Vous êtes sur la page 1sur 3

TS 1

DM n°2

Exercice n°1 Suivi temporel d’une transformation chimique par manométrie.

Le monoxyde de carbone CO forme avec le fer un composé de formule Fe(CO) 5 appelé pentacarbonylfer. À 200 °C, dans l'obscurité, le pentacarbonylfer gazeux se décompose lentement en fer solide et monoxyde de carbone gazeux.

Donnée : Les gaz sont assimilés à des gaz parfaits avec R = 8,314 J.K -1 .mol -1

1. Ecrire l’équation de la réaction de décomposition.

2. On enferme une quantité n 0 = 2,0 mmol de pentacarbonylfer dans un volume V = 250 mL, préalablement vidé, puis on chauffe à θ = 200 °C. On enregistre la pression totale P(t) dans l'enceinte en fonction du temps.

a) Etablir le tableau d’avancement du système.

b) Grâce à l’équation du gaz parfait, exprimer la quantité totale de matière gazeuse n gaz en fonction de la pression totale P dans l'enceinte.

c) Relier l’avancement x(t) à la pression totale P(t).

3. L'on note que pour t = 20 min, P = 105,0 kPa. Déterminer la composition du mélange réactionnel à cet instant.

Exercice n°2 Cinétique de la synthèse de l'iodure d’hydrogène.

On se propose d'étudier la cinétique de la réaction suivante :

H 2(g) + I 2(g) = 2 HI (g)

Dans ce but, on porte à la température θ = 350 °C quatre ballons de 1,00 L : A, B, C, D renfermant chacun n 0 (I 2 ) = 0,50 mmol de diiode et n 0 (H 2 ) = 5,0 mmol de dihydrogène. Les ballons sont maintenus à cette température durant des durées t différentes, puis ils sont brutalement refroidis. Le diiode restant dans chaque ballon est d'abord dissous dans une solution d'iodure de potassium (qui prend une couleur jaune), puis il est dosé par une solution de thiosulfate de sodium, 2 Na + (aq) + S 2 0 3 2- (aq) , de concentration C 2 = 0,050 mol.L - '

La fin du titrage est indiquée par la décoloration de la solution de diiode. Soit V E le volume de la solution de thiosulfate nécessaire pour obtenir la décoloration. On obtient les résultats suivants :

 

Ballon

A

B

C

D

 

t (min)

50

100

150

200

 

V E (mL)

16,6

13,7

11,4

9,4

n

I 2 (t) (mmol)

       

On donne les couples rédox suivants : I 2 (aq) / I - (aq) ; S 4 O 6 2- (aq) / S 2 O 3 2- (aq)

1.

Justifier le protocole expérimental utilisé pour étudier le déroulement temporel de la synthèse de l'iodure d'hydrogène HI.

2.

Ecrire l'équation de la réaction support du titrage.

3.

Définir l’équivalence et compléter la troisième ligne du tableau précédent.

4.

a) Établir le tableau d'avancement de la synthèse de l'iodure d'hydrogène HI.

b) Exprimer l'avancement x(t) en fonction de n I 2 (t).

DM 2

Page 1 sur 3

TS 1

DM n°2 c) Tracer la courbe x = f(t) En déduire la composition du mélange réactionnel pour t = 75 min.

Exercice n°3. Cinétique de la saponification du formiate d’éthyle.

On étudie la cinétique de l’hydrolyse basique d’un ester, le méthanoate d’éthyle, par la mesure de la conductance du mélange de méthanoate d’éthyle et d’hydroxyde de sodium en fonction du temps.

Protocole expérimental.

On verse dans un bécher une solution d’hydroxyde de sodium de concentration C 0 = 10,0 mmol.L -1 .

On plonge la cellule conductimétrique dans la solution et on met en marche l'agitation.

On mesure la conductance initiale G(0) à la date t = 0. On ajoute alors rapidement le méthanoate d'éthyle, en quantité égale à celle de la soude initiale.

On mesure la conductance G(t) de la solution en fonction du temps. Les mesures sont reportées dans le tableau (1).

t (min)

0

3

6

9

12

15

45

fin de réaction

G (ms)

2,16

1,97

1,84

1,75

1,68

1,20

Avancement

0

x (mmol)

(tableau 1)

Données :

L'équation de la réaction étudiée est :

HCO 2 C 2 H 5 + HO - = HCO + C 2 H 5 OH

2

À un instant t la conductance du mélange est donnée par la relation :

()

G t

=

k

.

(

λλNa

Na

×+× HO + λ



+−

+−

HO

HCO

2

×  HCO

2

)

avec k la constante de cellule, k = 0,010 m et λ la conductivité molaire ionique.

Les conductivités molaires ioniques de quelques ions à 25 °C sont données dans le tableau ci-dessous :

Ion

Na

+

HO

HCO

(aq)

(aq)

(aq)

λ (S.m².mol -1 )

5,0.10 -3

19,9.10 -3

5,46.10 -3

Remarques :

Le volume de méthanoate de méthyle est négligeable devant le volume V d'hydroxyde de sodium.

Le volume du mélange est V = 200 mL et la concentration C 0 = 10,0 mmol.L -1

Soit n 0 la quantité de matière initiale d'ions hydroxyde et d'ions sodium et n 0 la quantité de matière initiale de méthanoate d'éthyle.

1. On considère la solution d'hydroxyde de sodium de volume V à l'instant t = 0.

1.1. Donner les quantités des ions dans cette solution à cet instant.

1.2. Montrer que la conductance G(0) peut s'écrire :

DM 2

Page 2 sur 3

TS 1

DM n°2

G

(0) =

k

V

n

0

(

λ

Na

+

+

λ

HO

)

1.3. En utilisant les unités conventionnelles du système international, calculer la valeur de G(0).

2. On note x(t), l'avancement de la réaction à un instant t. Établir un tableau d'avancement en indiquant les quantités de matière en fonction de n 0 et x(t).

3. On étudie la conductance de la solution en fonction du temps.

3.1.Montrer que la conductance du mélange à un instant t en fonction des quantités de matière initiales et de l'avancement x peut s'écrire :

Gt ()

=

k

.

V

λλ n +

Na

0

+−

HO

(

n

0

)

−+ x

λ

HCO

2

x (1)

3.2.On veut montrer que la mesure de la conductance G(t) permet connaître l'avancement x(t) en établissant une relation simple entre G(t) et x(t).

3.2.1. Simplifier l'expression (1) pour montrer qu'on peut écrire x(t) sous la forme :

x(t) = a.G(t) + b , a et b étant des constantes qui contiennent les conductivités molaires ioniques et les quantité matière initiales n o .

3.2.2. Calculer les valeurs de a et b et tableau (1) sachant que la transformation est totale.

3.2.3. Tracer la courbe x(t). En déduire la composition du mélange à la date t = 10 min.

DM 2

Page 3 sur 3