Vous êtes sur la page 1sur 3

Constructions métalliques (2013/2014)

Chapitre 3 : Calcul de Bâtiments Industriels

3.3 Lisses de bardage

3.3.1 Aspects technologiques

Les lisses sont des poutrelles qui ont pour fonction de supporter les couvertures de façades (bardages) et les charges s’appliquant sur ces bardages (pression ou dépression du vent). Elles sont disposées horizontalement à entraxes constants, portant sur les poteaux de portique ou potelets intermédiaires. Elles sont réalisées soit en profilés laminés (IPE, UAP) ou en éléments formés par des tôles pliées.

IPE, UAP) ou en éléments formés par des tôles pliées. Lisses de bardages Afin de réduire
IPE, UAP) ou en éléments formés par des tôles pliées. Lisses de bardages Afin de réduire

Lisses de bardages

formés par des tôles pliées. Lisses de bardages Afin de réduire la portée transversale des lisses

Afin de réduire la portée transversale des lisses (dans le sens de l’axe faible), en les reliant entre elles, à mi-portée, par des liernes (tirants) qui fonctionnent en traction (figure ci-dessus).

Les lisses sont fixées aux poteaux ou aux potelets par des boulons et dans certains situations (cas des lisses UAP), on utilise des cornières ou des tôles pliées (figure ci-dessous).

des cornières ou des tôles pliées (figure ci-dessous). Cas des lisses en UAP Fixation des lisses
des cornières ou des tôles pliées (figure ci-dessous). Cas des lisses en UAP Fixation des lisses

Cas des lisses en UAP Fixation des lisses aux montants

Cas des lisses en IPE

Constructions métalliques (2013/2014)

Chapitre 3 : Calcul de Bâtiments Industriels

3.3.2 Détermination des sollicitations

Charges du vent :

Le rôle principal des lisses est de reprendre les actions du vent (pression ou dépression) sur les couvertures de façades (bardage). Donc, elles sont posées de manière à présenter leur inertie maximale dans le plan horizontal (figure ci-après).

inertie maximale dans le plan horizontal (figure ci-après). Schéma statique de la lisse sous l’effet du
inertie maximale dans le plan horizontal (figure ci-après). Schéma statique de la lisse sous l’effet du
inertie maximale dans le plan horizontal (figure ci-après). Schéma statique de la lisse sous l’effet du
inertie maximale dans le plan horizontal (figure ci-après). Schéma statique de la lisse sous l’effet du

Schéma statique de la lisse sous l’effet du vent (suivant )

Charges permanentes :

En outre, les lisses doivent supporter, suivant l’axe faible , leur poids propres et le poids du bradage (couverture). Dans le cas où la portée des lisses est réduite par des liernes, le shama statique sous l(effet de est :

par des liernes, le shama statique sous l(effet de est : Schéma statique de la lisse

Schéma statique de la lisse sous l’effet de charges permanentes (suivant )

Remarque :

Les lisses sont soumises aux : flexion autour de + flexion autour de . De ce fait, elles fonctionnent en flexion biaxiale (déviée).

3.3.3 Principe de dimensionnement et de calcul des lisses

Comme dans le cas des pannes, les lisses sont dimensionnée et calculées pour satisfaire simultanément aux :

Conditions de résistance (ELU : flexion +cisaillement) ;

Condition de la stabilité (ELU : déversement) ;

Condition de flèche (ELS).

Conditions de résistance (ELU : flexion+cisaillement) :

Sachant que les calculs seront menés en plasticité (sections de classes 1 et 2), les conditions à satisfaire sont :

Flexion (IPE) :

Flexion (UAP) :

+ , 1

,

,

+

,

1

Constructions métalliques (2013/2014)

Chapitre 3 : Calcul de Bâtiments Industriels

Cisaillement suivant l’axe :

,

Cisaillement suivant l’axe :

Avec :

,

, et ,

, et ,

et

0

, = ,

, =

3

;

;

, = ,

, =

3

Limite d’élasticité de l’acier utilisé.

Module de résistance plastique selon les deux plans principaux d’inertie de la panne. Effort tranchant de plastification selon les deux plans principaux d’inertie de la panne. Aire de cisaillement respectivement suivant y et z. Coefficient partiel de sécurité sur la résistance pris égal à 1,1.

Condition de stabilité (ELU : déversement)

La stabilité des lisses concerne la vérification au déversement, on distingue deux cas :

Cas du vent de pression : la semelle extérieure est comprimée sous l’action du vent et vu quelle est fixée à la toiture, il n’y a donc pas risque de déversement.

Cas du vent de dépression : la semelle intérieure est comprimée sous l’action du vent, de plus, elle est libre tout au long de sa portée. Donc, le diversement est à craindre dans ce cas et la formule de vérification est la suivante :

Avec :

=

+

1

,

= ,

Moment de déversement. Coefficient de réduction de déversement. Facteur de corrélation ( = 1 pour les sections de classe 1 et2).

Condition de flèche (ELS)

La vérification de la flèche est donnée par les formules suivantes :

/2

200 ;

=

=

200