Vous êtes sur la page 1sur 1

La foi est une connaissance de l'esprit par l'esprit, et seuls des esprits gaux

peuvent se reconnatre et se comprendre : des esprits ingaux savent seulement


qu'ils ne sont pas ce que l'autre est; la diversit de la puissance spirituelle et des
degrs de force n'est pas une ingalit, mais le plus faible s'accroche au plus
lev comme un enfant, ou peut tre lev jusqu' lui. Aussi longtemps qu'il
aime la beaut dans un autre, et que celle-ci est bien prsente en lui, mais sans
tre dveloppe, c'est--dire que dans son action et son activit, il n'a pas encore
mis sur l'quilibre et la tranquillit l'gard du monde, qu'il n'est pas encore
parvenu la ferme conscience de son rapport aux cho-ses, il ne fait encore que
croire. C'est ainsi que Jsus s'exprime en Jn 12, 36: Jusqu' ce que vous ayez
vous-mmes la lumire, croyez la lumire, afin que vous deveniez vous-mmes
des fils de la lumire . Au contraire, il est dit de Jsus en Jn 2, 25 qu'il n'aurait
pas fait confiance aux Juifs qui croyaient en lui, parce qu'il les connaissait et qu'il
n'avait pas besoin de leur tmoignage, et d'abord parce qu'il ne se reconnaissait
pas en eux.
L'essence du christianisme et son destin. Hegel