Vous êtes sur la page 1sur 62
B B e e e n n n a a a m m m e
B B e e e n n n a a a m m m e

BBe een nna aam mme eeu uur rr SSa aam mmi iia aa

CCo oon nns sse eei iil lll llè èèr rre ee ppé ééd dda aag ggo oog ggi iiq qqu uue ee

DDi iir rre eec cct tti iio oon nn dde ee ll' ''é ééd ddu uuc cca aat tti iio oon nn eet tt dde ee lla aa ccu uul llt ttu uur rre ee

WWi iil lla aay yya aa dde ee SSi iid ddi ii- --B BBe eel ll- --A AAb bbb bbè èès ss

d

B

l

S

C

W

p

D

e

d

l

c

d

S

EXTRAITS DU PROGRAMME DE 3 ème AS

Direction des programmes de l'enseignement fondamental et secondaire, Ministère de l'Education Nationale mai 1993

l'argumentation

Compétences socio-culturelles :

L'élève a une compétence argumentative en langue maternelle mais il ne voit pas derrière une information, les visées argumentaires d'un sujet. L'élève a acquis des schémas discursifs simples (narratif, descriptif, expositif et argumentatif )

Aptitudes à développer :

- Aptitude à communiquer ses idées, ses opinions à autrui.

- Aptitude à convaincre tout en informant.

- Aptitude à l'ouverture à l'autre et à l'acceptation de l'autre sans se départir d'une attitude d'objectivité.

activités de lecture et manipulation de supports

identifier un texte argumentatif par sa disposition visuelle ( image du texte)

dégager la ou les thèses

distinguer thème, opinion, argument, exemple

classer les arguments

repérer les articulateurs logiques et chronologiques

identifier les procédés linguistiques traduisant les opinions et les jugements de l'énonciateur

retrouver l'organisation des types d'arguments

écriture et expression

élaborer des plans (opposition, accumulation, catégories, faits / causes / conséquences / buts / dialectiques

remettre en ordre des textes puzzles

1

constituer des champs lexicaux sur un thème donné

visualiser les éléments d'un texte et d'un texte puzzle par une représentation adéquate

rédiger un paragraphe argumentatif

produire un texte argumentatif

activités orales

participer à un débat, faire un compte-rendu critique, une lecture expressive de textes

exprimer son opinion sur un produit (avantages et/ou inconvénients) ; être pour ou contre une idée; conseiller; demander; vanter; critiquer; démentir…

notions à faire acquérir

stratégie de transformation d'un point de vue (attitude) A en un point de vue (attitude) B

prendre conscience des situations de communications au cours desquelles on aura à développer une argumentation en fonction des interlocuteurs, des conditions liées au statut – psychologique et social – de chaque interlocuteur ( on ne développera pas la même argumentation si l'on s'adresse à un enfant, à des adultes, à des supérieurs hiérarchiques)

2

QU'EST-CE QUE L'ARGUMENTATION ? L'argumentation est une opération par laquelle le locuteur - celui qui

QU'EST-CE QUE L'ARGUMENTATION ?

L'argumentation est une opération par laquelle le locuteur - celui qui parle - cherche à convaincre, persuader son interlocuteur pour mieux l'influencer, le séduire, modifier son jugement, lui faire partager une émotion, obtenir de lui quelque chose.

Le texte argumentatif vise donc à modifier le comportement ou l'opinion du lecteur. Tout texte argumentatif est nécessairement orienté:

il défend une thèse et par conséquent rejette la thèse opposée.

Conclusion : argumenter c'est essayer de convaincre quelqu'un (le destinataire) pour lui faire accepter notre point de vue (qu'il ne partageait pas au départ) ou pour obtenir quelque chose qu'il nous refusait.

notre point de vue (qu'il ne partageait pas au départ) ou pour obtenir quelque chose qu'il

3

RRééaaallliiisssaaatttiiiooonnn ddduuu ppprrrooojjjeeettt :

i io o on n n d d du u u p p pr r ro

1.

 

Choisir un document

( texte; image; photo; prospectus publicitaire…) en tenant

compte :

 

- du niveau des élèves

- de leurs centres d'intérêt

- de l'objectif que l'on se fixe dans le cadre du programme

2.

. Donner une tâche à accomplir ( consignes précises)

- exploration/ découverte (du document, du texte…)

- observation : identification d'éléments visuels permettant d'entrer dans la

compréhension du document [l'image du texte et les indices périphériques doivent être exploités de façon judicieuse et non pas seulement donner lieu à une énumération d'éléments – titre en caractères gras, nombre de paragraphes, nom de l'auteur, origine – qui n'apporterait aucun éclairage sur le sens. Partir des hypothèses formulées par les élèves pour les amener à identifier la nature du texte ou du document proposé].

- réorganisation (textes puzzle, reconstitution etc. )

- repérage de mots-clés en relation avec le thème et le champ lexical

Dans le cadre d'une lecture interactive, des consignes très précises doivent être données, en fonction du niveau des élèves, par exemple : soulignez, observez, encadrez, relevez, recherchez, de manière à les guider dans la découverte du texte ou la compréhension d'un exercice. Il s'agit d'orienter leur lecture par ces consignes.

3 .

Préciser l'objectif d'apprentissage : à quoi sert la tâche à accomplir

Il s'agit d'informer les élèves sur le ou les objectifs de la séance (pas seulement en écrivant le titre au tableau), de manière à leur permettre de prendre conscience que toutes les activités proposées, - analyse d'un texte, lexique, syntaxe – les aideront à atteindre l'objectif final du projet (rédaction d'un texte en relation avec les notions étudiées).

par exemple : savoir lire un article de vulgarisation scientifique

repérer les outils linguistiques mis en œuvre pour défendre un point de vue ( les verbes d'opinion, les articulateurs logiques…)

repérer

des

informations

(dates,

personnages, lieux, données chiffrées, etc. )

4

repères

biographiques,

4. Expliciter le déroulement de l'activité

Quelles explications donner au préalable :

- Que rechercher dans le texte proposé? (les indices périphériques: prise en charge de la notion de champ lexical à partir d'un titre ou de mots clés)

- Comment lire (avec objectifs précisés), le tout ou une partie, combien de fois, combien de temps?

- Comment organiser l'activité de compréhension? seul ou en groupe?

- Avec quels outils (dictionnaires, livres de grammaire… )

- Combien de temps durera l'activité et sur quoi elle va déboucher

Adapté de Jean-Paul Basaille ( méthodologie FOS et analyse pré-pédagogique ) CLA

5

Une situation pose problème quand elle met le sujet devant une tâche à accomplir, tâche

Une situation pose problème quand elle met le sujet devant une tâche à accomplir, tâche qui lui pose problème parce qu'il ne dispose pas de tout ce qui lui est nécessaire pour s'en acquitter.

Ce qui manque à l'étudiant, c'est précisément ce qu'on a prévu comme apprentissage…

L'étudiant dispose de ressources diverses pour mener à bien cette tâche :

- ressources personnelles : pré-requis

- ressources constituées par ses pairs : travail en groupe

- ressources offertes par le formateur : documents, indications, pistes de recherche.

Le formateur devient alors une personne-ressource.

( document adapté de Pierre Gillet)

6

UN TEXTE ARGUMENTATIF REPOSE SUR : une thèse : l'idée ou le point de vue
UN TEXTE ARGUMENTATIF REPOSE SUR : une thèse : l'idée ou le point de vue
UN TEXTE ARGUMENTATIF REPOSE SUR :
une thèse : l'idée ou le point de vue présenté et défendu par
l'auteur
des arguments : tous les moyens utilisés par l'auteur pour
prouver que le point de vue qu'il défend est juste ; ils indiquent
une raison, un motif, une cause par rapport à la thèse.
des exemples : qui illustrent de façon concrète les arguments
pour leur donner plus de poids, pour tenter de prouver
l'irréfutabilité de la thèse.
NB: on peut trouver parfois des contre-arguments (thèse
adverse) que l'auteur reprend pour les réfuter.

7

• d é f e n d r e u n e t h è

défendre une thèse : donner des arguments pour convaincre de la justesse de son opinion

réfuter une thèse : rejeter une thèse en prouvant sa fausseté

concéder : admettre qu'un argument ou une partie de l'argumentation est vraie ou logique

illustrer un argument : donner des exemples concrets pour prouver que ce que l'on dit est vrai (anecdotes; expérience personnelle; données chiffrées; etc.)

nuancer un propos : exprimer un point de vue en atténuant l'affirmation par des expressions ou des adverbes tels que : il semble que…; peut-être…; il est possible que…; etc.

marques de subjectivité: tout ce qui révèle la présence du locuteur et l'expression d'un jugement : emploi de la première personne, de verbes d'opinion, d'adverbes modalisateurs tels que: malheureusement ou hélas; heureusement; certainement; ou de termes appréciatifs.

8

1/ S'interroger sur l'organisation énonciative > qui parle ? ( identifier le locuteur ) >

1/ S'interroger sur l'organisation énonciative

> qui parle ? ( identifier le locuteur )

> comment le locuteur se désigne-t-il ? ( identifier les marques de l'énonciation )

> à qui s'adresse-t-il ? ( s'interroger sur le destinataire )

> dans quel but ? ( comprendre l'intention du locuteur )

> de quelle manière ? ( directe ou indirecte ? )

> quels sont les champs lexicaux dominants ? ( repérer le thème )

2/ Retrouver les indices qui indiquent la position du locuteur

(celui qui parle)

les modalisateurs

( adverbes ou groupes prépositionnels qui nuancent le propos :

certainement, sans aucun doute, peut-être, selon, …)

Exemples :

1/ - Normalement, les études doivent préparer à la vie professionnelle…

2/ - La dégradation de l'environnement contribue sans doute à l'apparition de nouvelles maladies.

a.

les verbes d'opinion

( penser, croire, estimer que, être sûr de…) et les expressions

qui engagent l'énonciateur : selon moi, d'après moi, pour moi, mon opinion est que, à mon sens, de mon point de vue

b.

les modes
les modes

: l'emploi du conditionnel par exemple peut servir à réfuter une

thèse en la présentant comme peu probable

9

Exemple :

Pour beaucoup de parents, la télévision serait seule responsable du comportement agressif des enfants. Et la solution au problème de la violence serait simple : il suffirait d'interdire aux mineurs tous les films comportant des scènes de violence. Ainsi les enfants n'auraient plus la tentation de s'identifier aux héros malfaisants imaginés par les réalisateurs. Les personnages imaginaires seraient-ils les seuls à donner l'exemple de la violence?

c.

des phrases interrogatives

:" Faut-il croire……. ? ", des tournures exclamatives.

Exemple :

La nature a-t-elle besoin d'être protégée ? N'est-ce pas plutôt cette espèce animale qui s'appelle l'Homme qui aurait besoin d'être surveillée ?

Alain Bombard : Protégeons la mer

d.

le champ lexical

c'est à dire l'ensemble des termes (verbes, noms, adjectifs, adverbes) qui se

rapportent à un même thème.

Exemple :

La pratique de sports collectifs a une influence certaine sur le comportement des adolescents. Les séances d'entraînement, les matchs, les compétitions, les tournois sont autant d'occasions de se mesurer aux autres et de favoriser l'esprit d'équipe. Cependant, il arrive que dans les stades, certains supporters, ou même certains joueurs oublient que la première loi du sport est de savoir accepter la défaite et se livrent à des actes de violence condamnables.

e.

des termes ou des substituts appréciatifs

( mélioratifs et péjoratifs)

Exemple :

Direction assistée, excellente visibilité, dimensions idéales : ce 4 4 est facile à

garer, facile à manœuvrer. Il est le

merveille. Il est aussi adapté à la ville que les petites autos avec en plus une meilleure visibilité due à sa position de conduite surélevée. De plus, l'intérieur

douillet et silencieux de monde extérieur

vous protègera des agressions du

où sa vivacité fait

roi de la circulation

cet engin de rêve

Prospectus publicitaire

10

3. Repérer la structure logique d'une argumentation à partir :

f. des connecteurs ou articulateurs logiques : mots de liaison (adverbes, conjonctions de coordination ou de subordination) qui établissent une relation logique et délimitent les différentes parties d'une argumentation en en soulignant l'enchaînement et la progression. (voir tableau page suivante)

g. de la disposition typographique : paragraphes, alinéas (image et visualisation des textes )

11

SENS addition choix opposition cause conséquence illustration liaison explication conclusion contradiction
SENS addition choix opposition cause conséquence illustration liaison explication conclusion contradiction
SENS
addition
choix
opposition
cause
conséquence
illustration
liaison
explication
conclusion
contradiction
NATURE
Conjonctions de
Et, ni…ni,
ou
Mais
car
donc
coordination
or
or
De plus, en
outre, par
ailleurs,
également, de
même, d'abord,
puis, ensuite,
enfin,
premièrement,
finalement ,
ajoutons que
Ou bien…
Cependant,
En effet,
Par exemple,
ou bien,
pourtant,
De fait…
ainsi,
soit…soit.
néanmoins,
notamment, à
Adverbes et
du reste,
savoir,
locutions
d'ailleurs, en
Aussi, bref, en
conclusion, en
conséquence,
c'est pourquoi…
comme, de
adverbiales
revanche, au
cette façon
contraire
Soit que…
Quoique,
soit que
bien que,
Conjonctions et
alors que
locutions
conjonctives de
Parce que,
puisque,
tandis que,
étant donné
que, vu que,
du fait que.
De sorte que,
si bien que, vu
que, à tel
point que.
subordination

L'enchaînement logique peut-être exprimé également par des signes de ponctuation:

-

-

-

-

deux points
deux points

: pour introduire un exemple ou une explication :

points : pour introduire un exemple ou une explication : point virgule : pour juxtaposer deux

point virgule

: pour juxtaposer deux idées

;

parenthèses Tirets :
parenthèses
Tirets
:

: pour donner une précision ou un exemple (……

)

pour insérer une remarque supplémentaire sans interrompre la

phrase. …….

12

U U U n n n e e e t t h h h è

U

UUn nne ee tth hhè èès sse ee ees sst tt eex xxp ppl lli iic cci iit tte ee

t

e

e

1- Quand l'auteur énonce clairement son point de vue en employant le pronom "je", suivi de verbes d'opinion

:

je pense que, j' affirme, je crois, je ne pense pas que

2-

Qu'il introduit son argumentation par une affirmation :

- Exemple :

Blessures, coups de poings, coups de pieds, brutalités diverses, la violence envahit le stade. Le football est l'un des premiers touchés, il n'est pas le seul, mais son caractère populaire braque sur lui l'actualité.

( thèmes transversaux, Larousse)

3-

qu'il reprend dans sa conclusion, en les résumant, les principaux arguments développés dans sa démonstration

- Exemple :

D'abord, en défendant la nature, l'homme défend l'homme : il satisfait à l'instinct de conservation de l'espèce. Les innombrables agressions dont il se rend coupable envers le milieu naturel ne vont pas sans avoir de conséquences sur sa santé et l'intégrité de son patrimoine héréditaire [….]

Bref, protéger la nature c'est en premier lieu accomplir une tâche d'hygiène planétaire.

Jean Rostand ( préface de Sauver l'humain )

lorsque l'auteur n'énonce pas clairement sa thèse, semble ne pas

donner son point de vue, mais le laisse deviner par des procédés divers tels que: l'emploi de modalisateurs, le ton sur lequel il s'exprime ( ironie, indignation…) l'emploi de termes et de substituts appréciatifs, etc.

UUn nne ee tth hhè èès sse ee ees sst tt iim

U

t

e

i

mmp ppl lli iic cci iit tte ee

13

1 1 / / / I I d d d e e e n n

11/ // IId dde een nnt tti iif ffi iie eer rr lla aa oou uu lle ees ss tth hhè èès sse ees ss

1

I

l

o

l

t

22/ // RRe eep ppé éér rre eer rr lle ees ss aar rrg ggu uum mme een nnt tts ss

33/ // RRe eep ppé éér rre eer rr lle ees ss eex xxe eem mmp ppl lle ees ss

2

3

R

R

l

l

a

e

1/ Identifier la thèse

A . Lisez rapidement les textes suivants et:

- dites ce que vous remarquez

- dites aussi de quoi parlent ces textes

Texte 1
Texte 1

Pour avoir causé un grave accident alors qu'il conduisait trop vite, John a été condamné à trois mois de… travail dans un hôpital où sont amenées chaque jour et soignées pendant des mois ou des années, les victimes de la route. Ainsi, il côtoie quotidiennement ceux dont la vie a été brusquement brisée, soit par la faute d'un autre, soit parce qu'eux-mêmes avaient commis une infraction : excès de vitesse, non- respect de la signalisation routière ou conduite en état d'ivresse. En étant confrontés à la douleur, au désespoir de ces malades dont beaucoup sont très jeunes et à la souffrance des familles, les conducteurs, pense-t-on, seront amenés à réfléchir sur les conséquences des comportements imprudents et irresponsables lorsqu'on est au volant d'une voiture. Car on oublie souvent qu'une voiture peut être un engin de mort et que, chaque année, des milliers de personnes qui prennent la route n'arrivent jamais à destination.

Texte 2
Texte 2

Une voiture peut être un engin de mort. En effet, chaque année, des milliers de personnes qui prennent la route n'arrivent jamais à destination. D'autres finiront leurs jours sur une chaise roulante ou au fond d'un lit. C'est en pensant à la détresse de ces victimes que des juges ont imaginé une punition inédite : pour avoir causé un grave accident alors qu'il conduisait trop vite, John a été condamné à trois mois de… travail dans un hôpital où sont amenées chaque jour et soignées pendant des mois ou des années, les victimes de la route. Ainsi, il côtoie quotidiennement ceux dont la vie a été brusquement brisée, soit par la faute d'un autre, soit parce qu'eux-mêmes avaient commis une infraction : excès de vitesse, non- respect de la signalisation routière ou conduite en état d'ivresse. De cette façon, en étant confrontés à la douleur, au désespoir de ces malades dont beaucoup sont très jeunes et à la souffrance des familles, les conducteurs seront amenés à réfléchir sur les conséquences que peut avoir un comportement imprudent et irresponsable lorsqu'on est au volant d'une voiture.

B. Lisez à voix haute la phrase soulignée dans chacun d'entre eux. Est-ce la thèse ? L'argument ? L'exemple ?

14

Où se trouve cette phrase dans le premier texte ? et dans le deuxième ? quelle différence cela fait-il ?

C. Qui est John ?

Une victime de la route ?

L'auteur d'un accident ?

l'auteur du texte ?

- Justifiez votre réponse par une phrase du texte

D. Par qui a-t-il été condamné ?

Par les familles des victimes?

Par la police ?

Par les juges ?

E. En quoi consiste sa condamnation ? relevez la phrase du texte qui justifie votre réponse

F. "Des milliers de personnes qui prennent la route n'arrivent jamais à destination"

- Quel est le sens de cette phrase?

G. Parmi les trois titres suivants, choisissez celui qui convient le mieux aux deux textes. Dites pourquoi.

1. Histoire de John

2. La souffrance des victimes de la route

3. Une punition exemplaire

H. Voici

trois propositions de conclusion aux textes. Selon vous, laquelle conviendrait le

mieux ?

- Il faut donc apprendre aux jeunes à bien conduire et à respecter le code de la route. C'est à cette seule condition que le nombre d'accidents diminuera.

- Bref, toutes les infractions au code de la route doivent être punies, soit par des amendes soit par des peines de prison ; ainsi seulement on pourra rouler en toute sécurité sur les routes.

- Ce n'est qu'en infligeant des punitions exemplaires qu'on pourra faire prendre conscience aux conducteurs des conséquences de leur comportement au volant et qu'on pourra éviter que tant de malheurs endeuillent quotidiennement des familles.

comportement au volant et qu'on pourra éviter que tant de malheurs endeuillent quotidiennement des familles. 15

15

Sachons écouter les autres … Même quand vous êtes clair, si mple et franc, on

Sachons écouter les autres

… Même quand vous êtes clair, simple et franc, on ne vous entend pas.

C'est bien là le grand malheur de notre temps. On voudrait discuter, discuter : il n'y a pas d'échange. Le goût de persuader, de résister à la persuasion nous ont passé. Quand l'un affirme, l'autre n'écoute pas, parce qu'ils sont tous deux bien sûrs d'avoir raison, bien sûrs que l'autre a tort et que d'ailleurs derrière ce qu'il dit se cache un calcul. Quelqu'un s'avise t-il de vouloir donner ses raisons au lieu d'asséner la vérité, on n'y prête pas attention; on se demande seulement où il veut en venir, on le soupçonne de duplicité*, on ne cherche pas à peser les raisons qu'il propose mais celles

qui commandent son attitude. Et on les trouve, étant soi-même raidi dans sa conviction et prenant pour un imposteur* celui qui ne pense pas comme vous.

La liberté d'expression n'est rien si on ne garde pas l'esprit assez libre pour entendre celui qui s'exprime.

D'après L Martin Chauffier

Duplicité : hypocrisie, fausseté

Imposteur : celui qui trompe par des paroles mensongères

à la découverte du sens

1. Lisez le titre. S'agit-il:

d'un ordre

d'un conseil

d'une interrogation ?

2. À qui s'adresse l'auteur ?

à ceux qui n'entendent pas bien

à ses ennemis

à tout le monde

3. La phrase écrite en caractères gras est:

une explication

une conclusion

une constatation

4. Après avoir lu attentivement le texte, relevez parmi les propositions suivantes trois

phrases qui reprennent les idées développées par l'auteur

Il ne faut jamais écouter ce que dit l'autre

Les véritables dialogues sont basés sur l'écoute de l'autre.

16

Lorsque je parle, je suis sûr de convaincre l'autre. Pour discuter avec quelqu'un, il faut parler très fort. Notre interlocuteur a toujours l'impression d'avoir raison.

5. L'auteur écrit : "il n'y a pas d'échange" parce qu'il veut dire que:

Les hommes n'aiment pas échanger leurs affaires.

Quand on n'entend pas bien on ne peut pas communiquer avec les autres.

Quand on est toujours persuadé qu'on a raison, on ne peut pas discuter avec les autres.

Tout ce que disent les autres n'est que mensonge.

Choisissez la bonne réponse.

n'est que mensonge . Choisissez la bonne réponse. Lexique 1. Complétez le tableau suivant en vous

Lexique

1. Complétez le tableau suivant en vous aidant d'un dictionnaire si nécessaire

VERBES

NOMS

persuader

persuasion

 

conviction

discuter

 

écouter

 
 

mensonge

exprimer

 

soupçonner

 

2 . Recherchez dans le texte (en vous aidant d'un dictionnaire si besoin est) les antonymes (ou contraires) de :

- sincérité

- doute

- nier

- mensonge

- hypocrite

17

. Voici des séries de mots qui expriment des rapports pouvant exister entre deux personnes, des groupes de personnes ou des pays.

- A. Dans chaque groupe de mots, des intrus se sont glissés. Retrouvez-les.

Conversation ; entretien ; causerie ; rubrique ; discussion ; pourparlers ; négociations ; interview.

Entente ; accord ; concorde ; paix ; dialogue ; convention ; arrangement; dispute ; pacte.

Malentendu ; discorde ; conflit ; mésentente ; contestation ; différend ; désaccord ; dissension ; exil ; querelle ; controverse ; polémique ; débat ; altercation ; litige.

- B.

Complétez les phrases suivantes avec des mots choisis dans la liste ci-dessus :

- Pour qu'un ……………… soit possible, il est nécessaire que chaque interlocuteur sache écouter l'autre.

- Dans un couple, il peut y avoir des ……………… toujours par un divorce.

- Pour mettre fin au …………… qui les opposait, les deux pays ont entamé des ………………. sous le contrôle de L'ONU.

passagers, qui ne se terminent pas

- Certains ………… télévisés peuvent provoquer de véritables …………. entre partisans et adversaires de partis politiques.

- Les ……………. entre automobilistes sont très fréquentes, particulièrement en période de Ramadhan.

18

Synthèse Voici deux propositions de résumés du texte. Lisez-les et dites quel est celui qui
Synthèse Voici deux propositions de résumés du texte. Lisez-les et dites quel est celui qui

Synthèse

Voici deux propositions de résumés du texte. Lisez-les et dites quel est celui qui ne reprend pas les idées et la thèse développées dans le texte.

Notre époque est basée sur le mensonge. Plus personne ne dit la vérité, c'est pour
Notre époque est basée sur le mensonge. Plus personne
ne dit la vérité, c'est pour cela que l'on ne peut plus
communiquer. Il ne faut pas écouter les gens qui ne pensent
pas comme nous parce qu'ils risquent de nous empêcher de
nous exprimer librement.
Les véritables dialogues n'existent plus. Chaque interlocuteur reste convaincu qu'il est le seul à avoir
Les véritables dialogues n'existent plus. Chaque
interlocuteur reste convaincu qu'il est le seul à avoir raison, sans
chercher à comprendre ou à écouter le point de vue de l'autre. On ne
peut donc défendre le droit à la liberté d'expression dans ces
conditions.

19

Expression orale : le professeur peut, en fin de séquence proposer un prolongement oral avec

Expression orale

: le professeur peut, en fin de séquence proposer un prolongement

oral avec pour point de départ un test s'articulant autour des questions suivantes:

Oui Non Souvent Rarement
Oui
Non
Souvent
Rarement

1. Savez vous écouter les autres ? (vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos professeurs)

2. Vous arrive-t-il de reconnaître que vous avez tort ?

3. Quand vous défendez un point de vue pensez-vous que ce sont les autres qui ont tort ?

4. Est-ce être faible que de reconnaître qu'on peut se tromper?

5. Vous arrive-t-il souvent de couper la parole à quelqu'un?

6. Êtes vous de ceux qui parlent très fort pour pouvoir imposer leur point de vue ?

7. Réagissez-vous avec colère quand on vous contredit ?

8. Pensez-vous que l'avis du plus fort est toujours le meilleur ?

résultats

Si vous avez plus de trois "oui", il vaut mieux ne pas discuter avec vous, cela pourrait mal finir ! ne pas discuter avec vous, cela pourrait mal finir !

Si vous avez une majorité de "non" vous devez apprendre à vous imposer de temps en tempsmieux ne pas discuter avec vous, cela pourrait mal finir ! Si vous avez répondu "souvent"à

Si vous avez répondu "souvent"à presque toutes les questions, méfiez- vous, vous êtes sur la mauvaise pente tions, méfiez- vous, vous êtes sur la mauvaise pente

Si vous avez répondu oui aux deux premières questions, et non à toutes les autres, vous êtes quelqu'un de parfait… ou un premières questions, et non à toutes les autres, vous êtes quelqu'un de parfait… ou un parfait menteur!

Demandez maintenant à votre meilleur(e) ami(e) de répondre au test à votre propos :

Exemple : Lui arrive-t-il de couper la parole à quelqu'un?

Réagit-il (elle) avec colère quand on le (la) contredit ?

Comparez vos réponses avec celles de votre ami(e).

Réagit-il (elle) avec colère quand on le (la) contredit ? Comparez vos réponses avec celles de

20

Le narrateur raconte ici une mésaventure qui lui est arrivée et qui lui a permis

Le narrateur raconte ici une mésaventure qui lui est arrivée et qui lui a permis de découvrir une vérité : la violence et le besoin de dominer existent en chacun de nous. L'histoire racontée dans ce

texte sert d'exemple pour démontrer un point de vue.

Un incident

Une motocyclette conduite par un petit homme sec m'avait doublé et s'était installée devant moi au feu rouge. En stoppant, le petit homme avait calé son moteur et essayait en vain de redémarrer. Au feu vert, je lui demandais avec mon habituelle politesse de ranger sa motocyclette pour que je puisse passer. Le petit homme s'énervait encore sur son moteur poussif. Il me répondit sur un ton agressif. J'insistai, toujours poli, mais avec une légère nuance d'impatience dans la voix. Pendant ce temps, quelques avertisseurs* commençaient derrière moi à se faire entendre. Avec plus de fermeté je priais mon interlocuteur d'être poli et de considérer qu'il gênait la circulation… l'irascible* personnage, exaspéré sans doute par la mauvaise volonté évidente de son moteur m'informa que si je voulais une dérouillée*, il me l'offrirait de bon cœur. Rempli de fureur, je sortis de ma voiture dans l'intention de frotter les oreilles de ce mal-embouché*. Je ne pense pas être lâche, je dépassais d'une tête mon adversaire et mes muscles m'ont toujours bien servi. Je crois encore maintenant que la dérouillée aurait été reçue plutôt qu'offerte. Mais brusquement un homme sortit de la foule et vint vers moi assurant que j'étais le dernier des derniers et qu'il ne me permettrait pas de frapper un homme qui avait une motocyclette entre les jambes et était par conséquent désavantagé. Je fis face à l'homme qui me parlait et… à peine avais-je la tête tournée que presque en même temps j'entendis la motocyclette démarrer de nouveau et je reçus un coup violent sur l'oreille. Avant que j'aie eu le temps d'enregistrer ce qui s'était passé, la motocyclette s'éloigna. Etourdi, je me dirigeai vers l'homme qui m'avait apostrophé quand, au même moment, un concert d'avertisseurs s'éleva de la file de voitures derrière moi. Le feu vert revenait. Alors, encore un peu égaré, au lieu de secouer l'imbécile qui m'avait interpellé, je retournai docilement vers ma voiture et je démarrai, pendant qu'à mon passage l'imbécile me salua d'un "Pauvre type!" dont je me souviens encore.

Après coup, je me voyais donner un bon coup de poing à l'imbécile, remonter dans ma voiture, poursuivre le sagouin* qui m'avait frappé, le rattraper, coincer sa machine contre un trottoir le tirer à l'écart et lui donner la bonne raclée qu'il avait largement méritée. Pendant plusieurs jours, je tournais ce film dans mon imagination.

J'avais rêvé d'être un homme complet qui se serait fait respecter dans sa personne comme dans son métier. Mais après avoir été frappé en public sans réagir, il n'était plus possible de continuer ce rêve. Je brûlais de prendre ma revanche, de frapper et de vaincre. Comme si mon véritable désir n'était pas d'être un homme intelligent et généreux mais seulement de battre qui je voudrais, d'être le plus fort enfin.

La vérité est que tout homme intelligent rêve d'être un gangster et de régner par la seule violence sur toute la société… je découvrais en moi de doux rêves d'oppression*…

D'après Albert Camus: "La chute" (Gallimard Edition)

21

- Avertisseurs : klaxons

- Irascible : coléreux, violent

- Dérouillée : raclée

- Mal-embouché : mal élevé

- Sagouin : petit singe. Terme d'injure.

- Oppression : domination

à la découverte du sens

retrouver les moments du récit

1/ Lisez les deux premiers paragraphes du texte et remettez dans l'ordre les phrases suivantes qui reprennent les étapes du récit de l'incident

A.

Au feu vert, je lui demande poliment de déplacer sa moto pour que je puisse passer

B.

Avant que je puisse réagir, des klaxons s'élèvent de la file de voitures derrière moi.

C.

Pendant plusieurs jours, j'imaginais que je le poursuivais pour lui donner une bonne correction.

D.

Mais il refuse de se ranger et me répond grossièrement.

E.

Soudain, un homme sort de la foule et vient me menacer.

F.

Un motocycliste tombe en panne au feu rouge, juste devant moi

G.

Pendant qu'il me parle, je suis violemment frappé par le motocycliste qui vient de démarrer.

H.

Je remonte dans ma voiture.

I.

Au moment où je démarre, je suis insulté par l'homme qui m'a interpellé.

J.

Je commence à perdre patience.

K.

Comme j'étais plus grand que lui, il ne me faisait pas peur

L.

Je décide alors de sortir de ma voiture pour lui donner une correction.

2/ Relevez dans le texte tous les substituts qui désignent le motocycliste et ceux qui désignent l'homme qui intervient pour le défendre. Classez-les dans le tableau suivant :

substituts neutres

substituts appréciatifs

Le motocycliste

L'homme

Le motocycliste

L'homme

3/ Dans ce texte, l'auteur donne son point de vue sur :

- les problèmes de circulation routière

- la difficulté de garder son calme quand on conduit une voiture

- le comportement des citadins

- l'instinct de violence qui existe en tout homme Choisissez la réponse qui convient le mieux

22

4/ Relisez tout le texte attentivement et répondez par vrai ou faux

A. Le narrateur est un petit homme sec

vrai

faux

B. Une voiture est tombée en panne au feu rouge

vrai

faux

C. Le motocycliste est plus grand que le narrateur

vrai

faux

D. Le narrateur donne une raclée au motocycliste

vrai

faux

E. Il y a plusieurs voitures derrière celle du narrateur

vrai

faux

F. Après avoir démarré, le motocycliste frappe le narrateur

vrai

faux

G. Le narrateur sort de sa voiture pour aider le motocycliste

vrai

faux

H. L'homme qui intervient est un ami du narrateur

vrai

faux

I. Le narrateur imagine qu'il rattrape le motocycliste et lui donne une raclée.

vrai

faux

J. Le narrateur a vu un film qui racontait le même incident

vrai

faux

- Comptez deux points par réponse juste et faites vous-même votre total

- Justifiez chacune de vos réponses par des phrases relevées dans le texte

4 / Quelle conclusion l'auteur tire-t-il de cet incident ? Parmi ces propositions, choisissez la bonne réponse :

Il faut répondre à la violence par la violence.? Parmi ces propositions, choisissez la bonne réponse : Être violent ne sert à rien. Le

Être violent ne sert à rien.réponse : Il faut répondre à la violence par la violence. Le plus difficile pour un

Le plus difficile pour un homme c'est d'être frappé devant tout le monde.la violence par la violence. Être violent ne sert à rien. Dans notre société, la seule

Dans notre société, la seule façon d'être respecté est d'être poli avec tout le monde. respecté est d'être poli avec tout le monde.

Il existe en tout homme une tendance naturelle à la domination qui peut se manifester par la violence. peut se manifester par la violence.

tout le monde. Il existe en tout homme une tendance naturelle à la domination qui peut

23

Qui sont les véritables héros ? Il n'existe pas qu'un seul cour age; il existe

Qui sont les véritables héros ?

Il n'existe pas qu'un seul courage; il existe des courages, dont un, qui à mes yeux est le courage des courages : je veux parler de la non-violence. Très longtemps, de la même façon qu'on a confondu le pacifisme* avec la lâcheté, on a pensé que la non-violence était le contraire même du courage alors qu'elle exige plus de courage que la violence. D'abord parce que nous avons des tendances à l'agressivité et que la violence satisfait en nous bien des désirs viscéraux*. Ensuite parce que la violence entraîne une pluie de médailles et l'estime de tous. La violence, hélas, c'est très flatteur ; les héros des films de violence plaisent au public et séduisent les femmes et les jeunes. Ce sont des "héros" au sens propre du mot ; tandis que la non-violence entraîne encore le mépris et aussi des risques plus grands que la violence puisqu'on est désarmé.

L'un des grands moments de l'histoire du monde et qui a décidé de l'histoire de l'Inde s'est joué dans les années 40, au moment de "la marche du sel". Les Anglais refusaient que les Hindous puisent de l'eau de mer pour la faire évaporer et se procurer ainsi du sel sans payer de droits; Ghandi* a senti que c'était là une injustice et de plus un symbole; et il a décidé que tel jour, à telle heure, sur telle plage, les Hindous iraient puiser de l'eau de mer. Et il en a prévenu les autorités. Ils étaient donc là, des centaines et des centaines d'Hindous, en rang avec des récipients. L'armée britannique aussi était là, avec des matraques ; à l'heure dite, le premier rang s'est ébranlé pour aller puiser de l'eau dans la mer et les soldats anglais ont abattu tous les hommes de ce premier rang. A ce moment- là s'est joué le sort de la libération de l'Inde… Le second rang allait-il comprendre la leçon du matraquage et reculer ? Le deuxième rang a fait un pas en avant et il n'a pas été matraqué. Voilà l'exemple type de la non-violence.

- Pacifisme : doctrine qui défend la paix

- Viscéraux : instinctifs

GILBERT CESBRON. "Ce qu'on appelle vivre" (dr., 1977)

* GHANDI : philosophe et homme politique indien (1869-1948) partisan de la non- violence pour obtenir l'indépendance de son pays.

à la découverte du sens

Lisez rapidement le premier paragraphe et :

Retrouvez deux mots qui sont répétés plusieurs fois. Soulignez-les.

Retrouvez dans ce même paragraphe les contraires de ces mots. Encadrez les.

Encadrez les deux articulateurs qui introduisent les arguments

Relevez à la ligne 2 une expression qui montre que l'auteur donne son avis.

L'auteur écrit : "La violence, hélas, c'est très flatteur". Quel est le mot qui, dans cette phrase, exprime son point de vue ? quelle est la nature de ce mot ?

Lisez ensuite le deuxième paragraphe et:

24

Soulignez tous les noms propres (qui commencent par une majuscule)

Retrouvez tous les mots qui désignent les lieux où se passe la scène racontée.

Relevez un indicateur de temps.

À partir de ces éléments, complétez le tableau suivant :

lieux

temps

personnages

Que contient ce deuxième paragraphe :

- un ensemble d'arguments?

- Un exemple concret ?

- La réfutation de la thèse ?

Choisissez la bonne réponse et justifiez votre choix

analyser le texte

A/ Répondez par vrai ou faux aux questions suivantes en recherchant les éléments de réponse dans le texte.

1. l'auteur donne son point de vue dans le premier paragraphe

vrai

faux

2. Il pense que la non-violence est une forme de lâcheté

vrai

faux

3. Ghandi était un homme politique anglais.

vrai

faux

4. Les jeunes et les femmes admirent les "héros" des films de violence.

vrai

faux

5. La non-violence exige beaucoup de courage parce qu'on est désarmé.

vrai

faux

6. L'auteur pense que qu'être violent c'est faire preuve de courage.

vrai

faux

7. Les Anglais voulaient empêcher les Hindous d'aller nager.

vrai

faux

8. Pour avoir du sel, les Hindous devaient payer des droits aux Anglais

vrai

faux

9. L'armée britannique a matraqué les Hindous pour se défendre.

vrai

faux

10. Les Hindous voulaient avoir du sel en faisant évaporer l'eau de mer.

vrai

faux

11. Les Hindous étaient désarmés mais ils ont continué à avancer vers la mer.

vrai

faux

25

B/ Choisissez parmi les deux phrases suivantes celle qui pourrait servir de conclusion au texte :

Ainsi, la preuve était faite que la non-violence peut être également un moyen de lutte contre l'oppression.

Il est certain que la violence est la meilleure façon de tenir tête à un ennemi.

C/ Sous quelle forme se présente le titre ? Après avoir lu le texte que pouvez-vous répondre à cette question ?

Synthèse : organisation du texte

Thèse (affirmation, point de vue de l'auteur) :

la non-violence est la forme la plus élevée du courage

Arguments ( pourquoi?) :

1 / il faut lutter contre soi-même : il existe en chaque homme une tendance naturelle à la violence

2/ il faut avoir le courage d'affronter le mépris et la violence des autres: les hommes violents sont souvent considérés comme des héros

Exemple (démonstration):

Récit : épisode de la guerre menée par les hindous contre les colons anglais, sous la direction de Ghandi,

A vous de dire….

L'auteur écrit : "La non-violence exige plus de courage que la violence". Etes–vous d'accord avec cette affirmation ou pensez-vous au contraire que tous les problèmes ou conflits ne peuvent être résolus que par la violence? Donnez des exemples pour justifier votre point de vue.

26

Synthèse Allons plus loin (niveau supérieur) Comparons les deux textes :" L'incident" et "Qui sont

Synthèse

Allons plus loin (niveau supérieur)

Comparons les deux textes :" L'incident" et "Qui sont les héros?"

- Répondez par un court paragraphe à chacune des questions. Vous emploierez, pour les questions 2 et3, des verbes d'opinion comme :

Je pense que…, je crois que…., je ne pense pas…. il me semble que…, je considère que…, j'estime que…. etc.

Dans le premier texte,

rêve d'être un gangster"

l'auteur, Albert Camus, écrit : " La vérité est que tout homme

Dans le second, l'auteur, Gilbert Cesbron, écrit : " Nous avons des tendances à

l'agressivité … la violence satisfait en nous bien des désirs viscéraux."

Ces deux opinions sur la nature de l'homme sont-elles opposées ou au contraire se rejoignent-elles ?

Pensez-vous que la violence existe en chacun de nous, même si chez certains elle est moins apparente? Pensez-vous qu'elle est nécessaire ? pourquoi ?

La non-violence est une solution pacifique à la domination, à l'oppression; certains considèrent cette attitude comme de la lâcheté. Et vous ? qu'en pensez-vous ?

Production écrite

Sujet :

Vous avez assisté à une scène de violence (agression, punition, etc.) Racontez la scène à la manière d'Albert Camus et dites ce que vous avez ressenti en donnant votre point de vue sur le comportement des personnes concernées.

Camus et dites ce que vous avez ressenti en donnant votre point de vue sur le

27

Les idoles de la chanson Parmi toutes les vedettes, les stars de la chanson, parce

Les idoles de la chanson

Parmi toutes les vedettes, les stars de la chanson, parce qu'elles font vibrer la sensibilité, ont plus de chances que les autres de déclencher des mouvements collectifs passionnels…

Quelle est la fonction sociale des vedettes de la chanson ? Ce qui est sûr, c'est qu'elles éveillent, tout comme celles du sport, un intérêt qui dépasse largement le domaine de leur compétence et de leur talent. On ne s'intéresse pas à elles seulement parce qu'elles interprètent avec plus ou moins de talent les airs à la

mode, mais aussi on veut les voir, les toucher, les imiter ; on admire tout ce qu'elles font… Les magazines de jeunes qui connaissent bien leur clientèle, présentent plutôt

ces "héros" comme des personnages généreux, ils en font des chevaliers

jeunes gens et les jeunes filles en âge scolaire portent à leurs chanteurs préférés

une adoration naïve et voient en eux des personnages doués de toutes les perfections.

Pour eux, bien souvent "l'idole"* est un modèle de réussite foudroyante. Brusquement transplanté* de l'usine, de l'atelier, du magasin ou de l'école dans une vie fastueuse*, le chanteur-vedette côtoie les autres grands de ce monde. Fêté, adulé*, escorté de ses fans qui feraient n'importe quoi pour un sourire de lui, il est la preuve vivante que la jeunesse peut, sans attendre et sans travailler, tout obtenir d'un coup. Il aura suffi qu'avec une apparente facilité les vedettes triomphent un moment, pour que soient ouvertes à tous la possibilité théorique de pouvoir échapper à la médiocrité ou bien l'illusion d'échapper à soi-même en s'identifiant à un autre.

Ainsi, c'est toute la société, même celle des adultes, qui est dominée par ces étoiles filantes qui disparaîtront un jour, avec ou sans la fortune amassée…

Les

Jean CAZENEUVE / La société de l'ubiquité

- Transplanté : transporté - fastueuse : somptueuse,

- adulé : admiré, adoré

* dans les années 60, on appelait " idoles " tous les chanteurs adorés par leur public.

à la découverte du sens

s'intéressent

particulièrement aux "idoles de la chanson".

2- Lisez le texte et recherchez les mots qui désignent les "idoles" de la chanson. Classez-les dans le tableau suivant:

1- Relevez

dans

le

texte

deux

expressions

qui

désignent

ceux

qui

Substituts appréciatifs

mélioratifs

péjoratifs

Substituts neutres

28

3-

Dans la dernière partie du texte, l'auteur compare les chanteurs à des "étoiles filantes".

Cela veut dire que :

Leur célébrité est comparable à l'éclat des étoiles dans la nuit

Ils ne donnent leurs concerts que pendant la nuit.

Leur carrière peut être très rapide : ils disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus.

Choisissez la bonne réponse

4- Recherchez dans le texte les mots qui correspondent aux définitions suivantes :

 

regarder avec émerveillement

Verbes

provoquer, entraîner

 

caractère de ce qui est parfait, sans défaut

Noms

caractère de ce qui n'est pas réel ; mirage

 

crédule, qui se laisse prendre aux apparences

Adjectifs

très rapide et passager, fulgurant.

5- " Il aura suffi qu'avec une apparente facilité, les vedettes triomphent un moment".

Le dictionnaire donne deux définitions de l'adjectif souligné :

1. qui est visible, qui se montre clairement.

2. qui n'est pas telle qu'elle paraît être.

quelle est celle qui convient dans cette phrase ?

Analyser le texte

1- Cherchez les intrus :

La liste suivante reprend, en désordre, certains arguments développés dans le texte. Deux nouveaux arguments s'y sont glissés par erreur. Retrouvez-les:

-

C'est parce qu'ils ont réussi très facilement que les vedettes de la chanson représentent un modèle pour la plupart des jeunes.

On n'aime pas les chanteurs seulement parce qu'ils chantent bien ; on les admire aussi et surtout pour ce qu'ils représentent. chantent bien ; on les admire aussi et surtout pour ce qu'ils représentent.

Certains chanteurs deviennent riches et célèbres très vite, ce qui excite l'envie et l'admiration des jeunes.

La vie des chanteurs peut comporter des risques : ainsi, le chanteur des Beatles, John Lennon a été assassiné par un des ses fans.

John Lennon a été assassiné par un des ses fans. • Si certains adolescents veulent ressembler
John Lennon a été assassiné par un des ses fans. • Si certains adolescents veulent ressembler
John Lennon a été assassiné par un des ses fans. • Si certains adolescents veulent ressembler

Si certains adolescents veulent ressembler en tous points à leurs chanteurs préférés, c'est souvent

parce qu'ils se sentent mal dans leur peau et qu'ils ont des problèmes.

29

On ne devient pas facilement chant eur : il faut, d'une part avoir une belle

On ne devient pas facilement chanteur : il faut, d'une part avoir une belle voix et d'autre part être un bon musicien.

2- Faites correspondre chacun des exemples suivants aux arguments développés dans le texte :

Ainsi, chaque apparition en public de Madonna provoque de véritables manifestations hystériques de centaines jeunes avides de l'approcher.

Dans les magazines spécialisés, les jeunes recherchent des photos et des informations sur la vie privée de leurs chanteurs préférés afin chent des photos et des informations sur la vie privée de leurs chanteurs préférés afin de pouvoir connaître leurs goûts, copier leurs vêtements, dans le but de leur ressembler.

Plusieurs vedettes évoquent dans les journaux leurs débuts dans la vie, parlent du temps où ils étaient ouvriers, vendeurs, ou lycéens : ainsi, Mariah Carey était serveuse dans une pizzeria et Cheb Mami - qui a enregistré un duo avec l'un des plus grands chanteurs anglais, Sting - était employé dans un atelier de mécanique à Saïda.

- était employé dans un atelier de mécanique à Saïda. 3- Parmi ces deux propositions, quelle
- était employé dans un atelier de mécanique à Saïda. 3- Parmi ces deux propositions, quelle

3- Parmi ces deux propositions, quelle est celle correspond au point de vue – implicite – de

l'auteur de ce texte ?

Les idoles de la chanson sont de véritables exemples à suivre pour la jeunesse.

La réussite des chanteurs n'est qu'un mirage auquel se laissent souvent prendre les adolescents.

Relevez la phrase du texte qui peut justifier votre réponse

30

l l a a a s s s s s s e e e r

lla aas sss sse eer rr lle ees ss aar rrg ggu uum mme een nnt tts ss

CCl

- C

l

a

-- - AAs A sss sso ooc cci iie eer rr lle ees ss eex xxe eem mmp ppl lle ees ss aau uux xx aar rrg ggu uum mme een nnt tts ss

l

e

a

a

1 / Classez dans un tableau les arguments suivants sur la publicité en deux colonnes:

aspects positifs et aspects négatifs

a) La publicité informe le consommateur sur les qualités d'un produit.

b) La publicité crée des besoins inutiles.

c) La publicité incite les gens à dépenser plus.

d) La publicité peut tromper le consommateur par des arguments mensongers.

e) La publicité permet de lancer rapidement un produit nouveau.

f) La publicité peut contribuer à créer des emplois

g) La publicité satisfait le besoin d'évasion qui existe en tout individu.

h) La publicité peut créer des frustrations chez ceux qui n'ont pas les moyens de satisfaire leurs envies.

i) La publicité influence les choix et le comportement des jeunes.

j) La publicité fait vivre le commerce.

k) La publicité ne profite qu'aux grandes entreprises.

2 / Voici quelques exemples, reliez les à des arguments pris dans la liste précédente

Beaucoup d'enfants croient qu'il leur suffira de porter les chaussures de sport vantées par un footballeur pour lui ressembler. De même, certaines adolescentes sont persuadées que leur vie serait transformée si elles utilisaient le shampoing "X" ou la crème de beauté "Y" comme telle ou telle star payée pour en montrer les effets prodigieux.

En présentant toutes sortes de produits, en proposant des cadeaux et des promotions exceptionnelles, en faisant croire que leurs produits sont indispensables, les publicitaires savent qu'ils promotions exceptionnelles, en faisant croire que leurs produits sont indispensables, les publicitaires savent qu'ils vont créer des besoins chez les gens facilement influençables.

Certaines campagnes publicitaires pour le lancement d'un produit permettent d'informer le public sur les nouvelles créations ou sur les performances du produit mis sur le marché et ainsi, le consommateur pourra choisir et acheter en toute connaissance de cause.

du produit mis sur le marché et ainsi, le conso mmateur pourra choisir et acheter en
du produit mis sur le marché et ainsi, le conso mmateur pourra choisir et acheter en

31

O O b b b j j j e e e c c c t

OOb bbj jje eec cct tti iif ff

O

:

Repérer la fonction communicative d'un document : informer,

convaincre, expliquer, raconter, analyser, argumenter, donner un ordre, un conseil

1

Au temps du roi Moabdar, il y avait à Babylone un jeune homme nommé Zadig, né avec un beau naturel fortifié avec l'éducation. Quoique riche et encore jeune, il savait modérer ses passions, il ne voulait point avoir toujours raison et savait respecter la faiblesse des hommes… Il devait se marier à Sémire que sa beauté, sa naissance et sa fortune rendaient le premier parti de Babylone. Il avait pour elle un attachement solide et vertueux et Sémire l'aimait avec passion…

VOLTAIRE, Zadig ou la Destinée

 

2

 

La publicité est la fleur de la vie contemporaine ; elle est une affirmation de gaieté et d'optimisme ; elle distrait l'œil et l'esprit. C'est la plus chaleureuse manifestation de la vitalité des hommes d'aujourd'hui, de leur puissance, de leur puérilité, de leur don d'imagination et la plus belle réussite de leur volonté de moderniser le monde dans tous ses aspects et dans tous les domaines. Avez-vous pensé à la tristesse que représenteraient les rues, les places, les cinémas, les voyages, les routes pour automobiles sans les enseignes lumineuses, sans les vitrines, sans les belles affiches publicitaires ?

 

Blaise Cendrars, Aujourd'hui (Grasset)

32

3

fumer. 36% des employeurs américains ont établi des règlements contre les fumeurs, et le phénomène se répand comme le feu. 20 états américains ont déjà pris des dispositions légales pour l'interdiction de la cigarette. A New York, il est interdit de fumer dans les halls des gares, les aéroports, les centres commerciaux et les taxis. A

Beverly Hills, il est interdit sous peine d'une amende qui peut s'élever en cas de récidive à 500 dollars de fumer dans tous les restaurants, les magasins et dans tout endroit public. A San Francisco, il suffit de l'objection d'une seule personne pour que le coupable soit forcé d'éteindre son mégot.

D'après le Nouvel Observateur mai 1997)

(du 1 er au 7

L'Amérique s'est découvert après le Sida, une nouvelle peste : la peste bleue. La moindre cendre, la moindre fumée sont condamnées. Fumer est devenu un acte socialement répréhensible. Il ne reste que 25% des cadres supérieurs qui osent encore avouer

4

Une adolescente

Je me taisais énormément. Même avec mon père, je renonçai à discuter ; je n'avais pas la moindre chance d'influencer ses opinions, mes arguments s'écrasaient contre un mur: Une fois pour toute, et aussi durement que ma mère, il m'avait donné tort; il ne cherchait même plus à me convaincre, mais seulement à me prendre en faute. Les conversations les plus innocentes recelaient des pièges; mes parents traduisaient mes paroles et m'attribuaient des idées qui n'avaient rien de commun avec les miennes. Je préférais garder le silence. Mes parents me traitaient d'ingrate… le soir dans mon lit je pleurais.

Simone de Beauvoir, "mémoires d'une jeune fille rangée" (Gallimard)

Consigne :

Lisez uniquement la première ligne de chaque texte et essayez de remplir la première colonne du tableau suivant

Texte n°?

Genre

 

- Conte

 

- Récit autobiographique

 

- Texte argumentatif

 

- Texte expositif

Sur quels éléments vous êtes-vous appuyés pour répondre ?

33

Questions

Lisez rapidement les textes et répondez aux questions suivantes

Quel est le texte qui contient beaucoup de chiffres ? pourquoi ?

Quel est le pronom qui revient souvent dans le texte 4 ? Quelle conclusion pouvez- vous en tirer?

Quels sont les personnages présentés dans le texte 1 ? Pourriez-vous donner un titre à ce texte ?

Quel est le thème du deuxième texte ? l'auteur en développe-t-il les aspects négatifs ou positifs? A quoi le voyez-vous ?

Dans le texte 3 l'auteur se contente –t-il de donner des informations ou donne-t- il son point de vue ?

L'auteur du texte 4 a écrit ce texte pour :

donner son point de vue sur les problèmes de l'adolescence

- décrire le comportement des jeunes face à leurs parents

- raconter un des problèmes qu'elle a dû affronter pendant son adolescence

choisissez la bonne réponse.

Conclusion :

Parmi ces textes, retrouvez celui qui correspond à la définition du texte argumentatif .

Rappel : Un texte argumentatif est un texte dans lequel l'auteur donne son opinion sur
Rappel :
Un texte argumentatif est un
texte dans lequel l'auteur donne
son opinion sur un sujet précis en
employant
des
arguments ou en
donnant des raisons pour
convaincre
la
personne
à
qui
il
s'adresse

34

PPo oou uur rr ééc ccr rri iir rre ee P é uun nn tte
PPo oou uur rr ééc ccr rri iir rre ee P é uun nn tte
PPo oou uur rr ééc ccr rri iir rre ee
P
é
uun nn tte eex xxt tte ee aar rrg ggu uum mme een nnt tta aat tti iif ff iil ll ffa aau uut tt ::
u
t
a
i
f
:
Formuler clairement la thèse ( opinion, point de vue ) que l'on va
soutenir : emploi de verbes d'opinion

La défendre à l'aide d'arguments.

Illustrer chaque argument avec un ou des exemples formulés dans un lexique concret.

Organiser ses arguments de façon à faire progresser son argumentation, en les reliant avec des liens logiques ou connecteurs sans oublier la mise en paragraphes pour structurer son argumentation (plan)

en paragraphes pour structurer son argumentation (plan) On peut choisir de réfuter la thèse opposée en

On peut choisir de réfuter la thèse opposée en développant des

contre-arguments.

On peut aussi accepter ou feindre d'accepter certains points de la thèse adverse puis développer la sienne.

On peut aussi accepter ou feindre d'accepter certains points de la thèse adverse puis développer la

35

Interdit au moins de 16 ans ! Chaque année, le tabac, dont la consommation ne

Interdit au moins de 16 ans !

Chaque année, le tabac, dont la consommation ne diminue pas, est responsable d'environ 65 000 décès en France. Aujourd'hui, l'âge moyen de la découverte du tabac s'abaisse et avoisine les 12-13 ans. Ces différents constats imposent de renforcer les mesures de protection de la jeunesse. Une récente proposition consisterait à interdire la vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans. Une telle mesure ne serait peut- être pas miraculeuse, mais elle pourrait permettre de diminuer la consommation de tabac chez les jeunes. Ceux qui s'opposent à une telle interdiction parlent d'atteinte à la liberté. Qui dit liberté, dit possibilité de choix. Or, on peut effectivement choisir de commencer à fumer en achetant son premier paquet de cigarettes. Mais après quelques mois, la dépendance au tabac est telle que le choix d'arrêter du jour au lendemain n'existe plus. La nicotine contenue dans le tabac est une drogue qui crée la dépendance. Quand on devient dépendant, peut-on parler de liberté ? Certains jeunes pourront sans doute se procurer du tabac par d'autres moyens. Mais on ne sait pas si les plus grands refuseront ou accepteront de leur acheter des cigarettes. Aussi prenons une comparaison : la limitation de vitesse à 130km/h sur autoroute n'empêche pas certains automobilistes de violer cette règle et pourtant, personne ne souhaite supprimer cette limitation de vitesse. Ce n'est pas parce que les lois sont imparfaitement appliquées qu'il faut y renoncer. D'autant que cette interdiction de vente est tout à fait applicable. La plupart des bureaux de tabac sont aussi des débits de boissons. Si un enfant de moins de 15 ans rentre dans un café et demande du whisky, il est interdit de le servir et tout le monde trouve cela normal. Pourquoi ne pas lui refuser un paquet de cigarettes dont les effets sur la santé sont tout aussi graves ?

C PESHANG, secrétaire général du comité national contre le tabagisme en France, " les clés de l'actualité" n°383, du 17 au 23 février 2000

à la découverte du texte

1/ - Quelle indication vous donne le titre ?

2/ - " le tabac, dont la consommation ne diminue pas, est responsable d'environ 65 000 décès en France"

Cette phrase donne :

- Une information sur les méfaits du tabagisme?

- Le point de vue de l'auteur ?

- Des renseignements sur la population française ?

3/ - Quelle indication vous donnent le nom de l'auteur et sa fonction ?

36

4/ - La phrase écrite en caractères gras vous précise :

- le thème du texte

- les arguments développés par l'auteur

- la solution proposée par l'auteur pour lutter contre le tabagisme (choisissez la bonne réponse )

5/ - Quelle est selon l'auteur la meilleure mesure à prendre pour diminuer la consommation de tabac ?

6/ - "La dépendance au tabac est telle que le choix d'arrêter du jour au lendemain n'existe plus". Cette phrase veut dire :

ceux qui fument peuvent arrêter de fumer d'un jour à l'autre s'ils le veulent

on peut choisir de fumer à n'importe quel moment de la journée

lorsqu'on fume, on devient esclave du tabac et on ne peut pas décider facilement de cesser de fumer

(choisissez la bonne réponse )

7/ - Les deux phrases soulignées sont :

- des points de vue ?

- des informations ?

- des exemples ? (choisissez la bonne réponse )

Allons plus loin (niveau supérieur)

1/ - Relevez deux phrases interrogatives dans le texte. Quelle est la réponse attendue ou sous-entendue par l'auteur ?

2/ L'auteur reprend trois arguments de la thèse adverse ou contre-arguments:

interdire la vente de tabac aux jeunes serait une atteinte à la liberté

même si on interdit le tabac aux jeunes, ils pourront s'en procurer

les lois ne servent à rien puisque souvent elles ne sont pas appliquées.

Retrouvez dans le texte les 3 phrases qui réfutent ces arguments.

3/ -

Choisissez parmi les propositions suivantes la phrase qui résume le point de vue de

l'auteur.

Il faut laisser les jeunes libres d'acheter ou non du tabac.

Pour empêcher les jeunes de fumer, il faut augmenter les prix des paquets de cigarettes.

Il faut voter une loi interdisant l'achat des cigarettes aux mineurs de moins de 16 ans.

37

Les nouveaux maîtres d'école rassemblant les élèves autour d'un maître, et en avançant au rythme

Les nouveaux maîtres d'école

rassemblant

les élèves autour d'un maître, et en avançant au rythme de tout le monde, on pourrait envisager d'utiliser l'ordinateur pour instruire les élèves,

dès leur jeunesse, sous une forme différente.

L'ordinateur apprendrait à chaque élève certaines données, et l'élève, s'il n'a pas compris ou s'il a besoin de précisions supplémentaires, aurait la possibilité de poser des questions à l'ordinateur après les explications fournies par celui-ci. Mieux encore, l'ordinateur pourrait s'adapter à la situation : c'est l'élève qui informerait l'ordinateur de ses difficultés et

des

connaissances s'effectuerait de la façon la plus simple. Car la première condition pour enseigner, pour faire comprendre quelque chose à quelqu'un, c'est de bien savoir ce dont il a besoin. L'élève qui aurait appris plus vite que les autres pourrait passer à un autre sujet au lieu de perdre du temps à écouter des explications pour lui inutiles. De tels dispositifs permettraient d'éliminer l'importance attachée au classement.

l'ordinateur

Au lieu de continuer à enseigner par classes, en

poserait

les

questions

qui

conviennent.

Le

contrôle

on aurait tort d'imaginer que l'emploi de l'ordinateur résoudrait

une transformation aussi

radicale des moyens d'enseignement exige une révolution dont il est

comme par miracle toutes les difficultés.

Mais
Mais
D'abord
D'abord

impossible de mesurer l'ampleur;

œuvre seraient considérables.

soit reste une machine. Et l'on peut se demander si les liens affectifs qui dans l'enseignement traditionnel s'établissent entre le maître et l'élève ne contribuent pas pour une large part au succès de l'action pédagogique. Enseigner ou éduquer ne signifie pas seulement faire acquérir une somme de connaissances. L'apprentissage des rapports humains est un aspect essentiel de la formation de l'individu; sur ce plan l'ordinateur ne pourra

rechercher comment

D'autre part, l'ordinateur si perfectionné qu'il

de plus
de plus

, les moyens matériels à mettre en

jamais se substituer au maître. Il faudrait

donc
donc

celui-ci pourra utiliser dans des classes nouvelles les services de ce qui ne sera jamais qu'un simple outil.

D'après L. Armand et M. Drancourt.

38

à la découverte du texte

1. Observez le texte :

quelle est la nature des mots soulignés ?

quelle est la nature des mots encadrés ?

où se trouvent les phrases écrites en italiques ?

combien y-a-t-il de paragraphes ?

2. Lisez le premier paragraphe et :

relevez tous les mots qui sont en rapport avec l'école.

Complétez la phrase suivante : "l'auteur propose de remplacer les …

par un ……."

Dites quel est le mot qui montre qu'il s'agit d'une proposition.

3. Lisez le deuxième paragraphe :

Les phrases suivantes reprennent les arguments présentés par l'auteur. Retrouvez l'ordre dans lequel ils se présentent dans le paragraphe.

Certains élèves qui comprennent plus rapidement que les autres pourraient avancer plus vite. ent que les autres pourraient avancer plus vite.

L'élève qui ne comprend pas pourrait demander lui-même des explications supplémentaires à i-même des explications supplémentaires à

l'ordinateur.

L'ordinateur pourrait adapter son enseignement au niveau de chaque élève. enseignement au niveau de chaque élève.

L'ordinateur serait renseigné sur les progrès de chaque élève en foncti on des réponses de celui- de chaque élève en fonction des réponses de celui-

ci.

On n'aurait plus besoin de classer les élèves par ordre de mérite.de chaque élève en foncti on des réponses de celui- ci. 4 . Lisez le troisième

4. Lisez le troisième paragraphe :

Par quel mot commence le paragraphe ? Ce mot exprime t-il une :

- conséquence ?

- une cause ?

- une opposition ? choisissez la bonne réponse

5. Voici des synonymes des mots encadrés dans le texte

[ - Par conséquent – Cependant – En outre – d'un autre côté – En premier lieu ]

- faites correspondre les mots encadrés dans le texte à chacun de ces synonymes et complétez le tableau suivant.

Par conséquent

Cependant

En outre

39

D'un autre côté

En premier lieu

6. Dans le troisième paragraphe, l'auteur présente des arguments pour défendre son point de vue.

- Relevez la phrase dans laquelle il exprime ce point de vue.

- Est-il pour ou contre l'utilisation de l'ordinateur à l'école ?

Cherchez les intrus :

- La liste suivante reprend, en désordre, certains contre-arguments développés dans le texte. Deux nouveaux arguments s'y sont glissés par erreur. Retrouvez-les:

Il faut beaucoup d'argent pour remplacer les maîtres par des ordinateurs cer les maîtres par des ordinateurs

Les ordinateurs peuvent se tromper.pour rempla cer les maîtres par des ordinateurs Les relations entre maître et élève favorisent

Les relations entre maître et élève favorisent l'apprentissage.par des ordinateurs Les ordinateurs peuvent se tromper. L'ordinateur n'est qu'une mach ine, incapable de

L'ordinateur n'est qu'une machine, incapable de sentiments. ine, incapable de sentiments.

Apprendre ne se résume pas à acquérir des connaissances.n'est qu'une mach ine, incapable de sentiments. Lorsque les ordinateurs tombent en panne, on n'a pas

Lorsque les ordinateurs tombent en panne, on n'a pas toujours les moyens de les remplacer.n'est qu'une mach ine, incapable de sentiments. Apprendre ne se résume pas à acquérir des connaissances.

des connaissances. Lorsque les ordinateurs tombent en panne, on n'a pas toujours les moyens de les

40

SSyynnttaaxxee :: llee ccoonnddiittiioonnnneell
SSyynnttaaxxee :: llee ccoonnddiittiioonnnneell

Dans le texte " les nouveaux maîtres d'école, l'auteur imagine ce qui se passerait si on remplaçait les maîtres d'école par des ordinateurs :

- On pourrait envisager d'utiliser l'ordinateur pour instruire les élèves

- Les moyens matériels à mettre en œuvre seraient considérables

- On aurait tort d'imaginer que l'emploi de l'ordinateur résoudrait comme par miracle toutes les difficultés

Les verbes soulignés sont au conditionnel

Retrouvez l'infinitif de chacun d'eux

verbes

infinitifs

On pourrait

 

Ils seraient

 

On aurait

 

Il résoudrait

 

Le conditionnel peut avoir plusieurs valeurs. Il peut exprimer :

1. Une information non confirmée (absence de certitude)

2. Une action imaginaire

3. Un conseil, une demande ou un reproche exprimés avec politesse

4. Une supposition

5. Une action possible dont la réalisation est soumise à une condition

6. Une action future par rapport au passé

41

Lisez les phrases suivantes et dites quelle est, dans chacune, la valeur du conditionnel

1)

Les élèves devraient écouter plus attentivement les conseils des professeurs.

2)

Si tous les lycées étaient équipés d'ordinateurs, les cours seraient plus intéressants.

3)

Pourriez-vous m'apprendre à me servir d'un ordinateur ?

4)

On pourrait envisager d'utiliser les ordinateurs pour instruire les élèves.

5)

Il y a seulement quelques mois, il pensait qu'il ne saurait jamais se servir d'un ordinateur.

Complétez les phrases suivantes : attention à la concordance des modes :

- Si + présent : verbe de la principale au futur

- Si + imparfait: verbe de la principale au conditionnel

- Je pense que si les professeurs étaient remplacés par des ordinateurs, nous…

- Si je savais me servir d'un ordinateur, je…….

- Si les chercheurs n'avaient pas d'ordinateurs,…

- Si je travaille bien cette année,…….

- Les élèves seront plus attentifs si…

42

- I I d I d d e e e n n n t t

- IId I dde een nnt tti iif ffi iie eer rr lla aa tth hhè èès sse ee

l

t

 

-- - DDi D iis sst tti iin nng ggu uue eer rr lle ees ss aar rrg ggu uum mme een nnt tts ss eet tt lle ees ss eex xxe eem mmp ppl lle ees ss

l

a

e

l

e

e e m m m p p p l l l e e e s s

Voici deux paragraphes.

Lisez-les et complétez le tableau suivant :

thème

thèse

arguments

exemples

connecteurs

logiques

: thème thèse arguments exemples connecteurs logiques Texte I Texte II Texte 1 - -La télévision
: thème thèse arguments exemples connecteurs logiques Texte I Texte II Texte 1 - -La télévision

Texte I

thèse arguments exemples connecteurs logiques Texte I Texte II Texte 1 - -La télévision est aujourd'hui

Texte II

arguments exemples connecteurs logiques Texte I Texte II Texte 1 - -La télévision est aujourd'hui objet
Texte 1
Texte 1

-

-La télévision est aujourd'hui

objet indispensable; en

effet, accessible à tous, elle permet de s'ouvrir sur le monde, sur les cultures étrangères et lointaines et de mieux connaître les autres habitants de notre petite planète. Ainsi, il suffit aujourd'hui de tourner un bouton pour se retrouver au cœur de l'Amazonie, partager les réjouissances d'un mariage en Inde ou découvrir la

grandeur despyramidesd'Egypte.

un

Texte 2
Texte 2

- La violence au cinéma est sans aucun doute en partie responsable de la violence des jeunes aux Etats-Unis. Ainsi, s'identifiant aux héros de leurs films préférés, les jeunes imitent dans la vie réelle leurs faits et gestes sans discernement. On se souvient de ces deux adolescents meurtriers qui, après leur arrestation, ont déclaré aux policiers qu'ils avaient été inspirés par le film d'Oliver Stone, "Tueurs nés" sorti en 1994.

43

D D e e e u u u x x x é é l l

D D e e e u u u x x x é é l l
D D e e e u u u x x x é é l l

DDe eeu uux xx éél llè èèv vve ees ss oon nnt tt mmé éél lla aan nng ggé éé lle ees ss aar rrg ggu uum mme een nnt tts ss qqu uu' ''i iil lls ss dde eev vva aai iie een nnt tt uut tti iil lli iis sse eer rr ppo oou uur rr dde eeu uux xx

AAi iid dde eez zz cch hha aac ccu uun nn àà rre eet ttr rro oou uuv vve eer rr lle ees ss

a

D

é

o

m

l

a

q

d

u

p

d

l

eex xxp ppo oos ssé éés ss :: ll' ''u uun nn ssu uur rr lla aa ppl llu uui iie ee, ,, ll' ''a aau uut ttr rre ee ssu uur rr lla aa vvi iio ool l