Dossier de presse

La plateforme d’action collectives MySMARTcab
s’ouvre en s’attaquant aux banques qui ne
respectent pas la loi !

Contact presse :
1

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Vous aussi votre banque peut vous rendre de l’argent !
Dès le 15 septembre 2016, l’action collective STOP la lombarde! regroupera l’ensemble des
consommateurs lésés par des banques leur ayant appliqué le principe de l’année lombarde. Cette
démarche nationale exceptionnelle, entraine un regroupement non moins inédit d’avocats répartis
sur tout le territoire, qui ont à cœur de s’engager auprès de leurs concitoyens. Cette importante
mobilisation rendue possible grâce à la plateforme digitale www.mysmartcab.fr devrait enfin obliger
TOUTES les banques concernées à stopper cette pratique illégale.

« STOP la Lombarde ! » : 1ère action collective pour que TOUTES les banques se
conforment enfin à la loi
Dans le cadre de crédit immobilier, la banque LCL vient une nouvelle fois d’être condamnée
pour avoir appliqué le taux d’intérêt, illégal, sur la base d’une année lombarde de 360 jours au
lieu d’une année civile de 365 jours. Depuis plusieurs années, des actions isolées sont menées
avec succès contre certaines banques. En effet, la jurisprudence se montre sévères à l’égard des
établissements de crédit : si la preuve d’un calcul sur la base d’une année lombarde est
rapportée, les banques perdent l’intérêt contractuel et doivent appliquer le taux d’intérêt légal
(0,04 % en 2014, 0,96 % en 2015 et 1 % en 2016). La jurisprudence leur impose alors d’imputer
le trop perçu sur les échéances déjà payés directement sur le capital.
Malgré des condamnations régulières et constantes, certaines banques ont poursuivi cette
pratique. Aujourd’hui, Christophe Lèguevaques, avocat au barreau de Paris, a réuni plusieurs
avocats sur tout le territoire pour permettre à tous les consommateurs concernés de se
regrouper et de faire valoir leur droit par des actions conjointes. Suivant les estimations, plus de
1 000 000 de dossiers sont concernés.
Les autorités ont laissé se constituer un risque systémique : si tous les clients demandaient le
remboursement des intérêts indument perçus, les banques concernées devraient rembourser
plusieurs milliards d’euros.

Simple, efficace, et transparent : quand mener une action collective devient
SMART
MySMARTcab est la nouvelle plateforme en ligne qui servira de support à l’action collective
STOP la lombarde.
MySMARTcab se veut représentative d’une nouvelle génération d’avocats promouvant un
nouveau rapport à la justice. Ils s’inscrivent dans un univers SMART : disponibles facilement,
pédagogiques et accessibles.
Les dossiers y seront gérés en temps réel et de manière interactive dans un espace privatif
sécurisé et confidentiel.
2

Chaque consommateur requérant pourra prendre obtenir des rendez-vous téléphoniques afin
d’échanger avec l’avocat en charge de son dossier. Les coûts pour chaque requérant, seront
mutualisés sur un principe de dégressivité.
La numérisation et la digitalisation des procédures permettront de réaliser des économies
d’échelles qui sont répercutées sur le coût supporté par le client.
MySMARTcab c’est l’anti-ubérisation de la profession. En effet, la mécanique mise en place
permet d’offrir un service de qualité au plus grand nombre à un prix très compétitif,
Après étude préalable de faisabilité, MySMARTcab est destinée à devenir la porte d’entrée à
toutes les formes d’actions collectives, mettant la technologie au service des justiciables et des
citoyens, pour leur rendre le pouvoir.
Elle évoluera vers un système de gestion ouvert, sécurisé de l’accès au droit. Elle ambitionne
ainsi de créer une communauté d’intérêts pouvant peser dans les arbitrages économiques et
politiques en cours.

Un réseau d’avocats indépendants
Me Christophe Lèguevaques, fondateur du Cabinet, s’est fait connaître du grand public pour
avoir défendu la Mairie de Toulouse dans le dossier AZF ou pour avoir conseillé Laurent
SPANGHERO dans la reprise de son ancienne entreprise.
Au fil du temps, il a constitué un réseau d’avocats qui regroupe des professionnels
indépendants associés par une même éthique, une même exigence et une même volonté de
défendre et protéger les intérêts de leurs clients.
Ces avocats, passionnés du droit, sont animés par le besoin de rendre la justice
accessible.

plus

3

SOMMAIRE

Les Actions collectives
L’action collective STOP la
lombarde! 1ère action pour que
TOUTES les banques respectent
enfin la loi
MySMARTcab.fr : une plateforme
d’avocats SMART
Des avocats qui s’engagent
MySMARTcab : identité
ANNEXES

4

Les Actions collectives

Le principe d’action collective s’inspire des « class-action » anglo-saxonne qui permettent à
un groupe de personnes ayant un intérêt commun de se regrouper dans une action
commune pour faire valoir leur droit ou indemniser leur préjudice individuel.
Une action collective doit permettre aux consommateurs ou aux citoyens de s’organiser
pour faire cesser des pratiques illégales, illégitimes ou pour indemniser un préjudice subi.
L'objectif est de rétablir les consommateurs et les citoyens dans leurs droits.
Les actions collectives ou conjointes se distinguent des « actions de groupe » instaurées par
la Loi Hamon en 2014. Dans le cadre d'une action collective ou conjointe, vous gardez votre
liberté d'action. Vous êtes à l'origine de l'action et vous devenez co-producteur de la
décision judiciaire. Au final, la décision vous appartient et elle ne dépend pas d'une décision
prise par une association de consommateurs ou une majorité dans laquelle votre voix se
trouve perdue.
En effet, les actions collectives ou conjointes regroupent un grand nombre de plaintes
individuelles mais similaires. Ainsi, les nouvelles technologies permettent de traiter ces
dossiers de masse de manière coordonnée. L’action collective a aussi un grand avantage ;
elle assure une unification rapide de la jurisprudence et peut peser sur les choix
économiques et stratégiques de certains acteurs qui ne comprennent que le rapport de
force.
Les actions collectives ou conjointes permettent également une mutualisation du coût des
procédures. En effet, les recherches de la jurisprudence, des expertises et la rédaction des
actions afférentes se trouvent partagées par un plus grand nombre de requérants.
Par ailleurs, la mécanique mise en place permet une péréquation entre des actions
collectives rentables et des actions de plus longue haleine et à l’impact sociétal important.
C’est à ce titre que les actions collectives ou conjointes peuvent être qualifiées de «
citoyennes » et de « coopératives ».
5

STOP la lombarde!
1ère action collective qui ose s’attaquer,
simultanément, à TOUTES les banques
pratiquant l’Année Lombarde

L’Année Lombarde : QUEZAQUO ?
Historiquement l'année lombarde fait référence aux banquiers italiens qui pour
calculer les intérêts utilisaient une année de 360 jours.
Aujourd'hui la pratique persiste, alors que les textes de lois définissent l'année bancaire
comme devant comporter 365 jours.
Par conséquent, une masse importante de prêts souscrits par des particuliers comporte
des erreurs de calcul dans la fixation des intérêts à payer. Ce qui est illégal.
Par plusieurs arrêts de principe, la Cour de Cassation rappelle l’interdiction de principe
du calcul des intérêts sur la base d’une année bancaire de 360 jours.
La sanction est simple: le remplacement du taux conventionnel par le taux légal.
Concrètement, cette technique augmenterait de quelques centaines d'euros le coût
d'un prêt pour le particulier, ce qui - rapporté aux centaines de milliers de prêts
immobiliers réalisés chaque année - permet aux banques d'encaisser des sommes
importantes.
En cas de recours en justice, l’action peut rapporter gros aux particuliers.
Exemple de simulation : "Par exemple, Monsieur et Madame Dupont empruntent en
2011, 200 000 euros sur 20 ans avec un taux contractuel de 4 % dont les intérêts sont
calculés sur la base d'une année lombarde. Dans ce cas, la sanction prévue par la
jurisprudence de la cour de cassation est de substituer le taux contractuel par le taux
d'intérêt légal au jour de la conclusion du contrat, soit 0,39 %. Dans ce cas, l'économie
pour le couple est de plus de 82 000 euros", explique Christophe Lèguevaques.
Nombre de dossiers estimés : D'après ses estimations, plus d'un million de contrats
litigieux existerait en France, bien que seuls quelques centaines soient portées chaque
année devant les tribunaux. "Les banques misent sur les gains qu'elles réalisent pour
rembourser les frais liés aux contentieux qu'elles perdent toujours", ajoute-t-il.
6

STOP la lombarde! Grâce à MySMARTcab.fr

Certains établissements de crédit continuent de calculer les intérêts sur la base d’une
année dite "bancaire" de 360 jours (dite année Lombarde) au lieu de l’année civile de 365
ou 366 jours.
Afin de faire cesser cette pratique occulte et contraire à la loi, l’action collective STOP la
lombarde! a pour objectif de réunir le maximum de clients concernés.
Cependant, il faut bien savoir que la banque ne cédera pas facilement et tentera d’utiliser
tous les recours judiciaires possibles afin de retarder l’exécution du jugement et donc le
paiement. Cela peut prendre plusieurs années.
C’est pourquoi avant d’intenter toute action en justice, nous recommandons une tentative
de rapprochement avec la banque. En fonction de la proposition transactionnelle pouvant
résulter de cette négociation, vous apprécierez si vous préférez une économie moindre
immédiatement ou une économie maximale dans plusieurs mois.
Agir individuellement contre sa banque peut être compliqué voire dissuasif. Agir ensemble
contre les pratiques bancaires illégales donne du poids à l'action individuelle. C'est la raison
d’être de l’action collective STOP la lombarde!

Comment participer à l’action STOP la lombarde! ?
Dans le cadre d’un dialogue tenant compte de votre situation particulière votre avocat
MySMARTcab.fr vous apportera un conseil personnalisé et vous aidera à prendre votre
décision. Nos professionnels indépendants (ils ne sont pas courtiers) vous accompagnent à
toutes les étapes de votre action.
Sans qu’il soit besoin de démontrer que l’emprunteur a subi un préjudice, il est donc
essentiel d’apporter la preuve que la banque a calculé les intérêts sur la base de l’année
lombarde de 360 jours. Pour cela, nous avons recours à un professionnel du chiffre, un
actuaire.
Après une vérification GRATUITE, il remet un rapport d’audit à votre avocat. Au vu de ce
rapport, votre avocat analyse les impacts juridiques et judiciaires et vous conseille.
Si votre dossier n’est pas éligible, vous bénéficierez de cette information et votre dossier
sera clôturé, sans payer de frais.
Si l’avocat valide votre dossier, vous pourrez ainsi rejoindre notre action collective.

7

En vous inscrivant sur la plateforme en ligne, vous accédez à votre espace client
personnalisé. Cet espace fonctionne comme une messagerie privée entre vous et votre
avocat.
Il vous permet d’échanger, de poser des questions, de communiquer des documents, de
recevoir des messages et de suivre en temps réel l’avancée de votre dossier.
Les documents doivent être téléchargés (en format pdf) dans votre espace client.
Une fois les pièces téléchargées, votre dossier sera étudié par nos spécialistes et un avocat
prendra en charge votre dossier et sera votre interlocuteur.

Des coûts mutualisés = une dégressivité des frais individuels
Le coût maximal de l’action peut être revu à la baisse si le nombre de participants dépasse
un niveau défini à la grille tarifaire à la fin de la période de souscription initiale 15
septembre 2016. Compte tenu de l’affluence des dossiers, nous nous réservons la possibilité
de proroger la période de souscription. Vous en serez alors personnellement informé et les
dates indicatives ci-après glisseront dans le temps.
Il est de votre intérêt de parler de l’action autour de vous : plus vous serez nombreux, plus
l’honoraire de base sera faible.
Lorsque la période de souscription est achevée, nous vous notifierons automatiquement le
nombre de participants et le coût de l’honoraire de base. Vous pourrez suivre les inscriptions
en temps réel, en vous connectant à votre espace privé.

Période de souscription initiale et indicative
Les requérants pourront s’inscrire sur la plateforme créée à cet effet, MySMARTcab.fr du
15 juin – 15 septembre 2016
Notification des dossiers éligibles
(pour la première période de souscription)
au plus tard le 20 septembre 2016
Période de négociation avec votre banque
1er novembre au 30 décembre 2016
Période contentieuse
(à défaut d’accord avec votre banque dans votre dossier)
Au plus tard dans les premières semaines de 2017
Nous innovons afin de vous offrir le meilleur service client. Nous vous proposons un tarif
dégressif intégrant le caractère collectif de l’action : plus vous serez nombreux, plus le tarif de
l'honoraire de base sera revu à la baisse. Par ailleurs, il est prévu un honoraire de résultat.
Tout est expliqué ici.

8

MySMARTcab.fr : 1ère plateforme SMART,
sécurisée pour des actions collectives au service
des citoyens
Un outil d’aide à la décision

Imaginée par des avocats, développés par des informaticiens chevronnés, regroupant des
professionnels de divers horizons complémentaires, la plateforme vous propose les services
d’un cabinet d’avocats de premier rang, tout en étant proche de vous, à l’écoute et en fédérant
des moyens humains et matériels d’un groupe national.
Outil d’aide à la décision, détenteur d’une méthodologie cadrée, éprouvée et évolutive, la
plateforme est armée pour défendre vos droits et vous faire respecter par des entités aussi
gigantesques qu’impersonnelles.
La plateforme permettra de réunir et d’unifier des individualités éparpillées sur tout le
territoire national afin que la justice soit respectée sur tout le territoire de la République, tant
il est vrai que l’UNION FAIT LA FORCE.

En quoi la plateforme MySMARTcab est elle innovante ?
Il s'agit d'une vraie plateforme interactive. Les dossiers seront gérés en temps réel et de
manière interactive. Chaque citoyen requérant pourra à tout moment, utiliser la ligne
téléphonique pour échanger avec son avocat.
Tout d'abord ce n'est pas un énième site créé par une association de consommation vous êtes
directement en lien avec un avocat. Aussi cette plateforme n'est pas un simple site dans lequel
on s'inscrit pour prendre un rendez-vous avec un avocat, Vous pouvez directement constituer
votre dossier en vue éventuellement d’aboutir à une action en justice. Pas besoin de se
déplacer.

MySMARTcab est porteuse d'une double évolution
La première, sociétale, est celle de l'accès au droit, de l'accès à justice. Elle a vocation à
permettre à tout justiciable de faire valoir ses droits, tout en l'accompagnant dans cette
démarche. Elle a également pour objectif de réunir des personnes qui n'ont pas le pouvoir
d'agir seul. Nous proposons une réponse collective dans une société individualiste.
La seconde est propre au métier d'avocat. Comme beaucoup d'autres professions, le métier
d'avocat est bouleversé par l'ère du numérique. Beaucoup regarde ce phénomène avec
réticence. Nous nous estimons que cette évolution est nécessaire.
MySMARTcab va accompagner le travail de l'avocat de la constitution du dossier à l'action en
justice.
Mais il ne s'agit pas de remplacer l'avocat. Il s'agit de changer la façon de travailler, de rénover
la profession.
9

Comment la plateforme MySMARTcab peut elle évoluer?
Les « class actions » à l'américaine n'existe pas encore malheureusement en France.
Grâce à ce type d'initiative nous espérons faire changer la mentalité de justiciable, leur faire
comprendre que faire valoir leurs droits même face à des structures importantes n'est pas
inaccessible dès lors qu'on se fait entendre.
La plateforme MySMARTcab est destinée à devenir la porte d’entrée à toutes les formes
d’actions collectives, mettant la technologie au service des justiciables et des consommateurs
et des citoyens, pour leur rendre le pouvoir.
Elle évoluera vers un système de gestion ouvert, sécurisé de l’accès au droit. Elle ambitionne
ainsi de créer une communauté d’intérêts pouvant peser dans les arbitrages économiques et
politiques en cours.

10

MySMARTcab un nom et un logo
représentatifs
d’une évolution des pratiques

Un nom qui exprime de manière moderne le
positionnement de la plateforme et la relation privilégiée
de l’avocat au client (My).
Le terme « SMART » passé dans le langage commun via les
smartphones traduit la dimension intelligente et connectée
du système.
Cab renvoie au Cabinet d’avocat impliqué dans son
ensemble pour rassurer les justiciables mais constitue aussi
un clin d’œil au « CAB », taxis, précurseur de la
dématérialisation des services mais aussi à la mobilité.
La signature traduit concrètement la promesse faite aux
justiciable.

11

MySMARTcab une mascotte qui
accompagne l’internaute dans son
expérience

Le choix des illustrations accentue l’aspect pédagogique de
la plateforme.
La mascotte d’avocat qui accompagne le requérant tout au
long des étapes traduit l’accessibilité des avocats,
disponibles à tout moment sur une ligne téléphonique.

12

ANNEXES
Année lombarde : Jurisprudence
(Des banques régulièrement condamnées)

https://fr.scribd.com/doc/315762556/La-cour-de-cassationcondamne-la-pratique-de-l-annee-lombarde-par-le-CreditMutuel-jurisprudence

https://fr.scribd.com/doc/315902346/Credit-Lyonnais-LCLCondamnation-Annee-Lombarde-Cour-d-Appel-Versailles

13

ANNEXES
Photos et illustrations disponibles en HD sur demande.

Logo

Home

Année Lombarde

Action collective

STOP la Lombarde

@Annee_Lombarde
@CLeguevaques31
Me Christophe Lèguevaques
14

ANNEXES
RAPPEL DES CONDITIONS TARIFAIRES
(applicables pour l’année 2016,
extraits de la convention d’honoraires à valider électroniquement)
Article 1er – Mission
Le Client a chargé l’Avocat, concernant le(s) prêt(s) immobilier(s) identifié(s) sur plateforme
internet www.mySMARTcab.fr
:
Phase Préparatoire : VERIFICATION – L’Avocat a mis en place un service de vérification en
ligne au travers de la plateforme internet www.mySMARTcab.fr permettant au Client de
vérifier si le contrat de prêt a été calculé sur la base d’une année lombarde de 360 jours. Les
Phases 1 et 2 sont réservées aux seuls contrats dit « éligibles », à savoir qu’ils sont calculés sur
la base d’une année lombarde.
Phase 1 – NEGOCIATION – D’accompagner le Client et de négocier avec l’établissement de
crédit dans le cadre d’une médiation ou de toute autre forme de négociation, pour que ce
dernier consente au Client une diminution du montant des intérêts facturés sur le prêt,
entraînant notamment la possibilité, soit de diminuer le montant des échéances contractuelles
du crédit, soit de diminuer la durée du contrat de prêt. Lorsque l’Avocat aura obtenu les
propositions de l’établissement de crédit, il appartiendra au Client de prendre la décision finale
de diminution des échéances ou de la durée du prêt.
Phase 2 – contentieux - D’assister et de représenter le cas échéant le Client dans le cadre
d’une procédure au fond en première instance afin d’obtenir en justice la remise en cause du
prêt contacté par le Client sur la base d’intérêts calculés sur une année « lombarde » de 360
jours au lieu d’une année civile de 365 jours.
L’Avocat mettra en œuvre toutes diligences utiles en accord avec le Client. L’Avocat tiendra
régulièrement informé le Client du déroulement de la mission confiée, notamment au travers
des outils électroniques développés sur la plateforme internet www.mySMARTcab.fr.
(…)
Article 3 – Forfait d’honoraires de base
3.1
La Phase Préparatoire est GRATUITE.
Toutefois, si le contrat de prêt soumis par le Client à l’examen est déclaré « éligible », le Client
s’engage obligatoirement dans le cadre de l’action décrite dans les Phases 1 et 2.
Si le client ne souhaitait pas donner suite après avoir reçu l’information sur l’éligibilité de son
contrat de prêt, il serait tenu de payer une indemnité de dédit de 600 € TTC (six cents euros
toutes taxes comprises)
3.2
Les Honoraires de base rémunérant les diligences effectuées par l’Avocat pour
l’exécution de la Phase 1 et de la Phase 2 sont forfaitairement fixés à la somme de 2.400 € TTC
(deux mille quatre cent euros toutes taxes comprises) soit 2.000 € HT, étant précisé que
l’honoraire de base peut être réduit si le nombre de participant dépasse les seuils fixés à
l’article 5.
15

ANNEXES
RAPPEL DES CONDITIONS TARIFAIRES
(applicables pour l’année 2016,
extraits de la convention d’honoraires à valider électroniquement)
Article 1er – Mission
Le Client a chargé l’Avocat, concernant le(s) prêt(s) immobilier(s) identifié(s) sur plateforme
internet www.mySMARTcab.fr
:
Phase Préparatoire : VERIFICATION – L’Avocat a mis en place un service de vérification en
ligne au travers de la plateforme internet www.mySMARTcab.fr permettant au Client de
vérifier si le contrat de prêt a été calculé sur la base d’une année lombarde de 360 jours. Les
Phases 1 et 2 sont réservées aux seuls contrats dit « éligibles », à savoir qu’ils sont calculés sur
la base d’une année lombarde.
Phase 1 – NEGOCIATION – D’accompagner le Client et de négocier avec l’établissement de
crédit dans le cadre d’une médiation ou de toute autre forme de négociation, pour que ce
dernier consente au Client une diminution du montant des intérêts facturés sur le prêt,
entraînant notamment la possibilité, soit de diminuer le montant des échéances contractuelles
du crédit, soit de diminuer la durée du contrat de prêt. Lorsque l’Avocat aura obtenu les
propositions de l’établissement de crédit, il appartiendra au Client de prendre la décision finale
de diminution des échéances ou de la durée du prêt.
Phase 2 – contentieux - D’assister et de représenter le cas échéant le Client dans le cadre
d’une procédure au fond en première instance afin d’obtenir en justice la remise en cause du
prêt contacté par le Client sur la base d’intérêts calculés sur une année « lombarde » de 360
jours au lieu d’une année civile de 365 jours.
L’Avocat mettra en œuvre toutes diligences utiles en accord avec le Client. L’Avocat tiendra
régulièrement informé le Client du déroulement de la mission confiée, notamment au travers
des outils électroniques développés sur la plateforme internet www.mySMARTcab.fr.
(…)
Article 3 – Forfait d’honoraires de base
3.1
La Phase Préparatoire est GRATUITE.
Toutefois, si le contrat de prêt soumis par le Client à l’examen est déclaré « éligible », le Client
s’engage obligatoirement dans le cadre de l’action décrite dans les Phases 1 et 2.
Si le client ne souhaitait pas donner suite après avoir reçu l’information sur l’éligibilité de son
contrat de prêt, il serait tenu de payer une indemnité de dédit de 600 € TTC (six cents euros
toutes taxes comprises)
3.2
Les Honoraires de base rémunérant les diligences effectuées par l’Avocat pour
l’exécution de la Phase 1 et de la Phase 2 sont forfaitairement fixés à la somme de 2.400 € TTC
(deux mille quatre cent euros toutes taxes comprises) soit 2.000 € HT, étant précisé que
l’honoraire de base peut être réduit si le nombre de participant dépasse les seuils fixés à
l’article 5.
16

3.3

Le forfait d’honoraires de base couvre toutes les diligences décrites à l’article 1er.

3.4

Le forfait d’honoraires de base

(a)
ne couvre ni les débours, ni les dépens, ni les frais, ni les émoluments de
postulation, ni les diligences supplémentaires qui ne figurent pas à l’article 1er. Ces frais
supplémentaires sont détaillés à l’Article 3.4 de la présente convention.
(b)
ne couvre que les procédures de première instance, à l’exception de toute voie
de recours, notamment en cas d’appel.
En cas de contentieux, les frais d’huissiers et de postulation notamment seront à la
charge du Client.
(a)
A titre informatif, en cas de contentieux l’huissier intervient pour délivrer
l’assignation à la Banque (entre 70 et 110 € TTC). L’huissier peut également intervenir si le
Client gagne le dossier pour faire signifier la décision à l’adversaire. Dans ce dernier cas,
les frais d’huissier pour la délivrance de l’assignation et les frais pour la signification de la
décision sont remboursés par la partie perdante.
(b)
Concernant la postulation, le tarif est forfaitairement fixé à 400 € HT soit 480 €
TTC. Il n’y a pas de frais de postulation tant que les dossiers sont traités à l’amiable sans
contentieux sur tout le territoire national. Pour mémoire, il est ici rappelé que devant le
Tribunal de grande instance, la représentation des parties est obligatoire et est
exclusivement réservée à un avocat inscrit auprès du Tribunal de grande instance
territorialement compétent. L’avocat postulant est chargé du suivi de la procédure
(constitution, échanges des pièces et des conclusions, relation avec la juridiction,
notamment dans le cadre des « incidents » de mise en état). L’avocat postulant est soit un
membre du cabinet de l’Avocat, soit un correspondant.
Article 4 – Honoraire complémentaire de résultat

4.1
En phase de négociation sans contentieux, si le dossier aboutit favorablement au
Client, l’honoraire de résultat est le suivant : (…)

Capital initialement emprunté

Montant forfaitaire
de l’honoraire de résultat

•jusqu’à 300.000 €

2.000 € HT soit 2.400 € TTC

•entre 300.001 et 600.000 €

3.000 € HT soit 3.600 € TTC

•supérieur à 600.001 €

4.000 € HT soit 4.800 € TTC.
17

4.2
Après contentieux, si le dossier aboutit favorablement au Client, l’honoraire de
résultat est le suivant : 15% TTC (soit 12 % HT.) de la différence entre le montant total des
intérêts à payer selon le tableau d’amortissement initial et le montant total des intérêts à
payer suivant le nouveau tableau d’amortissement communiqué par l’établissement
bancaire à l’issue du contentieux ou tout élément permettant de déterminer la somme
totale des intérêts à supporter par le Client après exécution de la décision de justice ou
transaction intervenue entre le Client et l’établissement de crédit.
Article 5 – Règlement des factures de frais et d’honoraires
Il est prévu une période de souscription. Une première période est prévue du 15 juin au
15 septembre 2016. Cette période pourra être renouvelée sur simple décision unilatérale
de l’Avocat qui communiquera sur la plateforme internet www.mySMARTcab.fr la « Fin de
la Période de Souscription ».
5.1
Détermination du montant de l’honoraire de base
En raison de la nature particulière de la procédure conjointe initiée au travers de la
plateforme internet www.mySMARTcab.fr, il est prévu que le montant de l’honoraire de
base dépende du nombre de participants à la Fin de la Période de Souscription, tant il est
vrai qu’il sera plus facile de négocier, plus le nombre de participants sera élevé. La grille
tarifaire est arrêtée de la manière suivante :

Nombre de participants
à l’action conjointe réuni
au travers de la
plateforme internet
www.mySMARTcab.fr

0 à 1.500

1.501 à 5.000

Plus de 5.001

Honoraires de base
(montant TTC)

2.400 €

1.800 €

1.200 €

1er versement (600 € TTC) prélevé comme précisé à l’Article 5.2
2ème versement (600 € TTC) prélevé comme précisé à l’Article 5.2
Modalités de règlement

3ème versement (600 € TTC) : prélevé comme
précisé à l’Article 5.2
4ème versement (600 €
TTC) : prélevé comme
précisé à l’Article 5.2

18

Pour les dossiers souscrits entre la fin de la Période de Souscription et le 31 décembre
2016, le montant de l’honoraire de base sera déterminé en fonction du nombre de
participants constaté à la fin de la Période de Souscription, sans que le nombre de
participants ultérieurs puissent le modifier même si le nombre de participants ultérieurs
permettait de dépasser l’un des seuils ci-dessus.
5.2

Paiement échelonné de l’honoraire de base

Les factures d’honoraires sont payables à réception. A défaut de règlement à l’échéance,
des intérêts de retard seront légalement dus et calculés sur la base d’un taux égal à 1,5
fois de l’intérêt légal à compter de la date de l’échéance, sans qu’un rappel soit
nécessaire. Il est prévu que l’honoraire de base sera réglé de la manière suivante :
Nombre de participants

0 à 1.500

1.501 à 5.000

Plus de 5.001

Honoraires de base
(montant TTC)

2.400 €

1.800 €

1.200 €

1er versement : (600 € TTC) : lors de la notification du caractère
éligible du dossier. Pas de prélèvement si le dossier n’est pas éligible

Modalités de
règlement

2ème versement (600 € TTC) : prélevé le 18 septembre 2016 ou dans
les 48 heures après la fin de la période de souscription
3ème versement (600 € TTC) : prélevé le 15
novembre 2016
4ème versement (600
€ TTC) : prélevé le 15
janvier 2017

-

-

-

IMPORTANT : la première échéance constitue un prépaiement soumis à validation :
cela signifie qu’aucun paiement n’intervient tant que le dossier n’est pas validé dans
ses aspects financiers et juridiques.
En effet, si lors de la vérification par l’Avocat et l’actuaire du mode de calcul des
intérêts, l’analyse fait apparaitre une conformité à la loi et aux règlements, le
prépaiement est annulé et aucune somme n’est débitée, de sorte que l’analyse est
complètement gratuite.
En revanche, si l’analyse de l’Avocat et de l’actuaire fait ressortir une non-conformité,
alors dans ce cas, la souscription à l’action rend irréversible le paiement de
l’intégralité des honoraires selon l’échéancier ci-dessus et le pré paiement de la
première échéance est validé et les sommes débitées.

19

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful