Vous êtes sur la page 1sur 4

Sujet 1

Préparation

LA REGIONALISATION AVANCEE

Introduction

Les territoires et leurs acteurs sont appelés, face aux impératifs de la mondialisation, à s’inscrire dans une stratégie d’ouverture et d’intelligence territoriale. La maîtrise de l’environnement concurrentiel et l’identification de la cible et des réseaux constituent les fondements de cette stratégie.

Néanmoins, face à la diversité des facteurs de compétitivité, le territoire ne peut plus se contenter de son «capital physique» pour se distinguer.

Il doit être en mesure de construire une stratégie de différenciation basée sur la valorisation d’un ensemble d’avantages concurrentiels, qui lui permettront de se distinguer par rapport aux territoires voisins.

Pour le Maroc en particulier, le rattrapage des retards d’équipement des décennies passées et du positionnement de l’économie en situation de compétitivité internationale s’impose de façon marquante. De ce fait, la compétitivité sera un enjeu majeur pour le développement régional, on parle bien d’une « régionalisation avancée ».

Qu’est ce que la régionalisation avancée, quels sont ses principaux enjeux et défis ?

I. LE CONTEXTE DE LA REGIONALISATION AVANCEE

La régionalisation avancée au Maroc représente l’aboutissement d’un long processus de réformes structurelles visant le rehaussement des régions au rang de collectivités locales autonomes placées au cœur de la dynamique de démocratisation et décentralisation menée par le pays.

1
1

Sujet 1

Préparation

II. LES ENJEUX DE LA REGIONALISATION AVANCEE

« Le principal enjeu de la nouvelle régionalisation avancée est de réussir la mise à

niveau sociale des régions dans le cadre de la décentralisation des pouvoirs. Pour ce faire, le

processus de régionalisation sera accompagné de plusieurs réformes des structures de

l’Etat. »

Principaux changements

La multiplicité des acteurs, la compartimentation des attributions, l’insuffisance de la convergence des objectifs et la dissémination des moyens sont autant de difficultés qui entravent la mise en œuvre des politiques régionales de développement de la compétitivité territoriale

La mise en place de la nouvelle régionalisation avancée est une réponse à l’ensemble de ces limites qui entravaient dans une certaine mesure le développement économique et social du pays.

La nouvelle Constitution représente également une avancée majeure pour la dynamique de la régionalisation. Parmi ses grands apports figurent le mode de nomination des conseillers régionaux qui se fera par suffrage universel direct et la préparation d’une loi organique fixant les modalités de

Nouveau découpage régional

fonctionnement des conseils régionaux ainsi que leur périmètre d’action.

nouvelle

dynamique du développement intégré du

Afin

d’assurer

la

territoire

marocain,

les

régions

disposeront

donc

de

trois principales

instances :

les conseils régionaux qui ont pour mission d’élaborer un avantage concurrentiel propre à la région ;

les préfectures et provinces qui

sont

chargées

d’impulser

l’intercommunalité

et

sont

des

relais

opérationnels

pour

les

plans

et

programmes de la région ;

les

communes

qui

doivent

prendre

en

charge

les

équipements

collectifs

et

les

services

publics

de

première proximité.

Afin d’assurer la compétitivité du Maroc face à la concurrence internationale, les

régions se doivent de mettre à la disposition de leurs secteurs productifs certains services

capitaux tels que le branchement sur les circuits internationaux, des infrastructures de

qualité, de la logistique, de la main d’œuvre qualifiée et des centres villes efficaces.

2
2

Sujet 1

Préparation

Ainsi, le CCR propose un projet de régionalisation avancée visant deux finalités essentielles :

1. l’émergence de conseils démocratiques disposant des prérogatives et des ressources adéquates ;

2. La conduite de la dynamique du développement économique et social intégré par les régions.

Le découpage régional qui en résulte a été assis sur l’application de postulats techniques et sur l’ajustement de ces derniers aux objectifs de la régionalisation et aux réalités du fonctionnement du territoire national. Ces règles sont, principalement, l’efficience, l’accumulation sur l’existant, l’homogénéité, la fonctionnalité et l’accessibilité.

l’efficience, l’accumulation sur l’existant, l’homogénéité, la fonctionnalité et l’accessibilité. 3
3
3

Sujet 1

Préparation

III. LES DEFIS MAJEURS DE LA REGIONALISATION

 

Mettre en place des mécanismes de régulation pour résorber les inégalités territoriales ;

La mise à niveau régionale

Mettre en place un fonds de mise à niveau social doté d’un budget estimé entre 127 MMDH et 214 MMDH;

Dédier ce fonds à la généralisation de l’eau potable et de l’électricité, à

 

l’éradication des bidonvilles et de l’habitat insalubre et à l’ajustement des indicateurs de santé, d’éducation et les infrastructures routières aux standards nationaux et internationaux. Ceci sur deux mandatures.

 

Réformer les finances locales, et les moyens budgétaires qui sont alloués aux

CL ;

La mise à niveau des ressources

• Optimiser la redistribution des taxes entre l’Etat et les régions ;

• Optimiser la fiscalité locale en la diversifiant et en revalorisant son rendement ;

• Mobiliser d’autres instruments de financement comme le recours à l’emprunt ;

 

Développer les capacités de gestion en se dotant d’une véritable politique RH, et en externalisant la gestion des services publics.

La solidarité

Réformer les systèmes de transferts des ressources pour combler la disparité des revenus entre les régions ;

territoriale

Mettre en place un fonds de solidarité pour les régions qui enregistrent des retards importants.

 

Eriger la contractualisation entre l’Etat et les régions comme mode de

gouvernance par excellence ;

Les mesures d’accompagnement

• Renforcer la place du secteur privé en améliorant le climat des affaires ;

• Réformer le foncier au Maroc, et réviser le système judicaire ;

 

Mettre en place un système d’information statistique régional pour améliorer la qualité de l’information disponible.

Conclusion

Dans le contexte de la mondialisation, le Maroc se dote d’une stratégie gagnante,

celle de la régionalisation avancée. Cette nouvelle dynamique régionale permettra

d’augmenter la compétitivité territoriale du Maroc sur le plan international.

Cependant, la réussite de ce projet d’envergure passe par la mise en place d’un

système de pilotage efficient. Cet accompagnement est nécessaire pour la bonne conduite

des nouvelles missions assignées aux régions. A la fois, au moment de la conception des

stratégies régionales et au moment de leur déploiement au niveau des territoires.

4
4