Chapitre 22

La démarche budgétaire
Introduction
L’objectif de ce chapitre est de découvrir ce qu’est la gestion prévisionnelle et, en
particulier, de prendre conscience de l’intérêt de la démarche budgétaire et des
interdépendances entre les budgets, et d’établir les différents budgets.

Mise en situation
Doc.1 Budgets et plan d’action
1.
Les autres étapes sont : la phase d’action et le contrôle budgétaire.
2.
L’intérêt de la démarche budgétaire est d’anticiper l’avenir, puisque la démarche
budgétaire consiste à fixer les objectifs et les moyens quantitatifs et qualitatifs qui
permettront de réaliser ces objectifs. Son intérêt est aussi de pousser les
responsables à respecter les budgets, car ce sont eux qui déterminent les objectifs et
les moyens.
Ainsi, le responsable du service des ventes s’engage à respecter le budget des
ventes puisque c’est lui qui l’a conçu.

Doc. 2 Les budgets de la société MARSAC
1.
Le budget des ventes doit être établi en priorité, parce que c’est de la prévision des
quantités vendues que découlent les prévisions des quantités à produire. Cela
permettra de déterminer la quantité de matières premières nécessaires, le nombre
d’heures de travail nécessaire… puis de prévoir le montant concernant chaque
charge de production. Le budget des charges de production sera alors établi.
L’entreprise pourra alors élaborer le budget des charges d’approvisionnement
puisqu’elle pourra prévoir la valeur des matières à acheter et les frais
supplémentaires concernant ces achats (ex. frais de transport…).
2.
Le budget des ventes sera à l’origine d’encaissements (entrées d’argent), alors que
les budgets des charges de production et des charges d’approvisionnement
entraîneront des décaissements (sorties d’argent) pour l’entreprise.
Or, le budget de trésorerie récapitule les prévisions de toutes les recettes et
dépenses de l’entreprise, mois par mois, pour une période donnée. A partir de la
trésorerie initiale, des encaissements et des décaissements anticipés, il permet donc
de prévoir les disponibilités de l’entreprise à la fin de chaque mois, pour la période
donnée (voir chapitre 23).

1 Etablissement d’un budget des ventes 1.00 214 855.le bénéfice apparaît au Passif .00 -export Total HT 302 400. Charges de distribution Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre 4 111 888 125 136 118 992 124 992 Conséquences de ces ventes sur le compte de résultat et sur le bilan de N+1 : Les ventes HT s’élèveraient pour l’année N+1 à 6 012 600 €. Le compte de résultat de N+1 verrait donc son bénéfice augmenter de 5 531 592 €.00 429 000. 2 Etablissement d’un budget de production 1.00 1 058 400. Ex.00 2.00 1 564 200. d’où un bénéfice prévisionnel moins important.20 224 733. Le bénéfice net serait donc de 6 012 600 – 481 008 = 5 531 592 €. dotations d’amortissements et dépréciations.00 1 146 600.00 1 487 400.60 1 265 846.60 207 446. Les charges de distribution seraient pour l’année de 481 008 €. .00 1 398 600.40 209 916.00 1 562 400. Remarquons toutefois que si les ventes augmentent.40 1 280 916.00 1 311 055. Le patrimoine de l’entreprise augmentera donc. Le bilan serait également modifié puisque : .00 491 400.Exercices Ex. ce qui constituerait des produits pour l’entreprise. les disponibilités augmenteront à l’Actif (recettes dues aux ventes – dépenses dues aux charges de distribution ). Prévisions des quantités vendues pour N+1 -en France -export Trimestre 1 1827 504 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre 4 1911 1764 1785 696 715 819 Budget des ventes pour N+1 Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre 4 -en France montant HT TVA montant TTC 1 096 200.…) augmenteront aussi.00 417 600. les charges de personnel et les charges d’exploitation (location. Quantité annuelle que l’entreprise prévoit de fabriquer = Quantité vendue prévue + SF – SI = 3000 + 500 – 1025 = 2475 2 – Chapitre 22 .de plus.00 1 071 000.20 1 371 333.

3 Etablissement d’un budget des approvisionnements 1. Stock début de mois Livraison du mois Total disponible Consommation Stock fin de mois Juillet 60 000 15 000 75 000 37 500 37 500 Août 37 500 15 000 52 500 28 500 24 000 Septembre 24 000 37 500 61 500 9 000 52 500 3 Octobre 52 500 18 000 70 500 18 000 52 500 Novembre 52 500 18 000 70 500 40 500 30 000 Décembre 30 000 24 000 54 000 24 000 30 000 . Quantité annuelle prévue : 2 475 (3 000 + 500 – 1 025) Quantité mensuelle : 2475 / 11 = 225 (l’entreprise est fermée en Août) Programme de production : Janvier N+1 Février N+1 Mars N+1 Avril N+1 225 225 225 225 Septembre N+1 Octobre N+1 Novembre N+1 Décembre N+1 225 225 225 225 Mai N+1 225 Juin N+1 225 Juillet N+1 225 3.2. Quantité livrée en juillet = quantité totale disponible – quantité en stock au début du mois 15 000 = 75 000 60 000 Quantité consommée en juillet = quantité totale disponible – stock en fin de mois 37500 = 75 000 37 500 2. Charges variables (1) Charges fixes (2) Charges variables Charges fixes Charges variables Charges fixes Janvier N+1 56 100 8 500 Juin N+1 56 100 8 500 Février N+1 Mars N+1 56 100 56 100 8 500 8 500 Juillet N+1 56 100 8 500 Avril N+1 56 100 8 500 Mai N+1 56 100 8 500 Août N+1 Septembre N+1 Octobre N+1 0 56 100 56 100 8 500 8 500 8 500 Novembre N+1 Décembre N+1 56 100 56 100 8 500 8 500 (1) charges variables = ((540 000 + 208 000)/3000)*225 (2) charges fixes = 102 000 / 12 Ex.

196 Χ 80%) / 2 2. Livraisons du mois : . 4 – Chapitre 22 . 5 Application informatique Le corrigé complet se trouve dans le fichier C22 Ex5 Appli Info Corrigé. HT 15 000 Mars N+1 Avril N+1 Budget de financements pour le premier semestre N+1 Janvier N+1 Février N+1 Mars N+1 Avril N+1 Mai N+1 Juin N+1 Dépenses 3 588 (1) 7 176 (2) (1) 15 000 Χ 1.196 Χ 20% (2) (15 000 Χ 1. Il a pour but de faire comprendre la démarche budgétaire (uniquement les ventes) en établissant un budget des ventes puis en le comparant aux chiffres réels. Budget d’investissements pour le premier semestre N+1 : Janvier N+1 Février N+1 Acquisition Immo. Le budget des encaissements ne subit aucune modification. 4 Budgets d’investissements et de financements 1.en quantité .Justifications : Stock initial d’août = Stock final de juillet Total disponible = Stock final + Consommation (car SF = Total disponible après livraison – consommation du mois) Livraison du mois = Total disponible – Stock début de mois (car total disponible après livraison = stock début de mois + livraison du mois) 3. Budget des décaissements : Total décaissements Janvier N+1 13 200 Février N+1 16 088 Mars N+1 11 200 Avril N+1 10 950 Mai N+1 10 800 Juin N+1 18 626 Ex.en valeur Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 15 000 4 500 000 15 000 4 500 000 37 500 11 250 000 18 000 5 400 000 18 000 5 400 000 24 000 7 200 000 Mai N+1 Juin N+1 Ex. Il est possible de donner aux élèves le fichier C22 Ex5 Appli info Elève pour faciliter le travail des élèves. Ce TD ne présente aucune difficulté particulière.