Vous êtes sur la page 1sur 1
Chapitre 1 Le second degré Avant de commencer 1 Réponse C. 2 x 2 –

Chapitre 1 Le second degré

Avant de commencer

1
1

Réponse C.

2x 2 – 8x = 2x(x – 4) d’où 2x 2 – 8x = 0 si x = 0 ou x = 4.

Réponse B.– 4) d’où 2 x 2 – 8 x = 0 si x = 0 ou

(x – 5) 2 = 16 équivaut à x – 5 = 4 ou x – 5 = –4,

Réponse A. Pour résoudre l’inéquation x 2 4 on peut écrire que

x 2 4 équivaut à x 2 – 4 0 soit (x + 2)(x –2) 0. On peut alors utili- ser un tableau de signes, sur le modèle ci-dessous :

d’où

x = 9 ou x = 1.

3
3

x

–2

+2

+

x

– 2

 

0

+

x

+ 2

 

0

+

+

(x

– 2)(x + 2)

 

+

0

0

+

et en déduire que x doit être compris entre –2 et 2.

 
4
4

Réponse C. On utilise de même un tableau de signes :

x

–6

+2

+

x

+ 6

 

+

0

+

2 – x

 

+

0

+

(x

+ 6)(2 – x)

 

0

+

0

Alors (x + 6)(2 – x) 0

si

x –6

ou

x 2.

5
5
6
6
7
7

Réponses B et C. La fonction f définie par f(x) = 6x 2 + 5 est représen- tée par une parabole tournée vers le haut de sommet (0 ; 5). f est donc décroissante sur ]–; 0] et croissante sur [0 ; +[.

Réponses C et D. La fonction g définie par g(x) = (x + 9) 2 est repré- sentée par une parabole tournée vers le haut, de sommet (–9 ; 0) donc

f est décroissante sur ]–; –9] et croissante sur [–9 ; +[.

Réponse C. La fonction h définie par h(x) = –3(x + 9) 2 + 10 est repré- sentée par une parabole tournée vers le bas de sommet (–9 ; 10). h admet donc un maximum 10 (pour x = –9).

8
8

a. A(x) = x(6x – 5).

b. B(x) = (4x – 3) 2 .

c. C(x) = (x – 2 – 5)(x – 2 + 5) = (x – 7)(x + 3).

0

(un produit de facteurs est nul si l’un des facteurs est nul).

9
9

a. 6x 2

10x =

0 équivaut à 2x(3x – 5)

d’où

x

=

b. x 2 – 14x + 79 = (x – 7) 2 c. x 2
b. x 2 – 14x + 79 = (x – 7) 2
c. x 2 = 13
si
x =
13
ou

d’où

x 2 – 14x + 79 = 0 si x = 7.

x = –

13 .
13 .

ou

x

=

5

3

d. (x + 2) 2 – 9 = (x + 2 + 3)(x + 2 – 3 ) = (x + 5)(x – 1) d’où (x + 5)(x – 1) = 0.

Les solutions sont x = –5

et

x = 1.

 

e.

(x

+

5) 2

=

16

si

x

+

5

=

4

ou

x + 5 = –4. Les solutions sont

x

= –1

et

x = –9.

 

f. Pas de solution car x 2 + 4 est un réel plus grand ou égal à 4, il n’existe donc pas de valeur de x pour laquelle il est nul.

a. À l’aide d’un tableau de signes (voir ci-après), on obtient comme

solutions les réels appartenant à l’intervalle

10
10

-6 ; – 3

2

.

   

3

x

–6

2

+

x + 6

 

0

+

+

2x + 3

 

0

+

(x + 6)(2x + 3)

 

+

0

0

+

b. x 2 + 3x = x(x + 3), on utilise un tableau de signes et on en déduit l’in- tervalle solution ]–3 ; 0[.

c. (x + 10) 2 – 4 = (x + 10) 2 – 2 2 = (x + 10 + 2) (x + 10 – 2) = (x + 12) (x + 8). À l’aide d’un tableau de signes on détermine l’ensemble des solutions :

]–; –12] [–8 ; +[.

11 a. La fonction f est représentée par une parabole de sommet S(0 ; 0), tournée vers le haut. Donc f est décroissante sur ]–; 0] et croissante sur [0 ; +[.

b. La fonction g est représentée par une parabole de sommet

S(0 ; 5), tournée vers le bas. Donc g est croissante sur ]–; 0] et décroissante sur [0 ; +[.

c. La fonction h est représentée par une parabole de sommet

S(–2 ; 0), tournée vers le haut. Donc h est décroissante sur ]–; –2] et croissante sur [–2 ; +[.

d. La fonction k est représentée par une parabole de sommet

S(1 ; 6), tournée vers le haut. Donc k est décroissante sur ]–; 1] et croissante sur [1 ; +[.

sur ]–  ; 1] et croissante sur [1 ; +  [. Pour faire le

Pour faire le point Réponse A. L’équation a deux solutions puisque D = 121. Réponse A. L’équation a deux solutions puisque D = 121.

Réponse D. D = b 2 + 120 donc D positif pour tout réel b, ce qui signi- fie que l’équation admet deux solutions.

2
2
3
3

Réponse D. Les racines sont 1 et –3 et a = 20.

4
4

Réponses B, C et D. Les racines sont 5 et – 8

3

et a = –3.

D’autre part –3(x – 5) x + 8

3

5
5

= (–3x + 15) x + 8

3

et

= (x – 5)(–3x – 8).

Réponse B. Les racines sont – 2

3

1. Comme a = 3, le polynôme

est positif (du signe de a) à l’extérieur de l’intervalle des racines.

et 6. Comme a = –3, le poly-

nôme est positif (du signe de –a) à l’intérieur de l’intervalle des racines

et négatif à l’extérieur de l’intervalle des racines.

6
6

Réponses A et D. Les racines sont 2

3

7 Réponse B. L’abscisse du sommet est - b = - 4 et en remplaçant
7
Réponse B. L’abscisse du sommet est - b
= - 4 et en remplaçant x par
2a
6
– 2
dans
y = 3x 2 + 4x on obtient l’ordonnée du sommet, soit y = – 4
3
8
3 .
Réponse A. La parabole coupe l’axe des abscisses en deux

points distincts. Le polynôme 4x 2 + 7x – 36 a un discriminant positif

(D = 49 – 4 4 (–36)) donc il admet deux racines qui sont les abs-

cisses des points d’intersection de la parabole avec l’axe des abscisses. D’autre part, la parabole rencontre l’axe des ordonnées au point (0 ; –36).

Réponse C. La parabole représentant f est tournée vers le bas

(a < 0) donc la fonction f admet un maximum. Les coordonnées du

sommet de la parabole sont

9
9

f

7

2

7

2 ; f

2 ⎠ ⎠

7

.

= 169

4

, donc

f admet un maximum en x = 7 2 qui est 169 .

4

Mathématiques Indice 1 re S © Bordas