Vous êtes sur la page 1sur 2

AMENAGEMENT

On vient de voir d’ailleurs ce que ces beaux projets ne conduiront Il convient de réagir pour ne pas
vaut cette fameuse autonomie qu’à un ‘cluster’ fantôme. C’est à voir sacrifié l’avenir de toute une
avec le mépris abyssal manifesté partir de là qu’il nous appartient génération.

DU PLATEAU DE SACLAY
envers une Université qui n’est de réclamer d’être informés, de - S’ils veulent bâtir une « écono-
informée de son déménagement revendiquer d’être consultés, mie de la connaissance », encore
que par voie de presse ! d’imposer d’être associés ! Face convient-il d’abord de produire

Accompagnant tout cela :


Un déficit démocratique, aucune
à un calendrier délirant (passage
en Conseil des Ministres en jan-
vier, au Parlement au printemps)
cette connaissance !

Alors Recherche et Enseigne-


Les citoyens, les acteurs du territoire
consultation : chercheurs, ensei-
gnants et étudiants, laboratoires et
unités, formation et enseignement,
il faut imposer le temps de la
concertation.
- et puis rappelons que l’objectif
ment Supérieur doivent être les
pivots d’une politique publi-
que toute entière tendue vers
ont leur mot à dire !
traités en simple marchandise qu’on premier est une recherche d’ex- le développement et l’emploi.
utilise et déplace au gré des fluctua- cellence et un enseignement Nous n’accordons aucune confian- Sans concertation ni débat public, le secrétaire d’Etat à la « Région Capitale », Christian Blanc,
tions de la conjoncture. de qualité, ouvert au plus grand ce à ceux, financiers, dirigeants des a présenté au chef de l’Etat le 6 novembre son projet d’aménagement du plateau de Saclay.
nombre et en prise avec les défis grands groupes, dirigeants politi- Le but affiché : créer en 20 ans un pôle technologique et scientifique de rang mondial.
Qui doit en bénéficier ? Comme le de notre siècle. Avant tout ce sont ques qui ont déjà étranglé l’Univer- Ce projet s’étend sur les départements de l’Essonne et des Yvelines. Il concerne 27 communes
disait sans fard le Préfet de Région : les moyens qui manquent. Au lieu sité et la Recherche. dont Palaiseau, Saclay, Satory, le parc d’activité de Courtaboeuf et un secteur de Massy.
les Pôles de Compétitivité dont les de jongler avec des euros virtuels
participants Thalès, EADS, Dassault, par milliards, qu’on alloue d’abord Ceux-là même qui conduisent le UN IMPACT IMPORTANT SUR NOTRE TERRITOIRE
Renault, PSA, Aventis, … sont ceux des moyens pour faire fonc- monde à la catastrophe dont nous L’EMPLOI ET LA RECHERCHE AU SERVICE
qui ont liquidé leurs secteurs de re- tionner ce qui existe, comme subissons les conséquences actuel- Le projet vise à concentrer des ressources scientifiques DE LA SEULE ECONOMIE DE MARCHE
cherche et comptent sur les structu- le Synchrotron SOLEIL (au même lement : nous et pas eux ! et industrielles sur un même territoire. Il s’accompagne
res et les financements publics pour titre que le RER-B par exemple). d’un régime d’Opération d’Intérêt National (O.I.N.) qui Le mot magique du projet est « cluster » : mettre en
se refaire une santé à bon compte confère à l’Etat des pouvoirs spéciaux : il contrôle les réseau sur un seul site des entreprises, des centres de
face à leurs concurrents. autorisations de construire et ses choix d’aménagement formation et des laboratoires de recherche publics et
La crise actuelle montre que nous ALORS, RIEN N’EST JOUE À CONDITION
s’imposent au droit des sols des collectivités locales. privés afin de développer des projets au fort potentiel
ne pouvons pas leur faire confiance QUE NOUS INTERVENIONS d’innovation.
: en place de développer l’activité et POUR PORTER D’AUTRES VALEURS ! L’OIN prévoit par exemple de ne préserver que 1 800 ha Le projet de C. Blanc nous promet déjà « croissance,
l’emploi ils ont joué au casino bour- de terres agricoles et d’espaces naturels. emploi, compétitivité, développement durable, santé,
sier avec les conséquences déjà Participant de la mobilisation qui grandit face au projet Les 2 300 hectares « d’activités agricoles utiles» inscrits qualité de vie, lutte contre la pauvreté » …la réalité est
avérées et celles gravissimes qui ne de Christian Blanc, deux débats sont organisés : au projet de SDRIF (schéma directeur régional d’Ile de toute autre.
manqueront malheureusement pas France voté le 26 septembre 2008) voulus par les as-
d’advenir. sociations locales et votés par les élu-e-s de la CAPS
Mardi 2 décembre 12H
(communauté d’agglomération du plateau de Saclay) QUI DECIDE ET QUI PAIE ?
Quelques remarques : Mardi 9 décembre 20 H 30 sont bradés.
Amphi F1 Bâtiment 452 - rue Claude Bernard Selon Christian Blanc, le coût global de ce pro-
- rien ne serait pire que de céder FAC D’ORSAY Et malgré cette consommation d’espace, l’Etat ne parle jet se situe entre 2,5 et 3 milliards d’euros. Mais
au « tout est bouclé on ne peut que de « développer une offre compétitive en matiè- pas une seule ligne ne répond à la question du
plus rien faire ». Les personnels re de logements pour les emplois liés au cluster » : financement. Or qui dit nouveaux habitants dit
Coordonnées GPS : 48°42’8N 2°10’50E logements, écoles, voiries, crèches, etc. Qui va
et les étudiants sont le cœur vi- 25000 chercheurs, ingénieurs et étudiants (sur un total
Accès rue Jean Teillac – parking rue de Chevreuse payer l’addition ?
vant du dispositif. Sans eux tous de 35000 nouveaux habitants). Pour créer un « ghetto »
scientifique ?
Rien de concret, par contre, afin de répondre aujourd’hui ◗ Les collectivités locales ? C’est encore un ef-
Le Parti communiste au cœur des rassemblements populaires et citoyens au besoin de logements pour tous dans le tissu urbain fort financier supplémentaire qui leur serait
pour changer les politiques en France et en Europe existant. demandé alors que déjà l’Etat se désengage
RC Evry 87 B 479 - Ne pas jeter sur la voie publique

financièrement de toutes ses obligations en


◗ PCF Orsay – Bures 23 avenue de Lattre de Tassigny 91400 Orsay Côté transport, au milieu des annonces, le projet d’un matière de services publics.
Orsay : www.pcf-orsay-fac.blogspot.com métro souterrain automatique depuis l’aéroport d’Orly ◗ Le privé ? La panacée annoncée des Partena-
Bures/Yvette : blog@bougelagauch.fr et www.bougelagauch.fr riat Public Privé (PPP) est un vaste chantier de
à Versailles via le plateau de Saclay, a de quoi inquiéter :
réorganisation du financement public en Fran-
◗ Palaiseau – Igny : 191 rue de Paris 91120-Palaiseau - nordessonne.pcf@gmail.com une dépense de 80 millions d’euros par kilomètre avec
ce : le privé assure la construction du bâtiment
◗ Massy : PCF, 14 rue du Château, 91300 Massy un itinéraire passant sous les étangs de Saclay…
et sa maintenance, le public paye un loyer
pendant 20 à 30 ans … loyer rentable puisque
Je souhaite adhérer : adhesion.pcf.fr calculé par ce même privé. A l’arrivée en fin
Parti communiste français - www.pcf.fr de contrat, le public devient propriétaire d’un
bien vétuste.

4 pages PCF.indd 2-3 26/11/08 11:43:49


S U R T R O IS T H E M ES
NAB LES,
L’O.I.N., LA RECHERCHE ET L’UNIVERSITE :
I NCONTOU R
AVEC V O U S , O B TE NONS

Une gouvernance démocratique pour


le fait du Prince
élaborer et décider Les annonces sur l’avenir du Plateau de
● Un débat public sur l’articulation entre le projet Saclay et du Campus d’Orsay tombent en
du Plateau et les réformes en cours de l’enseigne- rafale :
ment supérieur et de la recherche - Nicolas Sarkozy donne le 12 septembre
● Une concertation organisée avec les instances des le coup d’envoi de l’aménagement du
établissements d’enseignement supérieur et des Plateau
grands organismes publics de recherche et un - Christian Blanc, secrétaire d’état chargé
La logique n’est pas du tout celle de la coo- diagnostic sur les bâtiments de la fac d’Orsay de l’aménagement de la région capitale
pération pour le progrès de l’emploi, des ● La structure de pilotage de l’OIN ouverte aux ac- précise ensuite « il y a 99 chances sur
qualifications et des salaires. C’est celle de teurs sociaux de terrain : représentants des sala- 100, aujourd’hui, pour que (l’université)
la mise en concurrence des territoires entre riés des comités d’entreprise, syndicats de sala- Paris XI vienne s’installer sur le Plateau »
eux : les mobiliser pour servir les exigences riés, mouvement associatif
de compétitivité des grands groupes éco- ● Une concertation sérieuse avec tous les élus des
nomiques et leurs objectifs de rentabilité collectivités territoriales concernées Des réserves viennent immédiate- ports, le logement, le désencla- Outre les Pôles de Compétitivité, le
financière. ment tempérer l’enthousiasme que vement, … gouvernement mettait déjà en place
Le projet parle d’un apport de 40.000 em- Des moyens pour répondre aux besoins de la ce plan pharaonique est censé sus- Ces projets d’infrastructures don- les composantes d’une machine de
plois d’ici 2020, sans garantie aucune. citer : nent le sentiment d’être comme guerre destinée à prendre la main
population
Il ne décrit pas les transferts d’entreprises et l’intendance, condamnées à suivre, sur les orientations et le fonctionne-
● Du renouvellement urbain dans les vallées avant
de centres de recherche sur le plateau : rien Déménagement / Recomposi- de loin et après coup. ment de la Recherche et de l’Uni-
toute diminution du poumon que représente le
ne garantit que l’emploi dans la recher- tion de l’Université Paris-Sud ? versité.
che industrielle soit renforcé.
plateau de Saclay
Après un travail long et approfondi MAIS OÙ SONT LES FINANCE-
● L’engagement financier de l’Etat d’aider les collec-
De trop nombreux exemples montrent que mobilisant toutes les composantes MENTS ET QUI VA PAYER ? - Au niveau national, création de
les grands groupes privés se servent de ces tivités à atteindre l’objectif de 30% de logements
de l’Université, des propositions de En fait, le gouvernement ne vient l’A.N.R. contrôlée de près par Ber-
transferts pour réduire l’emploi Recherche sociaux
rénovation et mises aux normes pas brusquement de sortir tout cela cy, et de l’A.E.R.E.S. qui tient ses
et Développement (Thalès, Danone). ● Un réseau public de transport rénové tirant parti
dans le cadre du plan Campus (voir du chapeau. La désormais fameuse attributions du prince.
De plus, la recherche publique est mise au des innovations technologiques avec :
rapport P. Lagayette) ont été fina- O.I.N. (opération d’intérêt national) - Démantèlement des organis-
service de ces mêmes groupes. Le plan de L’amélioration significative des lignes B et C
lement adoptées par les instances a commencé à se mettre en place mes centraux comme CNRS, IN-
C. Blanc parle d’excellence des sciences du RER universitaires. A peine avaient elles SERM, réorientés en ‘’agences de
pour préciser aussitôt qu’elle devra être « La réorganisation du réseau de bus dès fin 2005 par une lettre de mis-
fini de siéger que Christian Blanc sion de Dominique de Villepin. Son moyens’’ privées des capacités
utilisée pour nourrir des thématiques plus Le développement de liaisons douces annonce le déménagement de de définir des politiques propres
orientées vers le marché ». de qualité projet : mettre en place un environ-
l’Université … nement porteur autour du Pôle de articulant cohérence nationale et
Compétitivité Mondial SYSTEM@ développement coordonné des
Cette stratégie de concentration d’établis- La promotion de l’emploi durable Implantation d’un Pôle Scien- territoires.
sements, au détriment d’autres territoires, TIC et favoriser, à partir de ce pôle,
● Le développement de l’emploi scientifique et tifique et Technologique de di- - Au niveau local, mise en place des
aggravera encore les déséquilibres existants la convergence « NBIC » entre les
technique pérenne au niveau des organismes mension mondiale (‘cluster’) Réseaux Thématiques de Recher-
au niveau de la région Ile de France. Nanotechnologies, la Biologie, l’In-
publics qui sont les moteurs pour la recherche et sur le Plateau formatique et les Communications. che Avancée (RTRA) placés sous
l’enseignement supérieur en France tels le CNRS, Serait-ce des moyens pour travailler (Rapport du Préfet de Région). la tutelle de fondations de droit
512 K OU HAUT DEBIT le CEA, l’INRA et l’université Paris XI correctement et dans des conditions On annonçait alors jusqu’à 100 privé, qui par delà des aspects de
● Une commission de contrôle des fonds publics décentes ? De quoi s’agit-il ? Avec coopération et de mutualisation,
POUR TOUS ? versés aux entreprises, qui mesure leur efficacité qui ? Pour quoi faire exactement
000 logements, autant d’emplois,
se révèlent être, comme l’A.N.R.,
300 000 nouveaux habitants, des
La réalisation d’un réseau internet pour l’emploi et la formation ? Qui pilote ? Pour qui ?… Toutes autoroutes et des routes, des trans- des outils de focalisation des fi-
● Une fiscalité incitative pour la recherche privée questions auxquelles il est impossi- ports en commun, des raccorde- nancements contribuant ainsi à
performant à très haut débit est
prévue pour servir les futurs grands créatrice d’emploi ble de répondre dans la mesure où ments au TGV et aux aéroports, … dessaisir les organismes natio-
● Aider les PME avec la création d’un Fonds régional aucune instance n’a été, ne serait- Ensuite, s’est greffé sur l’opération naux.
centres de recherche et les entreprises
de pointe du plateau. pour l’emploi et la formation (FREF) pour prendre ce même qu’informée, ne parlons l’autre Pôle de Compétitivité Mon- - Le faux nez d’une soit - disant auto-
Rien n’est proposé en revanche pour en charge une partie des intérêts versés aux ban- pas de consultée ou associée … dial MEDICEN-Santé puis des an- nomie des Universités qui ouvre
les habitants et les entreprises des ques sur des crédits à long terme pour les inves- nonces d’implantation du Centre très largement la voie à l’arbitraire
tissements productifs Des travaux d’infrastructures Recherche EDF, de l’ENS Cachan, et pousse à la concurrence dans
vallées.
mentionnés pour les trans- de l’Agro-Paris, … la chasse aux financements.

4 pages PCF.indd 4-5 26/11/08 10:17:45