Le Bulletin

n°26, mars 2014

Chers adhérents,
Nos volontaires nous le disent souvent, les missions auxquelles ils ont par cipé les marquent longtemps. Il est
vrai que si les missions de Coup de pouce sont courtes, nos perspec ves, elles, sont long terme. Tout d’abord,
le long terme est un des critères principaux de choix de nos partenaires. Nous souhaitons qu’ils existent depuis
longtemps et nous devons avoir confiance qu’ils existeront encore dans longtemps :
• Le temps éprouve les organisa ons et celles qui durent sont souvent celles
dont les fondamentaux sont bons.
• Dans le cas des associa ons qui œuvrent sur le terrain, le temps est aussi un
allié pour établir la confiance nécessaire entre celui qui aide et celui qui est
aidé.
Le long terme, c’est aussi la manière dont nous concevons nos rela ons avec les
différents partenaires.
• Avec nos partenaires associa fs, nous voulons nouer des liens profonds qui
vont au-delà des soubresauts de l’actualité, aussi drama que soit-elle. Une
catastrophe naturelle ou un conflit armé nous empêche de par r en mission comme prévu ? Nous considérons immédiatement la prochaine occasion de réorganiser ce.e mission. Nous aimons aussi retourner chez
nos associa ons partenaires que nous comprenons bien et qui nous
Un nouveau
comprennent bien.
partenaire
• Avec nos partenaires entreprises également, nous aimons nouer des
entreprise : Quatre nouveaux
partenaires assorela ons sur le long terme. Au fur et à mesure que la compréhension
Cyrillus
cia
fs :
mutuelle et la confiance réciproque se renforcent, il devient naturel Vertbaudet
d’allonger la durée de nos engagements, sur plusieurs années.
Les amis
Groupe SADAS
Asa
Niketan
Enfin, Coup de pouce voit sa propre perspec ve sur le long terme. Déjà 14
pour les projets en Inde
ans que nous existons et nous avons bien l’inten on de con nuer à nous déHumanlaya pour les projets
velopper dans les 14 prochaines années !
Gonzague de Pirey, Président au Népal
Planète Enfants pour d'autres projets au Népal

Association Saint Luc
pour les projets en RDC
En Thaïlande, la fête des
mères (12 août) est un jour
très important : c'est l'occasion pour les familles d'être réunies. Dans le pe t village Karen
de Mae-Woei les enfants de tout
âge, en costume tradi onnel, organisent chants, danses et concours de poésie aux louanges de
leur maman. La mission Thaïlande
2013 a eu la chance de par ciper
à ce.e fête très émouvante.

Premiers pas de Coup de pouce au Népal
Au Nord chez les Gurungs
Pour ce.e mission d’hiver, nous avions rendezrendez-vous dans un village
authentique du Népal, nommé Laprak.
Laprak Réunis autour d’un nouveau
partenaire Humanlaya et de son ambassadeur Népalais, Anil Gurung, 11
volontaires sont par s à la rencontre de la tribu Gurung. Notre premier défi
à relever est d’a.eindre ce tant désiré village en usant de tous les moyens
de transports (bus locaux, 4x4, marche). Arrivés sur le site de la mission,
nous découvrons nos amis Népalais et notre lieu de campement avec une
vue imprenable sur les sommets enneigés qui nous ont tous les jours émerveillés de leur immensité. Mais au delà du paysage et du lieu, nous n’avons
qu’une hâte, c’est de découvrir le lieu du chan er qui sera la source de
grandes rencontres. Dans ce village d’une grande humanité,
humanité un accueil excep onnel nous est réservé. Les 700 élèves de 4 à 18 ans, nous
accueillent sous une haie d’honneur en nous criant à tue-tête des
« Namaste » et nous comblent de fleurs que nos bras n’en suffisaient plus.
Ce.e première journée pleine de surprises et d’accueil a été le reflet de notre quo dien. Au cœur de l’école,
les enfants nous ont offert un spectacle de sourire,
sourire de rire et d’entraide qui nous a beaucoup touché. À
chaque récréa on, le chan er des fonda ons de leur nouvelle salle de classe aNrait la curiosité des pe ts et
de leurs professeurs, alors que les grands élèves voulaient aussi contribuer manuellement à ce projet en usant
de toute leur force pour nous démontrer leur savoir faire et apporter leur solution.
solution
Pour clôturer ces 2 semaines de grande générosité,
générosité les adolescents de
l’école se sont levés aux aurores pour nous présenter leur chaleureux au revoir sous des regards émus partagés par les
Coups-de-pouciens tristes de par r. Nous garderons
tous un souvenir mémorable de ce.e mission au
cœur de la tribu Gurung et de ses coutumes.
Nb. : les mots en gras sont choisis par les
volontaires pour résumer en un mot
leur mission.

Au Sud: le Teraï
Hadikhola : un pe t village
d'agriculteurs à la limite du Teraï, la
région sud du Népal qui borde la
fron ère de l'Inde dont elle est
proche ethniquement et culturellement.
Nous sommes accueillis très chaleureusement par les
habitants du village, des brahmanes jusqu'aux intouchables. Cependant nous comprenons au fil de l'eau,
notamment en discutant avec Asmita, notre partenaire
locale, que le système de castes structure fortement les
rela ons sociales et personnelles : de l'usage quo dien
de l'eau et de la nourriture à l'endogamie des mariages.
La maison que nous avons construite servira donc au
dynamique Comité de Protec on des Femmes local
pour des ac ons de préven on, forma on et sou en
individuel aux femmes vic mes de rejet, de discriminaon ou d'exploita on. Si le plat unique « dalbhat » (len lles-riz) ne nous manquera pas trop, nous
rentrons riches des sourires et des pas de danse partagés.

RDC - Kananga
Le Roi Lion, vous connaissez ? Les grandes
étendues verdoyantes et la célèbre chanson :
« Hakouna Matata ». Ce terme vient du Swahili, qui
signifie : « il n’y a pas de problème » ! Telle a été notre
devise et notre environnement pendant 15 jours, au
milieu de la brousse, près d’un grand village insoupçonné, niché dans une végéta on luxuriante et débordant d’enfants. Où ça vous dites ??? En RDC ??

Oui, oui, en République Démocra que du Congo, exZaïre, le Congo Belge, là où a été Tin n !! Ah c’est sûr,
au départ il n’y a pas eu beaucoup de monde pour
partager avec nous son expérience touris que, les
bons hôtels pas chers, les balades, et pourtant … C’est
un pays magnifique, grand comme quatre France.
C’est l’un des géants de l’Afrique par ses richesses, sa
superficie et sa popula on. Le Français étant l’une des

langues officielle, le contact fut immédiat !
Nous avons été accueillis comme des princes. Sur
place « Maman Henrie.e », notre « Sister Act » locale
et le Père Clément nous ont fait partager l’amour de
leur pays, pour lequel ils ont décidé de s’engager. Au
cours de notre séjour, nous avons pu sen r combien
notre contribu on est importante pour le développement d’un projet audacieux et bien avancé : un centre
médical avec laboratoire et une agro-pastorale pour
nourrir les pa ents.
Lors de ce.e mission, avec notre équipe de dix vaillants volontaires, nous avons pu achever la construcon des murs du laboratoire en dix jours à peine. Un
exploit !
Ah non, nous ne sommes pas des médecins, ni des ouvriers qualifiés ! Certes, nous sommes Blancs mais les
Chefs aujourd’hui ce ne sont pas les volontaires mais
nos amis Congolais !! Que de surprise et d’étonnement dans leurs yeux, des Blancs au service des Noirs
… pas facile à comprendre ... et pour les plus jeunes
généra ons, « non, non, nous ne mangeons pas les
enfants Noirs !! »
En résumé, que de magnifiques souvenirs ces moments partagés au quo dien, dans la joie et la bonne
humeur. Et quel plaisir d’avoir été tout simplement
ensemble à « bâ r » les liens grandissant au même
rythme que les murs.
En partant, nos amis Congolais nous ont remerciés
d’être venus chez eux et nous, Coup-de-pouciens,
nous les remercions vraiment de nous avoir accueillis
avec autant de générosité !

Cambodge Kirivong
Kirivong ... Un mois après notre retour, le nom du
village dans lequel nous avons vécu 15 jours uniques
nous laisse encore rêveurs. Un village du Sud Cambodge perdu au cœur des rizières. Sur la route principale en terre ba.ue, des maisons et des échoppes, de
larges sourires et des regards curieux, s’interrogeant
sur la présence chez eux de 10 joyeux
« Barangs » (Français). Ou ls à la main et casque.e
sur la tête, nous nous rendons sur deux chan ers. Objec f : construire en 15 jours deux maisons en bois et en briques pour deux familles pauvres. Les mots appris en
khmer ? Pelle, mor er, brique, truelle, scie, ciseau à bois, clou, tôle, … mais aussi tchoum rip sour, soksabaï ?, or
koun chran beaucoup ! (bonjour, comment allez-vous?, merci beaucoup beaucoup !)
Les Khmers … Notre hôte Lokta, les ouvriers Koï, Bong, Kop et Souria, notre cuisinière Sraïmom. Tant de visages
ouverts et de cœurs généreux. Comment aurait-on pu s’imaginer autant rire avec eux ? Malgré la barrière de la
langue, de véritables rencontres, sobres mais remplies d’émo ons.

De jours en jours, nos deux maisons ont pris de l’allure, sous l’œil a.en f des enfants qui ne décollaient pas des
chan ers et des femmes du village qui nous apportaient des bananes, des bananes et encore des bananes ! Le
contact avec les ouvriers est devenu de plus en plus facile et les fous rires allaient croissants … Ils se plaisaient à
nous appeler par nos prénoms avec une prononcia on dont eux seuls connaissaient le secret !
Le temps d’un après-midi, nous avons réduit nos horaires habituels de chan er pour vivre un moment très fort, la
kermesse ! Des enfants tellement enthousiastes et heureux, nous comblant par leur affec on toute confiante et
donnée. Maquillage, coloriages, cordes à sauter, twister, chamboule-tout, ballons de baudruche, scoubidous … Ils
étaient fous !
Au Cambodge, énormément de joie, de simplicité et de chaleur dans les cœurs.
Kirivong, un pe t coin de paradis.

Les 23 missions de l’été 2014 ...
Pérou
San Jeronimo
Construc on
d’une pe te
maison
(logement
social) : 1
mission départ le 26
juillet

Côte
d’Ivoire
Gonzagueville
Fin de la
construc on
du centre
pour handicapés : 1
mission départ le 2
août

Sénégal
Niacoulrap
Construc on
d’une boucherie traiteur
pour un centre
de forma on
professionnelle : 2 missions départ le
26 juillet et le 9
août

Cambodge Roleak
Construc on d’une maison
Rwanda
d’accueil pour enfants déBurehe
Burkina
favorisés : 1 mission départ
Rénova on
Faso
le 26 juillet
d’un
centre
Bobode
santé
dioulasso
Népal La- Mongolie Rénopour enfants prak Fin de va on d’un local
Rénova on
sidéens et
au CHU du
la construc- pour enfants et
femmes en
service de
on d'une
adultes avec bibliotraitement
néonatoloécole débu- thèque : 1 mission
du sida : 2
gie : 1 mistée cet hidépart
sion départ le missions dé- ver : 1 misle 2 août
parts le 19
5 juillet
sion départ
juillet et le 9 le 31 octobre
x1
août
x2

x1

x1
x1

x1

x1

x1

x2
x1

x1

x4

Pérou Chiquillan Fin
de la construcon d’une
école : 1 mission départ le
12 juillet

Missions

RDC Kananga Fin
de la construc on du
laboratoire :
1 mission
départ le 26
juillet

Asie : 9
Afrique : 12
Amérique latine : 2

Madagascar
Santaha
Construc on
d’un collège et
de logements
sociaux (pe tes
maisons en
bois) : 4 missions
départs les 19
juillet, 2 août, 16
août et 30 août

x1
x4

x1

Inde TallapalMadagascar lem Rénova
on d’un
Tandrokosy
centre
d’acprès de Mocueil pour
rondava
enfants siConstruc on
déens : 1
d’une école : 1
mission départ le mission départ le 26
19 juillet
juillet

Cambodge
Kirivong Poursuite des construc ons de
logements sociaux : 2 nouvelles maisons : 1 mission départ le
9 août

Philippines
Talisay (Ile
de Cebu)
Foyer social
pour enfants
pauvres en réinser on : 4 missions départs
les 5 juillet, 19
juillet, 2 août et
16 août

Merci à BNP Paribas pour l’impression de ce bulle n ¡Rédac(on : Hélène Steiner - Maximilien Perrollaz