Vous êtes sur la page 1sur 4

LES TEMPS D’ACTIVITES PERISCOLAIRES

EN MATERNELLE

La spécificité de l’école maternelle
L’école maternelle scolarise des enfants très jeunes. Ils entrent à l’école à l’âge de deux ou trois ans et
atteignent six ans en fin de grande section. Les besoins de ces enfants varient en fonction de leur âge et il
est pertinent de différencier les projets selon deux modalités :
-

2 et 3 ans : projets centrés sur des activités et jeux libres
4 et 5 ans : projets pouvant inclure des parcours d’activités sur une période donnée préservant des
temps calmes et de jeux.

Les connaissances disponibles en matière de développement et de besoins spécifiques du jeune enfant
ainsi que l’expérience acquises par la mise en œuvre d’activités périscolaires permettent d’indiquer 10
points de vigilance qu’il convient de prendre en compte dans la définition d’un projet éducatif territorial
adapté aux jeunes enfants.
Les adaptations peuvent conduire à différencier les horaires entre les écoles élémentaires et maternelles
d’une même commune, voire à l’intérieur de l’école maternelle selon que les enfants font ou non la sieste.

1. La sécurité
Le passage des responsabilités entre le temps scolaire et les TAP doit être clairement fixé et une liste des
élèves qui restent aux activités périscolaire doit être établie et disponible pour les enseignants comme pour
les animateurs.
A la fin des activités périscolaires, la sortie des élèves se fait comme à la fin de la classe par la remise de
chaque enfant à ses parents ou à un adulte identifié. Les fiches de renseignement permettant d’identifier
les parents habilités à venir chercher les enfants doivent être disponibles pour l’enseignant comme pour les
animateurs. Ils doivent être informés des contraintes sanitaires ou des situations de handicap par des
procédures appropriées qui associent les parents.
Les enfants que les parents ne sont pas venus chercher peuvent être remis aux animateurs des centres de
loisirs post-scolaires. Les parents doivent être clairement informés de cette procédure si elle est retenue.

2. La définition des projets
Les projets peuvent être élaborés par une équipe constituée de personnels qui n’interviendront pas auprès
des enfants, par exemple sous forme de parcours en lien avec les axes du projet territorial déclinés en
activités générales hebdomadaires. Toutefois, il est essentiel que des encadrants soient associés dès ce
travail de conception pour en faciliter l’appropriation. Un document doit être produit sous forme d’un
guide pour les encadrants (ATSEM et animateurs).

1

Les temps d’activités périscolaires en maternelle

responsable ou coordonnateur qui soit l’interlocuteur privilégié du directeur ou d’un enseignant désigné pour ce faire est indispensable à la cohérence du projet. entre 12h30 et 13h. 5. Les activités proposées sur fiches sont inadaptées. chants. La récréation Les temps de récréation doivent être organisés en tenant compte de l’organisation globale du temps de la journée pour que les phases d’activités soient placées sur des plages ne dépassant pas une heure trente à deux heures selon les activités proposées. La typologie et le cadre des objectifs du projet ne peuvent suffire à définir la mise en œuvre des activités. La durée optimale de la sieste s’établit entre 1h30 et 2h. Les activités Une typologie des activités possibles avec les enfants d’école maternelle facilite la définition des activités périscolaires (voir annexe 1). Le temps de 2 Les temps d’activités périscolaires en maternelle . Des activités structurées peuvent être proposées. Les temps de jeux libres Il est indispensable de proposer aux enfants des temps d’activités libres pendant lesquels ils peuvent utiliser un matériel adapté à des activités de jeux calmes. De même une concertation avec les enseignants sur les règles d’usage est nécessaire. 6. la concertation avec les enseignants est nécessaire car ils connaissent bien les enfants dans la diversité de leur développement. de l’appétence de l'animateur : lecture d'histoire avec un groupe. Des activités plus encadrées peuvent être proposées progressivement tout en maintenant pour tous des temps libres. et sa bonne mise en œuvre dès l’étape de conception. On peut même imaginer des temps où les enfants seraient autorisés à ne rien faire. du matériel mis à disposition. Cela nécessite une préparation par les animateurs qui garantisse la bonne adaptation des propositions à l’age des enfants et ce même si les activités consistent à laisser les enfants jouer. La pause méridienne et la sieste Pour tous les enfants de l’école maternelle. il est notamment possible de proposer à ces enfants qui déjeunent à l’école un repas assez tôt (vers 11H30 voire midi) et un coucher à la suite du repas. Le temps de récréation peut être organisé en début du temps périscolaire lorsque celui-ci se situe en fin d’après midi. Ces temps doivent être proposés systématiquement aux enfants les plus jeunes. Les activités proposées sont définies en fonction des lieux. d’un animateur. comptines et rondes. 4. la pause méridienne permet le repas mais elle doit être un temps de détente calme pour préserver les possibilités de travail de l’après-midi. pour chaque école. au cours de l’année et d’une année à l’autre à l’école maternelle. jeux de société. Pour satisfaire ce besoin. Le choix du lieu et du matériel disponible est essentiel dans ces situations. de manière progressive.La désignation. Dans ce domaine. Les enfants de 2 et 3 ans ont besoin de faire la sieste après le repas. L’expérience des espaces ludiques en milieu scolaire est utile en la matière. On peut par exemple mettre en place un temps de décloisonnement avec libre choix dans la limite des places disponibles pour chaque activité. 3.

7. Il est souhaitable qu’un temps institutionnellement identifié soit défini pour ces concertations et régulations. la coordination et l’encadrement des animateurs Dans toutes les situations et plus particulièrement à l’école maternelle. Un temps de concertation entre les enseignants et les animateurs est indispensable et des formations conjointes peuvent être utilement organisées. surtout pour les plus jeunes. de communication avec les familles. l’encadrement des équipes d’animation est déterminant pour la réussite des projets d’activités périscolaires. Les animateurs Les besoins particuliers des jeunes enfants doivent être bien connus des animateurs ce qui nécessite une formation spécifique. La mise à disposition des classes et des locaux communs de l’école permet d’éviter des transports coûteux en temps et en énergie et contribue à maintenir des repères stables pour les enfants. qui peuvent différer d’un enfant à l’autre. Les ATSEM peuvent constituer un repère. de définition et de respect des règles d’usage dans l’école. que les équipes soient stables. On se référera utilement. 9. La mise en œuvre de cette possibilité relève d’un examen école par école.sieste se trouve ainsi partiellement ou intégralement inclus dans le temps périscolaire. les enseignants sont susceptibles d’utiliser des classes. voire à l’école après la sieste. après le départ des enfants. Il doit être à même de prendre en compte les questions relatives à l’organisation matérielle comme celles qui relèvent des attitudes éducatives. Elle doit faire l’objet d’un document de référence contractuel dont un modèle est proposé en annexe 2. 8. Ces concertations et formations sont indispensables en matière de posture des adultes envers les enfants. Les réveils échelonnés permettent un accueil personnalisé dans la classe par l’enseignant. Dans tous les cas. Il est alors souhaitable que l’ATSEM attachée à la classe accompagne l’endormissement. Les enfants qui ne déjeunent pas à l’école peuvent alors rejoindre leurs camarades à la sieste voire être accompagnés à l’école par leurs parents après un temps de sieste à la maison. pour des activités directement liées à 3 Les temps d’activités périscolaires en maternelle .fr/public/jcms/p2_187954/charte-departementale). Les enfants bénéficient ainsi d'un temps d'enseignement l'après-midi. En effet. La mise à disposition des salles de classe et le matériel L’utilisation des salles de classes peut être sollicitée pour à la mise en œuvre des activités périscolaires. il est souhaitable que ces jeunes enfants ne soient pas pris en charge par un trop grand nombre de personnes. Ce type d’organisation permet une prise en compte individuelle des besoins mais impose des heures d’entrée des enfants dans les salles de repos. Il convient notamment de bannir les conduites autoritaires qui peuvent engendrer rapidement une dégradation de la relation aux enfants.ac-versailles. Ces différences doivent être convenues avec les parents et faire l’objet d’un engagement réciproque écrit. Cela nécessite que soit désigné par le maire un responsable chargé de l’encadrement de l’équipe d’animateurs qui sera l’interlocuteur du directeur (ou d’un enseignant désigné dans l’école pour coordonner la relation avec les animateurs). de respect absolu de la sécurité physique et affective des enfants. en la matière à la charte départemental spécifiant les conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans (http://www.

4 Les temps d’activités périscolaires en maternelle . peinture …). Il est utile de constituer pour chaque école une malle de jeux. les encadrants des activités périscolaires doivent bénéficier de matériel de fonctionnement propre en particulier lorsque le matériel est périssable (papier.l’enseignement scolaire (préparation matérielle des séquences du lendemain. feutres. albums. petits matériels en prenant appui sur les ludothèques. Les matériels utilisés sont souvent les mêmes que ceux utilisés pendant les temps d’enseignement. Cela permet aux ATSEM de se consacrer uniquement aux enfants et laisse à leur disposition tout l’espace autorisé. les centres de loisirs… 10. les médiathèques. surtout lorsqu’elles sont effectuées par les ASTEM après les temps d’activité périscolaire. Lorsque le matériel est commun. un accord explicite doit être formalisé entre enseignant et animateur. en revanche. pour des activités d’enseignement (activités pédagogiques complémentaires). La remise en état des locaux Il est indispensable de reporter toutes les tâches de nettoyage. Il est donc possible qu’une partie du matériel utilisé soit commun. pour la concertation.

Centres d'intérêt liés