Vous êtes sur la page 1sur 127
LE DESSIN DE SOCIETE POUR L’ETUDE DES TECHNIQUES MANGAS EYROLLES i LE DESSIN DE MANGA 3/ MOUVEMENT, DECOR, SCENARIO ‘AUX EDITIONS EYROLLES Dans ta méme série : Le dessin de Manga: 1/ Personnages et scénarios Le dessin de Manga: 2/ Le corps humain Le dessin de Manga :3/ Mouvement, décor, soénario Le dessin de Manga : 4/ Personnages téminins : attitudes, expressions ‘Autres titres en préparation Dans la collection Atout Carré : Brad ! Brooks, T. Pilcher et S. Edgall : Le B.A.-BA de la BD HOW TO DRAW MANGA : Compiling Application and Practice ar The Society for the Study of Manga Techniques La premiére édition de cet ouvrage a été oréée et publige par Graphic-sha Publishing Co.,Ltd au Japon en 1996. Cette éitionfrangaise est publige pa le Groupe Eyroles, Traduaton frangaise et adaptation PAO : Michéle Delagneau Coordination et réalisation éditoriale pour I'édition francaise : Belle Page, Boulogne Tous droits réservés. Aucune parte de ce livre ne peut ére reprodulte sous quelque forme ou par quelque moyen, ‘électronique cu mécanique que ce soit, y compris des systémes de stockage d'information ou de recherche ‘documentaire, sans Vautorisation rite de |'édteur. CCopyrignt © 1996 The Society for the Study of Manga Techniques Copyright © 1998 Graphic-stia Publishing Co. Lid Traduction frangalse © 2003 Groupe Eyroles 57-61, boulevard Saint-Germain — 75240 Paris cedex 05 ‘www aditions-eyrlles.com Premier trage : avril 2003 (SBN 2-212-11179-7 Imprimé en Chine par Everbest Printing CO, Ltd LE DESSIN DE MAINGA 3/ MOUVEMEN7, DECOR, SCENARIO Société pour I’étude des techniques mangas Tous les personages de cet ouvrage sont fctfs et n’ont aucun rapport avec EYROLLES ——— Table des matiéres Aqui s'adresse ce livre? ... 2.2... 0... cece ccc cece eee cece en te eens 6 Lauteur de mangas et son public ............ 6 cece ee eee eee een 7 Chapitre 1 - Dessiner les décors .................000. 0000 cece 25 Deasiner dee objets slrnples wi ici ei ee cota ae wale beeen 26 Les personnages dans leur environnement ..............-55564 28 Multiperspectives ...... 6... cece eee eee eee eee eee 31 Dessiner des rues et des maisons ................. +00 sere eed 33, Décors urbains .... 11... eee eee cece eee eee teen enes Indications d’épaisseur Décors inspirés de photographies Ambiances de ru .... 6. . cece cece cette tence ence net enee 40 Les effets spéciaux : l'emploi du noir ................0 seed 42 Chapitre 2 - Dessiner des machines Les engins mécaniques .... Dessiner des Voitures os. ss cea seen sv cee eee a bated ae eee deren Yl Dessiner des Motos «1.1.6... eee e eee eee ete eee ed 48 Dessiner des engins volants .......... 0000 ccc ccc cece eevee eee ees 50 Dessiner des superstructures complexes ...........00. 000 cece eee 51 Les engins imaginaires .............. 0.6 e eee eect 54, Engins imaginaires : pour aller plus loin ................20.0202004 58 Perna pale spp oo x ius wees oo ws s ween eee sx wae 6 coed 64 Chapitre 3 - Dessiner les plantes et les animaux................... 65 Demnliar clam pmyemgem as ce ess: sce 2 5 aes 4 she bos 5s BEG Ke 66 Arras Ot FOuMllOS i kesh eden eees erase cen eeeeereervectaaed 66 Rochers, falaises et galets ...........2.....0-0 000000222 e eee eee 70 Océan ... Eaux mouvantes - Nuages Feu et fUMGE 2... eee cece nee en eee e eee e ete n eens 76 Explosions ..... 000 cc ccc cee eee e ees eeeesteeeseeeteeeeseanes 78 Dessiner des animaux ........... 6. cece cece eee eee ened 80 Structures des COPS ©... 2... ee cece eee eee eee eeeee ee .. . 80 Dessiner des animaux imaginaires ...................00-0-0008 Les effets spéciaux : l'emploi du blanc . Modéles et stéréotypes Chapitre 4 - Créer une short story ...........0.0. 0000 e ee eee’ 91 Les secrets d’un bon scénario .......... 6... 92 Limiter le nombre de personnageS ......... esc e eee e eee e eee! 94 DSO soja 2 20g 6 eee § ee 8 eg 9 ere 6 ees ees wee § pee wows oO 99 Concevoir un scénario original 100 Le story-board . 102 Les ellipses Laimise en pages avs snes seas s cans ¥ we s ees yey Fee 7 eas 9 re 104 LieGadrgie: ons 3 sans came 5 aac « yowe ¢ eee) wees eee eae 2 ee ve 105 Donner vie aux personnages .........-...6. 0 6c eee crete eee eee 108 Les personnages en mouvement ............- 000s ee ee eee eee eee 108 L’équilibre de la composition La division de la page La double page Vaccroche Notions, de calligraphie japonaise ........... 6.6.00 eee eee eee 118 Devenir un auteur reconnu ... 6... eee ee 120 Chacun sait que le meilleur moyen d’apprendre 4 dessiner consiste 4 copier et & interpréter ses mangas favoris. Néanmoins, sans une compréhension approfondie de ce qu’est 'art du manga, ses buts et les moyens de les atteindre, les progrés accomplis en copiant simplement une page aprés l'autre risquent o’étre passablement lents. Ce livre, qui ne ressemble a aucun autre manuel, se propose de venir au secours de ceux qui veulent aller plus loin et, surtout, aller au fond des choses. I s‘agit ici non seulement de développer les techniques mais encore de gagner un temps précieux en découvrant tous les secrets d'un dessin optimisé. Vous y apprendrez, par exemple, a dessiner rapidement des scénes de foule ou bien des foréts, sans sacrifier l'expressivité du dessin a la rapidité de l'exécution. Aller plus loin c’est aussi s'intéresser a la création des personages, si intimement liés & l'art du manga ; c’est apprendre a construire une histoire équilibrée, avec des scénes d'introduction présentant les personnages dans leur contexte avec une ambiance, des péripéties et un dénouement ; c'est s’initier aux secrets du découpage et du cadrage. On aura compris que ce livre s'adresse aussi bien au débutant qui vient tout juste d’étrenner ses crayons qu’au dessinateur déja entrainé et habile qui cherche 4 passer a un autre rythme. Nous osons méme croire qu'il peut étre utile au professionnel. S’il vous accompagne ne serait-ce qu’un bout de chemin, nous aurons atteint notre ambition. mnaig quand méme pas une telle douche froide. f Quant & dine exactenent ce qui Tres bien, y de vais lui montrer )~ de quoi je suis capable ] Avec un héros tout ce quiil ya de cool et deg tonnes de gags | Une histoine puissante. de mémne. Tu te décides 4 écouter | C Et de faction Surtout de action | Mais c'est Juste que quand| Je suis devant cest difficile & expliquer, mais. Monitre—moi tes dessing et tes roughs | Tu Pennuies | Tu ne sais pas prendre ton pied! Mais non | Tu ne comprends pas ce que Je veux dine | Phhbn! ‘Tu ag raigon| Je suis un type ennuyeux, Si tu ne prends pas de plaisir & dessiner, comment veux-tu que les autres aient du plaisir & te lire | amusé en dessinant tout ca? Est-ce que tu tes éclaté ? Tu as raison, bien Gr. Mais ce que Je veux c'est. inpressionner 'éditeur et devenir un pro & tout prix ! comme ga, i! faut toujours voir le cBtE comique et en rire. 1 tout, [Cette tension =, sur ma ruque ct mes epaules | stest enwke. Je sens que Je Suis capable de mon pied ‘en degginant. Du cowage, tiens bon I} Une heure et 7 a il tat que J'y aille WZ 20 Néanmoins, le fait d’@tre devenu un pro ne signifie pas Forcément qu'il peut vivre de ses dessins. Mais ceci est une autre histoire... TTT arnt il avait rejoint le rang des || professionnels ls Et moi, je suis Suika, 3 Bonjour et bienvenue Son agsistante. sur ce plateau, Permettez—moi de me présenten, Je Suis le mangaka Egaki Et wilt ce qui mest arrivé ily a exactement dix ans. Jespere que vous nllez Mesdames, Messieurs, nous internompons notre émission pour yous don les dernitres nouvelles | eur Sil s'agit objets symétriques par rapport 4 un axe central, tel un verre, ISORMTRCOT pe racer: cet ax. 1. Esquisser d'abord la forme générale. Kee} Ww { de l'objet en tenant compte de cet axe de symétrie, 5. Si le tracé des ellipses pose des problémes, tracer d'abord un trapéze, puis ses deux médianes (lignes joignant les milieux des c6tés opposés). Joindre alors ces quatre points pour former un losange. LT SS [se eee [oo A, Bee 26 2. Déterminer ensuite l'empiacement de I'axe ‘central. L'indiquer au crayon bleu. ee, \_/ © Vinscrire dans une boite 30 et le dessin en fonction de la perspective. 3. Préciser le modelé général 4. Si la forme est complexe (ici, un cdne tronqué), repenser 6. Pour le reftet, prolonger la boite 30 vers le bas, en tenant compte de la partie qui sera invisible vue du dessus. 7. Dés que le contour est au point, le repasser & la plume. Les zones a ne pas encrer seront tratées au crayon bleu cet serviront de repéres pour la pose des trames. 8. Point clé de ce dessin : la pose des trames qui constituent le reflet, en commengant par la plus foneée en fond. En effet, si on commence par la trame la plus pale, les contours seront masqués. en appliquant tune ombre opaque, et on ne distinguera pas {a ligne a suivre au cuter, 10. Aprés avoir appliqué \ et soigneusement découpé | les diverses trames, compléter\, par des touches de blanc pour figurer les brillances. \ | 9. En appliquant ensuite les trames plus claires ‘correspondant aux transparences du reflet, ‘on les découpera un peu en retrait par rapport ‘au contour de la trame foncée, de maniére 4 oblenir un dégradé. Cos axes de symérie servent aussi de repéres our dessiner des personages, mméme si leurs attitudes et leurs mouvernents sont disymetiques 36 axes permettent de vier quire du corps (notamment par rapport au centre de gravit) ‘Avant de placer un personnage dans un décor, il est important de déterminer I'angle sous lequel la scéne sera vue ~ ici une légére contre-plongée — afin de rendre correctement la perspective. Esquisser ensuite A main levée la bote 30 qui contiendra le personnage. Dans un premier temps, chercher plutdt équiibre ‘général sans trop sattacher aux détails PF rocrare, : Cast n prone sriseaaoer fs ce de ote 30 Je plan horizontal dans laquelle s'insorit Sooeanen ta ag en re pure Sa les principaux points 7 de fuite, 7 | root aueenemm— pl de force esquissées: J wii aire ore 28 =U 7 7] sie dessin est surchargé au netoyage au point 4 eroquis, de masquer ' peut etre utile tes tones = de proteger essentielles, z = es tgnes j | mis en place, vériner le tracé des lignes de perspective la rogle et dégager Jes lignes de contour 29 Létape suivante est celle de l'encrage, La ragle de base Tracer toutes les lignes de méme épaisseur consiste tracer les contours extérieurs des objets plus donne au contraire une impression de platitude. pais que les lignes intérieures, ce qui donne du reliet. bon exemple mauvais exemple Le dessin aprés encrage. La touche finale sera apportée par les parties Les livres, boites et classeurs qui garnissent 4 traiter en noir Il faut toujours garder lesprit la bibliothéque sont redessinés @ la plume fine, u'll s‘agit moins de remplir des surfaces que avec une clarté et une sobriété de ligne qui de traduire des volumes. contrastent des objets. 30 Le dessin est enfin finalisé avec la pose de trames qui créent des valeurs tonales et des ombres, plus ou moins accentuées. Certaines trames integrent es dégradés, Dans | axe ‘Fd point ca tite y j JEL Nous nous sommes intéressés jusqu‘ii & des scénes et & des décors simples, ‘ne prenant en compte qu'un ou deux points de fue. Mais la réalité est souvent bien plus complexe : il peut y avoir de trés nombreux points de fuite, et établir ‘toutes les lignes invisibles peut prendre beaucoup de tomps, Par ailleurs, les personnages ne sont pas figés dans une position fixe d'une case a l'autre... Disons que pour simplifer, le dessinateur accordera les lignes de perspective principales au mouvement des personages. uv Astuce 1. Considérer la case blanche ‘comme une piéce vide, avec son plancher, son plafond, ses murs. ‘Astuce 2. Penser la case a remplir comme a un écran ‘dimensions dans laquelle doit s‘inscrre un extrait «un univers en trois dimensions. Taher d'imaginer {es objets qui vont prendre place dans cette case ‘comme siis étaient vus a travers le viseur «un appareil photo. 32 A WISN 1 sera souvent plus fale de mémorisor image que objeto. ‘Alors exactitude est quand meme moing importante que le plaisir donné par un bon dessin | Voici la rue ‘que Fon veut représenter. Le premier plan est ‘constitué par angle du mur de la maison 1. La maison 2 est vue de plus loin. La seconde ligne importante (b) est celle du tot de la maison 1. Ces deux lignes suffisent A déterminer le point de fuite et a organiser | la perspective. Une fois les détails Ajouter alors la maison 2 eT | on alignant dans cette perspective T| fl eee i ey esquissés, vérifier Valignement es lignes de perspective ct les corriger | éventuetlement alarégle avant encrer le dessin 4, | et de ombrer 33 Décors urbains | ‘Méme lorsque les lignes de perspective sont correctes, il arrive que le dessin manque de relief et de vie, notamment lorsque tous les traits sont d’égale épaisseur. Crest le cas, par exemple, pour le dessin ci-contre. Les angles et les lignes directrices sont justes, mais 'uriformité du tracé donne lune impression de platitude, Limmeuble semble se réduire & des lignes et & du vide, Pour remédier & cette impression d'iréalité, de manque de solidité des matériaux, i faut, comme ci-dessous, créer des volumes géométriques soulignés par des ombres. Z.. mu NY Cesta partir de ce point que s'étagent les citférents plans et arrre-plans. 5] _Ciedessus : cette perspective semblerait tout fait bizare sion ignorait qu'il s'agit 'un detail du dessin du bas de la page 31. Tout s'explique quand on sait (que cette terrasse est vue parle personnage flattant dans les airs i-contre : un angle de vue inhabituel peut demander es ajustements de Ia perspective; a vraisemblance ‘oit Femporter sur la réalté. CGi-contre : c'est ombre portée ‘surle mur qui donne réalité et consistance au relief de auvent. ‘Méme lorsque les volumes sont suffisamment travaillés, certains détails, exacts sur le plan des lois de la perspective, choquent Peal. Le dessinateur doit apprendre ales camoutler. Bien que juste sure plan de fa perspective, Cette hane semble peu harmonieuse 1 sagit done ici de cacher habilement catta ligne, par exemple en ajoutant naie ou arbustes (dessin de gauche), ‘ou un mur denceinte (dessin de droit). d’épaisseur Dallages, fenétres, murs de brique ou de pierre sont au départ dessinés ‘comme des surfaces planes. Crest le seul jeu des ombres qui va leur conférer du reliet. Comme il s'agit de motifs répétitits, il faut apprendre 4 les traiter rapidement pour gagner du cemps. Ci-comtre : une trame unio est posée en fond, es interstices | tant figurés par des applications de blanc liquide soulignées de noir a a plume. Selon le style et la taille du dessin, on aura recours aux trames ou bien & la plume pour rendre les ombres. Ci-dessus, las deux techniques sont associées. En haut: ombrage & la plume (’épaisseur du tat diminue en fonction de fa perspective). 35 Sita maison est consée ‘tre neuve, Jes ombros seront legeres ot rts rigulires on es obtiendra en posant tune trame clair, Qu'l soient intérieurs ou extérieurs, les murs jouent souvent le rile d'arriére-plan, Sis sont traités comme de simples surtaces unies, le dessin sera froid et plat (dessin A). Il faut enrichir cette surface par de petits détails, sans tomber dans l'outrance, ct le graphisme prendra vie et relief (dessin B), Lombrage par pose de trarmes ne convient pas 4 tous ls styes de dessin. Sion souhate tun résutat plus expression 1 remplacera es traits plus appuyss, es hachures trop dures avec des transitions insuftisantes entre zones sombres et zones clares donneront au dessin tun caractére sec et artifice! Taches de lumisre La lume vive (par exemple les zones ‘on plein sale) etace ‘au contaire les relies. (On obtiendra left te plus réaliste en les efagant offectivement sur le dessin, comme il avec ces briques. Les traits 4 la plume doivent aller en s'amenuisant pour obtenir cet effet 'écrasement par la humigre. ‘Vitres et reflets Selon l'intensité de la source de lumiére et angle ‘sous leque! les rayons se réfléchissent, les vitres laissent plus ou moins deviner ce qui se trouve derriére. Crest ce critére de transparence qui devra ‘uider le dessinateur, plus que le rendu des reflets, qui est un exercice de virtuosité. Deux moments de le journée, deux effets : la nuit, les vtres s'effacent pour révélerVintérieur des pisces éclanées (@ gauche) ; en plein jour, fe ciel se refléte sur leur surface Iisse (& droite), ‘Quand fa vite est utiisée comme un miroir, on ajoutere Le fait o'ajouter une ombre rend visible ce qui se trouve derére du blane pour figurer les touches de surmiére, la vie (ci un pare-brise). Les dessinateurs point clé Les lanes de feuliure qui indiquent les moins experts ne hire os ty ‘commenceront par imiter, point par point peat of dans le moindre ‘— aia détal, des modétes etfets de vitres. i Honan nae Peu 8 peu, (Yous pourrez ew non inpriner its apprendront ‘ces images) afin de vous ainsi a mattriser conatituer de précieuses toutes les techniques. Juidicieusement uitisées, les trames pourront rendre les effets dFébouissement et de « sole! dans eal » provoqués par les vitres. Décors inspirés de photographies | Wexiste plusieurs méthodes pour reproduire aisément le décor d'une photographie, entre autres la table lumineuse (ou le transparent de la tablette graphique a ordinateur). Mais si ‘on veut vraiment améliorer sa technique, il est plus profitable de redessiner a partir de la photo. CChercher les deux ou trois éléments dominants, Ces premiers éléments serviront a établir les lignes et les esquisser au crayon. {de perspective avant de compléter avec les autres éléments architecturaux. T]_ Travailler ensuite les détaits ct enricir le dessin zone par zone. Se servir de la régle \:) pour rectifier les axes. de perspective Encrer et remplir les zones noires. ‘Appliquer les trames. A ce stade, il ne faut pas trop se pertre dans les détails, ‘mais penser toute la scéne dans son ensemble, en recherchant un certain réalisme. dessin terming 39 Ambiances de rue | Souls les artistes les plus expérimentés sont capables de croquer des ambiances sur le vif. Les débutants commenceront par recopier un tableau ou une photographie, en Minterprétant pour les besoins du scénario. n'est ni nécessaire ni méme conseillé de tout reproduire fidélement, et il est au contraire préférable de sélectionner les détails, les plus marquants, le but étant de créer Vatmosphére qui convient le mieux a Ihistoire et aux personages. Tout Fart du dessinateur consiste a personnaliser et & caractériser suffisamment un décor stéréotypé our y camper ses héros au premier plan, oy Les enseignes pubiicitaires jovent tun s6le important dans \’ambiance. Leurs lattes, isbles au premier plan, TA 5 bg ; = F i it Plus fes personages du premier pian sont aistincts et bien caractérisés, ‘moins i! est nécessaire de préciser les détails du fond. Ici, dés que {'on passe ‘au second plan, es sithouettes sont encore reconnalssables mais les visages sont indistincts. Au-del, la foule se noie dans une grisaille anonyme. pour étre traitées dans un style ointliste, comme ‘des éléments ‘urement ‘graphiques, 2 Varriére-plan +». Sont dja presque indistinctes av deuxiéme plan.. ‘déalement, et méme compte tenu de la higrarchie entre gros plans et arriére-plans, chaque partie du dessin devrait étre ‘minutieusement travailée. Mais les délais trés courts imparts aux mangaka leurs imposent des astuces our gagner du temps (a gauche, par exemple, ajout d'un arbre vite de dessiner toute Penflade de ta rue). "i Travail la plume / et au blanc opaque. Fond uni et dessin stylisé sont employés ‘ci pour la préparation du premier plan, mais avec des détails | sufsamment précis pour que les personnages prennent vie grice aux ju du noir ot du blane En faite traitement des ambiances de rue et des scénes de foule est un peu un art d'lusionniste. Le dessinateur doit donner impression que méme les parties indistinctes ‘ou cachées ont été dessinées. RO CABS Une foule se compose d'une multitude de sithouettes & peine esquissées. I! sufft d'ajouter des détails sur deux ou trois d’entre elles pour que 'ensemble prenne de la consistance. saisies au passage.) Pour les scénes nocturnes, le blanc les zones de lumiére et suggére que tout /e reste ~ gris compris ~ appartiont a la nuit 4 Dans les pages qui précédent, noir et blanc, ‘ombre et lumiére, ont été employés d'une maniére réaliste, ou du moins propre 4 donner Illusion de la réalité ‘Mais les auteurs ont volontiers recours ‘aux atmospheres fantastiques. Dans ce cas les nuances comme les éclairages seront employées pour accentuer expression et traduire les sentiments ou le caractére des personages. Violemment dramatique, le noir a alors un réle { jouer pour renforcer les effets surréalistes ou souligner 'intensité des situations dramatiques. Etlots de sihouettes sur nuit de pieine tune (ci-desscus) (ou graphismes sophistiquds (c-contre) Yuu KinutanvEnin/G Fan siétaient lanes a notre ntrat de “Lucky Racoon’ Le choi ‘du noir pour Varére-plan peut apporter Sintbressants effets, analogues d'une photo en négatt Chapitre 2 Dessiner des machines Dessiner des voitures | Quels que soient la marque ‘at le model, la forme générale s‘inscrit dans une boite & deux niveaux. Esquisser la forme général, sans ‘oublie los parties normaloment Invisibles (comme les roues avant et arriée gauches) qui sontincispensaDies pour établir les lignes de perspective. ‘Une fois les proportions bien posées, travaller les détails: es rtrouseus fat ‘ce sont eux qui donnent au dessin ‘sa personnalité. al. Solgnar es détais de Favant qu! sont un pew ‘comme lo = age = de Fautomebte, acer ane métan et vétor 44 la symetne gouchetare De Favis général, ‘ce sont les pneus qui sont le plus difficile & dessiner dans une voiture ~ surtout lorsquils sont vus en diagonale cet de haut en bas, ‘comme sur la page précédente, car le sommet de Pellipse est alors déformé par fa perspective, Lorsque Ietipse est vue de face, méme si angle «do vue change de niveau (en plongée, a hauteur ci, ‘u en contre-plongée), a méthode de dessin classique parte wie ch dessus reste valable Le dessin A n'est pas satistaisant, et méme un eit eu exercé constate (ue la perspective est anormal. Comment ia coriger 2 IV faut eonsidérer le fat {qu'une partie du pneu repose sure sol ot qu'une autre partie peut étre vue du dessus. f patie reposant sure se! Le sommet de Velipse vue en diagonale est done ici correctement placé, sommet de 'stiose La méme méthode peut s'appliquer la représentation 2x0 du peu do toutes les ellipses vues en diagonale. q| Cas deux axes sont uo ce face agonale studs dans deux plan perpendiculaires, Exemples : assiaties, plats, etc. 45 Repasset les lignes 2 la plume et remplir avee soin les parties noires. Utfiser un modéfe pour tracer Te dessin des pneu. Appliquer les trames ct poser les refits, Déractés simples Tame a 10 %. ‘outer quelques ret!s (ovtenus par découpe}. strane texture, Double couche de dtgradts Complétar ce dessin par dos wuos ects (SS, ie #t a postion i ela voiture, Etudier ausei a maniére uy pare-brise avant |) | |) dont s'ouvrent les portires et le cattre. std toi ouvrant. | | a cht iit ee : Le tt est relativement mines. SN tudor particllérement les dimensions, extérieures et intérieures de la voiture ar rapport aux personnages. aT Dessiner des motos Comme pour les voitures, il faut d'abord considérer la forme générale et Iesquisser, puis crayonner les différentes parties en accordant une attention particule & celles qui peuvent servir de repéres et d’unités de mesure. Pour faciliter la tache, ‘décomposer fa machine_ ‘on trois ou quatre parties principales. ‘Ceux que la perspective inquiéte en traceront les lignes dés le départ. 48 Une fois les bottes 30 mises. en place, avec leurs lignes de perspective, crayonner les détails de ta maniére la plus précise possible, Dessiner toutes les parties mécaniques une moto est une téche ardue. Pour simpliier et gagner du temps, sans sacrifier le rendu final, ‘on peut remplir en noir toutes les parties que l'on ne désire pas détailler et qui seralent normalement ombrées. ‘exception dos pneus, dont ta matire est rendue per des trames texturées, toutes les partes de la moto sont trates avec des trames cleires en dégradés légers. 49 Quand i s‘agit d'engins militaires, exactitude des détails est importante. I! est donc indispensable de se procurer des modales. Dessin terminé aprés la pose des trames. Si le modele n'est pas sutfisamment précis, 0u laisse trop de détails dans Vombre, ne dessiner complétement que les parties « sires » et trator les autres en noi. 50 Dessiner des superstructures complexes Dessiner un porte-avions en activité n’est en théorie pas plus dificite que de dessiner une moto, Ge sont ses dimensions colossales qui compliquent |'entreprise. Etant donné échelle réduite du dessin (du moins dans la tras ‘grande majorté des cas), la solution consiste a simplifier au maximum les détails et a éliminer ‘ceux qui sont répétitfs {comme ic les avions garés sur le pont, dont deux seulement sont représentés en entier). La pls grosse difficulté réside en fait dans le respect des proportions des détaits our une structure ‘aux dimensions aussi imposantes. Crest empioi des trames (Letraset n™ 6, 72 et 116) {ui donne au dessin un caractére fini. Le porte-avions Vain aussi céel que possible malgré ta simplification extréme, (On notera fe rendu non moins séaliste de ’écume ui ailit devant rétrave. 53 Tout apprenti mangaka doit perfectionner sa technique en dessinant (d’aprés nature ou d'aprés des modales) des machines existantes. Mais, pour beaucoup, ce n'est qu'une étape vers le véritable but, qui est de dessiner des machines de son invention ou de donner une forme graphique 4 des machines inventées par d'autres. |Méme imaginaires, les machines doivent étre dessinées selon des régles de perspective cohérentes. Contrairement a ce que certains pourraient croire, inventer une machine n’est pas plus facile que d'en dessiner tune qui existe déja. Pour dépasser le stade de la simple esquisse, cette machine devra posséder une qualité mystérieuse appelée « présence » : en un mot, elle devra paraitre réelle et l'auteur du dessin devra donner impression de comprendre et de maitriser son fonctionnement. On ait souvent que dessiner un objet imaginaire demande tune plus grande maitrise technique que de dessiner ‘une machine existante, En fit, es exigences ne sont pas tres différentes >} dans les deux cas : 4a perspective doit atre cohérente et la structure équlibrée (toi rim de travailler en crayonné les parties cachées et de tracer les axes de symétrie sur les esquisses), 55 Ces lignes qui | correspondent B} ala trajectoire de Vengin ont leurs propres lols ddynamiques... | faut veiller cependant {ce qu’elles n’engendrent pas une impression ‘de monotonie. seule fs virtuoses sont capabies de passer directement & encrage. Les moins experts repasseront au préalable les contours au crayon. Les fignas de déplacement dai ont ici 6 tracées @ fa plume tubulaie, <'un mouvement ample et ferme, ‘en prenant appul sur le coude, Sur ia trame, des refiets blancs sont obtenus ‘| en découpant des languettes au cutter’ Poser une trame & 10 % pour la finition des parties métalliques. Une fois que on matrise la forme ‘une machine, ren n’ampéche 4e fa décliner sous des angles de wo cifféents, toujours en rapport ‘avec action Sil s'agit d'une machine réele {voiture ou moto), on peut se procurer ‘ue documentation qui servira ‘te guide pour les parties & modifier. Sil s'agh tune machine imaginaire, 4a fantasi est perise, mais dans les limites ‘une certaine logique. Imaginer, c'est avant tout créer des formes, les associor entre elles et les agencer sous des angles de vue variés pour obtenir des effets inédits et spectaculaires. Les wes en contre-plongée accentueront Pimpression de puissance colossale, voire de menace, qui se dégage ‘une machine gigantesque. Pour ‘au maximum les formes et leur donner le plus d’ampleur possible, aligner axe médian de la machine sur fa diagonale de la feuille. Penohé sur sa feuille, le dessinateur manque de recul pour juger de Méquilibre ‘de la compositidn. Il faut de temps ‘autre prendre un peu de distance par rapport & son travail en examinant son dessin & bout de bras. Un « truc » bien connu des professionnets consiste examiner & renvers, par transparence. 58 On ne répétera jamais assez qu'l ne faut jamais négliger les parties non visibles du sujet traits car équilibre général du dessin et la cohérence de la perspective en dépendent. Certains dessinateurs tes traitent iméme avec autant de soin que les partes vsibes, iméme si est pour les eftacer Cepensdant, se dessin est dense at trés chargé, il en résute un entremélement de lignes ‘ui rend les esquisses préliminaires peu lisibles. {a technique détailbe -desoous a le mérite d’éviter les surcharges inutiles tout en permettant des raccords parfaits entre parties visibies at parties invsibles. ‘Appliquer une feuille de papier calque par-dessus ‘Superposer la feville de dessin. En s'alignant ‘2 feulle de dessin et tracer avec soin fes parties invsibles, ‘ur les repéres fouris par le papier calque, en faisant des traits bien nets. Placer ensuite fe caique repasser soigneusemont les traits des parties viibles ‘sur la vitre d'une table lumineuse. ft gammer les traits inutiles. 59 Esquisse et finalisation cu petit ément ‘ui se trouve en hautet& droite e la partie du dessin eprodulte en bas, 1. Définir les contours 2. Définr ies lignes ‘tla position de élément, de perspective par rapport 2 Yaxe mécian de rélément. Esquisser 8. Déterminer, les parties invisiles. par rapport ‘cet axe médian, ta position des lignes, ‘qu indiqueront les volumes. Crest ainsi qu’un petit élément, dont Pimportance pouvalt paratre négligeable, contribue @ la soiité dun ensemble basé ‘sur une rigoureuse construction. Une fois tous les détals construts un par un et les tats supertlis Gliminés, on peut passer € Fencrage. Le dessinatour ai! utilisé deux plumes différentes. ‘une plume conique pour Ja machine et une plume tubulaire pour les batiments La partie détruite de ces batiments est a plus spectaculalre de ensemble, Sitfon veut que ces parties détruites aent un caractire ‘alist, il faut un minimum ‘de connaissances sur fa maniére dont réagissent les aitférents ‘matériaux de contruction. 60 Pose des trames pour I'amoncellement des nuages, qui est I'un des points forts de ce dessin. 1. Appliquer d'abord en fond une trame Letraset 61 2. Découper au cutter l'ourlet blanc qui individualise {ou une trame équivatente & 10 %). I ne taut pas traiter chaque nuage. Poser ensuite le deuxidme fond, les nuages comme une masse d’ensemble constitué d'une trame d'un ton plus soutenu, ‘mais considérer chacun d'eux comme un élément ‘comme indiqué cl-dessus, et travailler de nouveau I chaque nuage séparément. distinct, Souligner leur contour au crayon blou. j 1 3. Les découpes, cette fois, ne feront plus apparaltre 4, Appliquer la troisiéme trame, la plus sombre, le fond blanc mais la premiére trame, pour figurer les gros nuages noirs. 61 1, Aprés avoir trace les contours, les doubler intéieurement dun trait e blanc (les nuages doivent restervisibles pour indiquer Ia transparence). 2. Découper ensuite les fines nervures de ces alles translucides dans une trame blanche et les appliquer délicatement, 62 1. Apras avoir appliqué la trame claire, parachever les effets de transparence ‘au moyen d'une fine bruine blanche, (qui créera une texture aussi delicate ct impalpable que des alles de libetiule. 4, Evider au cutter toutes les zones. ‘qui devront tres traitées & a bruine Dianche. Essuyer les éventuels exces de colle avec un papier absorbant. 22. i faut avant tout protéger les zones ‘wisines qui doivent reste intactes. ‘On trouve dans le commerce des rubans et des papiers ‘de masquage spéciau, mais nous avons utilisé ici eu support de trame qui est suffisamment Imperméable pour cet usage. 5. A'aide ¢une brosse dure (brosse 8 dents) que 'on fottera sur un tamis, Drojeter un nuage de minuscules outtelettes de blanc liquide sur les partes évidées. Retirer avec Drécaution le paper de protection, ‘3. Co masque a été appliqué Sur toute la zone & protéger, au moyen de colle pour montages successits en aéroso,vaporisée en couche legbre sur toute i surface. Cette colle pour supports repostionnables petmettra de retire ensuite le masque sans lniser de traces. Une goutte de blanc pur our parachever les reflots et donner du reli. Armes et petits appar {ci, attention a fa perspective ! Appareils, armes, outils et petits engins manipulables posent un vrai probléme au dessinateur : s'il respecte la loi des proportions et leur donne leurs dimensions réelles par rapport aux corps des personages, tous ces instruments qui jouent un réte dans histoire vont sembler aussi inconsistants que des jouets. Crest une erreur commune dans laquelle tombent presque tous les débutants. Pour respecter les impératifs de la narration, il faut au contraire exagérer les dimensions de ces accessoires. Chapitre 3 Dessiner les plantes et les animaux Les débutants ont toujours beaucoup de mal a dessiner un paysage, ‘car quels que soient leur zéle et leur application, il eur est évidemment impossible de dessiner chaque feuille et chaque brin d'herbe. lls doivent done essayer d’obtenir tun rendu global qui imite la nature ‘sans la copier dans tous ses détails. Arbres et feuilles ‘Scéne de campagne ou scéne de rue, parc ‘ou bord de mer, les arbres sont partout. Vauteur dde mangas devra done tht ou tard apprendre les dessiner rapidement, ‘en ayant recours, Ades techniques. éprouvées, Pour représenter un arbre faut arbre est réduit & son trone Les feulles poussent & lexrémité des rameaurx et a ses branches divisdes on rameaux. 66 En développant un peu le dessin A, on obtient lune esquisse d'arbre acceptable Le dessin B est parti d'une idée simple :indiquer te volume 4u feuillage parle jeu des ombres. Les occasions de taiter un arbre entiérement en noir sont plus rares, ‘mais ce peut tre un élément intéressant pour l'atmosphére Premidre amélioration : on donne un peu de consistance au feuillage au moyen de hachures & la plume. En travaillant davantage ces ombres, on peut rendre los ditférences de couleur des feuilles. Des touches de noir donnent plus de vigueur a l'ensemble. Pour les branches qui se trouvent premier plan : les touches de noir doivent étre correctement posées, & la pointe des feuilles et sur leur envers, tandis que leur surface exposée a la lumiére est clare. 67 Deux exemples parmi d'autres des techniques utlisées pour ombrer a la plume la masse du feullage La superposition et le croisement dos hachures produisent des effets esthétiquement tres intéressants, assez proches de ce que Von peut obtenir avec des petites touches de peinture. Le tronc Si 'on veut simplifer, on ale choix entre deux types Tous les troncs d'arbre peuvent étre de dégradés pour rendre le volume du tronc. traités plus ou moins comme des cylindres. Quand on les dessine, ‘méme sommairement, il faut absolument éviter qu'ls paraissent plats, Le dessin de droite montre comment {donner trés facilement du volume un trone en trois dimensions. La texture des trones arbre est toujours intéressante, mais les dessins variés des écorces ne doivent pas faire oublier effet général de dégradé. Leetet de volume oyfincrique doit également sappliquer aux branches imaitresses qui partent du tronc. Les stries do écorce participent au muverent vertical. 68 ‘Quand on dessine bois et bosquets, |e premier plan est de loin a partie. 4a plus facile: i suffit de dessiner des arbros Jos uns & obté des autres Uarritre-plan pose davantage de problémes, car I n'est pas question de figurer tous es arbres, ce qu rendralt le dessin contus, Sure dessin du haut, on a séparé hnettement le premier plan e Varriére-plan, Solution intéressante pour figurer tune claire. Sur le dessin dtu bas, c'est une autre technique ui at utilise = ‘ing ou sbx arbres dessinés se mélent & ‘autres ‘ul ont été découpés dans des trames appliquées ‘ur un fond texturé, avec un effet de négattiposiit qui tradut bien atmosphere d'un sous-bois Les fouilles et les touffes dherbe Les brins dherbe ne sont pas autre chose que des feuilles étroites at longues comme des rubans. Comme des feuilles, ls ont deux cétés dessinés par une opposition d'ombre et de lumiére, Contrairement aux feuilles, attachées & une tige ou a un rameau par leur pétiole, les brins herbe sortent directement du sol 2. Indiquer ensuite par tune courbe en accolade les deux parties ssymétriques du limbe, A 7y PPG 4, Penser aussi la partie invisible dans la pliur, 4. Tracer o'abord ta ligne 3. Dessiner ccorrespondant les contours la nervure médiane d'un trait souple de fa feuile, et ferme. celle qui indique son ‘mouvement général. \) /\ " o 4. Indiquer d'abord 2, Dessiner ensuite 3. Le dessin A est une base Ie mouvement. la pointe du brin simplifiée qui peut donner Sorte, feu & toutes sortes puls ses contours, 'interprétations, comme la toutfe d'herbe chdessus. 69 Rochers, falaises et galets | La forme et 'aspect des rochers varient selon fe cadre et la nature de la roche. Les fataises calcaires sont ainsi découpées en strates et trouées d'antractuosités, tandis que les éboulements granitiques du bord de mer sont usés et polis par les vagues. Les rochers offrent souvent des amoncellements et des dénivellations, remarquables. Vauteur de mangas peut évidemment mettre profit ces éléments du paysage pour en tirer des effets éminemment spectaculaires. Les modéles et les sources inspiration ne manquent pas, depuis les paysages signés par des grands peintres jusqu’a la carte postale. Une photocopie agrandie peut se révéler utile pour indiquer comment traiter les détails et les textures, 70 ‘Sous effet du courant La vague retombe sous son propre poids. et du vent, eau s'éieve ot ‘Au moment ol elle se brise, Pécume jai Ja vague se gonfle, Un ourtet en hauteur et forme un panache. La surface re d'écume apparait au sommet. de ta mer ast stride de blanc, —— a La vague retombe en avant, tarais que 'écume s’étend en éventail La vague s'ateve. Ala surface de la mer Une eréte, Irangée o'écume, ‘89 forme au sommet. 71 Des filets et des plaques écume fottent (en permanence & Ja surface de Ia mer, formant comme un filet aux mailies larges ‘at mousseuses. ‘en mile russelets qui ‘serpentent sur les rochers, puis s‘écoulent. Loau qui rejailit violamment a été traitée ici par des traits de plume sur un fond blanc. Un peu de technique Le personage est le seul ‘élément de ce dessin qui ait été traité a la plume. Tout le reste — mes, ciel, ‘nuages, vagues... ~ «a été obtenu par application de trames et de découpes successives. Les flets d'écume Pour que le dessin reste ont 6t6 réaiisés par suffisamiment expressit, des découpes au cutter. cette technique demande dos contrastes accusés. La superposition de trames permet ce erder ombres et dégradés, 72 Mouvante et sans forme définie, |'eau n'est pas facile a représenter. Eaux mouvantes Dans les mangas, c’est le plus souvent son perpétuel mouvement quiest retenu. Les auteurs de mangas utilisent je pl. ‘Sur ce dessin, Varriére-pian a été intentionnellement souvent ignes et erabesques pour veprésenter OBSCUGI pour accentuer I contaste avec Nécumme Je mouvement de l'eau. blanche. L'éiément vedette est ici l'eau aérienne et transiucide qui coule entre ies doigts. La pluie est en général rendue par des hachures (Ce quo le dessin dot fare claremont ‘comprendre, Verticales, plus ou moins longues et serrées Crest que tout ce qui est exposé a la pluie devient mouillé, et par des gouttes qui s‘écrasent au sol. ‘#8 donc fuisant, reflétant les éléments environnants. eau qui tombe Les gouttes de pluie surune surface ui frappent la surtace dure rejaitit| de l'eau torment en éclaboussures, des cercles concentriques {ui refiétent la lumiére. Leau est transparente, et ce sont parfois les reflets de lumiére dansant & sa surface ‘qui en révélent les mouvement. Fondamentalement, "eau s'écoule toujours de haut en bas, infnis jeux d'eau ct de lumiére. sespatelecent ‘Ajouter un reflet pour rendre étre particuliérement + re attentif& la maniére . Vépaisseur de la aque d'eau. dont Peau répandue ‘se rassemble on gouttes, . f —. par un phénoméne connts ; sous le nom de tension de surtace Pacer te refet Crest ce méme phénoméne : go d de tension de surface qu falt que le liquide contenu te phénoméne de tension dans un verre présonte Ge Sintand ri ee procit ee einer avant de déborder. ‘mais avec tous ies fiquides. 74 Le dessin ci-contre montre que si les nuages ont des formes plutét simples, its peuvent créer des effets sophistiqués par le jeu des clairs-obscurs. A De fait, le dessin A pourrat servir de base A presque toutes les variations, TS SE Sata 4 Le dessin de fa page 57 (4 gauche, version finale) offre un superbe exemple de travail de nuages, dont la préparation peut se décomposer ainsi (4 droite) ; il faut faire preuve oe patience et de persévérance pour appliquer et découper les traines. Iciune application irecte du dessin A, avec quelques ombres. Un exemple de travail 4 la plume ; cette technique est tout de méme trés rarement employée pour fes nuages. 75 Les exemples montrés ioi n’en ont retenu que les dangers et les effets dévastateurs. II faut noter au passage que, sans la couleur, le dessinateur a assez peu de moyens pour représenter le feu. Chaleur, jumiére et fumée sont les sensations premiéres Quand on traduit ie flux ascensionnei de l'air brifant & exprimer par le dessin. par des hachures a fa plume, il faut prendre garde d'éviter la monotonie. Le dessin ci-contre montre Solon le flux d'air, 5 le développement les tammes pewvent ( caractéristique d'un grand aussi bien jail = feu. Ce croquis peut servir avec force que tourbillonner. eee scene 7 CH § oy) S ¢ 76 or : ee FA ‘et autres particules incandescentes. les études sur la fume, Mo Solon fe vent ou le sens du lux d'air chaud, la fumée peut former des tourbillons. u se répandre en nappes. Ce croquis de base (ci-dessus) fS.:| pour les incendies de brousse ou de fordt @ about au dessin chcontre. . Les explosions peuvent se répartir en deux catégories : Explosions — détonations avec effet de souffie (poudre, dynamite, etc.) — embrasements avec combustion (essence, gaz, etc.) ma. Boe Les explosions-détonations ont un souffle aux effets destructeurs qui se propage en ondes. En revanche, elles causent rarement des incendies (au contrare, elles peuvent méme servir les éteindre). Les explosions-ombrasements détruisent & la fois par le soutfle et parle feu. Des émanations toxiques peuvent s'y ajouter. Une meilleure connaissance des phénoménes de vibrations sonores ct de propagation des ondes peut donner des idées utiles ‘aux dessinateurs qui veulent nT, représonte les dégats q a provoqués par tne explosion, Noe Une explosion se propage en ondes, Les détonations peuvent étre ampliiées ddu contre vers lextérieu. par des phénoménes d'échos, AXE cciats de bois ot ragments ee Go ta ores Los particules projotées par explosion sont représentées dans une couleur contrastée. lest toujours utile de montrer les dimensions du sinistre 'échelle d'un personage (mais un autre élément peut servi, ‘du moment que ses dimensions sont bien connues : voiture, porte, etc) 79 Uauteur de mangas peut avoir besoin de dessiner tun animal — généralerient un anima) familier. Havest pas inutile d’étudier les particularités du squelette pour mieux travailler les attitudes et les rendre plus expressives. Ces notions anatomiques ‘sont encore plus indispensables si 'on souhaite interpréter les dessins dans un sens comique. Tracer axe médian pour étre sdr que le dessin sera équilioré quel que soit le mouvement au corps. 80 Selon angle de vue, Certaines parties de ia téte peuvent tre invisibles. On notera que oe n'est ‘pas la position de la pupille {ici elle occupe le centre de lal dans tous les cas, at les iis ne sont méme pas dessinés) qui fait changer expression, mais emplacement du reflet ‘umineux (le rond blanc) ‘qu indique ta direction du regard, SA Pour pas atrayante ) \ une histoire od figurent des animaux, Le chat est souple et caressant. Capable de fatterie ‘at d'égoltme, il aime son contort. fe decsinateur a recours 4 anthropomorphisme : it attribue a chaque espéce ‘das qualité bien spéciiques ct introdult en outre des différences Individueles bien atfirmées. ‘= Viens jouer avec moi !» sembie aire ce jeune chien Les animaux de grande taille ‘non agressifs foaleine, ours, ‘léphant...) donnent une impression Les postures des petits animaux fe das oiseaux évoquent des mouvements vifs et gracieux. 82 Le réle réservé aux animaux dans les scénarios de mangas a) Mascottes ot petits amis Hamsters, éoureulls, b) Partenaires et associés CChiens, chevaux, souris, oiseaux, ‘sont des observateurs attentis et quelquefois maiicieux des actes: des grandes personnes. De petite taille, lis se perchent ‘sur leurs épaules our observer ‘ce qui se passe. ‘ala mine patibuaira Las femms ftalas axborent parts des serpents. Chien seine arene es deux — types ae — styisation (chien | ata peuvent ere adapts pour eaves Les elipses dominent ania (penser a des auborpines! Iivest pas indispensable de se torturer imagination pour dessiner des créatures de fiction, comme les dragons ou autres représentants du bestiaire fantastique. Il suffit souivent de s'inspirer animaux existants, en détormant certains organes ‘ou membres. Une autre solution ingénieuse consiste a mélanger les parties du corps de plusieurs animaux différents, \ Toujours avoir a esprit fa configuration des partes invisbles. ~~ Pour fa t6fe, Le crane ci-contre est celul d'un félin, Ia servi de base pour dessiner Ia téte du dragon € gauche. Laceroche de la mandibule a été conservée, de méme que la distance entre Ici et les commissure. 85 ‘ous les animaux connus. Comme celle d'un chat, la téte d’un dragon, peut se décomposer en triangles. LLencrage a été fait la plume tubulare, Le dragon a beau étre imaginaire, ‘es positions et ses mouvements, ne doivent pas moins obéir 8 certaines régles pour donner tune impression de vraisemblance, lest done indispensable de posséder qusiques notions @anatomie animale (Vorganisation | des squelettes, notamment) Pour pouvoir adapter ses dessins ‘différents scénarios et situations. satisfaisants, | toujours penser A localiser Jes sources de fumiare. Une trame & 30 % a 6 utiisée pour Jes parties les plus foncées du bitiment. 87 PsiCites stot FM 1. Rincer a plume & "eau claire ct Pessuyer soigneusement pour éliminer toute trace d’encre. La plongor & nouveau rapidement dans |'eau pour Phumecter, 88 2. Sans essuyer la plume, appliquer tun peu de blanc liquide sur la pointe avec un pinceau Sil est habituel de se servir du blanc opaque pour effacer (en les recouvrant) des traits superflus et indésirables, on oublie parfois que l'on peut aussi dessiner directement traits et textures « en négatit » sur un fond teinté (trame). Le blanc opaque liquide ou 'encre blanche sont alors appliqués a la plume. Quelques exemples de dessin ‘en blanc, de haut en bas ‘et de gauche a droite : tours en béton, tatami, reflets de soleil, marges at interfignages d'un texte imprime, 3. Avant de commencer & dessiner, faire un essai sur une feuille de papier et éponger l'excédent eau le cas échéant: le blanc doit tre fluide pour bien s'étaler, ‘mais il doit en aucun cas s’écouler en gouttes qui pourraient tacher la page et décolorer les parties traitées & Iencre noire. (ou bien avec Pembout applicateur du flacon. 44, Sila plume rest pas assez humectée, fe blanc va au contraire 5. 1 existe aussi des encres blanches pour calligraphic durcir trop vite =i étalera done mal et formera des craquelures. Qui s‘utlisent comme nimporte quelle encre de couleur Sil commence a sécher au milieu d'un trace, plonger rapidement {mais ne se prétent pas aux transparences et rendent la plume dans eau et faire quelques traits sur le papier Tes métanges opaques). Elles sont faciles d'emploi, de brouillon avant de reprendre le dessin. mais les hachures faltes avec ces encres seront plus plates Cortains dessinateurs appliquent aussi 'encre blanche avec un Repido. Les « étoiles » ot autres traces d'impacts et d'explosion se réalisont en projetant du blanc liquide sur le des avec un pinceau dont les poils recourbes sur le bord du flacon se détendent en faisant ressort (clcontre). Une autre méthode consiste @ souffier a travers les polls du pinceau pour projeter une fine bruine, blanche sur un fond sombra (aire des essais dabord). Le blane est ici utilisé pour tracer des lettres en négatit. a M ou d'une photographie, odéles et stéréotypes sass ; En ce qui concerne {9s photographies, te probleme identification ne se pose pas un nuage est un nuage méme sil aun air bizarre. Wen va pas ‘de méme pour un dessin : c'est un nage seulement si le lecteur Videntitie ainsi. En un mot, il faut introduire dans son style propre, Je dessin une sorte | Plus important de code collect, Qui le fera reconnaltre par tous comme ‘un nuage. Ces, précongues liché Prd adr Clichés et aux objets qu’aux idées. stéréotypes qui ne correspond Quand on Socinaen nemmnae Sie contexte est clairement pergu, aie a soleil. Chapitre 4 Créer une short story Les secrets d’un bon scénario Amesure que | | les personnages ‘| se mutilent, "histoire prend de ampleur ct devient passionnante, F i : 2 i Ue gag ce que Je Yous dois, & vous ‘tous, et Je suis vous Je prouver sivous tentez aie we aoe Lune histoire un scérario cana, ui connera impression vous serez obliges do démaror ‘avec das parsonnages bien trop nombreux Tout ce qui en sésuilter, Voyons, voyons... Personnage personne considérée du point de vue de son comportement et de son re social; tre humain roprésenté dans une oeuvre d'art... Dans les bandes dessinées, ‘on appelle «personnage » tous fs les, principaux Prenons un exemple simple. Disons que vous 6tes lave Alpha du collége }0X et que vous vous trouvez dans la méme classe que I'éléve Lambda. ‘Vous venez de vous rencontrer pour la premiére fois. et seconds : aqui paricpen&facion | [Le lendemain = a Gute sorte «dans les cases. de type est Lambda? ener deal ont ‘pas grand-chose aprés une seule joumée, vous avez passé une année céte & cbt, vous avez bullé ‘ensemble, vous avez séché sur les mémes examens, ‘vous avez dragué Jes mémes filles. En un mot, vous commencez ‘vous connate, ten va de meme dans les mangas. ‘Au bout de quelques. pages, le lecteur ‘commence & mieux cconnaitre le personnage, i 6prouver des sentiments our Iul et & prévoir plus ou moins ses réactions. story, comme ‘son nom le suggere, ‘un nombre limité de pages. doit tre expliquée, les La soule chose {que I'on puisse réduire, c'est le nombre Done résumons-nous ‘une histoire courte ne pourra fonctionner qu'avec un petit ‘nombre de personnages. faut que Pou de es personnages personages, sortant un peu accord, du commun, mais. sinon is ne retlendtont pas he cy. attention du lecteur a : ~~ STrits | de caractore ? But dans fa vie? | Tout d'abord le héros, Momotaroo... Deux personages principaux, Alors, ily aura. est bien, mais cela falt un peu Momotaroo, vide, visuellement partant. son chien, un singe, un perroquet, ct puis un couple de vieux paysans. Pe! Je ve (Ces trois animaux cot race Sooty |e Tecompomer ont fayars ses ventures. tapere™ calfard tnt petit + & } 9g Les aftrontements entre Memotaroo Co sont ext les deux personnages principaux. Le sujet ] Le sujet est en quelque sorte le fil directeur du réct. Dans te cas d'une short story, {e sujet coincide a peu pres avec 18 but poursuivi par le personnage ~ but qui sora en général atteint 2a fin de Phistoire. par exemple, devenir homme le plus fort possible : une belle histoire ‘amour, avec un rival & évincer} Concevoir un scénario original ]| des personages. Leurs actions ™ , ce stade, W s’agit maintenant a’écrire (on doit avor plus tun seénario en tenant compte (qu'une vague ie de tout ce que nous avons vu pases (osuse)+ ‘ty caractore des parcnres présent (6vénement) = tras nobles futur (conséquence) cules fot agi Les points forts de I’histoire Dés vet instant, ti faut avoir en téte Le dénouement action: I faut aussi penser ds présent ‘ala maniere de s'exprimer es citirents Comment découper le récit Pour avoir une idée e ce que sera le futur ‘manga, il faut en tracer tun plan, scéne par scéne, Crest ce que I'on appelle un story-board. Le story-board | Premiére scéne I faut décider ‘du nombre de pages attribué chaque scéne. IMtaut procéder au découpage Le moment est venu ¢'établir un plan dessinée. de la future bande le pls tt possible, La premiére étape consiste la diviser eon w eet en scénes, c’est-d-dire en fragments présentant une unité (mémes personnages, >, méme lieu, mame action...) Une vieille paysanne vient ‘eau une noix géante qui flotte La femme décide i Creaaannse I faliat s'attencire de fendre ta noix ue pour la manger. J 102 ‘Les mangas japonais meee | or «une double page = en petit format (leurs pages en format alum i \ correspondent & la moitié (de deux & quatre pages . de celles de nos albums ‘en petit format) font & peu prés 32 pages. ‘on pout supprimer la scéne oi la vieille paysanne va chercher la noix géante {dans ia vie. on conservait toutes les scdnes que on a imaginées dans un pramier temps, le récit ne pourrait jamais tenir ‘sur 32 pages. Il est done indispensable de supprimer des parties du récit. Etcelle. Crest ce que l'on appelte des ellipses. | or elie va Les ellipses ne sont valables chercher que si l'on comprend tout de suite ‘sa machete, {a continuité sans que des explications solent nécessaires entre deux scénes, Ce qui va nous donner le découpage ci-dessous : (On constate ‘que le nouveau ; conerent mats 1. La vieille femme apergoit la noix Ble Jn “ outta en va re cwcoe u la scéne oi elle est 103 Pour prendre un exemple, une scéne ‘0 Momotaroo montre la cicatrice do la machete sera totalement incompréhensible si 'on n'a pas Regarde, uparavant assisté a la découverte de la noi, Jai encore a cicatrice. ‘sur le méme théme) ‘et non une séquence etlére, La mise en pages Ala différence de notre écriture occidentale, le japonais se lit de droite & gauche. La mise en pages des mangas suit donc ce méme sens droite-gauche. uelquetos, es éfteurs occidentaux inversent ordre des cases ‘ous rétablir ordre de tecture ‘auche-croit, Mais nest quére possible dinverser le sens de action Vintérieur d'une case CChaque page comporte (généralement 6 ou 7 cases. Le choix et la succession (On appetle strip ia case Tongue occupant targeur | "eres de la page. Le dialogue est mis en relief dans (a partie de gauche. Exemple de composition d’une page ‘Avec la deuxiéme case, (On débute par un plan d'sasemble afin de + faire comprendre quets sont les rapports LLordre de succession des plans a en lui-méme tne signification et obéit ‘entre les différents personnayes ; Ades régles, de méme + indiquer leurs déplacements d'un lieu & autre; ue la construction ++ montrer ce quia changé. une phrase, Le plan général sert & souligner unit de tie. ‘On y a recours chaque fois que I'action change de cadre. Chaque fois que Ce décor ne doit pas seulement le cadre de I'action _consister en maisons, rues change, il est ‘4 paysages. I faut y intégrer souhaitable d'avoir des détails qui suggérent un plan d'exposition le moment de la journée qui campe le décor. ou les circonstances particuliéres. 4. 808ne précédente 4. s08ne suivante Lorsqu'une scéne prend fin en milieu de page, toujours indiquer la transition par un plan d'ensemble, Les tes gros plans sont en principe réservés aux objets ui seraent impossibies bien distinguer sur des plans plus généraux Par exemple, si 'on doit suggérer larrivée des éléves ‘au collage, fe matin, il ne suffit pas de montror Jes batiments: ici i! manque quelque chose. cette vieille montre (On doit voir des groupes devant ia porte d'entrée: fet dans fa cour. Le fait que les éléves se disent bonjour inaique que nous sommes Je matin, 107 onnages Donner vi je aux pers (et une des plus anciennes) de ces techniques la vitesse de déplacement ‘au moyen de lignes de déplacement d’air. 108 De tous les éléments de la bande dessinée, . line faut pas le texte est un de coux ‘qui a le plus puissant 04 bien la ruée Latechnique ‘des genga est empruntée ‘aux dessins animés, ‘un genre & succes ‘aux mangas traditionnas Les genga sont des emprunts irects aux (Gessins animés cans le style des mangas), a été expérim par les pionniers du cinéma, 109 Le mouvement pout aussi étre suggéré dune case & rautro. Ii élan est pris dans la case de gauche et la réception du saut a lieu dans celle de droite. fei, Nes deux. cages du haut ont la nae taille, mais ce nest rallement ‘La solution ci=deseus est oxi simple quteFicace: on laisse as lectew le soin Le fait quiet ka composition sott élargie ne change rien au fait aque les deux cases sont implicitement lides cet que le lecteur saisit parfoitement le mouvement Mouvement en continu sur trois cases. Comment amener le lecteur - Prenons a imaginer 5 x par exemple le mouvement : tte scine apres \ claps décor / = 5) essa le découpage ? i 5 bp lon Les metlewes| legons de cadrage adage et texte associent leur powir de découpage de svageston au dessin: 'émation sont a rechercher ‘qui se it sur le visage del fle indique dans nos mangas favo, bien qu'un terible combat se Wve. ‘aussi bien albums ‘que dessins animés. En oxaminant es cases des mangas, car elle lisse beaucoup ‘de souplesse dla miso Sion examine 08 deux dessins, on peut observer ‘que col de droite semble Rotter, Plus concrétement, c'est une méthode valable pour donner assise et soliité ‘aux dessins qui comportent de grandes zones vides. | suffit alors d'ajouter une bulle de texte, un ou deux nuay page 1 La di yn de la page La meitleure histoire et les plus beaux dessins perdront presque tout leur intérét si organisation des cases de la page est défectuouse. UZ Sur la page 1, non seulement toutes les cases sont de mémes dimensions, mais de plus les types de plans et les angles de vue sont quasiment identiques. {Wen ressort une impression de plattude, ‘de monotone et d'ennui. Rien de tel sur la page 2, ‘i la composition plus travailée et les ruptures de rythme dues aux atemances de plans moyens ‘et de gros plans donnent du dynamisme au réct La gouttiére centrale entre les deux pages est appelée nodo gorge») en japonars. ‘Sion ne peut éviter qu'une case soit placée & cheval sur une double page, i faut du moins s'abstenir de placer du texto sur cette zone centrale. D'une maniére générale, vai mieu teres gos pas de tere setaniesdshees En revanche, les onomatopées,traltées comme se sont inspirts {des éléments graphiques (par exemple avec des polices dy nombre or de caractéres différentes au sein d'une méme case) pour régler la division Ccontribuent& V'intérét de la page, de la page 114 La tranche se trowe 4 droite et fo livre S‘ouvre a gauche. Par conséquent, le dessin que Yon veut mettre en valeur ou que Fon juge le plus atracit hoi tre placé & gauche, du moins sil livre respecte 'empagement japonals. Attention, ‘ly a toujours des exceptions ‘la egle! ‘Alors ne vous tracassez pas 110p si vos sont diferente. ‘Un bon dessin reste bon, qu'l sot gauche ov a droite. La double page Un dessin spectaculaire pourra se trouver un peu a 'étroit sur une page classique. Pour mieux le mettre en valeur, doubler le format de base en réunissant deux pages. Le ruban adhésit standard jaunt 1. Fixer et se fendille avec le temps. provisoirement Utiiser de prétérence de ladhésit avec ares = repositionnable, lune languette qui pourra étre remplacé. Sadhéelt NL 2. Poser ladhésif us bien a plat ‘du haut en bas. verso verso Tracez des reperes. mn recto recto Si on a utilisé des gabarits spéciaux ‘milimétrés, i fauctra éminer soigneusement les deux régies verticales au cutter yon du c6t6 de le pliure. — Attention aux transferts Une trame simplement pliée finira ‘Mieux vaut la fencdire La pose des trames est plus délicate par se décolier préventivement au cutter’ ‘sur deux pages ainsi raccordées. Je long de la pliure. 116 La premiére page représente @'/ Harmonieuse eaceroche» du manga Eff’) visuetiement, et doit étre visuellement . = / introduction réussie. Si elle est bonne, : i doit tre aus! le lecteur n’aura qu'une envie: vie effcace sur oursuivre, fj fe plan naratit Le lecteur ui tourne la page I doit aussi avoir une petite idée du sujet. TT (ces impératis pewon | [Eestioutatat wa, 7 Sie paux “{fi ] toutefois ate respectés ‘me permettre | sans que le personage ‘ce qu'il nous taut principal apparaisse en réalité c'est quelque «en chair et en os », chose qui captive 1 faut au moins qu'il (ou elle) soit évoqué. éaiteur, ben sir, pense & S0n dossier de presse. Un dessin ui atice Foe est la meileure des pubiicites. ‘Quelque chose comme ga? Sil ny a vraiment aucun dessin séduisant dans les cing premiéres ages, beaucoup n'ont pas au-detd DR OR ue euro Nutiiser que des plumes ‘ou des pinceaux Et d'abord un consell (qui va de soi: se laver soigneusernant les mains avant de tracer les lettres. Placer une feuille de papier blanc utiliser que de I'encre do touts premidre qualité. Les caractives japonais s‘inscrivent Its se tracent en lignes verticales e sept caractéres. 7 lignes de 7 caractéres des gabarits spéciaux (du type Letraset) pour les bulles ot les cases carrées destinées aux polices Etaler le papier-calque sur la page et le fixer ‘avec du ruban adhésit. feville. i Ingiquer: «texte en réserve blanche ».. Faire de méme pour le texte ‘qui devra venir en surimpression ar-dessus les trames. ne sera indiqué Le titre | ‘qu’au crayon. aE Clas} La plupart des maisons dédition de mangas lancent des concours de jounes talent. Gest une chance ‘ile travail est sérieux et en vaut vraiment la peine, "éditeur le sélectionnera pour le concours des jeunes. talents. Et méme si le travail n'est pas retenu, vous en retrerez quelques conseis utiles. Ce ne sera done pas du temps perdu. Apportez vous-méme votre travail aéditeur ou aun de ses représentants. Ce persornage est nbs bon! Lernombre de pages des ouvrages participant aux concours des jeunes talents est fh & ravance un mutiple de 8, de 16 ude 32 (ce que Fon anpelle un cain), Le plus souvent, iV est demandé Si on impose cette limite aux débutants, Cest que les éditeurs craignent quits peinent venir & bout d'un travail plus tong, Véditeur tient a ce que ‘0s jeunes recrues s*habituent & travailler vite: 32 pages par mois (ou tous les deux mois, jointes aux erayonnés un nouvel album), (On apprens davantage ‘en passant 1 mois ‘sur 30 pages, qu'en travailant ‘pendant 2 mois sur un album ‘Aa siage de la maison W edition, faut exsayer Pavor toujours personne, c'est le seul moyen de se rendre compte des progrés accomplis. Le travail progresse... Si éditeur est satistait, i! vous trouvera En réalité, plus i est ‘severe, plus ia contance = Les conseils des éditeurs sont judicieux. N'écouter que les consells ~ bird lal \ pour les éditeurs... ty ‘peut cependant l/h) ..C’est juste quis ne sont pas fre dangeroux Wy 4e vrais proessionnels du dessin. a) Th Le plus dur vend aprbs waisoge 7 avoir 6 publi). uw ‘Maig il ne faut pag renoncer. Ce sont précisément ceux ui savent sunnonter Véchec qui deviennent de vrais professionnels. des mangas. 4 Eros aos ous quite, ‘Achevé c'imprimer en Chine en mars 2003 - N° d'éditewr : 6868, PAR UNE EQUIPE DE MANGAKA JAPONAIS, UNE METHODE LUDIQUE ET EFFICACE POUR DESSINER SES PROPRES MANGAS. ii =. |