus on s'aperçoit que. H n'est pas question de supprimer tous les zoos ancienne manière.8. Elles se con servent dans les collections zoologiques. un ma rabout de l'Inde est tué par un de ses congénè(suite du texte page 66) . mais de M. Barfoy.63. certaines espèces menacées de dispari tion ne peuvent pas. ne se justifient pas. par exemple.

Là. 65 . où diverses espèces sont à la fois présentées et conser vées. mais de préserver ceux qui sont menacés de disparition. les cerfs de Virginie (ci-dessus) ou les antilopes évoluent à l'aise dans un cadre qui n'est plus une prison. mais un « territoire » naturel mis à leur disposition. c'est le zoo nou velle formule tel qu'on pourra bientôt le découvrir à Azay-le-Féron.LE ZOO LIBERTÉ Simples grillages. le parc zoologique devient un espace vert culturel. aires spacieuses. Car H ne s'agit plus de collectionner TOUS les animaux de la terre. Dans cette nouvelle conception.

dont une espèce ne semble pas décrite pour le moment. Comment ? Pourquoi ? On n'en sait rien. où Hediger a été l'un des premiers à étudier cet aspect du comportement animal et à utiliser ses connais sances pour empêcher que les ours aient une conduite stéréotypée. ce qui est classé. Lecomte.. il convenait de rem placer l'activité naturelle de l'animal par une activité non pas imposée. Ses méthodes étaient très simples d'ailleurs : pour lui. avec laquelle elle vivait depuis deux semaines. Certains problèmes sont déjà résolus. Ce qui prouve que les installations ne sont pas toujours aussi néfastes qu'on le dit.(suite de la page 64) res.3. j'ai fait fermer et vider la petite singerie. ils seraient con damnés. Pour moi. Doumenge. est un monument historique et que l'on ne peut donc rien y toucher. le nombre d'exclusions qui se produisent. M. Si l'on collectionnait tous les acci gon. dans certains édifices du Jardin des Plantes ? M. les dossiers ont franehi les in nombrables barrages des Monuments histori ques et autres administrations.8. blessés. Cela n'a pas toujours été le cas au Jardin des Plantes. Nous M. et il n'est pas impossible qu'un jour prochain on 66 tenter de les mettre en condition. alors. ces accidents malencontreux ne sont pas propres aux zoos. là. on aura à la fois un cadre de présen tation adéquat et un cadre d'habitation et de reproduction satisfaisant. doivent être entièrement démolies et trans formées. etc. Ce sont là avons reçu un coup de fil de la douane de Roissy nous prévenant qu'il y avait trois singes en souffrance et qu'on allait les exterminer si nous ne les prenions pas. si nous les renvoyions chez eux pour qu'ils soient relâ chés dans leur milieu. vous n'êtes pas en cause.. étant donné que l'un des deux au moins. En revanche. vous êtes prié de ne rien y changer. Le 4. Barloy. M. J'ai envoyé un four des accidents. Le 17. Voici un fait récent. N'exagérons rien. quand on voit cet extraordinaire gaspillage de vies. Pas en France. Nous allons donc les héberger et de la nature. D'ailleurs. j'évoquerai les grandes difficultés que l'on doit rencontrer quand on est directeur des zoos de Paris. etc. à la ri gueur.. il n'y a pas de motivation commerciale comme à Thoiry. qui était odieuse. c'est un certain nombre de façades. mais je peux vous dire que. se comportent de façon anormale. il était presque sou- . Personnellement. On pourrait. Imaginons le directeur d'un hôpital à qui l'on dirait : « Monsieur. Dans son esprit. ce qui serait en infrac tion avec les lois ? Et quel est l'intérêt d'avoir des espèces rares et délicates à Paris ? M. Pour ma part. Si vous suiviez une troupe d'animaux dans la nature. elle tombe dans le fossé qui entoure le parc. je pose une question : est-il raisonnable de mettre encore des animaux dans certaines cages. par exemple. la ménagerie du Jardin des Plantes s'est adressée à des trafiquants pour acheter des animaux. Quelles sont ces espèces rares et délicates ? D'où viennent-elles ? Viennent-elles de leur pays d'origine. Doumenge. Je crois qu'il est intéressant de savoir que ee chapitre de la psychologie animale a été ouvert par des gens qui étaient directeurs de zoos. On a tout cassé et on va refaire une petite singerie abritant uniquement des espèces tropicales extrêmement rares et délicates. Je suis d'accord pour reconnaître qu'au Jardin des Plantes ou au zoo de Vincennes. Doumeage. trois jours après que j'ai pris mon poste. Ils venaient du Zaïre. c'est de la destruction de la nature. Mais en Suisse. M. Lecomte. et je pense que l'on fera quelque chose de convenable dans les mois qui viennent. un certain nombre d'installations. je m'empresse de le dire. je ne pense pas que l'on puisse parler de comportement ou de psychologie animale. Cela dit. que les écureuils tour nent sans cesse.58. puisque vous venez d'arriver. à Montpellier où j'ai monté des collections. voici un établissement qui date du XIV® siècle . Ce qui est monument histori que. parler de psychiatrie ! Je regrette donc un peu qu'une chaire d'éthologie et de conser vation de la nature implique de semblables mé nageries. Je peux même vous préciser qu'il s'agissait de buffles et de binturongs. je ne crois pas que l'on puisse parler de collections vivantes ayant un certain intérêt. car. à propos des rapa ees. vous seriez étonné par le nombre d'intolérances. le Jardin des Plantes. on pourrait aussi en déduire qu'il faut supprimer l'automobile !. pithèques extrêmement rares. On parlait tout à l'heure de psy chiatrie animale. car je ne vois pas le rapport que cela a avec l'éthologie sérieuse et avec la protection présente une cage vide pour montrer ce que pouvait être la ménagerie du roi il y a un siècle et demi.65. Les crédits ont été donnés il y a trois ans. Doumenge. une tigresse nouvelle ment arrivée est étranglée par une autre tigresse née au parc. que l'on a quand même obtenu dans ces cages vétustés des reproductions de grands ducs bien avant qu'on en ait enregistré ailleurs. » Il y a des dizaines de pages comme ça. sa tête heurte le bord opposé et elle meurt im médiatement. je n'ai jamais fait appel à un quelconque trafiquant. par exem ple. puisque les cages des rapaees.. que les éléphants se ba lancent perpétuellement. M. une éléphante d'Asie est violem ment bousculée d'un coup de tête par sa congé nère . et nous avons ainsi recueilli trois cerco dents de la route. Certes. est plus propre à toucher la corde sensible du public qu'à refléter la vérité. M. Barloy. mais quand même suggérée. Dans six mois. mais. A mon avis. j'ajouterai. l'argument selon lequel les animaux présentés dans les zoos sont tous plus ou moins traumatisés. » Alors. Ce sont des bâtiments qui étaient déjà vétustés en 1880. On a trop tendance à faire de l'anthropomorphisme. Je suis tout à fait d'accord pour que vous preniez des animaux en souffrance. du temps d'un de vos pré décesseurs. Et je ne parle pas des animaux qui se noient ou qui se jettent contre les clôtures quand on veut les attraper.

c'est le premier problème. c'est tout ce qui se passe avant le zoo. De même que le fait que l'on fasse de la très bonne physiologie avec des rats ne justifie pas n'importe quelle expérience. mais cela se traduisait par des malaises qui. Or. Il ne faut pas mésestimer le travail extraordinaire qui a été fait dans beaucoup de pays à partir des zoos. Or. Certainement pas pour les zoos à l'heure actuelle. Toutes ces recherches. Doumenge. Car. Hediger a montré que. c'est-à-dire le gigantesque trafic d'ani maux qui approvisionne les zoos. pour eux. mais au moins 50. qui.. C'est vrai pour le lion. Pourquoi les zèbres sontils malheureux ? Parce qu'ils ont besoin de se frotter sur cette termitière . est sortie une éthologie. et surtout avant de se repro duire. il n'y a guère plus de quatre ou cinq naissances par an dans le monde. c'est le parallélisme avec les détenus humains : un détenu humain sur trois fait des cun zoo de prendre des orangs-outans dans la nature. parce que. de hiérar chie. puisqu'il y a maintenant une reproduc tion suffisante et que l'on peut échanger les 67 . ques. une déontologie. Ceci est peut-être vrai pour une tifs. avaient besoin d'être reconsidérées dans la nature. de dominance. Mais. Sur les orangs-outans. En fait. la plupart meurent avant de devenir adultes. M. s'il est vrai qu'il y a quelques orangsoutans qui naissent. de même. en l'affinant. si vous voulez. Il n'est plus de l'intérêt d'au éthique. trop souvent. les partisans des zoos entretien nent l'amalgame entre natalité et reproduction. sont issues d'obser vations faites dans les zoos. Je crois que. On s'est aperçu. Doumenge à un journal. A l'heure actuelle. qui est tenu à Los Angeles. il faut une M. les orangs-outans de Bornéo et de Sumatra nés en zoo sont plus nombreux que les orangsoutans nés dans la nature. eux. que les notions de territoire. et un sur trois également fait des maladies cutanées. et je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui quand il parle de la reproduction en captivité des orangs-outans. ces ani maux étaient très malheureux. M. mais.haitable d'avoir côte à côte un cirque et un parc zoologique. qu'on a ensuite trans portée dans la nature en la revoyant un peu. M. Barloy. De ces observations effectuées dans les zoos. et deux sur trois ont des maladies de la peau. encore une fois. Il existe donc un parallélisme entre le zoo et la prison ! Mais ce que nous contes tons le plus. Le jardin zoologique peut être un bon outil de travail pour un certain nombre de chercheurs. pour certaines antilopes. on s'est aperçu récemment qu'ils souffraient de troubles franchement physiologi reproducteurs. c'est un point important de leur domaine vital. minorité d'espèces. il y a des cen- Vous connaissez sans doute l'étude du Dr Proust sur les lémuriens de Brunoy. dans les zoos. aussi bien celles d'Hediger que celles qui ont été faites à Munich ou dans les grands jardins zoologiques améri cains. ce n'est pas 4 ou 5 naissances qu'on enregistre cha que année. je suis d'accord. Barloy. afin de retrouver une sorte d'équilibre entre une activité et le fait de se trouver dans une cage où l'on vous donne de la nourriture sans qu'on ait rien à faire pour la gagner. Bartoy. que l'on monte en épingle. certains zèbres. Ce qui est curieux. il y a un stud-book très précis. Mais cela ne justifie pas tout. ont abouti à une meilleure compréhension et à une meilleure présentation des animaux. qui se reproduit presque trop bien. Doumenge. notamment de troubles cutanés et diges M. M. Par exemple. Malheureux an- thropomorphiquement parlant. s'il n'y avait pas une termitière ou l'équivalent d'une troubles digestifs de type ulcéreux. J'ai lu une lettre adressée par Dans cet univers de grilles. Plus peut-être que le sort de l'animal en cage. un lémurien captif sur deux a des ulcérations gastriques. l'ensemble des protecteurs de la nature et moi.. A côté des troubles psychologiques des animaux. par exemple. même les visiteurs ont l'air d'être en cagel termitière dans un enclos de zèbres. à côté de ces cas. étaient quantifiables. Et ces orangsoutans sont menés jusqu'à l'âge adulte. Pourquoi alors capture-t-on tou jours des" orangs-outans dans la nature ? Pour les laboratoires.

lui aussi. ques : premièrement. Azay ne sera ouvert qu'à des groupes guidés : on l'a aménagé. très rapidement.. Prenons un exemple . il n'a subsisté que grâce au zoo. BarJoy. Eh bien. espèce quasiment disparue aux Hébrides. Doumenge. elles ont été sauvées par des gens compétents. M. prenez l'état actuel de l'agriculture fran çaise : vous n'avez plus d'animaux domestiques. Récemment. n'utilise que les mauvais exemples. Or. obstiné ment refusé de faire payer l'entrée du zoo de Montpellier. Hawaii. entre le Jardin des Plantes et Azay-le-Ferron. le panda de Tokyo est mort. je peux en apporter aussi de bons. 11 y a quand même un certain nombre d'espèces dont on irrémédiable . et si. pendant dix-huit ans. en France. N'oubliez pas qu'il faut trois ou quatre ans pour faire un bœuf de labour ou un cheval de trait. ces espèces sauvées par la captivité ne constituent qu'une minorité . il nous faudra partir des baudets du Poi par les des tou. nous ayons un conservatoire non seulement des gènes. dans des zoos qui étaient plus des stations scientifiques que de vrais zoos. Ma véritable ambition n'est pas seule ment d'améliorer ce qui existe. D'où le trafic co lossal. des moutons de Soay. car il n'y aura plus le relais du cheval de trait ou du bœuf de labour. mais aussi de préparer l'avenir. tout le monstrueux trafic des milliers d'animaux morts dans les bateaux. il faut que. c'en serait fini de tous les trafics. on en a assuré le gardiennage rope. des astra et. je crois qu'on aurait du mal à arriver à dix . M. bisons d'Eu kans. on en a disséminé une grande partie. Je suis personnellement contre tout trafic. Certes.. On a créé aux Hawaii un parc.. l'oie M. On a donc entrepris de restaurer une région où elle puisse habiter. vous n'avez plus de machines. Moi. il y a de nouveau des oies à Hawaii. C'est tes. J'y ferai une présentation d'espèces européennes intéressan tes : ours brun. Et il y a aussi le cas du faisan de Eormose. par différents moyens — et certaines collections zoologiques comme celles dont j'ai la charge peuvent y contribuer —. Et le cerf du Père David. et si. Par conséquent. Progressivement. Intermédiaire entre le cerf et le renne. par suite d'une disette irréversible. Mais j'ajouterai deux remar est notoirement insuffisante. nous voulons faire des peut dire. Et comme vous Le bassin des crocodiles du Jardin des Fiantes. ce sera la disparition totale d'une civilisation. Si vous mettez sur un plateau de la balance ces faits positifs et. Pour en revenir au Jardin des Plan- xièmement. Nous en sommes au point où la machine élimine et tue l'animal domestique. M. l'on montrera aux citadins et aux enfants sim plement des espèces domestiques. Doumenge. Lecomte. que 140 baudets du Poitou ! J'en ai une dizaine M. au bout d'un an tout le monde sera mort. vous en serez réduits à travailler la terre à la main. dans une plaine de 60 à 80 ha. des chèvres mohairs. qui me sens moins concerné.taines d'espèces pour lesquelles la reproduction d'Acclimatation.. Leeomte. et puis une présentation d'animaux domes tiques. En effet. dans la plupart des cas. J'ai.. demain.. il ne reste à l'heure actuelle. si. M. sangliers. actuellement. les animaux les plus précieux en étaient les chevaux de Przewalski. honnêtement. Voilà ce qu'est la protection de la nature en zoo ! M. je veux transformer l'esprit et la présentation. d'une population. mais aussi une . Par exemple. je veux. qu'elles ont été sauvées mulets. nous assisterions à une hécatombe massive chez les «juta humains. Monument classé : défense d'y toucher! dépenserez davantage d'énergie à produire que vous n'aurez de calories avec votre production. une véritable crise de l'énergie venait à empêcher l'usage du tracteur. faire non seulement une présentation. qui est adversaire des zoos. qu'il faut encore trois ou quatre ans pour les multiplier rapidement. dans les ports ou sur les aérodromes. qui a été sauvé au Jardin 68 des scolaires ou des collectivités. Doumenge. Barloy. je suis sûr qu'elle penchera de ce côté. quand la population d'oies a atteint un niveau suffisant. ils sont morts de la mélioïdose . et en France. Et si l'on décidait que la visite de toute collection vivante doit être gra tuite. demain. Barloy. qui n'existait que dans le zoo privé de l'empereur de Chine. ils en ont été les premières victimes. cervidés. Il est donc urgent de susciter des institutions où collections. Je vais ouvrir Azay-le-Ferron au public en mai prochain. J'ai déjà les baudets du Poitou. Dans le cas de Poie des Hawaii. mais on ne s'est pas contenté de conserver l'espèce dans un zoo. Et. deu M.. on a aussi compris qu'il ne fallait pas la garder indéfiniment en captivité. car je pense qu'une collection vi vante doit être une institution publique et non une affaire mercantile. c'est son rôle. demain. Mon optique est totalement dif férente.. sur l'autre. mais des espèces. son pays d'origine. animaux destinés pour la plupart à des zoos privés.

conservation. Car la conservation est urgente :
aujourd'hui, trouvez-moi 20 percherons en
France !... Je pense que le zoo-exhibition, le
zoo-cirque — un animal, une cage ; un animal,
une cage — est une formule périmée, une con
ception du XIX® siècle. Il doit être remplacé
par la collection animale vivante, dans un cadre
qui soit aussi convenable que possible, bien en
tendu. Je pense aussi que le zoo, ce n'est pas
uniquement l'éléphant, la girafe, le lion, etc.
J'ai vu, par exemple, au Japon, des présenta
tions d'insectes et un zoo de papillons extraor-

M. Doumenge. Vous avez raison. L'organisa
tion actuelle des zoos ne permet pas d'éliminer
tous les maniaques. Cela dit, sous prétexte que
les zoos ne sont pas adaptés, il serait simpliste
de vouloir tout faire disparaître. Ainsi, à un
moment donné, nos grands-mères se sont mises
à débarrasser tous leurs greniers, et maintenant
on recherche.^out ce que nos grands-mères ont
liquidé ! Si demain je prenais une seringue pour
éliminer tous mes animaux, ce serait tout aussi

arbitraire. Il ne faut pas tomber dans l'excès,
mais trouver un équilibre entre ce qui existe

Les baudets du Poitou à Azay-le-Féron. Auiourd'hui, lis sont p/us rares
tigres ou les lions.

dinaire. A cet égard, le succès du vivarium du
Jardin des Plantes est symptomatique. Il con
vient d'ouvrir aux collections vivantes des voies

nouvelles, sans pour cela détruire totalement ce
qui a été fait dans le passé.
M. Barloy. Qu'allez-vous faire, par exemple,
des gorilles ?
M. Doumenge. A mon avis, dans une pre
mière étape, on peut faire une présentation de
gorilles en liberté. Comme à Tokyo où, en
pleine ville, un groupe de gorilles parfaitement

en liberté évolue sur un plateau planté d'arbres
et simplement entouré de fossés de protection.
Cela, on peut le faire aussi à Paris ; on peut le
faire au Muséum lui-même, il suffit de mieux

utiliser la place et d'enlever un tas de choses
inutiles.

M. Barloy. Mais, quand ces gorilles que vous
possédez seront morts, les remplacerez-vous par
d'autres gorilles ?
M. Doumenge. Tant qu'ils se reproduiront,
nous aurons des sujets à présenter. Mais, le
jour où ils disparaîtront, je n'en vois pas l'utilité.
A moins que ne survienne une menace sur les
gorilles de montagne et qu'il ne faille les placer
en collections protégées.
M. Barloy. Il y aurait aussi beaucoup à dire
sur le comportement des visiteurs de zoos, sur
ces gens qui essaient de crever les yeux des ani
maux, qui leur lancent des allumettes ou leur
donnent des lames de rasoir...

donc plus précieux — que les

déjà et ce que l'on veut faire. Il ne faut pas
hésiter à supprimer ce qui est horrible, odieux
ou sans intérêt. Par exemple, j'ai un sanglier
miteux ; eh bien, on va l'envoyer à la boucherie.
Il n'y a aucune raison d'avoir un sanglier en
captivité. Par contre, il serait intéressant d'avoir
certaines races de porcs qui disparaissent, com
me les porcs du Limousin. Bientôt, il sera plus
intéressant de présenter au public des porcs que
des sangliers. Un cheval est plus étrange pour
un enfant qu'un lion, qu'il voit sans cesse à la
télévision, car, chez nous, les chevaux ont pra
tiquement disparu depuis 1955. Jusqu'à cette
date, il y avait un cheval dans chaque famille
de paysans du Languedoc ; aujourd'hui, vingtquatre ans après, beaucoup de gamins languedo
ciens n'ont jamais vu de cheval.
M. Barloy. Il y a un point sur lequel je veux
revenir, car j'y tiens : c'est l'importance du
trafic des animaux exotiques. Il existe en France

un arrêté du 2 décembre 1974 qui prohibe l'en
trée de la plupart des vertébrés exotiques ; la
France a

ratifié l'an dernier la convention de

Washington sur le trafic des espèces menacées...
Malgré cela, tous ces animaux entrent par pa
quets de douze, ou plutôt de douze cents ! Il y a
des filières qui passent par la Belgique, l'Alle
magne, l'Italie, etc. Tout le monde peut avoir

douze guépards dans son jardin... Ce trafic, qui
approvisionne les zoos privés, il faut absolument
l'endiguer.
69

M. Doumenge. Tout cela est financier. Lorsque
les gens s'apercevront qu'il n'est pas rentable
d'exploiter ces animaux, ils n'en prendront plus.

peut avoir du personnel qualifié. Nous avons eu
autrefois du très bon personnel, mais il est
parti vers les zoos privés, où il est mieux payé.

Le véritable obstacle à tout trafic, c'est la sanc

C'est là un des plus sérieux préjudices que nous
ait causés l'institution des zoos privés.

tion financière.

M. Barloy.

Il

faut aussi dénoncer toutes les

combines des zoos privés. Il y en a eu un, par
exemple, où l'on faisait mourir les animaux
deux fois, pour toucher deux fois l'assurance. On
mettait le jaguar mort au congélateur ; un an
plus tard, on le ressortait en disant : « Mon ja
guar vient de mourir. » C'est un agent d'assu
rances qui, finalement, a découvert la super
cherie. Il y a aussi les animaux loués aux super
marchés, engagés pour des fêtes, exploités par
la publicité. Résultat : la mortalité est énorme.
M. Doumenge. Il faut distinguer très nettement
l'héritage, c'est-à-dire les zoos tels qu'on les
concevait autrefois, et les zoos tels que nous les
souhaitons. L'héritage, on ne peut pas le suppri
mer ; il faut en tirer le meilleur parti. Mais,
d'autre part, il faut faire admettre à l'opinion
publique que nous avons le plus grand intérêt
à conserver notre patrimoine d'animaux domes
tiques. C'est le patrimoine de l'humanité, celui
qu'elle a créé au cours des millénaires de la
domestication. D'ailleurs, aujourd'hui, certains

animaux domestiques valent beaucoup plus cher
que des animaux sauvages. Un lion a une valeur

négative à l'heure actuelle... Cette campagne
qu'on a appelée « anti-zoos » — et qui, person
nellement, ne m'a pas du tout choqué — a
quand même été excessive : elle a considéré
comme condamnable a priori tout maintien en

captivité d'espèces animales vivantes, y compris
les espèces domestiques. Or, à mon sens, il faut
sauver et maintenir toutes les espèces domes
tiques.

5. et V. Afin de mieux présenter les collections

vivantes, ne pensez-vous pas qu'il faudrait égale
ment, pour le public, des fiches pédagogiques ?
M. Doumenge. Je crois que nous arriverons
progressivement à le faire. Le visiteur pourra
ainsi tout, savoir sur l'animal qu'il voit.
M. Lecomte. J'ai toujours été frappé non seule
ment par la vétusté de nos zoos, mais aussi
par la vétusté des procédés de présentation des
animaux. On en est encore à la grille, au fossé.
M. Doumenge. La première chose que je vais

faire à Vincennes, c'est de remplir les fossés qui
séparent les animaux du public. II y a cinquante
façons de séparer les animaux du public et de
leur permettre une évolution normale. En Fran

ce, on a une fausse conception de la sécurité, on

est hypersensibilisé sur ce point. En réalité, on
pourrait faire disparaître les trois quarts des
grilles de la ménagerie...

M. Barloy. N'y a-t-il pas aussi un problème
de personnel ?

M. Doumenge. Le drame actuel du personnel,
c'est sa rémunération. Faute de crédits, on ne
70

5. et V. A côté des zoos, n'avez-vous pas d'au
tres projets ?

M. Doumenge. Je regrette qu'à Paris il n'y ait
pas d'aquarium digne d'une grande capitale. Car

je crois que l'aquarium peut avoir un rôle péda
gogique très important.
M. Lecomte. L'aquarium du Trocadéro n'est
pas sans mérites.
M. Doumenge. Le meilleur aquarium de Fran

ce à l'heure actuelle est celui de Nancy. C'est
un aquarium de très grande classe, très bien
aménagé, fait avec goût, présentant des espèces

extrêmement rares. Il serait souhaitable que
Paris ait l'équivalent. Et c'est faisable ! Pensez,
il n'existe aucune collection de crustacés de
référence à Paris ! Si vous voulez voir des

macrobrachiums, il faut commencer par dépen
ser 50 000 F en billets d'avion pour parcourir
le monde...

S. et y. Que peut apporter le film ou' la télé
vision par rapport aux zoos ?
M. Doumenge. Malheureusement, la télévision
apporte beaucoup d'idées fausses. Des feuille
tons comme « Daktari », par exemple, ne ser
vent pas la cause de la zoologie. Je pense toute

fois que l'audiovisuel peut être associé à une
nouvelle présentation des collections animales.
Je compte ainsi utiliser au Muséum des films,
des dioramas, etc.

M. Lecomte. En définitive, il faut se dire qu'un
jardin zoologique, une collection vivante, un
domaine peuvent être un lieu de recherche,
donc avoir un but pédagogique clairement affir
mé.

M. Barloy. Pour ma part, j'estime qu'on a déjà
marqué un point en France en stoppant la pro

lifération des zoos privés. Dans les années 60,
n'importe qui pouvait installer son petit zoo :
il suffisait de créer un enclos, d'acheter trois ou
quatre sangliers, deux lions, trois pythons, et de
mettre un écriteau « zoo ». On est arrivé ainsi

à avoir 160 à 180 prétendus zoos.
M. Doumenge. C'est à cause de cela que je
regrette que nous ayons à percevoir des droits
d'entrée. Bien sûr, il nous faut faire face à de

lourdes charges, mais j'estime que l'Etat en tant
que tel devrait avoir ses collections nationales.
Je suis pour la formule anglaise : on ne paie pas
quand on entre au British Muséum. Je suis indi

gné qu'on ait à payer pour entrer au zoo.
S. et V. Alors, des zoos pour quoi faire ?
M. Doumenge.

Pour servir de

« conservatoi

res ».

Propos recueillis par
Pierre ROSSiON •

BRIOCHE?

Bien sûr, vous faites des efïorts pour la rentrer.
Bien sûr, vous vous surveillez. Mais reconnaissez-le
honnêtement : la brioche est déjà là. Et vous n'êtes pas
seul à le savoir : elle se voit déjà pas mal. On commence
à sourire - gentiment -. Et vous n'avez ni le temps, ni
l'envie de faire de la gymnastique. Alors ? SIendertone.
La brioche est l'un des cas oû SIendertone donne les
meilleurs résultats.

SIendertone, c'est tout simplement la gymnastique
automatique. Une gymnastique qui se fait à votre place,
sans perte de temps. En 3 semaines, SIendertone vous
apporte déjà des résultats évidents. D'ailleurs, les kinésis
et les sportifs le savent bien. Ils utilisent SIendertone
régulièrement.
Si vous vous en occupez dès aujourd'hui, dans
3 ou 4 semaines votre début de brioche peut avoir disparu.
Pensez-y.

01 BOURG-EN-BRESSE - Bernard Croyct - 16, rue de ta Liberté - 03 V[CHY - Ets Gille 4. rue Sévigni - 06 NICE - Locasante - 29. rue Pastorelii - lOTROYES - Magasins Réunis
5, rue de la Républiciue -13 MARSEILLE - Equipement Médical -192,bd Baille - 14CAEN
Danjou Rousselot - .s, place Malherbe - 16 ANGOULEME - P. Bruiion Burguet - 14, rue
Périgucux - 17 LA ROCHELLE - Expansion Médicale de rOuesl - .t. av. de Coligny 21 DIJON-P. Centrale-Place Jean Macé-25 BESANÇON-Ph. Paulin-85, Grand Rue27 EVREUX - La Maison du Régime 36, rue de Verdun -28 CHARTRES-Médicalis S.A. 8-l4.rueGabrieiPéri-29BREST-Armor Médical - 14, rue Faulras-3IT0UL0USE-Ets
Guy - 26.av. Jean Chaubet -33 BORDEAUXCAUDERAN - Ets E. Guy-8,av. delà Répu
blique - 34 MONTPELLIER - Midi Orthopédie-38-40, rue du Pont de Lattes-35 RENNES
P. d'Estrées - 1, rue Lalayette 37 TOURS - TA.G.M. - 30, rue du Commerce 38 GRENOBLE - Sollc Médical - 4. place du Grésivaudan - 42 SAINT- ETIENNE - Ets
Morenviliei'-12. rue de Lodi-44 NANTES-G. P. de Paris-Place Royale-45 ORLEANSP. Cenirale - 19, rue de la République - 49 .ANGERS - Ets Codem - 9. rue Jules Dauban 54 NANCY - Parfumerie Céline - 1 bi.s. place Thiers - 56 VANNES - Ets Saint-Nicolas 50. rue du Menée - 57 METZ - Ets Frey - 11.rue Haute Seille - 59 LILLE - Ets Viguier-

52. rue Nationale - 63 CLERMONT-FËRRAND - Ets Lhomine Rabier - 1.rue du Port 64 PAU - G.P. N. - 92, rue Emile Guichcnne - 66 PERPIGNAN - Comptoir Médical Pyré
néen 86, bd .Aristide Briand -67 STRASBOURG - Ets Kaufmann -24, rue du 22 Novembre
-68MULHOUSE - Galerie Luckert- 5.av. de Coimar-69LYON - Médico France-6,plact
Bellecour-72LEMANS-Sié Atica34.ruedu DrLeroy-74 ANNECY-Annecy Médical •
8. rue du Rhône - 75 PARIS Médico France - 13. av. Bosquet - 76 ROUEN - P. du Bac -

16-18. rue du Bac - 77FONTAINEBLEAU - Médiconfort- [,bd Joffre -80 AMIENS - Signa
tures - 3, place Gambelta - 84 AVIGNON - P. Grégoire - 7. rue de la République 87 LIMOGES - Médical Limousin - 3. rue Bernard Palissy - 89 AUXERRE - Fis Comte et
Cie - 3-7, rue de Paris - MONACO - Famadem - 29. rue de Mille

Bon à retourner à SIendertone

dendertone
2^), btl des Batignolles - Service U, 60
75008 Paris-Tél. : 387.91.90

29, bd des Batignolles 75008 Paris,
Sans engagement de ma part, veuille?; m'adresser
votre documentation complète U. 60.
Nom : .....
Adresse ;

Tél.

une documentation gratuite. quai de Jemmapes . • Équipée du "Safe-T-Tip" : 68-70.T.75010 Paris Clôturerr sécurité exclusive HOMELITE. • Vitesse . Prix moyen TRONÇONNEUSE XL Pour recevoir • Moteur 26 cm^. Construire Aménager Decorer Tronçonner Abattre HOMELITE . 8.000 îours/mn.C. robuste.L'outil du Plein Air 599f T. écrivez à • Graissage automatique de la chaîne. • Chaîne anti-rebond.

En effet. dont l'utilité pour la sunté reste 6 démontrer. Ces trois modes de chaptalisa inventeur. Le troisième type.?. Ajoutons. ♦ et celle qui consiste à ajouter imentation du moût de façon L'ennui est que. un en le chimiste avisé gagnerait le ciel. a été in vent encore la concentration des éthers et esters du vin. S'il arrivait à déceler térieur). légalement tobolisé qu'en 24 heures envi être doublé par le ministère de et théoriquement licite tant ron. d'une part. zyme du foie. de betterave ou de artificielle. tendit.5° le degré d'enrichissement imême bizarre que le ministère rée comme un bien.«K«S! ALIMENTATION UN MILLION DE FRANCS AU CHIMISTE ASTUCIEUX. que la généralisation de la chaptalisarion a créé un préjugé défavorable à l'égard des vins de faible titre. non présent dans le moût.5°. étant donné qu'ils ne font qu'ajouter ou moût des • Celle qui consiste à ajouter au moût des moûts concentrés par évaporation . car la forte densité du vin de Noah en alcool méthyli que encombrait les hôpitaux et les asiles psychiatriques de cas de «folie noatique ». qui ont quasiment disparu. de sulfurique et de l'alun artlEl'alcooldéshydronénase..ger : ils élèvent la production que doit jouer l'astuce des chi miste (et aussi ministre de l'in d'alcool méthyjique en même mistes.. le Noah. Et telle est également des Finances soit le seul à offrir parce que consommer plus d'al la raison pour laquelle un plant de l'argent pour une telle in cool n'est pas recommandé. dit en passant. l'élévation artificielle du degré méthylique (CH3 OH) n'est mé A notre avis. Elle porte le nom de son et devient donc indécelable. ctii. qui eût mieux fait. laquelle la législation limite à près à l'alcoolisme.Kw. ce gros lot devrait alcoolique du vin. par exemple. du point de vue œno logique. indécelables. du moût. gluco se. Rappelons que l'alcool éthylique est le produit de la fermentation des sucres naturels du raisin. • celle qui consiste à concen éléments naturels du raisin. C'est quand peut difficilement être considé 3. alors que leur honnêteté méritait mieux.. Qu'est-ce que la chaptalisa trer le moût par évaporation à facilement décelable puisqu'il tion ? C'est le procédé qui per chaud ou par congélation . consiste à ajouter du saccha met de faire redémarrer la ferrose. soit temps que celle d'alcool éthyli. lévulose et fructose. Un million de francs. Telle est la raison pour la Santé. D'autant que ce n'est d'autre part parce que certains autrefois en raison de sa résis pas sa vocation que d'offrir de procédés de chaptalisation élè tance au phylloxéra. le saccharose se trans cam ne. adopté vention. c'est le montant de la récompense offerte par la Direction des Impôts à l'inventeur du procédé ou de la méttiode d'analyse qui permettrait de déitecter dans le vin les caractéristiques d'une chaptalisation. de s'en tenir à que. . Jean-Antoine Chaption comportent le même dan Le devient-il vraiment ? C'est là tal.. qui s'intéresse de si qu'elle ne dépasse pas 3. en quelques du sucre. L'alcool éthylique (CH3 le lévulose et le fructose d'une des inventions telles que la fa CH2 OH) est métobolisé dans fermentation naturelle' et ceux brication commerciale de l'aci l'organisme en 6 à 8 heures par d'une fermentation redémarrée. devrait être l'argent ! Précisons que le concours sera clos le 31 août 1980. sation : Les deux premiers types de chaptalisation sont. ver ainsi le titre alcoolique du forme en glucose et lévulose vin. alors que l'alcool méthylique est le oroduit de la fermentation de Il existe trois types de chaptali la pectine du raisin. comte de Chonteloup. en principe. lui. Elle permet d'éle heures. alors que l'alcool gros lot.une différence entre le glucose. américain.

elle établira une fonction li néaire minimalisée. Les Drs Matthew J. soit par des régimes trop riches en fer. dans le se cond cas. syndrome qui évoque trop pré ble tendance actuelle.. organiques. Imaginons une entreprise qui L'intérêt de la méthode de s'approvisionne en éléments Khachian est qu'elle dépasse étrangers pour les manufactu de loin le cadre de l'Informati rer. mais que le vaccin assure une protection complète et que. 60 opérations durant chacune 1/5' de seconde. Dans le premier cas. Théoriquement. Il se propose de croiser un GARANTIE DE LONGÉVITÉ C'est finalement une bonne chose què d'avoir parfois la fièvre. des milliers de sicles-ordinateurs. Mais le célèbre Dr Dement. colepsie serait une tare réces sive.G. on calait. et trop de fer dans l'organisme. II a lancé une vaste chasse aux chiens dormeurs afin de vérifier une théorie : la nar LA FIÈVRE. les sélectionner en fonction de la qualité de leurs produits. contre les bactéries. La preuve : un savant hongrois. de narcolepsie. de l'Université de poche des équations à 6 iné galités et 6 inconnues. encore moins par la consommation de composés martiaux (profoxalate. ils en dédui sent que le mécanisme de la Rappelons que le vecteur de la fièvre jaune est le moustique. tout le monde connaît l'in somnie. ce qui est plus long. L'établissement LES CHIENS QUI DORMENT TROP des chiens atteints de cette dysPHYSIOLOGIE fonction. à résoudre. afin de mieux lutter GÉNIE SOVIÉTIQUE DE L'INFORMATIQUE Personne encore ne connaît le nom de L. une fonction Lovacs. on s'en doute. Il a Imaginé une série d'ellipsoïdes dans un espace imaginaire à plusieurs dimen sions. et la solution con programmation linéaire est une siste à aller d'un angle à l'au opération facile 6 comprendre. d'un ictère très grave avec hémorragies. ce trouble n'avait jamais été diagnostiqué chez d'autres êtres vivants que l'hom me. Ces ellipsoïdes circonscri vent la solution optimale du problème. En gros. peut être évité grâce à la méthode' dite de l'algorithme polynomique. qu'il s'agit d'une maladie virale. avec sa calculatrice ou elle peut. Connu sous le nom d'hypersomnie. le toux de fer plasmatique peut baisser jusgu'au quart de sa valeur antérieure . disons que Khachian a eu recours à l'analyse numériaue. sont morts en France en novembre dernier. En dépit de son appellation. qu'il n'en existe pas de traite ment spécifique. soit par des antipyré tiques. tre. maxi d'une fonction linéaire peut requérir un nom bre d'opérations qui bloque un ordinateur pendant longtemps. Les Drs Kluger et Rothenburg ont également constaté qu'au terme d'une fièvre infectieuse. de syn drome de Gétineau. pour voir si le re jeton de cette union serait nar coleptique lui aussi. ont constaté que des animaux de laboratoire (lapins de NouvelleZélande) expérimentalement in fectés et développant ensuite de la fièvre. la du problème. vivent plus long temps que ceux non infectés. soit dit en passant. En comparaison. mathéma NEUROLOGIE ticien soviétique. qui comprendrait. et no tamment dons le plasma. cisément la fièvre jaune pour le fer est favorable à la proli fération bactérienne. qui sem blait tomber sous le sens. a réussi pédition. exi gerait. C'est pourtant ce qu'est arrivé à faire Khachian. C'est ce que l'on appelle un algorithme ex ponentiel. En effet. et aussi sous le nom de syndrome de Pickwick. Klu- ger et Barbara A. c'est-à-dire un ensemble de règles opératoires. Mais quand II s'agis sait d'établir un algorithme po lynomique d'une fonction linéai re complexe. Et qui est donc Khachian ? Mys tère : personne jusqu'ici n'avait entendu prononcer son nom. qui dormait pour un oui et un non. re court à un polygone doins un espace également multldimenslonnel. Tous les Informaticiens le connaîtront sans doute sous peu : Il a trouvé une nouvelle manière de résoudre les pro blèmes de programmation linéaire. du nom du héros de Dickens. est une déplora SANTE PUBLIQUE FIÈVRE JAUNE EN FRANCE Deux touristes ayant séjourné au Sénégal. distance qui la sépare d'eux. pour l'établissement d'une fonction. iKhachian. le déclenchement de la fièvre. par exemple. Elle peut avoir d faire deux types de choix avec un ordina teur : elle peut sélectionner ses de fournisseurs en raison de la que : elle résoudre devrait permettre certaines classes d'équations non-linéaires. la méthode exponsntielle. Peu de gens connais sent le trouble antagoniste. où l'on se sert d'une fonction multiple — poly nomique — d'un paramètre du problème. en Hongrie. même s'il n'est pas obligatoire. pour choqué donnée. Un algorithme. Laszlo afin de réduire les coûts d'ex de Szeged. Encore fout-il ne pas contrarier la fièvre. Rothenburg. freine qu'il demeure un doute sérieux.. dont les frontières sont constituées par les contraintes 74 Parmi les troubles du sommeil. safran de Mars). ce qui. cet inconvénient important. le besoin de dormir sons arrêt. . Le syndrome de Gélineau atteint moins d'une personne sur mille.MATHEMATIQUES fièvre déclencherait un appau vrissement des taux ferriques KHACHÊAN. grâce à une appro che complexe. l'un des plus connus parmi les soécialistes du sommeil. il devrait être demandé par tous les voya geurs se rendant dans des zones d'endémie. chien de mère narcoleptique avec celle-ci. vient de trouver pour la première fois malisée. de la faculté de médecine de l'Université du Michlgan. dans la région de Skirine.

l'être de descrip tion similaire slgnailé dans le Nord-Ouest des Etats-Unis. poussière resta intact et les précises. mais certaines. Il semble resté non identifié. puis on prit une empreinte au plâtre. Bonne idée : bitude les empreintes apparurent. L'on recouvrit astucieuse : effriter durant la et 16 de large aux orteils. signalé par fois par les montagnards. dans le Pamir-Alaï. Pourquoi carnassier ? L'on abandonna alors le guet nocturne. Cette foisci. ce tapis de veilleurs dé nuit ne virent rien. que ridentification de l'animal Les premiers jours. Im proies. Cette expédition a eu lieu dons une des vallées des Monts Guissar. en République du Tadjikistan. afin de ne pas effa Parce que l'usage exclusif de ses jambes Indique qu'il a l'ha roucher le visiteur. 75 . « Blg Foot ». une expédition de 11 personnes s'y est consacrée. mais orteils sont légèrement écartés. afin de s'y informer person nellement. avec des caméras à Infra-rou ges.ANTHROPOLOGIE BIZARRES EMPREINTES DANS LE PAMIR Les Soviétiques prennent au sérieux les histoiresd'hommes primitifs qui survivraient quelque part dans des régions désertiques. Le 21 août. Celles-ci seraient des bouquetins et des marmottes.S. d'une taille appro ximative de 2. Les journée le terrain rocheux. soit deux dition. ils veulent filmer ce singe encore inconnu. ce lec teur lui-même intéressé par la question et qui s'était rendu en U. soit moins ardue qu'il y paraît : ce serait un grand singe car nassier. nous Informe M. pour le pulvériser et l'égaliser jus qu'à en faire une piste suscep tible de recevoir avec précision les empreintes d'un « visiteur nocturne ». le long de la partie supérieure de la rivière Varzob. le pouce est nettement plus celle d'un homme exceptionnel •Leur travail a commencé de gros que les autres orteils et le lement grand : 34 cm de long manière à la fois originale et pied est plat.S. ve nait d'avoir un frère soviétique. L'em preinte du pied est semblable à Les Soviétiques se proposent d'organiser au printemps une nouvelle expédition. Eugénie Dobtchinskaïa repéra des traces qui démon traient que l'animal s'était bien il avait fait courir après ses jours ayant la fin prévue de l'expé manifesté : de des bonds de quelque 120 cm. alors de vernis l'intérieur des empreintes.R. pour les durcir. René Laurenceau. « Bolchaïo naga ».5 m. Du 4 au 23 août dernier. Par exemple.

La prochaine pourrait donc être aussi rapide. végétation. on con çoit qu'il y oit lieu de se munir d'un parapluie quand le ciel est On a dénombré des causes assez diverses de démence précoce. oicooiiisme . des pluies d'un pH de 2. anémie per nicieuse. le premier. M y a de plus en plus d'Américoins qui en meurent . il devient dangereux. soit une acidité 6 peu près égale à celle du vinaigre. les : les Etats-Unis et le Canada à eux seuls rejettent plus de 50 millions de tonnes d'anhydiri- de sulfureux et d'oxydes d'azo te dans l'air. linsensible aux stimuli ex térieurs et ne semblant en res sentir aucun d'intérieur. maladie caractérisée par l'aiitération des fonctions mentales : couvert. On ignore les auantités dont l'Europe Occi dentale est responsable . affection incurable qui porte le nom du médecin allemand qui. tumeurs. Depuis lors.4. eau x . lie 14. une embolie pulmonaire. Qui plus est et qui sem ble nouveau. Cette acidité est due pour 60 % à des anhydrides sulfureux dé versés dans l'atmosphère par la combustion externe des carbu rants fossiles.5 6 2 mil lions de malades. La lécithine. 100000 actuellement pour 1. la décrivit en 1906. qui ne menace pas seule cence des terminaisons nerveu ment les édifices et les monu tissus nerveux : enchevêtrement ses. Le 1 ans. Parmi ces complica tions : une phlébite. Infénleur à 5. par la faute d'une sité américaine Purdue. la maladie se caractérise par des altérations marquées des Il y a un peu plus d'un siècle que POLLUTION l'Allemand Kahibaum décrivit la catatonie. pois sons. C'est à quoi s'attachent les Drs Gajdusek et Gibbs.représente la valeur la plus éle vée. de neurofibrilles et dégénéres à des pluies d'une acidité crois sante. drogues. a établi que la dernière glacia tion s'est produite en quelque 20 tiel hydrogène a été gradué par convention de 1 à 14. parfois rigide. une pneumonie sta- phylococcique. Qu'elle se tra duise par la stupeur ou l'excita tion. Et 35 % de cette acidité sont dûs aux moteurs à combustion interne des autos... dont la carence provoque la confusion mentale. Les quantités de ces deux pro duits chimiques déversés dans l'atmosphère sont phénoména naire. au cours de 1979. Mais l'espoir réside dans la vérifica tion de la théorie virale let ila mise au point ultérieure d'un vaccin. Le nom du singe est in téressant : Nim Chimpsky . Il n'y aurait qu'à mettre cette affection sur le compte de la fatalité et des hasards généti ques. il y aura 4 millions de déments précoces. Actuellement. les médecins américains estiment qu'en 2020. ni rA11emagne_ ni d'autres : il'ensemble du monde industriel est soumis. affirme un savant de l'Univer sité Coiumbia. Les pluies acides at teignent même des pays moins industrialisés. tels que ceux de Sca ndi na vie. complètement immobile et muette. la catatonie est donc une affection à traiter d'urgence et à ne pas sous-estimer comme.. une biologiste de l'Université . Par ail leurs. Avec Laboratoires Nationaux de la Santé américains. des 70 LA MORT CATATONIQUE Tac- croissemient des moyennes d'âge. qu'elle soit le fait de l'industrie ou du chauffage domestique. dont la schizophrénie. mais aussi le milieu vivant : oiseaux. PSYCHIATRIE ments historiques.4. • •Le climat se refroidit pro gressivement depuis 1940. les yeux fixés sur un point imagi On a enregistré en Grande-Bre tagne. qui a passé 4 ans à essayer d'apprendre à un singe à «parler ». déficience thyroïdaire. donne parfois aussi de bons résultats. Le pH normal est de 7. acidification ainormale de leurs Rappeloins que le pH ou poten catholique de Louvain. d'ailleurs. les singes ne peu vent pas apprendre un langa ge u. es time un météorologue de l'Univer de lacs qui ont été dépeuplés de poissons. Ce qui fait probablement que les substances nutritives ne parviennent plus au cortex et que les transmissions nerveuses ne se font plus. la plus basse. iparfois molle.. Et des cerveaux de foetus morts auxquels on a injecté de tels extraits ont également accusé les enchevêtrements de fibrilles et la dégénérescence des ter minaisons nerveuses spécifiques de la maladie. comme en témoigne le rapport de deux médecins américains publié par le Journal of the American Médical Asso ciation. manifestation d'hypo calcémie aiguë. si les chercheurs ne soup çonnaient pas que la maladie d'Alzheimer pourrait être due à un virus. Comment se déclenche la mala die d'Alzheimer ? Par une perte de mémoire de plus en plus complète et qui s'achève par rincapacité de reconnaîtire les membres de sa famille. par exemple. elles ne sont certes pas inférieures. Ton traite les ma lades avec une enzyme précur seur de racétylcholine. de par sa propre faute.6. bide où la victime gît ou reste assise. la catatonie peut être également due à la dépression nerveuse. Quant on PSYCHIATRIE ÉPIDÉMIE DE DÉMENCE PRÉCOCE AUX ÉTATS-UNIS pense qu'il atteint 2. méningite chronique. Out re-Atlo ntig ue. La France n'est pas mieux partagée. Les gens atteints ne peuvent plus accom plir les tâches les plus routi nières. on a établi que la catatonie peut être due à plusieurs causes. c'est une farce sur ie nom du linguiste célèbre Noam Chomsky. état psychique mor PLUIES DE VINAIGRE. Deux sur six ani maux auxquels on a inoculé des extraits cérébraux de malades morts ont développé des ano malies nerveuses tissulaires. Du point de vue histologique. on estime à 50i000 le nombre • • rr Non. un com posé de choline. elle peut entraîner des altérations physiologiques graves et rapides aboutissant à la mort.. Toutefois. voire immuable. mois la plus courante est la maladie d'Alzheimer.. L'ennui est que ces toxiques voyagent. en Belgi que.

l'on accusa le Dr Sternglass d'avoir souffert de dépression nerveuse. ce qui est considéré outre-Atlantique un peu com me une tare. mé approfondissement. la baisse est de 26 points. dans l'Utah. On rappellera par ailleurs qu'il n'existe pas de taux de radio activité négligeables. La liaison faite par le Dr Sternglass entre ceci et cela mérite attention. caout choucs et combustibles solides. se tord lorsque les plaques sont mises en mouvement et l'on peut étudier son élasticité spécifique en fonction de sa teneur en enzymes. où furent réa lisées les explosions atomiques. relevé dans le lait des vaches de l'Utah des concentrations très élevées d'iode-131. de Californie et de Nou velle-Angleterre. L'appareil a été inventé par Duane Miles. ennemi obses sionnel du nucléaire. 17 points sur 1 000. le strontium-90 et l'yttrium-PO. selon laquelle l'iode-lSl. Il n'en de meure pas moins que sa thèse. Cette tapis serie d'aiguiiies s'appelle un cisaiHeur sinusoïdal. Le Dr DES RECHERCHES DE LOCKHEED A L'ARTHRITE. à Boston. évidemment invérifiables. Le Dr Sternglass a. en raison de ses prises de po sition contre le nucléaire. Le Dr Sternglass est bien connu dons le monde des physiciens. du Mémorial Roswell Park Institute à Buffolo. • 77 .. entre les explosions atomiques expérimentales des années cinquante et les capacités scolaires des jeunes Américains actuels de 17 ou 18 ans. Il avait déjà annoncé en 1969 que 400 000 enfants étaient morts des suites des explosions atomiques expé rimentales. qu'il soit militaire ou civil. On rite avait bien. affection dégénérative du cartilage. en 1957. de ia Lockheed Missile and Space Company à Paio Aito. peuvent endommager 'la thyroïde et la pituitaire des fœtus. Ce qui n'est déjà pas mal.NUCLEAIRE EXISTE-T-IL UN RAPPORT ENTRE RADIOACTIVITÉ ET CAPACITÉS SCOLAIRES? Selon le Dr Ernest Sternglass. Il existerait un rapport entre la radioactivité et les capacités intellectuelles des jeunes Américains. Plus précisément. inséré entre deux petites plaques métalliques. d'enzymes qui détruisent le cartilage. afin d'étudier les propriétés mécaniques des plastiques. se sont avisés qu'il permet également d'étudier i'arthrite. Etat voi sin du Nevada. cette baisse ne s'expliquerait pas pair les fluc tuations normales d'année en année : elle est trop cohérente . elle est également trop impor tante . des étudiants de l'Etat de New York. en effet. Un fragment de cartilage. estime même que des raidiogra- phies trop fréquentes peuvent multiplier par 10 les risques de leucémie. sous-produits d'une explosion nucléaire. 4 000 enfants étaient donc morts seulement des suites des explosions expérimentales. ii s'agit. en effet. Ce médecin fait donc un peu figure d'illuminé.. relevé une baisse nette des taux moyens d'aptitude verbale Irwin Bross. qui se mani festa dès 1973 . Puis. compromettant ainsi leur développement Intellectuel. Ce qui semble confirmer sa thèse est que. de 'la faculté de médecine de irUniversité de rÇhio. Des médecins de l'Hôpital Beth Israël. et proposa qu'on les divisât par 100. L'industrie nucléaire s'insurgea contre ces chiffres.

points obscurs.. dont on sait qu'il effectua un coude au-dessus de la Bohême. Le formaidé- hyde. depuis les manuscrits de la Mer Morte. Il s'agit 16 de l'une des plus girandes sour ces de documents historiques inconnus qui ait été identifiée. tels qu'Eusèbe de Césorée. non seulement sur l'histoire ancienne de l'Ethiopie et des pays voisins. sont Les sujets traités dans le. l'Université de Cali . viennent de proposer une conclusion intéressante : il n'y a jamais eu. cela expli que aussi le trajet erratique du corps céleste. Les chercheurs en question n'ont pas lésiné sur les vérifications : ce n'iest pas moins de 200 cul tures expérimentales de grami nées et de thizocarpées qu'ils ont faites pour établir leurs do sages d'oligo-éléments. elle est de 5 6 10 fois supé rieure 6 celle qui a été obtenue dans les cultures de contrôle. sans doute par rémonance de gaz incandescents . est largement utilisé dans ia fabrication des résines pour agglo mérés et contrepiaqués. mais entourée d'une grande quantité de gaz. iode. à quelque 8 km. en effet. qui se sont rendus dans la région de Podkamennoya Toungouska. mais on ne possède au cun texte de lui.ii con tenait.nuscrits retrouvés vont de la' mé decine et de l'art militaire 6 rhistoire et 6 la théologie. Ces chercheurs se sont fondés sur une théorie intéressante : l'extraordinaire croissance de la végétation dans la région . en revanche. L'explosion résulte du violent échauffement des gaz de ia co mète lors de son entrée dans l'atmosphère.les origines du Christianisme. dont la tête était petite. gaz dérivé de i'aicooi éthyiique..S. Ajoutons-y un quatrième facteur : le fait que l'Ethiopie n'ait pas été tou chée par l'expansion islamique 6 partir du Vil" siècle et que ses . Mort en 160. qui a suscité tant d'hypothèses — et d'élucubrations — serait en fait due 6 un corps gazeux.. seront peutêtre bientôt comblées par les îtVri recherches actuellement menées par des équipes de chartistes et de linguistes en Ethiopie. en U. l'utilisation de maté riaux non péirissables et la sé cheresse du climat.ARCHEOLOGIE PHYSIQUE LES RiCHESSES DES MANUSCRITS D'ETHIOPIE Melito de Sardes fut un grand penseur du II" sièclie. La fameuse explosion de 1908. qu'explosa le mYStérieux météorite de 1808. Cette lacune. il fut cité ipar les Pères de l'Eglise. 78 DE LA TOUNGOUSKA. sur ila demande de l'Université de Tomsk. T. Le monde savant sait.s ma. Elle va permettre de clarifier un girond nombre de A / V' . et bien d'autres. elle s'explique très bien si ce corps spatial était gazeux. Des chercheurs amateurs soviétiques.richesses culturelles demeuirées telles quelles. que plus de 50 000 manuscrits remontant aux premiers siècles liSiîSSli de notre ère ont été photoco "^ piés dans les monastères éthio piens. IL N'Y A JAMAIS EU mais également de rensemble DE MÉTÉORITE dies pays connus 6 cette épo que. Cela s'expliquerait par le fait que le corps spatial tombé en 1908 aurait largement diffusé alentour les éléments qu'. Lorsqu'elle heurta le sol. 6 proprement parler. zinc et tellurium. la comète était entourée d'une boule de gaz incandes cents. Par ailleurs. Cette diffusion eût été impossible si le corps spatial avait été solide . • • Les mêmes hormones qui commandent ia croissance des humains agiraient sur les plantes: ce sont les mononuciéotides cycliques. anormale sur la Terre. Et cela explique encore mieux l'extraordinaire lueur qui dura trois jours après sa chute. un savant malais travaillant à fornie. Lim. • • Les vapeurs de formaldé- hyde fortement soupçonnées d'être cancérigènes par la Com mission de Sécurité des Consom mateurs américains. brome.S. On estime généralement que c'est dans une u explosion haute ». Elle promet également d'apporter des précisions impoirtantes sur . une fuite de gaz chaud hors de la boule l'ayant transformée en fusée naturelle. depuis 1965.R. La découverte est de S.A ^ ^ ^ t. sans doute une comète. cette végétation comporte une concentration très élevée d'oligo-éléments tels qu'arsenic. ainsi que pour ia fabrication de pièces en plastique mouié. de météorite qui soif tombé dans cette région. Cette formidable richesse docu- mentaire a pu être itransmise 6 notre époque grâce 6 trois grands facteurs : le soin méti culeux des copistes éthiopiens dans la transcription des textes anciens .

à faible taux Des essais sur une Pontiac 1978. Aux Etats-Unis. couverte faite par une photo graphe qui utilisait un tel appa reil pour sécher ses tirages.. Des tests effectués par Général Motors ont montré que la ri chesse en octane des mélanges d'essence augmente avec la DU SÉCHOIR concentration A CHEVEUX. ou EBTM.B.M. d'utiliser l'additif au manga nèse pour enrichir en octanes les essences ordinaires. Elle en fit faire l'analyse . En Allemagne. L'on pensait jusqu'alors que ie premier pharaon avait été Scorpion. tan dis que les émissions d'oxyde d'azote augmentaient légère ment et que celles d'hydrocar bures restaient constantes. Suivait ce commentaire -MEDECINE- dramatique : « La mort peut ve nir de cet appareil ! » En fait. J. 79 . Un candidat possible. plus nettement pour les carburants d'octane. remontent à environ 3400 av. il serait prudent de suspendre toute utilisation jusqu'au test que voici : déroulez un film neuf et projetez dessus le souffle de l'appareil .T.-C. à la télévision américai ne il y a quelques semaines. notre confrère « Stern » a testé les séchoirs allemands au mi- croscope électronique et n'a trouvé les fibres dangereuses que dans un seul modèle sur treize: « Privilège ». dont le fabri cant affirme toutefois qu'il n'y a pas d'amiante dons ses appa reils. peuvent très bien vivre dans l'eau. les coupures de courant avaient atteint jusqu'à 8 heures par jour. comme agent enrichisseur de l'environnement. Ton ne se sèche plus beaucoup les cheveux à Tair chaud. méfiez-vous . de la mar que « Quelle ». c'étaient des fibres En France: pas d'amiante d'amiante. avec une concentration jusqu'à 7 %• On pense que le nouveau com ces ordinaires. J. car il existerait aux Etats-Unis quel que 55 millions de tels séchoirs. L'affaire fit grand bruit. d'EBTM dans le mélange. la bactérie responsable de la redoutable Maladie des Lé gionnaires. est l'éther butyltertiaire méthyl.9 0 On a découvert en Êgypte ENERGIE des tombes royales qui recu lent à 2S0 ans de plus l'appari tion des pharaons. Mais les tombes en question POUR LES ANNÉES 80 Après l'interdiction. à la manière d'un re volver. si vous avec des mélanges à 5. 0 • Plutôt des chandelles que l'électricité atomique! Telle a été la réaction de populations you goslaves au projet d'installation d'une centrale atomique dans l'Ile de Vir. là comme sur une large portion de ia côte dalmate. ce carbone L'« affaire » a diminuaient substan tiellement lorsque la concentra tion en EBTM augmentait. l'année dernière. à Washington très exactement. comme on le sait. elle aperçut des poussiè res blanches qui en altéraient la qualité.. posé sera produit aux EtatsUnis à partir de 1980. pourraient être des fibres d'amiante. 40 modè les contenaient effectivement des fibres d'amiante. Lea Thompson révélait la dé EAU ET MALADIE DES LÉGIONNAIRES Découverte très importante de médecins américains . a donné en octane non polluant et sus son agrément à l'industrie pé trolière pour I ' u tl I i s a it i o n ceptible d'améliorer les essen d'EBTM dans les essences. Les téléspectateurs ont vu la journaliste Lea Thompson bra quer sur eux un séchoir à che veux qu'elle tenait à deux poings. l'EPA. vendus depuis 1974. C'est ce que nous nous proposons de vérifier prochainement. Reste à savoir si Tamiante est utilisée dans les séchoirs à cheveux français.-C. des va riétés de Legionella pneumophlla. Pourtant. ce qui ne leur fait peut-être pas plus de mol. POLLUTION DES DANGERS Si vous utilisez un séchoir à cheveux électrique. la recherche en produits antidétonants s'est orientée vers les alcools et les éthers. En février 1979. utilisée comme isolant. 10 et 15% d'EBTM ont Indiqué que les émissions de monoxyde de constatez que des poussières se déposent dessus. La consommation de carburant n'était pas non plus affectée. qui régna vers E..: UN ENRICHISSEUR D'OCTANE 3050 av.. l'amiante est cancérigène. synthétisé à partir du méthanol et de l'isobutylène. commencé avec fracas. Agence Ces résultats confirment l'inté rêt potentiel du nouveau pro américaine pour la protection duit. En procédant à des agrandisse ments. déjà utilisé dons certaines essences italiennes et allemandes. Deux cas rap portés récemment concernent des personnes qui avalent ava lé de l'eau dans une piscine d'eau douce (ou cours d'entraî nement de plongée sous-marine et au cours d'une chute dans un lac) et Ton a retrouvé des colonies de Legionella dans des ruisseaux et des torrents. Or.

de chercher si le complexe nu cléaire français est à l'abri de tels « manque activité dans le bâtiment du réacteur. a pris l'accident de Three Mile Island très rateur de vapeur de la centrale no 2 de Three Mile Island en Pennsylvanie s'arrête. contrairement à d'autres pays.•SECURITE NUCLEAIRE Le après l'accident de Three Mile Island Contrairement à ce que l'on eût craint. Et vio lemment. Son rôle : définir les respon sabilités et établir des recommandations pour éviter que ne se produise un autre Three Mile que les risques soient maintenus dans les limites Island. point. • C'est un rapport accablant que vient de remettre au Président des Etats-Unis la Commission d'enquête sur l'accident de la cen trale de Three Mile Island (^). 86. Une bulle ments ». Deux semaines exactement après l'accident. est d'une brutale franchise. L'Amérique. les dangers liés à l'énergie nucléaire commission. et de la NRC (Nuclear Regulatory Commission).5 millions de francs. » Ce qui revient à dire que. contribue à semer la panique parmi la population. Le 28 mars centaines de témoins. afin Et l'on craint une explosion catastrophique. les 12 membres de la tolérables. (!) Voir Science & Vie n" 740 p. une succession de pannes de matériels au sérieux. La conclusion en est que l'atome. Jimmy Carter annonce la création d'une com mission de 12 membres. les Une partie du cœur du réacteur reste à décou vert et commence à fondre répandant sa radio à chaque fois. interrogeront des étaient « intolérables ». A partir de là. « Si les USA. 12 défauts ont été recen(2) Organisme qui. et de défaillances humaines aggravent l'incident. La gravité de la situation. Pendant six mois. 80 Cela vaut donc la peine d'analyser. tout ce qui. accablant pour l'industrie nu cléaire tout entière. Il détaille sans complaisance toutes les défaillances techniques et humaines qui ont failli mener à une catastrophe de première grandeur. souhaitent affronter les dan gers inhérents à l'énergie nucléaire. aux Etats-Unis. 104 et n" 741 p. com mission de réglementation nucléaire américai ne P). Accablant pour l'administration. Et les critiques qu'il formule s'appliquent à tous les pays possédant une in dustrie nucléaire. point par constatations de la commission et. 36 secondes exactement après 4 heures du matin. dotée des pleins pouvoirs. Coût de l'opération : 22. le rapport de la commission présiden tielle américaine chargée d'enquêter sur l'accident de Three Mile Island. A Three Mile Island. présente tant d'in connues qu'il est même question d'un moratoire. jusqu'à présent. consulteront des milliers dernier. S'il est vrai que le principe même des réacteurs n'est pas remis en cause. d'hydrogène se forme dans la partie haute du réacteur par réaction chimique des gaines de combustibles en zircaloy avec l'eau primaire. tout le reste. ajoutée aux informations contradictoires en provenance de la compagnie d'électricité. aidés de 133 personnes et de 67 consultants passeront au peigne fin les roua ges de l'industrie nucléaire. lit-on à la première page du rapport. C'est là une leçon de science et de franchise à méditer. tous extérieurs à l'in dustrie et à l'administration fédérale. une pompe alimentant en eau le géné de dossiers. la Metropolitan Edison. constitue le complexe nucléo-industriel est mis en accusation. des change ments fondamentaux sont indispensables. Rappelons brièvement les faits. . même civil. Son rôle est équivalent à celui du service central de sécurité des installations nucléaires (SCSIN) en France. est chargé de super viser l'installation de centrales nucléaires.

ce conseil. conçu rappelons-le par la société Babcock et Wilcox. ces générateurs auraient été plus lents à s'assé cher. « par hasard ». Mais est-on sûr que les centrales qui fleu rissent en France au rythme de 5 tranches par an. • Les filtres qui devaient épurer l'air et ôter l'iode radioactif avant que les gaz ne soient rejetés dans l'atmosphère. Le premier rapport. on aurait pu siphoner vers l'extérieur l'hydro gène au fur et à mesure de sa formation.sés : • Mauvaise conception du tableau de bord dans la salle de contrôle . d'avoir diffusé des informa 45 secondes exactement. Ce rapport est extrêmement succinct. issu le 4 juin dernier et effectué par une mis sion d'étude de 11 membres. Pas une seule fois. Afred Kastler. ne présentent aucun des défauts dénoncés par la commission présidentielle américaine ? Ce ne sont pas. la possi bilité d'un tel accident en France n'a été évo quée . avait déjà provoqué un accident similaire. près de 100 alarmes se sont déclenchées à Three Mile Island durant les premières minutes de l'accident. la filière à eau pressurisée centrales nucléaires. celui-ci français sur le sujet qui peuvent nous rassurer. étaient cachés à la vue des opérateurs. Le second rapport que le ministre de l'Industrie avait demandé à 6 personnalités (trois physiciens. ont également fui. il est bon de rappeler qu'ils appartiennent tous faites lors de deux réunions du Conseil de l'in formation sur l'énergie nucléaire. avait 2 heures et demi de retard et. qu'il ne donne pas la prio rité à l'ensemble des mesures de sécurité ». qui de vaient contenir des liquides en provenance du bâtiment du réacteur. La diffé rence essentielle porte sur les générateurs de va que ces tares soient corrigées et. peur. 78. n'a publié le compte rendu de ses réunions qu'au mois de novembre. pas une seule critique du complexe nucléo-industriel français. qui en principe devait fonctionner en temps réel. rendant la scè ne pour le moins confuse. 81 . La NRC. Aucun de ces documents ne passe en revue les centrales françaises à la lumière des découvertes faites à Three Mile Island. lors de la publication de son premier rapport annuel (paru à la Documentation Française). Roger Gautheret et Raymond Latarjet). • Les réacteurs Babcock et Wilcox n'étaient pas équipés d'orifices pouvant laisser échapper les bulles de gaz. lit-on à la page 51 du rapport « est tellement occupé à délivrer des autorisations de fonctionnement. en attendant. Si un tel dispositif avait existé. un accident de ce type se produirait en France. que dirige M'"'^ Simone Veil. n'ont pas joué leur rôle. • Une autre valve cruciale n'était pas comman dée par la salle de contrôle. a recensé tous les points faibles des centrales (^). et trois biologistes. il faut reconnaître que celui-ci n'avait probablement ni les pouvoirs. alors qu'elles n'avaient jamais été testées pour cela. il n'imprima que des résultats erronés. Après avoir mis en avant certaines faiblesses du matériel nucléaire. en 1 minute presse (page 26). alors qu'en réalité elle était restée ouverte. vient juste d'être rendu public. les deux rapports « d'experts » « défauts génériques » . durant 73 minu tes. d'où une importante perte de temps. dont la mission première est d'informer. c'est-à-dire les 14 failles des à la même filière. (3) Voir Science & Vie n" 742 p. Or. • Les positions respectives des générateurs de vapeur et du cœur dii réacteur obligeaient l'eau à remonter des générateurs vers le cœur. ni les moyens consentis à la commission présidentielle amé ricaine. le 10 avril et le 7 mai der niers. • Certains tuyaux et certains réservoirs. on le sait. comment elle assume son rôle de garant de la sûreté des réacteurs. au lieu de descendre et d'aller directement refroidir le centre du réacteur. • L'indicateur de position de cette valve a tou jours indiqué qu'elle était fermée. Louis Néel. tions « dangereusement exagérées ». • L'ordinateur de la salle de contrôle. qu'elle a d'ailleurs baptisées ou PWR (Pressurized Water Reactor). se borne à mettre sur pied un plan de guerre pour contrôler et diffuser l'information dans le cas où. Certains indicateurs de contrôle. Les critiques sur le matériel français y sont timides. la commission présiden tielle américaine examine la façon dont la NRC dont l'équivalent en France serait le SCSIN (Service Central de Sûreté des Installations nu cléaires) fonctionne. il y a deux ans sur un autre réacteur. Pierre Auger. le réquisitoire est accablant : « Cet orga nisme ». • Du fait même de la conception du générateur de vapeur de la centrale. A la décharge du comité français créé dans le cadre de l'Académie des Sciences. importants. Aucune analyse des conditions de sécurité dans les centrales fran çaises n'y figure. • L'une des valves qui est restée ouverte et est à l'origine de raccident. Le SCSIN n'en fait-il pas de même ? La commission américaine a demandé qu'une date précise soit imposée aux constructeurs de centrales afin qu'ils remédient à ces failles inhé rentes aux différents types de réacteurs. • Les pompes du circuit de refroidissement se Les seules comparaisons entre les centrales françaises et celles de Three Mile Island ont été mirent à vibrer dangereusement car elles pom paient de la vapeur et de l'eau bouillante. mais devait être manœuvrée manuellement. mais on se promet de tirer les leçons de Three Mile Island. mais elle n'exige pas elle continue à donner des autorisations de mise en service. Mais cela n'explique pas pourquoi le comité dédramatise la situation et accuse la s'assécha extrêmement rapidement. Jean Bernard. le 24 avril der nier. • Certains points d'étanchéité du cœur du réac teur ont fui. Et là. S'il est vrai que les réacteurs que l'on construit en France ne -sont pas tout à fait du même type que celui de Three Mile Island. Si l'accident s'était produit en France.

ni à aucun ministère . la France n'est pas l'Amérique et nos modes de fonctionnement sont différents. Un res ponsable de chez Babcock et Wilcox a mis en garde le constructeur contre ce type d'incident. lit-on à la page 43 du rapport. il faudrait nommer des experts extérieurs au complexe nucléo-industriel et leur donner les moyens de passer au peigne fin le droit nucléaire français. en effet. En septembre 1977. à la fois juge et partie. n'ont pas tiré les conclusions qui s'imposaient ». à favoriser l'indus trie qu'elle est chargée de surveiller. répon dront les responsables de l'administration et de l'industrie nucléaire française. est que le ministère de l'Industrie est. elle en a pourtant le pouvoir. contrôle radiologique insuffisant. la NRC ne pénalise pas suffisamment l'exploitant d'une centrale lorsqu'une infraction est commise. (4) Voir Science <S Vie n" 735. Jersey Central Power and Lighl Company. elle est encline à perdre sa vigilance. Ils mettent en évidence les négligences (défaut de mainte nance. en France. Le problème.. choisit les opérateurs de centrales parmi un personnel dont elle connaît bien les antécédents. « Dans un certain nombre de cas importants. à la sévérité. 18 mois plus tard. Mais dans quelle mesure EDF tient-elle compte des remarques de Framatome. mais appariieni à 3 compagnies (Pennsyivania Eleciric Company. Mais l'organisa tion du « complexe nucléaire » en France est encore moins favorable à l'impartialité. On peut donc penser que l'information transite vite de l'un à 'autre. ceux-ci n'étaient pas (5) Three Mile Ishmd est exploitée par Metropolilan Edison. De plus. donc mauvais juge. la NRC est à l'heure actuelle incapa ble d'assumer ses responsabilités. EDF. elle. elle n'est rattachée ni au Département à l'Energie. Pourtant. la Metropolitan Edison et B et W n'ont pas recueilli suffisamment d'in formations en matière de sûreté. Les ou blis (non-transfert d'informations) de l'exploi tant et du constructeur. En France. Et ce n'est pas le Conseil de l'information sur l'énergie électronucléaire qui pourra jouer ce rôle. qui est également mise en accusation par le rapport américain. le système d'obtention des autorisations de fonctionnement est entaché de tares. qu'elle ne l'est aux Etats-Unis. Corporation GPU. est un organisme indépendant . mais celui-ci n'en a pas tenu compte. la commission américaine s'attaque à l'exploitant de la centrale nucléaire (®) et au constructeur Babcock et Wilcox (B et W). elle n'a de lien avec au cune compagnie d'électricité. C'est évident. en matière nucléaire. si la NRC constate les faiblesses de coûte extrêmement cher. pas un organisme officiel n'osera le reconnaître.son droit ». • Publication des mesures de radio-activité ef sont terminés. La NRC. on évitait de justesse la catastrophe. explique le rapport présidentiel américain. décembre 1978. la situation de ce point de vue est sans doute meilleure. Mais. tout comme aux Etats- Unis comme vient de le reconnaître publique ment la Commission présidentielle. 82 Après le matériel et la NRC. Là encore. un incident similaire à celui qui a déclenché la catastrophe de Three Mile Island est survenu à la centrale David-Besse. manque de personnel). «Le nucléaire à la recherche de . seule une enquête où tous les dossiers seraient ouverts permettrait d'apporter la réponse. qu'un seul constructeur. Elle ne s'inquiète pas non plus suffisamment de mesurer l'efficacité et d'améliorer en permanence ses recomman dations en matière de sécurité. On peut se demander alors si le SCSIN. peut jeter un regard critique sur les centrales nucléaires. Ces 3 . . erreur de procédure. En France U). elle y remédie rarement fectuées par le service de protection contre les rayonnements ionisants au voisinage des instal pour des raisons économiques : la centrale étant pratiquement achevée. le Conseil vient de recommander quelques mesures saines : • Mise à jour et publication du dossier complet sur les déchets (rapport Gruzon qui jusqu'à pré sent avait été tenu secret). lequel est lié à EDF. dans les limites de son pouvoir. Framatome modifiet-il ses cuves en fonction des constatations d'EDF ou de celles de ses propres ingénieurs ? Il est impossible de le savoir. La Commission présidentielle a reconnu que le niveau des programmes de formation était trop bas.. si l'on voulait tirer le meilleur parti de l'héritage de Three Mile Island. entreprise nationalisée. par exemple. el Metropolitan Edison). puisque son but n'est en principe que de faciliter la diffusion de l'information. Seulement ici. lui. n'ont pas ana lysé à fond celles qu'ils avaient ramassées. EDF. les exploi tants des centrales ne doivent présenter les rap • ports complets de sûreté que lorsque les travaux au commun des mortels. le GPU. qui est le seul exploitant. alors que ce service est partie intégrante du Ministère de l'Industrie. dans quelle me sure et avec quels délais. Or. Des exemples comme celui-là four millent dans le rapport américain. que ces derniers n'étaient pas régulièrement mis à jour et que l'entraînement sur simulateurs était insuffisant . Et pourtant. où la NRC ne trie pas les opérateurs de centrales sur le volet (aucun diplôme scolaire n'est demandé). Framatome. Quant à la formation du personnel. la NRC est encline à promouvoir l'industrie nucléaire au lieu de la contrôler. et au CEA promoteur de l'énergie nucléaire. avec aucun centre de recherche nucléaire. car il n'y a qu'un seul exploitant. la NRC ne sait pas imposer ses vues. chaque modification lations électronucléaires. remarque la Commission pré Modification et amélioration des dossiers de déclaration d'utilité publique si peu accessibles ce rapport de sûreté. En France. et où seul un examen de passa ge est nécessaire.Aux Etats-Unis comme en France. Résultat.sociétés font partie d'an même hoiding : Général Public Utilities ou GPU. Bref. elle est sans doute plus sérieuse en France qu'elle ne l'est de l'autre côté de l'Atlan tique. Là encore. Mais le conseil sera-t-il écouté ? sidentielle.

pl-ogrammés pour simuler un accident ou plu
sieurs

éléments

de

la

centrale

tombaient

en

panne les uns après les autres. Or, c'est exacte
ment ce qui s'est passé à Three Mile Island. Les
simulateurs en France, prévoyaient-ils ce type
d'accident ? Et en cas de réponse négative EDF
va-t-elle modifier les programmes ?

Avant-dernier point que met en évidence le
rapport américain : le manque de connaissances
de certains phénomènes qui surviennent dans le
cœur des réacteurs soumis à des conditions de

température et de pression exceptionnelles. On
ne savait pas, par exemple, quelle quantité
u GARDEZ LE MÉDICAMENT
CONTRE L IODE-131

PRÈS DU COMPTEUR D'ÉLECTRICITÉ... »
H est différentes façons de concevoir l'information du
publie. Deux physiciens de l'Université Princeton ont
publié un rapport sur les mesures à prendre dans
l'intérêt des populations qui vivent à 100 miles au
moins (environ 160 km) d'un réacteur nucléaire. Par
exemple, une distribution à l'échelle nationale d'iodure
de potassium, substance qui bloque l'absorption de
l'iode-131, sous-produit de l'activité nucléaire. Ils
recommandent même de placer cette substance près
des compteurs d'électricité, afin que l'on sache à tout
moment où elle se trouve... Le rapport de ces physi
ciens, Jan Beyea et Frank von Hippel, est actuellement
examiné par la Commission présidentielle d'étude de
l'accident de Three fJiHe Island. Il prévoit qu'en cas

d'accident grave, tel que Three Mile Island faillit l'être,
on enregistrerait rapparition de 3 500 à 450 000 cas de
nodules de la thyroïde exigeant l'intervention chirur
gicale. En cas d'accident secondaire, avec fuite de 5 %
seulement des isotopes de l'iode, il y aurait de 200 à
27 000 nodules et de 3 à 350 cancers mortels.

H y a, d'ailleurs, plusieurs années qu'en Grande-Bre
tagne les gens vivant à proximité de réacteurs nuclé
aires gardent de Tiodate — et non de Tiodure — de
potassium dans leurs pharmacies. L'iodate a, en effet,
une durée de vie plus longue que Tiodure.
O

des centrales », lit-on à la page 78. Puisse cela
être entendu de ceux qui, en France, diffusent
ou plutôt ne diffusent pas encore l'information.
Et la récente affaire des fissure des cuves des

réacteurs (") est venue démontrer qu'en matière
nucléaire, le droit à l'information n'est guère
respecté en France. Alors qu'il existe bien un
Conseil de l'information électronucléaire dont le

but est en principe d'informer le public, il a
fallu une conférence de presse (le 21 septembre)
de la CFDT, pour apprendre que des défauts
techniques graves avaient été décelés dans les
cuves

des

réacteurs

Framatome et

dans

leurs

générateurs de vapeur.
Aujourd'hui, alors que l'accident de Three
Mile Island n'est pas totalement terminé, puis
que la décontamination du bâtiment du réacteur
comporte ses propres dangers C), alors que l'on
évalue à 1,5 milliard de dollars (soit 6,45 mil
lions de francs) le coût de cette affaire, alors

que la Commission américaine fait remarquer
qu'elle ne peut garantir qu'un autre accident
plus grave encore, ne se reproduira pas, l'Amé
rique se demande si elle ne va pas opter pour
un moratoire nucléaire. Huit des douze membres

de

la

commission

(dont

le

président

John

Kemeny) (®) le préconisent fortement. 72 réac
teurs nucléaires fonctionnent aux Etats-Unis ;

on ne badine pas avec l'accident de Three Mile
Island, La commission Kemeny a eu le courage

et les moyens de révéler les faiblesses du systè
me nucléaire américain, pour son bien, pour
qu'il soit amélioré. 11 ne dépend plus que du
président Carter que les 44 recommandations

que le rapport préconise soient mises en appli
cation pour que demain l'énergie nucléaire, aux
Etats-Unis, présente un peu moins de risques.
Et en France ? Outre la préparation d'un plan
de contrôle de l'information, en cas d'accident

(rapport de la mission d'étude publié le 4 juin

d'hydrogène allait être produite, et la NRC fut

1979), on a créé un mini-comité dont le rapport,

plus que succinct (remis à André Giraud, Minis

extrêmement étonnée de l'importance de la farrieuse bulle de gaz, dont la formation n'était

tre de l'Industrie, le 5 octobre dernier) n'effectue

pas attendue avant plusieurs semaines. On ne
sait pas non plus à quelle température une partie

et n'émet aucune critique.

du cœur du réacteur a commencé à fondre. Et

aujourd'hui encore, on ne connaît ni l'état du
cœur, ni les conditions qui régnent à l'intérieur
de l'enceinte du réacteur.

Pour mieux protéger la santé du public et des
personnels des usines nucléaires, la Commission
recommande fortement la mise en chantier de

recherches concernant les effets biologiques des
faibles doses de radiations, sur lesquelles on

ignore encore tout, la redéfinition des doses
acceptables, des études épidémiologiques sur
différents groupes de population, la recherche
des facteurs génétiques et des conditions d'en
vironnement qui accroissent les méfaits des ra
diations sur le vivant.

Enfin, le rapport de la Commission termine
en mettant l'accent sur le droit du public qui
doit recevoir « une information systématique et
fiable ». « Le public doit être tenu au courant
en permanence des niveaux de radiations autour

aucune analyse du système nucléaire français
Ce n'est pas en appliquant la loi du silence
qu'on peut redonner confiance. André Giraud,
notre ministre de l'Industrie, a déclaré récem
ment à notre confrère le Nouvel Observateur,

qu'« il ne comprenait pas pourquoi on s'affolait
à Three Mile Island, que l'interprétation était
exagérée et que la bulle, toute petite, ne présen

tait pas de danger ». En lisant le testament de
Three Mile Island, il s'apercevra que les experts
américains qui. eux, étaient sur place, pensaient
exactement le contraire.

Françoise HARROIS-MONIN •
(6) Voir Science & Vie n" 746. novembre 1979. p. 118.
(7) La comnti.rsion a d'aiUeur.i constaté que l'enceinte
du réacteur est bien ma! adaptée pour faire face aux
opérations de décontaniination.

(8) John Kemeny est président du célèbre Darmouth
Collège ; il fut l'assistant d'Albert Einstein et est l'un
des inventeurs du langage d'informatique le plus simple,
le BASIC.

83

Cela dit, il faut faire la part de

ENERGIE-

la

rivalité

industrielle.

Les

bu

reaux d'études et les ingénieurs

français ne sont pas moins com
pétents que les autres : ils l'ont
prouvé. Et si l'on veut leur inter
dire une place au soleil des tech
niques futures, ils sont néanmoins
capables de s'imposer, pourvu que
les organismes d'Etat les soutien
nent sans faiblir. Autrement dit,

Mise au point
sur un carburant qui n'est
pas encore au point
Indéniablement, l'hydrogène

constituera ie

principal

carburant des transports dans un avenir relativement

à condition qu'on ne réédite pas
l'opération Concorde dans ce

qu'elle

avait

de

par les propos de Lockheed. Par
exemple, son projet d'avion hy
personique capable de franchir
9 250 km à 6 400 km/h avec 200

passagers, grâce à un combiné

proche. On en parle beaucoup ces temps-ci. Mais n'en
parie-t-on pas trop hâtivement ? Car l'hydrogène ne
résout pas tous les problèmes ; il en pose même de

turbo-statoréacteur

nouveaux.

véritable

• Fin 1985, quatre avions-car
gos

Lockheed

« Tristar »

fonctionnant à l'hydrogène liqui
de LH 2 ouvriront la ligne Pittsburg-Francfort-Riad et retour par
Birmingham. C'est ce que le
constructeur d'avions américain
claironnait à tous vents au début

de l'année 1979. En septembre
dernier, au « Symposium sur l'hy
drogène dans les transports aé
riens », qui s'est tenu à Stuttgart,
Lockheed ne parlait plus de 1985,
mais de 1987...

Alors, bluff ou pas bluff ? Le
symposium de Stuttgart a tout de
même désigné un groupe de tra
vail, dont fait partie un Français,
M. Plenard, de la société Air li

quide ('), elle aussi intéressée par
le projet (et pour cause, puis
qu'elle produit de l'hydrogène li
quide I). En fait, l'hydrogène a
dépassé aujourd'hui le stade des
espérances prometteuses ; il est
une réalité que les industriels se
disputent. Avec la part d'esbrouffe que comporte toute concur
rence.

Car

le

constructeur

américain

bluffe, même s'il s'appuie sur des
faits confirmés. Tout le battage
organisé par Lockheed autour de
l'hydrogène n'est pas absolument
désintéressé. L'hydrogène étant le
carburant de l'avenir, en pariant
sur lui, l'avionneur américain se
donne des allures de pionnier et
fait oublier les difficultés que

politiquement

ambigu.
Ne nous laissons donc pas abuser

fonctionnant

à l'hydrogène, relève plus de
l'utopie que du projet raisonnable
et réalisable à brève échéance. Le

travail

des

ingénieurs

ces conditions, l'hydrogène pour

n'est pas — comme on va le voir

rait

— de tirer des plans sur la co

relancer

non

seulement

« Tristar », mais également Lock
heed. Il ne faut pas oublier, en
effet, que le constructeur améri
cain assortit son projet d'une
condition impérative : que le gou

mète, mais de résoudre le mieux
possible les problèmes que pose
actuellement l'utilisation de l'hy

les autres pays intéressés ou les

drogène.
Il est un argument très fort en
faveur de l'hydrogène, qui n'est
ni écologique (bien que la com

instances internationales — finan

bustion de ce carburant ne pro

ce l'opération. De sorte que ce
sont les contribuables qui suppor
teraient la charge des études, tan
dis que les futurs bénéfices iraient
à une entreprise américaine qui,

duise d'autre polluant que de la
vapeur d'eau), ni économique
(bien que les réserves d'hydrogè
ne soient pratiquement infinies),
mais de simple bon sens : à mas
se égale, la combustion de
l'hydrogène est 2,6 fois plus
énergétique que celle du pétrole.

vernement des Etats-Unis — voire

de surcroît, aurait une bonne
longueur d'avance !
Ce n'est pas non plus tout à fait
un hasard si la fameuse ligne pi
lote projetée par Lockheed évite
la France —

où se trouve la seu

le industrie aéronautique capable
de concurrencer efficacement cel

le des U.S.A. La Grande-Bretagne
a de longue date abandonné toute
velléité d'indépendance vis-à-vis
de Washington ; quant à l'Alle
magne, elle est si bien disposée à
l'égard des desseins américains
que ce sont des industriels alle
mands qui ont commandité, avec
Lockheed, le fameux symposium
de Stuttgart.
Situation d'autant plus périlleuse
que la France, depuis l'acte de
décès de Concorde, est en • train
de perdre son avantage dans le

Avec 10 tonnes d'hydrogène on
fait le même travail qu'avec 26
tonnes d'essence.

Certes, ce n'est pas un élément
nouveau, mais c'est une donnée
essentielle. En effet, à l'inverse
des autres énergies nouvelles,
l'hydrogène entre directement en
concurrence avec le pétrole.
Si l'on se place dans cette per
spective, on ne peut qu'être éton

de

la

modicité

consacrées
américain

par
à

la

des

sommes

l'Etat

fédéral

recherche

sur

l'hydrogène : 18 millions de dol
lars en 1978, contre 500 millions
de dollars au solaire. C'est réelle

domaine de la recherche avancée.

ment fort peu en regard des
efforts que demande la mise au
point d'une énergie dont on sait

On reprochait à Concorde d'être

qu'elle sera un jour substituée au

rencontre la commercialisation du

trop

«Tristar», le dernier-né des ap
pareils civils qu'il propose. Dans

que dire alors d'une mutation to
tale des carburants aéronautiques

pétrole. Est-ce à dire que l'in
fluence des pétroliers est prépon
dérante auprès des autorités amé

(1) Air liquide n'est d'ailleurs pas la
seule firme française
intéressée par
rhydrofiène : le IS septembre dernier, le
Commissariat à l'énergie atomique et
Carboxyde française ont créé une filiale
commune : Uydrogénie.
84

en

avance

sur son

temps ;

qui substituerait l'hydrogène au
classique kérosène ? Tout se pas
se en fait comme si l'on voulait
écarter la France du devenir aéro

nautique mondial.

ricaines ?

Quoi qu'il en soit, le fait écono
mique nouveau, et qui va certai
nement faire croître rapidement
les crédits de recherche pour

chimique libère de la chaleur, la

quelle

peut

être

utilisée,

par

exemple, pour le chauffage d'une
maison. A l'inverse, pour extrai
re l'hydrogène du réservoir, il
suffit

d'insuffler

de

la

chaleur

aux hydrures : on obtient alors
un carburant prêt à l'emploi,
c'est-à-dire susceptible de se com
biner avec l'oxygène de l'air. De
plus, cette seconde partie du pro
cessus produit du froid qui, lui
aussi, peut être récupéré, sous
forme, par exemple, d'air condi
tionné. Si l'on ajoute que, pour
libérer l'hydrogène, il suffit de
faire passer sur les hydrures le
gaz d'échappement du moteur
(de la vapeur d'eau), on com
prendra que l'on se trouve en
présence d'un procédé tout à fait
sensationnel.

Conteneur spéciai de 40000 litres mis au point par l'Air Liquide pour ie
transport de l'hydrogène liquéfié.

l'hydrogène, ce n'est pas le sym
posium de Stuttgart, mais les in
vestissements

massifs

effectués

par les pétroliers dans les mines
de charbon et la gazéification.
Actuellement, il existe quatre fa
çons connues de produire de l'hy
drogène. Les deux plus efficaces
font intervenir, d'une part, le
charbon ou le gaz naturel, de
l'autre, le nucléaire.
Il y a donc fort à parier que le
développement de la production
et de l'utilisation de l'hydrogène
ne modifiera guère la configura
tion actuelle du marché de l'éner

gie : les grandes compagnies pé
trolières seront sûrement de gran
des compagnies « hydrogénières ».
Mais revenons aux problèmes po

sés par l'emploi de l'hydrogène

quéfier à très basse température
(— 252 "G) et sous forte pression,
opération qui réclame déjà beau
coup d'énergie. Mais la question

n'est pas résolue pour autant :
l'hydrogène liquide est malgré
tout trois ou quatre fois moins

dense que le pétrole. Il faut donc,
à masse égale, des réservoirs trois
ou quatre fois plus grands. De
plus, l'hydrogène est un carburant
à manier avec précaution : tout
le monde se souvient de l'explo
sion
du
dirigeable
« Hindenburg »... Pour stocker 20 kg d'hy

drogène liquide comprimé à 200
atmosphères, il faut un réservoir
de la taille de celui d'une auto

mobile, mais blindé et pesant
près d'une tonne. N'était le pou
voir énergétique de ce gaz, on

dérables, et la précipitation ma
nifestée par Lockheed n'est cer
tainement pas la meilleure ma

l'abandonnerait volontiers au pro
fit de carburants de synthèse éla
borés à partir du charbon.
Toutefois différentes firmes (Gé

comme carburant. Ils sont consi

nière de les aborder. Une muta

néral

tion d'une telle envergure suppo

Billing)

se

ment

non

seulement

une

transfor

Motors,

Mercedes-Benz,

étudient

une

très

nouvelle

sérieuse

méthode

de

mation des matériels (réservoirs
et propulseurs), l'instauration de
nouveaux règlements de sécurité,
la modification générale de l'in
frastructure de distribution, mais
aussi la mise en œuvre d'un plan
de production, l'organisation d'un
transfert progressif ajusté aux res
sources disponibles, et le change

plein de promesses, permet non
seulement d'emmagasiner à l'état
solide un corps trop explosif à
l'état gazeux, mais il procure en
outre de la chaleur. Le principe
de ce stockage est le suivant : le
réservoir est entièrement garni de

ment
éventuel
des
flottes
d'avions. On est loin d'en être là !

tubes dans lesquels se trouvent
de très fines particules (de l'or

Par exemple, il existe toujours
un problème de stockage. Car, si
l'hydrogène
est
véritablement
l'élément le plus simple de la

dre de quelques microns) d'un
alliage de titane et de fer. Lors
que l'on injecte de l'hydrogène

nature,

avec la poussière d'alliage pour
donner des hydrures (mariage
d'un métal et de l'hydrogène).
Très classiquement, la réaction

sa

technologie

est

des

plus compliquées. Très peu dense,
il prend beaucoup de place. Pour
réduire son volume, il faut le li

stockage de l'hydrogène : les ré
servoirs à hydrures. Ce procédé,

dans

ces

tubes,

il

se

combine

A partir de ce principe, DaimlerBenz a d'ailleurs mis au point un
système de deux réservoirs tra
vaillant à des températures diffé
rentes et pouvant, par un simple
transfert de l'hydrogène de l'un
dans l'autre, chauffer ou refroi
dir une maison. On le voit, l'ex
ploitation des hydrures est pro
mise à un bel avenir.

Mais le problème le plus ardu
reste celui de la production de

l'hydrogène. Tous les procédés
utilisés jusqu'à maintenant (en
particulier le plus commun, qui
consiste à faire passer de la va

peur

d'eau

sur

du

coke

à

I 100 "C : G -f HjO = go -I- H)

ont l'inconvénient, soit de coûter
fort cher, soit de demander plus

d'énergie que l'on n'en récupère.
Actuellement, le peu d'hydrogène
produit dans le monde, en par
ticulier pour les engrais synthé
tiques, revient à un prix trois ou
quatre fois plus élevé que son
équivalent pétrole. Néanmoins, ce
qui aujourd'hui, compte tenu des
conditions technologiques et éco
nomiques, paraît coûteux, peut
devenir intéressant dans un ave

nir relativement proche.
Gar tout le problème est là : l'hy
drogène ne prendra la place des
hydrocarbures fossiles ou de syn
thèse que le jour où l'on saura :
1" le produire en très grande
quantité ; 2" l'obtenir à un prix
intéressant ; 3" le stocker et le
transporter dans des conditions
de sécurité satisfaisantes.

II n'empêche, malgré tout, qu'une
majorité de spécialistes estiment
qu'à terme les transports aériens
fonctionneront à l'hydrogène li
quide, le système aux hydrures,
très contraignant du point de vue
du poids, étant réservé aux trans
ports terrestres à longue distance,
et l'électricité aux courts trajets.
Jean-Jacques VALIGNAT •
85

On commence à peine à en recenser les gisements. C'est ce que viennent d'affirmer dix-neuf experts américains dans le dernier rap port de la Fondation Ford. peuvent être produites avec les tech nologies actuelles et à un prix raisonnable (14 dollars le baril). Massachusetts. C'est le premier gisement d'importance décou vert depuis 12 ans. Toujours selon M.) lors de la VE conférence sur l'Energie. devant lui. en que le monde n'est pas à court de ressources classiques. de très sérieux experts ont pris ce risque — calculé. C'est également ce qu'a soutenu Charles A.•ENERGIE • Et si! n'y avait pas de crise de l'énergie. (1) Ce rapport a été supervisé par l'organisation « Ressources pour le futur » et publié par Ballinger Publishing Company. avec les techniques d'aujourd'hui — sont de raient aux alentours de 71 trillions de m^. • La crise de l'énergie n'est pas due à un épuisement réel. 380 milliards de tec (tec = tonne équivalent charbon). les 2. 86 A ces sources bien connues d'énergie il faut ajouter les sources non conventionnelles. : d'après lui. que. au rythme actuel de la consommation.1 trillions de ton nes (^). le monde aura brûlé un quart du gaz disponible sur la planète. seules. En l'an 2000. Par exemple. Ainsi. malgré les apparences. Eh bien.4 trillions que l'on peut extraire de la lignite et du charbon suhbitwneux. C'est du moins ce que prétend le président du S. par exemple. des voix différentes commencent à s'élever. « Energie : les vingt prochaines années » F).. est loin d'être épuisé. intitulée « Le rôle de l'énergie dans oubliées. Une à Washington en février dernier.R. Les res sources géologiques — c'est-à-dire l'ensemble de une trentaine de kilomètres au nord de Pau. c'est risquer de passer pour un farceur ou un provoca teur. des produits énergétiques. équivalant à 1 % de la consommation française. Or^fanrirct a n pleine n i a i n a crise nrioa de Ha l'énergie. lorsque les prix auront suffisamment monté. de l'Institut de recherche Stanford (S. les sables bitumineux.55 trillion de barils de pétrole.7 trillions de tonnes de ressources géologiques. ou lorsque les tech niques d'exploitation existeront. tentent de rétablir des vérités autre étude.I. les Etats- . un intérêt éco nomique — s'élèvent à 10. notre planète regorge de combustibles fossiles. soit 1 800 milliards de barils. eelles auxquelles on n'aurait même pas songé sans la prétendue crise de l'énergie. capable de produire environ 1 million de tonnes. (2) Pour obtenir ce chiffre. lui aussi. président Le pétrole. gisement de l'ordre de 8 à 10 millions de tonnes.I.I. estime qu'au niveau de consommation actuel (22 milliards de barils par an) le monde a encore 70 ans de pétrole Très récemment en France. Quant au gaz naturel. Le Venezuela. Anderson. qui. il convient d'ajouter aux 7. malgré ce que répètent à longueur de journées les prophètes de la pénurie. au nom de l'objectivité.R. Anderson. et les 492 milliards de tonnes et pourraient à elles ressources globales aux environs de 257 trillions de m'' — ce qui correspond à peu près à 1. géologique. qui s'est tenue en l'an 2000 nous n'aurons consommé qu'un tiers des réserves mondiales de pétrole. on a découvert à ce qui présentera dans le futur. Prenons le charbon. Les réserves prouvées — c'est-à-dire celles qui sont exploitables immédiatement. étancher la soif mondiale d'énergie pendant 180 ans.R. un l'avenir de l'Amérique » et réalisée par « Res sources pour le futur ». l'anc Prétendre. Cambridge. les réserves se situe selon les estimations du S. malgré une certaine mode qui veut que la planète soit « au bout du rouleau » énergétique.

R. on les évalue à 16 milliards de barils. aux Etats-Unis par exemple. il en a produit 14. dont 500 exploitables. La hausse des prix du pétrole rend plau sible l'exploitation commerciale de cette nappe. puisqu'on théorie les réserves ne man quent pas. Dans le domaine des sources non convention nelles. en 1978. et périodiquement réévaluées. dont les réserves avaient été évaluées entre 30 et 35 milliards de barils. en 1979. on commence également à s'intéresser aux huiles lourdes. Le potentiel repré senté par ces différentes sources d'énergie n'est pas encore très bien connu. estimait à 100 milliards de barils les réserves pétrolières du Céleste Em pire . Dans ce dernier pays.S. D'autant moins que toutes ces estimations ne sont qu'approximatives et que d'heureuses surprises ne sont pas à exclure. de 6. au jourd'hui. C'est à la lumière de ces données que les experts américains ont pu affirmer que le mon de n'était pas à court de ressources énergéti ques. comme celles qui eurent lieu en i960 cinq fois plus que les USA. le cours du pétrole atteignait 12. A eux trois. est assez mal lotie avec 2 367 mil lions de tonnes. eux aussi. après un voyage en Chine. En décembre 78. Le Moyen-Orient. ils seraient totalement faux . fourchette supérieure à celle 1976 et il est en train d'édifier de nouvelles installations pour mieux exploiter ses gisements. les réserves pétrolières étaient. Le Venezuela. « 73 % des forages de re cherche ont été effectués aux Etats-Unis.R. il y a trois ans.S. comme les Etats-Unis. Les schistes bitumineux. des Etats-Unis (entre 110 et 185 milliards de barils).S. On estime généralement que les léserves du Canada s'élèvent à 163 milliards de barils. affirme que l'U.I. on peut encore espérer faire des découvertes im portantes. Si l'on ne retient que les gisements à haute teneur. peu exploitées.9 millions en Alaska ou en de barils en et l'on considère que les ressources totales du Mexique doivent se situer entre 145 et 215 mil liards de barils. estimés entre 2 000 et 3 000 milliards de barils. Alors. avec 370 milliards de barils. à lui seul. le coût d'extraction étant d'ore's et déjà estimé entre 5 et 13 dollars le baril. chiffre équivalant à l'ensemble des ressources pétrolières des Etats-Unis (^). Exemple .î) Les ressources pétrolières américaines se situent entre 110 et 185 niilliards de barils. quant à elle. f. Des gisements de ce type sont éparpillés un peu partout à travers le monde. que nous ne découvrirons plus d'autres grands champs de pétrole et de gaz. un rapport récent publié par une organisation suédoise qui semble savoir de quoi elle parle. le Zaïre et l'île de la Trinité en posséde raient des réserves importantes. le Canada est le seul pays à tirer du fuel de ses sables bitumineux . Actuellement. possède 57 % des réser ves mondiales prouvées et 67 % des réserves 87 . pourquoi ces cris d'alarme. Quant aux chiffres concernant l'Union sovié tique.4 %. Les ressources mondiales en huiles lourdes seraient immenses.6 et 20 trillions de mL c'est-à-dire presque autant que les ressources en gaz naturel de ce pays. James Schlesinger. possède à elle seule 51. En novembre 1978. et 96 % dans l'ensemble des pays développés . Semblablement. posséderait des gisements gigantesques au nord du grand fleuve Orénoque. le gaz dissous dans des réservoirs géolo giques contenant de l'eau chaude sous pression.7 % de tout le charbon enfoui dans le sol de la pla nète : la Chine en a plus de 18 %. les ressources réelles de pays com me la Chine ou l'Union Soviétique sont encore mal définies. de nombreux pays en voie de développement pourraient devenir producteurs de combustibles fossiles. le rapport de « Ressources du futur » les fixe au double. les pays du Tiers Monde possèdent 50 % des terres pouvant renfermer du pétrole.70 dollars. obser ve le rapport de la Ford Foundation. Comme l'écrit Bernardo Grossling. l'U. soit 0. les pays qui bordent le golfe Persique et certaines régions de l'Union Soviétique.S. un géologue américain. et 4 % seulement des sondages exploratoires ont été entrepris sur ces terres ». par des experts américains (notamment de la C. De même.). et les réserves sont d'environ 30 niilliards de barils. A ces trois formes. ces pays disposent de 85 % des ressources mondiales. on estime que les quantités de méthane enfermé dans les couches de charbon sont comprises entre 8. pourquoi cette crise de l'énergie ? Parce que la satisfaction de la demande ne dépend pas seulement de l'im portance des réserves. sont très inégalement répartis. Là. sauf peut-être dans les régions qui ont été le plus sondées. ce qui reviendrait quasiment à doubler l'ensemble des réserves prouvées du globe (642 milliards de barils). les réserves de l'Irak ont été multipliées par deux. « Personne ne peut dire avec certitude. Le pétrole est également partagé entre un très petit nombre de pays. 1978 au Mexique. posséde rait des réserves de 150 milliards de barils.3 milliards de barils . c'est-à-dire à un pétrole brut dont la viscosité est telle qu'on ne peut l'extraire avec les moyens de pompage traditionnels. tout le monde le sait.Unis. » En effet le monde est loin d'avoir été exploré à fond. de com bustibles liquides s'ajoutent les sources non conventionnelles gazeuses : le méthane contenu dans les veines de charbon . notamment dans le domaine du pétrole et du gaz. le gaz emprisonné dans des formations géologiques et qu'on ne peut extraire à l'aide des moyens convention nels .03 % du total. et.A. ils représentent une capacité énergéti que 350 fois supérieure à celle des ultimes res sources de pétrole. Les gisements. et les EtatsUnis 15. soit renfer ment d'énormes quantités de combustibles fos siles. La France. Près de la moitié de la planète reste donc à prospecter. mais. d'ici à la fin du siècle.

Avant la hausse des prix de janvier 1974.P. Or c'est au Moyen-Orient qu'il était le meilleur marché. 27 % appartieiment à l'Arabie Sêoudile. coûte trois fois moins cher à New York qu'à Paris. Bien que riches en pétrole. et c'est toute l'économie du Japon et . Tout cela parce que les Etats-Unis maintiennent artificiellement chez eux des prix de vente extrêmement bas.P. soit 47 % de leur consommation — et près de 25 % du total des exportations des pays de l'O. • - m- -A . fit* - f/V FRANCE : la production vient de doubler.P. dont les besoins réels ne sont pas énormes. là où il était le moins cher. la moindre fluctuation des importations de l'un affecte les quantités disponibles pour les autres.4 % au Koweit.P. On a découvert en Aquitaine un gisement capable de fournir 1 miiiion de tonnes par an. Différents experts esti ment que les importations américaines pour raient bien atteindre 12 à 13 millions de barils DÉCOUVERTES OU! CHANGENT LES t ^ **• 'i't ' H' ^ 1.^»' .S. par exemple. Ils importent aujourd'hui 9 millions de barils par jour.E. Puis ce fut la guerre du Kippour..2 % à l'Irak et 5.^ «M: . lions de barils par jour. Ce maintien artificiel des prix n'incite guère aux économies d'énergie. Par ailleurs ELF espère découvrir un gisement de gaz dans la région.E. Les politiques énergétiques de tous les pays étant interdépendantes. raccroissement des achats des Etats-Unis ne peut manquer de provoquer une nouvelle hausse des prix. tout en évitant de détruire les écono(4) Sur cette part. par jour d'ici à 1985.E.des pays non communistes Il détient égale ment plus de la moitié des ressources géolo giques de pétrole. les U. La production serait assurée à 70 % par ELF-Aquitaine et à 30 % par Esso-Rep. Un pays s'obstine à ne pas vouloir tenir compte de cette nouvelle réalité : les EtatsUnis.A. L'essen ce. en consomment beaucoup plus qu'ils n'en pro duisent.P. dans lesquelles ils investissent la majorité de leurs revenus. donc à vendre leur pétrole le plus cher possible. C'est tout de même mieux que rien. En outre. fut réduite de 5 mil- TROIS RÉCENTES mies occidentales. et la majorité des importations des pays indus trialisés provenaient de cette région du monde.'- .7 % à Abu Dhabi. et. malgré quelques haus. chaque pays s'approvisionnait en pétrole à son gré. 6. I -- - ' -4. 12. et la produc tion des pays de l'O. donc à une réduction des importations. Ainsi naquit ce qu'il est convenu d'appeler « la crise de l'énergie ». Qui plus est. les treize pays membres de l'O. ainsi que 30 % des réserves et 20 % des ressources de gaz naturel. 11.ses récentes. ont tout intérêt à faire durer le plus longtemps possible l'exploitation de leurs gise ments.3 % à l'Iran. Le monde industriel réalisait soudain sa dépen dance vis-à-vis d'une source primordiale d'éner gie et d'un groupe restreint de pays producteurs. ce qui n'équivaut malheureusement qu'à moins de un pour cent de notre consommation. l'ensemble des produits pétroliers sont beaucoup moins onéreux qu'en Europe.P.

des pays de l'Europe de l'Ouest qui s'en ressen

sionnement (le Moyen-Orient). Si cette crise

tira.

se prolonge, c'est parce qu'un certain nombre

Aussi la plupart des experts américains sont-ils
aujourd'hui d'accord pour réclamer la liberté
des prix du pétrole et du gaz, afin de tempérer
la consommation et d'accélérer le développe
ment des énergies de remplacement. En effet
on pourrait obliger les compagnies pétrolières
à réinvestir les surplus de revenus que leur pro
curerait une hausse des prix des produits pétro

de nations n'ont pas su modérer leur consom
mation, développer rapidement des énergies de

liers, dans la mise au point de nouvelles tech
nologies (pour extraire les huiles lourdes ou les

remplacement, conclure à temps des marchés
avec les nouveaux pays producteurs, comme le
Mexique, le Venezuela, la Chine ou l'Union
Soviétique.
Seules une diversification des sources d'appro

visionnement, une prospection systématique des
régions encore inexplorées, la mise au point de
techniques rendant possible l'exploitation des

DONNÉES PESSiMtSTES

I
m

AU

VENEZUELA:

de

gigantesques

gisements

EN U.R.S.S. : d'après des documents suédois ré

d'huiie lourde contiennent de 2 à 3 000 miiiiards de
barils. 500 milliards seulement sont immédiatement

cents, les estimations du territoire soviétique étaient
fausses. Au Heu de 30 milliards de barils, l'U.R.S.S.

exploitables, doublant les réserves mondiales.

en posséderait 150.

gaz prisonniers, par exemple) ou la promotion
de nouvelles énergies (solaire, éolienne, de fu

stricte d'économies et l'attribution de fonds im

sion, etc.).

Cette politique de vérité des prix se heurte
cependant à des questions d'opportunité politi
que, car il est évident qu'une multiplication par
deux ou par trois du prix des produits pétroliers
serait très mal accueillie par la majorité des
Américains, et, en cette période pré-électorale,
aucun dirigeant ne veut en prendre la respon
sabilité.

En résumé, s'il y a aujourd'hui une crise de
l'énergie, c'est parce que tous les pays indus
trialisés avaient privilégié une forme de combus
tible fossile (le pétrole) et une source d'approvi

réserves non conventionnelles, une politique très

portants à la recherche permettront au monde
de surmonter une crise de l'énergie qui n'a rien
à voir avec un épuisement réel des ressources.
Paradoxalement même, plus les formes pri
maires d'énergie deviendront rares et chères,

plus la panoplie des sources énergétiques à la
disposition de l'humanité s'élargira. Car, au fur
et à mesure que le coût du pétrole s'accroît,
les autres formes d'énergie deviennent compéti
tives, et des gisements considérés jusqu'alors
comme trop onéreux à exploiter viennent re
joindre la liste des réserves économiquement
intéressantes.

Françoise HARROtS-MONtN •
89

DEFENSE

Comment les États-Unis
ont failli déclencher

la guerre atomique
Cela ressemble à un récit de science-fiction, mais ce n'en est pas un : il y a
quelques semaines, les états-majors américains ont bien cru que des missiles
soviétiques faisaient route vers leur patrie. L'incident technologique qui est à
la source de cette alerte donne la mesure à la fois de la complexité du système
d'alerte américain et de sa fiabilité.

• De 2h 59 mn à 3h 05 mn le 9novembre
dernier,

les

officiers

du

commandement

aérien de la Défense de l'Amérique du Nord
(NORAD) virent apparaître sur leurs écrans ra
dars des petits points lumineux ne laissant aucun

doute quant à leur origine : une attaque nucléaire
dirigée vers les Etats-Unis avait bel et bien com

président ; l'ordre avait déjà été donné aux
avions

de

reconnaissance

d'aller

identifier

les

assaillants. Que s'est-il alors passé ? D'après la
version officielle de la Maison Blanche, il s'agi
rait d'une erreur de manipulation, effectuée lors
du test de routine des systèmes d'ordinateurs. En
effet, les procédures d'ordinateurs sont réguliè

mencé ! Une salve de missiles lancés depuis un

rement

sous-marin soviétique en plongée dans le Paci
fique Nord se dirigeait vers les Etats-Unis. L'état
d'alerte nucléaire ne faisant aucun doute, les

afin de vérifier qu'ils réagissent correctement.
Dans le cas de l'alerte, une bande magnétique
simulant une attaque aérienne a été « chargée »

testées.

Et des simulations sont

faites

militaires du NORAD, enfouis dans leurs ins

en ordinateurs. L'« attaque » n'aurait pas dû

tallations secrètes au cœur de la montagne
Cheyenne, près de Colorado Springs, mirent les

sortir des circuits. Mais, vraisemblablement, un

bases aériennes en état d'alerte numéro 1 : des
chasseurs de reconnaissance F-106 décollèrent

des bases de Kinsley Field dans l'Oregon, et de
Sawyer dans le Missouri, Les chasseurs cana

diens reliés au système du NORAD décollèrent

également en Colombie britannique. Le premier
stade de l'apocalypse nucléaire, le scénario que
personne ne pensait possible, mais que tous
avaient imaginé, venait de démarrer... pour s'ar
rêter 6 minutes après le début de l'alerte.
Une minute de plus aurait suffi pour que le
président des Etats-Unis soit averti de l'attaque
et prenne les mesures nécessaires pour déclen
cher la riposte nucléaire qui ne peut intervenir

incident dont la nature reste à vérifier, a fait
qu'elle est passée sur les écrans seuls du quartier
général du NORAD, sans qu'ils aient été réelle
ment vus par les radars. D'où la confusion.
Heureusement, les chaînes de procédures au
tomatiques, interrompues par des contrôles hu
mains, ont pu, au bout de six minutes, arrêter
l'enchaînement fatal vers l'apocalypse, montrant
s'il en était besoin, l'efficacité des contrôles pré
venant toute guerre nucléaire par erreur. L'er
reur commise a donc été réparée très rapide

ment. On comprend mieux cette alarmante mésa
venture quand on connaît la structure, fort
complexe, du système de détection et d'alerte
aériennes de l'Amérique.

que dans les 15 à 20 minutes suivant le début

D'abord, les développements technologiques

de l'alerte. On sait maintenant qu'il ne s'agissait
que d'une « erreur » dont l'origine précise reste

de la course aux armements font que, de nos
jours, la menace principale pour un pays ne peut

à déterminer. Les militaires américains ne sont

provenir que du ciel, sous l'aspect de missiles à
têtes nucléaires multiples, de bombardiers à long
rayon d'action chargés de bombes nucléaires ou

guère bavards sur ce genre d'affaire. Toujours
est-il que cette fois-ci il s'est passé quelque chose
d'anormal.

Mais quoi donc ? L'hypothèse du canular est

exclue ; l'on était à une minute de prévenir le
90

de missiles de croisière. Pour prévenir toute atta
que et avoir le temps de mettre en œuvre les
moyens de riposte dans la vingtaine de minutes

qui suit le début de l'attaque, avant que les mis
siles ne détruisent tout, il faut pouvoir observer
le ciel avec des radars et tenir en temps réel la
comptabilité de tout ce qui vole dans l'espace
aérien, de manière à faire la discrimination entre

les objets connus et identifiés (avions militaires
amis ou ennemis, avions civils, satellites, fusées,
etc.) et les autres. Tout objet ne rentrant pas
dans la première de ces catégories est présumé
hostile.

Cette corrélation, faite toujours en temps réel
à l'aide des ordinateurs, et sur la base des infor
mations fournies par les radars, permet donc de
définir

immédiatement

l'hostilité

ou

l'objet non identifié. Ainsi, dans le
r« erreur » du 9 novembre dernier, il
probable qu'un feu nucléaire ait malgré
être déclenché par inadvertance (ce

non

de

cas de
est peu
tout pu
qui est

tuyères. Ils peuvent identifier et comptabiliser
tous les lancements réalisés dans le monde. Ces

satellites « 643 » sont également dotés de systè
mes photographiques et de détecteurs de rayons
X et gamma pour déceler les explosions nucléai
res atmosphériques où qu'elles se produisent

dans le monde. Ce sont eux qui ont permis de
savoir, grâce aux flashes lumineux observés à

l'est de l'océan Indien qu'une explosion nucléai
re clandestine, imputée à l'Afrique du Sud, a
probablement eu lieu en septembre dernier, au
large du Cap.
• Le radar Safeguard ; depuis l'abandon, en
1976, du système de missiles anti-missiles Safe

guard, l'un des deux radars prévus pour le site
du Dakota du Nord a été inclus dans le réseau

du NORAD pour prévenir des attaques de mis
siles.

quand même rassurant), car si les opérateurs des

• La « BMEWS Une » (Ballistic Missile Early

écrans radars avaient bien vu les échos faisant

Warning System) : c'est une chaîne constituée de

croire ^ une salve de missiles, les informations

trois grands radars situés à Clear (Alaska), Thulé
(Groenland) et Fylingdales Moor (Ecosse) ; sa
portée est de près de 6 000 km. Reliée directe

fournies par les satellites en orbite géostationnaire observant tous les tirs de fusées, au-dessus

du Pacifique et du continent asiatique, auraient
montré sans ambiguïté qu'il n'y avait eu dans
le Pacifique nord aucune source anormale de
rayonnements infrarouges trahissant la présence
de missiles en phase de propulsion.
Le système d'alerte et de détection des EtatsUnis repose donc sur un ensemble de moyens
électroniques et optiques hiérarchisés dont les
principaux éléments sont les suivants :
• La

DBW (Distant Early Warning

Line) :

constituée de 31 stations radars s'étendant de la

côte Est du Groenland à l'extrême pointe de
l'Alaska. Cette chaîne est destinée à prévenir
toute attaque de bombardiers venant du nord.
• La « Greenland-Iceland Barrier Line » : ses
deux radars situés en Islande informent le

NORAD de ce qui se passe dans l'Atlantique
Nord.

'• Les radars à longue portée ; au nombre de 93,
ils sont répartis sur le continent américain, le
Canada et l'Alaska, et complètent ceux de la
DEW Line. Ils fonctionnent conjointement avec
ceux de l'administration américaine de l'aviation
civile. Leur rôle consiste à obtenir toutes infor

mations permettant d'identifier précisément tous
les objets circulant dans l'espace aérien améri
cain. Reliés bien évidemment à des systèmes
d'ordinateurs, ils peuvent, le cas échéant, servir
à diriger vers leurs objectifs les avions de recon
naissance lorsqu'une identification visuelle s'avè
re nécessaire.
• Les avions de reconnaissance radars EC-121 :

dotés de dômes radars, ces vieux «uper-Constellations peuvent, le cas échéant, prolonger la
couverture radar au large des côtes Est et Ouest

ment aux ordinateurs du centre de commande

ment du NORAD, elle permet de voir arriver
les missiles venant au nord des Etats-Unis une

quinzaine de minutes avant qu'ils n'atteignent
leurs cibles sur le continent américain.

• Le « SPASUR » de PUS Navy ; en opération
depuis 1971, cette autre chaîne de radars s'étend
au sud des Etats-Unis, de la côte Est à la côte

Ouest ; elle permet d'observer tous les mouve
ments aériens, ainsi que les objets tournant au
tour de la Terre en direction de l'hémisphère
sud. L'un des éléments forts du « SPASUR » est

constitué par le radar à balayage en phase ins
tallé à la base d'Eglin.
• Les radars à balayage en phase ; ceNont deux
radars ultra-modernes, installés dans les bases
de rus Force d'Otis (Massachusetts) et de

Beale (Californie). Fonctionnant depuis 1979, ils
fournissent les informations complétant celles
données par les satellites de l'Early Warning Sys
tem sur les lancements de missiles et d'engins
spatiaux. Les militaires américains les utilisent
également pour effectuer les mesures d'orbite et
prévoir ainsi le mouvement des engins spatiaux.
• Dernier élément du NORAD, peut-être le plus
original : le SPADATS (Space Détection and
Tracking System). Il comprend en plus des ra
dars de la BMEWS Line et du SPASUR, cités

plus haut, une combinaison de radars situés dans
différentes régions du monde (voir la carte),
des caméras optiques et de puissants émetteurs

de signaux radios. Ce réseau utilise également le
radar à balayage en phase d'Eglin ; il permet
d'obtenir quotidiennement plus de 20 000 obser
vations sur la dizaine de milliers d'objets qui

des Etats-Unis.

tournent habituellement autour de la Terre. Le

• Les satellites « 643 » de « Early Warning Sys
tem » : placés en orbite géostationnaire audessus des principaux océans du monde, ils sont
chargés de détecter tous les lancements de mis
siles et de fusées, grâce aux rayonnements infra
rouges émis par les gaz chauds éjectés par les

SPADATS permet aussi d'identifier le moindre
objet en orbite, du satellite au boulon en pas

sant par les éléments de coiffes de fusées ou les
étages perdus, jusqu'à une profondeur de
10 000 km dans l'espace.

L'élément le plus complexe est certainement
(suite du texte page 94)

&
Us voisnt

LE NORAD :
53000 HOMMES
POUR GAGNER
VINGT MINUTES

psf'dsssus
/• pél» nord

Pu/mosan
du Sud

Les 1 700 hommes du quartier généra!
du NORAD peuvent vivre en circuit fer

mé pendant 30 jours dans des galeries
creusées dans ia montagne Cheyenne
près de Cclorado Springs. Les installa
tions qui sont à l'abri des explosions
nucléaires (ia porte principale de 25
tonnes ci-dessus peut se fermer en
30 secondes) leur permettent de connaî
tre instantanément, grâce aux informa
tions fournies par les divers réseaux de
radars, l'identité de tout ce qui bouge à
des miniers de kilomètres

Satellite "643

de l'Early Warning
System

Japon

dans l'at

mosphère et dans l'espace.

Iles

Aleoutiennes
%

Atoll de

Kawajalein
Shemya

Neue Zélande

Mt John

Océan Pacifique

œna point

Ils volent
une balle

de tennis à
4 000 kilomètres.

BMEWS — Balli'stic Missile Early Warning Systems
Système d'alerte lointaine
DEW Line —Distant Early Warning
Surveillance et alerte des lancements de missiles
SLBM — Sea Launched Ballistic Missiles

o
SPADA

Radar à balayage électronique du
système anti-missile Safeguard

Radars à ^ayage électronique
Caméras Baker Nunn

Détection et alerte des missiles lancés par sous-marins
SPASUR — Space Surveillance
Système de surveillance spatiale de l'US Navy

Avion EC 121

NORAD — North American Air Defense Command

Radars d'alerte lointaine

TS — Space Détection and Tracking System — Système de détection et de poursuite spatiale

Desskïs Cl. Lacroix et photos NORAD

Sig/es en rouge

- ®• • ^ Mexique lis trient les informations et font l'inventaire de tout ce qui voie.'"~J 0(/s Alaska Antigua Concrète NORAD Edwards ç^Cheyenne White Sands t. Sanjçi URSS ^ito Italie ^Fyling dales Islande EC-121 Groenland Thuté Océan Atlantique ^\Margéreti Co/rf Lake^^..Turquie Diyarbakir elles situent le satellite \ dans le champ des étoiles.Q. I .

les informations fournies par ces radars sont complétées par une observation photogra phique du ciel réalisée par des grosses caméras optiques « Baker-Nunn » (du nom de leurs in venteurs). Tous ces moyens permettent au SPADATS de tenir la comptabilité exacte de tous les objets spatiaux. territoire soviétique. ques. préviendra le pré sident des Etats-Unis. Haut com me une maison de 13 étages. ou sont projetés sur grand écran. 726. en particulier entre les an nées 50 et 60. A titre de comparai son. Et il est aidé dans son juge ment par les informations fournies par des analystes. il peut alors juger de la gra vité de la situation. il comprend 9 000 éléments (4 000 émetteurs et 5 000 récepteurs) qui captent les signaux émis après réflexions sur les satellites.5 km de long du SPASUR au sud des Etats-Unis. il en informe le commandement en chef du NORAD. dont les coordonnées sont retransmises au quartier gé néral du NORAD. Ils permettent par exemple de savoir quelle région de la Terre sur volera un satellite dans les heures qui viennent. Toutes les informations fournies par les diffé Jean-René GERMAIN • rents réseaux radars sont centralisées au centre de commandement du NORAD ! Là. Le chef de poste maintient à ce niveau les liaisons avec les bases aériennes de manière à pouvoir faire décoller les intercepteurs pour identifier une cible qui ne serait pas identifiée. Enfin. en effet. D'ailleurs. position des sous-marins étrangers au large des Etats-Unis ainsi que l'état des intercepteurs et des forces dont il dispose pour sa défense. elles servent surtout à déterminer la position exacte des objets spatiaux par rapport à celle des étoiles. à la suite de pannes d'ordinateurs. donc d'identifier les objets inconnus. Si le Département d'Etat américain a décidé de dévoiler celle-ci. L'autre élément principal du système est constitué par l'antenne de 3. par exemple. on le sait. il est en effet nécessaire de savoir précisément tout ce qui tourne autour de la Terre. Les militaires espè rent ainsi pouvoir voir les objets les plus faibles très loin dans l'espace. à 10 000 km de là. de phénomènes naturels. 741.(suite lie lu paye 91) le radar à balayage en phase d'Eglin. les liai sons radio ou radars. à une charge nucléaire plongeant dans l'atmosphère qu'un satellite s'y désintégrant dans les couches denses. les ordinateurs jouent un rôle considérable. une dizaine de secondes seulement après leur acquisition. Il est également nécessaire de savoir quand ils retomberont dans l'atmo sphère. il peut faire appa raître sur des écrans spéciaux tel ou tel aspect des activités ennemies l'intéressant. disons qu'une station de radar du type de celle qui est utilisée pour la navigation aérienne. S'il ad vient. que le NORAD prédise la traduites en symboles graphiques qui apparais sent sur des écrans vidéo.. Le traitement de l'information au centre du NORAD est hiérarchisé selon plusieurs niveaux. La riposte est alors du retombée d'un satellite américain au-dessus du ressort de ce dernier. et le Skylab retombé sur terre l'été dernier f^). à son tour. n'émet que sur 15 000 watts. Rappelons que ce système SPADATS a fourni les données permettant de prévoir l'époque et le point de chute approximatif du satellite soviéti que Cosmos 954 qui est retombé dans le nord du Canada.. ainsi qu'avec les données concernant l'activité solaire qui affecte. Ce réseau de caméras doit être complété très prochainement par de nouvelles caméras équi pées à leur foyer de tubes vidéo dont les signaux seront traités par ordinateur. et faire des prévisions sur la position future de tel ou tel engin : situation des satellites au-dessus du globe. les BMEWS et les DEW Lines .. qui. De nombreuses autres se seraient produites. Le directeur du centre de commandement peut ainsi voir sur grand écran un état mis à jour toutes les minutes de l'activité militaire ennemie couverte par tous les capteurs du NORAD. Mais jamais elles n'avaient été rendues publi retransmises au commandement militaire à Washington qui en informe l'Union Soviétique. Pour éviter toute confusion avec d'éventuels missiles assaillants. . l'état- major soviétique saura que l'objet qui va appa raître dans le champ de vision de ses radars n'est pas hostile. lorsqu'ils sont éclairés par le Soleil. ou d'essais de missiles. Et éventuellement d'en prédire les retombées dans l'atmosphère. Si la situation est par trop grave. dit-on. Dans une telle organisation. Elle émet vers le ciel un signal d'une puissance d'un milliard de kilowatts. c'est pour que les mouvements d'avions organisés à cette occasion. Cela lui permet de suivre simulta nément plus de 200 objets dans le ciel. Le cas échéant. Toutes ces informations sont bien sûr corrélées avec les données météorologiques de la Terre entière. ne soient pas mis en relation avec la crise ira nienne. les na tions sont obligées d'annoncer officiellement tous les lancements. Celui-ci dispose des informations plus globales fournies par le SPADATS. Ou peut-être pour informer les bons en tendeurs que la technologie militaire américaine peut supporter le poids d'une grosse bévue. la première du genre.. grâce à des ordinateurs. c'est lui qui prend la décision d'alerter l'état-major à Washington. Si la situa tion apparaît à son niveau par trop anormale. toutes les données sont L'alerte du 9 novembre ne serait pas. 738. les 94 informations brutes sont {1} Voir sur ces affaires les Science et Vie 740. Telle que celle du 9 novembre ! Rien ne ressemble plus. De cette manière. Pouvant photographier des objets de la taille d'une chaise à 63 000 km de distance. s'il le juge nécessaire. A l'échelon le plus bas apparaissent les infor mations sur l'espace aérien des Etats-Unis. afin de ne pas provoquer de fausses alertes. de suivre en temps réel sur un écran les change ments de direction des avions aux instants mê mes où ils se produisent.

l'Irak et le Pakistan.B. Pourquoi une telle inter vention ? Parce que le physicien pourrait bien être le responsable technique du programme nu cléaire militaire. il aurait été repéré par la CIA américaine en avril dernier alors qu'il voyageait en Europe à la recherche d'alliages spéciaux et (suite du texte page 9S) 9S . Les services secrets pakistanais montrèrent quelques jours plus tard la même nervosité à l'égard de Christopher Sherwell.. l'acharnement qu'ils mettent à convaincre leurs alliés pour empê cher ce pays de mettre au point une bombe nucléaire. Alors qtt'il se « promenait » en voiture aux alentours de l'usine de Kahuta. Il y eut d'abord l'affaire de l'Ambassade de France. C'est du moins le bruit qui court parmi les diplomates et les journalistes étrangers en poste à Islamabad. Une série d'enquêtes menées au cours de l'été par des journalistes britanniques et américains ne laisse guère de doute sur ce point. a levé la première un coin de voile en diffusant sur son réseau américain une émission de trente minutes consacrée à ce sujet.. libyen ! sciences nucléaires. C'est la chaîne de télévision CBS qui.. Après avoir travaillé pendant plusieurs années et jusqu'en 1975 sur l'améliora tion des procédés d'enrichissement de l'uranium par centrifugation au centre nucléaire d'Almelo aux Pays-Bas. à quelques kilomètres d'Is confidentielles et bien évidemment invérifiables.. d'arrêter son véhicule et fut consciencieusement A priori. Bien qu'ils n'aient pas réussi à présenter des preuves très convaincantes. par une bande de gros bras. Car ils sont désormais trop persuadés que des liens de coopération se développent ra pidement dans ce domaine entre les pays musul mans et notamment entre la Libye. trois pays dont on connaît depuis long temps les appétits nucléaires (voir Science et Une série d'épisodes dignes de figurer dans un roman d'espionnage allaient par la suite montrer combien les militaires pakistanais ont été irrités par la trouvaille des journalistes. le correspondant de la B. la rumeur paraît trop serisationnaliste pour devoir être prise au sérieux. en juin dernier.C. et d'approfondir l'enquête sur la fabrication de la bombe. • Dans un Moyen-Orient en plein tumulte. d'une mystérieuse usine fort bien gar dée et fréquentée par des spécialistes connus des ajoutent que l'expérience aura sans doute lieu dans le désert. et du Financial Times. le diplomate dut se résoudre à une rencontre fort peu protocolaire : il fut contraint par un camion et par une voiture Vie no 741). lamabad.PROLIFÉRATION La bombe islamique sur ie point d'entrer en scène Les pressions politiques et économiques que les Américains exercent sur le Pakistan. du Moyen-Orient sont pourtant loin de baisser les épaules. Ce qui fut fait par plusieurs équipes de repor ters dont celle du magazine britannique « Eight Days ». montrent à l'évidence que le premier essai nucléaire effectué par un Etat islamique est proche.. qui révéla dans les semaines suivantes Et certains d'entre eux sur la foi d'informations l'existence à Kahuta. il apparaît au jourd'hui évident que le travail est déjà très avancé au Pakistan. les journalistes américains avaient rassemblé suffisamment d'éléments trou blants pour que d'autres tentent de poursuivre rossé ainsi que son premier secrétaire.. qui l'ac compagnait. le Dr Aboul Qadeer Khan. Le journa liste fut attrapé et séquestré quelques heures par sept ou huit hommes au moment où il tentait d'approcher un expert en physique nucléaire. Les spécialistes Alors qu'il y a seulement six mois les spécia listes évaluaient à trois ou quatre ans le délai minimum dont auraient encore besoin les tech niciens de ces pays pour mettre au point la pre mière des bombes « islamiques ». la première bombe atomique pakistanaise pourrait exploser dans quelques mois.

Réac Ressources en uranium Au moins 5 000 t de tion en collaboration avec la Minerai récupérable dans les ré serves de phosphate. France. . U. dans ie domaine nucléaire Fondée en 1973. PAYS LIBYE] MAROC PAKISTAN Pays signataires du traité de non-proiifération Oui (ratifié). Suède. Réacteur de par rU. Niger. Oui (signé).A . Non. Commission de i'Énergie Atomique. Pakistan. ternationale de l'Énergie Atomique. Institutions de recherche et Université Faieh de Tripoli..A. à en cours de constitution. Union des Organisme national de tutelle Commission defÉnergie Atomique.F. Koweït.S. Ressources en uranium Réserves dans la bande d'Aouzou et dans le bassin de Marzouk. les U.S.S. Commission de l'Énergie Atomique Établissement de l'Énergie Ato Pays avec lesquels des ac cords de coopération (offi ciels ou non) ont été passés dans le domaine nucléaire Organisme national de tutelle — Institutions de recherche et Institut d'Etudes Nucléaires réacteurs expérimentaux Alger.S.A. Chine. U..R. Négociations en cours pour la construction d'une usine d'extraction avec Westinghouse (U.S. Construction d'une centrale dans le Sinaïen.S. Riyad. France. Construction près d'Isla mabad d'une unité d'enrichisse ment. Pakistan. Centrale soviétique VVER Université de Rabat. 10 centrales totalisant 6 600 MW à l'horizon 2000. Usine de retraitement commandée Autres installations nucléaires à la France qui refuse désormais de livrer. Arabie Saoudite. France. Argentine. inde. Pays avec lesquels des ac cords de coopération (offi ciels ou non) ont été passés U. U. réserves. Quelques gisements peu impor tants. Programme de 20 centrales (y compris des surrégénérateurs) à l'horizon 2000.LE MOYEN-ORIENT NUCLÉAIRE: CHACUN VEUT SA BOMBE mr PAYS Pays signataires du traité de non-proiifération AtnÉRIE^^K^ saoVdite ÈtiYPTÊ: Non. Centrale de 125 MW depuis 1972 de 440 MW.S. R.R. tion avec Israël. versité d'Alexandrie. à Karachi. et l'Agence In an.S. Usine de production d'eau lourde Autres installations nucléaires à l'étude. Prévues à moyen terme • Prévues à long terme Achat d'un réacteur de 5 600 MW en discussion avec la France. Programme de centrales en bord de mer à l'étude. 5 MW à Islamabad.S. Centrale de 600 MW à Chashma.R. Coopéra • Prévues à long terme Étude de faisabilité en cours.S. lo Émirats.). Canada (accord suspendu en 1976). Fondé en 1955. réacteurs expérimentaux Centrales électro-nucléaires : Existantes ou en construc • tion teur de 10 MW en construction institut pour ia Science et la Tech nologie d'Islamabad. Centrales électro-nucléaires : • Existantes ou en construc tion • _ _ - Prévues à moyen terme Centrale Westinghouse de 600 MW à Sidi-Kreir.A. mique. Réacteur de Centre de Médecine Nucléaire de 2 MW construit à Inchass par les Soviétiques en 1961. Important programme de prospec Extraction à partir de 1985 dans le Hoggar au rythme de 1 000 t par France. Centre de FÉnergie Atomique com Centre de Radio-isotopes de l'Uni prenant un réacteur de 5 MW livré par la France (Technicatome).A. Non. Oui (ratifié). Minerai récupérable dans les ré serves de phosphate : environ 10 000 t. Fondé en 1958. Libye.

Mais inspections de l'Agence Internationale de l'Énergie Atomî' U. 97 . Italie. inde. Réacteur de 26 MW fourni en Université Technique d'Istambul 1959 par la France è Demona. Réac teur Osiris de 70 MW fourni par la Commission de l'Énergie Atomique.A. France.S. Centre Réacteur de 5 MW fourni par les de Formation et de Recherche U.S. lem. France. Centrale de 600 MW è implanter Centrale de 900 MW è Nizaniin vers 1985 près de Mersin.. U.F.F. que sur ie réacteur de Nahal Soreq. Non. Centrale de 50 MW à implanter dans le Golf de Gaber. Centre de Formation de Re cherches Nucléaires de Cekmece Institut Weizman è Rehovot. Fondée en 1956. Projet régional controversé avec Bahreïn et l'Arabie Saoudite. Programme de prospection en cours. R. Inde.S.F.A. des Radio-isotopes en construction. France et dont la livraison vient d'être retardée après un sabotage. Université de Téhéran. en 1968. Argentine. Minerai récupérable dans les rér serves de phosphate (production prévue: 60 t).. Commission de l'Énergie Atomique. Italie. Minerai récupérable dans les ré serves de phosphate. Suède. Actuellement différé.R. Commission deTÉnergie Atomique. 2 centrales Kraftwerk Union de 1 200 MW è Busehr. Afrique du Sud.) Centrale Framatome de 600 MW • Réacteur de 50 MW (commande annulée). Brésil. R. Uni.S. U. Arabie Saoudite. France.IRAN JORDANIE Oui (ratifié) Oui (ratifié).A. U.A. mique. Oui (signé).A. Royaume-Uni.. implantée au sud de Bagdad.S.A.S. Fondée en 1976. avec réacteur TR-1 depuis 1959. Important programme de prospection en cours.A.. Négociations en cours avec le Japon et le Brésil. Commission de l'Énergie Atomique.. è Nahal Soreq. Adjudi mais dont ia construction est re cation en cours. Programme de prospection arrêté Minerai recueilli dans les réserves récemment. Participation financière dans les sociétés Eurodif (10%) et Coredif (25%) qui possèdent les usines d'enrichissement de l'uranium en France. Oui (ratifié). Négociations avec le Canada. « SYRIE TUNISIE TURQUIE ISRAËL Oui (ratifié). Commission de l'Énergie Atomique. Suisse. Cen tre de recherche de Bagdad. tardée pardes problèmesfinanciers. Programme de 1 800 MW à l'ho rizon. Programme è l'étude.S. Réacteur IRT 2000 Centre fourni par ru. Irlande.S. avec réacteur depuis 1979. — Programme de 4 centrales totali sant 3 600 MW à l'horizon 2000. Royaume- KOWEÏT — Oui (signé).R. Fondée en 1952. de phosphate : environ 300 000 tonnes. Comité de l'Énergie Nucléaire. Minerai récupérable dans les ré serves de phosphate. sant 23 000 MW à T horizon 2000 récemment annulé. Institut de Recherches Nucléaires de Tuwsitha. Au moins 3 500 tonnes de ré serves. (Les 4 commandes viennent d'être annulées. Technion è Haïfa.. Programme de 3 centrales totali Programme de 20 centrales totali sant 1 700 MW à l'horizon 2000. 2 centrales - Framatome. Nucléaire d'Ankara. R. Université de Jérusa^ institut de Recherche Scientifique et Technique créé en 1969. Fondée en 1974. Organisation de l'Énergie Ato Fondée en 1956.

les Israéliens avaient les premiers utilisé cette méthode il y a quelques années pour accélérer leur programme. La presse britannique devait apporter de nou velles précisions au cours de l'été sur la façon dont les Pakistanais ont pu acheter et se faire livrer le plus gros du matériel nécessaire à leur usine d'enrichissement. une pothèse d'un indien ou encore certains secteurs côte du Baloutchistan) alors que minorité il est vrai. a fourni une aide importante à Islamabad. ajoutait pour la forme le ministre. près des frontières avec l'Afghanistan et la Chine. Tandis que les divers services secrets occidentaux. le ministre des Affaires étrangères. qui est comme le général Zia-Ul-Haq. il ne faut pas oublier les concours que peuvent apporter les autres pays du Proche-Orient. Les uns indiquent des régions désertiques du sud du pqys (le district de Tharparkar. dès lors.. il devenait dif l'unité du monde islamique. qu'il est pos sible d'acquérir sur les marchés parallèles en Europe ou aux Etats-Unis . Les sources soviétiques soutiennent par exem ple que l'explosion aura lieu dans un an.. Les éléments du tableau des pages précédentes indiquent clai rement la complémentarité de leurs ressources. Car ils ne disposent d'aucune information vérifiable et doivent se fier aux « tuyaux » contradictoires que leur donnent tel ou tel service de renseignement. qui indiquent tous d'un honorable stock de bombes. Pierre BARROT p . Ce qui aurait suffi à endormir la vigilance des services offi ciels de contrôle.. La coopération étroite qui lie la Libye et le Pakistan dans le domaine nucléaire. Il serait logique. si l'on parle actuellement surtout de la Libye et du Pakistan. défendent l'hy tir en Libye. laisse-t-on entendre. Devant le flot de révélations. près de la frontière du Rajastan arides de la d'autres. Et d'importants gisements d'uranium constituent un facteur supplémentaire de réussit?. Reste à savoir combien de kilos d'uranium enrichi ont déjà été produits — il en faut une vingtaine par bombe — et quand aura effective ment lieu la première expérience. Nos bombes n'auront que des applications pacifiques.. beaucoup d'argent et peut-être aussi quelques colis d'ura nium enrichi. Le colonel Kadhafi. près de Chitral. Les dirigeants indiens auraient fait la même déclaration lénifiante. ou plus tôt. « Mais il ne s'agit en aucun cas pour le Pakistan de construire une arme atomique. Des accords de coopération existent avec la plupart des pays exportateurs de technologie nucléaire. disent les experts du Moyen-Orient : lors des conflits avec Israël ou entre l'Inde et le Pakistan. les observateurs ont des avis divergents. M. est-il besoin de le dire. De l'argent.(suite (te la page 95) des dates plus rapprochées — certains parlent de décembre 1979 — font circuler des informations différentes en ce qui concerne le site. mais permettrait du même coup au camp arabe de reprendre contenance dans le ficile aux autorités pakistanaises de nier plus conflit avec les Israéliens dans la mesure où longtemps l'évidence. Apha Shahi a sauté le pas en admettant pour la première fois que les installations de Kahuta assistent bien ceux-ci laissent comprendre qu'ils disposent déjà une usine d'enrichissement de l'uranium. qui est entrée dès 1974 dans le club atomique. en 1974. lors de l'explosion de leur première bombe. tel le versement de gi gantesques canaux d'irrigation dans le désert ». lesquelles ont passé leurs com mandes aux fabricants britanniques sans préciser la destination finale des appareils. Que faut-il de plus pour que l'Islam possède à son tour la puissance nucléaire ? Sans doute pas grand-chose. Deux sociétés d'importexport ont été créées à Londres par un certain Ar Abdus Salam. des escadrilles entières de chasseurs à réaction sont passées d'une armée à l'autre au nom de la soli darité islamique. lui aussi utilisable pour fabriquer une bombe. La bombe construite à Kahuta ne servirait plus seu lement à établir un équilibre de la terreur avec l'Inde. Au début septembre. font valoir ces derniers experts. Alors pourquoi ne pas envi sager la même attitude en ce qui concerne les armes nucléaires ? D'autant plus que. que le général Zia renvoie la balle à son partenaire en faisant ex ploser dans les grands espaces libyens une bombe qui perdrait un peu de sa nationalité pakistanaise pour devenir aux yeux de l'opinion publique mondiale une arme de l'Islam. Certains pays disposent de laboratoires et de centrales électro-nucléaires qui produisent (^u plutonium. Les prêts et les dons d'armes entre pays mu sulmans sont une tradition bien établie. le chef d'Etat pakistanais. Et sur ce point. est un secret de polichi nelle. dans les montagnes de la province du nord-ouest. Un peu de patience tout au plus. un musulman intégriste et qui a toujours prêché Cette centrale pakistanaise va-t-eiie uniquement pro duire de i'électricité ? de machines dont la destination ne pouvait faire de doute. à quelques mots près.

Il fallait donc trouver autre chose et ce sont les Améri cains qui ont apporté la solution. reprenne du service avec un succès éclatant. en moins d'une seconde. et les chars venus de l'Est rou lent déjà à bonne allure. ni arrêtées par l'épais blindage qu'elles creusent de part en part sans presque ralentir . Mais ils constituent tout de même un élément redoutable dans toute bataille par leur mobi lité. la fronde a suivi. Les conflits récents ont montré que même l'aviation. c'est un chasseur A-10. Aujourd'hui encore. fait à peu près 12 cm de long et pèse 420 g. Contrairement à toute attente. Par contre ils restent vulnérables à l'artillerie lourde. Le bouclier.-ARMEMENT- Des projectiles antichar: en uranium mais pas atomiques L'échec relatif des technologies de pointe de type spatial dans la lutte contre les blindés a amené les aviateurs américains à redécouvrir les vertus de la mitrailleuse lourde. puis la baliste et la catapulte sont venues lancer de plus en plus loin des projectiles de plus en plus lourds. la mitrail leuse de 30 mm est du type Gatling : elle com porte 7 tubes réunis en faisceau autour d'un axe central et qui tournent comme le barillet d'un revolver. que ce soient des obus ou des roquettes. les Américains l'ont imaginé. et une douzaine d'entre elles atteignent la cible. • Du jour où un homo sapiens a lancé le premier javelot. sans doute parce qu'ils étaient particulièrement motivés : les forces du Pacte de Varsovie peuvent aligner 40 000 chars quand l'OTAN en possède tout juste le quart. avait bien du mal à arrêter des chars bien encadrés et bien conduits. le seul appareil au monde spécialement conçu dès le départ pour la lutte contre les tanks . cinquante balles giclent dans l'air vif. et la sagesse conti nuant à se développer au fil des millénaires. une grosse balle ou plutôt un petit obus. elles ne sont ni déviées. Cet avion. Tous les militaires savent qu'une telle disproportion rend l'Europe occidentale particulièrement vulnérable en cas de conflit. et surtout aux projectiles à charge creuse. malgré les roquettes autoguidées ou téléguidées. un chasseur A-10 remonte le terrain au ras des marguerites. et ils ont trouvé la parade que voici . passa du bois au métal. lui. Le projectile. mais avec des balles un peu spéciales : elles sont en uranium 238. En sens contraire. Or ce conflit. le char n'est plus qu'une ruine embrasée. genre mitrailleuse lourde ou canon léger. de la déchirure jaillissent à l'intérieur des éclats que la brusque chaleur de l'impact a complète ment enflammés. devenue char d'assaut. Les chars ne se dépla cent qu'en nombre. En quelques secon des. En principe. puis se fit armure. L'équipage n'a aucune chance dans ce tourbillon de métal brûlant qui ricoche sur les parois et fait détonner les munitions entreposées dans la tourelle. et ils disposent maintenant de systèmes de surveillance et de détection qui se recoupent mutuellement et les mettent par tiellement à l'abri des tireurs adverses. leur puissance de feu et leur terrible soli dité face à l'infanterie. un autre homo tout aussi sapiens a inventé le bouclier . mais il dut capituler durant plusieurs siècles devant les armes à feu auxquelles ne résistaient que les murs des châ teaux forts. Dehors. surtout pendant la seconde guerre. Tare s'est ajouté au javelot. les canons mitrailleurs de 30 mm 99 . Il fallut l'invention du moteur à essence pour que la cuirasse mobile. la bataille est commencée. les véhicules blindés sont normalement à l'abri des armes de jet de puissance moyenne. aligne le char de commandement qui marche en tête et tire une courte rafale de mitrailleuse lourde . non radioactif. l'avion s'aligne pour une seconde passe sur un attardé de la colonne.

stable. l\Aalgré l'épaisseur de ia protection en cet endroit. le métal utilisé dans la nouvelle munition ne coûte que 20 F le kg. n'a aucune chance contre la nouvelle arme. appelé Gatling. il n'y a que 6 à 7 kg l'impact est multipliée par la combustion du projectile d'uranium 235. Dans cette courte séquence. ministre de l'armement du IIF Reich. dont il est moins dangereux de mettre un morceau dans sa poche que de porter une montre à cadran lumineux. dite séparation isotopique. D'ailleurs. fit utiliser l'ura nium dans les obus en remplacement du tungs tène dès 1943. ajoutant ie pouvoir incendiaire au pouvoir perforant. La manipulation de cet isotope stable (seull'U. à tel point que les inventeurs de ce procédé remarquable ont évité de lui faire la moindre publicité. aussi dense. et c'est lui qui sert aux bombes atomiques. Le reste est de l'U 238. mais seulement 143 neutrons : pour ces trois petits neutrons de moins il est instable. et qui était jusqu'ici la matière de base des obus perforants. fortement radioactif. L'uranium 235 a toujours 92 protons et destiné à ia lutte contre les blindés. très peu fusible. L'arme est un canon-mitraiHeur de 30 mm installé dans le nez du chasseur A-10. il est f. H comporte 7 tubes tournant autour d'un axe commun. Rien d'atomique là-dedans. en plus ou en moins. obus idéal est en uranium. Le système. un char lourd vient d'être repéré par ie chasseur A-10 et une courte rafale a touché ia tourelle. Elle est faite d'un métal fort courant. coûte 155 F le kg . ce dernier ne pouvant plus être importé du Portugal. . les balles pénètrent et la chaleur dégagée par nium sortie du minerai. il est pyrophorique. se rapproche de celui des pistolets à barillet. En effet. est Ici réalisé par ia réunion des 7 canons. cet isotope 238. Notons d'ailleurs que dans une tonne d'ura seur. précisons-le tout de suite. L'ARME ANTICHAR ABSOLUE Mais ici la munition a un pouvoir si dévastateur qu'un seul coup au but suffit à mettre un char hors de combat et cette balle est en quelque sorte l'arme absolue contre les blindés. La cibie. Pour tout dire. c'est-à-dire que les atomes sont semblables — même nombre de particules chargées. fort long. est à la fois très dense et très oxydable : U brQle violemment centrales et pour les bombes. quels que soient son poids et son épais électrons. mais il faut com mencer par le séparer du 238 : c'est une opéra tion difficile. 2. La tourelle se désa grège dans une grande lueur entraînant l'explosion des munitions stockées dans le char et sa destruction totale. Le projectile en uranium est monté sur des bandes métalliques standard. et qui (suite du texte page 102) ÎOO dans l'air en traversant le blindage. très dur. l'idée de faire des obus en uranium n'est pas neuve : Albert Speer. Qui plus est. Le projectile est à la fois perfo rant et incendiaire. mais très maniable. c'est-à-dire qu'il s'enflamme sponta nément dans l'air à la température provoquée par l'impact. et le char qui est atteint est instantanément embrasé. 92 électrons et 146 neutrons . protons et électrons — mais possèdent quelques particules neutres. Il n'a pourtant rien d'un obus atomique. Mais le seul mot d'ura nium a le don de déclencher toutes sortes de réactions déraisonnables dans l'esprit de cer tains responsables de l'information. 92 4. 3. avec cette différence que le barillet. et il y a autant de différence entre l'uranium 238 utilisé ici et l'uranium 235 des bombes qu'il y en a entre le cobalt qui sert à faire des aimants ou des aciers d'outillage et le cobalt 60 dont les rayonnements sont utilisés dans certains traitement médicaux. 235 est radio-actif) ne présente aucun danger et n'exige pas de précautions spéciales. et contrairement à la plupart des alliages habituels. L'avion A-10 n'a rien d'un chasseur convention nel : peu rapide. Or ces quelques neutrons de plus ou de moins font toute la différence entre un élément stable bien inoffensif et un élément instable possédant une dangereuse radioactivité. et 70 % au-dessus du plomb — peu coûteux et pratique ment dénué d'intérêt commercial. cet yj. Le tungstène. L'uranium 238 a 92 protons. LE PROJECTILE 1. Beaucoup d'éléments pos sèdent des isotopes radioactifs. Quant à l'U 235. il sert dans les en uranium. très lourd — sa densité de 19 le met à égalité avec l'or. // est uniquement stable.qui constituent l'équipement standard des chas seurs à réaction sont sans effet sur les blindés.

L'AVION 4. LA CIBLE 101 . L'ARME 3.UNE MITRAILLEUSE TIRANT 70 BALLES PAR SECONDE nmf-i 2.

70 % plus lourd que le plomb et très voisin du tungs tène. la formule ne serait donc intéressante que sur la Lune ou sur Mars où il n'y a pas d'air. il faut entendre le quotient de l'énergie cinétique du projectile par sa surface frontale.(suite de la page 100) laisse des tonnes et des tonnes de 238 dont on a vraiment peu l'usage. Ajou tons d'ailleurs que l'uranium n'étant pas en luimême très dur. La première voie se heurte vite à un obstacle majeur : plus le projectile s'allonge et plus il est instable sur sa trajectoire. et donc l'énergie transversale. c'est-à-dire très combustible : à simple température ambiante. A priori. le carbure de tungstène est meilleur encore en ce domaine : bien que très coûteux. Le seul ennui. l'impact est d'autant plus sévère que le boulet est plus dense . le rapport longueur/diamètre se situe entre 3 et 4. On conçoit que les blindages actuellement en service n'y résistent pas. les vitesses obtenues avec les canons de petit calibre n'excèdent guère 1 500 m/s. et à volume égal. un camembert traverse un char : pas besoin d'aller chercher des alliages extra-durs. on trouve dans l'ordre . Le navigateur Tabarly en fit une quille pour son bateau . La densité transversale n'est autre que le quotient de la masse par la surface frontale de l'obus.5) et l'iridium (22. il offre alors un double intérêt : par sa haute densité. L'acier se laisse évidemment moins facilement pénétrer . et plus le choc à l'arrivée est rude. En fait. En pratique. ce qui pour un même calibre augmente la masse sans changer la surface frontale. Dans les centres de recherche balistique. sinon. Dans un obus. il rebondira ou ricochera. soit 40 % de mieux. Le plomb des balles de fusil ou de mitrailleuse atteint 11.'-ait à traverser n'importe quelle épaisseur quel que soit le projectile. Pour situer le pro blème. une fois arrivé sur la cible.3) sont déjà des éléments plus courants. une première évidence : il est beaucoup moins gênant de recevoir une balle de tennis. un obus un peu de balistique pour comprendre les rai de 30 mm étiré aux dimensions d'un manche sons de ce choix. il se tordrait immédiate ment à l'impact. Mais c'est encore insuffisant pour avoir une très grosse densité d'énergie par cm^. Un projec tile en acier dur bien pointu fait déjà très bien l'affaire . En pratique. Mis en limaille et sous le seul échauffement bien léger d'un trait de scie fait à la main.35. un coup de scie à métaux dans un morceau d'uranium fait jaillir une pluie d'étincelles. si par chance. Mais là encore la résistance de l'air va freiner beaucoup le projectile et pour ne pas 102 en avant sur la cible. Ne reste plus alors que l'uranium (19). à elle seule. De plus l'uranium a l'intérêt d'être très oxydable. l'osmium (22. même mal envoyée : à vitesse égale. donc que son énergie transversale soit très éle vée — par énergie transversale. le noyau perforant mis dans l'obus est fait d'un alliage d'uranium auquel est ajouté un faible pourcentage de titane qui (suite du texte page 153) . on s'en sert également comme ballast dans les avions — un Boeing 747 en a 1 300 kg dans la queue — ou comme blindage antiradiations dans l'industrie.3) et le tungstène (19. et il ne reste plus qu'un moyen d'augmenter la densité transversale. Il y a donc simultanément perforation et fusion locale du métal traversé. malgré l'effet gyroscopique dû à la rotation imprimée par les rayures du canon. L'offre reste tou tefois très largement supérieure à la demande. il offre l'avantage d'une densité élevée. il emporte une très grande énergie cinétique pour une petite surface d'atta que. L'or (19. la dureté . ou prendre un métal plus dense. disons tout de suite qu'il n'est pas nécessaire d'aller chercher le diamant : il ne s'agit pas . il n'est nullement évident que l'uranium soit tellement intéressant pour percer des plaques d'acier dont l'épaisseur se mesure en centimètres. mais aussi très rares.4) . c'est de réaliser l'obus dans un métal dense. celle-ci suffi. et à vitesse égale. surtout le second qui est effectivement très utilisé dans les obus perforants .8.4) et le rhénium (21) : presque aussi rares que les précédents. En pratique. c'est le plus dur et le moins fusible des éléments naturels. Puis viennent le platine (21. faute de quoi il ne fera que s'aplatir sur la tôle. à cette allure. alors qu'il est tout à fait possible de la percer avec une boule de plomb balancée par un bras musclé. il est impossible de tra verser une porte d'appartement avec une boule en liège. qu'une boule de pétanque. et il nous faut faire trop perdre d'énergie sur le trajet.de rayer le blindage. plus l'objet est lourd. il arrivait la pointe Pour commencer. très peu fusibles. Il n'y a que deux moyens pour augmen ter ce facteur : allonger l'obus. mais de le percer. En Commençant nar les mieux dotés. il faut tout d'abord que le projectile soit dur. des lanceurs très particuliers dit canons à hélium permettent de lancer des projectiles à 8 000 m/s . rappelons que l'acier dont sont faits la plupart des obus standard a une densité de 7. et pour une fois le produit était bon marché. il brûle déjà tout seul dans l'air. même bien lancée. Le second point concerne la vitesse . de pioche se mettrait tout de suite à tourbillon ner. et seuls les métaux lourds sont vraiment intéressants. Il faut ensuite qu'il soit bien lancé. Il faut enfin que toute l'énergie emportée par le boulet soit concentrée sur la plus petite surface possible. Et. il faut que l'obus soit bien profilé tout en possédant une densité transversale aussi élevée que possible. les deux sont très durs. à la chaleur dégagée par le choc sur le blindage s'ajoute la chaleur dégagée par la combustion superficielle du noyau d'uranium et de ses éclats. ce qui rejoint la condition citée plus haut. Commençons par le premier point. Les artilleurs avaient donc là un métal tout à fait adapté aux exigences de la lutte contre les blindés. Et même. c'est que la résistance de l'air volatilisera par échauffement n'importe quel matériau lancé à cette vitesse .

CATASTROPHES Nice: ce n'est pas fini Le raz de marée de Nice n'a pas fini de faire des vagues : dans les milieux scientifiques. Il n'y a pas de dépôts stables. les parties profondes de cette mer s'en allant sous la partie continentale. D'ailleurs. sur ces fonds où Ton devrait surtout la baie des Anges. char gé de recherche du C. » Selon François Fernex. jusqu'à présent. interrogé les spécialistes et écouté ceux qui avaient crié gare. Sans être entendus. dans toute son histoire géologique.N. autrefois formée d'un plateau deltaïque. précise le professeur Mangin.. faute d'un examen complet de la situation. de direction sud-ouest. qui. le Var débouche directe ment dans son canyon sous-marin. dans les milieux politiques. s'arrête à — 100 m. ce phénomène toucha duite. aurait tendance à remonter. c'est-à-dire très anciennes. la côte était même légèrement en retrait des pistes actuellement en service. Il s'agit schématiquement d'un mouvement de bascule de la bordure méditerranéenne. ministre des Transports. Joël le sable du laboratoire de géologie et de sédimentologie de l'université de Nice. des voix se sont élevées. déclare-t-il. commençant à la cote — 20 m et atteignant en quelques cen blement un cas particulier : « Géologiquement. aussi réduit soit-il. est-il exactement ? Avant de tirer des conclu Pour François Fernex. qu'il existe une très forte éro baie. « Depuis les modifications dues aux tra vaux d'aménagement. la seule explication de la présence de ce mini-plateau continental. au laboratoire de géodynamique de Villefranche-sur-Mer. causant la mort de onze personnes et occasionnant d'im portants dégâts.S. que Ton allait recher cher la cause de la catastrophe. située près de Nice. où l'on cherche des responsables. dont la rive gauche. respon sion. signalant la persistance du danger et réclamant l'arrêt défini A proximité immédiate de l'embouchure du Var. par le rem blai du nouvel ensemble aéroportuaire et por tuaire. ingénieur géologue. Avec le recul nécessaire. D'ordinaire. est aujourd'hui occupée par l'aéroport de Nice et. Bien qu'il eût été fleuve. le plateau continental. une vague immense submergeait le littoral entre Antibes et Saint-Laurent-du-Var.R. Avant 1960. apparemment imprévisible. c'est-àdire récentes. Limitée au sud-ouest par le cap d'Antibes. à s'étaler au-delà de cette profondeur très ré ressenti jusqu'à Menton. la baie des Anges s'étend jusqu'à l'embouchure du Var. date de la construction de l'aéroport. se trouve en effet un impressionnant canyon. « Science et Vie » a mené sa propre enquête. au ras du rivage. Qu'en taines de mètres les cotes — 600 et — 800 m. C'est en tout cas. Au même mo ment. on ne prélève que des argiles de période froide. entraînant notamment dans son flot la digue en construction du futur port de commerce de Nice. elle. et c'est dans cette trouver des argiles de période chaude. où l'on cherche des explications . c'est une anomalie. Le Var n'a jamais réussi. en début d'après- midi. Entouré par un relief tourmenté de falaises et de tombants. cette situation serait la conséquence directe d'un phénomène dit de « flexure continentale ». Le mardi 16 octobre 1979. ce qui n'était vraisemblablement pas arrivé depuis long temps ». la mor phologie sous-marine de cette région est vérita sions. depuis 1976. Theule. Ici la rupture de pente se produit à — 20 m. • Un premier rapport a été déposé le 15 no vembre dernier sur le bureau de M.sa/tastrophe. il nous paraît indispensable de revenir aux faits. ce qui laisse supposer. Il détermine les conditions dans lesquelles s'est déroulée la . et l'embouchure du Var se situait un peu plus à Test. Un véritable raz de marée. comme le démontrent les travaux du géologue Laurent Sage. encadrant de ses versants abrupts et dé coupés le plateau deltaïque très restreint du tif des travaux dans le secteur incriminé. ce plateau alluvionnaire a servi 103 . mais il ne l'explique pas.

de commerce /! \ LA THÈSE DU PROFESSEUR MANG/IV : un énorme « bouchon » d'alluvions fines apportées par le Var en crue a glissé en avalanche dans le canyon sous-marin du fleuve et ébranlé le versant qui supportait la digue du futur port de commerce. L'équilibre. c'était un maré 104 Voilà. en fait. niveau des marais.xer autour de l'estuaire. mais en faible quantité. des vallées affiuentes débouchant dans le canyon principal. entre la formation du plateau et raines descendant des collines et ressortant au contraintes de passer sous le béton et sous l'aéroport. tou jours précaire. seules passent encore. car Hcom porte de nombreuses vallées affiuentes taillées par les eaux qui passent sous le remblai (petit dessin). » C'est sans doute à ces mêmes eaux que fait allusion le professeur Mangin quand il parle des sources sous-marines situées à l'aboutissement des nappes du Var : « Ces sources sous-marines ont taillé.Nouvel aéroport vallees affiuentes . les barra ges construits sur le cours du Var depuis une quinzaine d'années ont stoppé les galets qui venaient « engraisser » le plateau alluvionnaire . imprégnant les sédiments. « Il faut trouve pratiquement à l'aplomb de pentes raides ajouter à cela. l'amé vraisemblablement soumises à l'érosion depuis nagement de la basse vallée du Var. aujourd'hui la modification de l'embouchure du Var. Aujourd'hui. En effet. et leurs têtes viennent lécher le remblai qui se l'érosion a donc été totalement détruit. souligne François Fernex.ht' ^ ^ T ^iV'V -1'- ^ Remblai du nouvel aéroport ' \ Futur port j «J . trop légères cependant pour se fi. entre — 10 et — 40 m. ces eaux sont Mais il n'était pratiquement plus alimenté en alluvions depuis longtemps. de support au remblai nécessaire à la construc tion des nouvelles pistes de l'aéropoit et des ins cage avec un l'cscau important d'eaux souter tallations du futur port de commerce de N'ice. les matières fines. Autrefois. ce qui a servi de support aux . » entièrement bétonnée. Tout ie versant gauche du canyon est d'ailleurs particulièrement fragile.

Les eaux boueuses du Var en crue forment encore une longue traînée dans la mer jusqu'aux abords de la digue engloutie (dont on voit l'exacte configuration sur la petite photo. IDepuis près de 15 jours. de roches ont été jetées à la mer. C'est dans ces conditions. c'est la pression exercée par le remblai sur le plateau sédimentaire « mou >i'qui est la cause principale de l'affaissement. roulait des eaux boueuses chargées d'alluvions fines. ont vu éclater à la surface des bulles 105 . ques témoignages que nous avons pu susciter. Son débit atteignait 1 500 à 1 600 mVs. pendant trente et un mois. qu'est survenue la catas selon un procédé de consolidation dynamique qui consiste à pilonner toutes les minutes le trophe. Deux collines de l'arrière-pays ont été arasées . quotidienne ment. 60 000 tonnes C'est la partie extrême de ces travaux d'amé nagement qui a subitement disparu dans les flots : la digue en cours de construction qui de vait protéger le futur port de commerce. témoignages difficilement précis du fait de la dispersion des observateurs et de la rapidité des quelque 30 millions de mètres cubes de pou dingue qui ont été déversés à cet endroit sur 4 km de long et 300 m de large. Selon les écologistes. pour le moins exceptionnelles. pour un débit habituel de 100 à 150 mVs. Le Var. des pluies torrentielles s'étaient abattues sur toute la région. qui draine événements.3s CETTE PHOTO AÉRIENNE A ÉTÉ PRISE QUELQUES JOURS APRÈS LA CATASTROPHE. Tout semble avoir commencé au moment où des pêcheurs naviguant au sud de l'embouchure du Var. prise avant le raz de marée). puis tassées une superficie s'étendant bien au-delà des AlpesMaritimes. au-dessus de fonds d'environ 600 à 700 m. Tentons de la reconstituer d'après les quel remblai avec une masse de 130 tonnes lâchée de 22 m de haut.

La masse alluvionnaire. Je vantes la proximité cause générale et des causes adju mets sur le compte des causes adju surcharge du remblai portuaire. o C'est aussi l'avis de François Fernex. qui se serait affaissé de pro che en proche. l'encadrement de la jetée par des vallées affluentes.» logue de la station marine de Villefranche : g « Les ondes de choc produites par la machine q . Mais cet éboulement peut lui106 parce que. « Il s'agit plutôt. sa de la tête de talus. des personnes qui passaient en haut ou en bas du versant : « Dans le pre près de l'embouchure du Var ont constaté que mier cas. le géo. à — 50 m. puis s'est retirée. Cinq à dix minutes plus tard. a recouvert la jetée sur toute sa longueur (300 m environ). Quelques minutes après. noyant tout sur son passage. marée. non déferlante. qui. en pesant trop le fleuve faisait une cascade d'environ 50 cm près du haut du talus du canyon. car Piste de f aéroport Phénomène de cavitation naturellement instable Zone artificiellemen Instable Influence due au poids la diaue L'EXPLICATION DE LAURENT SAGE : le poids du remblai ainsi que le tassement dynamique ont créé une zone artificiellement instable. la jetée ne se trouvait qu'à 3 m sous la surface et. A peu près au même moment. Selon le professeur Mangin. quatre jours plus tard. t dispositif géologique dont on ne connaît pas la ® résistance exacte. les sismographes n'ont rien enregistré. il convient d'abord d'éviter le terme de tsunami. Ce curieux phéno mène ne peut être expliqué par une crue subite. d'autres hypothèses sont envisagées. Avec le recul. surcharge intervenant dans un milieu déjà ébranlé par divers facteurs de désé quilibre. » Pour ce professeur de géologie qui connaît particulièrement bien le relief de la baie des Anges. « De toute façon. aurait provo qué l'effondrement. Mangin. le niveau de cette dernière étant plus bas que celui du fleuve. et d'après les premiers éléments de l'enquête bathymétrique. explique M. probablement celui qui se trouvait au pied du remblai du port. ». d'une dépression de la surface de la mer. générale ment très élevée. le pilon nage dynamique et l'ébranlement qu'il a provoqué dans tout le dispositif constitutif du canyon.même avoir deux causes. lorsque la zone naturellement instable s'est effondrée. la catastrophe serait due à l'écroule ment sous-marin d'un des versants du canyon. Mangin. suivie d'une intumes cence qui s'est déroulée sans vague et qui a submergé le littoral aux alentours des faibles fonds. les camions et les ouvriers qui s'y trouvaient. entraînant avec lui la digue. Quelle est la cause de tous ces phénomènes ? La première idée qui vient à l'esprit est celle d'un tsunami provoqué par un tremblement de terre. aurait déconsolidé le pied d'un versant. Cette progression dans l'effon drement signifie que le glissement de terrain n'a pu se produire qu'au-dessous de 50 m. ajoute M. a glissé elle aussi. Cette interprétation est celle qu'avancent les écologisteSi qui mettent direc dans la mer. Mais elle ne résiste pas à l'examen. à cause de l'im portance de la dépression marine qui a été constatée. qui se rapporte à une onde solitaire. Cette vague. selon qu'il s'est produit « grosses comme des automobiles ». récroulement pourrait être dû à une surcharge d'alluvions fines apportées par le Var en crue. tion. précise-t-il. » Le professeur Mangin penche pour cette se conde hypothèse. en descendant sur les versants du canyon. Dans le second cas. D'autre part. car le Var était gros déjà depuis une semaine. deux observa teurs placés sur l'aéroport ont aperçu une longue et haute vague monter sur la digue en construc tement en cause les travaux en cours. puis l'eau revenir comme un raz de Les travaux ne seraient alors que la cause secon de de l'accident. le lendemain. ce serait la sur charge des remblais du port qui. il y a certaine ment une vantes. entraînant avec elle l'ouvrage ainsi que les grues. le gardien du sémaphore de la pointe d'Antibes a vu la mer se retirer sur 300 m devant la plage de la Salis (où les fonds n'excèdent pas 4 m de profon deur). et qu'un effondrement restreint sous la jetée ne pourrait expliquer. D'une part.

M. ce dernier avait constaté qu'une simple surcharge était susceptible de produire des glissements de terrain. entraînant comme une avalanche le matériel dépos'^é sur son trajet. » Mais un autre facteur a pu intervenir. C'est même arrivé plus tôt et d'une façon plus importante que nous le pensions. seule la suite de l'enquête pourra le déterminer. L'eau en pression s'est infil trée. La catastrophe semble donc bien être le ré sultat d'un ensemble de modifications morpho logiques. en 1972 les hydrogéologues du B.G. de la nature et de l'en vironnement). à son tour.) Les vibrations en gendrées par le choc des houles provoquent une rupture de cohésion dans le sédiment. (Union régionale pour couches meubles situées à — la protection de la vie. sur le plateau deltaïque. à la houle et à l'érosion. A l'occasion d'études effectuées pour une thèse sur l'évolution du littoral niçois. De tels éboulements ont été recensés notamment le long du canyon de Carras. conclut François Fernex. les houles qui abor dent la digue de l'aéroport sont considérable ment amorties par le plateau deltaïque. » Un an plus tard. A cela il faut ajouter l'action des eaux souterraines. à la sédimentation du Var et les travaux qu'il a publiés ultérieure ment pour attirer l'attention sur les risques que géologue Antoine Zarzoso. assistant de biologie marine à la faculté des sciences de Nice et vice-président du comité avec toute leur énergie. c'est que. C'est aussi ce qui a pu se passer sur les versants du Reculer la digue de 100 m Blocs de rochers pour supprimer la cavitation Mise er) place de pieux profil en U LA SOLUTION DE LAURENT SAGE : reculer la digue et stabiliser le substratum deltaïque avec des pieux dont la longueur et le nombre seront déterminés par une étude préalable du terrain à consolider. (Bureau de recherches géologiques et minières). mais un morceau du substratum. Ce qui est certain.V. analysant le projet. composé de vases.R. ceux-ci entraînant avec eux non seulement une partie de la sur charge. il écrivait en 1976 : « Actuellement. Si les causes de cet accident — infiltrations. et celui-ci glisse sur le talus. géologiques et hydrologiques. qui ont dû gonfler la partie haute et meuble du substratum. les conditions mécaniques du site pouvaient le laisser prévoir. situé à proximité du flanc nord-est du remblai du nouvel aéro port. poids de l'ou 30 et — 40 m sous l'aéroport. depuis plusieurs années. précise le Dr Roubault. » présentait la construction du nouvel aéroport trop près du talus du canyon. etc. qu'évo vrage. Quant à savoir quel est le pourcentage de responsabilité de la surcharge de l'aéroport. en conclusion d'études demandées par la direction départementale de l'Equipe ment. (. Alimen tées par les collines des alentours. les scien tifiques sont d'accord sur ce point. déclare Alexandre Meinesz. conseiller municipal de Nice et pré sident de Nice-Ecologie.R. L'endroit est en effet exposé aux courants. « Ces véritables avalanches sous-marines sont le catalyseur d'un arrachement important à déterminer. il y a plusieurs années déjà. avaient préconisé un drainage des nappes superficielles et une décharge des nappes prof suite du texte page l-')2) . les nappes étaient en charge. « D'ailleurs.. c'était le docteur Henri Roubault. s'est effondré. met tait en garde les autorités administratives et les élus contre le caractère périlleux des travaux d'extension de l'aéroport. Le rebord du talus continental. créant au contact des argiles une couche glissante qui a provoqué l'effondrement. la sonnette d'alar me avait été tirée.N. canyon de la baie des Anges ». — sont encore difficiles que François Fernex en citant les travaux du Nombreux sont aujourd'hui ceux qui rappel lent cette thèse que Laurent Sage a consacrée. et à plusieurs reprises. Il n'en sera plus de même une fois le nouvel aéroport construit : celles-ci atteindront alors la digue du sous-sol et de l'affouillement des fonds.. Les attaques de la côte risquent d'être violentes. compactage. « Ce qui est arrivé correspond tout à fait à l'hypothèse que nous avions formu lée en 1976 avec Laurent Sage. qui.ont pu modifier la composition des argiles des scientifique de l'U. Ainsi.

de également. ce retour aux sources n'est pas une idée tout à fait nouvelle. Si. tropi Ce poisson. pour les pêcheurs les plus miséreux. Résultat : une bonne partie de la pêche française est grosses unités. vous promenant du côté d'Etel. bas-haut). pointe du progrès. des nostalgiques de la marine de mêmes cheurs. était la pêche favorite des artisans bretons. Du progrès tempéré et raisonné. Un tel mode de pro pulsion semblait parfaitement approprié à la pêche aux engins dormants (casiers. • Non. palangres. non point à l'ancienne. C'est dire combien la voiles.'ei uu élut de fraîcheur couveuable même quinze jours après leur prise. Si. expliquent-ils. Or. premier port thonier français. qui ne nécessite pas de gros efforts de Ainsi. les grands chalutiers « détournée » là également que les changetnents vers des conserve ries étrangères — en particulier africaines — oit elle est traitée.23 centimes poisson n'a été multiplié que par 2. Au lieu de revenir à spécialiste des multicoques. entretien. charges son alimentation représentent insupportables. on compare la quantité de pois sons ramenée par les 108 pêcheurs campagne. les pêcheurs bretons baissent les bras. Plusieurs fois déjà. ont fait leurs comp tes . Glacière Motaur Gouvernait de l'armement. mais en relançant la marine à voiles ! bretons et la consommation de jade. il y a quelques années. C'est pourquoi la pêche artisa nale se meurt en Bretagne. Les patrons pêcheurs. ne trouvent pas. en particulier sur le plan des matériaux de construction et jusqu'à 900 CV Diesel traction. n'a pas {l) Ndt. et 91. petit port du Mor carburant de ces vant : I kilo de poisson = pêche bretonne est tributaire du papa. pourquoi.A. Etel. 11 n'est pas Concarneau besoin ou de d'être de Douarnenez pour comprendre l'inquiétude et le découragement des pêcheurs bretons. ce n'est pas une galé bihan entre Lorient et Carnac. En effet. mais revu et corrigé comme les en fonction des données actuel- le. un bateau. Une embarca tion de 9 mètres de long con- .S. pour les achats de moindre im les plus proches de leurs lieux de son portance. l'achat d'un moteur. un nouvel em Peut-on encore sauver la pêche artisanale en Bretagne ? Oui. par opposition au thon rouge. dit-oii. donc ceux de la petite en pêche. trouve cal) sur le marché français. le prix de vente du d'équipages. C'est beaucoup pour un petit patron de pêche. Frappée de plein fouet par l'aug mentation du prix du carburant. ils ont tiré le signal d'alarme. sous l'appellation de « wes! System ». sitions. donc pour les Pour assurer sa survie. ou Quand le prix du gazole monte. on arrive au résultat sui vanter les mérites du thonier à ne les prenez pas pour prix de l'énergie. A vrai dire.ECONOMIES D'ÉNERGIE ces possibilités de réadaptation. ou. une voile salutaire est apparue à l'horizon. Au jourd'hui le prix du gazole oscil le entre 85 centimes le litre pour les gros achats.itani courber » . carburant. Les armateurs ont trans formé leurs navires en « bases avancées ». que des ne peuvent alléger les servitudes du crédit. barquement. Le bateau imaginé par Dick Newick et son équipe utilise le procédé du « con. Dans cette situation proche du Antenne marasme. qui vaut de l'or (noir): des centaines de marins « débar ie thonier à voiles qués » trouvent difficilement. de concevoir un trimaran de pêche à voiles destiné aux populations leur port d'attache après chaque livrent leur poisson dans les ports les plus déshéritées du globe. la grande l'UNESCO avait demandé à l'ar pêche a pris de nouvelles dispo chitecte américain Dick Newick. et finissent par revendre leur bateau. elle doit supporter les répercus sions de la hausse du pétrole sur le matériel d'armement. les conséquences du ren chérissement du pétrole n'ont pas épargné les rivages d'Armor. moins en moins on de thon germon (thon blanc. elle. Ils sont au contraire à la pê 1 litre de fuel. technique mise au point par les frères Gougeon aux U.iwnicnî d'Itulie. tandis que le prix du pêche.2 pendant la même période. qui se déplace du nord de l'Espagne au sud de l'Irlande et se prend à la ligne traînante. C'est s'effectuent carburant a augmenté de 7 fois en 7 ans. abritait il y a quarante ans plus de deux cents bateaux : aujour Un projet d'hui il n'en reste que vingt-six I Les autres ports se vident aussi . Souvent trop. vous entendez de vieux pêcheurs C'est D'autres avaient déjà pensé à une renaissance du bateau de pêche Radar à voiles. et nos besoins en poisson frais sont partiellement couverts par des importations CiLa pêche artisanale. li gnes tiaînantes. U's f)uissoiis sont truites chuuiquemeul pour praseii. armements.• un seul moule à double courbure (longitudinale et transversale) re çoit un placage de bois saturé à la colle époxy. tel qu'on l'entend aujourd'hui...s.

a été chargé d'animer une commission «pour une nouvelle politique de ia mer ». seuls les du littoral • morbihannais mations. Le pre mier étonnement passé. Dans son livre blanc «Bretagne. Celte solution est sans doute plus économique que la précé dente. pourraient leur apprendre à tirer les « ficel les ».B. des chambres de commerce. le thonier à voiles n'en con sommera que 40 000 litres. des chambres d'agriculture. contre 2. et ii regroupe les représentants d'un grand nombre de communes.E. Premier comité régional d'expansion institué en France. Son président est aujourd'hui M. tra vaillé. encadré) faisait éclater sa « bom En France..M.4 millions pour un tho voila avant Clinfoc nier conventionnel à moteur.. Gréé en goé lette. le thonier à voi les engendrera moins de pertur bations dans le milieu marin qu'un bateau mû constamment par une hélice. l'équipage prévu est de six Mit Radar avant hommes. à un bateau de pêche à be » : un projet de thonier à voi les.de surface. Le commandant Pahun. mais.. lui aussi. de diverses associations et entreprises des cinq départements de ia Bretagne. Ce thonier sera réalisé en poly ester et aura une longueur hors tout de 18. Etienne GAUCHER • 109 . • Alors qu'un thonier conven tionnel équipé d'un moteur de 400 Borne ch consomme environ 240 000 litres de carburant par Posta déquipage Cuisina [! | '—. Joseph Martray et présidé pendant pius de vingt ans par M. • Propulsé le plus souvent par la force du vent. Déjà.Chambre I„ Il j fro/rf» | an.I.B. Pour le moment. • Le nouveau thonier. des chambres de métiers. Depuis un an.I. soit un gréement dit « ketch cat voiles destiné aux habitants des commencèrent a se passionner côtes de Madagascar. ancien capitaine au long cours. Moteur • Ueai 140 cy DU» La coque de polyester du tho nier Gouvernaii à voiles nécessitera moins d'entretien qu'une coque classi que en métal.L. Quels sont les avantages du tho nier Grand'votia arriara à voiles ? Ils sont surtout d'ordre économique. publié en 1971 et diffusé à pius de 10 000 exemplaires. Le C. de naviguer par grand calme et Mât arrière Antenne d'effectuer les manœuvres tuaires. elle est moins performante. La propulsion est assu rée par deux voiles fourreaux. Les vieux pêcheurs de la région. ii est. bateau polyvalent mii par la force du vent et équipé d'un simple moteur auxiliaire.E. chambre Une por froide d'une capacité de 5 à 6 tonnes maintiendra le poisson péché à une température de 0 à 2 "G. soit une économie annuelle de près de 20 millions de centimes. (voir ser.sti uite selon ce procédé revient à 50 000 F (en production à l'unité).I. qui ont encore pratiqué les an ciens thoniers à voiles. ii porte pius particulièrement ses efforts sur les problèmes énergétiques et les activités maritimes. a. à la pointe du combat pour ia décentra lisation et ia régionalisation.A. cheurs — alors que les bateaux de cette boat ».O. C'est grâce à iui que l'idée du thonier à voiies a resurgi et pris corps. une ambition nouvelle ». [ I la mer par ses voiles. Jean-Luc Le Douarin. (Comité d'étude et de liaison des intérêts bretons) a été créé en 1950 par M. ii exprimait déjà des idées «écologiques » auda cieuses en matière de développement économique. l'architecte naval Syl vestre Langevin. à la demande de la F. En fin. (école d'ap prentissage maritime) d'Etel pour la formation des jeunes marins. roulera beaucoup moins qu'un thonier classique.L. trois pêcheurs ételois ont passé commande d'un thonier à voiles . et accessoi rement d'ordre pratique et écolo gique. le C. capable de Un moteur de 140 ch seulement taille sont habituellement dotés de moteurs de 200 à 900 ch — Antenne lui permettra de mettre à la cape. depuis trente ans. Ce bateau pour cette création bien adaptée est aux problèmes de l'heure. Le premier bateau construit pourrait être confié à l'E. les pê propulser le bateau à une vitesse de 8 nœuds (soit environ 14 km/h) par vent de force 4. ce pro jet n'a pas encore trouvé d'écho favorable auprès des pê cheurs professionnels .A. appuyé à UN COMITÉ POUR LA BRETAGNE Le C. et sur un des catamaran planches de exécuté avec contreplaqué collées-vissées sur des lisses sim laquelle nous possédons aujour d'hui un certain nombre d'infor plaisanciers semblent s'y intéres ples. Il y a six mois. à voilure égale.L.50 m.B. René Pieven. se veut <( une force de proposition et d'idées nouvelles au service de ia Bretagne et de l'idée régionale ».E. il sera équipé d'une voilure moderne de type Marconi de 160 m.8 million l'unité. • Son prix de revient serait de l'ordre de 1. un quatrième vient de prendre une option.

/. sérieux. JPagae 11 i 13: Les timbres è la pièce. POUR_LE MCEVOIR GRATjRTEMENJ: ICTIU 5. souvent très inférieur au marché. pratique qui vous permet désormais de choisir librement. 75008PHILATELIe") PARIS | Veuillez m'adresser GRATUITEMENT et SANS I ENGAGEMENT DE MA PART: LE CATALOGUE N°10 I D'EXCELSIOR PHILATELIE. I NOM 1 •VPages 3 i 8. • Un tarif particulièrement intéressant.jP^ÉE LE CATALOGUE N° 10 est paru DEMAMDEZ-U Participation aux frais d'envoi: joindre 2 F en timbre-poste IL EST GRATUIT ^ V. par pays. dentelé ou non dentelé. . — Classeur. (jorndre 2 F en timbres) 1 en Les collections : sélections de timbres en nombre par pays et par époque. séries complètes ou timbres à la pièca. Une formule originale sans doute unique au monde.i Quelle que soit votre collection. Ce catalogue est destiné à tous les collectionneurs. économique. chez vous. \jjc VILLE . de timbre ancien ou récent — Collection neur par thème. et de qualité toujours impeccable. AU SOMMAIRE DU H° 10 . ADRESSE Page 14 at 15: CODE POSTAL Jk Les séries complètes classées par pays. Un service de timbre-poste par correspondance pratique. les années complètes. • Un moyen simple. • Une gamme variée de tous niveaux d'accessibilité. de neuf ou d'oblitéré. • le nouvel outil du collection neur que vous pouvez désormais recevoir périodiquement chez vous.^retourner I'~DIII lAUfclBllll rue de laàEXCELSIOR Baume. « à tête reposée » certains timbres que vous désirez acquérir. Amateur de pièce rare. vous trou verez certainement dans chaque catalogue des offres qui vous intéresseront particulièrement. Page 9 et 10 : .

-au co-n-traire. plus com pétitive qu'on ne le croit et elle progresse. le ministre de -l'Indus trie l'illustre de quelques faits. tout en perfectionnant no tre propre industrie. » Voilà lie « credo ». Les progrès des Pays du Tiers Monde. « L'avenir devient confus et te monde plus dur. Notre industrie est conve « nous devons nous préoccuper nablement diversifiée. C'est là qu'intervient ta stra tégie industrielle du ministre de t'Industrie. nous investissons deux fois plus « Tous les citoyens comprennent que à présent qu'il serait vain de vouloir construire une ligne Ma- croissance française ne -le cède.. C'est un peu ce même ton. sur ta période 1973-1978. pour des rai la Grande-Bretagne . L'industrie française n'est pas seulement variée. tes exportations françaises re présentent 16. elle se spécialise dans les pro sons à dérés comme une nécessité et comme une chance : nous pour rons leur fournir t'équipement et t'assistonoe technique dont ils ont ainsi à besoin et contribuer l'amélioration de leur -de tl faut encore enhardir l'indus ment trie française et encourager tes nouvelles entreprises. nous évoquions le président omériicain F.9% du PIB japonais. mais au contraire sort. qui remit son pays au travail et redonna foi à chacun en déclarant dans son discours d'investiture. contraire redoubler de volonté (et nous) doter d'une stratégie adaptée afin de pouvoir opérer en temps voulu les mutations et les ajustements qui sont néces ginot pour nous protéger des événements économiques inter nationaux et des progrès des autres. ta France a irattrapé son retard en matière d'efficacité . injustifiée. qu'à celle du Japon et du Canada . fait à la fois de messianisme et de stratégie. • l'importance primordiale du développement de l'esprit d'in novation au sein des entrepri ses. qui paralyse tes efforts nécessaires pour changer la retraite en a v a n c e ». alors qu'elles ne représentent que 9. elle est aussi répartie de façon équi librée.INDUSTRIE Le messianisme stratégique d'André Giraud Dans notre dernier numéro. non seutement ta France n'a pas été évincée des créneaux tes plus intéressants. Cette priorité générale en en traîne deux autres : • l'effort en faveur des PMI : «Tout indique que.D. d'outre part cela priverait les entreprises dy namiques des appuis et des aides qu'elles -doivent recevoir en priorité. n'ont pas -pour ob jectif de « nous appeler à la satisfaction. nous tracerons le sillage plus d'aider et d'activer tes en convier chacun à -l'effort. qu'a retrouvé André Giraud. il suffit de ta comparer treprises qui progressent. ta terreur innommée. au plus fort de la grande crise des années 30 : «La seule chose que nous ayons à craindre est ta crainte ellemême. les unités 'légères. consolider enfin celtes qiui filent déjà bon train ». le Produit Intérieur Brut (PIB) français par personne ac tive est égal à cetui des EtatsUnis . que « avec d'autres vedettes de la saires. aux entreprises compétitives de le ductions de haut niveau.. Nous n'avons pas à craindre tes flots de changements et tes ra fales de ta nouveauté. qui régressent ». te ministre de l'Indus trie. conclusion et abou tissement de ces préliminaires. plus mobiles. course»: ainsi.2 % de notre PIB. raviver et animer celtes qui ont du champ devant elles mats n'osent pas se tancer à fond. cela ne consisterait qu'à retarder l'échéance fatale . étayer et tes industries de vers la société de demain. qui ne se trouvent pas seule dans de retarder le déclin de celles Cette foi en nos capacités. « Le navire France est solide. som me toute. Rooseveit. et pointe. pour les « ca-nands boiteux » : tes porter à bout de -bras serait vain d'une part. déclare André Giraud. ta la fois morales et éco 80% de ces exportations sont nomiques. ces exemples concrets de nos per formances. dans ila guerre économique de mouve ment aujourd'hui engagée. » Pour en avoir la preu ve. L'idée fondamen-tate est que m . Et pour mieux t'étayer. mots. « Seul celui-ci permettra aux fabrications en repli d'être remplacées par d'autres. constituent un élément essentiel de notre manœuvre industriel le » . Faut-Il pour autant que l'inquiétude nous paralyse ? Nous devons ou bien balancé et tient bien la mer. Tant pis. En prenant les devants aujourd'hui dons les activités hautement qualifiées qui sont celles de l'avenir. doivent être consi assurées par l'industrie . car no tre pays est capable d'en tirer le meilleur parti. en défendant te budget de son ministère pour 1980 devant tes Parlementaires.

sans les modifier.S. passés entre l'Etat et une ou plusieurs entreprises. al'imentaire de la nature. les parti cules et les bouts d'amalgame tombent dans un récipient spé dossiers et engagées les négo ciations de ces contrats de dé l'efficacité des interven tions de l'Etat en les simplifiant . Parmi les substances qui constituent ces amalgames : le mercure. Négociations qui conduiront à la signature de conventions-ca dre pluriannuelles. en le matique pratiquement silencieu se. Dès qu'une des têtes. dispositif ? Il réalise la sédimen tation de l'amalgame contenu ge. Seront alors choisis de les transformer le mercure en mer la main. Rappelons qu'en France ta durée et ta validité d'un brevet est limitée à 20 ans. et une tête à modeler éga rilisant. 200 appareils ont déjà été ven dus en Suède : leur prix d'achat et améliorent la technique du plombage Cette amélioration est obtenue tre et le dirigisme déformant et sté tiquement. prêts. mes de rebut. afin de promouvoir un projet industriel. et l'argent. aux industries tradi tionnelles de se renouveler.N. » Enfin. qui peut fournir jusqu'à 1 700 impulsions par minute. Ainsi. et en leur donnant plus de co hérence. une sorte de mini-contai les eaux A l'Etat d'assumer ses responsa chefs d'entreprises de prendre.. au-delà des idées. Que tous ceux dont les dents met de réduire au strict mini sont plombées se rassurent : les plombages en place sont inof mum la finition du plombage à ront invités à remettre au mi nistère de l'Industrie un dossier fensifs pour l'organisme hu main . sous forme de poudre. après quoi ce dernier tombe dans ie domaine public. « Une voie étroite. ceux que l'on enlève des plombages lors des opérations dentaires. Un dentiste suédois. Le fonctionnement pneumatique bout d'environ 3 semaines. etc. ce qui per 112 laisser-fai. tout au plus peut-on dire quelquefois qu'à l'intérieur d'une branche don née tel type de production est destiné au repli ou au contrai re à l'essor. H s'écoulerait en effet 8 ans entre te moment où un brevet est déposé et ie moment où a commence à être exploité — pour ceux du moins qui le sont..R. une ner. elle commence à tourner..re-iaisser-aller Enfin. Il les scelle conclut est par un instrument qui comprend deux tètes à condenser automa • • Accélération du progrès technique? Pas sûr. procurant un passage opti mal vers le bord de la dent et réduisant au minimum la mar che à vide et la corrosion. se substitueront donc aux plans professionnels que nous con naissions jusqu'ici. Avantages de la formule : amé Comment fonctionne le nouveau liorer l'eau étant évacués. sabilité des chefs d'entreprises. L'enjeu ? 10 000 kg d'amalgame dentaire — dont environ 5 000 kg de mercure — qui. d'une haute valeur. Lors bilités en soutenant un certain Giraud. l'appareil élimine d'une part ce qui était une pollution pour l'environnement et un ris que pour la santé.demeurer. d'un diamètre diffé rent. En contrepartie. en connaissance de cause. dans un carton et les envoie à un 'aboratoire pour la sépara tion et le recyclage des matiè Aux ou de l'échec. Il n'y a pas de branche Indus trielle condamnée. a mis au point un système qui permet de séparer et de récupérer jusqu'à 99 % des amal games dentaires de rebut. mais en leur donnant plus de force. » lement automatique. interchan geables et utilisables dans n'importe quelle position. subventions.. seulement. André Gi raud en est bien conscient. Enfin. par contre les amalga présentant plusieurs scénarios. sous la responsa gereuse qui se trouve rapide ment absorbée dans le cycle bilité du ministre de l'Industrie. voient les bactéries avec ou sans intervention l'Etat. qui se trouve rempli au usées : l'air et nombre de choix stratégiques. Ces contrats. entre en contact avec l'amalgame. à encourager au contraire l'esprit d'initiative et de respon res premières. si l'on en croit le C. des intentions et des objectifs. „il évite de boucher les tubes de succion. puisqu'il ne faut plus qu'une seule action au dentiste pour condenser et modeler. et avec le plein risque du succès connecté intensif de l'appareil permet au praticien de travailler avec un amalgame encore plus sec. achats. Pour un cer tain nombre d'actions d'impor tance stratégique. les Industriels bénéficiaires devront prendre des engagements me surables et sanctionnables. aux industries du futur de se bâtir. un moyen pour assurer une poli tique industrielle plus efficace : les contrats de développement qui pourront utiliser l'ensemble des moyens dont dispose la puissance publique. toxique.. les décisions in dustrielles. André à cial. aidé d'un ingénieur. en Suède. L'ins cure méthylène. se trouve amorti en un an. les industriels potentiellement concernés se TECHNOLOGIE Quand les dentistes récupèrent les matières premières. sont chaque année déversés dans l'environ nement par les systèmes tradi tionnels d'évacuation des chi rurgiens dentistes. le gain de temps sur l'ensemble de l'opération se situe entre 35 et 50 %. contrôle des in vestissements étrangers. Telle est la nouvelle voie de la politique industrielle française qui vise à aider sans se substi tuer. . substance dan trument unité de contrôle électropneu veloppement. tout en utilisant les procédures existantes. Et la basse fréquence d'obtenir une meilleure homogénéité de toutes les couches de plomba dans que le dentiste dispose de 12 de ces récipients. permet d'au tre part de récupérer les ma tières premières de valeur pour les recycler.

ceux dont. Les véhicules con Et pourtant. produisent c textes spécifiques ayant force de le Au point que de multiples projets industriels sont fi lement abandonn ainsi l'oléoduc de 1 500 km qui deva relier la Californ au Texas. les gens bri (Conseil National du colent eux-mêmes leurs appa articles « Passible de. appel à des professionnels hau tement qualifiés. Cette étude prouve News and Wonid Re port » : les exigences de la bu reaucratie fédérale et celles de l'Etat ne sont ni toujours les mêmes. Ce que confirment ces deux pourcentages : 53 % des chefs d'entreprises interrogés esti ment que la participation du personnel aux prises de déci sion ne transformera pas radi calement les relations du pou voir au sein de l'entreprise . obligé que l'on est de ne pas les respecter si l'on veut vraiment agir. la transposition serait facile à effectuer avec ce qui se passe en France. 250 étalent obte Plus de responsabilité. pour les cadres Plus grave encore. ni toujours compatibles. 61 % de ces derniers estiment qu'à l'avenir les direc teurs d'unités de production se ront essentiellement recrutés pour leurs qualités de négocia teurs sociaux. Une occasion manquée de dé velopper l'esprit d'équipe et de faire passer le nécessaire esprit d'entreprise et de créativité du haut en bas et du bas en haut de l'échelle. les choix économiques et sociaux qui s'imposent aujourd'hui pour préparer l'avenir — un avenir proche : 1985. » avec. et l'on se met hors-la-loi. Jour après jour. il est impossible de satisfaire à la fois la réglementation de Washington et celle de l'Etat formes aux exigences callfor tratif. par l'Université du Tennessee. restreignent leur liberté d'Initiative.. reils comme texte de présentation : « A tout moment. Conclusion : quand 11 y a abus de règles. à trop réglementer. à tre confrère d'outre-Atlantique en effet qu'il y a bien plus d'électrocutions dans les Etats où le métier d'électricien exige une autori sation : plutôt que de payer des niennes sont ainsi invendables dans le reste des USA et ceux qui sont produits dans le reste des USA sont en infraction en Californie. » . qui se trouveront — un renouveau — de l'enca fortement réduites en 1985. règlements et con trôles prétendent assurer la sé C'est « US de Californie.... des tampons entre la direction et le personnel. La dernière factures trop élevées en faisant édition de la revue du C. Association plus étroite des cadres aux décisions essentielles : 45%. ré glemente : au total une firme qui veut exercer son activité sur l'ensemble du territoire a affaire 6 000 corps adm stratifs différents tous. dans la législa tion française. on risque fort de moins protéger. ce qui constitue un assez bon signe quant au problème du chôma ge. resserrer leur marge d'auto- A trop réglementer. et 36 % seulement souhaitent dé velopper les négociations avec le personnel. La firm responsable de ce projet Sohio. bien sûr.. nus. selon un sondage de l'Institut de gestion sociale auprès de 250 dirigeants d'entreprises. Plus que des ani mateurs. précisément. ou on les respecte. Exportation : 48 %. Vœu pieux puisque 70 % de ces chefs d'entreprises sont persuadés que les con traintes qui pèsent sur leurs en treprises vont s'accentuer enco re. souligne no Diversification : 62 %. Car si les cadres vien nent en 3° position dans les préoccupations des chefs d'en treprise. A méditer car.. ils sont donc considé rés comme des tampons amor tisseurs.S. resserrer le carcan adminis curité.. la conclusion que l'on peut tirer d'une étude effectuée aux USA.P. En matière de réglementation anti-pollution. Ces pourcentages révèlent un nomie et limiter leur liberté dynamisme certain. notamment so ciale. Une constante : 94 % des chefs d'entreprises supportent de plus en plus mal le carcan juridico-administrativo-réglementaire dans lequel ils sont enfermés et souhaitent la disparition pro gressive des rigidités et des archa'ismes qui. ou on les enfreint. Un revirement à noter : 71 % des chefs d'entreprises préfè rent la stabilité des emplois et le travail à temps partiel au travail intérimaire et aux con trats à durée déterminée. drement également ? Pas tout à fait. des méfaits de la bureaucratie poussée à l'extrê me. Telles sont. Le pouvoir fédérai régle mente. Il est une cible sans cesse traquée dans la et sont souvent victimes d'accidents graves. Un tout petit exemple. les ministères sécrètent la délinquance.il lui fallait obtenir 700 permis SOCIO-ECONOMIE de toutes sortes des gouverne ments locaux. Un nouveau d'initiative. et on n'est plus à même d'entre prendre quoi que ce soit... chacun des Etats U. a renoncé après avoir dépensé 250 millions de francs : Patronat Français) intitule ainsi un de ses luxuriante forêt des textes ré pressifs.N. en fait. mais nul ne pouvait dire quand (et si) on obtiendrait les mais moins d'initiative 450 autres.. le chef d'en treprise court le risque de con damnations pénales. parmi bien d'autres. en Caroline du Nord.F. par exemple.

Une firme de dragage et d'assèchement. 75008 Paris.interchangeables. Coût: 4 500 à 5 000 F par mois pour le chef d'équipe. ou. comp Minicourse tables. si elle . Comme i'ensembie des articies de Science et Vie. n'abandonnez pas : louez Quoi ? dules . surtout que l'on ne connaît pas les capacités exactes des équi pes chinoises. qui sembient « bonnes à loue sa main-d'œuvre à saisir » pour ies entreprises industrieiies et commerciaies françaises.. ne vous rési gnez pas. Un premier contingent de 500 travailleurs chinois a été formé à cet effet. Pour obtenir des devises.part aux travail leurs. Cependant pour inciter ces derniers à travailler dur. transformable grâce à des mo- lement et rapidement : il permet ainsi la pratique de multiples des Chinois. 5. rue de la Baume. pour ile moins. manuel Un véhicule à usages multiples. plus une prime annuelle d'un mois de salaire par travailleur. 40% des gains acquis en heu res supplémentaires '.W. Ces sailaires devront être versés directement au gouvernement ch inois. Penta-Océan. vos bénéfices. qui n'en rétrocédera qu'une faible .décroche le ment étudié contrat de d'un port en Irak. Aucun appei téiéphonique ne pourra être pris en considération.EMPLOI La Chine Les innovations (produits menés au dernier stade de ieur déveioppement industriei) et tes techniques et procédés nouveaux présentés dans cette rubrique ne sont pas encore expioités sur ie marché français. qui transmettra aux firmes. va cependant peutêtre tenter l'expérience. dont la main-d'œuvre Jocale est insuffisamment qualifiée et si la main-d'œuvre de votre VÊHiCULE TRANSFORMABLE propre pays est trop coûteuse uMULTiLOiSiRS» et risque de vous faire perdre votre contrat. ingénieurs. Chaque équipe se compose de vingt personnes : mécaniciens. 114 actuelle construction Char à voile P anche a voue . entre 1 250 et 2 500 F pour tous les autres employés . ne baissez pas les bras. la Chine a effec tué différentes offres à des en treprises japonaises pour faire travailler des Chinois sur des chantiers du monde entier. Le iournal bri tannique « The Economist» ré vèle ainsi que. ies informations l'exportation que nous séiectionnons ici sont évidemment iibres de toute pubiicité. la Chine entreprend en effet d'ex porter des tiravailleurs autant que des produits. au cours des six derniers mois. 3000 F pour les em ployés. en gonflant à l'excès vos frais. employés.- leur sont laissés. Les sociétés intéressées sont priées d'écrire à « Des marchés Si vous obtenez un gros contrat d'ingénierie dans un pays neuf à saisir » c/o Science et Vie. organismes ou inventeurs concernés. 2 500 F pour les cuisi niers.. Les Japonais semblent trouver que ces tarifs sont trop élevés. ii s'agit d'opportunités d'affaires.

Il envisage également la conces sion de licences de fabrication à l'étranger. Sa légèreté et sa maniabilité permettraient même son utilisa tion comme engin de secours léger : sauvetage et surveillan ce le long des plages et sur les plans d'eau intérieurs. en char à chenilles. etc. 115 . des associés lui permettant de dont nous sélectionnons chaque mois les créations pour les publier dans HDes marchés à saisir ». glace ou neige. comme sur les surfaces gelées ou ennei gées. rivières. l'insertion gratuite de leurs créations. les dépanneuirs. Pour que nous les écoutions. de forme allongée et plate. s'élargissant à l'arrière de 2 ai les tronquées. il protège 6 la fois contre le vol et contre les intempéries. D'autre part la SOFIREM (Société Financière pour favoriser l'industrialisation des Régions fi/linières) prendra contact directement avec les responsables des inno vations qu'elle juge particulièrement valables. en planche à voile avec un mât ou 2 mâts en tandem. Comment ? L'engin se compose d'une coque de base réalisée en résine po lyester armée de fibre de verre. etc. Enfin faites preuve de patience et de tolérance : nous ne pouvons présenter toutes les inventions et celles que nous publions doivent être d'abord étudiées par notre service technique.. On peut ainsi indiffé remment l'équiper d'un moteur électrique. on obtient chaque fois un engin différent adopté à la pratique du sport ou loisir choi si. Joignez y une copie de votre brevet et une photo ou un schéma de votre prototype ainsi que tout docu ment dont vous pouvez disposer attestant de son bon fonctionnement. en aéro-glisseur. les artisans. s'emboîter tous les accessoires spécifiques aux différents sports et loisirs. Si vous avez conçu une innovation ou un produit nouveau faites-le nous savoir : un brevet qui dort au fond d'un tiroir n'a jamais enrichi personne. En fait.Des marchés à saisir sports sur mer.. Prévu pour tous types de véhicules (couleur en option). Quoi ? Comment? Nous « laissons la parole » à nos deux photos. Brevet déposé dans tous les grands pays industriels. encore faut-H qu'Us se manifestent. la transformer en bateau de ski nautique. en char à voile. de la famille aux écoles de voile.. Jes clubs dé photos sousmarines. d'où des dépenses élevées et des i problèmes d'encombrement qui limitent les activités de loisirs du plus grand nombre. Nous ne pouvons alimenter cette rubrique que grâce aux informations que nos lecteurs font l'effort de nous faire parvenir sur leurs propres créations. en char à glace. lacs. Adressez à « Des marchés à saisir » un descriptif de votre invention le plus succinct et le plus clair possible. savoir-faire et produits nouveaux fonctionnant tenteur recherche à l'échelle internationale. Fermé par verrou. Il s'accompagne d'un tapis de sol anti-dérapant. il peut in téresser aussi bien les vacan ciers que les V. dans ces deux banques de technologies. D'une bonne capacité. est léger. les associations de plon gée. outils informatiques de transferts de technologies. Ces documents. d'une bulle transpa rente permettant l'exploration sous-marine.. ne pourront être rendus. qui se fixe aisément sur lia galerie du véhicule. Le nouvel engin s'adresse au contraire à une clientèle qui va du particulier aux centres de loisirs. COFFRE DE GALERIE plages. notre revue offre aux inventeurs-innovateurs. fl des brevets passer à une fabrication indus trialisée et «grand public». pendant un an.. de chars à voile. les techniciens.P. en vous inspirant de ia présentation que nous avons adoptée pour cette rubrique. même non insérés. Cette coque comporte des lo gements dans lesquels viennent Ce coffre. Marché Il Jusqu'ici la pratique de diffé rents sports nécessite l'acquisi tion d'engins spécialisés.R. Le dé Science et Vie rappelle à ses lecteurs que grâce à des accords exclusifs passés avec « Technotec » et avec « Transinove ». etc. Pour qui? Comment passer dans cette rubrique ? Ne faites pas preuve d'une modestie excessive. en passant par les pla gistes. de chars à glace. il assure plus de iplace dans la voiture.

S. les pians de restructurations se succè dent et se multiplient tant chez B. où le développement tisation laisse prévoir une réduction draconienne employés. cou lant le verre sur un bain d'étain en fusion. d'organiser. Pourquoi ? Parce que. D'où la surproduction qui • est certes un phénomène européen.C. dont la clientèle s'étend sur toute la côte.G. • . c'est maintenant l'industrie du verre que à la sidérurgie. en cause fondamentalement. que chez Saint-Gobain et chez Sovirel . implantée en plein cœur de Marseille. se lon les responsables de la C. pour des raisons historiques. le P.S. » Mais ce qui est • • Partant de l'idée que les « vieilles » machines des uns peu vent être d'une grande utilité et d'une parfaite efficacité pour les autres. Il semble que ce soit aujour d'hui trop tard pour réagir. Enfin les PVDI se sont mis de la partie : d'abord on a peu 6 peu perdu les gros marchés qu'ils constituaient. -TECHNOLOGIE- Irrigation souterraine petites agglomérations. à feux continus . enfin l'implantation d'une manutention. pour rester compétitifs avec certains pays (Italie) qui n'hési piî5«^yiKTM"2 tent pas à subventionner leurs industries nationales. ga zons. aujourd'hui ils concurrencent la et France — l'Europe — dans le reste du monde. Elle cas sera les prix. le procédé « float-glass » qui. on n'en finit plus d'annoncer que tel ou tel secteur de notre économie va connaître une crise semblable à sidérurgie. l'installation d'une usi ne « float-glass » au Luxem bourg.N. a été conçu par une en treprise néerlandaise pour l'ir rigation souterraine des terres agricoles. jardins publics. Autres points noirs : le retour progressif au verre consigné. près de Zurich. l'usine de Marseille n'a pas été une nouvelle sidérurgie? modernisée. il y aura 300 verriers chômeurs de plus à Marseille. deux bouleversements sont apparus : en matière de verre plat.Le verre. une mécanisation très poussée et une augmentation du tonnage des fours. l'intention de vendre le terrain et de se tour ner davantage vers l'agro-alimentaire.N.S.. Cette fois la comparaison sem la Confédération ble plus juste : comme la sidé rurgie. enter ré sous quelques centimètres de terre. « gain d'énergie illusoire ». en matière de verre creux.-' • notamment en France. . le verre n'a pas su évo luer techniquement à temps. dit-on. Sur le plan technique. ni au niveau de l'ensemble INDUSTRIE Décidément. embau chera du personnel plus jeune à des salaires plus bas. C'est un composé poreux de caoutchouc et de matière synthétique. usine de verre d'embal lage. pour la seconde fois. Gros intérêt parmi les in dustriels : les machines suisses d'occasion ont été demandées dans le monde entier. depuis l'Hérault jusqu'à Toulon. et comme la sidérurgie. Après la banque. Maintenant il envahit nos propres marchés ». elle suppose des investissements considérables . ce tuyau ne comporte pas de perforations mécani ques. ses effectifs sont vieillissants . porteparole du verre mécanique à 116 Un tuyau en caoutchouc. dit Michel de Meyer. Cette dernière implantation de vrait surtout toucher la verrerie B. une Bourse des ma chines. par exemple). d'autant que les possibilités d'extension de l'usine de Mar seille sont limitées par la situa tion topographique et que l'on prête à Antoine Riboud. et la vente à perte (double vitrage. « La nouvelle usine. ni au niveau de son four. .-D. Cette porosité peut être déterminée avec précision par le fabricant selon les be soins particuliers. permet d'obtenir une qualité parfaite dès le départ . financée par un groupe néerlandais. Originalité par rapport à d'au tres systèmes similaires connus et appliqués. serres horticoles. de B. c'est que par une certaine iner tie du patronat depuis 10 ans. à Toulon.N. qui vise le de la marché des viticulteurs varois. comme il y en a déjà 1 200 à Aniche dans le Nord-Pas-de-Calais. ceux qui connaissent un réel développe ment industriel (les PVDI par opposition aux PVD qui sta gnent ou régressent). les verreries sont dans la plupart des cas l'industrie unique de celle de la de l'automa des effectifs l'on compare Générale des Cadres : « Le Tiers Monde s'est équipé avec nos capitaux et notre technologie. v.. depuis 9 ans elle enregistre des pertes considéra bles et permanentes . à dix kilomètres de Denain. en raison de leur bon entretien et de leur parfait état de conservation. Si tel est bien le cas. le verre se trouve confronté aux expor tations massives des nouveaux pays du Tiers Monde. Autres points de similitude : l'in dustrie verrière est une indus trie lourde . les Suisses viennent.G. 42 000 actuel lement) et cette hémorragie des effectifs est d'autant plus gra ve et explosive que. etc. 2 à 3 000 em plois disparaissent chaque an née (54 000 en 73.

de celui de l'ensemble de l'Eu Aussi une société suisse vient-elle de mettre sur le marché un sup port contenant du liquide désin fectant dans lequel la brosse à 1965 pendant la actuellement. c'est le nom de ce dispositif. se situe au 30" rang pour la population totale comme pour le nombre des naissances et un peu mieux (24'" rang) pour la population de 15 ans ou moins. et elles viennent d'être annoncées par Goodyear. au dité plus marquée chez nos voi • • Une nouvelle résine plas tique s'attaque au marché jusqu'ici détenu par les feuilles de polyéthylène ou de polypropylène en ma tière d'emballage alimentaire. l'Italie et l'Allemagne se sont constituées. 15 % en 1932. Il n'empêche que la France. enfin la vitesse de ces pneus « poids plume » est limitée à 700 000 600 000 75 km/h et leur bande de rou lement n'atteint que de 3 000 à 6 000 km. le nombre des naissances représentait un quart I Désinfectant pour brosses à dents. Au XVIII' siècle. Michel Debré et tous les fervents partisans d'un renouveau démographique français. connaît le nombre de naissances le plus élevé en Europe (URSS et Turquie ex clues). stocké à plat dans le coffre et gonflé à l'aide d'une pompe à main au moment de l'utilisation. D'où une accé lération des opérations de condi tionnement. XIX® siècle : 10% guerre de 1914-1918. Après usage. Il s'agit ensuite d'un pneu plus petit qu'un pneu conventionnel. une brosse à dents fourmille de milliers de bactéries qui peuvent entrainer des infections aussi désagréables les unes que les autres : gingivite. il est vrai. « Bactériodent ». de l'Université de Zurich. moins Danemark. de la baisse de la fécon après chaque usage. Des innovations intéressantes mais qui arrivent peut-être un peu tard : crever un pneu est devenu un incident excessive 500 000 1950 1955 1960 ment rare et d'autres systèmes permettent par une sorte d'auto-colmatation du pneu de con tinuer sa route même avec un pneu crevé. En outre les pneus tiennent moins de place dans le coffre à ba gages et sont plus faciles à 1 100000 — monter. C'est celui qui offre la plus grande économie de poids. bien qu'il puisse supporter la même charge. Depuis il remonte : 15-17 % après la se conde guerre mondiale. stomatite. « LTS » (Low Température Seal) trouve son originalité technique en ce qu'elle peut être appliquée à basse température. Avantage : économie de poids du véhicule.TECHNOLOGIE DEMOGRAPHIE Trois innovations en matière de Un mieux relatif pneu de secours ft Population et Sociétés ». le Bulletin d'informations démographi ques publié par l'I. — Institut National d'Etudes Démogra phiques — diffuse une information qui devrait remplir d'aise M. Il s'agit d'abord du pneu pliant. rope occidentale (Europe des Neuf actuelle. 11 % en 1941. Ce pneu s'adapte sur une roue standard et c'est celui qui tient le moins de place.E. une diminution des risques de détérioration des pro duits et une plus grande facilité d'ouverture de l'emballage. 117 . Trois restrictions : ces pneus ne sont encore disponibles que dans l'industrie américaine . caries. Il s'agit enfin du pneu léger. ils ne peuvent être utilisés qu'à titre provisoire : le temps de la réparation du pneu normal . etc. Pourcentage qui s'était cons tamment abaissé à partir du paradontose. plus Espagne. c'est-à-dire depuis que Elles ont été conçues pour per mettre de fabriquer des voitu res quelque peu plus légères et consommant donc moins de car burant.D. en raison. de dimensions normales qui 1 000 000 900 000 doit être stocké gonflé.N. 18-19 % dents vient s'insérer verticalement 1970 1975 1978 8° rang mondial pour le nombre de personnes de 65 ans ou plus. depuis le Second Empire. a été testé par l'Institut dentaire sins. Portugal et Suis se). C'est en effet la première fois que la France.

Il n'a plus le goût du perfectionnisme. Permettant une définition quelque 50 fois plus fine qu'avec une image 24 x 36. alors que pour des coûts beaucoup plus bas ils peuvent obtenir en 24 X 36 des images d'une finesse -remarquable ? On ne peut répondre à cette question sans observer que l'amateur photographe d'aujour d'hui n'est plus celui des temps héroïques. C'est la rai son pour laquelle les professionnels qui travail lent dans ces domaines ne renoncent pas à la chambre photographique. Dans bien des domaines de la photographie. Une autre statistique indique.5 X 6 ou 6 X 6 cm et très exceptionnellement en chambres pour formats 9 X 12 ou supérieurs. est indispensa- . les perfection nements qui offrent de véritables possibilités appartiennent aux grands formats. LES CHAMBRES GRANDS FORMATS L'évolution du matériel photographique est dominée depuis de nomhreuses années par les techniques de miniaturisation et par une pro gression constante des appareils de petits formats et des appareils pour la photo instantanée. 90 000 seulement étaient du type à bobine (4. les modèles de moyens et grands formats n'ont cessé de régresser et l'on peut se demander aujourd'hui quel avenir ils peuvent encore avoir. tout d'abord.5 X 6 à 10 X 12. cependant. Dans le même temps.5 cm. les techniques conçues par les construc teurs vont se charger de lui donner à coup sûr les plus belles images. Parallèlement. nombre qui est en diminution de 19 % sur celui de 1977. Ce grand format. Pourquoi s'encombreraient-ils d'appareils de 3 kg ou plus en utilisant en couleur des films très onéreux. Les amateurs 118 ne s'équipent plus guère en 4. il est séduit par l'automatisme des appareils qui lui donne l'impression que. ne se passionne plus pour la photographie au point de passer des heures nécessaires à l'obtention d'une image parfaite. autorisant un gain de profondeur de champ. Le marché des appareils de moyens et grands formats est ainsi devenu marginal.1 millions d'appareils vendus en France en 1978. qu'en 1978. désor mais. il a été importé en France 113 000 chambres (à bobines et pour plan-films) du format 4.5 X 6 cm et formats supérieurs). Ce nombre représentait une diminution de près de 50 % de celui des ventes de 1976. capable de rétablir le parallélisme des lignes. la « chambre » rend possible l'obtention de portraits d'une netteté inégalée et de photos de monuments sans fausses perspectives. les ventes d'appareils 24 X 36 avaient progressé de 320 000 à 460 000 unités. n'hésitant pas à opérer en format 9 X 18 X 12 cm ou même en 13 X 18 ou 24 cm. il ne veut plus s'encombrer d'un maté riel lourd. Sur 2.•PHOTO DES CHAMBRES GRANDS FORMATS POUR AMATEURS RAFFINÉS Une longue et mauvaise habitude a voulu que les chambres photographiques soient toujours qualifiées de « professionnelles ».

ble dans bien des cas. la demande est faible et diminue sans cesse. ou le dos de l'appa reil. mais fuyantes. Toutefois. mais seulement l'objectif. Celles-ci possèdent des méca Cette façon de faire est si courante que per sonne aujourd'hui ne fait plus attention aux gra ves défauts de perspective qu'elle produit. celles-ci demeurent paral lèles sur l'image.8/35 mm. Mais.o Press. il n'est plus besoin d'incli ner l'appareil. il obtient des verticales qui convergent Le plus souvent. Les chambres photographiques grands formats. si le plan du film reste parallèle aux ver ticales du bâtiment. Mais leur amplitude est très faible et n'autorise que des corrections très partielles. les cons tructeurs proposent aussi des chambres spéciali sées. 6 X 6 ou à chargeur (110 ou 126) — ne permet pas de pallier cet inconvénient. A QUOI SERVENT LE DÉCENTREMENT ET LA BASCULE La photographie des monuments ou des im meubles pose parfois des problèmes insolubles lorsqu'on n'a pas un recul suffisant pour les cadrer en entier. S'il se trouve en un point élevé et qu'il est obligé d'incliner l'appareil vers le pied Pour éviter ces défauts. Aucun argument sur la miniaturisation des formats ne résiste à la réalité des faits : si un millimètre carré d'émulsion sen sible est capable d'enregistrer une information de 100 points. A côté de ces chambres universelles. Comme en bien d'autres domai nes. Aéro Technika 45). objectifs et dos sont distincts et le photographe compose lui-même sa chambre en fonction de ses besoins.8/35 mm pour Olympus. rentes (bobine. Les constructeurs de chambres grands formats sont relativement nombreux : Arca Swiss. Mais. nismes de décentrement et de bascule très com Lorsque le photographe se trouve au pied d'un immeuble et qu'il incline l'appareil photo vers l'arrière pour parvenir à le photographier plets dans les sens horizontal et vertical. Press 70) et des modè les adaptés à la prise de vue aérienne (Aér. Cette diversification peut étonner dans un sec teur où. Quelques appareils de moyens formats et des objectifs pour reflex 24 X 36 possèdent un dé centrement ou une bascule (Canon TS 2. Nikon. lorsqu'il faut pho tographier un bâtiment et qu'on ne dispose pas d'un recul suffisant. Cambo. pour photographier des détails de très près. PA-Curtagon Plaubel. Mamiya par exemple). convergent vers le bas. Toyo. La bascule. les verticales. plan-films. d'autre part. sur l'axe optique. Linhof. Polaroïd. Ces sys tèmes autorisent aussi. aujour d'hui. Dans ce cas. les spécialistes de la photo d'architecture utilisent des chambres grand format équipées de dispositifs de décen trement et de bascule. 4/35 mm pour Leica. Fatif. Hoserman. Mamiya. ceux-ci ont besoin de chambres adaptées à des prises de vues déterminées. malgré leur intérêt réel. sur l'image. les lignes fuyantes que produisent les lignes parallèles d'un immeuble lorsqu'il est photographié en inclinant l'appareil dans un sens quelconque). Wista. etc. parce que l'appareil — qu'il soit de format 24 X 36. Certains systèmes sont totalement modulaires : supports. Rolleiflex SL 66. lorsqu'il s'agit d'obtenir une image d'une très grande finesse de détails ou de couleurs pour des éditions de luxe ou pour réaliser des agrandissements géants (affi ches par exemple). les chambres photographiques atteignent-elles des prix. ces dispositifs n'ont qu'une très faible amplitude et sont loin de permettre les corrections de perspective autorisées par les grandes chambres. Zuiko 2. qui varient entre 3 500 et plus de 10 000 F. La diversification des productions est ainsi devenue une nécessité. Linhof par exemple offre des chambres de reportage (Linhof 220. soufflets. elle est coûteuse.8/ 35 mm. ils permet tent d'obtenir nets à la fois les premiers et les derniers plans du sujet (voir le détail des possi bilités du décentrement et de la bascule avec nos schémas). bien entendu. un grain de profondeur de champ sur la totalité des plans de l'image. Sinar. de l'objectif comme du dos. Autrement dit. Le photographe est alors conduit à incliner cet appareil pour arriver à faire entrer la totalité du sujet dans le cadre de l'image. ces dispositifs ont été affinés pour rendre les mani pulations simples et précises. dans certaines conditions. cela signifie qu'une diapositive 24 X 36 en contiendra 86 400 alors qu'un planfilm 18 X 24 cm pourra en recevoir 4 320 000. ne s'adresse pratiquement plus qu'aux professionnels. Minolta. C'est un dispositif mécanique qui permet d'incliner l'objectif. vers le haut. émulsions pour la photo instantanée Polaroïd). possèdent des dispositifs de décentrement et de bascule importants qui permettent d'éliminer les moindres déformations provoquées par la perspective (par exemple . Elle s'explique par le ca ractère particulier de ce marché qui.). Les modèles qu'ils proposent sont variés. le dos de la chambre est in terchangeable ce qui permet de travailler dans plusieurs formats ou avec des émulsions diffé de la construction. Plusieurs soufflets peuvent alors être assemblés pour réaliser certains effets. notam ment.8/35 mm. en entier. De tels dispositifs existent sur quelques objectifs de reflex 24 X 36 ou 6 x 6 (Canon. Ainsi. D'année en année. nous l'avons vu. Aussi. Minolta Rokkor 2. sans objectif. PC Nikkor 4/28 mm et 2. cela ne suffit pas 119 . L'œil s'est habitué à ces déformations qui font que les lignes parallèles verticales des bâtiments ne sont plus ni parallèles ni verticales.

Dans la pratique. ces mouve arrière de la surface sensible.trements permettent de maintenir parallèles les lignes horizontales et. c'est-à-dire la netteté de l'image du premier au dernier plan. latéralement ou verticale ment. Ainsi. et les photographes de mode ou de publi cité ne s'en privent pas. 11 suffit. en photo rappro chée. horizontale l'utilisation de la bascule nour accroître la pro fondeur de champ n'est possible qu'avec des suiets situés dans un même plan. ceux qui ne seraient pas dans le plan formé par leur alignement seraient flous puisque leurs images se formeraient en avant ou en qui offrent le plus de possibilités. on bascule l'objectif (en 0') jusqu'à ce que son angle de champ passe par ce sommet. Si. du premier plan à l'horizon. on bascule par exemple l'objectif. C'est le cas. toujours pour permettre de saisir toute l'image de eette construction. par exemple.. mais encore accroître la pro fondeur de champ. d'une bordure d'arbres le long d'une route. Il est alors possible. La bascule permet de faire coindder le plan du film avec le plan des images nettes. le photo graphe peut non seulement redresser ou défor mer des lignes. le photographe combine déeentrement et bascule. ments sont obtenus sur l'objectif et sur le dos. on déplace cet objectif en O' afin de ramener l'image (A'B'j sur le film. Le grand format des chambres photographiques font qu'elles ont peu de profondeur de champ. un sujet composé d'élé ments situés dans un même plan (allée d'arbres par Position du film dans l'appareil L'objectif O donnant une image AB dont une partie se forme hors de fa surface sensible. et ce. Le déeentrement. le sommet de ce sujet. Si. L'image des autres éléments n'est nette qu'en avant ou en arrière du film. ses lignes paral lèles. Il est enfin pos sible. sur I image. lorsque cette condition est réalisée. pour maintenir cette verticalité. l'axe optique reste parallèle à sa position initia le. Autrement dit. d'employer la bascule et le déeentrement pour créer ou accentuer des déformations. Par contre. l'un de ces arbres peut donner une image nette sur la pellicule. les lignes de tous sujets. de basculer le dos afin de faire pivoter le film pour l'amener en coïncidence avec la ligne des images nettes des arbres. peuvent ainsi être reproduits avec une parfaite netteté. nous avons vu que les parallèles verticales restent parallèles sur l'émulsion lorsque celle-ci est ver ticale. Dans le cas de la photographie d'un immeuble. avec de grandes amplitudes. on l'y ramène en décentrant l'objectif vers le haut. d'amener le plan du film à coïncider avec le plan de l'image nette. En combinant les deux dispositifs. Cette technique permet d'accroître la netteté dans le champ avec les sujets disposes en pro fondeur à la condition qu'ils soient situés dans un même plan.. Si. d'une façon générale. Ce mécanisme permet de Sujet basculé déplacer l'objectif. Tous ceux qui sont sur la route. 1! faut alors faire appel au Objectif Position initiale du fUm déeentrement. les bascules et décen120 Roger BELLONE • . Le déeentrement permet donc de déplacer sur le film l'image fournie par l'objectif. les autres la don nant en avant et en arrière. Tous les éléments du sujet sont ainsi nets sur la photographie. Sur les chambres exemple) ne donne d'image nette sur le fifm que pour un seul des éléments si ce plan n'est pas parallèle à celui de l'émulsion. l'objectif 0 n'enregistre pas. ment et verticalement. dans ce cas. de telle manière que dans chaque position Image Sujet Dans un appareil classique. il faut que le plan du film soit parallèle au plan du sujet SS'. de plus. le boîtier de l'appareil est tenu droit et que de ce fait le haut de l'immeuble sorte du cadre de la pellicule. Pour conserver au sujet. par exemple. en basculant le dos de l'appareil. En photo ordinaire. on peut parfaitement photographier un paquet de cigarettes en se plaçant un peu audessus en maintenant malgré cela les verticales parallèles aux côtés de l'Image. le plan de l'image n'est plus perpendiculaire à l'axe optique et le flou sur les bords du film est considérablement accusé. Outre le redressement des verticales des immeubles. Le contrôle de la profondeur de champ.

de modèles et de normes. fut ie premier modèle de vidéocassette au standard de bande demi-pouce. arrêt sur l'image. La première génération de ces enregistreurs d'images et de son est déjà remplacée par une seconde ayant plus de pos sibilités : programmation sur 8 jours et plus.•AUDIO-VISUEL » Ire génération: le VCR. contrôle vidéo en vitesse rapide. en conclusion d'une étu- ^ de générale sur les magnétoscopes. tout comme en HiFi. A l'heure actuelle. Puis une qua trième. nous estimions qu'il n'y avait pas réellement aujour d'hui de bon choix. car la « machine vidéo » est bien lan cée même si pour dix ans encore nous subirons les ennuis de choix de standards. Autre handicap : l'Europe aimerait fort re prendre le marché vidéo aux Japonais. Indé niablement. etc. ralenti. Notre spécialiste Alain Belz explique pourquoi sa préférence penche présentement en faveur du VHS. systèmes longitudinaux BASF et Toshiba. Une troisième génération ne va pas tarder : V 2 000 Philips. nous passons en revue tous les systèmes connus d'enregistrement des images. dans ce domaine. ii utilisait alors un système de cassette à bobines coaxiales moins fiable et de moins longue durée que les systèmes actuels. les systèmes VHS et Bêtamax représentent 85 % des ventes. Le mois dernier. sorti par Philips en 1972 sur ie marché euro péen. mais ils seront fort heureusement remplacés d'ici quelques mois (en SECAM) par le nouveau système V 2 000 121 . le progrés technologique va bon train. LE VHS: SYSTÈME DE MAGNÉTOSCOPE LE PLUS SUR Ce mois-ci. ils inondent le marché de bons produits. Les systèmes européens VCR et SVR seulement 15 %. Mais.

C'est également le système. Nous expliquerons au passa ge pourquoi nous avons (présentement) une légère préférence pour le système VHS. Le Bêtamax: il a été créé par Sony pour être utilisé par le grand public. 11 est Tete d effacement pleine piste Régulateur de tension CHARGEMENT EN U DE LA BANDE D'UNE CASSETTE BÊTAMAX C'est le standard Bêtamax inventé par Sony. le retour rapide et la lecture sans avoir à décharger la bande. H permet l'enregistrement. C'est pourquoi nous commencerons par l'étude rapide de ce matériel : le VHS et le Bêtamax. il représente pour l'instant le plus nental Edison en France ne vendent sous leur grand catalogue de films « long métrage » en registrés. sur lequel misent la plupart des grandes marques aussi bien japonaises. Mémorisation de 12 programmes sur 15 jours. Ceci étant dit. En version « portable ». il faut préciser que le système Bêtamax n'ira qu'en s'améliorant et dépassera rapidement les performances du VHS. Sanyo. une meilleure définition et le plus bas taux de distorsion.g rieure à 100 000 unités. Les autres grandes q 122 . Autre reproche (sans doute un péché de jeunesse une fois. Appelé également Bêtastandard par les marques qui le représen tent comme Toshiba. Nous préférons donner dès maintenant la place au V 2 000. Accélérations jusqu'à trois fois la vitesse normale. Mais si les tout premiers modèles VHS n'étaient construits au départ que par JVC Matsushita (plus connu sous le nom de National Panasonic). elles. Tambour tête Le VHS: le Vidéo Home System a été créé en 1976 par JVC Nivico. nous ne parlerons pas des systèmes VCR et SVR puisqu'ils sont déjà condamnés.g rapide. Shin Nippon Electric chez les Japonais et comme Zenith. Mais. même s'il n'est pas encore sur le marché. Akaï. Thomson-Brandt et Conti Etats-Unis. pour le moment. La grande majorité des grands duplicateurs de cassette ont choisi VHS et leur catalogue de programmes et films enregistrés s'agrandit de jour en jour. Sears. Cela est gênant lorsqu'un ami vous prête des cassettes enregistrées ou si l'on veut en louer ou en acheter. d'autres firmes japonaises ont g c o. La production mensuelle totale est supé. nous termi nerons en faisant la comparaison entre les deux seuls magnétoscopes. Fisher aux Etats-Unis. Le char gement en U protège la bande en la maintenant sous actuellement le système le plus vendu et le mieux commercia lisé du marché vidéo domestique. Nous reviendrons aux caractéristi ques principales du Bêtamax dans un tableau comparatif avec le VHS. le VHS. Sharp et Mitsu. Par contre. le service après-vente (SAV) risquent de faire défaut au groupe Sony par comparaison au nombre de marques qui ont choisi. Pour le moment. Maintien de l'image en vitesse rapide avant ou arrière. Le nouveau modèle Sony SL C 7 ou SL J 7 présente déjà bien des avantages sur l'ancien Sony SL 8 080 : ralentissement réglable de la vitesse et allongement de la durée des cassettes à 4 heures 30. Par contre. Akaï et Continental Edison possèdent de sé rieux SAV. connus pour le mo ment.qui devrait être alors compétitif par rapport aux modèles japonais. il faut bien le constater. Toshiba 5 425 et V 5 470 avec télécom mande (modèle très proche du Sony). De plus. Fisher VBS 7 000. aux Saba en Allemagne. Dans celles qui ont choisi le Bêta nous pouvons citer : Sanyo qui fabrique lui-même ses Bêta Cord 5 000 et 5 500. Seuls systèmes que l'on peut actuellement ache ter sans crainte. Pour le moment il possède déjà un meilleur contraste. attention de ne pas acheter en Amé rique des cassettes enregistrées en NTSC. in compatibles avec notre standard SECAM). possédant un « mode d'enregistrement » différent : les systèmes longitudinaux LVR et BASF et de Toshiba totalement incompatibles entre eux. Ses ventes actuelles se placent légèrement derrière le système VHS (même aux Etats-Unis où pourtant il avait été le premier sur le marché). Lecture image par image. il est légè rement plus lourd et encombrant que le VHS. Pour les mêmes raisons. américaines et européennes. En France. Ce n'est pas le cas en France (encore marque que du matériel fabriqué au Japon. RCA en Amérique. nous lui reprochons son manque de fiabilité. L'Allemand BASF aura également sa place avec son LVR. On peut préciser que le financement initial. bien que sa construction paraisse solide. le V 2 000 et les Guide d'entraînement de la bande LVR BASF et Toshiba. Une autre de nos inquiétudes : les structures commerciales et de là. Télécommande par infrarouge (ce que nous pensons être très pratique surtout sur la télévision). a été réalisé par Matsushita. bishi. l'avance suivi comme Hitachi. un des plus grands trusts de l'électronique japonaise et mondiale. Telefunken et SECAM) la compatibilité imparfaite entre deux appareils Bêta. q j tension régulière lors de son passage autour des têtes vidéo.

En Allemagne : Nordmende.7 kg.9 de 15 à 45 mm . Tout comme 2° génération: te VHS (Video Home System). Telefunken. Le portable National NV 8 400. 6 vitesses de lecture. au départ : deux ans de retard par rapport au marché.4 kg. Depuis sortent régulièrement de nouveaux modèles ayant de meilleures performances et de plus grandes possibilités d'exploitation. Continental Edison présente ainsi le magnétoscope portable VKP 2 934 accompagné de son tuner programmateur DP 2 910. Nous pen sons même que le V 2000. En France : Thomson-Brandt. En effet.9 de 12. Le même en PAL s'appelle VP 7100. Avec quelques handicaps cependant. GX 77E. Le magné toscope et le tuner placés côte-à-côte ont à quelque chose près. VCC 120 = on peut se procurer le tuner VHP.4 de 12 à 75 mm. Akaï le VP 7 300 record/play back Unit VHS et le VU 7 300 Tuner/Timer en 2 X 1 heure. 1. poids 1. objectif f : 1. Il exis les caméras JVC : GX 33E.5 à 75 mm . puis le Blaupunkt RT V-100 et le National NV 8 610 tous deux pilotés par quartz et à entraînement direct du tambour de têtes. avec bien sûr un supplément me suit . poids 1. te maintenant des cassettes de toutes les du Les durées de cassettes seront répertoriées com rées . GX 66E. Pathé-Marconi. Les pre miers magnétoscope VHS aux normes SECAM sont arrivés sur notre marché en 1978 un peu avant la coupe mondiale de football. Sur certains appareils. poids 1. télécommande de vitesse ralentie ou accélérée. Le SHARP VC 6 300 qui présente les possibilités de 7 jours. NTSC. possède : arrêt sur l'image . Mais il faut dire que le VHS pourra maintenant difficile ment s'améliorer dans les prochaines années. Général Electric. Sur la plupart d'entre eux actuellement disponibles sur le marché français la recherche de séquen ces numérotées est automatique et la program mation est pré-réglable sur 8 jours. Le Saba VR 6 012 et son portable VR 6 068. ce qui permet une lecture de bande jusqu'à deux fois la vitesse normale ou de di minuer la vitesse jusqu'à l'arrêt sur l'image . 7 programmes. La bande magnétique d'un demi-pouce est donc partagée en deux d'où deux fois un quart de pouce d'enregistrement. avec l'avantage de pouvoir se servir de son magnétoscope pour enregistrer à l'extérieur. chargement frontal. poids 1. marques qui ont choisi le VHS sont aux EtatsUnis : Magnavox (filiale américaine de Phi lips).7 kg.4 kg. VCC 240 Guides Tambour de têtes Entrainement ' Bande Cassette magnétique CHEMINEMENT DE LA BANDE MAGNÉTIQUE D UN VIDÉO 2000 La cassette a les dimensions d'un livre de poche. Nous préfé rons cette version portable à la version dite de salon. RCA. son poids et son prix plus élevés que les modèles VHS et Bêta. Continental-Edison. Nous pouvons également citer ment s'adapter à ia bande magnétique utilisée. de manière fiable.dans la gamme VHS : le Telefunken VR 440. la même présentation que le modèle compact de salon. GTE-Sylvania. sous réserve qu'il présente bien toutes les caractéristiques annon cées.5 kg. pourrait peut-être rem placer sur le marché européen les systèmes Bêta et VHS japonais. diaphragme automatique ou manuel. 7 canaux. possibilité de lecture image par image. Le dernier modèle JVC HR 3 660 qui est sorti à la fin de l'année 1979. la possibilité de réduire la vitesse permet d'augmenter la durée d'enregistrement jusqu'à 8 heures. Blaupunkt. le V 2000 pourra automatique pesant 1. Le Thomson VK 304 avec nnnnnnnnnnnn n n n n n n une caméra CC03 : tube vidicon. il présente 3 améliorations : • La cassette est réversible selon le même prin cipe qu'une minicassette Audio mais elle présen tera un nouveau format. 123 . Grâce à un système de palpeurs rentrant dans des encoches spéciales prévues sur les bords de la cassette. objectif f : 1. Le V 2000: c'est le nouveau format de Philips (pour lequel Grundig est également partie pre nante) qui devrait très vite dépasser leurs deux anciens systèmes VCR et SVR dont la fabrica tion devrait s'arrêter l'été prochain. Par contre. Le VHS dans sa version portable est très pratique pour le reportage. Le SECAM sortira en mars la caméra VC 30 Ses bobines sont copianaires comme celles du VHS et du Bêtaformat. de 30 minutes jusqu'à 4 heures (250 mè tres de bande magnétique = 3 heures à vitesse normale). La caméra couleur qui l'équipe coûte entre 5 000 et 7 000 francs. Saba. objectif f .

En fait.SECAM à un prix d'environ 8 500 F. contenus dans une cassette dite « crocodile » de européen aura toutes les qualités nécessaires 114 X 106 X 17 mm. D'où un total possi ble de 8 heures d'enregistrement. plus simple et plus robuste. de mettre en mémoire 5 program mes différents avec une programmation sur 16 jours. Ce qui repré sente une économie énorme sur le prix de la bande magnétique. cassettes actuelles. utilise une tête magnétique fixe. VFIS et V 2000. et de là. puis qu'il va fonctionner de la même manière qu'un système « autoreverse » de magnétophone. Elle monte ou descend d'un cran sur son axe Outre Philips (VR 2020) et Grundig (2 X 4) le vidéo 2000 sera également représenté par Metz (VR 9910) . non encore commercialisé. Le deuxième serait le VR 2020. Et pourtant ce système de défilement à grande vitesse est parfaitement silencieux et le changement de piste ne se perçoit pratiquement pas à l'usage. Le son est enregistré de manière remarquable en modulation de fréquence stéréo par l'intermédiaire d'une fréquence porteuse in tégrée aux signaux vidéo. ce qui donnera une autonomie de 48 heu res non-stop. accéléré. VCC 480 = 2 x 4 heures. devrait être com mercialisé début 1980 en PAL. etc. le VR 2020. Korting (VR 8). Le DTF est un détecteur de piste dynamique. VCC 360 = 2 x 3 heures. existera un système complètement automatique de 6 cas settes. en zig-zag. Sur le LVR BASF le défilement change de sens toutes les 40 secondes. Ce principe paraît a priori. en effet. longitudinal à très grande vitesse de cette bande. L'appareil de série moyenne. Pour l'ave nir. mémoire. • L'unité d'analyse permet d'assurer automati quement l'alignement relatif des têtes vidéo et audio. mettent en doute la fia bilité des produits BASF. La bande est montée sur une seule bobine.5 centimètres/secon de). Peu de spécialistes. Les 600 mètres de bande sont contenus dans une minicassette.= 2 x 2 heures. vertical chaque fois que le défilement de la bande arrive à sa fin. Ce prototype. Les 600 mètres de bande d'une largeur de 8 mm sont Chez Philips il devrait y avoir 3 modèles. Espérons que ce nouveau standard 3" génération : le LVR (Longitudinal Video Recording). il est prévu un modèle semi-professionnel qui permettra d'extraire automatiquement la cassette et de la retourner. Mais ces deux pistes sonores donnent également la possibilité d'enre gistrer. La tête magnétique possède 72 pistes vidéo disposées parallèlement. Le dernier serait un modèle de base plus sophistiqué. et représente alors un volume et un poids (5 kg) légèrement supé- . est à chargement frontal. La tête possède plusieurs « pistes ». ce n'est pas l'Arlésienne ! Nous avons bel et bien vu et entendu un prototype il y a plus de deux ans. • Un système DTF (Dynamic Track Following) a pour rôle d'éviter la perte de qualité que peut occasionner la petite largeur d'un quart de pou ce et la longueur de la bande. recherche automatique. de stocker 26 stations. L'autre bobine (réceptrice ou débi Le LVR de BASF trice) est fixée à demeure sur le magnétoscope lui-même. Le VR 2020. Mais quand sera-t-il commercialisé ? Nul ne le sait. 3 prix : le premier serait modeste en prix comme en performances. de réduire le bruit de fond son grâce à un DNS (Dynamic Noise Suppression). un commentaire en deux langues. avec ralenti. De là. la plus petite des vidéo pour faire office de détergent face à la large tache d'huile japonaise. par exemple. Souhaitons seulement que ce ne soit pas trop tard ! Nous n'ignorons pas que la grande firme allemande n'est jamais pressée et ne sort un nouveau matériel qu'à coup sûr. Le procédé d'enregis trement du LVR fonctionne d'une manière tota lement différente des procédés Bêtamax. lui. Il a la possibilité. ITT (VR 480) et Loewe. et avril ou mai prochains en. Ce qui donne une durée totale d'enregistrement de 3 heures. cette tête n'est fixe que dans le plan horizontal. outre son autonomie de huit heures d'enregistrement (plus exactement 2 x 4 heures). sécurité. devant une tête magnétique fixe. parallèles. mais par un défilement 124 défiler à une vitesse énorme devant la tête : 4 mètres/seconde (dans les systèmes hélicoïdaux la bande défile à environ 2. et quand on arrive en fin de bande. l'enregistrement s'effectuant sur des pistes longitudinales. Le modèle BASF présente encore d'au tres avantages : la partie magnétoscope peut facilement se séparer de la partie tuner + pro grammateur -b alimentation. la cassette ou la bobine repart dans l'autre sens pour lire automatiquement la 2"= piste et ainsi de suite. au Funkausstellung de Berlin 77. Mais la bande magnétique va devoir (Longitudinal Video Recor- ding) : non. Son système est dit longitudinal parce que l'enregistrement ne se fait plus par l'intermédiaire d'un balayage oblique des têtes sur la bande magnétique.

0 |o |. les Japo nais. Ne parle-t-on pas d'une nouvelle bande magnétique dite à « évaporation » qui permettrait de doubler le stockage d'informa tions ? Les bandes au fer pur seraient déjà dé passées. La tête peut lire 220 pistes vidéo et le défilement de la bande change de sens toutes les 16. en « portable » avec. la tête magnétique à 72 pistes va certai nement coûter très cher. sa longueur est de 100 mètres. Et d'origine il peut être alimenté par des batteries incorporées. Filco. Quasar. G. le Toshiba n'est pas compatible avec le BASF.5 6 000 F à 8 500 F 188 453 6 000 F '•104 ' 25 < 147 <352 8 500 F 183 540 <365 <152 8 000 F à 9 000 F 240 mm/s 485 <163 <379 à Akai.. Pour finir. de par la dimension réduite de sa cassette et de la simplification d'entraîne ment due à la tête fixe. Alain BELZ • 125 . oc « 43 42 JVC. ce système permettra une duplication des bandes magnétiques peu onéreuses puisqu'il sera possi ble d'enregistrer en une seule fois les 72 pistes (représentant 3 heures). D'où la possibilité de l'utiliser facilement. Par contre. Nordmende. bien sûr. ThomsonBrandt. le système est à tête fixe et la bande contenue dans la cassette défile longitudinale- ment à très grande vitesse : 6 m/s.35 5. Pathé Mar coni. nous ne risquons plus de grandes surprises. une caméra japo naise pour le moment. Mitsubishi. pensons-nous.39 4 h 8 h 40 40 * e-v I? Il II a e 270 156 95 25 Zénith Hélicoïdal VHS a> . Hitachi. Nul doute que pour faire face à ses con currents. Le LVR de Toshiba: tout comme pour le BASF. Sharp. la grande vitesse de défilement de sa bande magnétique va exiger de cette dernière une bon ne résistance mécanique. (0 OQ 15.S a a 5^ «8Sa a 5.73 3 h 15 4 h 30 mm/s Toshiba. 11 ne possède qu'une seule piste audio. Le tuner peut être pré-réglé sur 12 chaînes. Mais rien n'est encore joué pour ces modèles longitudinaux de la 3<= génération de magné toscopes domestiques. National Pana sonic.B. Le prototype de l'appareil se présente en version « salon ». RCA. Si du côté européen. ce qui donne pro visoirement une durée d'enregistrement d'une heure.7 mm) dans une cassette (135 X 140 X 35 mm) en boucle sans fin.7 1 h 42 LVR Toshiba rieur à un magnétominicassette. Sytvania. 03 «ri "a «ri"a (0 a % b.)! HASF 72 4 m/s 600 3 h 56 240 LVR BASF Longitudinal Toshiba 220 100 6 mjs 12. Une des ver sions prévoit la programmation de 4 émissions TV sur 99 jours. de choi sir instantanément l'une des 72 pistes.TABLEAU COMPARATIF DES SYSTÈMES DE VIDÉOCASSETTES DOMESTIQUES "a e Systèmes u < ?ka Marques a . Matsushita. Le prix du magnétoscope devrait tourner autour de 4 500 F. en revanche. Mais.83 18.42 2<4h mm/s 42 '110 < 26 Longitudin.7 secondes.. le système LVR BASF permet. Sanyo.. on peut penser que BASF sera peut-être le premier à réaliser une caméra contenant son propre magnétoscope. Fischer. Telefunken. Grundig 2 X 6. à l'aide d'un clavier mécanique. Blaupunkt Hélicoïdal V 2000 Philips. Saba. vitesse pour vitesse en 2 minutes 30. Mais.7 185 23. Pour mémoire. n'ont pas encore dit leur dernier mot. Si son système longi tudinal le rend plus simple sur le plan mécani que. La demi-pouce de largeur (12.08 24. 12. La po sition de la l'autre sont bande d'un se présente 40 240 114 ' 106 245 <381 5 en < 17 <117 table 135 < 140 < 35 < 140 250 por 3 500 F à 4 500 F 8 <330 tête et le passage d'une piste sur contrôlés par microprocesseur. Toshiba trouvera les moyens d'aug menter cette durée. Magnavox. ContinentalEdisori.5»-s S a c 'ï-ï a aS® Q'a* o 5 Hélicoïdal Bêtamax Sony. Pour le moment.

chaque colonne et chaque diagonale a une même somme. Rappelons qu'il s'agit fondamentalement de carrés magiques.41 -F 69 -b 13 -b 97 + 88 + 60 33 + 29 + 5 + 73 + 96 + 100 + 124 + 56 Fig. sur la figure 1. c'est-à-dire de carrés recevant les nombres en tiers qui se suivent à partir de 1. etc. Enfin. c'est-à-dire 10 aux nombres susceptibles de rester positifs et 11 à ceux qui vont ainsi devenir négatifs. Partons du carré de la figure 3. Ainsi. un carré magique est « diabolique » quand la somme constante se retrouve en elles consistent). Un carré 4-5 peut produire automa tiquement des carrés 8-10. noires H[^ 3 14 8 non pourvues de nombres. 16-20. 4 1 -7 -8 4 -3 • -4 3 6 -8 -6 5 8 • 2 • Constituons un carré de 10 sur Fig.JEUX ET Le Diable chez Frénicle Poursuivons l'étude des « carrés de Frénicle ». ces carrés magi ques à cases noires. chaque colonne et chaque diagonale comportent un même nombre de cases 516 = = etc. 1 10 en juxtaposant des exemplai 66 = = = res de ce dernier. Sur la figure 2 : 3 >£ 126 Fig. on a par exemple : 13 I 19|i6T^B outre sur les « diagonales brisées » (des exemples vont montrer en quoi diabolisme 116 + 32 4. Cela donne le carré de la figure 4. 3 ÏÔJlV 15 12 II 4 jsjBV Retranchons une moyenne adap tée à la circonstance. et grâce à Serge Brasse. Achevons en ajoutant 40 aux nombres po- 1 + 16 + 25 + 24 26+19 + 7 + 14 16 + 2 + 17 + 31 etc. disposés de telle sorte que cha que ligne. Dans une autre direction. Aimé Lair parvient à étendre ce aux carrés 20 de Fré nicle. 10. • 7 10 -9 -10 9 • Fig. respectivement additionnés de 0. Mais un carré magique est « de Frénicle » lorsque cha que ligne. mais ils sont toujours consécutifs à partir de 1. comme sur la figure 5. 12-15. les carrés de Frénicle se multiplient. Cela réduit d'autant la quantité de nombres utilisés. 20 et 30. 2 .

Serge Brasse accomplit également ce que j'appellerai « la dualité de Frénicle ». La liaison a déjà été faite entre les parcours de cavaliers et les carrés magiques. un carré de Frénicle peut-il.) Bientôt des nouvelles des carrés et des triangles enchantés. noires : celles des mots croisés. D'abord. La l'ancien. îaHe -«-39 IruT T^45 28 52 44 17 ayant Figure 11 Je terminerai sur quelques sug gestions pour lier le nouveau à des alignements à laquelle on aurait pu s'attendre est de 35. que personne n'a jamais pu obtenir sur les diagonales.290 -f 482 = 870. S La même méthode s'applique à d'autres dimensions de départ. Serge Brasse va même jusqu'à 12 X 12. pouvant être considéré comme superposition de 2 carrés de Fré nicle de constantes 66 et 194. les carrés de Fré nicle permettent-ils de construire un parcours de cavalier réelle ment magique ? Les numéros des 1-16 15 14 -13 sauts sur les cases blanches peu spn 18 1-7 1-6 15 vent-ils totaliser une même som 5-6-7 -9 10 11 -12 -12 11 me sur les lignes. de combien peut-on s'en approcher ? Ainsi. le carré de la figure 10 donne celui de la constitué de deux cubes frénicle- ment duaux. les colonnes et les diagonales ? Le cavalier 8 10-9 16 -15 -14 13 13 -14 -15 16 de Frénicle existe-t-il ? Ensuite. et réciproquement. Les cubes de Fré nicle sont de constantes 8196 et 24 580. L'idéal serait d'obtenir une magie par faite. Au fait . Constituons une grille cruciverbiste et remplaçons cha que lettre par son numéro d'or dre dans l'alphabet. cela s'inspirent deux problèmes. Les noires de l'un sont les blanches le l'autre. De somme des écarts est donc 102. Un cavalier peut par N'en restons pas là : une grille de mots peut-elle représenter un parcours de cavalier en suivant l'ordre alphabétique des lettres ? courir les 64 cases d'un échiquier en se posant une fois et une seu le sur chacune et si ses sauts sont numérotés. le cube magique pour constante 32 776. le carré de nom bres qui en résulte est parfois presque magique : lignes et co lonnes peuvent avoir une même somme. en jeux Peut-on faire comme en mathématiques. être en chanté ? Pierre BERLOQUIN • 127 . La figure 11. et d'une manière pres que évidente. d'une certaine manière. pour obtenir un carré de nombres.PARADOXES figure 8 montre sa construction par la méthode « de constante 0 ». comme superposition de trois carrés de dimensions 4-12 et de constantes 98 -1. en fabriquant un cube magique perfection. La somme moyenne ^43 12^25 2]p-^39 ^19 Figure 9 ^ 14 9 —^44 un sommet du cube. mieux ? (Licence : des lettres identiques se parcourent au choix. 19 16 1-2-3 -8 7 6 4 -5 -5 9 -10-11 12 39 36 l4_|-3l-2ilj 6 7 -8 |l2 1-11 1-101 9 1 dans deux directions. pour aboutir à la figure 6. les cases noires de Fré nicle évoquent fortement d'autres cases Figure S Figure 8 sitifs et 41 aux nombres négatifs. La figure 7 montre un 49 47 46 52 |20|l4ll5[l7| 9 23 22|l2 44 54 55 41 57 39 38 60 281 6 7 25 1 31 30 4 48 50 51 45 24 10 11 21 40 58 59 37 32 2 3 36 62 63 a3 il3|l9 [l8il6j 53 43 42 56 5 |27 l26j 8 1 29 61 35 34 64 Figure 7 carré magique de constante 260. comme il est souvent plaisant de le faire. Serge Brasse ne ménage ni sa peine ni son inspiration. à condition que la quantité de nombres par ligne et par colonne soit paire. en cours d'élaboration par la méthode de constante 0. La figure 9 montre Figure 10 Figur. Mais dans l'attente de cette Enfin.

ç.Cxf6-f Rg7 (forcé pour ne pas perdre de pièce) 3.Dd5 menaçant 19. 26. Comment perd-on une partie d'échecs ? En commettant des fautes comme l'aurait dit Mon sieur de La Palice.h6 puis..Txe4.. f4!(b) Cxd4 Cxd4 Rg7(i) rs rbOtj) Te3 Fe7 Tg3-t. en Solution de Pexercite iT 65 1. n'est en fait at l. .Txd2 (ou 3.. tous ces « petits oublis » dus à une insuffisante analyse autant tactique que stra la tégique de la position. rxd2) e( le pion d6 doit tomber.f. le cloué et. Db3 + Te6(c) a) L'Imprécision fatale.•5. En effet. Rg4 .5.Dxg2 mat et après I9. Pourtant..5: 4. 30. 21.Rh8 Exercice n° 66 Df7 Rf8 Dh. k) Car ils ne peuvent rien contre la manœuvre gagnante 3I.3. taqué que par l'une d'entre elles.Ch4.Dg3-t-.s 2. Fb5 a6 Fa4 (1-0 Tel Fb.Ff8 mat. la gaffe faute d'inattention. les 2 autres étant douées ! g) Menace 20. 28. sur 1. 26. je pense qu'il faut placer les imprécisions. CxdS les noirs res taient avec leur pièce de plus.. Fxf7-|-!(b) Rxf7 LS.f3! et la partie reste égale. Kl.5 Td8 Tg6 Rh7 Fr2! les noirs abandonnent (k) revanche évitent le piège. .Dxd5.Te3 mat.. la Dame que l'on laisse en prise par exemple. C'est peut- partie. Les blancs ont déjà 2 pions pour la pièce et une puissante attaque. Cxe.e Cavalier est mal parti en ç6 et doit libérer le pion pour la pous sée ç7-ç.g3-l-. entre les deux.. avec un maté riel à peu près équivalent. Pourtant. 19.Cd.. Rg5 . f) Il faut bien déclouer le Cavalier f6. Rxf3. gxh. Ils menacent pour l'instant 18. j) 24. Enfin. 12S Fou b7.ÉCHECS Imprécisions fatales. 6. bien sûr. Cf3 C'ç6 4.e. A noter que le pion e4. après 13. 25.Re7 17. les noirs pouvaient résister. le Fou blanc serait en h4 et le Roi noir pourrait trouver refuge en h7 après 15.Fe3. 23. 25...Rg6 suivrait 16. RxgS: 17. l. 24. Cet « oubli » qui semble « ne rien changer du tout » transforme en fait une partie égale en une partie perdue comme va le montrer la suite. 22.c coup l. 18. .5 gagne la Tour e6 clouée. 20.et les blancs gagnent facilement.Rg6. Cg4(d) Rf7 1. 7. Cbd2 C:b8?(a) 13.. b) La surpi ise 1 c) Triste mais forcé. i) Sinon 24. R ad lib : 27.1. 16.C3h4-l-.Dg6-|. Pourtant. 27. 29. la Tour ne vaut pas grand chose.Cf5-l-. Fg5 Fb7 12. c'était un grand maître et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de tiobert Fis cher ! Essaye/ de trouver la suite gagnante qu'il a jouée.. c'est une faute car les noirs se défendent alors par I. De toute manière. Mais le conducteur des blancs était mieux qu'un « bon joueur ». Fxe4. Les noirs sont à présent forcés de jouer le coup dont l'omission précédente leur vaut la défaite ! h) La poursuite de l'attaque est plus forte que le gain de la qualité 22.Cf3-l-...F'h4 seule ment 13.e5 '? qui semble ga gner..l Cf6 Fe 7 bê 0-0 5. 19. si les noirs avaient déjà poussé h6. On peut lui être là que se creuse l'écart entre le bon joueur et le maître.Ch5 + . Il aurait cer tainement ajouté « une faute est une faute ». l.e5 ga gnant le Cavalier f6 partie.. d X e5 d x c6 14.. Rg6 . . On comprend la gravité du « petit oubli » du 12" coup I d) La situation noire est intenable. 20..5 semble excellent. e4 e. Par 18.Cxf6 gagne une pièce) 2. 32. .Cg5-l-.. . Mais dans cette position particulière. Commise dans la tension de MTOLINCH . il décide par exemple un échange qui va le laisser avec un mauvais Fou parce qu'il igno re les conséquences fatales que cela peut entraîner.. 22. il conve nait de prendre d'abord une petite précaution tactique en jouant d'abord 12..Cb8. .Cdf3 + . opposer la « faute de connais sance » que le joueur commet patignorance . . Un « bon joueur » l'aurait sans doute joué.Fxh6. 33. on peut classer les fau tes en plusieurs catégories : tout d'abord. ils perdaient à cause de 18. 23.. .Txe4.e coup du texte est donc stratégiqiiemenl bon et thématique dans ce genre de position. h3 Te8 d4 Ff8 11. Rh6. En revanche.S-t.t d6 9. contrôlé par 3 pièces noires.Df7! et le mal est imparable par exemple par 21. les noirs suivent le plan cor rect. Cf3!(e) Dt8(f) Fh4(g) h6 C X f6 g X f6 Cd4 Cç6 e) Les blancs. Ce n'est pas facile ! Exercice n" 66 Alain LEDOUX • .SKRKDENKO (URSS 1979) Partie c. elle serait évidemment évi tée à « tête reposée ». .C'xe6 après quoi. la 18..5! Dxd2 Isinon 2. C'est aussi mon avis. dans celte position archi-classique où l'on ne peut accorder un avan tage significatif à l'un des deux camps. .spagnole .

posséder la plus grosse fortune. Facile versé Comment jouer Après la distribution des cartes d'action.JEUX DE RÉFLEXION «Jeu de la Bourse» au banc d'essai 1) acheter ou vendre le d'Actions de son choix . apparenté en ce qui conceine le mécanisme à « Jockey » du même éditeur. En plus des gains produits par les plus-values. • Clarté des règles : 6. Les règles. L'opinion globale du jury était très positive. un Chance dividende est actionnaires. prévoient des variantes pour ceux qui cherchent un jeu plus riche et compliqué : 1) introduction de nouvelles actions stir le marché si l'on contrôle à plus de 51) "/< une société . 2) jeu avec des actions des 4 Sociétés 4 pions de marque Billets de banque . chaque joueur doit à Commentaires son tion tour : partenaires .M « moins 10 ») Tableau d'affichage des cours des (« Speculate » a hélas disparu). Nom : Jeu de la Bourse nombre Editeur : Ravensburger Nombre de joueurs : 2 à 6 Durée : I heure et plus 2) jouer une carte d'action de fa çon à faire bouger le cours des Matériel en Bourse .5 • Originalité : 7 à tous les la Bourse Présentation : 8 Habileté I I I I I I I X I I I 0 7 10 Complexe 1 I I I I I I IX I I Un des meilleurs jeux de simula de • encore édité 0 • 8 10 Note globale : 7 Peter WATTS • 129 . compréhensi bles mais mal rédigées en fran çais. 4 Sociétés cotées ^ 4 paquets de 40 Actions de Société 68 cartes d'action (exemple : BP « plus 100 ». A savoir que chaque fois que le cours doit théoriquement passer le cap de 250 à l'indicateur. IB. 3) limitation des achats à chaque tour. Chaque joueur peut in''luencer la montée et la baisse des Actions et choisir le moment propice pour acheter et vendre ses Actions. les Sociétés versent des dividendes de temps à autre par un mécanisme astucieux. But du feu Lorsque la dernière carte d'action est jouée. Ji •'('1 3) acheter ou vendre le nombre d'Actions de son choix.

GO Partie commentée jouée à SEN ( ^) Parties de Moyo avec frontières II 2 (66 -(7 44X60 7/a T nme 45 est joué pour éviter le SHI BORI (") utilisant la pierre 36 et préparer 59 . en fait il traîne le coup 60. Enfin 71. il faut jouer comme dans le dia Aroutcheft Noirs Jean Miche! Blancs Cette partie est une partie de Moyo qui ne se dessine pas tout de suite comme telle. c'est un coup solide aussi qui fait des points dans le coin. (3^5 6 3 t 8 9 10 11 12 13 14 15. le partage en 2 parties du monde commence à apparaître et c'est ce qui décide le blanc à pousser en pressant sur la diagonale . (3) Shusaku : fameux joueur de la fin du XIX^. trois places.. 130 Un curieux problème de préséance numérique Ecrivons la suite des entiers posi tifs en commençant par 3 : (^4 5 ^1 8 9 10 11 12 13 14 15. Poursuivons le processus (3 revient en tête après quatre . Il va venir s'insérer Maintenant. gramme. ont amené au développement du Shin Fuseki par Kitani et GO Sei Gen. ou en tous cas chercher quelque chose tout de suite dans la zone blanche . (4) Shibori : séquence qui utilise une pierre de sacrifice. à l'époque où le Komi n'existait pas. Le coup 8 blanc lui fait pendant. la séquence qui suit n'est pas Joseki et elle est favorable pour le blanc qui s'installe au coin . mort très jeune.. 3 7 4 10 11 12 13 14 15.. blanc pour faisant de nouveau du territoire . sans doute un des plus doués de tous les temps . comme un boulet jus qu'à la fin de la partie. On entre le 6 et le 7. car la simple connection en 72 donne le maxi mum de libertés au blanc . blanc. Le coup 7 très solide mais un peu lent. mais le coup 59 est décidément trop lent . Le 4 est alors en tête. c'est la raison de l'échange qui mène jusqu'en 42 . mais le blanc a le SENTE (^) et s'étend en 24 . (2) Sente : JEUX ET INFORMATIQUE Prenons le premier de la liste : itérations) . apparemment point vi tal. inventé par « l'immortel » SHUSAKU O. mais à l'analyse il paraît un peu douteux .. comptons le nombre de coups nécessaires pour que chaque nombre (après 3) appa raisse en première position.. sans doute noir peut jouer 51 tout de suite . le Shicho concerné marchant pour lui (au coup 20. noir initiative. peutêtre b aurait maintenant les chances noires . Pierre AROUTCHEFF • rait tourner.. était très populaire au début du siècle. le coup 42 étant situé sur la diagonale . (}} Sen : une pierre de handicap. 3. mon adversaire propose simplement 28 . 25 est un coup de sacri fice. en forçant l'adver saire à la prendre. et reculons-le d'autant de pla ces que sa valeur. quelques décades plus tard. 43 est un bon coup mais noir devrait poursuivre tout de suite.. Avec 9.. la sé quence jusqu'à 30 est Joseki.. g 3 7 4 8 5 ^ 10 11 12 13 14 15. noir commence un Joseki. est mauvais. le désavantage n'est donc pas si grand . mais la connection noire immédiate en 23 menacerait la prisse des 3 pions et le Shicho sur 12 et 6) . blanc a pris un léger avantage. ou à la place de 59. il reste cependant la possibilité pour noir de vivre en commen çant par a . c'est-à-dire de (3r7 4 ^5 9 6 10 11 12 13 14 15. après 60. le noir prend des points et est très solide. ii a commencé à introduire des idées nouvelles qui. par la séquence du diagramme. ça devient nettement plus périlleux. ensuite le noir ne réussit pas une bonne pénétra tion et s'en tire avec un net désa vantage .

— III. p. 100 DIM A (100) 110 FOR 1 = Horizontalement I. 6. — VI. — 8. juillet 1979. Bouche cousue Au bout de la dent. 12) : 1 TO 100 120 A (1) = I -I. A l'entrée et à la sortie du bourg . Si elle est toujours vraie.. Magasin d'alimentation. 11 12 Problèmes non résolus. — 2. Mérite une bonne correction s'il ne file pas droit Ah. — sardines .Con jonction . main.. — 5. en BASIC par exemple. lilas qui fait effet sur les films 1 200 K = A (1) 210 FOR 1 = photo . Ecumer . A sa place au I horizontal —Torse nu.. — X. Voici un tel programme (proposé par Fred Gruenberger dans « Popular Computing ». sans qu'aucune justification théorique n'en soit connue.. On peut y afficher : « aux urnes citoyens ! ». — on la donne.Des san pistolets . De façon dé mesurée.Arrose sa pré fecture . Voyelles . Il permet de filer doux Sophron. Il y faut des sardines pour manger des french-cancans.Personnel. — 11. (snlulion page 13S) Luc FELLOT • 131 .. — IX. Contient toujours le nombre d'Avogadro. — II. Touché dans un gliers de deux à trois ans ou des sens . partons de 10. — 10.De vraies mules ! — 7. N (X -b 1) = E 14/3.. mais 3. Encenser - Mort sans cœur. 13 14 19 20 21 22 23 24 25 26 1 2 3 4 9 10 12 14 16 18 20 23 34 56 Y a-t-il une loi ? Quand appa raîtra 100 pour la première fois ? Jean TRICOT • Comme le travail est assez fasti dieux.Son homme a le droit pour lui. 6. Elle sait bourrer le moût. même s'il est corrompu.2 130 NEXT 1 140 X = 4 150 N = 0 — V. il faut changer les lignes suivantes : 120 A (1) = 1 -b 9 et 140 X = 11.Sur la Bresle. N IV 510 X = X -b 1 520 GOTO 200 530 END 11 faut noter que ce programme VI ne s'arrête pas. 5. n" 76. alors quand fOO apparaîtrat-il pour la première fois en tête XI Verticalement 1.A donc d'abord été ap pelé.obtient assez facilement. la table suivante : à la Nombre de coups Nombre pour le faire apparaître 4 1 2 5 6 7 8 9 10 11 3 5 7 10 14 19 de liste ? Avis au lecteur coura geux. Quand pas du rang. — VllI. la loi donne environ La table devient : 2 731 288 000 000 coups. il est pratique de disposer d'un petit ordinateur MOTS CROISES program mable. — 4.Ser vice du chiffre. C'est la patience du programmeur qui se lasse. 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 1 TO K 220 A (1) = A (I + 1) 230 NEXT 1 240 A (K -b 1) = K 250 N = N -b 1 260 IF A (1) = X THEN 500 270 GOTO 200 500 PRINT X. car les temps de calcul IX ••== finissent par s'allonger démesuré ment.Cosmique. Mesurée dans un désordre démesuré . que les nombres N (X) obéissent à la loi . La procédure reste la même (dans le programme ci-dessus. — 9. si tout cela vous paraît trop simple : au lieu de partir de 3. En tout cas. la loi est vraie jus qu'à X = 48. pour calculer ce nombre de coups. donc : la loi est-elle toujours vraie ? Si oui.Sortis de la troupe.Compare le pour et le — IV. Debureau. — VIL Une fleur contre. N (X) -b 1] où E (x) désigne la partie entière de X. C'est alors que surgit un autre problème : calculés jusqu'à X = 48 par William Bourn il y a deux ans. ce n'est pas pour rien .) aussi longtemps que l'on veut. il semble. Madame. existe-t-il un moyen simple de calculer N (X) ? On peut varier les plaisirs. pourquoi ? Sinon. voilà du bon fro mage. Marceau. Peut faire tout un plat . Peut se produire si l'on vous cas 11 rencontre parfois de drôles de se les oreilles. il calcule le nom bre de coups N en fonction du nombre X (X = 4.

formtint alors une pellicule d'alu- Toutefois.PHYSIQUE AMUSANTE Une forêt minérale dans un verre d'eau La formation des cristaux. il est dé forte même marin primé des arborescences com mencent à se former. commence par sance minérale. Les si licates.). le sousest de plus en plus com au fur et à mesure qu'il surface. elle permet de composer des paysages qui crois par Thomson et Way : elle ab sorbe sent à vue d'œil avec des couleurs changeantes. nous avons faite en Une fois mettant des sels dans l'eau. alun de potasse. elle Dans une solution moitié eau. car la pression au sein du mélange un électrolyte. les sulfates. sulfate de cobalt. puis la croissance au sein d'un milieu nutritif ont quelque chose de quasi vivant. nous avions pu voir comment les forces de liai son entre atomes conditionnaient la régularité géométrique de cer tains cristaux. et permettaient d'expliquer cette vie minérale as sez paradoxale. Le phénomène met en jeu des mécanismes qui n'ont que peu à voir avec ceux qui expliquent les cristallines. ici dans une solution comprenant la concentration en sels est fates doubles) sont des sels. le milieu est électriquement neutre. Quand on ajoute un gros cristal solide. Cette pellicule peut être comme une solution considérée solide com conseillé de les renverser sur des descend. qui n'est pas saturé. Immédiatement. en moins minérales en proportion différente. augmentant ainsi la concentration interne . La et elle se poursuit d'ailleurs pen dant longtemps encore. donc une charge négative ou positive. cette membrane a donc la propriété de retenir cer taines molécules chargées et d'en libérer d'autres à la place . Cette membrane qui se constitue autour du cristal déposé au fond du bocal constitue donc une bar rière infranchissable pour la caté gorie d'ions qui se trouve sous forme non diffusable au sein . il s'agit encore de force molécu mino-silicate (l'alun laires ot'i un sel double d'aluminium et de les attractions électro statiques jouent le premier rôle. nous allons voir comment silicate forme des sacs membra combinaisons chimi la cette dissotis dans l'eau. Ces ions se déplacent librement dans la solution d'électrolytes que du solution bocal traverse est alors évidemment moins on de l'action d'un acide. L'expérience en elle-même est des plus simples : on commence par verser une solution de silicate en haut qu'en bas — de que. et l'extérieur En fait. dans la mer. Ce phénomène sélectif est dû à la propriété particulière du milieu que nous avons fabriqué. les aluns (sul le bocal. des cette sacs diffé dont d'une heure. etc. le bain. des ques bien particulières résultant peut faire pousser des sortes d'al gues qui ne doivent rigoureuse ment rien aux processus végétaux puisqu'il s'agit encore de crois structures à-dire neux semi-perméables autour de chaque bloc cristallin. il en résulte une diffé rence de pression qui devient as sez forte pour provoquer un dé veloppement rapide du sac. moitié siiicate. En présence d'un milieu électrolytique comme celui que nous avons préparé. L'eau de dissoudre ce cristal en surface. ces sels font membrane et pénètre dans le sac. il n'est pas évident qu'une diffé rence de pression s'établisse entre de soude dans un bocal. c'està-dire un liquide conducteur du courtint. s'élèvent emplit sous l'équilibre entre la pellicule qui en minces lamelles et. est donc échangeuse d'ions. une forêt d'algues moins élevée que celle du liquide enfermé par la membrane. puis on laisse tomber à l'intérieur quel l'intérieur ques gros cristaux (sulfate de cui rence provient de ce que la mem brane n'est perméable que dans vre. Ce développement se poursuit vers le haut. Poursuivant au jourd'hui dans la même direction. c'est- s'est formée et le milieu environ nant ne dépendra que du com portement des ions diffusables. Globalement. Ce phénomène repose sur le prin cipe de la pression osmotique : le 132 forme diffusable. rées partent des cristaux. mais elle offre cependant un aspect extrêmement spectacu laire. Or cette pellicule a des propriétés sélectives qui fu donc différente de la cristallisa ient mises en évidence vers 1850 tion. des excroissances filiformes et colo tubulaires. mais il ne l'est pas à l'échelle atomique ou moléculaire : on y trouve sur tout des ions. Le matériel mis en œuvre est des plus réduits et les produits utili sés ne sont ni dangereux ni toxi ques. En outre. avait occupé cette rubrique le mois dernier . et des ions de l'autre catégorie (anions) un sens : de l'extérieur vers l'in térieur. La croissance des tubes prenant une catégorie d'ions (par exemple des cations. c'est-à-dire des ato mes oti groupes d'atomes ayant des électrons en plus ou en moins. Nous répéterons quand mê certains ions et libère en échange d'autres ions. A y regarder de plus près. Cette croissance chimique est est en effet polassium). de charge positive) et un ion diffusable de l'autre catégorie — donc ici des anions de charge négative. Ces der niers ne pouvant pénétrer au sein de la membrane qu'on peut con sidérer comme une solution soli de. Et seule passe la solution versée à l'origine dans le bocal. Ce corps échangeur d'ions baigne vêtements ou sur une moquette. Comme on peut le voir sur nos documents. filamenteux peut ainsi se pour suivre verticalement jusqu'à la les mêmes ions diffusables. et celle-ci ne pouvant lâcher par diffusion au milieu du liquide les ions non diffusables (anions). mais Il faut donc prendre les précau tions que le bon sens exige. on laisse tomber queiques me ce que nous avions déjà bien précisé le mois dernier : les com cristaux: posés chimiques nécessaires à notre expérience ne doivent en aucun cas être laissés à la portée des enfants. croissance est visible à l'œil nu. dont la naissance.

qui dépend du nombre de cristaux déposés au fond du bocal. contre envoi préalable d'un chèque correspondant au montant total de la commande. Ce processus de diffusion entre deux fate de cobalt. En général. Tout se passe alors comme s'il y e. pai contre les ions provenant du cris tal dissous. qui ne sont pas totijoLirs faciles à trouver dans le commerce.500. Ces sortes d'algues. mais n'ont pourtant rien de biologique. franco de port.d'elle-même . Le lotit. qui moins vive . Dans un bocal qui peut être quelconque. Dans un sens.xplique la croissance des arbo secousse rescences minérales dans le bocal. le cobalt donne des rent lentement au violet. Et pourtant. Quant solutions ment de concentration diffé quelques cristaux. nous al lons donc rappeler ceux qui ser vaient à la précédente manipula tion et peuvent être utilisés aussi bien après coup pour obtenir des L arborescences minérales. franco de port. bles pousses. Renaud de LA TAILLE • 133 .') à I litre — on mélange en parties égales de l'eau et du silicate de soude. Notons que ce phénomène de sé lectivité ionique a d'abord été jolie. • 1 kg sulfate de cuivre • • I kg sulfate de potasse I kg alun de chrome. 2" article : arborescences. se rapproche beaucoup d'un processus lié à la vie. vi solution la moins concentrée vers la plus concentrée. le départ est plus lent. I"' téresse ici. ne l'intérieur peuvent vers passer l'extérieur. mais tout de même assez grand — de 0. 17. qui se comportera comme si elle était perméable à cette caté gorie d'ions. L'augmentation de volume qui eo résulte provoque une pres sion. ensuite. ce sont les ions sodium du silicate de soude qui passent de l'extérieur vers l'intérieur .strictement inertes. qui sont de polarité opposée. à travers une membrane perméable. au fond ne vient briser ces fai de la solution . toutefois. C'est donc une bar rière sélective qui laisse entrer une catégorie de molécules et pas Cette organisation de la matière. ce qui explique sa La mise en œuvre de l'expérience proprement dite est des plus sim ples. On s'efforcera donc de les 78 F rassembler vers On mènera les essais avec les di observé sui' des membranes natu- démarre l'expérience avec du sul vers produtis afin de faire varier lelles. En fait. Si la solution se trouble on peut. multicolores et ondulées.Si on immédiate leur croissance est très rente. par contre. et la poussée la algues rougeâtres qui. elles peuvent se conser ver pendant des mois si le réci pient est fermé et si aucune à la pour ITC. elle ac ceptera ou rejettera la catégorie des ions qui se trouve sous forme diffiisable dans sa propre masse.. Dans le cas qui nous in- l'au. et traversée de celleci. pour 85 F TTC. lots.K . la croissance d'algues végétales. bocal : la croissance serait moins • 100 g sulfate de cobalt • 500 g sulfate de nickel. lors que les arborescences ont terminé leur croissance. qui simule parfaitement. Le rejet se fait sur l'une des faces et l'acceptation sur l'autre. et ce la pour disposer de cristaux de taille intéressante. en évitant de les disposer le long des bords du borescences et se le milieu. dans toutes les directions. animales ou végétales.7. nos al gues minérales pousseraient sans avait cheminement au sein de la doute membrane. de La pression dans le tube qui se for me devient donc plus grande à l'intérieur. Le tout. fait . Tous ces produits. la formation d'ar les formes et les couleurs. et après quelques essais. l'eau passe de rapide . ce qui est bien le cas avec notre expé rience. rue Porlefoin. densité des arborescences. • 1 litre silicate de soude croissance. Ces « algues » sont très fragiles . la siphonner et la remplacer par de l'eau claire.. Certains produits continuent à croître pendant plu sieurs jours. imitent fort bien la vie végétale . avec d'autres sulfates. on la réglera de façon à éviter un trop gros fouillis. or les sels livrés par la maison ParantMichaux ne contiennent la plu part du temps que de tout petits cristaux.7 Paris. Dans la liste des produits nécessaires. dite pression osmotique. et certaines fois pen dant plus longtemps encore. Relevons que les meilleurs résul tats sont obtenus en partant de cristaux assez gros qu'on dispose C'est la pesanteur qui oriente cette croissance vers le haut . il n'y a là que de miné- l'autre. dans une capsule spatiale où rè gne un état d'apesanteur. La deuxième liste concerne plus précisément les produits nécessai res à notre expérience de ce mois. peuvent être commandés à la maison ParantMichaux dont voici l'adresse : Ets Parant-Michaux. Les produits seront expédiés par En moins d'une heure. a reçu le nom d'os mose. on doit réussir à obtenir cette même harmonie de formes et de couleurs qu'on trou ve dans un bouquet champêtre agencé par des mains délicates. 7. il y a donc intérêt à commencer par l'expérience décrite le mois pré cédent dans cette rubrique. Puis on laisse tomber au centre article: cristallisation (peut servir aux aiborescences). et même en accéléré. une végétation aquatique purement minérale s'élève au fond du récipient.

faire R/S. 038 R/S • Introduire le programme • Revenir en mode calcul (refai re LRN) Pour déterminer ce facteur cor • Introduire les rectif des temps et des masses cas : 134 la d'où pour maintenir et accroître cette vitesse. Programme HP 25. soit le rapport v/c.29. De même. ce machine CHS t t X 0 GTO 10 ABS —- - Last X X< y R/S X < 0 GTO 24 2 9 9 7 9 2 4 5 7 x^ CHS 1 -1 VX X§ y yx X R/S GTO 01 • Calculatrice sous tension.LA CALCULETTE DE L'ASTRONOME Astronomie et relativité « relativistes ». des leur apparition. d'alourdir deux Instructions RCL 00 ce qui explique qu'il soit impos sible d'atteindre cette fatidique vitesse de la lumière : plus on s'en approche. faire E. que nous vous pro posons ce mois-ci. faire A . où 4 LBL B un astronaute lancé dans l'espace intersidéral à 298 300 030 Vx compatriotes restés sur Terre. à titre de Formule • V 1 — (n/cY Mm V 1 — (v/c)^ Tm : temps du voyageur en mou temps «terrestre» de réfé vement effets Mr : masse du mobile au repos « relativistes » font ainsi rence + /STO 00 Op 10 de X ? t Les effets relati R/S vistes sont donc tout à fait négli geables dans la pratique couran te. deux 1) masse ou temps Introduire la valeur. Dans vement Dès lors que la vitesse d'un astre ou d'un mobile quelconque ap proche celle de la lumière. faire B. l'incompatibilité entre la mécani que classique de Newton (où la C'est La théorie de la Relativité res vitesse d'un mobile. PROGRAMME DE CALCUL Tm Quand la machine s'arrête intro données. faire B. faire A . Quand la machine s'arrête. — soit le rapport v/c. faire +/—. mais elle n'est applicable que dans un domaine la soit la vitesse. et ainsi de suite. par exemple. ce calcul. cas ser en mode programme (bouton sur PRGM) • Introduire le programme • Revenir en mode calcul (bou ton sur RUN) • Introduire les données. Le plus connu de ces effets con cerne le raccourcissement des longueurs et la dilatation des temps. Or il n'en est rien. bien illustré par le classi que « voyageur de Langevin ».5 % de la vitesse de la lumiè masse les 01 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 2 3 4 5 6 7 8 9 20 1 2 3 LBL E restreint. Mm : masse du mobile en mou 000 cas tes. il existe une for 1) masse ou temps treinte. 58 et 59 remise en cause. deux augmente. limité aux vitesses peu importantes par rapport à celle la lumière. au demeurant très simple. puis E.67 Programme T! 57. les techniques spatiales nous conduiront sans doute à 010 LBL A 020 4 5 7 attein dre des vitesses qui ne seront plus une fraction négligeable de celle de la lumière et des effets cor rectifs devront alors être pris en compte. elle aurait dû en effet êtt. en effet. intro Tr = duire : — soit la vitesse. cherchait d'abord à lever mule connue sous le nom de « transformation de Lorentz ». Quand la machine s'arrête sur — 1. pas 1X i nécessité Instructions davantage d'énergie • Calculatrice sous tension. et plus la fournir 8 9 30 31 32 33 1 re) verrait son temps ralenti dix fois par rapport à celui de ses de 5 6 7 + /- km/s (99. La mécanique classique n'est pas pour autant deux duire : =: avec : Tr: les affiche masse ou temps relativis 2) longueur Introduire la valeur. sans se composer avec celle de la Terre: suivant la mécanique clas sique. est additive par rapport à son référentiel) et l'expérience célèbre de Michelson et Morley (effec tuée pour la première fois en 1881) montrant que la vitesse de la lumière reste constante. pas ser en mode programme (faire LRN) cas : qui encore a pour le effet vaisseau spatial qui doit fournir encore plus d'énergie.34. faire R/S .. la masse du mobile em portant cet astronaute serait y-" X§ t X accrue dans la même proportion. .. Dans divertissement. introduire : — soit la vitesse. Introduire la valeur.33. élaborée par Einstein en 1905.e plus grande lorsque la Terre vient à la rencontre du faisceau lumineux. machine affiche la longueur relativiste. mais dans un avenir prévisible .

la (Vie . c'est à ce niveau que se situe l'intérêt de notre rubrique.88 tonnes. pondre à la meilleure optimisa tion. dans la marine et raéroriautique. Nous voudrions souligner nécessiterait une présentation tout à fait différente). La réponse est 2 587. Espace et durée puis R/S. expliquent que la marche à suivre soit elle aussi différente selon le cas. Les deux programmes permettant de résoudre les équations données dans l'article ont été conçus de façon à répondre à deux critères. Ces grandeurs. sont étonnants. puis R/S. Nous signalons qu'il ne s'agit pas d'une erreur les azimuts car en astronomie sont bel et bien c'est-à-dire proposons sont-ils donnés à titre indicatif. Ici. faire CHS. 2) Répondre à tous les cas possi bles sans avoir à modifier le con tenu des mémoires ni à introduire de nouvelles constantes. Exemple 2 : Quelle sera la masse d'un corps de 100 tonnes dont la vitesse sera portée k 99 % de la vitesse de la lumière ? La réponse est 708. correspondant à un an pour des astronautes à 260 000 km/s. Résultat cherché.270 000 kmls — soit le rapport v/c. On constatera alors que les ef vite car nous avons affaire à une courbe exponentielle. les programmes que nous qu'f/ ne s'agit pas là d'une initia la non-initiés. C'est l'in verse. La réponse est 1 001. Elles sont certes plus ou moins « élégantes ». Les programmes proposés sont donc avant tout conçus pour les tion à la programmation (laquelle dans le sens des ai Il) /N" 746. (ce qui représente tout de même 150 milliards de km/h 1) et qu'il faut atteindre 125 000 km/s pour dépasser le cap des 10 %. Dans les deux cas. mais que plu sieurs variantes sont possibles. vistes. faire CHS. Mais situation Il Ainsi. mais il est bien évident que le lecteur pourra inverser ce sens à sa guise. Ceux qui ont l'habitude de la programmation savent bien qu'il n'y a pas une seule façon de pro grammer un calcul. étant de nature différente. Dans les deux cas. que les lecteurs ayant une bonne pratique de la programmation auront plutôt intérêt à personna liser ces programmes — voire à adapter les entrées/sorties à leurs besoins particuliers — à partir des formules proposées. Les constan tes sont donc mises en mémoire en cours de programme. la machine affichera masse ou temps relati- dans la fusée relativiste © . que 5 h 39 mn Pour V - 700 000 f>m!s (Vie ^ 33 %l les données à introduire une fois le programme tapé. 135 .—• soit le rapport v/c. 1) Ne plus avoir..416 348 jours. notre rubrique proposant de petits calculs astronomiques a séduit de nombreux lecteurs. est vrai. Quand la Pour V = 297 000 kmis (Vie 99%) machine s'arrête sur + 1. novembre 1979). 2 h 36 mn Poui -. mais permettent très bien évident notre calcul de la direction de lever et coucher du soleil ('). Nous trou vons 100 % (doublement de la masse ou division du temps par deux) pour 260 000 km/s (soit 87 % de la vitesse de la lumière). Exemple 4 : Masse d'un vaisseau spatial de 100 tonnes lancé à 260 000 km/s ? La réponse est 200. Notre démarche est avant tout de permettre une approche de quelques pro blèmes astronomiques (et par la évolue est comptés positivement vers l'ouest. 8 661 717 ton nes. Les résultats Note. 11 est possible de s'approcher ainsi de plus en plus près de cette vitesse limite qu'est la vites se de la lumière.. faire CHS. ' Temps tenestre CALCUL NUMÉRIQUE ET RÉSULTATS Exemple / .• Vous désirez con naître le temps écoulé sur Terre lorsqu'une année se sera écoulée à bord d'un vaisseau spatial vo guant à 99 % de la vitesse de la lumière. si possible. 0 h 51 mn 2) longueur Introduire la valeur. Nous avons re tenu la première norme parce que notre rubrique revêt le carac tère de calculs astronomiques. faire R/S. sans prétendre corres guilles d'une montre. Quel ques lecteurs ont été surpris par le sens des azimuts indiqué dans toutes d'arriver au même résultat. fets relativistes restent inférieurs à 1 % en dessous de 42 000 km/s ensuite suite astronautiques) simples. A en juger par le courrier reçu. temps et longueurs relativistes selon les valeurs in troduites. Conclusion : à 99 % de la vitesse de la lumière le temps s'écoule environ 7 fois moins vite.90%} machine affichera la longueur relativiste. introduire: — soit la vitesse. il. Exemple 3 : Temps écoulé sur Terre. puis R/S. A propos des azimuts.850 311 jours. Dans leur cas. C'est la valeur atteinte pour la vitesse considérée. le même programme doit donner masse.

pour nous. Daniel Ferro. Sa chant que le son se propage à . Azimut lever apparaît. nous aurons toujours un rapport deux à intro duire pour le calcul de la dis tance. appuyer B. nous nous pla quences 1 6 dans le domaine ultrasonores de fré (environ 38 kHz). En montagne. appuyer R/S. 59 000 — 9 8 6 3 X 2 3 20 + /-|STO 02 RCL 01 6 tg 30 6 RCL 2 sin RCL 1 ces + -L ( Ces"' -|- RCL 02 sin R/S — RCL 01 COS ) 40 INV COS -h/— -h 3 6 0 CHS 3 6 0 -f- R/S = R/S mètre et si vous mesurez le temps qui s'écoule entre l'instant où X X 05 5 1/x yx INV y 010 1 10 5 X 015 4 2 2 4 1 4 2 2 4 1 i 15 6 17 GTO 00 X 43 GTO 01 136 vous trouvez de l'obstacle. Appuyer R/S. si 01 VX sin = 020 LBL A X 2 3 Le but de notre nouveau montage est de réaliser un appareil de pe tites dimensions pouvant mesurer instantanément une distance com Utilisation de HP aAA tî sm 360 Un télémètre à ultrasons Pierre KOHLER [1 .. azimut cou cher apparaît. En fait. 4) 9 étant constant pour une Azimuts nouvelle valeur de N introduite au clavier . 2) Introduire T (en jours). Le résultat apparaît en km. les au clavier. introduire M (masse relative). appuyer A. Appuyer ENTER. pour une nouvelle valeur de N introduite . R/S vous criez et celui où vous enten dez l'écho vous pourrez aisément déduire la distance à laquelle vous cerons 020 X = 040 4 4 2 X CHS STO 2 RCL 1 -f tg 4 4 2 X vous vous munissez d'un chrono "v/x 1 sin 030 HP 25. alors que dans ce cas il est à peu près impossible d'uti liser le système télémétrique opti que de l'appareil photographique. R/S X § y R/S LBL B 8 0 — 8 0 = 010 STO 1 = X 10 9 8 6 3 Orbites T! 58. azimut cou cher apparaît. 33 T! S8.16 cal culée à la main et résultant des opérations sur 86. HP 25. appuyer B. Dans la pratique. 3) Appuyer R/S. n prise entre 0 et 4 mètres. le test sur n était inutile puisque : 4) 9 étant constant. — appuyer R/S. ap puyer R/S. faire GTO 00. si leur appareil ne com porte aucun dispositif télémétri que. les lec Utilisation de T! teurs ont été très nombreux à 1) Introduire 9. par exemple. Note sur ces deux programmes : on introduit directement la cons tante numérique 42241. Notons que pour les azimuts. azimut lever apparaît. appuyer R/S. correspon dant à l'aller et retour du son. tant pour le calcul des azimuts que pour ceux des orbites. appuyer A. 2) Introduire N.400. 59 000 LBL A STO 01 01 — faire GTO 02. faire GTO 00. Voilà qui pourrait intéresser en parti 1) Introduire 9. Le résultat apparaît en km. Utilisation de HP Introduire T (en jours).340 tuètres par seconde dans l'air. une sirnpie règle de trois vous donnera cette distance. De plus notre instrument présente l'avantage de permettre les réglages de distance par faible luminosité. deux fois la distance.DES PROGRAMMES ALLÉGÉS Comme nous l'avons dit. n sin 360 1 360 n sin 360 2) Introduire N. 29. pour des raisons éviden- R/S Utilisation de T! 1) Introduire M (masse rela tive). Le principe est celui de l'écho. Donc. 6. Nous avons retenu ceux qu'a rédigés M.9756.6705 et 5. nous proposer des programmes plus courts et plus simples. donnons donc ci-dessous. et nous 3) Appuyer R/S. 33 R/S 005 culier les amateurs de photogra phie pour lesquels la mise au point du cliché reste souvent un pro blème.

sur divers cir cuits imprimés dont nous vous construit exactement selon les plans que nous avions publiés. Nous devons donc disposer d'nn système capable d'effectuer le cycle suivant : 1) Emettre un «TOP» nore de faible durée ultraso le « TOP » d'émission 5) . Dans notre système ultrasonore nous allons exciter la cellule piézo par un courant électrique alternatif marche parfaitement.. alternatif. vérification demment. lecteurs se plaignent d'avoir eu des difficultés à réaliser ta « sirène américaine » présentée dans un précédent numéro et nous demandent s'il n'y aurait pas eu une erreur dans la présentation du câblage. en tant qu'haut-parleur si vous préférez. Le modèle ci-contre a été Dans notre réalisation nous al lons utiliser les deux effets de la prenant : N'A PAS DÉMÉRITÉ. 1 ÉMETTEUR ET BASE DE TEMPS DE COMPTAGE (voir schéma page 138) tes de confort d'emploi de l'ap pareil. U y a donc un mystère que nous aurions bien L'ensemble d'émission : le cteur de fréquence égale à sa fréquence de cet ensemble sera. l'interface. Ce procédé est couram ment employé pour la construc tion de cellules de lecture de pla tines tourne-disque. par famille. Tout corps solide possède une fréquence de réso nance mécanique liée à ses di mensions . tout comme un verre en cristal tinte à une certaine fréquence liée à sa forme. piézo-électricité . et une fois en tant que capteur.S.. traintes exercées sur des lames 2) Se mettre en écoute dès la fin principales bien distinctes . Il s'agit d'une capsule piézo-électrique que nous allons exciter à l'aide d'un générateur le transducteur ultra résonance mécanique. et donnerons le détail plus loin. Ceci lent rendement acoustique. à sa inversement. Rappelons que la piézo-électricité consiste en un phénomène élec tromécanique réversible. le compteur. c'est-à-dire en tant que micro. bien évi de aimé élucider. sonore. le générateur de fenêtre. des tensions électri d'émission du « TOP » voir : 3) Détecter l'arrivée du « TOP » • ques appliquées au cristal provo quent des tensions mécaniques internes.. la mérnoire d'impulsion. • L'ensemble d'affichage com prenant : la base de temps de comptage. mais. Des con I. Passons à présent à la théorie technique du montage. Il est à noter que comme nous utiliserons deux cellules il sera 137 . Cependant il est important de noter un détail. les diodes électro-luminescentes. nous permettra d'obtenir un excel faite. 3 2 V Cellule U S.c schéma synoptique de l'ensem ble présente ainsi trois fonctions de quartz ou certaines céramiques créent des charges électriques et.. écho provenant de l'objet 4) Démarrer un chronomètre sur l'oscillateur 38 kHz.ÉLECTRONIQUE AMUSANTE ^ 9 V j 0 V N . Quelques l'interface TEL. • LA PETITE SIRÈNE L'ensemble d'émission compor tant : L'ensemble de réception com le préamplificateur MO...Arrêter le chronomètre sur l'arrivée du « TOP » écho 6) Afficher la distance mesurée directement en mètres. nous ne'pouvons qu'inciter ces lecteurs à suivre scrupuleuse ment les schémas indiqués. Tous ces éléments seront regrou pés. une fois en tant que diffuseur d'ultrasons.

présentera des problèmes beaucoup plus com plexes. Géromé. Mets . Armurier .Mimes. L'oscilloscope sera alors réglé maximum de sensibilité. — 11.Nt.ÉLECTRONIQUE AMUSANTE /?. ? kQ • Pi NE 555 IC. du moins clans la théorie. Eu. — settes. circuits intégrés du type NE 555. réalisée.Se. — 8. — 7. —• 111. Luc FELLOT • .Ragots. Atome . L'ajustage de fréquence sera réa Les oscillateurs que nous utilise rons dans cette partie sont des une amplitude maximale. / * 10 H) NE 555 IC3 PO kQ 3 4 1 17 9 51 C. 10. SN 7493 A Pi /C. — 6. Pour effectuer ce réglage avec le maximum de précision la métho de la plus simple est la suivante. Il est à effet ils sont suffisamment stables pour notre application . Brasseuse.Lot . Immensément. Carburateur. 8 11 s Cl 3. Une fois la partie émission. Ensuite. — VIII. sans attacher d'importance au réglage. le mois prochain à la partie réception. — — Mess - X.Elu. raccorder directement la cellule ultrasonore qui sera utilisée com138 Solution Horizontalement : I.Tronc. Verticalement : 1.- Têtus. Ee . Tir.9 ixF - 100 [iF "^ella/e / 5 ÉMETTEUR ET BASE DE TEMPS DE COMPTAGE (voir câblage page 137) bon de les choisir apairées ou à défaut de la même famille afin me récepteur à l'entrée d'un oscil loscope. Nous placerons alors les que leurs fréquences de résonance soient identiques ou très proches. ainsi que le taux de rem plissage de celle-ci. Munis de ces quelques renseigne deux cellules en vis-à-vis à une dizaine de centimètres d'interval ments. 3. d'émission. — 4. Louanger - Umeseer . Motus . nous passerons. Bg . — IX. — V. il nous sera possible de l'attaquer directement à partir de la sortie du NE 555. Premièrement. rela tivement simple.II. Ume - Céleste. XL Ratis- Raison . ce n'est pas dramatique. — Mt. — 5. Etant donné l'impédance élevée du transducteur ultrasonore.Pèse. — VIL Agérate .Et - — Vl. — . Urne . — IV. Rouet . — 9. 2. Rager . de plus il est extrêmement facile de fixer leur fréquence d'oscilla tion.Gramme. qui.Op. concernant l'emploi di rect de l'oscilloscope sur la cel lule réceptrice que le signal reçu semblera très perturbé par le bruit (notamment le 50 Hz) mais le récepteur est conçu pour éliminer ce problème. Columba rium.INSEE. Otorragie. sur son étudions donc le bloc le.Loi. nous verrons plus tard comment « auto-régler » notre réalisation une fois le câblage entièrement terminé mais son emploi reste malgré tout préférable. La fréquence de ce lisé lorsque le signal reçu aura préciser. Pierre PENEL et Olivier GUTRON • MOTS CROISÉS lui-ci sera ajustée à l'aide du po tentiomètre ajustable 10 tours à la fréquence de résonance du dif fuseur. Si vous ne possédez pas d'oscil En loscope. câbler l'ensemble émetteur complet.

de synthè Marx POPOVSKl deux grandes branches migratri ces d'Homo habilis. l'une partant vers l'Europe. mais même quand ils s'aventurent hors de leur terrain. c'est faux. de type d'hominidé en type d'hominien. les re quins et les singes aussi le prati l'intérêt et la valeur de ce grand franco. 65 franco. par accroissement de la taille du cerveau. A l'exception d'un ouvrage du dissident Jaurès Medvedev. : Mazarine. l'on manque. 264 p. La vision la plus fas pathologique ». On ne disputera pas Leakey sur des broutilles. La partie la plus attachante du livre est.S. trouve ses racines dès les origines : n'est-ce pas Pierre le 139 . de témoigna ges. que l'évolu tion du cerveau fut. Gérald MESSADIê U. Il affirme. c'est-à-dire la décou verte des premiers ancêtres directs de l'homme et des premiers êtres dignes du nom d'humain. fils du célèbre Louis Leakey. qui nous rapprochent bien plus des grands singes que ne l'avaient laissé supposer des diagrammes paléontologiques : à 99 %. sans conteste. mais par chan gement simultané de plusieurs ca ractéristiques. l'assujettissement de la science russe. la sociologie et la philosophie. Par exemple. quent. Non seulement. Richard Leakey vient de publier. Cela fourmille de faits. avec Richard Lewin. même si. 78 F réel de la science en URSS. préface d'Yves Coppens. circonstancié des idées évolution- * Album Arthaud. la date généralement retenue est 6 000 ans. Grâce à une foule de témoignages.LIVRES NOUS VENONS TOUS D'OLDUVAÏ Les gens compétents font une bonne compagnie. vient combler par tiellement cette lacune. il propose des vues assez riches. après la dernière glaciation de Wiirm. Cet ouvrage-ci. Quand il y parle de sa spécialité. Et quand il s'aventure dans l'éthologie. écrit par un ancien médecin devenu journa liste scientifique et émigré de fraîche date.. de la découverte de la ca ses. Il assure que l'agri culture est apparue en Amérique Centrale il y a 10 000 ans. Ce fut celle d'Asie Mi neure qui alla le plus loin. ils y appor tent un esprit de méthode qui rend leur propos intéressant. puis soviétique. par exemple. là où Richard Leakey a retrouvé et reconstitué les vestiges du pre mier ancêtre. au contraire. progressive. par-ci par^là. quand ils parlent de leur spécialité ils disent moins de bêtises que les autres. les conditions de travail et les problèmes des scientifiques soviétiques sont pra tiquement méconnus en Occident. à l'Etat. par exemple. déclara-t-on alors cinante est sans conteste celle des — jusqu'à l'apparition du pre mier Homo habilis de la région d'Olduvaï.R. 11 évoque une « interdic l'auteur nous montre comment la tion science « soviétique » (comme si la science n'était pas « une et in innée de l'inceste » : c'est également faux : l'inceste était ritualisé en Egypte dans certaines circonstances. que les lions sont les seuls animaux qui pratiquent le cannibalisme . d'in formations et d'observations. pu blié seulement en anglais. il distille un savoir peu courant. Mais cela n'annule pas divisible ») est entièrement sou mise à la volonté du Parti. d'obser vations personnelles. l'autre vers l'Asie la science manipulée nistes. il commet des erreurs. le commentaire sur l'analyse comparative des protéines des sangs de primates. La conclusion est éviden te : nous venons tous d'Olduva'i. l'un des noms les plus respectés de la paléontologie. Le fonctionnement F. En fait. Nous sommes tous des Africains. C'est le cas de Richard Leakey. l'on apprend que le gibbon est le seul singe qui observe le schéma du couple. Les origines de l'homme *.50 F. 296 p. uti lisation des mains et taille du cerveau. Une mensuration précise des contenus des calottes crânien livre. 180F lotte crânienne de l'Homme de Néanderthal en 1856 — « un idiot nes indique. puis qu'elle traversa toute l'Asie pour atteindre les Amériques. C'est-à-dire que l'évolu tion ne se fit pas d'un coup. L'une des idées les plus inté ressantes de Leakey est sa réfu tation d'une apparition « soudai ne » — 500 000 ans — du néo Mineure. 164.S. notre formule protéinique est la même que celle d'un chimpanzé ! Ici. en effet. le récit cortex. qu'elle peupla jusqu'à la Terre de Feu. ailleurs.. en Afrique Orientale. on saisit en quelques instants les rapports qui unissent longueurs des dents.

Morris ne le dit pas. mettant ainsi en péril l'existence même du se Et G. Quant à la possibilité de rattra per un jour les USA en matière scientifique. la loi du se cret constitue un élément fonda mental de la science soviétique. en légende à une photo des manifestants gaullistes en Mai 68.Grand qui a. pré tend la version officielle. Ethologiste renommé. 150 F. que « les célébrations de succès politiques prennent place devant un signe de triomphe permanent. d'une part à recevoir les publica tions étrangères. chaque laboratoire. Chaque institut de recherche. 90 F. réalisée avec grand renfort de beau papier et d'illustrations. et chercheur univer l'objectif de la mission consiste à extirper le maximum aux étran gers sans leur donner la moindre fait. l'arc de Triomphe ». les Tasaday. information en retour ! Desmond MORRIS listes s'approprient lentement le contrôle de la science. le «scientifi Pour Popovski. Mais en l'absence de toutes informations valables fournies par les intéressés euxmêmes. Evidemment. elle ne saurait plus dans quelle direction avan cer ! Et l'académicien d'ajouter : « Dans son état actuel. le secret protège les conquêtes de notre science ». un rieurs de l'humanité. Mais. en effet. doté d'un service de sécu rité le protégeant des tentatives l'ennemi. il les a photographiés. nous sommes obligés d'en tenir compte. En fait. souligne Popovski.). 166 F franco. l'on ses le même comportement à l'égard de l'enfantelet qui joue. a. Des mans aux bourgeois de cet ancien disciple de actuellement directeur du travers Boschi'Vienne. cette politique qui n'a pas cin quante ans d'âge. des courants nationa cer à l'étranger pour avoir des avec les mêmes signes. non d'une simple célébra tion. Le nouvel ouvrage que voici a l'immense mérite d'être le fruit de recherches « sur le terrain ». il a noté leurs conversations et leurs réactions avec cette sympathie fondamentale pour le sujet qui est l'une des clefs de sa science. 104 F franco. veut don ner une impression de profonde détermination ». cet ouvrage pourra paraître à certains violemment antisoviétique. le premier. Déchiffrer les états affectifs par contrôle « sauvages » que l'arrogance cul En La dé des gestes certes possible. ori ginale. en rattachant cette fois la gestique à l'éthologie.. Quand il écrit. « Dans un monde divisé. les gestes et les émotions est rait bien être un chapitre de la linguistique. Des chercheurs tels qu'Eibl-Eibesfeldt ont effectué là-dessus des travaux réellement scientifiques.. Il est pour le moins mal informé . Irenâus Eibl-Eibesfeldt poursuit depuis de longues années le même effort : retrouver les structures commu nes du comportement à les groupes humains. exalte l'agressivité hu maine. les HImba et les Balinais . EIBL-EIBESFELDT Par-delà nos différences Flammarion^ 273 p. Car. peu fondamentales et: entièrement originales. Il a été vivre chez les Boschimans.. Le moule culturel issu des profon deurs du passé russe n'a pu être brisé. à la façon des ethno logues (l'on remarquera. a voulu offrir au grand public un « grand livre » sur les gestes. album illustré 320 p. à ce propos. dernière page de son livre. d'autres psychologues l'ont dit. le défilé en ques- . Les gestes sont bien un langage. avec pour conséquence essentielle un manque de créati vité. sont transfor més en bastion secret et impre nable. exprimé à l'aide lorsqu'il a la chance d'y aller. Grasset. Quand II parle de « la fête spon tanée et joyeuse qui se déroule aujourd'hui sur les terrains de football » à la fin d'un match. Paru en anglais. Cela n'empê che pas que prolifère la débrouil lardise privée : il suffit qu'une idée soit recouverte du propre tête le système de double secret pour être aussitôt valorisée et qu'on puisse s'en targuer aux yeux des supérieurs. être même.. l'on se demande si le geste est instinctif ou volon taire. c'est une certaine dissidence et. l'ouvrage n'était déjà qu'à moitié convaincant : il arrivait un peu tard pour un pu blic déjà exigeant en matière d'éthologie. les Eipo. dans notre science est dans l'incapacité de produire des découvertes quelque de scientifique a L'être hu main est une page vierge sur la quelle les pressions du groupe so cial inscrivent presque toujours sitaire. Et le résultat en est éloquent . noir et couleur. Peut- les républiques soviétiques péri phériques. M. Le résultat scientifiques fait oscillent que les constam ment entre la corvée et la rede vance..Singe nu ». Entre urie mère Eipo et une Française. » Parmi les raisons qui expliquent cet état de choses. ce qui changerait sa nature même . l'URSS devrait alors freiner pour se laisser à nouveau dépasser par les USA. à la sent réellement frère de ces turelle relègue à des rangs infé 140 souligne Popovski. directeur de l'Institut de gestion industrielle à Novosibirsk. auteur à grand succès du « . Labo ratoire d'éthologle humaine à l'Institut Max-Planck. Lorenz. il est pour le moins incomplet : il s'agit. se lon laquelle le sourire ne serait au fond qu'une manifestation d'agressivité refoulée. En raison des problèmes qu'il a. permis de mettre en valeur l'ex trême ressemblance des humains en dépit des (jlifférences cultu relles. dans le cas contraire. L'autre grande spécificité de la science soviétique relevée par Po povski. ill. contacts confrères.. et d'autre part l'impossibilité qu'il a de se dépla de signes et la « gestique » pour moscovite. l'académicien Aganbekian. filmés. il y a quelques années. répond que si cela devait. le pouvoir sovié tique n'a fait que substituer une que dirigé » qui reproduit dans sa bureaucratie de contrôle de l'acti commande qui régit la science soviétique : l'Académie des Scien ces et la police politique. Jean-René GERMAIN I. veut trop en dire et s'égare parfois dans la banalité ou l'affirmation gratuite. et agace souvent. est que le scientifique moyen est tenu à l'écart du cir cuit des échanges internationaux. ce contrôle n'est pas aussi absolu qu'il y paraît : il connaît des échecs que l'auteur analyse et qui constituent pour lui une lueur d'espoir : au centre est apparue vité scientifique à une autre. La traduction de ce livre. Ils nous ont ainsi proposé l'idée. n'efface guère les défauts du texte original : elle apprend moins Quand Morris gende que « le amuse un peu. Desmond Morris. mais encore imprécise. Morris. favorise surtout l'épanouissement des nullités et la manipulation des scientifiques. écrit dans une lé poing serré. un jour se produire. en effet. Bref. La science soviétique est à la traîne de la science mondiale. qu'une seule lettre dif férencie éthologie et éthnologle. mais d'une expression de re vanche qui. créé une nouveau type de science de cour au XVIII'' siècle ? été créé en URSS. cou rant chez les politiciens.

38 F. du mental (1939-1945) Septinms. où le serpent n'est pas l'emblème du Mal... le Pavlov de l'être humain) de la thérapie comportementale. 246 ce U'otile dit texte page 142i skinnériennes avant les Incas France-Empire.. une branche aventureuse Mayas descendue en des Amérique du Sud. Quand Morris prétend que « la victime d'une agression physique violente est habituellement silencieuse ». Et. Nul n'est besoin de présenter Tintin . c'est un exemple parfait de « vérité à Livres reçus R. 70 F franco L'histoire de l'aviation Science & "Vie.. 57 F. en quelque sorte.-C. Conclusion : il n'y a qu'une trentaine sur les 200 es pèces de requins qui justifient l'appréhension. de manière quelque peu empêtrée. de l'originalité dans le choix des illustrations. 29 F. 59 F. Une autre réussite Larous se. 127 p. peu court et trop long. la main sur la bouche traduit la concentration ou l'en nui et. Au lieu de nous entraîner comme d'habitude dans der d'un désir. un requin est toujours imprévisible. Bref. L'histoire de ia marine Laffont. c'est que. Et il est difficile de ne pas rester réservé à l'égard ration. il y a même de belles pages. des si gnatures de la meilleure compé tence.. c'est un Petit Larousse de ia Peinture. 141 . on a aussi peur des cro codiles et des requins. des conseils sur l'attitude à prendre en face d'un requin et les parties du requin à attaquer. 310 p. 170 p. bien au-delà p. Johnson : Requins de dire de l'aversion pour un objet Éditions du Pacifique. Ce sont là des points de vueLa névrose n'est pas exclusive ment phobique.Tahiti) Un modèle du genre : d'abord. il écrit que « le geste de se couvrir la bouche se retrouve dans deux contextes bien distincts. d'un mouvement de cou. 190 p. 59 F franco aventures. inutile de prétendre aimer la forêt. un grand culte du serpent. J. que les Moshicas aient été des Mexicains. bien que les notes soient succinctes.. av. le mu seau et les ouïes . 220 F. Victor von Hagen : Le Pérou Pierre Derion : Voyage au-delà (des origines à 1700) d'extraordinaires des Seuil.. s'il ne protège pas le visage. c'est-à- des limites de la discrétion ! Et l'on pouvait finir en prison pour indifférence sexuelle ! Ce livre. vers 300 av. mais passablement confuse : ce n'est qu'à la fin du livre qu'il explique un peu les origines des Moshicas et des Chimus. une description du comporternent des requins en face de proies di verses. fait dresser. RouxSaget . tome 1 1 067 p.. 240 F franco Un outil culturel de base. par exemple. Il expose ses manières de la traiter Polynésie non communiqué (En vente à : librairie Le Sagittaire. mais. H. chac/ue vol. G.. 9 000 entrées. Ensuite. croirezvous qu'on se moque de vous ? Aimez-vous la confiture de gondouin ? Si vous n'avez pas ré pondu à ces questions. dans l'expec tative d'un coup franc. elle peut procé Le titre est exact ! H. une no menclature excellente des requins de Polynésie.• Initiation à ia forêt Pratiques Hachette. Beaucoup d'il lustrations en quadrichromie. Morris écrit que... M. il y a assez d'archéologues qui ont étu dié la question pour que l'on puisse se faire une idée un peu plus nette de ces origines. Pierre Darmon : Le tribunal de l'impuissance Il ne faisait pas bon être soup çonné d'impuissance aux temps de l'Inquisition : un tribunal se réunissait pour «visiter» l'anatomie de l'accusé. en Afrique... on se demande bien sur quoi il se fonde ou s'il a assisté à une scène de ménage. Document rare et de référence.. mais non d'un mouvement de sexe. Delplanque et M.. 6<1 p. c'est-à-dire l'œil. éton namment complet et remarquable ment précis. "Victor von Elagen fait revivre ces peuples d'une plume agréable. Tout cela n'est pas bien rigoureux. Quand il présente une photo de footballeurs — encore — proté geant leurs parties génitales plu tôt que leur visage. dans les pays non chrétiens. 49 F.. Quand à écrire que « le serpent est l'animal le plus redouté de toute l'espèce humaine » et que « cela est valable même pour les pays où l'on risque plus d'être tué par la foudre que par une morsure de serpent ». T1 y a même. 72 F franco. L. dans des circonstances officielles. prix ou une situation déterminés. et pour dissimuler le rire ». lorsque le sujet ment. surtout s'il est jeune. Von Hagen ne l'indique que de maniè re très incertaine. des notes techniques et historiques. et encore. illustrée de dessins nets et clairs. P. résonnances (Skinner est. Mais enfin. et qu'il prétend que des joueuses de foot ball dans cette situation protége raient leur poitrine. C'est là franchement « à côté de la plaque ». 60 F. page 108. Énigmes de TUnivers. en fin de compte. dont il est un spécialiste (le film « L'orange mécanique » en fit une caricature assez outrée) et dont il estime qu'elle donne de meilleurs résultats que la psychia trie. 48 F franco Excellente idée que de rappeler au public que le Pérou ne fut pas toujours dominé par les Incas et qu'avant ceux-ci régnaient les Moshicas et les Cbimus.. 69 F franco Le professeur Eysenck aborde la névrose à peu près exclusivement sous l'angle de la phobie. enfin. le livre se lit avec intérêt . Page 105. fort sérieux.. Eysenck : La névrose et vous Pierre Mardaga. à Cuzco et à Ollantaytambo. car l'être humain protège les parties protu bérantes de son anatomie . maîtres d'une vaste civilisation dont té moignent les édifices encore visi bles à Tiahuanaco. Il semble bien. on peut éviter le projectile. 39 F franco Savez-voLis reconnaître un Pin Cembro d'un Pin à Crochets ? Et un charme d'un orme cham pêtre ? Allez-vous manger des fruits de ronce bleuâtre ? Si l'on vous parle d'une aubépine épi neuse de 10 m de haut.tion eut lieu sur les ChampsElysées et la photo eût pu aussi bien être prise à la Concorde. Or. il prétend y voir une différente dans le com portement devant un danger se lon le sexe. 228 p. 10. les cheveux sur la tête en regard du fol obscurantisme de la « mora le » d'antan. Bruat Papeete . J. Un autre tome est en prépa HERGE Tintin raconte. au sud du lac Titicaca. même au lecteur de par la thérapie comportementale. Lisez plutôt ce guide tellement vif qu'il demi-cuite » : on court autant de embaume presque ! risques d'être mordu par une vi père dans le Cantal qu'à Java.

sots.... accoudoirs. consacrés à l'his toire de la marine de 1700 à nos jours. et M. quel que soit son intérêt pour les énigmes. n'ont rien à envier à l'abomination des juges du passé. M.. animale. parfois guide prati que — le mot « encyclopédie » paraît un peu outré et. Livres reçus lissy et une commode Transition. C'était au temps où foi commandait loi. comme on accueille un traité.. chaque vol. péens et qui font qu'entre le style Renaissance et le style Di rectoire l'on a quasiment l'im pression de passer d'un pays à l'autre. les traits des navires qui ont marqué les grandes étapes de la marine. le vocabulaire fondamental des formes n'a pres qu'il serait périlleux de le faire convient-il Dictionnaire.héros sert. aucune police tyrannique de notre temps. la seconde ornée à l'extrême. certains corps passèrent dans le rayon d'un sonar expérimental à la vi tesse de 33 km/h ? Qui s'est inté ressé à l'hypothèse de requins d'eau douce ? Bien peu de gens.. Ces volumes suivent une histoire de l'automobile. galvaudé — cet ouvrage peut être. elle-même experte en la matière. leurs) nous montrent. Et l'on peut jux taposer sans hiatus un vase Song et une table Kien Long.. parce qu'elle offre une clef précieuse à la compréhension de la Chine. cruels et vé naux. BEURDELEY 339 F. comme les avions les plus fameux des années 40. fort bien photographiés. 151. époque dite des Royaumes Combattants. C. nous ferons exception pour voilà parce qu'il offre un aperçu so ciologique et technique sur la Chine . M. surfaces quadrangulaires et volu mes parallélépipédiques. . Aucun pouvoir totalitaire.50 F franco Notre collaborateur Rémy Gan tés s'est spécialisé dans les bêtes mystérieuses.) et celle des Ming (XVllT' siècle). c'est-à-dire que l'ouvrage présente. est vraiment démesuré. qui se ter sur le bûcher. on eût pu indiquer l'exis tence du synonyme « Selles ». Il est remarquablement simple : coffres. en effet. et des avions de la dernière guerre. cette éton nante permanence de la culture chinoise (on serait presque tenté de dire : immanence). Les procès de sorcellerie Payot.Viio Paris. une valeur historique. Tour à tour. 80 F franco. Qui savait. que pas changé. 70 F. 199 p.111 F avec une assiette de Bernard Pa- Aussi 169 F. et à l'histoire de l'aérostation. à l'histoire de l'aviation des origines à 1914. Utilisez le bon de commande p. l'atrocité d'une procédure judiciaire qui dura jusqu'au XVIir. album 400 p.. bien utile . Ce n'est qu'à partir du V siècle avant notre ère. Ils seront suivis par trois autres. ou encore du Spitfire. en 1968. Quant à expliquer que le cheveu se développe sur le cuir chevelu. Fribourg . que l'on trouve du mobilier chinois. paniers. alors Album illustré. mais principalement vé gétale. avec la collaboration de sa femme. Le nom de Michel Beurdeley. Le mystère des Hommes des Neiges cle av. cosmique.50 F. Il n'est pas dans notre habitude.. par exemple. souvent immodérément nostalgique du passé. Office du Livre. Mais tout ce que l'on peut appeler « l'esprit de la Chine » y est déjà présent.. mais pourquoi seulement dans les fa Cyril AIdred : Le trésor des pharaons Tallandier. Il a fait là un tra vail de collection bien utile. 358 F franco. d'ailleurs. Excellent livre sur une excellente idée : rappeler au public contem porain. Elsevier. du lumbago. 34. 142 de l'irruption d'un Homme des Neiges dans la chambre d'une demoiselle Séribova en 1956. 97 F. Le style est alerte et. dans ces deux ma gnifiques albums. G. oreil lers (de matières dures). Les nombreuses et remarquables illustrations de l'ouvrage expri ment aussi bien que le texte. Les trois albums que voici sont surtout destinés à la jeunesse. mais le bilier chinois à travers les siècles titre ces contrastes qui opposent une époque à l'autre des arts euro s'agit surtout de bijoux égyptiens. d'accueillir le milles ? Une relecture un peu rigoureuse eût permis de resserrer un peu l'information. Des photos repoussantes de ma ladies de la peau ou des planches anatomiques très complexes ne nous paraissent pas de nature à éclairer les familles sur la cause franco On ne trouve jamais dans le mo Bonne étude technique.. J. albums 63 p. C'est ainsi que l'on peut admirer les excellents des sins qu'Hergé a fait des drakkars. de guide pour nous conter l'histoire de la ma rine. en Encyclopédie de ia médecine familiale piration « biologique ». Il est un peu navrant de voir à l'entrée « Faiblesse » l'explication que voi là : « Manque de force ».. album 64 p.. celle des procès de sorcellerie. c'est-à-dire l'association d'un ré pertoire de formes très simples. A « Fè ces ». dont l'art chinois ne se départira jamais. Il Études Vivantes. en plus de ses informa tions de caractère esthétique. clair et toujours heureux. des galions de l'Invincible Ar mada.-C. Il eût mieux valu appeler l'ouvrage. 44. G. Même entre deux épo ques aussi différentes esthétique ment que celle des Han (V" siè Rémy Gantés : Le mystère du Loch Ness. 188 F franco Cette permanence du style chi nois mérite d'être relevée. est synonyme d'une expertise qui atteint à la précision scientifique. ornés par des motifs symboliques d'ins Roland VILLENEUVE minaient l'art déco le « Diable » et cela sur la foi de témoignages d'enfants. 244 p. plus sobre ment : « Lexique médical ». à « Science & Vie ». On recommandera le récit • Les ouvrages dont nous rendons compte sont également en vente à ia Librairie Science et Vie. mais les adultes les liront aussi avec intérêt. Le mystère des pieuvres géantes. qu'au fond du Loch Ness. la première dé pouillée et martiale. Le mobilier chinois matière d'art extrême-oriental. tables. sur une documentation historique et tech de nous intéresser à nique établie par Jacques Martin (le père d'Alix pour les connais le somptueux album que seurs de bandes dessinées). du Messerschmitt M-109 ou du Stormovik. capables de condamner au supplice des accusés suspects de relations avec ratif . les magnifi ques planches d'Hergé (en cou livre qu'il a consacré au mobilier chinois. l'auteur ne prend pas les mythes pour argent comp tant.

l'entraînement de la les vitesses de 1/8 au 1/500 s. y compris lorsqu''o. Enfin. automatiquement. ce qui est relati vement modéré compte tenu de la puissance disponible. les deux signaux sont égaux et cette information est utilisée pour arrêter le fonctionnement du moteur. onientable. possè de un champ de 90° verticale ment et 180° horizontalement. avant de déclencher. piles de 1. un nom Le boîtier est relativement compact .8/38 mm à 4 len- tance dans le viseur. Le réflecteur. cheur est du type électro-ma il'AF 35 M. mais le système choi gnétique. Un calcula teur miniature (circuit intégré) compare les deux signaux qu'elles produisent pendant qu'un moteur effectue la mise au point. en faisant appel au système Visitronic conçu par Honeywell.5 V qui permettent une autonomie de 20 cartou ches de 36 poses sans flash ou 3 cartouches avec flash.n utilise le flash auto matique dont est équipé l'appa reil. Celle-ci peut-être mise en mémoire pour permettre le cadrage du sujet. L'en traînement et l'armement de l'obturateur se font en une se conde. men tionnons encore un compteur peilicule et son irebobinage sont d'images. Celui-ci est alimenté par deux bre-guide de 14 pour 100 ASA pour le flash. dont Ich mise ou point se ter la mise au point automati térise pas seulement par l'auto fait jusqu'à 90 cm. mais de puissance relativement élevée : nombre-guide de 36 pour 100 ASA. Celui-ci emploi un classique télémètre à coîncidenoe dont Jes deux images sont analysées par deux cellules. PHOTO FLASH DE PRIX le MODÉRÉ L'Erno FT 40 est un flash auto Canon matique fort simple. Le déclen que sur un 24 x 36 compact. alimenté AUTO FOCUS par 4 piles de 1. faisanit appel à un rayon infrarouge pour me surer la distance de mise au point. Parmi les autres caractéristi ques du Canon AF 35 M. un retardateur. Il est équipé d'une cellule et d'un circuit à thyristor per mettant l'économie de Ténergie.7 X 5 cm envi ron et 375 g.5 V. jusqu'ici. matisme de la mise au point. Canon vient à son tour d'adop Le Canon AF 35 M ne se carac tilles. Prix_: ' SaF-TIMER PRE FOCUS environ 350 F. 143 . Le temps mis par le fais ceau à parcouirir le trajet sert à déterminer la distance et à commander la mise au point par micro-moteur. un contrôle de la dis obtenus automatiquement par moteur incorporé électrique.mmmxm PHOTO UN 24 X 36 COMPACT A MISE AU POINT PAR INFRAROUGE Tous les fabricants d'apporeiils 24 x 36 compacts qui ont adopté la mise au point automatique iTont fait. L'appareil sera vendu moins de 1 000 F à partir du mois de mars prochain. un cercle permet à l'opérateur de cadrer le dé tail sur lequel il souhaite obte nir la mise au point. Un écran de 10 x 17 cm perrnet lets éclairages indirects. Un émetteur produit ce mayon qui est ireoueilli par un récepteur après reflexion par le sujet. lorsque celle-ci est faite. L'appareil est équipé d'un ob jectif Canon 2. Dans le viseur. 13 X 7. L'obturateur procure L'exposition y est aussi assurée si est différent.

L'appareil le plus perfec tionné est l'Olympus XA. ie fermé viseur et ie coulissant proté geant l'objectif. ils res tent pratiquement aussi petits que le Minox 35GL (3 x 6 x sibilité.90 m à l'infini Galilée avec Galilée directement posemètre posemètre Objectif 2. vitesse : vitesse : 25 à 800 ASA vitesse 25 à 500 ASA Automatique . un retardateur et un couplage automatique lors de l'emploi au automatiques. en ce qui concerne l'exposition. rendu des couleurs. ces appareils sont disponibles sur le marché à des prix qui sont relativement proches. 0.7 cm 3^6^10 cm Protection Abattant cachant Volet en dôme de l'appareil l'objectif.8135 mm Galilée avec A cadre lumineux avec vitesses et Type Galilée signaux d'expo sition signaux d'expo Télémètre Aucun A coïncidence Aucun Aucun Obturateur Électronique . possè dent une possibilité de correc tion pour les cas de contre-jour. à boî tiers métalliques. Électronique : Électronique : 1 s a 1/1 000 s 30 s au 11500 s 10 s au 11500 s 2 s au 1)500 s Viseur signaux d'expo sition sition CdS réglant les CdS réglant la CdS réglant la CdS réglant la vitesses .90 m à l'infini Sonnar 2. Le plus petit des 24 x 36 reste le Minox. couple vitesise- L'intervention de l'opérateur n'est pas prévue et flash à 100 et à 400 ASA. Les Rollei et l'Olympus possèdent des ob jectifs au contraste et à la dé finition très homogènes jusque dans les angles. fai blesse du vignetage. exactitude du vi 225 g 228 g 296 g 370 g 4^6. L'Olympus est l'automatique qui offre le plus de possibilités. le Abattant proté geant l'objectif. lequel comporte un télémètre couplé. Durant plusieurs années. dont le nouveau mo dèle. Depuis un an.90 m à l'infini 2. Les qualités de ces appareils compacts sont assez voisines. seuls les RoNei 35 et Minox 35 EL furent vraiment petits. Les Rollei 35S et 35T sont restés il ne peut guère le faire qu'en des appareils classiques. Automatique : Automatique Automatique correction de correction de contre-jour contre-jour Contact flash sur 1/90 s : Retardateur : Contact de flash caractéris prise flash sur 1 /60 s tiques contrôle de pile Prix moyen 1 200 F 1 200 F 1 160 F Exposition Autres 144 1/2 s a 1/500 s et pose 8 25 à 800 ASA Posemètre Aucun CdS Semi- automatique Contact de flash Contact de f/ash 1 000 F 1 100 F . Aujourd'hui. toutefois. vient de remplacer TEL.5^7^10. Le Vivitar. Nous les avons essayés et les oeu plus élevé. La plus grande souplesse d'emploi. le viseur et le Volet protégeant l'objectif et le posemètre Aucune 2. modifiant l'affichage de la sen Le Minox 35GL et 10 cm).8/35 mm .8135 mm à 6 lentilles . Vivitar 35 EM Roi/ei 35 S a 190 g Poids Dimensions Olympus XA position. le GL. Seul le Ricoh FFl est à programme. posemètre le viseur. qui sont conçus pour se mettre dans la poche d'une veste ou un sac à main dans les mêmes conditions qu'un porte-cigarettes.5^ 10 cm 3^6. 0. Malgré cette conception. généralement avec choix préalable du dia phragme. Les nouveaux compacts différences sont faibles sur plu sieurs points : précision de l'ex sont Minox 35 GL m 5x5x10 cm Ricoh FF-1 seur. ont été annoncés l'Olympus XA. 0. le posemètre choisissant un diaphragme. seul le poids étant un l'Olympus XA.5^ 10.7 cm 3. appartient aux Rollei. rares sont ceux_ cependant.8/40 mm a 5 lentilles . le Minox et le Ricoh ont des objec tifs du type à contraste élevé favorisant l'impression de nette té malgré une moindre définition. d'un volume inférieur à 200 centimètres cubes.85 m à l'infini 2.PHOTO LES CINQ PLUS PETITS 24x36 DU MONDE FACE A FACE S'il n'est pas contestable que le volume des appareils photographiques 24 x 36 a diminué. 6 réglage se mi-automatique de l'exposition.8J35 mm à 4 lentilles : 0. le Ricoh FFl et le Vivitar 35 EM. fonctionnement de l'obturateur. le posemètre réglant l'obturateur.

d'additifs. Il ne laisse pas de trace. Après usage dans l'eau de mer. la lampe reste utilisable. Tout débordement d'adhésif s'enlève facilement à l'aide d'une gom me. etc. la baïonnette qui remplace le pas de vis de 42 mm chez la plupart des constructeurs. sur les murs et les vitrines. 145 . de posters. a été essentiellement conçu pour un emploi en toutes conditions d'environnement difficile : par temps de pluie ou de neige. Il s'utilise sans risque de bavure ni tâche au moyen d'un dévidoir miniATG et ne nécessite pas de sé chage. dans la boue. à un ou deux mètres. La colle en ruban est un adhésif acrylique 3 M de très faible épaisseur étendue sur un papier protecteur siliconé. vitesses de 4 s au 1/1 000 s. L'obturateur électronique assu re les vitesses de 1/8 à 1/500 s. deux cellules CdS auto risant un réglage semi-automa tique de l'exposition. en milieu humide. fixation de petits échantillons. la boue ou ta poussière. |olv L'appareil mesure environ 13 x 7 X6 cm et pèse 375 g. ali mentation avec 2 piles à J'oxy de d'argent. au moyen du dévidoir. Le Fujica HD-1 est constitué d'un boîtier en matière plasti que résistante.5 x 5 cm et pesant 450 g sans objectif. maintenant mis à la disposition des phoitographes. s'effectuent sans ciseaux avec un minimum de manipulations. Les fixoitions rapides. sur ta plage (il ne craint pas le sable). colla ge d'images. propres et économiques. L'exposition automa tique est assurée par une cellu le CdS. La sensibilité est auto matiquement affichée sur cette cellule lorsqu'on emploie des films Fuji dont la cartouche pos PHOTO UN SYSTEME DE COLLAGE Le Cosina CT-1 INSTANTANÉ DES PHOTOS Le transfert d'adhésif est un procédé utilisé dans l'industrie. Il est donc destiné 6 servir sur les chantiers. Ainsi. etc. dans le désert. il n'est utilisable qu'à proximité de la surface. PHOTO Un appareil photo étonche qui n'est pas vraiment pour la prise de vue sous-marine : tel est le Fujica HD-1. La fixation est fort simple et les utilisations sont multiples : col lage de photos quel que soit Je format. retardement possible jusqu'à 10 secondes. Son nombre-guide est de 14 pour 100 ASA. montage sans déforma tion ni risque de taches . Elle est un modèle aujourd'hui classique : électro nique. sensi bilités de 25 à 3 200 ASA. prisme avec mise au point par stigmomèitre entouré de microprismes. dans la poussière. Son adhésion est instantanée et UN APPAREIL PHOTO QU'ON PEUT TRAINER DANS LA BOUE permanente avec un excellent maintien dans le temps. il se nettoie sim plement par lavage à l'eau. sur un bateau par grosse mer. La synchronisation est as surée par un rayon infrarouge émis par l'appareil et détecté par la cellule du flash.est transférée sur le document PHOTO à coller. La mise au point se fait au moyen de symboles de 1 mètre à l'infini. L'apapreil est équipé d'un ob jectif 2. Le dévidoir et le ruban sont vendus chez les photographes et les papetiers- libraires au prix approximatif de 67 F. Son prix est d'environ 1 000 F. la programmation. En prise de vue sousmarine. Le boîtier est compact. Le boîtier est bien résistant sède une encoche commandant REFLEX SEMIAUTOMATIOUE Voici un nouvel appaireiil reflex 24 X 36 lancé par Cosina. le CT-1. Il reçoit des objectifs à baïonnette K. Un flash peut être bran ché : un dispositif mécanique à poussoir assure son couplage pour une exposition automati que.8/38 mm à 4 lentilles. mesu rant environ 13 x 8. Cet appareil 24 x 36. en effet. aux chocs. montage de documents. synchronisation au flash sur le 1/60 s.

146 MA PRODUITS COULEUR PROPOSÉS EIM RÉFRIGÉRATEUR Les produits destinés au traitement en couleur sont coûteux et de mauvaise conservation. Si le plafond est coloré. Pour éviter ces - défauts. vient à son tour de proposer un produit similaire. Ewa. l'éclair étant dirigé vers le pla fond. Les personnagies. En ce qui concerne la couleur. (Photimpex. l'amateur trouvera deux arésentoirs : l'un pour le noir et b'onc. Il est accompagné d'une série de peliicules en couleurs qui se pla cent dans le réflecteur ipour co lorer éventuellement la lumière. Une mauvaise condition de stockage peut être la cause d'échecs. appa raissent sur les images avec des traits durs. Oin peut adopter l'éclairage avec flash indirect. la perte de Jumière devient éle vée. clients d'Agfo. 91020 Evry). 13.PHOTO PHOTO POUR ADOUCIR nepwTS si produit»cfùmiqoe*cooloois LA LUMIÈRE papierset produits DU FLASH La photographie au flash direct a l'inconvénient de donner des ombres denses. L'opération Agfa-labo va d'ail leurs au-delà de ce problème techniques accessi bles aux débutants. à tirer lui-même ses photos en corrigeant au besoin la couleur y sont proposés sto les erreurs commises lors de la détaillants. en le guidant. Ces présentoirs sont équipés de la gamme complète des pro- inversible Agfachrome. et des reflets se forment parfois sur la peau ou dans les yeux. . L'amateur peut lui-même y choisir les pro duits dont il a besoin. Il s'agit ici de démystifier la complexité des travaux de laboratoire et prise de vue. Cet acces soire adoucit Jes ombres et pro cure un éclairage modelé.'a couleur. avec en supplément des gamme de produits de traite ment pour la couleur (négatif et positif) dans un système com mercial appelé Agfa-labo. la lumière diffusée le sera aussi.l. En se rendant saires pour le développement chez son revendeur photo habi tuel. les ckés en réfrigérateurs à + 5°. La société Agfa propose depuis duits : produits chimiques et pa le début de cette année une piers. qui brochures élimine ce risque. pour le développement négatif Agfacolor et pour ragrandissement sur papiers Agfacolor. Il s'agit d'un ballon diffuseur qui se fixe sur n'importe quel flash électronique. viiO'lemment éclairés. Il importe donc d'utiliser juste îles quantités utiles et de ne pas stocker trop longtemps les papiers photogra phiques et les révélateurs. Ainsi. Chez tous l. Si Je plafond est haut. La Petite Montagne.es produits les moins stables pour d'inciter le passionné. Une au tre marque. Z. l'autre pour . des produits et des papiers rangés dans une salle de magasin chauffée durant quelques mois peuvent être altérés. le Flashball Ewa BXL. le présentoir propose Jes néces de conservation. Aussi une technique plus simple a été proposée iJ y a quelques mois par une entrepri se américaine consistant en un réflecteur diffuseur monté sur le flash (l'Air diffuser). Mais cette technique n'est pas toujours facile à mettre en oeuvre. allée du Lubéron et du Vercors.

l'Auvitec digital 01 permet plus de précision. Ce dernier La projection en fondu enchaîné fait appel à des techniques de présentation aujourd'hui très variées : la surimpression quî consiste en la projection de deux images ensemble sur l'écran. Le Showslide réunit tou tes les possibilités de commande imanuelle de fondu enchaîné et de programmation d'un spec tacle sonorisé. les plus simple des appareils.8 de 50 mm. les scintillements sim ples et doubles. (notre photo).AUDIOVISUEL propose des matériels aux pos sibilités similaires. il doit être associé à un • parmi les 4 durées de fondus enchaînés. Les fondus simples permettent soit de faire apparaître une image sortant du noir. autorise la pro jection manuelle en fondu encihaîné avec deux projecteurs. SYSTÈME permet la commande manuelle DE PROGRAMMATION des DES FONDUS ENCHAÎNÉS gnétique. Deux curseurs à déplacement linéaire permettent la variation du flux lumineux de chacun des projecteurs. le Makinon est pourvu d'une cellule CdS de 25 à 1 600 ASA. Un second appa reil. L'Electrosonic ES-3609 est un ensemble complet de rES-3609 et rES-69. propose une boîte de program mation sous le nom de Mémorydissolve 216. Cet appareil compte diverses tou ches qui permettent un choix PHOTO UN REFLEX A FLASH INCORPORÉ Makinon. interchangeable pour recevoir toute la gamme Makinon (sept objectifs de 24 à 400 mm et six zooms parmi lesquels un 3. d'autres images en passages rapides et brefs. surtout connu en France comme fabricant japonais d'objectifs complémentaires propose un 24 x 36 reflex. Enfin. le scintillement qui permet de présenter.7 ou 2. sur une image. le Makinon MK. A ces caractéristiques classiques vient s'ajouter un flash électro nique incorporé qui asure une l'adjonction du flash. L'Auvitec CD 22. Parmi les modèles à cassette. Ainsi. Cette program mation se fait sur magnétopho ne. le fon du enchaîné du type précédent {ES-69) et deux projecteurs Carouseil. • Les matériels de projection îes plus récents permettent d'obte amateurs permettoint la réatiso- tion des effets de surimpression Une autre maison. Dans ce dernier cas. La firme Rollei. d'autre part.5/28-80 mm). Le magnétophone spectacle en program me puis assure son déroulement automatique en synchronisme avec la bande sonore. et de fondu. la pro grammation étant faite par sys tème numérique (absence de troubles par parasites). le flash qui est Ja substitution instantanée d'une image à la précédente. le Showslide. Semi-automatique. Makinon a miniaturisé cet appa reil puisque son boîtier. l'Auvitec CD 12. destinée à deux projecteurs Rollei P 360.5 x 86 x 50 mm (boîtier seul). le Neal A reçoit le ou 3650. qui mesure la lumière à pleine ouverture. Il permet la projection en Multivision pro grammée (sur plusieurs écrans). automatiquement après pro grammation sur une bande ma gnétique. une image se substiituant à ila précédente plus ou moins rapidement. réserve de 185 éclairs avec des piles alcalines au manganèse et un nombre-guide de 10 pour un film de 100 ASA. magnétophone stéiréophonique. le scintillement sur une image fixe. soit d'achever une séquence dans le noir. souplesse et le plus souvent. nir ces effets avec une extrême fondus programmation sur bandes ma Electronic. sont utilisables les Electrosonic ES 3669 4000. permet en outre de programmer la projec tion en fondu enchaîné afin que celle-ci puisse être répétée au tomatiquement. sont des dérivés de la surimpression. Le Rollei MD 216 possède un enre gistreur magnétique à cassette servant de mémoire. L'objectif standard est un Makinon 1. Une commande à pré-sélection de la durée d'U fondu peut être utili sée (fondus entre 3 et 12 secon des). est avec ses 400 grammes le plus léger sur le marché et l'un des moins encombrants : 139. Les divers fondus enchaînés. malgré 147 . la firme Auvitec propose divers appareils destinés aux enchaînés et leur fondu enchaîné comportant ramplificaiteur de 12 W. La mise au point s'effectue sur microprismes. Ce nouvel appareil est doté d'un obturateur à rideau de toile donnant toutes les vitesses du 1/60 au 1/500 s et la pose B (en un temps). le retour automatique du programme. le Philips AE 3M Wollensak et le 110.

quai Na tional. magnétiques. rouge. toutes sortes de lettres sont utiilisables avec l'EWA LTG : lettres adhésives. Le MCC AC 990 se dis tingue des modèles antérieurs. 11. noires ou colorées) jusqu'à une largeur de 240 mm. voiture doit parcourir de gran des distances. La bonne stabilité des supports permet aussi de remplacer les lettres par de petits objets et de filmer par exemple des autos miniatures en mouvement. Il recherche par un processus continu. se déroule tout à fait automatiquement à très grande vitesse de façon tout à fait im perceptible à l'audition. même lorsque la CINEMA UNE TITREUSE MOBILE La société des produits Ewa propose aux cinéastes amateurs une titreuse compacte. La vitesse de dépla cement est réglable sans dis continuité. vert et autres teintes sur demande). en cou leur ou transparents) sont livra bles en option. Les études sur plan sont réalisées par Verre Lumière. En coque d'aluminium laqué (beige. appartement ou en B «•n S/i'7 ^( 7r uo-i vn-ic ÇM'-» une 00-Wl QLSS Prix : un élément com plet pour lampe de 40 watts de 227 cm de longueur avec co ques horizontales : 700 F hors taxes . qui mesure 40 x 4 x 6 cm une fois repliée. Pour chaque programme. le nouvel autoradio possède un dispositif de pré-sélection d'émetteurs (Mémelock) pour dix émetteurs dans les gammes AM et FM. la titreuse fonctionnant également en position verticale. ou à report par frottement. choisie par l'automobiliste. Des non rails d'éclairage. En vente au printemps 80. et dispo nibles dans la quinzaine qui suit. Des supports de titres et une feuille-support transparente sont livrés avec la titreuse.5 cm de longueur avec coques ver ticales : 700 F hors taxes. mémoire du La commuta tion. un maxi mum de 10 fréquences peut être communiqué à la micro-ordinateur. un élément complet pour lampe de 40 watts de 166. D'autres supports de titres (noirs. UN AUTORADIO QUI TROUVE. la station la plus favorable pour la réception du programme FM.50HHz Fluogam est une architecture de lumière utilisant la fluorescence et l'incandescence afin de ré pondre à tous les problèmes d'éclairage horizontaux et ver ticaux. Le titre composé avec son sup port est posé sur la titreuse mobile et peut alors être dépla cé dans un sens ou dans l'autre 148 à l'aide d'un petit moteur relié par un câble à uine boite à commande.ECLAIRAGE -AUTOMOBILE- UNE ARCHITECTURE DE LUMIÈRE U 58. l'Ewa LTG. Le micro-ordinateur équipant l'autoradio assure une réception parfaite de 6 stations FM pré sélectionnées. Le sup port peut être constitué par du cartoin. haut de gamme. L'auto radio MCC est muni d'un cadran numérique indiquant avec pré cision la gamme d'ondes et la fréquence. . Elle permet à l'amateur la possibilité de réa liser une grande variété de titres. LES MEILLEURS ACCORDS Philips lance un système inédit d'autoradio avec pré-sélection des programmes en modulation de fréquence. que ce soit pour un vitrine. Prix environ 3 000 F. De plus. de la tôle ou des pelli cules (transparentes. On a ainsi la possi bilité de filmer une infinie va riété de titres et de sous-titres déroulants ou montants. autocollantes. les éléments s'emboîtent les dans les autres comme un Dix fréquences pour six stations uns mé U-P3' cano. POUR VOUS. Ce n'est là qu'une des nom breuses possibilités d'emploi de cet appareil. des spots orienta bles ou fixes peuvent être in corporés à l'ensemble afin que le tout corresponde exactement à l'éclairage désiré. par l'application unique et extensible de technologie numérique pour les fonctions de contrôle et de commande. d'une longueur d'onde à l'autre. Avec un déploi et la titreuse EWA LTG on arrive aussi à réaliser des titres déroulants sur un fond projeté par transparen ce. 92800 Puteaux. Alors qu'on ne peut normale ment utiliser que des lettres souples pour la composition de titres déroulants. comme par exem ple Lille-Marseille. Les suspensions sont en câble d'acier habillé ou d'un tube chromé.

temple de :1a re cherche pour tout ce qui concerne l'agriculture en France. poids 1. -Les voyants lumineux font ins tantanément apparaître tes si militudes (feu vert) ou opposi tions (feu jaune). Plein de bonnes intentions.B. une pesticides.N. Maintenant. est prêt. L'Astro calcule aussi lia compatibilité astrologi que quotidienne entre différen tes personnes.A. sous ies yeux des enfants. explique-t-il. Enitre les consommateurs mal in formés.. Poli. rue de • la Providence. Premier ordinateur astrologiique de poche au mon de. C'est également une calculatrice classiaue à 4 opé par M. C'est pour permettre sa préparation maison que SEB a conçu un appareil.5 millions de francs qui se répartissent entre l'équi pement (1 million). de la valeur hygiénique et dié tétique des aliments. des qualités organoleptiques des aliments. souvent excessifs et îles industriels toujours intéressés.R. 26-28. France. soulevé comme celui des addi fonctionnement tifs alimentaires. vient de créer un Département des Sciences de la Consommation. le budget prévu est de dons-les. « Seulemenit à cette épo tion comme certaiins orgianiismes de consommateurs. Ce nouveauné doit faire ses preuves. dans le sens du vent en quelque sorte. Caractéristiques techniques : puissance 360 watts. le Département des Scienioes de la Consommation. D'aucuns auraient tion d'un tel département était envisagée dès l'ouverture des départements de Nutrition et de mentaire touchera tous les pro blèmes économiques liés à la Technologie consommaition. elle Test. son but est d'informer objectivement sur tous les problèmes liés à la consommation que ce soit ceux de l'indus triel. Son socle en bakélite marron et jaune comporte une piaque chauffante creuse anti-adhésive et un circuit électrique avec thermostat préréglé.5 kg. ceux des responsables au sein des ministères. friandise du goûter ou accompagnement salé de l'apéritif. 300 F. l'idée n'était pas mûre ». Flanzy.S. J. répond de toute évidence à un besoin. il faut bien reconnaître que cela tombe fort Consommation se bornera à centrailiser les informaitions. des résidus de ifrancs). Poiur commencer. Céréale du petit déjeuner. Tandis que ia cioche-récipient en makroion transparent est munie d'une boîte à beurre sur ie dessus qui laisse s'écouler goutte à goutte ie beurre fondu pour rehausser ie goût du pop'corn en préparation. celui de l'économie ali de (1 million de chercheurs-ingé nieurs sont rattachés à ce dé partement. sans trop y croire. cet aliment riche en calcium. garantie un an. vingtaine tendance à penser que l'idée de ce département. de ia ménagère. distribué en France de haut. Sons crier à la récupéra Pour Tinstant. avec humour. QUAND LE MAIS DEVIENT POP'CORN. a dispose d'une cioche transparente qui permet à i'utilisa teur d'assister à ia transformation spectaculaire des grains de mais en pop'corn gonflé et croustillant. SE PENCHENT SUR ASTROLOGIQUE L'Institut National de Recherche Agronomique. pour la motivation. ces différents sec teurs regroupent un certain nombre de laboratoires exis tants qui travaillaient déjà sur ces problèmes. Mercure pour l'esprit. il rordre de 2. • le secteur de la toxicologie.. Prix 159 F. en phosphore et en protéines. 149 . Le rôile du Dé partement des Sciences de la alimentaire en 1957. la créa Le secteur de l'évaluation sensorielle. ia cuisson des croque-monsieur. des œufs sur ie plat ou des omelettes. est plus idiplomatique que convaincante. En à propos. ies tendances Cet appareil divertissant est (pour nous) à utiliser comme un jeu. En 12 minutes. Cet appareil peut tout aussi être utilisé pour ie réchauffage des surgelés. 75013 Paris. Le Département sera divisé en quatre secteurs : • Le secteur de l'analyse s'oc cupera du développement des itechniques pour un aliment don né dons un produit donné. Après tout. Vénus pour l'émotion et Mars pour l'acition. les actions est bien difficiile de se faire une thématiques programmées opinion lorsqu'un problème est (320000 francs) et les frais de rations. d'après J. En • fait. Atten 1980. Dirigé par J.INFORMATIQUE CONSOMMATION LE PREMIER ORDINATEUR LES CHERCHEURS DE L'I. voltage 220 volts. En aucun cas. du producteur ou du chercheur sans oublier LE PANIER DE LA MÉNAGÈRE Cet appareil présente un aittrait iirrésistible pour tous te férus d'astrologie. Flanzy. que. tes voyants iumineux indiquant les tendances favorables et contradictoires. son but est de juger ou de trancher. ou des risques can cérigènes. dimensions 290 mm de long x 220 mm de large x 105 mm Prix . i'Astro — c'est son nom — caicule instantanément les in fluences des quatre pnimcipaJes planètes : ile Soieil. Il fournit des ren seignements permettant d'ana lyser lia personnalité de tout in dividu et d'accomplir une anailyse de compaitibiiité allant jus qu'à 16 combinaisons diifféirentes de traits de personnalité. lancée il y a un oin par le directeur de TINRA. TINRA travaille en priorité pour les produoteurs. ie pop'corn est un aliment sain et énergétique très prisé des enfants. ie « Pop'corn ». • Enfin. des chips.

Petite parenthèse qui a son importance : il sem ble bien d'après les travaux de médecins amé ricains. qu'un facteur majeur en matière de cancer. il faudrait instaurer des registres per manents dans les hôpitaux et les centres anticancéreux de toute la France. on ne peut pas vrai ment connaître l'évolution de cette maladie en se fiant uniquement au taux de mortalité. mais aussi dans la vésicule biliaire. il s'en ouvrira dans l'Isère et le Calva dos. La méthode utilisée permettrait d'affiner SELON LES RÉGIONS les cartes jusqu'à l'échelle de la commune. moins évidem ment dans la vessie.71 pour l'éthy lique fumeur. Jacqueline DENIS-LEMPEREUR • 150 de l'arrondissement . où ils seraient stockés après une absorption partielle au niveau du foie. de 1. c'est le nombre de décès par cancer . Si les travaux de la section cancer de l'INSERM res tent encore descriptifs. après avoir été partielle ment évacués par voie urinaire. Leurs effets ne s'ajoutent pas seulement. il y en a deux . Pourra-t-on bientôt localiser les effets de telle usine ou de telle centrale nucléaire ? évidemment dans les poumons. l'association alcool-tabac. Rothman et Keller.53 pour le fumeur non éthylique et de 5. un géographe de Montpellier qui depuis des années à la géographie ils n'auraient pas leur équivalent dans Dr Fiche s'intéresse médicale. puisque les progrès de la médecine permettant de traiter de plus en plus de types de cancers. les médecins ignorent actuellement le nombre des cancers en France. certains points chauds qui n'ap (saiie de la page SXj paraissaient à l'échelie du département. Malheureusement.CANCER: UN OUTIL POUR DÉCELER LES POINTS CHAUDS. Les données que pourraient fournir ces recueils seraient précieuses. A l'échelle de la région Il faut ouvrir des registres du cancer sur toute la France 11 serait intéressant que l'on puisse appliquer les méthodes utilisées par le Dr Berlie dans l'étude de la morbidité. bientôt. En France. dans le dé du département partement du Bas-Rhin et celui du Doubs . Pour avoir une idée de la morbidité. De l'avis de nom breux spécialistes et en particulier du rai. c'est-à-dire en créant un nouvel effet plus important.23 pour l'éthylique non fumeur. mais agissent en synergie. se précisent. soit plus redoutable que lorsque ces facteurs sont isolés. ils représentent un pas considérable dans l'épidémiologie du cancer. c'est-à-dire du nombre de cas de cancers. il n'existe guère plus de 80 de ces re gistres. il soit de 1. Au fur et à mesure que l'on choisit un découpage géographique de plus en plus petit. A l'échelle du monde. Leurs travaux indiquent que si le risque de cancer chez un sujet qui ne boit ni ne fume est de 1. de par les voies qu'ils ouvrent. le monde. Tout ce qu'ils peuvent obte nir. c'està-dire la mortalité. noyés par la moyenne.

80. Ne suffit-il pas de faire du sport ? plupart des hommes n'ont ni le temps ni le courage de le faire. Organisme privé régi par la loi du 12. FORMATION PERMANENTE Inscriptions individuelles ou par employeurs Q. Mais il faut "suer sang et eau". 1018Uuunn-CANAOA :BULL»0flKeflSEIIVICe94CnKkhrdBM. n y a des mouvements spécialisés poiu ren forcer ou affiner biceps.. et une diminution de 3 à5cm autour de a taille.vous Apprenez un métier technique retrouver d'avenir la grande avec l'ECOLE TECHNIQUE MOYENNE ET SUPERIEURE DE PARIS forme! PAR CORRESPONDANCE Nos dossiers montrent que des milliers d'hommes souhaitent retrouver la forme mais qu'ils ne savent pas comment faire.TM. de Paris : RADIO-H..27(aSeVReUXCëDEX suisse: T07I0. Q. Que fsmt-il laize pour se remettre en bonne forme ? R.. l'un des recommande. peut effectuer l'entraînement complet sans se fatiguer. A quels résultats puîs-je m'attendra ? R. Q. Q. torse.B.. C'est très bien. >1- BROCHURE GRATUITE Sv 79/2 * Veuillez m'envoyer le livret gratuit de \ 12 pages en couleurs avec tous les détails I pour les demandes provenant des pays d'EUROPE. Q. Nous avons posé la question à Robert Breton. et j'ai vu beaucoup d'hommes ECOLE TECHNIQUE doubler et même tripler leurs forces. il y a un nouvel entraînement que j'utilise et que je REGROUPEMENTS PERIODIQUES ET STAGES Des milliers d'emplois techniques d'avenir restent longtemps libres faute de spécialistes.Etsije fais desmouvements ? R.Qnt. la plupart des hommes constateront une augmentation de leurs forces de l'ordre de 40 PROGRAMMES libres ou préparatoires a des 10%ainsi qu'un accroissement de 3 à 5 cm aux épaules. «.C. n est facile. vous pouvez essayer chez vous un Bullworker pendant deux semaines. gratuite de Paris ment et sans obligation d'achat. L'entraînement Bullworker basé sur l'entraînement isomé trique. cuisses et mollets. ouvrez-vous la voie vers une situation assurée. L'entraînement du début ne demande que 70 secondes d'exercice par jour.1.Scvbo'Ovili. Q. rue Thénard . A TOUTE PERiODE DE L'ANNEE M toutes Vous . 1.P.FI. « Q. Cipitêldêld 77S2») F-/t. rapide et il maintient votre intérêt. principe qui accroît la force musculaire jusqu'à trois fois plus vite que les méthodes ordinaires. Qu'est-ce que c'est ? R.99 ++ S PROLOISIRS. Quelle que soit votre instruction et votre âge. les MUSCLOMETRE abdominaux. à votre cadence.1971 sous contrôle pédagogique de l'Etat GuilaiInlerititionileduOisquiSA. sur la DIPLOMES D'ETAT Ï>oitrine. Comment puis-je en savoir plus sur le Bullworker Moyenne et Supérieure il forces après Jour parties du corps : dos. Chaque mouvement dvue 7 secondes seule ment et n'exige que 60 %de votre force. Vous pouvez vous attendre à des accroisse ments de la force de jusqu'à 4% par semaine.I.. Voici ses réponses.. N'eziste-t-il pas de moyen plus facile ? R. 27029 EVREUX CEDEX i Offre garantie jusqu'au 31. sur l entraînement Bullworker qui me | Pour l'étranger : joindre la'valeur de 25 F français. S minutes parJour. développera un corps solide et viril en • J Nom et prénom Adresse Nom Ville Technique envisagée _ BP Numéro Rue ou lieu-dit localitédu bureau de poste 9-4054/1 I 151 . aux biceps.S. L'entraînement quotidien completprend cinq minutes environ. n'est-ce pas ? R. Il n'y a pas délimité.7. n n'y a qu'une seule réponse : faire plus d'exercice. en bonne santé. Pas du tout.¥lfi3C5 BON POUR UN LIVRET GRATUIT 3. Q. spécialiste de la culture physique. dispensés par l'E. mais même un programme de débutant doit comporter au moins 200 répétitions.nj*aiC«Chtrtl. ce qui fait 50% en Documentation SV 79/2 sur demande à: trois mois . Q. éi>aules. ELECTRONIQUE TELEVISION AUTOMATION ELECTRICITE INFORMATIQUE MAGNETOSCOPE AUTOMOBILE FROID CHIMIE ETC .21. La plupart des hommes se lassent très vite et s'arrêtent après quelques séances. Q.SS8 J3-22. car au cours de chaque entraînement vous voyez accroître votre force sur le Musclométre incorporé. Quels résultats puu-je espérer à long terme ? R.75240 PARIS Cedex 05 à envoyer à : Tél. Au bout de deux à trois semaines. Combien de temps dure l'entraînement ? R. Tout homme entre 15 et 65 ans. 329. ETC . Si. en étudiant chez vous.

par des méthodes psycholo giques. il est vraisemblable que dans quelques années. un glis sement de terrain. Notamment en juillet et en septembre 1979. puisqu'il s'agit non pas de mé dicaments. selon les thérapeutes. Laurent Sage n'est guère plus optimiste : « Les risques d'effondrements ulté rieurs. le comportement du patient. Des failles et des cassures s'étaient produites. il y aurait là une explication supplémentaire au glissement du 16 octobre. ainsi que des affaissements importants. gagner du talus du canyon. comme l'ont fait re marquer les représentants syndicaux des ouvriers qui travaillaient sur les lieux. grâce à un appareil muni d'électrodes placées sur la peau. de nombreuses recherches très sérieuses. trois sites sont plus sensibles que jamais : 1) sur le bord du Var. Néanmoins. » Si tel est le cas. où la construc tion est à la limite des grands fonds et où l'affouillement du fleuve se fait particulièrement sentir . mais de vitamines et éléments miné raux naturels. Or. » De son côté. la généalogie. les « cliniques du stress » apparaîtront un peu partout dans les grands centres urbains du monde industriel où les « sol licitations » de l'organisme humain se sont dan gereusement multipliées. qui doivent en tenir un agenda. car le traitement du stress est une forme de médecine préventive qui n'a peut-être pas suffisamment fait ses preuves pour que les orga nismes de la Sécurité Sociale aient pu en consta ter les bénéfices et en encourager la diffusion. afin d'empêcher que des poches d'eau ne provoquent un jour. Un tel examen est suivi d'une enquête sur les habitudes. que nous ne nous trouvion. écrit-il dans une lettre adressée au maire de Nice. organisme privé. un service médico-social communautaire offre des séances collectives de maîtrise du stress (350 mm) de 30 à 40 m de profondeur. le côté ouest de l'aéroport actuel. en Amérique du Nord. Au Canada égale ment.STRESS NICE (suite de la page 27) (suite de ta page 107) On analyse également la concentration en mé taux toxiques. insomnies et autres consé quences du stress quotidien. du fait de l'extrême proximité des falaises instables qui conduisent au canyon. Dernière question : subsiste-t-il des risques d'affaissement. des hommes d'affaires portent durant la journée un appareil permettant l'enregistre ment et la transmission à un centre médical de leur électrocardiogramme et de leur tension arté rielle. Au reste. répond le professeur Mangin. Les injec tions ne requièrent pas de visa pharmaceutique aux Etats-Unis. le fondes par plusieurs forages en grand diamètre cadmium et l'arsenic. comme le plomb. mais. la police fédérale fait l'essai d'un centre d'entraînement au stress. une série d'injections de minéraux et de vitamines visant à combler les carences. enfin. Des mesures de sécurité comportant une éventuelle évacuation du personnel avaient même été réclamées par le comité d'hygiène et de sécurité de la société chargée des travaux. l'endroit où se trouvait la digue qui a été emportée par la mer. Au Canada. sous la pression de l'ouvrage. Si une telle érosion se mani festait. le patient tente d'apprendre à maîtriser son stress. ces fora ges n'ont pas été effectués. ainsi que d'une analyse de son régime alimentaire.s maintenant devant une érosion régressive qui va se développer dans le canyon lui-même et remonter vers l'em bouchure du Var. Sapse. Le premier centre européen du stress sera. est breveté. Seuls les résultats défi nitifs des enquêtes bathymétriques pourront ré pondre à la question. ayant recours au « bio-feedback » (ou rétroaction biologique) qui permet. Le traitement lui-même comprend. selon le Dr. 3) enfin. Aux USA. lorsque les spécialistes du stress auront fait école. Jean FERRARA • 152 ou de l'abandon des travaux. Il faut au plus vite protéger de l'érosion ces trois points. Reste à savoir si c'est encore possible. celui du Centre Médical François I®'' à Paris. il convient de souligner que plu sieurs alertes avaient été enregistrées au cours des mois précédant la catastrophe. Il est vrai que les diverses formes de traite ment du stress sont parfois encore empiriques. d'après les tests et le questionnaire. croit-on savoir. mais elle font l'objet. déterminer la formule qui convient à chaque cas. où l'on a déjà enregistré des éboulements . au centre du Dr Sapse. de constater soi-même certaines réactions dont on n'est pas normalement conscient. à l'est de l'aéroport. du sources sous le remblai également les affluents Les pronostics seraient fait de l'existence de de l'aéroport. et les travaux d'aménagement du nouvel aéroport et du port de commerce pourront-ils être repris ? « Je crains. ce qui n'est pas surpre nant. Pour Alexandre Meinesz. permet de traiter avec proche du talus deltaïque. Kronos. où les sujets sont mis en état de stress pour apprendre à le dominer. Et décider de la reprise semble-t-il. » succès maux de tête. 2) la zone du canyon de Carras. (Ce programme.) En outre. elle pourrait. alors particulièrement sombres. un médecin expérimenté peut. ne sont pas négligeables si des mesures sévères ne sont pas rapidement prises pour sta biliser les terrains sédimentaires dans la zone qui. Maurice DESSEMOND • . qui permet de déterminer si les aliments eux-mêmes ne sont pas stressants. que les chercheurs mettent en parallèle avec les activités et les émotions des sujets. le mercure.

Renaud de La TAILLE H 153 . Pierre Sprey. Les premiers essais furent menés avec des armes suisses fa briquées à Oerlikon et de calibre de 30 mm. Et Sprey s'était rappelé le record du grand Hans Rudel . leur idéal était de voler plus vite et le plus haut possible : peu d'entre eux avaient envie d'aller faire du rase-motte. enfin dans le septième elle commence à être extraite. l'US Air-Force l'a prise grâce à un Français émigré aux USA. ni rapide . Heureusement. il ne coûtait pas 45 millions.s au devait tourner autour de 6 millions de francs. Aussi n'est-ce un secret pour personne que les responsables de cet avion antichar attendent le déclenchement de quelque conflit localisé pour vérifier le bien-fondé de leur long travail. ils dessinèrent un avion qui allait à contre-sens de toutes les théories en vogue : il n'était ni fuselé. la firme Fairchild a reçu un contrat pour la fabrication de 733 A-10 et elle compte bien en vendre une quantité supérieure encore à l'étranger. le cahier des charges fut proposé à six compagnies . Responsable de la création du système d'armes A-10 — avion -|. de téléguidage et d'électronique lourde n'apportaient pas grand chose dans la conquête ou la défense du terrain. Aerojet et Honeywell ont reçu des contrats pour la produc tion de 10 millions de cartouches destinées aux mitrailleuses de l'avion A-10.mitrailleuse + obus uranium il fut mis sur la voie par l'échec de la techno logie de type spatial mise en œuvre au Viet nam. permet des cadences de tir énormes : de 3 000 à 4 500 coups par minute. rappelle les poi vrières de nos ancêtres : plusieurs canons sont alignés autour d'un axe et ils peuvent donc tourner tous ensembles pendant le tir. cet as avait détruit 519 chars en 3 ans. Autour de ce canon mitrailleur. ni roquettes. ceux de la marine. puisque les esca drilles de chasseurs A-10 équipés de munitions uranium sont déjà en place à Sembach. et pour éviter d'avoir à payer des royalties aux Suisses. les Canadiens poursuivaient des essais similaires pour la balle de la mitrailleuse de 12. Il fallut déjà trois ans pour vaincre ces résis (suite. ces labo ratoires s'étaient spécialisés dans des technolo gies de pointe n'ayant pas grand chose à voir avec les canons automatiques. dit Gatling. restait ensuite la mi trailleuse. Jusque-là. et personne ne connaissait le prix de revient qui allait en résulter. L'US Air- Force s'intéressait surtout à garder la supério rité aérienne. ceux de l'armée de terre et ceux de l'aviation. juste de quoi faire 6 passes. Et la mitrailleuse retenue fut finalement celle à canons tournants fabriquée par la Général Electric . à Eglin. Tous les essais menés par l'US Air-Force ont prouvé que l'appareil était bien à même de détruire n'importe quel char. ne gardant que le calibre d'origine. le système. Sprey. La réponse logique leur parut être le canon auto matique à haute cadence de tir : ni fusées. à moitié introduite dans le quatrième. Comme sou vent en pareil cas. En 1966. Les respon sables craignirent même que le noyau perforant ne revienne à plus de 1 000 F. De ce fait. Le premier point établi. à la cadence de 4 200 coLips/mn correspond à 20 rafales d'une seconde. de la page 102) tances et. Dès 1960.BALLES EN URANIUM milieu des régiments adverses. Ces munitions reviennent à 65 F pièce. Floride. et spécialement aux USA. un deuxième tube chargé vient se présenter devant le percu teur. ce qui aurait ruiné le projet. n'était pas destiné à battre les autres chasseurs et n'emportait ni collection de roquet tes. analogue à un très long barillet. bien que le Stuka n'ait pu emporter à chaque fois que 12 obus. avec une équipe de tech niciens et d'experts militaires se mirent à cher cher par quel moyen donner une efficacité un peu réelle aux missions d'appui aérien. venaient de remettre en service une division armes et munitions conventionnelle. les laboratoires de l'arme ment aéronautique. à battre les performances du MIG-25 ou à lancer des charges atomiques. Cet avion « de la prochaine guerre » venait aussi combler un vide dans la mesure où l'US Air-Force ne possédait aucun appareil spéciale ment destiné à la lutte anti-chars. Par chance. Ce système rotatif. Mais ce sont les aviateurs qui sont arrivés les premiers au but. en Alle magne. les ingénieurs installés à Eglin dessinèrent une munition entièrement nouvelle. Quant aux pilotes. mais il manquait l'environnement réel du temps de guerre. c'est-à-dire la défense anti-aérienne. l'ura nium intéresse tous les artilleurs . ni paquetage d'électronique. Deux firmes américaines. Le projectile lui-même fut assez long aussi à mettre en œuvre : la technologie était entière ment nouvelle. Après quoi. Au mo ment où le coup vient de partir. Actuellement. La cartouche est complètement engagée dans le troisième. Le cinquième est vide. Faire une réplique moderne du Stuka consti tuait tout de même une idée assez originale pour heurter bien des conformismes. en 1970. les responsables de l'aviation réalisèrent que les armes sophistiquées à base de calculatrices. on retrouve à la base du projet une méthode mise au point par les ingé nieurs du IIL Reich pendant la seconde guerre : des Stukas avaient déjà été équipés d'un canon de 37 mm pour détruire les chars russes. mais des balles. le prix de l'appareil relève beaucoup la dureté. Le Gatling installé dans le A-10 est énorme : 6 m de long pour 1 800 kg. le noyau perforant lui-même de chaque obus coûte 22 F. dans le sixiè me la douille tirée est presque sortie . Cette avance.7 mm et ils pouvaient livrer des munitions de ce calibre à noyau d'ura nium pour un prix très raisonnable. Le tambour d'alimentation con tient 1 350 cartouches ce qui. Ce fait prouvait que le projet était viable.

11 X 17. Fruits confits. Vingt ans de grandes réalisations techniques. 20. Cloisons et murets toire du chocolat. Les maté riaux et matériels auxiliaires. fig. Montage de cloisons à base de grillage. Fonctions de base des systèmes informatiques. hors-texte.. 59. Le sucre candi. Vernis à l'éther. Développement et section des solides. Guiibert J. I. 30. Tracé des épures.5x25.00 F (franco 49. Transport sur une liaison de données. 39. Transmissions de données. 90 figures.00 F Réédition des Manuels Roret Romain A. Art du trait. Préparations diverses du chocolat. L'époque d'or. Les carreaux de plâtre. Vernis à l'essence.. Bonbons fondants Candis. Voûtes de niveau. Le nougat.00 F) CONFISEUR ET CHOCOLATIER Divisions de l'art du confiseur. Les premières grandes écoles de constructeurs. L'entre-deuxguerres.00 F (franco : 40. Equipements 154 Introduction. illustrations.5.. La période héroïque. Descentes. 30. Appendice.00 F (franco modèles du monde entier des origines à nos jours avec leurs caractéristiques ififll 69. Les plafonds et leur revête ment. Vernis colorés. Opérations graphiques.e staff. 190. Les feux s'éteignent. 521 p. Conserve de fruits Fruits à l'eau-de-vie. Formules des chocolats. Tome /: Terrassements. 1979. 176 p. Exécution. Confiseur. 11 X 17. Mo des de traitements téléinformatiques. J. des origines à nos jours Avant-propos. Cuisson et coloration du sucre. relié.00 F (franco 71. 59. Fruits et fleurs préparés au sucre. La mise en œuvre. Chocolatier. Vernis à l'alcool. 1979. La grande fièvre. 230 p. vernis du Japon. contre les erreurs en téléinformatique. 8 figures. Fiches tech niques.00 F (franco : 40. 17. 464 p.00 F) Rappel: dans la même collection BOURDAIS: a Secrets d'ateliers perdus et retrouvés». Le réseau de télécom munication. Pastilles. FABRICANT DE VERNIS DE TOUTE ESPÈCE Matières premières et procédés généraux de fabri cation.00 F) Les dossiers de a Construire » M. Pâtes de fruits.59. De l'autre côté de l'océan. 30. 15 planches 30 x 43 cm. préparations diverses. 59. fondations. Le sucre. Traitement de l'information. Le seul ouvrage sur le plâtre qui soit à la portée de Transport et traitement de l'information dans les réseaux et systèmes téléinformatiques l'amateur et le conduise à la maîtrise dans l'utili sation de ce matériau. Greggio L.. Fabrication du chocolat. Les sirops. Manipulations relatives à la fabrication des vernis.00 F}. Travail de la pierre au chantier. tes de fruits. Le cacao.00 F). Du chocolat et de ses variétés. F. La conquête de la montagne..00 F (franco 40. Les dragées.00 F) Macchi C.. Les différents cas d'utilisation.00 F).00 F) Toussaint C.00 F (franco 69. Sucres cuits.Sx29. 238 p. Vernis aux huiles grasses ou vernis gras.00 F) SCHENKE: a Une maison du sol au plafond».00 F (franco 69. Bonbons au Candi. L'épopée de l'ouest.. Vernis ou enduits au goudron. Transport dans un ré seau téléinformatique. Construction de murs et de murets en briques. Rémy LE PLATRE Et pourquoi pas le plâtre ? Les outils. Nature des informations à échanger. Notions préli minaires. Tome III: Enduits adjuvants. 1979.00 F) CHAISE : a Les escaliers en béton armé ». Marmelades. 11 " 17. Vernis au caoutchouc et à la guttapercha. 59. Tome H : Maçonnerie et béton armé. Fabrication des vernis. His LOCOMOTIVES A VAPEUR Modèles du monde entier. Appareils de construction en général. Les différents plâtres. vernis noir. et 17 coauteurs TÉLÉINFORMATIQUE en carreaux de plâtre. Confitures. S14 illustrations. Les 3 volumes franco 173. Arrière-voussures. Notions élémentaires. Les enduits. Pâtes de gomme. Travail sur place. Escaliers. Le mobilier et la décoration. Transport de l'information.00 F (franco 168. Les pralines. Principes de géométrie. Bonbons à liqueurs. Vernis gras au bitume et à l'asphalte. Voûtes et voussoirs.00 F (franco 69. Portes et arcades. Index. Protection . Compo Gelées. COUPE DES PIERRES L'art du trait Introduction.

Les pouvoirs mal con UNE BIBLIOGRAPHIE INDISPENSABLE QUANTITÉS dessins. Forum final. Centres de consultation et de dépistage du cancer.P. Classification minéralo- giques des principales gemmes et leurs propriétés. Jasmin C.5 X21.5. prévention. Intro duction. Outils d'aide à la conception de systèmes téléinformatiques. De 286 p. L'atelier de bijouterie . 21 ^ 25. Organisation et conception des systèmes téléinformatiques.e Génie et ses formes mi Avertissement.Tél. Ges nus de l'esprit.5. L'outil. Les médiums. 57 la connaissance. Architecture des systèmes. Les pier res fines et décoratives.C.. figures. Les pierres précieuses.. 670 p. Conclusion. Bibliographie à chaque chapitre. 75. Khoury S. Statistiques. I. Les jumeaux. 45.joaillerie. BIJOUTERIE . Glossaire. Les phéno 32 spécialistes. 16» ÊdITION ADRESSE 1979 RÈGLEMENT JOINT: EN PRÉPARATION CCP • CHÈQUE BANCAIRE • MANDAT TOUS LES OUVRAGES SIGNALÉS DANS CETTE RUBRIQUE SONT EN VENTER LA LIBRAIRIE SCIENCE ET VIE 43. Lexique. 1979.50 F Horaire 15 juin . Techniques appliquées aux bijoux et joyaux. La psychologie. Les sorciers et les guérisseurs. Pr. répondent aux questions que chacun est en droit de se poser sur Les gens du voyage. Lexique des techniques. Notre esprit habite de. 13. Bibliographie. L'élec des bijoux portés. Fiches techniques. E. Les signes d'alarme mènes d'adresse et de témérité. Les phénomènes somatiqnes et Variations anormales et variations monstrueuses du une maladie qui tue en France une personne toutes les 5 minutes. Les phénomènes intellectuels.00 F (franco 88. Paris 4192-26 COMMANDES PAR CORRESPONDANCE PRIX FRANCO ETRANGER: recommandation obligatoire -f. neures.09. Mémoires extraordinaires et volontés excep tionnelles.00 F (franco : 56. 290 p. Avant-propos. Lexique MORT VOICI TA DÉFAITE « La Mort-néant n'est qu'un spectre sans consis tance. Les macrobites.00 F) tion d'un système. Qui a créé l'Univers ? Une évolution gouvernée par l'esprit.5 x 21. De l'acte. Métallurgie. Flistorique. CANCER De grands spécialistes répondent corps humain.00 F) 416 p. De la réflexion. Les champions. La commencé. Les cosmonautes et les supercosmonautes.15 septembre : du mardi au samedi de 10 h 30 à 19 h. 1979. physiologiques. Le futur a déjà du cancer. Travail des métaux. Causes et facteurs favorisants..5 X 23.94 C. Les phénomènes parapsychologiques. relié.JOAILLERIE Charon J. 16. Index.. 13. Les enfants précoces. 878. Le bijou porté. dont 4 Prix Nobel.00 F) MONTANTS TITRES NOTRE CATALOGUE GENERAL TOTAL NOM .50 F (franco 66. Les fakirs. Les stigmatisés.00 F) Lenfant J. Organisation de la lutte contre le cancer. Lexique anglaisfrançais. Les hypnotiseurs. Qu'est-ce que le cancer. Apparition des principales techniques dans le mon tron porteur d'esprit. Les prestidigitateurs. La recherche.00 F) HOMMES PHÉNOMÈNES et personnages d'exception Pr. 118. 6 Annexes. Lexique des outils. De l'amour. Qui es-tu ? De quelle substance sommes-nous faits ? Le « dedans » de l'Univers et les trous noirs. 160. 1979. La profession. Conception d'un système. 1979.terminaux. 1979. 239 photos dont 86 en couleurs. notre expérience vécue ne s'anéantit pas dans la Mort » (Préface).7.00 F (franco: 176. Le livre des techniques. des électrons éternels. Résultats et évolution. 155 . cartonné. Deviens celui que tu es. Création. rue de Ounkerque 75480 PARIS CEDEX 10 .. 16x24. Fermé le lundi.00 F (franco Tocquet R. Introduction. Les nains et les géants.. 55. 378 p. 136.

INV SUM 07. pour l'établissement du programme. on obtient. RCL 7. estime le Pr. RCL 1. Poursuivre plus long temps ne modifie pas le résultat. INV SBR) puis RST. puis remontent lentement : au bout de 20 mn. Pour ce qui concerne la traduction propre ment dite.. 00. net avantage à Texas. dont l'intervention pourra se situer à toutes les étapes : avant le processus automatique (prépa ration des textes). laissons à nos lecteurs le soin de tester d'autres séries convergentes.. » Michel de PRACONTAL m raison.. Quelques remarques : nos deux derniers pro grammes sont extrêmement longs. CLR. SUM 02.L'ORDINATEUR CALCULA TRICES TRADUCTEUR PROGRAMMABLES (suite de la page 53) (siiile de la page •5. INV SBR. la valeur affichée ne bouge plus ensuite. RCL 07.141 592 654 en 5 mn . car les facteurs à prendre en compte sont nom breux : techniques. STO -f. RTN. pour la précision des opérations arithmétiques. Ce qui est certain. on atteint très vite les limites de la ma chine ». les automatisée. et qui devraient s'imposer d'ici quelques années. Dans tous les cas. RCL 2. HP (GSB 16. 01. Toutefois notre propos n'était pas d'optimiser les programmes. dans la calculatrice. deux derniers chiffres oscillant entre 86 et 89. RCL 07. il est difficile de faire des pronostics. En faisant apparaître les trois derniers chiffres. RCL 1. On est donc loin du projet initial.3. SUM 03. STO 7.654 en 3 mn . tant en ce qui concerne l'intérêt du travail que son efficacité. PAUSE. GBS 25. 325 termes ont été calculés. STO -b 3.141 592 653 59. Avec les Texas on arrive à . Ceci est général. GSB 16. « C'est une ligne d'horizon. STO + 3. Cl X. La Texas l'emporte donc ici . RCL STO — 7. RCL 3. 1/x. on a 3. secrétaire général de la Chambre. SUM 03.. D'autres se méfient d'un outil auquel ils ne sont pas fami liarisés. un système de traduction assistée par ordinateur devra être conçu en fonction de quatre variables indissociables : la langue source. Leurs avis ne sont pas unanimes. RIS. le Pr. Ensuite. puis on remonte à 63 pour redescendre à 60. RCL 02. qui ont l'avantage de pouvoir être constamment remis à jour. les membres de la Chambre nationale des entreprises de traduction (CNET) — organisme professionnel qui regroupe d'im portants bureaux de traduction — suivent de très près les développements de la traduction on est à 58 ou 59.5 à 2 lignes de programme Ti. puis 57. voient-ils « l'informatisation » de leur profes sion ? Beaucoup sont sceptiques. Il est non moins certain que l'ordina teur ne remplacera jamais totalement l'homme. Vau quois. est plus réservée : « La traduction est une activité qui présente très peu d'aspects routi niers . Les deux pro grammes précédents deviennent alors : Ti (A. Notre fidèle observateur mathématicien retien M. mais ceci per met de suivre sans mal l'ordre logique des opé rations. SUM 03. GTO -b 1. une ligne de programme HP valant 1. poursuivre plus long temps ne permet pas un résultat meilleur. LBL B. STO -b 7. . il faut 43 pas avec les HP.653 588 en 2 h . on réduit de beaucoup l'espace nécessaire. En utilisant des sous-programmes.9) Systran . c'est-à-dire une ligne imaginaire qui s'éloigne chaque fois que l'on essaie de l'atteindre. Sur le papier. et le type de texte. A. les deux tiennent sensible ment la même place . CTO 00. SUM 07. 1/x. STO -b 2. STO -b 3. du moins pour le calcul d'une série. RTN) puis GTO STO -h 3.. estime que « face à la demande croissante. SUM 03. pendant (interaction. Nous ferons le mois prochain l'essai en précision des deux machines sur les fonctions algébriques avec la résolution de l'équation du 3<-" degré. l'uti dra pour ]T 3. la langue cible. GSB 2.. Le projet. et il aura toujours lisation de l'ordinateur en traduction constitue une évolution Inéluctable ». Comment les traducteurs professionnels Avec les Hewlett-Packard. SUM 01. 1/x. RCL 03. membre fondateur et trésorière du même organism. SUM 03. PAUSE. B.. les deux derniers chiffres oscillent entre 52 et 55. depuis un peu plus d'un an. c'est que le mouvement général d'« informatisation de la société » favorise néces sairement le développement de la traduction au tomatisée. Renaud de LA TAILLE . et 75 pas avec les Ti. est prévu pour 1982. 25.141 592 65. SUM 03. Un point au moins semble néanmoins acquis : le développement des dictionnaires informatisés. En France. Le problème central sera de rendre cette intervention la plus fructueuse possible. R/S.. et le mathéma ticien retiendra encore pour jt 3. économiques. et les Texas 11 . baptisé « Euro-tra ». Jacquet. la Hewlett-Packard est légèrement plus simple. Vauquois et son équipe ont été officiellement chargés d'adapter le système Ariane-78 aux be soins de la Communauté. =. Mme Gormezzano. la machine à traduire autonome et « universel le ». dialogue avec la machine) et après (révision ou correc tion). 4. le sujet. 4. mais de tester la précision sur les calculs arithmétiques. Pour l'ins tant. STO 3. STO + 3. sociaux. B. STO 03. « La traduction automatique tous azi- muths n'existera jamais ». 2. Les HP fournissent donc 8 décimales exactes. 1/x. LBL A.

régi par la ici du 12-7-1971 • Préparation à la profession de graptiologue inscriptions toute l'année • Ryttime de travail individualisé • Correction personnalisée des devoirs • Conventions de formation permanente Documentation gratuite S. variés.P.le "hobby" du siècle Découvrez L'ELECTRONIQUE lu graphologie et les électronique pratique sciences humaines la revue des loisirs éiectroniques PSYCHOLOGIE. cours oraux.133 B .75940 Paris Cedex 19 gratuit à remplir et envoyer à DIRECT PHOTO B. ORIENTATION PROFESSIONNELLE grâce aux cours par correspondance. kits. moins jtfmeNT . plus Pour vous initier Pour débuter ou vous perfectionner "Qualité- \ .S4220 CHARENTON Tél. expérimentations inédits. 376-72-01 Analyses et sélections par professeurs I\. simples et captivants à la portée de tous Une innovation : ses pages en couleurs PSYCHO-GRAPHOLOGIE Établissement privé d'enseignement à distance fondé en 1953. conférences et sessions (à Paris) de 1' ÉCOLE DE vous offre montages. PSYCHANALYSE. GAILLAT 12. réalisations.77004 MELUN CEDEX NOM (majusc. CARACTEROLOGIE.' • DJSCRÈTElWEni Pour devenir un amateur averti Pour être à l'aise au siècle de l'électronique Achetez tous les mois électronique pratique En vente chez tous les marchands de journaux. villa St-Plerre B3 . rue de Bellevue . MORPHOLOGIE. SI"® •"!'g. compi Code post ]?7 . CADEAU Vous recevrez un spécimen gratuit sur simple demande adressée à électronique pratique 2 à 12.) Prénom Adres.

fondée par Léon EyroMes.bureaux d'études BATIMENT-T.m. rue Erard 75012 Paris .17.74. RUE THENARD 75240 PARIS CEDEX 06 Tél : 329. VATIN veuillez m'envoyer gratuitement et sans engagement votre documentation sur l'Institut.65 et 359. en 19 semaines à Paris et Marseille principales sections techniques: • électronique • électrotechnique TECHNICIENS DE MAINTENANCE en 26 semaines à Paris • aviation • automobile MODULES PREPARATOIRES • dessin industriel documentation gratuite AB sur demande: préciser section choisie et niveau d'études (joindre 4 timbres pour frais d'envoi).h.t.99 formation générale formation technique 1 1 DROIT o 0 construction -urbanisme -capacité en droit | ELECTRICITE-ELECTRONIOUE équipement .FORMATION PERMANENTE teconversion | formation L'ECOLE CHEZ SOI cadastre .f.emplois. 1 de l'aide comptable au DECS ^ Veuillez m'envoyer gratuitement votre documentation concernant : ' I •réf . e e bureaux d'études .65 ISS M.c. met son expérience à la disposition de ceux qui souhaitent améliorer leur formation : • en vue d'une promotion ou d'une reconver sion dans un emploi du secteur privé.Tél.s. .entreprises AUTOMOBILE garages • expertise COMPTABILITE-GESTION pour se préparer à un concours administratif.l.électromécanique .t. 340.navigation aérienne ENSEIGNEMENT PRIVE A DISTANCE TOPOGRAPHIE .météorologie .chantiers .. forme formation continue par correspondance et stages PROGRAMMEURS à différents niveaux. • o o cabinets de géomètre .maths • sciences physiques 01 I dessin d'éxécution • dessin petites études | CONTROL DATA CONTROL Le constructeur mondial de super-ordinateurs.métré CULTURE GENERALE français .P. Nom Prénom Adresse Code postal Ville- .21.55.-Elysées .réservés .p.équipement génie rural . AUX COURS INTENSIFS Pour tous renseignements s'adresser à M.30 innpnnnnpaannnDnpaannnnnD infpa teole Téchniqu* privée epéciallsée 24 rue Jean Mermoz 75008 PARIS métro-: Ch.services communaux .Tél. 0 © ® @® © ® 0 (g) I I Nom : I Adresse : | * cocher la référence choisie | I 11 L'ECOLE CHEZ SOI ENSEIGNEMENT PRIVE A DISTANCE 1. VATIN INSTITUT PRIVÉ CONTRpL DATA ^ 19. 225.n. ..

je pourrai com mencer à parler. grâce à la méthode Linguaphone. -SV 12 en quelques i i GRATUIT Renvoyez cette page à linguaphone 12. en quelques mois seule Expliquez-moi comrrient. Pour quoi pas vous ? UN DISQUE (OU UNE CASSETTE) GRATUIT. les méthodes Lingua • hébreu etc.Rue- tion gratuite. ou plu sieurs. dans le monde entier. Des étudiants de tous les âges.Localité- chez vous. de ces 32 langues facilement. Voyez par vous-même . Tél Profession. . c'est que Linguaphone a déjà per mis à plus de 4 millions d'étudiants. A tous les niveaux linguistiques. phone sont mises au point sur ordinateur. -Age. Conçues par 200 professeurs mondia Cochez : • • afrikaans aliemand • • • • • anglais • angiais (américain) • • • arabe chinois danois • espagnol • espagnol (sud-américain) hindi irlandais islandais italien • japonais • • malais néerlandais • • norvégien portugais russe serbo-croate suédois • finnois • • • • • gallois grec • français (pour étrangers] lement connus. De toutes les langues maternelles. Prénom. faites-nous savoir laquelle vous aimeriez parler. Chaque méthode consiste en une série très étudiée de livres et de disques (ou de cassettes). rue Lincoln 75008 Paris . Sans au cun engagement de ma part. d'apprendre l'une.FORMATION PERMANENTE Laquelle de ces langues aimeriez-vous parler? L'Anglais ? Le Grec ? Pourquoi pas le Japonais ? Aucune langue n'est trop difficile pour vous grâce aux célèbres mé thodes audiovisuelles Linguaphone. Si nous pouvons vous faire une telle pro messe. chez eux. la langue que J'ai cochée. envoyez-moi ment. rapi dement. Ce que la pédagogie moderne fait de mieux pour vous permettre de com mencer à parler. une longue étrangère Code postal- . Puis renvoyez-nous cette page pour recevoir une brochure en couleurs sur la méthode Linguaphone. la langue de votre choix. en cochant la case appropriée ci-contre. en quelques mois seu lement. Et un disque (ou Linguaphone de cassette) démonstra- votre brochure et : • un disque [ j une cassette de démonstration (Cochez) Nom.

quel que soit leur âge Admission de la 6° à la terminale. du tourisme. pour les car rières de l'information.RUE DE LA LUNE. sauront tirer profit de cette oppor tunité pour assurer leur promotion. 92303 PARIS-LEVALLOIS Veuillez m'envoyer gratuitement et sons engagement votre documentation complète L. accélérées. chez vous.. 2t78. Formations de recyclage. Ensuite vous aborderez dans les meil étrangères commerciales ou contemporaines et leur pratique dans ia vie des affaires et les échanges leures conditions les cours profession nels de votre choix (électronique. etc. Ces qualifications sont sanctionnées par un des L'I. techniciens.78.. dessin industriel et travaux pratiques. qui sont les compléments indispen 100. alle mand. rue Collange .000 élèves est la PREMIÈRE DE FRANCE ÉLECTRONIQUE : Enseignement à tous Préparation à la carrière d'ingénieur. étu diants.A. que vous affirmerez votre va leur et vos aptitudes à la réussite. Département formation professionnelle continue à l'usage des salariés et des entreprises. ou leur niveau d'instruction. sciencesphysiques. supérieures. ont lieu chaque année dans toute la France. Celle-ci leur permet ou la 4^ vous pouvez être admis à l'ÉCOLE CENTRALE D'ÉLECTRONIQUE dans une section préparatoire correspondant à tra de trouver un emploi d'avenir dans une des nombreuses firmes qui travaillent avec l'étranger ou d'accéder dans leur profession à des postes de votre niveau d'instruction. Ingénieurs. rue Collange.87 + Etablissement privé d'enseignement technique et technique supérieur. électricité.Affaires (enseignement privé à dislance). générale de spécialiste de la traduction et de l'in Toutes les professions auxQuelles nous préparons conviennent aux jeunes gens et jeunes tilles qui ont du goût pour les terprétation. leur préparation et les débouchés offerts. où tout en con tinuant d'acquérir dans l'ambiance de votre futur métier une solide culture responsabilité et donc.C. du secrétariat d'encadre ment.78. officier radio Marine Marchande) internationaux. infor matique. dont les diplômes sont de plus en plus appréciés par les entreprises parce qu'ils ré pondent à leur besoin de personnel compétent. italien.MAIS OUI. comptables. 12.BEP . dès ta 6''.BTSE BAC H Programmeur.92303 Paris DE L'ÉLECTRONIQUE Reconnue par l'Etat - arrêté du 12 Mai 1964 Levailois . — Diplômes de rUiiîversité de Cambridge Ces préparations sont assurées dans laboratoires et ateliers spécialisés (in formatique. BOURSES D'ÉTAT Ces examens.81. par correspondance. directeurs commerciaux. niveaux . 270. sables à toute formation pour accéder aux très nombreux emplois bilingues du monde _ des INFORMATIQUE: Préparation au CAP-Fi alTaires. représentants. OFFICIER RADIO DE LA — Brevets de Technicien Supérieur Tra ducteur Commercial. 75002 PARIS • tÉL.. vous serez Initié à de nou matérielle. travaux ml-manuels et mi-intellectuels. d'améliorer leur situation générale. Langues et Affaires vous y prépare..E. attestant une formation MARINE MARCHANDE. NOM : M ADRESSE : (Ecrire en caractères d'imprimerie) 160 . secrétaires. qui depuis sa fondation en 1919 a fourni le plus de Techniciens aux Ad diplômes suivants : ministrations et aux Firmes industrielles et a formé à ce jour plus de — Diplômes des Chambres de Commerce étrangères.BAC F2 . etc. (anglais) : l. espagnol). sur demande à Langues et . ont intérêt à com . avec ses cours de tous niveaux.88. : 236. dispensés dans notre Établissement. CAP ..ovver et Profieieney.87) ' Nom I Adresse I B LANGUES ET AFFAIRES (Etab/fssement privé d'enseignement à distance) O 35. cadres.FORMATION PERMANENTE NOUVEAUX DIPLOMES A L'ÉCOLE CENTRALE D'ÉLECTRONIQUE I I DE LANGUES préparez votre avenir I ^ pourlavieprofessionnelle Dans les carrières de rElectronique et de l'informatique Tous ceux qui ont étudié une langue (anglais. A découper ou recopier - à découper ou à recopier Veuillez me faire parvenir gratuitement etsans engagement | de ma part le guide des Carrières N°801 SV i (envoi également sur simple appel téléphonique 236. la pléter leur qualification par une formation linguis tique à usage professionnel. CENTRALE GDATIIIT des Techniciens Documentation gratuite n» 2178 sur ces diplômes.Tél. Car c'est par la maîtrise des langues velles disciplines . 35. électronique et trafic-radioj.

f'7£ff:l Dialoguez avec l'ordinateur en choisissant ce métier passionnant J et rémunérateur culer : vous réussirez dans le métré embellir l'environnement.FORMATION PERMANENTE APPRENEZ LE METIER QUI VOUS PLAIT et devenez : GARDE-CHASSE Travaillez au grand air. forestier D Bfevcur de chiens i • Eleveur de chevaux D Secrétaire a. MECANIQUE .4020 LIEGE BELGIQUE. habile et appli qué : alors devenez dessinateur. BP et BTS correspondant aux formations proposas.. compter. DESSINATEUR EN BATIMENT HORTICULTEUR li^: Consacrez-vous à laculture des fleurs ou des légumes et montez vo tre propre affaire. cal A DESSINATEUR en CHAUDRONNERIE Vous êtes précis. ou installez- Exploitez votre habileté manuelle et vos qualités de rigueur et de ELECTROMECANICIEN Construisez le matériel électrique : électroménager. • et diplomatie.. TECHNICIEN RADIO TV I Participez à la création. ELEVEUR DE CHIENS conditionnement d'air La recherche du confort crée de nouveaux emplois : Profitez-en ! DESSINATEUR CONSTR. transformateurs. Nat.sist.SUISSE.76041 ROUEN Cedex POUR CANADA.. SOUS-INGENIEUR ELECTRONICIEN Collaborez à la recherche passion nante de nouveaux appareils élec troniques. AGENT T. i/ vous rapidement à votre compte à peu de frais. méthode DESSINATEUR ^pareils de levage. METALLIQUE ELEVEUR DE CHEVAUX CHEF DE CHANTIER Faites de votre passion un vrai mé- M ^ tier dansun secteuren pleineex' pansion. Forêts. TECHNICIEN Rentabilisez un loisir. technique de pointe. BELGIQUE: 21-26. métallique G Dessianteur en chaudronnerie G Programmeur G Monteur câblcur G Mécanicien auto G t-lcc tricicn D Operateur sur ordinateur • Pupitreur EN ELECTRONIQUE Un métier de l'électronique rapide Nom ment accessible à tous. OPERATEUR SUR ORDINATEUR ^ Vous aimez concevoir.V.s. Veillez à la bonne marche de l'or ^ alors créez vous-même les plans I CULTIVATEUR I Apprenez à bien cultiver la terre f pour en tirer le meilleur rendement dinateur et participez ainsi à une des maisons. dessiner. la mise au Nous préparons également à la plupart des CAP. Prép. TECHNICIEN ELECTRONICIEN TravaiUez à la conception et au montage des circuits électroniques nateur. concours Off. QUAI DE LQNGDQZ. FORESTIER ELECTRICIEN D'ENTRETIEN Vérifiez.s de la Formation Continue • Agent t. Exprimez-vous et mettez en valeur vos qualités en choisissant le dessin ii|m| Vous aimez organiser. Adresse MECANICIEN AUTO Code Postai a Vous êtes un passionné en mécani- tque auto ? Alors faites-en votre ' métier _ Prénom Ville UNIECO FORMATION 1964. vétérinaire • Dessinateur paysagiste G Horticulteur • Cultivateur Possibilité de commncer votre étude atout moment de l'année G Monteur dépanneur radio TV G Technicien radio TV i G Technicien électronicien I G Sous-ingénieur électronicien G Electricien d'entretien G Technicien électromécanicien G Chef de chantier G Chef d'équipe G Métreur G Dessinateur en bâtiment G G D G Monteur frigoriste Technicien en chauffage Dessinateur constr. l'avenir assuré. IPROGRAMMEUR |on. DESSINATEUR PAYSAGISTE Créez jardins et espaces verts pour METREUR Vous aimez mesurer. Faites vivre les forêts en bénéficiant de la sécurité de remploi.si qu'une proposition d'B'SSAl GRATUIT de 14 JOURS (sans aucun engagement). Ç4 b CHEF D'EQUIPE VETERINAIRE Vous adorezles anim^x ? Alors technique tive et responsabilité ? Devenez TSK i: soignez-les et vivez près d'eux. route de Neufchâtel . ^ MONTEUR CABLEUR gncment par conespondance soumis au con trôle pédagogique de l'Etat. MONTEUR FRIGORISTE Tirez profit du développement Surveillez les tableaux décomman croissant de l'industrie du froid en dés et soyez le "pilote" de l'ordi PUPITREUR choiâssant ce métier MONTEUR DEPANNEUR RADIO T. BON tour' RECEVOIR GRATUITEMENT POUR I une documentation sur l'étude qui vousintéresse (faitesune (S ) ain. avoir initia y 1 % Apprenez à diriger une équipe et A \ contrôler les travaux avec autorité / -i. protégez la ELECTRIQEN ^ Travaillez dans un secteur clé. mécanique Dessinateur constr. Etablissement privé d'ensei - D Garde-chasse Etude gratuite pour les béneficîaire. DOCUMENTATION SPECIALEPAR AVION 161 . SECRETAIRE ASSIST. point et le contrôle des radios et des téléviseurs. Devenez le dépanneur compétent que l'on recherche et installez-vous à votre compte. chef de chantier. à TECHNICIEN EN CHAUFFAGE et nature et les animaux. UNIECO FORMATION : Groupement d'éco les spccialisée.POUR TOM DOM ET AFRIQUE. maintenez et réparez les installations électriques.s. CONSTR.

Pour obtenir tous les renseignements sur cette mé thode pratique.FORMATION PERMANENTE Ne dites plus : SAVOIR S'EXPRIMER L'électronique ? Comprends pas ! I est un précieux atout dans bien des circonstances de la vie profession nelle. France la loi sur la « formation continue » Je désire recevoir. ! ) de conception récente.) INSTITUT PRIVE 92270 de études d'Informatique.). Ce diplôme d'Etat per Niveau minimum : Brevet ou fin de 3®. d^informatique pas dans les carrières de l'informatique Le C. ainsi professionnelle. non seulement vers les professions de l'informatique (opérateurs. sans frais. ce qui vous donnera confiance en vous et facilitera votre réus- seront retournés tels qu'ils sortent de site l'ordinateur. votre prestige s'accroitre.A. BP.A. ni engagement. 847 . efficacement. Demain. une année vos Bols-Colombes (avec code postal) . à l'animer. vous établirez un pro- que les cartes perforées utilisées.P. (66). vous persuaderez. jeunes dans cette Contrôle de vos connaissances par l'ordinateur Arrivé à la moitié du cours. Vous verrez vos relations s'élargir. l'amélioration progressive de vos moyens d'ex pression vous permettront.A. Demandez notre documentation gratuite à CEDITFX S. (joindre 2 timbres pour frais) au COURS Adresse : TECHNIQUE DE CONVERSATION (Etablissement privé d'enseignement à distance) 35. pupi L'informatique : une branche d'avenir Tout le monde sait aujourd'hui que les ordinateurs s'implantent de plus en plus dans tous les secteurs de la en plus de personnes ouvertes aux C'est pourquoi en trouve tant de vie profession. 270. ). la documentation 6 18 F sur votre cours et sur votre préparation complète à l'examen du C. Ils traitent des dernières techniques et comportent tout le matériel pçrmettant la réalisation des études et montages. sociale ou privée : réunions. Aucun diplôme n'est demandé pour se présenter à cet examen.18. mais également vers les nombreux postes qui touchent de près ou de loin aux ordinateurs.F. ni faute de syntaxe. Tél. rue Collange. Le Cours Technique de Conversation par correspon dance vous apprendra à conduire à votre guise une con versation.P. d'acquérir une force de persuasion qui vous surprendra vous-même. » Soyez sûr que la conversation est une science qui peut s'apprendre L'étude dé taillée de tous les « cas » concrets qui peuvent se pré senter.63 Préparez chez vous le C. octobre 1980 mettra de vous orienter.) est un bon moyen pour démarrer dans l'Informatique car II garantit auprès des employeurs vos aptitudes treurs. demandez la passionnante brochure gratuite D.09 30410 Mollères/Cèze Tél. à la rendre intéressante.94. d'une centaine d'instructions. vos entreprises réussir.P.73.25. affaires. vous saurez utiliser toutes les ressources de la parole et vous mettrez les meilleurs atouts de votre côté : ceux d'une personne qui sait parler facilement. de vous dire après un entretien . de reprendre gratuitement pendant Cours Informez-vous gratuit pour les bénéficiaires en adressant simplement le coupon ci-contre à Prénom D'INFORMATIQUE ET DE GESTION Adresse rue Heynen. sentiments.l.sons aucunes connaissances préalables. en langage COBOL. après un entraînement de quelques mois. Durée : 6 à 10 mois suivant temps disponible. vous séduirez avec aisance et brio. 92303 Levallois. correctement et aussi écrire avec élégance en ne faisant ni faute d'orthographe. L'informatique a donc besoin de plus méthodes nouvelles.A. relations. . • F. Vous attirerez la sympathie. Vous pourrez alors gramme. Notre Garantie « Etudes » Celle-ci vous permet en cas de non réussite à votre C.A. a L'art de la conversation et des rela .I. que nous passerons sur ordinateur. • TOUT est fourni ! ( manuel. économique.A. vite et gratuitement 7.P. travail. CEDITEL Il vous est certainement arrivé vous APPRENDRA. I amitiés. matériel. Date prévue . Les résultats vous travailler chez vous. etc. moyens de mesures.A. \ 1 I Ce n'est pas ainsi que j'aurais dû aborder la question. Nom (maj.). etc. sur des documents réels.P. etc. aux Fonctions de l'Informatique (C. aux Fonctions de l'Informatique (C. dès te début.P. aux fonctions de l'Informatique. d'informatique. Bon pour une documentation gratuite : Nom : Prénom : tions humaines ». Nos systèmes d'enseignement vous amènent à un haut niveau théorique et pratique à des prix défiant toute concurrence ( — de 500 F.

du "petit dessin" d'amateur au croquis solide et bien construit. la plume. Ou des feutres. comme vous voudrez. etc. les commentaires. vous aborderez les techniques passionnantes que sont le fusain.et envoyez-le nous. Si vous le désirez. prenez un crayon. n'importe. votre joie de vivre.. gracieusement et sans enga gement de votre part). rue Lincoln .. la sanguine. Et le des sin deviendra. le début d'une grande aventure. la gouache. nous vous communiquerons à son sujet. Ou des crayons de couleur. également. (tout ceci.. pour vous. Nous vous dirons ce que nous en pensons. en quelques semaines. peut-être. Et dessinez (sur cette page) ce petit chien.SV 09 /ilU] dessin-peinture 12.FORMATION PERMANENTE ' 1^ - / / / \ . Nous vous donnerons. Nom Age . Profession Tél Adresse avec code postal . une docu mentation et des informations complètes sur la nouvelle méthode ABC Dessin-Peinture.75380 Paris Cedex 08 . . Même si vous n'avez pas fait un chef-d'œuvre. l'huile. cette méthode vous fera pas ser. Allez I Dessinez vite ce petit chien et renvoyeznous cette page. le lavis. le pastel. je voudrais avoir votre avis sur mon dessin et rece voir une documentation illustrée sur la méthode ABC Dessin-Peinture. déjà.. même si votre dessin est malhabile. très vite. un précieux enseignement. Elle est. les indications et les croquis explicatifs d'un des artistes conseils d'ABO : ils constitueront. Vous pouvez le faire en noir ou en couleurs. Puis.Prénom. A S'il vous plait. l'aquarelle. GRATUIT : sans engagement de ma part. bien sûr. entre vous et nous. Vous aimez dessiner ? toute Alors. dessinez ce petit chien.

CC. 35.PARIS(2') page 160 I :I NOM ^ !j ! ADRESSE i • I ! 1 I I ! m'envoyer gratuitement et sans j en^ofement votre documentation L. rue de Neufchâtel I ! I I !II 76041 ROUEN I Veuiiiez § ^ | I I | I (ou un disque) de démonstration pipe 162 I la documentation n*6f8 F I I NOM . DE CONVERSATION j . 35.. place St-Pierre . ' 80018 — imprimerie des Dernières Nouvelles de Strasbourg No de Commission Paritaire : 57284 du 1 S décembre 1 975 . I I NOM • I GESTION j 7. page 151 I ÉCOLE DE PSYCHO-GRAPHOLOGIE •S.B. i SVeuillez m'adresser sans engagement I NOM . IADRESSE . ÉCOLE CENTRALE D'ÉLECTRONIQUE ! • i 12. 75380 PARIS Cedex 08 j I 12. rue Jean-Mermoi . page 182 I Bon pour être informé gratuitement sur • les carrières j i { I I Bon pour une documentotion frotuite.votrebrochuresur l'institut I I ! NOM ! ! NOM * I ADRESSE L'ÉCOLE CHEZ SOI 1. î ^ement votre documentotion dessin-peinture Set avoirvotreavissur mondessin ^ ^ I NOM I i I ADRESSE . R.Pour eonsorver intacte cette documentation. votre brochure 0.B. boulevard Exelmans . 09 | I î ADRESSE . j INFRA pige 158 I j • j 24..DI.. IAUBANEL j W. I ADRESSE .E. . villa St-Pierre . rue de la Lune .PARIS (16*) ! Veuif/ex m'odrtsstr votre notice 763 I (désignez fes tnit/a/es delobrochure quivous intéresse). IADRESSE • •> page 181. [ Section choisie I NOM ! I INSTITUT PRIVÉ i CONTROL DATA page 1S> î 1». î NOM : ! : : i INSTITUT PRIVÉ ! D'INFORMATIQUE ET DE j I (Ci-joint 2 timbres pour frais d'envoi)...94220 CHARENTON | Le directeur de la publication : Jacques OUPUY — Dépôt légal : Imprimé en France î j NOM . pipe162 ! . utilieez les bons ci-dessous. rue Lincoln.T.75240 PARIS pige 158 • I Veoi/iez m'adresser sans engagement votre ! documentation : I référence F. i I ADRESSE ..PARIS (8*) | I Veuillez m'edretser sont engagement la { documentotion gratuite AB fci-iotnt 4 | I timbres pour frais d'envoi)..GAILLAT I 6. rue Erird .84028 AVIGNON I Veuillez m'envoyer gratuitement et sans en- I Veuillez me faire parvenir gratuitement votre I fogement le livre « Leslois éterneiiesdu succès» î documentotion. rue Thénird .C.. rue Heynen I 92270 BOIS-COLOMBES I Veuillez m'envoyer gratuitement et sans en- j cumentation gratuite n* 801 SV I ! ADRESSE ! COURS TECHNIQUE..C. ICÉDITEL I B.75012 PARIS I Monsieur VATIN ) Veuillez m'envoyer gratuitement et sans j engagement. 2178 * i I NOM .D. sans enga- <y. 12. ÉCOLEA. 847. | I 59.P. I I I > I ! I NOM I ADRESSE | page157 I J 12.A.DESSIN page 163 .. rue Collange • 92303 LEVALLOIS j I Veuillez m'adresser sans engagement la do- f .. BORG dép. 522 I ADRESSE . I 30410MOLIÈRES/CEZE • I fofement peur moi. j Sons engagement je demande à bénéficier d'une I information personnelle et à recevoir une cassette î NOM I .75380 PARIS Cedex 08 I Veuillez m'envoyer gratuitement. ^ ^ I N. rue Lincoln . LANGUES ET AFFAIRES page 150 ! i UNIECO .. I ADRESSE I I i LINCUAPHONE page 159 { . rue Collange • 92303 LEVALLOIS I ï 1964.A. IÉCOLE UNIVERSELLE pige 5.

VOS NUMEROS MENSUELS . rue de la Baume . ^15 .BON DE COMMANDE à recopier et à retourner à SCIENCE ET VIE 5. • Je vous joins la somme de F par • chèque bancaire • Mandat poste • CCP 3 volets (sans indiquer de numéro de compte) CHAQUE RELIURE EST CONÇUE POUR CLASSER 6 NUMEROS NOM ADRESSE m SCENCE^VIE m mm m iTe m wè m m m 'W Franco SEULEMENT a RELIURES vous PERMETTRONT DE CONSERVER .75008 PARIS. • Je désire recevoir RELIURES au prix de 32 F les 2 exemplaires. ROBUSTES : la qualité des matériaux utilisés vous assure une protection efficace. ESTHETIQUES :ie rayonnage ainsi constitué sera digne de votre bibliothèque. .VOS NUMEROS HORS SERIE PRATIQUES : VOUS réaliserez facilement ie classement désiré.

FILTER CIGARETTES .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful