Vous êtes sur la page 1sur 2

biologie

Les nouveaux
métiers du vivant
Aux frontières du vivant, de nouvelles disciplines définir la biochimie comme un domaine propre de la
spécialisées viennent répondre à l’attente des chercheurs science. De la même façon, la biologie moléculaire s’est
extraite de la génétique au fur et à mesure de la décou-
et de l’industrie
verte des structures des molécules informatives. On peut
citer l’exemple des expériences d’Avery, Mc Leod et
Par Laetitia Becq-Giraudon
Mc Carthy pour établir la nature de l’ADN en 1944.

ean Wallach est ingénieur chimiste. Il dirige

J
Peut-on envisager aujourd’hui l’étude du vivant
le laboratoire de biochimie analytique et syn- sans les apports de la biochimie␣ ?
thèse organique de l’Université de Lyon I. Il paraît difficile de faire de la biologie cellulaire ou
Il est par ailleurs responsable du groupe «enseigne- de la physiologie sans utiliser la biochimie. De
ment» à la Société française de biochimie et de biolo- même, on ne peut pas faire de biochimie sans chi-
gie moléculaire et préside un groupe chargé des ques- mie. Cela n’empêche pas la chimie et la biochimie
tions d’enseignement au niveau européen. de se développer dans des secteurs indépendants.
Mais c’est souvent au niveau des pré-requis qu’ap-
L’actualité. – Quand la biochimie a-t-elle émergé paraît l’interdépendance entre ces disciplines. Par
en tant que discipline d’étude à part entière␣ ? exemple, l’enzymologie est partie intégrante de la
Jean Wallach. – La biochimie a émergé à partir du biochimie ; il est pourtant nécessaire d’avoir des
moment où il est apparu nécessaire d’expliquer à connaissances de chimie-physique, de thermodyna-
l’échelle moléculaire, notamment par la chimie, les mique et de chimie organique pour approfondir la
phénomènes biologiques en général et le fonctionne- connaissance dans ce domaine.
ment de la cellule en particulier. Lorsque l’on cher-
che des dates clés de l’histoire de la biochimie, on La biochimie est donc aussi en étroite collabo-
remarque que dès 1835, Berzeluis avait écrit un arti- ration avec la physique et l’informatique␣ ?
cle sur la catalyse chimique, utilisant une enzyme, Il existe des liens entre la biochimie, l’informatique
l’amylase, comme exemple. Progressivement, la con- et la physique. Comment concevoir des expériences
naissance des molécules et des biomolécules (en par- pratiques de mesure de viscosité, de dichroïsme ou
ticulier des macromolécules) a servi d’identifiant pour de fluorimétrie, sans des connaissances physiques ?
De même, on ne peut pas interpréter des données d’en-
zymologie sans utiliser, voire mettre au point, des
«UNE SOCIÉTÉ SCIENTIFIQUE programmes informatiques.
SE RAPPROCHE DES CITOYENS» Des secteurs de recherche nouveaux sont d’ailleurs
Cette manifestation est organisée dans le cadre de la Fête de nés de la spécialisation des chercheurs en biochimie
la science par la Société française de biochimie et de biologie dans ces deux disciplines : on parle alors de biophy-
moléculaire et l’Espace Mendès France. Elle se déroule du 16 au sique et de bioinformatique. Par exemple, il existe
18 octobre à Poitiers, au Cned (site du Futuroscope) et à Paris depuis 1982 une Société française de biophysique.
(Cité des sciences). Ce projet de diffusion et de culture Cette discipline scientifique est orientée vers l’étude
scientifiques cible trois publics préférentiels : les journalistes, du fonctionnement et de la structure des organismes
les lycéens (en partenariat avec le Cned) et les membres de vivants, du niveau moléculaire à l’organisme entier.
l’Education nationale. Il est basé sur une volonté d’échange et Cependant, à la différence de la biologie au sens strict
de dialogue pour comprendre, anticiper et faire participer aux du terme, elle utilise les concepts et les techniques
choix et décisions à venir. Programme détaillé en page 49. relevant de la physique et de la physico-chimie.

20 ■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 54 ■
La bioinformatique serait donc née à l’interface
entre la biochimie et l’informatique␣ ?
En partie. D’origine beaucoup plus récente, la Amplifier l’osmose entre
bioinformatique fait apparaître la même dualité : elle
rassemble des informaticiens et des biochimistes. Les
scientifiques et citoyens
premiers appliquent leur savoir à des problèmes biolo- L’initiative de la manifestation «Une scientifiques éminents et
société scientifique se rapproche d’excellents spécialistes. Le temps
giques et biochimiques. Les seconds développent les
des citoyens», à Paris et à Poitiers, est venu d’intensifier la
outils nécessaires à la progression de leurs travaux, par revient à la Société française de transmission de ces compétences
exemple dans le domaine de l’analyse des séquences biochimie et biologie moléculaire, et de ce savoir, et de conférer à
protéiques ou dans celui de la modélisation moléculaire. présidée par Alain-Jean Cozzone, cette société, comme à toutes les
professeur à l’Institut de biologie et autres si possible, un rôle moins
chimie des protéines de l’Université confidentiel que celui qu’elle a tenu
Comment l’enseignement de la biochimie devrait- de Lyon (UMR CNRS 5086). jusqu’à maintenant. Nous
il donc évoluer␣ ? souhaitons essayer de montrer la
La difficulté vient souvent de la chronologie de l’en- L’Actualité. – Quels sont les voie à d’autres.
objectifs de cette manifestation␣ ?
seignement, donc du moment où cette discipline est
Alain-Jean Cozzone. – Le but est La bioinformatique peut-elle
enseignée. Il est possible de sensibiliser une popula- d’essayer de se rapprocher des répondre aux questions du
tion étudiante de manière précoce à la biochimie (en citoyens, non-scientifiques, qui se grand public ?
première année de deug à l’Université, dès la seconde posent logiquement des questions Avec le séquençage intensif des
sur un certain nombre de différents génomes à travers le
dans les lycées technologiques). Par contre, l’appro- problèmes actuels relevant de la monde, l’utilisation de
fondissement doit se faire après l’acquisition de ce biologie, de l’hygiène et sécurité, de l’informatique en biologie est
que je nommerai les «fondamentaux», que sont la l’alimentation, des maladies incontournable. Elle va jouer un
émergentes, de l’éthique, etc. Les rôle essentiel. De ce fait, elle est
chimie, voire, à degré moindre, la physique et les ma-
sociétés scientifiques ou les déjà et sera une source importante
thématiques. Il me semble donc important, avant tout sociétés dites savantes doivent de postes, publics et privés, pour
enseignement de biochimie, de définir les pré-requis faire un effort de communication et les jeunes scientifiques. C’est donc
nécessaires, de s’assurer qu’ils ont été acquis et sinon d’ouverture vers le public. La l’une des principales disciplines en
SFBBM comprend de nombreux devenir et il faut le faire savoir.
de les présenter de manière simplifiée.
Quant à l’éthique ?
C’est une question fondamentale.
L’accès aux manipulations
biologiques, notamment
génétiques, doit s’accompagner
d’un minimum de «garde-fous»
pour éviter les dérapages. On ne
pourra jamais tout contrôler. Mais
l’éducation des expérimentateurs et
De nouveaux métiers apparaissent. Comment in- Séquence codante d’un
des utilisateurs d’aujourd’hui et de
tégrer leur formation dans les cursus actuels␣ ? gène de sémaphorine,
demain, dès le lycée ou le collège,
protéine vraisemblablement
L’introduction de nouvelles disciplines ou de nouvel- est peut-être une façon efficace de
impliquée dans des
les techniques entraîne l’émergence de nouveaux mé- conduire les gens à réfléchir avant
phénomènes de
d’agir. La «science sans
tiers qui mettent un certain temps à être conçus. Il est tumorigénèse. Joëlle Roche,
conscience» risque aussi d’être
de la responsabilité des décideurs et des enseignants professeur au laboratoire de
ruine de l’homme. Alors, essayons
génétique humaine de
d’être en relation suffisamment étroite pour que le dé- l’Université de Poitiers.
de contribuer à une sensibilisation
lai entre l’émergence et la mise sur le marché de pro- aussi précoce et aussi large que
possible.
fessionnels adaptés soit le plus court possible. Actuel-
lement, les progrès de la protéomique [en particulier la Ce colloque est donc aussi
prédiction de la structure tridimensionnelle des protéi- un moyen d’échange avec les
nes en fonction de leur séquence] font apparaître un citoyens␣ ?
Les moyens de communication
besoin en bioinformaticiens. Dès qu’une analyse des s’amplifient d’une manière
besoins a pu être faite, les universités proposent des exponentielle, à différents niveaux.
diplômes dont le contenu correspond au besoin. Il faut Sachons les utiliser pour
renseigner, pour enseigner, pour
enfin noter que certaines fonctions naissent de la bi-
prévoir et, si nécessaire, pour
ou polyvalence nécessaire pour dominer un thème ou rassurer. Le grand public n’est pas
un sujet. Ainsi, l’ultraspécialisation et la très grande décideur des progrès. Mais les
technicité des brevets scientifiques ont fait naître le progrès le concernent directement
et son avis de néophyte peut
besoin de personnes ayant à la fois des connaissances
quelquefois être déterminant. Il y a
scientifiques et juridiques. Il existe aujourd’hui de nou- donc vraiment lieu de resserrer les
veaux diplômes pour répondre à cette attente. ■ liens et d’amplifier l’osmose.

■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 54 ■ 21