Vous êtes sur la page 1sur 25

Mouvementsuniversitairesde2007­2009enFrance

Lesmouvementsuniversitairesde2007­2009enFrancesontun

10août2007),etdesdécretsd'applicationdecetteloi,notamment

touchantàlaréformedustatutdesenseignants­chercheurs.D'autres

questions,tellequecelledubudgetdel'enseignementsupérieur,dela

formationdesenseignants("masterisation")etdunombredepostes

ouvertsauconcours,ouencorecellesdel'avenirspécifiquedecertains

établissementsderecherche,sontégalementposées.

1

établissementsderecherche,sontégalementposées. 1 Sommaire 1 Contexte 2 Récriminationsetrevendications

Sommaire

1 Contexte

2 Récriminationsetrevendications

2.1 L'AERESetlaproblématiquedel'évaluationbibliométrique

2.2 Évolutiondelasituationdesenseignantsdusecondaireetdusupérieur

2.3 Lebudgetdel'enseignementsupérieur

2.4 LaloiLRUetlerapportSchwartz

3 Mouvement2007­2008

4 Leprojetdedécretsurlestatutdesuniversitaires,lemouvementdesenseignants­chercheursetautres

revendications(2009)

4.1 Modulation

4.2 Évaluation

4.2.1 L'évaluationaujourd'hui

4.2.2 L'évaluationselonleprojetdedécret

4.3 Avancementetrecrutement

4.4 Critiquesetpositions

5 Leprojetdedécretde«contratdoctoralunique»

5.1 Négociationsetcontestation

6 Masterisationdesconcours

7 Chronologie

8 Critiquedumouvement

9 Notesetréférences 10 Voiraussi

10.1 Bibliographie

10.2 Articlesconnexes

10.3 Liensexternes

Contexte

L'universitéfrançaiseest,del'avisgénéral,encrisedepuislongtemps,maislescausesetlesmesuresàprendre

sontenrevancheobjetsdepolémiques,aggravéesparunetraditiondefortepolitisationdelaquestion.Toutes

lestentativesderéformeontrencontréuneoppositionimportante,conduisantsouventaudépartforcédu

ministreouaumaintiendustatuquo.

propositionsderéforme.Celles­ciontétépubliéesdansunrapportdeprèsde100pagesen2004.

Auprintemps2004,denombreusesmanifestationsonteulieu,contredesorientationsgouvernementales

dénoncéescommeàcourttermeetproductivistes [réf.souhaitée] ,ainsiqu'unebaissedespostesetdu

.

2

Unepétitiondesprofessionnelsdelarecherche(74000signatures)etunepétition(230000signatures)sont

demandeunehaussedubudgetdelarechercheà3%duPIB,unstatutetdespostespourlesjeuneschercheurs,

afinquelaFranceseconformeauxobjectifseuropéensetmondiaux.

Lamiseenplacedel'Agencenationaledelarecherche(ANR),enfévrier2005,seravuecommeune

confirmationdecettevisionàcourtterme:ellenefinancequedesprojetsàcourtterme(3­4ans),lesquelssont

directementdéterminésparleministèredelaRecherche,restreignantainsitrèsfortementlalibertédela

recherche.

Nombred'enseignants,descientifiquesetd'élèvescritiquentaussiladénégation,parNicolasSarkozy,dela

dimensionpédagogiqueetcitoyennedel'éducationscientifiqueetdelaculturegénérale,apparenteparexemple

danssesremarquesausujetdeLaPrincessedeClèves ousurle«droitdefairelittératureancienne »;ou encoredansleprojet,reportéparFillon,delaréformedulycée,quienvisageaitladisparitiondecertaines matières.Ainsi,lemathématicienWendelinWerner,lauréatdelaMédailleFields,pouvaitécrire,dansune

lettreouverteauprésidentdu19février2009,publiéedansLeMonde:

3

4,5

6

«Lorsquel'onmedemandeàquoipeutserviruneéducationmathématiqueaulycéepourquelqu'un

dontlemétiernenécessiteraenfaitaucuneconnaissancescientifique,l'unedemesréponsesest

quelasciencepermetdeformerunboncitoyen:sapratiqueapprendàdiscernerunraisonnement

juste,motivéetconstruitd'unsemblantderaisonnementfallacieuxeterroné.»

7

Enfin,dansunevisionàpluslongterme,lejuristeOlivierBeaudremarqueque,sile

«principed'indépendancedesprofesseurs»aétéconsacrécommeprincipeconstitutionnelparle

doyenVedelen1984,ces«libertésuniversitaires»(libertérelativedansl'enseignement;libertéde

recherche,c'est­à­dired'unepartlalibertéindividuelled'établirlesthèmesderechercheprioritaires indépendantd'unetutelledupouvoirpolitique,etd'autrepartlalibertécollectived'exercersa recherchedansuncadrecollectif,indépendammentdespressionsdumarchééconomiqueoudes pouvoirspolitiques),«jadisconféréesparlacoutume,sontfoulésauxpiedspartousles

gouvernantssuccessifsdepuis1968

8

Leprojetdedécretréformantlestatutdesuniversitairesest,selonBeaud,unpasdeplusdanslarestrictionde

cettelibertédelarechercheetdel'indépendancedesprofesseurs,quiconditionnepourtantlaqualitédela

recherche—lelyssenkismeenétant,acontrario,lapreuveultime.

Récriminationsetrevendications

L'AERESetlaproblématiquedel'évaluationbibliométrique

auparavanteffectuéesparleCNRS.Àuneévaluationcollégiale,pardespairs,onsubstitueuneévaluationselon

descritèresbibliométriques(facteurd'impactdesrevuesscientifiques,facteur­htentantdemesurerl'influence

d'unchercheurenfonctiondunombred'articlespubliésdansdesrevuesclasséesAouB,etc.).Laqualitédela

rechercheestainsiévaluéeselondescritèrespurementquantitatifs,tandisqu'aulieud'évaluer,commeonle

faisaitauparavant,lesrechercheselles­mêmes,onsedirigeversuneévaluationindividualistedechaque

chercheur.«Onestpasséduclassementdesrevuesàceluidesindividus»,remarqueainsiLaurenceCoutrot

dansleBulletindeméthodologiesociologique .Cesindicateursbibliométriquesontprisuneplacedeplusen plusimportantedansladéterminationdespolitiquesdelarecherche.Ilsoccupentainsiunebonneplacedansla

11

LOLF(Loiorganiquerelativeauxloisdefinances) .

10

9

12

Leclassementdesrevueseffectuéesparl'AERES estlui­mêmefortementcontesté,desrevuesprestigieuses (tellesquelesAnnales)n'yétantpas.Ilfavoriseenoutrelesrevuesgénéralistesaudétrimentdesrevues spécialisées­cequiconduitàunesous­évaluationdelavaleurdesarticlespubliésdansdesrevuesspécialisées,

13

jugésdemoindreimportancedufaitdulieudeleurpublication .LaRevuedesétudesslaves,transdisciplinaire etinternationalementreconnue,aainsiétéclasséeniveauC,dansladisciplinelinguistique,suscitantuncertain étonnement.

Enmatièredesciencespolitiques,parexemple,ceclassementaétéretenuplutôtqueleEuropeanReference

IndexforHumanitiesutiliséparlaFondationeuropéennedelascience,«pourlaraisonprincipalequetrèspeu

derevuesfrançaisespourraientêtreclasséesseloncesdernierscritères[devisibilitéinternationale]etqu’il

seraitalorsimpossiblederéaliseruneévaluationraisonnabledelaproductionscientifiqueeffectivedes

politistesfrançais .»Lesdifférentsclassementspossiblesapparaissentainsilargementàgéométrievariable ,

etrépondantàdesimpératifspolitiquesplutôtqu'àuneévaluationdetypescientifique.

13

14

Devantlamenacede61comitésdepublicationderevuesdescienceshumainesetsociales,laFondation

européennepourlasciencead'ailleursdécidé,enjanvier2009,deretirerleslettres(A,BetC)deson

classement,quiserontremplacéespardesdescriptionsécrites .

15

Leclassementbibliométriquedesrevuesscientifiquesmisenplaceparl'AERESsuscitedescritiquesdelapart

dechercheursd'horizonsdivers .Ainsi,lemédiévisteOlivierBoulnoisaffirmequ'on«confondlaqualité

16

16

d’unerevueavecsadiffusion,etlaqualitéd’unarticleaveclaqualitéd’unerevue ».SelonBoulnois,«surles quatretomesdesDitsetEcritsdeMichelFoucault,iln’yapeut­êtrepascinqarticlespubliésdansdesrevues

16

classéesA… »

Unepétitionintitulée«Pourleretraitcompletetdéfinitifdela«listedesrevues»del’AERES»aétélancée

17

enoctobre2008,recueillantprèsde4000signaturesau14février2009 .

Enoutre,lescomitésd'expertsdel'AERESsontnommés(etnonélus),etleurscritèresd'évaluationinconnus.

Le23juillet2009,troispersonnalitésscientifiquessontinterrogésparLesÉchos,ellescritiquentlesystème

bibliométriquenotammentenprenantl'Australieetl'Angleterrecommeexemplesdeseffetsperversdecette

méthode(forteaugmentationdespublicationseteffondrementdelaqualitédelarecherche)etdéfendentle

maintiendescomitésdelecture.

Évolutiondelasituationdesenseignantsdusecondaireetdusupérieur

Danslemêmetemps,l'Éducationnationaleainsiquelesuniversitésferaientdeplusenplusappelàdes

professeursprécairesetnon­titulaires(ATERetpost­docspourlesuniversités;étudiantsn'ayantqu'unelicence

(bac+3)­etn'ayantpasobtenuleCAPES­pourenseignerdanslescollègesetlycées) .

18

S'ilyaainsi57000universitairestitulairesdespostesdemaîtredeconférenceoudeprofesseurdesuniversités,

20%desenseignantsdanslesuniversitéssontdesagentscontractuels(selonlerapportSchwartz,2008,

p.43 ).Surletotaldesemployésdel'université(enseignants,IATOSS,etc.),24%sontdescontractuels(23%

19

auCNRS) .

19

SelonThierryPagnier(2006),ducollectifdesdoctorantsdeParis­IIISorbonnenouvelle,«depuis1998,le

nombredenon­titulairesaaugmentédeuxfoisplusvitequeceluidestitulaires;àtelpointqu’aujourd’huiun

enseignantsurcinqestnontitulaire ».Certainsdecespost­docstémoignentdeconditionsdetravail

difficiles,entrecoupésdepériodesdurablesdechômage(parfoissansallocationsdel'ANPE),quipeuventêtre

20

coupléesàdesformesdeharcèlementmoral .

21

En2006,s'agissantdespersonnelsIATOSS(non­enseignants),MireilleGuibilato,responsabledelaFERCsup

20

(CGT),estimaitqu'ilyavait« entre15000et20000précairespour60000titulaires ».

LemagazineScienceshumainesaffirmait,en2002,qu'ilyavait60000doctorants«chercheursetsmicards»,

quireprésentaientalorsprèsdelamoitiédeseffectifsdelarecherchepublique,tandisqueselonuneenquête

d'IsabellePourmir ,leurstravauxreprésenteraientprèsde70%despublicationsdeslaboratoires .Selonle

rapportSchwartz(2008),70400doctorantssesontinscritsàlarentrée2005(+15%depuis2000),dont

seulement11551(moinsde17%)bénéficiaientd'allocationsderechercheduministèredel'Enseignement

22

23

supérieuretdelarechercheoudeconventionsindustriellesdeformationparlarecherche(CIFRES) .

19

jeuneschercheursfrançaisàl'étranger,payésparleministèredesAffairesétrangèreseteuropéennes

24

UneCoordinationnationaledesprécairesdel’Éducations'estformée,réclamantl'abolitiondelavacation,la

titularisationdetous,l'augmentationdespostesauconcours(leurréductiondrastiqueétantlecorrélaire

immédiatdel'augmentationduprécariat) .

25

Enfin,laLRUaautorisé,quecesoitpourl'enseignementetlarechercheoupourlestâchesadministratives,le

recrutementd'agentscontractuelssousformedeCDI(auparavant,seulslesCDDétaientautorisés,lesagents

contractuelsexerçantdesemploisqui,enprincipeetselonlaloi,auraientvocationàêtreremplisparun

Lebudgetdel'enseignementsupérieur

Auniveaufinancier,lebudgetallouéparétudiantenuniversitéestgénéralementconsidérécommetropbas.

26

26

l’enseignementprimaireetde42,63%pourceuxdel’enseignementsecondaire .Aujourd'hui,laFrance dépenseplusenmoyennepourunlycéenquepourunétudiant.

Elleestdemoinsde9000euros,contre22000eurosauxÉtats­Unis .Entre1975et2001,ladépense

moyenneparétudiantenuniversités’estaccruede19%,alorsqu’elleaaugmentéde48,5%pourlesélèvesde

27

Lacomparaisonestégalementfaiteaveclesétudiantsenclassespréparatoiresauxgrandesécoles ,pour

28

lesquelslanationdépense14000eurosparétudiant .

LaloiLRUetlerapportSchwartz

étudiants,trèsactifs,maisaussidesuniversitaires.

Ainsi,selonlejuristeDominiqueRousseau,laloiLRU«consolidelepouvoircorporatiste,renforcele

29

29

localismeetdécouragelarecherche ».«Ilfaut,dit­il,garderl'autonomie,maisenlaconciliantavec

l'indépendancedesenseignants­chercheurspourluidonnersavéritabledimensionuniversitaire.Àl'autonomie

contrel'indépendancedesuniversitairess'opposel'autonomieparl'indépendancedesuniversitaires ».Comme nombredesescollègues,ilrefuseainsiquele«recrutement,lapromotionetl'évaluationdesuniversitaires»

soitlefaitdel'administration,etnondespairsscientifiques,seulshabilitésàjugerdelaqualitédutravail .Il

rappellealorsladécisionde1984dudoyenGeorgesVedel,alorsmembreduConseilconstitutionnel,qui

29

rappelaitl'exigenced'une«représentationpropreetauthentique»desenseignants­chercheurs .Cesarguments

29

8

PourAnnieVinockur,professeurémérited'économie,laLRU,quiprendplacedansundispositifquiinclut

l'ANR,l'AERESetlaLOLF(loiorganiquerelativeauxloisdefinances),etdanslecadreplusgénéraldu

«nouveaumanagementpublic»,adesconséquencesnégativesconcernantl'«autonomiescientifiqueet

pédagogiqueducorpsdesenseignants­chercheurs»:

1.«affaiblissement(bienendeçàdelapratiquedesgrandspaysétrangers)delareprésentationducorps

enseignantdanslesinstancesdedécisionsurlescursus,lerecrutementdeleurscollègueset l'évaluation»;

2.«substitutionauxdotationsrécurrentesdeslaboratoiresd'unfinancementparprojetspilotéparune

agencedemoyens(ANR)dontlesmembressontnommésetnonélus»;

3.«évaluationdelaproductionscientifiquesurdescritères(bibliométrie,brevets )désormaislargement

disqualifiésdanslacommunautéscientifiqueinternationale(Lawrence2007,Ellison2007,Lallement

2007)»;

4.«introduction,encoretimide,durecrutementcontractuel(àceciprèsquelafixationcontractuelledes

quotasparétablissementpeutpermettreàcertainsd'enfairelargementusage).Lemouvementn'estpas propreàlaFrance:auxÉtats­Unis,danslesuniversitéspubliquescommeprivées,laproportionde

contractuelsetvacatairesdanslesuniversitésestpasséeentrenteansde43%à70%,avecdes

conséquencesjugéesdramatiques».

5.«L'offensivelaisseàpenserque,commeauxÉtats­Unisàpartirdesannées1980,l'objectifimmédiatde

laréformesoitd'enfiniravecunpouvoirdusavoirjugépolitiquementdangereuxetéconomiquement

insuffisammentrentable(Newfield2007).»

30

V.PécresseinstitueensuiteuneCommissionderéflexionsurl'avenirdespersonnelsdel'Enseignement

19,8

8

supérieur,présidéeparleconseillerd'ÉtatRémySchwartz,quirendsonrapportenjuin2008 .Selonla

ministre,cerapportalargement«influencé»leprojetdedécretmodifiantledécretdu6juin1984fixantles

dispositionsstatutairesdesprofesseursdesuniversitésetdesmaîtresdeconférence,àl'originedelafrondedes

enseignants­chercheursfin2008­début2009.LerapportcontientaussidesdispositionssurlesBIATOSS

19

(ingénieurs,administratifs,techniciens,ouvriersetpersonneldeservice) .

L'IAEGustaveEiffel(Institutd'administrationdesentreprises,rattachéàParis­12)ad'ailleursmisenplaceun

Master2DéveloppementetManagementdesUniversités,quidoitouvrirenseptembre2009etdontles

débouchéssont«touteslesfonctionsdesoutienréaliséespardescadresdesétablissementsd’enseignement

supérieur(

),notammentcellesquisontliéesàl’accompagnementdelaréformeLRU

31

».

Mouvement2007­2008

Depuislarentréeuniversitaire2007,plusieursmouvementsdegrèveétudiantesesontdérouléssurde

nombreusesuniversités(grèvesouventaccompagnéedepiquetsdegrève,voired'occupationd'universités).Un

32

premier«blocage»adébutéle29octobre2007àl'universitédeRouen tandisquedes«barragesfiltrants»

avaientétémisenplacedanscertainesuniversités .CertainesuniversitésdontTolbiac(Paris­I)avaientété ferméesadministrativementpourempêcherl'occupationdesuniversitésparlesgrévistes,cequin'avaitpas

33

1

29

empêchédanscecasl'occupationpar100à200étudiants .Lesgrévistesontétéexpulsésdanslanuit.Au9 novembre,unequinzained'universitéssont«bloquées»,àlasuited'assembléesgénérales,etd'unequarantaine

34

engrève [réf.souhaitée] .Desétudiantssesontégalementorganisésdansdesmouvements«anti­blocage»,afin

35,36

d'obtenirlaréouverturedesuniversitésaunomdeleur«libertéd'étudier» ,tandisquecertaines

37

organisationsparticipaientàunecontre­manifestation .

UnCollectifétudiantcontrel'autonomiedesuniversités(CECAU),formédessyndicatsserevendiquantdu syndicalismedelutte(SUDÉtudiantetlaFédérationsyndicaleétudiante)etdesmouvementsdejeunessedu ParticommunistefrançaisetdelaLiguecommunisterévolutionnaire (Uniondesétudiantscommunisteset Jeunessescommunistesrévolutionnaires),s'estformépoursoutenirlemouvement.L'UNEF,quianégociéle textedeloi(sanspourautantapprouverleprojet,elleapartiellementobtenusatisfaction,notammentsur

1

l'absencedesélectionàl'entréeduMasteretsurlemaintienducontrôlenationaldesfraisd'inscription),s'est

dansunpremiertempsengagéedanslemouvementavantdechangerdestratégieendécidantdequitterla

coordinationnationaledeLille les24et25novembre,dénonçant«unclimatdetensionsetdeviolences

inacceptable.»Lacoordinationnationalereprocheàl'UNEFd'avoirenvoyécertainesdélégationsfantaisistes .

38

39

Cesdélégationsontétérefuséesendébutdecoordination .L'UNEFaadoptéunepositionambiguëen appelantàparticiperauxassembléesgénéralesouàmanifesterafind'obtenirdesmodificationsdelaLoiLRU etuneaugmentationdubudgetdel'EnseignementSupérieur,budgetalorsjugé«entrompe­l'œil»,maisen refusantdereprendrelemotd'ordred'abrogationdelaLoietdecautionnerl'«auto­organisation»du mouvementàtraverslescoordinationsnationales.Certainessectionslocalesdel'organisation,principalement membresdelaTUUD(tendanceminoritairedel'UNEF)sesontpourtantpleinementimpliquéesdansles

41

40

Lesdéputésdugroupesocialisteàl'Assembléesesontprononcéscontrelesblocages .Selonl'UNI,«ladroite

universitaire»selonsonpropreslogan,laloisurl'autonomiedesuniversitésn'estqu'un«prétexte»utilisépar

42

44

43

Pécresseapoursapartdénoncéunconflitqu'elleaqualifiéde«politique» .Certainsprésidentsd'université ontpourleurpartdénoncéun«noyautage»dumouvementpardes«groupusculesd'extrêmegauche».Pour Jean­PierreFinance,premiervice­présidentdelaConférencedesprésidentsd'université,«unecentaine

d'individus,issusdesgroupescommelaCNT,SUDÉtudiantoulaLCR,sedéplacentdefacenfac.Le8

novembre,commelesitedeTolbiacdeParis­Iétaitfermé,ilssontvenusàNanterre».OlivierAudéoud,

présidentdel'universitédeNanterre,déclaraitque«600à800étudiantsontdécidéd'unblocagepour34000

étudiants» .Leprésidentdel'universitédeRennes­IIacomparéleblocageàun«comportementterroriste. […]C'estl'impuissancedesdémocratiesfaceauxrégimestotalitaires».Ilaégalementdéclaréquedes «groupesdéterminésayantsouslemanteaudesbattesdebaseball»étaientprésentspourorganiserleblocage

malgrélevotedesétudiantsà62%pourlareprisedescours ,Cechiffrede62%seraitentachéd'irrégularités

selonlesgrévistes maisl'UNEFl'areconnucommevalide .Lesorganisationsviséesparcesattaquesdu

48

47

46

47

présidentcontestentvivementsavisiondeschoses .Leprésidentdel'universitéafaitrespecterladécisiondu

voteenfaisantexpulserlesétudiantsgrévistesdanslanuitdu15novembrepar300agentsdesforcesde

l'ordre .Danslemêmetemps,d'autresuniversitésayantorganisédesvotesàbulletinsecretn'ontpasempêché

lemouvementdes'étendre,c'estlecasàLille­3oùleblocagel'aemportélorsd'unvoteàbulletinsecretou

encoreauHavre.

45

29

Le27novembre,ValériePécresseréunitlesorganisationsétudiantesreprésentativesetannonceune

augmentationdubudgetdesuniversitésde50%sur5ans(ilpasseraitde10à15milliards),lacréationd'un6 e échelondebourse,ainsiquel'instaurationd'unecirculaireadresséeauxprésidentsd'universitépourleur préciserquel'orientationactivenesauraitsetransformerensélectionàl'entréedel'université.Laministre annonceégalementlacréationd'ungroupedetravailayantpourmissiond'assurerlecadragenationaldes intitulésdediplômes,ainsiquel'«harmonisationparlehaut»desconditionsd'examen,cesdernièresmesures constituantunemodificationdelaréformeLMD,quiaccordaitplusd'autonomieauxuniversitéssurleplan pédagogique.Fortedecesgaranties,etaprèsavoirconsultésesadhérents,l'UNEFaappeléàla«levéedes blocages».

Findécembre,lemouvementdeprotestationestaupointmort .Ilreprendàlarentrée,tandisqueleslycéens

etlesenseignantsdusecondaireprotestentcontrel'annonce,parleministreXavierDarcos,delasuppressionde

49

50

11000postesdansl'enseignementsecondaireàlarentrée2008 .

Enjuin2008,laministrePécressesupprimediscrètementlesboursessurcritèresuniversitaires(attribuéesaux

étudiantsdemaster;lesboursessurcritèressociauxnesontpasverséespourlesétudiantsdetroisièmecycle,

lesquelsn'ontdoncplusdebourses) .

51

lesquelsn'ontdoncplusdebourses) . 51 ManifestationétudiantecontrelaLRU.Limoges­Décembre2007 (

FichierOGG

Desproblèmespourécouterlefichier?Aidez­moi

Aumoisdedécembreetdansunevolontéd'apaisement,elleatoutefoisdécidéuneréouvertureexceptionnelle

desboursesenrelevantleplafondd'éligibilité.réf:JTdu20hdeTF1(13décembre2008).

Leprojetdedécretsurlestatutdesuniversitaires,lemouvementdes

enseignants­chercheursetautresrevendications(2009)

Début2009,unmouvementuniversitaire,initiéparlesenseignants­chercheurs,etprogressivementrejointpar

lesétudiants(ycomprislesdoctorants),contesteànouveaulesréformesencoursdanslecadredelaloiLRUet delaréformedelarecherche(AERES,ANR,etc.).Lesuniversitairestitulairescritiquentenparticulierla

modificationdudécretde1984définissantleurstatut,quiestundécretd'applicationdelaloiLRU.La

masterisationdelaformationdesenseignants,leprojetdedécretde«contratdoctoralunique »,labaissedes postesauxconcours(CAPESetagrégation)etdesmoyensallouésauxuniversités(nombredepostes,etc.),etla

52

réformedesCROUS sontaussicritiqués.

52

Lessyndicatsenseignants,lessyndicatsétudiants,laCPU(Conférencedesprésidentsd'université)sesont

jointsaumouvement.LaFAGE(Fédérationdesassociationsgénéralesétudiantes),généralementabsentedes

mobilisationsétudiantes,s'estdéclaréeneutre,affirmantquelesrevendicationsdesétudiantssedistinguaientde

cellesdesuniversitaires­toutenadmettantqueleprincipedemodulationdesactivitésd'enseignementetde

recherche,prévuparleprojetdedécret,auraitdeseffetssurlesétudiants:«Lesprofesseurslesmeilleurs

risquentdedispenserbeaucoupmoinsdecours ».Elleatoutefois,faitplutôtinhabituel,manifestéle10 févrierpourappeleràdesvéritablesconcertationssurlesréformesencoursconcernantl'enseignement supérieur.L'UNEF,quis'opposeaudécretsurlesuniversitaires,exigeaussi«leretraitdelaréformedu

financementdesuniversitéssurlabasedeleurs“performances”,quivapénalisercellesquiaccueillentles

étudiantslesplusendifficulté»,oul’abandondes900suppressionsdepostesprévuesàlarentréeprochaine

53

dansl’enseignementsupérieur .

53

47

Surleplanpolitiqueinstitutionnel,lagauche(PS,Verts,PCF,NPA,etc. )aapportésonsoutien,demêmeque

leMoDem etquecertainsmembresdelamajoritéUMP(enparticulierDanielFasquelle,députéUMPdu

55

54

Pas­de­CalaisetdoyendupôledeBoulogne­sur­Merdel'universitéduLittoral ainsiqueFrançoisGoulard ).

47

Modulation

C'estledécret84­431,prissouslegouvernementMauroy,quiintroduisitlepremierdanssonarticle7 la

possibilitéd'unediminutionoud'uneaugmentationdeladuréederéférenced'enseignementde50%,en

fonctiondudegrédeparticipationdel'enseignant­chercheurauxautresmissionsduservicepublicde l'enseignementsupérieur,ouenfonctiondesresponsabilitésparticulièresqu'ilassume.Cettemodulationde servicedevaitsefaireenconservantlepotentield'enseignementdel'établissement,lechefd'établissement devantassurerl'équilibreglobalentrelesdiminutionsetlesaugmentationsdeserviced'enseignement.Cette

possibilitéaétésuppriméeparledécret88­147souslegouvernementChirac.

56

codedel'éducation,demanderàbénéficierdesresponsabilitésetdescompétencesélargiesenmatière

budgétaireetdegestiondesressourceshumaines(art.18).«Leconseild'administrationdéfinit,danslerespect

desdispositionsstatutairesapplicablesetdesmissionsdeformationinitialeetcontinuedel'établissement,les principesgénérauxderépartitiondesobligationsdeservicedespersonnelsenseignantsetderechercheentreles activitésd'enseignement,derechercheetlesautresmissionsquipeuventêtreconfiéesàcespersonnels.»(art.

19).

Onparled'enseignant­chercheurdepuislaloiFaurede1968,quiaintégrécesdeuxactivitésdanslecadrede

réformesgénéralesdel'UniversitéenFrance.Cettevolontéd'imposerunemodulationdesactivités

d'enseignants­chercheurs,décidéeparlahiérarchiedel'universitéenfonctiondecritèresd'évaluation

contestables,estl'unedesciblesdescritiqueslesplusvirulentes(mêmeJean­CharlesPomerol,présidentde

l'universitédeParis­VI,favorableengénéralauxréformesdePécresse,considèrecettemodulationcomme

57

n'étant«pasunebonneidée »).Eneffet,d'unepartl'enseignementestconsidérécommeunesanction

pénalisantles«mauvaischercheurs»;d'autrepartlescritèresd'évaluationsontflous;deplus,lelienentrela rechercheetl'enseignement,nécessairepourladiffusiondesconnaissancesàl'échelledelasociététoutentière, faitpartiedesfondementshistoriquesdel'enseignementetdelarechercheenFrance.Enfin,lecontextedes

suppressionsdepostesàl'Université(900en2009),encontradictionaveclavolontéaffichéed'améliorer

l'encadrementdesétudiantsenlicence,faitcraindreunrecourssystématiqueàl'augmentationdunombre

d'heuresdecours.LephysicienAlbertFert(prixNobel),quis'étaitdéclaréenfaveurduprinciped'une

modulationdeschargesd'enseignementetderechercheencertainscas,soutenantlacréationde«chaires

CNRS»,envisagéesparleCNRS,ainsique«plusdemixitéentrelesfonctionsd'enseignant­chercheur[i.e.

d'universitaire]etdechercheur[i.e.affiliéauCNRSouàunorganismederechercheàtempsplein]

néanmoinsfortementcritiquélamiseenœuvreeffectivedecesréformes,«contre­productives»selonlui .

Signantunetribune,le29janvier2009,avecd'autrescollègues,AlbertFertécrivaitainsi:

58,59

»,a

60

«Leministèrerépliquequecessuppressionsdepostes[danslesuniversitéslesmieuxplacéesdans

leclassementShanghaï(critiquéparailleursparFert )]pourrontêtrecompenséesparla

possibilitédemodulerlacharged’enseignementdesuniversitairesenfonctiondeleuractivitéde

recherche,possibilitéqu’introduitunrécentprojetdedécret.Unemodulationdesservices,dans

sonprincipe,pourraitavoirl’intérêtderéduirelalourdeurdelacharged’enseignementqui

handicapel’activitéderecherchedenombreuxuniversitaires,notammentvis­à­visdecertains

collèguesétrangers.Maissesmodalitésdemiseenœuvreenfontunemesuredangereuse,hypocrite

58

etcontre­productive

60

LejuristeOlivierBeaudnoteque,selonleprojetdudécretmodifiantledécretde1984,lesobligationsde

servicedesuniversitairesneseraientplusnationales,maisfixéesparleConseild'administrationdesuniversités (danslaquelledespersonnalitésdumondedel'entrepriseontfaitleurentréedepuislaloiLRU,tandisquela représentativitédespersonneséluesauseindel'universitéaétéamoindrie)etleurprésident.Beaudindique aussiqu'«aucunegarantiesérieusen'aétéprévuepourceuxquis'élèveraientcontreunemesureunilatérale d'augmentationdeleurenseignementqu'ilsestimeraientinjuste ».Or,danslecontextedesdépartsàlaretraite, onpeutraisonnablementprévoirquelesuniversités«moduleront»lesactivitésdesenseignants­chercheurs versl'enseignementplutôtquelarecherche,conduisantainsiàlamiseenplaced'unsystèmedual:d'uncôté, lesuniversitéss'occupantdel'enseignementsupérieur,déconnectédelarecherche;del'autre,les«pôlesde compétitivité»ouderecherche(telslesPRES),seconcentrantsurlarechercheetn'ayantpasdemission d'enseignement.Or,selonBeaud,«leprincipalproblèmedontsouffrentlesuniversitairesenFrance,c'estqu'ils n'ontplusdetempspoureffectuerleurrechercheetenrichirleurenseignement ».

8

8

8

8

Enfin,l'activitémêmedelarechercheestmaldéfinieparledécret,lesfonctionsadministrativespouvantêtre

8

considéréesparlesuniversitéscommefaisantpartieintégrantedelarecherche.

Entrediversexemples ,unprofesseurd'étudesarabesévaluaitsasemainedetravailà55heures(16heures

d'enseignement,dont8devantlesétudiantset8pourlapréparation;27heuresderecherche;12heuresde

61

bureaucratie),soit,pourunsalairede3227eurosnet,14,66eurosparheure­pourunbac+8) .Unautre

professeur,desciencesdegestion,disaiteffectuer350heuresd'enseignement(aulieudes128heuresprescrite

62

parlacharge) .

63

Évaluation

L'évaluationaujourd'hui

Encequiconcernelarecherche,l'évaluationporteactuellementessentiellementsurlestravauxderechercheet

adéjàlieuauminimumtouslesquatreans(sanscompterlesparticipationsaucolloques,publicationsd'articles

quipassedoncparl'évaluationparlespairs(vialescomitésdelecture,évaluationparlespairs,etc.).LesEPST

(Établissementpublicàcaractèrescientifiqueettechnologique)telsqueleCNRSévaluenttouslesdeuxansles

laboratoiresderecherchesquileursontaffiliés(souventencotutelleavecuneouplusieursuniversitésouautres

organismes)oudemandentleuraffiliation .Leslaboratoirespeuventainsiperdreougagnerl'affiliationàces

19

organismes,avecàlacléd'importantesconséquencespourleurfinancementetleursopportunitésderecruterde

nouveauxchercheurs.Ilsévaluentégalement,surunebaseindividuelleettouslesdeuxans,leschercheurseux­

mêmes.Àcedispositifd'évaluationparlesEPST,s'estajoutérécemmentl'évaluation–controversée–par

l'AERES.

Encequiconcernelesuniversitaires,ceux­cisontévaluésdelamêmefaçonqueleschercheurspourcequi

leurévaluationpréalableàtoutenomination.

SelonlerapportSchwartz(2008),l'évaluationdesenseignants­chercheurs«sefaitessentiellementsurle

fondementdecritèresliésàlarecherche,quisontàl’heureactuelleplusfacilesàappréhender»etdemeure

ainsi«quasimentinexistantes’agissantdel’enseignement .»Lerapportsouligneenoutreque:

19

«77%desenseignantsayantréponduàl’enquêteaccompagnantlerapportFrévilleestimaient

qu’ilfallaitdavantageprendreencomptel’enseignementdansl’évaluation(53%concernantles

chargesadministratives).Ilsétaient81%àêtrefavorablesàcequ’unquestionnairesoitremplipar

lesétudiants.Lerapport«Prioritéàlarecherche»mettaitparailleursengardecontrelalourdeur

decertainesprocéduresetl’opacitéliéeàcertainesprocéduresd’évaluation .»

19

Enfin,lerapportprécise:

«EnFrance,quatretextesencadrentl’évaluationdesenseignements.L’arrêtédu26mai1992

[arrêtéLang]relatifaudiplômed’étudesuniversitairesgénérales,licenceetmaîtriseprévoitlamise enplaced’uneprocédured’évaluationdesenseignementsfaisantnotammentappelàl’appréciation

desétudiants.LeConseild’État,dansunarrêtédu13mars1996,arejetéunedemande

d’annulationestimantquecetteévaluation,sansconséquencesurlacarrièredesenseignants,ne

portaitpaselle­mêmeatteinteauprinciped’indépendancedesprofesseursdel’enseignement

supérieur.

L’arrêtédu9avril1997[arrêtéBayrou]prévoyaitégalementlerecueildel’appréciationdes

étudiantssurlesenseignementsàdestinationdel’enseignantetdel’appréciationdesétudiantssur

lesformationsremiseàunecommissionconstituéeàceteffet.

L’arrêtédu23avril2002(dansl’optiquedenourrirleséchangesdanslecadredelacontractuelle

avecleministère)etlacirculairedu14novembre2002surlamiseenœuvreduschémaLMD

réaffirmaientl’obligationd’évaluerlesformationsetlesenseignements.

Lespratiquesenmatièred’évaluationdesenseignementssonttrèsvariablesetcesontétémisen

19

œuvredemanièretrèscontrastée .»

Sil'évaluationdel'enseignementlui­mêmeéprouveainsidesdifficultésàêtremisenplace,ilsemblefaire

relativementconsensusparmilespartisdegaucheetdedroitemodérée,puisquel'arrêtédu26mai1992aété

prisparlegouvernementBérégovoy(PS);l'arrêtédu9avril1997sousJuppé(RPR);l'arrêtédu23avril2002

L'évaluationselonleprojetdedécret

(PU)devraientégalementêtreévaluéssurleuractivitéd'enseignementtouslesquatreans—letextereste

cependantassezvague,laseuleobligationétantdefournirun«rapportd'activit黫aumoinstouslesquatre

8

l'enseignementseraaussiévaluéparleCNU.Leprojetdedécretneprécisetoutefoispasquellesconséquences

aurontcetteévaluation,danslamesureoùl'évaluationduCNUnelieenaucunemanièreleConseil

d'administrationetleprésidentdel'Universités'agissantdelamodulationdeschargesd'enseignementetde

8

recherchedechaqueuniversitaire.

8

Sil'évaluationauniveaunationalestjugéepositiveparO.Beaud,celui­cis'interrogesurlapossibilitépourle

CNUd'effectuerconcrètementcestâches,lachargedetravaildesesmembresdevantaugmenter

considérablementsansqueriennesoitprévupourfacilitercelle­ci.Or,lesmembresduCNUontdéjàune

chargedetravailimportante,danslamesureoùilssontdéjàchargésdel'évaluationdespersonnespostulantà

unequalificationdemaîtredeconférenceoudeprofesseurdesuniversités,procédurepréalablerequiseavantde

postuleràunposteetd'êtresélectionnéparunecommissionderecrutementdansl'universitéenquestion.

8

Àcesujet,Beaudsedéclare:

«choquéparladifférencedetraitemententrelesmembresduCNUetlesuniversitairesqui

dirigentlesUniversitésoulesUFR.Cesderniersbénéficientnonseulementdedéchargesde

service,d'indemnité—cequiesttoutàfaitnormald'ailleurs—maisenoutred'unavancement

spécifique—cequil'estbeaucoupmoins.Delàrésulteunegrandedifférencedetraitementselon

quel'onchoisitderesterenseignantetchercheurouquel'onchoisitunecarrièreadministrative.

Curieuxsystèmeoùceluiquiabandonnesavocationinitialeestrécompensé,tandisqueceluiquiy

restefidèle,etenseigneauxétudiants,l'estmoins.Unetelledifférencedetraitementindique

clairementqui«écrit»lestextesréformantl'Université:cesontprécisémentcettepetitefraction

desuniversitairesquiontd'abordoptéenfaveurd'unecarrièreprincipalementadministrative(la

directiondesétablissements)etquiontensuiteétéappelésàexercerleurstalentsauservicedu

ministère.»

8

Avancementetrecrutement

Alorsquel'avancementétaitcontrôléparleConseilnationaldesuniversités(CNU),leprojetdedécretprévoit

queleCNUnedonnequ'unsimpleavis,quinelierapasleConseild'administrationdesuniversités,et,infine,

leprésidentdel'université,quiauralederniermotsurl'avancementdesuniversitaires.

8

Concernantlerecrutement,lesuniversitaires«étrangers»(venantd'un«ÉtatautrequelaFrance»—les

étrangersayantobtenudesdiplômesenFrancesontconsidérés,seloncetteoptique,commeuniversitaires

«français»)serontdispensésdelarèglenormalederecrutement.Ilsn'aurontpasàêtreévaluésparleCNU,

maisleserontuniquementparleconseilscientifiquedel'université.

8

SelonO.Beaud,«Coupléaveclafacultépourleprésidentderecruterdesagentscontractuels,danslecasdes

universitésàcompétenceélargie[lesuniversitéspeuventfairelechoixd'êtreàcompétenceélargieenvertude

laloiLRU],cettedispositionlaisseouvertelapossibilitéauxinstancesdecelles­cidedisposerd'unesorte

d'arméederéservequ'ellespourraientmobiliseràleurguise.»

8

Demême,encequiconcernelesdispositionsrégulantles«congéspourrechercheouconversions

thématiques»(art.9duprojetdedécret),lepouvoirdedécisionpasseaussiauprésidentdel'universitéaprès

avisduconseilscientifiquedel'université—désaisissantleCNUdesacompétenceencettematière.

8

Beaudconclutainsi:«Àpartpourlerecrutement,l'universitairevoitl'essentieldesacarrièreéchapperàune

gestionparl'Étatetrisquerdetombersouslacoupedesinstanceslocales.Doit­onrappelerauministèrequele

recrutementparconcoursestungrandacquisdudroitrépublicainetqu'ilapermisdecombattrele

favoritisme?»

8

Critiquesetpositions

Ladernièrecoordinationnationaledesuniversités,réuniele20février2009,enaccordaveclacoordination

étudianteréuniele13février,amanifestésonoppositionauprojetdedécret,toutenconsidérantquecelui­ci

n'estquel'unedesconséquencesdelaloiLRUdontelledemandel'abrogation .

64

2009.Lesyndicatconsidèrequ'unprésidentd'universitén'apaslacompétencenécessairepourjugerdela

qualitédelarecherchedansl'ensembledesdomainesdespécialité.

LesyndicatSGEN­CFDTetlaConférencedesprésidentsd'université(CPU)sesontinquiétésdufaitque

l'enseignementpuisseapparaîtrecommeunesanctionpourlesenseignants­chercheursconsidéréscommemoins

performantsenrecherche.

LasecrétairegénéralduPartisocialiste,MartineAubryaapportélesoutienduPSensejoignantlejeudi5

févrieràlamanifestationlilloise.

Lepoidsdesprésidentsd'universitésenmatièredemodulationdeservicesetd'avancementinquièteégalement.

Aprèsavisdeleurconseild'administration,ilsfixentlestâchesdesenseignantsetdécidentdespromotions.

Parmilespartisansdelaréforme,onad'abordcitéAxelKahn,présidentdel'UniversitéParisDescartes.Kahn

s'estnéanmoinsdésolidariséduprésidentSarkozyetdesaministrele7février2009,endemandantleretraitdu

décret .Unesemaineplustard,ildéclaraitlanouvelleversiondudécret«acceptable»toutenaffirmantqu'il

66

«estinacceptabledecompenserpardessurchargesdeservicelemanqued'enseignants­chercheurs ».

65

Leprojetdedécretde«contratdoctoralunique»

67

68

2009 .Ilviseàremplacerl'allocationderechercheparuncontratdetravaild'uneduréede3ans.

Négociationsetcontestation

SelonUsinenouvelle ,cettepropositionferait«grincerquelquesdentsducôtédessyndicatsde

l'enseignementsupérieur».LaConfédérationdesjeuneschercheurs,fédérationnationalede31associationsde

jeuneschercheurs,indiquequeceprojet«vadanslabonnedirection»etest«relativementsatisfaitedece

69

premierpas»toutensouhaitantquececontratpuisse«bénéficieràtouslesdoctorants .Lesdétailsdece contratrestentalorsàdéfinir.

70

ValériePécresseavaitproposépréalablementàlaConfédérationdesjeuneschercheursdetravaillerautourdela

71

constitutiond’unnouveaucontratdoctoraldanslecadreduchantier«jeuneschercheurs ».

72

Unepremièreversionduprojet esttransmiseauxdifférentsinterlocuteursduministèrele15décembre2008à

73

l'occasiondelaréunionduComitétechniqueparitaire .Les5syndicatsreprésentésvotentcontre

74

Danscettepremièreversiondudécret,«Lecontratpeutcomporterunepérioded'essaid'uneduréedetrois

mois,éventuellementrenouvelableunefoisparvoied'avenantaucontrat»,dispositionlargementcritiquéepar

lessyndicatsetassociations.

SLUpublieuneanalyseduprojetsursonsitele8janvier2009 .L'associationUnitédudroitenpublie

76

75

égalementune,trèscritique,le17février .Certainsdoctorants,s'ilsreconnaissentlavolontédemettreen placeuncadrejuridiquepourcelui­ci,s'opposentauxmodalitéschoisiespourcelui­ciparleministère:

«Enmettantledoctorantdansunesituationdesubordinationlocale,individuelleetdéséquilibrée,

larémunération,sonserviceannueld'activitésetlecontenudesestravauxdethèsesseront

conditionnésàunenégociation«àlatêteduclient»,quiouvreàtouteslesdérives.

Deplus,ilaccentuelaprécaritéenprévoyantunepérioded'essaipouvantallerjusqu'àsixmois,en attribuantauxdoctorantsbeaucoupdedevoirsmaispeudedroits(pasdedroitderecours,droitsdu licenciéincertains ),eteninscrivantlesdoctorantsdansunrapportdeconcurrenceauseinde l'université.

Enfin,lecaractèreuniversitairedesmissionsdudoctorantestremisencausepardesconditions

52

d'exerciced'activitésenentreprisemaldéfinies,etdontl'ampleurdelachargeestinquiétante .»

L'appellancéparlesdoctorants,àLyon,lejourdelamanifestationdu10février2009,réclamaitnotamment:

le«retraitimmédiatetsansconditionduprojetdedécret »;

la«miseenplaced'unvéritableprocessusderéflexionetd'élaborationcollectifsurl'avenirdesétudes

doctoralesenFranceavecTOUSlesacteurs(

le«maintienducaractèrenationaldudoctoratetdesonfinancementpublic »;

52

52

)concernés »;

52

52

lamiseenplaced'une«chartedesthèsescontraignanteparvoiededécret »; lareconnaissancede«l'indépendancedudoctorantdanssesrecherches»aussibienvis­à­visdel'économie

quedesahiérarchie ; «uneffortbudgétairepublicimportant( )pourlefinancementdesthèses»et«pourlacréationd'emplois

statutairesdansl'enseignementsupérieuretlarecherche»,ainsiquedesdispositionsspécifiquesvis­à­visde

52

ceuxquisontprivésdefinancement(suppressionfraisd'inscription;respectChartedesthèses) ;

lafixationd'un«véritablestatutpourlesdoctorants:contratdetravaildedroitpublicavecapplicationtotale

52

dudécretdu17janvier1986[relatifauxagentscontractuels](droitderecours,droitdulicencié»,etc.) ; la«reconnaissancedudoctoratdansl'ensembledesconventionscollectivesetdanslestroisFonctions

52

52

Publiquesentermesdegradeetderecrutement .»

Le17février2009,lejournalisteSylvestreHuetindiquequeleprincipeducontratdoctoraletdelanégociation

77

fontdébatparmilesassociationsetcollectifsdedoctorants .D'uncôtélesassociationsdedoctorantsfédérées danslaCJCparlentàlafoisd'avancéesetdepointsproblématiques;del'autredescollectifs,telsquele collectifdesjeuneschercheursdeLyonoulecollectifPAPERA,demandentleretraitenblocduprojet.

78

UnedélégationducollectifPAPERAestreçuauministèrele24février2009 pour«poserlesquestionssurla précarité»dansl'enseignementsupérieuretlarecherche.

79

LaCJCrencontrelesreprésentantsduministèrele28février2009 pourévoquersesdésaccordssurlepremier projetdedécret.

Le10mars2009,leministèreorganiseuneréunionconcernantleprojetàlaquelleparticipelaCJC,laguilde

desdoctorants,l'Andès,certainssyndicatsdepersonnels(SGEN­CFDT,CFTC,UNSA,FO,Autonomes­Sup)

etlesorganisationsétudiantesreprésentatives(UNEF,FAGE,PDE,UNI,Cé) quiapermisd'apporterdes

80

uneréductiondelapérioded'essaipossiblede3moisreconductibleunefoisàdeuxmoisnonreconductible;

uncontratconclupourtroisans(etnonplusunanrenouvelabledeuxfois)etpouvantêtreprolongéd'unan;

supprimaitl'obligationd'unrapportannuelpourledoctorant;

etrendaitpossibleunrecoursencasdelicenciement.

Le«collectifjeuneschercheursdeLyon»etlecollectifPAPERApublientuncommuniquéle12mars2009

intitulé«NONAUJEUDEDUPES,LECDU,ONN’ENVEUTPAS!»danslequelilsdénoncent«la

rencontreencatiminidelaConfédérationdesJeunesChercheurs(CJC)etdequelquessyndicatset organisationsminoritairesavecleministèresurleContratDoctoralUnique»enaffirmantque« laCJCn’apas

lemonopoledelaréflexionsurlesujetetsonexpertiseestloindefaireconsensus »

81

Lapremièreréuniondela«CoordinationNationaledesDoctorant­e­setDocteur­e­snontitulaires»,réunissant

unecentainedeparticipantsissusde27établissementsd'enseignementsupérieur,ainsidesassociations,

syndicatsetcollectifsnationaux(SNTRS­CGT,ANCMSP,CJC,PAPERA,EFIGIES,SLR,Synthèse)le20

mars2009adopteunemotiondemandantle«leretraitduContratDoctoralUniquesansnégociation

préalable ».La3 e réuniondecettecoordinationalieuàToulouseetréunitdesparticipantsde9

83

établissements .

82

LaCoordinationNationaledesUniversités(CNU)demandeégalementleretraitduCDU.

Masterisationdesconcours

Laréformedesconcoursduprimaireetdusecondaireprévoitdereporterleniveaurequispourpasserle

concoursdeBac+3àBac+5etdecréerdesmastersd'enseignement,cequi,devraittransformerlerôledes

IUFMquideviendraientdes«prestatairesdeservices»fournissantdesmodulesprofessionnalisantspources

masters.Certainssyndicats,commel'UNEF,s'inquiètenttoutefoisàtermedeleurpossibledisparition.

LeSNESUP­FSUs'opposeaucontenudecesmasters,dénoncel'épreuvedeconnaissancedusystèmeéducatif

etlaprécipitationdanslaquellelaréformeaétéconçueetademandélereportd'unandelaréforme.Les

syndicatsétudiantsSUDÉtudiantcommeUNEFdénoncentquantàeuxl'absencedecadragenationaldeces

masters,lasuppressiondesIUFM(ouleurchangementdefonction),lasuppressiondel'annéedestage

rémunéréedanscecadre.L'UNEFdemandequelesdeuxannéespasséesàl'IUFM(qui,auparavant,n'étaient

pasreconnues)donnentdroitàunmaster.Elledemandeelleaussilereportd'unandelaréforme.Elledemande

égalementqueleconcourssoitplacé"àlafinduM1" .SUDÉtudiant,quivoitlàuneréformes'inscrivant danslacontinuitédelaréformeLMDetdelaloiLRU,demandel'abandondecesdispositifsetdemande l'augmentationimportantedunombredepostesauxconcoursetdesgarantiessurlemaintiendececoncours.

Enoutre,lesyndicats'inquiètedumaintiendustatutdespersonnelsdel'éducationnationale .Enfin,laFAGE

jugeinapplicablelaréformedèslarentrée2009etademandésonreportd'unan.

85

84

Denombreuxconseilsd'administrationontrefuséderemonterlesmaquettesdecesnouveauxmasters,etla

Conférencedesprésidentsd'universitéademandéaugouvernementlereportd'unandelaréforme.

ÀlasuitedesreculssuccessifsdeXavierDarcosetValériePécresse(maintiendesconcoursenl'étatetdes

IUFMpour2009­2010,maintiendel'annéedestagepourleslauréatsduconcours2010),lessyndicats

considèrentquel'essentieldelaréformeestreportéd'unan.Toutefois,lesdécretspubliésenpleinéténese

contententpasdefaireentrerenvigueurlesmesurestransitoiresprévuespour2009­2010(quiimposentunM1

pourseprésenterauconcours,maisquireconnaissentla1 re annéed'IUFMcommeunM1)etstipulentqueles

nouveauxconcours2011aurontlieuaucoursdel'annéedeM2,cequelaplupartdessyndicatsdénoncent

commeunpassageenforce.

Le13novembre2009,ValériePécresseprésentelanouvellemoutureduprojet.Leconcourscomporteradeux

épreuvesd'admissibilitédisciplinairesetdeuxépreuvesd'admissionvisantessentiellementàévaluerlacapacité àélaboreruneleçon.Lesenseignantsduseconddegréserontformésdansdesmastersdisciplinairesetdevront opterpourdes"parcourscomplémentairesdeprofessionnalisation"(culturegénéraleethistoiredeladiscipline) en1 re annéeetune"préparationauxépreuvesorales"enseconde.Laplaceduconcours(enM2)ainsiquela suppressiondel'annéedestagerémunéréesontconfirmées.Lestextesprésentésnefontpasréférenceaux

IUFMs.Lesépreuvesd'artssontsuppriméesdansleconcoursdeprofesseursdesécoles .

86

Chronologie

d2004:àlasuited'unemobilisationuniversitaireetàlacréationdeSauvonslarecherche!,constitutiondes

25février2006:LaCoordinationnationaleétudiante,réunieàToulouse,revendiquel'emploistablepourtous

etleretraitdescontratsprécaires;leréengagementfinancierdel’Étatdansleservicepublicuniversitaire;le

retraitdelaloiFillon;lareconnaissancedesdiplômesuniversitaires;leretraitdu«pactepourlarecherche»;

l’arrêtdu«traitementrépressif»desmouvementssociaux;l'amnistiedeslycéensayantparticipéau

8au10mars2006:OccupationdelaSorbonnepourprotestercontreladite«loisurl'égalitédeschances».

18mars2006:CyrilFerez,militantdeSUDPTT,tombedanslecomapendanttroissemaineslorsd'une

manifestationàParis,dansdescirconstancesnonélucidées.

Août2007:PromulgationdelaloiLRU.

2007­2008:mobilisationétudiantecontrelaLRU.

«Commissionderéflexionsurl'avenirdespersonnelsdel'Enseignementsupérieur»,remisàlaministre Pécresse.

3juillet2008:XavierDarcos,ministredel'Éducationnationale,déclaredevantlaCommissiondesfinances

duSénat,concernantlapréscolarisationdesenfantsdemoinsdetroisans:«Est­cequ'ilestvraimentlogique, alorsquenoussommessisoucieuxdelabonneutilisationdescréditsdel'État,quenousfassionspasserdes

concoursàbac+5àdespersonnesdontlafonctionvaêtreessentiellementdefairefairedessiestesàdes

enfantsoudeleurchangerlescouches?Jemeposelaquestion,cespersonnesayantlamêmecompétencepar

exemplequesiellesétaientinstitutricesenCM2 ».

Novembre2008:RapportPhilip(surlesPRES)remisàValériePécresse .

27novembre2008:Occupationdel'Agencenationaledelarecherche(ANR)etévacuationdeforce

22janvier2009:DiscoursprogrammatiqueduprésidentSarkozysurlarecherche,aucoursd'une

89

87

88

cérémonieenl'honneurduPrixNobeldephysiqueAlbertFert.Cediscourssuscitel'indignationdela

90

communautédeschercheurs ,tandisqu'AlbertFertlui­mêmecritiqueledécretetlesréformesaffectantle

CNRS.Enjuin2008,ildéclaraitdéjà:«Pourenrevenirauxrecherchesquiontétérécompenséesparmon

prixNobel,uneANR[Agencenationaledelarecherche]n'auraitpasconnul'idéenouvelled'uneélectronique

exploitantlespindel'électronetn'auraitpasprogrammédethèmesurcetaxe.AuCNRS,lapossibilitéd'un

dialoguedirectentrechercheuretdirectionscientifiquem'apermisd'expliquermesidéesetd'obtenirles

financementsnécessaires .»

critiquaitlamodulation,qui«dépendduseulpouvoirduprésidentd’universitéetdesonconseil

d’administration,nullementliésparl’avisseulementconsultatifduConseilNationaldesUniversités»ainsi

quela«politiquedefinancementdesprojetsderecherche(

l'UNEFappellelesétudiantsàrejoindrelemouvementdesprofesseurs.Elledemande,outreleretraitdu

statutdesenseignants­chercheurs,l'abandondes900suppressionsdepostesainsiqueleretraitdelaréforme

91

)àcourttermeoutropciblés

60

».

dufinancementdesUniversités(voirplushaut) .

5février2009:ManifestationsenFrance.Plusde50000personnes(enseignants,personnels,étudiants),

selonleSNESUP­FSU,lesyndicatmajoritairechezlesuniversitaires,et36000,selonlapolice,ont

92

manifestécontrelesréformesdePécresse .L'Académiedessciencesfaitpartdesa«viveémotion»àla

suitedudiscoursdeNicolasSarkozydu22janvier .

7février2009:AxelKahn,présidentdel'UniversitéParisDescartesetpartisanimportantdesréformes,se

94

désolidarisetoutefoisdecelles­ciendemandantleretraitdudécret .

8février2009:DanielFasquelle,députéUMPetprésidentdupôledeBoulogne­sur­merdel'universitédu

Littoral,sedéclarecontreleprojetdedécretdeValériePécresseetaffirmepréparerunepropositiondeloi préservantl'indépendancedesenseignants­chercheurs:«Aucœurdelapropositiondeloi,jesouhaite rappelerquelanotationdesuniversitairesdoitsefaireuniquementparlespairsdelamêmediscipline.Nous nesommespascontrelefaitd'êtremieuxcontrôlé,maisserait­ilnormalqu'unprofesseurd'histoiresoit évaluéparunprofesseurdebiologie?C'estçaquiposeunvraiproblèmeaujourd'huidanscedécret…Par

ailleurs,jeveuxégalementquelapropositionfasseclairementréférenceàlaloide1984surlestatutdes

65

enseignants­chercheurs*etleurindépendance .»

55

93

mobilisationgénéraleétudiante,lycéenne,ouvrièreetsalariale,ainsiqu’àuneintensificationdesluttessoustoutesleurs

95

formes .».AppelégalementdeLaSorbonne.DansunamphiRichelieupleinàcraquer,leprésidentdeParis­ IVSorbonneGeorgesMoliniédénonce"laculturedel'autisme"dugouvernementet"leplusgrandretouren arrièredepuisVichy".Ils'opposeàlaréformedesIUFMs,dénonçantlasuppressiondel'annéedestage

rémunéréecomme"unerégressionintellectuelle,uneagressionsociale,lescandaleabsolu!"etpointele

risque,concernantlaplaceduconcours,d'avoir"desmastersbidon,desconcoursbidonetdesreçus­collésen

96

masse" .

10février2009:ManifestationàParisd'enseignants­chercheursetd'étudiants,quirassemblede17000

(selonlapolice)à50000manifestants(selonlesorganisateurs).D'autresmanifestationsontlieudansles

ToulouseII­LeMirail) .ÀLyon,desdoctorantslancentunappelcontreleprojetdedécretde«contrat doctoralunique»etdemandent«uneffortbudgétairepublicconséquent( )pourlefinancementdes

52

thèses ».

97

connivencehumanisteinternational»,s'engageantà«favoriser,àqualitédisciplinaireousous­disciplinaire équivalente,lerecrutementdeprofesseursoudechercheursquinesebornentpasàmaîtriserlecœurformel deleurdisciplinemaisquisontégalementconscientsetsoucieuxdesonarticulationausavoirgénéralet, pourquoipas,desesenjeuxhumainsetsociaux».L'appelproposederéserver«institutionnellementet explicitement »«unepart[variable]durecrutement( )àcetteouverturegénéralisteet/ou interdisciplinaire».L'objectifétantde«mettreenplacedesprocéduresdelégitimationetd’habilitationdes professeursetdeschercheursàlafoiscomplémentaireetconcurrentedesprocéduresofficiellesactuellement

«repousserà2011»saréformedelaformationdesenseignantsduprimaireetdusecondaire,estimanten

effetque«laconfusioncroissanteengendréeparlaprécipitationdanslaquellelaréformedelaformationdes

maîtresaétéengagéeencomprometgravementlaqualité»LaCPUémetégalementde«fortesréserves»sur

94

13février2009:Cérémoniedenon­remisedesmaquettesdemastersd’enseignement,enprésencedeV.

98

Pécresse,parlesuniversitairesetlesenseignantsdel’IUFM .Parailleurs,laSGEN­CFDTjuge

«insultants»,«stupéfiants»et«scandaleux»lespropostenusjeudi12févrierparXavierDarcos

concernantlaformationdesenseignantslorsdeleurpremièreannéedestage(àl'IUFMetaulycée).Darcosa

comparécetteformationàun«simulateurdevol»,affirmantque«detempsàautre,ilsvontremplacerun

professeurabsent».LeSGEN­CFDTrappellequelesprofesseursstagiairesencollègesetlycéessontdevant

desélèves«entouteresponsabilité,huitheuresparsemaine»etquelesinstituteursstagiaireslesont«un

jourparsemainependanttrentesemainesetsixsemainescomplètesparan

99,100

».

14février2009:Unesemaineaprèsavoirdemandéleretraitdudécret,AxelKahn,présidentdel'Université

ParisDescartes,déclarelanouvelleversiondudécret«acceptable»toutenaffirmantqu'il«estinacceptable

affirmequ'aucasoùl'autonomiedesuniversités(miseenplaceparlaloiLRU)seraitremiseencause,«[il

démissionnera] ».

66

15février2009:Lapremièrecoordinationnationaleétudiante,composéedereprésentantsdesétudiantsde

chaqueuniversitéparticipantaumouvement,prendfinetproduitunesériederevendicationsmettantenavant l'abrogationdelaloiLRU.

18février2009:WendelinWerner,lauréatdelamédailleFields,publieunelettreouverteàSarkozy,

critiquantsondiscourssurlarechercheetdécrivantlarupturedeconfianceentrelegouvernementetles

chercheurs.Ilyécritnotamment:«Lorsquel'onmedemandeàquoipeutserviruneéducationmathématiqueaulycéepour

quelqu'undontlemétiernenécessiteraenfaitaucuneconnaissancescientifique,l'unedemesréponsesestquelasciencepermet

deformerunboncitoyen:sapratiqueapprendàdiscernerunraisonnementjuste,motivéetconstruitd'unsemblantde

raisonnementfallacieuxeterroné.»

7

19février2009:Nouvellejournéedemobilisationprévue,lancéeparunelargeintersyndicale(FSU,CGT,

manifestationsmaisdemandedésormaislereportd'unandelaréformedesIUFMs.Brèveoccupationdela

101

Sorbonneparunecentained'étudiants .LerectoratdeParis,dirigéparPatrickGérard,porteplainte«pour

dégradations»et«violencesuragent »

20février2009:LaCoordinationnationaleuniversitaire,composéedereprésentantsdesétudiantset

102

personnelsdechaqueuniversitéparticipantaumouvement,appelleàl’abrogationdelaloiLRU .Après avoirobservéuneminutedesilenceenl'honneurdeJacquesBino,syndicalisteduLKPmortpendantlagrève

largementd'un"projetcohérent"quisemetenplace"delamaternelleàl'université".Si,d'icile5mars,le

gouvernementrefusederetirerledécretdelaréformedustatutdesenseignants­chercheurs,dela

mastérisationetducontratdoctoralunique,laCoordinationnationalemenaced’appelerlesuniversitairesà

«ladémissiondeschargesadministrativesnonélectives,àl’obstructiondanslecadredesmandatsélectifset

64

aurefusdeparticiperauxjurys(bac,BTS,CAPES,agrégation,sessiondeprintemps…) ».

25février2009:FrançoisFillonreprendledossierenmain.Ilannoncequeledécretsurlestatutdes

enseignants­chercheurssera"totalementréécrit"ainsiquelegeldessuppressionsdepostesen2010eten

103

104

2011 .

5mars2009:malgrél'avancementdesnégociationssurlestatutdesenseignants­chercheursetmalgrélefait

quecertainesuniversitéssoientencoreenvacances,unenouvellemanifestationrassembleentre24000et

105

43000personnes .

10mars2009:àlasuited'uneréunionaveccertainssyndicatsdepersonnels(SGEN­CFDT,CFTC,UNSA,

FO,Autonomes­Sup)etlesorganisationsétudiantesreprésentatives(UNEF,FAGE,Cé,PDE)des

modificationsimportantessontapportéesauprojetdecontratdoctoralunique(voireplushaut),laprincipale

portantsurlapérioded'essairéduitede3moisrenouvelablesunefois(soit6moismaximum)à2mois.

64

11mars2009:unenouvellemanifestation"delamaternelleàl'Université"rassembleentre30et60000

106

personnes .

12mars2009:ValériePécresseetXavierDarcosannoncentl'étalementsurdeuxansdelaréformedes

IUFM,lesdispositionsconcernantlasuppressiondel'annéedestageentranttoutefoisenapplicationdès

l'annéeprochaine.Toutefoisl'UNEF,jugeantcegesteinsuffisantetconstatantl'échecdesnégociationssurla

réformedesIUFM,décidededurcirsapositionendemandantdésormaisexplicitement"lemaintienenl'état

desconcours"pour2010et"uneautreréforme"desIUFMspour2011 .

20mars2009:Aulendemaindelagrèvegénéraledu19mars,XavierDarcosannoncelemaintiendes

107

108

concoursenl'étatdelaformationdesmaîtrespourl'année2009­2010 .Maisilmaintientlasuppressionde

l'annéedestagespour2010­2011 etindiquequ'ilfaudraêtreinscritenMaster1pourpasserleconcours

110

111

109

2010sansprécisersiceMaster1seferaounondanslecadredesIUFM .Lalettreprécisequelaréforme

delaMasterisation,étaléesurdeuxans,n'entreradonctotalementenvigueurquepourl'année2010­2011(et

donclesconcours2011).LaCoordinationNationaledesUniversitésdénonce"unsimulacrederecul ".

24mars2009:unenouvellejournéedemobilisationréunitàParisde5à15000personnes.Lemêmejour,le

décretrelatifaustatutdesenseignants­chercheursétaitsoumisauComitéTechniqueParitaireUniversitaire

(CTPU).Lenouveaudécretstipulequelamodulationdeservicenepourrasefairesansl'accordécritdes

intéressés,quelapromotionserarépartieàégalitéentreleConseilNationaldesUniversitésetlesUniversités,

etquelesheurescomplémentaireseffectuéesdanslecadredecettemodulationdeserviceseront

112

rémunérées .

l'enseignementpublicdelamaternelleàl'université»et«leretraitdesprojetsencause,l'ouverturede

négociationsglobales»aveclesministèresconcernés .

26mars2009:UnecentainedechercheursoccupentleCNRS ,s'opposantau«démantèlement»duCNRS

etexigeant«larestitutiondes1030postessuppriméscetteannéedansl'enseignementsupérieuretla

113

114

recherche ».

28mars2009:Aprèscinqsemainesd'occupation ,lePatiodel'UniversitédeStrasbourgestévacuéparles

115

116

forcesdel'ordre .

31mars2009:Lorsdudébat(publiédansLibérationetsurLibération.fr)entreJeanFabbri,Présidentdu

SNESUPetValériePécresse,cettedernièreannonceque"l'annéedesIUFM,àtitretransitoire,sera

considéréecommeuneannéedeMaster1"afind'assurer"latransitionpour2010".Ils'agitdoncd'un

maintiendesIUFMsdanslaformationdesenseignantspourl'annéescolaire2009­2010.Elleannonce

égalementlacréationd'un"comitédeconcertation"danslesprochainsjours.Lemêmejour,ValériePécresse

117

annoncelerétablissementde130postesdanslarecherchedont90pourleCNRS .

2avril2009:unenouvellemanifestationparisiennerassembleentre7et25000personnes .

3avril2009:LaConférencedesdirecteursd’Institutuniversitairedeformationdesmaîtres(CDIUFM)

dénonce"l'acharnement"dugouvernementàvouloirlancerlaréformedesIUFMsdèslarentrée2009et

118

119

demande,dansuncommuniqué,"leretraitcomplet"duprojetpourl’anprochainet"desEtatsGénéraux"

120

121

destinéàdéfinirlecontenu"d’unemasterisationréussie"delaformationdesenseignants .Lemêmejour,

unelargeintersyndicaleappelle,dansuncommuniquécommun,àlasuspensiondelaréformedesIUFMs

pourl'année2009­2010 .

20avril2009:PatrickHetzel,directeurdelaDGESIP(directiongénéralepourl’enseignementsupérieuret

l’insertionprofessionnelle),annonceenCNESERque,concernantlaréformedesIUFMs,lesmaquettesde

MasterenseignementremontéesparlesConseilsd'Administration(9sur83)pourraitêtrehabilitéespourun

an.LaFAGEsedit"stupéfaite"etdénonce"desannoncesquirisquentderemettrelefeuauxpoudres ".

21avril2009:dansuncommuniquédepresse,XavierDarcos,ministredel’ÉducationnationaleetValérie

Pécresse,ministredel’Enseignementsupérieuretdelarecherche,précisentqu'ils"ontadresséunelettrede missionauxdeuxcoprésidentsdelacommissionnationaledeconcertationsurlaréformedurecrutementet delaformationdesmaîtres,WilliamMarois,recteurdel’académiedeBordeaux,etDanielFilâtre,président del’universitédeToulouseII.Lestravauxdelacommissionontpourbutdepréciserlesdifférentsaspectsde

laréformedurecrutementetdelaformationdesenseignantsàpartirdel’annéeuniversitaire2010/2011".

122

LesMinistressemblentdoncacterlereportd'unandelaréformedesIUFMs .

24avril2009:NicolasSarkozyannonceque,désormais,lesstagesdeplusdedeuxmoisserontrémunérés

123

(contre3moisauparavant)etélargitcetterémunérationauservicepublic .

29avril2009:unecirculairepréciselesconditionsdedéclenchementdepaiementdesheures

complémentairesdanslecadredelamodulationdeservices,levantuneambiguïtédénoncéeparleSNESUP

etparcertainsjuristes.PourleSNESUP,"cettecirculairemarqueunreculdugouvernementsurla

124

modulationdesservices ".

6mai2009:SurFranceInter,dansundébatavecIsabeleThis(SauvonslaRecherche),lePrésidentdela

CPULionelCollet,toutenappelantà"lareprisedescours",rappellequelaCPUdemande"unréelreport"de

laréformedesIUFMs.Ilsouhaiteque,pourlescandidatsreçusen2010,"l'annéedestagesoitmaintenue

immédiatement,etnonpasuneannéeaprèsleconcourssousprétextequ'il(lejeuneenseignant)doitpréparer unMaster".

125

13mai2009:TribunedansLeMondedeseptprésidentsd'universitéquidemande«unmoratoire»surles

réformes,«demanièreàfavoriseruneréflexionréelle,etcollective,surcettequestionquidéborde

amplementlemilieuuniversitaire,etquitouche,justementparcequenoussommesunedémocratie,tousles

enfantsdetouteslesfamillesdupays»,etquidemande:«Qu'ensera­t­ilquandonseraconduitàenvisager

que,parsuitedel'obstinationministérielleoud'unedémarcheexcessivementtatillonnedel'administration

présidentdel'universitéParis­Sorbonne(Paris­IV),etPhilippeRollet,présidentdel'universitéLilleI,sciencesettechnologies.

126

Lemêmejour,leministèredel'EducationNationaleannoncelemaintiendel'annéedestagepourleslauréats

127

desconcoursdel'enseignement2010(doncpourl'année2010­2011) .Lesréactionssyndicalessont nombreusesetlessyndicatsinterprêtentcetteannoncecommeunreport(ouunquasi­report):pourl'UNEF, "Lesévolutionsdugouvernement,souslapressiondelamobilisation,commencentàressembleràunreport d'unandelaréformequineditpassonnom".PourleSE­UNSA,"Leministèreneveutpasutiliserlemot +recul+,maisonareportéd'unanlaréforme".PourlaSGEN­CFDT,legouvernementest"presquearrivéà unreport".SelonlaFSU,"Pourunétudiant,l'anprochain,iln'yaurapresquepasdedifférencesavec

aujourd'hui.Onafaitunebonnepartieduchemin ".

18mai2009:ValériePécressereçoitlesorganisationsétudiantesreprésentatives.Elleannonceunmoisde

boursesupplémentairepourlesétudiantsdontlespartielsseraientdécalés,ainsiquelapossibilité,pourles

étudiantsenrésidenceuniversitairesconcernésparlesdécalagesd'examens,debénéficierdeleurrésidence

pourunmoissupplémentaire.Elles'engageégalement,surlesexamenseneux­mêmes,àmaintenirlasession

derattrapage.Surlefond,elleseditprêteà«associertouslespartenairesàl’améliorationdusystème

128

d’allocationdesmoyensauxuniversitésetnotammentlescritèressurlesquelsilsefonde ».

27mai2009:LeprojetdemasterisationpassedevantleCTPMEN(ComitéTechniqueParitaireduMinistère

del’EducationNationale).Jugeantque"lesprojetsdedécretsprésagentdel’issuedesdiscussionsencours",

l'UNEFdénoncele"passageenforce"deXavierDarcosqui"piétineledébutdediscussionsquis’étaient

129

péniblementengagées".Elleexige,parconséquent,"leretraitdecesprojetsdedécrets ".

4juin2009:lesdirecteursd'ENS(écolesnormalessupérieures)évoquent,dansunelettreàXavierDarcos,

130

leur«consternationcollective»suscitéeparleprojetdedécretquiréformeleconcoursdel'agrégation .

9juin2009:laCPUsuspendsaparticipationàlaCommissionMarois­Filâtremiseenplaceparle

gouvernementpourtrouverunaccordsurlaréformedesIUFM.Ilsdénoncentlefaitquelesprojetsdedécrets

131

soientprésentésauxinstancesparitairesavantmêmequelacommissionn'aitrendusonrapport,quidevait

êtreremisaumoisdejuillet .

15juillet2009:ValériePécresseannonceenCNESERquelesdécretsconcernantlaréformedesIUFMne

132

serontpaspubliésavantl'avisdelaCommissionMarois­Filâtre.Elleannonceégalementl'ouvertured'une

phasedeconcertationjusqu'aumoisdedécembre(sansprécisertoutefoissilesdécretsseraientpubliésavant ouaprèslafindecettephasedeconcertation),etreporteladatelimitederemontéedesmaquettesde

novembre2009àmi­avril2010,maquettes"quiserontnaturellementsoumisesauCNESER".Elleannonce

enfinque"lecadragenationaldesmastersferal’objetd’unediscussionauCNESER "

16juin2009:unlycéen,TristanSadeghi,ayantparticipéauxmobilisationssevoitexigéparsonproviseurde

133

134

signerunengagementécritàneplusprendrepartàcetyped'actionl'annéeprochaine .Lelycéenreçoitun soutiendelapartd'organisationsyndicalesetpolitiquesetestfinalementautoriséas'inscrire.

21juillet2009:10étudiantsdel'universitéJean­Monnetsontconvoquésdevantlasectiondisciplinaireen

29juillet2009:legouvernementpublielesdécretsrelatifsàlaformationdesenseignants.Sanssurprise,le

135

texteprévoitlerecrutementdesenseignantsàBac+5pourlesconcours2011 .L'UNSAetlaFSU dénoncentuneparution"précipitée"desdécrets.

23septembre2009:leSénatadoptel'amendementDemuynckquiconcrétiselapromessederémunération

136

desstagesàpartirdedeuxmoisetquiinterditlesstagespost­cursus .

28septembre2009:desétudiantsetunenseignantchercheurdel'universitéJean­Monnetayantparticipéau

137

mouvementLRUsontcondamnésparlasectiondisciplinaire .

29septembre2009:NicolasSarkozyannonceundixièmemoisdeboursepourlesétudiantsdontlascolarité

138

duredixmois .

139

140

LemêmejoursontorganisésdesÉtatsgénérauxdelaformationdesenseignants .

10novembre2009:ValériePécresseannoncequele10 e moisdeboursen'iraqu'auxétudiantsdeL1,de

classespréparatoires,deBTSetd'IUT .L'UNEFdénonce"un10 e moisdebourseaurabais",laFAGE

demandeque"l'ensembledesétudiants(soient)traitésdemanièreéquitable" .

11novembre2009:lesPrésidentsd'IUTs'inquiètentd'une"miseenpéril"desIUTetdénoncent"leflou

budgétaire"provoquéparlaLoiLRUquiintègrelebudgetdesIUTaubudgetglobaldesuniversités

auxquellesilssontrattachés

16novembre2009:LeCNESERvoteunemotioncondamnantlespropositionsgouvernementalesdu13

142

143

144

141

novembreenmatièredeformationdesenseignantsàunetrèslargemajoritépar19voixcontre4 .

19novembre2009:laConférencedesprésidentsd'universitécondamneleprojetqu'elle«nepouvaitpas

accepter»etdénonce«unschémadeformationincohérentetcomposite».Lemêmejour,laConférencedes

Directeursd'IUFMdénonce«uneparodiedeconcertationpourtenterdejustifierdetrèsmauvaises

propositions» .

1 er décembre2009:16organisations(syndicatsduprimaire,dusecondaire,etdusupérieur,ainsiquela FCPEetdessyndicatsétudiantsetlycéens)appellentdansuncommuniquécommunàla"remiseàplat"dela

réformedelaformationdesenseignantsetau"retrait"desdécretspubliésaumoisdejuillet

145

146,147

.

Critiquedumouvement

EnFrance,selonLeMonde,lesuniversitésquiconnaissentleplusd'activitépolitiqueetdegrèvesétudiantes

perdentdesétudiants,affirmationcontrediteparlesdonnéesstatistiquesproduiteparuncertainnombrede

facultés ,pourquicettediminutiond'inscriptionestunphénomèneglobal ).Parmilescritiquesportées,on dénombre:l'arrêtprécoced'étudedesétudiantslesmoinsfortunésqui,travaillantpourfinancerleursétudes,

sontdansl'impossibilitéderattraperlescours;l'aliénationdesentreprisesquideviennentréticentesàprocurer

148

149

desstages;lamauvaiseréputationinternationale .

150

AlainFinkielkrautaqualifiélemouvementétudiantde«pathétique,sénileetodieux»,considérantqu'il

empêcheceuxquilesouhaitentdetravailler,qu'ilnedéfendpasl'égalitémaislestatut,qu'ilrejettelasélection,

devenuetaboue,alorsquecelle­ciestuninstrumentdémocratique .

151

ChantalDelsol,professeurdephilosophiepolitique,dénoncelemensongeetladémagogied'unsystèmequifait

croireauxlycéensetétudiantsqu'ilspeuventétudierlesdisciplinesqu'illeurplairaetqu'unemploienrapport

avecleurdiplômelesattendraaubout .

152

Notesetréférences

<ref>nonvalide ;lenom« Fig »estdéfiniplusieursfoisavecdescontenusdifférents

2.selonlegouvernement,lebudgetcommelenombredeposteaugmentaient

4.NicolasSarkozy(alorscandidatàl'électionprésidentielle):«Vousavezledroitdefairelittératureancienne,maisle

contribuablen’apasforcémentàpayervosétudesdelittératureanciennesiauboutilya1000étudiantspourdeuxplaces.

Lesuniversitésaurontdavantaged’argentpourcréerdesfilièresdansl’informatique,danslesmathématiques,dansles scienceséconomiques.Leplaisirdelaconnaissanceestformidablemaisl’Étatdoitsepréoccuperd’aborddelaréussite

animateurdugroupederéflexionsurlesindicateursdelacommissiond’évaluationdel’INRIA,Lettred'informationde

l'INRIA,n°59,mai2007

e

22.IsabellePourmir,Jeunechercheur.Souffranceidentitaireetdésarroisocial,L'Harmattan,1998

communiquédu13janvier2008.

27.mêmesilapertinenceenestdiscutable,enraisondeladifférenced'effectifs,denaturedupublic,d'intensitépédagogique,

etsurtoutdetauxd'échec)

(pointdevue),27janvier2009Erreurderéférence:Balise<ref>nonvalide ;lenom« Monde »estdéfiniplusieurs

foisavecdescontenusdifférents

RevuedelaRégulation,n°2,janvier2008

VousNousIls.fr

39.ParexempleenplusdesdeuxdélégationslyonnaisescorrespondantauxuniversitésLyon1etLyon2mobilisées,une

délégationdeLyonParillyétaitattendue

UNI,6novembre2007

novembre2007Erreurderéférence:Balise<ref>nonvalide ;lenom« Lib »estdéfiniplusieursfoisavecdes

contenusdifférents

16avril2008

nesommesnipournicontrelemouvementdesenseignants­chercheurs.Toutsimplement,leursrevendicationsnesontpas lesnôtres.»

avecDanielFasquelle,députéUMP,LeFigaro,8février2009

56.Art.7.­Cesobligationsdeservicecomprennentnotammentlesservicesd'enseignementenprésenced'étudiants,

déterminésparrapportàuneduréeannuellederéférenceégaleà128heuresdecoursou192heuresdetravauxdirigésou

288heuresdetravauxpratiquesoutoutecombinaisonéquivalente.Cetteduréederéférencepermetdedéterminerle

potentield'enseignementdel'établissement.Desactivitésdeformationspécifiquespeuventêtreprisesencomptepourle calculdecesheuresd'enseignementdansdesconditionsetlimitesfixéespararrêtéduministredel'éducationnationale.Ces obligationsd'enseignementpeuventêtreavecl'accorddesintéressésdiminuéesouaugmentéesparrapportàladuréede référenceenfonctiondudegrédeparticipationdechaqueenseignantchercheurauxmissionsautresqued'enseignement

définiesàl'article3ci­dessus,oudesresponsabilitésparticulièresqu'ilassume.Cettemodulationpermetdefixerpourune

annéedéterminéeleserviced'enseignementd'unenseignantchercheuràuneduréecompriseentre0.5et1.5foisleservice

deréférence.Chaqueétablissementdevrafournirdesprestationsd'enseignementcorrespondantauservicederéférence définiaupremieralinéaduprésentarticle.Lechefd'établissementdoitassurerl'équilibreglobalentrelesdiminutionsetles augmentationsdeservicefixéesenapplicationdesalinéasprécédents.Seulespeuventêtrerémunéréeslesheures complémentaireseffectuéesparunenseignantau­delàdesobligationsquiluisontimpartiesenapplicationdesdeuxalinéas précédents.Larépartitiondesservicesd'enseignementdansunétablissementestarrêtéechaqueannéeparleprésidentoule directeurdecelui­cisurpropositionduconseild'administrationenformationrestreinteauxenseignantschercheurset assimilés.

58.AlbertFert(prixNobeldephysique),«CommentleclassementdeShanghaïdésavantagenosuniversités»dansLeMonde

59.AlbertFert:«Dansdesdomainesderechercheimpliquantdestechnologieslourdes,deschargesd'enseignementtrop

importantes(3foisplusqu'àmesdébuts)fontquebeaucoupdejeunesenseignants­chercheursnepeuvents'investir

suffisammentdansleurrecherchepourréellementprendreplacedanslacompétitioninternationale.LeCNRSenvisagela créationde«chairesCNRS»,postesd'accueilquidevraientpermettreàdejeunesenseignants­chercheursdes'investir pendantcinqoudixanssurleurprojetderecherche.»,AlbertFert:"GardonsunCNRSfortpourréussirlaréformedela

(mathématicien)etDenisMazeaud,dansLibération,29janvier2009

rechercheenhistoirevisuelle,7février2009

LeMonde,10février2009Erreurderéférence:Balise<ref>nonvalide ;lenom« Kahn_Monde »estdéfini

plusieursfoisavecdescontenusdifférents

« Kahn_JDD »estdéfiniplusieursfoisavecdescontenusdifférents

70.Uncontratuniquepourlesjeunesdoctorants,LesÉchos,9octobre2008

février2009

df)

97.Universités:lesmanifestationsenFrance(AFP,10février2009)

enseignementsupérieuretrecherche­Grenoble,13février2009

L'Etudiant),23février2009

Sciences.blogsurLibération,11mars2009.

communiquédel'UNEF,13mars2009.

Sciences­blogdeLibération.

mars2009.

er

119.JTFrance3Paris­Ile­de­France2avril2009

communiquédelaFAGE

l)

149.(surcettequestionvoirlafindehttp://www.acrimed.org/article3150.html

150.«Lesfacsmobiliséesvoientleurimagesedégrader»,ChristianBonrepaux,BenoîtFloc'hetCatherineRollot,LeMonde,

151.France3,11novembre2007

Figaro,12décembre2008

Voiraussi

Bibliographie

Sourcesprincipalesutilisées(etcitéesenréférences):

2008