Structure à apporter aux fichiers de données encodées sous format Excel

Structure à apporter aux fichiers de données encodées sous format Excel
Afin de permettre l’importation efficace de données encodées dans Excel vers la base de données DFF
(Data Fauna Flora), il est conseillé d’apporter la structure décrite ci-dessous aux différents champs (=colonnes).
Les formats des différentes colonnes sont renseignés pour préciser les types et les longueurs des valeurs encodées et
permettre à ceux qui le désirent de développer leur propre base de données.
Le nom des colonnes ne doit pas obligatoirement suivre l’appellation suivante, mais doit idéalement expliciter clairement la
nature des éléments qu’elles contiennent.
Dans ce tableau, les champs indispensables sont gras et colorés en rouge ; les champs qu’il est préférable de voir figurer sont
en gras italique ; les autres sont donnés à titre d'information pour les standardiser s’ils existent dans vos données.
Il s’agit ici d’une structure de base, d’autres champs peuvent bien sûr être ajoutés en fonction des données recueillies
sur le terrain (ex : altitude, pente, exposition, …) ou de données spécifiques à vos besoins (unité de gestion -UG- d’une Réserve Naturelle, ...).

Nom de la
colonne

Format

Précisions

TOPO

Texte 50

Toponyme = lieu de l'observation (lieu-dit, localité).
Ce champ peut éventuellement rester vide dans le cas de relevés GPS mais il est
recommandé de le préciser.

LOCA
FIPS

Texte 50
Texte 4

Localité = localité la plus proche de l'endroit d'observation.
Code de la province.

BIOTOPE

Texte 3

Code du biotope dans lequel le taxon a été relevé.

(voir codes des provinces belges en annexe)
(voir codes des biotopes en annexe)

Les coordonnées peuvent être présentées selon plusieurs formats possibles.

Coordonnées
géographiques

(voir explications en annexe)

PREC

Entier

Précision = Précision des coordonnées géographiques en mètre.

DAT1

Texte 8

Date 1 = première date dans le cas d'un intervalle de dates.
S'il n'y a pas d'intervalle de dates, on ne précise que DAT2.
Le format doit être du type YYYYMMDD.

de Luxembourg.000). Surface examinée en m² : à mentionner si l’on utilise la méthode d’évaluation « Rec ». si CA : on indique la classe d'abondance : 1 (101-300).(PF) ou pieds stériles (PS).000). on utilise YYYY.DAT2 TAXON Texte 8 Texte 50 Date 2 = seconde date dans le cas d'un intervalle de dates ou date dans le cas d'une date seule. si ES : on indique l’étendue spatiale en m². si aucun de ces indices n’est applicable : estimation du pourcentage de recouvrement (Rec) de la surface couverte en précisant la surface examinée dans la colonne SURF. RN ou PS : on indique le nombre de pieds. du G.000).. nombre précis de pieds fleuris (PF) et/ou de rosettes non fleuries (RN). on peut mentionner. 3 (1. Le format à adopter est YYYYMMDD. si les individus sont difficilement identifiables (espèces croissant en tapis). 4 (3. Une base de données interactive fournira la liste de référence avec les synonymes. Si on ne précise que l'année. Nouvelle flore de la Belgique. 2004.001-3.001-10. si PF.-D. Pour les ptéridophytes : pieds fertiles -munis de sporanges. Référence : 5ème édition de la « Flore bleue » : Lambinon and al. des classes d’abondances (CA) peuvent être utilisées.000). l’étendue spatiale (ES) en m² couverte par l’espèce. INDICE SURF Entier Entier Indice selon la méthode d’évaluation utilisée : si N : on indique le nombre d’individus. 5 (>10. Nom du taxon observé sans le parrain. Si les données correspondent à un relevé floristique (relevé d'espèces) METHOD Texte 3 Méthode d'évaluation de la population : les valeurs à utiliser pour ce champ sont : (N) nombre précis d'observations. Il faut utiliser les noms scientifiques en vigueur. si Rec : on indique le % de recouvrement sur la surface examinée. au-delà de plus de quelques centaines d’individus ou si un comptage précis est difficile. 2 (301-1. du Nord de la France et des régions voisines. .

ex : Barbier Y Nom de l'auteur de la donnée = personne qui détient le droit d'auteur sur la donnée. REC Texte 20 AUCT Texte 20 CONF Entier Nom du récolteur = personne qui a assuré la récolte éventuelle de l'échantillon (en cas de doute pour la détermination et s’il y a suffisamment d’individus). peu représenté). ex: Barbier Y Code de confidentialité défini par l'auteur de la donnée (AUCT). + (<5%. STRAT Texte 10 Strate : les valeurs à utiliser pour ce champ sont : ARBO : strate arborée (> 7 m). bien représenté). » mais il faut veiller à ne pas dépasser 50 caractères. 2 (5-25%) ou 2a (5-15%) ou 2b (15-25%). ARBU : strate arbustive (1 à 7 m). on doit séparer leur nom par des « .Si les données correspondent à un relevé phytosociologique (relevé standardisé d'espèces) ABOND Texte 10 Abondance phytosociologique (coefficient Braun-Blanquet) Les valeurs à utiliser pour ce champ sont : i (individu isolé). 1 (<5%. 5 (>75%). AUTR : (autre strate ou taxon situé en dehors de la surface du relevé). DET Texte 50 Nom du déterminateur = personne qui est responsable de l'identification de l'espèce observée. 3 (25-50%). ex: BarbierY S'il y a plusieurs déterminateurs. régissant l'usage et la circulation des données par des tiers : 3 : diffusion libre des données détaillées 4 : diffusion conditionnelle des données détaillées 5 : diffusion libre des données résumées (carré 1x1. MUSC : strate muscinale. année) . 4 (50-75%). HERB : strate herbacée (< 1 m).

.MEMO Texte long Commentaires = remarques.. . concernant l'observation du taxon (texte libre). Les codes provisoires qui ont été utilisés à cette époque restent d'actualité en attendant une correction systématique des bases de données. Code personnel attribué par l'auteur au relevé (code libre) ANNEXES Codes FIPS des provinces belges Attention : ces codes correspondent à ceux utilisés dans DFF et non aux codes FIPS officiels.MEMO Texte long Commentaires = remarques. La division du Brabant n'a été actée officiellement pour les codes FIPS qu'en 2002 alors qu'elle était opérationnelle dans DFF depuis la date de la division (1995). concernant les conditions de l'observation (texte libre). Pour identifier les doublons potentiels de données : TRANSM Texte 3 La donnée a-t-elle déjà été transmise ? OUI ou NON COLL Texte 50 Si TRANSM = OUI. précisions...STAT. .. précisions. SPEC. concernant la station ou le lieu de l'observation (texte libre). précisions. merci de préciser le nom de la personne et/ou de l’institution à laquelle la donnée a été transmise. Autres : DUREE Durée de l'inventaire exprimée en minutes CODE PERSO. mais les codes FIPS à utiliser encore actuellement sont ceux de la première colonne « FIPS (DFF) ». FIPS (DFF) à utiliser BE BE01 BE02 BE03 BE04 BE05 BE06 BE07 BE08 BE09 BE10 BE11 BE12 Province BELGIQUE ANTWERPEN BRABANT HAINAUT LIEGE LIMBURG LUXEMBOURG NAMUR OOST-VLAANDEREN WEST-VLAANDEREN VLAAMS BRABANT BRABANT WALLON BRUXELLES (FIPS officiel) BE BE01 BE02 BE03 BE04 BE05 BE06 BE07 BE08 BE09 (BE12) (BE10) (BE11) . COND.. Les codes officiels sont précisés pour lever toute ambiguïté. .MEMO Texte long Commentaires = remarques.

8 Mises à blanc. tourbières.C Feuillus Ourlets et lisières (végétations herbacées) E5. lisières et forêts G5.1 Grandes cultures a Cultures sarclées (betteraves..7 nardaies E2.43 nitrophiles Fourrés F3. bas-marais C1 Etangs. trouées récentes en milieu forestier Plantations (préciser l'essence plantée dans «STAT. prés et prairies secs à frais E1 Pelouses sèches Pelouses ouvertes à thérophytes / orpins E1.9 acidophiles Pelouses à espèces vivaces E2 Prairies mésophiles E1.. ray-grass..5 Jachères.5 Prairies humides oligotrophes Etangs. colza.2 calcaires E1.) c Autres (luzerne.Codes des biotopes SPATIAUX Cultures I1.1 Tourbières hautes D4. .1 Pâtures permanentes et prairies mixtes E2.2 Bas-marais acides Landes F4.1 Landes humides F4.2 Prairies de fauche de plaine et de colline E2. roselières. forêts mélangées à chêne-orme-frêne) .22 mésotrophes E5.23 acidophiles E5. pré-bois. avoine. maïs) et maraîchages b Céréales (froment. préciser dans «STAT.1c nitrophiles Forêts alluviales (sauf peupleraies) G1.4 Prairies humides mésotrophes et eutrophes E3.4 Mégaphorbiaies D2.MEMO») I1.1 Saulaies G1.2 Landes sèches Fourrés.21 Roselières D5.92 acidophiles E1. épeautre. clairières.1b calcicoles F3.21 Cariçaies D1. tournières et bandes fleuries en bordure de cultures Pelouses.11 mésotrophes F3.MEMO») G3.F Conifères G4 Mixtes (feuillus-conifères) G1.13 acidophiles F3. lacs C3.1 Bas-marais alcalins a fauchées a fauchées b pâturées c mixtes b pâturées c mixtes E5..2 Autres (aulnaies-frênaies.3 Prairies de fauche montagnardes peu fertilisées Prés et prairies humides E3.1 calcaires E1.21 calcicoles E5. orge.. lin. seigle.

) J3. .4 méso-eutrophes Forêts de plateau G1.MEMO») ..6 Hêtraies G1. à préciser dans «STAT.7 calcaires G1.Forêts marécageuses G1.5 Murs.) FA Haies Z2 Autres (chemins creux.A Vergers (taxons à préciser dans «STAT.1 Friches herbeuses (talus..MEMO») Forêts de versants ombragés G1.8 Chênaies G1.3 Carrières et sablières abandonnées Z1 Autres (à préciser dans «STAT.A41a calcaires G1.4 Canaux.1 Affleurements rocheux siliceux G5. trottoirs E5.A41b acides sur blocs rocheux G1. abreuvoirs.5 acidophiles G1. . terrils.. ..2 Carrières et sablières en activité J3.A15 sur schistes calcarifères G1.. aulnes.5 Vasières et gravières rivulaires G5. fossés de drainage.MEMO») PONCTUELS C1 Mares a prairiales b forestières H3.MEMO») Z3 Autres (arbres isolés.2 routiers J4.9 Autres (recolonisations) Forêts de versants en pleine lumière G1.2 Affleurements rocheux calcaires H3.MEMO») Zones urbanisées et autres espaces I2 Parcs et jardins J2.87b acides GZ1 Autres substrats (à préciser dans «STAT. cours d'eau à berges artificielles C2 Ruisseaux ou rivières (cours naturel) C3.. terres agricoles à l'abandon. .6 Friches rudérales (industrielles.. urbaines.3 voies ferrées J5.1a Boisements rivulaires (cordons de saules.MEMO») LINÉAIRES J4. accotements) J4.. à préciser dans «STAT.A41c acides sur coulées pierreuses GZ2 Autres substrats (à préciser dans «STAT.

040678 pour 5°4'6.16031 de en degrésavec la notation suivante: minutessecondes 5. 50.26752 Latitude/Longitu Comme pour l’UTM de en degrés numérique décimaux (ne pas oublier le datum) Latitude/Longitu Comme pour le précédent.567942 WGS84 4.78" (ne pas oublier le datum) 45332 4.Comment présenter les coordonnées géographiques? Selon la nature des coordonnées géographiques à renseigner. celles-ci peuvent se présenter de manières diverses : Type de coordonnées IFBL Manière de les intégrer 1 seul champ reprenant le L74311 code IFBL (sans les points) Exemple ex: L74311 (précision 1x1 km) ou L743 (précision 4x4 km) Lambert 2 champs reprenant les X et Y exprimés en mètres sans point ni virgule 199435 50.34046 WGS84 .

! ATTENTION : veuillez consulter le document explicatif pour apporter un format correct aux données (voir onglet "Expli LOCALISATION TOPO EXEMPLE EXEMPLE LOCA COORDONNEES GEOGRAPHIQUES (4 systèmes d'express FIPS BIOTOPE Les Falîzes Arville BE06 Bois de Rienne Gedinne BE07 G1.8 D1.1 Lambert X Y 2E+007 Latitude/Longitude en IFBL degrés décimaux Code IFBL Latitude 8048787 K51741 .

wallonie.be/fr/atlas-de-la-flore-de-wallonie-p QUES (4 systèmes d'expression des coordonnées proposés) DATE(s) Latitude/Longitude en Latitude/Longitude en PREC degrés décimaux degrés-minutes-secondes Longitud Longitud Datum Latitude Datum Précision (m) e e 20 1000 DAT1 DAT2 20061105 20050620 20061109 .données (voir onglet "Explications" de ce fichier ou consulter la page Web : http://biodiversite.

QUANTITE D'OBSERVATIONS Relevé floristique OBSERVATION TAXON METHOD INDICE SURF Melampyrum pratense Lycopodium clavatum Rec 15 200 Relevé phytosociologique ABOND 1 .

Relevé phytosociologique PERSONNE(s) AYANT ELABORE LA DONNEE CODE DE CONFIDENTIALITE STRAT DET REC AUCT CONF HERB Dupont A.Dubois B Lafalise L Dubois B Dupont A Lafalise L 5 3 .

MEMO SPEC.POUR IDENTIFIER LES DOUBLONS POTENTIELS COMMENTAIRES STAT.MEMO TRANSM COLL Pas encore en fleur OUI NON Gathoye J-L (DEMNA) .MEMO Bord d'un chemin fauché COND.

.AUTRES DUREE CODE PERSO.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful