Lundi 3 octobre 2016

Bonjour
Bienvenue à la trente neuvième édition de la newsletter de Stand Up for
Europe.
C'est avec profonde tristesse que nous avons appris la disparition de M. Philippe de Schoutheete,
grand témoin du 20e siècle et diplomate hors pair. Cet Européen convaincu, qui avait travaillé avec
Paul-Henri Spaak, Pierre Harmel ou Etienne Davignon, connaissait l'importance de la création d'un
espace de paix et de prospérité sur notre continent, une intime conviction qui remonte à ses
souvenirs personnels de la Seconde Guerre mondiale. Il avait notamment négocié avec une
expertise reconnue par tous, le traité de Maastricht et il a été le représentant permanent de la
Belgique auprès de l'UE durant près de 10 ans, ce qui en avait fait le doyen très écouté du Coreper.
C'est probablement son indéfectible foi en l'Europe qui le rapprocha de Stand Up for Europe, dont il
était un soutien important et un membre clé du Comité de soutien.
Il suivait attentivement et avec beaucoup de bienveillance nos travaux, et a activement contribué à
nos réflexions sur l'avenir de l'Europe.
Il a toujours réservé un bon accueil à notre jeune mouvement citoyen et se plaisait à dire "Stand Up
for Europe répond à des aspirations profondes de la société civile et apporte un grand coup de
fraîcheur dans le paysage politique actuel".
Toutes nos condoléances vont à sa famille, ses proches, ses amis ...
Reposez en paix, cher M. de Schoutheete...

Le comité de soutien s'élargit encore !
Docteur en sociologie de l'Université Catholique de Louvain,le futur patron du
PSC se destinait originellement à une carrière académique. En 1974, il entre dans le

monde politique comme conseiller du ministre de la Culture française.
Rapidement,il devient conseiller politique du président du PSC, avant d'e n être
nommé le secrétaire politique général, chargé des relations internationales. En 1981,
il est élu à la présidence du parti, un poste qu'il occupera jusqu'en 1996. Il est
nommé Ministre d'Etat en 1995.
En 1998, il quitte le PSC et fonde le Mouvement des Citoyens pour le Changement
(MCC), qui rejoindra ensuite le PRL allié au FDF, pour former
ensemble le Mouvement Réformateur (dont il est Vice-Président).
Gérard Deprez a été membre du Parlement européen pendant plus de 25 ans. Élu
à six reprises, il y siège au sein du groupe politique de l'Alliance des
démocrates et libéraux pour l'Europe (ADLE).
Nous nous réjouissons qu'ils rejoignent à présent notre Comité de Soutien.

Paolo Ponzano rejoint également le comité de soutien !
Paolo Ponzano est professeur à l'Institut universitaire européen depuis 2009 et
ancien conseiller spécial de la Commission européenne. Il est également ancien
collaborateur de Altiero Spinelli à l'Institut des affaires internationales à Rome, il a
travaillé pour la Commission européenne de 1971 à 2009. Il était auparavant
directeur des relations avec le Conseil des ministres, par la suite pour les questions
institutionnelles et une meilleure réglementation. Il a été également membre
suppléant de la Convention européenne en 2002/2003 . Il a publié environ 45
articles dans plusieurs journaux européens, ainsi qu'un chapitre sur les "institutions
de l' UE" dans " la Genèse et le destin de la Constitution européenne " ( Bruylant ,
2007) et un chapitre sur les pouvoirs du Parlement européen dans le livre " 50 ans
de Parlement européen " ( 1958-2008 ). Il a également enseigné à l'Université de
Florence et au Collège européen de Parme, ainsi que le droit européen à
l'Université LUMSA de Rome.

Stand Up a déjà conduit un certain nombre d'actions en peu de temps:
Constitution d'un Comité de Soutien composé de plus de 70 personnalités de
la société civile belge (appartenant aux sphères artistique,
culturelle, entrepreneuriale, politique, scientifique, etc.) qui promeuvent le
projet de Stand Up: Cliquez ici !
Croissance du nombre d'adhérents (plus de 550 adhérents).
Développement du mouvement sur les réseaux sociaux (plus de 27,000 fans
sur Facebook).
Rédaction de plusieurs thématiques sur des enjeux clefs du moment
Partenariat stratégique avec S&D, Société européenne de Défense pour
promouvoir une politique européenne commune de défense
Diffusion de newsletters mensuelles.
Mise en place d'un comité de rédaction pour rédiger de multiples cartes
blanches et billets dans la presse.
Mise en œuvre de partenariats avec des portails transeuropéens, des sites
d'actualité et de débats sur les affaires européennes (Vox Europ et Euractiv)
Création de cercles universitaires Students For Europe
Mise sur pied d'antennes locales.
Organisation de conférences et de débats
Création du Nouvel Européen (www.lenouveleuropeen.be), e-magazine
d'anticipation destiné à diffuser concrètement à travers des articles de fiction
inspirés de l'actualité, les avantages que la fédération européenne pourra
prodiguer dans la vie des citoyens.
Préparation d'une initiative citoyenne (ICE) sur la crise des migrants, qui a pour
ambition de récolter en un an plus d'un million de signatures autour d'une
proposition soumise à la population afin qu'elle soit obligatoirement portée à
l'agenda du Parlement européen lequel sera tenu de l'examiner.
Elaboration avec BOZAR d'une œuvre d'art réunissant 27 plasticiens
européens (un par pays) destinée à symboliser la concorde et l'unité
européenne, riche de sa diversité.
Lancement d'une campagne de sensibilisation des partis et mouvements
fédéralistes européens, actuellement très divisés, à la nécessité d'unir leurs
forces pour peser plus formellement dans les discussions sur l'avenir de

l'Europe.
Approfondissement du coût de la non Europe
Réflexion proactive en vue des prochaines élections européennes,
intitulée « Vision 2019 ».

Le Nouvel Européen : le média à suivre ! Avec cette semaine un article sur le
clivage gauche-droite...

«LE CLIVAGE GAUCHE-DROITE A-T-IL ENCORE UN SENS? » publié le 12
septembre 2016 dans le Nouvel Européen.
« Il subsiste des distinctions idéologiques relativement marquées entre les
deux camps historiques, mais lorsqu'ils se retrouvent aux affaires, les
oppositions originelles deviennent rapidement des nuances, de surcroît
souvent limitées à des sujets symboliques.»
Pour lire l'article, cliquez ici !

Stand Up dans la presse, on en parle !
"CE N'EST PAS LE BURKINI MAIS LE SALAFISME QU'IL FAUT
INTERDIRE"
Article de Pierre Hazette, membre de Stand Up for Europe publié dans l'Echo
du 16 septembre !
"Les intellectuels européens, héritiers des Lumières, et les musulmans
éclairés ne parviendront qu'ensemble à revisiter les fondements humanistes
de la pensée anti-totalitaire. Tel est le message qu'Alexandra Laignel-

Lavastine nous adressait l'an dernier dans son essai « La pensée égarée. »
C'est une phrase dense. Elle nous renvoie à l'effort des philosophes au
XVIIIème siècle et à leurs héritiers que nous sommes censés être. Elle
distingue, parmi les pratiquants de l'islam, les musulmans éclairés. Elle en
appelle à une concertation des uns et des autres dans une recherche
commune des fondements de nos démocraties. Elle insiste sur la condition
du succès : ensemble."
Pour lire l'article, cliquez ici !

Un échec probable en annonce un autre !
L'article sur le TTIP et le Brexit de Paul Goldschmidt, membre du comité de
soutien de Stand Up a été publié dans l'Echo du 7 septembre !
"La cacophonie qui se fait entendre autour des négociations du TTIP est
prémonitoire du déroulement de celles à venir sur le Brexit.
Si l'on peut estimer à raison que « pas d'accord est préférable à un mauvais
accord », il faut cependant se demander pour quelles raisons un accord
équilibré se révèle si difficile à conclure: en l'occurrence, sans s'attarder sur la
valeur des arguments de fond avancés par les promoteurs et détracteurs du
TTIP, c'est le processus même de négociation qui doit être mis en cause. Il
convie autour de la table une représentation de la fédération d'Etats la plus
puissante du globe (le Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique) et le
mandataire de 28 pays collectivement plus peuplés et plus puissants sur le
seul plan économique, désigné par le Conseil Européen (la Commission)."
L'article est à lire ici !

Tableau des Indicateurs !
Retrouvez tous les mois les grands indicateurs de notre mouvement ...
En cliquant ici !

Rappel de renouvellement de cotisation
Cher membre,
Pour poursuivre nos activités et atteindre les objectifs que notre mouvement
citoyen Stand Up for Europe s'est fixé et dont nous vous tenons
régulièrement au courant au travers de notre newsletter mensuelle, nous
nous appuyons essentiellement sur les cotisations versées par nos
adhérents.

Ces cotisations constituent notre seule source de financement.
C'est pourquoi je m'adresse à vous en vous demandant d'avoir la gentillesse
de nous faire rapidement parvenir votre cotisation.
Le montant de cette cotisation a été fixée à 28 euros par membre (et 5 euros
pour les étudiants). Vous pouvez effectuer le paiement via notre site (cliquez
ici) ou en nous faisant parvenir directement un virement sur le compte 001
7047618 62 (IBAN BE51 0017 0476 1862 et BIC GEBABEBB).
Nous sommes persuadés que vous mesurez toute l''importance pour la vie de
notre association du versement régulier des cotisations par ses membres.
Nous sommes confiant dans la continuité de votre engagement et nous vous
remercions d'avance de votre geste et de votre soutien.
Si vous venez de procéder au règlement de votre cotisation et que nos
courriers se sont croisés, veuillez ne pas tenir compte de ce rappel.
Par ailleurs, si vous êtes intéressé(e) à vous investir plus au sein de notre
mouvement, nous recherchons activement des personnes pour lancer des
antennes locales dans votre commune, ville ou région.
Nous attendons votre retour sur ce point,
Nous vous prions d'agréer, cher membre, l'expression de nos sincères
salutations.
Richard Laub
Président

Bàlint Gyévai
Secrétaire Général

"Réforme de l'Union Européenne: intégration politique, économique et sociale!"
La rubrique de Paul Goldschmidt
Préparons le démantèlement de l'Union Européenne :
C'est probablement la meilleure (la seule?) façon de l'éviter !

" Il y a quasi-unanimité sur le constat que si l'Union Européenne doit survivre,
elle doit se réformer en profondeur. Là s'arrête le consensus !
Il y a débat entre ceux qui jugent une réforme radicale irréalisable
politiquement dans le contexte actuel et ceux qui affirment que, sans elle,
l'Union est condamnée ; il y a ceux qui prônent la fin de l' « austérité
budgétaire » et ceux qui la conditionnent à l'instauration d'une structure
« fédérale » au sein de l'UEM ; il y a les partisans de politiques européennes
sur l'immigration, la défense, l'environnement, le numérique et ceux qui
défendent jalousement les prérogatives de la souveraineté nationale, etc.
Enfin, le vote pour le Brexit confronte pour la première fois l'UE à son
« rétrécissement » ; de nature fondamentalement différente, car prédiqué sur
la survie de l'Union, le débat sur ses conséquences offre des points de
comparaison intéressants, quoi qu'il soit prématuré d'en tirer des
conclusions."
Pour lire l'article, cliquez ici !

« Courrier des lecteurs »
En interaction avec le monde extérieur...
Chers tous,
L'accueil des nouveaux étudiants à l'ULB a eu lieu hier. Nous avons recueilli
plus d'une vingtaine de noms et d'adresses mail de jeunes issus de divers
cursus ; la rentrée de l'IEE se déroule lundi 19, c'est à ce moment là que
Students for Europe ULB doit faire le plein de nouveaux membres.
D'autre part, j'ai rencontré le président et le chargé de communication de JEF
Brussels (Alessandro et Matthieu); Matthieu rentre à l'ULB pour un Master
de science po. Leur objectif véritable est de recruter des jeunes pour JEF
Brussels qui compte surtout des jeunes actifs. Je ne pense pas qu'ils planifient
l'ouverture d'un cercle étudiant à l'ULB : leur ayant exposé les contraintes et
la bonne organisation de Students for Europe sur le campus, ils pensent
davantage à une collaboration concrète à des événements précis. Nous nous
relayons mutuellement et, de même qu'ils viendront assister à
nos événements, je passerai les voir à leur prochain afterwork.
Bon week-end,
Jules Bejot,
Membre du bureau de Stand Up

C'est la rentrée des Students for Europe !
Comme chaque année, le mois de septembre rime avec rentrée académique des
étudiants !
Comme chaque année, nos désormais 3 cercles universitaires étaient présents sur
les campus de l'UCL, ULB et Saint-Louis pour accueillir les nouveaux venus.
Comme chaque année, la vie de ces universités sera rythmé par leurs activités:
conférences,débats, discussions ou encore soirées.
Comme chaque année, nous vous attendons nombreux à les soutenir !

"L'Europe vue d'en bas"
Chers amis,
L'éditeur de « L'Europe vue d'en bas » me dit que cette rubrique rencontre
un vrai succès chez les lecteurs de notre Newsletter. Tout en m'en réjouissant, je
reste modeste et me demande, surtout, si d'autres rubriques, plus « pointues » que
la mienne essentiellement nourrie de ressentis, ne devraient pas trouver place à
ses côtés. C'est pourquoi , je me suis permis d'envoyer les lignes qui suivent aux
membres de Stand Up For Europe, notamment ceux dont la plume pourrait, avec
justesse, nous éclairer régulièrement sur divers aspects importants de la
construction de la Nouvelle Europe que nous espérons tant.
L'idée de cette rubrique a vu le jour et s'est développée dans ma petite
tête au fur et à mesure de mes rencontres avec des gens « simples », « normaux »,
« d'en bas », pour lesquels j'ai un énorme respect. Des gens qui ne s'intéressent
pas vraiment à la politique si ce n'est, le plus souvent, pour critiquer nos politiciens
locaux, régionaux et/ou nationaux. Quant à leur intérêt pour la politique européenne,
il se résume, chez la plupart d'entre eux, à un jugement lapidaire et sans appel : « Il
y a trop d'Europe, elle est inutile, ne nous apporte rien, n'améliore pas la qualité de
nos vies ; au contraire, elle est la cause de tous nos maux et dresse les uns contre
les autres les travailleurs des différents pays. »
C'est leur voix que j'essaie modestement de faire entendre dans mes
petites chroniques. Avec ce qu'elles ont de vérité et de justifié ; mais aussi d'erroné,

de parti pris, d'a priori, fondés sur l'image que les responsables européens donnent,
trop souvent, de notre continent et de sa gestion à la petite semaine. Mais, lorsque
les simples citoyens prennent un peu de recul par rapport à leur idées toutes faites
et qu'ils écoutent des arguments en faveur d'une Europe différente, plus juste, plus
sociale, plus en lien avec le vie des gens... je constate qu'ils sont demandeurs
d'explications, simples, concrètes et surtout claires, sur l'importance de l'Europe
pour leur avenir et celui des générations futures.
Ces informations avérées et ces explications compréhensibles, seules
des personnes compétentes, désintéressées et, surtout, non étiquetées
politiquement sont à même de leur fournir. Ces personnes, notre Stand up for
Europe en regorge ; leurs origines, philosophies, croyances, compétences, métiers,
fonctions, expériences, âges, talents... différents et complémentaires constituent une
véritable force et une richesse inestimable. Alors, pourquoi ces personnes ne
s'adresseraient-elles pas aux Européens « d'en bas » pour les informer sur le
présent et l'avenir de l'Europe, pour les former et les préparer à participer à la
construction de cet avenir meilleur européen qui les concerne ?
Notre newsletter ne doit pas s'adresser uniquement à des initiés, à des
déjà convaincus ; elle doit toucher un autre lectorat en lui apportant des articles
variés et de qualité, qui, au fil du temps, le fidéliseront peut-être au journal, mais,
surtout, le rendront sensible à l'évolution que nous souhaitons pour L'Europe. Dans
cette perspective, aux côtés de la mienne, essentiellement nourrie de ressenti(s),
osons d'autres rubriques, toutes imprégnées d'un savoir exprimé par nos différents
« spécialistes », en matière sociale, d'économie, de culture ; accueillons-y tant
l'expérience des anciens que l'enthousiasme d'une jeunesse désireuse de donner
ses idées sur des problèmes qui la concernent en premier lieu. Le tout,
sérieusement, certes, mais aussi, parfois, avec un regard décalé, un peu d'humour,
de la BD.
Sans vouloir donner de leçon à qui que ce soit, - de quel droit ? - je partage
avec vous une de mes convictions profondes : l'information et la formation du
peuple européen doivent être des priorités de notre mouvement, si l'on veut
transformer l'Europe, intéresser les citoyens à sa mutation profonde et les amener à
influencer les choix et décisions politiques lors des élections nationales et
européennes. Notre newsletter peut et devrait encore mieux y contribuer ; à toutes
les plumes et talents divers d'y prendre part. C'est pourquoi, concrètement, je
m'adresse aux amis sollicités, chacun avec son « génie » personnel et les appelle
de tous mes voeux à la création de différentes rubriques dans notre newsletter. Je
peux vous assurer que la tâche n'est pas chronophage d'autant plus que nous
avons un coordinateur hors pair en la personne de Balint. En acceptant cette
mission, les amis, nous devenons, dans nos spécialités respectives, des points de
contact et des répondants ; nous apportons également une précieuse valeur
ajoutée à notre newsletter.
Voilà, je me suis permis d'apporter mon modeste témoignage parce que le
sujet me semble important ; mais aussi, parce que je souhaite avoir de nouveaux
camarades pour faire vivre notre newsletter au travers de thématiques qui sont au
coeur de l'Europe de demain.
Alors je vous dis déjà.......A bientôt.
Bruno Heureux.

Votre avis nous intéresse.....
Si vous avez une question, une idée, un grief ou un compliment à nous transmettre, il
vous suffit de répondre à l'un de nos articles.
Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.
N'hésitez pas à réagir car.... votre avis nous intéresse!
Nous nous réservons le droit de ne pas publier les billets injurieux ou non
respectueux des principes du pluralisme démocratique. La parole est libre dans les
limites du respect de l'intégrité des personnes et des idées.
Nous vous remercions de votre soutien à Stand Up, vous faites vivre et
avancer notre projet.

L'équipe de Stand Up for Europe http://standupforuseurope.eu/

STAY CONNECTED

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful