Vous êtes sur la page 1sur 7
Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de l'article
Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de l'article

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Page 1/7 ,62 JP"'li 111 " 'f W *

Page 1/7

,62

JP"'li 111 " 'f W * u «HP Louis XIV et la musique M A
JP"'li 111 "
'f
W *
u
«HP
Louis XIV et la musique
M
A
JLg/,^3 J

Tous droits réservés à l'éditeur

W * u «HP Louis XIV et la musique M A JLg/,^3 J Tous droits réservés

VERSAILLES 1823794400509

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Page 2/7 ,62 s>u *îf4 vayaaAiLLîîJ 2.3* i» rtm

Page 2/7

,62

s>u *îf4 vayaaAiLLîîJ 2.3* i» rtm *^3 AII rs, f iii!) w y» ù f
s>u
*îf4 vayaaAiLLîîJ 2.3* i»
rtm *^3 AII rs, f iii!) w y» ù
f
, tA
'j jt r *v*jL
î^ vtisyi Er A»J
sm
PAIIf À LA Vl» MIKUCAL2 A

Tous droits réservés à l'éditeur

î^ vtisyi Er A»J sm PAIIf À LA Vl» MIKUCAL2 A Tous droits réservés à l'éditeur

VERSAILLES 1823794400509

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini EN COUVERTURE Page 3/7 Scene d'ouverture du Ballet de
EN COUVERTURE
EN COUVERTURE

Page 3/7

Journaliste : Philippe Venturini EN COUVERTURE Page 3/7 Scene d'ouverture du Ballet de la nuit, de
Scene d'ouverture du Ballet de la nuit, de Jean- Baptiste Lully, a Versailles. Louis XIV,
Scene d'ouverture
du Ballet de la
nuit, de Jean-
Baptiste Lully, a
Versailles.
Louis XIV, dont
ce n'était pas la
premiere
apparition sur
scene, y incarnait
le soleil levant.

1647

rôle titre Anne d Autriche et ses enfants dont le futur roi alors age de
rôle titre Anne d Autriche et ses enfants dont le
futur roi alors age de huit ans, assistent au spectacle
La Gazette du 8 mars rapporte les « merveilleux
changements de theatre les machines et autres in
ventionsju^ques a present inconnues en France » et
précise que « tous les personnages chantaient avec
un perpétuel ravissement des auditeurs > II y eut six
représentations Cc n était pas Ic premier essai de
musique italienne en France il y avait eu auparavant
ll Capnccw (musique perdue), adaptation d'une
sérénade de Marco Marazzoli sur un livret de Fran
cesco Bull, également auteur de celui de YOrfeo et
surtout en decembre 1645, La Fmta Pazza (La
Faussefolle, base sur les aventures d Achille sur File
de Skyros) de Francesco Sacrati presente dans le
theatre de I hotel du Petit Bourbon Le jeune
Louis XIV aurait beaucoup aime voir des animaux
sur scene Durant tout le second XVII e siecle et même
apres, la musique française, comme I architecture
et la peinture, trouvera dans la musique italienne
un modele qu elle s efforcera de ne jamais imiter

1651

26 fevrier. Louis XIV, qui n a pas encore atteint la majorité de ses treize
26 fevrier. Louis XIV, qui n a pas encore atteint la
majorité de ses treize ans (il est ne le 5 septembre
1638), se produit pour la premiere fois sur scene
comme danseur sur les planches du Palais-Royal
il participe au Ballet de Cassandre, conçu sur un
livret d'Isaac de Benserade La danse comme la
musique, faisait partie de l'éducation d'un gentil
homme Louis XIII dansait aussi Le jeune homme
s entraîne deux heures par j our sans se menager II
apparaîtra dans une vingtaine de spectacles Cette
passion témoigne certes d une inclination pour les
arts en general maîs elle deviendra aussi un moyen
de se mettre en scene et d asseoir son pouvoir La
musique quitte le domaine prive qu elle occupait
sous Louis XIII pour investir l'espace public Maîs,
qu'on ne s'y trompe pas le roi n'est pas seul et il
partage la scene avec son frere, Monsieur, des aris-
tocrates et des danseurs professionnels Si le Ballet
de Cassandre releve dc la comedie (sans doute pour
oublier la violence de la Fronde), il reservait a l'entrée
du roi les vers suivants « Ce noble chevalier avec
beaucoup de gloire/Tiendra par la mam la victoire/Ses
traits effaceront son pere et son aieul/Qu il a de
majesté/Que sa grace est extreme »
Le 2 mai de la même annee, Louis XIV participe,
a nouveau au Palais Royal au Ballet des fetes de
Bacchusdu même Benserade il ) apparaît comme
chevalier devin maîs aussi bacchante et muse (les
rôles féminins étaient alors travestis) Par la suite
Louis XIV choisira des rôles accordes a sa grandeur
Apollon dans Les Noces de Pelée et de Thetts et Les
Amants magnifiques, Jupiter dans Le Ballet de I tm
patienceet LeBalletde* muses et évidemment, celui
du soleil dans Le Ballet de la nuit en fevrier 1653,
2 mars. G est grace a une commande de Mazarin, ardent zélateur de I art
2 mars. G est grace a une commande de Mazarin,
ardent zélateur de I art transalpin en France, que le
public pansien découvre I opera par YOrfeo de Luigi
Rossi au theatre du Palais Royal Malgre une langue
étrangère et un livret convoquant une vingtaine de
personnages six heures durant, l'œuvre séduit grace
aux machines de Giacomo Torelli, a la chorégraphie
de Giovan Battista Dalbi et a la virtuosité des chan
leurs dont le castrat vedette Atto Melam dans le

Tous droits réservés à l'éditeur

VERSAILLES 1823794400509

,62

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Page 4/7 ,62 dans Ic theatre du Petit-Bourbon batiment

Page 4/7

,62

: p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Page 4/7 ,62 dans Ic theatre du Petit-Bourbon batiment dresse
dans Ic theatre du Petit-Bourbon batiment dresse entre Ie Louw e et l'église Saint Germain
dans Ic theatre du Petit-Bourbon batiment dresse
entre Ie Louw e et l'église Saint Germain I 4uxerrois
Un certain Baptiste, jeune Florentin de \ mgi ans,
joue également du mollet il s'agit bien sur de celui
qui s'appelle encore Lulli L annee suivante il com
mence a composer de la musique poui les ballets
sur des textes de Benserade (Ballet du temps Ballet
desplaisirs Grand ballet des bienvenus) et ce régu-
lièrement jusqu'en 1670 (Ballet des nations dans
Le Bourgeois gentilhomme)
On l'aura compris
l'opéra français doit beaucoup au ballet

1659

compris l'opéra français doit beaucoup au ballet 1659 Mazanne), premier siege de la toute nouvelle Aea

Mazanne), premier siege de la toute nouvelle Aea demie royale de musique Malgre un succes phénoménal dcs sa creation, le 3 mars 1671 (pres de cent cinquante représenta- tions), les auteurs firent banqueroute Ils s'étaient associes avec le marquis de Sourdeac et son compère Champeron qui détournèrent les recettes Perrin considère comme lesponsable de I entreprise, fut alors emprisonne pour dettes Suivra I annee sul vante au même endroit Les Peines et les plaisirs de l'amour (livret de Gabriel Gilbert en partie perdu) Lufly, conscient du potentiel dc ce spectacle nouveau se dépêche de racheter le privilege en 1672 pour le mener a la réussite que l'on sait

en 1672 pour le mener a la réussite que l'on sait Représentation de La Princesse d'Ellde,
Représentation de La Princesse d'Ellde, de Molière, le 8 mai 1664, deuxieme jour d'une grande
Représentation
de La Princesse
d'Ellde, de Molière,
le 8 mai 1664,
deuxieme jour
d'une grande
fête organisée
a Versailles
pendant le règne
de Louis XIV
La Pastorale à Issy, du poète Pierre Perrin et du compositeur Robeit Cambert, «premiere comedie
La Pastorale à Issy, du poète Pierre Perrin et du
compositeur Robeit Cambert, «premiere comedie
françoise en musique représentée en France », est
donnee en mars a Vincennes devant le roi Quèlques
mois plus tard, le duo propose Ariane ou le mariage
de Bacchiii La preparation du mariage de Louis XIV
et la mort de Gaston d'Oileans son onde contra
1664
Louis XIV s est marie en juin 1660 a Saint Jean de
Luz et, en no\ embre, on joue Sersede Cavali! pour
fêter I evenement même si Mazarin espérait Et cote
amante du même compositeur, venu a Pans pour
rient ce projet Ces deux premiers essais d un opera
francais ont malheureusement
disparu Dix ans plus tard, le 28
l'occasion qu'importé, la musique italienne mobilise
toujoursla scene L'année suivante,
le 9 mars Mazarin meurt et deux
juin 1669, est délivre a Saint Ger
mam en L ave un privilege en fa
veur de Pierre Perrin qui reçoit
ainsi la permission d établir une
academie « pour y représenter et
faire chanter en public des operas
LOPÉRA
FRANÇAIS DOIT
BEAUCOUP AU
BALLET
jours plus tard, Louis XIV décide
de se passer de premier ministre
et
de gouverner seul le pouvoir
n
est plus un heritage a gerer maîs
devient son metier C'est d ailleurs
et représentations en musique et en
cette annee la que naît I Academie
de danse, en 1661, témoin du gout
\ers francais pareilles
et semblables
a celles d'Italie > Des sa naissance,
I opera francais reconnaît donc le parrainage trans
alpin même s'il lutte ensuite pour lui échapper
Avec Cambert, I écrivain compose Pomme (en par
tie perdu) pour la salle du Jeu de paume (un ancêtre
du tennis), de la Bouteille (n° 42 de Factuelle rue
du monarque maîs aussi de sa vo
lente de centraliser et d'imposer
son gout Le 16 mai est délivre le brevet de la charge
de surintendant de la musique de la Chambre du
roi en faveur de Lullv, successeur de Cambefort,
mort le 4 mai En decembre, Lulli obtient ses lettres
de naturahte et devient Lully Parallèlement, le

Tous droits réservés à l'éditeur

de naturahte et devient Lully Parallèlement, le Tous droits réservés à l'éditeur VERSAILLES 1823794400509

VERSAILLES 1823794400509

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Dans la cour de marbre du château de Versailles
Dans la cour de marbre du château de Versailles est donnée la tragédie lyrique Alceste
Dans la cour de
marbre du château
de Versailles est
donnée la tragédie
lyrique Alceste
ou le Triomphe
d'Alcide de Lully,
sur un livret de
Philippe Quinault.
A L'AFFICHE I En marge d'une exposition sur le Roi-Soleil (du 3 octobre 2015 au
A L'AFFICHE
I En marge d'une
exposition sur le
Roi-Soleil (du 3 octobre
2015 au 9 janvier 2016),
le château de Versailles
propose concerts et
opéras à l'occasion des
300 ans de la mort de
Louis XIV, du 18octobre
2015 au 19 juin 2016
(Orfeode Rossi,
Funérailles royales
de Louis XIV, Armide
de Lully, Monsieur
de Pourceaugnac,
Le Bourgeois
gentilhomme de Lully
et Molière, etc.).
Renseignements.
www.chateauversailles-
spectacles.fr.
Portrait en pied de Jean-Baptiste Lully par Henri Bonnart.
Portrait en pied de
Jean-Baptiste Lully
par Henri Bonnart.
Portrait en pied de Jean-Baptiste Lully par Henri Bonnart. chantier d'extension de Versailles démarre Du 7
chantier d'extension de Versailles démarre Du 7 au 13 mai 1664, le château, plus exactement
chantier d'extension de Versailles démarre Du 7 au
13 mai 1664, le château, plus exactement le parc,
accueille la premiere d'une longue serie de fetes Le
roi organise un long divertissement en l'honneur
de sa mere, Anne d'Autriche, et de son épouse,
Marie-Thérèse, maîs surtout de sa maîtresse, Louise
de La Valliere, a partir du récit du Roland furieux
de l'Anoste on l'intitula Les Plaisirs de l'île enchantée,
allusion a l'île de la magicienne Alcme Louis XIV
s'arroge la superbe du chevalier Roger Courses,
XIV s'arroge la superbe du chevalier Roger Courses, défiles equestres, ballets, theâtre et feux d'artifice
défiles equestres, ballets, theâtre et feux d'artifice participent a l'extraordinaire de l'événement La
défiles equestres, ballets, theâtre et feux d'artifice
participent a l'extraordinaire de l'événement La
courassisteentreautresaLaPrincessed'Elide, come
die melee de musique et de ballets nee de la colla-
boration de Lully et de Molière C'est a la demande
de Louis que les deux Jean-Baptiste s'étaient ren-
contres quelque mois auparavant pour Le Mariage
force (29 janvier 1664), un des premiers exemples
de comédie-ballet, invention du siecle de Louis
XIV la musique prolonge l'action et ne la ralentit
pas Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Amants
magnifiques et Le Malade imaginaire (musique de
Charpentier) illustrent la vigueur de ce genre

1673

Cadmus et Hermwne, première des quatorze tra gedies en musique de Lully, donnee au Jeu
Cadmus et Hermwne, première des quatorze tra
gedies en musique de Lully, donnee au Jeu de paume
du Bel Air (ou du Bequet), pose d'emblée les bases
de cet opera français invente par un compositeur
italien S'y reunissent un prologue qui loue le sou-
verain, une division en cinq actes, comme dans la
tragédie qu'elle choisit comme modele, une action
héroïqueinspiréedel'Antiquité (LesMétamorphoses
d'Ovide le prince Cadmus doit conquérir Her-
mione, prisonnière d'un geant que protege Mars)
maîs aussi de la magie, du merveilleux, du fantas-
tique Le verbe assure l'action (le récitatif, proche
du langage parle, est fondamental le public veut

comprendre) maîs il doit parfois céder la préséance a la danse et aux chœurs Ce premier essai, triomphal, va imposer le genre

maîs la tragédie en musique va peu a peu aban-
maîs la tragédie en musique va peu a peu aban-

Page 5/7

Tous droits réservés à l'éditeur

la tragédie en musique va peu a peu aban- Page 5/7 Tous droits réservés à l'éditeur

VERSAILLES 1823794400509

,62

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Page 6/7 cette même fonction On les dit grands

Page 6/7

cette même fonction On les dit grands >parcequ'ilsrequièrent un large effectif (solistes, choeur a cinq
cette même fonction On les dit
grands >parcequ'ilsrequièrent
un large effectif (solistes, choeur
a cinq parties, dont celle des
sopranos peut reunir des enfants
et des castrats, ultérieurement des
femmes, et un orchestre) et jouent
sur les oppositions entre petit et
grand chœurs (ensembles vocaux
et instrumentaux)
La musique sacrée relevé de la
Chapelle, le plus ancien départe
ment de la musique royale Elle suit Ie someram
dans ses déplacements, du Louvre a Saint Germain
en Laye ou Chambord La charge de Id Chapelle
est divisée en quartiers (trimestres) et donc affectée
a différents musiciens En 1683 Louis XIV décide
de la confier a quatre et non plus deux compositeurs
pour en assurer la variete Cet intérêt pour la musique
religieuse correspond a un recentrements des goûts
du monarque qui abandonne peu a peu l'opéra
Sans doute la tres pieuse Madame de Maintenon
épousée secrètement quèlques mois apres la mort
de Marie Therese, n'y est elle pas totalement etran
gel e Lully est d ailleurs a cette epoque en disgrâce
a cause de sa vie dissolue Versailles n'est plus
synonyme de fete Le motet y resonne davantage
que I opera Rappelons que Versailles n aura pas dè
theatre fixe avant 1770
\l<,l<t,,Ji
t matti? tk hi*.Alun iie tkla.
'/f/W
f
r
fam
tnf
uaf
a
r
fe
Alfa rnfArn life*doits it ftm tit
u
F anr?
fout horwrerLvt I î crt! reuni lei rspltude t
Michel Richard Delalande, dit de Lalande (1657-1726), « surintendant de la musique du rey »,
Michel Richard
Delalande, dit
de Lalande
(1657-1726),
« surintendant
de la musique du
rey », par Jean-
Baptiste Santerre.
1687 Lullv meurt le 22 mars deux mois apres s etre donne un violent coup
1687
Lullv meurt le 22 mars deux mois apres s etre donne
un violent coup de bâton sur le pied en battant la
mesure durant une répétition de son Te Deutn en
I eglise des Feuillants (aujourd hui disparue) La
disparition de ce rival impitoyable va permettre a
certains compositeurs de quitter I ombre de I eglise
poui les lumieres de la scene Marc Antoine Char
pentier (Medee, 1693), Pascal Colasse (Thetis et
Pelée, 1689, hnee etLavmie, 1690), Henry Desmarets
(Dijon, 1693, Cine, 1694) Bien introduit a la cour
puisqu il enseigne le clavecin a Mademoiselle de
Noailles et a Mademoiselle de Blois future épouse
du Regent, Michel Richard de Lalande va peu a peu
additionner les différents quartiers dc la Chapelle
tout en de\ enant surintendant en 1689 il cumulera
alors des fonctions qui lui conféreront un pouvoir
superieur a celui qu'exerça Lully Maîs Lalande
n'avait pas le temperament fougueux et excessifdu
Florentin, même s il fit montre d une réelle obsti
nation pour entrer dans la musique du roi S'il laisse
une vingtaine de ballets et autres pastorales, c'est
surtout le corpus de ses soixante dix sept Grands
motets qui a construit sa réputation, même post-
mortem (avec, ne I oublions pas, les Symphonies
pour les souper* du Roy), et correspondait a sa façon
de servir Dieu et son roi
donner les episodes comiques echos de la come die ballet et de l'opéra italien (Alceste
donner les episodes comiques echos de la come
die ballet et de l'opéra italien (Alceste 1674, en
porte encore le souvenir) Les dernieres œuvres,
Amadis (1684), Roland (1685) et Armide (1686),
sont de purs drames ou le récitatif de\ient de plus
en plus souvent accompagne Homme d affaires
avise et redoutable, Lully profite de la mort de
Molière, en fevrier, pour demander l'autorisation
d
occuper le Palais-Royal ou le comédien se pro
duisait avec sa troupe Au même moment, le
compositeur obtient l'interdiction aux acteurs
d
utiliser plus de deux voix et six violons sur scene
il
peut ainsi régner en maître sur le theâtre musical

1683

Le 30 juillet meurt la reine Marie-Thérèse Pour ses funérailles en la basilique Saint Denis,
Le 30 juillet meurt la reine Marie-Thérèse Pour ses
funérailles en la basilique Saint Denis, Lully compose
un Oies hte Lully avait inaugure son catalogue de
grands motets avec un Misère mel en 1664 II n'in
vente pas le genre maîs en hérite de Nicolas Forme
sous maitre de chapelle de Louis XIII, et d Henry
Du Mont et Pierre Robert qui partagèrent ensuite

Tous droits réservés à l'éditeur

VERSAILLES 1823794400509

,62

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760 Date : SEPT 15 Page de

Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 23760

Date : SEPT 15 Page de l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini

l'article : p.54,55,56, Journaliste : Philippe Venturini Page 7/7 de danses, parce que c'est la France

Page 7/7

de danses, parce que c'est la France Couperm pre ferera le classement par ordre et
de danses, parce que c'est la France Couperm pre
ferera le classement par ordre et abandonnera vite
les noms de danses (allemande, sarabande, courante)
pour des portraits en musique (Les Matelotes pro-
vençales, Le Rossignol en amour) C'est vers cette
musique de l'intime que, parallèlement a la musique
d'église, Louis XIV se tourna a la fin de sa vie

1697

Alors que la France signe le traite de Ryswick qui met un terme a une
Alors que la France signe le traite de Ryswick qui
met un terme a une guerre contre presque toute
l'Europe, Andre Campra presente un mois plus tard,
en octobre, au Palais-Royal, L'Europe galante, un
des premiers opéras-ballets Comme on peut l'ima
giner, le spectacle combine une intrigue (un peu
lâche) a différentes entrées, plus ou moins indepen
dantes, et de nombreux episodes chorégraphiques
L'opéra ballet n'a d'autre objet que le divertissement
et n hésite pas a déployer un luxe de decors et de
costumes Paris espère alors capturer la lumiere qui
fait tant défaut a Versailles Campra connaîtra un
triomphe avec ses Fetes vénitiennes en 1710, signe
que le gout évolue vers la légèreté et l'insouciance
les charmes de Watteau et de Lancre!, la galanterie
de Marivaux, le rococo de la Régence ne sont plus
tres lom Au même moment, au tournant du siecle,
sont publies les premiers recueils de cantates fran-
çaises Campra, Jacquet de La Guerre, Bermer,
Clerambault (Orphée), Morin, Stuck racontent en
quèlques airs et récitatifs les amours mythologiques,
des allégories historiques (Le Soleil vainqueur des
nuages), des episodes bibliques ou comiques

1714

En dix ans, Louis XIV a perdu son frere (Monsieur, en 1701 ), son fils
En dix ans, Louis XIV a perdu son frere (Monsieur,
en 1701 ), son fils (le Grand Dauphin, en 1711 ) et le
fils de son fils (le duc de Bourgogne, en 1712) Ame
sure que le roi vieillit et qu'il se détache du faste de
la scene pour s approcher des confidences de la
chambre, Versailles semble avoir définitivement pris
les couleurs de l'hiver Mars cede désormais la place
a Saturne Si l'astre solaire vit son crépuscule, une
aurore musicale se fait admirer a une quinzaine de
kilometres de la, chez la duchesse du Mame, Anne-
Louise-Benedicte de Bourbon, petite fille du Grand
Conde En son domaine de Sceaux, autrefois propriete
de Colbert puis de son fils, cette jeune femme intel-
ligente et spirituelle réunit une cour choisie et organise
seize Grandes nuits de Sceaux a partir dejuillet 1714
L'Avignonnais Jean Joseph Moure! est responsable
de I essentiel de la musique et presente notamment
LesAmours deRagonde, farce qui annonce l'humour
tout aussi féroce de Platée de Rameau Alors que peu
a peu Versailles s'éteint s'allument ailleurs d'autres
lumieres (Lumieres) »
Philippe Ventunni
Philippe Ventunni
d'autres lumieres (Lumieres) » Philippe Ventunni François Couperm, dit « Couperm le Grand ». IÀ LIRE
François Couperm, dit « Couperm le Grand ».
François Couperm,
dit « Couperm
le Grand ».

IÀ LIRE Jean Duron et Florence Getreau (dir ), i IÀ LIRE 'Orchestre a cordes sous Louis XIV, Vrm 'Orchestre a cordes sous Louis XIV, Vrm

Olivier Baumont, « A l'Opéra, monsieur ' » La musique dans les Memoires de Saint-Simon,
Olivier Baumont,
« A l'Opéra, monsieur ' »
La musique dans
les Memoires de
Saint-Simon, Gallimard
IA
ÉCOUTER
Les Menus plaisirs de Louis XIV de Paris a Versailles Coffret de
Les Menus plaisirs
de Louis XIV de Paris
a Versailles Coffret de

10CDharmonie Mundi Louis XIV Les Musiques du Roi-Soleil Coffret de 3 CD Alpha

Louis XIV Les Musiques du Roi-Soleil Coffret de 3 CD Alpha Lesannées 1690 En tete du
Lesannées 1690
Lesannées
1690
En tete du Recueil des Nations, ensemble de quatre suites instrumentales publie en 1726, François
En tete du Recueil des Nations, ensemble de quatre
suites instrumentales publie en 1726, François Cou
perm précise dans un « Aveu de l'auteur au public »
que « la premiere sonate [sic] de ce recueilfut aussi la
premiere que je composais et qui ait ete composee en
France» « ConnaissantIapretedesFrançaispourles
nouveautesétrangères, surtouteschoses», ufitcroire
que cette page était l'œuvre d'un « nouvel auteur ita-
lien » II s agit dela sonate en trio intitulée La Pucelle
qui ouvre la suite La Françoise Elle date des annees
1690, epoque ou la musique de Corelli avait franchi
les Alpes et ralliait de plus en plus d'adeptes malgre
l'opposition entre les styles français et italien Marais,
Rebel, Jaquet de La Guerre, Clerambault, Charpentier,
Duval sacrifient alors a cette mode de la sonate, ms
trument parfait de la diffusion musicale domestique
auprès d'une bourgeoisie qui se développe
A ce modele italien, la musique instrumentale oppo
sera une réponse française, la suite, souvenir de la
musique de luth dont désormais le clavecin, la viole
ou la flute vont s'emparer « Suite » pour succession

Tous droits réservés à l'éditeur

VERSAILLES 1823794400509

,62