Vous êtes sur la page 1sur 60

Badinières Meyrié

B Bourgoin-Jallieu Nivolas Vermelle


Chézeneuve Ruy-Montceau
Crachier Saint Alban de Roche
Domarin Saint Quentin Fallavier
Four Saint-Savin
La Verpillière Satolas et Bonce
Les Eparres Sérézin de la Tour
L’Isle d’Abeau Vaulx-Milieu
Maubec Villefontaine

COMPTE RENDU
Le Vingt Six Février Deux Mille Huit, le Conseil Communautaire,régulièrement convoqué le Vingt Février Deux Mille Huit, s’est
tenu au lieu ordinaire de ses séances sous la Présidence de Monsieur AUGUSTIN Jean-Pierre

101 Conseillers en exercice le jour de la séance dont :

71 Présents : ANGER Claude – ARNOLD Annick – AUGUSTIN Jean-Pierre – BACCONNIER Michel – BADIN Jean – BADIN
Christian – BALLY Gisèle – BARON Louis – BELONY Bernard – BERENGUER Claude – BERGER Alain – BESSON Jean –
BILLAUDAZ René – BLANC Paul – BLONDEL Marc - BONNAMY Armand – BOREL Alain – BOTTU Hélène – BOUCRIS
Michel – BOUSSARD Raymond – CACALY Alain - CANO Jean-Claude – COLLEY Collebagan – COLOMB BOUVARD André
(jusqu’au point 2) – CORBIN Michèle (à partir du point 35) – COTTALORDA Alain – COTTAZ Bernard (à partir du point 44) –
CROSET-BAY Elyette – CRYONNET Jean-Claude – CUENOT Josette – DE BELVAL Paul – DOREY Robert – DROGOZ Jean-
Paul – DUCHENE Alain – DUPONT Miroslav – FERLET Maurice – FEYSSAGUET Raymond – FROMENT Dominique –
GARNIER Anne – GELIOT Jean-Paul – GIRARD Jean-Pierre – GOUTTEFANGEAS René – GRISOLLET Joël – GROLEAS
Jean-Pierre – GUERIN Michel – HERBEPIN Marcel – JACQUIER Geneviève – JANSOONE Edgard – LAPORTE Bernard (à
partir du point 3) – LAVERGNE Louis – LIENARD Thierry – LIGONNET Andrée – MARTIN Gérard – MATHIEU Pierre (à partir
du point 35) – MEJEAN Edouard – MOUCHET Serge – MOULIN Fernand – NECTOUX Charles – NEURY Gérard – NICOLE-
WILLIAMS Patrick – PALKUS Bernadette – PAOLI Achille – PARISE Raymond – PHILIBERT Marie-Pierre – REFOUVELET
Michel – REY Eugène – RIVAL Michel – RODRIGUEZ Antoine – SALRA-PINCHON Henriette – SAPET Myrianne – TARGE
Alain – TEISSEIRE Monique – THURET Daniel – THURET Nadia – TRIBOULET Nicole – TURPIN Guy -

20 Absents ayant donné pouvoirs : BOUCHE Christian à BESSON Jean – CHARPENAY Michel à BACCONNIER Michel –
COLOMB-BOUVARD André à CROSET-BAY Elyette (à partir du point 3) – CORBIN Michèle à Eugène REY (jusqu’au point 34)
– COTTAZ Bernard à AUGUSTIN Jean-Pierre (jusqu’au point 43) – DESPONT Gérald à TEISSEIRE Monique – GARNIER
Damien à BADIN Christian – GAUTIER Didier à CRYONNET Jean-Claude – GONNET Edmond à GOUTTEFANGEAS René –
KARYTA Brigitte à COTTALORDA Alain – LAPORTE Bernard à THURET Nadia (jusqu’au point 2) – MARCELO Brigitte à
RODRIGUEZ Antoine – MILLIOU Bernard à PAOLI Achille – MORTREUX Alain à GROLEAS Jean-Pierre – NADAL Raymond à
BOUCRIS Michel – NICOLE-WILLIAMS Myriam à NICOLE-WILLIAMS Patrick – PROUVOT Martine à DOREY Robert –
RIVOIRE Janine à GRISOLLET Joël – SERY Jacques à BONNAMY Armand – VERNICE Annie à TURPIN Guy -

10 Absents : BRUN Pierre – CASTRO Marie-Christine – FONTAINE Rose-Hélène – FRANCOIS Gilles – LHUILLIER Françoise
– MALLEVAL Michèle – MATHIEU Pierre (jusqu’au point 34) – PICHOT Dominique – VOISIN Olivier – ZANIMACCHIA Anita –
Le quorum étant déclaré atteint, le Conseil Communautaire peut valablement délibérer.

Secrétaire de séance : THURET Daniel


----------------------------

• Approbation du compte rendu du Conseil Communautaire du 29 Janvier 2008 (Approuvé à


l’unanimité)
• Décisions du Président en vertu de la délibération 07/010 du 27 Février 2007 (Lecture est faite)

08/017 Adoption du budget primitif 2008 – budget général et reprise anticipée des résultats

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances souligne que Budget Primitif 2008 reprend l’affectation
provisoire des résultats constatés par une évaluation du compte administratif.

La reprise de ces résultats permet de constater :

Déficit d’investissement D001 : - 13 674 831.15 €


Solde des restes à réaliser d’investissement : + 11 649 846.04 €
Résultat cumulé d’investissement : - 2 024 985.11 €
Résultat de fonctionnement reporté au 1068 : 6 039 458.57 €.

C.A.P.I. 17, avenue du Bourg – BP 592 - 38081 L'ISLE D'ABEAU Cedex - Tél. 04.74.27.28.00 – Fax 04.74.27.69.00
Ces résultats permettent de couvrir en partie le remboursement du capital de la dette 2008 par un
autofinancement de 3 621 931.81 €.

Monsieur le Vice-Président propose de fixer le taux 2008 de la Taxe Professionnelle, à 17 % sur l’ensemble du
territoire de la CAPI avec une intégration fiscale progressive.

Monsieur le Vice-Président précise que pour 2008, le montant de l’emprunt sera de 14 802 170.16 €.

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances présente ensuite les grandes lignes de ce budget.

Monsieur le Vice-Président propose ensuite au vote ce budget, chapitre par chapitre, en dépenses comme en
recettes :

Section de Fonctionnement :
Dépenses : 77 816 984.52 €
Recettes : 77 816 984.52 €

Section d’investissement :
Dépenses : 77 498 968.43 €
Recettes : 77 498 968.43 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote par 82 voix pour et 9 abstentions,

APPROUVE un à un, les différents chapitres budgétaires inscrits tant en section de


fonctionnement, qu’en section d’investissement.

VOTE le taux de la Taxe Professionnelle pour l’exercice 2008 à 17 % sur l’ensemble du territoire
de la CAPI avec une intégration fiscale progressive.

AUTORISE Monsieur le Président à verser les subventions aux diverses associations, organismes
et fond de concours dont le tableau détaillé figure en annexe des documents budgétaires 2008.

APPROUVE les annexes jointes au Budget Primitif.

AUTORISE Monsieur le Président à signer les contrats à intervenir avec les organismes bancaires
dans le cadre du volume d’emprunt inscrits dans le budget.

SOLLICITE de l’Etat, de la Région, du Département et de tout organisme public ou non, les


subventions les plus élevées possibles, nécessaires au financement des diverses opérations
d’investissement inscrites au BP 2008.

AUTORISE la dévolution des travaux et/ou commandes aux entreprises, soit par simple lettre de
commande lorsque le montant des travaux et/ou commande est inférieur à celui prévu par l’article
28 du nouveau Code des Marchés Publics, soit par procédure formalisée selon les articles 33 et
suivants du nouveau Code des Marchés Publics.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, le Directeur Général, au nom et


pour le compte de la CAPI, à signer le(s) marché (s), à intervenir avec l’ (les) entreprise (s)
retenue (s) par la commission d’ouverture des plis, dans la mesure où la consultation n’aura pas
été déclarée infructueuse, à signer les éventuelles décisions de poursuivre et avenants.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au


nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administratives, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé par 82 voix pour et 9 abstentions

08/018 Adoption du budget primitif 2008 – eau et reprise anticipée des résultats

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances souligne que le Budget Primitif 2008 reprend l’affectation
provisoire des résultats constatés par la clôture des comptes du Budget Eaux de la CAPI.

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances présente ensuite les grandes lignes de ce budget.

2/60
Monsieur le Vice-Président propose ensuite au vote ce budget, chapitre par chapitre, en dépenses comme en
recettes :

Section de Fonctionnement :
Dépenses : 2 018 245.18 €
Recettes : 2 018 245.18 €

Section d’investissement :
Dépenses : 12 990 439.20 €
Recettes : 12 990 439.20 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

APPROUVE un à un, les différents chapitres budgétaires inscrits tant en section de


fonctionnement, qu’en section d’investissement.

APPROUVE les annexes jointes au Budget Primitif.

AUTORISE Monsieur le Président à signer les contrats à intervenir avec les organismes bancaires
dans le cadre du volume d’emprunt inscrits dans le budget.

SOLLICITE de l’Etat, de la Région, du Département et de tout organisme public ou non, les


subventions les plus élevées possibles, nécessaires au financement des diverses opérations
d’investissement inscrites au BP 2008.

AUTORISE la dévolution des travaux et/ou commandes aux entreprises, soit par simple lettre de
commande lorsque le montant des travaux et/ou commande est inférieur à celui prévu par l’article
28 du nouveau Code des Marchés Publics, soit par procédure formalisée selon les articles 33 et
suivants du nouveau Code des Marchés Publics.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, le Directeur Général, au nom et


pour le compte de la CAPI, à signer le(s) marché (s), à intervenir avec l’ (les) entreprise (s)
retenue (s) par la commission d’ouverture des plis, dans la mesure où la consultation n’aura pas
été déclarée infructueuse, à signer les éventuelles décisions de poursuivre et avenants.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au


nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administratives, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/019 Adoption du budget primitif 2008 – assainissement et reprise anticipée des résultats

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances souligne que le Budget Primitif 2008 reprend l’affectation
provisoire des résultats constatés par la clôture des comptes du Budget Assainissement de la CAPI.

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances présente ensuite les grandes lignes de ce budget.

Monsieur le Vice-Président propose ensuite au vote ce budget, chapitre par chapitre, en dépenses comme en
recettes :

Section de Fonctionnement :
Dépenses : 4 692 203.23 €
Recettes : 4 692 203.23 €

Section d’investissement :
Dépenses : 35 937 691.50 €
Recettes : 35 937 691.50 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

3/60
APPROUVE un à un, les différents chapitres budgétaires inscrits tant en section de
fonctionnement, qu’en section d’investissement.

APPROUVE les annexes jointes au Budget Primitif.

AUTORISE Monsieur le Président à signer les contrats à intervenir avec les organismes bancaires
dans le cadre du volume d’emprunt inscrits dans le budget.

SOLLICITE de l’Etat, de la Région, du Département et de tout organisme public ou non, les


subventions les plus élevées possibles, nécessaires au financement des diverses opérations
d’investissement inscrites au BP 2008.

AUTORISE la dévolution des travaux et/ou commandes aux entreprises, soit par simple lettre de
commande lorsque le montant des travaux et/ou commande est inférieur à celui prévu par l’article
28 du nouveau Code des Marchés Publics, soit par procédure formalisée selon les articles 33 et
suivants du nouveau Code des Marchés Publics.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, le Directeur Général, au nom et


pour le compte de la CAPI, à signer le(s) marché (s), à intervenir avec l’ (les) entreprise (s)
retenue (s) par la commission d’ouverture des plis, dans la mesure où la consultation n’aura pas
été déclarée infructueuse, à signer les éventuelles décisions de poursuivre et avenants.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au


nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administratives, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/020 Adoption du budget primitif 2008 – transports et reprise anticipée des résultats

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances souligne que Budget Primitif 2008 reprend l’affectation
provisoire des résultats constatés par la clôture des comptes du Budget annexe transport.

La reprise de ces résultats excédentaires permet :


• De couvrir une partie des dépenses de fonctionnement pour un montant de 276 157.67 €
• De couvrir une partie des dépenses d’investissement pour un montant de 184 524.87 €.

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances présente ensuite les grandes lignes de ce budget. Il précise
que pour 2008, une participation du budget général sera versée à hauteur de 1 871 606.58 €.

Monsieur le Vice-Président propose ensuite au vote ce budget, chapitre par chapitre, en dépenses comme en
recettes :

Section de Fonctionnement :
Dépenses : 8 275 668.43 €
Recettes : 8 275 668.43 €

Section d’investissement :
Dépenses : 6 104 572.29 €
Recettes : 6 104 572.29 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

APPROUVE un à un, les différents chapitres budgétaires inscrits tant en section de


fonctionnement, qu’en section d’investissement.
APPROUVE les annexes jointes au Budget Primitif.
AUTORISE Monsieur le Président à signer les contrats à intervenir avec les organismes bancaires
dans le cadre du volume d’emprunt inscrits dans le budget.
SOLLICITE de l’Etat, de la Région, du Département et de tout organisme public ou non, les
subventions les plus élevées possibles, nécessaires au financement des diverses opérations
d’investissement inscrites au BP 2008.
AUTORISE la dévolution des travaux et/ou commandes aux entreprises, soit par simple lettre de
commande lorsque le montant des travaux et/ou commande est inférieur à celui prévu par l’article

4/60
28 du nouveau Code des Marchés Publics, soit par procédure formalisée selon les articles 33 et
suivants du nouveau Code des Marchés Publics.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, le Directeur Général, au nom et
pour le compte de la CAPI, à signer le(s) marché (s), à intervenir avec l’ (les) entreprise (s)
retenue (s) par la commission d’ouverture des plis, dans la mesure où la consultation n’aura pas
été déclarée infructueuse, à signer les éventuelles décisions de poursuivre et avenants.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au
nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administratives, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/021 Adoption du budget primitif 2008 – culture et reprise anticipée des résultats

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances souligne que Budget Primitif 2008 reprend l’affectation
provisoire des résultats constatés par la clôture des comptes du service CAPI culture.

La reprise de ces résultats excédentaires permet :


• De couvrir une partie des dépenses d’investissement pour un montant de 1 589 909.35 € au compte
R001,
• De couvrir le besoin de financement pour un montant de 105 468.46 € au compte 1068,
• Et de constater un excédent de fonctionnement au R002 de 205 700.00 €.

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances présente ensuite les grandes lignes de ce budget.

Monsieur le Vice-Président pécise que pour 2008, une participation du budget général sera versée à hauteur de
1 585 000 €.

Monsieur le Vice-Président propose ensuite au vote ce budget, chapitre par chapitre, en dépenses comme en
recettes :

Section de Fonctionnement :
Dépenses : 2 330 000.00 €
Recettes : 2 330 000.00 €

Section d’investissement :
Dépenses : 1 748 377.81 €
Recettes : 1 748 377.81 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

APPROUVE un à un, les différents chapitres budgétaires inscrit tant en section de


fonctionnement, qu’en section d’investissement.
APPROUVE les annexes jointes au Budget Primitif.
AUTORISE Monsieur le Président à signer les contrats à intervenir avec les organismes bancaires
dans le cadre du volume d’emprunt inscrits dans le budget.
SOLLICITE de l’Etat, de la Région, du Département et de tout organisme public ou non, les
subventions les plus élevées possibles, nécessaires au financement des diverses opérations
d’investissement inscrites au BP 2008.
AUTORISE la dévolution des travaux et/ou commandes aux entreprises, soit par simple lettre de
commande lorsque le montant des travaux et/ou commande est inférieur à celui prévu par l’article
28 du nouveau Code des Marchés Publics, soit par procédure formalisée selon les articles 33 et
suivants du nouveau Code des Marchés Publics.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, le Directeur Général, au nom et
pour le compte de la CAPI, à signer le(s) marché (s), à intervenir avec l’ (les) entreprise (s)
retenue (s) par la commission d’ouverture des plis, dans la mesure où la consultation n’aura pas
été déclarée infructueuse, à signer les éventuelles décisions de poursuivre et avenants.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au
nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administratives, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

5/60
08/022 Adoption du budget primitif 2008 – conservatoire et reprise anticipée des résultats

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances souligne que Budget Primitif 2008 reprend l’affectation
provisoire des résultats constatés par une évaluation du compte administratif.

La reprise de ces résultats permet de constater :


Excédent d’investissement : 33 754.42 €
Résultat de fonctionnement reporté au 1068 : 66 330.72 €.

Monsieur le Vice-Président délégué aux Finances présente ensuite les grandes lignes de ce budget.

Monsieur le Vice-Président propose ensuite au vote ce budget, chapitre par chapitre, en dépenses comme en
recettes :

Section de Fonctionnement :
Dépenses : 2 793 568.00 €
Recettes : 2 793 568.00 €

Section d’investissement :
Dépenses : 183 616.37 €
Recettes : 183 616.37 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unaimité

APPROUVE un à un, les différents chapitres budgétaires inscrits tant en section de


fonctionnement, qu’en section d’investissement.
APPROUVE les annexes jointes au Budget Primitif.
AUTORISE Monsieur le Président à signer les contrats à intervenir avec les organismes bancaires
dans le cadre du volume d’emprunt inscrits dans le budget.
SOLLICITE de l’Etat, de la Région, du Département et de tout organisme public ou non, les
subventions les plus élevées possibles, nécessaires au financement des diverses opérations
d’investissement inscrites au BP 2008.
AUTORISE la dévolution des travaux et/ou commandes aux entreprises, soit par simple lettre de
commande lorsque le montant des travaux et/ou commande est inférieur à celui prévu par l’article
28 du nouveau Code des Marchés Publics, soit par procédure formalisée selon les articles 33 et
suivants du nouveau Code des Marchés Publics.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, le Directeur Général, au nom et
pour le compte de la CAPI, à signer le(s) marché (s), à intervenir avec l’ (les) entreprise (s)
retenue (s) par la commission d’ouverture des plis, dans la mesure où la consultation n’aura pas
été déclarée infructueuse, à signer les éventuelles décisions de poursuivre et avenants.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au
nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administratives, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/023 Adoption du bilan prévisionnel 2008 du C.L.H.

Les Rapporteurs Bernard LAPORTE et Michel RIVAL exposent :

Vu l’arrêté préfectoral n° 2006-12246 du 29 décembre 2006, portant transformation du Syndicat d’Agglomération


Nouvelle de l’Isle d'Abeau en Communauté d’Agglomération et l’extension de son périmètre.

Vu l’arrêté préfectoral n° 2006-12307 du 30 décembre 2006 portant modification de l’arrêté n° 2006-12246.

Il est proposé un bilan global correspondant au deux CLH de la CAPI.

Les offices seront sollicités sur tout le territoire de la CAPI pour une participation financière pour l’année 2008 à
hauteur de 0,90€/logement ainsi que le Conseil Général de l’Isère.

6/60
En conclusion, il est demandé au CONSEIL COMMUNAUTAIRE,

D’APPROUVER le bilan prévisionnel du CLH pour l’année 2008 ainsi que les participations financières sollicitées
auprès des offices et du Conseil Général de l’Isère.

D’AUTORISER Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom et pour le
compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière, nécessaires à l’exécution de
la présente délibération.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

APPROUVE le bilan prévisionnel du CLH pour l’année 2008 ainsi que les participations financières
sollicitées auprès des offices et du Conseil Général de l’Isère

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom


et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/024 Dotation de solidarité communautaire – principe et critères

Le Rapporteur expose :

Vu l’arrêté préfectoral n° 2006-12246 du 29 Décembre 2006 modifié par l’arrêté n° 2006-12307 du 30 Décembre
2006 portant transformation du S.A.N. de L’Isle d’Abeau en Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère et
extension de son périmètre ;

Vu les statuts de la C.A.P.I. annexés aux arrêtés préfectoraux susvisés :

Vu l’article 609 nonies C du Code Général des impôts « L’établissement public de coopération intercommunale,
autre qu’une communauté urbaine, est soumis aux dispositions du I peut instituer au bénéfice de ses communes
membres et, le cas échéant, d’établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre
limitrophes une dotation de solidarité communautaire statuant à la majorité des deux tiers. Le montant de cette
dotation est fixé librement par le conseil de l’établissement public de coopération intercommunale. Elle est
répartie en tenant compte prioritairement de l’importance de la population et du potentiel fiscal ou financier par
habitant, les autres critères étant fixés librement par le conseil ».

Il est proposé d’acter le principe de la dotation de solidarité communautaire et de retenir les critères ci-dessous :

Population Potentiel Nombre de Taxe Annuité par Charges de


INSEE Fiscal par logements d’habitation habitant personnel par
Habitant sociaux par habitant habitant

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur
Après délibération et vote à l’unanimité

APPROUVE le principe de la dotation de solidarité communautaire

APPROUVE les critères ci-dessous :

Population Potentiel Nombre de Taxe Annuité par Charges de


INSEE Fiscal par logements d’habitation habitant personnel par
Habitant sociaux par habitant habitant

7/60
AUTORISE Monsieur le Président ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer au nom
et pour le compte de la C.A.P.I. toutes pièces de nature administrative, technique ou financière
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/025 Dotation de solidarité communautaire 2008 – détermination du montant et de la répartition

Le Rapporteur expose :

Vu l’arrêté préfectoral n° 2006-12246 du 29 Décembre 2006 modifié par l’arrêté n° 2006-12307 du 30 Décembre
2006 portant transformation du S.A.N. de L’Isle d’Abeau en Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère et
extension de son périmètre ;

Vu les statuts de la C.A.P.I. annexés aux arrêtés préfectoraux susvisés :

Vu l’article 609 nonies C du Code Général des impôts « L’établissement public de coopération intercommunale,
autre qu’une communauté urbaine, est soumis aux dispositions du I peut instituer au bénéfice de ses communes
membres et, le cas échéant, d’établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre
limitrophes une dotation de solidarité communautaire statuant à la majorité des deux tiers. Le montant de cette
dotation est fixé librement par le conseil de l’établissement public de coopération intercommunale. Elle est
répartie en tenant compte prioritairement de l’importance de la population et du potentiel fiscal ou financier par
habitant, les autres critères étant fixés librement par le conseil ».

Le montant de la dotation de solidarité communautaire pour l’année 2008 est fixé à 900.000 euros.

La répartition est proposée de la manière suivante :

COMMUNES MONTANTS

Badinières 5 176
Bourgoin-Jallieu 177 034
Chèzeneuve 17 884
Crachier 10 200
Domarin 28 869
Les Eparres 11 023
Four 14 818
L’Isle d’Abeau 131 901
La Verpillière 59 170
Maubec 19 220
Meyrié 33 059
Nivolas-Vermelle 37 916
Ruy-Montceau 29 520
Saint-Alban de Roche 23 806
Saint-Quentin Fallavier 53 770
Saint-Savin 34 060
Satolas et Bonce 13 708
Sérézin de la Tour 14 898
Vaulx-Milieu 18 874
Villefontaine 164 015

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

FIXE le montant de la Dotation de Solidarité Communautaire à 900.000 euros pour l’année 2008,

APPROUVE les montants fixés ci-dessous

8/60
COMMUNES MONTANTS

Badinières 5 176
Bourgoin-Jallieu 177 034
Chèzeneuve 17 884
Crachier 10 200
Domarin 28 869
Les Eparres 11 023
Four 14 818
L’Isle d’Abeau 131 901
La Verpillière 59 170
Maubec 19 220
Meyrié 33 059
Nivolas-Vermelle 37 916
Ruy-Montceau 29 520
Saint-Alban de Roche 23 806
Saint-Quentin Fallavier 53 770
Saint-Savin 34 060
Satolas et Bonce 13 708
Sérézin de la Tour 14 898
Vaulx-Milieu 18 874
Villefontaine 164 015

AUTORISE Monsieur le Président, ou en cas d’empêchement, un Vice-Président à signer au nom


et pour le compte de la C.A.P.I., toutes pièces de nature administrative, technique ou financière
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/026 Participation financière au G.I.P. – année 2008

Le Rapporteur expose :

Le Comité Syndical du 18 décembre 2001, par délibération n° 01.07.47, a approuvé dans le cadre du Contrat de
Ville la création d’un GIP Développement Social Urbain,

Considérant que pour cette année le montant de notre participation qui englobe les frais de fonctionnement et les
études s’élève à 87 795.00 €.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,

OUI l’exposé du Rapporteur,

Après en avoir délibéré à l’unanimité ,


AUTORISE le Président à verser la somme de 87 795.00 € au GIP Contrat de Ville pour l’année
2008.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/027 Participation financière à l’association PIROUETTE – année 2008

Le Rapporteur expose :

VU la convention d’objectifs conclue le 15 juillet 2004 avec l’association « Pirouette »,

Considérant que pour cette année notre participation s’élève à 68 374 euros.

9/60
LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré à l’unanimité,

AUTORISE le Président à verser la somme de 68 374 € à l’association Pirouette pour l’année


2008.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/028 Participation financière au CONSEIL DE DEVELOPPEMENT NORD ISERE – année 2008

Le Rapporteur expose :

Considérant que cette participation était payée antérieurement par le SATIN, c’est maintenant à la CAPI de
prendre en charge cette dépense.

Considérant que pour cette année notre participation s’élève 33 000.00 €.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré à l’unanimité ,

AUTORISE le Président à verser la somme de 33 000.00 € au Conseil de développement pour


l’année 2008.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/029 Participation financière à l’association ISERE PORTE DES ALPES – année 2008

Le Rapporteur expose :

VU notre adhésion à l’association Isère portes des Alpes afin de favoriser et préparer un Contrat Global de
Développement,

Considérant que pour cette année le montant de notre participation s’élève à 319 371.50 € qui comprend
l’ensemble des 20 communes.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré à l’unanimité ,

AUTORISE le Président à verser la somme de 319 371.50 € à l’association Isère porte des Alpes
pour l’année 2008.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

10/60
08/030 Participation financière au S.C.O.T. – année 2008

Le Rapporteur expose :

VU la délibération du 1er octobre 2002 portant sur l’adhésion du SAN au Syndicat mixte d’Aménagement et de
Gestion des Aires pour les gens du Voyage en Nord Isère (SAGAV Nord Isère) par arrêté de Monsieur le Préfet
en date du 06 mars 2003.

Considérant que cette adhésion a été reprise lors de la transformation du SAN en Communauté d’Agglomération
Porte de l’Isère (CAPI).

Considérant que pour cette année le montant de notre participation s’élève à 195 000.00 € pour l’ensemble des
20 communes.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré à l’unanimité ,

AUTORISE le Président à verser la somme de 195 000.00 € au SAGAV pour l’année 2008.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/031 Participation financière au S.C.O.T. – année 2008

Le Rapporteur expose :

VU la délibération n° 01.07.50 portant adhésion du SAN au Syndicat Mixte du Schéma de Cohérence Territoriale
(SCOT) et l’arrêté de Monsieur le Préfet en date du 27 décembre 2001.

Considérant que cette adhésion a été reprise lors de la transformation du SAN en Communauté d’Agglomération
Porte de l’Isère (CAPI).

Considérant que pour cette année le montant de notre participation s’élève à 167 000.00 € pour l’ensemble des
20 communes.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré à l’unanimité ,

AUTORISE le Président à verser la somme de 167 000.00 € au SCOT pour l’année 2008.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/032 Participation financière à la Mission Locale Nord Isère – année 2008

Le Rapporteur expose :

Le Conseil Communautaire a décidé de prendre en charge une participation pour le fonctionnement de la Mission
Locale du Nord Isère.
Cette participation s’élève pour l’année 2008 à 122 591.00 euros.
Cette participation sera conclue par convention de partenariat.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,

11/60
Après en avoir délibéré à l’unanimité,

AUTORISE le Président à verser la somme de 122 591.00 € à la Mission Locale pour l’année
2008.
AUTORISE le Président à signer la convention de partenariat.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/033 Participation financière au fonctionnement de la halte-garderie « la Résidence » en partenariat avec la


C.A.F. de Grenoble

Le Rapporteur expose :

Le Conseil Communautaire a décidé de prendre en charge une participation pour le fonctionnement de la Halte
Garderie la Résidence à Bourgoin Jallieu. Cette Halte Garderie est gérée par la CAF de Grenoble.

Cette participation s’élève pour l’année 2008 à 96 000 €.

Cette participation sera conclue par convention de partenariat.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré à l’unanimité ,

AUTORISE le Président à verser la somme de 96 000 € à la CAF de Grenoble pour l’année 2008.
AUTORISE le Président à signer la convention de partenariat.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
les pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la
présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/034 Garantie d’emprunt à PLURALIS – Acquisition et amélioration d’un logement 30, rue du Catalan à La
Verpillière – Montant : 28.230,90 €-

Le Rapporteur expose :

VU la demande formulée par la société d’Habitation des Alpes – PLURALIS pour l’acquisition et l’amélioration d’ 1
logement locatif à la Verpillière – Le Catalan-30 rue Catalan.
VU le rapport établi par la société d’Habitation des Alpes - PLURALIS et concluant à la réalisation d’un emprunt
auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations pour financer lesdits travaux.
VU l’article 221-19 du Code monétaire et financier,
VU les articles L 2252-1 et L 2252-2 du Code Général des Collectivités Territoriales,
VU l’article 2298 du Code Civil,

DELIBERE

Article 1 : La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie pour le remboursement de la


somme de 28 230,90 € représentant 30 % de deux emprunts d’un montant de 94 103 € que la société
d’Habitation des Alpes – Pluralis se propose de contracter auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations.
Ces prêts sont destinés à financer l’acquisition amélioration d’un logement locatif situé à la Verpillière – « Le
Catalan » 30 rue Catalan.

Article 2 : Les caractéristiques des prêts PLAI foncier et PLAI amélioration consentis par la Caisse des dépôts et
consignations sont mentionnées ci-après.
Les taux d’intérêts et de progressivité indiqués ci-dessous sont susceptibles de varier en fonction de la variation
du taux du livret A et/ ou du taux de commissionnement des réseaux collecteurs. En conséquence, les taux du
livret A et de commissionnement des réseaux collecteurs effectivement appliqués aux prêts seront ceux en
vigueur à la date d’effet du contrat de prêt garanti par la présente délibération.

12/60
2.1. Prêt destiné à l’acquisition foncière :
Montant du prêt : 85 380,08 euros
Echéances : annuelles
Durée de préfinancement : de 3 à 24 mois maximum
Durée de la période d’amortissement : 50 ans
Taux d’intérêt actuariel annuel : 3,30 %
Taux annuel de progressivité : 0 %
Révisabilité des taux d’intérêt et de progressivité : en fonction de la variation du taux du livret A sans que le taux
de progressivité révisé puisse être inférieur à 0 %.

La garantie de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère est accordée pour la durée totale du prêt, soit 24
mois de préfinancement maximum suivi d’une période d’amortissement de 50 ans, à hauteur de la somme de
25 614,02 euros, majorée des intérêts courus pendant la période de préfinancement et capitalisés au terme de
cette période.
Il est toutefois précisé que si la durée de préfinancement finalement retenue est inférieure à 12 mois, les
intérêts courus pour cette période seront exigibles à son terme.

2.2. Prêt destiné à l’amélioration :


Montant du prêt : 8 722,92 euros
Echéances : annuelles
Durée de préfinancement : de 3 à 24 mois maximum
Durée de la période d’amortissement : 40 ans
Taux d’intérêt actuariel annuel : 3,30 %
Taux annuel de progressivité : 0 %
Révisabilité des taux d’intérêt et de progressivité : en fonction de la variation du taux du livret A sans que le taux
de progressivité révisé puisse être inférieur à 0 %.

La garantie de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère est accordée pour la durée totale du prêt, soit 24
mois de préfinancement maximum suivi d’une période d’amortissement de 40 ans, à hauteur de la somme de
2 616,88 euros, majorée des intérêts courus pendant la période de préfinancement et capitalisés au terme de
cette période.
Il est toutefois précisé que si la durée de préfinancement finalement retenue est inférieure à 12 mois, les
intérêts courus pour cette période seront exigibles à son terme.

Article 3 : Au cas où l’emprunteur, pour quelque motif que ce soit ne s’acquitterait pas des sommes devenues
exigibles ou des intérêts moratoires qu’il aurait encourus, la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère
s’engage à en effectuer le paiement en ses lieu et place, sur simple notification de la Caisse des Dépôts et
Consignations par lettre missive, en renonçant au bénéfice de discussion et sans jamais opposer le défaut de
ressources nécessaires à ce règlement.

Article 4 : Le Conseil de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage pendant toute la durée du
prêt à libérer, en cas de besoin, des ressources suffisantes pour couvrir les charges de l’emprunt.

Article 5 : Le Conseil de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère autorise le Président à intervenir au


contrat de prêt qui sera passé entre la Caisse des Dépôts et Consignations et l’emprunteur.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUÏ l’Exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

ADOPTE les propositions ci-dessus.


AUTORISE le Président à signer le contrat de prêt.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la présente
délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/035 Garantie d’emprunt à SEMCODA – Construction de 11 logements locatifs sociaux « Les jardins
berjalliens » - Quai de la Bourbre à Bourgoin-Jallieu – Montant : 437.430,00 € -

Le Rapporteur expose :

Pour financer la construction de 11 logements locatifs sociaux à BOURGOIN JALLIEU – « Les Jardins
Berjalliens » - Quai de la Bourbre, la S.E.M.CO.D.A a décidé de contracter auprès de Dexia Crédit Local un prêt
locatif social sur 30 ans (PLS Construction), un prêt locatif social sur 50 ans (PLS foncier) et un prêt

13/60
complémentaire PREFACE sur 30 ans pour un montant total de 1 458 100 €, pour lesquels la Communauté
d’Agglomération Porte de l’Isère a accepté d’apporter sa garantie partielle.

Dexia Crédit Local subordonne son concours à la condition que le remboursement en capital, intérêts, intérêts de
retard, indemnité de remboursement anticipé et autres accessoires des emprunts d’un montant total de 1 458 100
euros garantis solidairement par la Commune de BOURGOIN JALLIEU à hauteur de 40%, soit pour un montant
de
360 840 € pour les prêts PLS et 222 400 € pour le prêt complémentaire, par le Conseil Général de l’Isère à
hauteur de 30%, soit pour un montant de 270 630 € pour les prêts PLS et par la Communauté
d’Agglomération Porte de l’Isère à hauteur de 30% , soit pour un montant de 270 630 € pour les prêts PLS et
166 800 € pour le prêt complémentaire des sommes dues par l’organisme Emprunteur

Le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère après avoir pris connaissance en
tous ses termes du projet de convention de garantie et du contrat de prêt annexés établis par Dexia Crédit Local,
agissant tant pour lui-même que le cas échéant pour sa filiale DEXIA MA, société régie par les articles L. 515-13
à L. 515-33 du code monétaire et financier, et après en avoir délibéré au profit de la S.E.M.CO.D.A.

DECIDE

1- Prêt PLS Construction :

Article 1 : Accord du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie à hauteur de 30 %, soit un montant de
208 830 € pour le remboursement de toutes sommes dues en principal, intérêts, intérêts de retard, indemnités,
frais et accessoires au titre du contrat de prêt contracté par la S.E.M.CO.D.A d’un montant en principal de
696 100 € dont les principales caractéristiques sont définies à l’article 2.

Article 2 : Principales caractéristiques du prêt


Ce prêt comporte : - une phase de mobilisation de fonds,
- une phase d’amortissement du capital mobilisé en une ou plusieurs tranches.
Les fonds mobilisés, y compris ceux versés automatiquement, sont dénommés « Encours en Phase de
Mobilisation ». Au terme de la phase de mobilisation, l’Encours en Phase de Mobilisation fait l’objet de la
mise en place d’une tranche d’amortissement dont le profil d’amortissement et les conditions financières sont
définis dans le présent contrat.

Montant : 696 100 € (six cent quatre vingt seize mille cent euros)

Durée totale maximale : 32 ans


Dont :
• durée de la phase de mobilisation : 24 mois
• durée de la phase d’amortissement : 30 ans

PHASE DE MOBILISATION :
* Taux indexé : 4,13 % le taux annuel sera, le cas échéant, corrigé de la variation du taux de rémunération du
Livret A conformément aux dispositions de l’article 3.2 (à ce jour le livret A est à 3%)
*Paiement des intérêts : annuelle
* Mobilisation des fonds : à la demande de l’Emprunteur, en une ou plusieurs fois, jusqu’au 6ème jour ouvré
précédant le terme de la phase de mobilisation et avec versement automatique, au terme de la phase de
mobilisation, des fonds non encore mobilisés.
*Commission d’engagement : néant

PHASE D’AMORTISSEMENT :
* Taux indexé : 4,13 % corrigé de la variation du taux de rémunération du Livret A conformément aux
dispositions de l’article 4.1.
* Périodicité des échéances : annuelle
* Mode d’amortissement : progressif.

Article 3 : Déclaration du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère déclare que cette garantie est accordée en conformité avec les
dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment celles relatives au plafond de garantie,
à la division du risque et au partage du risque.

Article 4 : Appel de la garantie


Au cas où la S.E.M.CO.D.A, ne s’acquitterait pas de toutes les sommes exigibles dues par lui en principal,
intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et accessoires, le garant s’engage à en effectuer le paiement en ses

14/60
lieu et place à première demande de Dexia Crédit Local adressée par lettre missive, sans jamais pouvoir opposer
le défaut de mise en recouvrement des impôts.

Article 5 : Création de ressources


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage à créer, en tant que de besoin, une imposition directe
suffisante pour assurer le paiement des sommes dues à Dexia Crédit Local.

Article 6 : Etendue des pouvoirs du signataire


Monsieur le Président est autorisé à signer en qualité de garant la convention de garantie et son annexe à
intervenir entre Dexia Crédit Local et S.E.MCO.D.A, et est habilité à procéder ultérieurement, sans autre
délibération, aux opérations que nécessiterait, le cas échéant, la mise en œuvre de la garantie, et reçoit tous
pouvoirs à cet effet.

2- Prêt PLS Foncier :

Article 1 : Accord du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie à hauteur de 30 %, soit un montant de 61
800 € pour le remboursement de toutes sommes dues en principal, intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et
accessoires au titre du contrat de prêt contracté par la S.E.M.CO.D.A d’un montant en principal de 206 000 €
dont les principales caractéristiques sont définies à l’article 2.

Article 2 : Principales caractéristiques du prêt


Ce prêt comporte : - une phase de mobilisation de fonds,
- une phase d’amortissement du capital mobilisé en une ou plusieurs tranches.
Les fonds mobilisés, y compris ceux versés automatiquement, sont dénommés « Encours en Phase de
Mobilisation ». Au terme de la phase de mobilisation, l’Encours en Phase de Mobilisation fait l’objet de la mise en
place d’une tranche d’amortissement dont le profil d’amortissement et les conditions financières sont définis dans
le présent contrat.

Montant : 206 000 € (deux cent six mille euros)


Durée totale maximale : 52 ans
Dont :
• durée de la phase de mobilisation : 24 mois
• durée de la phase d’amortissement : 50 ans
Objet du prêt : Financement PLS Foncier

PHASE DE MOBILISATION :

* Taux indexé : 4,13 % le taux annuel sera, le cas échéant, corrigé de la variation du taux de rémunération du
Livret A conformément aux dispositions de l’article 3.2 (à ce jour le livret A est à 3%)
*Paiement des intérêts : annuelle
* Mobilisation des fonds : à la demande de l’Emprunteur, en une ou plusieurs fois, jusqu’au terme de la phase
de mobilisation et avec versement automatique, au terme de la phase de mobilisation, des fonds non encore
mobilisés.
*Commission d’engagement : néant

PHASE D’AMORTISSEMENT :
* Taux indexé : 4,13 % corrigé de la variation du taux de rémunération du Livret A conformément aux
dispositions de l’article 4.1.
* Périodicité des échéances : annuelle
* Mode d’amortissement : progressif.

Article 3 : Déclaration du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère déclare que cette garantie est accordée en conformité avec les
dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment celles relatives au plafond de garantie,
à la division du risque et au partage du risque.

Article 4 : Appel de la garantie


Au cas où la S.E.M.CO.D.A, ne s’acquitterait pas de toutes les sommes exigibles dues par lui en principal,
intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et accessoires, le garant s’engage à en effectuer le paiement en ses
lieu et place à première demande de Dexia Crédit Local adressée par lettre missive, sans jamais pouvoir opposer
le défaut de mise en recouvrement des impôts.

Article 5 : Création de ressources


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage à créer, en tant que de besoin, une imposition directe
suffisante pour assurer le paiement des sommes dues à Dexia Crédit Local.

15/60
Article 6 : Etendue des pouvoirs du signataire
Monsieur le Président est autorisé à signer en qualité de garant la convention de garantie et son annexe à
intervenir entre Dexia Crédit Local et S.E.MCO.D.A, et est habilité à procéder ultérieurement, sans autre
délibération, aux opérations que nécessiterait, le cas échéant, la mise en œuvre de la garantie, et reçoit tous
pouvoirs à cet effet.

3- Prêt complémentaire : Préface

Article 1 : Accord du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie à hauteur de 30 %, soit un montant de 166
800 € pour le remboursement de toutes sommes dues en principal, intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et
accessoires au titre du contrat de prêt contracté par la S.E.M.CO.D.A d’un montant en principal de 556 000 €
dont les principales caractéristiques sont définies à l’article 2.

Article 2 : Principales caractéristiques du prêt


Ce prêt comporte : - une phase de mobilisation de fonds,
- une phase d’amortissement du capital mobilisé en une ou plusieurs tranches.
Les fonds mobilisés, y compris ceux versés automatiquement, n’ayant pas encore fait l’objet de la mise en place
d’une tranche d’amortissement sont dénommés « Encours en Phase de Mobilisation ». A tout moment pendant la
phase de mobilisation, l’Emprunteur, peut mettre en place des tranches d’amortissement dont il définira le profil
d’amortissement et le taux d’intérêt applicable.

Montant : 556 000 € (cinq cent cinquante six mille euros).

Durée totale maximale : 32 ans


Dont :
• durée de la phase de mobilisation : 24 mois
• durée de la phase d’amortissement : 30 ans
La durée de chaque tranche d’amortissement peut être réduite ou allongée en fonction de l’évolution des taux
d’intérêts sans pouvoir excéder une durée maximale de : 32 ans

Objet du prêt : Prêt complémentaire PREFACE 2007


PHASE DE MOBILISATION :
* Taux indexé : T4M ou EONIA auquel s’ajoute une marge de 0,10%
*Paiement des intérêts : mensuel ou trimestriel ou semestriel ou annuel
* Mobilisation des fonds : à la demande de l’Emprunteur, en une ou plusieurs fois, jusqu’au terme de la phase
de mobilisation et avec versement automatique, au terme de la phase de mobilisation, des fonds non encore
mobilisés.
*Commission d’engagement : néant

PHASE D’AMORTISSEMENT :

TRANCHES D’AMORTISSEMENT DONT LES CARACTERISTIQUES SERONT DEFINIES LORS


DE LEUR MISE EN PLACE
Pour chaque mise en place d’une tranche d’amortissement, l’emprunteur choisit les caractéristiques et les
conditions financières applicables à cette tranche parmi celles définies ci-après :

TRANCHES D’AMORTISSEMENT A TAUX INDEXE


* Taux indexé au choix de l’emprunteur :
EURIBOR 1, 3,6, ou 12 mois auquel s’ajoute une marge de 0,07%
TAG 1,3 et 6 mois auquel s’ajoute une marge de 0,14%
TAM 12 mois auquel s’ajoute une marge de 0,14%

* Périodicité des échéances : mensuelle ou trimestrielle, semestrielle ou annuelle. La périodicité des


échéances doit être identique à la périodicité de l’index choisi.
* Mode d’amortissement : constant ou échéances constantes ou personnalisé, conformément au
tableau d’amortissement établi lors de la mise en place de la tranche d’amortissement.
A sa date de mise en place, la durée de vie moyenne de la tranche d’amortissement ne devra pas excéder
70% de la durée maximale de la phase d’amortissement.

TRANCHES D’AMORTISSEMENT A TAUX FIXE


* Taux fixe : Cotation proposée par Dexia Crédit Local et accepté par l’Emprunteur lors de la mise en
place de la tranche d’amortissement
* Périodicité des échéances : mensuelle ou trimestrielle, semestrielle ou annuelle.

16/60
* Mode d’amortissement : constant ou progressif ou personnalisé, conformément au tableau
d’amortissement établi lors de la mise en place de la tranche d’amortissement.
A sa date de mise en place, la durée de vie moyenne de la tranche d’amortissement ne devra pas excéder
70% de la durée maximale de la phase d’amortissement.
Dans le cas où l’Emprunteur mettrait en place une tranche d’amortissement comportant une première
phase à taux fixe, le niveau du taux fixe applicable au montant de l’engagement du Garant, en cas de
mise en jeu de sa garantie au cours de la première phase, n’excédera pas le taux de rendement sur le
marché obligataire secondaire de l’obligation à taux fixe à remboursement in fine émise par l’Etat français
dont la durée de vie résiduelle est immédiatement supérieure à la durée de vie moyenne de la tranche
d’amortissement à la date de mise en place de la tranche à taux fixe, considérant pour ce calcul que la
totalité du capital est amortie à la date de
la dernière échéance de la première phase, majoré de 2%. Ce taux de rendement est constaté à
l’ouverture du marché obligataire secondaire français, la veille du jour de la communication par Dexia
Crédit Local à l’Emprunteur des conditions de taux fixes applicables.

TRANCHES D’AMORTISSEMENT DONT LES CARACTERISTIQUES SONT DEFINIES PAR


DEFAUT

A défaut de demande de mise en place d’une tranche d’amortissement à la date fixée pour le terme de
la phase de mobilisation, l’Encours en phase de Mobilisation fait l’objet, à cette date, de la mise en place
automatique d’une tranche dont les caractéristiques et les conditions financières sont les suivantes :
- Durée : 30 ans
- Taux indexé : EURIBOR 3 mois auquel s’ajoute une marge de 0,07%
- Périodicité des échéances : trimestrielle
- Mode d’amortissement : constant ou progressif

OPTION DE PASSAGE A TAUX FIXE


L’Emprunteur peut demander, aux conditions prévues au contrat, en substitution d’un taux indéxé ou à la date
de la dernière échéance de la première phase des tranches d’amortissement comportant deux phases, le
passage définitif en taux fixe pour le montant du capital restant dû de toute tranche d’amortissement.
L’exercice de cette option s’effectue sans frais.
A la date d’effet de l’option, la durée de vie moyenne de la tranche d’amortissement ne devra pas excéder 70%
de sa durée résiduelle.
Il est précisé que le niveau de taux fixe applicable au montant de l’engagement du Garant, en cas de mise en
jeu de sa garantie après passage en taux fixe, ne doit pas dépasser le taux de rendement sur le marché
obligataire secondaire de l’obligation à taux fixe à remboursement in fine émise par la République Française
dont la durée de vie résiduelle est immédiatement supérieure, à la date d’effet de passage en taux fixe, à la
durée de vie moyenne de la tranche d’amortissement à taux fixe mise en place, majoré de 2%. Ce taux de
rendement est constaté à l’ouverture du marché obligataire secondaire français, la veille du jour de la
communication par Dexia Crédit Local à l’Emprunteur des conditions de taux fixe applicables.

Article 3 : Déclaration du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère déclare que cette garantie est accordée en conformité avec les
dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment celles relatives au plafond de garantie,
à la division du risque et au partage du risque.

Article 4 : Appel de la garantie


Au cas où la S.E.M.CO.D.A, ne s’acquitterait pas de toutes les sommes exigibles dues par lui en principal,
intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et accessoires, le garant s’engage à en effectuer le paiement en ses
lieu et place à première demande de Dexia Crédit Local adressé par lettre missive, sans jamais pouvoir opposer
le défaut de mise en recouvrement des impôts.

Article 5 : Création de ressources


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage à créer, en tant que de besoin, une imposition directe
suffisante pour assurer le paiement des sommes dues à Dexia Crédit Local.

Article 6 : Etendue des pouvoirs du signataire


Monsieur le Président est autorisé à signer en qualité de garant la convention de garantie et son annexe à
intervenir entre Dexia Crédit Local et S.E.MCO.D.A, et est habilité à procéder ultérieurement, sans autre
délibération, aux opérations que nécessiterait, le cas échéant, la mise en œuvre de la garantie, et reçoit tous
pouvoirs à cet effet.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUÏ l’Exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

ADOPTE les propositions ci-dessus.


AUTORISE le Président à signer la convention de garantie et son annexe.

17/60
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la présente
délibération.

Approuvé à l’unanimité
08/036 Garantie d’emprunt à SEMCODA – Construction de 88 logements locatifs sociaux – Chaussée de
l’Etang à Villefontaine – Montant : 3.260.700 €

Le Rapporteur expose :

Pour financer la construction de 88 logements locatifs sociaux situés à VILLEFONTAINE – « Chaussée de


l’Etang » , la S.E.M.C.O.D.A a décidé de contracter auprès de Dexia Crédit Local un prêt locatif social sur 30 ans
(PLS Construction), un prêt locatif social sur 50 ans (PLS foncier) pour un montant total de 10 869 000 €, pour
lesquels la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère a accepté d’apporter sa garantie partielle.

Dexia Crédit Local subordonne son concours à la condition que le remboursement en capital, intérêts, intérêts de
retard, indemnité de remboursement anticipé et autres accessoires des emprunts d’un montant total de 10 869
000 €, garantis solidairement par la Commune de VILLEFONTAINE à hauteur de 40%, soit pour un montant de
4 347 600 €, par le Conseil Général de l’Isère à hauteur de 30%, soit pour un montant de 3 260 700 € et par la
Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère à hauteur de 30% , soit pour un montant de 3 260 700 € des
sommes dues par l’organisme Emprunteur

Le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère après avoir pris connaissance en
tous ses termes du projet de convention de garantie et du contrat de prêt annexés établis par Dexia Crédit Local,
agissant tant pour lui-même que le cas échéant pour sa filiale DEXIA MA, société régie par les articles L. 515-13
à L. 515-33 du code monétaire et financier, et après en avoir délibéré au profit de la S.E.M.CO.D.A.

DECIDE

1- Prêt PLS Construction :

Article 1 : Accord du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie à hauteur de 30 %, soit un montant de
2 766 000 € pour le remboursement de toutes sommes dues en principal, intérêts, intérêts de retard, indemnités,
frais et accessoires au titre du contrat de prêt contracté par la S.E.M.CO.D.A d’un montant en principal de 9
220 000 € dont les principales caractéristiques sont définies à l’article 2.

Article 2 : Principales caractéristiques du prêt


Ce prêt comporte : - une phase de mobilisation de fonds,
- une phase d’amortissement du capital mobilisé en une ou plusieurs tranches.
Les fonds mobilisés, y compris ceux versés automatiquement, sont dénommés « Encours en Phase de
Mobilisation ». Au terme de la phase de mobilisation, l’Encours en Phase de Mobilisation fait l’objet de la
mise en place d’une tranche d’amortissement dont le profil d’amortissement et les conditions financières sont
définis dans le présent contrat.

Montant : 9 220 000 €

Durée totale maximale : 32 ans


Dont :
• durée de la phase de mobilisation : 24 mois
• durée de la phase d’amortissement : 30 ans

Objet du prêt : Financement PLS Construction

PHASE DE MOBILISATION :
* Taux indexé : 4,13 % le taux annuel sera, le cas échéant, corrigé de la variation du taux de rémunération du
Livret A conformément aux dispositions de l’article 3.2 (à ce jour le livret A est à 3%)
*Paiement des intérêts : annuelle
* Mobilisation des fonds : à la demande de l’Emprunteur, en une ou plusieurs fois, jusqu’au 6ème jour ouvré
précédant le terme de la phase de mobilisation et avec versement automatique, au terme de la phase de
mobilisation, des fonds non encore mobilisés.
*Commission d’engagement : néant

PHASE D’AMORTISSEMENT :

18/60
* Taux indexé : 4,13 % corrigé de la variation du taux de rémunération du Livret A conformément aux
dispositions de l’article 4.1.
* Périodicité des échéances : annuelle
* Mode d’amortissement : progressif.

Article 3 : Déclaration du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère déclare que cette garantie est accordée en conformité avec les
dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment celles relatives au plafond de garantie,
à la division du risque et au partage du risque.

Article 4 : Appel de la garantie


Au cas où la S.E.M.CO.D.A, ne s’acquitterait pas de toutes les sommes exigibles dues par lui en principal,
intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et accessoires, le garant s’engage à en effectuer le paiement en ses
lieu et place à première demande de Dexia Crédit Local adressée par lettre missive, sans jamais pouvoir opposer
le défaut de mise en recouvrement des impôts.

Article 5 : Création de ressources


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage à créer, en tant que de besoin, une imposition directe
suffisante pour assurer le paiement des sommes dues à Dexia Crédit Local.

Article 6 : Etendue des pouvoirs du signataire


Monsieur le Président est autorisé à signer en qualité de garant la convention de garantie et son annexe à
intervenir entre Dexia Crédit Local et S.E.MCO.D.A, et est habilité à procéder ultérieurement, sans autre
délibération, aux opérations que nécessiterait, le cas échéant, la mise en œuvre de la garantie, et reçoit tous
pouvoirs à cet effet.

2- Prêt PLS Foncier :

Article 1 : Accord du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie à hauteur de 30 %, soit un montant de 494
700 € pour le remboursement de toutes sommes dues en principal, intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et
accessoires au titre du contrat de prêt contracté par la S.E.M.C.O.D.A d’un montant en principal de 1 649 000 €
dont les principales caractéristiques sont définies à l’article 2.

Article 2 : Principales caractéristiques du prêt


Ce prêt comporte : - une phase de mobilisation de fonds,
- une phase d’amortissement du capital mobilisé en une ou plusieurs tranches.
Les fonds mobilisés, y compris ceux versés automatiquement, sont dénommés « Encours en Phase de
Mobilisation ». Au terme de la phase de mobilisation, l’Encours en Phase de Mobilisation fait l’objet de la mise en
place d’une tranche d’amortissement dont le profil d’amortissement et les conditions financières sont définis dans
le présent contrat.

Montant : 1 649 000 €


Durée totale maximale : 52 ans
Dont :
• durée de la phase de mobilisation : 24 mois
• durée de la phase d’amortissement : 50 ans
Objet du prêt : Financement PLS Foncier

PHASE DE MOBILISATION :

* Taux indexé : 4,13 % le taux annuel sera, le cas échéant, corrigé de la variation du taux de rémunération du
Livret A conformément aux dispositions de l’article 3.2 (à ce jour le livret A est à 3%)
*Paiement des intérêts : annuelle

* Mobilisation des fonds : à la demande de l’Emprunteur, en une ou plusieurs fois, jusqu’au terme de la phase
de mobilisation et avec versement automatique, au terme de la phase de mobilisation, des fonds non encore
mobilisés.
*Commission d’engagement : néant

PHASE D’AMORTISSEMENT :

* Taux indexé : 4,13 % corrigé de la variation du taux de rémunération du Livret A conformément aux
dispositions de l’article 4.1.

19/60
* Périodicité des échéances : annuelle
* Mode d’amortissement : progressif.

Article 3 : Déclaration du garant


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère déclare que cette garantie est accordée en conformité avec les
dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment celles relatives au plafond de garantie,
à la division du risque et au partage du risque.

Article 4 : Appel de la garantie


Au cas où la S.E.M.C.O.D.A, ne s’acquitterait pas de toutes les sommes exigibles dues par lui en principal,
intérêts, intérêts de retard, indemnités, frais et accessoires, le garant s’engage à en effectuer le paiement en ses
lieu et place à première demande de Dexia Crédit Local adressé par lettre missive, sans jamais pouvoir opposer
le défaut de mise en recouvrement des impôts.

Article 5 : Création de ressources


La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage à créer, en tant que de besoin, une imposition directe
suffisante pour assurer le paiement des sommes dues à Dexia Crédit Local.

Article 6 : Etendue des pouvoirs du signataire


Monsieur le Président est autorisé à signer en qualité de garant la convention de garantie et son annexe à
intervenir entre Dexia Crédit Local et S.E.MCO.D.A, et est habilité à procéder ultérieurement, sans autre
délibération, aux opérations que nécessiterait, le cas échéant, la mise en œuvre de la garantie, et reçoit tous
pouvoirs à cet effet.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUÏ l’Exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré,

ADOPTE les propositions ci-dessus.


AUTORISE le Président à signer la convention de garantie et son annexe.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la présente
délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/037 Garantie d’emprunt à PLURALIS – Acquisition et amélioration de 7 logements 30, rue du Catalan à La
Verpillière – Montant : 231.977,98 €

Le Rapporteur expose :

VU la demande formulée par la société d’Habitation des Alpes – PLURALIS pour l’acquisition et l’amélioration de
7 logements locatifs à la Verpillière – Le Catalan-30 rue Catalan.
VU le rapport établi par la société d’Habitation des Alpes - PLURALIS et concluant à la réalisation d’un emprunt
auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations pour financer lesdits travaux.
VU l’article R 221-19 du Code Monétaire et financier
VU les articles L 2252-1 et L 2252-2 du Code Général des Collectivités Territoriales,
VU l’article 2298 du Code Civil,

DELIBERE

Article 1 : La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère accorde sa garantie pour le remboursement de la


somme de 231 977,98 € représentant 30 % de deux emprunts avec préfinancement d’un montant de 773 259,95
€ que la société d’Habitation des Alpes – Pluralis se propose de contracter auprès de la Caisse des Dépôts et
Consignations.
Ces prêts sont destinés à financer l’acquisition amélioration de 7 logements locatifs collectifs situés à la Verpillière
– « Le Catalan » 30 rue Catalan.

Article 2 : Les caractéristiques des prêts PLUS foncier et PLUS amélioration consentis par la Caisse des dépôts
et consignations sont mentionnées ci-après.
Les taux d’intérêts et de progressivité indiqués ci-dessous sont susceptibles de varier en fonction de la variation
du taux du livret A et/ ou du taux de commissionnement des réseaux collecteurs. En conséquence, les taux du

20/60
livret A et de commissionnement des réseaux collecteurs effectivement appliqués aux prêts seront ceux en
vigueur à la date d’effet du contrat de prêt garanti par la présente délibération.

2.1. Prêt destiné à l’acquisition foncière :


Montant du prêt : 636 219,34 euros
Echéances : annuelles
Taux d’intérêt actuariel annuel : 4,30 %
Taux annuel de progressivité : 0 %
Révisabilité des taux d’intérêt et de progressivité : en fonction de la variation du taux du livret A sans que le
taux de progressivité révisé puisse être inférieur à 0 %.
Durée de préfinancement : de 3 à 24 mois maximum
Durée de la période d’amortissement : 50 ans
La garantie de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère est accordée pour la durée totale du prêt, soit 24
mois de préfinancement maximum suivi d’une période d’amortissement de 50 ans, à hauteur de la somme de
190 865,80 euros, majorée des intérêts courus pendant la période de préfinancement et capitalisés au terme de
cette période.
Il est toutefois précisé que si la durée de préfinancement finalement retenue est inférieure à 12 mois, les
intérêts courus pour cette période seront exigibles à son terme.

2.2. Prêt destiné à l’amélioration :


Montant du prêt : 137 040 ,61 euros
Echéances : annuelles
Taux d’intérêt actuariel annuel : 4,30 %
Taux annuel de progressivité : 0 %
Révisabilité des taux d’intérêt et de progressivité : en fonction de la variation du taux du livret A sans que le
taux de progressivité révisé puisse être inférieur à 0 %.
Durée de préfinancement : de 3 à 24 mois maximum
Durée de la période d’amortissement : 40 ans

La garantie de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère est accordée pour la durée totale du prêt, soit 24
mois de préfinancement maximum suivi d’une période d’amortissement de 40 ans, à hauteur de la somme de 41
112,18 euros, majorée des intérêts courus pendant la période de préfinancement et capitalisés au terme de cette
période.

Il est toutefois précisé que si la durée de préfinancement finalement retenue est inférieure à 12 mois, les
intérêts courus pour cette période seront exigibles à son terme.

Article 3 : Au cas où l’emprunteur, pour quelque motif que ce soit ne s’acquitterait pas des sommes devenues
exigibles ou des intérêts moratoires qu’il aurait encourus, la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère
s’engage à en effectuer le paiement en ses lieu et place, sur simple notification de la Caisse des Dépôts et
Consignations par lettre missive, en renonçant au bénéfice de discussion et sans jamais opposer le défaut de
ressources nécessaires à ce règlement.

Article 4 : Le Conseil de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’engage pendant toute la durée du
prêt à libérer, en cas de besoin, des ressources suffisantes pour couvrir les charges de l’emprunt.

Article 5 : Le Conseil de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère autorise le Président à intervenir au


contrat de prêt qui sera passé entre la Caisse des Dépôts et Consignations et l’emprunteur.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUÏ l’Exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

ADOPTE les propositions ci-dessus.


AUTORISE le Président à signer le contrat de prêt.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes
pièces de nature technique, administrative ou financière nécessaires à l’exécution de la présente
délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/038 Approbation avenant transfert marché n° 06/123 – Maitrise d’œuvre – viabilité primaire – Z.A.C. de la
Maladière – Secteur du Vergnioux

Le Rapporteur expose :

Vu le code général des collectivités territoriales et notamment l’article L 5211-10,

21/60
Suite à la création de la CAPI par arrêtés n°2006-12246 du 29 Décembre 2006 et 12307 du 30 Décembre 2006
et à la prise de compétences Eau et Assainissement sur la ZAC de la Maladière,

Il convient de transférer à la CAPI la maîtrise d’ouvrage dont la commune de Bourgoin Jallieu avait jusqu’ici la
maîtrise d’ouvrage du marché d’ingénierie n° 06123 passé avec la société HYDRETUDES sur le secteur de la
Ladrière.

Il est exposé aux membres du Conseil communautaire qu’il convient d’entériner l’approbation de l’avenant de
transfert.

Il est demandé au Conseil Communautaire,

• D’approuver l’avenant de transfert conclu avec la société HYDRETUDES pour un montant arrêté à la
somme de 3 296.51€ HT (soit 50% de l’AVP)au titre de la tranche ferme et la totalité de la tranche
conditionnelle (soit 29 396.87€ HT ).
• D’autoriser Le Président de la CAPI, ou en cas d’empêchement, le Vice-président à signer l’avenant de
transfert ainsi que toutes les pièces s’y rapportant,

Le Conseil Communautaire,
Oui l’exposé du rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité
Approuve l’avenant de transfert défini ci-dessus conclu avec la société HYDRETUDES , titulaire du
marché d’ingénierie n° 06123 s’élevant à la somme de 3 296.51 € HT pour le solde de la tranche
ferme et à 29 396.87 € HT pour la totalité de la tranche conditionnelle
Autorise Monsieur le Président ou en cas d’empêchement, un vice-président, à signer au nom et
pour le compte de la CAPI, toutes les pièces de nature administrative, technique et financière s’y
rapportant.
Approuvé à l’unanimité

08/039 Médiathèque de L’Isle d’Abeau – Avenant n° 1 marché n° 06/144 – lot 3 étanchéité – Avenant n° 1 au
marché 06/145 – lot 4 – Métallerie

Le Rapporteur expose :

Vu le code général des collectivités territoriales et notamment l’article L 5211-10,


Vu l’arrêté n°2006-12246 du 29 Décembre 2006 portant transformation et extension du périmètre du syndicat
d’agglomération nouvelle de l’Isle d’Abeau transformé en Communauté d’agglomération, dénommée
« Communauté d’agglomération Porte de l’Isère »,
Vu les statuts de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère fixant les compétences obligatoires,
optionnelles et facultatives,
Vu le décret n°2006-975 du 1er août 2006 portant code des Marchés publics et notamment l’article 20 autorisant
la collectivité à conclure des avenants lors de modifications imprévues entraînant une incidence financière du
montant du marché initial,
Vu les marchés de travaux conclus par EPIDA, mandataire de la CAPI dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage
déléguée et notamment les marchés conclus avec les entreprises Corona et A.M.S.E pour les lots 3 et 4 de la
médiathèque de l’Isle d’Abeau,
Vu la décision de la commission d’appel d’offres de la CAPI en date du 22 Février 2008 d’émettre un avis
favorable à l’approbation des avenants cités ci-dessus définissant les modifications qui interviennent pour chaque
lot et le nouveau montant des marchés,

Il est exposé aux membres du Conseil communautaire qu’il convient d’entériner la décision de la commission
d’appel d’offres et d’autoriser le directeur général de l’EPIDA à signer lesdits avenants au nom et pour le compte
de la CAPI,

Il est demandé au Conseil Communautaire :

D’approuver les avenants n°1 et n° 2 afférents aux lots 3 , 4 et 14 de la médiathèque de l’Isle d’Abeau

22/60
• L’objet de l’avenant n°1 au lot 3, étanchéité porte sur la modification de la charpente bois qui
entraîne des prestations supplémentaires de couverture étanchéité. La plus-value s’élève à 7 723.17
€ TTC ce qui représente une incidence financière de 7.37% du montant initial du marché.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 112 388.04€ TTC.

• L’objet de l’avenant n°1 au lot 4, métallerie porte sur la modification de procédé d’impression sur les
façades métalliques suivant technique NUMERICOAT T.N.M. Le montant de la plus-value s’élève à
14 131.94€ TTC ce qui représente une incidence financière de 8.03 % du montant initial du marché.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 190 070.71€ TTC.

• L’objet de l’avenant n° 2 au lot 14 : Electricité consiste à l’installation d’une baie de brassage


supplémentaire dans le local VDF. Le montant de la plus value s’élève à 3 534.96 € TTC. Le
nouveau montant du marché est arrêté à 314 400.94 € TTC.

D’autoriser le Directeur général de l’EPIDA, au nom et pour le compte de la CAPI, à signer ces avenants ainsi
que toutes les pièces s’y rapportant,
Le Conseil Communautaire,
Oui l’exposé du rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité
Approuve les avenants n°1 et n° 2 aux lots 3, 4 et 14 tels qu’ils sont définis ci-dessus, à conclure
avec les sociétés Corona, AMSE, JEANJEAN
Autorise Monsieur le Directeur général de l’EPIDA, à signer, au nom et pour le compte de la CAPI,
ces deux avenants ainsi que toutes les pièces de nature administrative, technique et financière s’y
rapportant.
Approuvé à l’unanimité

08/040 Unité de compostage – Avenant n° 1 – marché 06/215 – lot 1 – V.R.D. – Avenant n° 1 – marché 07/089 –
lot 4b – Menuiserie – Avenant n° 1 – marché 07/094 – lot 4g - carrelages

Le Rapporteur expose :

Vu le code général des collectivités territoriales et notamment l’article L 5211-10,


Vu l’arrêté n°2006-12246 du 29 Décembre 2006 portant transformation et extension du périmètre du syndicat
d’agglomération nouvelle de l’Isle d’Abeau transformé en Communauté d’agglomération, dénommée
« Communauté d’agglomération Porte de l’Isère »,
Vu les statuts de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère fixant les compétences obligatoires,
optionnelles et facultatives,
Vu le décret n°2006-975 du 1er août 2006 portant code des Marchés publics et notamment l’article 20 autorisant
la collectivité à conclure des avenants lors de modifications imprévues entraînant une incidence financière du
montant du marché initial,
Vu les marchés de travaux conclus par EPIDA, mandataire de la CAPI dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage
déléguée et notamment les marchés conclus pour les lots n°1 (VRD),n°3(génie civil), n°4b ( menuiseries
extérieures), n°4g (carrelage), n°5(charpente couverture) n°6(équipements mécaniques et n°8(électricité
automatisme) concernant la construction de l’unité de compostage des boues de la station d’épuration de
Traffeyère,
Vu les décisions de la commission d’appel d’offres de la CAPI en date du 25 Janvier 2008 et du 15 Février 2008
d’émettre un avis favorable à l’approbation des avenants cités ci-dessus définissant les modifications qui
interviennent pour chaque lot et le nouveau montant des marchés,

Il est exposé aux membres du Conseil communautaire qu’il convient d’entériner la décision de la commission
d’appel d’offres et d’autoriser le directeur général de l’EPIDA à signer lesdits avenants au nom et pour le compte
de la CAPI,
Il est demandé au Conseil Communautaire :
D’approuver les avenants n°1 et 2 afférents aux lots 1,3, 4b,4g,5, 6, 8 de la construction de l’unité de
compostage des boues à la station d’épuration de Traffeyère selon le détail suivant :

 L’objet de l’avenant n°1 au lot VRD porte sur la réalisation d’un accès pour la case à compost destinée au
public, cette adaptation du projet n’étant pas prévue initialement. Le montant de la plus-value s’élève à
19 066,03€ ttc ce qui représente une incidence financière de 10,62% du montant initial du marché.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 198 566.89 € ttc.

23/60
 Les avenants n°1 et 2 au lot 3 génie civil -gros œuvre consistent à la pose de plot béton et d’un muret de
soutènement. Le montant de la plus-value 1 s’élève à 2 262.83€ttc et la plus-value 2 à 28 629.73€ ttc.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 813 117.18 € TTC.

 Les avenants n°1 et 2 au lot 5, charpente couverture, modifient des prestations initiales, pose de grilles
de sol de ventilation supplémentaires et prolongent les délais des travaux. La plus-value de l’avenant 1
s’élève à 1 650.48€ ttc et celle de l’avenant n°2 à 3 865.35€ ttc.
Le nouveau montant du marché est arrêté à la somme de 663 830.11€ ttc

 L’objet de l’avenant n°1 au lot menuiseries extérieures est la mise en place d’une grille manuelle sur la
porte d’entrée des bureaux afin de sécuriser l’accès entre le bâtiment administratif et la zone de
production des composts. Le montant de la plus-value s’élève à 1 088,36€ ttc ce qui représente une
incidence financière de 7,53% du montant initial du marché.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 15 536.04€ ttc.

 L’avenant n°1 au lot carrelage intervient à la demande du maître d’œuvre afin d’augmenter la surface de
carrelage dans les vestiaires pour améliorer l’hygiène et faciliter l’entretien. Le montant de la plus-value
s’élève à 430.56€ ttc ce qui représente une incidence financière de 5.37% du montant initial du marché.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 8 443.76€ ttc

 L’avenant n°1 au lot 6, équipements mécaniques, concerne la réalisation de garde corps le long du
caniveau de ventilation et des tours de désodorisation. Le montant de la plus-value s’élève à 17 174.56€
ttc.
Le nouveau montant du marché est arrêté à 442 950.56€ ttc.

 L’avenant n°1 au lot 8, électricité automatisme, a pour objet la remise en état de l’armoire électrique du
garage du chargeur. La plus-value qui en découle s’élève à 2 884.03€ttc.
Le nouveau montrant du marché est arrêté à 283 555.10€ ttc.
D’autoriser Le Directeur général de l’EPIDA, au nom et pour le compte de la CAPI, à signer ces avenants ainsi
que toutes les pièces s’y rapportant,
Le Conseil Communautaire,
Oui l’exposé du rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité
Approuve les avenants n°1 et 2 aux lots 1, 3, 4b, 4g, 5, 6 et 8 tels qu’ils sont définis ci-dessus, à
conclure avec les sociétés Perriol, Roux-Cabrero, Chanut, Guion, Mozaik, R.M.I.S, Abad sarl
Autorise Monsieur le Directeur général de l’EPIDA, à signer au nom et pour le compte de la CAPI,
l’ensemble de ces avenants ainsi que toutes les pièces de nature administrative, technique et
financière s’y rapportant.
Approuvé à l’unanimité

08/041 Composition de la commission d’ouverture des plis – Délégation de service public –

Le Rapporteur expose :

Vu la loi n° 92-125 du 6 février 1992, relative à l’organisation territoriale de la République,


Vu la loi n° 99-586 du 12 juillet 1999,
Vu les articles L 1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment l’article L 1411-
5, D 1411-3 et D 1411-4,

Il est proposé de mettre en place la Commission d’ouverture des plis.

Cette Commission est composée :

1°) au titre des membres avec voix délibérative : le Président de la CAPI ou son représentant,
- 5 membres titulaires élus en son sein à la représentation proportionnelle au plus fort reste, et 5
membres suppléants élus dans les mêmes conditions par le Conseil Communautaire,

2°) au titre des participants avec voix consultative :


- les membres visés à l’article 1411-5 du C.G.C.T.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,

24/60
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

Accepte la proposition ci-dessus,

Autorise Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/042 Désignation des membres de la commission d’ouvertures des plis – Délégation de service public

Le Rapporteur expose :

Vu la loi n° 92-125 du 6 février 1992, relative à l’organisation territoriale de la République,


Vu la loi n° 99-586 du 12 juillet 1999,
Vu les articles L 1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment l’article L 1411-
5, D 1411-3 et D 1411-4,
Vu la délibération fixant la composition de la Commission d’ouverture des plis,

le Conseil communautaire doit désigner 5 membres titulaires et 5 membres suppléants pour siéger à la
commission d’ouverture des plis dans le cadre de la procédure de délégation de service public.

Il est rappelé que la représentation proportionnelle au plus fort reste s’applique.

Les listes peuvent comprendre moins de noms que de sièges titulaires et de suppléants à pourvoir.

L’élection des membres titulaires et suppléants à lieu sur la même liste, sans panachage ni vote préférentiel.

Monsieur le Président propose de passer au vote.

Sont candidats :
Titulaires Suppléants
Mme Rose Hélène FONTAINE M. Eugène REY
M. Daniel THURET M. Gérard MARTIN
M. Louis LAVERGNE M. Raymond NADAL
M. Alain BOREL M. Jean-Paul GELIOT
M. Claude BERENGUER M. Edgard JANSOONE

Nombre de votants : 91 Blancs ou nuls : 0


Suffrages exprimés : 91

Sont désignés :
Titulaires Suppléants
Mme Rose Hélène FONTAINE M. Eugène REY
M. Daniel THURET M. Gérard MARTIN
M. Louis LAVERGNE M. Raymond NADAL
M. Alain BOREL M. Jean-Paul GELIOT
M. Claude BERENGUER M. Edgard JANSOONE

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après vote, à l’unanimité
DESIGNE comme membres de la Commission d’Ouverture des plis :

Titulaires Suppléants
Mme Rose Hélène FONTAINE M. Eugène REY
M. Daniel THURET M. Gérard MARTIN
M. Louis LAVERGNE M. Raymond NADAL
M. Alain BOREL M. Jean-Paul GELIOT
M. Claude BERENGUER M. Edgard JANSOONE

25/60
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au
nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/043 Principe de la délégation de service public relative à l’amélioration, à l’extension et à l’exploitation


des infrastructures et du réseau de télécommunication

EXPOSE DES MOTIFS

Le Rapporteur expose :

1 - L’ex SAN de l’Isle d’Abeau a réalisé, sous sa maîtrise d’ouvrage, une infrastructure de fibres optiques d’une
longueur de 42 Kilomètres, achevée depuis l’année 2007.
Le 25 mars 2003, une convention de délégation de service public avait été conclue entre le SAN de l’Isle d’Abeau
et la Société MGP Contracting pour la gestion et la commercialisation des infrastructures « haut débit » et
antennes.
A sa création, la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’est substituée au SAN de l’Isle d’Abeau et a
poursuivi l’exécution du contrat.
Depuis la conclusion de la convention de délégation de 2003, les lois n° 2004-575 du 21 juin 2004 et n° 2004-669
du 9 juillet 2004 ont réformé en profondeur la législation applicable aux télécommunications.

2 - Désormais, l’établissement et l’exploitation de réseaux de communications électroniques sont libres et les


collectivités et leurs groupements se sont vus reconnaître une véritable compétence « communications
électroniques ».
En outre, une mise en conformité des conventions « câble » en cours doit être effectuée, les réseaux câblés étant
pleinement assimilés aux réseaux de communications électroniques.
C’est dans ce contexte très évolutif au plan juridique et technique qu’il a été décidé de rechercher une solution
amiable en vue de mettre fin à la convention de délégation de service public conclue en 2003.

3 - Afin d’assurer la continuité de l’exploitation du réseau de fibres optiques dans les meilleurs conditions pour
l’usager, la CAPI a travaillé à la mise en place d’un nouveau contrat d’exploitation tirant les conséquences des
évolutions susvisées.
Compte tenu des évolutions du contexte tant juridique que technique, les objectifs sont d’améliorer le service au
regard des évolutions technologiques intervenues, de mettre à niveau des lnstallations existantes et de permettre
la desserte de tout le territoire et ce, afin d’améliorer la qualité du service sur le périmètre envisagé.
La couverture du territoire de la CAPI n’est en effet pas satisfaisante au regard de la satisfaction des besoins des
usagers, seul le territoire de l’ex-SAN étant équipé.
C’est donc le troisième niveau de compétence qu’il est proposé de mettre en œuvre, à savoir l’établissement et
l’exploitation technique et commerciale d’un réseau communications électroniques, dans le cadre d’une activité
de type « opérateurs d’opérateurs » en confiant à un opérateur l’exploitation des infrastructures et réseaux de
télécommunications dans le cadre d’une convention de délégation de service public suivant les dispositions des
articles L. 1411-1et suivants du code général des collectivités territoriales.

4 - Ainsi, par délibération du 29 janvier 2008, le Conseil Communautaire de la CAPI a décidé de saisir pour avis
la Commission Consultative des Services Publics Locaux.
Celle-ci s’est réunie le 13 février 2008 et a rendu un avis favorable.
Le Comité Technique Paritaire a été consulté le 14 février 2008 et a rendu un avis favorable.
C’est au vu du rapport prévu par l’article L. 1411-4 du Code Général des Collectivités Territoriales ayant pour
objet de présenter le document contenant les caractéristiques des prestations que devra assurer le délégataire
que le Conseil Communautaire doit désormais délibérer sur le principe de la délégation, ce rapport et ses
annexes étant joint à la délibération.

5 – Sur le principe de la délégation, la CAPI souhaite déléguer, dans le cadre d’une activité d’opérateur
d’opérateurs la gestion des infrastructures et du réseau de télécommunications, comprenant notamment le
service antenne, à une personne publique ou privée par le biais d’une convention de délégation de service public
au sens des dispositions des articles L. 1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales.

Par cette convention, le délégataire assurera à destination des opérateurs, les prestations suivantes :

­ vente de lignes FFTB (Fiber To The Building)


­ vente de lignes ADSL, avec composante accès, collecte, raccordement système d’information et
services après vente
­ vente de lignes SDSL
­ location de fibres noires

26/60
­ vente de connexions Ethernet en point à point ou en point multipoint
­ services d’hébergement au niveau de la tête de réseau ou au niveau d’armoire secondaires
­ service antennes en vue de la poursuite de l’activité de télédiffusion

Le délégataire gérera le service à ses risques et périls et se rémunèrera en fonction des résultats d’exploitation. Il
aura une mission de réalisation de la majeure partie des travaux et de l’exploitation des infrastructures et du
réseau sur tout le territoire de la CAPI. Il s’agira donc d’une concession de service public comportant la réalisation
de travaux.

6 - Périmètre géographique d’intervention : En vue d’assurer le meilleur service aux usagers, la CAPI
souhaite :
- Poursuivre le service sur le réseau existant sur le territoire de l’ex-SAN, tel qu’achevé en 2007 ;
- Etendre le réseau sur son territoire et, plus précisément, sur les communes de Satolas et Bonce, la
Verpillière , Saint-Savin, Bourgoin-Jaillieu, Ruy-Montceau, Saint Alban de Roche, Domarin, Maubec,
Chezeneuve, Crachier, Meyrié, Nivolas-Vermelle, Sérézin-de-la-Tour, Les Eparres, Badinières

7 S’agissant des biens du service et des travaux : Le réseau de fibres optiques et de télédiffusion existant
sera mis à disposition du délégataire, tout en restant propriété de la CAPI.
Les travaux de mise à niveau et d’extension des infrastructures et du réseau existant sur l’ensemble du territoire
de la CAPI, seront réalisés par le délégataire, sous sa maîtrise d’ouvrage.
Lorsqu’ils seront réalisés par la CAPI, sous sa maîtrise d’ouvrage (raccordement des zones
d’activités notamment) ils feront l’objet d’une remise au délégataire au fur et à mesure de leur réalisation.

8 – Durée : au regard du compte d’exploitation prévisionnel de la future délégation et de l’article L. 1411-2 du


Code Général des Collectivités Territoriales, la durée de la convention sera de 10 ans, qui est nécessaire à
l’amortissement des investissements réalisés par le délégataire et compte tenu des obligations qui seront à sa
charge.

9- S’agissant des conditions financières, le délégataire assurera la réalisation d’une partie des installations et
l’exploitation du service à ses risques et périls. Les tarifs et paramètres ou indices d’évolution de ces tarifs, seront
déterminées dans la convention de délégation de service public. Le cas échéant, une redevance sera versée par
le délégataire à la CAPI dans des conditions à fixer dans la convention de délégation de service public .

Par application des dispositions de l’article L. 1425-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, une
participation financière sera versée au délégataire en compensation des obligations de service public que la CAPI
souhaite imposer, sans que soit supprimé tout risque d’exploitation pour le délégataire ou qu’il soit avantagé par
rapport aux autres opérateurs de communications électroniques.

10 – Procédure : La conclusion d’une convention de délégation de service public implique la mise en œuvre
préalable d’une procédure de publicité et mise en concurrence régie par les articles L. 1411-1 et suivants et R.
1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales. Compte tenu du montant des travaux, une
publicité au Journal Officiel de l’Union Européenne devra également être effectuée, le cas échéant.

Vu les dispositions des articles L. 1411-1 et suivants et R. 1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités
Territoriales ;
Vu le rapport établi en application de l’article L. 1411-4 du Code Général des Collectivités Territoriales (joint);
Vu l’avis du Comité Technique Paritaire en date du 14 février 2008
Vu l’avis de la Commission Consultative des Services publics Locaux en date du 13 février 2008

En conséquence, il vous est proposé de :

• DECIDER du principe de la nouvelle délégation de service public relative à l’extension et à l’exploitation


des infrastructures et du réseau de télécommunications suivant une activité d’opérateur d’opérateurs qui
sera confiée à une personne publique ou privée conformément aux dispositions des articles L. 1411-1 et
suivants du Code Général des Collectivités Territoriales ;
• AUTORISER M. le Président ou tout représentant ayant reçu délégation, à engager toute procédure et
à prendre toute mesure, notamment de publicité, nécessaire à la réalisation de cette opération et
l'habiliter à engager librement toute discussion utile avec une ou des entreprises qui présenteront des
offres et à signer la convention.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité moins une abstention

27/60
• DECIDE du principe de la nouvelle délégation de service public relative à l’extension et à
l’exploitation des infrastructures et du réseau de télécommunications suivant une activité
d’opérateur d’opérateurs qui sera confiée à une personne publique ou privée conformément
aux dispositions des articles L. 1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités
Territoriales
• AUTORISE M. le Président ou tout représentant ayant reçu délégation, à engager toute
procédure et à prendre toute mesure, notamment de publicité, nécessaire à la réalisation de
cette opération et l'habiliter à engager librement toute discussion utile avec une ou des
entreprises qui présenteront des offres et à signer la convention.

Approuvé à l’unanimité

08/044 Résiliation transactionnelle de la convention conclue le 25 Mars 2003 avec M.G.P. CONTRACTING –

Le Rapporteur expose :

L’ex SAN de l’Isle d’Abeau a réalisé, sous sa maîtrise d’ouvrage, une infrastructure de fibres optiques d’une
longueur de 42 Kilomètres, achevée depuis l’année 2007.

Le 25 mars 2003, une convention de délégation de service public avait été conclue entre le SAN de l’Isle d’Abeau
et la Société MGP Contracting pour la gestion et la commercialisation des infrastructures « haut débit » et
antennes.

A sa création, la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère s’est substituée au SAN de l’Isle d’Abeau et a
poursuivi l’exécution du contrat.

Depuis la conclusion de la convention de délégation de 2003, les lois n° 2004-575 du 21 juin 2004 et n° 2004-669
du 9 juillet 2004 ont réformé en profondeur la législation applicable aux télécommunications.

Désormais, l’établissement et l’exploitation de réseaux de communications électroniques sont libres et les


collectivités et leurs groupements se sont vus reconnaître une véritable compétence « communications
électroniques ».

En outre, une mise en conformité des conventions « câble » en cours doit être effectuée, les réseaux câblés étant
pleinement assimilés aux réseaux de communications électroniques.

C’est dans ce contexte très évolutif au plan juridique et technique qu’une résiliation conventionnelle par voie
amiable a été engagée par les parties.

Afin d’assurer la continuité de l’exploitation du réseau de fibres optiques dans les meilleurs conditions pour
l’usager, la CAPI doit par ailleurs délibérer sur le principe d’une nouvelle délégation de service public pour
l’amélioration, l’extension et l’exploitation du réseau de communications électroniques sur l’ensemble du territoire.

Les parties ayant trouvé un accord, il vous est désormais proposé de vous prononcer sur la signature de la
transaction.

Le projet de transaction a pour objet de :

­ Mettre fin à la convention conclue entre la CAPI et la Société le 25 mars 2003 ;


­ De fixer la date d’effectivité de la résiliation de la convention sus évoquée, qui sera au plus tard le 31
mars 2009
­ De fixer les modalités de fin d’exécution des obligations découlant de la convention, dans l’intérêt des
deux Parties ;
­ De fixer le montant de l’indemnisation due par la CAPI à la Société en réparation de l’intégralité du
préjudice subi du fait de la résiliation de la convention.

La transaction porte ainsi notamment sur l’indemnisation du délégataire qui a été fixée d’un commun accord des
parties, dans le respect des principes dégagés en matière de restitution pour motif d’intérêt général.

Ainsi, conformément a ce qui a été acté par délibération du 27 janvier 2008, le montant total de l’indemnisation
est fixé à 800 000 Euros.

28/60
Désormais, il appartient au Conseil communautaire d’accepter les termes de la transaction et d’autoriser son
Président à signer cette transaction, dont le projet ayant reçu l’accord de la Société MGP Contracting est joint.

Le texte de cette transaction remplace donc celui soumis au Conseil Communautaire du 29 janvier 2008, à qui il
avait été présenté pour des raisons d’information sur une dépense à intégrer dans le budget 2008.

Vu les dispositions des articles L. 1411-1 et suivants et R. 1411-1 et suivants du Code Général des Collectivités
Territoriales ;

Vu le projet de transaction dont les termes ont reçu l’accord de la Société MGP Contracting et joint à la présente

En conséquence, il vous est proposé de :

D’ACCEPTER la transaction avec la société MGP Contracting et, en conséquence, d’AUTORISER le Président à
signer cette transaction ;
D’AUTORISER Monsieur le Président ou son représentant, à signer tout acte administratif et/ou financier tendant
à la réalisation des objectifs du présent exposé des motifs.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité moins une abstention

ACCEPTE La transaction avec la société MGP Contracting et en conséquence, autorise le


Président à signer cette transaction ;

AUTORISE Monsieur le Président ou son représentant à signer tout acte administratif et/ou
financier tendant à la réalisation des objectifs du présent exposé des motifs.

Approuvé à l’unanimité moins une absention

08/045 Approbation du schéma directeur d’accessibilité des transports de la C.A.P.I.

Le Rapporteur expose :

La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère, Autorité Organisatrice des transports a souhaité comme le
prévoit l’article 45 de la loi n° 2005-102 du 11 Février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la
participation et la citoyenneté des personnes handicapées », élaborer son schéma directeur d’accessibilité des
transports.

Cette volonté s’inscrit dans la politique de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère engagée en faveur
des personnes handicapées et à mobilité réduite.

Le schéma directeur d’accessibilité constitue une base à la définition de la politique de la CAPI en matière
d’accessibilité et un cadre de référence élaboré de façon concertée avec l’ensemble des acteurs concernés et
principalement avec les associations représentatives de personnes handicapées.

Elaboré dans un délai de 3 ans à compter de la publication de la loi du 11/02/05, le schéma directeur
d’accessibilité des transports :

prend en compte tous les types de handicaps (moteurs, sensoriels, cognitifs et psychiques, ainsi que les
personnes à mobilité réduite),

assure le respect de l’obligation d’accessibilité des services des réseaux de transports aux termes du délai de
10 ans imparti par le législateur, par une mise en œuvre progressive des mesures appropriées,

définit les modalités de la mise en accessibilité des différents types de transports,

établit les éventuels cas de dérogation et définit les services de substitution qui seront mis en place dans le
délai de 3 ans à compter de l’approbation du schéma par l’autorité organisatrice responsable,

prévoit la programmation des investissements à réaliser et des mesures d’organisation à mettre en oeuvre dans
le délai de 10 ans édicté par la loi pour la mise en accessibilité des services de transports collectifs.

Au cours de l’année 2007, la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère, assistée par le Cabinet LEE Conseil
a travaillé activement à la rédaction de ce schéma, en réunissant régulièrement un comité de concertation, un

29/60
comité technique et un comité de pilotage. L’élaboration a reposé sur une évaluation du niveau d’accessibilité du
réseau de transport actuel en prenant en compte pour l’usager les différents maillons de la chaîne de
déplacement :

- les véhicules pour le réseau de transport urbain,


- les points d’arrêt,
- le cheminement des usagers aux points d’arrêt.

La rédaction du schéma d’accessibilité des transports a nécessité plusieurs phases de travail et de réflexion :

- Réalisation d’un référentiel commun des niveaux d’accessibilité,


- Diagnostic du réseau de transport RUBAN pour une mise en évidence des points forts et des points faibles
actuels,
- Analyse des besoins de la population et des lieux générateurs de flux importants, afin de définir les pôles
prioritaires à rendre accessibles,
- Proposition de scénarii d’aménagement,
- Approfondissement du scénario retenu et rédaction du schéma d’accessibilité.

La loi n° 2005-102 du 11 Février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté
des personnes handicapées » stipule que le schéma directeur d’accessibilité des transports doit être élaboré et
approuvé d’ici février 2008.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Le Bureau entendu
Après délibération et vote à l’unanimité
.
APPROUVE les modalités techniques et financières contenues dans le schéma directeur
d’accessibilité des transports de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à signer, au nom et


pour le compte de la C.A.P.I. toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

Approbation de la convention de mandat de maîtrise d’ouvrage entre la C.A.P.I. et la Société


08/046 d’Habitation des Alpes pour l’étude et la réalisation des équipements publics d’eau potable,
d’assainissement et d’éclairage public sur la commune de Maubec

Le Rapporteur expose :

La collectivité publique souhaite réaliser une opération d’équipements publics d’eau potable, d’assainissement et
d’éclairage public sur un terrain communal cadastré A595.

Ce projet s’inscrit dans une opération d’aménagement lancée pour la viabilisation d’un tènement pour la
construction de 10 logements. Cette viabilisation permettra la création d’une voie desservant notamment les
services de la commune (écoles, Mairie).

La construction des logements sera assurée par PLURALIS.

La collectivité publique envisage la réalisation des équipements publics d’eau potable, d’assainissement et
d’éclairage public en coordination avec les autres travaux d’aménagements réalisés par PLURALIS ou la
commune.

Elle en a personnellement défini la faisabilité, et s’est assurée de l’intérêt de l’opération projetée dont elle a arrêté
le programme à la somme de 78 070 € TTC valeur décembre 2007, à titre d’enveloppe financière prévisionnelle
selon les documents annexés.

Conformément aux dispositions de la loi n° 85-764 du 12 juillet 1985 et de ses textes subséquents, la collectivité
a décidé d’en confier la réalisation, en son nom et pour son compte, à la société PLURALIS dans le cadre d’un
mandat de réalisation régi par les textes législatifs et réglementaires précités et selon les dispositions
contractuelles énoncées ci-après.

Le coût prévisionnel des travaux estimé à 78 072 € TTC se décompose comme suit :

 Réseau eaux usées : 27 131 € TTC


 Réseau eau potable : 32 499 € TTC

30/60
 Réseau éclairage public : 18 442 € TTC

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
LE BUREAU ENTENDU,

APRÈS en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE, cette convention


DIT que le montant prévisionnel des travaux s’élève à 78 072 € TTC.
AUTORISE Monsieur le Président à signer cette convention.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/047 Convention d’achat groupé entre E.P.I.D.A. et la C.A.P.I. pour la réalisation d’une restitution
photogrammétrique à partir d’une orthophotographie existante

A la suite de l’acquisition d’une orthophotographie numérique (orthophotoplan) en 2007 par l’EPIDA, la CAPI et
l’EPIDA ont décidé, d’un commun accord, d’engager les travaux pour une restitution cartographique au 1/2000 à
partir de ces prises de vues sur la totalité du territoire de la CAPI.
Pour répondre à ses besoins propres (remplacement de son outil topographique au 1/2000 datant de 1969 ) et
dans le cadre de sa politique d’investissement sur le territoire, l’EPIDA financera la restitution cartographique
d’environ 12000 hectares (soit 50%) sur les 24000 hectares du territoire des 20 communes de la CAPI ; de son
côté, la CAPI décide de prendre à sa charge les 50% restant ce qui permet ainsi la réalisation d’une
cartographie au 1/2000 sur la totalité du territoire des 20 communes.

Dans un souci de cohérence du rendu technique et graphique de la restitution et d’un point de vue économique, il
est souhaitable que ce soit les mêmes prestataires qui, à l'issue d’une consultation globale à initier par l'EPIDA
réalisent les prestations.
Le montant de l’estimation prévisionnelle des travaux est de 13 € l’hectare pour une surface totale à restituer de
24000 hectares soit 312 000 € HT à partager à part égale entre l’EPIDA et la CAPI.

La présente convention permettra :

o de lancer un appel d'offre unique pour les travaux.


o d'avoir une seule Commission d'Appel d'Offres (spécifique EPIDA et CAPI)
o pour, en final, avoir la même entreprise – ou groupement (marché distinct pour chaque Maître
d'Ouvrage).

Cette convention s'achèvera avec la notification des 2 marchés de travaux pour le compte CAPI et pour le
compte EPIDA.

OUI cet exposé. Le Conseil Communautaire, à l’unanimité :

- DONNE son accord pour la constitution d’un groupement de commande avec l’EPIDA pour la restitution
cartographique du territoire de la CAPI, l’EPIDA étant le coordinateur du groupement nomme M. Jean-
Pierre AUGUSTIN, Président de la CAPI, comme représentant de la CAPI dans la Commission
spécifique du groupement de commande.

- AUTORISE le Président à signer le (s) marché (s) à intervenir

- AUTORISE le Président ou en cas d’empêchement un Vice-président à signer toutes les pièces de


nature administrative, technique ou financière nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/048 Signature d’une convention cadre transitoire entre la C.A.P.I. et le Conseil Général de l’Isère pour
l’organisation et le financement des transports

Le Rapporteur expose :

31/60
Une convention cadre, conclue en 2006 entre le STUNI et le Département, avait pour vocation d’organiser les
modalités de coopération et de complémentarité des deux réseaux de transports, ainsi que les modalités du
soutien financier du Département.

Elle était destinée à s’appliquer jusqu’à la date de création d’une nouvelle autorité organisatrice des transports
urbains dans le Nord Isère.
La création de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère au 1er janvier 2007 a donc eu pour effet d’y
mettre un terme.
Une convention cadre transitoire, conclue en juin 2007 entre la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère et
le Département de l’Isère, devait prendre en compte la création de la CAPI au 1 er janvier 2007, et s’appliquer
jusqu’à la signature d’une convention cadre définitive entre les deux autorités organisatrices.
L’avancement des discussions engagées dans ce cadre ne permet pas la signature d’un document définitif avant
le terme de la période transitoire, fixé au 31 décembre 2007.
Il permet toutefois d’entériner, dans le cadre d’une nouvelle convention transitoire, l’accord intervenu entre les
deux collectivités concernant l’évolution de la contribution financière du Département.

Les deux collectivités ayant pour objectif commun d’assurer la continuité du service public, le Département
accepte de continuer à organiser les services scolaires concernés jusqu’au 1 er septembre 2009, date de prise de
compétence de la CAPI.
La présente convention a donc pour objet :
- en continuité avec les conventions précédentes, d’organiser les modalités de coopération et de
complémentarité des réseaux RUBAN et Transisère, ainsi que les modalités du soutien financier du
Département au fonctionnement du réseau RUBAN.
- de définir le périmètre et les modalités du transfert de compétence provisoirement mis en œuvre, en
matière d’organisation des transports scolaires et de gestion du droit au transport des élèves, au
profit du Département.
Une convention cadre définitive viendra préciser ultérieurement les modalités de prise de compétence effective
par la CAPI sur l’ensemble de son territoire, ainsi que les incidences financières correspondantes.
Au titre des transports organisés antérieurement par le STUNI et de la coopération entre les deux réseaux
mentionnés dans la présente convention, le Département verse à la CAPI, pour chaque période annuelle du 1er
septembre au 31 août, une participation de 2 000 000 euros TTC. Cette participation est forfaitaire et non
révisable.
La contribution financière versée par le Département à la CAPI fera l'objet de quatre paiements d’un montant de
500 000 euros TTC.
Ces versements interviennent à terme échu au vu d'un titre de perception émis par la CAPI.
La présente convention est conclue du 1er octobre 2007 au 31 décembre 2008.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
LE BUREAU ENTENDU,
APRÈS en avoir délibéré, à l’unanimité

ACCEPTE les propositions ci-dessus.


AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à signer, au nom et
pour le compte de la C.A.P.I. toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/050 Approbation du schéma directeur d’accessibilité des transports de la C.A.P.I.

Le Rapporteur expose :

La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère, Autorité Organisatrice des transports a souhaité comme le
prévoit l’article 45 de la loi n° 2005-102 du 11 Février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la
participation et la citoyenneté des personnes handicapées », élaborer son schéma directeur d’accessibilité des
transports.

Cette volonté s’inscrit dans la politique de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère engagée en faveur
des personnes handicapées et à mobilité réduite.

32/60
Le schéma directeur d’accessibilité constitue une base à la définition de la politique de la CAPI en matière
d’accessibilité et un cadre de référence élaboré de façon concertée avec l’ensemble des acteurs concernés et
principalement avec les associations représentatives de personnes handicapées.

Elaboré dans un délai de 3 ans à compter de la publication de la loi du 11/02/05, le schéma directeur
d’accessibilité des transports :

prend en compte tous les types de handicaps (moteurs, sensoriels, cognitifs et psychiques, ainsi que les
personnes à mobilité réduite),

assure le respect de l’obligation d’accessibilité des services des réseaux de transports aux termes du délai de
10 ans imparti par le législateur, par une mise en œuvre progressive des mesures appropriées,

définit les modalités de la mise en accessibilité des différents types de transports,

établit les éventuels cas de dérogation et définit les services de substitution qui seront mis en place dans le
délai de 3 ans à compter de l’approbation du schéma par l’autorité organisatrice responsable,

prévoit la programmation des investissements à réaliser et des mesures d’organisation à mettre en oeuvre dans
le délai de 10 ans édicté par la loi pour la mise en accessibilité des services de transports collectifs.

Au cours de l’année 2007, la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère, assistée par le Cabinet LEE Conseil
a travaillé activement à la rédaction de ce schéma, en réunissant régulièrement un comité de concertation, un
comité technique et un comité de pilotage. L’élaboration a reposé sur une évaluation du niveau d’accessibilité du
réseau de transport actuel en prenant en compte pour l’usager les différents maillons de la chaîne de
déplacement :

- les véhicules pour le réseau de transport urbain,


- les points d’arrêt,
- le cheminement des usagers aux points d’arrêt.

La rédaction du schéma d’accessibilité des transports a nécessité plusieurs phases de travail et de réflexion :

- Réalisation d’un référentiel commun des niveaux d’accessibilité,


- Diagnostic du réseau de transport RUBAN pour une mise en évidence des points forts et des points faibles
actuels,
- Analyse des besoins de la population et des lieux générateurs de flux importants, afin de définir les pôles
prioritaires à rendre accessibles,
- Proposition de scénarii d’aménagement,
- Approfondissement du scénario retenu et rédaction du schéma d’accessibilité.

La loi n° 2005-102 du 11 Février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté
des personnes handicapées » stipule que le schéma directeur d’accessibilité des transports doit être élaboré et
approuvé d’ici février 2008.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Le Bureau entendu
Après délibération et vote à l’unanimité
.
APPROUVE les modalités techniques et financières contenues dans le schéma directeur
d’accessibilité des transports de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à signer, au nom et


pour le compte de la C.A.P.I. toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/051 Conventions de prestations de services entre la C.A.P.I. et ses communes membres

Le Rapporteur expose :

33/60
Vu l’arrêté préfectoral n° 2006-12246 du 29 décembre 2006 modifié par l’arrêté n° 2006-12307 du 30 décembre
2006 portant transformation du SAN de l’Isle d’Abeau en Communauté d’Agglomération Portes de l’Isère et
extension de son périmètre ;

Vu les statuts de la CAPI annexés aux arrêtés préfectoraux susvisés ;

Vu les articles L 5216-5 III, L 5216-7-1 et L 5215-27 du Code général des collectivités territoriales

Le Rapporteur expose :

Il est proposé de conclure des conventions de prestations de services entre la CAPI et les communes, dans le cas
où les communes exercent la compétence de la CAPI pour son compte, et inversement, des conventions de
prestations de service dans le cas où la CAPI exerce la compétence des communes pour leur compte.

Cinq domaines sont concernés :


• La voirie
• Le déneigement
• L’éclairage public (compris entretien des feux tricolores)
• Les espaces verts
• Le logement/l’habitat – gestion du Comité Local de l’Habitat -

1- Voirie- déneigement
Conventions de prestations de services par la CAPI pour l’entretien et le déneigement de la voirie des communes
de :
- Villefontaine
- Saint Quentin Fallavier
- Vaulx-Milieu
- L’isle d’Abeau
- Four

Conventions de prestations de services pour le déneigement de la voirie de la CAPI par les communes de :
- Satolas et Bonce
- La Verpillière
- Saint-Savin
- Ruy
- Saint-Alban de Roche
- Domarin
- Chèzeneuve
- Maubec
- Meyrié
- Nivolas-Vermelle
- Sérezin de la Tour
- Crachier
- Les Eparres
- Badinières
- Bourgoin-Jailleu

2 - Voirie, éclairage public et espaces verts :


La convention de prestations de services pour le déneigement et l’entretien de la voirie, de l’éclairage public et des
espaces verts de la CAPI par la commune de Bourgoin-Jailleu et pour l’éclairage public, par la commune de La
Verpillière, pour le compte de la C.A.P.I.

L’entretien des espaces verts concerne uniquement les ZAE d’intérêt communautaire et les abords des équipements
transférés par la ville.

3 – Habitat – gestion du Comité Local de l’Habitat


La convention de prestations de services pour la gestion du Comité Local de l’Habitat sur le secteur est de la CAPI
par la commune de Bourgoin-Jailleu.

4 - Espaces verts
La convention de prestation de services pour l’entretien des espaces verts de la commune de Villefontaine par la
CAPI.

Il est demandé au CONSEIL COMMUNAUTAIRE

• D’AUTORISER le Président à signer les conventions de prestations de services avec les communes de
Villefontaine, Saint Quentin Fallavier, Vaulx-Milieu, L’isle d’Abeau, Four, Bourgoin-Jailleu, Satolas et Bonce,

34/60
La Verpillière, Saint-Savin, Ruy, Saint-Alban de Roche, Domarin, Chèzeneuve, Maubec, Meyrié, Nivolas-
Vermelle, Sérezin de la Tour, Crachier, Les Eparres, Badinières

• D’AUTORISER Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom


et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

• AUTORISE le Président à signer les conventions de prestations de services avec les communes
de Villefontaine, Saint Quentin Fallavier, Vaulx-Milieu, L’isle d’Abeau, Four, Bourgoin-Jailleu,
Satolas et Bonce, La Verpillière, Saint-Savin, Ruy, Saint-Alban de Roche, Domarin, Chèzeneuve,
Maubec, Meyrié, Nivolas-Vermelle, Sérezin de la Tour, Crachier, Les Eparres, Badinières
• AUTORISE Monsieur le Président, ou en cas d’empêchement un Vice Président à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/052 Demande de signature de convention avec l’A.RA.L.D au titre du plan de conservation partagée des
périodiques en Rhône-Alpes

Le Rapporteur expose :

L’ARALD (Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation) a initié dès 2006 un plan de conservation
partagée des périodiques pour la région Rhône-Alpes. La médiathèque CAPI a été sollicitée et sélectionnée en
2007 comme partenaire du projet. Ce projet devient effectif à partir du 1er avril 2008.

Il convient de signer une convention liant la CAPI et l’ARALD.

II est demandé au Conseil Communautaire :

• D’AUTORISER Monsieur le Président à signer la convention liant la CAPI et l’ARALD.

• D’AUTORISER Monsieur le Président ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom et


pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière, nécessaires
à l’exécution de la présente délibération.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du rapporteur,
LE BUREAU ENTENDU,
APRÈS en avoir délibéré à l’unanimité,

ACCEPTE les propositions ci-dessus.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom et


pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/053 Convention de prestations de services des relais accueils –

Madame La Vice Présidente chargée du secteur Affaires Sociales / Petite Enfance expose :

Vu la délibération du 28/06/07 relative à l’action sociale d’intérêt communautaire,

Il vous est demandé d’autoriser Monsieur le Président de la CAPI ou son représentant, à signer la convention
entre la CAF de Vienne et la CAPI, pour l’octroi de la prestation de service des relais assistantes maternelles,
pour la période du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2012.

35/60
Le conseil communautaire,
OUI l’exposé du rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après délibération et vote à l’unanimité,

AUTORISE Monsieur Le Président ou son représentant, à signer la convention à intervenir entre la


CAF de Vienne et la CAPI, pour une période de 5 ans.

Approuvé à l’unanimité

08/054 Convention avec la Chambre d’Agriculture – mise en place de mesures agro-environnementales –

Le Rapporteur expose :

Quelques captages de la CAPI présentent des dépassements de normes pesticides.

1. La ville de Bourgoin Jallieu a initié en 2002 une démarche de mesures agro-environnementales sur le
captage du Vernay, avec la réalisation d’un diagnostic en 2002 (1er volet).
La première convention à signer avec la Chambre d'Agriculture concerne la mise en place du cadre contractuel
avec les agriculteurs (2ème volet de la démarche).
Ce contrat est signé entre l’agriculteur et l’Etat dans le cadre de Mesures Agro-Environnementales (M.A.E.) dont
les dossiers sont inscrits par la D.D.A.F.

2. L’objectif pour 2008 est de réaliser le 1er volet de diagnostic sur les captages du Bois Drevet, des Léchères et
des Trappes.
La deuxième convention avec la Chambre d’Agriculture correspond à la réalisation :
- Du diagnostic (1er volet).
- De la préparation des contrats MAE et le suivi sur 5 ans (2ème volet).

Les contrats sont signés par les agriculteurs pour 5 ans.

L’action de la Chambre d'Agriculture est réalisée dans le cadre de l’opération « Terre et Eau » (ex – Pil’Azote).

Les coûts à la charge de la CAPI pour les 5 premières années sont de 20% grâce notamment aux aides de
l’Agence de l’Eau (50%).

Le bilan financier est le suivant :

o Convention n° 1 sur le captage du Vernay :


- Coût global : 11 750 € HT - soit 14 053 € TTC
- Coût à la charge de la CAPI, après déduction des subventions : 20% soit 2 810 € TTC

o Convention n° 2 sur les captages des Trappes, de Bois Drevet et des Léchères :
- Coût Global : 12 800 € HT - soit 15 308.80 € TTC
- Coût global après déduction des subventions : 20%, soit 3 061.76 € TTC

Le Conseil Communautaire
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu

Après en avoir délibéré, à l’unanimité

ADOPTE les conventions entre la CAPI et la Chambre d'Agriculture de l’Isère,

APPROUVE le bilan financier,

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au


nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/055 Extension de la station d’épuration de Traffeyères – Choix du maître d’oeuvre

36/60
Le Rapporteur expose :

VU la convention de mandat avec l’EPIDA du 28 mars 2006,


VU les délibérations des 19 décembre 2006 et 29 mai 2007
VU l’article 74 III 4° b du Code des Marchés public,
VU la décision 7/124/DGST du 3/10/07 désignant les membres composant la commission spécifique composée
comme un jury
VU le Procès de la commission composée comme un jury du 12 octobre 2007, sélectionnant les quatre
candidats désignés à concourir pour la maitrise d’œuvre
VU le procès verbal de la commission des marchés composée comme un jury, réunie le 25 janvier 2008 pour
désigner le lauréat de la maîtrise d’œuvre de l’extension de la station d’épuration des eaux usées de Traffeyère,

Il vous est demandé de délibérer pour entériner le choix du jury qui a désigné le CABINET MERLIN – 6 rue
Grolée – 69289 LYON CEDEX 02 comme lauréat et autoriser l’EPIDA à signer le marché de maîtrise d’œuvre
correspondant.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

VALIDE le choix de la commission des marchés composée comme un jury réunion le 25 janvier
2008,

DESIGNE le CABINET MERLIN – 6 rue Grolée – 69289 LYON CEDEX 02 comme lauréat pour la
maîtrise d’œuvre de l’extension de la station d’épuration des eaux usées de Traffeyère

AUTORISE le Directeur Général de l’EPIDA à signer le marché de maîtrise d’œuvre correspondant,

AUTORISE le Président ou en cas d’empêchement un Vice-président à signer toutes les pièces de


nature administrative, technique ou financière nécessaires à l’exécution de la présente délibération

Approuvé à l’unanimité

08/056 Unité de compostage des boues de Traffeyère – Modification du bilan

Le Rapporteur expose :

Par délibération du 12 avril 2005, le Comité Syndical du SAN avait approuvé l’APD et le bilan prévisionnel de
l’unité de compostage des boues de la station de Traffeyère.

Ce bilan prévisionnel s’élevait à 4 100 000 € TTC.

L’arrêté préfectoral n° 2007-10080 en date du 19 novembre 2007, qui autorise la mise en service de l’unité,
impose, aujourd’hui, la construction d’une retenue pour les eaux issues de la lutte contre d’éventuels incendies.

Cette retenue est destinée à éviter que les eaux ayant servi à la défense incendie et susceptibles d’être polluées
soient directement renvoyées dans le réseau de la station d’épuration ou le milieu naturel.

La capacité de cette retenue doit au minimum atteindre 120m3.

Cette demande de la Préfecture impacte sur le bilan de cette opération.

Ce bilan actualisé, avant réalisation de ces travaux supplémentaires fait apparaître un excédent de 58 000 € TTC.

Les travaux demandés par la Préfecture ont un coût global estimé à environ 160 000 € TTC.

Il est donc proposé de modifier le bilan initial et de l’augmenter de 100 000 € TTC, soit de le porter à 4 200 000 €
TTC.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE la modification du bilan initial de l’unité de compostage de Traffeyère et décide de


porter ce bilan à 4 200 000 € TTC suivant le tableau ci-joint.

37/60
AUTORISE le Directeur Général de l’EPIDA à lancer un appel d’offres et à signer les marchés de
travaux correspondants.

Approuvé à l’unanimité

08/057 Raccordement de neuf bâtiments au réseau optique de la C.A.P.I. avec extension et sécurisation du
réseau

Le Rapporteur expose :

La CAPI a fait réaliser puis réceptionner en Février 2007, un réseau fibre optique qui se compose d’un réseau
principal (l’épine dorsale ou back bone), d’une liaison avec le réseau National (Gare de St Quentin Fallavier) et
enfin d’un réseau secondaire reliant le réseau principal aux 25 armoires de rue. Le départ de ce réseau est situé
à la tête de réseau (TDR) située au Centre Simone Signoret à Villefontaine.

Afin de compléter l’utilisation de cet équipement, il est prévu de raccorder sur ce réseau les 9 bâtiments de la
CAPI suivants :

1. Le siège de la CAPI, 17 avenue du Bourg à l’Isle d’Abeau


2. Les Services Techniques, 25 rue du Creuzat à l’Isle d’Abeau
3. Le Centre Technique du Lémand, avenue du Lémand à Villefontaine
4. Le Centre Simone Signoret à Villefontaine
5. Le Théâtre du Vellein à Villefontaine
6. Le Pôle Petite Enfance, rue du Midi à Villefontaine
7. La Médiathèque, Boulevard de l’ Arbonnas à l’Isle d’Abeau
8. La Piscine, Esplanade de Fondbonnière à l’Isle d’Abeau
9. La Salle de l’Isle à l’Isle d’Abeau.

Ces travaux consisteront à mettre en place un câble de 12 FO entre le réseau existant et les 9 bâtiments précités.
Ces travaux seront complétés par une phase de sécurisation et extension du réseau qui permettra d’étendre et
de fermer la boucle du réseau 144 F0. L’objectif de ces travaux de raccordement étant :

• La mise en réseau informatique des bâtiments communautaires,


• La diminution et la maîtrise des coûts de communication,
• L’interconnexion des bâtiments pour les transferts de données et pour une meilleure gestion.

Le coût global de cette opération est estimé à 450 000 € TTC.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE la réalisation de ces travaux de raccordement et de sécurisation de 9 bâtiments dont le


coût global s’élève à 450 000 € TTC.

AUTORISE le Président à lancer un appel d’offres et à signer les marchés de travaux correspondants.

Approuvé à l’unanimité

08/058 Audit énergétique des bâtiments de la C.A.P.I. – Approbation du projet – Attribution du marché et
demandes de subventions -

Le Rapporteur expose :

Depuis le 1er janvier 2007, date de la constitution de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère, la maîtrise
de l’énergie est exercée au titre des compétences facultatives sur l’ensemble du territoire des 20 communes
constituant l’agglomération.

A ce titre, la C.A.P.I a, de part l’importance et la diversité de son patrimoine bâti, un rôle d’exemple à jouer sur le
territoire de l’agglomération en matière de maîtrise d’énergie. Toutefois, il apparaît indispensable de procéder, au
préalable, à un audit énergétique d’ensemble des bâtiments, avant d’apporter des réponses d’amélioration des
installations.

38/60
Cet audit sera, ainsi, le point de départ d’une campagne pluriannuelle de remise à niveau et/ou d’amélioration de
l’ensemble des installations existantes.

Les pistes d’actions envisageables pour améliorer la performance énergétique sont les suivantes :

• Renouvellement et amélioration du matériel existant


• Améliorer la maintenance et les procédures d’entretien
• Mise en place d’une procédure de maintenance préventive
• Planification des interventions
• Mettre en place une comptabilité pluriannuelle des dépenses d’énergie
• Déterminer des indicateurs de coût par m²
• Recours aux énergies renouvelables
• Optimisation des contrats de fournitures d’énergie

Ce diagnostic devra être réalisé par un bureau d’étude indépendant et spécialisé, à partir d’un cahier des charges
élaboré par les services techniques de la C.A.P.I, qui assureront la conduite opérationnelle de l’opération.

Ce diagnostic doit constituer un véritable outil de décision pour les élus, par la fourniture d’un rapport
comportant :

• L’inventaire technique de l’existant.


• Inventaire financier de l’existant par l’analyse des dépenses d’investissement et de fonctionnement sur
les trois dernières années.
• Un schéma directeur de rénovation chiffré en coût global (investissement + fonctionnement + économies
d’énergie)
• Comparatif des avantages techniques et/ou financiers en regard de la situation actuelle.

Le marché concernant cet audit se décompose de la manière suivante :

- une tranche ferme, concernant l’audit énergétique


- une tranche conditionnelle 1, concernant une assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’élaboration du
nouveau contrat d’exploitation de chauffage, intégrant en particulier les nouveaux bâtiments transférés à
la C.A.P.I.
- les tranches conditionnelles 2 et 3, concernant une assistance à maîtrise d’ouvrage pour le suivi du
contrat d’exploitation de chauffage.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

OUI l’exposé du rapporteur

Le BUREAU ENTENDU
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE le projet d’audit énergétique des bâtiments de la C.A.P.I.

APPROUVE l’attribution du marché d’audit énergétique, au bureau d’étude APAVE, pour un


montant total de 83 160,27 € TTC se décomposant comme suit :

- tranche ferme = 35 258,08 € TTC


- tranche conditionnelle 1 = 10 764,00 € TTC
- tranche conditionnelle 2 = 16 289,52 € TTC
- tranche conditionnelle 3 = 20 848,67 € TTC

SOLLICITE la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère, le SE 38 (syndicat Energies de


l’Isère) et l’ADEME, pour obtenir les subventions maximales pour le financement de cette étude de
diagnostic.

Approuvé à l’unanimité

08/059 - Marché à bon de commande – travaux d’éclairage public –

Le Rapporteur expose :

39/60
Il y a lieu de lancer une consultation d’entreprises pour réaliser des travaux d’éclairage public relatifs aux petites
et moyennes opérations d’investissement et d’entretien sur le territoire de la CAPI.

La procédure adoptée est l’appel d’offres ouvert en vue de passer un marché à bons de commande :

• Montant annuel minimum : 250 000 EUROS TTC.


• Montant annuel maximum : 750 000 EUROS TTC.

DEFINITION DES TRAVAUX :

Ces travaux sont constitués d’un ensemble d’opérations de petites et moyennes importances et peuvent être des
travaux de réhabilitation d’installation existante, de réparation et de création d’éclairage public (réseaux et
mobiliers).

Il convient que le Conseil Communautaire autorise le Président de la CAPI à lancer la consultation d’entreprises.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du rapporteur,
Le bureau entendu,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

AUTORISE le Président à lancer la consultation sous forme d’appel d’offres ouvert « à bons de
commande » pour les travaux d’éclairage public inscrits au budget 2008 section fonctionnement et
investissement.

DIT que le marché pourra être reconduit pour une durée de 1 an.

AUTORISE Monsieur le Président, ou en cas d’empêchement, le Directeur Général des Services à


signer au nom et pour le compte de la CAPI, le(s) marché(s) à intervenir avec l’(les) entreprise(s).

AUTORISE Monsieur le Président ou en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer au nom et


pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/060 Marché à bon de commande – travaux eau et assainissement

Le Rapporteur expose :

Pour l’année 2008 il est nécessaire de réaliser les travaux reportés de 2007, ainsi que ceux prévus en 2008.

1. En eau potable, l’ensemble des opérations de type « canalisations » à réaliser est estimé à 2 500 000 €
TTC.
Il est proposé de lancer deux marchés de travaux à bons de commande avec comme minimum 500 000 €
TTC et comme maximum 1 500 000 € TTC renouvelable une fois.
Le premier secteur concerne la ville de Bourgoin Jallieu.
Le second secteur correspond aux 19 autres communes de la C.A.P.I.

2. En assainissement, l’ensemble des opérations de type « canalisations » à réaliser est estimé à 1 400 000 €
TTC.

Il est proposé de lancer un marché de travaux à bons de commande avec comme minimum 500 000 € TTC et
comme maximum 1 500 000 € TTC renouvelable une fois sur l’ensemble du périmètre de la C.A.P.I.

Le Conseil Communautaire
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

DECIDE de lancer dans le cadre d’un appel d’offre ouvert deux marchés de travaux d’eau potable à
bons de commande comme proposé ci-dessus et un marché de travaux d’assainissement à bons
de commande comme proposé ci-dessus.

40/60
AUTORISE Monsieur le Président à lancer l’appel d’offre et à signer les marchés à intervenir et
toutes les pièces s’y rapportant.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom


et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/061 Travaux eau et assainissement rue Jules Ferry à Bourgoin-Jallieu – Bilan – Marché - Subventions

Le Rapporteur expose :

Actuellement Rue Jules Ferry il y a un rejet direct des eaux usées et des eaux pluviales dans la Bourbre.

Le projet consiste à réaliser une extension du réseau en séparatif rue Jules Ferry et rue Lamartine afin de
séparer les eaux usées et les eaux pluviales.

La réalisation d’une baïonnette sur le ø 500 mm eau potable est nécessaire pour permettre un écoulement
gravitaire

La création d’un déversoir d’orage à l’aval rue du Mollard permettra de réguler les débits par temps de pluie.

L’enveloppe de l’opération est estimée à 574 080 € TTC

Compte tenu du seuil réglementaire de 492 752 € TTC pour les opérateurs de réseaux, il est proposé de lancer
un appel d’offres ouvert.

Le Conseil Communautaire
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

DECIDE de lancer un appel d’offre ouvert.

APPROUVE le bilan de l’opération au stade projet.

DIT que cette dépense est couverte par le budget eau et assainissement de la CAPI

SOLLICITE les subventions les plus élevées possibles de l’Agence de l’Eau et du Conseil Général.

AUTORISE Monsieur le Président à lancer l’appel d’offres, et à signer les marchés et toutes les
pièces s’y rapportant dans la limite des crédits inscrits au budget.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom


et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/062 Extension et réhabilitation de la piscine Bellevue à Saint-Quentin Fallavier – Bilan – Subventions et


avenant n° 1 au marché de maîtrise d’œuvre

Le Rapporteur expose :
La piscine Bellevue à St Quentin Fallavier est un équipement qui date de 1974.
Un diagnostic technique établi en 2005 met en évidence le mauvais état de la structure du bâtiment, la vétusté
des locaux et leur inadaptation au regard des normes actuelles sanitaires et d’utilisation des locaux.
Le projet prévoit :
- d’une part l’agrandissement de l’équipement (environ 290 m² utiles), permettant la refonte des vestiaires
individuels et collectifs avec des sanitaires différenciés et accessibles aux handicapés,
L’agrandissement des plages par le déplacement du mur rideau, la création d’un hall d’accueil redimensionné
pour accueillir les groupes, la restructuration des vestiaires et sanitaires du personnel.

41/60
- d’autre part la réfection du bâti : reprise de la structure porteuse en charpente lamellé-collé, remise aux normes
des équipements techniques (ventilation/chauffage - réseaux distribution eau/électricité), réfection des plages et
goulottes.
Pour ce faire, une mission de Maîtrise d’Oeuvre a été confiée à l’équipe CAP Architecture - 01700 MIRIBEL.
A l’issue de l’établissement de la mission APD (Avant Projet Détaillé), le coût prévisionnel des travaux a été arrêté
à la somme de 1 415 000 € HT soit 1 692 340 € TTC.
La différence constatée entre l’enveloppe prévisionnelle et le montant APD est de 365 000 € HT, soit une
augmentation de + 34,76 %.
Cette augmentation est due notamment :
A la dégradation du bâtiment : période de plus de 2 ans entre l’établissement du diagnostic et l’étude :
- le flocage du plafond du bassin qui tombe doit être supprimé et remplacé par un
nouveau faux-plafond.
Aux études techniques approfondies :
- Augmentation de la profondeur d’assise des fondations suite à l’étude géotechnique effectuée en décembre
2007,
- Aménagement VRD et intérieurs pour la mise en conformité aux nouvelles normes
d’accessibilité (arrêté du 22 mars 2007),
- Un garde-corps sur toiture demandé dans le rapport CSPS,

Aux demandes du Maître d’Ouvrage :


- Installation de panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire,
- Agrandissement des vestiaires collectifs et du poste d’accueil,
- Augmentation des séparations en casiers.

A l’actualisation des prix : index BT 01 (+10,8 % entre déc. 2005 et sept. 2007).
Un avenant au Marché de Maîtrise d’œuvre sera établi pour ajuster le montant des honoraires au coût
prévisionnel définitif des travaux.
Le bilan prévisionnel de l'opération s'élève à 2 200 000 € TTC en valeur février 2008.
Il convient que le Conseil Communautaire :

o approuve l’Avant Projet Détaillé présenté par la Maîtrise d’Oeuvre,


o approuve la passation de l’avenant n°1 au contrat de Maîtrise d’œuvre ayant fait l’objet d’un avis favorable
lors de la Commission d’Appel d’Offres du 22/02/08,
o approuve le bilan financier de l’opération,
o sollicite les subventions les plus élevées possibles auprès du Conseil Général et du Conseil Régional.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE l’Avant Projet Détaillé présenté par la Maîtrise d’œuvre,


AUTORISE le Président à signer l’Avenant n°1 au Marché de Maîtrise d’œuvre,
APPROUVE le bilan de l’opération, arrêté à la somme de 2 200 000 € TTC en valeur février 2008,
AUTORISE le Président à lancer les consultations nécessaires à l’exécution des travaux et à signer
les pièces des marchés à intervenir avec les entreprises retenues,

SOLLICITE les subventions les plus élevées possibles auprès du Conseil Général et du Conseil
Régional,
AUTORISE le Président, ou en cas d’empêchement un Vice-Président, à signer toutes les pièces
de nature administrative, technique ou financière, nécessaires à l’exécution de la présente
délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/063 Travaux eaux usées et eaux pluviales – place Paillet à Bourgoin-Jallieu – Bilan – Marché -
Subventions -

42/60
Le Rapporteur expose :

La CAPI a inscrit dans son programme d’investissement les études et travaux relatifs à la réhabilitation des
réseaux humides (eau potable, assainissement, eaux usées et eaux pluviales) de la Place Paillet à Bourgoin
Jallieu.

Compte tenu que la commune de Bourgoin Jallieu envisage pour le second semestre 2008 l’aménagement des
surfaces de ce secteur.

Le coût APD de cette opération s’élève à 537 000 € TTC., se décomposant de la façon suivante :
• Assainissement Eaux Usées – Eaux Pluviales 383 000 € TTC
• Réhabilitation réseau Eau Potable 154 000 € TTC.

Les travaux seront réalisés en une seule phase opérationnelle après appel d’offres ouvert.

Le Conseil Communautaire
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE le montant prévisionnel des dépenses de cette opération, arrêté à la somme de


538 000 € TTC.
DIT que cette dépense est couverte par les budgets d’Eau et d’assainissement de la CAPI
SOLLICITE les subventions les plus élevées possibles auprès de l’Agence de l’Eau et du Conseil
Général.
AUTORISE Monsieur le Président à lancer à lancer un appel d’offres et à signer au nom et pour le
compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière, nécessaires à
l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/064 Rapport sur le prix et la qualité des services de l’eau potable et de l’assainissement – Commune de
Domarin -

Le Rapporteur expose :

Les rapports sur le prix et la qualité des services de l’Eau Potable et de l’Assainissement portent sur l’année
2006. Ils sont établis conformément à la loi 95.101 du 2 février 1995 et au décret n° 95.635.

1) EAU POTABLE

 CAPTAGES
La commune de Domarin est alimentée par les sources de Jansoul. Ces sources sont captées en profondeur par
des puits. L’eau est de bonne qualité, elle est désinfectée par chloration en sortie de réservoir.

 RESERVOIR
1 réservoir principal des Blaches d’une capacité de 800m3.

 LE RESEAU
Le linéaire du réseau est d’environ 11 400 m, hors branchement, principalement en fonte.
En 2003 et 2004 une campagne importante de suppression de branchements en plomb a été effectuée.

 RENDEMENT DU RESEAU
La capacité de production est de 680 m3 par jour, mais la moyenne la plus élevée se situe aux alentours de 480
m3 avec des pointes à 500 m3 par jour.

 QUALITE DE L’EAU
L’eau distribuée sur la commune de Domarin présente une bonne qualité bactériologique et est conforme aux
limites réglementaires fixées pour les paramètres chimiques recherchés.

 INDICATEUR DE TENDANCE
IMPAYES : moins de 0.5%
PRIX HT : pour 120 m3 / an 1.09 € /m3

 BILAN ET PERSPECTIVES

43/60
Pour le réservoir principal une alimentation électrique de la pompe à chlore serait souhaitable, en lieu et place
d’une batterie, qu’il faut recharger et remplacer régulièrement. Sur le réseau d’eau potable, des recherches de
fuites sont indispensables et urgentes.

2) ASSAINISSEMENT

 LE RESEAU

Le réseau de collecte se décompose ainsi :


- Réseau unitaire dans le vieux village et une grande partie de la RD 312
- Réseau Eaux Usées dans tous les lotissements et reprise en séparatif par secteur au cours de travaux de voirie.

Plusieurs déversoirs d’orages ont été réhabilités. Le traitement est assuré par la station d’épuration de Bourgoin
Jallieu.

 LES CHIFFRES
PRIX HT : assainissement pour 120 m3/an : 1.49 € TTC

 PROJETS DE TRAVAUX
Création d’un déversoir d’orages dans le quartier des Coutannes.
Reprise d’une canalisation unitaire qui se déverse dans le ruisseau de Jansoul, puis pour l’exercice 2008 mise en
séparatif d’une partie du centre du village, au bas de la montée de l’Epallud

Nous vous invitons à une lecture complète du rapport qui reste à votre disposition.

Nous vous demandons d’approuver ce rapport.

Le Conseil Communautaire
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE le rapport 2006 sur le prix et la qualité des services d’Eau Potable et de l’Assainissement
sur la commune de Domarin.
PRECISE que ce rapport est à la disposition des usagers

Approuvé à l’unanimité

08/065 Zonage d’assainissement – Communes de L’Isle d’Abeau – Saint-Quentin Fallavier et Villefontaine –


Bilan - Subventions -

Le Rapporteur expose :

La Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère, maître d’ouvrage, a décidé d’élaborer un plan de zonage
d’assainissement, tel que défini à l’article L 2224-10 du Code Général des Collectivités Territoriales, la loi sur l’eau
et depuis le 1er juin 2006 l’obligation des collectivités qui gèrent et contrôlent à l’aide d’un SPANC.

Le plan de zonage par commune sera établi, sur les secteurs hors ZAC des communes de : L’Isle d’Abeau, Saint
Quentin Fallavier et Villefontaine.

Le service infrastructures de la CAPI pilotera cette procédure en concertation avec le service urbanisme.

En vue de définir les zones qui relèvent de l’assainissement collectif et de l’assainissement autonome et du
système d’évacuation des eaux pluviales, la collectivité doit disposer des éléments technico-économiques qui lui
permettent d’arrêter un programme de réalisation des équipements nécessaires à la gestion des eaux usées et
des eaux pluviales.

L’analyse pédologique sera à réaliser dans les secteurs d’habitat isolé, non pourvus de réseaux collectifs ou dans
les zones d’urbanisation futures où la desserte par un réseau collectif n’est envisagée qu’à moyen terme.

Concernant les eaux pluviales


- De déterminer les zones où il est nécessaire d’assurer la collecte et le traitement.
- De déterminer la capacité d’infiltration totale sur parcelle.
- De localiser les terrains à être préconiser pour l’infiltration.

44/60
A ce stade, l’étude peut conclure et justifier que la gestion des eaux pluviales ne présente pas un caractère
d’urgence, ou qu’à l’inverse elle mérite des investigations complémentaires.

Cette prestation sera réalisée en quatre phases :


- Phase 1 : bilan de la situation existante.
- Phase 2 : diagnostic.
- Phase 3 : élaboration des scénarios d’assainissement et étude comparative.
- Phase 4 : schéma directeur et zonage.

L’estimation prévisionnelle de l’étude s’élève à 70 000 € TTC.


Ce dossier qualifié de plan de zonage de l’assainissement collectif et de l’assainissement non collectif sera
soumis à l’enquête publique conformément à l’article R 2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales
(CGCT).

Le Conseil Communautaire
OUI l’exposé du rapporteur
Le bureau entendu
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE le montant prévisionnel de dépense de cette opération arrêtée à la somme de 70 000


€ TTC.
DIT que cette dépense est couverte par le budget d’assainissement de la CAPI
SOLLICITE les subventions les plus élevées possibles de l’Agence de l’Eau et du Conseil Général.
AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/066 Acquisition de terrains à Villefontaine – Secteur du Lémand

Le Rapporteur expose :

Vu l’avis des Domaines,

Pour répondre aux besoins des services techniques et du service des transports il conviendrait d’acquérir deux
terrains contigus au centre technique de la CAPI à Villefontaine, en vue de son extension.
Pour ce faire, il est proposé au Conseil communautaire d’autoriser l’acquisition de ces deux terrains appartenant
à l’EPIDA.
Ces terrains situés sur le territoire de la commune de Villefontaine, sont inclus dans la ZAC de Saint Bonnet
Centre, Secteur Lémand du PAZ, ilôt ZY et ZYd :
- le terrain 1 est cadastré section AE et A sous les numéros 52 et 902p, pour une superficie de 15 800 m2
- le terrain 2 est cadastré section AE sous le numéro 53, pour une superficie de 350 m2
Soit une superficie approximative totale de 16 150 m2.

Le prix est de :
- pour le terrain 1 : 347 599 € HT
- pour le terrain 2 : 1 € HT

La surface définitive du bien sera précisée lors du dépôt de demande de permis de construire et sera inscrite
dans l’acte authentique de vente après établissement par le géomètre des documents d’arpentage et/ou de
bornage.

Le prix prévisionnel hors taxes s’élève à 22 € du m2. Dans le cas où la surface de terrain se révèlerait supérieure
à la surface ci-dessus définie, un complément de charge foncière serait dû à l’EPIDA et s’élèvera à la somme de
22 € HT par m2 de surface supplémentaire, dans la limite d’un écart de 5% maximum. Cette variation s’applique
également en diminution du prix total en cas de surface inférieure.
Le prix s’entend TVA en plus. Cette taxe est légalement due par l’acquéreur. Toutefois, en vue de permettre à
l’EPIDA de récupérer la TVA ayant grevé le coût des aménagements, celui-ci se constituera redevable de la TVA
sur le prix de cession. Elle sera réglée en totalité à la signature de l’acte authentique.

OUÏ l’exposé du Rapporteur,

Le Bureau entendu,

Il est demandé au CONSEIL COMMUNAUTAIRE

- D’APPROUVER l’acquisition des terrains précités

45/60
- D’AUTORISER le Président à signer la promesse synallagmatique de vente ainsi que l’acte authentique
de vente, pour l’acquisition des terrains précités et de régler tous les frais consécutifs à la signature de
ces actes.
- D’AUTORISER Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.
- DIT que cette dépense sera payée sur le budget primitif 2008 section investissement, nature 2111.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

APPROUVE l’acquisition des terrains précités,


AUTORISE Monsieur le Président à signer la promesse synallagmatique de vente ainsi que l’acte
authentique de vente, pour l’acquisition des terrains précités et de régler tous les frais consécutifs à
la signature de ces actes,
AUTORISE Monsieur le Président, ou en cas d’empêchement, un Vice-Président à signer, au nom
et pour le compte de la C.A.P.I., toutes pièces de nature administrative, technique ou financière
nécessaires à l’exécution de la présente délibération
DIT que cette dépense sera payée sur le budget primitif 2008, section Investissement, nature 2111.

Approuvé à l’unanimité

08/067 Acquisition et cession de terrains pour la réalisation du Médipôle

Le Rapporteur expose :

Par délibération du 18 décembre 2007, le conseil communautaire a approuvé le transfert à la CAPI de la charge
foncière des terrains d’assiette du Médipôle.
L’acquisition du foncier auprès de l’EPIDA s’accompagne d’une rétrocession des terrains ainsi acquis à chacun
des 3 établissements de santé pour l’euro symbolique; rappelons que cet apport du foncier par les collectivités
est une condition imposée par l’Agence Régionale d’Hospitalisation pour la réalisation du projet.
Pour le centre hospitalier Pierre Oudot, l’engagement foncier total porte sur 92 894 m² de terrain pour un coût de
4 087 336 € HT.
Une partie de ce foncier, d’une superficie de 1 564 m², n’a pas encore été acquise auprès de l’EPIDA ; il convient
donc de passer les actes de vente nécessaires à l’acquisition de ce foncier puis à sa cession au centre
hospitalier.

Il est donc demandé au CONSEIL COMMUNAUTAIRE :

Vu l’avis du service des Domaines,

• D’APPROUVER l’acquisition, auprès de l’EPIDA, d’une parcelle de terrain prévue pour la réalisation du
Médipôle, d’une superficie de 1 564 m², et pour un montant de 68 816 € HT
• D’AUTORISER Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, l’acte de vente pour l’acquisition du terrain précité et de régler tous les
frais consécutifs à la signature de cet acte
• D’AUTORISER Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à céder, à l’euro
symbolique, le terrain susvisé au centre hospitalier Pierre Oudot et à signer l’acte de vente
correspondant
• D’AUTORISER Monsieur le Président à solliciter les subventions auprès de tout organisme et collectivité
pour la réalisation de ce projet.
• D’AUTORISER Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

• APPROUVE l’acquisition, auprès de l’EPIDA, d’une parcelle de terrain prévue pour la


réalisation du Médipôle, d’une superficie de 1 564 m², et pour un montant de 68 816 € HT

46/60
• AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à signer,
au nom et pour le compte de la CAPI, l’acte de vente pour l’acquisition du terrain précité et
de régler tous les frais consécutifs à la signature de cet acte
• AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-président, à céder,
à l’euro symbolique, le terrain susvisé au centre hospitalier Pierre Oudot et à signer l’acte
de vente correspondant
• AUTORISE Monsieur le Président à solliciter les subventions auprès de tout organisme et
collectivité pour la réalisation de ce projet.
• AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à
signer, au nom et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative,
technique ou financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/068 Adhésion de la C.A.P.I. au Comité Territorial Agricole PATURIN -

Le Rapporteur expose :

Par délibération N°07/222 du 18 décembre 2007, la CAPI a défini l’intérêt communautaire dans le cadre de la
compétence « protection de l’environnement et du cadre de vie ». Au titre de ses compétences, la CAPI est
habilitée à développer toute action tendant à la « promotion d’une agriculture raisonnée et la mise en œuvre des
mesures agri-environnementales pour les captages d’eau potable, polluée ou menacée de pollution.

Suite à la création d'un Comité Territorial Agricole " Paturin" à l'échelle d'Isère Porte des Alpes, le 6
novembre dernier, la CAPI est sollicitée en tant que personne morale impliquée dans le développement agricole
et moral du territoire pour participer à ce comité.
Les statuts de l'association prévoient un collège "profession agricole", un collège "partenaires
socioprofessionnelles" et un collège "collectivités territoriales" incluant les 3 structures intercommunales, les
communes isolées (Diémoz, Eclose), Département, Région entre autre.
Ce Comité Territorial prend en quelque sorte le relais de celui créé de façon informelle sur l'ex SAN, sur une
échelle plus vaste (IPA)

Il cible ses actions selon 4 axes :


- communication
- économie des exploitations
- renouvellement/installation
- préservation des territoires

Le but étant notamment de :


- définir les grandes orientations agricoles
- faciliter l'émergence de projets
- coordonner les initiatives
- favoriser la coopération entre agriculteurs et acteurs du territoire
- participer à la mise en œuvre de procédures locales (SCOT, SAGE, CDRA…)
Les ressources de l'association :
- les cotisations des membres
- subventions européenne, Etat, Région, Département, Communes, Agglomération…
- crédits d'études

En cas d'accord de la CAPI, un représentant sera nommé. Il pourra se présenter à l'élection du bureau, en tant
que Vice-président.

Le montant de la cotisation est de 10 € pour une tranche de 1000 habitants, soit près de 1000 €/an
La commission environnement du 18 février émet un avis favorable à cette adhésion.

Il vous est demandé d’approuver cette adhésion.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
VU l’avis favorable de la commission environnement en date du 18 février 2008,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE l’adhésion au Comité Territorial Agricole « PATURIN »

AUTORISE le Président ou en cas d’empêchement un Vice-président à signer toutes les pièces de


nature administrative, technique ou financière nécessaires à l’exécution de la présente délibération

47/60
Approuvé à l’unanimité

08/069 Adhésion de la C.A.P.I. à l’association AVENIR

Le Rapporteur expose :

Par délibération N°7/222 du 18 décembre 2007, la CAPI a défini l’intérêt communautaire dans le cadre de la
compétence « protection de l’environnement et du cadre de vie ». La création et la gestion des zones
environnementales sensibles, et notamment, la gestion des espaces naturels sensibles font partie des
compétences de la CAPI.

La CAPI., avec l'aval de la Commission Environnement demande l’adhésion à l’association A.V.E.N.I.R.


(Association pour la Valorisation des Espaces Naturels Isérois Remarquables), en tant que partenaire dans la
cadre du Comité Consultatif de la Réserve Naturelle Régionale, et participant aux études concernant les Espaces
Naturels Sensibles.

* Adhésion : 30 € par commune soit 600 € pour les 20 communes intégrées dans la CAPI

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

OUI l’exposé du rapporteur


Après en avoir délibéré, à l’unanimité

APPROUVE l’adhésion à l’association A.V.E.N.I.R. (Association pour la Valorisation des Espaces


Naturels Isérois Remarquables)
AUTORISE le Président ou en cas d’empêchement un Vice-président à signer toutes les pièces de
nature administrative, technique ou financière nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/070 Médiathèque de la C.A.P.I. à Saint-Savin – Acquisition de matériel – demande de subvention

Le Rapporteur expose :

Considérant que l’arrêté préfectoral n° 2006-12246 poste transformation du Syndicat d’Agglomération Nouvelle
de L’Isle d’Abeau en communauté d’agglomération dénommée « Communauté d’Agglomération Porte de L’Isère
– CAPI » et extension de périmètre,

Le rapporteur expose :

Par délibération du 24 juin 2007, cet équipement culturel a été reconnu d’intérêt communautaire et mis à
disposition de la CAPI, maître d’ouvrage pour la réalisation de cet équipement culturel.

La CAPI doit équiper cet équipement, tant en matériel informatique, qu’en mobilier et matériel.

La CAPI sollicite le Contrat de Développement Rhône-Alpes, le Conseil Général et l’Etat afin d’obtenir une
subvention aussi élevée que possible.

Il est demandé au Conseil Communautaire :

D’autoriser Monsieur le Président à solliciter le Contrat de Développement Rhône Alpes, le Conseil Général et
l’Etat pour l’équipement de la nouvelle médiathèque sur la commune de Saint Savin, ainsi qu’auprès de la
FNADT.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité,

Accepte les propositions ci-dessus.

Sollicite les subventions les plus élevées possibles auprès du Contrat de Développement Rhône
Alpes, du Conseil Général, de l’Etat et du FNADT.

48/60
Autorise Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/071 Médiathèque de la C.A.P.I. à Saint-Savin – Demande de subvention

Le Rapporteur expose :

La DRAC a attribué une subvention de 122 424 € pour la réalisation de la médiathèque à Saint Savin.
La première tranche de subvention a été versée à la commune de Saint Savin, soit 61 212 €.
Par délibération du 24 juin 2007, cet équipement culturel a été reconnu d’intérêt communautaire.

En conséquence, la médiathèque de Saint Savin reconnue d’intérêt communautaire est mise à disposition de la
CAPI, maître d’ouvrage pour la réalisation de cet équipement culturel.

Il convient de solliciter :
 la commune de Saint Savin afin que celle-ci reverse la subvention déjà perçue (première tranche 61 212
€)
 la DRAC afin qu’elle verse la deuxième tranche de ladite subvention soit la somme de 61 212 €.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

Sollicite la commune de Saint Savin afin que celle-ci reverse la subvention déjà perçue (première
tranche 61 212 €).
Sollicite la DRAC afin qu’il verse la deuxième tranche de ladite subvention soit la somme de
61 212 €.
Autorise Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/072 Relais assistantes maternelles – demande de subvention

Le Rapporteur expose :

Le Conseil Général peut attribuer une subvention de fonctionnement relative aux Relais Accueil Assistantes
Maternelles : aide forfaitaire annuelle à hauteur de 3048,98 € pour un relais fonctionnant à temps plein.
Cette aide est modulée selon la quotité du temps de fonctionnement du relais.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après délibération et vote à l’unanimité,

AUTORISE Monsieur Le Président à solliciter le Conseil Général pour bénéficier de ces


subventions pour l'année 2008.

Approuvé à l’unanimité

08/073 Médiation citoyenneté en piscines durant l’été – Demande de subvention

Le Rapporteur expose :

Le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (C.U.C.S.) Nord-Isère, signé le 22 Mars 2007, pour une période de trois
an (2007/2009) repose sur six thématiques prioritaires dont celle relative à l’accès aux droits, citoyenneté et
prévention de la délinquance.

49/60
Cette thématique est également un axe fort de la Région Rhône-Alpes en matière de politique de la ville.

Il vous est proposé d’approuver le dossier de demande de financement auprès du Conseil Régional dressé par le
service Politique de la Ville de la C.A.P.I. pour une montant de 5.000 euros (dépense subventionnable) sachant
que le montant prévisionnel de l’action s’élève à 8.000 euros et de solliciter une subvention, la plus élevée
possible, auprès de la Région Rhône-Alpes pour la réalisation de cette action.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

ACCEPTE les propositions ci-dessus décrites.

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président à signer, au nom


et pour le compte de la C.A.P.I., toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/074 Chéquier Jeunes – Convention avec le Conseil Général

Le Rapporteur expose :

Vu la délibération du conseil communautaire du 29 décembre 2006 étendant le territoire de la communauté


d’agglomération Porte de l’Isère,

Vu la délibération 07/068 du 28 juin 2007 du conseil communautaire de CAPI reconnaissant l’intérêt


communautaire du conservatoire Hector Berlioz,

Vu les arrêtés préfectoraux 2007-07559 du 25 octobre 2007 et 2007-09843 du 8 novembre 2007 portant
dissolution du Syndicat intercommunal à vocation unique – Ecole national de musique de danse et d’art
dramatique Nord Isère,

Vu la convention d’affiliation Chéquier Jeunes 2006-2007 établie entre le conseil général de l’Isère et le SIVU
ENMDAD Nord Isère,

Le rapporteur propose d’autoriser le président à signer la convention Chéquier Jeunes 2008 dont la proposition
est annexée.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

Autorise Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/075 Piscine de Fondbonnière à L’Isle d’Abeau – Règlement intérieur

Le Rapporteur expose :

La piscine Fondbonnière à l’Isle d’Abeau doit impérativement édicter un règlement spécifique arrêtant les
dispositions de sécurité dans l’établissement et les droits et devoirs de chacun dans cette enceinte.

Ouï l'exposé du Rapporteur,

- Vu le code des Collectivités Territoriales notamment dans ses articles 2211-1, 2212-1 et suivant, 2212-23
- Vu le décret n°77-1177 du 20 octobre 1977, modifié par le décret n°91-365 du 15 avril 1991, relatif à la
surveillance et à l’enseignement des activités de la natation,
- Vu le décret n°324 du 7 avril 1981, et les arrêtés ministériels de la même date,
- Vu l’arrêté du 27 mai 1999 relatif aux garanties de procédé et de sécurité des équipements
Dans les établissements de baignade d’accès payant, et notamment son article 6

50/60
- Vu l’arrêté interministériel du 20 mai 1975 modifié par l’arrêté du 20 juin 2003 relatif à la sécurité dans les
établissements et centres d’hébergeant des mineurs
- Vu l’article R 610-5 du code PENAL
- Vu le code de Santé Publique notamment ses articles L.25-2 et L.25-5
- Vu l’arrêté n0900/2237 du 24 juillet 1990 portant mesure d’hygiène applicable dans les piscines et les
baignades du département de l’Isère
- Vu la circulaire N° 2004-139 du 13 juillet 2004 modifié par la circulaire N° 2004-173 du
Octobre 2004 concernant l’enseignement de la natation dans les établissements scolaires du premier et du
second degré

Considérant la nécessité de réglementer par arrêté de la C.A.P.I, la sécurité de la piscine et des installations.
Considérant qu’il importe en conséquence que les droits et les devoirs de chacun soient définis par un
règlement.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

APPROUVE la mise en place du règlement intérieur et du POSS de la piscine Fondbonnière à l’Isle


d’Abeau.

Approuvé à l’unanimité

08/076 Leçons de natation dans les piscines de la C.A.P.I. – tarifs au 1er Mars 2008

Le Rapporteur expose :

La délibération de la CAPI n° 07/090 en date du 29 mai 2007 fixait les tarifs applicables aux piscines de la
Communauté d’agglomération à compter du 1 septembre 2007 dont le prix des leçons de natation.

Il vous est proposé de délibérer sur cette partie tarifaire à compter du 1 er mars 2008 pour l’ensemble des piscines
de la CAPI.

Piscines de la C.A.P.I
Leçons de natation
Tarifs applicables a compter du 1 mars 2008

Tarifs actuels Tarifs applicables au 1 mars 2008

T
Ticket leçon 8€ 11 €

Carte de 10 61,70 € 84,70 €


leçons

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité

APPROUVE les tarifs ci-dessus désignés.

Approuvé à l’unanimité

08/077 Piscine de Fondbonnière à L’Isle d’Abeau – Tarifs horaires et prix des consignes casiers au 1er Mars
2008

Le Rapporteur expose :

51/60
La délibération de la CAPI n° 07/128 en date du 25 septembre 2007 fixait les tarifs applicables au 1er Octobre à
la piscine Fondbonnière à L’Isle d’Abeau.

Il vous est proposé de délibérer sur une tarification nouvelle, la carte 10 heures d’entrée publique.

Piscine à l’Isle d’Abeau


Tarifs applicables a compter du 1er mars 2008

PUBLIC

Du 01/10 au 31/05 Du 01/06 au 30/09


Tarifs hiver Tarifs été
Entrée adulte 3,50€ 4,50€
Entrée enfant 2,00€ 2,00€
Tarif réduit 2,00€ 3,00€
Location de matériel 1,30€ 1,30€
Carte adulte 29,40€ 38€
Carte enfant 16,80€ 16,80€
Carte tarif réduit 16,80€ 25,20€
Carte horaire 10 heures 21,00 € 21,00 €
Carte leçons 84.70 € 84.70 €
Ticket leçon 11 € 11 €
Carte C E 20 x enfant 282,25€ 423,35€
Carte C E 20 x adulte 493,95€ 638,40€
Consigne casier vestiaire 0,70 € 0,70 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après délibération et vote à l’unanimité,

APPROUVE les tarifs ci-dessus indiqués

Approuvé à l’unanimité

08/078 Piscines Rajon et Tournesol à Bourgoin-Jallieu – Tarifs 2008

Le Rapporteur expose :

Vu les délibérations de la CAPI en date du 12 juin 2007 et du 25 septembre 2007 fixant les tarifs applicables aux
piscines de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère à compter du 1er septembre 2007.
Vu la délibération du Conseil Communautaire de la CAPI du 28 juin 2007, définissant l’intérêt communautaire,
Considérant que les piscines de Bourgoin-Jallieu sont de compétence CAPI,

Il est proposé au Conseil Communautaire de délibérer et d’autoriser l’application des tarifs selon le tableau
suivant :

TARIFS
TARIFS PISCINE PIERRE RAJON
2008

- pour les enfants de 6 à 16 ans 1,50 €

- pour les adultes 2,60 €

cartes d'abonnement 12 entrées

- pour les enfants de 6 à 16 ans 12,70 €

- pour les adultes 25,20 €

pour les centres de vacances d'été C.A.P.I, tous âges confondus

52/60
- crèches

- maisons de l'enfance
0,75 €
- stages sportifs de clubs, colonies de vacances

- établissements médico et socio-éducatifs

pour les centres de vacances d'été hors C.A.P.I, tous âges confondus

- crèches

- maisons de l'enfance

- centres sociaux 1,50 €

- stages sportifs de clubs, colonies de vacances

- établissements médico et socio-éducatifs

TARIFS PISCINE TOURNESOL

Tarifs 2008

- pour les enfants de 6 à 16 ans 1,50 €

- pour les adultes 2,60 €

cartes d'abonnement 12 entrées

- pour les enfants de 6 à 16 ans 12,70 €

- pour les adultes 25,20 €

pour les élèves des établissements médico et socio-éducatifs

- du périmètre CAPI tout âge confondu 1,50 €

- des communes hors CAPI tout âge confondu 2,00 €

pour les centres de sports vacances organisés :

- Périmètre CAPI tout âge confondu 0,75 €

- des communes extérieures à la CAPI tout âge confondu 1,50 €


Tarifs applicables au 1 septembre 2008
Pour les associations du périmètre CAPI :

- location heure/couloir 1,75 €

Pour les associations extérieures CAPI :

- location heure/couloir 38,50 €

Pour les écoles primaires du périmètre de la C.A.P.I

- par classe et par séance de 40 minutes 14,85 €

Pour les écoles primaires des communes hors CAPI


(par classe et par séance)
- par classe et par séance de 40 minutes 88,15 €
Tarifs applicables au 1 mars 2008
Tarifs leçons de piscine

- Carte 10 leçons 84,70 €

- Ticket leçon 11,00 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,

53/60
Le Bureau entendu,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

Autorise l’application des tarifs ci-dessus.

Autorise Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/079 Tarifs festival du Cirque 2008

Le Rapporteur expose :

Dans le cadre de l'organisation du Festival du Cirque du 31 mai au 15 juin 2008 sur le territoire de la CAPI, nous
vous proposons les spectacles suivants :

• LE FIL SOUS LA NEIGE – Cie Les Coloporteurs


31 mai et 1 er juin 2008

• LE CIRQUE INVISIBLE de Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée


6-7-8 juin 2008

• "La CUCINA DELL'ARTE" – Circus Ronaldo


11-12-13 juin 2008

• LE CABARET CIRQUE
14 et 15 juin 2008

Les tarifs pour ces spectacles sont les suivants :

Tarif adulte : 8 €
Tarif Jeune moins de 18 ans ou étudiants moins de 26 ans : 4 €
Pass adulte, 4 spectacles : 20 €
Pass Jeune, 4 spectacles : 10 €

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du Rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité,

Accepte les tarifs ci-dessus,

Autorise Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice Président, à signer, au nom
et pour le compte de la CAPI, toutes pièces de nature administrative, technique ou financière,
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/080 Conservatoire de Musique – Indemnité de Jury

Le Rapporteur expose :

Dans le cadre de leur scolarité les élèves inscrits dans une école de musique Municipale ou Nationale doivent se
présenter deux fois chaque année à un contrôle d’évaluation.
- Le premier en milieu d’année (janvier/février) devant un jury interne formé de professeurs et du
directeur.
- Le second en fin d’année (mai/juin) devant un jury composé de personnalités extérieures,
spécialistes de l’instrument et présidé par la Directeur.

A ce contrôle de fin d’année, se présentent des élèves en fin de cycle, les élèves candidats au CEFM et les
élèves en filière DEM, en attente de leur examen de fin d’études.

54/60
Le jury est composé de deux personnalités extérieures. Selon le nombre de candidats ou leurs niveaux, le
directeur peut s’entourer d’un jury plus important et inviter trois personnalités.
Les membres du jury sont sollicités pour une vacation minimum de quatre heures. Pour les classes très
nombreuses, la durée de contrôle est souvent de deux vacations voire trois.
Il est donc proposé de rémunérer les jurys sur les bases suivantes :
- La première vacation de jury est de 4 heures non fractionnable pour une rémunération brute de 76
euros.
- Pour toute heure complémentaire commencée la rémunération supplémentaire est fractionnable :
19 euros de l’heure.
- Le déplacement est remboursé sur la base du tarif SNCF 2ème classe selon le nombre de kilomètre
séparant la résidence familiale du conservatoire de Bourgoin-Jallieu ou de Villefontaine
(déplacement aller-retour).
- Lorsque la résidence est dans un rayon de moins de 40 km autour de Bourgoin-Jallieu, le
déplacement est compris dans la rémunération forfaitaire de la 1ère vacation.
- Les repas et hébergement sont directement pris en charge par la Communauté d’Agglomération
Porte de l’Isère qui réservera les chambres/repas pour les invités.
-
Ces décisions sont extraites de la délibération, en date du 31 mars 2003, votée par le comité syndical du
Syndicat Intercommunal à Vocation Unique pour la gestion de l’école de musique, de danse et d’Art dramatique
du Nord-Isère.
Il est proposé au Conseil Communautaire :
• D’accepter les propositions ci-dessus.

Le Conseil Communautaire,
Ouï l’exposé du rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après délibération et vote à l’unanimité,

ACCEPTE les propositions ci-dessus ;

AUTORISE Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom


et pour le compte de l’établissement public, toutes pièces, de nature administrative, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité
08/081 Suppressions et créations de postes

Le Rapporteur expose :

En vertu des dispositions de l’article 34 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions
statutaires relatives à la fonction publique territoriale, « les emplois de chaque collectivité ou établissement sont
créés par l’organe délibérant de la collectivité ou de l’établissement. La délibération précise le grade ou le cas
échéant, les grades correspondant à l’emploi créé et, si l’emploi est créé en application des trois derniers alinéas
de l’article 3, le motif invoqué, la nature des fonctions, le niveau de recrutement et de rémunération de l’emploi
créé. Aucune création d’emploi ne peut intervenir si les crédits disponibles au chapitre budgétaire correspondant
ne le permettent ».

C’est au regard de ces éléments, qu’il est proposé de créer :

Suppression Création
N° poste Motif
Tps travail Emploi-grade Tps travail
Emploi-grade

775 Adjoint technique 2ème classe 75 % Création

776 Adjoint administratif 2ème classe 100 % Création


ème
Adjoint administratif 2 classe
777 100 % Création
ème
Adjoint administratif 2 classe
778 100 % Création

55/60
Adjoint administratif 2ème classe
779 100 % Création
Adjoint administratif 2ème classe
780 100 % Création
Suite à
Puéricultrice
58 100% --- --- avancement de
classe normale
grade 2007
Suite à
Puéricultrice
37 100% --- --- avancement de
cadre de santé
grade 2007
Conservateur Suite à
15 des bibliothèques 100% --- --- avancement de
2ème classe grade 2007
Auxiliaire de
Suite à
puériculture
274 100% --- --- avancement de
principale 2ème
grade 2007
classe
Auxiliaire de
Suite à
puériculture
271 100% --- --- avancement de
principale 2ème
grade 2007
classe
Suite à
Educatrice de
46 100% --- --- avancement de
jeunes enfants
grade 2007
Suite à
Educatrice de
47 100% --- --- avancement de
jeunes enfants
grade 2007
Adjoint Suite à
108 administratif 1ère 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Adjoint Suite à
80 administratif 1ère 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Adjoint Suite à
109 administratif 1ère 100% --- --- avancement de
classe grade 2007

Adjoint Suite à
administratif 1ère avancement de
89 100% --- ---
classe grade 2007
Adjoint
Suite à
administratif
77 100% --- --- avancement de
principal 2ème
grade 2007
classe
Adjoint
Suite à
administratif
85 100% --- --- avancement de
principal 2ème
grade 2007
classe
Adjoint
Suite à
administratif
75 100% --- --- avancement de
principal 2ème
grade 2007
classe
Adjoint technique Suite à
184 principal 2ème 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Adjoint technique Suite à
204 principal 2ème 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Adjoint technique Suite à
181 principal 2ème 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Adjoint technique Suite à
170 principal 2ème 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
189 Adjoint technique 100% --- --- Suite à
principal 2ème avancement de

56/60
classe grade 2007
Adjoint technique Suite à
200 principal 2ème 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Adjoint technique Suite à
205 principal 2ème 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Suite à
128 Agent de maîtrise 100% --- --- avancement de
grade 2007
Adjoint du
Suite à
patrimoine
267 100% --- --- avancement de
principal 2ème
grade 2007
classe
Adjoint du
Suite à
patrimoine
268 100% --- --- avancement de
principal 2ème
grade 2007
classe
Auxiliaire de Suite à
281 puériculture 1ère 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Auxiliaire de Suite à
277 puériculture 1ère 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Auxiliaire de Suite à
284 puériculture 1ère 100% --- --- avancement de
classe grade 2007
Assistant qualifié Suite à
20 de conservation 100% --- --- avancement de
2ème classe grade 2007
Assistant qualifié Suite à
265 de conservation 100% --- --- avancement de
2ème classe grade 2007
Suite à
8 Rédacteur 100% --- --- avancement de
grade 2007

Il est proposé au Conseil Communautaire :


• D’accepter la création des postes ci-dessus.

Le Conseil Communautaire,
Ouï l’exposé du rapporteur,
Le Bureau entendu,
Après délibération et vote à l’unanimité

DECIDE :

• D’accepter les propositions ci-dessus ;


• D’autoriser Monsieur le Président, ou, en cas d’empêchement, un Vice-Président, à signer, au nom
et pour le compte de l’établissement public, toutes pièces, de nature administrative, technique ou
financière, nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

08/082 Approbation avenant n° 1 – Lot 2 – Gros œuvre maçonnerie – Espace multi-accueil Petite Enfance –
Quartier Champfleuri – Bourgoin Jallieu

Le Rapporteur expose :

Vu le code général des collectivités territoriales et notamment l’article L 5211-10,

Vu les statuts de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère fixant les compétences obligatoires,
optionnelles et facultatives,

57/60
Vu le décret n°2006-975 du 1er août 2006 portant code des Marchés publics et notamment l’article 20 autorisant
la collectivité à conclure des avenants lors de modifications imprévues entraînant une incidence financière du
montant du marché initial,

Vu le marché conclu avec l’entreprise Millet Nivon pour la réalisation du lot n°2
(gros œuvre - maçonnerie) dans le cadre de la construction de l’espace multi accueil pour la petite enfance situé
quartier de Champleuri à Bourgoin Jallieu,

Vu la décision de la commission d’appel d’offres de la CAPI d’émettre un avis favorable à l’approbation de


l’avenant n°1 qui intervient dans le cadre du lot gros œuvre pour intégrer à la structure BA les normes de la
réglementation antisismique non prévues par le bureau d’études dans le cahier des charges initial,

Le Rapporteur expose aux membres du Conseil communautaire qu’il convient d’entériner la décision de la
commission d’appel d’offres et d’autoriser le Président à signer
l’avenant n°1 au lot n°2 conclu avec l’entreprise Millet-Nivon.
La plus-value pour réaliser ces travaux supplémentaires représente une augmentation de 19,54% et s’élève à
57 291.88€ ttc
Le nouveau montant du marché est arrêté à la somme de 350 521.68€ ttc
Il est demandé au Conseil Communautaire :

• D’approuver l’avenant n°1 dont les caractéristiques sont définies ci-dessus,


• D’autoriser Le Président de la CAPI, ou en cas d’empêchement, le Vice-président à signer cet avenant
ainsi que toutes les pièces s’y rapportant,

Le Conseil Communautaire,
Oui l’exposé du rapporteur,
Après en avoir délibéré, à l’unanimité

• Approuve l’avenant n°1 à conclure dans le cadre du marché n° 26/07 du 05 Juillet 2007
avec l’entreprise Millet-Nivon domiciliée à Eyzin-Pinet (38780)
• Autorise Monsieur le Président ou en cas d’empêchement, un vice-président, à signer au
nom et pour le compte de la CAPI, l’avenant n°1 ainsi que toutes les pièces de nature
administrative, technique et financière s’y rapportant.

Approuvé à l’unanimité

08/083 Taxe d’enlèvement des ordures ménagères – Taux 2008

Le Rapporteur expose :

Considérant les arrêtés préfectoraux n°2006-12246 et2006-12307 prononçant la transformation extension du


Syndicat d’Agglomération Nouvelle et Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère,
Considérant les statuts de la CAPI arrêtant les compétences de la Communauté d’Agglomération et notamment
les compétences facultatives de protection et de mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie et à ce titre
la collecte et le traitement des ordures ménagères par représentation/substitution au Syndicat Mixte Nord
Dauphiné (SMND).
Considérant les nouvelles dispositions des articles 1520 à 1523 du Code Général des Impôts précisant les
conditions d’institution de la TEOM.
VU la délibération 07/117 du 25 septembre 2007 instituant le zonage en fonction en fonction du service rendu à
l’usager,
VU la délibération 07/116 du 25 septembre 2007 décidant d’instituer et de percevoir la TEOM en application des
dispositions de l’article 1609 nonis du Code Général des Impôts

Il convient aujourd’hui de délibérer sur les taux applicables en 2008 à chaque commune selon le tableau ci-joint :

collectivit
code taux
bases é
insee ZONE applicabl Produit TAUX
nom prévisionnelles de percevant
commun N° es en attendu 2008
TEOM 2008 la TEOM
e 2007
en 2007
271
BADINIERES 24 1 593 11,3 SMND 31 674,00 11,6623

58/60
27 382
BOURGOIN JALLIEU 53 2 383 7,79 SMND 2 100 189,00 7,6699
258
CHEZENEUVE 102 3 418 0 néant 14 967,00 5,7918
247
CRACHIER 136 4 852 8,68 Crachier 17 077,00 6,8900
1 736
DOMARIN 149 5 387 5,19 SMND 87 526,00 5,0407
538
FOUR 172 6 816 12,74 SMND 60 683,00 11,2623
5 100
LA VERPILLIERE 537 7 758 9,21 SMND 457 632,00 8,9718
488
LES EPARRES 156 8 565 12,47 SMND 67 366,00 13,7885
10 571
L'ISLE D'ABEAU 193 9 748 10,75 SMND 1 153 136,00 10,9077
985
MAUBEC 223 10 840 8,39 SMND 110 574,00 11,2162
591
MEYRIE 230 11 687 10,39 SMND 57 524,00 9,7220
NIVOLAS 1 931
VERMELLE 276 12 774 8,81 SMND 166 315,00 8,6094
3 106
RUY 348 13 719 9,3 SMND 274 049,00 8,8212
4 540
SATOLAS ET BONCE 475 17 381 2,24 SMND 109 828,00 2,4189
SEREZIN DE LA 414
TOUR 481 18 774 12,53 SMND 50 643,00 12,2098
ST ALBAN DE 1 633
ROCHE 352 14 480 8,23 SMND 133 073,00 8,1466
ST QUENTIN 22 061
FALLAVIER 449 15 752 3,67 SMND 672 176,00 3,0468
2 230
ST SAVIN 455 16 157 10,61 SMND 228 424,00 10,2425
3 221
VAULX MILIEU 530 19 632 4,53 SMND 139 712,00 4,3367
9 800
VILLEFONTAINE 553 20 506 14,82 SMND 1 417 631,00 14,4649

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE,
OUI l’exposé du rapporteur

Après en avoir délibéré, à l’unanimité

ADOPTE pour l’exercice 2008, les taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères applicables à
chaque commune de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère.

AUTORISE le Président ou en cas d’empêchement un Vice-président à signer toutes les pièces de


nature administrative, technique ou financière nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

Approuvé à l’unanimité

59/60
60/60