Vous êtes sur la page 1sur 2
"Message de M. Bernard CAZENEUVE, ministre de Vintéicur, auxgardiens, radés et officiers des compagniesrépublicaines de sécurité engagement des compagnies républicsines de sécurité comme des escadrons de gendarmerie mobile est particulldrement soutenu depuis de nombreux mois. La menace terrorist, Ia erse mlgratolee, les tensions sociales, la sécuisation de grands événements Internstionaux organisds en France vous ont fortement mobilisés.Parce que les menaces qui pésent sur le pays ne s’éteindront pas rapidement, chacun sait que votre engagement restera un élément déterminant de a résiience du pays au cours des prochains mois. Crest au regard de cas crconstances particuldres qu'en concertation avec les organisations syndicales, 3} décidé, avec le soutien du Président de la REpublique et du Premier ministre, lun plan ambitieux de revalorisation progressive de Vndemnité journalibre dabsence temporaie (UAT), augmentée de 20% par palerecuccessifs,Uindemnité est ainsi portée de 308 39 € niveau quelle atteindra au 1” janvier prochain (elle est aujourdhul fixe & 37 € depuis le 1 ullet dernier) Pour des raisons historiques, UAT n’état soumise @ aucun prélévement fiscal oy social, ans ‘u'aucun texte nat organisé formellement cette exonération. Cette situation, anormale dans un état de droit, a été celevée pat la Cour des Comptes quia enclenché une procédure contentieuse susceptible d’entrainer de lourdes sanctions pour les gestionnaies financiers du ministére, pour les comptables publics, et de provoquer des redressementsfisceux pour les fonctionnaires bénéficiies. Cette situation ne pouvait perdurer, au regard des risques dscplinaires, pénaux et fscaux ‘wiele présentat, au préjudice de nombreux fonctionnaies et des palciers euxmémes, ‘Yai done souhaité régulariser cette situation, en concertation avec le ministre chargé du budget, avec comme seul objectifpartagé de garantie powvolr achat de cette indemnité ‘wil était pas question de réduire, Deux solutions techniques ont été étudiées a régularisation juridique de exonération de fait qui prévaut depuis la création de UAT. Cest cette solution que je privilégais ; 1a fiscalisation de doit commun de UAT, aprés quelle ait été substantiollement et préalablement augmentée pour que lindemnité nette, ares prélévements, ne soit as dépréciée par rapport la situation actuelle. Plus orthodoxe d'un point de vue fiscal, cette seconde solution était également beaucoup plus complexe 3 mettre en ‘Un travall technique important a été entrepris par mes services pour qu'un chod éclairé soit opéré entre ces deux voies de solution possibles, chacune présentant ses avantages et ses inconvénients, mais toutes deux devant étre construtes pour ne porter aucun préjudice ‘financier aux fonctionnaires bénéficiires, bien évidemment. 2 es éléments ont été portés & la cannaissance des organisations syadicales, dans la plus srande transparence. {étude technique achevée, il est apparu que la premiére solution apparaisait la plus simple ta plus eficace, dans le double souc de la préservation du pouvoir d'achat et de Iépaité de traitement entre tous les agents, soumls aux mémes contraintes et aux mémes sujétons. Elle a donc été retenue, sur ma proposition, parle Premier ministre. Le Parlement sera salsi de Ia deposition léiciative nécessaire sa mise en eure. Rien ne changera done pour les bénéfciaires qui continueront de percevoir "UAT non fiscalisée, augmentée de 30% au terme de mes récontes décisions. Les organisations syndicales représentatives ont été informées de la démarche comme des tirconstances qul exigeaient une Inévitable régularsation juridique de Ia situation. La volonté du Gouvernement de protéger les fonctionnaires et de mettre en couvre un Aispostf parfaitement neutre pour le pouwoir dachat des agents concernés était parfaitement connue Dans es conditions, es prises de positions tendant a lalsser supposer qu'un disposi était & Tewuvre pour fragilier la situation des fonctionnaires, 4 contre-courant de toutes les initiatives prises au cours des demiers mois pour revaloriser leurs caries, lours régimes Indemnitaires, leurs parcours profesionnels leurs effectifs et leurs équipements relevent {une désinformation regrettable. Les initiatives, 8 évidence organisées, tendant 8 encourager des fonctionnaires 2 se soustraire& obligation de service sont tout aussi condamnables, en ce quelle ¢appuient sur des contrevértés et qufelles mettent potentielement en danger les affectifs qui choisissent,en responsabilité, de ne pas céder a une quelconque insrumentaisation. Cette attitude a par alleus fraglisé issue du travalinterministril en cours A tous, Je veux rede ma gratitude pour engagement des companies républicaines de sécurité et des escadrons de gendarmerie mobile pour la sécurité des Francals, la défense de nos libertés et de nos valeurs A chacun e'entre vous, 8 vos famille, je veux dice comblen le Gouvernement mesure les contraintes qui s'attachent & Vexercce difficile vos missions, la reconnaissance des Francs, et mes encouragements pour les mols difficile qui sannoncent. La conflance, la cohésion et le respect sont des conditions essentilles & la poursuite de notre tiche commune, chacun selon nos responsabilité, ‘Vous savez pouvoir compter sur mol Le Pays tout entior compte sur vous. 9. Bernard CAZENEUVE